Vous êtes sur la page 1sur 32

1

Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Structure et fonction des cellules

Objectifs :

1) Décrire les structures et les fonctions des composantes de la cellule.


2) Expliquer comment s’accomplissent les processus de diffusion, d’osmose et de
transport actif dans une cellule.
3) Décrire les processus de respiration, fermentation, ainsi que celui de photosynthèse.

1- Preuves de l’existence des cellules

La cellule a été découverte en 1665 par Robert Hooke. À cette époque, on


utilisait un microscope photonique ou optique. Le principe de ce microscope est que la
lumière traverse l’échantillon ainsi que des lentilles qui permettent de grossir ce qu’il y a
dans l’échantillon. C’est ce type de microscope que nous utilisons en salle de classe.
Malheureusement ce type de microscope a ses limites. Il grossit jusqu’à 1000 fois et on ne
peut pas voir les organites à l’intérieur de la cellule.

«Antoni Van Leeuwenhoek 1632 – 1723 Leeuwenhoek est né à Delft le 24 octobre 1632.
A partir de 1654, il y exerce le métier de marchand drapier. Aux environs de 1668, Il réalise
son premier microscope et commence ses observations. C'est, dit-on, en utilisant des perles
de verre comme compte-fils qu'il eut l'idée de partir à la découverte du monde microscopique
caché dans les dépôts entre ses dents, dans l'eau des mares ou dans son sperme. Cette
dernière observation fit sensation dans la bonne société cultivée européenne car personne
n'aurait pu imaginer qu'il y a dans la semence des animaux et de l'homme des "animaux
semblables à des têtards."

A partir de 1673 et pendant les 50 années suivantes, il correspondra avec la Royal Society
of London et en devient membre en 1680. Il découvrira les cellules sanguines, les
spermatozoïdes, des animaux microscopiques comme les nématodes et les rotifères. En
1689, il démontre la circulation dans les capillaires. En 1702, il donne la description de
2
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


nombreux protistes. Il continuera ses observations jusqu'à sa mort le 30 août 1723.Les
instruments qu'il utilisait, étaient très simples : une lentille formée d'une minuscule bille de
verre sertie dans une lame métallique. L'échantillon était placé sur une pointe métallique,
solidaire du support et que l'on déplaçait face à la lentille pour en explorer le contenu.
L'ensemble était tenu très près de l'œil, face à la lumière, et permettait d'obtenir des
grossissements allant jusqu'à trois cents fois.

Un tel procédé permet d'observer des objets de quelques micromètres (1 µm = 1 millième de


mm) et est donc suffisant pour observer des cellules qui mesurent, en général, quelques
dizaines de micromètres. Il faut d'ailleurs signaler que si van Leeuwenhoek a observé et
décrit de nombreux types de cellules, il n'a pas réalisé que tous les êtres vivants sont formés
d'un assemblage plus ou moins complexe de ces unités.» Référence :
http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1677_leeuwenhoek/leeuwenhoe
k.html

Depuis les années 1950, la biologie cellulaire s’est beaucoup dévelopée grâce
au microscope électronique. On utilise un faisceau d’électrons qui balaie la surface ou
passe à travers l’échantillon, au lieu de la lumière. Il existe deux types de microscopes
électroniques. Il y a le microscope électronique à transmission qui sert principalement à
étudier l’infrastructure cellulaire interne et le microscope électronique à balayage qui est
utilisé pour faire un examen détaillé de la surface d’un échantillon.

**Visionne le film sur la microscopie électronique (Encyclopédie audiovisuelle des sciences


et des techniques réalisé par TFO) durée : 3 minutes

Image : microscope électronique


à balayage

«Le microscope électronique à balayage fournit des images en trois dimensions des
surfaces observées. Ce type de microscope est plus petit et moins onéreux qu ’un
microscope électronique à transmission. Il utilise pour former une image les électrons
3
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


secondaires qui sont émis de la surface d ’un échantillon lorsque celui-ci est balayé par un
fin faisceau d ’électrons primaires. Afin de rendre cet échantillon conducteur pour le flux
d ’électrons qui le balaye et optimaliser l ’émission d ’un nombre suffisant d ’électrons
secondaires, un échantillon biologique, après fixation et déshydratation, doit être recouvert
d ’une fine couche de métal lourd.

La membrane de filtration du rein est observée au microscope électronique à balayage. Sur


le panneau de gauche, les fenestrations des cellules endothéliales s ’observent du côté
sanguin, alors que l ’autre côté de la membrane (illustré sur le panneau de droite) est
recouvert des pédicelles formés par les podocytes.»

Source des images ci-dessus:


http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/micro_elec/micro_elec.html

Image : microscope électronique à transmission

«Dans sa conception, un microscope électronique à transmission ressemble à un


microscope classique, mais est plus grand, se trouve inversé et doit être couplé à un
système de pompage qui réalise le vide dans la colonne du microscope. Ce vide est
nécessaire pour permettre le déplacement des électrons (qui sinon entrent en collision avec
les molécules de l ’air) et leur permettre de traverser l ’échantillon pour en établir une image.
Le flux des électrons provient du chauffage d ’un filament et de l ’accélération des électrons
libérés par le filament au moyen d ’une différence de potentiel de 60 à 100 kilovolts. Le flux
4
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


des électrons peut être focalisé au moyen de lentilles magnétique situées dans les parois de
la colonne du microscope.

La membrane de filtration du rein est observée au microscope électronique à transmission.


On peut observer du côté des globules rouges (masses homogènes denses aux électrons)
les fenestrations des cellules endothéliales, alors que l ’autre côté de la membrane est
recouvert des pédicelles formés par des cellules appelées podocytes.»

