Vous êtes sur la page 1sur 24

16/09/2018

EL Moukhtar Zemmouri ENSAM – Meknès V-2017/2018 Bases de Données Modèle Conceptuel de Données MCD

EL Moukhtar Zemmouri ENSAM – Meknès

V-2017/2018

Bases de Données

EL Moukhtar Zemmouri ENSAM – Meknès V-2017/2018 Bases de Données Modèle Conceptuel de Données MCD

Modèle Conceptuel de Données

MCD

Etude de cas -1-

On se propose de développer une application informatique pour la gestion de la bibliothèque de l'ENSAM et de ses activités. Cette application doit permettre de:

Accès à distance au catalogue : consultation, réservation, …

Gestion des utilisateurs,

Gestion des emprunts,

Gestion des achats

Faire des statistiques sur la pratique des utilisateurs

 

2

16/09/2018

Etude de cas -2- • On souhaite informa/ser le système d’informa/on d’une entreprise qui commercialise
Etude de cas -2-
On souhaite informa/ser le système d’informa/on d’une entreprise
qui commercialise des produits lai/ers. Ce:e entreprise dispose de
plusieurs dépôts dans différentes villes et fournit des commerçants
de détails en produits lai/ers. Quand un client (commerçant) désire
passer une commande, il remplit un bon de commande (un
exemple est donné en figure 1). A la livraison, l’employé livreur
décharge le camion transportant le chargement et fait signer le bon
de livraison par le commerçant (un exemple est donné en figure 2).
3
VOTRE LAIT
Rue Pasteur Meknès
Tel : 05 35 00 00 00
Commande N° 123/2016
Centre commerciale BIM
N° 11, Rue Bader Meknès
Tél : 05 35 11 11 11
le 02/04/2016
Désignation
Quantité
Lait UHT
150
Yaourt
100
Fromage blanc
75
Figure 1 – Exemple de bon de commande
VOTRE LAIT
Rue Pasteur Meknès
Tel : 05 35 00 00 00
Livraison N° 234/2016
Réf : Votre commande N° 133/2016 du 01/01/2016
Centre commerciale BIM
N° 11, Rue Bader Meknès
Tél : 05 35 11 11 11
le 04/04/2016
Dépôt : dépôt central D147 Meknès
Réf
Désignation
Quantité
P.U.
P.T
VL123
Lait UHT
125
3,00
375
VL234
Yaourt
100
1,50
150
VL345
Fromage blanc
50
9,00
450
Total HT
Total TVA (à 20%)
Total TTC
975,00 DH
195,00 DH
1170,00 DH
4
Figure 2 – Exemple de bon de livraison

16/09/2018

Présentation

Terminologie :

Propriété

Entité

Association

Plan

Démarche de construction d’un MCD

Etapes de construction d’un MCD (du GDF au MCD)

Exemple

5

Présenta)on

Le MCD est un schéma qui obéit à quelques conven)ons graphiques très simples et à quelques règles de construc)on, peu nombreuses mais très

précises qui font la puissance et la per)nence de cet ou)l de concep)on.

Le MCD permet une représenta)on conceptuelle de

l'ensemble des données manipulées et des règles de ges)on auxquelles elles sont soumises.

6

16/09/2018

 

Présentation

Le MCD se base sur 3 concepts clés :

 

Entité

 

Association (lien)

 

Propriété (attribut)

 

è Modèle entité-association

En/té Associa/on Cardinalité
En/té
Associa/on
Cardinalité

Propriétés

7

 

Propriété

Donnée élémentaire représentant la plus petite partie (atomique) manipulée dans le SI et ayant un sens.

 

Atomique è non décom posable.

Règles :

 

Une propriété ne doit pas être composée

 
 

Attention : date, adresse ?

Une propriété ne doit pas être calculée ou dérivée (prix TTC, durée, âge…).

Une propriété ne doit jam ais être redondante dans le M CD :

 

Pas de synonymes (ex : référence article et N° produit).

Pas de polysèmes : même signifiant pour plusieurs signifiés (ex : "adresse" qui désigne "adresse client" et "adresse fournisseur").

 

èOn crée deux propriétés avec deux nom différents.

 

8

16/09/2018

 

En#té

Une entité est un ensem ble de propriétés correspondant à un type d'objet (élém ents) ayant un intérêt dans le SI et une existence propre.

Exemples : article, employé, client, fournisseur, commande …

Une entité est identifiable et ne doit représenter qu’un seul et m êm e concept sém antique.

