Vous êtes sur la page 1sur 27

1.

Parmi les propositions suivantes concernant la résistance bactérienne aux B-


lactamines par production de B-lactamase, une seule est fausse. Laquelle?
a) Elle peut être codée par des gènes chromosomiques
b) Elle peut être transmise d'une bactérie à une autre
c) Elle entraîne toujours la résistance à toutes les bêta-- Iactamines
d) On la rencontre chez les entérobactéries
e) Ce n'est pas le seul mécanisme de résistance bactérienne aux bêta--
lactamines

3. Parmi les affirmations suivantes concernant la résistance bactérienne aux bêta-


lactamines par modification des protéines fixant les pénicillines ( P.F.P), une seule est
fausse. Laquelle?
a) Elle peut être acquise par mutation chromosomique
b) Elle n'entraîne pas systématiquement la résistance à toutes les beta-
lactamines
c) On la rencontre chez les entérobactéries
d) On ne la retrouve pas chez les staphylocoques
e) Ce n'est pas le seul mécanisme de résistance bactérienne aux beta-
lactamines

4. Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui s'applique à Pseudomonas
aeruginosa ?
a) C'est une enterobactérie
b) C'est une bactérie aéro-anaérobie facultative
c) C'est une bactérie sensible aux aminopénicillines
d) Il fait partie de la flore buccale commensale du sujet sain
e) C'est un agent d'infections nosocomiales

5. Parmi les affirmations suivantes concernant l'amoxicilline une seule est fausse:
a) C'est un dérivé hydroxylé de l'ampicilline
b) Per os elle a une biodisponibilité 2X supérieure à celle de l'ampicilline
c) Klebsiella Serratia Enterobacter sont des espèces habituellement sensibles à
cette substance
d) Elle est contre indiquée en cas de mononucléose infectieuse
e) Elle est administrée chez l'adulte à la dose habituelle de 1g/j par VO dans les
infections courantes

6. Donner la ou les proposition(s) exacte(s) concernant les aminosides:


a) Régulièrement actifs sur les pneumocoques
b) Régulièrement actifs sur les entérobactéries
c) Bonne absorption digestive
d) Bonne diffusion méningée
e) Elimination rénale prépondérante

7. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont exactes? La spiramycine est active
sur:
a) Les Pseudomonas
b) Les entérobactéries
c) Les toxoplasmes
d) Les Plasmodium
e) Les méningocoques
8. Parmi les propositions suivantes concernant les antibiotiques de la famille des
glycopeptides, lesquelles sont exactes ?
a) Ils agissent en perturbant la synthèse de la paroi bactérienne
b) Ils sont cliniquement inactifs à l'égard des entérobactéries
c) lls constituent le traitement de première intention des infections cutanées à
Streptococcus pyogenes
d) La résistance aux glycopeptides est toujours due à une inactivation
enzymatique
e) Ces antibiotiques sont dénués de toxicité rénale

9. Parmi les propositions suivantes concernant les antigènes flagellaires (AgH) des
entérobactéries, seules certaines sont exactes. Lesquelles?
a) Ils sont de nature glucido-lipido-protéique
b) Ils peuvent être mis en évidence par agglutination sur lame
c) Ils sont présents chez toutes les entérobactéries
d) Ils jouent un rôle majeur dans l'acquisition de la résistance à certains
antibiotiques
e) Leur mise en évidence peut être un élément du typage des entérobactéries

11. Parmi les propositions suivantes, quelle(s) bactérie(s) ont une résistance naturelle à
la gentamycine :
a) Streptococcus pneumoniae
b) Enterococcus faecalis
c) Clostridium perfringens
d) Enterobacter cloacae
e) Neisseria gonorrhoeae

12. Concernant le vibrio cholerae, quelles sont les réponses inexactes ? :


a) C’est un BGN
b) C’est un aérobie strict
c) Il appartient aux entérobactéries
d) C’est une bactérie non exigente

13. Parmi les propositions suivantes concernant Escherichia coli, quelle(s) est(sont)
celle(s) qui est(sont) exacte(s) ?
a) Il fait partie de la famille des Enterobacteriaceae
b) Il peut provoquer des infections urinaires
c) Il est naturellement sensible aux macrolides
d) Certaines souches peuvent produire des entérotoxines
e) Il n'est jamais responsable de méningites

1. Parmi les propositions suivantes, une seule est fausse. Laquelle? La rifampicine :
a) Colore les lentilles de contact en orangé
b) Est un puissant inducteur enzymatique !!
c) Est active sur Treponema pallidum
d) Est active sur Mycobacterium bovis
e) Est administrée en une seule prise orale en dehors des repas

2. Parmi les propositions suivantes concernant Mycobacterium tuberculosis, laquelle est


fausse?
a) C'est un bacille acido-alcoolo-résistant
b) C'est un hôte normal du tube digestif de l'homme
c) Il ne cultive pas sur gélose enrichie de sang (lawnsten jensen)
d) C'est un agent de méningite (méningite tuberculeuse)
e) Il existe une prophylaxie vaccinale des infections qu'il provoque (BCG= vaccin
vivant atténué)

3. Parmi les bactéries suivantes, laquelle est un agent habituel d'otites chez l'enfant?
a) Neisseria gonorrhoeae
b) Vibrio cholerae
c) Haemophilus influenzae
d) Mycobacterium tuberculosis
e) Listeria monocytogenes

4. Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui s'applique à Mycobacterium
tuberculosis ?
a) On peut l'isoler sur gélose enrichie au sang de cheval
b) Il se développe en 72 heures sur milieu gélosé adapté
c) Il n'est pas responsable de méningites
d) Il peut être responsable d'infections urinaires
e) II n'est jamais sensible aux aminosides

6. Parmi les bactéries suivantes, une seule ne peut généralement pas être responsable
d'une méningite aiguë, laquelle?
a) Haemophilus influenzae
b) Streptococcus pneumoniae ( pnemocoque)
c) Neisseria gonorrhoeae
d) Neisseria meningitidis ( méningocoque)
e) Mycobacterium tuberculosis

8. Parmi les propositions suivantes, quels sont les antibiotiques qui ne sont jamais
utilisés pour traiter une infection à Mycobacterium tuberculosis ?
a) Amoxicilline
b) Isoniazide
c) Vancomycine
d) Cotrimoxazole
e) Rifampicine

9. Parmi les propriétés suivantes, quelles sont celles qui caractérisent Mycobacterium
tuberculosis?
a) Résistance à la décoloration par les acides forts
b) Anaérobiose stricte
c) Croissance en 48 heures
d) Cultive sur milieu à base d'oeuf
e) Est sensible à la pénicilline G

10. Parmi les propositions suivantes concernant Mycobacterium tuberculosis, quelle(s)


est (sont) la (les) réponse(s) exacte(s). Lesquelles ?
a) C'est une bactérie à croissance lente
b) La prévention de l'infection utilise un vaccin inactivé
c) La souche vaccinale est Mycobacterium bovis
d) C'est une bactérie sporulée
e) Cette bactérie peut être sensible à l'isoniazide

11. Parmi les propositions suivantes concernant Mycobacterium tuberculosis, indiquer


celle qui est (sont) exacte(s)
a) C'est un bacille à Gram négatif
b) Il est inactivé par l'alcool éthylique à 70°
c) Il forme des colonies bêta-hémolytiques sur gélose au sang
d) Le délai d'apparition des colonies sur milieu spécifique est supérieur à 15 jours
e) Il induit une immunité de type essentiellement cellulaire

