Vous êtes sur la page 1sur 92

Filière: Licence professionnelle en Management du tourisme

Rapport de stage de fin d’étude sous le


thème :

Le tourisme écologique : un levier de


développement durable
Cas de la station balnéaire de TAGHAZOUT BAY

Entreprise d’accueil : Sol House Taghazout Bay. Surf

Période de stage : du 01/04/2018 au 23/06/2018

Elaboré par : Encadré par :

Mlle. Sara DRISSI Dr. Mohamed SGUENFLE :

Enseignant chercheur à l’ENCG-UIZ Agadir

Membres de jury: Tuteur de stage :


Tuteur de stage:
Dr. Lhassan MBARKI : M. Amine QTIB :
Enseignant chercheur à l’Université Ibn Zohr Agadir Chef du département commercial à Sol Housese
Dr. Mohamed SGUENFLE : Taghazout Bay
Enseignant chercheur à l’ENCG-UIZ Agadir

Soutenu le 27 Juin 2018 à 15h30, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion, Agadir


2
Dédicaces

Je dédie ce modeste travail:

Mes chers parents,

En témoignage ma profonde reconnaissance

Pour les sacrifices déployés à mon égard ; pour leur patience ; leur amour et de dévouement

Que Dieu leur réserve la bonne santé et longue vie.

Mes chères collègues, mes amis,

Pour leurs soutiens permanent et encouragements

Pendant les moments difficiles

Ainsi que toute personne ayant apporté une contribution de près ou de loin.

Et enfin,

Je dédie le fruit de mon effort

À tous ceux qui me sont chers.

3
Remerciements

A l’issue de mon stage, je tiens à remercier vivement, en premier lieu, l’Ecole Nationale de
Commerce et de Gestion d’AGADIR.

Je tiens aussi à exprimer mes plus vifs remerciements à notre Coordinateur de la filière
Management du Tourisme professeur Rachid Oumlil et aux corps administratifs, professorals
de notre filière qui nous ont enrichi par leurs connaissances et leur pédagogie d’enseignement
durant notre cursus de formation .Toute ma gratitude et remerciements exprimés aux membres
de jury : M. Lhassan MBARKI professeur de valorisation du patrimoine et M. Mohamed
SGUENFLE professeur de négociation et d’argumentation pour son apport probant, leurs
conseils précieux ainsi que leurs disponibilité pour nous assurer un milieu de travail
professionnel.

J’adresse mes meilleurs remerciements à M. Zakaria El Ouati, Directeur Général de Sol


House Taghazout Bay. Surf qui m’acceptée en temps que stagiaire au sein de l’établissement
cité ci-haut. Le remerciement est destiné aussi à professeur Jalal Ajebbar qui a montré une
grande disponibilité à fournir aussi bien de l’aide que des conseils.

Mes sincères remerciements s’adressent également à toute l’équipe de Sol House Taghazout
Bay. Surf qui m’a entourée de sa gentillesse et assistée positivement à enrichir mes
connaissances durant la période de mon stage, je tiens également à exprimer ma gratitude à
M. Amine Qtib, chef du département commercial pour son accueil chaleureux et ses
informations précieuses durant ma période de stage.

4
Avant-propos

Le Maroc dispose de potentialités réelles en matière de valorisation et de


développement du tourisme écologique dans la plupart de ses régions grâce à son patrimoine
naturel riche en biodiversité.

Conscient de la valeur ajouté de cette forme innovatrice du tourisme, les autorités concernées
et les acteurs locaux ont pris conscience des possibilités qu’offre le tourisme
écologique en raison de son effet multiplicateur, qu’il s’agisse de produire des revenus
complémentaires, de susciter des synergies ou d’entraîner une demande d’infrastructures et
des services d’appui pour la protection de territoire naturel dans l’intérêt conjugué de la
population locale et des touristes. La promotion du tourisme écologique ouvre donc une
nouvelle porte vers la préservation d’espaces et de modes de vie tout en accordant aux
touristes l’opportunité de contribuer à la préservation du patrimoine naturel et le souci de
protéger l’environnement.

Dans ce contexte, nous avons eu comme objectif de diagnostiquer l’état de lieu du tourisme
écologique au niveau de la station balnéaire de Taghazout Bay , notamment le cas de L’Hôtel
Sol House en effectuant un stage de fin de formation qui a duré trois mois au département
commercial du dit hôtel.

5
Table des matières
Dédicace

Remerciements

Avant-propos

Liste des abréviations

Liste des figures et de tableau et des graphes

Table des matières

Introduction générale ................................................................................................................ 14

CHAPITRE 1 : ......................................................................................................................... 15

CADRE THÉORIQUE DE LA PROBLÉMATIQUE ............................................................. 15

Introduction .............................................................................................................................. 16

Section 1. Le tourisme et le développement durable ............................................................... 17

1. Présentation du phénomène touristique............................................................................ 17

1.1. Définition du phénomène touristique : .......................................................................... 17

1.2. Genèse du tourisme : ..................................................................................................... 18

2. Les formes touristiques. ................................................................................................... 20

2.1 Le tourisme bleu ou littoral : .......................................................................................... 20

2.2. Le tourisme vert (tourisme rural) : ................................................................................ 20

2.3. Le tourisme montagnard :.............................................................................................. 21

2.4. Tourisme urbain ou culturel : ........................................................................................ 21

2.5. Le tourisme de santé :.................................................................................................... 21

2.6. Le tourisme religieux : .................................................................................................. 22

2.7. Le tourisme d’affaires : ................................................................................................ 22

2.8. Le tourisme durable :..................................................................................................... 23

Section 2. Tourisme écologique forme du développement durable. ....................................... 23

1. L’émergence du concept du tourisme durable. ................................................................ 23

6
2. Présentation du phénomène du tourisme durable. ........................................................... 24

3. Principes et formes du tourisme durable. ......................................................................... 27

3.1. Les principes du tourisme durable : .............................................................................. 27

3.2. Les formes du tourisme durable : .................................................................................. 28

3.2.1. Écotourisme :.......................................................................................................... 28

3.2.2. Le tourisme équitable: ............................................................................................ 29

3.3.3. Le tourisme solidaire : ............................................................................................ 29

3.3.4. Le tourisme responsable : ....................................................................................... 30

3.3.5. Le tourisme social : ................................................................................................ 30

Section 3. Le tourisme durable dans le contexte marocain. ..................................................... 31

1. Aperçu global sur le tourisme durable au Maroc. ............................................................ 31

2. L’écotourisme une nouvelle forme de tourisme durable au Maroc.................................. 33

2.1. Le choix d’une forme du tourisme durable : ............................................................. 33

2.2. Situation de l’écotourisme au Maroc : ....................................................................... 34

3. Souss-Massa une destination intermédiaire entre le balnéaire et l’écotourisme. ................. 36

3.1. Présentation de la région de Souss-Massa : .................................................................. 36

3.2. L’éco-tourisme, levier d’une offre touristique diversifiée pour Agadir : ...................... 37

CHAPITRE 2 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L’ENTREPRISE D’ACCUEIL ........... 40

Introduction .............................................................................................................................. 41

Section 1: Description de l’établissement d’accueil. ............................................................... 42

1. Historique : ....................................................................................................................... 42

2. Présentation Générale. ...................................................................................................... 43

2.1. Présentation de la station Taghazout Bay : ................................................................... 43

2.2. Situation de l’établissement: ......................................................................................... 44

2.3. L’Hébergement : ........................................................................................................... 46

2.4. La Restauration : ........................................................................................................... 53

7
2.4.1. Restaurant Stella :................................................................................................... 53

2.4.2. Restaurant Buffet Principal : .................................................................................. 54

2.4.3. Play Bar : ................................................................................................................ 54

2.5. La Piscine : .................................................................................................................... 55

2.6. Séminaires : ................................................................................................................... 55

2.7. Services : ....................................................................................................................... 55

2.8. Installations : ................................................................................................................. 55

2.9. Loisirs : .......................................................................................................................... 56

2.10. Activités : .................................................................................................................... 56

2.11. Activités en dehors de l’hôtel : .................................................................................... 57

Section 2. Département et organisation administrative. ........................................................... 58

1. Fiche Technique de Sol House Taghazout Bay : ............................................................. 58

2. Organigramme de structure : ......................................................................................... 59

3. Départements et services : ................................................................................................ 59

3.1. Département administratif : ........................................................................................... 59

3.2. Département hébergement : .......................................................................................... 59

3.3. Département commercial : ............................................................................................ 60

3.4. Département financier : ............................................................................................ 61

3.5. Département restauration & banquets : ......................................................................... 62

3.6. Département technique :................................................................................................ 63

3.7. Département des ressources humaines : ........................................................................ 63

Conclusion ................................................................................................................................ 64

CHAPITRE 3 : MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHES ET ANALYSES DES RÉSULTATS


.................................................................................................................................................. 65

Introduction .............................................................................................................................. 66

Section 1 : échantillon et collecte des données. ....................................................................... 67

8
1.1. La population cible : .................................................................................................. 67

1.2. La sélection de notre échantillon : ............................................................................. 67

1.3. Administration du questionnaire : ............................................................................. 67

2. Déroulement de l’enquête. ............................................................................................ 68

2.1. Profil de l’échantillon étudié : ................................................................................... 68

2.2. Profil sociodémographique : ...................................................................................... 69

Section 2 : Analyse des résultats. ............................................................................................. 70

1. Définition du tourisme écologique. .................................................................................. 70

1.1. Connaissance du concept du tourisme écologique : .................................................. 70

1.2. Source de connaissance du concept : ......................................................................... 71

1.3. Examen des habitudes quotidiennes liées à l’aspect écologique : ............................. 71

1.4. Définition d’un produit écologique : ......................................................................... 73

2. Perceptions à propos du tourisme écologique. ................................................................. 74

2.1. Facteurs influençant l’achat d’un produit écologique : ............................................. 74

2.2. La fréquence des voyages : ........................................................................................ 75

2.3. Forme de voyage : ..................................................................................................... 75

2.5. Choix de services du tourisme écologique dans un voyage touristique : .................. 77

3. Comportements et pratiques dans un voyage. .................................................................. 77

3.1. Source d’information à propos des programmes de vacances : ................................. 77

3.3. L’adoption d’un comportement responsable et écologique lors d’un voyage : ......... 78

Conclusion et recommandations .............................................................................................. 80

Conclusion générale ................................................................................................................. 82

Références bibliographiques ................................................................................................... 83

Références webographies ..................................................................................................... 84

Annexes .................................................................................................................................... 85

9
Liste des abréviations

OMT l'Organisation Mondiale du Tourisme

UICN Unions Internationales pour la Conservation de la


Nature

PNUD Programme des Nations unies pour le développement


CNUCED Conférence des Nations unies pour le commerce et le
développement
UNESCO Organisation des Nations unies pour l'éducation, la
science et la culture

UNAT L’Union nationale des associations de tourisme

SAPST la Société d’aménagement et de promotion de la


station de Taghazout

CDG Développement Caisse de dépôt et de Gestion

10
Liste des figures :

Figure n°1 : principes fondamentaux du tourisme durable.................................26

Figure n°2 : les formes du tourisme durable.......................................................29

Figure n°3 : plan de situation géographique........................................................41

Figure n°4 : placement géographique de la station Taghazout-Bay....................42

Figure n° 5 : Localisation de Sol House Taghazout Bay.....................................44

11
Liste des tableaux :

Tableau: Évolution de la capacité d’hébergement au Maroc par région.............30

12
Liste des graphiques :

Graphe n° 1 : Répartition des réponses selon le sexe..........................................66

Graphe n° 2 : Répartition selon l’âge..................................................................67

Graphe n° 3: Répartition des réponses selon la formation..................................67

Graphe n° 4: Répartition des répondants selon l'activité professionnelle...........68

Graphe n° 5: Connaissance du concept du tourisme écologique.........................68

Graphe n° 6: Source de connaissance du concept du tourisme écologique.........69

Graphe n° 7 : Activités quotidiennes influentes des pratiques écologiques........69

Graphe n° 8 : La consommation et la préservation de l’environnement.............70

Graphe n° 9 : l’évaluation de l’acceptabilité d’un produit écologique................71

Graphe n° 10: Facteurs influençant l'achat d'un produit écologique...................71

Graphe n° 11: Fréquence de voyage par an.........................................................72

Graphe n° 12: Forme de voyage..........................................................................72

Graphe n° 13 : les divers motifs de voyage.........................................................73

Graphe n° 14: Recourir aux services du tourisme écologiques dans un voyage.74

Graphe n° 15: Source d'information pour organiser un voyage..........................74

Graphe n° 16 : formes d’informations collectées............................................... 75

Graphe n° 17 : raisons de manifestation d’un comportement non écologique au


cours d’un voyage................................................................................................76

13
Introduction générale

Le tourisme marocain ancre depuis plusieurs décennies son développement de positionnement


et de qualité qui se représente dans l’évolution de la compétitivité de tous les maillons de la
chaîne touristique et en particulier l’approfondissement de la culture du service et de l’offre
convaincante d’animations.
Afin de jeter l’œil sur l’activité du secteur touristique à TAGHAZOUT BAY, et étant
étudiante préparant un diplôme de licence professionnelle spécialisé en Management du
tourisme, on nous a dispensé un stage de fin de formation pour conclure les études et pouvoir
faire un rapprochement des acquis théoriques avec la réalité du monde professionnel et aussi
acquérir une formation complémentaire et les outils nécessaires pour s’adapter au monde
professionnel.
A cet effet, j’ai eu l’occasion d'effectuer un stage de trois mois au sein du service commercial
à l’hôtel « Sol House TAGHAZOUT BAY. Surf», une parmi les infrastructures hôtelières
réputées de la ville. Cette période fut suffisante pour avoir une vision de la gestion de l’hôtel
et pouvoir apprécier le fonctionnement global de ses services.
L’élaboration du présent rapport a pour objectif l’examen des pratiques liées au tourisme
écologique et la perception des touristes quant à l’instauration de cette forme du tourisme
durable au sein de l’hôtel Sol House TAGHAZOUT BAY. Surf. Pour répondre à la question
liée à la mise en place des services de tourisme écologique au sein du dit hôtel, nous avons
choisi de répartir de notre travail comme suit :
La première partie sera consacrée à la présentation du cadre théorique de l’émergence de cette
nouvelle forme du tourisme durable et l’évaluation des pratiques du tourisme écologique dans
le contexte marocain. Une deuxième partie est consacrée à la présentation générale de
l’établissement d’accueil, ses services et départements. Quant à la dernière partie, elle fera
objet de la démarche suivie pour répondre à notre thématique de recherche, les résultats
obtenus ainsi que les recommandations adressées.

14
CHAPITRE 1 :
CADRE THÉORIQUE DE LA PROBLÉMATIQUE

15
Introduction

Ce chapitre a pour objectif de présenter dans un premier lieu, le concept de développement durable et
les relations qu’entreprend le tourisme durable (Section 1). Dans un deuxième temps, nous mettrons
l’accent sur le tourisme écologique comme étant une forme du développement durable (section 2).
Une présentation de l’évolution durable et des relations qui lient le tourisme durable et le
développement du tourisme écologique au Maroc fera objet de la (section 3).