Parm i les propriétés d'une entité, il existe un sous-ensem ble qui joue le

rôle d ' identifiant

 

Exemple : référence article, matricule employé, CNE étudiant …

Un identifiant perm et de connaître sans am biguïté toutes occurrences de

l’entité.

Le plus souvent, l’identifiant est un numéro, code, référence …

 

9

 

Entité

Une entité est représentée dans le MCD par un rectangle muni d'un cartouche qui indique son nom et elle contient la liste de toutes ses propriétés. L’identifiant est placé en tête des propriétés et souligné.

 
 
 

1 0

16/09/2018

Dépendance fonc,onnelle

Une propriété B dépend fonctionnellem ent d’une propriété A valeur de A correspond une, et une seule, valeur B.

On dit aussi que A détermine B.

On

note A à B.

Exem ple :

Moyenne à Mention

CNE à Nom étudiant

Code Postal à Ville

Matricule employé à Nom employé

Matricule employé à Date d’embauche

Date d’embauche à Salaire employé

si à toute

1 1

Dépendance fonctionnelle

Une dépendance fonctionnelle peut porter sur la concaténation de plusieurs propriétés :

A1, A2, …, An à B.

Exemples:

N°Bon de Commande, Ref Produit à Quantité commandée.

Code Client, Nom Client à Adr Client

Code Etudiant, N° Livre, Date emprunt à Date retour

1 2

16/09/2018

Dépendance fonc,onnelle

Dépendance fonctionnelle élémentaire:

La DF AàB est dite élémentaire si aucune partie de A ne détermine B.

Exemples :

N°Bon de Commande, Ref Produit à Quantité commandée.

Est élémentaire.

Code Client, Nom Client à Adr Client

Code Etudiant, N° Livre, Date emprunt à Date retour

Ne sont pas élémentaires.

1 3

Dépendance fonctionnelle

Dépendance fonctionnelle élémentaire directe :

La DF AàB est dite élémentaire directe si elle est

élémentaire et il n’existe pas de propriété C telle que AàC

et CàB (càd A à C à B).

Exemples :

Ref Article à Taux TVA

Ref Article à Catégorie

Catégorie à Taux TVA

Donc Ref Article à TVA n’est pas directe, elle est transitive

1 4

16/09/2018

 

Dépendance fonc,onnelle

 

Dépendance fonctionnelle entre entités :

Une entité E2 dépend fonctionnellement d’une autre entité E1 si toute occurrence de E1 détermine une et une seule occurrence de E2.

On note E1 à E2

 

Exemples:

 

Employé à Service

 

Commande à Client

Compte Mail à Utilisateur

 

1 5

 

Dépendance fonctionnelle

 

Propriétés des DFs :

 

Réflexivité:

 

A à A

Projection:

 

A à B,C

è

A à B et A à C

 

Additivité:

 

A à B et A à C

è

A à B,C

Augm entation:

 

A à B

è

A,C à B

 

Transitivité:

 

A à B et B à C

è

A à C

Pseudo-transitivité:

 

A à B et B,C à D

 

è

A,C à D

 

1 6

16/09/2018

Associa'on

Une association (relation) est la prise en charge par le SI du fait qu’il existe des liens entre les entités (objets) du système.

Exemple :

Un service comprend des employés (un employé est affecter à un service)

Une commande concerne des articles.

Un employé est chef d’un employé.

 

1 7

Association

Exemple :

Professeur Ma+ère Code Prof Code ELM Nom Intitulé Enseigne 1.n 0.n Prénom Spécialité
Professeur
Ma+ère
Code Prof
Code ELM
Nom
Intitulé
Enseigne
1.n
0.n
Prénom
Spécialité

Règles de ges+on:

Un professeur enseigne au moins une ma6ère. Il peut enseigner plusieurs.

Une ma6ère peut ne pas être enseigner. Elle peut être enseignée par plusieurs professeur

 

1 8

16/09/2018

Associa'on

• Exemple : Habite Personne Maison 1.1 0.n Num Personne Num Maison Nom Possède Adresse
• Exemple :
Habite
Personne
Maison
1.1
0.n
Num Personne
Num Maison
Nom
Possède
Adresse
0.n
1.n
Prénom
Ville
Date Naissance
Pays
Lieu Naissance
0.n
0.n
Loue
Adr Mail

Quelles sont les règles de gestion?

1 9

Association

Une associa,on peut être porteuse ou non de propriétés.

è Rela,on vide ou non.

Les propriétés des associa,ons sont des propriétés qui sont en dépendance fonc-onnelle de deux ou plusieurs iden,fiants d'en,tés :

Exemple : « quan,té commandée » entre l’en,té ar,cle et l’en,té commande.

