Vous êtes sur la page 1sur 6

Mme Mokadem Amina Niveau : 2èmebac Eco

Lycée technique de Fès Année scolaire : 11/12

TD N°II : LES AGREGATS DE LA COMPTABILITE NATIONALE

Exercice 1 :

On considère une économie ouverte au reste du monde et comportant trois groupes d’agents économiques :
Les ménages, les entreprises et l’Etat .les données relatives à cette économie sont les suivantes :
Production des entreprises : 4500 Consommation des ménages : 2250
Investissement des entreprises : 1710 Dépenses publiques : 600
Impôts versés par les ménages : 750 Impôts versés par les entreprises : 960
Salaires versés par les entreprises : 2700 Importations : 750 Exportations : 690
Subventions versées aux entreprises : 570

Consigne:

1- Etablir la condition d’équilibre sur le marché des biens et services.


2- Calculez le PIB au prix du marché et le PIB au coût des facteurs.
3- Evaluer la capacité ou le besoin de financement de cette économie.
4- Enregistrez ces opérations sous forme de circuit économique de biens et de services.
5- Définir un circuit économique en précisant son utilité.

Exercice 2 :

Soit l’évolution du Produit Intérieur Brut, en volume, prix de l’année précédente (variation en %)

2007 2008 2009 2010

Valeur ajoutée du secteur primaire -20 16,6 26,2 -5,3


Valeur ajoutée non agricole 6,2 3,9 1,6 5,9
PIB en volume 2,7 5,6 5,0 4,1

Variation des prix 3,9 5,9 1,0 2,3

PIB en valeur (en millions de dhs courants) 616254 688843 730453 777836
Variation en (%) 6,7 11,8 6,0 …………
Source : Budget économique prévisionnel 2010 H.C.P

Consigne :
1- Calculez la valeur qui manque dans le tableau et interprétez le résultat.
2- Lire les chiffres soulignés.
3- Expliquez l’expression soulignée.
4- Représentez graphiquement l’évolution en valeur et en volume du P.I.B marocain
5- Comparez l’évolution en valeur et en volume du PIB .Conclure.
6- Interprétez l’évolution en volume du PIB entre 2007 et 2010.

Mme Mokadem Amina 2ème Bac sciences économiques Page 1


Mme Mokadem Amina Niveau : 2èmebac Eco
Lycée technique de Fès Année scolaire : 11/12

Exercice 3 :

Document 1 : Evolution des principaux agrégats au Maroc à prix courants (en millions de DH) 2007-2009

Agrégats 2007 2008 2009 Variation en %

2008/2007 2009/2008

- Produit intérieur Brut (PIB) 616 254 688 843 736 206 11.8 ……...

- Revenus et transferts nets reçus de l’extérieur 55 367 56307 43492 1.7

- Revenu National Brut Disponible 671 621 745150 …... ?........ 10.9 ………

 Dépenses de consommation 472 242 518527 551 669 12.6 ………


finale
 Epargne nationale brute …. ?...... 226623 228 029 6.8 ............

- Formation brut du capital fixe (FBCF)


192 573 227 465 226 054 18.3 ……….

- Variation des stocks


+ 7 614 +35 095 + 38 783 ------- -------

Source : Haut-Commissariat au Plan , comptes nationaux 2009

Document 2 : Données marocaines en 2009

Eléments Valeurs en millions de Variation en %


dirhams courants 2008/2007 2009/2008
Valeur ajoutée du secteur agricole 100 890 +20 + 22
Valeur ajoutée non agricole 553 575 + 12 +3
Impôts sur les produits nets des subventions 81 741 ----- ------

Rapport de Bank Al-Maghrib et Statistiques du HCP

Document 3 : PIB , le compte n'est plus bon !


Le PIB tient trop de place dans le débat public: cet indicateur ne reflète plus les enjeux majeurs auxquels nos sociétés sont confrontées.
Comme tout indicateur, le PIB repose sur des conventions: il opère des choix sur ce qui compte et sur la manière de le compter. Il mesure ce
qui est produit, pendant une période donnée, par du travail rémunéré. Cette convention n'est pas illégitime: elle prend acte de la place
primordiale prise, dans nos sociétés, par le travail et la monnaie. Elle traduit en outre un consentement: en comptabilisant la production
marchande à son prix de marché, le PIB exprime le consentement des individus à payer pour ces biens et ses services; en intégrant les
dépenses des administrations publiques, sur la base de leur coût de production, il reflète également les choix collectifs d'une société donnée. La
valeur qu'il exprime découle donc d'une procédure de validation: le marché. Dans ce cadre, le PIB rend aussi de grands services. Somme des
valeurs ajoutées de toutes les unités productives sur un territoire donné, il renseigne sur la manière dont la richesse monétaire est générée,
utilisée et répartie. Le PIB et, plus largement, la comptabilité nationale sont donc des outils indispensables pour comprendre le fonctionnement
d'une économie et conduire une politique économique. Pour autant, le prix d'un bien ou d'un service ne dit pas tout de sa valeur. D'abord, la
valeur monétaire n'est pas la valeur d'usage: cent euros sont plus "utiles" à un pauvre qu'à un riche, mais ils sont toujours cent euros (le PIB ne
dit rien de la répartition de la richesse). Ensuite, le marché n'étant pas parfait, les prix peuvent être trompeurs, ne pas bien renseigner sur la
rareté d'un bien ou sur l'utilité qu'une activité procure. Enfin, bien souvent, le prix n'existe pas du
tout. Le PIB exclut ainsi tout ce qui n'a pas de prix et qui contribue pourtant au bien-être individuel et collectif: les soins prodigués aux proches,
le travail domestique, les activités citoyennes… Il ne tient pas compte non plus du "service" rendu par un air pur, une belle forêt, une mer
poissonneuse ou un climat clément.