12. Parmi les bactéries suivantes, quelle(s) est (sont) celle(s) qui peut (peuvent) être
impliquée(s) dans des cas de méningite primitive à liquide trouble chez un enfant de
deux ans?
a) Haemophilus influenzae
b) Streptococcus pneumoniae
c) Pseudomonas aeruginosa
d) Mycobacterium tuberculosis
e) Neisseria meningitidis

13. Parmi les infections opportunistes suivantes, laquelle(lesquelles) est(sont)


caractéristique(s) du SIDA ?
a) Pneumocystose
b) Méningite à Pseudomonas aeruginosa
c) Toxoplasmose cérébrale
d) Cryptococcose
e) Infections à mycobactéries atypiques

14. Parmi les germes suivants, un seul est sporulé. Lequel ?


a) Staphylococcus aureus
b) Vibrio cholerae
c) Haemophilus influenzae
d) Clostridium perfringens
e) Mycobacterium tuberculosis

15. Indiquer la/les proposition(s) exacte(s) concernant Mycobacterium tuberculosis :


a) Cette bactérie cultive sur milieu de Loewenstein-Jensen
b) L'absence de bacille acido-alcoolorésistant (BAAR) à l'examen direct permet
d'exclure une tuberculose
c) Le LCR présente une formule lymphocytaire en cas de méningite tuberculeuse
d) La résistance à la rifampicine est une résistance par mutation
e) Le BCG est un vaccin inactivé

16. Indiquer la/les proposition(s) exacte(s) concernant Mycobacterium tuberculosis


a) cette bactérie se multiplie dans les macrophages alvéolaires
b) cette bactérie cultive sur milieu de Chapman
c) la durée habituelle du traitement d'une tuberculose pulmonaire est de deux
mois
d) le BCG est un vaccin vivant atténué
e) le BCG protège à plus de 90 % contre la tuberculose pulmonaire

17. Parmi les germes suivants, lesquels peuvent être retrouvés au niveau intracellulaire?
a) Neisseria gonorrhoeae
b) Mycobacterium tuberculosis
c) Chlamydia trachomatis
d) Listeria monocytogenes
e) Salmonella typhi
18. En l'absence de traitement antibiotique, un syndrome méningé associé à un liquide
céphalorachidien clair peut être causé par une infection à :
a) Pneumocoque
b) Listeria monocytogenes
c) Enterovirus
d) Méningocoque
e) Mycobacterium tuberculosis

19. Certaines des propositions suivantes s’appliquent aux infections à mycobactéries ;


lesquelles ?
a) L’agent infectant peut être visualisé par coloration à l’auramine
b) L’isolement de la bactérie nécessite moins de 5 jours d’incubation des milieux
de cultures adéquats
c) Il peut s’agir d’infections ostéo-articulaires
d) Le BCG est préparé à partir de Mycobacterium tuberculosis
e) Leur traitement fait parfois appel à l’association de quatre antibiotiques

20. Concernant Mycobacterium tuberculosis, quelle est la proposition inexacte :


a) Le réservoir de cette bactérie est humain
b) Elle touche surtout les pays en voie de développement
c) Elle se multiplie mieux dans les organes mal oxygénés
d) Son pouvoir pathogène est faible
e) Sa mise en évidence nécessite des techniques spécifiques

21. A propos de Mycobacterium tuberculosis, quelles sont les propositions exactes ?


a) Bactéries anaérobies strictes à croissance lente
b) On peut le retrouver dans le liquide articulaire
c) La base de la coloration de Ziehl-Neelsen est l’action de la fuschine sur l’acide
mycolique de la paroi
d) La résistance aux antibiotiques est en partie due à l’épaisseur de la paroi
e) La primo-infection en général très symptomatique oriente vers le diagnostic

22. Parmi les réponses suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) juste(s) à propos de
Mycobacterium tuberculosis ?
a) Ils ne sont pas visibles après coloration de Gram
b) Leur épaisse paroi lipidique explique en partie leur résistance aux antibiotiques
courants
c) L’identification et la détection de gènes de résistance peut se faire par biologie
moléculaire
d) Le vaccin préparé à partir de certaines souches de M. tuberculosis confère une
meilleure protection contre la forme pulmonaire que contre les formes osseuse et
rénales
e) L’infection à M. tuberculosis fait l’objet d’une déclaration obligatoire

1. Lors de l'examen direct du LCR, la découverte de diplocoques à Gram négatif doit


faire évoquer le germe suivant. Donner la réponse exacte.
a) Streptococcus pneumoniae
b) Escherichia coli
c) Neisseria meningitidis
d) Cryptococcus neoformans
e) Haemophilus influenzae

4. Dans l'organisme quel est le milieu où les cyclines ne diffusent pas?


a) Plèvre
b) Articulations
c) Poumons
d) LCR
e) Os

6. Parmi les éléments biologiques suivants, lesquels définissent le syndrome


néphrotique ?
a) Protéinurie supérieure à 3g par 24h
b) Hématurie supérieure à 20 globules rouges par mm3
c) Hypoalbuminémie
d) Cholestérolémie supérieure à 6 mmol/L
e) Créatininémie supérieure à 120 micromol/L

7. Dans le LCR provenant d'un malade atteint de méningite bactérienne, on note, le


plus souvent, une augmentation de certain(s) paramètre(s). Lequel ou lesquels ?
a) Protéines
b) Glucose
c) Chlorures
d) Polynucléaires neutrophiles
e) Plaquettes

3. Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte, laquelle? La caractérisation de
Cryptococcus neoformans dans un LCR est réalisée par la présence à l'examen direct
a) De blastospores
b) D'une capsule polysaccharidique
c) D'arthrospores
d) De vrai mycélium
e) De pseudomycelium

8. Indiquer la/les proposition(s) exacte(s) concernant Mycobacterium tuberculosis :


a) Cette bactérie cultive sur milieu de Loewenstein-Jensen
b) L'absence de bacille acido-alcoolorésistant (BAAR) à l'examen direct permet
d'exclure une tuberculose
c) Le LCR présente une formule lymphocytaire en cas de méningite tuberculeuse
d) La résistance à la rifampicine est une résistance par mutation
e) Le BCG est un vaccin inactivé

9. Au cours des méningites à Haemophilus influenzae, le LCR possède habituellement


lequel ou lesquels des caractères suivants ?
a) > 1000 éléments par mm3
b) Prédominance de lymphocytes
c) Protéinorachie élevée
d) Glycorachie élevée
e) Chlorurorachie diminuée

10. Parmi les propositions suivantes laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
a) Lors d'une méningite à méningocoque, on observe dans le LCR de nombreux
polynucléaires, une hypoglycorachie, une hyperprotéinorachie et une
chlorurorachie normale
b) Lors d'une méningite à Candida, la formule panachée du LCR est
caractéristique
c) Lors d'une méningite à Bacille de Koch, on observe dans le LCR une
prédominance de lymphocytes, une hypoglycorachie, une hyperprotéinorachie et
une hyperchlorurorachie
d) Lors d'une méningite virale, la glycorachie est normale
e) Les principaux pathogènes responsables de méningites chez le nouveau-né
sont Streptococcus agalactiae, Escherichia coli et Legionella pneumophila

11. Parmi les propositions suivantes sur les glycopeptides, quelle(s) est (sont) la (les)
réponse(s) exacte(s) ?
a) Sont actifs sur les bactéries à Gram-
b) Inhibent la synthèse de la paroi bactérienne
c) Diffusent bien dans le LCR
d) Sont généralement administrés par voie IV
e) Sont le traitement de référence du SARM

12. Parmi les propositions suivantes sur les antibiotiques, quelles sont celles qui sont
exactes ?
a) Les macrolides sont bactériostatiques, ils ont une bonne diffusion tissulaire et
dans le LCR.
b) Les imidazolés présentent une très bonne absorption orale, ils traversent la
barrière placentaire et passe dans le lait maternel.
c) Les aminosides ont des taux tissulaires généralement supérieurs aux taux
sériques.
d) Les concentrations tissulaires et intracellulaires des fluoroquinolones sont
élevées.
e) L'absorption digestive des céphalosporines de 3ème génération est saturable.

