Vous êtes sur la page 1sur 12

JOURNAL D’INFORMATION DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE BIÈVRE EST APPRIEU

BEAUCROISSANT
BIZONNES
BURCIN
CHABONS
COLOMBE
EYDOCHE
FLACHÈRES
IZEAUX
LE GRAND-LEMPS
OYEU
RENAGE
SAINT-DIDIER-DE-BIZONNES

Un projet
de territoire
pour Bièvre Est

N°24 • O C TO B R E 2 0 10 www.cc-bievre-est.fr
regard

Economie
p 4 EDITO
Développé sur la zone
d’activités «La Bertine»
en façade autoroutière à
Colombe, Axipark est un
concept de bâtiments dédiés
aux entreprises artisanales et
aux PME-PMI. Il propose des
surfaces moyennes de 156 m²
qui peuvent être augmentées
par la réalisation d’une

Aménager
mezzanine.

regard

Assainissement
p 5 notre espace communautaire
L e 12 juillet 2010 restera à n’en pas
douter une date essentielle dans la
construction de Bièvre Est. Ce soir-là,
le conseil communautaire votait notre
non collectif projet de territoire à l’unanimité moins
une abstention.
Pour assurer une plus grande
réactivité dans le suivi des
Cette étape était incontournable pour
dossiers, mieux accompagner donner du sens à la construction de
et conseiller les habitants dans notre intercommunalité. Bièvre Est est
toutes leurs démarches, Bièvre l’échelon pertinent pour mutualiser
Est a repris en régie le Service les moyens et les compétences
Public d’Assainissement Non entre communes, maîtriser notre
Collectif (SPANC). développement et vous proposer de
nouveaux services.
Comme 12 millions de français, nous résidons sur un territoire
péri-urbain organisé sans ville centre mais à partir de notre mo-

6
bilité. En quelques années, il s’est transformé. Pour répondre à
ces nouveaux enjeux, la collectivité se devait de se doter d’un
dossier projet politique ambitieux et inventif, mais réaliste.
p Parmi les axes identifiés, quelques uns sont essentiels pour
Aménagement de l’espace maintenir durablement notre qualité de vie : conserver notre
identité rurale en nous appuyant sur un volet urbanistique
Le projet de territoire est ambitieux pour limiter la consommation importante de terres
adopté. Ambitieux, mais agricoles et maîtriser l’étalement urbain, conforter les fonctions
réaliste, il marque la volonté
économiques et commerciales du parc d’activités Bièvre
des élus communautaires,
et plus largement des Dauphine, en équilibre avec les centres bourgs, et les compléter
communes, de s’engager par des fonctions de services et de loisirs ou encore développer
ensemble pour fixer de nouveaux services publics...
la feuille de route de Première action concrète de notre projet, les élus communau-
l’intercommunalité et se taires ont ainsi d’ores et déjà décidé de transférer la compéten-
donner les moyens d’être ce petite enfance, enfance, jeunesse et famille à Bièvre Est dès
un interlocuteur reconnu le 1er janvier 2011 dans l’objectif de rendre un service équitable
au sein de la région urbaine sur l’ensemble des communes. J’aurai le plaisir de revenir sur
grenobloise.
ce dossier dans le prochain numéro.
Didier Rambaud
Président de la communauté

9
de communes de Bièvre Est

echos
p
Les communes • octobre 2010

Trimestriel d’informations de la communauté de communes de Bièvre Est


Parc d’activités Bièvre Dauphine - 953 rue Augustin Blanchet - 38690 Colombe
Actualités, paysages insolites, Tél. 04 76 06 10 94 - Fax : 04 76 06 40 98 - Courriel : contact@cc-bievre-est.fr
personnalités remarquables…, Directeur de la publication : Didier Rambaud
tout ce qu’il faut savoir Rédaction : service communication, communes
dans les communes Photos : Cédric Durand, communes, DR
en un coup d’œil. Réalisation : Thierry Lemaître, Le Grand-Lemps
Imprimé sur papier 100% recyclé avec encres végétales par l’imprimerie
des Eaux Claires - Tiré à 8 300 exemplaires - Dépôt légal à parution
actus

A c t ion soci ale


] Des permanences
architecturales et Petite enfance, enfance, jeunesse et famille,
juridiques gratuites une nouvelle compétence intercommunale
Vous souhaitez construire ou
faire des travaux ?
Marc Vauquois, architecte P armi les premières actions inscrites
dans le projet de territoire (voir
dossier p6), figurait le renforcement de
conseil, vous accueille trois l’offre d’équipements et de services à
vendredis après-midi par mois la population, principalement dans les
et vous conseille pour insérer au domaines de la petite enfance, l’enfance,
mieux votre bâtiment dans son la jeunesse et la famille. Ainsi, lors du
environnement. conseil communautaire du 12 juillet,
Vous souhaitez obtenir un conseil après le vote du projet de territoire, l’as-
juridique ? semblée délibérante votait à l’unanimité
Maître Michèle Girot-Marc, avocat, cette prise de compétence1. Pour la petite
enfance, le projet comprend principa-
vous reçoit un samedi par mois en lement la diversification des modes de
mairie du Grand-Lemps ou garde et la meilleure répartition de l’of-
de Renage. fre sur le territoire par le confortement
Financées par la communauté de la halte-garderie du Grand-Lemps, la sur l’ensemble du territoire. L’ensemble
de communes, ces permanences création d’un multi-accueil sur le Nord et de ces services se déploiera progressi-
gratuites sont sur rendez-vous. le Centre du territoire et l’extension du vement et équitablement sur l’ensemble
Tél. 04 76 06 10 94 multi-accueil de Renage sur le Sud. Pour du territoire dans les années à venir avec
l’enfance, la jeunesse et la politique de une reprise des équipements existants
dès le 1er janvier 2011.
] Horaires d’hiver la famille, le projet prévoit également
le transfert des centres de loisirs, des 1- Cette compétence était gérée jusqu’alors
des déchèteries centres sociaux et la mise en œuvre par Izeaux, Renage et par le Sigmas pour les
A compter du mardi d’une politique concertée et cohérente onze autres communes de Bièvre Est.