16
Section 1. Le tourisme et le développement durable.

1. Présentation du phénomène touristique.


A l’heure actuelle, le tourisme est devenu un des sources principales de recette pour de nombreuses
économies bien devant le secteur de l’automobile, de la chimie et de l’agroalimentaire voir même le
pétrole. En effet, le tourisme met en jeu un investissement important, génère des profits substantiels et
présente une opportunité pour créer des emplois. Ceci dit, pour plusieurs pays, c’est une source
incontournable de devises. Selon le rapport de l’organisation mondiale du tourisme sur le
développement du tourisme à l’échelle mondial, publié en 2003, le secteur touristique est la première
source pour 38% des pays.

1.1. Définition du phénomène touristique :


Avant de présenter l’axe d’évolution du phénomène touristique, il s’avère primordial de présenter
quelques définitions du concept de « tourisme ».

Le terme « tourisme » renvoie à l'idée de déplacement du touriste de son lieu de résidence vers un lieu
plus ou moins éloigné, pour un temps variable, aux fins de loisir. Les grands dictionnaires de référence
abordent le sujet sous des angles assez divers.

Le dictionnaire Robert considère le tourisme comme « le fait de voyager, de parcourir pour son
plaisir un lieu autre que celui où l'on vit habituellement ». Cette définition semble assez absurde vu
qu’elle exclut le tourisme de proximité (un Parisien visitant la Tour Eiffel ne peut être considéré
comme un touriste) et la villégiature pure (le même citadin passant ses congés dans sa résidence
secondaire ne « parcourt » pas un lieu).

Le dictionnaire Larousse, adopté une approche assez semblable à celle présentée par le Robert en
insistant sur l'aspect « visite » et « environnement ». Pour ce dictionnaire, le mot se rapporte à « Action
de voyager, de visiter pour son plaisir. Ensemble d’activités et de techniques mises en œuvre pour les
voyages et les séjours d'agrément ».

Quant au dictionnaire Le Littré, sa définition du tourisme est beaucoup plus restrictive et laconique : «
Goût du voyage par curiosité et désœuvrement ». Dans les trois définitions citées dans les
dictionnaires, un point commun se dégage. Il s'agit de se déplacer dans un cadre de loisir. Or, la
définition internationale officielle est tout autre.

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, le tourisme est « est un déplacement hors de son lieu de
résidence habituel pour plus de 24 heures mais moins de 4 mois, dans un but de loisirs, un but
professionnel (tourisme d’affaires) ou un but sanitaire (tourisme de santé) ». En effet, le changement

17
de lieu, la durée et les motivations du voyage sont les trois principales caractéristiques du phénomène
touristique.

Une autre définition est celle avancée par la commission des statistiques des Nations unies, en
1993, avançant que le tourisme comme un ensemble « d’activités déployées par les personnes
au cours de leurs voyages et de leurs séjours dans des lieux situés en dehors de leur
environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins
de loisirs, pour affaires ou pour d’autres motifs. ».

En définitif, le tourisme se présente comme une forme de mobilité temporaire, motivé par la
recherche d’agrément, en dehors du domicile habituel, pour une durée d’hébergement
supérieure à au moins de 24 heures et comprend donc au minimum une nuitée.

Le phénomène touristique peut s’établir à travers plusieurs formules de voyages qui vont du
séjour dans un lieu touristique au circuit à travers un territoire plus ou moins étendu1.

Les activités touristiques peuvent aussi être autoproduites par le consommateur lui-même à
travers la sélection des destinations, la réservation personnelle des prestations touristiques ou
au contraire, le consommateur fait appel aux services des entreprises spécialisées dans
l’assemblage des prestations touristiques.

1.2. Genèse du tourisme :


Il s’avère que l’activité touristique n’est pas un phénomène récent, c’est une activité qui a
débuté depuis l’antiquité et chez les premières civilisations. Dans ce contexte, les premières
civilisations à l’instar des grecs, les romains, les phéniciens ou encore les pharaons ont été
amené à effectuer des déplacements d’une région à une autre selon des motifs divers dont on
peut citer des motifs économiques, commerciales, curatifs, divertissement tout comme la
découverte de nouvelles régions.

D’ailleurs, les jeux olympiques ont représenté l’un des principaux événements qui attirent des
foules de curieux et de sportifs pour la période située entre 776 et 393 avant J-C. Certes. A
cette époque, le tourisme ne revêt pas son aspect moderne qu’on connait aujourd’hui,
cependant, on peut dire que les premières infrastructures d’accueil liées au phénomène
touristique ont connu déjà un essor incontournable à savoir : les auberges, les gites… un
service qui n’était à la portée que des couches sociales les plus aisées.

1
Jean-Didier Urbain, L'idiot Du Voyage: Histoires De Touristes, vol. 166 (Payot, 2002).

18
A partir du 17ème siècle, les voyages se multipliaient surtout pour les anglais qui ont fait
preuve d’une grande mobilité. Pour les aristocrates Britanniques, chaque étudiant doit
effectuer un périple continental pour parfaire son éducation. En France, on assiste déjà à
l’apparition du métier des guides de voyages pour la période allant de 1631 jusqu’en 1672.

Au 18ème siècle, le tourisme allait connaître une nouvelle dimension en disposant de nouvelles
clientèles et en étalant sa zone géographique. Ainsi, le mot « Tourisme » va apparaître pour la
première fois en Angleterre vers la fin du 18ème siècle et l’emploi du terme va vite circuler
parmi les classes sociales les plus aisées. Quant à la France, les premières formes du tourisme
moderne apparaissent aux alentours de 1860. Parmi ces formes, nous pouvons citer : le
tourisme de montagne, le thermalisme, le climatisme avec l’accueil des marchands et les
pèlerins dans des auberges et les auspices des vallées.

En France, c’est grâce à Napoléon III et à sa femme qu’émergent les stations balnéaires et les
premiers bourgs (gros villages) touristiques, les auberges, les guides de montagne et les
refuges d’altitude.

A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, l’activité touristique va connaître son réel
développement en se transformant en une véritable filière économique qui se traduit par une
multitude de projets et d’aménagements à mettre en place. Toutefois, le tourisme demeure
longtemps une activité de luxe réservée juste pour l’aristocratie et la bourgeoisie aisée.

A partir de 1936, les congés payés et la sécurité sociale permettent à des associations de
tourisme social de donner aux stations thermales un nouvel élan. Une nouvelle couche, la
plus nombreuse, de la population accède aux loisirs, profitant des infrastructures naissantes
dont elle accompagnera l'expansion, libère des périodes (une semaine à l'époque) autorisant
les déplacements.

C’est la période des « 30 Glorieuses », expression exprimant les années d'explosion


économique qui ont suivi la guerre qui représente le passage du tourisme artisanal à
l'industrie touristique dans laquelle s'engouffrent les compagnies aériennes, l'hôtellerie, les
agences de voyages, etc.

Le tourisme peut contribuer à l'instauration d'un nouvel ordre économique international qui
facilitera et contribuera à l'atténuation de l'écart économique croissant entre pays développés
et pays en développement (ou pays de Nord/Sud) et assurera l'accélération à un rythme
soutenu de développement et du progrès dans le domaine économique, en particulier dans les
pays moins avancés.

19
2. Les formes touristiques.

Dans le but de répondre à la diversité de la demande et aux goûts différents de chacun, le


tourisme a été segmenté en différents secteurs. Les principaux sont les suivants:

2.1 Le tourisme bleu ou littoral :


Le tourisme littoral ou encore dit tourisme balnéaire représente la forme de tourisme la plus
répandue dans le monde, il est principalement associé aux stations balnéaires. C’est le cas
pour le Maroc où le tourisme littoral demeure le type le plus répondu. Le tourisme balnéaire
est la forme la plus ancienne du tourisme. Elle a connu une évolution remarquable au fil du
temps, notamment pour le cas du Maroc, où l’activité touristique marque, un grand retour de
la mer par l’adoption du Plan Azur. Il s’agit de soutenir la politique basée sur le tourisme
balnéaire suivie depuis les années soixante, tout en procédant à de remarquables innovations.
La politique touristique marocaine n’est plus, comme avant, une proposition qui provient de
l’étranger, mais un choix national pour soutenir l’économie nationale, l’entreprise marocaine
et pour résorber les problèmes de chômage. Le développement du tourisme au Maroc est
conditionné par l’importante croissance de la demande internationale du produit balnéaire :
« plus de la moitié des européens (1er marché émetteur de touristes) voyageant vers la Grande
Méditerranée sont attirés par le produit ‘soleil et plage‘ » (Département du Tourisme, 2001).
Le choix du balnéaire est justifié également par le fait que le Maroc dispose d’environ 3500
km de côtes atlantiques et méditerranéennes. A Agadir en demeure la seule grande ville
touristique commercialisable à l’étranger.

2.2. Le tourisme vert (tourisme rural) :


Le tourisme vert correspond aux vacances à la campagne. Il s’agit d’une forme de tourisme
alternatif en milieu rural, notamment chez les agriculteurs (agritourisme ou agrotourisme) ou
les viticulteurs (œnotourisme) mais aussi chez des gens du pays ne vivant pas de la terre. Ce
type de tourisme englobe des prestations d'hébergement (gîtes ruraux, chambres d'hôtes, ...),
de restauration (table d'hôtes, dégustation de produits du terroir, ...) et des activités de loisirs
(tourisme de randonnée, activités de pleine nature, cours de cuisine, etc.). Certes, c’est un type
de tourisme qui a connu une croissance importante au cours des dernières années en raison de
causes diverses. L’une d’entre elles est sans aucun doute la nécessité pour chaque citoyen
d’une grande ville de sortir de son rythme de vie effréné et stressant lorsqu’il peut profiter de

20
vacances2. Encore, a-t-il besoin de paix, de détente et d’un repos absolu contre la circulation,
le bruit et la pollution. Une autre des causes les plus importantes qui ont fait croître le
tourisme rural est la crise économique qui affecte le monde entier car cette forme touristique
reste largement à la portée des pêches.

2.3. Le tourisme montagnard :


Le tourisme montagnard ou le tourisme de montagne est le tourisme dans les massifs
montagneux. Au début du XIXe, la montagne était un lieu de détente, alors que de nos jours la
montagne est utilisée pour des activités sportives : trekking, randonnées. Les activités
nautiques dans les eaux vives montagnardes se développent de plus en plus : rafting,
hydrospeed.
La montagne est convoitée par les touristes durant toutes les saisons. Pendant l''hiver pour
pratiquer les sports d'hiver, le printemps lorsque la végétation refait surface, l'été pour la
détente et le grand air, ainsi qu'en automne pour voir la végétation se métamorphoser.

2.4. Tourisme urbain ou culturel :


Le tourisme culturel ou urbain peut être défini comme étant le voyage à la découverte d’une
culture, d’un patrimoine, le mode de vie d’une région ainsi que de ses habitants. C’est un
segment en rapide croissance du tourisme international. En d’autres termes, le tourisme
culturel est une forme de tourisme centré sur la culture, l’environnement culturel, les valeurs
et styles de vie, les traditions et les ressources de loisirs de la communauté d’accueil. Pour le
Maroc, on se rend compte de plus en plus que l'héritage naturel et culturel marocain sont des
produits très sollicités par les touristes qui se rendent au Maroc et sont beaucoup plus
attractifs que le tourisme balnéaire qui offre de moins en moins d'intérêt par rapport à une
rude concurrence. Ce type de tourisme commence à connaître un essor très remarquable pour
plusieurs raisons à savoir l’existence dans notre pays d’un patrimoine culturel riche et
diversifié en grande partie grâce aux villes impériales, à leur histoire et à leurs monuments. Le
tourisme vient donc assurer une conservation et une mise en valeur de ces éléments, puisqu'ils
sont source de revenus.

2.5. Le tourisme de santé :


Le tourisme médical , appelé aussi le tourisme de santé , consiste à se faire soigner dans un
pays autre que celui où l'on réside, par économie ou pour bénéficier des soins et des prix qui

2
Jean Delvert, Aspects Du Monde Tropical Et Asiatique: Hommage À Jean Delvert (Presses Paris Sorbonne,
1991).

21
ne sont disponibles qu'à l'étranger. Ceci dit, cette forme de tourisme, englobe toutes relations
et phénomènes vécus par des personnes voyageant en dehors de leurs lieux avec comme motif
de promouvoir, stabiliser et rétablir le bien-être physique, mental et social grâce aux services
liés à la santé et au bien –être3. En fait, selon la Banque Mondiale, le secteur du tourisme de
santé pèse annuellement 40 milliards de dollars dans le monde, dont 10 milliards de dollars
pour la seule région du Moyen-Orient.

2.6. Le tourisme religieux :


Les pèlerinages sont une des plus vieilles formes de migration touristique. Pourtant un
développement considérable de ce type de migration se produit encore de nos jours. Le
phénomène concerne toutes les grandes religions. Dans de nombreux pays, les pèlerins ont
joué, et jouent encore un rôle important dans les migrations .La nature du développement du
tourisme religieux engage en premier lieu les représentants des différentes religions, avec
leurs critères éthiques et spirituels spécifiques. Le tourisme religieux est de ce fait
profondément différent du tourisme culturel car le professionnel du tourisme n'a pas sa place
pour parler, guider, organiser le temps du croyant s'il n'est pas respectueux de la foi et s'il
n'agit pas en symbiose avec les institutions religieuses.

2.7. Le tourisme d’affaires :


Le tourisme d’affaires peut être défini comme étant l’ensemble des activités et
consommations de services liées aux voyages et séjours d’individus dans des lieux situés en
dehors de leur environnement géographique habituel, et réalisées pour des raisons d’affaires.
Il correspond à des déplacements et séjours collectifs ou individuels. Pour certains acteurs
(chaînes hôtelières, compagnies aériennes, etc.), le tourisme d’affaires peut représenter une
part non négligeable des revenus touristiques. Certains hôtels situés en dehors des zones de
tourisme loisir peuvent par exemple réaliser l’essentiel de leur activité par le biais du tourisme
d’affaires. Pour le contexte marocain, les chiffres des finances extérieures de l’Office des
changes montrent que les recettes des voyages d’affaires d’étrangers au Maroc s'élèvent à 3,2
MMDH en 2017, soit à peine 4,4% du total des recettes touristiques qui sont de 71,9 MMDH.
La modestie de ce taux s’explique par le manque d’infrastructures et par une faible demande
liée à la dimension industrielle tout juste émergeante au Maroc.

3
Johanna Riboulon, "Intégration De La Promotion De La Santé Au Sein Du Tourisme De Bien-Être," (2014).

22
2.8. Le tourisme durable :

Le tourisme durable est défini par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) comme “un
tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et
environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des
professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil”. Il vise l'équilibre entre les
trois piliers du développement durable dans la production et la réalisation d'activités
touristiques. C'est une démarche qui peut être adoptée par tout acteur touristique en intégrant
les principes du développement durable dans sa gestion stratégique et/ou l’offre qu'il propose.
Le tourisme durable relève aussi de la responsabilité individuelle des voyageurs : dans leurs
comportements, gestes quotidiens et choix de prestataires et/ou destinations selon des critères
de durabilité.

Section 2. Tourisme écologique forme du développement durable.

Depuis les années 90, le processus international d’aide au développement favorise le


tourisme comme outil stratégique d’appui à un développement durable. Désormais, le
développement est reconnu comme devant être durable dans ses dimensions
environnementale, économique et sociale4. Le tourisme, en tant qu’activité économique,
participe à cette vision (Charte du tourisme durable, 19955; Code mondial d’éthique du
tourisme, 1999).

