Vous êtes sur la page 1sur 8

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

Étude

concernant la mise en place du

décret concernant la

sécurité des ascenseurs

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

1/8

Version 1.1

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

Historique des versions

Révision

Date

Modification

1.0

04/04/2005

Edition initiale, par synthèse de plusieurs lectures concernant la loi 2003-590 et le décret 2004-964

1.1

05/04/2005

Ajout des clauses minimales du nouveau contrat d’entretien Précision de paragraphe concernant le contrôle technique

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

Version 1.1

2/8

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

Sommaire

Historique des versions

2

Sommaire

3

1 DOCUMENTS APPLICABLES

4

2 Aperçu sur le document

5

3 Effectuer un état des lieux

5

4 Révision du contrat d’entretien

5

4.1.1 Engagements du propriétaire

5

4.1.2 Aperçu du nouveau contrat

5

4.1.3 Clauses minimales du contrat d’entretien

6

5 Contrôle technique

6

6 RÉCAPITULATIF DES ACTIONS À PRÉVOIRS

7

7 NOTES

8

7.1.1

Acronymes

8

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

3/8

Version 1.1

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

1 DOCUMENTS APPLICABLES

[1]

Loi 2003-590 du 2 juillet 2003.

[2]

Décret 2004-964 du 9 septembre 2004

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

4/8

Version 1.1

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

2 Aperçu sur le document

Le document à pour objectif de synthétiser et de présenter les éléments clefs concernant la prise en compte de la loi [1] et du décret [2] concernant la sécurité des ascenseurs. Le décret [2] fait mention d’une série de mesures à mettre en œuvre suivant un calendrier précis. Ces mesures sont rappelées dans le tableau récapitulatif permettant d’effectuer un premier état des lieux.

3 Effectuer un état des lieux

Avant de budgéter les premiers travaux il convient d’effectuer un état des lieux. Il est préconisé sur certain site Internet faisant mention de ce problème de faire appel à des experts judiciaires ou des organismes indépendants afin de faire réaliser un contrôle technique fiable.

Sur accord d’une personne relevant de l’une des catégories mentionnées à l’article R 125-2-5 exprimant l’impossibilité alléguée et les mesures compensatoires à mettre en œuvre, le propriétaire peut prendre des mesures équivalentes à celle du décret.

4 Révision du contrat d’entretien

4.1.1 Engagements du propriétaire

Le propriétaire doit s’assurer que sont effectuées les visites :

Toutes les 6 semaines (fonctionnement et réglage ; vérification des portes palières)

Semestriel (vérification de l’état des câbles)

Annuel (vérification des parachutes ; nettoyage de la cuvette de l’installation, du toi de la cabine et

du local des machines) La lubrification et le nettoyage des pièces.

Ainsi que les opérations occasionnelles de :

Réparation ou remplacement de petites pièces suite une l’usure excessive Mise en œuvre des mesures d’entretien spécifique mentionnées lors du contrôle technique (En cas d’incident) Intervention pour dégager des personnes bloquées en cabine et dépannage et remise en fonctionnement normal de l’ascenseur.

4.1.2 Aperçu du nouveau contrat

Il est indispensable de revoir le contrat d’entretien qui doit contenir un certain nombre de clauses minimales dont :

Avoir une durée de validité supérieure à un an

Prévoir les pénalités en cas d’inexécution des obligations contractuelles

Prévoir les délais de fourniture des pièces d’entretien

Prévoir les modalités de recours à la sous-traitance

Si, de plus, le contrat mentionne la réparation ou le remplacement des pièces importantes il faut faire apparaître distinctement les délais d’intervention et la rémunération prévue pour la prestation.

L’entreprise responsable de l’entretien de l’ascenseur doit avoir souscrit une assurance responsabilité civile particulière et le carnet d’entretien doit être régulièrement tenu à jour. L'entreprise remet au propriétaire un rapport annuel d'activité.

La révision du contrat d’entretien est obligatoire si celui-ci arrive à échéance avant le 30/09/2005 ; sinon il est possible d’attendre l’échéance du contrat pour le revoir.

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

5/8

Version 1.1

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

La révision du contrat peut donner lieu à un avenant au contrat en cours ou à la rédaction d’un nouveau contrat. Dans tous les cas, la révision du contrat fait parti des questions de l’assemblée générale.