Source des images ci-dessus :


http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/micro_elec/micro_elec.html

Théorie cellulaire :

Tous les êtres vivants, plantes, animaux et moisissures, sont constitués de cellules. La
cellule est l’unité d’organisation structurale des systèmes vivants. Cette théorie a été
proposée par un botaniste allemand Mathias Schleiden et son ami Thoedor Swann.

Sites à voir pour plus de détails:

http://www.fundp.ac.be/bioscope/1838_schleidenschwann/schleidenschwann.html#Exp

Histoire du microscope :

http://micromonde.free.fr/histoire/#

2- La membrane cellulaire

La membrane plasmique sépare la cellule de son environnement tout en la protégeant. Elle


laisse passer certaines substances plus facilement que d’autres ce qui en fait une membrane
sélective. En général, les molécules de petite taille pénètrent plus facilement que les
grosses molécules.

Rôle de la membrane :

1) Limite cellulaire
2) Lieu d’échange
3) Lieu de reconnaissance
4) Défense cellulaire
5
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


2.1 Structure de la membrane plasmique :

La membrane plasmique est constituée d’une double couche de lipides appelés


phospholipides. La structure n’est pas rigide. Elle est maintenue ensemble grâce aux
attractions hydrophobes entre les molécules de phospholipides.

Tête hydrophile

Queue
hydrophobe Attractions
hydrophobes

Source de l’image : http://biodidac.bio.uottawa.ca/ (une légende a été ajoutée)

Les parties hydrophiles (tête) des molécules de phospholipides restent en contact avec
l’eau, tandis que la partie hydrophobe (queue) est protégée à l’intérieur de la structure.

2.2 Le modèle de la mosaïque fluide :

En 1972, les biologistes S.J.Singer et G.Nicholson ont proposé un modèle qui tient compte
de la capacité des protéines à avoir une partie hydrophile et une partie hydrophobe. Selon
eux, les protéines sont dispersées à travers la double couche de phospholipides. Cette
disposition des protéines maximise le contact avec la partie hydrophile des protéines en
même temps que la partie hydrophile des phospholipides avec l’eau, tout en protégeant la
partie hydrophobe. D’après ce modèle, la membrane est une mosaïque faite d’une double
couche de phospholipides où flottent des protéines.
6
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Structure de la membrane cellulaire

Glucide
Glycoprotéine

Glycolipide

Protéine
intramembranaire
Cholestérol

Queue
hydrophobe
Tête hydrophile

Source de l’image : http://Biodidac.bio.uottawa.ca/ (une légende a été ajoutée)

2.3 Le cholestérol :

Dans les cellules animales, on retrouve du cholestérol, un stéroïde, à l’intérieur de la


membrane plasmique à travers les phospholipides. Le cholestérol joue un rôle dans la
fluidité membranaire lors des changements de températures. À des températures
modérées, le cholestérol diminue la fluidité membranaire en diminuant les mouvements des
phospholipides. À des températures plus basses, le cholestérol empêche la membrane de
se solidifier en empêchant l’entassement des phospholipides.

3- Les cellules eucaryotes

Constituants de la cellule animale eucaryote:


7
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

Source de l’image :
http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1838_schleidenschwann/schleid
enschwann.html#Exp

Membrane plasmique: c’est l’enveloppe protectrice qui délimite le compartiment cellulaire


avec l’extérieur de la cellule. Elle entoure le cytoplasme.

Rôle : Elle joue le rôle de filtre car elle contrôle ce qui entre (substances nutritives) et ce qui
sort (déchets) de la cellule.

Noyau : c’est la structure la plus importante de la cellule. C’est le centre de contrôle de la


cellule car il renferme le matériel génétique (L’ADN) et il est délimité par une enveloppe
nucléaire. Il contient de la chromatine qui contient l’ADN et le nucléole.

Rôle : Il règle l’activité de la cellule.

Nucléole : Il se trouve dans le noyau et correspond aux zones plus denses que l’on trouve
dans le noyau.
8
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Rôle : c’est l’endroit où a lieu la synthèse de l’ARN dans la cellule pour fabriquer les
ribosomes.

Cytoplasme : c’est l’intérieur de la cellule. Il contient les organites et est constitué à 80%
d’eau. Il est constitué du cytosol et des organites.

Rôle : il sert de lieu de stockage des matériaux indispensables à la vie en créant un milieu
favorable au fonctionnement des organites cellulaire.

Cytosol : substance semi-liquide à l’intérieur de la cellule. Les organites baignent dans ce


liquide.

Réticulum endoplasmique : il est composé d’un système de membranes pliées et il


constitue à lui seul la moitié des membranes présentes dans la cellule.

Rôle : c’est là qu’a lieu les réactions chimiques de la cellule.Le R.E. lisse synthétise les
phospholipides et le R.E. rugueux synthétise les protéines. Il peut former des vésicules de
transport de macromolécule vers l’appareil de Golgi.

Ribosomes : ils se trouvent sur le réticulum endoplasmique rugueux et ils lui donnent la
texture rugueuse ou ils sont des structures libres (minuscules organelles sans membrane)
dans le cytoplasme de la cellule.

Rôle : ils fabriquent les protéines de la cellule.

Lysosomes : ils sont des vésicules entourées d’une membrane et situés dans le
cytoplasme. Ils sont les recycleurs de la cellule.

Rôle : c’est une réserve d’enzymes digestives puissantes.

Mitochondrie : sa membrane interne forme plusieurs plis pour augmenter la surface


utilisable par les enzymes qui produisent l’ATP.

Rôle : elle produit l’énergie de la cellule en convertissant l’énergie emmagasinée dans les
macromolécules en énergie utilisable par la cellule sous forme d’ATP.

