Vous êtes sur la page 1sur 2

Les Français et l'argent : une

relation toujours ambiguë


•Par Anne-Hélène Pommier
I •
m
p •Publié le 21/07/2014 à 16:02
r
i
m
e
r

c
e
t
P
P
a
P
ra
tra
tri
a
tc
a
g
l
a
g
e
g
re
re
r(
s
R
o
s
u
• ru e53
s
m
v
ru
• F ro
L
G
E
n
ie
o
T
a
n
Les
tv jeunes générations surtout ont une attitude décomplexée face à l'argent… qu'il est
V
n
o
w
c
lo
k
ig
e
plus facile de gagner hors de France.
ry
a
tle
b
d
te
o
e
Avoir
ifa
e
o de l'argent en France, c'est mal… surtout lorsque ce sont les autres qui le
r
u
e
o
n
r+
k
possède. Une étude réalisée par le cabinet Sociovision, révélée ce lundi par
n
p
RTL,
d
(ê relève une nouvelle fois l'ambiguïté des rapports entre les Français et la
a

n
rrichesse. De plus en plus nombreux à affirmer qu'il est mal vu d'afficher sa
rb
o
réussite
e
u
m en France (67 % en 2013 contre 64 % en 2007) et que quelqu'un de
ta
v
riche n'est forcément pas très honnête (25 %), les Français peinent à se libérer
d
e
i
l'd
de
l deux pensées qui diabolisent l'argent: leur éducation judéo-chrétienne et
lie
l'empreinte
m
e laissée par le marxisme. Ce qui ne les empêchent pas
lparallèlement d'aspirer à devenir riches de plus en plus ouvertement… au point
p
fr'
de juger compréhensible de quitter l'Hexagone pour payer moins d'impôts
a
e
r
s
n
(55 % des personnes interrogées).
t
s
ê
ti
c
ro
l
n
e
)e
Les jeunes générations surtout, adoptent une attitude décomplexée vis à vis de
l'argent et sont la preuve que les mentalités évoluent. 92 % des 18-24 ans
affirment ainsi vouloir dépenser plus, 73 % affirment vouloir gagner davantage
l'an prochain que cette année et revendiquent leur désir de s'enrichir
rapidement pour devenir plus fortunés «que la plupart des gens autour d'eux»
(42 %). Pour Sociovision, ces résultats permettent deux constats: tout d'abord
ces jeunes générations sont plus familières à d'autres cultures moins frileuses
face à l'argent que ne l'étaient leurs aînés, ensuite le contexte économique
dégradé les rend soucieuses de se construire un avenir le plus sécurisé
possible. Car pour l'écrasante majorité des Français, l'argent est avant tout
synonyme de sécurité. Pour les trois quarts des sondés, avoir des liquidités
«permet de ne pas se faire trop de soucis pour l'avenir», et pour les deux tiers,
cela «permet de ne pas être dépendant des autres». Avoir des projets et se
faire plaisir fait aussi partie de leurs ambitions.
Des ambitions qu'ils estiment contrariées en France. 76 % des Français pensent
ainsi que la réussite n'est pas encouragée dans l'Hexagone. Ils n'étaient que
67 % à le penser en 2007. 16 % (au lieu de 10 % en 2007) ont aussi le
sentiment d'avoir régressé socialement par rapport à leur origine. Pire, la
moitié d'entre eux pensent que la seule façon d'avoir aujourd'hui de l'argent en
France c'est d'en hériter et d'avoir des relations. Ils sont très peu nombreux à
associer la réussite et la richesse au travail (10 %) ou à la poursuite d'études
prestigieuses. Plus de la moitié ne voient même leur salut que dans
l'expatriation.