1. L’émergence du concept du tourisme durable.


Le concept « développement durable » est apparu au sein de l4 unions Internationales pour la
Conservation de la Nature (UICN) au début des années 80. Ensuite, il a été repris et
popularisé par le rapport de Brundtland « Notre avenir à tous 6» qui a servi de référence lors
de l’organisation du Sommet de la Terre de Rion De Janeiro en 1992.

En effet, la définition la plus largement citée du développement durable est celle extraite du
Rapport Brundtland qui avance que « Le développement durable est un développement qui répond
aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.
» (Commission mondiale sur l'environnement et le développement, 1987, p.43). Selon Wood

4
Sommet de la Terre, à Rio en 1992, [http://www.un.org/french/events/rio92/rio-fp.htm].
5
Sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg, en 2002,
[http://www.un.org/french/events/wssd/coverage/summaries/envdev33.htm].
6
Gro Harlem Brundtland and Mansour Khalid, "Notre Avenir À Tous," (1988).

23
(1993)7 et Hunter (1995)8, deux éléments importants sont inclus dans cette déclaration : les
besoins humains et les contraintes environnementales.

Pour la Commission mondiale sur l'environnement et le développement, l'objectif majeur de


développement est de satisfaire les besoins humains et les aspirations à une meilleure qualité
de vie pour tous. Dans ce contexte, le développement durable insiste sur la question de
l'équité en termes d'accès aux ressources génératrices de richesse et de répartition des coûts et
bénéfices du développement, non seulement entre les individus et les groupes qui composent
la société d'aujourd'hui (l'équité intra-générationnelle), mais aussi entre la génération actuelle
et celle à venir (l’équité intergénérationnelle). Pour que ces objectifs soient atteints, la prise en
considération de la dimension de croissance économique est fondamentale, en particulier dans
les endroits où les besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits. Néanmoins, la conscience
d’une limite de la capacité de l'environnement naturel à répondre aux besoins actuels et futurs,
a confirmé l’idée de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement qui
était que la croissance économique doit correspondre aux capacités environnementales. En
principe, le développement durable signifie la durabilité économique dans le cadre d’une
durabilité écologique, et intègre la question de l'équité (Woodley, 1992).

Ainsi que nous l’avons défini, le concept du développement durable, qui se présente comme
étant un concept multidimensionnel qui réintroduit des valeurs essentielles au développement
économique comme le tourisme durable et solidaire nous allons passer à l’analyse de la
relation qu’entreprend le tourisme avec le développement durable comme étant un nouveau
produit touristique.

2. Présentation du phénomène du tourisme durable.


Depuis son apparition, le développement durable a suscité un tel intérêt dans divers secteurs
industriels et disciplines de manière à vouloir adapter ses différents aspects aux différents
secteurs économique. Le tourisme n'est pas à l'abri de cette tendance. En effet, plusieurs
études et recherches académiques ont cherché l’incarnation des différents principes du
développement durable dans le secteur touristique. Le « tourisme durable », un concept qui a
vu le jour voici vingt-deux ans, attire à l’heure actuelle des universitaires et des praticiens qui

7
Danièle Dirol and René Guyonnet, "The Improvment of Wood Durability by Retification Process" (paper
presented at the The international research group on wood preservation _ Section 4 _ Report prepared for the 24
Annual Meeting, 1993).
8
Colin J Hunter, "On the Need to Re‐Conceptualise Sustainable Tourism Development," Journal of sustainable
tourism 3, no. 3 (1995).

24
en discutent régulièrement la valeur ajoutée du développement durable dans le secteur
touristique.

Plusieurs définitions peuvent être repérées pour encadrer ce phénomène. En effet, selon
Coccossis (1996), le tourisme durable est approché sous différents angles et points de vue. Il
peut être traduit par la « durabilité économique du tourisme » dont le but principal est la viabilité
de l'activité touristique. L’objectif ultime de cette association des deux concepts à savoir le
tourisme et le développement durable peut varier selon le souhait de renforcer, de moderniser
ou de différencier les produits touristiques. Les variantes peuvent comprendre, par exemple :
le « tourisme écologiquement durable » qui s’occupe des activités touristiques perturbant, trop
souvent, l'environnement naturel pour répondre aux besoins de survie de l'industrie ; le «
développement touristique durable » qui reconnaît l'importance de la qualité de
l'environnement comme facteur de compétitivité afin d’assurer la viabilité à long terme de
l'activité touristique9. Peu importe les différences de ces approches en apparence puisque
toutes ces expressions soulignent la même chose : « le tourisme doit intégrer des objectifs de
maintien de la viabilité du site pour une durée indéterminée » 10(Butler, 1993). Ici, l'accent est mis
sur la nécessité de parvenir à l’équilibre entre les intérêts commerciaux et environnementaux
pour mieux assurer la pérennité du tourisme lui-même, plutôt que d’assurer, idéalement, la
durabilité générale d’un système plus large (Wall, 1997).

Les grandes organisations internationales ont aussi contribuée à la vulgarisation de ce


concept. A titre d’exemple, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la Banque mondiale,
le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la Conférence des Nations
unies pour le commerce et le développement (CNUCED) ont contribuée depuis plusieurs
décennies à construire la liaison entre le développement et le tourisme.

Pour l’Organisation mondiale du Tourisme, l’insertion du tourisme dans le processus de


développement doit impérativement passer par un encadrement juridique et éthique. Ceci dit,
le tourisme est devenu « une stratégie de développement durable pour les pays les moins
avancés 11». La Banque mondiale insiste aussi sur la relation entre le tourisme et le
développement. En effet, depuis les années soixante où le tourisme est considéré comme

9
Ming Xu, "Les Interactions Entre Le Tourisme Et Le Développement Durable À La Lumière De L’analyse Des
Guides Touristiques.: Etude De Cas En Chine" (Université Pascal Paoli, 2015).
10
Richard W Butler, "Tourism–an Evolutionary Perspective," Tourism and sustainable development:
Monitoring, planning, managing, no. 37 (1993).
11
Le Code mondial d’éthique du tourisme a été approuvé par l’Assemblée générale de l’OMT en 1999.

25
« un véritable moteur du développement12 » pour les pays les moins avancés. Cette position
de la Banque mondiale s’est traduite par la mise en place d’un certains nombres de projets
dont on cite le programme de financement d’infrastructure en partenariat avec l’UNESCO en
1976 pour l’organisation d’un cycle d’études sur le tourisme afin de démontrer l’importance
de cette activité. La Banque mondiale considère toujours le tourisme comme un support au
développement.

La Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), créée


essentiellement dans le but de promouvoir le commerce international , a aussi porté une attention
particulière au tourisme comme outil de développement et incite les États à l’intégrer dans leurs
programmes. Le tourisme trouve un espace d’expression permanent au sein de sa « Commission
entreprises et facilitation du commerce et du développement ». Par ailleurs, en partenariat avec
l’OMT, la CNUCED cible l’objectif de réduire la pauvreté, notamment en Afrique, en mettant en
place « un nouveau cadre destiné à aider les pays en développement et les pays les moins avancés à
renforcer, grâce au tourisme durable, leur développement social, leur participation au commerce
international des services et leur lutte contre la misère » (OMT, 2002).

Dans ce contexte, l’apport du développement durable peut être considéré comme


particulièrement essentiel pour le secteur du tourisme de tous les pays et spécialement dans
les pays en développement. Ce concept de tourisme durable est directement déduit de celui de
développement durable. Il s'agit d'une forme de développement touristique qui doit permettre
de répondre aux besoins des touristes tout en préservant les chances du futur. Le tourisme
durable n'est pas un produit, il s’agit d’une nouvelle façon de vendre une activité ou un pays :
c'est un processus, un mode de développement, qui dépend de facteurs globaux et locaux13.
(Perret, 2000).

12
François Bédard and Boualem Kadri, "Développement Et Tourisme: Une Relation Durable," Téoros. Revue de
recherche en tourisme 23, no. 23-3 (2004).
13
J PERRET, "La Diversité Des Processus De Tourisme Durable," Cahiers Espace Tourisme et Environnement
67 (2000).

26
3. Principes et formes du tourisme durable.

3.1. Les principes du tourisme durable :


Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la définition conceptuelle
du développement durable du tourisme se lit comme suit: « Les principes directeurs du
développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à
toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination, y compris au tourisme de
masse et aux divers créneaux touristiques. Les principes de durabilité concernant les aspects
environnementaux, économiques et socioculturels du développement du tourisme. Pour
garantir sur le long terme la durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces
trois aspects.»

Dans cette optique, le tourisme met en jeu les territoires, le patrimoine naturel et humain, il
ne peut plus faire l'impasse sur les principes régissant son propre développement.

Le premier principe général du développement durable repose sur l'idée que les réponses
apportées aux besoins actuels ne doivent pas compromettre la capacité des futures générations
à répondre aux leurs.

Pour citer les principaux principes du tourisme durable, nous allons reprendre la déclaration
de principe de la rencontre euro-méditerranéenne à Hyères en septembre 199314 :

« [...] Le tourisme ne pourra évoluer harmonieusement que dans le cadre d'une vision de
développement durable. Il doit, donc, être conçu et géré comme une activité globalement
bénéfique pour les communautés d'accueil, dans le respect de leurs coutumes et traditions.
Aujourd'hui, la plupart des responsables et des acteurs opérant dans le secteur du tourisme
ressentent le besoin d'un véritable consensus sur le concept de durabilité. Plus précisément,
les principes fondamentaux interviennent à l'interface des territoires et des hommes ».

14
Jean-Pierre Lozato-Giotart, Érick Leroux, and Michel Balfet, Management Du Tourisme: Territoires, Offres
Et Stratégies (Pearson Education France, 2012).

27
Figure n° 1 : principes fondamentaux du tourisme durable

Source : élaborée par nos soins.

3.2. Les formes du tourisme durable :

Plusieurs formes de tourisme que l’on qualifie souvent d’alternatif gravitent autour du concept
de développement et de tourisme durable, chacune mettant l’accent sur un aspect en
particulier.

3.2.1. Écotourisme :
L'écotourisme que l'on associe au tourisme vert est une des formes du tourisme durable, plus
centrée sur la découverte de la nature. En d’autres termes, le tourisme écologique est
principalement lié aux formes de tourisme pratiqué en milieu naturel et à la notion
d’apprentissage. Pour l’Organisation mondiale du tourisme, l’écotourisme est une « Forme
de tourisme qui vise à faire découvrir un milieu naturel tout en préservant son intégrité. Elle
comprend une activité d’interprétation des composantes naturelles ou culturelles du milieu
(volet éducatif) qui favorise une attitude de respect envers l’environnement qui repose sur
des notions de développement durable et qui entraîne des bénéfices socioéconomiques pour
les communautés locales et régionales.».

28
3.2.2. Le tourisme équitable:
Concept directement inspiré du commerce équitable, le tourisme équitable permet une rémunération
plus juste des communautés locales.

Ce type de tourisme s’inspire des principes du commerce équitable. Il fait en sorte que les
communautés locales soient impliquées dans la prestation touristique et bénéficient des retombées
économiques, et ce, afin de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie.

Selon Normand Hall de la Société pour un tourisme durable et responsable (SOTDER), cela «suppose
un partage équitable des bénéfices, de façon à ce que le tourisme favorise réellement la cohésion
économique et sociale entre les peuples et les régions. Les intervenants contribuent à
l’épanouissement et à l’amélioration des conditions de vie des populations locales en favorisant
l’embauche de personnel local, l’achat local et la redistribution équitable des revenus d’opération,
particulièrement chez les groupes défavorisés.» . L’Union nationale des associations de tourisme et de
plein air (UNAT) va plus loin dans sa définition en soulignant l’implication active de la communauté
locale au projet: « un ensemble d’activités de services, proposé par des opérateurs touristiques à des
voyageurs responsables, et élaboré par les communautés d’accueil, autochtones (ou tout au moins en
grande partie avec elles). Ces communautés participent de façon prépondérante à l’évolution de la
définition de ces activités (possibilité de les modifier, de les réorienter, de les arrêter). Elles
participent aussi à leur gestion continue de façon significative (en limitant au maximum les
intermédiaires n’adhérant pas à ces principes du tourisme équitable). Les bénéfices sociaux, culturels
et financiers de ces activités doivent être perçus en grande partie localement, et équitablement
partagés entre les membres de la population autochtone.»

3.3.3. Le tourisme solidaire :


C’est une forme du tourisme durable qui se trouve à la fois inspirée du tourisme responsable
et du tourisme équitable. Le tourisme solidaire regroupe donc les formes de tourisme
« Alternatif » qui met au centre du voyage l’homme et la rencontre s’inscrivant dans une
logique de développement des territoires. Les fondements du tourisme solidaire sont :

 l’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique
 les rencontres et le respect de la personne, des cultures et de la nature
 une répartition plus équitable des ressources générées
 une sensibilisation des voyageurs et la préparation au voyage (gestion des déchets, gestion des
ressources)
 les retombées économiques locales.

29
Ainsi, le tourisme solidaire permet la création d’un lien de solidarité entre le voyageur et les
populations. Une participation financière du voyageur ou du voyagiste est reversée à des
projets de développement locaux. Les communautés locales sont parties prenantes de ces
projets dont la finalité est l’amélioration de leurs conditions de vie.

3.3.4. Le tourisme responsable :


Le tourisme responsable est une démarche volontaire du voyageur ou du voyagiste. Voyager
responsable, c’est minimiser au maximum son impact sur l’environnement et sur le mode de
vie local.
Autrement dit, le touriste dit responsable adoptera un comportement qui vise à respecter les
expressions culturelles des populations visitées, ainsi que leur milieu naturel et habité. Dans
cette optique, les organismes décideurs et les entreprises peuvent aussi être parties prenantes
d’un tourisme responsable, tant en ce qui touche leurs politiques de développement que leurs
produits.

3.3.5. Le tourisme social :


C’est une forme du tourisme, que l’on place dans le courant du tourisme durable. Ce secteur
préconise le droit aux vacances et l’accessibilité au tourisme à tous les groupes de la
population.
Autrement dit et de façon concrète, le tourisme social réfère aux programmes, aux initiatives,
aux actions qui visent à rendre effectifs le droit aux vacances et l'accessibilité au tourisme à
tous les groupes de population, notamment les jeunes, les familles, les retraités, les
handicapés, les personnes aux revenus modestes… et qui se préoccupent de la qualité de la
relation entre les visiteurs et les visités. C'est tout l'univers des maisons familiales de
vacances, des villages de vacances, des auberges de jeunesse, des gîtes touristiques mais aussi
des voyages éducatifs pour les jeunes et les retraités, des séjours linguistiques, des voyages-
échanges organisés principalement par les associations et les coopératives.

30
Figure n° 2 : les formes du tourisme durable

Source : élaborée par nos soins.

Section 3. Le tourisme durable dans le contexte marocain.


Le Maroc, pays à grande vocation touristique, le tourisme est un secteur qui occupe une place très
importante dans le paysage économique. En effet, l’intérêt pour le tourisme durable ne date pas d’hier.
Le Royaume affiche, il y a plus d’une décennie, sa volonté de promouvoir un tourisme responsable qui
respecte et met en valeur son environnement naturel, valorise son patrimoine culturel, matériel et
immatériel et préserve son identité, une volonté qui s’est traduite par la mise en place d’un certain
nombre de programme et de projets pour combiner les bienfaits du tourisme durable avec le tourisme.

