Vous êtes sur la page 1sur 144

Association

mondiale
de la Route

ÉTUDE SUR LES ACTIONS


DE REHABILITATION DES PONTS
EN BETON
World Road
Association

STUDY ON REHABILITATION
ACTIONS ON CONCRETE
BRIDGES

Comité technique AIPCR des Ponts et autres Ouvrages routiers (C11)


2005 PIARC Technical Committee on Road Bridges and other Structures (C11)
SOMMAIRE
I. INTRODUCTION............................................................................................................ 4

II. DOMAINE CONCERNÉ................................................................................................. 4

III. DOMMAGES ET CAUSES ............................................................................................ 6


III.1. Dommages sur les structures en béton ................................................................. 6
III.1.1. Fissuration ......................................................................................................... 6
III.1.2. Éclatement......................................................................................................... 8
III.1.3. Corrosion des armatures ................................................................................... 8
III.1.4. Flèches .............................................................................................................. 8
III.1.5. Déformations ................................................................................................... 10
III.2. Causes................................................................................................................. 10
III.2.1. Attaque par les sels/chlorures ......................................................................... 10
III.2.2. Gel/Dégel.........................................................................................................10
III.2.3. Carbonatation .................................................................................................. 10
III.2.4. Alcali-réaction .................................................................................................. 12
III.2.5. Action des ions sulfate..................................................................................... 12
III.2.6. Mauvaise exécution......................................................................................... 12
III.2.7. Excès de chargement ...................................................................................... 14
III.2.8. Fatigue............................................................................................................. 14
III.2.9. Défauts de drainage ........................................................................................ 14
III.2.10. Détérioration des joints de dilatation et des appareils d’appui ......................... 14

IV. MESURES DE RÉHABILITATION .............................................................................. 16


IV.1. Méthodologies pour le choix des mesures de réhabilitation [1] ............................. 16
IV.2. Inspection, investigation et diagnostic ................................................................. 18
IV.2.1. Investigation .................................................................................................... 20
IV.2.2. Diagnostic........................................................................................................ 20
IV.3. RÉHABILITATION ............................................................................................... 20

V. ENQUÊTE SUR LES MESURES DE RÉHABILITATION........................................... 36


V.1. Questionnaires..................................................................................................... 36
V.1.1. Questionnaire préliminaire............................................................................... 36
V.1.2. Questionnaire détaillé ...................................................................................... 40
V.2. Exemples d’actions de réhabilitation.................................................................... 42
V.3. Perturbations au trafic durant les travaux de réhabilitation ................................ 132
V.4. Recherche et développement nécessaires ........................................................ 132
V.5. Commentaires sur les résultats de l’enquête ..................................................... 136

VI. RÉCAPITULATIF - MESURES DE RÉHABILITATION............................................ 138

RÉFÉRENCES ......................................................................................................................... 142

ISBN : 2-84060-180-X

AIPCR . 2 . 11.15.B - 2005


CONTENTS
I. INTRODUCTION .................................................................................................................. 5

II. SCOPE ................................................................................................................................. 5

III. DAMAGES AND CAUSES................................................................................................... 7


III.1. Damage to concrete structures .................................................................................. 7
III.1.1. Cracking ................................................................................................................. 7
III.1.2. Spalling................................................................................................................... 9
III.1.3. Corrosion of reinforcing steel.................................................................................. 9
III.1.4. Deflection................................................................................................................ 9
III.1.5. Deformation .......................................................................................................... 11
III.2. Causes ..................................................................................................................... 11
III.2.1. Salt/chloride attack ............................................................................................... 11
III.2.2. Freeze/thaw.......................................................................................................... 11
III.2.3. Carbonation .......................................................................................................... 11
III.2.4. Alkali-aggregate reaction ...................................................................................... 13
III.2.5. Sulfate deterioration ............................................................................................. 13
III.2.6. Poor execution...................................................................................................... 13
III.2.7. Overloading .......................................................................................................... 15
III.2.8. Fatigue.................................................................................................................. 15
III.2.9. Inadequate drainage............................................................................................. 15
III.2.10. Deterioration of expansion joints and bearings ................................................. 15

IV. REHABILITATION ACTIONS ............................................................................................ 17


IV.1. Methodologies for selecting rehabilitation actions [1] ............................................... 17
IV.2. Inspection, investigation and diagnosis.................................................................... 19
IV.2.1. Inspection .............................................................................................................19
IV.2.2. Investigation ......................................................................................................... 21
IV.2.3. Diagnosis..............................................................................................................21
IV.3. Rehabilitation ...........................................................................................................21

V. SURVEY ON REHABILITATION ACTIONS ...................................................................... 37


V.1. Questionnaires............................................................................................................. 37
V.1.1. Preliminary questionnaire ..................................................................................... 37
V.1.2. Follow-up questionnaire ....................................................................................... 41
V.2. Examples of rehabilitation actions ............................................................................... 43
V.3. Interference to Traffic during Rehabilitation Work...................................................... 133
V.4. Necessary research and development ...................................................................... 133
V.5. Comments on survey results ..................................................................................... 137

VI. SUMMARY - REHABILITATION ACTIONS.................................................................... 139

REFERENCES ........................................................................................................................ 143

PIARC . 3 . 11.15.B - 2005


I. INTRODUCTION
L’“Étude sur les actions de réhabilitation des ponts en béton” est l’un des sous-thèmes
du sujet “Etat des ponts et structures” étudié dans le cadre des activités du comité C11
pendant la période 2000 à 2003. L’objet de ce sous-thème est de fournir aux ingénieurs
ouvrages d’art des exemples pratiques et instructifs de ces méthodes.

Le présent rapport a été préparé par un groupe de travail, sous la direction du comité
C11 de l’AIPCR - Ponts et autres ouvrages routiers.

Le groupe de travail a établi un questionnaire préliminaire puis un questionnaire détaillé


en vue de préciser les méthodes les plus récentes appliquées par les pays membres du
C11 pour la réhabilitation des ponts en béton. Ces enquêtes ont été effectuées en
2001.

Comme suite à la décision prise par le comité, le groupe de travail a concentré ses
efforts sur la réhabilitation des ponts en béton car ils sont globalement plus répandus
que les ponts métalliques ou autres types de ponts.

Les auteurs sont les membres du groupe de travail du comité japonais PIARC/C11.

Mr. Ikuo HARAZAKI (Japon) : Pilote du sous-chapitre


Mr. Takashi YAMANE (Japon)
Dr. Hiroshi SATO (Japon)
Dr. Takashi NOSE (Japon)
Mr. Nobuhiko TAKAGI (Japon)

II. DOMAINE CONCERNÉ


Le présent rapport concerne :

• les principaux types de dommages et défauts dans les composants des ponts en
béton, ainsi que leurs causes (Chapitre 3) ;
• les actions générales de réhabilitation (Chapitre 4) ;
• les pratiques courantes pour une réhabilitation efficace des ponts (Chapitre 5).

Les dommages causés par des événements accidentels, tels que séismes, collision et
feu, sont traités par des méthodes complètement différentes et n'ont donc pas été
inclus dans le cadre de ce travail.

AIPCR . 4 . 11.15.B - 2005


I. INTRODUCTION
“A Survey on Rehabilitation Actions of Concrete Bridges” is one of the sub-topics of the
study topic “Bridge and Structure Conditions” in the activities of the C11 committee
during the 2000-2003 period. The objective of this sub-topic is to provide bridge
engineers with practical, informative examples of these methods.

This report has been prepared by a working group under the leadership of the PIARC
Committee on Road Bridges and Other Structures (C11).

The working group developed preliminary and follow-up questionnaires to clarify the
latest measures being used by C11 member countries to rehabilitate concrete bridges.
The surveys were carried out in 2001.

Following a decision by the committee, the group focused on rehabilitation of concrete


bridges because these are more widespread globally than steel or other types of
bridges.

The authors are the working group members of Japanese PIARC/C11 committee:

Mr. Ikuo HARAZAKI (Japan):Subtopic leader


Mr. Takashi YAMANE (Japan)
Dr. Hiroshi SATO (Japan)
Mr. Takashi NOSE (Japan)
Mr. Nobuhiko TAKAGI (Japan)

II. SCOPE
This report covers:

• principal types of damage and defects in concrete bridge components, as well as


their causes (Chapter 3);
• general rehabilitation actions (Chapter 4);
• current practice for effective bridge rehabilitation (Chapter 5).

Damages caused by accidental events such as earthquake, collision and fire are
managed in completely different ways and so were not covered in this work.

PIARC . 5 . 11.15.B - 2005


III. DOMMAGES ET CAUSES
Ce chapitre passe en revue les dommages les plus courants, leurs mécanismes et leurs
causes. Il est destiné à aider les lecteurs non familiarisés avec les structures en béton à
comprendre plus aisément le chapitre 5 (Résultats de l’étude des actions de
réhabilitation).

III.1. Dommages sur les structures en béton


Les deux paragraphes suivants décrivent les types courants de dommages dans les
ponts en béton et leurs causes. Les dommages sont généralement classés de la
manière suivante :

• fissuration,
• éclatement,
• corrosion des armatures,
• flèches,
• déformation.

III.1.1. Fissuration
Le béton est par nature un matériau fragile et donc les structures en béton armé sont
destinées à subir la fissuration. Les techniques actuelles n’assurent pas une prévention
complète de la fissuration. Cependant, tous les types de fissuration du béton ne posent
pas problème ; certains sont nuisibles aux structures mais d'autres non. Les fissurations
préjudiciables incluent celles qui provoquent des infiltrations d’eau dues à la fissuration
dans tout l’élément, une déformation excessive, des inquiétudes par rapport à l’aspect
esthétique et des dommages à la durabilité de la structure.

La fissuration peut être classée en fonction des phénomènes et des causes comme
suit.

Phénomènes
• fissuration suite à la corrosion des
armatures en raison de l’augmentation de
la corrosion des armatures ;
• fissuration avant la corrosion des armatures
induisant la corrosion des armatures ;
• fissuration représentant la détérioration du
béton.

Causes
• fissuration due aux problèmes de matériau,
• fissuration anormale due à des problèmes
de structure,
• fissuration due au retrait du béton.
Figure 3.1 - Fissures dans le béton

AIPCR . 6 . 11.15.B - 2005


III. DAMAGES AND CAUSES
This chapter reviews the most common damages and their mechanisms and influences.
The chapter will help readers who are not familiar with concrete structures to
understand Chapter 5 (survey results of rehabilitation actions).

III.1. Damage to concrete structures


The following two sections describe the common types of damage in concrete bridges
and their causes. Damages are generally categorized as follows:

• cracking,
• spalling,
• corrosion of reinforcing steel,
• deflection,
• deformation.

III.1.1. Cracking
Concrete is by nature a brittle material, so reinforced concrete structures are destined to
suffer cracking. Cracking cannot be prevented completely with present techniques. Not
all types of concrete cracking, however, pose problems; some are detrimental to
structures but others are not. Damaging cracking includes those types that cause water
leakage due to cracking throughout the member, excessive deflection, aesthetic
concerns and damage to the durability of the structure.

Cracking can be categorized by phenomenon and causes as follows.

Phenomenon
• cracking after reinforcement corrosion
owing to the increase of corrosion of
reinforcement;
• cracking before reinforcement corrosion
that induces the corrosion of reinforcement;
• cracking representing the deterioration of
concrete.

Causes
• cracking due to material problems,
• abnormal cracking due to structural
problems,
• cracking due to shrinkage. Figure 3.1 - Cracks in concrete

PIARC . 7 . 11.15.B - 2005


III.1.2. Éclatement
Eclatement veut dire le détachement d’écailles de béton due à l’accroissement de
l’éclatement ou de l’écaillage. La séparation des écailles en béton entraîne non
seulement des dommages dans la structure mais aussi mène à un niveau de sécurité
inacceptablement bas pour les tiers.

Figure 3.2 - Corrosion des armatures après éclatement Figure 3.3 - Corrosion des armatures après éclatement

III.1.3. Corrosion des armatures


Les armatures se corrodent soit à l’endroit où la fissuration entraîne la corrosion des
armatures (fissuration avant corrosion des armatures), soit à l’endroit où la
carbonatation ou l’attaque par les sels corrodent les armatures, ce qui cause alors la
fissuration après la corrosion des armatures.

Durant le processus de détérioration par fissuration après corrosion des armatures par
carbonatation ou par attaque de sels, des fissures apparaissent dans le béton
d’enrobage en même temps que la corrosion des armatures progresse (gonflement dû
à la corrosion) et le béton d’enrobage éclate rapidement.

L’apparition d’une fissuration induite par la corrosion dans le béton d’enrobage le long
des armatures est considérée comme la limite de détérioration pour la fissuration due à
la corrosion des armatures.

Dans le cas de structures précontraintes, l’acier de précontrainte, quand il se corrode,


devient vulnérable à la rupture car il est sous tension, et la durabilité de la structure est
ainsi sévèrement affectée.

Une insuffisance d’injection ou un coulis d’injection de faible qualité peut causer une
dépassivation de l’acier de précontrainte, et menacer la sécurité des tiers.

III.1.4. Flèches
Des flèches apparaissent à cause d’un chargement excessif, de la détérioration ou
d’autres effets. Une flèche excessive peut-être un signe de détérioration du hourdis par
fatigue sous le chargement répétitif des roues.
AIPCR . 8 . 11.15.B - 2005
III.1.2. Spalling
Spalling means the breaking away of concrete flakes due to the increase of pop-out or
scaling. Separation of concrete flakes not only damages the structure but also leads to
an unacceptably low level of safety for third parties.

Figure 3.2 - Steel corrosion after spalling

Figure 3.3 - Steel corrosion after spalling

III.1.3. Corrosion of reinforcing steel


Reinforcing steel corrodes either where cracking induces the corrosion of reinforcing
steel (cracking before reinforcement corrosion) or where carbonation or salt damage
corrodes reinforcing steel, which then causes cracking after reinforcement corrosion.

In the course of deterioration due to cracking after reinforcement corrosion, carbonation


or salt damage corrosion of reinforcement, cracking occurs in the concrete cover as the
reinforcement corrosion progresses (swelling due to corrosion), and the concrete cover
soon spalls.

The point when corrosion-induced cracking occurs along the reinforcement in the
concrete cover is considered the deterioration limit for the cracking caused by
reinforcement corrosion.

When it corrodes, the prestressing steel becomes vulnerable to fracture because it has
been prestressed, and so the durability of the structure is severely affected.

Insufficient grouting or poor quality grout may cause the prestressing steel to stick out,
and threaten the safety of third parties.

III.1.4. Deflection
Deflection occurs due to excessive loading, deterioration of the structure, or other
reasons. Excessive deflection could be a sign of deck slab deterioration by fatigue
under repetitive wheel loading.