Appareil de Golgi : il a la forme d’une soucoupe.

Rôle : reçoit les macromolécules synthétisées par le réticulum endoplasmique et termine le


travail d’emballage et de triage.

Peroxysomes : vésicule située dans le cytoplasme.

Rôle : Plusieurs fonctions métaboliques dont la production ou la dégradation du peroxyde


d’hydrogène.

Cytosquelette : il est constitué de structures protéiques comme les microfilaments, les


filaments intermédiaires et les microtubules.
9
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Rôle : Squelette qui maintient la forme de la cellule et joue un rôle dans la mobilité cellulaire.

Centrosome : il contient le centriole qui a une forme cylindique.

Rôle : il coordonne l’assemblage du fuseau mitotique en vue de la division cellulaire. Les


centrioles interviennent dans la formation des cils et des flagelles.

Flagelle : est composé de microtubules. (Plus long que les cils)

Rôle : sert au déplacement de la cellule.

Cils : ils sont de courts prolongements de la cellule.

Rôle : déplacement de la cellule, amène la nourriture et évacue les particules étrangères.

3.1 La cellule animale ne contient pas :

- de chloroplaste
- de vacuole centrale et tonoplaste
- de paroi cellulaire
- de plasmodesme

Cellule de glande salivaire de


rat

Les protéines apparaissent en


sombre dans l'enveloppe
nucléaire (en), le reticulum
endoplasmique (re), et dans les
- Source de l’image : grains de sécrétion (gs).
Nucléole (nu) ; chromatine (ch) ;
http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1880_golgi/golgi.html
mitochondrie (m).
Voici un autre schéma d’une cellule animale eucaryote :
10
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

Source de l’image :
http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1974_deduve/deduve.html

Quiz en ligne – légender une cellule animale

http://www.ac-creteil.fr/biotechnologies/doc_biocell-structurecellanimale.htm

Schéma à légender de la cellule eucaryote animale (à télécharger)

4- Constituants de la cellule végétale eucaryote:

source de l’image : http://biodidac.bio.uottawa.ca. (une légende a été ajoutée)

Paroi cellulaire de la
cellule adjacente
11
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

Vacuole centrale

Appareil de
Golgi Chloroplastes

Peroxysome

Nucléole
Chromatine

Enveloppe
nucléaire Réticulum
endoplasmique
Pore
nucléaire Mitochondrie

Membrane Paroi cellulaire


Cytoplasme cellulaire Plasmodesme

Paroi cellulaire : est composée de protéines et de polysaccharides comme la cellulose.

Rôle : maintenir la forme de la cellule et la protéger de l’environnement extérieur.

Vacuole centrale : organite volumineux qui grossit à mesure que la plante croît. Elle est
entourée d’une membrane appelée tonoplaste.

Rôle : elle emmagasine et dégrade les déchets.

Chloroplaste : fait partie d’un groupe d’organites que l’on appelle «plastes». Ils sont formés
de sacs membraneux empilés. La chlorophylle est le pigment vert qui donne la couleur des
chloroplastes.

Rôle : faire la photosynthèse en convertissant l’énergie lumineuse en énergie chimique qui


est emmagasinée sous forme de glucides.

Plasmodesmes : canaux qui traversent la paroi cellulaire.

Rôle : relier le cytoplasme aux cellules voisines.

4.1 La cellule végétale contient aussi les organites suivants comme la cellule animale:
12
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


- Noyau qui est entouré d’une membrane nucléaire et qui contient le nucléole.
- Centrosome
- Appareil de Golgi
- Mitochondrie
- Peroxysome
- Membrane plasmique
- Réticulum endoplasmique rugueux
- Réticulum endoplasmique lisse
- Ribosomes
- Cytosquelette (microfilaments, filaments intermédiaire et microtubules)

4.2 La cellule végétale ne contient pas :

-de lysosomes

-de centrioles

-de flagelles (sauf sur certaines gamètes)

Quiz en ligne – légender une cellule végétale

http://www.ac-creteil.fr/biotechnologies/doc_biocell-plantcellstructure.htm

Quiz en ligne – légender une cellule animale

http://www.ac-creteil.fr/biotechnologies/doc_biocell-structurecellanimale.htm

5-Les cellules procaryotes

Les Bactéries et les Archéobactéries sont les seules cellules procaryotes.

Elles sont constituées de :

Membrane plasmique : elle entoure le cytoplasme


13
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Paroi cellulaire : c’est la structure rigide qui entoure la membrane plasmique.

Capsule : c’est une substance gélatineuse qui recouvre la paroi cellulaire.

Ribosomes : ils synthétisent les protéines.

Nucléoïde : il n’est pas entouré d’une membrane. Il contient l’ADN de la cellule.

Fimbriae : c’est une structure de fixation à la surface de certaines bactéries (au-dessus de la


capsule)

Flagelles : organites qui sert au déplacement de certaines bactéries . On en retrouve dans


les cellules procaryotes non photosynthétiques).

Thylakoïdes : fonctionnent comme ceux des chloroplastes des cellules végétales. On les
retrouve dans les cellules procaryotes photosynthétiques seulement.

6- Différence entre eucaryote et procaryote

On distingue les cellules eucaryotes des cellules procaryotes par leur grosseur et leur
complexité.

Les cellules eucaryotes sont entourées d’une membrane plasmique qui contient les
organites de la cellule. Les organites baignent dans le cytosol de la cellule. Toutes les
cellules eucaryotes contiennent de l’ADN et des ribosomes.

L’ADN des cellules procaryotes est situé dans le nucléoïde qui n’est pas un noyau. Le
nucléoïde n’est pas séparé par une membrane du reste de la cellule.

