Vous êtes sur la page 1sur 14

Fiabilité

Alexei LOZINSKI
Laboratoire de Mathématiques de Besançon
Quelques remarques introductives
 Tout dispositif (système) est susceptible de subir une
défaillance ou une panne (failure ou breakdown en anglais).
 La probabilité cumulée de défaillance entre les instants 0 et t
sera notée F(t). C’est une fonction croissante.
 On introduit aussi la variable aléatoire (v.a.) T qui est la
durée de vie du système. C’est la date de la première
défaillance
F(t)=P(T<t)
remarque technique : on supposera toujours que T est une v.a. à la loi
continue
 La fiabilité (reliability en anglais) représente la probabilité
que le système fonctionne à l’instant t.
R(t)=P(T>t)=1-F(t)
Fiabilité R(t) et la probabilité cumulée
de défaillance F(t)
R(t) représente la probabilité qu’un dispositif choisi au hasard
dans la population n’ait pas de défaillance avant l’instant t.
Durée de survie et taux de défaillance
instantanée
 Il est même plus intéressant de considérer la durée de vie
résiduelle après un temps t. A savoir, si le système a bien
fonctionné jusqu'au temps t, quelle est la probabilité qu'il
fonctionne encore x temps ? C'est la durée du survie au temps t

 On définit le taux de défaillance instantanée au temps t comme la


probabilité d'avoir une défaillance entre t et t+x rapportée à la
durée x dans la limite de x minuscules :
La loi exponentielle
La loi exponentielle est la loi suivie par la variable aléatoire T lorsque le
taux de panne instantanée est constant

La fiabilité est donnée en tout temps t par

La probabilité de défaillance cumulée au temps t est

La densité de probabilité de la v.a. T est


Le comportement du taux de panne
instantanée plus réaliste
Le diagramme en baignoire :
Les composants en série
Exercices I
1. Déterminer la fiabilité d'un système constitué de n composants en série
indépendants, chacun de loi exponentielle avec le temps moyen de bon
fonctionnement. (MTBF – Mean Time Before Failure) mi.
2. Calcul de la fiabilité d’une installation d’épuration des eaux usagées

Sur le temps de référence de 15000 heures on a relevé les pannes


suivantes (durées en heures)

Calculer la fiabilité et le MTBF du système


Les composants en parallèle
Exercices II
Une généralisation de la loi
exponentielle
 Loi de Weibull
(une loi de probabilité continue, nommée d'après Waloddi Weibull).
Sa fonction de répartition (la probabilité cumulé de défaillances)
est définie par :

pour tout temps t>0.


 La fiabilité

 Exercices III:
1) Calculer la densité de probabilité f(t) et le taux de défaillance.
2) Pour quelle valeur de k, le taux de défaillance est croissant,
décroissant, constant ?
La représentation graphique et
estimation des paramètres

On peut donc estimer les paramètres de Weibull soit graphiquement, soit en


utilisant la régression linéaire
La régression linéaire
 On a les données xi et yi qui sont liées approximativement de
manière linéaire

 L’approximation des moindres carrés pour les coefficients :


Exercices IV
 On a mis en fonctionnement 9 roulements à billes pour
tester une nouvelle série. Les résultats des durées de vie en
heures sont les suivants :
801, 312, 402, 205, 671, 1150, 940, 495 et 570.
 Est-ce en accord avec le modèle de Weibull ?
Dans ce cas quelles en sont les paramètres ?
 Estimer la fiabilité au temps 600h, 1200h

Corrigé :