Vous êtes sur la page 1sur 2

MONETIQUE) seront régis par un cadre juridique

5 ü le Parquet déclare à la BCEAO les décisions


6
d'interdiction judiciaire qu'il a prises;
BANQUE CENTRALE
et réglementaire solide et un arsenal de principes de
gestion respectant les normes internationales en ü la Banque Centrale est responsable de la centralisation
DES ETATS DE L’
AFRIQUE DE L’
OUEST
matière de sécurité, de délai de paiement, de gestion et de la diffusion de toutes les informations.
des risques et de paiement électronique.
Ainsi, grâce à ce dispositif, les populations peuvent
La centralisation des incidents de paiement repose utiliser en toute sécurité les instruments de paiement
sur un cadre législatif et réglementaire qui est partie (chèque, carte, effet de commerce) en bénéficiant d'une DEPARTEMENT DES PROJETS
intégrante du volet juridique de la réforme. protection légale garantissant le pouvoir libératoire de
ces moyens de paiement. ET DES MISSIONS
c La Centrale des Incidents de Paiement (CIP)
u Qu'est ce que la CIP ? Les fichiers de centralisation des Incidents de paiement
peuvent être consultés dans chaque pays de l'UEMOA à
La CIP a pour vocation de collecter et de diffuser les partir des numéros ci-dessous.
incidents survenus à l'occasion des paiements par
chèque, lettre de change, billet à ordre et carte bancaire
qui lui sont déclarés par les établissements teneurs de
comptes et le Parquet.
Pays Indicatif Auditex Vidéotex (ordinateur
u Pourquoi la CIP ? (téléphone) avec modem)
La CIP veut restaurer la confiance du public à Bénin (229) 31 24 21 31 21 32
l'égard des instruments de paiement et des Burkina (226) 32 70 00 32 71 00
intermédiaires financiers. Elle peut ainsi contribuer à la Côte d'Ivoire (225) 20 21 83 64 20 21 83 64
promotion de l'utilisation de la monnaie scripturale. Mali (223) 22 12 58 ou 22 12 95 ou
22 12 74 22 12 76
u Quel est son cadre légal et réglementaire ? Niger (227) 72 46 82 ou 72 44 86
72 44 83
ü Une loi uniforme sur les instruments de paiement ; Sénégal (221) 628 11 00 628 11 22
ü Des arrêtés ministériels ; Togo (228) 22 72 28 22 82 28

ü Une instruction de la BCEAO qui est le support Pour la Guinée Bissau, la mise en place de la CIP est en cours.
pratique de la loi sur les instruments de paiement.
La loi uniforme institue des sanctions à l'égard des
mauvais utilisateurs des instruments de paiement précités.
Elle renforce la protection des bénéficiaires de ces moyens de Pour tous renseignements complémentaires
paiement. LA MODERNISATION
u Comment fonctionne-t-elle ? Mission pour la Modernisation des Systèmes et Moyens
de Paiement
DES SYSTEMES
Son fonctionnement implique les établissements
teneurs de comptes (les banques, les Centres de
BP 3108
Avenue Abdoulaye FADIGA
ET MOYENS DE
Chèques Postaux, le Trésor Public), le Parquet et la Dakar - Sénégal
Banque Centrale : Tél. (221) 839.05.00 PAIEMENT DE L’UEMOA
e.mail : mrsmp@bceao.int

ü les établissements teneurs de comptes déclarent à la


Banque Centrale, les interdictions bancaires qu'ils ont
prononcées suite à des incidents de paiement ;
multilatérale automatisé
2 3 4

L a MRSMP… c'est bien la Mission pour la Ce système assurera de façon automatisée la