La cellule eucaryote est beaucoup plus grosse que la cellule procaryote. Vu que les cellules
procaryotes sont surtout des bactéries, leur diamètre est de 1 à 10µ m tandis que les
cellules eucaryotes ont un diamètre 10 fois plus grand que les bactéries soit de 10 à
100µ m.

Liens à consulter pour en savoir plus sur les cellules procaryotes:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_%28biologie%29#La_structure_procaryote

Schéma animé d’une cellule procaryote :

http://www.cegep-rimouski.qc.ca/dep/biologie/cellule/cellule4.html

LES MODES DE TRANSPORTS À TRAVERS LA MEMBRANE (sections 7 à 10)

7- La diffusion

La diffusion à travers une membrane est un processus qui ne nécessite pas d’énergie
14
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


(transport passif).

Il y a une tendance vers l’équilibre sur les deux côtés d’une membrane. Regarde le schéma
ci-dessous.

On a des molécules d’un côté, Les molécules se déplacent Après un certain


séparés par une membrane suivant le gradient de temps, on atteint un
perméable. concentration, c’est-à-dire de la équilibre. Il y a le
zone plus concentrée vers la zone même nombre de
moins concentrée molécules de chaque
côté de la membrane.

Lors de la diffusion, le mouvement des molécules se fait toujours de la zone de forte


concentration vers la zone de plus faible concentration grâce au gradient de concentration.

Regardons un autre schéma qui explique ce qui se passe lorsque l’on a deux solutions de
concentration différentes.

Deux solutions sont séparées Les deux solutions diffusent Les molécules vertes se
par une membrane selon leur gradient de déplacent vers la gauche
perméable. concentration. même si au départ la
concentration était plus
grande du côté gauche pour
les molécules foncées. On
atteint un équilibre.

8-L’osmose

On appelle osmose, le transport passif de l’eau à travers une membrane.

L’eau a tendance à se déplacer d’un milieu de faible concentration en soluté à un milieu à


15
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


forte concentration en soluté. Le soluté est la substance dissoute dans l’eau.

Une solution hypotonique est une solution ayant une faible concentration en soluté.

Une solution hypertonique est une solution ayant une forte concentration en soluté.

Une solution isotonique est une solution qui contient des concentrations égales de solutés.

La direction du déplacement de l’eau (ou osmose) dépend de la concentration totale du


soluté de chaque côté de la membrane et non de la nature du soluté.

8.1 L’équilibre de l’eau dans les cellules ou osmorégulation

Les cellules animales et végétales ne réagissent pas de la même façon lorsque l’on applique
des variations de concentration des solutés de leur milieu.

Solution hypotonique Solution isotonique Solution hypertonique

Cellule animale Cellule animale Cellule animale

L’eau entre dans la cellule la Le volume de la cellule reste Le volume de la cellule


faisant grossir jusqu’à stable diminue. Elle devient
l’éclatement (lyse) ratatinée et meurt.
Solution hypotonique Solution isotonique Solution hypertonique

Cellule végétale Cellule végétale Cellule végétale

L’eau entre dans la cellule et Il n’y a pas de diffusion nette La cellule perd de l’eau et
la paroi élastique de la cellule de l’eau vers l’intérieur et la rétrécit. La membrane
se distend jusqu’à un certain cellule devient flasque. La plasmique s’écarte de la paroi
point. La paroi de la cellule plante verra ses feuilles flétrir cellulaire. La cellule se
exerce ensuite une pression lorsque ses cellules sont ratatine et meurt.
ce qui empêche l’eau flasques. (plasmolyse)
d’entrer. Elle devient ferme
(turgescente) qui est l’état
idéal pour les végétaux.

9- La diffusion facilitée

La diffusion facilitée est un mode de transport à travers la membrane plasmique. L’eau et


16
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


certains solutés traversent la membrane sans problèmes. D’autres molécules ont besoin de
l’aide des protéines présentes dans la membrane pour pénétrer à l’intérieur de la cellule.

Il existe 2 types de diffusion facilitée :

1) Celle qui utilise les canaux protéiques


2) Celle qui utilise une protéine de transport

1) Les canaux protéiques :

Ils sont des petits couloirs hydrophiles qui permettent aux molécules d’eau et aux petits
ions de traverser la membrane. Le canal protéique est constitué d’une seule protéine.

2) Protéine de transport :

Cette protéine possède les mêmes propriétés qu’une enzyme, c’est-à-dire qu’elle
reconnaît qu’une seule substance. Il existe un type de protéine de transport pour une
molécule particulière. La perméase est un exemple de protéine de transport.

Animations sur les transports à travers la membrane (réalisé par Laurent Martorell)

http://www.ac-creteil.fr/biotechnologies/doc_transportmb.htm

10- Transport actif

Lorsque la cellule doit faire passer une substance à travers une membrane à l’encontre du
gradient de concentration, elle a besoin d’énergie. Cette énergie provient de l’ATP
(adénosine triphosphate). Cette forme de transport membranaire qui utilise de l’énergie
s’appelle transport actif.

Les concentrations à l’intérieur des cellules ne sont pas les mêmes que celles à l’extérieur
de la cellule, le transport actif permet le maintient de ces différentes concentrations.