13. Des bacilles Gram positif retrouvés dans le LCR trouble d'un nouveau-né font
évoquer une méningite à :
a) Streptococcus agalactiae
b) Gardnerella vaginalis
c) Listeria monocytogenes
d) Escherichia coli K1
e) Haemophilus influenzae
Réponse simple : c

Galien 2010A (ref. remede.org n°2586) - Précisions - Commenter

14. Parmi les éléments suivants, quels sont ceux qui permettent d’exclure une méningite
bactérienne chez un patient non-immunodéprimé ?
a) LCR clair
b) Numération des éléments < 10 / mm3
c) Absence de germes à l’examen direct
d) Cultures sur milieu adapté stériles après 15 jours
e) Vaccination par le Prévenar®

15. Un LCR hypercellulaire avec une formule panachée, une hyperprotéinorachie et une
hypoglycorachie vous orientent vers une méningite due à :
a) Un méningocoque
b) Un pneumocoque
c) Haemophilus influenzae
d) Listeria Monocytogenes
e) Escherichia Coli
16. Parmi les propositions suivantes concernant des anomalies du LCR, laquelle
(lesquelles) permettent d’orienter vers une étiologie bactérienne :
a) Hypoglycorachie
b) Protéinorachie normale
c) Hypochlorurorachie
d) PNN en amas
e) Présence d’hématies

3. Parmi les propositions suivantes concernant l'endocardite bactérienne, quelle(s)


est(sont) celle(s) qui est(sont) exacte(s) :
a) Cette infection résulte de la colonisation de l'endocarde par des bactéries
b) Elle peut être consécutive à une extraction dentaire
c) Une valvulopathie pré-existante est un facteur favorisant
d) Une fièvre élevée (40°C) en plateau est régulièrement observée
e) Les hémocultures permettent le diagnostic

1. Quelles sont les réponses exactes ?


a) Un ECBU est systématiquement réalisé devant toute suspicion d'infection
urinaire
b) En milieu hospitalier, Escherichia coli est à l'origine de 90% des infections
urinaires
c) La grossesse et la ménopause sont deux facteurs favorisant les infections
urinaires
d) Toutes les TIAC sont à déclaration obligatoire
e) On peut parler de TIAC quand au moins 3 personnes sont symptomatiques et
qu'une origine alimentaire est suspectée

1. Parmi les propositions suivantes concernant les virus de la grippe humaine ?


a) Ce sont des virus à ARN
b) Ils peuvent être responsables d'épidémies
c) Ce sont des virus nus
d) Ce sont des virus à génome fragmenté
e) Ils sont cultivables sur oeufs embryonnés

2. Parmi les propositions suivantes concernant l'infection par le virus de


l'immunodéficience humaine, laquelle est fausse?
a) Le stade SIDA est défini en fonction d'une liste de pathologies
b) Le diagnostic d'infection chez le nouveau-né d'une mère infectée repose sur la
recherche des anticorps
c) Les inhibiteurs de la fusion de l'enveloppe virale avec la membrane cellulaire
peuvent être utilisés en thérapeutique antirétrovirale
d) Les lymphocytes CD4+ ne sont pas les seules cellules cibles de ce virus
e) La transmission de la mère à l'enfant a surtout lieu en fin de grossesse et à
l'accouchement

3. Dans la liste suivante concernant les modes de transmission du virus de l'hépatite B,


une seule proposition est fausse, laquelle?
a) Transmission féco-orale
b) Transmission transcutanée par du matériel contaminé
c) Transmission transfusionnelle
d) Transmission périnatale
e) Transmission sexuelle
4. Parmi les propositions suivantes, laquelle concerne les syndromes
mononucléosiques?
a) Le nombre des leucocytes est généralement diminué
b) Les polynucléaires sont hypersegmentés
c) L'aspect du frottis sanguin est monomorphe
d) Le frottis sanguin montre de grands lymphocytes hyperbasophiles
e) La sérologie Epstein Barr Virus (EBV) est toujours positive

5. Parmi les propositions suivantes, laquelle est exacte? Le test biologique de choix pour
faire un diagnostic spécifique d'hépatite A (VHA) est :
a) L'isolement du virus à partir d'un prélèvement de gorge
b) L'isolement du virus sur oeuf embryonné à partir des selles prélevées à la
phase aigüe
c) Le dosage des transaminases
d) la mise en évidence d'anticorps anti-VHA de classe IgM à la phase aiguë
e) L'élévation du titre d'anticorps anti-HA dans deux sérums prélevés à 15 jours
d'intervalle

6. Parmi les propositions suivantes, cocher celle qui est exacte. La vaccination contre
l'hépatite B n'est ni recommandée, ni obligatoire chez:
a) Les nourrissons
b) Les personnels de santé
c) Les adolescents
d) Les adultes
e) L'entourage ou le partenaire d'un sujet infecté par le virus de l'hépatite B ou
porteur chronique de l'antigène HBs

7. Parmi les affirmations suivantes concernant le virus de l'hépatite B, une seule est
fausse. Laquelle?
a) Il s'agit d'un virus à ARN
b) Il appartient aux hépadnavirus
c) Il peut être transmis par voie sexuelle
d) Il possède une enveloppe
e) II comporte une capside

8. Parmi les propositions suivantes concernant le cytomégalovirus, quelle est celle qui
est fausse?
a) C'est un virus à ARN
b) C'est un virus enveloppé
c) Il donne des infections strictement humaines
d) Il fait partie de la famille des Herpesviridae
e) Il peut provoquer la maladie des inclusions cytomégaliques

9. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'immunodéficience humaine,


laquelle est exacte?
a) Ce sont des virus à ADN
b) Ils peuvent être cultivés sur milieu de Löwenstein-Jensen
c) Ce sont des virus nus
d) Ce sont des virus ayant un génome fragmenté en huit fragments
e) Ils possèdent une enzyme capable de transcrire l'ARN en ADN

10. Parmi les propositions suivantes concernant l'Herpes simplex virus, laquelle est
fausse?
a) Il peut être transmis à l'enfant au cours de l'accouchement
b) Il établit sa latence dans les lymphocytes
c) C'est un virus à ADN enveloppé
d) Il peut provoquer des encéphalites
e) Il peut être isolé sur cultures cellulaires

11. Parmi les affirmations suivantes concernant le virus de l'hépatite B,une seule est
fausse.Laquelle ?
a) Il s'agit d'un virus à ARN
b) Il appartient à la famille des Hepadnaviridae
c) Il possède une enveloppe lipoprotéique
d) II comporte une capside
e) Il peut être transmis par voie sanguine

12. Cochez la proposition s'appliquant aux infections à cytomégalovirus :


a) Elles sont rares au cours des hémopathies malignes
b) Elles sont transmissibles par voie génitale
c) Elles sont transmises par les eaux de boisson
d) Elles sont exceptionnelles au cours du syndrome d'immuno-déficience acquise
(SIDA)
e) Leur diagnostic se fait uniquement par la recherche d'anticorps sériques

13. Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte. L'interféron gamma est
produit par les:
a) Cellules infectées par un virus
b) Fibroblastes
c) Lymphocytes T activés
d) Polynucléaires
e) Macrophages