L'iden,fiant d'une associa,on est la combinaison des iden,fiants des en,tés associées.

Cet iden,fiant est implicite, il n'est pas représenté sur le MCD.

2 0

16/09/2018

Associa'on

L'ensemble d'en'tés intervenant dans une

associa'on cons'tue une collec%on.

La dimension de l'associa%on est le nombre d'en'tés entrant dans sa collec'on.

Elle peut être binaire, ternaire, etc. ou de

dimension n.

2 1

Association

Associa)on réflexive :

Une associa)on réflexive est une associa)on qui relie une en)té à elle-même.

Exemple : lien de parenté entre personnes, hiérarchie dans l’entreprise.

Une associa)on réflexive peut être symétrique ou orientée.

entre personnes, hiérarchie dans l’entreprise. – Une associa)on réflexive peut être symétrique ou orientée. 2 2

2 2

16/09/2018

Cardinalités

Les cardinalités représente pour chaque couple (en5té, associa5on) les nombres minimum et maximum d'occurrences de l'associa5on que peut avoir

un objet.

Chaque sens de lecture d’une associa5on est en5èrement décrit lorsqu'on précise le couple (cardinalité mini, cardinalité maxi).

Exemple :

Un service comprend un ou plusieurs employé.

Un employé est raEaché à un ou plusieurs services (en cours du temps)

comprend un ou plusieurs employé. – Un employé est raEaché à un ou plusieurs services (en

2 3

Cardinalités

Qualificateurs possibles :

(1,1)

(0,n)

(1,n)

(0,1)

Les cardinalités traduisent les règles de ges1on.

Lorsque la cardinalité m axim ale d'un des deux sens de lecture vaut 1 on

dit alors que l'associa@on binaire est fonc@onnelle. Elle s'appelle aussi une

dépendance fonc@onnelle (DF) ou contrainte d'intégrité fonc@onnelle

(CIF).

Lorsque les deux cardinalités m axim ales sont n l'associa@on binaire est

non fonc@onnelle

2 4

16/09/2018

Contrainte d’Intégrité Fonc1onnelle CIF

Une CIF définie sur une associa1on permet de représenter

le fait que l'une des en1tés de sa collec1on est iden1fiée sans ambiguïté par la connaissance d'une ou plusieurs

autres en1tés.

En1té1 à En1té2

Les associa1ons binaires ayant les cardinalités (0,1) ou (1,1)

cons1tuent une CIF.

Si l'associa1on (x,1) n'est pas porteuse de propriétés, elle

peut être remplacée par la CIF.

2 5

propriétés, elle peut être remplacée par la CIF. 2 5 Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle CIF • Exemple

Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle CIF

Exemple :

Un service regroupe un ou plusieurs employé.

Un employé est affecté à un et un seul service.

service regroupe un ou plusieurs employé. – Un employé est affecté à un et un seul

Remplacée par :

service regroupe un ou plusieurs employé. – Un employé est affecté à un et un seul

2 6

16/09/2018

Contrainte d’Intégrité Fonc1onnelle CIF

Les CIF perme7ent parfois de simplifier les associa1ons de dimension supérieure à 2.

Exemple :

associa1ons de dimension supérieure à 2. • Exemple : } Avec la règle : « un

} Avec la règle : « un ordre de fabrica1on ne concerne qu'un seul site".

} è Une CIF entre ordre de fabrica1on et site.

2 7

Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle CIF

Le modèle est simplifié à :

Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle CIF • Le modèle est simplifié à : 2 8

2 8

16/09/2018

Cardinalités : associa/on de dimension > 2

La détermination des cardinalités des relations binaires est simples.

Ce n’est pas le cas pour les relations de dimension supérieure

NB. Les cardinalités se définissent entité-association et non pas entité-

entité.

Exemple : association entre professeur, cours et classe.

et non pas entité- entité. • Exemple : association entre professeur, cours et classe. Cardinalités ?

Cardinalités ?

2 9

Cardinalités : association de dimension > 2

Règles de gestion :

Un professeur fait au m oins un enseignem ent, il peut en faire plusieurs.

U ne m atière peut ne pas être enseignée. Si elle l’est, elle peut l’être plusieurs fois.

Une classe a au m oins un enseignem ent et peut en avoir plusieurs.

l’est, elle peut l’être plusieurs fois. – Une classe a au m oins un enseignem ent

3 0

16/09/2018

 

Etape de construction

 

Etape 1 : Etablissement de la liste des propriétés.