2 novembre, les déchèteries


passent à l’heure d’hiver. L ec t ure publ ique

Apprieu :
Lundi 9h-12h
Vous souhaitez devenir bénévole en
Mardi 14h-17h bibliothèque ? Rejoignez-nous !
Mercredi 9h-12h

E
Jeudi ngagée, en partenariat avec les
Vendredi 14h-17h communes, dans un processus de
Samedi 9h-12h 14h-17h développement des bibliothèques du
territoire, Bièvre Est s’appuie sur un
Beaucroissant : réseau comprenant 70 bénévoles et 5
Lundi 14h-17h salariés. Leurs missions principales :
Mardi accueillir et orienter les usagers dans
leur recherche de documents, constituer
Mercredi 14h-17h
les collections de la future médiathèque
Jeudi communautaire et créer le catalogue in-
Vendredi 14h-17h formatisé des différentes bibliothèques
Samedi 9h-12h 14h-17h et médiathèques du territoire...
L’activité des bibliothèques et média-
Chabons : thèques repose sur l’investissement
Lundi 14h-17h des bénévoles. Pour les accompagner
Mardi 9h-12h dans cette évolution des technologies,
Mercredi 14h-17h la communauté de communes propose
des formations à l’utilisation des dif-
Jeudi
férents outils présents dans la future
Vendredi 9h-12h médiathèque. La variété des travaux à
Samedi 9h-12h 14h-17h effectuer peut permettre à toutes et tous
de trouver sa place dans le futur réseau
] Annuaire de lecture publique du territoire.

des entreprises En savoir plus ?


Retrouvez toutes les entreprises Rendez-vous à la bibliothèque communautaire
du territoire sur notre site 20 rue Joliot Curie – Le Grand-Lemps
www.cc-bievre-est.fr Mardi 11h-12h, mercredi 15h30-18h, vendredi 16h30-18h et samedi 10h-12h.
en cliquant sur Tél. 04 76 55 74 81 - Courriel : nelly.luque@cc-bievre-est.fr 3
• Octobre 2010
regard

D é v eloppemen t économ ique

Axipark, Une nouvelle offre


Fiche technique
• Locaux d’activités neufs
• Petits bâtiments offrant des surfaces
à partir de 156 m²
dédiée aux entreprises artisanales • Construction traditionnelle avec
charpente bois
• Habillage façades bureaux aspect
bois
• Isolation de qualité et luminosité
(châssis vitrés sur toute la façade)
• Porte sectionnelle 3,5m x 3,5m
manuelle avec hublots
• Hauteur libre : 5,5 m
• Mezzanine en option
• Bureau et sanitaires
• Stationnement VU devant porte
sectionnelle
• Stationnement VL devant bureaux
son
Livrai 012
• Circulation et espaces verts soignés
mps 2 • Parc clos et sécurisé (portail
printe télécommandé)

D éveloppé sur la zone d’activités «La


Bertine» en façade autoroutière
à Colombe, Axipark est un concept
anti-intrusion, etc.).
Un soin particulier est apporté à la
qualité de construction (charpente
de bâtiments dédiés aux entreprises en bois, par exemple) afin d’apporter
artisanales et aux PME-PMI. Il propose aux entreprises un cadre de travail
des surfaces moyennes de 156 m² chaleureux et à l’environnement avec un
qui peuvent être augmentées par la plan de circulation efficace, des espaces Zone d’activités La Bertine
réalisation d’une mezzanine. verts conséquents, une signalétique 38690 Colombe
Pour faciliter la modularité, un choix harmonieuse...
d’options est envisagé afin de permettre Axipark est conçu pour donner à votre Contact :
à chacun des clients d’aménager son entreprise l’image qu’elle mérite et pour CBRE, tél. 04 76 46 47 00
espace selon ses besoins (chauffage valoriser votre patrimoine dans le cadre Arthur Loyd, tél. 04 76 43 15 15
atelier, mezzanine avec bureaux, alarme d’une acquisition.

B iè v re -Valloi re

Une Charte de Pays durable


T erritoire d’initiatives, de mutua-
lisations et de partenariats, le Pays
de Bièvre-Valloire va s’engager en 2011
protection de l’environnement.
La Charte de Pays se décline en cinq
axes stratégiques :
dans un nouveau Contrat avec la Région  permettre un développement éco-
Rhône-Alpes : le Contrat de Développe- nomique durable (renforcement
ment Durable. des coopérations économiques,
Le Pays a souhaité bâtir un projet vo- maintien d’une activité agricole
lontariste et solidaire reposant sur une forte, adaptation de la qualification
démarche de concertation engagée en des personnes aux évolutions des
2009 par une enquête de consultation métiers….) ;
des habitants, poursuivie par 15 ateliers  préserver l’environnement naturel du bâti, développement des énergies
organisés avec les élus et les acteurs exceptionnel du territoire (maintien renouvelables et des mobilités alter-
socioprofessionnels. de la biodiversité, maîtrise de l’ur- natives à la voiture…) ;
Il en résulte aujourd’hui la Charte de Pays banisation, préservation de la nappe renforcer la gouvernance locale au
 
entérinée par les cinq communautés de phréatique, amélioration de la gestion profit du développement durable de
communes du territoire : Bièvre Est, des déchets…) ; Bièvre-Valloire (renforcement des
Bièvre-Liers, Territoire de Beaurepaire,  adapter le territoire aux besoins de la dynamiques locales de concertation
Bièvre Toutes Aures et Pays de population (diversification de l’offre et des coopérations territoriales).
Chambaran. de soins, de l’offre culturelle et de
Portée par le syndicat mixte, elle inscrit loisirs, mutualisation des équipe- La Charte de Pays est disponible sur
le projet dans les trois dimensions ments…) ; www.bievre-valloire.fr, rubrique
du développement durable : équité  contribuer localement à relever le «Connaître le Pays», onglet «La Charte
4 sociale, développement économique et défi climatique (maîtrise énergétique de Pays ».