4.1.3 Clauses minimales du contrat d’entretien

a) L'exécution des obligations prescrites à l'article R. 125-2, exception faite de son dernier alinéa ; (cf.

le récapitulatif des actions à prévoir)

b) La durée du contrat, qui ne peut être inférieure à un an, les modalités de sa reconduction ou de sa

résiliation ;

c) Les conditions de disponibilité et de fourniture des pièces de rechange, et l'indication du délai

garanti pour le remplacement des pièces mentionnées au a du 2° de l'article R. 125-2 ;

d) La description, établie contradictoirement, de l'état initial de l'installation ;

e) La mise à jour du carnet d'entretien ;

f) Les garanties apportées par les contrats d'assurances de l'entreprise d'entretien ;

g) Les pénalités encourues en cas d'inexécution ou de mauvaise exécution des obligations

contractuelles ainsi que les modalités de règlement des litiges ;

h) Les conditions et modalités de recours éventuel à des sous-traitants ;

i) Les conditions dans lesquelles peuvent être passés des avenants ;

j) La formule détaillée de révision des prix.

NB : Lors de la signature du contrat, le propriétaire remet à l'entreprise la notice des instructions nécessaires au maintien en bon état de fonctionnement de l'ascenseur. Cette notice comporte une description des caractéristiques de l'installation. A défaut, l'entreprise élabore ce document. En fin de contrat, la notice d'instructions est remise au propriétaire.

5 Contrôle technique

Les ascenseurs devront faire l’objet d’un contrôle technique périodique (tous les 5 ans), à partir du 03/07/2009 pour les appareils installés avant le 03/07/2003, effectué par un organisme indépendant ou contrôleur technique agréé

La personne chargée du contrôle technique remet au propriétaire un document par lequel elle

atteste sur l’honneur qu’elle est en situation régulière au regard du 2 ème alinéa de l’article L. 125-2-

3.

Le propriétaire tient à disposition du personnel effectuant le contrôle technique le carnet

d’entretien et le rapport annuel d’activité. La personne chargée du contrôle technique remet un rapport au propriétaire le mois suivant

l’intervention. Le propriétaire transmet à l’entreprise d’entretien le rapport de contrôle technique.

NB : Les occupants ont le droit de consultation du rapport de contrôle technique. Sur sa demande et à ses frais, un occupant peut recevoir une copie écrite de ces documents.

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

6/8

Version 1.1

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

6 RÉCAPITULATIF DES ACTIONS À PRÉVOIRS

Le tableau ci-dessous récapitule les actions à envisager pour sécuriser les ascenseurs. Il permet d’effectuer un premier état des lieux.

 

Travaux à

   

À

réaliser

 

Ascenseur

installé avant

effectuer

avant

 

Action

Estimation

grossière

Sans

objet

01/12/1982

03/07/2008

Verrouillage des portes palières

250

à 500 € / porte

   
   

Dispositif anti-vandalisme

400

à 900 € / porte

   
   

Limitation de la vitesse en descente (asc. électriques)

 

   
   

Parachute de cabine (asc. électriques)

3000

   
   

Clôture de la cage d’ascenseur (grille de protection si la cage est ouverte)

5000

à

   

16000 €

   

Système de détection de présence (cas de portes coulissantes)

500

à 800 € / porte

   
   

Dispositif évitant les chutes dans la cage lors de l’arrêt de la cabine entre deux étages (plaque > 75cm)

100

à 700 €

   
   

Installation d’un contact électrique de sécurité pour le personnel d’entretien

200

à 300 €

   
   

Ensemble de dispositifs pour la protection des personnels d’intervention (toi de cabine) (ADU)

500

à 800 €

   
   

Équipement facilitant l’accès aux locaux techniques

500

à 800 €

   

01/01/1983

03/07/2013

Contrôle de l’arrêt de la cabine à 2

3000

à 4000 €

   

cm

près (variateur de fréquence)

   

Téléalarme en cas de blocage dans l’ascenseur et d’un éclairage de secours en cabine

900

   
   

Vérifier la résistance des portes palière comportant une vitre (ADU)

200

à 300 € / porte

   
   

Protection de la survitesse en descente des asc. Hydrauliques (parachute)

2000

à 3000 €

   
   

Installation de capots de protection

     

sur

les parties tournantes en

500

machinerie

 
   

Mise en place d’un éclairage en machinerie permettant d’obtenir au moins 200 lux au sol

200

   

27/08/2000

03/07/2018

Contrôle de la vitesse en montée des asc. électriques

3500

   
   

Contrôle de l’arrêt de la cabine à 2cm près (variateur de fréquence)

3000

à 4000 €

   

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

Version 1.1

7/8

Étude concernant la mise en place du décret concernant la sécurité des ascenseurs

7

7.1.1

NOTES

Acronymes

ADU

A Définir Ultérieurement

ASC

Ascenseur

Éric Vatin

© Conseil Syndical 6670zola

8/8

Version 1.1