14. Dans la liste suivante, quels agents peuvent être responsables de pneumopathies
chez l'adulte ?
a) Listeria monocytogenes
b) Pseudomonas aeruginosa
c) Cytomégalovirus
d) Haemophilus influenzae
e) Streptococcus pneumoniae

15. Indiquer la (les) réponse(s) exacte(s)concernant les lymphocytes T.


a) Ils sont les effecteurs de l'immunité à médiation cellulaire
b) Ils représentent 20 à 40 % des lymphocytes circulants
c) Ils sécrètent des interleukines
d) Ils peuplent les organes lymphoïdes secondaires où ils restent localisés
e) Ils possèdent un récepteur pour le virus d'Epstein-Barr

16. Parmi les propositions suivantes concernant l'hépatite à virus B, laquelle, lesquelles
est (sont) exacte(s)?
a) Elle peut se rencontrer chez les sujets atteints du virus de l'immunodéficience
humaine (VIH)
b) Elle peut se transformer en hépatite chronique
c) Elle a une période d'incubation de 30 à 120 jours
d) Elle est transmissible par voie sexuelle .
e) Elle ne peut pas être transmise par voie materno-foetale
17. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Le
syndrome mononucléosique s'observe :
a) Au cours de la leucémie lymphoïde chronique
b) Au cours des hépatites virales
c) Au cours de la maladie de Vaquez
d) Au cours des infections à cytomégalovirus
e) Au cours de la maladie de Kahler

18. Concernant les infections à cytomégalovirus, quelles sont les propositions exactes?
a) Elles sont le plus souvent symptomatiques
b) Elles deviennent systématiquement latentes après la primo-infection
c) Elles peuvent se réactiver uniquement chez l'immunodéprimé
d) Elles sont responsables d'embryo-foetopathies fréquentes
e) Elles peuvent conduire à la cécité

19. Parmi les propositions suivantes, quel(s) est (sont) le (les) micro-organisme(s)
responsable(s) d'infections néonatales ?
a) Virus de l'hépatite A
b) Entamoeba histolytica
c) Herpes simplex virus
d) Listeria monocytogenes
e) Vibrio cholerae

20. Concernant le cytomégalovirus, quelles sont les propositions exactes ?


a) Il cultive in vitro uniquement sur cellules fibroblastiques embryonnaires
humaines
b) L'effet cytopathique est observé le plus souvent avant 72 heures
c) Des techniques de PCR permettent une détection précoce
d) Le virus est retrouvé dans les leucocytes
e) Il est rarement excrété dans les urines

21. Parmi les propositions suivantes concernant le ganciclovir (CYMEVAN®), laquelle


(lesquelles) est (sont) exacte(s)?
a) C'est un analogue de nucléoside
b) Il doit être phosphorylé pour être actif
c) Il peut être administré par voie orale
d) Il présente une toxicité rénale majeure
e) Il est utilisé dans le traitement des infections à cytomégalovirus

24. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont relatives au VIH ?


a) C'est un virus enveloppé
b) Le sujet infecté par le VIH élabore des anticorps contre l'antigène spécifique
p24
c) Il est génétiquement stable
d) Au plan diagnostique, le Western-Blot est plus spécifique que l'ELISA
e) Il ne peut-être transmis par voie transplacentaire

25. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite C, quelle est (sont)
celle(s) qui est (sont) exacte(s) ?
a) C'est un virus à ADN
b) Il peut être transmis par voie parentérale
c) L'infection virale devient chronique dans moins de 10% des cas
d) L'infection peut être prévenue par vaccination
e) L'infection chronique peut être traitée par l'interféron alpha

26. Parmi les propositions suivantes concernant le ganciclovir (CYMEVAN®), quelle est
(sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
a) Est indiqué dans le traitement des pneumonies à CMV (cytomégalovirus)
b) Est indiqué dans le traitement des infections digestives à CMV des sidéens
immunodéprimés
c) Le dérivé triphosphate est la forme active
d) Il peut entraîner des leuconeutropénies sévères
e) Il ne passe pas dans le liquide céphalo-rachidien

27. Parmi les propositions suivantes concernant les virus grippaux, laquelle(lesquelles)
est (sont) exacte(s) ?
a) Ils appartiennent à la famille des Paramyxoviridae
b) Ce sont des virus à ARN monocaténaire
c) Ils possèdent une capside icosaédrique
d) Ils possèdent une enveloppe
e) Ils portent des spicules à propriétés hémagglutinantes

28. Dans la liste suivante concernant le virus de l'hépatite C, quelle(s) est (sont) la (les)
proposition(s) exacte(s) ?
a) Il est fréquemment responsable d'hépatite aiguë asymptomatique
b) Il est rarement responsable d'hépatite chronique
c) Il est responsable de cirrhose
d) Le mode de transmission est féco-oral
e) C'est un virus enveloppé

29. Parmi les propositions suivantes, lesquelles s'appliquent aux virus grippaux de type
A?
a) Ce sont des virus antigéniquement variables
b) Ce sont des virus nus
c) Ils sont détectables dans les sécrétions nasales
d) Ils sont cultivables sur oeuf de poule embryonné
e) Le diagnostic indirect peut se faire par réaction d'inhibition d'hémagglutination

30. Parmi les propositions suivantes laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Le vaccin
anti-grippe est :
a) Un vaccin à virus inactivé
b) N'est pas contre-indiqué chez la femme enceinte
c) Est obligatoire à l'âge de 1 an
d) Est contre-indiqué chez les personnes allergiques aux protéines de l'oeuf
e) Est recommandé aux personnes souffrant d'affections cardiaques

31. Parmi les virus suivants, lesquels peuvent être transmis sexuellement ?
a) Virus herpès simplex type 2
b) Virus de la grippe
c) Virus de l'hépatite A (VHA)
d) Virus de immunodéficience humaine (VIH)
e) Virus de la poliomyélite

32. Parmi ces propositions qui concernent les virus de l'immunodéficience humaine,
laquelle (lesquelles) est (sont) vraie(s) :
a) Ce sont des virus non enveloppés à ARN
b) Ils peuvent être transmis in utero d'une mère à son enfant
c) Ils ont pour principale cible cellulaire le lymphocyte T CD4+
d) lls ne sont pas inactivables par l'eau de Javel
e) Les virus VIH 1 et VIH2 ont la même répartition géographique

33. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle (celles) qui est (sont) exacte(s) :Un
syndrome mononucléosique est associé à :
a) Maladie de Kahler
b) Mononucléose infectieuse
c) Toxoplasmose
d) Infection à Shigella
e) Cytomégalovirus

34. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite B, quelle(s) est
(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ?
a) Il peut être responsable d'infections nosocomiales
b) Il peut être impliqué dans les hépatites chroniques
c) Cest un virus à ARN
d) Il peut être responsable d'hépatites fulminantes
e) Le vaccin utilisé en France contre ce virus est un vaccin vivant atténué (
atténué = toxoplasmose, donc c inactivé)

35. Parmi les propositions suivantes concernant le virus Herpes simplex, quelle(s) est
(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ?
a) Ils sont responsables d'infections cutanéo-muqueuses
b) Ils sont enveloppés
c) Ils se répliquent en cultures cellulaires
d) Ils sont principalement impliqués dans les infections chez le sujet âgé
e) Ce sont des virus à ARN

36. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Le virus
de l'Hépatite A :
a) Est un virus à ADN
b) Appartient à la famille des Picornaviridae
c) Peut provoquer une cirrhose
d) Est transmis par voie féco-orale
e) Provoque une infection qui peut être prévenue par une vaccination