Le transport actif utilise des protéines qui sont situées dans la membrane cellulaire. L’ATP
(adénosine triphosphate) fournit l’énergie au processus en donnant son groupement
phosphate terminal à la protéine de transport. Le transfert du groupement phosphate
change la forme de la protéine ce qui permet au soluté (comme le Na ou le K) qui est
faiblement lié à la protéine, d’être transporté de l’autre côté de la membrane. La pompe à
sodium et à potassium est une pompe qui utilise le transport actif.
17
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

Voir une animation de la pompe Na-K

http://www.geniebio.ac-aix-marseille.fr/biocell/docs/pomp2.html

Résumé des types de transports à travers la membrane :

Diffusion simple : les petite molécules


polaires non ionisées (comme l’eau) et les
molécules hydrophobes diffusent à travers
la membrane. Ne nécessite pas d’énergie
(transport passif)

Diffusion facilitée : l’eau diffuse à travers


la membrane à l’aide d’une protéine de
transport comme les perméases ou des
canaux protéiques. Ne nécessite pas
d’énergie (transport passif)

Transport actif : des protéines de transport


agissent comme une pompe en faisant
traverser des substances à travers la
membrane contre le gradient de
concentration. Nécessite de l’énergie sous
forme d’ATP.

Animation sur les transports membranaires (téléchargeable)

http://rea.decclic.qc.ca/dec_virtuel/biologie/101-NYA-
05/Cellule_et_evolution/1.La_Cellule/Transport_membranaire/transport.htm
18
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Voir 2 films sur l’homéostasie (l’adaptation aux changements et la mer intérieure) (2x
10min)

L’homéostasie a été définie par Walter B Cannon en 1930. C’est la préservation de la


constance dans le milieu intérieur d’un organisme ou le maintien d’un état d’équilibre à
l’intérieur d’un organisme.

10.1- L’énergie et la cellule

Voir le film : Le concept de flux de l’énergie (10 min)

L’énergie est la capacité d’accomplir un travail. Il existe différentes formes d’énergie :


l’énergie potentielle, l’énergie cinétique, l’énergie chimique, etc.

L’énergie libre est la portion de l’énergie totale d’un système qui est disponible pour
accomplir un travail.

L’énergie peut passer d’une forme à une autre, elle ne peut être ni créée ni détruite.

11. Le transport de grosse particules

Les particules, comme des granules et des microorganismes, des macromolécules comme
les protéines et les polysaccharides franchissent la membrane plasmique à l’aide d’un
mécanisme faisant intervenir des vacuoles ou des vésicules. C’est un processus du transport
actif.

11.1-L’endocytose

Dans l’endocytose, une portion de la membrane plasmique forme une pochette vers
l’intérieur. Cette pochette se détache de la membrane et forme une vésicule dans le
cytoplasme. Cette vésicule est remplie de matière provenant de l’extérieur de la cellule.

Il y a trois types d’endocytose : la phagocytose, la pinocytose et l’endocytose par récepteur


interposé.

Phagocytose : une particule est encerclée par des


pseudopodes qui sont des prolongements
cytoplasmiques temporaires. Cela forme une vacuole
autour de la particule. La vacuole se fusionnera avec un
lysosome rempli d’enzymes hydrolytiques qui pourra
digérer la particule.

Pinocytose : de petites vésicules contenant du liquide


extracellulaire sont incorporées dans la cellule.
19
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Endocytose par récepteur interposé : des récepteurs
sont situés à la surface de la cellule et certaines
molécules se lient à ces récepteurs (ligands). Ces
récepteurs sont regroupés dans une région de la cellule
appelée puits tapissés qui deviennent une vésicule
enrobée suite à l’invagination du puits.

11.2- L’exocytose:

L’exocytose est l’inverse de l’endocytose. Une vésicule de sécrétion s’est détachée de


l’appareil de Golgi et est transporté dans le cytosquelette. Lorsque la membrane de la
vésicule et la membrane plasmique entrent en contact, les molécules de la bicouche de la
membrane, se réorganisent. Les membranes fusionnent et deviennent continues ce qui
permet de verser le contenu de la vésicule à l’extérieur de la cellule.

Va voir une animation réalisée par le Cégep de Rimouski sur l’endocytose et l’exocytose :
http://www.cegep-rimouski.qc.ca/dep/biologie/cellule/endocytose.html

Voici quelques exemples de fonctions de l'exocytose.

1. Sécrétions des glandes : Insuline (hormone) relâchée des cellules du pancréas où elle est
produite.

2. Rejet de déchets non-digérés

3. Passage à travers d'une barrière cellulaire

12- La photosynthèse – une introduction

Voir l’animation sur le site et faire l’activité à la fin de celle-ci (tester tes
connaissances).

Source de l’animation : http://www.vecteur.ca

Les végétaux fabriquent leur propre nourriture. On les appelle des autotrophes.

Les humains et les animaux (carnivores, omnivores, herbivores) ne peuvent pas faire la
même chose que les plantes. Ils sont appelés des hétérotrophes car ils ne fabriquent pas
leur nourriture.

Les végétaux synthétisent leur matière organique à partir de substances minérales qu’ils
puisent dans le sol ou dans le milieu aquatique (eau et sels minéraux).

L’énergie nécessaire pour réaliser cette synthèse provient du soleil. L’énergie du soleil est
captée par les pigments assimilateurs des végétaux (que l’on appelle chlorophylle) qui sont
20
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


situés dans les chloroplastes des cellules végétales ou dans des régions spécialisées de la
membrane cellulaire des cellules procaryotes (cellules sans noyau).

Les chloroplastes captent l’énergie lumineuse du soleil et la convertissent en énergie


chimique qui est ensuite emmagasinée sous forme de glucides ou d’autres molécules
organiques formées à partir d’eau et de gaz carbonique (CO2). Ce processus complexe est
appelé photosynthèse.

