Vous êtes sur la page 1sur 3

Étude 01 – L’appel de la sagesse (Proverbes 1 & 2)

Thème : Les Proverbes

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la
version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses
suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse
http://www.etudesbibliques.net.

Introduction : Aimeriez-vous être plus futé(e) ? Aimeriez-vous savoir exactement quoi dire
dans des situations difficiles ? Dans les cours liés à l’emploi que j’enseigne à la faculté de
droit, j’inclus un « mini-cours » sur l’intelligence émotionnelle basée sur la Bible.
L’intelligence émotionnelle n’est rien de moins que la sagesse. Il y a un grand nombre
d’études qui montrent que les employés qui sont émotionnellement intelligents ont
davantage de succès. Voici quelque chose que vous ne savez peut-être pas : les employés
ne sont en général pas renvoyés parce qu’ils sont incompétents. La plupart du temps cela
n’a rien à voir avec leur incapacité à s’entendre avec les autres. Les textes bibliques que
j’utilise pour enseigner l’intelligence émotionnelle proviennent généralement du livre des
Proverbes. La grande nouvelle est que notre étude de ce trimestre porte sur le livre des
Proverbes et sur la sagesse. Débutons sans plus attendre notre première étude !

I. La table des matières

1. Lisez Proverbes 1.1-2. Avez-vous déjà regardé la table des matières d’un livre pour
voir si vous seriez intéressé(e) à le lire ? Le livre des Proverbes débute avec une
table des matières. Qu’indiquent ces versets sur ce que nous trouvons dans ce
livre ? (Nous pouvons apprendre comment être sage et comment avoir une
meilleure compréhension des choses.)

2. Lisez Proverbes 1.3. Quels autres sujets nous seront enseignés dans le livre des
Proverbes ? (La justice. Comment agir avec prudence.)

3. Lisez Proverbes 1.4. Nous sommes nés avec un certain niveau d’intelligence
générale qui, il semble, ne peut pas beaucoup être augmenté. La sagesse est-elle
comme cela – nous sommes coincés avec ce que nous avons reçu à la naissance ?
(Non. Cela nous dit que les « naïfs », ce qui signifie ceux qui ne sont pas trop
intelligents, et les « jeunes », ce qui signifie ceux qui sont immatures, peuvent
apprendre la sagesse ; ils peuvent devenir intelligents émotionnellement.)

4. Lisez Proverbes 1.5. Le livre des Proverbes n’est-il que pour ceux qui ont besoin de
cours de rattrapage sur la sagesse ? (Non. Quels que soient vos niveaux
d’intelligence générale et émotionnelle, le livre des Proverbes peut augmenter votre
sagesse.)

II. Les sources de la sagesse

1. Lisez Proverbes 1.7. Quelle est la source de la véritable sagesse ? (Dieu.)

a. Dans quel sens le mot « crainte » doit-il être utilisé ici ? (Il semble être un
appel à respecter le point de vue de Dieu sur les choses.)

b. Un commentaire biblique dit que cette crainte n’a « rien à voir avec la
superstition et les peurs enfantines de punition divine ». Êtes-vous d’accord ?

2. Lisez Apocalypse 14.9-10. Cet ange répand-il une peur superstitieuse et enfantine ?
(« Superstitieux » réfère au « surnaturel » - qui inclut l’œuvre de Dieu. Une peur
d’un jugement divin a du sens. Une peur « enfantine » a également du sens à la
lumière de Matthieu 18.2-3. Jésus dit ici que le fait de mettre l’orgueil de côté, et
devenir davantage comme un enfant, est une attitude importante pour
l’apprentissage.)

3. Lisez à nouveau la dernière partie de Proverbes 1.7. Que pensez-vous des


différentes nuances de crainte et de l’idée de regarder à Dieu pour la sagesse ?
(Notez que Proverbes 1.7 dit que les « imbéciles » méprisent la sagesse de Dieu. Il
me semble « imbécile » d’ignorer le sort final de ceux qui sont perdus. Le spectre de
la crainte de Dieu s’étend depuis le respect de son opinion parce qu’il nous aime et
veut que nous ayons une meilleure vie, jusqu’à la reconnaissance du terrible aspect
négatif qu’est la mort éternelle. Je pense que tout cela est bien emballé dans la
phrase « crainte du Seigneur ».)

a. Est-il incorrect, ou s’agit-il d’une violation du principe d’amour, de parler de la


destruction des méchants ? (Quand mes enfants étaient petits, nous nous
inquiétions de les voir courir dans la rue et du risque de se faire tuer par une
voiture. Quand un écureuil était mort sur la route, mon épouse prenait les
enfants et leur montrait l’écureuil mort. Il s’agissait d’une leçon puissante. Je
peux voir le « commencement » de la sagesse avec ce point basique.)

b. Quelle sorte de motivation nous donne Dieu dans Deutéronome 28 ? (Ceux qui
lisent régulièrement mes études savent que je fais régulièrement référence à
Deutéronome 28. De la même manière que le livre des Proverbes est tant pour
le naïf que pour celui qui est déjà sage, ainsi Dieu nous enseigne à différents
niveaux. Comme avec les enfants, il commence par les récompenses et les
punitions, mais ensuite il nous guide vers une vision plus instruite de notre
relation.)