37. Parmi les caractères structuraux suivants quels sont ceux du virus Herpès simplex ?
a) Capside à symétrie hélicoïdale
b) Capside à symétrie cubique
c) Absence d'enveloppe
d) Présence de spicules d'hémagglutinine
e) Acide nucléique de type ADN

38. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) s'applique(nt) à l'épidémiologie


de la grippe ?
a) Transmission directe par voie aérienne
b) Les virus grippaux subissent des modifications antigéniques
c) Les virus grippaux du type B sont responsables de pandémies
d) Les épidémies prédominent au printemps
e) Il existe une immunité locale au niveau du tractus respiratoire
39. Indiquez la ou les réponse(s) exacte(s). Les antigènes HLA sont :
a) Des antigènes idiotypiques
b) Des alloantigènes
c) Des antigènes impliqués dans les mécanismes de rejet d'allogreffes
d) Capables d'induire une réponse lymphoproliférative in vitro
e) Des récepteurs pour le virus de l'immunodéficience humaine

40. Les lymphocytes B humains ont à leur surface les molécules suivantes:
a) Antigène de classe II du complexe majeur d'histocompatibilité
b) CD3
c) Récepteur pour la portion Fc des immunoglobulines G
d) CD4
e) Récepteur pour le virus Epstein Barr

41. Parmi les propositions suivantes concernant le diagnostic biologique des infections à
Cytomégalovirus (CMV), citer celle(s) qui est (sont) exacte(s)?
a) Le CMV donne un effet cytopathique rapide (en 24h) sur culture cellulaire
b) La recherche précoce des antigènes du CMV par utilisation d'anticorps
monoclonaux permet un diagnostic rapide
c) Le CMV est excrêté de façon prolongée dans les urines du sujet infecté
d) Il est possible de rechercher le CMV dans les leucocytes du sang circulant
e) L'aspect du frottis sanguin permet d'effectuer le diagnostic de ces infections

43. Indiquez la ou les réponses exactes: Les lymphocytes B:


a) Représentent plus de 50% des lymphocytes circulants
b) Possèdent des récepteurs pour l'antigène constitués de : 2 chaînes alpha et de
2 chaînes bêta
c) Sont mis en évidence par le test des rosettes E (mouton)
d) Possèdent un récepteur pour le virus Epstein-Barr
e) Donnent naissance aux mastocytes qui secrètent des anticorps

44. Le vaccin antigrippal:


a) Est un vaccin à virus inactivé
b) Est modifié en fonction des données épidémiologiques
c) Est administré en général au printemps
d) Est obligatoire dès l'âge de 1 an
e) N'est pas contre-indiqué chez la femme enceinte

45. Le cytomégalovivrus:
a) Appartient à la famille des Herpesviridae
b) Est un virus à ARN monocaténaire
c) Possède une capside icosaédrique
d) Est enveloppé
e) Porte des spicules à propriétés hémagglutinantes

46. Parmi les virus suivants tous possèdent un génome à ARN sauf un, lequel ?
a) Le virus de l'immunodéficience humaine
b) Le virus de l'hépatite A
c) Le virus de l'hépatite C
d) Les entérovirus
e) Le virus de l'hépatite B
47. Dans la liste suivante, quel(s) micro-organisme(s) peut(peuvent) être transmis par
voie féco-orale ?
a) Virus de l'hépatite A
b) Cytomégalovirus
c) Entamoeba histolytica
d) Entérovirus
e) Treponema pallidum

49. Parmi les virus suivants, quel(s) est(sont) celui(ceux) transmissible(s) in utero de la
mère à l'enfant ?
a) Le virus de l'hépatite B
b) Le virus de la rubéole
c) Le virus de l'immunodéficience humaine
d) Le cytomégalovirus
e) Les virus grippaux

50. Parmi les affirmations suivantes concernant le virus de l'hépatite B, une seule est
fausse. Laquelle ?
a) Il s'agit d'un virus à ARN
b) Il appartient à la famille des Hepadnaviridae
c) Il possède une enveloppe lipoprotéique
d) Il comporte une capside
e) Il peut être transmis par voie sanguine

52. Parmi les propositions suivantes concernant le cytomégalovirus humain, une seule
est fausse laquelle ?
a) Il est à l'origine d'infection viscérale principalement chez le sujet
immunodéprimé
b) Il produit un effet cytopathique après 24 heures de culture
c) Il se transmet par la salive
d) Il est à l'origine de pneumopathies
e) Il est sensible au ganciclovir

53. Parmi les propositions suivantes laquelle ou lesquelles permet(tent) de différencier


les virus des hépatites A et B ?
a) La nature du génome viral
b) La présence d'une enveloppe virale
c) Le passage à la chronicité de l'hépatite
d) Les modes de contamination
e) La symétrie de la capside

54. Parmi les propositions suivantes, quelles sont celles qui s'appliquent aux cellules NK
(Natural Killer) ?
a) Elles expriment des récepteurs pour les molécules du CMH de classe I
b) Elles ont une activité phagocytaire
c) Elles interviennent dans l'immunité anti-tumorale
d) Elles expriment des récepteurs pour le complément
e) Elles sont capables de lyser des cellules infectées par des virus

55. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite C, laquelle est
fausse ?
a) Il s'agit d'un virus à ARN de la famille des Flaviviridae
b) Il est rarement transmis par voie sexuelle
c) Le traitement des formes chroniques repose sur l'association PEG-interféron
alpha et ribavirine
d) La culture virale sur cellules in vitro est la technique la plus utilisée pour le
diagnostic
e) Les formes chroniques sont plus fréquentes que pour le virus de l'hépatite B

56. Le virus de l'immunodéficience humaine VIH, infecte les cellules du système


immunitaire par différents récepteurs, parmi lesquels :
a) CD4
b) Récepteurs des chimiokines CXCR4 et CCR5
c) Intégrines : CD11a/CD18
d) Lectine DC-SIGN
e) CD14

58. Dans la liste suivante, quel(s) est (sont) le(s) virus dont la transmission dominante
est féco-orale ?
a) Virus de l'hépatite B
b) Entérovirus
c) Virus de l'hépatite A
d) Virus de l'hépatite C
e) Herpès simplex virus

59. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite C, laquelle est
exacte?
a) C'est un virus à ADN
b) C'est un virus nu
c) Il est habituellement transmis par voie orale
d) Il est facilement cultivable sur cellules fibroblastiques humaines
e) Il peut être transmis par le sang

60. Parmi les virus suivants, lequel(lesquels) peut(peuvent) être responsable(s)


d'infections chroniques ?
a) Virus de l'Immunodéficience Humaine
b) Echovirus
c) Virus de l'hépatite B
d) Virus de la grippe
e) Virus de l'hépatite A

61. Parmi les propositions suivantes concernant le cytomégalovirus, laquelle(lesquelles)


est(sont) vraie(s)
a) c'est un agent responsable d'infections congénitales
b) les pathologies qu'il provoque peuvent être prévenues par l'administration de
valaciclovir
c) c'est un virus qui ne se cultive pas in vitro
d) c'est un virus à ARN
e) le ganciclovir agit en bloquant la thymidine kinase virale

62. Parmi les propositions suivantes concernant le Cytomegalovirus, laquelle est fausse?
a) Il est responsable d'infections congénitales
b) Il provoque des rétinites chez les sujets sidéens
c) Il n'est cultivable que sur cellules fibroblastiques embryonnaires humaines
d) Sa multiplication peut être bloquée par le ganciclovir
e) Il n'est pas transmissible par voie sexuelle
63. Dans la liste suivante quels sont les microorganismes responsables de méningo-
encéphalites ?
a) VIH
b) Toxoplasma gondii
c) CMV
d) Chlamydia trachomatis
e) Herpes simplex virus