PIARC . 9 . 11.15.B - 2005


III.1.5. Déformations
Il y a deux types de déformation :

• les déformations induites par des forces extérieures agissant sur le béton de la
structure ;
• les déformations dues au retrait, au fluage du béton ou au changement de
température.

Les déformations des structures en béton induisent généralement de la fissuration.

III.2. Causes

III.2.1. Attaque par les sels/chlorures


L’attaque par les sels/chlorures est un phénomène où la corrosion des éléments en
acier dans le béton est accélérée par la présence d’ions chlorure ; ceci mène à la
fissuration et à l’écaillage du béton, dus au gonflement des produits corrodés, à la
réduction de la section des aciers, et finalement à des performances dégradées de la
structure. Les ions chlorures qui accélèrent la détérioration proviennent soit initialement
des matériaux de construction, soit plus fréquemment de l’environnement extérieur.

La présence de sels dès l’origine peut être due à l’utilisation d’un sable de mer
insuffisamment lavé ou du chlorure de sodium utilisé comme accélérateur du
durcissement du béton. Les sels apportés provenant de l’extérieur, peuvent avoir pour
origine le sel contenu dans les embruns maritimes ou l’utilisation de sels de
déverglaçage.

III.2.2. Gel/Dégel
Le dommage dû au gel/dégel est un phénomène où l’écaillage du béton d’enrobage, de
fines fissures et l’éclatement du béton apparaissent à cause de l’alternance répétitive
gel/dégel. La réduction de la section transversale du béton peut accélérer la corrosion
des aciers. La fine fissuration et l’écaillage, qui entraîne la détérioration de la pâte du
béton, a souvent lieu lorsque la qualité du béton est faible ou lorsque l’air est
insuffisamment entrainé. L’éclatement du béton se produit lorsque la qualité des
agrégats est faible.

III.2.3. Carbonatation
La carbonatation est causée par la pénétration du dioxyde de carbone de l’air dans le
béton. Ceci entraîne la disparition des couches passivantes au niveau des armatures et
la corrosion commence donc dans les surfaces d’acier exposées à l’oxygène et à
l’humidité.

AIPCR . 10 . 11.15.B - 2005


III.1.5. Deformation
There are two types of deformation:

• deformation induced by external force acting on the concrete structure,

• deformation caused by drying shrinkage, creep or temperature change.

Deformation of concrete structures generally induces cracking.

III.2. Causes

III.2.1. Salt/chloride attack


Salt/chloride attack is a phenomenon where the corrosion of steel members in concrete
is accelerated by the presence of chloride ions; this leads to cracking and scaling of
concrete due to the increased volume of corrosion products, reduction in steel cross
section, and finally degraded performance of the structure. The chloride ions that
accelerate deterioration are supplied either initially from construction materials, or more
frequently from the external environment.

Initially supplied salt includes sea sand that is not sufficiently washed and sodium
chloride as a cement hardening accelerator. Externally supplied salt includes airborne
salt in coastal areas and de-icing salts.

III.2.2. Freeze/thaw
Freeze/thaw damage is a phenomenon where cover scaling, fine cracking, and pop-out
of concrete occurs due to repetitive freezing and thawing. The reduction of concrete
cross section may accelerate the corrosion of steel members. Fine cracking and
scaling, which lead to the deterioration of concrete paste, often occur when concrete
quality is low or there is insufficient entrained air. Pop-out occurs when aggregate
quality is low.

III.2.3. Carbonation
Carbonation is caused by the penetration of carbon dioxide from the air into concrete.
As a result, passive-state coatings on internal steel members are removed, and
corrosion then proceeds in the steel surfaces exposed to oxygen and moisture.

PIARC . 11 . 11.15.B - 2005


III.2.4. Alcali-réaction
L’alcali réaction est un phénomène où des agrégats contenant des minerais de silice et
roche de carbonate réagissent avec les composants alcalins du ciment pour générer
des gels qui absorbent alors l’eau et gonflent, entraînant ainsi des fissurations
significatives du béton. Il y a deux types d’alcali réaction :

1. Alcali-Silicate réaction, qui est la plus courante au Japon,


2. Alcali-Roche Carbonate réaction.

Les agrégats qui réagissent avec les composants alcalins pour produire des gels sont
appelés agrégats réactifs.

III.2.5. Action des ions sulfate


La détérioration due à l’action des ions sulfate peut être due à des causes externes ou
internes.

Quand elle est due à des causes externes, la détérioration est un type d’érosion
chimique dans le béton. Lorsque le béton est exposé aux sulfates de sodium, de
calcium, de magnésium, etc., leur réaction avec le Ca(OH2) du ciment produit le gypse,
et la réaction du gypse avec C3A génère l’ettringite, provoquant un gonflement
significatif conduisant à la détérioration du béton. Ce problème ne se manifeste que
dans des environnements particuliers tels que dans les installations chimiques, les
installations d’eau usées, ou dans les sols pollués.

Quand elle est due à des causes internes, les dommages visibles sont similaires à ceux
créés par l’alcali-réaction.

III.2.6. Mauvaise exécution


Mauvaise exécution veut dire défauts initiaux causés par des travaux de construction
inappropriés. Les défauts initiaux peuvent accélérer l’attaque par les sels et la
carbonatation. Les exemples typiques de mauvaise exécution comprennent :

• enrobage des aciers insuffisant ;


• nids de cailloux : parties poreuses où de gros agrégats sont concentrés à cause de
ségrégation ou d’insuffisance de compacité lors de la mise en place du béton. Ces
zones augmentent la pénétration du dioxyde de carbone et de l’eau, et entraînent
une corrosion précoce des aciers, s’ils sont présents ;
joint sec : c’est une discontinuité formée dans le béton lorsqu’une première couche de
béton est mise en place puis une autre couche au contact de la précédente après une
période de temps excessive. Le béton est fragile tout au long du joint sec entraînant
une dégradation significative de la résistance, de la durabilité et de l’étanchéité des
structures ; injection des gaines : Une injection incomplète et l’existence d’une cavité
dans la gaine peut éventuellement entraîner l’infiltration d’eau et finalement la corrosion
et la perte des aciers de précontrainte.

AIPCR . 12 . 11.15.B - 2005


III.2.4. Alkali-aggregate reaction
The alkali-aggregate reaction is a phenomenon where aggregate containing silica
minerals and carbonate rock reacts with alkali components in cement to generate gel,
which then absorbs water and expands so that significant cracking occurs in concrete.
There are two types of alkali-aggregate reaction:

1. alkali-silica reaction, which is the most common in Japan,


2. alkali-carbonate rock reaction.

The aggregate that reacts with alkali components to generate gel is called reactive
aggregate.

III.2.5. Sulfate deterioration


Sulfate deterioration can be due to external causes or internal causes.

When due to external causes, the deterioration is a type of chemical erosion in


concrete. When concrete is exposed to sulfates of sodium, calcium, magnesium, etc.,
their reaction with Ca(OH2) in cement generates gypsum, and the reaction of gypsum
with C3A generates ettringite, causing significant expansion that leads to concrete
deterioration. This problem arises only in special environments such as chemical plants
and sewage facilities, or polluted soil.

When due to internal causes, the visible damages are similar to those caused by alkali
aggregate reaction.

III.2.6. Poor execution


Poor execution means initial defects caused by inappropriate construction work. Initial
defects may accelerate salt damage and carbonation. Typical examples of poor
execution include:

• insufficient covering of steel;


• rock pockets: Porous areas where coarse aggregate is concentrated due to
segregation or insufficient compaction during concrete placement. These areas
increase the penetration of carbon dioxide and water and lead to early corrosion of
steel members, if present;
• cold joints: A discontinuity formed in concrete when a layer of concrete is placed
and another layer is placed next to it after an excessive period of time. Concrete is
fragile along cold joints, causing significant degradation of the strength, durability,
and watertightness of structures;

• duct grouting: Incomplete grouting and existence of a cavity in the duct eventually
lead to water intrusion and ultimately to corrosion and loss of prestressing steel.

PIARC . 13 . 11.15.B - 2005


III.2.7. Excès de chargement
Quand une structure subit un chargement au-delà de sa charge de dimensionnement,
des fissures de flexion et de cisaillement se produisent, conduisant à une accélération
de la corrosion des aciers et à d’autres types de dommages.

III.2.8. Fatigue
La fatigue est un phénomène où les fissures qui se sont développées dans le béton ou
les armatures sous l’effet d’un chargement répété conduit à un écaillage du béton
d’enrobage et à la rupture de l’acier. La rupture par fatigue peut apparaître si des
charges excessives sont appliquées répétitivement. Un exemple est l’affaissement
d’une dalle en béton armé dû au chargement répétitif des roues sur un pont.

III.2.9. Défauts de drainage


Un système de drainage inadéquat est susceptible de limiter sévèrement la durée de
vie d’un tablier en béton à cause des détériorations provoquées notamment par les
écoulements d’eau contenant des sels de déverglaçage corrosifs.

III.2.10. Détérioration des joints de dilatation et des appareils d’appui


Les détériorations des joints de dilatation et des appareils d’appui sont des problèmes
courants et coûteux, et il est important de conserver les joints et les appareils d’appui
libres de saletés, de débris et d’humidité excessive. La détérioration est causée par les
fuites ou par un mauvais drainage.

AIPCR . 14 . 11.15.B - 2005


III.2.7. Overloading
When a structure is loaded in excess of its design load, flexural and shear cracks are
generated, leading to acceleration of steel corrosion and other types of damage.

III.2.8. Fatigue
Fatigue is a phenomenon where cracks that have developed in concrete or
reinforcement by repetitive loading lead to cover scaling and steel failure. Fatigue failure
may occur if excessive loads are applied repetitively. An example is the depression of a
reinforced concrete slab by repetitive wheel loads on a bridge.

III.2.9. Inadequate drainage


An inadequate drainage system can severely limit the lifespan of a concrete deck due to
deterioration caused by leakage of corrosive deicing agent mainly.

III.2.10. Deterioration of expansion joints and bearings


Deterioration of expansion joints and bearings are common, costly problems, and it is
important to keep the joints and bearings free of dirt, debris and excessive moisture.
The deterioration is caused by leakage or poor drainage.

PIARC . 15 . 11.15.B - 2005


IV. MESURES DE RÉHABILITATION
Ce chapitre présente les mesures typiques de réhabilitation pour les ponts en béton.
Comme le précédent, il est aussi destiné à aider également les lecteurs non familiarisés
avec les structures en béton à comprendre plus facilement le chapitre 5 (Etude sur les
mesures de réhabilitation).

IV.1. Méthodologies pour le choix des mesures de réhabilitation [1]


Si une inspection révèle la nécessité d’envisager des mesures de réparation, il est
recommandé aux maîtres d’ouvrage de respecter une démarche comportant des étapes
de base comme indiqué Figure 4.1. Les causes et mécanismes des dommages dans un
cas particulier doivent être identifiés, puis la stratégie optimale imaginée comme suit :

1. évaluer la condition du pont : Inspection, investigation détaillée, diagnostic, tests


spéciaux et re-calcul éventuel pour une sélection appropriée des stratégies de
réhabilitation ;
2. déterminer le type, le taux et l’étendue des dommages et les causes, et évaluer la
performance structurelle due à la détérioration et aux dommages ;
3. identifier toutes les stratégies de réhabilitation pertinentes pour la future gestion de
la structure ;
4. prédire le développement des dommages pour chaque stratégie afin d’estimer les
coûts futurs ;
5. calculer le coût et le bénéfice pour chaque stratégie ;
6. déterminer la stratégie ou l’ensemble de stratégies qui nécessite le minimum
d’investissement pour la durée de vie estimée de la structure (une analyse
appropriée du coût du cycle de vie). Une revalorisation ou un déclassement de la
structure peut être également considéré ;
7. définir les exigences pour les futures inspections et maintenances.

En général, afin de planifier la stratégie optimale de réhabilitation, les conditions


présentes et futures doivent être toutes deux déterminées. En comparant la rentabilité
au cours de tout le cycle de vie, les actions optimales pour toutes les conditions
peuvent être déterminées. A savoir, la minimisation du coût du cycle de vie produit la
stratégie de réhabilitation optimale et un ensemble de mesures. L'analyse peut être
prolongée en incluant les coûts des usagers de la route.

Non seulement l’analyse au niveau du projet, mais aussi une planification stratégique
au niveau du réseau comportant l’allocation de ressources sont nécessaires pour une
plus large perspective.

L’expérience de la Suisse dans les résultats de l’enquête a montré que :

• des aspects comme ceux de la construction sous les conditions de trafic,


l’accessibilité aux endroits endommagés, la faisabilité et les risques impliqués dans
l’exécution de travaux de réhabilitation, les coûts, les périodes de construction, et
ainsi de suite doivent être considérés dans l’évaluation ;
• le remplacement d’un composant structurel peut être une solution économique en
comparaison avec des travaux de réhabilitation compliqués.

AIPCR . 16 . 11.15.B - 2005


IV. REHABILITATION ACTIONS
This chapter reviews typical rehabilitation actions for concrete bridges. The chapter will
also help readers who are not familiar with concrete structures to understand Chapter 5
(survey results of rehabilitation actions).

IV.1. Methodologies for selecting rehabilitation actions [1]


If an inspection indicates that remedial measures need to be taken, there are several
basic steps bridge owners can take to rehabilitate a bridge structure as shown in Figure
4.1. The causes and mechanism of damage in a particular case must be identified, then
the optimal strategy devised as follows:

1. assess the bridge condition: inspection, detailed investigation, diagnosis, special


tests and re-calculations for appropriate selection of rehabilitation strategies;

2. determine the type, rate and extent of damage and cause, and assess the structural
performance due to deterioration and damage;
3. identify all relevant rehabilitation strategies for future management of the structure;

4. predict the development of damage for each strategy in order to estimate future
cost;
5. calculate the cost and benefit for each strategy;
6. determine the strategy or set of strategies that requires the minimum investment for
the expected life of the structure (an appropriate life-cycle cost analysis). Upgrading
or downgrading of the structure may also be considered;

7. define future inspection and maintenance requirements.

Generally, in order to plan the optimum rehabilitation strategy, both the present and
future conditions must be determined. By comparing the cost-effectiveness over the
whole life-cycle, optimum actions for all conditions can be found. Namely, minimizing
the life-cycle cost produces the optimal rehabilitation strategy and a set of actions. The
analysis can be extended by including road user costs.

Not only project level analysis but also strategic planning at the network level involving
resource allocation, is necessary from a broader perspective.

The experience of Switzerland in the survey results showed that:

• aspects such as construction under traffic conditions, accessibility to places of


damage, the feasibility and risks involved in executing rehabilitation measures,
costs, construction periods, and so forth must be considered in the assessment.

• the replacement of a structural component can be an economic solution in


comparison to complicated rehabilitation works.