Établir la liste à par7r de chaque document recueillis (étude de l’existant).

Une propriété apparait sous deux forme dans un document :

Valeur è interpréter la valeur pour iden7fier la propriété.

 

»

Exemple : 01/01/1999 è Date

Propriété : valeur è propriété explicite

 

»

Exemple : Prix : 100 DH

è

Prix

 

3 1

 

Etape de construction

 

Etape 1 : Etablissement de la liste des propriétés.

Éliminer les synonymes et régler les polysèmes.

Synonymes : deux ou plusieurs propriétés ayant la même significa<on

 

}

Exemple:

 
} Classe - Niveau

} Classe - Niveau

} 2 synonymes è on ne garde que l’un des deux

 

Polysème : Une propriété qui se trouve dans le même document ou autre avec plusieurs sens.

 

}

Exemple: Nom pour étudiant et enseignant

 

} NomEtudaint - NomEnseignant

} è On rajoute le sens à la propriété polysème

 
 

3 2

16/09/2018

 

Etape de construction

 

Étape 2 : Établissement du dic4onnaire de données

 

N o m

ab ré gé

N o m

d étaillé

N ature

Type

Taille (e n octet)

Rem arques

…….

 

…….

…….

…….

…….

…….

} Nom abrégé de la propriété

 

} Nom détaillé de la propriété

} Sa nature : E (Élémentaire), CA (Calculée) et CO (Concaténée)

 

} Type : N (Numérique), A (Alphabé4que), AN (AlphaNum.), Date, Image, …

} Remarques : si la propriété est calculée, on écrit l’expression du calcul; si elle

est concaténée, on écrit l’expression de décomposi4on.

 
 

3 3

 

Etape de construction

 

Étape 3 : Établissement du Graphe de Dépendance Fonc9onnel Élémentaire (GDF).

 

Dépendance fonctionnelle : Propriété1 è Propriété2 si la valeur de propriété 1 détermine celle de propriété 2

 

}

Exemple:

 
 

} NumEtudiant, Nom

è Prénom

 

} NumEtdiant

è Nom , Prénom

} N°bon_de_commande , Réf_produit → Qté commandée.

 
 

Dépend. Fonct. Elémentaire : Si aucune par?e stricte de Propriété1 n’entraine Propriété 2

 

}

Exemple:

 
 

}

NumEtudiant

è Nom , Prénom

 
 

3 4

16/09/2018

 

Etape de construc.on

Étape 3 : Établissement du Graphe de Dépendance Fonctionnel Élémentaire (GDF).

 

Dépend. Fonct. Elément. Directe : P1 è P2 directement si elle n’existe aucune propriété P3 telle que P1 è P3 et P3 è P2

 

}

Pas de transi.vité entre deux propriétés:

 
 
 

La concep@on d’une BD dont les dépendances entre les propriétés reliées par une DFED permet d'éliminer la redondance dans la base de données !

 

3 5

 

Etape de construc.on

Étape 4 : Etablissement du MCD

 
 

Un MCD est formé des entités et des relations .

è deux règles

1 .

Les propriétés qui dépendent d’une seule propriété forment une entité Les propriétés qui dépendent d’une propriété composée des « clés des entités »

2 .

forment une relation qui associe ces entités

 
 
 
 

3 6

16/09/2018

Etape de construc.on - Exemple

Exem ple : Ges.on de bons de com m andes

Une société de vente souhaite informa.ser son SI actuel (manuel) qui con.ent essen.ellement des données figurant sur des bons de commande ou factures du type :

N°Bon

Nom client ……………………………………………………………… Adresse ………………………………………………………………………………….

……………………

Date ……………………

………………………………………………………………………

Nom représentant …………………………………………

Réf.

Design.

Qté

PU

Montant

…………

…………

……

………

…………

…………

…………

……

………

…………

Total

…………

3 7

Etape de construc.on - Exemple

Exem ple : Gestion de bons de com m andes

Règles de gestion (Recueil des informations interview + existant)

R1 : un client peut passer une ou plusieurs commandes ou ne passer aucune commande;

R2 : une commande concerne au moins un produit;

R3 : une commande concerne un et un seul client;

R4 : une commande est assurée par un et un seul représentant qui n’est pas toujours le même pour un client donné.