64. En l'absence de traitement antibiotique, un syndrome méningé associé à un liquide


céphalorachidien clair peut être causé par une infection à :
a) Pneumocoque
b) Listeria monocytogenes
c) Enterovirus
d) Méningocoque
e) Mycobacterium tuberculosis

65. Parmi les virus suivants, quel(s) est(sont) celui(ceux) qui possède(nt) un génome à
ADN ?
a) Les virus grippaux
b) Le virus de l'hépatite A
c) Le virus de l'hépatite C
d) Le cytomégalovirus
e) Les entérovirus

67. Concernant les traitements anti-cytomégalovirus, quelles sont les propositions


exactes ?
a) Ils sont virostatiques
b) L'association ganciclovir-foscarnet est synergique
c) Le ganciclovir est un analogue non cyclique de la guanine
d) Ce sont des inhibiteurs de la thymidine kinase virale
e) Ils inhibent l'ADN polymérase virale

69. Concernant les virus à HSV, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
a) Ce sont des virus à ADN bicaténaire enveloppés, ayant une capside
icosaédrique
b) La latence s'effectue dans les ganglions de Gasser pour HSV2
c) La réactivation dans les infections à HSV 2 est moins fréquente que dans les
infections à HSV 1 mais plus sévère
d) Le traitement probabiliste de la méningoencéphalite est l'aciclovir
e) Les infections graves causées par ce virus sont toujours traitées par des
antiviraux par voie intraveineuse chez l'immunodéprimé

71. Concernant l'herpès simplex virus, cochez les réponses fausses.


a) HSV est un virus à ADN monocaténaire, enveloppé et très fragile dans
l'environnement.
b) Lors de la phase de latence, HSV-1 reste dans les ganglions de Gasser et
HSV-2 dans les ganglions sacrés.
c) Le passage transplacentaire de HSV-2 est très rare
d) HSV 1 et HSV 2 peuvent être responsables d'encéphalite herpétique chez les
patients immunodéprimés.
e) L'herpès néonatal est plus grave si la primo infection à lieu en début de
grossesse.
70. Parmi les virus suivants, lequel (lesquels) est (sont) enveloppé(s) et à ADN ?
a) VHA
b) Grippe
c) HSV
d) Papoviridae
e) CMV

72. Parmi les propositions suivantes, quelle est la première cause de méningite virale
chez l'adulte :
a) Herpes Simplex Virus
b) Entérovirus
c) Arbovirus
d) Neisseria meningitidis
e) HIV

73. Parmi les propositions suivantes sur le Cytomégalovirus, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) :
a) Il possède un ARN bicaténaire, enveloppé
b) Environ 50% des adultes sont séropositifs en France
c) La primo-infection est le plus souvent symptomatique
d) Son caractère pathogène survient surtout chez les femmes enceintes et
immunodéprimés
e) Il persiste à vie de façon latente dans les ganglions sensitifs

74. Parmi les virus suivant lequel (lesquels) est (sont) des virus à ADN encapsulés:
a) Herpes simplex virus
b) Papillomavirus
c) Virus de l'hépatite B
d) Virus de l'hépatite C
e) Epstein Barr Virus

75. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite B, quelle(s) est
(sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
a) Il y a un passage à la chronicité dans environ 80% des cas
b) Le passage à la chronicité est définit par la présence de l'Ag HBs pendant
plus de 6 mois dans le sérum
c) Il n'existe pas de formes fulminantes
d) C'est un virus à ADN
e) La vaccination du personnel de santé est conseillée

76. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite C, quelle(s) est
(sont) celle(s) qui est (sont) exacte(s) :
a) C'est un virus à ADN
b) Il y a un passage à la chronicité dans environ 80% des cas
c) Un taux d'Ac anti HBc signe le contact avec le virus
d) Le dépistage se fait par sérologie par deux techniques différentes confirmé
sur un deuxième prélèvement en cas de positivité
e) L'hépatite C aigue est fréquemment asymptomatique

77. Parmi les vaccins suivants, lesquels sont des vaccins vivants atténués
a) ROR
b) Fièvre jaune
c) Varicelle
d) Rotavirus
e) Méningocoque

79. Le virus de l'hépatite B:


a) Le virion complet est appelé particule de Dane
b) La particule de Dane correspond à la capside uniquement
c) La capside renferme une ADN polymérase
d) La capside renferme une kinase
e) Est un virus à ARN

80. Parmi les propositions suivantes, lesquelles ne sont pas une cause d'anémie
hémolytiques ?
a) Parvovirus B19
b) Cotrimoxazole Triméthoprime
c) Circulation extracorporelle
d) Helicobacter pylori
e) insuffisance rénale chronique

81. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite B, une seule est
fausse, laquelle ?
a) Il s'agit d'un virus à ARN
b) Il appartient à la famille des Hepadnaviridae
c) Il possède une enveloppe lipoprotéique
d) Il comporte une capside
e) Il peut être transmis par voie sanguine

82. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'hépatite B, quelle est ou
quelles sont celles qui sont exactes?
a) Il s'agit d'un virus à ARN
b) Il appartient aux Hepadnaviridae
c) Il peut être transmis par voie sexuelle
d) il possède une enveloppe
e) il comporte une capside icosaédrique

83. La pénétration des Herpes virus se fait :


a) au niveau pharyngé pour HSV, CMV, EBV
b) au niveau parentéral pour CMV
c) au niveau parentéral pour EBV
d) au niveau génital pour HSV, CMV, EBV
e) au niveau génital pour l'ensemble de cette famille de virus

84. Parmi les virus suivants quels sont ceux pouvant être responsables d'une hépatite
chronique?
a) virus de l'hépatite B
b) virus de l'hépatite C
c) virus de l'hépatite A
d) cytomégalovirus
e) virus de l'hépatite D

86. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) concernant le virus de l'hépatite
B:
a) C'est un virus à ADN
b) Le vaccin utilisé en France contre ce virus est un vaccin vivant atténué
c) Le portage chronique concerne 10% des sujets contaminés
d) Il expose à la cirrhose et au carcinome hépato-cellulaire
e) Il ne provoque pas de formes fulminantes.

87. Laquelle(lesquelles) de ces affirmations est(sont) juste(s) ? Le virus de l’hépatite A…


a) appartient à la famille des hepadnavinidae
b) est un virus nu
c) touche surtout les enfants de faible niveau socioéconomique
d) a une circulation endémique estivale
e) peut être responsable d’infection chronique

88. Quelle est la proposition exacte à propos des inhibiteurs de la protéase du VIH ?
a) Le ritonavir est un puissant inducteur enzymatique
b) La résistance à cette classe thérapeutique est due à un changement de
conformation du site enzymatique
c) Leur tolérance est très bonne
d) Ils inhibent la fixation du virus aux lymphocytes
e) Leur dosage plasmatique n’est pas possible

89. Parmi ces propositions suivantes concernant le VIH, laquelle est exacte ?
a) C’est un virus à ADN
b) L’entrée du virus dans la cellule commence par la liaison de la gp41 au CD4
cellulaire
c) Selon le corécepteur utilisé (CCR5 ou CXCR4), on décrit des virus à tropisme
cellulaire différent
d) L’homologie globale entre HIV1 et HIV2 est d’environ 90%
e) Dans les VIH1, le groupe O est le plus fréquent

