Vous êtes sur la page 1sur 2

L’APPROCHE COMMUNICATIVE.

2011/2012
Définition :
L’approche communicative est un terme de la didactique des langues correspondant à une vision de l’apprentissage basée
sur le sens et le contexte de l’énoncé dans une situation de communication.

La période :
Apparition les années 75 - la mise en application en 1985 - la deuxième génération 1990.

Les caractéristiques :
Elle va du simple au complexe du général au particulier du connu vers l’inconnu.

La centration sur l’élève.

Elle part d’une situation communicative authentique.

Les objectifs :
Développer les 4 compétences : C .O ; C.E ; P.O ; P.E

Développer la compétence méthodologique (autonomie).

Les fondements théoriques :


Pragmalinguistique – Sociolinguistique – Ethnolinguistique - Linguistique textuelle - Linguistique de discours.

Statut de l’élève :
Il se transforme en apprenant.

Autonome : il prend en charge son apprentissage.

L’apprentissage est centré sur lui.

C’est lui qui produit le feed-back.

Auto-évaluation.

Statut de l’enseignant :
Il n’est plus le maitre qui détient le savoir et qui n’autorise les interventions des élèves que lorsqu’ils sont interrogés.

Il devient un chef d’orchestre (prise de parole limitée.

Encourage une participation spontanée

La place de l’oral et de l’écrit :


La langue orale enseignée est présente sous la forme de documents sonores ou de dialogues proches de la réalité
(authentiques).

L’écrit est présent en compréhension et en expression dès le début de l’apprentissage et approché comme moyen de
communication.
L’APPROCHE COMMUNICATIVE. 2011/2012
La place de la grammaire :
Explicite mais ne donne pas lieu à des cours de grammaire : le prof propose aux élèves des cours de conceptualisation qui
leur permettent de découvrir eux même le fonctionnement de la langue à partir d’un corpus.

La place du lexique :
Même place que la grammaire.

Il suffit d’avoir un bagage susceptible de communiquer.

La progression :
La progression cohérente qui va du simple au complexe du général au particulier et du connu à l’inconnu.

Support d’activités :
Affiches ; faits divers ; menus de restaurant ; modes d’emploi ; bulletins météo ; recettes de cuisine.

Les supports étudiés ne sont plus artificiels mais choisis parmi des supports authentiques.

Les jeux de rôles

Les travaux en groupes ou par pairs.

Les points forts :


Elle favorise les interactions et l entraide entre les élèves.

Elle favorise l’autonomie.

Elle se base sur des situations authentiques. La langue d'enseignement est de préférence la LE mais le recours à la LM et la
traduction est toléré.

L'erreur est inévitable car elle est signe de l'état de maîtrise de la LE.

Les critiques :
La langue orale est prédominante au détriment de l’écrit et de la grammaire.

C’est une approche qui pose problèmes aux enseignants car elle demande des compétences très variées: analyse des
besoins, choix et adaptation des documents authentiques et création des activités de communication.

. La reconnaissance des variétés sociales des formes linguistiques est difficile pour les enseignants non-natifs.

Recherche réalisée par les élèves inspecteurs :

1- Ali Ait Baali


2- Rachid Eddabachi
3- Mohamed Ouaichou
4- Mustapha knioui