• Octobre 2010
regard

L’assainissement
non collectif
géré en régie
Pour assurer une plus grande réactivité dans le suivi des dossiers,
mieux accompagner et conseiller les habitants dans toutes leurs
démarches liées à leur installation (entretien, réhabilitation, Vous construisez ?
vente...), la communauté de communes a choisi de reprendre en Avant tout dépôt de demande
régie le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) d’autorisation d’urbanisme en mairie,
depuis le 1er janvier 2010. dans une zone non desservie par le
Présentation de cette nouvelle organisation. réseau d’assainissement, prenez
contact avec notre service. Nous

C haque jour, nous consom- Embauche d’un définirons ensemble la filière à mettre
mons près de 150 litres technicien référent en place, son dimensionnement
d’eau, qui pour la plupart
Et d’ajouter : «en conséquen-
et son implantation, informations
sont rejetés dans l’environ- nécessaires à l’établissement du plan
ce, nous avons fait le choix
nement avec de nombreux masse.
d’assurer en régie le contrôle
produits ménagers nocifs.
des assainissements non col-
Pour ne plus laisser ces
lectifs et d’assumer pleine-
eaux usées se répandre
ment notre compétence par Vous vendez, vous achetez ?
dans la nature, la loi impose
l’embauche d’un technicien, Contactez-nous. Nous fournirons
aux collectivités locales de
Stéphane Collet-Beillon.» au notaire le rapport de diagnostic
s’assurer que les dispositifs
Depuis début mai, les de l’installation d’assainissement
existants ne soient pas à
habitants n’ont qu’un seul
l’origine de pollution des
interlocuteur sur le territoire.
non collectif, afin que l’acheteur
eaux ou de problèmes de ait connaissance de l’état de
Christophe Nicoud Présent en permanence sur
salubrité publique. l’assainissement dont il va disposer.
Vice-président le terrain, il assure une plus
Depuis le 1er janvier 2006, la
en charge de l’eau grande réactivité dans le sui-
communauté de communes
et de l’assainissement vi des dossiers, effectue un
gère ce service pour 10 de
meilleur accompagnement Besoin d’un conseil ?
ses 13 communes (exception faite de
Chabons, Izeaux et Saint-Didier-de-Bi-
et apporte des réponses concrètes aux Vous voulez améliorer votre système  ?
habitants dans toutes leurs démarches Un dysfonctionnement ?
zonnes). L’exploitation avait été confiée à
liées à leur installation d’Assainissement Un renseignement ?
un prestataire extérieur pour une durée
Non Collectif (ANC). Le service de la
de quatre ans. La question s’est alors
communauté de communes joue éga-
Stéphane Collet-Beillon se tient
posée fin 2009 de savoir quelle devait à votre disposition.
lement un rôle de conseil pour tout ce
être la suite à donner à ce contrat. «Nous Tél. 04 76 06 10 94
qui s’y rapporte. Conseil sur l’entretien,
n’étions pas totalement satisfait du fonc- Pour plus d’informations sur les
sur les modifications ou adaptations
tionnement de la société de prestation
de service et de son travail» explique
nécessaires en cas de non conformité aspects techniques, cliquez sur
Christophe Nicoud, Vice-président en
pointée vis-à-vis de la réglementation, www.cc-bievre-est.fr.
conseil sur l’adaptation ou la réalisation
charge de l’eau et de l’assainissement.
de l’ANC à chaque projet. Enfin, le cas
«Nous n’avions pas de visibilité sur les
échéant, le SPANC apporte son aide
contrôles en cours, ni sur les plannings
dans la recherche d’aide financière dans
et aucun conseil n’était apporté aux
le cas de réhabilitation.
particuliers.»

L’eau une préoccupation majeure


Et de conclure : «La protection de la
ressource en eau est une des principales
préoccupations de Bièvre Est. Par cette
orientation, nous souhaitons affirmer
notre rôle d’acteur. Cette nouvelle orga-
nisation devrait désormais répondre aux
attentes de l’ensemble des habitants du
territoire.»
Stéphane Collet-Beillon 5
• Octobre 2010
Un projet
de territoire pour Bièvre Est
Yann Léger
Vice-président en charge de l’aménagement de l’espace

A quoi sert un projet de territoire ? Est-ce encore un document de


Plan d’actions de la «Bièvre Est est née en 1993 de la volonté des planification supplémentaire ?
élus communaux de conduire un «Non ! Mais notre projet permet de
décennie, le projet de projet commun. Les axes de travail, faire connaître nos particularismes
territoire a été adopté les modalités pratiques ont, à et de défendre nos enjeux dans les
à l’unanimité, moins l’époque, été discutées et validées. débats du SCoT.»
une abstention, lors du Le mode électif indirect des élus
communautaires nous conduit à
conseil communautaire hériter aujourd’hui d’une situation
Quelle action phare ?
du 12 juillet 2010. «L’aménagement de l’espace, c’est
avec laquelle nous devons compo-
répondre aux besoins des habitants
Ambitieux, mais réaliste, ser sans avoir réfléchi à un «pro-
d’aujourd’hui sans hypothéquer la
il marque la volonté des gramme». Le projet de territoire est
capacité des habitants de demain à
élus communautaires, donc avant tout un projet politique,
répondre aux leurs. Il faut pour cela
basé sur un état des lieux objectif
et plus largement du fonctionnement de notre terri-
préserver les ressources foncières
des communes, de agricoles et naturelles, donc plani-
toire, des besoins de ses habitants,
fier notre urbanisme en nous affran-
s’engager ensemble de nos ressources techniques et
chissant des limites communales.»
pour fixer la financières.»
feuille de route de
l’intercommunalité et
se donner les moyens
d’être un interlocuteur
Les 7 grands enjeux
reconnu au sein de
du territoire de Bièvre Est
la région urbaine ➊ Inventer un modèle
grenobloise. de développement spécifique
au territoire
Bièvre Est est un territoire multipolarisé,
sans ville-centre pivot concentrant l’essentiel
des services à la population (ce n’est pas le
seul ! Les territoires périurbains accueillent
désormais plus de 12 millions d’habitants soit
21 % de la population nationale). Même en
s’élargissant ou en se fondant dans un autre
ensemble, il n’est pas possible d’identifier une
commune ou une combinaison de communes
qui puissent polariser l’ensemble du territoire
et constituer le lieu de déploiement des grands
équipements d’intérêt communautaire.
6
• Octobre 2010
dossier