1. Aperçu global sur le tourisme durable au Maroc.

Motivé par la recherche du soleil et la découverte d’un nouveau patrimoine culturel, plusieurs
touristes sont amenés à voyager loin de leurs frontières, pour découvrir de nouveaux
patrimoines touristiques. Ceci dit, le tourisme est devenu de nos jours, un des secteurs
économique les plus dynamiques que ce soit au niveau de diversité de ses activités, des lieux,
des personnes ou encore des choix. Conscients du rôle joué par le dit secteur, les institutions

31
et organismes nationaux et locaux s’engagent à mettre en place des politiques et des stratégies
efficaces pour valoriser le secteur touristique au niveau national et international. Ainsi, il
s’agit d’un enjeu majeur pour le développement d’un territoire. Dans ce contexte, le Maroc se
présente comme l’un des pays conscients que les paysages attrayants et la richesse d’un
patrimoine ne suffisent pas à assurer le succès du secteur touristique, en l’absence d’une
politique véritable et adaptée aux besoins du marché, les professionnels insistaient sur
l’importance de considérer ce secteur comme un « secteur exportateur », une industrie motrice
permettant de déclencher la profonde dynamique de croissance économique et sociale que le
Maroc recherche toujours après plusieurs années d’ajustements et de réformes structurelles.

Tableau : Évolution de la capacité d’hébergement au Maroc par région

Source : observatoire du tourisme Maroc, Annuaire statistique 2013 : 19.

Afin de conquérir les marchés touristiques, les responsables marocains adoptaient des
stratégies touristiques ambitieuses pour placer le Maroc dans la liste des 10 premières
destinations mondiales. C’est Ainsi, que le tourisme durable devient un des principaux axes à
intégrer dans les différentes politiques qui visent la promotion du secteur touristique étant
donné l’impact positif que pourrait avoir ce secteur dans l’écosystème en général : respect et
préservation de la valeur des ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d’un
territoire à l’attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs
qu’ils pourraient générer.

32
Arriver à un tel objectif nécessite l’implication des acteurs (professionnels, institutionnels,
touristes, investisseurs et citoyens) dans l’élaboration de stratégies réalisables de
développement durable du tourisme est néanmoins importante. « Le tourisme durable est un
enjeu de taille pour le Maroc, puisqu’il s’agit de changer les comportements. Cela suppose
que la durabilité soit présente aussi bien dans la planification du développement touristique
que dans les opérations des investisseurs et acteurs touristiques ou dans le comportement des
touristes et des citoyens. Il doit être présent dans toutes les étapes de développement du
secteur du tourisme.

D’ailleurs, pour faire adhérer les parties prenantes au tourisme durable, la Charte Marocaine pour le
Tourisme Durable a été signée en janvier 2016, à l’occasion de la 1ère édition de la Journée Marocaine
du Tourisme Durable et Responsable, tenue sous le thème: « Tous acteurs pour un tourisme
responsable ». Dans le même contexte, il y avait le lancement de la 1ère édition de la Journée
Marocaine du Tourisme Durable et Responsable, de la Charte Marocaine du Tourisme Durable, avec
sa déclinaison africaine, et de la 6ème édition des Trophées du Tourisme Durable et Responsable avec
une nouvelle catégorie « Tourisme et Climat ».

L’organisation de la COP22, à Marrakech en Novembre 2016, a été aussi l’occasion de démontrer les
liens entre le tourisme et le changement climatique, mais aussi de valoriser les solutions existantes de
tourisme durable au Maroc, d’encourager les approches environnementales au niveau des offres
touristiques, de mobiliser les acteurs du tourisme. Précurseur, le Maroc a été l’un des initiateurs du
partenariat mondial pour le tourisme durable créé en 2011, qu’il a présidé de 2013 à 2015. Il joue
actuellement un rôle actif auprès de l’OMT au sein du projet «Tourisme Durable», intégré au cadre
décennal de programmation « 10 Years Framework Policy ». Ce programme, issu de la conférence
Rio+20, entend consolider la coopération internationale afin d’accélérer le passage vers la
consommation et la production durable dans le monde. Autant de mesures se sont alors engagées dans
le but de développer le tourisme durable au Maroc.

2. L’écotourisme une nouvelle forme de tourisme durable au Maroc.


2.1. Le choix d’une forme du tourisme durable :

L’évolution des activités touristiques à l’échelon mondial amène à changer de vision ainsi
que de stratégie adoptée pour promouvoir ce secteur en plein expansion. C’est ainsi que, le
Maroc, doté d’une naturelles culturelles est sollicité de créer d’autres créneaux qui pourraient
marquer la différence et faire l’exception. Le Maroc a tous les atouts pour devenir une vraie
plateforme idéale pour un nouveau tourisme « propre » grâce à l’exploitation des énergies
renouvelables (énergie solaire). Il s’agit d’une grande opportunité qui s’offre au Maroc pour

33
promouvoir un modèle de tourisme qui consiste à respecter l’environnement dans toutes ses
composantes en exploitant les principaux sites considérés comme lieux de qualité et de
premier ordre.

« Le développement d’un tourisme durable répond aux besoins des touristes et des régions qui
les accueillent, tout en ménageant et améliorant les possibilités futures. Il doit se traduire par
une gestion de toutes les ressources permettant à la fois de satisfaire les besoins économiques,
esthétiques et sociaux, et de préserver l’intégralité culturelle, les écosystèmes, la biodiversité
et les systèmes de soutien à la vie ». Cette définition se fonde sur plusieurs
considérations dont on cite la relation qu’entretient le tourisme avec les ressources naturelles.
En d’autres termes, Si ces ressources sont dégradées, le tourisme ne prospère plus. Cela
signifie, sur le plan de la production, que le tourisme durable consiste principalement à
développer les pratiques, permettant aux gestionnaires de l’activité touristique d’optimiser la
création de richesses, tout en concourant à la préservation et à l’amélioration du capital
environnemental et humain du territoire, nécessaire à l’attractivité et à la durabilité de la
destination touristique15.

Le tourisme écologique est ainsi la nouvelle réalité du marché touristique et la référence d’un tourisme
durable, il fait appel à une logique qui concilie développement local, économique et conservation des
patrimoines. Cette logique a beaucoup plus de force qu’un simple principe moral du fait qu’elle
redéfinit les conditions de la compétitivité touristique des territoires.

2.2. Situation de l’écotourisme au Maroc :


La géographie du Maroc donne à ce pays un immense potentiel pour l'écotourisme, une capacité
encore largement sous-exploitée. En effet, avec ses atouts naturels très riches, au rang desquels les
monts de l'Atlas et leurs neiges éternelles, des printemps chauds, des lacs, des forêts, le désert du
Sahara et les côtes atlantiques et méditerranéennes, le Maroc devrait être une destination naturelle pour
les écotouristes. Que vous soyez à Marrakech, à Fès, à Tanger, à Essaouira, à Casablanca ou en
plein cœur de l'Atlas, la nature n'est jamais loin. Le Toubkal ravira les amateurs de montagne, la vallée
des Aït Bougmez et la vallée des Roses sont de véritables jardins d'éden qui invitent à la rencontre des
populations berbères dont la vie n'a pas beaucoup changé depuis des décennies, Agadir est parfaite
pour les joies balnéaires, quant au Sud marocain, on y trouve le sable du Sahara pour des méharées
loin des sentiers battus.« Il existe un potentiel énorme pour l'écotourisme au Maroc », a déclaré à
Magharebia Jane Bayley, directrice de Naturally Morocco, une société de voyage écotouristique

15
Taoufik Daghri and Soukaina El Omari, "Du Tourisme De Masse Au Tourisme Rural Au Maroc: Le Cas De
La Commune Rurale D’asni," Études caribéennes, no. 31-32 (2015).

34
galloise. "La diversité géographique est immense, avec un riche écosystème marin, et le Maroc est
l'une des principales voies de migration des oiseaux", ajoute-t-elle.

Le Maroc accueille plus de 6 millions de visiteurs chaque année, mais Mme Bayley affirme que le
nombre d'écotouristes est difficile à évaluer, parce que la définition de ce terme est très large.
Toutefois, elle estime que l'écotourisme connaît un grand essor. Il y a environ dix ans, elle emmenait
50 touristes au Maroc chaque année; désormais, Naturally Morocco y envoie plus de 1 500 personnes
par an. Mais elle souligne que l'écotourisme reste un marché très réduit. Selon une étude réalisée en
2010 par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le compte du
gouvernement marocain, l'écotourisme reste encore à l'état embryonnaire. Cette étude reflète une forte
demande en faveur de l'écotourisme au Maroc de la part des Marocains et des étrangers, car le pays à
beaucoup à offrir en termes de ressources naturelles. Mais cette étude fait aussi état d'un manque de
coordination.

Bien qu’on parle beaucoup d'écotourisme au Maroc, il s'agit très souvent plutôt de tourisme rural,
parfois avec un caractère solidaire, contribuant à apporter des ressources nouvelles dans les campagnes
mais sans réel engagement en matière d'écologie ou de protection de la nature et sans gestion durable
de l'environnement naturel.
Toutefois des initiatives très intéressantes voient actuellement le jour en matière de tourisme rural avec
mise en valeur des produits du terroir, création d'appellations d'origine, développement de
coopératives agricoles artisanales qui contribueront à ouvrir la voie à un tourisme plus écologique avec
une recherche de qualité et de diversité (produits plus naturels, plus biologiques, plus respectueux de
l'environnement).
Au Maroc, l’écotourisme a pour objectif d'inciter les opérateurs du tourisme marocain, en particulier le
tourisme rural, à s'engager en matière d'écologie et de protection de l'environnement bien au-delà de ce
qui est fait aujourd'hui en montrant que de tels engagements apportent une valorisation supplémentaire
et constitueront des atouts pour une meilleure commercialisation dans un contexte de plus en plus
concurrentiel.
Nous espérons que les projets écologiques et écotouristiques se développeront, même si nous sommes
lucides et savons parfaitement que de tels projets n'empêcheront pas le tourisme de masse de continuer
à se développer en parallèle avec ses excès. Comme partout, en particulier dans les pays connaissant
un fort développement et confrontés à l'exode rural, le besoin de créer rapidement de l'emploi est
prioritaire sur les considérations écologiques, même lorsque ces considérations sont réelles et
sincères.

35
3. Souss-Massa une destination intermédiaire entre le balnéaire et
l’écotourisme.

3.1. Présentation de la région de Souss-Massa :


S’étendant sur une superficie de 53 789 km², soit 7,6 % du territoire national, la région Souss- Massa
est formée de 2 préfectures : Agadir Ida Outanane et Inezgane Ait Melloul et de 4 provinces : Chtouka
Ait Baha, Tiznit, Taroudannt et Tata. En effet, la région occupe une bande au milieu du royaume allant
de l’Océan Atlantique aux frontières avec l’Algérie à l’Est. C’est une jonction entre le Nord et le Sud
du pays qui joue de ce fait un rôle stratégique aux niveaux économique et socioculturel.

Géographiquement, la région est limitée au Nord par la région de Marrakech-Safi, au Sud par la région
de Guelmim-Oued Noun, à l’Est par la région de Drâa-Tafilelt et l’Algérie, à l’Ouest par l’Océan
Atlantique. C’est une région caractérisée par un relief diversifié à savoir les chaînes montagneuses du
Haut et de l’Anti Altas constituant un important réservoir hydrologique ainsi que les plaines fertiles
du Souss-Massa.

En outre, la région compte plusieurs cours d’eau, dont les plus importants sont Oued Souss et Oued
Massa. Ces oueds sont alimentés par plusieurs affluents. Le climat de la région est sec en général,
influencé par l’Océan et le Sahara. Les précipitations sont irrégulières dans l’espace et dans le temps :
elles varient entre 70 et 350 mm par an ce qui dénote d’un déficit hydrique important tant au niveau
des ressources en eau de surface qu’au niveau des nappes phréatiques. Les vents sont soit en
provenance de l'est avec influence désertique, soit de l’ouest avec la fraîcheur de l’océan.

En ce qui concerne les potentialités économiques de la région, elles sont basées essentiellement sur ses
ressources naturelles et ses possibilités dans le domaine de l’agriculture, de la pêche, du tourisme et
des mines.

Qualifiée de Région touristique par excellence, Souss-Massa est de par son climat, son relief
diversifié, son patrimoine historique et culturel et ses plages étendues, une destination internationale
privilégiée, la première au niveau national. Le secteur touristique y dispose d’importantes
infrastructures d’accueil et de séjour : 17% des établissements classées à l’échelle nationale, avec une
capacité de 35 500 lits soit 18% du total national. La région a accueilli plus de 850.000 touristes en
2012, représentant près de 15% du total national.

La région est une destination touristique privilégiée car elle offre nombre de sites et attractions
touristiques. Elle dispose également de nombreuses plages, toutes différentes les unes des autres
(taille, hauteur des vagues, force des vents), très agréables pour les amateurs de farniente et pour ceux
qui veulent s'adonner aux divers sports nautiques (surf, kite surf, planche à voile, jet-ski...).

36
La région jouit également de plusieurs sites magiques et d'une beauté inégalable à savoir :

 Agadir Oufella, petite montagne donnant une vue imprenable sur la baie d'Agadir.
 Agador (greniers) de Chtouka - Aït Baha.
 Souk d'Inezgane, effervescence de couleurs et de saveurs.
 Remparts de Taroudant.
 Tours de Tiznit.
 Vallées luxuriantes d’Aït Mansour dans la province de Tiznit.
 Roches bleues et paysages d'amandiers en floraison de Tafraout.
 Paysages de Tiout.
 Zaouïas, Kasbah et Ksour.
 Palmeraies de la vallée de Tata.
 Dunes de sable ...

Souss-Massa, avec ses nombreux greens de haut niveau, séduit les passionnés de golf qui exercent leur
passion dans un cadre des plus agréables.

En ce qui s’agit des programmes visant la promotion du secteur touristique dans la région, nous
trouvons le plan Azur, programme étatique basé sur un concept d'aménagement touristique de nouvelle
génération, il consistera en la création de stations balnéaires intégrées à développer par des
aménageurs développeurs privés. Ce plan comprend la zone de Taghazout (au Nord d'Agadir). En
effet, la quasi-totalité des composantes de la première phase de cette station a été achevée. Il s’agit
notamment d’un hôtel 5 étoiles et d’un golf déjà opérationnels. L’aménagement de cette station sera
réalisé sur une superficie globale de 615 ha avec un investissement total de près de 10 milliards de DH
dont 1,5 milliard déjà engagés. D’autres projets sont en cours d’achèvement, une médina et un village
de surf.

Au cours des cinq prochaines années, les lits touristiques de la station Taghazout représenteront une
augmentation de 25% de la capacité actuelle de la ville d’Agadir». En matière d’hébergement, l’offre
de la station de Taghazout pourra atteindre, «dans quatre ans, près de 12.400 lits dont une capacité
touristique de 7.450 lits à travers 2.256 lits hôteliers, un village de vacances de 2.690 lits et un village
de surf de 380 lits ainsi que 2.140 lits en RIPT (résidence immobilière de promotion touristique).

3.2. L’éco-tourisme, levier d’une offre touristique diversifiée pour Agadir :


Pour un grand nombre de touristes nationaux et étrangers, la ville d’Agadir reste, avant tout, la
première station balnéaire du Maroc prisée pour l’étendue de son littoral, la beauté de ses sites
naturels, la qualité de ses installations hôtelières ou encore la richesse de son patrimoine culturel.