La photosynthèse est une suite de réactions chimiques. Elle est constituée de deux phases :
la phase photo (ou phase claire) convertit l’énergie lumineuse en énergie chimique et d’une
phase synthèse (ou phase obscure) qui utilise l’énergie chimique de la phase photo pour
produire du PGAL qui sert à fabriquer le glucose. Cette dernière phase n’a pas besoin de
lumière.

On représente la photosynthèse par l’équation suivante :

6CO2 + 6 H2O énergie lumineuse


C6H12O6 + 6O2

Dioxyde de eau glucose oxygène

Carbone

La plante convertit le dioxyde de carbone (CO2) en oxygène (O2) en suivant une chaîne de
réactions chimiques.

Voir l’animation d’introduction à la photosynthèse au lien suivant :

http://rea.decclic.qc.ca/dec_virtuel/Biologie/101-NYA-
05/Cellule_et_evolution/1.La_Cellule/Etapes_Photosynthese/

13- LA PHASE PHOTO (appelée aussi phase claire) DE LA PHOTOSYNTHÈSE :

**Voici le texte que l’on retrouve dans l’animation sur le site.

On parle de phase photo car cette étape dépend de l’énergie lumineuse du soleil. Les
réactions photochimiques ont lieu dans les chloroplastes situés dans les feuilles des plantes.

Les feuilles des plantes contiennent des cellules de mésophiles qui sont des cellules
spécialisées pour la photosynthèse. Ces cellules contiennent plusieurs chloroplastes et elles
leur fournissent l’eau et le dioxyde de carbone nécessaire à la photosynthèse.

Les chloroplastes contiennent des thylakoïdes qui ressemblent à des rondelles empilées.La
structure des petites rondelles est appelé grana (granum au singulier). Le stroma est un
liquide épais et riche en enzyme. Il remplit l’intérieur de chaque chloroplaste.
21
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

Chloroplaste

Feuille Cellule de mésophile

Membrane
externe du
chloroplaste

Grana

Membrane
interne du Stroma
Thylakoïde
chloroplaste

Schéma d’un chloroplaste : source : http://biodidac.dio.uottawa.ca/ (une légende a été


ajoutée)

13.1 Les photosystèmes

La membrane du thylakoïde contient des pigments appelés chlorophylle (a et b) et d’autres


pigments (caroténoïdes) qui peuvent déclencher les réactions photochimiques. Les
pigments des chloroplastes absorbent principalement la lumière rouge et bleue (du spectre
visible) qui sont les couleurs les plus favorables à la photosynthèse. Les pigments
22
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


réfléchissent la majeure partie de la lumière verte ce qui donne la couleur particulière des
plantes

Dans la membrane des thylakoïdes, la chlorophylle est associée avec des protéines et
d’autres molécules organiques pour former des photosystèmes (I et II). Les molécules de
chlorophylle forment un réseau appelé antenne pigmentaire. Ces antennes recueillent et
acheminent l’énergie. Chaque photosystème possède un centre réactionnel spécifique.

Le photosystème fonctionne en
faisant circuler l’énergie lumineuse
d’une molécule de chlorophylle à
une autre.

L’énergie atteint le centre


réactionnel, où la chlorophylle a
transmet l’électron excité à un
accepteur primaire d’électron.

L’énergie de ces électrons sert à


transporter les ions H+ à l’intérieur
du thylakoïde pour produire de
l’ATP.

La membrane des thylakoïdes comprend deux types de photosystèmes.

-Le photosystème I :se compose d’une paire de molécule de chlorophylle a appelé P700.
(Ce pigment doit son nom au fait qu’il absorbe la lumière ayant une longueur d’onde de
700nm située dans la partie rouge du spectre)

-Le photosystème II : se compose d’une paire de molécule de chlorophylle a appelé P680.


(Ce pigment absorbe la lumière d’une longueur d’onde de 680nm).

Les pigments P700 et P680 sont des molécules de chlorophylle a identiques, sauf qu’ils sont
liés à des protéines différentes. C’est pourquoi leurs spectres d’absorption sont différents.

13.2 Le transport cyclique des électrons

Dans les réactions photochimiques, le transport d’électrons peut se faire selon deux trajets :
cyclique ou non cyclique.

Le transport cyclique d'électrons est le trajet le plus simple. Il ne fait intervenir que le
photosystème I et n'engendre que de l'ATP.
23
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Cette voie est
dite cyclique
parce que les
électrons
excités qui
quittent la
chlorophylle au
centre
réactionnel
finissent par y
revenir.

L’énergie
libérée par les
électrons est
utilisée pour
phosphoryler
les molécules
d’ADP pour
produire de
l’ATP.

13.3 Le transport non cyclique des électrons (voie la plus empruntée)

Ce transport fait intervenir les deux photosystèmes I et II.

Le photosystème II produit de l’ATP. Les électrons qui sont passés par la chaîne respiratoire
ne sont pas recyclés par le photosystème II. Cette production de l’ATP est appelé
photophosphorylation non cyclique.
24
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Le photosystème II a besoin d’électrons pour continuer de fonctionner. Les électrons de
remplacement proviendront de l’eau. Une enzyme extrait des électrons de l’eau et les fournit
au P680 (photosystème II). Le retrait des électrons scinde la molécule d’eau en deux
protons ( 2H+ ) et un atome d’oxygène, lequel se combine avec un autre atome d’oxygène
pour former de l’oxygène moléculaire (O2).

Comme dans le transport cyclique, la lumière excite les électrons du P700, le centre
réactionnel du photosystème I. Cependant, les électrons ne retournent pas au centre
réactionnel: ils sont pris par le NADP+ (nicotinamide- adénine- dinucléotide- phosphate). Le
NADP+ accepte deux électrons et un ion H+ et forme la coenzyme NADPH + H+. Le NADPH+
H+ et l’ATP produits par ces réactions alimentent les réactions de synthèse qui forment des
glucides (Cycle de Calvin).