Le territoire s’organise à partir des mobi-


lités de ses habitants. Les dates clés
Le seul lieu de convergence existant est de la co-construction
le parc d’activités Bièvre Dauphine, situé
à proximité de l’échangeur autoroutier  23 juillet 2009
de Colombe. Pour répondre aux besoins Lancement du diagnostic territorial
de la population en préservant notre L’ensemble des études disponibles relatives
identité rurale, les élus communautaires au territoire de l’Etat, du Conseil régional,
décident de concentrer les fonctions du Conseil général de l’Isère, de Bièvre
économiques et commerciales sur le Est... est compilé. La synthèse alimentera
parc d’activités, en les complétant par les premières réflexions communautaires.
des fonctions de services à la personne
et de loisirs.  27 octobre – 3 novembre 2009
Cependant, la majorité des services Organisation de tables-rondes citoyennes
continuera à être localisée dans les vil- 3 tables-rondes exploratoires sont
les et villages pour ne pas avoir comme
organisées. Anonymes, elles favorisent
contrecoup la réduction de la proximité.
l’expression des habitants sur leur percep-
Il est donc nécessaire d’accompagner
tion du territoire et leurs attentes. Chacune
ce choix par 3 principes de mise en
accueille une vingtaine d’habitants invités
œuvre :
gement de l’espace définis à l’échelle par téléphone selon des représentations
 hiérarchiser les services en dis-
tinguant les équipements d’intérêt intercommunale, géographiques et sociodémographiques.
communal de ceux d’intérêt commu-  intensifier la production de logements Parallèlement, un entretien qualitatif
nautaire, aidés, afin de pouvoir offrir à notre est réalisé avec chacun des Maires du
 développer une gestion économe population des logements adaptés territoire.
du foncier et un traitement qualitatif à ses besoins, compatibles avec ses
de l’espace, dans une optique de capacités financières,  21 novembre – 7 décembre 2009
fonctionnalité, de cadre de vie et de  définir une politique et une stratégie Présentation lors de 2 séminaires
paysage, foncière claire à l’échelle intercommu- Ils accueilleront près d’1/3 des élus
 organiser une multimodalité d’accès. nale, afin d’être en capacité de saisir municipaux. Ils confirment les premiers
les bonnes opportunités, aussi bien éléments du diagnostic qui sont traduits
➋ Maîtriser la dynamique pour le développement de l’habitat, de dans ce dossier sous forme d’enjeux et
l’économie ou la résorption des friches d’actions.
résidentielle industrielles.
Au cours de la dernière décennie, Bièvre  8 février 2010
Est a connu une forte évolution de sa
➌ Intensifier la création Adoption du diagnostic
population. Cela a eu des retombées
d’emplois Le diagnostic de territoire est validé à
positives avec notamment un fort
l’unanimité lors du conseil communautaire.
développement de l’économie «présen- Entre 1999 et 2006, le territoire a connu
tielle» (construction, commerce, santé une évolution positive du nombre d’em-
plois (+0,7%). Néanmoins, les emplois  Printemps 2010
et action sociale), mais également des
effets négatifs avec une consommation industriels diminuent au profit des Elaboration du projet
importante de terres agricoles et un emplois de services, du tertiaire, du Comme tout au long du processus d’élabo-
étalement urbain mal organisé. commerce, de la construction... (45% du ration du projet, le comité de pilotage se
Pour inverser cette tendance «au fil de total des emplois). réunit à différentes reprises pour travailler
l’eau», il apparaît indispensable d’utiliser La volonté des élus communautaires est sur ses grands axes et veiller à leur
et de coordonner les outils d’urbanisme de poursuivre le travail engagé par leurs adéquation financière avec les moyens
à notre disposition. prédécesseurs selon trois axes : de la collectivité.
Les élus communautaires ont donc  poursuivre le développement du parc
accepté le principe d’une organisation d’activités Bièvre Dauphine, «vaisseau  30 juin 2010
intercommunale de l’urbanisme, dans amiral» de la gamme de produits Débat sur les enjeux
le respect des particularismes commu- économiques proposés par Bièvre Est. Les actions phares sont mises en débat lors
naux. Cela suppose de compléter l’offre de du 3 e séminaire de travail.
Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) inter- services aux entreprises, notamment
communal serait alors l’aboutissement en installant le très haut débit,  12 juillet 2010
d’une démarche progressive permettant  stabiliser et développer le tissu Adoption du projet de territoire
de répondre au défi d’un aménagement artisanal dans les communes, afin de Le projet de territoire est voté à l’unani-
de l’espace cohérent et maîtrisé. maintenir une activité de proximité, mité moins une abstention lors du conseil
Cet objectif ambitieux suppose la mise  constituer une armature commer- communautaire. 7 grands enjeux sont
en place concomitante de différents ciale complète, pour créer de l’emploi identifiés. Parmi les premières actions
outils et moyens : et limiter la croissance de la mobilité recensées, la prise de compétence petite
 créer au sein de l’intercommunalité et l’évasion commerciale. Le dévelop- enfance, enfance, jeunesse et famille est
une capacité de conseil et d’accompa- pement de la zone commerciale de
adoptée (voir p3).
gnement de projets aux communes, Bièvre Dauphine est inscrite depuis 10
Les grandes actions seront mises en œuvre
ceci afin de répondre au défi d’un ans et se poursuivra. Elle se fera dans
progressivement pour adapter la collecti-
développement communal de qualité, le respect de la préservation des com-
cohérent avec les objectifs d’aména- merces de proximité des communes.
vité à la politique définie par les élus. 7
•••
• Octobre 2010
dossier