Alternatives Economiques n° 283 - septembre 2009

Mme Mokadem Amina 2ème Bac sciences économiques Page 2


Mme Mokadem Amina Niveau : 2èmebac Eco
Lycée technique de Fès Année scolaire : 11/12

Consigne:
1- Expliquez l’expression soulignée.
2- Calculez les valeurs qui manquent dans le tableau (doc 1);
3- Déterminez le besoin ou le financement de l’économie national en 2009, quel est l’impact de cette situation sur l’économie
nationale ?
4- Lisez les valeurs soulignées dans les deux tableaux (doc 1 et 2);
5- Déterminez, en appliquant le principe de l’équilibre macroéconomique : Ressources = Emplois, la valeur des exportations en
2009 sachant que celle des importations est de 290 759 millions de DH ;
6- Calculez le PIB selon l’optique dépense pour 2009 ;
7- Calculez la demande globale pour l’année 2009.
8- Appréciez la contribution des différents éléments de la demande dans la formation du PIB ;
9- Calculez, en vous référant au document 2, le PIB au cout des facteurs et le PIB au Prix du marché.
10- Interprétez l’évolution de la valeur ajoutée agricole et non agricole (doc 2).
11- Sachant que l’année de base étant 1998 :
a) Calculez les indices élémentaires de l’Epargne Nationale Brut pour les années 2007, 2008 et 2009 (doc 1) (l’ENB
en 1998 est de 98 558 Millions de DH).
b) Déduire la variation de l’ENB en 2009 par rapport à l’année de base.
c) Interprétez cette variation.
12- A l’aide du document 3 :
a) Expliquez les expressions soulignées.
b) Relevez du document la définition du PIB.
c) Commentez la phrase soulignée.
d) Déduire les limites du PIB en vous aidant du document.
Exercice 4 :

Soient les données suivantes relatives aux ressources et aux emplois de biens et services en volume (base 1998)
En millions de DH 2008 2009
P.I.B 584 909 613 854
Importations ……… ?…….. 227 333
Dépenses de consommation finale des ménages 339 589 353 200
Dépenses de consommation finale des 90 590 100 725
administrations publiques
Formation brute du capital fixe 191 928 196 776
Variation des stocks 12 079 16 243
Exportations de biens et services 204 184 ………. ?……..
Rapport de l’H.C.P agrégats et comptes consolidés 2009

Consignes :
1- Expliquez l’expression soulignée.
2- Vérifiez l’égalité ressources emplois.
3- Déterminez les valeurs qui manquent dans le tableau.
4- Calculez et interprétez le taux de croissance économique en 2009.
5- Calculez l’investissement national en 2009.
6- Calculez et interprétez le taux d’investissement en 2008 et 2009.
7- Déduire la demande intérieure.

Mme Mokadem Amina 2ème Bac sciences économiques Page 3


Mme Mokadem Amina Niveau : 2èmebac Eco
Lycée technique de Fès Année scolaire : 11/12