3 8

16/09/2018

 

Etape de construc.on - Exemple

 

Dic.onnaire de données :

 

établissement de la liste des a8ributs à par.r des

 

informa.ons recueillies. Comme le SI actuel est

manuel, il n’existe pas nécessairement des

codifica.ons, on imaginera qu’il existe des codes pour

 

iden.fier les en.tés évidentes …

 
 

Par exemple, « Codecli » pour CLIENT et « CodeRep » pour REPRESENTANT seront créées, on les marquera d’un (*) pour signifier qu’elles n’existent pas encore.

 

3 9

 

Etape de construction - Exemple

 
   

SIGNIFICATION

TYPE

LONGUEUR

NATURE

REGLE DE CALCUL OU INTEGRITE (1)

 

NoBon

N° de bon de Cde Date Cde

N

4

E

 

Date

Date

6

E

Forme jj/mm/aa (2)

*CoCli

Code client Nomclient Adresse client Rue client Ville client Code représentant Nomreprésentant Réf. de produit Désignation produit Quantité commandée Prix unitaire Montant ligne Total commande

?

?

E

NomCli

A

30

E

Adresse

AN

60

CON

Rue + Ville

RueCli

AN

30

E

Vilcli

A

30

E

*CoRep

?

?

E

Acréer

NomRep

A

30

E

Réf

AN

5

E

1 lettre + 3 chiffres

Désign

A

30

E

Qté

N

3

E

Entier > 0

PU

N

7

E

Forme : 9999,99

Montant

N

8

CAL

PU ´ Qté

Total

N

9

CAL

Somme des montants

 

A(lphanumérique)

N(umérique)

A(lpha)N(umérique)

 

E(lémentaire)

CON(caténé)

CAL(culé)

(1) Règle de calcul pour les attributs calculés ou contraintes d’intégrité syntaxique éventuelles

(2) jj : 01 à 31,

mm : 01 à 12, aa : 00 à 99.

 
 

4 0

16/09/2018

Etape de construction - Exemple

GDF

Ref Design PU
Ref
Design
PU

CoRep Etape de construction - Exemple • GDF Ref Design PU NomRep Q t é NoBon Date

NomRep

Qté

NoBon
NoBon

Date

CoCli NomCli RueCli VilleCli
CoCli
NomCli
RueCli
VilleCli

4 1

Etape de construc.on - Exemple

• GDF Ref NoBon Design Date PU Qté CoRep CoCli NomRep NomCli RueCli VilleCli
• GDF
Ref
NoBon
Design
Date
PU
Qté
CoRep
CoCli
NomRep
NomCli
RueCli
VilleCli

4 2

16/09/2018

Etape de construction - Exemple

Transforma5on du GDF en MCD : règles

R0 : Toute donnée du GDF devient une propriété dans le MCD.

R1 : les données sources d'au moins une DF (celles qui sont soulignées sur le GDF) représentent les iden5fiants des en#tés

dont les aIributs sont les cibles de ces DF.

R2 : Les flèches restantes deviennent des associa#ons. Les données déterminées par une DF conjointe deviennent des aIributs portés par l’associa5on.

R3 : Les règles de ges5on doivent permeIre de trouver les cardinalités.

4 3

Etape de construction - Exemple

• Transformation du GDF en MCD Ref NoBon Design Date PU Qté CoRep CoCli NomRep
• Transformation du GDF en MCD
Ref
NoBon
Design
Date
PU
Qté
CoRep
CoCli
NomRep
NomCli
RueCli
VilleCli

4 4

16/09/2018

16/09/2018 Etape de construction - Exemple • MCD 4 5 Etape de construc.on • Après construction

Etape de construction - Exemple

• MCD
• MCD

4 5

16/09/2018 Etape de construction - Exemple • MCD 4 5 Etape de construc.on • Après construction

Etape de construc.on

Après construction du MCD, il faut le valider

Les règles de vérification, et de normalisation doivent permettre la mise au propre du MCD.

è Formes normales

4 6

16/09/2018

Normalisation

Les formes normales s’appliquent aux en3tés et aux rela3ons

Elles ont pour objec3f de vérifier la non redondance de l’inform a3on

dans le m odèle et de proposer les transform a3ons applicables sans perte d ’inform a3ons

1 ère forme normale (1FN)

Une en%té ́ ou une associa%on ne con%ent pas de propriété ́ répé%%ve ou

décom posable (propriété élém entaire atom ique)

2 ème forme normale (2FN)

Toute propriété ́ hors iden%fiant dépend de la totalité ́ de l’iden%fiant

(dépendances fonc%onnelle élém entaires)

3 ième forme normale (3FN)

Toute propriété ́ hors iden%fiant dépend directem ent de l’iden%fiant, et

non d’une propriété ́ non iden%fiant (dépendances directes)

4 7