PIARC . 17 . 11.15.B - 2005


Evaluation des exigences de performance structurelle

• pré-diagnostic par inspection visuelle pour identifier les défauts et


leurs causes (problème de matériau ou structurel)
• diagnostic basé sur des tests spéciaux et investigations pour
déterminer les causes, l’étendue et l’évolution des dommages, la
capacité de chargement, le classement

Identifier toutes les stratégies de réhabilitation pertinentes


et choisir l’option

• ne rien faire pour le moment et contrôler,


• refaire l’analyse de la capacité structurale,
• empêcher ou réduire les autres détériorations,
• améliorer, renforcer ou remettre à neuf tout ou partie,
• reconstruire tout ou partie,
• démolir tout ou parties.

Identifier le principe de réhabilitation convenable


aux options de réhabilitation

• protection de surface,
• réhabilitation,
• renforcement structurel.

Choisir
• une méthode de réhabilitation,
• les matériaux à utiliser.

Présenter les exigences de future inspection et de maintenance

Figure 4.1 - Organigramme pour les mesures de réhabilitation

IV.2. Inspection, investigation et diagnostic

La détérioration des structures en béton peut être évaluée à partir des fissures de
surface et de l’écaillage, de l’exposition des armatures, chaux libre, eau rouillée, et
décoloration. L’inspection visuelle et l’écoute du son émis sont les méthodes
d’inspection les plus couramment utilisées.

Il est important d’enregistrer précisément l’emplacement et l’étendue des dommages


sur le site et de bien observer les détails structuraux sans idées préconçues. Les
fissures doivent être relevées en mesurant précisément leur emplacement et direction,
leur ouverture et longueur à l’aide d’un fissuromètre et autres instruments, pour que
l’évolution de la fissuration puisse être évaluée lors de l’inspection suivante. Le travail
d’inspection, y compris l’enregistrement, doit être effectué par un inspecteur qualifié.

AIPCR . 18 . 11.15.B - 2005


Assessment of structural performance requirement

• pre-diagnosis by visual inspection to identify defects and their


causes (material or structural problem)
• diagnosis based on special test and investigations to determine
causes, extent and evolution of the damage, carrying capacity,
rating.

Identify all relevant rehabilitation strategies and choose option

• do nothing for now and monitor,


• re-analyse structural capacity,
• prevent or reduce further deterioration,
• improve, strengthen or refurbish all or part,
• reconstruct all or part,
• demolish all or part.

Identify principle of rehabilitation


appropriate to the rehabilitation options

• surface protection,
• rehabilitation,
• structural strengthening.

Choose
• a rehabilitation method,
• materials to be used.

Set out future inspection and maintenance requirements

Figure 4.1 - Flowchart for rehabilitation actions

IV.2. Inspection, investigation and diagnosis

IV.2.1. Inspection
The deterioration of concrete structures can be evaluated from surface cracks and
scaling, exposure of reinforcement, free lime, rusty water, and discoloration. Visual
inspection and sounding are the most commonly used methods of inspection.

It is important to record the location and extent of damage precisely in the field and
observe structural details without guesswork. Cracks need to be recorded by precisely
measuring their location and direction, width, and length with crack gauges and other
tools so that crack development can be evaluated during the next inspection. The
inspection work, including recording, must be conducted by a qualified inspector.

PIARC . 19 . 11.15.B - 2005


IV.2.1. Investigation
Si cela est jugé nécessaire à l’issue de l’inspection et du pré-diagnostic, des
investigations complémentaires seront menées pour identifier les causes des
dommages, évaluer la possibilité de développement ultérieur, et décider de la nécessité
et de l’étendue de la réhabilitation ou du renforcement.
La première étape est de juger la possibilité de développements ultérieurs en fonction
du type et de l’étendue des dommages. Si les dommages sont jugés affecter la capacité
portante, essais de chargement et autres tests seront menés pour mesurer les
déformations ou contraintes. Si les dommages sont jugés affecter la durabilité, des
éléments de surveillance seront sélectionnés en fonction des causes déduites des
information disponibles.

IV.2.2. Diagnostic
Les désordres sont diagnostiqués en se basant sur les résultats de l’inspection et
classés dans des catégories telles que ‘Mesures urgentes nécessaires’, ‘Etude détaillée
nécessaire pour déterminer si une réparation est nécessaire’ et ‘Pas de mesures
nécessaires’.
Il est de bonne pratique d’établir des critères pour assurer un jugement objectif. Il est
particulièrement important de construire une base de donnée des désordres survenus
et de former les ingénieurs chargés de réaliser les inspections et de formuler des
jugements. A noter que l’état des structures en béton peut varier, et que les désordres
internes peuvent être sévères alors que les désordres apparents visibles en surface
sont mineurs.

IV.3. Réhabilitation
IV.3.1. Méthodes de réhabilitation
La réhabilitation nécessite le choix et la combinaison de méthodes adaptées selon la
nature et l’étendue des désordres. Le béton dégradé doit être éliminé.
Des exemples de méthodes représentatives de la réhabilitation sont :
• réparation de fissures : Améliorant l’étanchéité et la durabilité des zones fissurées
(Méthodes pouvant être utilisées : traitement de surface*, injection, remplissage,
imperméabilisation) ;
La fissuration est causée par presque tous les facteurs qui causent la dégradation
du béton. Les diverses méthodes de réparation de fissures figurent au tableau 4.1.
Une méthode adaptée doit être sélectionnée selon l’objectif (étanchéité ou
durabilité), l’état et l’origine de la fissuration et l’ouverture de fissure.
• réparation de surface (reconstitution de la section transversale) : reconstitution du
béton de la section transversale
(Méthodes pouvant être utilisées : hydrodémolition + reconstitution du béton,
imperméabilisation) ;
L’objectif de la réparation de surface est le remplacement du béton détérioré ou la
récupération de la surface de béton enlevée, qui est carbonatée ou qui contient des
ions chlorures.
L’organigramme de cette réhabilitation est donné en Figure 4.2.
• Autres
(Méthodes pouvant être utilisées : protection cathodique, précontrainte externe)

*
Les éléments soulignés sont expliqués dans les paragraphes qui suivent
AIPCR . 20 . 11.15.B - 2005
IV.2.2. Investigation
If judged necessary through inspection and diagnosis, investigations will be carried out
to identify the causes of damage, evaluate the possibility of further development, and
decide the necessity and extent of rehabilitation and reinforcement.

The first step is to judge the possibility of further development according to the type and
extent of damage. If the damage is judged to affect the loading capacity, loading and
other tests will be carried out to measure stress. If the damage is judged to affect the
durability, survey items will be selected according to the causes inferred from available
information.

IV.2.3. Diagnosis
The states of damage are diagnosed based on the inspection results and classified into
such categories as "urgent measure required," "detailed survey required to determine
whether repair is needed," and "no measure required."

It is good practice to set up criteria to ensure an objective judgment. It is particularly


important to build up a database of damage incidents and to train engineers who can
make inspection and judgment. Note that the state of concrete structures may vary, and
that internal damage may be severe even if surface damage is minor.

IV.3. Rehabilitation
Rehabilitation requires the selection and combination of appropriate methods according
to the type and extent of damage. The deteriorated concrete must be removed.
Representative rehabilitation methods are:
• crack repair: improving the waterproofness and durability of cracked areas
(Possible methods to be used: surface treatment*, injection, filling, waterproofing);

Cracking is caused by almost all of the factors that cause deterioration of concrete.
The various crack repair methods are shown in Table 4.1. An appropriate method
should be selected according to the purpose (waterproofness or durability), state
and cause of cracking, and crack width.
• surface repair (Cross-sectional restoration): restoring concrete cross-sectional area

(Possible methods to be used: water jetting + concrete restoration, waterproofing)

The purpose of surface repair is the replacement of the deteriorated concrete or


recover the removed concrete surface that is carbonated or contains chloride ion.

The flow of this rehabilitation is shown in Figure 4.2).


• Others
(Possible methods to be used: cathodic protection, external post-tensioning)

PIARC . 21 . 11.15.B - 2005


Figure 4.2 - Méthodes de réhabilitation typiques pour les structures en béton [2]

Structures en béton dégradées ou en cours de dégradation

Enlèvement des zones de béton


Saignée en forme de U ou V défectueux
dans la zone fissurée du béton

Enlèvement de la rouille
des armatures
Injection
dans les fissures
Protection contre la rouille
ou remplacement des
armatures

Traitement des zones de béton saines (enduit alcalin, etc.)


Remplissage

Restauration de la section transversale

Peinture de surface
Couche de protection sur le béton
(préparation de surface, protection, finition, esthétique)

MÉTHODE DE RÉPARATION MÉTHODE DE RESTAURATION MÉTHODE D'ENDUIT


DES FISSURES DE LA SECTION TRANSVERSALE DE SURFACE

AIPCR . 22 . 11.15.B - 2005


Figure 4.2 - Typical rehabilitation methods for concrete structures [2]

Reinforced concrete structures that have been deteriorated or are under deteriorating conditions

Removal of faulty concrete areas


U or V shape cuts
in craked concrete areas

Rust removal
from reinforcement
Injection
into cracks
Rustproofing or replacement
of reinforcement

Treatment of sound concrete areas (alkaline coating, etc.)


Filling

Cross-sectional restoration

Surface painting
Protective coating on concrete
(surface preparation, protection, finish, aesthetics)

CRACK REPAIR METHOD CROSS-SECTIONAL RESTORATION SURFACE COATING METHOD


METHOD

PIARC . 23 . 11.15.B - 2005


Tableau 4.1 Classification des méthodes de réparation [2]

Méthodes de réparation
Ouverture
But Etat et cause de la fissuration des fissures Autres méthodes
Traitement
(mm) de surface
Injection Remplissage Imperméabilisation
Autres
pénétrante

Petite variation dans l’ouverture 0.2 ou moins *** * ***


des fissures *
Armatures 0.2~1 *** ***
Etanchéité
non corrodées *
Grande variation dans l’ouverture 0.2 ou moins * *** ?
des fissures *
0.2~1 *** ***
0.2 ou moins *** * *
Petite variation dans l’ouverture
des fissures
0.2~1 * *** ***

Armatures 1 ou plus * ***


non corrodées
0.2 ou moins * * *
Durabilité Grande variation dans l’ouverture
des fissures
0.2~1 * *** ***
1 ou plus * ***
Corrosion
des armatures
- ***
Attaque
par les sels
- **
Agrégats réactifs - **

*1. En cas de largeur de fissure de 3 mm ou plus, le renforcement de la résistance structurelle est effectué en plus des méthodes de
réparation décrites ici car les défauts structuraux sont souvent associés.
*2*** : méthode adaptée ; * : méthode adaptée selon la situation ; ** méthode à l’étude ou besoins spécifiques.

AIPCR . 24 . 11.15.B - 2005


Table 4.1 - Classification of crack repair methods [2]
Repair method
Crack width Other methods
Purpose State and cause of cracking Surface
(mm) Injection Filling Penetrative
treatment Other
waterproofing
0.2 or less *** * ***
Small variation in crack width
0.2~1 * *** ***
Waterproof Reinforcement is
ness not corroded *
0.2 or less * *** ?
Large variation in crack width
0.2~1 * *** ***
0.2 or less *** * *
Small variation in crack width 0.2~1 * *** ***

Reinforcement is 1 or more * ***


not corroded
0.2 or less * * *

Durability Large variation in crack width 0.2~1 * *** ***


1 or more * ***
Reinforcement
corrosion
- ***
Salt damage - **
Reactive
aggregate
- **
*1 In the cases where crack widths are 3.0 mm or more, reinforcement of structural strength is carried out in addition to the repair methods described here because
structural defects are often associated.
*2 ***: Appropriate method; *: Method appropriate depending on the situation; **: Method under study or Specific requirements

PIARC . 25 . 11.15.B - 2005


La fissuration est causée par presque tous les facteurs qui causent la dégradation du
béton. Les diverses méthodes de réparation des fissures sont données dans le
tableau 4.1. Une méthode appropriée doit être choisie selon l’objectif (étanchéité ou
durabilité), l’état et la cause de la fissuration, et l’ouverture de fissure.

Traitement de Surface

Cas N° 7, 8, 9, 12, 19, 20


(Le N° du cas indique le numéro du cas dans les exemples du Chapitre 5)

a. Revêtement de surface
L’objectif du revêtement de surface est d’arrêter la progression de la dégradation et
d’améliorer la durabilité des structures en béton par application sur les parements de
béton d’un revêtement à base de résine et de ciment-polymère en vue de protéger le
béton contre la pénétration de l’eau, du dioxyde de carbone, de l’oxygène, du sel, etc.
La procédure de réparation des fissures par un revêtement de surface est présentée
dans la figure 4.3. La performance dépend de l’origine des dégradations et désordres,
aussi bien que des conditions environnementales de l’ouvrage. Une bonne adhérence
au béton existant, une élasticité suffisante pour suivre les variations de l’ouverture de
fissure, une alcali résistance et une résistance aux conditions climatiques sont
généralement requises en plus de la capacité de protection.

b. Peinture de la surface
La peinture de surface est une méthode de réparation qui implique de faire appel à
matériau de revêtement ou de remplissage de joint suffisamment souple pour suivre les
fissures fines d’ouverture de 0.2 mm ou moins. Il est possible de traiter soit seulement
la zone fissurée, soit la surface entière. Les matériaux, procédures et précautions
utilisées pour la peinture de la surface sont similaires à ceux de la méthode de
revêtement de surface.

Injection

Cas N° 11, 16, 20, 21

En plus de l’amélioration de l’étanchéité et de la durabilité, cette méthode est capable


d’intégrer les parties réparées avec la structure principale en utilisant des matériaux
appropriés, et est utilisée pour la réparation des fissures dans les structures en béton.
La procédure de réparation par injection est donnée en figure 4.4.

La méthode de l’injection est caractérisée par les éléments suivants :

• la quantité d’injection peut être contrôlée,


• l’injection est possible même si l’ouverture des fissures est petite.

Les matériaux d’injection incluent les systèmes de résine organique comme par
exemple résine époxy et acrylique, ciment et produits ciment-polymère.

AIPCR . 26 . 11.15.B - 2005


Cracking is caused by almost all of the factors that cause deterioration of concrete. The
various crack repair methods are shown in Table 4.1. An appropriate method should be
selected according to the purpose (waterproofness or durability), state and cause of
cracking, and crack width.

Surface treatment

Case No. 7, 8, 9, 12, 19, 20


(Case No. indicates the case number in the examples in Chapter 5)

a. Surface coating
The purpose of surface coating is to stop the progress of deterioration and to improve
the durability of concrete structures by coating concrete surfaces with resin and
polymer-cement materials to shield the concrete from water, carbon dioxide, oxygen,
salt, etc.
The procedure for repairing cracks by surface coating is shown in Figure 4.3. The
performance depends on the causes of deterioration and damage as well as the
environmental conditions of construction. Good adherence to the existing concrete,
elasticity to follow fluctuations in crack width, alkali resistance, and weather resistance
are generally required in addition to shielding capability.

b. Surface painting
Surface painting is a repair method that involves painting a coating material or joint filler
with enough elasticity to follow fine cracks having widths of 0.2 mm or less. Either only
the cracked area or the entire surface can be treated. The materials, procedures, and
precautions used in surface painting are similar to those in the surface coating method.