4. Lisez Proverbes 1.8-10. Quelles autres sources de sagesse existe-t-il ? (Nos


parents.)

a. Y a-t-il une limite à cela ? (Si vous regardez le verset 10, il nous met en garde
contre le fait d’être dupé par des « pécheurs ». La supposition ici est que vous
avez des parents divins.)

b. Pourquoi les parures et les colliers sont-ils mentionnés en relation avec le fait
de prendre conseil auprès de ses parents ? (Il s’agit d’insignes d’honneur.)

c. Dans quelle mesure devons-nous être sélectifs en ce qui concerne la source


pour obtenir la sagesse ? (Nous devons être sélectifs. Le verset 10 nous dit que
le conseil cohérent que Dieu donne est ce dont nous avons besoin. Le conseil de
ceux dont la vie est incohérente avec le conseil de Dieu devrait être évité.)

5. Lisez Proverbes 1.11-14. Quel est le but de ce conseil ? (User de violence pour faire
de l’argent.)

6. Lisez Proverbes 1.15-16. Pourquoi est-il important de ne pas « se mettre en


chemin » avec de tels gens, ou de « garder ses pieds » hors de leur sentiers ?
Pourquoi ne pas simplement dire : « Ne te joins pas à eux dans leur mal » ? (Il
s’agit là d’un point très important dans la loi américaine. Si vous conduisez une
voiture transportant des « mauvais » amis, et que l’un descende de voiture et
commette un crime, si vous les conduisez simplement loin de la scène du crime,
vous êtes coupable du crime ! La Bible dit : « Restez à l’écart ! » Il s’agit là d’un très
bon conseil juridique.)

7. Lisez Proverbes 1.17-19. Que veut dire le livre des Proverbes au sujet du filet
devant les yeux ? (En principe, vous piégez des oiseaux avec un filet qui est difficile
à voir. Le livre des Proverbes dit que le problème avec le genre de mauvais
comportement décrit précédemment est évident à quiconque a de la sagesse. Au
lieu de faire gagner de l’argent, un mauvais comportement détruit la vie de celui qui
fait le mal.)

III. L’appel de la sagesse

1. Lisez Proverbes 1.20-21. Où a lieu l’appel à craindre Dieu ? (Pas seulement à


l’église, mais sur la place publique ! Il est partout, si vous y prenez garde.)

2. Lisez Proverbes 1.22-23 (version à la Colombe). En quoi cela diffère-t-il de la vision


du monde du fait de suivre Dieu ? (Le monde affirme que les Chrétiens sont
stupides et manquent d’instruction. Le livre des Proverbes dit que l’inverse est vrai.
Ceux qui rejettent Dieu sont stupides (pas si intelligents), moqueurs et manquent
d’instruction.)

a. Comment pouvons-nous témoigner d’amour envers les non-Chrétiens, et en


même temps suggérer qu’ils sont les vrais stupides ?

b. Rire de son adversaire (la moquerie) est une arme puissante dans un débat.
Quand Dieu appelle les non-Chrétiens « moqueurs » veut-il dire que cette arme
dans les débats est hors limite envers les Chrétiens ? (Notez que la moquerie
semble être mise en contraste avec la connaissance. Il semble que les
arguments basés sur la moquerie au lieu de la connaissance soient hors limite.)

c. Si nous nous repentons, que fera Dieu ? (Il nous remplira de sagesse. Il nous
enseignera ses voies.)

3. Lisez Proverbes 1.25-26. Maintenant nous voyons que Dieu se moque de ceux qui
ont rejeté son conseil. Pouvons-nous maintenant nous moquer des non-Chrétiens ?

a. Notez que la moquerie est en réaction à la catastrophe et à la frayeur. En quoi


cela affecte-t-il votre opinion ? (Cela est difficile. L’image que je me représente
est que Dieu se moque de ceux qui se sont moqués de lui. Une catastrophe
chez des gens sincère représente une opportunité de partager l’évangile dans
l’amour.)

IV. La recherche de la sagesse

1. Lisez Proverbes 2.1-4. Quel genre d’effort est requis dans la recherche de la sagesse
de Dieu ? (Nous devons la rechercher sérieusement – tout comme si nous
recherchions un trésor caché !)

2. Lisez Proverbes 2.5-6. Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’intelligence


générale est quelque chose qui est essentiellement défini à la naissance. Qu’en est-il
de la sagesse, chacun peut-il l’obtenir ? (Seulement ceux qui sont sérieux pour la
trouver peuvent l’obtenir. La mauvaise nouvelle est qu’il s’agit d’une question
d’œuvres – nous devons y travailler.)

3. Lisez Proverbes 3.1-2. Une fois que nous avons acquis la sagesse, fait-elle partie de
notre vie de façon permanente ? (Nous pouvons oublier les principes de Dieu. Le but
est de les internaliser, d’en faire une partie intégrante de notre façon de penser et
de vivre.)

V. Les conséquences de la sagesse

1. Lisez Proverbes 1.32-33. Nos décisions relatives à Dieu ont-elles des


conséquences ?

2. Lisez Proverbes 2.6-8. Quel aspect de l’attention de Dieu à notre égard continue
d’être répété ici ? (La protection de Dieu. Dieu est un « bouclier » et une source de
« ressources ».)

a. Selon vous, Dieu intervient-il activement pour protéger ceux qui suivent son
conseil ? (L’intervention active de Dieu est certainement possible, mais je pense
que cela réfère aux conséquences naturelles de certains actes. Le fait de suivre
le conseil de Dieu (en témoignant de sagesse) nous protège contre beaucoup
de mauvaises choses dans la vie.)

3. Cher(ère) ami(e), voulez-vous faire l’effort d’acquérir la sagesse de Dieu ? Pourquoi


ne pas vous y engager aujourd’hui même, afin que votre vie soit sur le chemin du
développement !

VI. La semaine prochaine : Des oreilles aux pieds.