90. Concernant les Herpes simplex virus, quelles sont les propositions exactes :
a) Leur génome est sous forme d’ADN monocaténaire
b) La nucléocapside est icosaédrique
c) Ce sont des virus non enveloppés
d) Ils établissent à vie une infection latente dans les ganglions sensitifs
e) L’effet cytopathogène est très évocateur en 1 à 2 jours

91. À propos du VIH, quelle est la proposition fausse ?


a) Le virus n'est pas directement oncogène
b) On observe lors de la progression de l'infection un déficit qualitatif et quantitatif
des cellules sanguines
c) Sur un frottis sanguin, les manifestations de la primo-infection peuvent se
confondre avec une mononucléose infectieuse
d) Il existe un lien entre le type viral et le mode de transmission
e) Une mère VIH + correctement traitée a moins de 1% de risque de mettre au
monde un enfant séropositif

92. Quelles affirmations concernent le virus grippal A H1N1 ?


a) Le virus porte les protéines de membrane M1 et M2
b) Il est apparu à la suite d'un glissement antigénique
c) Il ne présente pas de barrière stricte d'espèce
d) Les décès sont dus en majorité aux complications bactériennes et aux
pathologies sous- jacentes
e) L'amantadine est théoriquement inefficace sur ce virus

93. Parmi les virus suivants, lesquels sont impliquées dans la cancérogénèse ?
a) VHC
b) HTLV
c) EBV
d) VHA
e) VZV

94. À propos des infections nosocomiales, quelles sont les affirmations exactes ?
a) Une infection nosocomiale est obligatoirement liée aux soins
b) La définition ne s'applique pas aux patients externes venant en consultation
c) La mise en place de règles d'hygiène et d'isolement doit être préférée à
l'antibiothérapie systématique
d) L'existence d'un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales est
obligatoire dans chaque établissement de santé
e) Les infections nosocomiales dues à des bactéries sont moins fréquentes que
celles dues aux virus

95. Quelles sont les propositions exactes parmi les suivantes ? Le vaccin contre
l’hépatite A...
a) Est à base de virus entiers inactivés
b) Peut être associé à d’autres vaccins
c) Nécessite des rappels tous les 10 ans
d) Peut être administré chez l’enfant
e) Est inutile pour un sujet habitant en zone d’endémie

96. Quelles sont les affirmations exactes ? La charge virale du VIH...


a) Se détermine après PCR en point final
b) Permet la classification en stade SIDA si elle est supérieure à 105 copies / mL
c) Permet de suivre l’efficacité du traitement anti-rétroviral
d) Permet de quantifier l’ARN du virus
e) Plus elle est importante et plus le risque de progression est élevé

97. A propos du virus de l’hépatite C, quelles sont les propositions fausses ?


a) La primo-infection est toujours bruyamment symptomatique
b) Le virus se réplique uniquement dans les hématocytes
c) La persistance d’une réaction immunitaire excessive de la part de l’hôte permet
le passage à la chronicité
d) C’est un facteur favorisant le développement d’une cryoglobulinémie
e) Si la sérologie est positive sur deux prélèvements, on réalise une charge virale

98. Parmi les affirmations suivantes, laquelle ne s’applique pas à l’infection par le Virus
de l’Immunodéficience Humaine ?
a) La classification d’un patient au stade SIDA ne dépend pas de la numération
des lymphocytes T CD4+
b) La transmission sexuelle est la voie de contamination majoritaire
c) Le test de dépistage de première intention détecte à la fois les anticorps anti-
VIH 1 et 2 ainsi que l’antigène p24
d) La recherche des anticorps dans le sang du patient est le meilleur moyen
d’évaluer l’efficacité des traitements antiviraux
e) Le génotypage de la souche est très important pour la mise en place d’un
traitement adéquat
99. Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) concerne(nt) le virus de
l’hépatite A ?
a) Il s’agit d’un virus à ARN, comme le virus de l’hépatite B
b) Il existe différents sérotypes, qui n’ont aucun lien avec la sévérité clinique
c) La transmission du virus est oro-fécale
d) A l’apparition des symptômes, les paramètres de la coagulation doivent être
surveillés régulièrement
e) Les altérations du bilan biochimique durant la phase ictérique ne permettent
pas de distinguer une infection par le VHA d’une infection par le VHC

101. Parmi les virus suivants, lequel est le plus fréquemment responsable d’infection
congénitale ?
a) Cytomégalovirus
b) Hépatite B
c) Virus de l’immunodéficience humaine
d) Rubéole
e) Varicelle

102. A propos des virus herpes simplex, quelle est la proposition exacte ?
a) Ce sont des virus à ARN double brin
b) Il n’y a pas de glycoprotéines à la surface de leur enveloppe
c) Un taux d’IgG élevé permet d’empêcher les réactivations
d) Ils ne sont responsables d’infections sévères que chez les sujets
immunodéprimés
e) Ils établissent leur latence dans les neurones situés dans les ganglions
sensitifs

103. Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) exacte(s) parmi les suivantes ? Les
entérovirus…
a) Sont principalement responsables d’infections gastro-intestinales
b) Peuvent causer des infections nosocomiales
c) Ont un réservoir humain
d) Ont une transmission oro-fécale
e) Présentant certains sérotypes peuvent faire l’objet d’une vaccination

104. A propos du virus de l’hépatite C (VHC), quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s)
exacte(s) ?
a) C’est un virus à ARN monocaténaire
b) Il produit un effet cytopathogène en banc de poissons lorsqu’il est cultivé sur
fibroblastes
c) La majorité des patients infectés par le VHC vont évoluer vers la chronicité
d) La quantification du génome viral est indispensable au suivi clinique et
thérapeutique
e) Un patient ayant contracté une hépatite C acquiert une immunité contre le VHA
et le VHB

105. Parmi les agents pathogènes suivants, lequel (lesquels) peut (peuvent) être
retrouvé(s) dans l’urine des patients ?
a) Virus de l’hépatite A
b) Escherichia coli
c) Schistosoma heamatobium
d) Staphylococcus aureus
e) Leishmania infantum
106. Parmi les propositions suivantes concernant le VIH, laquelle est exacte:
a) C’est un virus à ADN
b) L’entrée du virus dans la cellule commence par liaison de la gp41 au CD4
cellulaire
c) Selon le corécepteur utilisé (CCR5 ou CXCR4), on décrit des virus à tropisme
cellulaire différent
d) L’homologie globale entre VIH1 et VIH2 est d’environ 90%
e) Dans les VIH1, le groupe O est le plus fréquent

108. Parmi les propositions suivantes concernant le VHA, laquelle est inexacte :
a) Il appartient à la famille des Picornaviridae genre Hepatovirus
b) Il est dépourvu d’enveloppe donc très résistant dans l’environnement
c) Son génome est constitué par de l’ADN monocaténaire
d) L’Homme constitue le seul réservoir et la transmission est orofécale
e) La consommation de coquillages crus peut être à l’origine de la contamination

109. Parmi ces propositions concernant le virus de l’hépatite A, quelle(s) est (sont) la
(les) réponse(s) exacte(s) ?
a) la transmission est oro fécale
b) contamination par les coquillages infectés
c) virus sensible à l’éther
d) l’homme est le seul réservoir de ce virus

110. Le virus de l’hépatite B


a) appartient à la famille des hepadnaviridae
b) possède une capside et une enveloppe
c) l’antigène HbS correspond à la capside virale
d) l’antigène HbE est porté par l’enveloppe virale

111. Les herpès virus


a) sont des virus à ADN
b) ont une capside cubique
c) ne possèdent pas d’enveloppe
d) synthétisent une ARN polymérase virale

112. Les entérovirus sont sensibles


a) aux antiseptiques courants
b) à l’eau de javel
c) à l’alcool a 70°C
d) aux détergents

113. Parmi les virus suivants, quels sont ceux qui peuvent être responsables d’une
hépatite chronique ?
a) VHB
b) VHA
c) VHC
d) CMV

114. Parmi les virus suivants, quels sont ceux qui peuvent être responsables d’une
méningo-encéphalite ?
a) virus de la grippe
b) HSV1
c) HIV
d) VHB

115. Parmi les réponses suivantes concernant virus de l’hépatite B, quelle est celle qui
est exacte ?
a) Le virion complet infectant est appelé particule de Dane
b) La particule de Dane correspond à la capside uniquement
c) La capside renferme une ARN-polymérase
d) La capside renferme une protéine kinase !!