Injection

Case No. 11, 16, 20, 21

In addition to improving waterproofness and durability, this method is capable of


integrating repaired parts with the main structure by using appropriate materials, and is
used for repairing cracks in general concrete structures. The repair procedure by
injection is shown in Figure 4.4.

The injection method is characterized as follows:

• the amount of injection can be controlled,


• injection is possible even when the crack width is small.

Injection materials include organic resin systems such as epoxy and acrylic resin,
cement, and polymer-cement products.

PIARC . 27 . 11.15.B - 2005


Figure 4.3 - Procédure de recouvrement Figure 4.4 - Procédure pour la réparation des fissures par injection [3]

Début
Début

Nettoyer la zone des fissures


Nettoyage
de la zone de fissures

Installer
Application de la couche primaire les conduites

Application Étancher la zone


Installer les conduites
de la couche de recouvrement d'injection
d'injection
Matériau de recouvrement
Matériau
de recouvrement Matériau coupé
Étancher la surface de la zone fissurée

Fissures Fissures Injection

Cure
Enlever les conduites

Fin
Enlever les matériaux
d'étanchement

Fin

AIPCR . 28 . 11.15.B - 2005


Figure 4.3 - Procedure of surface coating [3] Figure 4.4 - Procedure of crack repair by injection [3]

Start Start

Clean the crack area Clean the crack area

Apply primer
Install
pipes

Apply coating
YES
Seal the injection
Set injection pipes area
Coating material
Coating material
Trimmed material

Seal the crack area surface

Cracks Cracks
Injection

Curing

Remove pipes

End
Remove sealing material

End

PIARC . 29 . 11.15.B - 2005


Remplissage
Le remplissage est adapté pour la réparation de fissures ayant des ouvertures de 0.5
mm ou plus. Des saignées créées dans le béton tout au long des fissures sont remplies
par des matériaux de réparation. La procédure générale de réparation par remplissage
est donnée en figure 4.5.
Début

a. Pas de corrosion des armatures


Créer une saignée en forme de U ou Saignée U- ou V- le long des fissures
de V le long d’une fissure et remplir Environ 10 mm Environ 10 mm

ensuite la saignée avec un matériau de


réparation.

b. Corrosion des armatures


La carbonatation et la pénétration des
sels sont des causes possibles de la
corrosion des armatures. Purger le
béton jusqu’au niveau de la partie Nettoyage
inférieure de l’armature corrodée, bien
Appliquer la peinture de fond
éliminer la rouille de l’armature,
appliquer un produit de passivation sur Insérer les matériaux de fond
la barre et ensuite réparer la partie
Remplir avec des matériaux
purgée en utilisant un mortier ciment- de réparation
polymère ou autres matériaux de
réparation pour la reconstitution de la Appliquer la
Mortier ciment polymère
ou mortier de résine
section transversale. peinture de fond

Séchage

Fin
Figure 4.5 - Procédure de remplissage avec saignée
en U et V [3]

Couche de Recouvrement
Cas N° 11, 12, 19, 20

L’application d’une couche de recouvrement peut-être utilisée pour améliorer le


drainage, la capacité de charge portante, ou autres fonctions. La méthode d’application
d’une couche de recouvrement répond aussi aux problèmes de détérioration de la
surface porteuse. Les couches de recouvrement peuvent être réalisées avec des
matériaux différents pour former diverses épaisseurs.

Imperméabilisation
Cas N° 2, 4, 7, 8, 9, 11, 12, 14, 17, 19, 20, 21

Quand la dalle du tablier n’a pas été protégée contre la pénétration de l’eau, le béton
peut se dégrader alors que la surface d’usure est encore en bon état. Une chape
d’étanchéité est constituée d’une couche préformée de matériaux étanches qui, une fois
combinés avec une couche primaire, adhère à la surface du béton, le protégeant ainsi
de la pénétration d’eau.

Par rapport à l’inspection, les chapes d’étanchéité peuvent dissimuler les dégradations
éventuelles du hourdis sous la membrane.
AIPCR . 30 . 11.15.B - 2005
Filling
Filling is suitable for repairing cracks having widths of 0.5 mm or more. Cuttings created
in concrete along cracks are filled with repair material. The general procedure of repair
by filling is shown in Figure 4.5.

Start
a. No corrosion of reinforcement
Create a U- or V-shaped cut along a U-orV-cutting along the crack
crack and then fill the cut with a repair about 10mm about 10mm

material.

b. Corrosion of reinforcement
Carbonation and salt damage are
possible causes of reinforcement
corrosion. Chip the concrete down to Cleaning
the underside of the corroded bar,
remove rust thoroughly from the bar, Apply primer
rustproof the bar, and then repair the
Insert backup material
chipped area by using polymer cement
mortar or other repair materials for
Fill with repairing material
cross-sectional restoration.
Polymer cement
Apply primer mortar or resin mortar

Backup material

Curing

End

Figure 4.5 – Filling Procedure


with U and V cutting [3]

Overlay
Case No. 11, 12, 19, 20

Overlay may be used to improve drainage, load carrying capacity, or other function. The
overlay method also addresses underlying surface deterioration problems. Overlays can
be constructed of different materials to form various thicknesses.

Waterproofing
Case No. 2, 4, 7, 8, 9, 11, 12, 14, 17, 19, 20, 21

Where the deck slab has not been waterproofed, the concrete may deteriorate while the
wearing surface is still in good condition. A waterproofing membrane consists of a
preformed layer of waterproofing material which, when combined with a primer coat,
adheres to the concrete surface protecting it from water penetration.

From an inspection viewpoint, waterproofing membranes can hide deterioration


occurring in the slab underneath the membrane layer.
PIARC . 31 . 11.15.B - 2005
Élimination du béton par hydrodémolition avant réparation
Cas N° 3, 4, 18

L’utilisation de l’hydrodémolition est un moyen de plus en plus répandu pour


l’élimination du béton d’une manière appropriée en vue d’une réhabilitation réussie.
Dans cette méthode, le béton dégradé est éliminé et les armatures ainsi que le béton
sain restent intacts. La surface traitée par hydrodémolition doit être nettoyée avec
attention immédiatement après hydrodémolition pour assurer une bonne adhérence
entre l’ancien et le nouveau béton. Cette élimination peut généralement être suivie par
le traitement de l’acier et du béton.

Protection cathodique
Cas N° 16, 21

La protection cathodique est une méthode qui permet d’augmenter la durabilité d’une
structure en béton en faisant passer un courant électrique à travers l’acier pour
contrôler le potentiel de l’acier et les réactions de protection cathodique. Quoiqu’efficace
pour empêcher la corrosion, la méthode exige des connaissances spécialisées et une
expérience dans la conception et la construction.

Précontrainte extérieure
La précontrainte extérieure est une procédure usuelle qui peut être utilisée pour
renforcer ou augmenter la résistance d’éléments.

Réhabilitation pour dommages dus aux sels


Cas N° 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 15, 16, 19, 20

L’enquête montre que les désordres dus aux sels sont la cause la plus fréquemment
citée qui mène à la dégradation des structures en béton. La plupart des dommages
mentionnés dus aux sels sont associés aux sels d’embruns dans les régions côtières et
à l’utilisation des sels de déverglaçage. Un élément dégradé peut être réhabilité par une
réparation de surface à un stade précoce, ou par remplacement complet du béton
dégradé si la dégradation est très avancée.

Une détection précoce des zones corrodées et de la corrosion cachée due aux effets
des chlorures est fortement recommandée. Un exemple typique des mesures de
réhabilitation contre les dommages dus aux sels au Japon est présenté dans la figure
4.6.

Remarques :
• Les stades latent et de détérioration dans la figure sont les états de degré visuel et de détérioration définie dans
« Spécifications standard pour la conception et la construction des structures en béton : Maintenance» de la
JSCE ;
• lorsque plusieurs mesures sont présentées, faire une sélection en considérant l’environnement du projet et la
rentabilité ;
• la restauration des sections transversales comprend éclats, antirouille et processus de restauration ;
• la période d’utilisation est définie par le propriétaire, à titre indicatif, une courte période est moins que 5 ans et
une longue période 10 ans ou plus.

AIPCR . 32 . 11.15.B - 2005


Removal of concrete by water jetting before repair
Case No. 3, 4, 18

The use of water jetting is becoming widespread in order to perform such concrete
treatment appropriately and ensure successful rehabilitation. In this method the
deteriorated concrete is removed and the reinforcement and the healthy concrete
remain undamaged. The water-jetted surface must be carefully cleaned immediately
after water-jetting to ensure good bonding between the old and new concrete. This
removal can generally be followed by the treatment of steel and concrete.

Cathodic protection
Case No. 16, 21

Cathodic protection is a method for enhancing the durability of a concrete structure by


letting electric current continuously flow through steel to control steel potential and
cathodic protection reactions. Although it is effective for preventing corrosion, the
method requires specialized knowledge and experience in design and construction.

External post-tensioning
External post-tensioning is a usual procedure that can be used to restore strength, or to
add strength to members.

Rehabilitation for salt damage


Case No. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 15, 16, 19, 20

The survey indicates that salt damage is the most frequently reported damage leading
to the deterioration of concrete structures. Most of the reported salt damage is
associated with airborne salt in coastal areas and spread deicing agents. The damaged
component can be rehabilitated by surface repair at an early stage, or by complete
replacement of the affected concrete if heavily damaged.

Early detection of the corroded area and hidden corrosion due to chloride damage is
strongly recommended. A typical example of rehabilitation actions for salt damage in
Japan is presented in Figure 4.6.

Notes:
• The latent and the deterioration stages in the figure are the states of visual grade and deterioration defined in
the "Standard Specifications for Design and Construction of Concrete Structures: Maintenance" of the JSCE;

• when multiple measures are presented, make a selection in consideration of site environment and cost
efficiency;
• cross-sectional restoration includes chipping, rustproofing, and restoration processes;
• the usable period is defined by the owner, a short period is less than 5 years, and a long period is 10 years or
more as a guide.

PIARC . 33 . 11.15.B - 2005


La teneur en ions chlorures
au niveau de l'acier est de
1,2 kg/m3 ou moins Réparation
pendant la période d'utilisation non nécessaire

La teneur en ions chlorures


Période de latence au niveau de l'acier sera de
1,2 kg/m3 ou moins Inspection
Revêtement
Diffusion attendue si un revêtement est construit périodique
des ions chlorure

La teneur en ions chlorures


au niveau de l'acier sera
supérieure à 1,2 kg/m3,
même si un revêtement est
Inspection construit
(i) Restauration de section
visuelle transversale + revêtement
Développement (ii) Protection électrique
(iii) Dessalement + revêtement

Accelération
initiale i) Restauration de section transversale +
revêtement
Usage ii) Protection électrique
pendant une longue période iii) Restauration section transversale +
Accélération collage ERP
Remplacement en période iv) Restauration de section transversale +
au stade ultérieur Inspection
intermédiaire finition esthétique + câble extérieur augmentée
Remplacement
dans une courte période
(i) Restauration section transversale +
Remplacement (revêtement, collage FRP, câble
Stade de dans une période courte extérieur)
détérioration (ii) Prévention retombée de poutre
(support intermédiaire)

AIPCR . 34 . 11.15.B - 2005


Figure 4.6 - Flowchart of Rehabilitation actions for salt damage [3]

Chloride ion content at steel is


1,2 kg/m3 or less during the
usable period Repair not needed

Latent stage Chloride ion content at steel will be


1,2 kg/m3 or less Periodic
Lining
Expected diffusion if lining is carried out inspection
of chloride ions

Chloride ion content at steel


will exceed 1,2 kg/m3,
even if lining is carried out
Visual (i) Cross-sectional restoration +
Inspection lining
Development (ii) Electric protection
(iii) Desalination + lining

Initial
accelération i) Cross-sectional restoration + lining
ii) Electric protection
Usage iii) Cross-sectional restoration + ERP
for a long period bounding
Later acceleration iv) Cross-sectional restoration + aesthetic
Replacement finish + outer cable
stage Enhanced
in an intermediate period
inspection
Replacement
in a short period
(i) Cross-sectional restoration + (lining,
Replacement FRP bounding, outer cable)
Deterioration in a short period (ii) Beam drop prevention (intermediate
stage support)

PIARC . 35 . 11.15.B - 2005


V. ENQUÊTE SUR LES MESURES
DE RÉHABILITATION
V.1. Questionnaires

V.1.1. Questionnaire préliminaire


Le questionnaire préliminaire était destiné à permettre de recueillir des exemples
typiques de mesures efficaces de réhabilitation et de maintenance. Le cadre de ce
questionnaire est présenté au tableau 5.1.

Tableau 5.1 - Fiche du questionnaire préliminaire


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
E: Exemples de mesures de réhabilitation/maintenance des ponts réussies

Veuillez s’il vous plait donner des exemples brefs de techniques que vous avez utilisées pour réhabiliter ou maintenir des ponts
dans votre pays. Nous sommes intéressés par les procédures que vous avez habituellement utilisées sur des ponts routiers
typiques.

E.1 Éléments du pont ou dispositif (tablier, superstructures, appuis et fondations, joints, appareils d’appui, etc)
E.2 Brève description
• Insuffisance / Défaut / dégradation
• Mesure de réhabilitation / Maintenance
• Durabilité (Combien cela a-t-il duré)
• Efficacité
E.3 Points typiques des domaines pour la réhabilitation/maintenance et le renforcement
• Tablier et Superstructures (béton) – Pont en béton précontraint endommagés par les sels dans les zones côtières
o Dégradation des structures en béton (désordres liés aux sels, gel/dégel, carbonatation, etc)
o Injection des gaines des ponts en béton précontraint
o Tablier en béton (contamination par les sels, durabilité, étanchéité, etc…)
• Tablier et Superstructures (acier)
o Corrosion
o Fatigue
• Tablier et Superstructures (charpente/bois)
o Fendage
o Fissuration
• Appareils appuis et joints de dilatation
• Appuis et Fondations
o Affouillements
o Désordres dus aux chocs
o Tassement des fondations
o Réparation sous l’eau
• Option de remplacement
• Conception de pont pour réduire la maintenance et la réparation
E.4 Étude de cas

Des informations techniques suffisantes seront contenues dans chaque cas d’étude pour en faire une bonne référence. Les
réponses au questionnaire préliminaire des pays membres vont être triées et sélectionnées selon les thèmes. Le format du cas
d’étude va être organisé après réception des réponses au questionnaire préliminaire. Les éléments de base des études de cas
doivent être décrit en utilisant les catégories ci-dessous.