➎ Développer les partenariats  protéger la ressource en eau en di-


Certains grands enjeux appellent une versifiant la ressource et en contrôlant
réponse dont la mise en œuvre dépasse l’assainissement des eaux usées,
les limites du territoire pour produire une  accompagner la maîtrise des dépen-
politique publique efficace. Cela n’est ses d’énergie, en portant une attention
pas lié à la taille du territoire mais plutôt particulière sur la qualité de l’isolation
au fonctionnement des habitants qui se et du mode de chauffage des loge-
déplacent sur des lieux très différents ments aidés dans le Programme Local
selon leurs besoins. Trois thématiques de l’Habitat (PLH). 13 % des ménages
nécessitant une approche partenariale français sont touchés par la précarité
seront à traiter : énergétique.
 aménager le territoire, en faisant des
choix cohérents qui s’articulent avec
ceux des intercommunalités voisines,
ainsi qu’avec ceux du Schéma de
Cohérence Territoriale (SCoT) de la
Ces trois axes intègrent la prise en région grenobloise…
compte de l’existant, c’est-à-dire la pré-  organiser les déplacements, avec le
servation de la force économique que Conseil général de l’Isère, la commu-
constitue l’activité agricole. Il s’agit aussi nauté d’agglomération du Pays Voi-
des friches industrielles qui constituent ronnais et le Pays de Bièvre-Valloire,
à la fois des contraintes mais aussi des  gérer la ressource en eau et l’intercon-
opportunités. nexion des réseaux, avec le Syndicat
Intercommunal des Eaux de la Région
➍ Renforcer l’offre d’Apprieu (SIERA), la communauté
d’agglomération du Pays Voironnais,
d’équipements et de services le syndicat intercommunal des eaux
L’armature d’équipements et l’offre en de la Région Grenobloise…
services publics sont aujourd’hui insuffi-
santes pour améliorer la vie quotidienne
des habitants et renforcer la solidarité.
Cet enjeu est d’ores et déjà entré dans
une phase d’action :
 développer des équipements et
services en faveur de la petite enfance,
de l’enfance, de la jeunesse et de la
famille (voir p3),
 développer l’offre en matière de
culture et de loisirs par la création
d’une médiathèque communautaire ➐ Construire
et un réseau de lecture publique (voir un outil intercommunal fort
Vivre en Bièvre Est n°23), L’organisation multipolaire du territoire
 accompagner la problématique du et les nouveaux enjeux auxquels la col-
vieillissement en proposant des solu- lectivité doit faire face impliquent d’en-
tions d’accueil des personnes âgées richir les compétences et les savoir-faire
dans les villes et villages. internes.
L’analyse financière réalisée conjointe-
ment au projet de territoire atteste de
la bonne santé financière de Bièvre Est.
Cependant, la raréfaction des ressour-
➏ Protéger l’environnement ces financières publiques, le contexte
Les milieux naturels sont une richesse économique et la réforme de la taxe pro-
pour notre territoire. Ils doivent être fessionnelle plaident pour une recherche
préservés, à la fois quantitativement systématique d’économies d’échelle et
(ressource foncière) et qualitativement de mutualisation. Cela suppose deux
(ressource en eau, biodiversité). Une actions politiques fortes :
partie de la réponse réside dans le déve-  savoir définir des priorités, faire des
loppement d’un aménagement plus du- choix et procéder à une allocation des
rable et d’une maîtrise de la dynamique ressources cohérente avec ces priori-
résidentielle telle que décrit dans l’enjeu tés et ces choix.
lié à l’urbanisme. Pour cela, Bièvre Est  organiser la répartition des ressour-
poursuivra les actions en court et tra- ces entre les communes et l’intercom-
vaillera sur de nouvelles thématiques : munalité en élaborant un pacte finan-
 protéger les espaces remarquables cier et fiscal entre les communes et
en poursuivant le partenariat avec l’as- l’intercommunalité pour garantir une
sociation Avenir pour la réserve natu- utilisation des ressources conformes
8 relle du Grand-Lemps et de Chabons, aux priorités définies par le projet.

