Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre conclusif : trans-humanisme et post-humanisme

Sujet directement lié aux questions anthropologiques.


Enjeu politique, économique,…

Révolution industrielle :
Invention de la machine à vapeur  rend possible une communication physique plus
facile (ex. trains) + communication des idées (ex. grande presse, livres). Naissance des
usines. Trains, avions, voitures. Multinationales. Watt, Edison,…

Humanisme de la Renaissance
Rabelais, Montaigne, Pic de la Mirandole. Trans et Post humanisme sont liés à
l’humanisme de la Renaissance : la nature de l’homme doit être définie par l’homme.
Rendre la dignité à l’homme. C’est une nature qui est à construire. L’humanisme veut
affirmer que l’homme n’est pas parfait, il est à achever. L’homme est de nature évolutive.
C’est notre tâche de pourvoir à cet achèvement. Cette idée reste comme projet. On n’est
pas dans l’ordre de la fabrication, de l’augmentation de performances physiques.
Descartes s’est mis dans la même ligne que cet humanisme et va permettre la traversée
de l’humanisme au trans-humanisme. Il exhorte à être maître et possesseur de la nature.
L’homme devient celui qui veut agir au dehors.

Préfixe « trans » : il y a un déplacement d’un lieu à un autre. Passage d’un état de


l’humain à un autre état de l’humain. Mouvement qui prône l’usage des sciences et de
techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques, mentales et cognitives
des êtres humains.
Préfixe « post » : après. Même définition que la précédente.

NBIC : Nanotechnologies Biologie Informatique Sciences Cognitives.


Les trans-humanistes rêvent que ces sciences ensemble arrivent à résoudre bcp de pbs
et à les faire disparaître.
Cyborg : cybernétique + organisme vivant.

Post-humanisme : Disparition de l’humanité telle qu’on la connaît aujourd’hui, pour


avoir une nouvelle humanité qui n’a rien à voir avec l’homme d’aujourd’hui.

GATA : Guérir Améliorer Transformer Augmenter  passage du trans-humanisme au


post-humanisme.
Guérir : motif premier des recherches, guérir de certaines maladies.
Améliorer : pour n’avoir plus à guérir. Prévention.
Transformer : faire autre chose, qqch que la maladie ne peut pas atteindre.
Augmenter : si on transforme, pquoi pas augmenter ?
 pose bcp de questions…

Ces projets vont-ils vraiment pouvoir être réalisés pour tout le monde ?
- Fukuyama : pb des inégalités que peut apporter le trans ou post. On pourrait
avoir une humanité à 2 échelles : ceux qui ont les moyens et ceux qui ne l’ont pas
de se transformer. Alors que le but serait de ne pas avoir d’inégalités.
- Ce projet de trans et post veut aussi renverser l’ontologie humaine, de la
naissance à la mort. Ex. bébé éprouvette.
Ce qui n’est pas une bonne chose, ce sont les extrêmes auxquels poussent le trans et le
post. Avoir une certaine conscience éthique qui pose des balises.
Elle peut être une arme de guerre.

Le trans propose de transformer et d’augmenter.


Le terme d’augmenter n’est peut-être pas très approprié… Il vaudrait mieux parler
d’homme diminué.
C’est un homme qui ne meurt pas. L’homme nouveau vainc la mort (cf. NT).

La mort
Recherches / vieillissement, maladie,…  repousser la mort. La mort de la mort,
Alexandre Laurent. Qu’on ne puisse plus mourir.
Nick Bostrom, transhumaniste ultra, philosophe. Cf. histoire du dragon. On promet une
autre vie si on est mangé par le dragon. Le dragon tyran c’est la mort. La mort vaincue, la
mort mise à mort, on a tout le temps pour nous réorganiser.
Face à cela, les empêcheurs d’un monde meilleur : ceux qui empêchent l’avènement de
ce monde meilleur. Ces autorités religieuses se font complices de la mort. L’homme n’a
pas le courage d’aller jusqu’au bout pour détruire cet adversaire.
 renforcer les recherches pour pouvoir éliminer la mort.
Toute la science doit converger vers ce seul but.

La réalité est que nous sommes des êtres mortels. Nous sommes appelés à mourir.
Mortalité pensée par la raison humaine : pratique, efficace, performante.
C’est un cauchemar pour les trans et les post  recherche de l’immortalité. On pourra
quand même être détruit même si on ne meurt pas. Hommes qui se pensent presque
égaux à Dieu, maître et possesseur de la nature.
Quand il y a la foi, l’idée de la mortalité de l’homme devient une idée de vie  recherche
de la vie éternelle. Pas d’idée d’immortalité. Dieu.
Ce qui manque dans le transhumanisme et le post : c’est l’humilité. En effet, c’est le
dernier péché d’orgueil de l’homme. La foi chrétienne donne cette humilité.
La raison humaine a beau être pratique, efficace et performante, il y a qqch qu’elle ne
peut atteindre et qu’on ne peut expliquer : cette soif, ce désir de vie éternelle. Tous les
hommes aspirent à cette immortalité.
St Thomas : on n’aurait pas ce désir si ce n’était pas réalisable.
St Paul : l’homme nouveau.
Le Christ qui guérit et relève.
Phénomène de la transfiguration du Christ : le Christ devient d’une blancheur et les
Apôtres arrivent à reconnaître le Christ. Mais il y a une beauté telle que les Apôtres
voulaient rester (construire une tente). C’est ce désir qui guide l’homme aussi.

Pour l’examen : transhumanisme et posthumanisme.