• [Chaque cas d’étude]


o Information sur la structure (type du pont, dimensions du pont, type de matériau, etc)
o Description de la déficience et cause probable
o Mesures efficaces pour les actions de réhabilitation/maintenance
o Conclusion et perspective de recherches
o Plans, illustrations et photographies des actions
o Références
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AIPCR . 36 . 11.15.B - 2005


V. SURVEY ON REHABILITATION ACTIONS

V.1. Questionnaires

V.1.1. Preliminary questionnaire


The preliminary questionnaire was intended to elicit typical examples of "effective"
bridge rehabilitation and maintenance actions. The format of this questionnaire is shown
in Table 5.1.

Table 5.1 Form of Preliminary questionnaire


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
E: Examples of successful bridge rehabilitation/maintenance actions

Please provide brief examples of techniques you have used to rehabilitate or maintain bridges in your country. We are
interested in procedures that you have used routinely on the “typical” roadway bridges.

E.1 Bridge component or feature (deck, superstructure, substructure, joints, bearings, etc.)
E.2 Brief description
• Deficiency/defect/deterioration
• Rehabilitation/maintenance action
• Durability (how long did it last)
• Effectiveness
E.3 Typical items of topic areas for rehabilitation/maintenance and strengthening
• Superstructure (concrete) – Salt damaged PC bridges along coastal areas
o Deterioration of concrete structures (salt damage, freeze/thaw, carbonation, etc.)
o Grouted duct prestressed concrete bridge
o Concrete deck (salt contamination, durability, waterproofing, etc.)
• Superstructure (steel)
o Corrosion
o Fatigue
• Superstructure (timber/wood)
o Splitting
o Cracking
• Bearing assemblies and expansion joints
• Substructure
o Scour
o Collision damage
o Foundation settlement
o Underwater repair
• Replacement option
• Bridge design to reduce maintenance and repair
E.4 Case studies

Sufficient technical information will be contained in each case study to make it a good reference. The responses for the
preliminary questionnaire from the member countries will be sorted out and selected according to the topics. The format of the
case studies will be organized after receiving the responses to the preliminary questionnaire. The basic contents of the case
studies should be described using the categories below.

• [Each case study]


o Structural information (bridge type, bridge dimensions, material type, etc.)
o Description of deficiency and probable cause
o Effective measures for rehabilitation/maintenance actions
o Conclusions and further research
o Drawings, illustrations and photographs of actions
o References
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PIARC . 37 . 11.15.B - 2005


Douze pays (Canada, Cuba, Danemark, Finlande, France, Hongrie, Japon, Pologne,
Afrique du Sud, Suède, Suisse et Royaume Uni) ont répondu au questionnaire au mois
d’avril 2001. Les défauts et les causes sont résumés dans le tableau 5.2. La plupart
des cas mentionnés concernent les ponts et tabliers en béton plutôt que les ponts en
acier. En se basant sur ce constat, il a été décidé à la réunion du C11 de Coolum que
les études de cas pour les mesures de réhabilitation efficace se concentreraient sur les
ponts en béton et les tabliers en béton. Les éléments du questionnaire détaillé ont été
adaptés en conséquence.

Tableau 5.2 - Réponses des pays membres au questionnaire préliminaire


Mesures efficaces de réhabilitation/maintenance de ponts

Déficience et cause Réhabilitation Pays


Pont en béton - Pont en béton précontraint et pont en béton armé
Pont en béton précontraint : - Réparation (y compris des plats aciers Cuba, Japon
Dommage dû aux sels/Chlorures ou à collés à l’époxy et nouvelle section en acier: France
l’utilisation de sels de déverglaçage Cuba), et protection de Surface
- Remplacement
Pont à poutre à travée indépendante France
Désordres dus à une mauvaise
exécution de l’injection des gaines
Ponts caisson à voussoirs construit par Précontrainte extérieure France
encorbellements successifs
Fissuration dans le béton protection de surface Suisse
Corrosion des armatures dans le béton Méthodes électrochimiques (Protection Suisse
cathodique, extraction de chlorures, re-
alcalinisation)
Dégradation du béton due au gel/dégel France

Fissuration et corrosion au niveau d’un Conversion des travées en console en une Royaume Uni
joint de console cantilever structure continue et intégrale sans joints
Béton dégradé Hydrodémolition : Enlèvement sélectif du Suède
béton dégradé seulement
Tablier en béton
Fissuration du béton, éclatement et Réparation du béton et rechargement en Canada
corrosion des armatures due à l’attaque polymère Afrique du Sud
des chlorures Remplacement du tablier Suisse,
Royaume Uni
Etanchéité insuffisante Remplacement de la chape d’étanchéité Danemark,
avec une nouvelle membrane en bitume Finlande,
Royaume Uni
Éclatement de poutre latérale en béton Remplacement des poutres latérales en Danemark,
béton par une nouvelle poutre latérale en Finlande
béton coulée en place
Fonction insuffisante des joints du Remplacement de l’étanchéité du joint ou Canada
tablier du joint entier
Ponts métalliques
Tablier : Renforcement avec plaques métalliques Canada,
Perte de section due à la corrosion, boulonnées Hongrie
fuite Japon
Echec du système de revêtement Remise en peinture Canada,
Finlande
Remarque: La Pologne a fourni des commentaires brefs en relation avec l’étude de conception, supportée par des
diagnostics détaillés.

AIPCR . 38 . 11.15.B - 2005


Twelve countries (Canada, Cuba, Denmark, Finland, France, Hungary, Japan, Poland,
South Africa, Sweden, Switzerland and UK) responded to the questionnaire in April
2001. The deficiencies and causes are summarized in Table 5.2. Most of the reported
cases are related to concrete bridges and concrete decks rather than steel bridges.
Based on this result, it was decided at the C11 Coolum meeting that the case studies
for effective rehabilitation actions should focus on concrete bridges and concrete decks.
The contents of the follow-up questionnaire were decided accordingly.

Table 5.2 - Responses from Member Countries for the preliminary questionnaire
Effective Bridge Rehabilitation/Maintenance Actions

Deficiency and Cause Rehabilitation Country

Concrete Bridge -Prestressed concrete bridge and reinforced concrete bridge


Prestressed concrete bridge: - Repair (including epoxy-bonded steel plates Cuba, Japan
Damage due to salt damage/chloride and new steel section: Cuba), and Surface France
attack or use of de-icing salt protection
- Replacement
Simply supported beam and slab bridge: France
Damage due to poor execution of grouted
duct
Segmental box-girder bridges using External prestressing France
balanced cantilevering
Cracking in concrete Surface protection Switzerland
Corrosion of reinforcement in concrete Electrochemical methods (cathodic Switzerland
protection, chloride-extraction, re-alkalisation)

Deterioration of concrete due to France


freeze/thaw
Cracking and rust in half joint of Converting the cantilever spans to integral UK
cantilever span and continuous structure without joint
Deteriorated concrete Water-jetting: selective removal of only Sweden
deteriorated concrete
Concrete Deck
Concrete cracking, spalling and corrosion Repair of concrete and polymer overlays Canada
of reinforcement due to chloride attack Replacement of deck South Africa
Switzerland,
UK
Insufficient waterproofing Replacement of waterproofing layer Denmark,
with a new bitumen membrane Finland, UK

Spalling of edge beam concrete Replacement of concrete edge beam units Denmark,
with a new in-situ concrete edge beam Finland
Insufficient function of deck joint Replacement of joint seal or full deck joint Canada

Steel Bridge
Superstructure : Strengthening by steel plate with bolts Canada,
loss of section due to corrosion, leakage Hungary
Japan
Failure of coating system Repainting Canada, Finland

Note: Poland gave brief comments related to the design study, supported by detailed diagnosis.

PIARC . 39 . 11.15.B - 2005


V.1.2. Questionnaire détaillé
Le questionnaire détaillé a été conçu pour définir les dégâts observés et les causes, les
mesures de réhabilitation prises, et les besoins de recherche sur les ponts en béton. Le
cadre du questionnaire détaillé est donné au tableau 5.3.

Tableau 5.3 - Cadre du questionnaire détaillé


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Structure
Position de la dégradation : □dalle de tablier □Poutre □Appuis et Fondations
□Système d’appui □Joint de dilatation □Autres ( )
Nom du pont:
Type de tablier:
Type de hourdis: □BP □BA □Other ( )
Longueur et travée: Largeur:
Emplacement de la Structure: □zone urbaine □zone montagneuse □zone côtière □Autres ( )
Condition Environnementales:
Utilisation de sels de déverglaçage: □Oui □Non
Age de la Structure: Années après achèvement
Méthode/Fréquence de l’Inspection:

Dégradation
Type de dégradation dalle de tablier : □Fissures dans le béton □Délamination
□corrosion des armatures Passives/Actives □Autres ( )
Poutre □Fissures dans le béton □corrosion des armatures Passives/Actives □Autres ( )
Appuis et Fondations: □Fissures dans le béton □ corrosion des armatures passives □Autres ( )
Système d’appui:
Joint de dilatation:
Causes du Problème : □Attaque des Sels/Chlorures □Gel/Dégel □Attaque des Sulfates □Carbonatation
□ Alcali-réaction □Dépassement de charge □défaut d’exécution □Autres ( )
Nature de la dégradation:
Première Détection de la dégradation après achèvement: Années après achèvement
Evolution de la dégradation:
Commentaire:

Réhabilitation
Critères relatifs d’état de santé:
Méthodes de Réhabilitation
Dalle de tablier : □Couche □Réparation de Surface □ Injection d’époxy □
Imperméabilisation □ Autres ( )
Poutre : □ Réparation de Surface □ Injection d’epoxy □ Imperméabilisation □ Autres ( )
Appuis et Fondation : □ Réparation de Surface □ Injection d’époxy □ Imperméabilisation □ Autres ( )
Système d’appui : □ Sablage/Repeinture □ Echange avec nouvel appui □ Autres ( )
Joint de dilatation : □ Réparation □ Echange avec nouveau Joint de dilatation □ Autres ( )
Mesures prises
Perturbation du trafic:
Matériau utilisé pour la réhabilitation:
Niveau de résistance après action
□ Inférieure à la résistance initiale □ Résistance initiale □ Supérieure à la résistance initiale
(Raisons si applicable: )
Commentaires
Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue des mesures :
Nouveau développement des déficiences :
Efficacité des Mesures prises :
Recherche et études nécessaires :
Commentaires/ Suggestions :
Documents en rapport
Veuillez joindre si possible les documents suivants
Plans: Plans généraux du pont/ Position et état de la Déficience/ Principe des Mesures de Réhabilitation
Photos: Vue d’ensemble du pont / Déficience / Mesures de Réhabilitation
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
AIPCR . 40 . 11.15.B - 2005
V.1.2. Follow-up questionnaire
The follow-up questionnaire was designed to identify actual damage and causes,
rehabilitation actions taken, and research needs on concrete bridges. The format of the
follow-up questionnaire is shown in Table 5.3.

Table 5.3 - Form of Follow-up Questionnaire


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Structure
Location of deterioration: □Deck Slab □Girder □Substructure
□Bearing System □Expansion Joint □other ( )
Name of Bridge:
Type of Superstructure:
Type of Deck Slab: □PC □RC □Other ( )
Length and Span: Width:
Location of Structure: □Urban Area □Mountainous Area □Coastal Area □Other ( )
Environmental Condition:
Deicer Used: □Yes □No
Age of Structure: years after completion
Method/Frequency of Inspection:

Deterioration
Type of Deterioration Deck Slab : □Crack in Concrete □Delamination
□Rust in Reinforcing Steel/PC Steel □Other ( )
Girder: □Crack in Concrete □Rust in Reinforcing Steel/PC Steel □Other ( )
Substructure: □Crack in Concrete □Rust in Reinforcing Steel □Other ( )
Bearing System:
Expansion Joint:
Problem Causes: □Salt/Chloride Attack □Freeze/Thaw □Sulfate Attach □Carbonation
□Alkali-Silicate Reaction □Over Loaded □Poor Execution □Other ( )
Nature of Deterioration:
First Detection of Deterioration after Completion: years after completion
Growth of Deterioration:
Comment:

Rehabilitation
Related Criteria of Health Condition:
Rehabilitation Method
Deck Slab: □ Overlaying □ Surface Repair □ Epoxy Injection
Waterproofing □ Other ( )
Girder: □ Surface Repair □ Epoxy Injection □ Waterproofing □ Other ( )
Substructure: □ Surface Repair □ Epoxy Injection □ Waterproofing □ Other ( )
Bearing System: □ Sand blasting/Repaint □ Exchange to new bearing □ Other ( )
Expansion Joint: □ Repair □ Exchange to new expansion joint □ Other ( )
Actions Taken
Interference to Traffic:
Material Used for Rehabilitation:
Level of Strength after Action
□ Less than original strength □ Original strength □ More than original strength (Reasons if applicable: )

Comments:
Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action:
New Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken:
Necessary research and study:
Comments/Suggestions:
Related Materials
Please attach following materials as possible
Drawings: General Drawing of Bridge / Location and State of Deficiency / Schematics of Rehabilitation Actions
Pictures : Overview of Bridge / Deficiency / Rehabilitation Actions
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PIARC . 41 . 11.15.B - 2005


V.2. Exemples d’actions de réhabilitation
Huit pays (Danemark, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Suède, Suisse et Royaume-Uni) ont répondu au questionnaire détaillé. Le
tableau 5.4 récapitule les résultats. Dans le tableau 5.5, les résultats de l’enquête sont classés selon les mesures de réhabilitation
prises. Dans le tableau 5.6, les résultats sont classés selon les types de déficience et les causes.

Tableau 5.4 - Récapitulatif des résultats de l’enquête

Cas N° Membre Dommage Problème - Causes Mesures de réhabilitation


1 Poutre Eclatement de la partie inférieure Attaque par sels/Chlorures Remplacement de l’ancienne poutre
Danemark-1 de la poutre latérale préfabriquée. Gel/Dégel latérale préfabriquée par une poutre
Corrosion des boulons des Mauvais drainage latérale coulée en place
ancrages soutenant la poutre
latérale.
Délamination
2 Poutre Eclatement de la partie inférieure Attaque par sels/Chlorures Remplacement de l’ancienne poutre
DK-2 de la poutre latérale préfabriquée Gel/Dégel latérale préfabriquée par une poutre
Corrosion des boulons des Mauvais drainage latérale coulée en place
ancrages soutenant la poutre Protection de l’ensemble de l’ouvrage.
latérale. Etanchéité du pont entier
Délamination
étanchéité défectueuse
3 Pile Fissures dans le béton Attaque par sels/Chlorures Déchargement de la pile, élimination de
Norvège Corrosion des armatures dans la la couche d’enrobage en béton par
zone d’éclaboussures hydrodémolition, mise en place de
nouvelles armatures et remplacement de
la couche d’enrobage en béton
4 Dalle du Tablier Fuite à travers la membrane Attaque par sels/Chlorures Elimination sélective du béton dégradé
Suède étanche Gel/Dégel par hydrodémolition
Fuite due au vieillissement Nouveau coulage du béton avec
protection contre l’eau
5 Appuis et fondation Forte déformation de la face du Attaque par sels/Chlorures Remplacement du béton dégradé,
Royaume-Uni- 1 béton et fissuration coulage de béton

6 Joint de dilatation Rupture des joints en caoutchouc Détérioration Remplacement du joint de dilatation par
Royaume-Uni- 2 Perte de boulons et plaques de (Fin de durée de service) un nouveau joint
recouvrement

AIPCR . 42 . 11.15.B - 2005


V.2. Examples of rehabilitation actions
Eight countries (Denmark, Italy, Japan, Mexico, Norway, Sweden, Switzerland and UK) responded to the follow-up questionnaire.
Table 5.4 summarizes the results. In Table 5.5, the survey results are classified by the rehabilitation actions taken. In Table 5.6, the
results are classified according to the types of deficiency and causes.

