Vous êtes sur la page 1sur 1

Pr.

AFIF
2017 /2018
1ère année PCSI
Développements limités

Exercice 1.
2
𝑒 𝑥 − cos(𝑥 ) ln⁡(𝑥)
1. lim 2. lim 3. lim (√𝑥 2 + 3𝑥 + 2 − 𝑥)
𝑥→0 𝑥2 𝑥→1 𝑥 2 − 1 𝑥→+∞

𝑒𝑥 − 1 − 𝑥 (ln(𝑥 ))2
lim
4. 𝑥→0 5. lim
sin2 (𝑥 ) 𝑥→1 ch(𝑥 − 1) − 1

5. Calculer, si elles existent, les limites suivantes :


sin(3𝑥 ) sin(3𝑥 ) (1 − 𝑒 𝑥 )sin⁡(𝑥) 𝑒 𝑥 − cos(𝑥 ) − 𝑥
lim ;⁡⁡⁡⁡⁡⁡⁡lim ;⁡⁡⁡⁡⁡⁡⁡⁡lim ;⁡⁡⁡⁡⁡⁡⁡lim
𝑥→0 tan(2𝑥 ) 𝑥→0 𝑥 tan(2𝑥 ) 𝑥→0 𝑥2 + 𝑥3 𝑥→0 ln(1 + sin(𝑥 )) − 𝑥

6. Déterminer la limite suivante, sans préjugée qu’elle existe :


𝑒 cos(𝑥) − 𝑒 ch(𝑥)
lim
𝑥→0 cos(𝑥 ) − ch(𝑥 )
7. Calculer la limite:

𝑒 sin(𝑥) − 𝑒 tan(𝑥)
lim
𝑥→0 sin(𝑥 ) − tan(𝑥 )
𝑥>0

Exercice 2.
Soit 𝑓 l’application définie par 𝑓 (𝑥 ) = 2𝑥 + sin(𝑥 )
1. Déterminer un développement limité de 𝑓 à l’ordre 3 en 𝑥 = 0.
2. Montrer que 𝑓 est une bijection et que sa bijection réciproque 𝑓 −1 est de classe 𝐶 3, en déduire que 𝑓 −1
a un développement limité à l’ordre 3.
On note 𝑓 −1 (𝑥 ) = 𝑎0 + 𝑎1 𝑥 + 𝑎2 𝑥 2 + 𝑎3 𝑥 3 + 𝑜(𝑥 3 ) le développement limité de 𝑓 −1 en 0.
3. En déduire le développement limité de 𝑓 −1 en exploitant la relation 𝑓 −1(𝑓(𝑥)) 𝑥

Exercice 3.
Déterminer un équivalent simple de la suite dont le terme général est :
ln(n + 1) − ln n n +1
a) 2 n − n +1 − n −1 b) c) n +1 − n n .
n +1 − n