• Octobre 2010
échos
exposition de photos : «Apprieu d’hier
Apprieu et d’aujourd’hui». Découvrir Apprieu
au début du siècle dernier, en noir et
Découvrir Apprieu, blanc, ainsi que de belles prises de vue
d’aujourd’hui et des parallèles entre
hier et aujourd’hui différentes époques. De quoi se replon-
Amener l’art et la culture au plus près ger dans le passé de notre village, très
des gens, tout en permettant aux habi- intéressant, et aussi très beau.
tants de participer est l’objectif premier Vous êtes les bienvenus pour venir dé-
d’Art’prieu. L’idée avait germé au sein couvrir toutes ces merveilles, aux heures
de la commission culture de la munici- d’ouverture de la mairie.
palité, puis encouragé par l’exposition
«Art en Bièvre Hominidé Est», le concept
a pris forme dans le cadre du tout jeune
comité des fêtes, afin de permettre à
Bizonnes
compagnie». Les habitants d’Apprieu,
la population de prendre part à cette ainsi que quelques voisins ont été mis
aventure. Il s’agit d’expositions qui se à contribution : petits et grands ont par-
tiennent en permanence dans la salle du ticipé, chacun à sa manière, montrant
conseil municipal : peinture, sculptures, que l’art n’est pas réservé à une seule
photos, artisanat et art... peu de limites, élite, mais qu’il est présent partout et
mais beaucoup de centres d’intérêt. Les qu’il imprègne chacun d’entre nous :
expositions se succèdent régulièrement. nous avons donc accueilli des poules en
La première fut une exposition de dessins, peintures, sculptures, photos,
peinture «Je peins, tu peins, elle peint» : patchworks, aquarelles, céramiques,
Claudine Paccaud, peintre et apprelane, origamis, jeux…et même en brosses
avait invité deux amies, Jeanine Kuchar- à dents  ! Cette exposition a révélé de
czyk et Annie Dubousquet. Leurs œuvres nombreux talents chez les Apprelans.
ont conquis les Apprelans. L’exposition Cette expérience a tellement plu que
suivante, sur un thème léger et fantai- nous souhaitons la renouveler, sur des
siste, a transformé notre salle du conseil thèmes différents chaque été.
en poulailler… Elle s’appelait «Poules et Actuellement, nous accueillons une
Un devoir de mémoire
La commémoration du 8 mai 1945 a été
l’occasion d’une cérémonie très émou-
Beaucroissant vante.
cordement pour une partie gravitaire A la suite d’un travail de recherche sur
de Beaucroissant (carrefour des trois la Seconde Guerre Mondiale, les élèves
Raccordement de la croix) sur Renage et la seconde com- de la commune ont reconstitué l’histoire
commune à la station prend le raccordement de la conduite de tragique de la famille Nochimowski, re-
refoulement allant de l’ancienne station cueillie à Bizonnes, mais dénoncée et
d’épuration de Tullins d’épuration, reconvertie en station de assassinée dans les camps de la mort
Le projet d’assainissement de la com- relevage, au collecteur gravitaire. en 1944. Pour honorer la mémoire de
mune nécessitait la restructuration Cette première tranche qui vient de ces victimes innocentes et saluer le
du réseau par la suppression de la démarrer comportera des travaux com- travail de l’école, le conseil municipal a
station d’épuration existante, devenue muns avec Renage dans sa partie basse décidé à l’unanimité de nommer l’allée
insuffisante, et son remplacement par avant le raccordement sur le collecteur qui longe l’école du nom de Nicole et
une station de relevage afin de pouvoir principal. A cette occasion, cette der- Jeanine Nochimowki.
rejeter les eaux vers la station de Tullins nière fera également, à sa charge, des C’est en présence des représentants de
via un collecteur passant sur Renage. Ce travaux sur ses réseaux eau potable et la famille, venus pour certains spéciale-
collecteur étant opérationnel, le démar- assainissement. Les travaux de cette ment de Paris, de Bordeaux et de Reims,
rage des travaux est lancé. tranche vont durer environ 5 mois, pour de Didier Rambaud, Vice-président du
Ces travaux sont composés de deux un coup de 540 000 € TTC. La deuxième Conseil général, de Joseph Charvet,
tranches. La première consiste au rac- tranche sera lancée dans la foulée. Maire de la commune et de M. Kozma,
directeur de l’école que la plaque a été
dévoilée.
Burcin leur prochaine visite des peintures bi- Une très nombreuse assistance a donné
teintes, un éclairage plus performant, à cette cérémonie toute l’importance
économique et une banque d’accueil qu’elle méritait et a montré, 66 ans après,
3D et Couleur !!! «redessinée». Aujourd’hui le bâtiment le rejet absolu de la barbarie nazie,
La mairie telle que nous la connaissons est dans de meilleures dispositions pour réaffirmé dans les discours prononcés à
aujourd’hui a été transférée du bâtiment accueillir nos hôtes et chacun pourra se cette occasion.
de l’école publique en 1980. Depuis peu forger sa propre opinion sur le sujet. La rencontre avec la famille Nochimows-
des rénovations ont été engagées. A bientôt... ki a été pour les enfants un évènement
En 2009, le conseil municipal a validé le chaleureux et joyeux et pour les plus
choix d’une rénovation intérieure des anciens du village qui connaissaient Ni-
deux bureaux et de la salle du conseil cole, Jeanine et leurs parents, un grand
municipal. La commission «Travaux» moment d’émotion.
a naturellement proposé un projet Merci à tous ceux qui ont contribué au
d’aménagement améliorant le poste de succès de cette cérémonie qui marquera
travail de la secrétaire. C’est ainsi que pour longtemps la mémoire des élèves
les administrés pourront constater à de Bizonnes. 9
• Octobre 2010
échos
Chabons Colombe
Un nouveau quartier L’actualité pour passion
intergénérationnel à l’Orge de résidences intergénérationnelles a Il est coutume à Colombe de mettre en
C’est dans les prochaines semaines que remporté l’adhésion des élus munici- valeur les habitants qui poursuivent des
la SDH et Isère Habitat vont livrer les paux qui y voient le chaînon manquant parcours originaux et qui surtout sont
premiers logements au sein de ce nou- entre habitat classique et structures portés par leurs passions. C’est le cas
veau quartier appelé «Côté Square». Un spécialisées de type maison de retraites de Sylvie Grasser qui travaille chaque
bel exemple d’habitat intergénérationnel ou domicile collectif. année à la réalisation
porté par la municipalité de Chabons. Un Ce programme de logements locatifs et d’un ouvrage d’ac-
enjeu d’importance pour les collectivités. d’accession à la propriété implanté en tualités. Edité par les
Songez qu’en 2030, la France comptera plein cœur du village proche des com- éditions Hiceo, ce livre
20 millions de personnes de plus de 60 merces, brasse les générations. Ici, sur condense toutes les
ans et que la population des plus de 75 le même ensemble, les personnes âgées informations de l’année
ans aura triplé d’ici 2050 ! La production pourront côtoyer de jeunes ménages. précédente par ordre
chronologique et par
grandes thématiques
Saint-Didier-de-Bizonnes comme la vie politique,
l’économie, la santé,
Soutien aux Apiculteurs... la justice etc… Les
Quelle belle passion que l’Apiculture ! qui nourrissait les abeilles facilitant leur auteurs, (puisque Syl-
Quelques habitants se sont investis, pré- développement ; aujourd’hui on récolte vie travaille en binôme
servant ainsi la biodiversité. N’oublions prématurément pour pouvoir ensiler à avec Pascal Joly haut fonctionnaire et,
pas qu’en favorisant l’apiculture, on nouveau. actuellement, directeur de cabinet d’un
favorise la pollinisation des fleurs, des Pour préserver les abeilles: membre du gouvernement), réalisent
légumes, des vergers et des cultures • Fleurissez votre jardin autant que pos- chaque jour une lecture détaillée de la
indispensables à la diversité végétale sible toute l’année presse et une réécriture de l’essentiel
(pour produire 1 kg de miel, les abeilles • Choisissez des fleurs simples, plus des informations utiles qui nous per-
butinent jusqu’à 15 millions de fleurs). riches en pollen et en nectar mettent de conserver des traces de
L’année 2010 étant la pire en terme de • Plantez des nepetas, thyms, lavandes, notre histoire. Si vous avez l’occasion
perte de ruches pour les 4 apiculteurs calaments, hysopes, sauges. de croiser Sylvie un journal ouvert
Sandiéraux, la commune va prochaine- • Laissez les fleurs sauvages partout où devant elle à toute heure de la journée,
ment lancer une réflexion conjointement cela est possible pelouse, lisière des ne vous y trompez pas, elle ne fait pas
à l’action du département dans le but de haies. une pause mais est en plein travail ! La
préserver la biodiversité. • Installez des arbustes champêtres dernière publication «au cœur de l’info
Les miels produits sur la commune sont parmi vos haies. – toutes les informations qui ont marqué
essentiellement des miels de châtaignier • En été, mettez toujours de l’eau dans l’année 2009» nous replonge dans des
et du miel toutes fleurs. Nous bénéficions des coupelles : les abeilles en ont besoin faits tellement proches mais, nous le
d’un environnement préservé avec de pour rafraîchir leur ruche. constatons, si vite oubliés. Grâce à ce
nombreuses forêts et prairies. Les indus- Aujourd’hui en France, les jardins privés travail de recherche puis de synthèse,
tries sont peu nombreuses et il n’existe représentent plus d’un million d’hectares nos deux passionnés nous offrent un
pas de grandes exploitations agricoles et l’urbanisation fait disparaître chaque outil de révision pour les étudiants mais
dans le secteur ni de monoculture sy- année 60 000 ha de terres agricoles. aussi un aide mémoire pour tous les
nonyme de désert apicole. Les modes Deux preuves que les particuliers ont amoureux de culture générale. Diffusé
de culture ont changé avec l’ensilage : eux aussi leur rôle à jouer dans la préser- directement par l’éditeur, l’ouvrage peut
autrefois on laissait fleurir les champs vation de la biodiversité. La biodiversité être consulté à la mairie de Colombe ou
afin de permettre l’abondance de fleurs est l’affaire de tous ! auprès de la société Hiceo.
Tél. : 09 52 06 25 87 – www.hiceo.fr