Table 5.4 - Summary of the survey results


Case No. Member Damage Problem Causes Rehabilitation Action
1 Girder Spalling on lower part of Salt/chloride attack, Freeze/thaw Replacement of old prefabricated edge
Danemark-1 prefabricated edge beam Poor drainage beam with in-situ cast edge beam
Corrosion of anchorage bolts
holding edge beam

Delamination
2 Girder Spalling on lower part of Salt/chloride attack Freeze/thaw Replacement of old prefabricated edge
DK-2 prefabricated edge beam Poor drainage beam with cast-in-place concrete
Corrosion of anchorage bolts Waterproofing of whole bridge
holding edge beam

Delamination
Defective waterproofing
3 Pier Crack in concrete Salt/chloride attack Unloading of the pier, removal of cover
Norway Corrosion of reinforcement in concrete with water-jet, insert of new
splash zone reinforcement and replacement of the
cover concrete

4 Deck slab Leakage through the water-proof Salt/chloride attack, Freeze/thaw Selective removal of deteriorated
Sweden membrane Leakage due to age concrete by water-jetting
New concrete cast with water-proofing

5 Substructure Severe straining of concrete face Salt/chloride attack Replacement of affected concrete,
UK- 1 and cracking Concrete casting

6 Ex. Joint Breakdown of joint rubber Deterioration Replacement of expansion joint


UK- 2 Loss of bolts and cover plates (end of service life) to new one

PIARC . 43 . 11.15.B - 2005


7 Dalle du Tablier Fissuration et déformation par la Attaque par sels/Chlorures Réparation de surface
Royaume Uni-3 rouille dans le demi-joint de la transformation en travée continue sans
travée centrale isostatique et des demi-joint
appuis et fondations au niveau des
Appuis et fondation supports d’extrémité Réparation de surface
Joint de dilatation et Rupture du joint de dilatation en Détérioration Remplacement par un nouveau
appareils d’appui caoutchouc
8 Appuis et fondation Fissures et corrosion des armatures Attaque par sels/Chlorures Réparation de surface avec du béton de
Royaume Uni -4 dans le béton Mauvaise exécution polymère et couche de protection avec
Délamination peinture résistante aux chlorures
9 Pile Voile Corrosion des armatures Insuffisance de l’enrobage du béton Réparation de surface par du béton
UK-5 Attaques par chlorures projeté
10 Tablier Fissures dans le béton et corrosion Conception inappropriée concernant Mise en place d’une contre voûte
Royaume Uni -6 des armatures l’effet du pont en biais constituée d’une buse métallique et
Flèche le long du bord libre du remplissage en béton expansif entre la
hourdis voûte et la sous-face existante du tablier
Appareils d’appui Rupture dans les appuis à couche Installation d’appuis renforcés
de caoutchouc
11 Tablier Eclatement et corrosion des Attaque par sels/chlorures Extrados et Intrados renforcés avec
Royaume Uni -7 armatures passives et actives Carbonatation armatures passives additionnelles et
Capacité de chargement béton projeté
inappropriée Imperméabilisation
Appuis et fondation Fuite Injection d’Epoxy
12 Tablier Fissures et corrosion des armatures Surchargement Recouvrement, réparation de surface,
Royaume Uni -8 passives et actives imperméabilisation
Armatures supplémentaires pour la base
de la poutre
Appuis et fondation Fissures et corrosion des armatures Gunitage (béton projeté)

13 Poutre Dégradation excessive potentielle Capacité portante inférieure aux Raidisseur d’âmes soudés avec un
Royaume Uni -9 standards contreventement transversal incliné
boulonné
Raidisseurs sur appui
14 Dalle du Tablier Vide dans les gaines de Mauvaise exécution Ré-injection des vides et réfection de
Royaume Uni -10 précontrainte avec corrosion l’étanchéité
partielle des câbles

AIPCR . 44 . 11.15.B - 2005


7 Deck slab Cracking and rust straining in half Salt/chloride attack Surface repair
UK-3 joint at drop-in center span and of Converted to continuous span without
substructure at end supports half-joint
Substructure Surface repair

Ex. Joint Breakdown of rubber expansion Deterioration Exchange to new one


Bearing joint
8 Substructure Crack and rust in reinforcing steel in Salt/chloride attack Surface repair with polymer concrete
UK-4 concrete Poor execution and protective coat of chloride resistant
Delamination paint
9 Slab wall pier Rust in reinforcing steel Lack of concrete cover Surface repair by sprayed concrete
UK-5 Chloride attack
10 Deck Crack in concrete and rust in Inadequate design related to the effect of Corrugated steel arch support with
UK-6 reinforcing steel skewed bridge foamed concrete fill between arch and
Sag along free edge of deck slab existing deck soffit

Bearing Failure of rubber laminated Installation of strengthened bearings


bearings
11 Deck Spalling and rust in reinforcing Salt/chloride attack Overlaying and soffit strengthened with
UK-7 steel/PC steel Carbonation additional reinforcement and sprayed
Inadequate load capacity concrete
Waterproofing
Substructure Seepage and straining Epoxy injection
12 Deck slab Crack and rust in reinforcing Overloaded Overlaying, surface repair, waterproofing
UK-8 steel/PC steel Additional reinforcement to beam base

Substructure Crack and rust in reinforcement Guniting (sprayed concrete)

13 Girder Potential excessive deterioration Sub-standard load carrying capacity Welded web stiffeners with bolted angle
UK-9 cross bracing

Stiffners at bearing
14 Deck slab Voids in the cable ducts with partial Poor execution Re-grouting of voids and re-
UK-10 corrosion of steel cable waterproofing

PIARC . 45 . 11.15.B - 2005


15 Poutre Etanchéité défectueuse et fuite Attaque par sels/chlorures Remplacement complet du tablier avec
Suisse avec haute teneur de chlorure Gel/Dégel un nouveau ayant des joints de dilatation
Carbonatation Nouveau de système de drainage
Conception et matériaux inappropriés
Appuis et fondation Réhabilitation locale des piles/culées
Appareils d’appui Charge de trafic élevée Remplacement du système d’appareil
d’appuis
16 Dalle du Tablier Fissures dans le béton Attaque par sels/chlorures Injection d’Epoxy
Mexique Appuis et fondation Fissures dans le béton, Carbonatation Injection d’Epoxy
Corrosion des armatures Surchargement
Mauvaise exécution
17 Hourdis Corrosion des armatures passives Gel/Dégel Réfection de l’étanchéité
Italie-1 et actives Câbles de Précontrainte Extérieure
Poutre Corrosion des armatures passives
et actives
18 Dalle du Tablier Fissures dans le béton, Rupture Mauvaise connexion entre les dalles et Démolition de la dalle par
Italie -2 les poutres en T hydrodémolition
19 Hourdis Fissures et armatures corrodées Attaque par sels/chlorures, Recouvrement, Etanchéité, et autres
Italie -3 Poutre Fissures et armatures corrodées Gel/Dégel Réparation de surface, injection d’époxy
Appuis et fondation Réparation de surface
Joint de dilatation Fuite Remplacement par un nouveau joint,
réduction du déplacement, nouvelle
configuration
20 Poutre Dégradation importante du béton Attaque par sels/chlorure, Gel/Dégel, Réparation de surface, injection d’époxy,
Italie -4 avec corrosion considérable des Attaque sulfatique, étanchéité, et armatures additionnelles
Appuis et fondation aciers Carbonatation Etanchéité, chemisage et renforcement
par FRP
Appareil d’appui Fonction insuffisante Remplacement de l’appareil d’appui

21 Tablier Fissures dans le béton Alcali-réaction Injection d’époxy, étanchéité


Japon-1 Piles Fissures dans le béton, corrosion Renforcement par tôles collées
des armatures
22 Dalle du tablier Fissures dans le béton / corrosion Attaque par sels/chlorures, Remplacement du béton détérioré par
Japon-2 des armatures Mauvais drainage, hydrodémolition et nouveau mortier
Mauvaise exécution polymère coulé en place
(défaut d’enrobage)

AIPCR . 46 . 11.15.B - 2005


15 Girder Defective waterproofing and Salt/chloride attack Complete replacement of superstructure
Switzerland leakage with high chloride value Freeze/thaw with new one having expansion joints
Carbonation New drainage system
Inadequate design
Substructure and materials Local rehabilitation of abutments/piers
Bearings High traffic load Exchange of bearing system

16 Deck slab Crack in concrete Salt/chloride attack Epoxy injection


Mexico Substructure Crack in concrete, Carbonation Epoxy injection
Rust in reinforcement Overloaded
Poor execution
17 Deck slab Rust in reinforcing steel/PC steel Freeze/thaw Waterproofing
Italy-1 External prestressing tendons
Girder Rust in reinforcing steel/PC steel

18 Deck slab Crack in concrete, Fracture Poor connection between slabs and Replacement of slab by water jetting,
Italy-2 T-beams Overlaying
19 Deck slab Cracks and corroded reinforcement Salt/chloride attack, Freeze/thaw Overlaying, water proofing, and others
Italy-3 Girder Cracks and corroded reinforcement Surface repair, Epoxy injection
Substructure Surface repair
Ex. joint Leakage Exchange to new one, reduction of
displacement, new configuration

20 Girder Extensive deterioration of concrete Salt/chloride attack Freeze/thaw, Surface repair, epoxy injection, water-
Italy-4 with considerable corrosion of re- Sulfate attack, proofing, and additional reinforcement
Substructure bars Carbonation Waterproofing, jacketing and wrapping
with FRP
Bearing Insufficient function Exchange to new one

21 Deck Crack in concrete Alkali-silicate Epoxy injection, waterproofing


Japan-1 Piers Crack in concrete, rust in reaction Patching with steel plates
reinforcement
22 Deck slab Crack in concrete/Rust in Salt/chloride attack, Replacement of deteriorated concrete by
Japan-2 reinforcing steel Poor drainage, water jetting with new cast-in-place
Poor execution polymer mortar
(lack of cover)

PIARC . 47 . 11.15.B - 2005


Tableau 5.5 - Récapitulatif des réponses sur les mesures de réhabilitation
– Classification basée sur les actions de réhabilitation

Cas N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Réparation de Surface x x x x x x
Injection x x x x
Recouvrement x x x x
Etanchéité x x x x x x x x x x x x x
hydrodémolition
x x x x
avant réparation
Protection Cathodique x x
Précontrainte extérieure
x
Autres x x x x x x

Tableau 5.6 - Récapitulatif des mesures de réhabilitation


Classification basée sur le type de déficience et les causes du problème
(Les numéros dans le tableau indiquent le N° du cas.)
Membre Type de Cause
déficience
Sels/ Gel/ Sulfate Carbona- Alcali - Surchar- Mauvais Mauvaise Autres
chlorures dégel tation réaction gement drainage exécution

Dalle Fissures 1, 2, 11, 1, 2 11, 19 21 1, 2 10, 12,


du Tablier 19 18
Délamination 1, 2 1, 2 1, 2

Corrosion des 1, 2, 7, 1, 2 11, 19 1, 2 12


armatures 11, 19
Autres 4 4 14

Poutre Fissures 16, 19, 21 21 16, 19, 20 21 16 22 16, 22


20, 22
Corrosion 19, 20, 22 17, 20 20 19, 20 21 22 22
des
armatures
Autres 15 15 15 13, 15

Appuis et Fissures 3, 8, 16, 20 20 16, 20 16 8, 16 12


Fondation 20
Corrosion des 3, 7, 8, 9, 20 20 19, 20 8 12
armatures 19, 20
Autres 5, 7, 15 15 15 15

Joint 19 6, 7

Appareil d’appui 19 10

AIPCR . 48 . 11.15.B - 2005


Table 5.5 - Summary of the response on rehabilitation actions
Classification based on the rehabilitation actions

Case No. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Surface repair x x x x x x
Injection x x x x
Overlay x x x x
Water proofing x x x x x x x x x x x x x
Water jetting before
x x x x
repair
Cathodic protection x x
External post-
x
tentioning
Other x x x x x x

Table 5.6 - Summary on rehabilitation actions


Classification based on the type of deficiency and problem causes
(Numbers in the table indicate case No.)
Member Type of Cause
Deficiency
Salt/chloride Freeze Sulfate Carbona Alkali - Over Poor Poor Other
thaw -tion Silicate loaded drainage execution
Reaction
Deck Slab Crack 1, 2, 11, 19 1, 2 11, 19 21 1, 2 10, 12,
18
Delamination 1, 2 1, 2 1, 2

Corrosion 1, 2, 7, 11, 1, 2 11, 19 1, 2 12


of reinforcement 19
Other 4 4 14

Girder Crack 16, 19, 20, 21 21 16, 19, 21 16 22 16, 22


22 20
Corrosion 19, 20, 22 17, 20 20 19, 20 21 22 22
of reinforcement

Other 15 15 15 13, 15

Substruct Crack 3, 8, 16, 20 20 20 16, 20 16 8, 16 12


ure
Corrosion 3, 7, 8, 9, 19, 20 20 19, 20 8 12
of reinforcement 20
Other 5, 7, 15 15 15 15

Joint 19 6, 7

Bearing 19 10

PIARC . 49 . 11.15.B - 2005


Cas N° 1 - Danemark - 1

1. Type de déficience/ Détérioration

Poutre de rive : Fissures dans le béton/Délamination /Rouille dans les armatures actives/passives

2. Informations structurelles
Nom du pont : Kongevejen”, Nom complet. “Pont 14-0-017, OF af L-vej 502, Kongevejen
Type de tablier : Béton précontraint, poutre caisson
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de Zone urbaine
l’ouvrage :
Environnement : Climat côtier tempéré. Hivers humides doux.
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 28 ans après achèvement
3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Eclatement observé au niveau de la partie inférieure de l'élément préfabriqué
de poutre de rive 20 ans après achèvement. Corrosion des boulons d’ancrages
supportant les éléments de la poutre de rive
Causes du problème : Attaque par sels/Chlorures, Gel/Dégel, Mauvais drainage
Commentaires : 1. Détection précoce et remplacement des éléments de poutre de rive
détériorés nécessaire car le défaut signifie risque de chute du béton éclaté
sur l'autoroute passant sous le pont.
2. Détection précoce de la corrosion cachée dans les boulons d’ancrages
nécessaire car la corrosion signifie une plus faible résistance des glissières
de sécurité sur le pont et un risque de chute d’éléments sur l'autoroute
passant sous le pont.
4. Réhabilitation
Remplacement des anciens éléments préfabriqués de poutre de rive par de nouvelles poutres de rive
coulées en place
Perturbation au trafic : Deux étapes. 5 m de largeur du pont sont bloqués à chaque étape. Un trafic à
double sens a été maintenu avec réduction de la limite de vitesse de 80 à 50
km/h.
Matériaux utilisés : Béton
Résistance après Supérieure à la résistance initiale
réhabilitation : (Raisons : Les poutres de rive coulées en place augmentent la résistance)

Figure 1 - Position et état de la déficience Figure 2 - Schéma des actions de réhabilitation


(Corrosion des boulons d’ancrages – béton éclaté) (Plan montrant les poutres de rive coulées en place)

AIPCR . 50 . 11.15.B - 2005


Case No. 1 - DENMARK - 1

1. Type of Deficiency/Deterioration

Edge beam: Crack in Concrete/Delamination /Rust in Reinforcing Steel/PC Steel

2. Structural Information
Name of Bridge: Kongevejen”, Full name. “Bridge 14-0-017, OF af L-vej 502, Kongevejen
Type of Superstructure: Prestressed concrete, box girder
Type of Deck Slab: Prestressed concrete
Location of Structure: Urban area

Environmental: Temperate coastal climate. Mild wet winters.