Le transport non cyclique d’électrons pousse les électrons et l’eau, où ils possèdent peu
d’énergie potentielle, vers le NADPH où ils renferment beaucoup d’énergie potentielle. Le
courant d’électrons engendré par la lumière produit aussi de l’ATP. La membrane des
thylakoïdes convertit l’énergie lumineuse en énergie chimique qui est emmagasinée dans le
NADPH et l’ATP. L’énergie chimique sera utilisée dans le cycle de Calvin pour produire des
glucides. L’oxygène est dons un sous-produit des réactions photochimiques.

**À quoi sert la phosphorylation cyclique?

Le transport non cyclique produit du NADPH + H+ et de l’ATP en quantités égales. Le cycle


de Calvin a besoin de plus d’ATP que de NADPH + H+ c’est pourquoi le transport cyclique
sera utile pour produire l’ATP manquant.

14- La phase synthèse (phase obscure) de la photosynthèse:

http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1932_calvin/calvin.html

Melvin Calvin (1911-1997)


25
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


26
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Source des 2 images :
http://www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1932_calvin/calvin.html
(copyleft)

La phase photo a lieu dans les thylakoïdes du chloroplaste. La phase synthèse a lieu dans le
stroma situé aussi dans le chloroplaste. Cette dernière phase n’a pas besoin de la lumière
pour avoir lieu. On l’appelle aussi phase obscure ou cycle de Calvin.

Le NADPH + H+ et l’ATP produits pendant la phase photo servent à produire des molécules
organiques à partir du dioxyde de carbone (CO2).

Le cycle de Calvin comporte trois étapes :

Fixation du carbone

1) Réduction
2) Reconstitution de RuBP (ribulose 1,5-biphosphate)

1) Fixation du carbone

Le CO2 ou dioxyde de carbone, diffuse dans le stroma du chloroplaste et est fixé dans un
composé organique appelé RuBP qui est un composé instable qui se divise en deux
molécules de PGA.

2) Réduction

Le PGA est phosphorylé et devient du PGAP. Cette réaction utilise l’ATP et le NADPH + H+
de la phase photo.

Le PGA est le point de départ de plusieurs réactions métaboliques. Une partie est transformé
en PGAL qui est le point de départ pour former du glucose, le saccharose, l’amidon et
d’autres composés utiles pour la plante. L’autre partie est utilisée pour l’étape 3 du cycle de
Calvin qui est la reconstitution du RuBP.

3) Reconstitution du RuBP

Une partie du PGAL reforme du RuBP pour continuer le cycle. Cette partie utilise aussi de
27
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

l’ATP.

** Le cycle de Calvin produit une molécule de PGAL pour 3 molécule de CO2 qui entrent
dans le cycle. Le PGAL est utilisé pour former d’autres glucides utilisés par la plante.

Voir le film TFO sur la photosynthèse (10 min)

Va voir le site de Anne-Marie Bernier de l’université de St-Boniface au Manitoba


pour d’autres explications de la photosynthèse.

http://www.ustboniface.mb.ca/cusb/abernier/Biologie/metabolisme/ps1-1.html

La photosynthèse par les expériences :


http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Photosynthese/index.html

Cours sur la photosynthèse : http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Photosynthese-


cours/index.htm

Animation photosynthèse : http://www.cite-


sciences.fr/francais/ala_cite/expo/tempo/planete/portail/labo/carbone/photosyntese.html

Animation photosynthèse(2 phases) téléchargeable:


http://rea.decclic.qc.ca/dec_virtuel/Biologie/101-NYA-
05/Cellule_et_evolution/1.La_Cellule/Etapes_Photosynthese/
28
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


15- La respiration cellulaire

La respiration cellulaire est une série de réactions chimiques qui servent à transformer les
glucides et d’autres molécules, pour libérer l’énergie contenue dans ces glucides et
molécules.

La respiration aérobie (en présence d’oxygène) a lieu dans les mitochondries de la cellule.
Les produits et molécules intermédiaires de la respiration aérobie fournissent des molécules
de carbone qui sont utilisées pour fabriquer les acides aminés, les précurseurs des acides
nucléiques et les lipides.

Équation de la respiration cellulaire aérobie :

C6H12O6 + 6 O2 ADP + P ATP


6CO2 + 6H2O + énergie

Glucose oxygène dioxyde eau

de carbone

Le glucose est une molécule riche en énergie. La décomposition du glucose forme des
molécules faibles en énergie et de l’énergie. 40% de l’énergie chimique du glucose sert à la
formation d’ATP, le reste est perdu en énergie thermique.

La respiration cellulaire aérobie comporte 4 étapes.

1) GLYCOLYSE :

La glycolyse se produit dans le cytoplasme des cellules. C’est un processus qui dégrade le
glucose (molécule à 6 carbones) en deux molécules de pyruvates (molécules à 3 carbones).
Deux molécules d’ATP sont libérées par chaque molécule de glucose. Ce processus se
produit en condition anaérobie, c’est-à-dire sans présence d’oxygène. Tous les organismes
font la glycolyse.

Le pyruvate peut être utilisé sans oxygène dans le processus de fermentation qui est un
processus anaérobie (aucune autre molécule d’ATP ne sera produite). S’il y a de l’oxygène,
le pyruvate pénètre dans les mitochondries et le processus de respiration cellulaire continue.