116. Parmi les réponses suivantes concernant le virus de la grippe, quelle est celle qui
est exacte ?
a) Il possède un ARN monocaténaire
b) Son génome est constitué de 7 fragments
c) Il possède une capside à symétrie cubique
d) Son effet cytopathogène peut être mis en évidence sur des cellules MDCK

117. Parmi les réponses suivantes concernant le virus de l’hépatite C, quelles sont celles
qui sont inexactes ?
a) appartient au groupe des Flaviviridae
b) est un virus à ADN
c) a d’abord été détecté par des techniques de mise en évidence de son génome
d) peut être détecté dans les cellules mononuclées du sang périphérique

118. Parmi les réponses suivantes concernant la pénétration des Herpès virus, quelles
sont celles qui sont exactes ?
a) Elle se fait au niveau pharyngé pour HSV, CMV, VZV, EBV
b) Elle se fait au niveau parentéral pour CMV
c) Elle se fait au niveau parentéral pour EBV
d) Elle se fait au niveau génital pour HSV, CMV, EBV

119. Parmi les virus suivants, lesquels peuvent être responsables d’une méningo-
encéphalite ?
a) Le virus de la grippe
b) l’HSV type I
c) L’HIV
d) Le virus de l’hépatite B

120. Parmi les vaccins suivants, lequel est contre-indiqué chez le patient
immunodéprimé sous chimiothérapie ?
a) Rougeole Oreillons Rubéole (ROR)
b) Hépatite B
c) Papillomavirus
d) Diphtérie Tétanos Polyomyélite (DTP)
e) Haemophilus influenzae B

121. Parmi ces virus, lesquels sont enveloppés ?


a) VIH
b) Hépatite B
c) Hépatite C
d) Grippe
e) Papillomavirus

122. Concernant le virus de l’hépatite A, quelles sont les réponses fausses ?


a) Il appartient à la famille des Hepadnaviridae.
b) Il peut donner des hépatites fulminantes et des hépatites chroniques.
c) Le vaccin contre l’hépatite A est un vaccin à agent inactivé.
d) Le diagnostic de routine repose sur la mise en culture.
e) Son génome est constitué d’ARN simple brin de polarité positive.

124. Concernant le virus de la grippe, quelles sont les réponses justes ?


a) Les cassures/sauts antigéniques concernent les virus de type A et B.
b) Il possède une capside hélicoï dale.
c) Le vaccin contre la grippe saisonnière est un vaccin trivalent contenant 1
souche de type A, une de type B et une de type C.
d) L’oseltamivir (TAMIFLU®) est un inhibiteur du canal ionique M2.
e) Le virus se cultive sur cellule MDCK (rein de chien).

125. Parmi les agents infectieux, lesquels peuvent entraî ner un syndrome
mononucléosique ?
a) Toxoplasmose
b) Rickettsies
c) Rubivirus
d) VIH
e) Paludisme

126. Parmi les propositions suivantes concernant le virus de l'immunodéficience


humaine de type 1 (VIH-1), laquelle est exacte ?
a) Il ne possède pas d'enveloppe
b) Il est transmissible par la salive
c) Il est à l'origine d'infections récurrentes
d) Son infection peut être prévenue par ganciclovir
e) Il est à l'origine d'éruption maculo-papuleuse

127. Parmi les propositions suivantes concernant les infections grippales en France,
laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?
a) Elles peuvent être prévenues par injection d'un vaccin vivant atténué
b) Elles peuvent être traitées par un antiviral actif sur la protéase virale
c) Elles peuvent être responsables de pandémies
d) Ce sont des maladies à déclaration obligatoire
e) Elles sont dues à des virus à ARN segmenté

130. Parmi les virus suivants, lequel (lesquels) est (sont) enveloppé(s) ?
a) Virus de l'hépatite A
b) Virus de l'hépatite B
c) Virus de l'hépatite C
d) Papillomavirus
e) Virus de la rubéole

131. Parmi les virus suivants, lesquels peuvent être responsables d'une méningo-
encéphalite ?
a) influenzavirus A
b) HSV 1 et 2
c) HIV
d) virus de l'hépatite B
e) VZV
133. Parmi les propositions suivantes concernant les hépatites virales chroniques,
laquelle(lesquelles) est(sont) exacte(s) ?
a) Elles peuvent être dues au virus de l'hépatite B
b) Elles peuvent être dues au virus de l'hépatite C
c) Elles peuvent être dues au virus de l'hépatite A
d) Elles peuvent évoluer vers une cirrhose
e) Elles sont plus fréquentes que les hépatites fulminantes

63. Laquelle(lesquelles) de ces affirmations est(sont) juste(s) ? Chez un patient VIH


positif…
a) L’antigène p24 est le premier marqueur que l’on peut détecter
b) La prise en charge nécessite un traitement à vie
c) La recherche d’anticorps peut se faire par ELISA
d) Le traitement ne nécessite pas de suivi particulier
e) Les maladies opportunistes sont la première cause de mortalité

56. Parmi les propositions suivantes concernant l'identification des salmonelles, quelles
sont celles qui sont exactes ?
a) L'identification biochimique est suffisante pour différencier les salmonelles
b) Le sérotypage comporte l'identification des antigènes O somatiques
c) Le sérotypage comporte l'identification des antigènes H flagellaires
d) Le sérotypage est en partie fondé sur la composition des chaînes
saccharidiques du lipopolysaccharide
e) La recherche de l'antigène capsulaire Vi peut être nécessaire à l'identification

58. Parmi les paramètres suivants, quel est actuellement le plus important dans le
contrôle de l'efficacité précoce d'un traitement antirétroviral anti VIH-1 ?
a) Nombre des lymphocytes T CD4+
b) Nombre des lymphocytes T CD8+
c) Modification du profil sur le western-blot VIH-1
d) Mesure de la charge virale VIH-1 plasmatique
e) Mesure de l'antigénémie p24

1. Quel marqueur permet d'affirmer le caractère aigu d'une hépatite B ?


a) La recherche d'antigène HBs
b) La recherche d'anticorps anti-HBs
c) La recherche d'antigène HBe .
d) La recherche d'anticorps anti-HBe
e) La recherche d'anticorps IgM anti-HBc

23. Lors d'une hépatite virale aiguë, on observe habituellement dans le sang:
a) Une augmentation de la créatine-kinase
b) Une augmentation des transaminases
c) Une augmentation du glucose
d) Une augmentation du fer sérique
e) Une augmentation des immunoglobulines

6. Le syndrome de « cytolyse» hépatique est caractérisé par:


a) Une augmentation de la concentration sérique de l'alanine-amino transférase
b) Une diminution de la concentration plasmatique des protéines
c) Une diminution de la concentration du fer sérique
d) Une augmentation de la concentration plasmatique de la phosphatase alcaline
e) Une augmentation de la concentration plasmatique des immunoglobulines A