37
Toutefois, Agadir a été, pendant des décennies, l’une des quelques stations touristiques nationales
ayant aussi attaché une attention particulière à la diversification de son produit touristique, en mettant
à profit ses divers atouts afin d’accroître l’offre touristique par la mise en valeur notamment des
multiples potentialités naturelles et écologiques dont regorge la région.

C’est dans ce contexte que les acteurs locaux ont mis en place, il y a de nombreuses années, «la Vallée
des oiseaux », un parc au cœur du quartier touristique, et à proximité du front de mer, qui constitue un
capital précieux pour la promotion de cette destination touristique. Construit entre 1982 et 1986, la
Vallée est visitée, tout au long de l’année, par des milliers de touristes marocains et étrangers. Étalée
sur une superficie de 2,5 hectares, la Vallée des oiseaux compte plus de 500 espèces d’oiseaux et près
d’une cinquantaine d’animaux de différents continents. Une telle destination permet aux touristes de
côtoyer des oiseaux rares d’Amérique du Sud et d’Asie et des mammifères, comme les mouflons à
manchettes et les singes magots. Il est planté de nombreuses espèces, comme les magnolias, des
bananiers, bougainvilliers, lauriers roses autour de cours d’eau et de cascades artificielles.

En s’inscrivant dans la même logique de diversification de l’offre touristique par la valorisation du


potentiel naturel, les touristes peuvent profiter du magnifique site dit «Paradise Valley » (La vallée du
paradis) en plein milieu des montagnes à une trentaine de kilomètres d’Agadir, sur la route
d’imouzzer. .Ce havre écologique se distingue par la beauté des gorges des montagnes, les cascades en
hiver, et la diversité du couvert végétal, notamment l’arganier.

Impliqué dans cette dynamique, le Conseil régional de Souss-Massa s’est investi dans la mise en
valeur du potentiel naturel et écologique afin de diversifier l’offre touristique d’Agadir et de la région.
Ainsi, depuis dix ans, un fond spécial a été mis en place pour soutenir la création de la petite entreprise
touristique basée dans les zones rurales et montagneuses. Cette initiative a favorisé la création d’un
grand nombre d’unités hôtelières qui ont enrichi l’offre touristique de Souss-Massa, en particulier dans
son volet lié à l’éco-tourisme. Ces nouveaux projets ayant accordé une attention particulière à la mise
en valeur des potentialités environnementales de la région ont bénéficié d’un soutien financier, ce qui
a encouragé un grand nombre de Marocains et de touristes étrangers à venir explorer les richesses et le
patrimoine spécifique de l’arrière-pays de cette partie du Royaume. Cet effort impliquant les différents
acteurs locaux a permis indéniablement de consolider les acquis de cette destination ainsi que la part
de l’éco-tourisme dans son offre globale. C’est ainsi que l’Ecolodge Atlas Kasbah a été primé au
Salon international du tourisme de Londres du trophée international de tourisme responsable. Tout
récemment à Marrakech, le même établissement s’est vu remettre le trophée « Initiative tourisme et
climat » de la COP22, une distinction qui met en valeur, selon le fondateur de l’écolodge, Hassan
Aboutayeb, l’importance du développement durable pour une meilleure résilience face au changement
climatique. Le secteur privé s’est pleinement inscrit dans cette dynamique pour faire de l’éco-tourisme
un des piliers essentiels pour promouvoir la destination d’Agadir et sa région. Dans cette optique, des

38
investisseurs privés se sont lancés, il y a environ trois ans, pour la création d’un «Croco parc» qui offre
la possibilité de voir des reptiles libérés de leurs caches dans un cours d’eau spécialement aménagé à
cet effet. Sur près de 4 hectares, le parc accueille près de 300 crocodiles, ainsi que de nombreuses
plantes préservées dans quatre jardins thématiques. Cette structure est un atout supplémentaire pour
l’animation de la destination et pour la valorisation du potentiel écologique local.

La diversification du produit touristique d’Agadir, avec une mise en valeur continue de l’offre en
écotourisme, a permis de consolider l’attractivité de la destination en drainant une nouvelle clientèle
de plus en plus portée sur le tourisme vert d’où l’importance pour les professionnels et les différents
acteurs, à la fois localement et à l’échelle nationale, de consolider en parallèle la dynamique en termes
de promotion et de marketing.

39
CHAPITRE 2 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE
L’ENTREPRISE D’ACCUEIL

Sol House Taghazout Bay. Surf

Station Balnéaire & touristique de Taghazout Bay Km 18, Route Essaouira - Agadir 80023
Taghazout, Morocco.

Tél : 212 (5) 25 08 03 00 Fax : 212 (5) 25 08 30 01

Email : solhousetaghazoutbay@melia.com

40
Introduction

Au cours de ce chapitre, il est bien utile de présenter l’entreprise dans laquelle j’ai à effectuer mon
stage, ceci dit, il est adéquat d’approcher la structure pour connaître ses services, ses départements, sa
structure et ses produits.

Dans cette deuxième partie, une description globale de l’hôtel ainsi que tous ses services et
départements s’avère fructueuse.

Il s’agit d’un hôtel 4 étoiles situé au bord de mer dans la baie de Taghazout, le nouvel hôtel Sol
House Taghazout Bay. Surf présente une superbe offre touristique axée sur la mer, la culture, le
sport, la nature et l’écotourisme, c’est donc une adresse préférée par la clientèle Balnéaire et de loisirs.

41
Section 1: Description de l’établissement d’accueil.
Le nouveau Sol house Taghazout Bay. Surf est situé dans la station balnéaire de la magnifique baie
de Taghazout dans la vallée du Souss (Agadir, Maroc) où les touristes peuvent s’attendre à des
expériences formidables au bord de la mer, connu internationalement pour les facilités et les vagues de
surf, culture, sports, Parcours de golf, la nature et l'écotourisme.
En outre, il est situé à proximité des villes de Taghazout et Tamraght, offrant à la fois la culture
marocaine traditionnelle du sud surtout l’art de la gastronomie.
Récemment construit, cet hôtel propose des bungalows-chambres avec une décoration fraîche et
moderne; le tout entouré de beaux jardins verts; d’espaces de restauration larges et originales
proposant un grand choix avec des plats délicieux internationaux et un choix large de boissons à
partager entre amis; une grande zone de piscine spacieuse avec une superbe terrasse ensoleillée,
chaises longues et service de bar; Vous profiterez gratuitement d'une connexion Wifi ainsi qu’une
salle de gym-fitness entièrement équipée et beach-volley avec en prime sa propre Académie de Surf
sur la plage, une salle de jeux pour vos moments de détente et espace de relaxation. Pour plus de
commodité, la réception est ouverte 24h/24 ; un parking privé est par ailleurs disponible gratuitement à
proximité de l'établissement. Animaux de compagnie sont les bienvenus « Vos animaux de compagnie
méritent également une pause. Découvrez le forfait spécial juste pour eux ».
L'hôtel a mis un point d'honneur à construire son établissement à partir de matériaux purement
écologiques.
1. Historique :
Il a débuté son activité en avril 2016, tandis que les travaux de construction ont commencé en 2014, la
construction est de 92 568 500 Millions de Dirhams. L’établissement dispose de 91unités sous forme
de Bungalows - chambres à la décoration moderne et fraîche ainsi que deux bâtiments adjacents avec
un total de 16 chambres triples ; les 75 bungalows sont disponibles avec différents types de litières, lits
doubles ou lits jumeaux.

L’hôtel fait partie de la chaîne « hôtelière espagnole Melia» (voir Logo Annexe «1») fondé et
possédé par Zakaria El Ouati, Directeur Général du Sol House à la station Taghazout Bay.

Le groupe dont les origines remontent à 1956 par son président fondateur de la chaîne Gabriel
Escarrer Juliá commence l’exploitation de son premier établissement, en régime de location sous les
l’étiquette Altair en Espagne. Mais ce n’est qu’avant 1984, que l’entreprise devient le groupe hôtelier
espagnol. En 1985, il ouvre son premier hôtel international, le Melia Bali. Il a fallu attendre 1987 pour
acheter la chaîne Melia et rebaptisant alors l’entreprise "Sol Melia".

En 2000, Sol Meliá achète la chaîne Tryp Hoteles, entrant ainsi dans le classement des 10
premières entreprises hôtelières du monde.

42
Au cours des dernières années, Meliá Hotels International a misé sur les ventes par Internet à
travers son site web et investi en R+D+I. Le résultat est une adaptation et une amélioration de
l’image et du service de toutes ses marques, ainsi que la création d’une marque d’hôtels plus
moderne : ME by Melia.

Depuis 2011, l'entreprise familiale entreprend un nouveau départ avec un renouvellement de


la marque et de son image en devenant "Melia Hôtels International".

Le nouveau plan stratégique de Melia lui assure un succès continu en gagnant sous plusieurs
formes : renforcement des marques du groupe, digitalisation, croissance sélective sur des
marchés clés, organisation mondiale et efficace, veillant sans cesse à la qualité ainsi qu’un
modèle financier cohérent et robuste face aux risques et aux cycles de l’activité.

2. Présentation Générale.

2.1. Présentation de la station Taghazout Bay :


Figure n° 3 : plan de situation géographique

Inscrite initialement dans le Plan Azur, la station Taghazout Bay s’étale sur une superficie de 615 ha
en front d’une bande côtière de 4,5 km de plages d’une beauté exceptionnelle. S’appuyant sur un
arrière-pays riche et authentique, Taghazout Bay se fond dans les collines plantées d’arganiers et les
dunes sablonneuses. Conçu selon une approche intégrée et durable, le futur Ressort sera composé
d’ensembles hôteliers, touristiques et résidentiels haut de gamme. Un accent particulier sera porté aux
infrastructures sportives et aux activités de loisirs avec la mise en place d’un Beach club, d’une
Médina ainsi que d’académies de Golf, de Tennis, de Surf et de Football. Située dans les communes
rurales de Taghazout et d’Aourir - Préfecture d’Agadir-Ida Outanane, Taghazout Bay se trouve au
cœur du triangle d’or du Royaume :

43
Figure n° 4 : placement géographique de la station Taghazout-Bay

À moins de 4 h Elle bénéficie ainsi d’une À 40 minutes de


des principales accessibilité optimale : l’aéroport
capitales international
européennes d’Agadir
Connexion au réseau Autoroutier via l’A7
reliant Casablanca-Marrakech-Agadir

Source : élaborée par nos soins.

2.2. Situation de l’établissement:


On pourrait presque s’y croire en dehors du Maroc. Après avoir parcouru une petite route sinueuse
destinée à limiter le trafic sur la station balnéaire de Taghazout Bay, un village se dessine petit à petit à
l’horizon. Le concept architectural du village de surf est en pleine conformité avec l'environnement.
La construction du projet repose sur des matériaux purement écologiques, avec le bois comme élément
essentiel, permettant à l’architecture de se fondre complètement dans cet environnement.

Sol House est un hôtel pas comme les autres. Que l’on soit surfeur ou non, petit ou grand, entre amis
ou en famille, ce petit havre de paix surplombant l’océan Atlantique, offre une pléiade d’activités dans
un cadre où dépaysement et déconnexion sont garantis.

44
Le village éco-friendly, occupant une superficie qui s’étend sur plus de 5 hectares, se trouve à
18 km d’Agadir et à 3 km de Tamraght. A la décoration moderne, l’hôtel propose des
chambres simples, des suites et des duplex sans oublier les dortoirs avec 3 lits individuels
pour vivre pleinement l’expérience surf, et cela toujours dans le confort. L’établissement qui
attire surtout les touristes nationaux intéresse également une clientèle étrangère à l’instar de
celle d’Agadir, avide de soleil et d’expérience balnéaire. Côté coût, le prix moyen d’une
chambre démarre à partir de 900 DH. Quant au montant d’investissement, la Société
d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) ne communique pas de
chiffres.

Situé face à un spot pour s’initier au surf, le Sol House dispose d’une Surf Academy mettant à
disposition le matériel nécessaire ainsi qu’un groupe de surfeurs qualifiés pour accompagner
les débutants. Quant aux initiés, la région offre plusieurs spots mondialement connus. Le
concept architectural du village de surf se veut en conformité avec l'environnement. La
construction du projet repose sur des matériaux écologiques, avec le bois comme élément
essentiel. Parmi les activités disponibles hormis le surf, le client peut profiter d’une séance de
yoga ou encore du spa.

La musique fait également partie prenante de l’expérience Sol House, sur fond de morceaux
longs, le client pourra également profiter de la piscine tout en faisant le plein de vitamine D.
Une salle de sport, deux restaurants, et un kids club font également partie du village.
Sol House est implanté au sein de la station balnéaire Taghazout Bay qui fait partie du volet
touristique de la SAPST. Créée en juillet 2011, la Société d’Aménagement et de Promotion de la
Station de Taghazout (SAPST) est dédiée à l’aménagement, au développement, à la commercialisation
et à la gestion de la station Taghazout Bay La SAPST est constituée en Société Anonyme au capital de
cent millions (100.000.000) de Dirhams, détenue par cinq actionnaires marocains de référence à
savoir :

• CDG Développement 35% ;

• Fonds Marocain de Développement Touristique (FMDT) 25% ;

• Alliances Développement Immobilier (ADI) 20% ;

• Sud Partners (consortium dont le chef de file est Akwa Group) 15% ;

• Société Marocaine d’Ingénierie Touristique.

45
Figure n° 5 : Localisation de Sol House Taghazout Bay

Localisation de Sol House Taghazout Bay

3 km de Tamraght 1 Km du village de
Taghazout

Sol House
160 km d’Essaouira Taghazout Bay 18 km d’Agadir

45 km d’Aéroport d’Agadir -
230 km de Marrakech
Al Massira

Source : élaborée par nos soins.

2.3. L’Hébergement :
L'hôtel Sol House Taghazout Bay. Surf dispose de 91 unités sous forme de bungalows et deux
bâtiments adjacents avec un total de 16 chambres triples. Les 75 bungalows sont disponibles avec
différents types de litière, lits doubles ou lits jumeaux. Tous sont équipés aux normes 4 étoiles
marocaines de mobilier et décoration moderne (TV à raccordement satellite avec écran 42 pouces, Air
conditionné individuel à commande individuelle, Wifi gratuit, coffre-fort gratuit, mini bar, terrasse
privée avec hamac et salle de bain entièrement équipée avec douche et sèche-cheveux).La décoration
des bungalows est fraîche et moderne. On retrouve l’esprit du surf sur les murs avec les planches
acidulées qui ornent les têtes de lits. Sur la terrasse de sa villa tournée en direction de la mer, on peut
s’offrir une sieste confortablement installé dans le hamac prévu à cet effet.