Exercice 5 :
Acquis de croissance consolidés

L’activité économique nationale a maintenu son dynamisme en dépit des années de sécheresse et des perturbations économiques constatées
au niveau mondial. Soutenue par une demande intérieure toujours vigoureuse, l’économie nationale a en outre réussi à amorcer un
changement positif de structures économiques et à développer une grande capacité d’amortissement des chocs. Après une décennie durant
laquelle la croissance a suivi un schéma cyclique qui associe, d’une manière alternative et récurrente, des mouvements d’expansion et de
récession, l’économie marocaine a connu une phase de croissance consolidée en hausse de 5,1% en termes réels entre 2001 et 2009 contre
une moyenne de 2,8% entre 1991 et 2000.La croissance économique enregistrée a été supérieure à celle de la population dont le taux de
croissance est de 1,7% par an en moyenne. En conséquence, le PIB par tête s’est accru de 6,4% en moyenne sur toute la période. Ces
performances se sont concrétisées sans pour autant attiser des tensions inflationnistes ni encore déséquilibrer les fondamentaux
macroéconomiques.
La dernière période s’est caractérisée par l’accès à un nouveau palier de croissance atteignant 4,8% entre 2005 et 2009 et ce, malgré un
environnement peu favorable caractérisé par un renchérissement des prix des produits énergétiques, un ralentissement de la croissance
mondiale à partir de 2008, et deux années de sécheresse en 2005 et 2007. La performance de l’économie nationale est plus manifeste
comparée aux autres pays. En effet, le Maroc a vu sa croissance s’améliorer de 0,8 point entre les périodes 1999-2004 et 2005-2009 contre 0,2
point pour la Turquie et un repli de 0,2 point pour la Tunisie et de 1,2 point pour l’Algérie.

Palier de croissance supérieur entre 2005-2009

Source :Rapport économique et financier de la loi des finances 2011


Consigne :
1- Expliquez les mots soulignés.
2- Déduire la grandeur macro-économique qui a favorisé la croissance de l’économie marocaine ? Expliquez.
3- Commentez la phrase soulignée.
4- Précisez les effets d’une augmentation du PIB /habitant sur l’économie nationale.
5- Interprétez l’évolution du PIB marocain entre 2000 et 2009.
6- Déduire le secteur moteur de l’activité économique au Maroc.

6-Question de synthèse :

En vous aidant du document 3 de l’exercice 4, et à partir des connaissances acquises, appréciez le rôle du
PIB dans la mesure du bien-être économique et social.

Mme Mokadem Amina 2ème Bac sciences économiques Page 4


WWW.FSJES.XYZ
Fsjes Espace etudiant
Semestre 1
• Introduction à L’Economie
• Micro-Economie 1
• Comptabilité générale 1
• Management 1
• Statistique Descriptive 1
• Analyse Mathématique
• Langues et Terminologies 1

Semestre 2
• ALGÈBRE
• COMPTABILITÉ GÉNÉRALE 2
• LANGUES ET TERMINOLOGIES 2
• MACRO ECONOMIE
• MANAGEMENT 2
• MICRO ECONOMIE 2
• PROBABILITÉS

Semestre 3
• COMPTABILITÉ ANALYTIQUE
• ÉCHANTILLONNAGES ET ESTIMATION
• ECONOMIE MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE 1
• INTRODUCTION À L’ETUDE DE DROIT
• MARKETING DE BASE
• PROBLÈMES ECONOMIQUES ET SOCIAUX

Semestre 4
• ANALYSE FINANCIÈRE
• COMPTABILITÉ DES SOCIÉTÉS
• DROIT COMMERCIAL ET DES SOCIÉTÉS
• ECONOMIE MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE 2
• FINANCES PUBLIQUES
• MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES
WWW.FSJES.XYZ
Fsjes Espace etudiant
Parcours gestion
Semestre 5 Semestre 6
• DROIT DES AFFAIRES • AUDIT GÉNÉRAL
• FISCALITÉ D’ENTREPRISE • CONTRÔLE DE GESTION
• GESTION DES RESSOURCES HUMAINES • MANAGEMENT STRATÉGIQUE
• GESTION FINANCIÈRE • PFE
• INFORMATIQUE DE GESTION • STRATÉGIES INDUSTRIELLES
• MARKETING APPROFONDI
• RECHERCHE OPÉRATIONNELLE

Parcours economie
Semestre 5 Semestre 6
• COMPTABILITÉ NATIONALE • ECONOMÉTRIE 2
• ÉCONOMÉTRIE 1 • ECONOMIE DE DÉVELOPPEMENT
• ECONOMIE INDUSTRIELLE • PFE
• HISTOIRE DE LA PENSÉE ÉCONOMIQUE • POLITIQUES ÉCONOMIQUES
• INFORMATIQUE APPLIQUÉE • THÉORIES ÉCONOMIQUES CONTEMPORAINES
• RELATIONS ÉCONOMIQUES INTERNATIONALES

Parcours economie et gestion


Semestre 5 Semestre 6
• COMPTABILITÉ NATIONALE • CONTRÔLE DE GESTION
• FISCALITÉ • INFORMATIQUE APPLIQUÉE
• GESTION DES RESSOURCES HUMAINES • MÉTHODES ÉCONOMÉTRIQUES
• GESTION FINANCIÈRE • PFE
• HISTOIRE DE LA PENSÉE ÉCONOMIQUE • RECHERCHE OPÉRATIONNELLE
• POLITIQUES ECONOMIQUES • RELATIONS ÉCONOMIQUES INTERNATIONALES

Vous aimerez peut-être aussi