Vous êtes sur la page 1sur 4

LE RÉALISME

1. INTRODUCTION
Choisissons la peinture comme point de départ. Une querelle apparaît entre
deux écoles : les Idéalistes (Romantiques) comme Géricault et Delacroix et les
Réalistes (École de Barbizon : Gustave Courbet et Millet). Courbet a lu les premiers
théoriciens socialistes : l’art ne peut se passer d’une utilité sociale, il ne peut y avoir
de clôture dans une tour d’ivoire esthétique, l’art doit aider le réel dans son
évolution. L’art est constatation de la réalité.
Les Idéalistes se moquaient des réalistes : dans leur bouche, c’était une
insulte. Les romanciers Duranty et Champfleury étaient partisans de la nouvelle
conception.
« Il faut envisager le côté social de l’homme, qui est le plus visible, le plus
compréhensible et le plus varié et reproduire les choses qui touchent la vie du plus
grand nombre, l’œuvre la plus populaire sera la meilleure » DURANTY
Il s’agit donc de plonger dans la réalité des grandes masses : non seulement
décrire, mais aussi instruire. L’art a un but purement pratique : la promotion
sociale. Le réalisme attribue à l’artiste un but philosophique, pratique, utile et non
divertissant. Le réalisme demande à l’artiste, le vrai, l’utile. L’artiste n’est pas un
amuseur.
Il y a une évolution certaine entre les premiers réalistes et Flaubert, crucifié
entre la poésie du Parnasse, l’art pour l’art et le Réalisme. Il a été écartelé entre ces
deux conceptions. Il déclare d’ailleurs en 1856 : J’ai écrit Madame Bovary pour
embêter Champfleury. Madame Bovary n’a que peu de caractéristiques qui
pourraient plaire à Champfleury : langue soignée, sentiments tristes, milieu
bourgeois.
L’art réaliste, en littérature, n’apparaîtra que dans la prose. Duranty, dans
son Projet de loi pour la République des lettres (mi-sérieux, mi-comique), indique
que toute poésie est impertinente et interdite.
On peut retenir que 1850 marque une frontière : le Romantisme expire, le
Réalisme naît. Deux revues ont choisi leur camp : La revue de Paris représente le
Réalisme naissant (première publication de Mme Bovary), La revue des deux
mondes est la citadelle de la résistance face aux nouvelles tendances, elle a établi
le Romantisme.
2. QUELQUES ŒUVRES PICTURALES

MILLET, LES GLANEUSES

DELACROIX, LA LIBERTÉ GUIDANT LE PEUPLE

MILLET, L’ANGÉLUS

DELACROIX, LES MASSACRES DE SCIO


COURBET, L’ENTERREMENT À ORNANS
GÉRICAULT, LE RADEAU DE LA MÉDUSE

COURBET, BONJOUR MONSIEUR COURBET

GÉRICAULT, OFFICIER DE CHASSEURS À CHEVAL

COULEURS FORTEMENT CONTRASTÉES, LES COULEURS

SOMBRES S’OPPOSENT AUX COULEURS ÉCLATANTES COULEURS ASSEZ TERNES, TRISTES

SCÈNES HÉROÏQUES SCÈNES DE LA VIE QUOTIDIENNE

PERSONNAGES EMPRUNTÉS À L’HISTOIRE, À LA PERSONNAGES DE LA VIE DE TOUS LES JOURS, SOUVENT

MYTHOLOGIE PROLÉTAIRES