Vous êtes sur la page 1sur 2

La situation d’énonciation (fiche prof)

I- Observation
Ex 1 : « Je suis aujourd’hui avec vous ici pour faire cours »
Ex 2 : « La remplaçante du professeur de français est venue le mardi 24 octobre dans une
salle du collège pour donner des cours aux élèves de quatrième du collège A. Camus. »
Relevez les indices de l’énonciation : quel exemple est le plus compréhensible ? Pourquoi ?

II- Définition
La situation d’énonciation est la situation dans laquelle se trouve une personne quand elle
communique avec des mots. On la définit en précisant :
- les personnes concernées : qui parle avec qui
- le lieu et le moment : où et quand communiquent-elles
- le but : pourquoi communiquent-elles ?
Deux principaux cas sont à distinguer :
1er cas : on a besoin de connaître la situation d’énonciation pour bien comprendre l’énoncé
On dit alors que l’énoncé est ancré dans la situation d’énonciation.
Ex 1 : Il faut connaître ici, aujourd’hui je vous
Dans ce cas, le temps de base est celui qui correspond au moment où on s’exprime : c’est le
présent d’énonciation.

2ème cas : on n’a pas besoin de connaître la situation d’énonciation pour comprendre l’énoncé :
on dit alors que l’énoncé est coupé de la situation d’énonciation.
EX 2 : On n’a pas besoin de savoir qui a dit ou écrit ces phrases.
Dans ce cas, ce qu’on dit s’est passé avant le moment où on le dit. On utilise alors les temps
du passé.

III- L’emploi des temps.


a) le présent permet d’indiquer :
- l’action est liée au moment où l’on parle, c’est le présent de l’énonciation
ex : Je vous parle de la situation d’énonciation
- une action habituelle, c’est le présent d’habitude
ex : J’aime bien les élèves qui font des efforts pour suivre le cours
- une action toujours valable, c’est le présent de vérité générale. ex : l’eau bout à 100 °.
- une action mise en valeur dans un récit au passé, c’est le présent de narration
ex : le vent soufflait, la chaleur pesait. Soudain, l’orage éclate.
b) l’imparfait permet d’indiquer :
- dans la narration, des action répétées ou habituelles, c’est l’imparfait d’habitude.
ex : Quand j’étais collégienne, je me levais tous les matins à 7 heures
- des actions non limitées dans le temps :
ex : le vent soufflait quand l’orage éclata.
- une explication dans le passé :
ex : elle était heureuse : elle venait de gagner au loto
- une condition. Ex : si j’arrivais à l’heure en cours, j’étais contente.
- Une description Ex : elle était grande et mince.

(fiche élève)
I- Observation
Ex 1 : « Je suis aujourd’hui avec vous ici pour faire cours »
Ex 2 : « La remplaçante du professeur de français est venue le mardi 24 octobre dans une
salle du collège pour donner des cours aux élèves de quatrième du collège A. Camus. »
Relevez les indices de l’énonciation : quel exemple est le plus compréhensible ? Pourquoi ?

II- Définition
La ……………………………… est la situation dans laquelle se trouve une personne quand
elle communique avec des mots. On la définit en précisant :
-
-
Deux principaux cas sont à distinguer :
1er cas : on a besoin de connaître la situation d’énonciation pour bien comprendre l’énoncé
On dit alors que l’énoncé est …………………..……..dans la situation d’énonciation.
Ex :

Dans ce cas, le temps de base est celui qui correspond au moment où on s’exprime : c’est le
………………………………..

2ème cas : on n’a pas besoin de connaître la situation d’énonciation pour comprendre l’énoncé :
on dit alors que l’énoncé est ……………………. de la situation d’énonciation.
EX :

Dans ce cas, ce qu’on dit s’est passé avant le moment où on le dit. On utilise alors
…………………………………….

III- L’emploi des temps.


c) le présent permet d’indiquer :
- l’action est liée …………………………., c’est le ……………………………
ex : Je vous parle de la situation d’énonciation
- une action ……………………, c’est ………………………………..
ex : J’aime bien les élèves qui font des efforts pour suivre le cours
- une action ………………….., c’est le ………………………............... ex : l’eau bout
à 100 °.
- une action mise en valeur dans …………………, c’est le …………………………
ex : le vent soufflait, la chaleur pesait. Soudain, l’orage éclate.
d) l’imparfait permet d’indiquer :
- dans la narration, ……………………………., c’est ……………………………..
ex : Quand j’étais collégienne, je me levais tous les matins à 7 heures
- des actions ……………………………. :
ex : le vent soufflait quand l’orage éclata.
- une explication dans le passé :
ex : elle était heureuse : elle venait de gagner au loto
- …………………….. Ex : si j’arrivais à l’heure en cours, j’étais contente.

Vous aimerez peut-être aussi