Deicer Used: Yes
Age of Structure: 28 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Spalling observed on lower part of prefabricated edge-beam element 20
years after completion Corrosion on anchorage bolts holding edge beam
elements.
Problem Causes: Salt/chloride attack /Freeze/Thaw/ Poor drainage
Comments: 1. Early detection and replacement of deteriorating edge beam elements
required since failure means risk of spalling concrete falling onto highway
passing under bridge.
2. Early detection of hidden corrosion in anchorage bolts required since
corrosion means less strength of crash barrier on bridge and risk of
elements falling down on highway passing under bridge.

4. Rehabilitation
Replacement of old prefabricated edge beam elements with new in-situ cast edge beams

Interference to Traffic: Two stages. 5 m of bridge width blocked in each stage. Dual-direction traffic
was maintained with speed limitation reduction from 80 to 50 km/h.

Material Used: Concrete


Strength after Rehabilitation: More than original strength (Reasons : In-situ cast edge-beams add strength)

Figure1 - Location and State of Deficiency Figure 2 - Schematics of Rehabilitation Actions


(Corrosion of anchorage bolts – spalling concrete) (Drawing showing in-situ cast edge beams)

PIARC . 51 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : +30 ans.
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises:

6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 3 - Nouvelles poutres de rive coulées en place

AIPCR . 52 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: +30 years.
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken:

6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 3 - New in-situ cast edge beams

PIARC . 53 . 11.15.B - 2005


Cas No. 2 - Danemark - 2

1. Type de déficience/ Détérioration


Hourdis (Poutre de rive, Etanchéité) Fissures dans le béton / Délamination / Rouille dans les armatures
passives et actives
2. Informations structurelles
Nom du pont : Cementvej”, Nom complet. “Pont 10-0057, OF af Cementvej
Type de tablier : Dalle béton
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de la structure : Zone urbaine
Environnement : Climat côtier tempéré. Hivers humides doux
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 33 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Eclatement observé à la partie inférieure de l'élément préfabriqué de poutre de
rive 30 ans après achèvement. Corrosion sur les boulons d'ancrage supportant
les éléments de la poutre de rive, Etanchéité défectueuse
Attaque par Sels/Chlorures, Gel/Dégel, Mauvais drainage
Causes du problème : 1. Détection précoce et remplacement des éléments détériorés de la poutre
Commentaires : de rive nécessaire car le défaut signifie risque de chute du béton éclaté
sur l'autoroute passant sous le pont.
2. Détection précoce de la corrosion cachée dans les boulons d’ancrages
nécesaire car la corrosion signifie une plus faible résitance des glissières
de sécurité sur le pont et un risque de chute d’éléments sur l'autoroute
passant sous le pont
3. Remplacement de l’étanchéité nécessaire pour éviter l'accélération de la
détérioration de l’étanchéité.

Figure 1 - Poutre de rive préfabriquée Figure 2 - Corrosion des boulons d'ancrage –


béton éclaté

Figure 3 - Section transversale et étanchéité défectueuse

AIPCR . 54 . 11.15.B - 2005


Case No. 2 - DENMARK- 2

1. Type of Deficiency/Deterioration

Deck Slab/(Edge beam, Waterproofing) /Crack in Concrete /Delamination/Rust in Reinforcing Steel/PC Steel

2. Structural Information
Name of Bridge: Cementvej”, Full name. “Bridge 10-0057, OF af Cementvej
Type of Superstructure: Concrete slab
Type of Deck Slab: Prestressed concrete
Location of Structure: Urban area
Environmental: Temperate coastal climate, Mild wet winters
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 33 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Spalling observed on lower part of prefabricated edge-beam element 30 years
after completion Corrosion on anchorage bolts holding edge beam elements,
Defective waterproofing
Problem Causes: Salt/Chloride Attack /Freeze/Thaw/ Poor Drainage
Comments: 1. Early detection and replacement of deteriorating edge beam elements
required since failure means risk of spalling concrete falling onto highway
passing under bridge.
2. Early detection of hidden corrosion in anchorage bolts required since
corrosion means less strength of crash barrier on bridge and risk of
elements falling down on highway passing under bridge.

3. Replacement of waterproofing necessary to avoid accelerating deterioration


of waterproofing

Figure 1 - Pre-fabricated edge beam Figure 2 - Corrosion of anchorage bolts –


spalling concrete

Figure 3 - Cross section and defective waterproofing.


PIARC . 55 . 11.15.B - 2005
4. Réhabilitation

Remplacement des anciens éléments préfabriqués de poutre de rive par de nouvelles poutres de rive
coulées en place. Nouvelle étanchéité du pont entier.
Perturbation au trafic : Fermeture du pont pendant 3 mois
Matériaux utilisés : Béton, etriers en acier inoxydable et boulons d'ancrage dans la poutre
de rive pour prolonger la durée de vie. Etanchéité standard
Résistance après réhabilitation : Supérieure à la résistance initiale (les poutres de rive coulées en
place augmentent la résistance)

Figure 4 - Détail des poutres de rive coulées en place

Figure 5 - Disposition des aciers Figure 6 - Nouvelle étanchéité

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : +30 ans.
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises :

AIPCR . 56 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation
Replacement of old prefabricated edge beam elements with new in-situ cast edge beams. New waterproofing
on whole bridge
Interference to Traffic: Bridge closed for 3 months
Material Used: Concrete, stainless steel stirrups and anchorage bolts in edge beam
to extend lifetime. Standard waterproofing
Strength after Rehabilitation: More than original strength (In-situ cast edge-beams add strength)

Figure 4 - Detail of in-situ cast edge beam

Figure 5 - Steel arrangement Figure 6 - New waterproofing


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: +30 years.
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken:

PIARC . 57 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 3 - Norvège
1. Type de déficience/ Détérioration
Appuis : Rouille dans les armatures dans les piles
Système d'appareil d'appui : Système statique continu
2. Informations structurelles
Nom du pont : Pont de Hadsel, Comté du Nordland
Type de tablier : Ponts caisson en voussoirs par encorbellement
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de la structure : Zone côtière
Environnement : Exposé à des conditions climatiques extrêmes dans la zone côtière polaire
Non
Anti-verglas utilisé : 23 ans après achèvement
Age de la structure :

Figure 1 - Plans d’ensemble

Figure 2 - Vue d'ensemble

AIPCR . 58 . 11.15.B - 2005


Case No. 3 - NORWAY

1. Type of Deficiency/Deterioration
Substructure: Rust in Reinforcing Steel on the piers
Bearing System: Continuous static system

2. Structural Information
Name of Bridge: Hadsel Bridge, Nordland County
Type of Superstructure: Cantilever concrete box girder bridge
Type of Deck Slab: Prestressed concrete
Location of Structure: Coastal area
Environmental: Exposed to extreme climate condition in polar coastal area

Deicer Used: No
Age of Structure: 23 years after completion

Figure 1 - General drawing

Figure 2 - General view

PIARC . 59 . 11.15.B - 2005


3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Corrosion des armatures des piles dans la zone de projection d’eau, jusqu'à
12 m à partir du niveau de la mer
Causes du problème : Attaque par Sels/chlorures
Commentaires : La quantité du contenu en chlorure > 3 % du poids du ciment dans la zone
des armatures
L'épaisseur de l'enrobage est de 50 mm

Figure 3 - Détériorations des piles


4. Réhabilitation

Appuis : Déchargement des piles, enlèvement du béton d'enrobage par hydrodémolition, insertion de
nouvelles armatures si nécessaire et remplacement du béton d'enrobage. Il n'y a ni
épaulement/augmentation de la section transversale de béton, ni de protection cathodique
Perturbation au trafic : Pas d'interférence causée par le déchargement ou le vérinage,
uniquement causé par les équipements d’intervention sur la chaussée
Matériaux utilisés : Béton (C 55, l'initial était C35) sans aucun traitement de surface
Résistance après réhabilitation : Supérieur à la résistance initiale (Raison : satisfaire les nouveaux
règlements de calcul)

Figure 4 - Schéma des mesures de réhabilitation

AIPCR . 60 . 11.15.B - 2005


3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Corrosion of reinforcement on piers in the splashing zone, up to 12 m from the
sea level
Problem Causes: Salt/chloride attack
Comments: The amount of chloride content > 3 % of cement weight in the reinforcement
zone
The thickness of the concrete cover is 50 mm

Figure 3 - Deteriorations of Piers

4. Rehabilitation

Substructure: Unloading of the piers, removal of concrete cover with water-jet, insert of new reinforcement if
required and replacement of the concrete cover. There is neither any concrete haunching/increasing of the
cross-section, nor cathodic protection
Interference to Traffic: No interference caused by the unloading or jacking, only caused by action
equipment in the carriageway
Material Used: Concrete (C 55, the original was C35) without any surface treatment
Strength after Rehabilitation: More than original strength (Reason : To satisfy new design rules)

Figure 4 - Schematics of Rehabilitation Action

PIARC . 61 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 100 ans

Evolution des déficiences : Aucune


Efficacité des mesures prises : Une solution très bonne ou appropriée due aux règles de conception
actuelles
6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 5 - Mesures de réhabilitation

Référence
1) Protocole de Vérinage pour des tours Superprof avec référence spécifique au projet de remplacement des piles
du pont de Hadsel, Nordland

AIPCR . 62 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the 100 years
Action:
Development of Deficiencies: No further development
Effectiveness of Actions taken: Very good or adequate solution due to today's design rules

6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 5 - Rehabilitation Actions

Reference
1) Jacking Protocol for Superprof Towers with Specific Reference to Pier Replacement Project at Hadsel
bridge, Nordland

PIARC . 63 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 4 - Suède

1. Type de déficience/ Détérioration

Hourdis: Détérioration du hourdis en béton

2. Informations structurelles
Nom du pont :
Type de tablier :
Type de hourdis : Béton précontraint, Béton armé
Emplacement de la structure :
Environnement : Hivers froids avec neige; cycles gel-dégel
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 30-40 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Fuite à travers la membrane étanche
Causes du problème : Attaque aux Sels/chlorures, cycles Gel/dégel, Fuite due au
vieillissement souvent combinée avec les sels de déverglaçage.
Commentaires : Le dommage a lieu principalement près de la poutre de rive ou
près des détails qui perturbent la régularité de la surface du béton;
très rarement sur toute la surface.

4. Réhabilitation
Hourdis: Elimination sélective du béton détérioré, nouveau béton structurel et béton d’enrobage, nouvelle
étanchéité
Perturbation au trafic : Oui
Matériaux utilisés : Béton
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale (raison : le béton endommagé est éliminé et
remplacé par un nouveau béton)

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : La durabilité des mesures est identique à une structure
nouvellement construite
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises : Nous avons une très bonne expérience de la technique; surtout en
ce qui concerne l’exécution de l’enlèvement sélective du béton
détérioré

AIPCR . 64 . 11.15.B - 2005


Case No. 4 - SWEDEN

1. Type of Deficiency/Deterioration

Deck Slab: Deterioration of deck slab concrete

2. Structural Information
Name of Bridge:
Type of Superstructure:
Type of Deck Slab: Prestressed Concrete, Reinforced Concrete
Location of Structure:
Environmental: Cold winters with snow, freeze-thaw cycles
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 30-40 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Leakage through the water-proofing membrane
Problem Causes: Salt/chloride attack, Freeze/thaw cycles, Leakage due to age often in
combination with de-icing salts
Comments: The damage occurs mainly close to the edge beam or close to details that
disturbs the smoothness of the concrete surface, very seldom over the
whole surface.