46
Le tableau suivant récapitule les données ci-dessus :

Type du Description / Équipements Services Capacité


Bungalow Caractéristique
house room

Chambre Ce type de chambre offre Air conditionné / chauffage à commande


House / House 1 chambre à coucher avec indépendante. Réception 24 heures sur 24. Tous les triples disposent
Room 3 lits simples et Wifi gratuit. de 3 lits simples.
individuels de 90 x 200 Télévision à écran plat 42 pouces. Service à l’étage 24 heures
« Annexe (2a) »
cm chacun, avec une salle Minimum un adulte
Télévision par satellite avec chaînes sur 24.
de bain. Les 16 chambres &Maximum de 2 adultes et
internationales.
sont toute triples et sont Service de blanchisserie. (*) un enfant ou 3 adultes.
Téléphone.
situées dans deux
Salle de bains complète avec douche et
bâtiments adjacents. Cette
sèche-cheveux.
chambre est d’une
miroir cosmétique et deux éviers.
superficie de 23 m².
Les 21 House Bungalows Air conditionné / chauffage à commande Réception 24 heures sur 24. Minimum un adulte.
sont d’une superficie de indépendante. Maximum de 2 adultes.
23 m², et une terrasse Wifi gratuit. Service à l’étage 24 heures
HOUSE extérieure de 19 sqm, Téléviseur à écran plat 42 pouces. sur 24. *House Bungalow
BUNGALOW. composé d’une chambre à peut-être réservé avec
télévision par satellite avec chaînes
coucher et d’une salle de Service de blanchisserie (*) différents forfaits:
internationales.

47
bain. Avec un design Coffre-fort.
moderne et frais, ce Téléphone. *XTRA : idéal pour
(1 chambre)
bungalow chambre est Terrasse meublée avec hamac. les couples ou les
« Annexe (2b) » composé soit d’un lit Service Minibar (sur demande). (*)
familles.
double (160 x 200), ou de
Mini réfrigérateur.
deux lits individuels *TWEET PARTY :
Salle de bains complète avec douche et
(90x200 cm chacun), (sur valable que pour les
sèche-cheveux, miroir cosmétique et un
demande.) adultes.
évier.
(*) Avec supplément

48
Ces bungalows disposent Climatiseur et chauffage à réglage Service de réception 24h / 24
d'une vue exceptionnelle individuel. DÉTAIL
HOUSE
sur la mer et d'une flore Une terrasse meublée avec hamac. Service de réveil 24h / 24 Vues sur la mer.
BUNGALOW
locale en surplomb avec Wifi gratuit. TV à écran plat
SEA VIEW
un design frais et Service de blanchisserie (*) Chaines par satellite.
TV à écran plat.
« Annexe (2c) » moderne, deux lits
Télévision par satellite avec chaînes Chaines par câble.
simples de 90 cm par 200
internationales. Sèche-cheveux.
cm chacun ou un lit
Coffre-fort. Minibar.
double (sur demande).
Téléphone.
Minibar (sur demande) (*)
Salle de bain complète avec douche et
sèche-cheveux.
(*) Avec des frais

Ce bungalow est d’une Terrasse meublée avec hamac et chaises BUNGALOW:


BIG HOUSE
superficie de 30 m², et longues. Réception 24 heures sur 24. Minimum un
BUNGALOW.
une terrasse extérieure de Air conditionné à commande indépendante. adulte.
(1 chambre + 43 m². Wifi gratuit. Service à l’étage 24 heures Maximum 2
salon) Téléviseur à écran plat 42 pouces. sur 24. adultes + 2 enfants ou 3
24 unités avec une Télévision par satellite avec chaînes adultes. Lit bébé aussi
« Annexe (2d) »
décoration moderne et internationales. Service de blanchisserie (*) disponible.

49
fraîche, le BIG House Coffre-fort.
Bungalow dispose d'un lit Téléphone. Big House Bungalow peut
double (160 x 200), ou 2 Service Minibar (sur demande) (*) être réservé avec différents
lits individuels (90 x 200 forfaits:
Mini réfrigérateur.
chacun, sur demande), et XTRA: idéal pour les
Salle de bains complète avec douche et
un salon séparé avec un couples ou les familles,
sèche-cheveux, miroir cosmétique et un évier
canapé-lit. TWEET PARTY:
Dressing
valable que pour les adultes.
(*) Sur / avec supplément

Cette Cabana est d’une Terrasse meublée avec chaises longues. Minimum 2
Réception 24 heures sur 24.
superficie de 57m², et une Air conditionné à commande indépendante. adultes.

terrasse extérieure de Wifi gratuit. Maximum 4


HOUSE
24m². Télévision 42 à écran plat. Service à l’étage 24 heures adultes + 2 enfants ou 5
MASTER adultes. Lit bébé aussi
Télévision par satellite avec chaînes sur 24.
CABANA. disponible.
Les 30 unités disposent de internationales.
(2 chambres + House Master Cabana
deux étages: un salon et Coffre-fort.
salon) peut être réservé avec
une toilette qui sont situés Téléphone. Service de blanchisserie (*)
au rez de chaussée, tandis différents forfaits:
Service minibar (sur demande). (*)
« Annexe (2e) »
que les deux chambres et XTRA : idéal pour
Mini réfrigérateur.
la salle de bain sont situés les couples ou les familles,
Salle de bains complète avec douche et
au premier étage. TWEET PARTY :
sèche-cheveux de plain- pied sur le premier

50
étage et un évier. valable que pour les
Avec une décoration Toilette au rez de chaussée et un évier. adultes.
moderne et fraîche, ces (*) Avec Supplément
cabanes de 2 chambres
disposent de lits doubles
(160 x 200), ou 4 lits
Individuels de (90 x 200
cm chacun) ou les deux
combinés sur demande,
salle de séjour séparée
avec canapé-lit c’est le
choix parfait pour une
famille.

51
XTRA HOUSE PACKAGE TWEET PARTY Package

Les XTRA House package créent le sentiment L'expérience Twitter! Plein de détails qui font la différence. Tout ce dont vous avez
ultime de confort et de style en profitant des besoin pour une
services supplémentaires expérience unique dans ce nouveau concept d'hôtel: sociale, musicale et dynamique.
comme: Services exclusifs de Tweet Concierge
Transat réservé dans la zone de la Un verre de bienvenue par personne et par séjour
piscine VIP Transat réservé dans la piscine VIP
Minibar de bienvenue: avec 4 Minibar de Bienvenue: avec 4 boissons isotoniques.
boissons isotoniques. Réapprovisionnement payant
Réapprovisionnement payant Bouilloire avec café et thé durant tout le séjour.
Bouilloire avec café et thé durant le Articles de toilette Xtra Sol House, peignoir et serviette pour la piscine.
séjour.
Cadeau de bienvenue: sac de plage organique avec des tongs.
Xtra Sol House produits de toilette,
(*) Avec Supplément
peignoir et serviette pour la piscine
TWEET CONCIERGE
Cadeau de bienvenue: sac de plage
organique avec des bascules Prêt à tweeter depuis votre réservation sur melia.com
Connectez-vous à tous les clients dans le Sol House TAG community
Un service exclusif pour les clients de TweetPartyRoom
Service de clients grâce à Twitter @ SolHouseTAG # House Service

52
2.4. La Restauration :
Au niveau de la restauration, l’hôtel Sol House Taghazout propose différentes cuisines et espaces pour
apprécier les saveurs locales et internationales.

Ainsi, un grand choix de plats délicieux et de boissons à partager entre amis est proposé. Ici, on aime
la convivialité, que ce soit autour du bar extérieur qui s’anime à la fin de la journée, sur les terrasses
avec le snack restaurant Play bar, au restaurant buffet ou bien encore au Stella Restaurant pour une
ambiance plus chic et gourmande.

A cet effet la cellule d’information et de mise en publicité de l’établissement conçoit des annonces
pour informer et attirer la clientèle telles que :

Profitez d'une offre moderne, plaisante et unique de nourriture et de boissons à l'hôtel Sol House
Taghazout Bay. Surf. Conçu pour partager avec vos amis tout moment de la journée ou de la nuit!

L'hôtel présente un buffet toute la journée, un restaurant à la carte, et un playbar snack restaurant
innovant avec un bar In & Out dans le cœur de l'hôtel.

Prenez une boisson rafraîchissante et une collation légère sur nos terrasses, et profitez des meilleures
sessions de DJ et de musique live.

2.4.1. Restaurant Stella :

Voir (Annexe « 3a »):

Description : À la carte, cuisine Italienne, et méditerranéenne. Ouvert pour le


dîner.
A souligné : Plats italiens faits maison.
Type de cuisine : Italienne.
Ambiance: Salle à manger lumineuse, charmante, climatisée, donnant sur la
piscine de l’hôtel.
Remarque : Alimentation et plats spécifiques pour intolérants au gluten.
Prévenez nous au moment de votre réservation.

53
2.4.2. Restaurant Buffet Principal :

Voir (Annexe « 3b »):


Description : restaurant buffet avec show cooking et des zones magnifiques
servant des aliments bio, de la salade, des légumes, du poisson et de la viande, des
fruits de saison et de délicieux desserts. Ouvert pour le petit déjeuner, déjeuner et
dîner.
A souligner : Show cooking avec de délicieux mets au poisson.
Type de cuisine : Spécialités internationales et régionales.
Ambiance : Salle à manger lumineuse, charmante, climatisée, donnant sur la
piscine de l’hôtel.
Remarque : Alimentation et plats spécifiques pour intolérants au gluten.
Prévenez-nous au moment de votre réservation.

2.4.3. Play Bar :

Voir (Annexe « 3c ») :
Description : Un nouveau snack-bar à la carte innovant. Des plats et boissons
frais, d’inspiration méditerranéenne du Play Bar, au rez-de-chaussée, en font
l’endroit idéal pour partager avec vos amis, avec un grand choix de boissons, de
collations et de cocktails, ainsi que la section prêt-à-emporter !
Le Play bar, situé à la piscine, est l’endroit idéal pour partager avec vos amis un grand choix de
boissons, de collations et de cocktails. Ouvert pendant toute la journée à partir de 10h00.
A souligné : Des plats et boissons délicieux à partager avec vos amis : bière à
presse, Margarita, portions pour les groupes, tables partagées... Le plaisir ne
s’arrête jamais, même quand il est temps de manger ! Section à emporter.
Ambiance : Une musique actuelle et de délicieux cocktails lui confèrent une
touche fraîche et contemporaine. Le meilleur endroit pour passer la journée.
Petit-déjeuner toute la journée: Pas besoin de se lever tôt pour prendre le
petit-déjeuner. Au Play Bar, vous disposez du petit-déjeuner jusqu'à 16 H (sur
demande).

54
2.5. La Piscine :
Une grande zone de piscine extérieure spacieuse avec une superbe terrasse ensoleillée avec transats,
chaises Longues. (Annexe « 4 »).

2.6. Séminaires :
Le Sol House Taghazout Bay vous propose une salle de réunion lumineuse, climatisée et pouvant
convenir à toute manifestation : réunions, showroom et conférences. (Annexe « 5 »).

Une salle plénière pouvant recevoir jusqu'à 30 personnes.


Des endroits aérés pour les pauses café (vu mer, piscine, plein air et espace vert
assurés).

2.7. Services :

 Accès Internet Wifi gratuit dans tout l’hôtel.

 Réception 24 heures sur 24 (Annexe « 6 »).

 Réveil téléphonique 24 heures sur 24.

 Tweet Concierge.

 Services médicaux à quelques minutes de l’hôtel (sur demande).(*)

 Service de blanchisserie et repassage. (*)

 Parking privé. (*)

 Service de chaises longues au nouveau solarium.

 Service de serviettes à la piscine (sur caution).

 Location de voitures. (*)

 Change de devises. (*)

 Animaux de compagnie bienvenus Forfait spécial animaux de compagnie avec cadeau de


bienvenue, lit et gamelle.

2.8. Installations :

 Académie de surf et boutique de surf.

 Piscine moderne avec chaises longues.

 Solarium avec chaises longues.

55
 Hall d’accueil spacieux, moderne et lumineux.

 Plusieurs espaces de restauration : Restaurant buffet, restaurant à la carte et Playbar.

 Gym : Ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

 Hammam traditionnel marocain et sauna.

 Salle de jeux. (Annexe « 7 »).

 Salle de massages. (Annexe « 8 »). (*)

 Parking.

2.9. Loisirs :
Pour combler la journée, l’hôtel SOL HOUSE TAGHAZOUT BAY met à la disposition de ses
clients :
Sur place, on peut se distraire autour de la piscine par des jeux d’animation
divers à l’extérieur ;
Une piscine d’eau douce ouverte sur la mer ;
Découvrir les réserves d’argan et de safran ;
Admirer les beaux paysages de la vallée ;
Une salle de gym-fitness et salle de jeux pour les moments de détente, avec en
prime sa propre académie de surf sur la plage ;
Pour les enfants, un club propose de nombreuses activités pour faire de leurs
vacances un plaisir et des ateliers de jeux ;
Une plage privée avec activités nautiques sportives (beach-volley, pétanque, jet
ski...) ;
Se promener, faire du sport ou dans un autre genre, aller golfer à quelques
minutes de l’hôtel à Tazegzout Golf Course.18 trous de golf avec le Centre de
formation d’entraînement et Golf Académie Tazegzout ;
Des animations et activités sont organisées tous les jours : Zumba, DJ, marche
active, à vous de voir ce dont vous avez envie.

2.10. Activités :
Fitness et de Gym Activités
Gym: Ouvert 24 heures, 7 jours par semaine.
Beach-volley
La “Surf Académie”

56
Surf, Yoga, Amis, Musique, bonne ambiance, aventure et vagues. Vous
apportez l'attitude et nous faisons le reste.
Profitez de tous les équipements nécessaires (planches, combinaisons
étanches, rangées, vêtements, etc.)
Le Tout gérer par un groupe de surfeurs expérimentés et qualifiés.

2.11. Activités en dehors de l’hôtel :


-Surf: Osez surfer sur les grandes vagues de la baie de Taghazout, Mecque du surf
de l’Afrique.
-Sport nautiques dans la région (ski nautique, kite surf, surf, planche à voile, etc.).
-Pêche: profitez d'une journée à la mer, l'apprentissage de nouvelles techniques de
pêche.
-Location de bateaux (bateau à moteur ou un yacht) (disponible à Agadir).
-Terrains de sports pour la location dans la région (basket-ball, football en salle,
volley-ball, etc.)
-Jeep rallyes: plaisir garanti à bord d'un 4X4 en suivant un itinéraire spécialement
préparé (activités terrestres).
-Motos et sports automobiles: découvrez les routes impressionnantes de la vallée
du Souss (activités terrestres).
-Visitez les beaux villages et villes proches de Taghazout /Découvrez les belles
villes et villages proches de Taghazout: Agadir, Essaouira ou Taroudant. (Activités
culturelles).
-Découvrez et appréciez de la gastronomie du sud Marocain.
-Pour en savoir plus sur l'or rouge, et allez à la coopérative de safran de Souktana.
(Activités culturelles).

57
Section 2. Département et organisation administrative.
1. Fiche Technique de Sol House Taghazout Bay :
Raison Social Sol House Taghazout Bay. Surf

Siège Social Station touristique de Taghazout Bay Km 18,


Route Essaouira - Agadir 80023 Taghazout,
Morocco.

Classification juridique Société anonyme

Homologation 4 étoiles

Capacité 91chambres sous forme de bungalows

Capital 92 568 500 dh

Propriétaire SAPST

Président Directeur général M. AHMED OULHNA

Directeur général M. ZAKARIA EL OUATI

Téléphone (+212) 525 08 30 00

Fax (+212) 525 08 30 01

Email solhousetaghazoutbay@melia.com

Site web www.sol-hotels.com

Date d'ouverture 2016

Registre de Commerce 36267

Patente 25568258

C.N.S.S 8814669

Identifiant .Fiscal 3342574

Secteur d’activité Hôtellerie

58
2. Organigramme de structure :
(Voir Annexe « 9 »)

3. Départements et services :

3.1. Département administratif :


La direction générale de l’hôtel est présidée par le Président Directeur Générale, son adjoint est le
Directeur Générale, leur rôle est de déterminer les grands objectifs de l’hôtel en mettant en place des
stratégies ; également, contrôler et superviser tous les départements de l’hôtel, organiser des réunions
d’information pour les chefs de départements (analyse des résultats, projets et événements).