compensation multilatérale des paiements de petits
Réforme des Systèmes et Moyens de Paiement montants entre les banques, permettant ainsi :
instituée le 11 août 1998 pour conduire le Projet de
Réforme des Systèmes et Moyens de Paiement dans - de réduire le délai de transmission d'un ordre de
paiement et de respecter le délai maximum de
les pays de l'UEMOA. règlement sur le compte de la clientèle ;
Restructurée le 25 juillet 2000, elle a vu sa mission - d'autoriser et de faciliter les échanges électroniques ;
initiale s'élargir à la gestion du dispositif de la - de réduire le coût des échanges interbancaires.
Centralisation des Incidents de Paiement.
Le fonctionnement du système, prévu pour démarrer au
La réforme des systèmes de paiement des pays de premier semestre 2003, sera automatisé depuis les échanges La mise en place effective des systèmes précités
jusqu'au règlement. Le traitement de compensation sera requiert un réseau de télécommunication de qualité,
l'UEMOA vise la modernisation du système d'échange effectué exclusivement à partir des fichiers de remises efficace et performant à l'échelle régionale, permettant de
et de règlement des transactions interbancaires, fondée électroniques présentés par les participants, avec la garantir :
sur le traitement distinct des petits et gros montants. possibilité d'échange d'image chèque, pour éviter le
transport des valeurs papier. - des débits élevés et évolutifs pour supporter le trafic
Elle a également pour objectif la mise en place d'un qui pourrait croître rapidement ;
système de paiement par carte bancaire reposant sur c La mise en place d'un système interbancaire de
paiement par carte à l'échelle sous-régionale - une haute disponibilité et une optimisation des
une interbancarité à l'échelle sous-régionale. coûts ;
Elle a pour principal objectif la promotion de - la fiabilité, l'intégrité et la confidentialité de
Les axes majeurs de ce projet sont les suivants : l'interbancarité au niveau de l'Union, de telle sorte que
la carte bancaire puisse jouer son véritable rôle l'information financière ;
c La mise en place d'un système de Règlement Brut
d'instrument de paiement, accepté par tous les - une bonne qualité de service uniforme en tout point
en Temps Réel (RBTR ou RTGS ) commerçants affiliés et tous les distributeurs de la d'accès du réseau ;
sous-région, permettant ainsi de généraliser
Ce système est conçu pour les transferts l'utilisation d'un tel instrument. Le système de télécommunication comporte deux
interbancaires de gros montants, pour lesquels chaque volets :
La carte bancaire sous-régionale sera adossée aux
transaction est réglée en temps réel. Le système RTGS, réseaux internationaux de cartes bancaires. Un tel - le réseau sous-régional qui s'appuiera sur le réseau
prévu pour démarrer avant la fin de l'année 2003, choix favorisera la réalisation d'économies d'échelle et privé VSAT de la BCEAO ;
permettra notamment de : renforcera la crédibilité du système vis-à-vis des
participants et des organismes internationaux. - un réseau interbancaire dans chaque capitale connecté
- traiter rapidement et en toute sécurité les paiements au réseau sous-régional.
Les objectifs principaux de la mise en place d'une
de gros montants ou urgents ; interbancarité carte sont les suivants : c La refonte du cadre juridique et réglementaire
- réduire les risques de paiement ; - renforcer la cohésion et l'image du secteur financier
de la région par la création d'une marque (logo) Les trois systèmes (RTGS, COMPENSATION et
- favoriser le développement du marché financier de UEMOA imprimée sur les cartes et objet d'une
l’Union et faciliter la gestion monétaire. promotion commune ; L’INFRASTRUCTURE DU RÉSEAU DE
TÉLÉCOMMUNICATION POUR LES
Grâce aux procédures mises en œuvre au sein du système - promouvoir l'utilisation d'un moyen de paiement SYSTÈMES DE PAIEMENT Satellite
électronique en remplacement des paiements fidu-
RTGS, les paiements de montants élevés ou de nature sensible et ciaires ; Participant
urgente pour le compte de clients ou entre banques (en particulier
ceux concernant le marché financier, les opérations de politique - réduire les commissions et le coût de traitement des
transactions en optimisant les infrastructures
monétaire, les virements de trésorerie, les règlements des techniques nécessaires, au profit des établissements
BCEAO-SIEGE
systèmes de compensation des opérations de paiement de masse), bancaires et financiers de la sous-région ;
sont assurés en temps réel par débits et crédits simultanés des
comptes des participants tenus dans les livres de la BCEAO. - maîtriser les risques (fraude et contrefaçon
notamment) liés aux paiements électroniques. Participant

Agence auxiliaire
c Le renforcement de l'infrastructure de Agence principale
c La mise en place d'un système de compensation télécommunication