Flachères La nouvelle mairie prend forme


Après trois semaines de congés l’entre- Si depuis le début il était difficile d’imagi- pation alternée des différents locaux, le
prise de maçonnerie a repris le travail et ner la forme du bâtiment, aujourd’hui la chauffage n’a pas à être ouvert de par-
le chantier avance, le gros œuvre se ter- ligne plutôt allongée et l’arrondi plaisent tout en permanence et, sur les conseils
mine laissant place aux charpentiers qui à ceux qui en parlent. Cette forme est du bureau d’études des fluides, c’est
sont à pied d’œuvre (photo ci-dessous). due à l’utilisation rationnelle de l’espace l’électricité qui a été retenue avec des
Au cours des travaux de maçonnerie, et l’orientation de la façade principale convecteurs de dernière génération, une
électriciens et plombiers ont déjà mis en plein sud pour les économies d’énergie. VMC double flux et surtout une bonne
place les nombreux fourreaux qui rece- Les solutions de chauffage par géo- isolation, soit 300mm sur plafond, 145
vront les câbles électriques et conduites thermie ou chaudière bois et granulés mm en doublage et 100 mm sous le
d’eau. La charpente terminée ce sont les n’ont pas été retenues pour des raisons carrelage, obtenant ainsi le niveau THPE
portes et fenêtres qui seront placées et de coût d’investissement et surtout de (Très Haute Performance Energétique).
ainsi le bâtiment hors eau, hors air. Cela maintenance. Compte-tenu de l’occu- Le planning prévoit l’achèvement des
permettra de poser les menuiseries inté- travaux début 2011. Le conseil municipal
rieures, cloisons sèches, faux plafonds, envisage donc de faire découvrir aux
plâtrerie, peinture, carrelage etc... pour habitants leur nouvelle mairie lors d’une
respecter la livraison de l’ensemble en porte ouverte qui sera organisée avant
10 début d’année 2011. la mise en fonction des services.