3.2. Département hébergement :


Ce département se charge de la gestion de l’activité principale de l’hôtel. Il regroupe plusieurs services
lui permettant la réalisation de ses tâches qui peuvent être divisées en trois grandes catégories :
 Gérer l’occupation de l’hôtel.
 Assurer la satisfaction de la clientèle résidante à l’hôtel.
 Se charger de la gestion des services étage qui assure la propreté et l’hygiène
dans les chambres généralement.
Ce département englobe les services suivants :

- La conciergerie : elle met à la disposition des clients toutes sortes


d’information et de renseignements, le concierge est le gardien des clés, il se
charge des courriers à faire suivre, à distribuer ou à envoyer, la transmission des
messages, la location de voitures ; il se charge aussi des billets : vente et
réservation (spectacle et moyen de transports..), se charge également des bagages
: transport, délivrance, garde et autre.
Opération postale ; la conciergerie est le lieu de tous les renseignements décisifs pour le client pour
mieux passer son séjour, elle est ouverte 24h/24h.

- La réception : en relation permanente avec l’ouverture et les services de


travaux, le réceptionniste se charge de l’accueil des clients et les installer dans
leurs chambres, veiller à leurs bien être pendant le séjour, réaliser les opérations
d’arrivée et de départ, contrôler et enregistrer toutes les opérations de
transactions effectuées au cours de la journée dont le délogement ; la réception
est ouverte 24h/24h.

59
- Le standard : Gérer les appels téléphoniques ou messages internes et
externes, donner des renseignements ne nécessitant pas l’intervention d’un autre
service de l’hôtel ; il fonctionne 24h/24h.
- La réservation : le point de départ de toute l’activité de l’hébergement, elle
requiert une organisation méthodique depuis l’arrivée des données jusqu’ à
l’affichage en passant par l’exploitation des informations et par évaluer la
disponibilité ; prendre la commande, enregistrer la commande, classer les
dossiers, mise à jour des informations contenues dans les dossiers. Les contacts
entre le client et l’hôtel s’effectuent par : Téléphone, courrier électronique, télex,
l’Internet, le bon d’agence de voyage ou voucher, et sous différent provenance :
Individuels, Groupes, Séminaire…
- Le gouvernant : diriger et coordonner le travail, il est composé du personnel
d’étage, des femmes de chambre, valets de chambre et équipier, également
contrôler l’entretien, la présentation des chambres et des parties communes ainsi
tenir à jour l’inventaire du matériel et du livre de service, il est le responsable de
la qualité.
- La lingerie : sous la responsabilité du gouvernant, la lingerie gère l’entretien
de tout le linge de l’hôtel (chambre, restaurant & cuisine ; piscine & plage) ainsi
que les uniformes du personnel et le linge des clients.
- Service Fitness, piscine : satisfaire les besoins des clients ; responsable de la
sécurité et de l’hygiène aux abords des piscines ; responsable également des
interventions de sauvetage et de secourisme sur le site piscine ; aussi de l’accueil
et du suivi des clients des activités de la piscine et Fitness ; encore de la mise en
place et de l’entretien des installations de piscine et du fitness

3.3. Département commercial :


Il assure l'entretien d'une relation directe avec les clients : Tours Opérateurs et agences de
voyage, maintenir les relations avec eux ; réaliser le maximum des ventes avec les meilleures
conditions ; décider les tarifs destinés aux agences et aux Tours Opérateurs, et les tarifs destinés aux
clients potentiels ; Négocier les contrats avec les clients. Pour convaincre un client, il faut lui proposer
un meilleur tarif défiant toute concurrence et l'encourager à réaliser ensemble un bon chiffre d'affaire.

60
3.4. Département financier :
Il s’occupe de la gestion du contrôle et de la coordination des autres départements. Ses missions sont
multiples et touche les organes de l’hôtel, il s’occupe ainsi de :

- La comptabilité :
Divisée en plusieurs sous-sections dans le but d’optimiser la gestion et le suivi des comptes de l’hôtel
avec ses différents partenaires et d’assurer leur tenue correcte tout en respectant les normes et les
dispositions légales à ce niveau.
A l’hôtel « Sol houseTaghazout Bay », ce service se compose de :
 Un chef comptable : Service chargé de comptabiliser toutes les écritures comptables.
 Un caissier général chargé de la collecte de toutes les enveloppes des caissiers ainsi
que les encaissements effectués auprès des clients.
 Comptable de trésorerie.
 Comptable fournisseurs : il est en relation directe avec le service achat et trésorerie,
gère la situation des fournisseurs de l’hôtel et s’occupe de l’enregistrement des
factures & règlements.
 Débiteurs clients : Gère tous ce qui concerne la comptabilité de l’exploitation et de
toutes les factures.
- Le service des achats :
A ce niveau, le département vise l’optimisation du processus d’achat. Pour ce faire, une commission,
composée du directeur général, directeur administratif et financier, du chef des achats et des services
concernés mis en place. Il a pour objet la désignation des fournisseurs de l’hôtel, en tenant compte de
plusieurs critères (qualité, fiabilité, disponibilité, délai de paiement…).
Ainsi, le service achat s’occupe, en premier lieu, de répondre aux besoins des services concernés en
leur fournissant la marchandise adéquate au bon moment.

- Le contrôle :
Se compose de 3 unités :
 Contrôle des entrées qui s’effectuent lors de la réception des marchandises par le
contrôleur ainsi que le demandeur d’achat.
 Contrôle des recettes chargé de portée de toutes les recettes sur le chiffre d’affaires
réalisé par les points de vente de l’hôtel. Ce contrôle s’effectue quotidiennement afin
d’élaborer un rapport journalier.
 Control F&B (Food & Beverage) : qui a pour objet de maîtriser la consommation des
différents points de ventes et dévaluer leur rentabilité. Ceci s’effectue, d’une part à

61
travers la vérification quotidienne de leurs bons de prélèvement en boissons et
nourriture, d’autre part le biais des inventaires mensuel et journalier des stocks.

- L’Économat :
Appelé également économat central, il gère le stock de tous les produits en épicerie, les produits
d’accueil, et les produits d’entretien.

3.5. Département restauration & banquets :


Ce département est l’organe essentiel dans tout hôtel car la restauration et la deuxième activité
principale de chaque hôtel.
Le département restauration s’occupe en 1er lieu de la satisfaction de la clientèle de l’hôtel en lui
offrant les produits conformes à ses exigences. En parallèle, il a comme mission le suivi de la
rentabilité de l’ensemble de ses services en maîtrisant leurs charges et en gérant leur exploitation.
Ainsi, ce département supervise les différents restaurants de l’hôtel, analyse leurs fonctionnements et
s’assure l’adéquation de leurs services aux attentes des clients. De plus, il se charge de leurs
approvisionnements à partir de la cuisine dont il gère l’activité tout en veillant aux respects des normes
qui lui sont fixées par la direction générale dans le but d’analyser son rendement et assurer son
efficacité comme centre de profit générant des recettes directes.
La cuisine centrale composé de :

 La pâtisserie : réalise toutes les préparations de la maison y compris la viennoiserie et la


boulangerie.

 La boucherie : gestion et préparation des viandes pour tous les restaurants et les banquets.

 L'entremétier (cuisine chaude).

 Garde manger: assure les préparations de base pour les points de ventes, et les buffets des
banquets.

 Le Stewarding : Chargé d’assurer le nettoyage, le stockage, et l’approvisionnement des vaisselles


pour tous les restaurants, bars &banquets en quantité suffisante.

Les différents points de vente –restaurant &Bar :


a. Restaurant buffet principal : restaurant à la carte d’une capacité de 250 couverts,
ouvert tous les jours :
*Petit déjeuner de 07h00 à 10h30.
*Déjeuner de 31h00 à 15h00.

62
*Dîner de 19h00 à 22h30.
b. Stella restaurant : restaurant donnant sur la piscine de l’hôtel d’une capacité de 100
couverts, ouvert pour le dîner.
c. Play Bar : le restaurant Play Bar a une carte très innovante, Ouvert pendant toute la
journée à partir de 09h00 à 00h:00 pour le service boissons et snack de 12h: 30 jusqu’à
18h :00.

3.6. Département technique :


Il regroupe l’ensemble des services dont dispose l’hôtel afin de maintenir ses constructions et
installations en bonne état. Les techniciens sont chargés de l’entretien de l’hôtel aussi bien à
l’extérieur qu’à l’intérieur : électricité, plomberie,….ce département fonctionne 24h/24h. Plusieurs
corps de métiers sont rattachés au département technique :
 Les menuisiers qui travaillent le bois et conçoivent les installations de l’hôtel
 Les peintres &vernisseurs.
 Les électriciens & électromécaniciens.
 Les plombiers.
 Les maçons.
 Les chauffagistes qui prennent soin des installations de climatisations et les
chaudières.

3.7. Département des ressources humaines :


Il se charge de la gestion des ressources humaines dont dispose l’hôtel, et s’occupe de toutes les
procédures administratives liant le personnel aux organismes sociaux (CNSS,…).
Il assure aussi le recrutement de nouveaux employés selon les besoins exprimés par les différents
départements de l’hôtel et veille à l’équilibre de la masse salariale ainsi que le suivi des conditions de
travail et de surveillance des cartes de pointages.

63
Conclusion

Comme tout hôtel, Sol House Taghazout Bay dispose d’un système informatisé qui réunit tous les
départements en garantissant un échange d’informations pour assurer une bonne gestion de l’activité.
Ci-dessous, figure la présentation du logiciel de gestion :

Nom du logiciel : SAP (finance) & SIHOT.PMS Edition 2008 (hébergement)


Date d’installation : 23 AVRIL 2016

En ce qui suit, intervient la 3éme partie où je vais mettre l’accent sur les résultats, les
recommandations et le bilan au sein de l’hôtel.

64
CHAPITRE 3: MÉTHODOLOGIE DE
RECHERCHES ET ANALYSES DES RÉSULTATS

65
Introduction

Après avoir présenté dans le premier chapitre le cadre conceptuel du développement du tourisme
écologique en général et dans le contexte marocain en particulier, et après avoir présenté en détail la
structure d’accueil en présentant les différents services. Nous visons à travers ce dernier chapitre
l’examen de la perception des touristes quant à l’instauration des services du tourisme écologique dans
l’hôtel sol house. Cette étude sera menée sous forme d’une étude exploratoire visant l’évaluation des
pratiques du tourisme écologique dans le dit hôtel.

66
Section 1 : échantillon et collecte des données.
1. Le choix de l’échantillon de l’étude.

L’échantillonnage est l’étape à travers laquelle, nous procédons à la sélection d’un nombre
suffisent des éléments d’une population qui reflètent ses caractéristiques. Ainsi, à travers
l’examen et l’analyse des propriétés de ces éléments, on peut se généraliser aux éléments de la
population. Dans ce contexte, trois éléments essentiels sont à déterminer, d’abord
l’identification de la population cible. Ensuite la détermination de la taille de notre
échantillon. Enfin, la sélection de l’échantillon.

1.1. La population cible :

La première étape dans un processus d’échantillonnage et la détermination de la population


cible vu que la détermination de cette population est une étape importante pour désigner les
individus qui feront objet de l’étude.

Dans le cadre de ce projet de fin d’étude, la population cible est les touristes clients de l’hôtel
Sol-house. De ce fait, toute personne ayant choisi de résider dans cet hôtel pour ses vacances
est un sujet potentiel de notre étude.

Deux critères de sélection sont ainsi, pris en compte :

Le premier critère est l’unité d’échantillonnage qui rend notre échantillon homogène. Dans
notre cas, l’unité retenue ici est celle de l’âge. De ce fait tous les personnes âgée de 20 ans et
plus pourra représenter un sujet de cette étude.

Le deuxième critère est géographique. Dans ce projet, la population cible est toute personne
validant le premier critère mais qui a choisi de passer ses vacances à l’hôtel Sol house. Le
choix de cette structure est motivée par ses spécificités quand en matière de services offerts
liés au tourisme durable.

1.2. La sélection de notre échantillon :

Après avoir identifié la population cible, la détermination de la taille de notre échantillon


constitue notre étape suivante. L'étude exploratoire par questionnaire que nous avons mené a
été réalisée auprès 51 touristes résidents à l’hôtel sol house.

1.3. Administration du questionnaire :

Le bon choix du mode de collecte des informations est une étape cruciale pour garantir un
taux de retour satisfaisant et pour limiter la marge d’erreur lorsqu’on passe à l’analyse des

67
résultats. Ainsi, le mode de recueil d’informations que nous avons choisi dans cette étude est
le questionnaire auto-administré. Ce mode, permet de limiter l’intervention de l’enquêteur et
son influence sur la décision des interviewés. Son organisation logistique est facile à assurer
et son coût est réduit.

2. Déroulement de l’enquête.

Le questionnaire, préparé à l’avance pour notre étude exploratoire, comprend quatre


Rubriques ; le nombre de questions était 25 questions principales y compris des sous
questions. La première section identifie notre échantillon : genre, l’âge, la nationalité, le
niveau d’études, la profession occupée. La deuxième section concerne la connaissance sur
phénomène du tourisme écologique et son existence au sein de l’hôtel. La troisième section
met l'accent sur la perception des touristes vis-à-vis du tourisme écologique. La quatrième
section, quant à elle, permet de déterminer le comportement des touristes pendant leurs
voyages. Les premiers résultats concernant notre échantillon sont représentés par les graphes
suivants :

2.1. Profil de l’échantillon étudié :

Avant de procéder à l’analyse des données collectées, il est important de présenter quelques
éclaircissements sur les caractéristiques des répondants ayant participé à cette étude. Celles-ci
sont liées à leurs profils démographiques et socioéconomiques. Ceci est une partie standard
avant de passer à l’analyse des réponses collectées. Les caractéristiques qui sont abordées ici,
comprennent l’âge, le sexe, l’activité professionnelle et l’éducation.

En effet l’échantillon compte 51 personnes réparties de la manière suivante : 26 hommes et 24


femmes, soit respectivement 52% et 48% des répondants. Malgré l’effort déployé pour avoir
un échantillon équilibré, il apparait que la majorité des répondants sont des hommes.

68
2.2. Profil sociodémographique :

Quant au profil sociodémographique, 58% des répondants sont âgés entre 20 et 30 ans alors
que 6 % sont âgés entre 50 et 60 ans. Ces pourcentages reflètent, en quelque sorte, la structure
jeune des touristes de l’hôtel Sol House.

Concernant leur niveau d’étude, la majorité des participants 36% ont un master, suivi de 26%
ayant une licence. Tandis que 8% ont un baccalauréat. Ce niveau des études élevé serait dû
principalement au caractère urbain de l’échantillon interrogé.

En outre, les statistiques liées à l’activité professionnelles des participants affichent que
63,3% sont des employés, 26,5% sont des étudiants, 6,1% sont des retraités et 4,1 sont sans
emploi. Ces pourcentages décrivent en quelques sortes la structure socioprofessionnelle de la
clientèle de l’hôtel pour voir leurs pouvoirs d’achat en matière d’accès aux services liées au
tourisme durable fourni par l’hôtel.