2) RÉACTION DE TRANSITION ou décarboxylation oxydative :

Chaque molécule de pyruvate perd un atome de carbone. Le carbone est enlevé grâce à
l’action du NAD+ . On obtient une molécule à 2 carbones qui se combine avec une coenzyme
A pour former de l’acétyl-CoA. Vu que l’on avait 2 pyruvates, on obtient 2 acétyl-CoA.

3)CYCLE DE KREBS

Il est appelé aussi le cycle de l’acide citrique est une voie métabolique situé dans les
mitochondries. Les 2 molécules d’acétyl-CoA subissent les réactions du cycle de Krebs qui
formera du dioxyde de carbone (CO2) et une molécule d’ATP par molécule d’acétyl-CoA.
29
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules

4) PHOSPHORYLATION OXYDATIVE

Cette étape a besoin de l’oxygène pour produire de l’ATP par chimiosmose. La


chimiosmose est le passage d’ions H+ par un complexe protéique spécial. Cette dernière
étape dépend de la chaîne respiratoire qui est une suite de molécules incrustée dans la
membrane interne de la mitochondrie. Ces molécules sont réduites et oxydées pour amener
les électrons à l’étape finale où l’eau est produite.

Schéma qui résume les 4 étapes :

Glycolyse Réaction de Cycle de Phosphorylation

Transition Krebs oxydative

ATP

ATP

ATP ATP

Fermentation Cycle de Krebs

Glucose Pyruvate groupe acétyl électron électron

(6C) (3C) (2C) Chaîne respiratoire

Mitochondrie

Cytoplasme CO2 H2O

CO2

Voir le film TFO : Le flux de l’énergie au niveau cellulaire (10min)

Facultatif : Les films TFO – La respiration cellulaire (6x 10min) pour ceux qui veulent
connaître toutes les réactions chimiques en jeu.

16- La fermentation

La fermentation comprend la glycolyse qui est suivie par l’une des étapes suivantes : le
pyruvate se décompose en lactate (acide lactique) ou en alcool selon l’organisme concerné.
C’est un processus anaérobie.

Lors d’un exercice musculaire, la quantité d’oxygène nécessaire par les muscles est
30
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


supérieure à celle fournie par ton corps. En situation de manque d’oxygène, les
mitochondries s’arrêtent. La glycolyse continue dans le cytoplasme et forme des molécules
de pyruvate. Les molécules de pyruvates ne peuvent pas entrer dans la mitochondrie, alors
ils se décomposent pour former du lactate (appelé aussi acide lactique) selon le processus
de fermentation. La fermentation produit 2 molécules d’ATP ce qui n’est pas beaucoup.

Pendant les activités musculaires intenses, il y a production d’acide lactique et une trop
grande quantité de cet acide produit des crampes musculaires.

La fermentation alcoolique est la transformation du pyruvate en éthanol (un alcool). Les


cellules de levures eucaryotes produisent de l’alcool notamment lors de la fabrication du vin
ou de la bière.

Glycolyse Fermentation

ATP ATP

Acide lactique (3C)

Glucose Pyruvate

(6C) (3C) éthanol (2C)

Cytoplasme CO2

17- Les cellules souches

Voir le film TFO –Panorama : les cellules souches (13min)

Lire le Bio Magazine p.67 du livre Biologie 11

Va voir le projet de loi C-13 sur les cellules souches

http://www.parl.gc.ca/37/2/parlbus/chambus/house/bills/government/C-13/C-13_3/C-
13_cover-F.html

Seul ou en équipe de 2 ou 3 personnes :


31
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


Choix 1 : Vous devez prendre position à propos de l'article 5. On pourra proposer d'adopter ,
d'amender ou d'éliminer en tout ou en partie l'article et de justifier votre ou vos positions.

Vous devez remettre une page écrite justifiant votre position.

Choix 2 : Suite à la lecture du Bio Magazine p. 67, donne une liste d’arguments pour et
contre concernant le cas mentionné dans la section Relance de l’article.

Vous devez remettre un minium de 5 arguments (pour et contre ensemble) et les expliquer
brièvement, ce qui donnera une page écrite.

18- Projet 2

La photosynthèse

Ce que vous devez faire :

-Concevoir votre propre expérience sur la photosynthèse ou utiliser un protocole existant.

Types de questions :

- Les couleurs de la lumière et la photosynthèse (protocole p. 86 livre Biologie 11)


Vous devez apporter une lampe de la maison
- Quel est l’effet de l’intensité lumineuse sur la photosynthèse (protocole p. 125 livre
Les enjeux de la biologie) Vous devez apporter une lampe de la maison
- Identifier le gaz produit par une plante lors de la photosynthèse
- Séparer les pigments des feuilles d’une plante (inventer un protocole)
- Toute autre questions ayant rapport à la photosynthèse.

Exigences :

1) Vous devrez remettre une copie du protocole si vous prenez autre chose que les
références ci-haut mentionnées.
2) Si vous créez votre propre protocole, vous devrez en remettre une copie.
3) Identifier clairement la question que vous tenterez de répondre.
4) Remettre un rapport contenant : votre question, une hypothèse, le matériel, les
résultats sous forme de tableau, une analyse (qui est la réponse à votre question) et
une conclusion.
5) Le rapport devra avoir un maximum de 6 pages.(minimum 3 pages).

*** Le matériel pour les expériences vous sera fourni. Il faut utiliser ce que l’on a à l’école.
Je disposerai de plantes normales et de plantes aquatiques. Si vous avez besoin d’une
lampe, vous devrez l’apporter de la maison.

Échéancier : 4 périodes

1 période : trouver un protocole et décider de la question (demander au prof si on a le


matériel)
32
Biologie 30

Unité 2 :Structure et fonction des cellules


2 périodes pour faire l’expérimentation et/ou commencer le rapport

1 période pour faire le rapport.