• Octobre 2010
échos
Le Grand-Lemps Izeaux
Tous au théâtre !
Depuis de nombreuses années, la troupe
de théâtre de l’AEP d’Izeaux propose des
comédies plus hilarantes les unes que
les autres à ses spectateurs. Mais cette
année, toute l’équipe s’est lancée dans
l’écriture. Huit mois ont été nécessaires
à l’aboutissement de ce chef d’œuvre
intitulé «Noblesse Oblige». Une aven- histoire. Pour le plus grand bonheur du
ture aussi intéressante que difficile mais public et celui des acteurs, la troupe
qui s’est avérée être un succès lors de remontera sur les planches pour de
sa première représentation en mars nouvelles représentations, notamment
Rosière : du bonheur avant dernier. le samedi 23 octobre à 20h30 et le
toute chose L’histoire se passe à Izeaux. La vie tran- dimanche 24 octobre à 15h à la salle du
quille et bourgeoise d’une riche famille Foyer Paroissial d’Izeaux.
La fête de la Rosière trouve sa source uzelote va être perturbée par l’arrivée Pour plus de renseignements, vous
dans la volonté de récompenser une d’un futur gendre tout sauf idéal, qui va pouvez visiter le site de l’association :
jeune fille pour sa réputation vertueuse. semer la pagaille dans cette famille sans www.aep.izeaux.org
Instituée, selon la légende, par Saint
Médard à la fin du Ve siècle, la fête de
la Rosière est née à Salency (Oise). Elle Renage par le gouvernement français. En 1913,
consiste en la remise d’une couronne de les Bruel cèdent leur place à Henri Thou-
roses à une jeune fille dont la conduite La papeterie de Renage vard qui décide d’acquérir les chutes de
irréprochable, la vertu, la piété et la Il n’y a pas si longtemps, Renage s’écri- Petit Hurtière en 1916, de Grand Hurtière
modestie ont marqué le village. vait en filigrane sur du papier haut de en 1917 et d’installer la machine 3 en
Aujourd’hui quelques villages de France, gamme… Et la papeterie fournissait la 1948. Pierre Thouvard puis ses fils Jac-
dont Le Grand-lemps, ont conservé cette reine d’Angleterre, la principauté de ques et Henri prennent la succession.
tradition. Et c’est un bonheur chaque an- Monaco, Marcel Pagnol et Picasso qui En 1967, c’est l’arrivée
née pour les Lempsiquois de découvrir réalisait ses lithographies sur du papier de la Machine 4 mais
la nouvelle Rosière et la fête qui l’ho- de chez nous. L’histoire de la Papeterie c’est aussi le début des
nore. 2010 aura connu une magnifique de Renage (P.D.R.) commence en 1834 difficultés techniques
cérémonie au cours de laquelle le maire avec l’arrivée de Joseph Désiré Court. et de la hausse du prix
a couronné Elsa Lecoguiec : «Le bonheur Il fait bâtir l’usine, crée ses chemins de la pâte à papier. La
se consomme sans modération et nous d’accès et installe la première machine à mévente est au rendez-
savons qu’Elsa, Cindy, Justine et leur papier. En 1876, c’est la famille Bruel qui vous des années 70. En
entourage savourent cet instant avec le prend la direction de la P.D.R. Louis Bruel dépit de la nomination
sentiment qu’il restera inscrit dans l’his- va installer une nouvelle chute d’eau et d’un syndic, les comp-
toire lempsiquoise de leurs familles. Au une nouvelle machine puis va se doter tes restent dans le rouge. Il était minuit à
nom de tous les élus, au nom de toutes d’un lessiveur de grande capacité pour la papeterie de Renage, le 10 septembre
les lempsiquoises et lempsiquois, je vais affiner le blanchiment des fibres textiles. 1982, lorsque la machine 4 s’immobilisa
donc poser la 116 e couronne de Rosière. Spécificité de l’ère Bruel : la fabrication définitivement, mettant ainsi un terme à
Elle donnera à Elsa le droit revendicatif de papier pour les cartes à jouer éditées 148 années d’une activité intense.
de faire partie de celles qui ont fondé no-
tre identité et elle lui impliquera le devoir
de poursuivre sur cette voie, au bonheur Oyeu se poursuivait par la célèbre croix du
Moine Mort puis par la pierre blanche
de la ville toute entière qui lui témoigne qui délimitait jadis les terrains sur les-
son affection. Que ce jour soit un repère quels les chartreux prélevaient la dîme.
précieux sur le chemin de la vie de ces L’escapade se prolongeait par le célèbre
jeunes filles !» monticule de terre, le Calvaire. Ce demi-
dôme est surmonté de 3 croix s’élevant
Eydoche à une centaine de mètres. La légende
raconte que l’un des fils de Clovis, Chil-
Depuis mercredi 22 septembre, un peric tué lors de la bataille de Vézeronce
primeur s’est installé devant la mairie. aurait été, autrefois, enterré en ce lieu.
Il sera présent chaque mercredi de 9h Poursuivons ensemble notre épopée par
à 12h. Il propose une gamme variée de Grand succès du pucier le célèbre bloc erratique de nature diffé-
fruits et légumes sur un étal de 8 mètres Le dimanche 3 juillet a eu lieu le premier rente des terrains qui l’entourent. Il a été
de long. Ainsi chacun peut s’approvision- pucier de la nouvelle équipe du comité transporté par le glacier du Rhône il y a
ner chaque semaine, qu’il soit jardinier des fêtes, sous la présidence de Roland quelques dizaines de milliers d’années.
ou non. Cela permet également de créer Meurin. 47 exposants étaient présents Enfin, notre tour d’horizon s’achevait par
un espace de convivialité où chacun pour une journée des plus radieuses. le four communal construit en 1898 et
peut prendre le temps de discuter. Ce Pour les amateurs de randonnée un qui appartenait à plusieurs familles du
marché est en phase d’essai sur quel- parcours découverte a été proposé sur Bourg qui venait y faire cuire leur pain.
ques semaines. Si cela fonctionne bien, les divers sites de la commune au départ Cette agréable journée s’est terminée
il pourra se poursuivre chaque mercredi. de la place de l’église. La première étape autour d’un repas champêtre dans une
Réservons-lui un bon accueil ! Nous lui avait pour mission la découverte du bla- ambiance conviviale. Nous vous donnons
souhaitons bonne chance. son en langage héraldique. L’aventure tous rendez-vous l’année prochaine. 11
• Octobre 2010
15e édition
2010

E x p o si t i on
E n b i è v r E ES T
Pierre Bonnard photographe Con cert
jusqu’au 11 novembre
Trio Florimont
Le Grand-Lemps, mairie
Hommage à Brassens
C o nc e rt 12 novembre
Deux vives voix bizonnes, saLLe des fêtes, 20h30
5 novembre Th éâtre et D an s e
st-didier-de-bizonnes, saLLe des
La Petite Sirène
fêtes, 20h30
13 novembre
Sp e c t a c le m us i c al Le Grand-Lemps, La GranGe,
20h30
Départementale 66
Cincinnati Slim Spect acle jeu n e pu blic
6 novembre La Guinguette
beaucroissant, saLLe des fêtes, 20h30 14 novembre
fLachères, saLLes des fêtes, 15h30
T hé â t re
Faims de mois Th éâtre
7 novembre Molière, une passion
apprieu, saLLe des fêtes, 15h 20 novembre
Création graphique Thierry Lemaître, Le Grand-Lemps, 04 76 06 10 45 • Imprimerie des Eaux Claires, Echirolles

oyeu, saLLe du Vernay, 20h30


C o nf é re nce
Dan se
Orchidées d’Europe Anima
10 novembre 21 novembre
eydoche, saLLe des fêtes, 20h30 Chabons, gymnase, 15h

S p ec t a c le j eune publi c Th éâtre


Retour à la terre La poudre aux yeux
11 novembre 27 novembre
coLombe, Gymnase, 15h30 izeaux, foyer paroissiaL, 20h30

Syndicat
Intercommunal pour
la Gestion Mixte de
l'Animation Sociale

organisé par le SIGMAS Syndicat Intercommunal pour la Gestion Mixte de l‘Animation Sociale Tél. : 04 76 55 92 76