69
Section 2 : Analyse des résultats.
1. Définition du tourisme écologique.
1.1. Connaissance du concept du tourisme écologique :

Les touristes qui ont fait l'objet de notre étude se différencient par leurs âges, leurs activités
professionnelles ainsi que leurs niveaux d’études.

Dans un premier point, l’analyse des résultats de notre étude exploratoire affirme que
les touristes de l’hôtel Sol house interviewées savent bien définir la notion de du
tourisme écologique.

En effet, pour la majorité des personnes ayant répondu d’avoir bien connu le concept du
tourisme écologique, il s’agit d’une forme du tourisme durable centré sur la découverte de la
nature, des écosystèmes ou encore des réserves naturelles.

70
1.2. Source de connaissance du concept :

Pour savoir comment ces touristes ont pris conscience de l’existance ce cette nouvelle forme
de tourisme dit durable ou encore responsable, 14,5% ont répondu que leurs parcours scolaire
leurs a permis de découvrir cette nouvelle forme du tourisme, 26,2% connaissent le concept à
travers l’éducation familiale et 59,3% ont connu cette forme de tourisme à partir des média et
des réseaux sociaux.

1.3. Examen des habitudes quotidiennes liées à l’aspect écologique :

Dans cet axe, nous cherchons à examiner le comportement au quotidien des répondants pour
vérifier s’ils adoptent des habitudes écologique dans leur vie au quotidien. Ainsi, une série de
questions étaient posées aux touristes pour examiner s’ils pratiquent quelques activités qui
peuvent inclure un aspect écologique ou non.

71
Graphe n° 7 : Activités quotidiennes influentes des pratiques écologiques

En analysant le graphe ci-dessus, nous remarquons que les activités suivantes : le tri des
déchets et la régulation du niveau de chauffage et l’usage du vélo pour se déplacer au lieu de
la voiture sont des pratiques quotidiennes adoptées pour nos répondants et qui reflètent des
pratiques écologiques. La fréquence d’exercice de ces activités, nous reflètent le niveau élevé
de conscience à propos de la problématique de préservation de l’environnement et le recours à
des énergies propres pour lutter contre la pollution. Ainsi les résultats suivants reflète un
niveau de conscience élevé à propos de la préservation de l’environnement ce qui peut se
refléter sur le comportement des touristes durant leurs voyages.

72
Graphe n° 8 : La consommation et la préservation de l’environnement

En cherchant à évaluer les pratiques écologiques dans le comportement de consommation des


touristes, nous avons trouvé que 22 personnes préfèrent acheter des produits chez les
producteurs locaux au lieu de passer par les intermédiaires. Aussi, 22 des personnes ayant
répondu à notre question liée à la prise en considération de l’impact du produit sur
l’environnement ont répondu que ça fait partie des critères à vérifier avant de procéder à
l’achat de n’importe quel produit. La majorité des personnes ont donc approuvé qu’ils
prennent en considération l’impact du produit acheté sur l’environnement que ce soit au
niveau de l’emballage du produit, son cycle de distribution ou encore son contenu.

1.4. Définition d’un produit écologique :


À travers cette question, nous avons cherché est ce que les personnes interviewés arrivent à
fournir une réponse le plus précise possible d’un produit écologique en dehors de la réponse
classique qu’un produit écologique est un produit qui prend en considération l’aspect
environnementale. L’ensemble des réponses fournies par nos répondants sont représentées
dans le graphe suivant :

73
Graphe n° 9 : l’évaluation de l’acceptabilité d’un produit écologique

Pour la majorité des personnes ayant répondu à cette question, ils sont prêt à payer plus cher
pour acquérir un produit écologique si sa qualité est prouvée plus supérieur qu’un produit
conventionnel.

2. Perceptions à propos du tourisme écologique.


2.1. Facteurs influençant l’achat d’un produit écologique :

Pour les répondants, il existe plusieurs facteurs qui influencent leurs décisions en matière
d’achat d’un produit écologique. Parmi ces facteurs nous trouvons dans un premier lieu, la
qualité avec 63,3% ce qui signifie l’impact significatif de ce facteur sur la décision d’achat.
Ensuite, le prix avec 46,9%, les personnes cherchent toujours à joindre la bonne qualité avec
le prix convenable. En dernière place, nous trouvons sa promotion avec un pourcentage de
24,5%.

74
2.2. La fréquence des voyages :
Déterminer la fréquence des voyages par an, nous permet de savoir la place de la culture de
vacance chez les répondants ainsi une réponse implicite sur le budget que les répondants
réservent pour leurs voyages.

La majorité des réponses prouvent que les répondants programmes un à deux voyages par an
alors que 16% voyagent 2à 5 fois par an et 12% plus que 5 fois. Cette information peut être
utile pour l’hôtel Sol house en matière de programmation d’activité personnalisées pour ces
clients y compris des activités liées au tourisme écologique.

2.3. Forme de voyage :

Le but de cette question est de savoir la forme la plus récurrente de voyage adopté par nos
personnes répondants. Les réponses sont fournies dans le graphe ci-dessous :

Cette question peut être exploitée par l’établissement hôtelier pour avoir une idée sur les
activités à programmer pour leurs clients en fonction de la forme du voyage la plus
imposante. Un programme de voyage pour une famille diffère complètement du programme
de voyage qui sera prévu pour un groupe d’amis ou pour un couple.

75
2.4. Motivation du voyage :
Déterminer les motivations du voyage chez les touristes permet à l’établissement hôtelier de fournir
des services adéquats aux attentes de leurs clientèles.

Graphe n° 13 : les divers motifs de voyage

Pour la majorité des répondants, les motivations principale du voyage et profiter d’une nouvelle
expérience, se détendre, échapper à la routine, passer du temps avec les amis ou la famille et profiter
du beau temps et du beau paysage. L’ensemble de ces motivations peuvent être exploitée par
l’établissement hôtelier pour introduire des services liés aux tourismes écologiques tout en offrant à
leurs clientèles les vacances de leurs rêves.

76
2.5. Choix de services du tourisme écologique dans un voyage
touristique :

En soulevant la question d’adoption de services du tourisme écologique dans les programme de


vacances des personnes interviewées, 62 % affirment qu’ils sont d’accord d’introduire des services du
tourisme écologique dans leurs programmes de vacances alors que 38% refusent de faire appel aux
services liées au tourisme écologique durant leur vacances.

3. Comportements et pratiques dans un voyage.


3.1. Source d’information à propos des programmes de vacances :
En demandant aux touristes de citer leurs sources d’information pour programmer un voyage, nous
avons eu les réponses suivantes :

Pour la majorité des répondants, l’internet demeure la source principale pour collecter des
informations liées à un voyage. Les agences de voyages occupe la deuxième place alors que les guides
et les livres touristiques et la dernière source d’informations préconisée par les touristes. Cette
réponse, nous semble assez logique vu que l’internet et les réseaux sociaux sont devenus une source
incontournable pour tirer des informations plus précises à propos d’une destination touristique. Cette

77
source d’information doit être préconisée par les établissements hôteliers pour promouvoir leurs offres
et attirer plus de clients.

3.2. Forme d’informations préconisée par les touristes :


Pour les personnes qui préfèrent se renseigner sur les offres et les destinations touristiques par internet,
la forme la plus préconisée pour avoir une idée sur la destination touristique se sont les vidéos avec
46 ,9%, 34,4% pour les photos et 18,4% pour le texte. Ce résultat illustre que les vidéos sont la source
la plus crédible pour avoir des informations les plus réelles possibles sur une destination touristique.

Graphe n° 16 : formes d’informations collectées

3.3. L’adoption d’un comportement responsable et écologique lors d’un


voyage :
En posant la question suivante : « Vous ne vous comportez pas / ne consommez pas de manière
écologique pendant vos vacances parce que …» pour savoir les raisons qui peuvent expliquer des
comportements irresponsables envers l’environnement et le patrimoine naturel du pays visité nous
avons eu les réponses suivantes :

78
Graphe n° 17 : raisons de manifestation d’un comportement non écologique au cours
d’un voyage

Pour la majorité des personnes interviewées, le prix est la principale raison qui les pousse à ne recourir
à des services de tourisme écologique jugés trop exagérément cher. En outre, une deuxième raison qui
justifie le comportement irresponsable de certains touristes et le fait qu’ils ne se sont pas concernés par
la protection de l’environnement lorsqu’ils sont en voyage. Dans ce contexte, la promotion d’une
culture de tourisme écologique est recommandable pour les établissent hôtelier afin de préserver le
patrimoine naturel et cultuel des destinations touristiques.

79
Conclusion et recommandations

Certes ces dernières années le tourisme au Maroc fait l’objet d’une relance réelle et donne les signes
d’une reprise sûre, mais en même temps, de sérieuses interrogations se développent à propos des
éventuelles retombées environnementales de ce secteur sur le système écologique.

A Travers cette étude, nous avons fixé comme objectif le diagnostic des pratiques du tourisme
écologique à la station balnéaire Taghazout en particulier l’hôtel Sol House Taghazout. Bay qui a
représenté le champ de notre étude.

Sur la base de l’enquête que nous avons effectué , on a pu dégagé , des résultats relatifs à la
perception des touristes vis-à-vis de cette forme du tourisme durable et une évaluation de
leurs pratiques et comportements durant leurs séjours dont il s’avère que bien qu’ils
présentent une conscience vis-à-vis des problématiques environnementaux et qu’ils prennent
en considération l’aspect écologique dans leurs vies au quotidien , ils manifestent des
comportements qui sont tout à fait contraire lorsqu’ils sont en voyage en justifiant leurs
comportement que le fait de se soucier de l’aspect écologique ne doit pas nuire à leurs séjours
de vacances ou que les prix des services du tourismes écologiques sont excessivement chers
par rapport aux autres produits offert.

C’est la raison pour laquelle , il faut procéder à l’amélioration de cette forme de tourisme en
faisant appel à des démarches méthodologiques en vue de mettre en place un plan d’action
solide qui vise la promotion du secteur touristique tout en défendant l’aspect écologique.

Dans ce contexte, il est recommandable de mener une stratégie de communication bien


élaborée en prenant en considération les besoins des clients tout en véhiculant un message qui
invite à préserver le patrimoine naturel et l’écosystème des destinations touristiques.

Ainsi, il existe l’objectif est de promouvoir le secteur touristique qui contribue d’avantage dans le
développement économique et social de notre pays tout en sensibilisant les touristes sur l’importance
du respect du patrimoine naturel et culturel de la destination touristique.

Parmi les recommandations que nous pouvons adresser dans ce stade nous citons :

- Les établissements hôteliers doivent mener des actions en collaboration avec les
autorités concernées dans le but d’instaurer un plan de communication solide qui vise
la promotion du tourisme écologique.

80
- S’intéresser et cibler chaque segment du marché, en fonction des tendances et des
exigences ainsi l’élaboration d’un bon plan de commercialisation des services liées au
tourisme écologique.
- Intensifier la promotion et la publicité pour conquérir les parts de marchés dans les
pays émetteurs en particulier les pays d’Europe qui constituent le marché le plus
important, car toute perte sur ce marché pèse beaucoup plus que les gains sur les
marchés marginaux.
- Élaborer des produits de tourisme écologique rénovés et plus attractifs et les
promouvoir pour modifier et valoriser l’image de l’offre en se basant sur des moyens
et des outils de communication sophistiqués et plus efficaces.

81
Conclusion générale

Le stage de fin de formation était plus que bénéfique. C’est une expérience qui c’est qui m’a permis
de mieux appréhender certaines procédures et concepts liés au management des établissement
touristiques ainsi d’améliorer mes compétences techniques et commerciales .

Ainsi, ce stage était une opportunité pour mettre en pratique tout un bagage théorique que j’ai appris
durant l’année d’étude, également un champ qui incite le stagiaire à mieux respecter l’équipe du
travail et savoir comment se comporter avec, en respectant le règlement interne de l’hôtel et la
confidentialité qu’exige le métier.

Enfin je remercie tous le cadre professoral de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion


d’Agadir pour leur meilleur encadrement durant toute l’année universitaire. Ainsi, je tiens à
remercier aussi le personnel de SOL HOUSE TAGHAZOUT BAY. SURF qui grâce à
leurs coopération j’ai pu élaborer ce travail.

82
Références bibliographiques

-Bédard, François, and Boualem Kadri. "Développement Et Tourisme: Une Relation


Durable." Téoros. Revue de recherche en tourisme 23, no. 23-3 (2004): 70-72.

-Brundtland, Gro Harlem, and Mansour Khalid. "Notre Avenir À Tous." (1988).

-Butler, Richard W. "Tourism–an Evolutionary Perspective." Tourism and sustainable


development: Monitoring, planning, managing, no. 37 (1993).

-Daghri, Taoufik, and Soukaina El Omari. "Du Tourisme De Masse Au Tourisme Rural Au
Maroc: Le Cas De La Commune Rurale D’asni." Études caribéennes, no. 31-32
(2015).

-Delvert, Jean. Aspects Du Monde Tropical Et Asiatique: Hommage À Jean Delvert. Presses
Paris Sorbonne, 1991.

-Dirol, Danièle, and René Guyonnet. "The Improvment of Wood Durability by Retification
Process." Paper presented at the The international research group on wood
preservation _ Section 4 _ Report prepared for the 24 Annual Meeting, 1993.

-Hunter, Colin J. "On the Need to Re‐Conceptualise Sustainable Tourism Development."


Journal of sustainable tourism 3, no. 3 (1995): 155-65.

-Lozato-Giotart, Jean-Pierre, Érick Leroux, and Michel Balfet. Management Du Tourisme:


Territoires, Offres Et Stratégies. Pearson Education France, 2012.

-PERRET, J. "La Diversité Des Processus De Tourisme Durable." Cahiers Espace Tourisme
et Environnement 67 (2000): 209-15.

-Riboulon, Johanna. "Intégration De La Promotion De La Santé Au Sein Du Tourisme De


Bien-Être." (2014).

-Urbain, Jean-Didier. L'idiot Du Voyage: Histoires De Touristes. Vol. 166: Payot, 2002.

-Xu, Ming. "Les Interactions Entre Le Tourisme Et Le Développement Durable À La Lumière


De L’analyse Des Guides Touristiques.: Etude De Cas En Chine." Université Pascal
Paoli, 2015.

83
Références webographies
- www.melia.com

- http://www.taghazoutbay.ma

- fr.wikipedia.org

- www.tui.be

- www.tripadvisor.fr

-www.officetourismemaroc.com

-www.booking.com

84
Annexes

Annexe (1) : Logo du Groupe Meliá Hotels International

Annexe (2) : Bungalows-Chambres

Annexe (2a) : Chambre


House

85
Annexe (2b) : House
Bungalow

Annexes (2c): House


Bungalow Sea View

86
Annexes (2d) :Bib
House Bungalow

Annexe (2e) : House


Master Cabana :

87
Annexe (3) : Restauration

Annexe (3a) : Restaurant Stella

Annexe (3b) : Restaurant buffet principal

Annexe (3c): Play Bar

88
Annexe (4) : La Piscine

Annexe (5) : Salle de réunion

Annexe (6) : La réception

89
Annexe (7) : Salle de jeux

Annexe (8) : Salle de massages

Annexe (9) : Organigramme

Voir page suivante

90
91
Année universitaire 2017-2018