4. Rehabilitation
Deck Slab: Selective removal of deteriorated concrete, new structural concrete and concrete cover, new
water-proofing
Interference to Traffic: Yes
Material Used: Concrete
Strength after Rehabilitation: Original strength (Reason: The damaged concrete is removed and
new concrete is replaced)

5. Evaluation of Action Taken


Expected Durability of the Action: The durability of the action is the same as for a new-built structure

Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken: We have very good experience from the technique, especially as it
performs selective removal of deteriorated concrete

PIARC . 65 . 11.15.B - 2005


6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 1 - La méthode d'hydrodémolition

Figure 2 - Schémas sur la différence entre les méthodes


sélective et non-sélective pour l'hydrodémolition

AIPCR . 66 . 11.15.B - 2005


6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 1 - Water-jet method

Figure 2 - Schematics on the difference between selective


and non-selective methods for water-jetting

PIARC . 67 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 5 - ROYAUME UNI - 1
1. Type de déficience/ Détérioration
Substructure : Forte coloration de la surface du béton et fissuration
2. Informations structurelles
Nom du pont : A470 290 Travellers Rest
Type de tablier : Dalle élégie simplement appuyée
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Vallée
Environnement :
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 24 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Forte coloration de la surface du béton et fissuration
Causes du problème : Attaque par sels/chlorures
Commentaires : Observation confirmée avec des investigations complémentaires
4. Réhabilitation
Appuis : Remplacement du béton affecté
Perturbation au trafic : Restriction sous le pont pour la chaussée sud limitrophe
Matériaux utilisés : Béton auto-plaçant
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : Détérioration possible du béton adjacent

Evolution des déficiences :


Efficacité des mesures prises : Efficace jusqu’à ce jour

AIPCR . 68 . 11.15.B - 2005


Case No. 5 - UK - 1
1. Type of Deficiency/Deterioration
Substructure: Severe staining of concrete face and cracking
2. Structural Information
Name of Bridge: A470 290 Travellers Rest
Type of Superstructure: Simple supported voided slab
Type of Deck Slab: Reinforced Concrete
Location of Structure: Valley
Environmental:
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 24 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Severe staining of concrete face and cracking
Problem Causes: Salt/chloride attack
Comments: Observation confirmed with further investigation
4. Rehabilitation
Substructure: Replace affected concrete
Interference to Traffic: Restriction under bridge on South bound carriageway
Material Used: Flowable concrete
Strength after Rehabilitation: Original strength
5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Possible deterioration of adjoining concrete
Action:
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken: Effective to date

PIARC . 69 . 11.15.B - 2005


Case N°. 6 - ROYAUME UNI - 2

1. Type de déficience/ Détérioration

Joint de dilatation: rupture du joint à la surface de la route

2. Informations structurelles
Nom du pont : Pont de Usk (Route Nationale A40)
Type de tablier : Tablier à voussoirs avec post-tension
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Emplacement en zone rurale et fluviale, régime de précipitations
et températures modérées
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 18 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Rupture du caoutchouc dans les joints, perte de boulons
d’ancrage et de couvre-joints
Causes du problème : Les éléments ont atteint la fin de la durée de service
Commentaires : Espérance de vie typique des éléments

4. Réhabilitation

Joint de dilatation: remplacement par un nouveau joint


Perturbation au trafic : Contrôle du trafic à sens unique pendant 4 semaines
Matériaux utilisés : Nouveau joint
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : 20 ans
Evolution des déficiences : Pas de défauts apparents après 2 ans
Efficacité des mesures prises : On suppose que le remplacement sera encore exigé dans 20 ans.

AIPCR . 70 . 11.15.B - 2005


Case No. 6 - UK - 2

1. Type of Deficiency/Deterioration

Expansion Joint: Failure of joint at road surface

2. Structural Information
Name of Bridge: Usk Bridge (A40 Trunk Road)
Type of Superstructure: Post tensioned segmental deck
Type of Deck Slab: Prestressed Concrete
Location of Structure: Mountainous Area
Environmental : Rural inland location, moderate rainfall/temperature regime

Deicer Used: Yes


Age of Structure: 18 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Breakdown of rubber in joint, loss of holding down bolts and cover plates

Problem Causes: Component reached end of service life


Comments: Typical life expectancy of component
4. Rehabilitation

Expansion Joint: Exchange to new joint

Interference to traffic: Single way traffic control for 4 weeks


Material used: New joint
Strength after rehabilitation: Original strength

5. Evaluation of Action Taken


Expected durability of the action: 20 years
Development of Deficiencies: No defects apparent after 2 years
Effectiveness of Actions taken: Assume replacement will be required again in 20 years.

PIARC . 71 . 11.15.B - 2005


Case N°. 7 - ROYAUME UNI - 3

1. Type de déficience/ Détérioration


Hourdis : Rouille dans les armatures passives et actives
Appuis et fondations : Rouille dans les armatures
Joint de dilatation : Rupture du joint à la surface de la route
2. Informations structurelles
Nom du pont : Pont de la Severn à Abermule (Route Nationale A483)
Type de tablier : Trois travées avec encorbellement au central et travée suspendue
Type de hourdis : Béton armé et béton précontraint
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Emplacement en zone intérieure rurale, régime de précipitations et
températures modérées
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 25 ans après achèvement

Figure 1 - Vue d’ensemble du pont

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Rupture du caoutchouc dans les joints, fissures et coloration rouille dans
le demi-joint de la travée centrale isostatique et des appuis dans les
supports d’extrémité
Causes du problème : Attaque par Sels/Chlorures, Autres (Les éléments ont atteint la fin de la
durée de service)
Commentaires : Rupture prématurée des éléments
Le concept travée suspendue/demi-joint est une conception vulnérable,
plus utilisée maintenant

Figure 2 - Demi-joint de Figure 3 - Demi-joint de la travée


la travée suspendue (vue de coté) suspendue (vue de dessous)
AIPCR . 72 . 11.15.B - 2005
Case No. 7 - UK - 3

1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Rust in Reinforcing Steel/PC Steel
Substructure: Rust in Reinforcing Steel
Expansion Joint: Failure of joint at road surface
2. Structural Information
Name of Bridge: Severn Bridge Abermule (A483 Trunk Road)
Type of Superstructure: Three spans with central cantilever and suspended span
Type of Deck Slab: Prestressed Concrete and Reinforced Concrete
Location of Structure: Mountainous Area
Environmental : Rural inland location, moderate rainfall/temperature regime

Deicer Used: Yes


Age of Structure: 25 years after completion

Figure 1 - General view of the bridge

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Breakdown of rubber in joint, cracking and rust staining in half joint at drop-in
centre span and of substructure at end supports

Problem Causes: Salt/chloride attack, Other (component reached end of service life)

Comments: Premature failure of component


Suspended span/half joint is vulnerable design concept, not used now

Figure 2 - Suspended span half joint Figure 3 - Suspended span half joint
(side view) (bottom view)

PIARC . 73 . 11.15.B - 2005


4. Réhabilitation
Stratégie de réparation
* Eliminer les demi-joints en rendant la travée centrale monolithique
* Ré-articuler la pile sud pour permettre le point ci-dessus
* Remplacer tout le béton hautement contaminé dans le tablier et les culées
* Appliquer un revêtement anti-corrosion pour toutes les surfaces de béton exposées
* Installer de nouveaux appareils d’appui, système d’étanchéité et resurfaçage
Traitement individuel
Hourdis : Réparation de surface
Appuis : Réparation de surface
Système d’appareil d’appui : Remplacement par de nouveaux appareils d’appui
Joint de dilatation: Remplacement par un nouveau joint
Perturbation au trafic : Contrôle du trafic à sens unique pendant les 26 semaines des travaux
de réhabilitation
Matériaux utilisés : Joint de remplacement, matériaux béton et armatures standard
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale

Figure 4 - Armatures exposées pour l’élimination sur le demi-joint

(a) Support temporaire (b) Nouveaux appareils d’appui et armatures


pour culée
Figure 5 - Remplacement du béton des culées fortement détérioré et des appareils d’appui

Figure 6 - Demi-joints éliminés

AIPCR . 74 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation
Repair strategy
* Eliminate half-joints by making centre span monolithic
* Re-articulate southern pier to enable above
* Replace all highly contaminated concrete in the deck and abutments
* Apply anti-corrosion coating to all exposed concrete surfaces
* Install new bearings, waterproofing system and re-surface
Individual treatment
Deck Slab: Surface repair
Substructure: Surface repair
Bearing System: Exchange to new bearing
Expansion Joint: Exchange to new joint
Interference to Traffic: Single way traffic control for 26 weeks during rehabilitation work

Material Used: Replacement joint, standard concrete material and reinforcement


Strength after Rehabilitation: Original strength

Figure 4 - Exposed reinforcement for elimination on half joint

(a) Temporary support (b) new bearings and reinforcement for abutment
Figure 5 - Replacement of highly deteriorated concrete abutment and bearings

Figure 6 - Eliminated half joints

PIARC . 75 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 120 ans
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises : Travaux en cours
6. Autres Informations
Procédure détaillée de la stratégie de réparation

Ré-articulation de la pile sud


1. Fournir un support temporaire au tablier de chaque côté de la pile
2. Hydrodémolition les 800 mm de haut de pile avec enlèvement des blocs d’appuis existants et des têtes
de goujons
3. Rebétonnage de la pile jusqu’à 200mm sous le tablier
4. Installer de nouveaux appareils d’appui élastomère sur des bossages d’appui.
5. Enlever les appuis temporaires.

Elimination des demi-joints


1. Travail effectué séquentiellement sur des bandes de 1073 mm correspondant à l’espacement des
poutres préfabriquées de la dalle suspendue.
2. Fourniture d’un support temporaire pour toutes les poutres préfabriquées.
3. Cassage d’une bande de béton pour permettre le recouvrement des armatures de la travée en
encorbellement et du diaphragme de la dalle suspendue. Armatures mises en place pour satisfaire les
moments de flexion et efforts tranchant de calcul pour cette position et à couvrir avec de l’époxy.
4. Béton de remplissage coulé en deux fois en utilisant du béton 50/20.
5. Enlever les supports temporaires lorsque le béton de remplissage a atteint sa résistance de calcul
6. Une voie utilisable à conserver sur la structure durant le processus de construction.
Une fissuration du béton au jeune âge due aux effets du chargement de l’autoroute est encouragée à
avoir lieu à l’interface entre bétonnages
Fissures à éliminer avant de la réfection de la surface en appliquant une post-tension dans ces endroits

Réparation du béton pour la sous-face du tablier


1. Hydrodémolition de tout le béton avec un contenu en chlorures supérieur à 1.5% de la masse de ciment.
2. Détermination de l’étendue exacte du béton à éliminer par tests in-situ
3. Béton à éliminer à distance minimale de 20 mm au-delà de n’importe quelle armature.
4. Toutes les armatures exposées à revêtir par un inhibiteur de corrosion.
5. Le matériau de réparation peut être soit un matériau de réparation de marque déposée, soit un béton de
classe 40/10 en confirmité avec BD 27/86.

Réparation des chevêtres des culées


1. Les travaux sont à phaser en conjonction, et menés simultanément, avec les réparations des demi-
joints.
2. Accès aux chevêtres des culées par partie arrière de la culée.
3. Une structure de soutènement des terres provisoire sera nécessaire pour supporter la chaussée en
service.
4. Tout le mur poids et le chevêtre doivent être hydrodémolis.
5. Toutes les armatures doivent être remplacées par des armatures revêtues par de l’époxy.
6. Mur poids et chevêtre à reconstruire en utilisant un béton classe 50/20
7. Enlevement des travaux temporaires et remblaiement.

Application d’un revêtement anti-corrosion


Toutes les surfaces de béton exposées doivent recevoir un revêtement anti-corrosion appliqué sur la
surface et un revêtement élastomère anti-carbonatation appliqué pour assurer qu’une formation anodique
naissante n’a pas lieu dans les zones non réparées.

Equipements
1. Durant les travaux des culées tous les blocs d’appui en élastomère doivent être remplacés par de
nouveaux appareils d’appui en élastomère sur des bossages d’appui.
2. Tous les revêtements de surface du tablier existants doivent être enlevés
3. Tous les matériaux d’étanchéité du tablier doivent être enlevés par soufflage aux gravillons
4. Un nouveau système d’étanchéité de tablier appliqué par vaporisation doit être utilisé
5. De nouveaux joints de tablier du pont doivent être installés adjacents aux culées
6. La totalité de la structure et des approches doit être resurfacée.
AIPCR . 76 . 11.15.B - 2005
5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: 120 years
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken: Works yet to be completed
6. Other Information
Detailed procedure on repair strategy

Re-articulation of southern pier


1. Provide temporary support to superstructure either side of pier.
2. Hydro-demolish top 800 mm of pier including removal of existing pad bearings and capped dowel bars.

3. Recast pier to 200 mm below superstructure.


4. Install new elastomeric bearings on bearing plinths.
5. Remove temporary support.

Elimination of half joints


1. Works carried out sequentially in 1073 mm strips relating to spacing of suspended slab pre-cast beams.

2. Provide temporary support to all precast beams.


3. Break out a strip of concrete to enable reinforcement to be lapped to reinforcement in cantilever span
and suspended slab diaphragm. Reinforcement provided to meet design bending moments and shear
forces at this location and to be epoxy coated.
4. Infill concrete cast in two pours using 50/20 concrete.
5. Remove temporary support when infill concrete has reached design strength.
6. One way working to be maintained across the structure during construction process.
Cracking of immature concrete due to highway loading effects to be encouraged to occur at interface
between pours.
Cracks to be eliminated prior to re-surfacing by applying post-tensioning at these locations.

Concrete repairs to deck soffit


1. Hydro-demolish all concrete with chloride content in excess of 1.5% by mass of cement.
2. Exact extent of concrete to be removed to be determined by site testing.
3. Concrete to be removed for a minimum distance of 20 mm beyond any reinforcement.
4. All exposed reinforcement to be coated with a corrosion inhibitor.
5. Repair material to be either a proprietary repair material or class 40/10 concrete in accordance with BD
27/86.

Repairs to abutment crossheads


1. Works are to be phased in conjunction with, and carried out concurrently with the half joint repairs.

2. Access to abutment crossheads to be from the back of the abutment.


3. A temporary earth retaining structure will be required to support the carriageway.

4. All of the ballast wall and crosshead are to be hydro-demolished.


5. All reinforcement is to be replaced with epoxy coated reinforcement.
6. Ballast wall and crosshead to be re-built using class 50/20 concrete.
7. Remove temporary works and backfill.

Apply anti-corrosion coating


All exposed concrete surfaces are to have a surface applied anti-corrosion coating and an elastomeric
anti-carbonation coating applied to ensure incipient anode formation does not occur in the un-repaired
areas.

Ancillary works
1. During abutment works all elastomeric pad bearings are to be replaced with new elastomeric bearings
on bearing plinths.
2. All existing deck surfacing to be removed
3. All deck waterproofing material to be removed by grit blasting
4. New spray-applied deck waterproofing system to be used
5. New bridge deck joints to be installed adjacent to abutments
6. Whole of structure and approaches to be re-surfaced

PIARC . 77 . 11.15.B - 2005


Case N°. 8 - ROYAUME UNI - 4

1. Type de déficience/ Détérioration

Appuis : Fissures et armatures rouillées dans le béton

2. Informations structurelles
Nom du pont : Passage inférieur Cefn Brynich (Route Nationale A40)
Type de tablier : Tablier à poutres précontraintes
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Emplacement en zone intérieure rurale, régime de précipitations et
températures modérées
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 20 ans après achèvement

Figure 1 - Vue d’ensemble


3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Fissuration des voiles des culées, délamination du béton
Causes du problème : Attaque par sels/chlorures et mauvaise exécution
Commentaires : Détérioration dans les zones vulnérable, zone d’éclaboussure depuis la
chaussée, ajouté à un faible enrobage des armatures

4. Réhabilitation
Appui : Réparation de surface
Perturbation au trafic : Contrôle du trafic à sens unique pendant 8 semaines
Matériaux utilisés : Béton de réparation modifié par du polymère + couche de protection
avec peinture résistante aux chlorures
Résistance après réhabilitation Résistance initiale

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les 20 ans
mesures : Pas de défauts visibles au bout de 2 ans
Evolution des déficiences : La cause de la détérioration a subsisté (sels de la route), mais la
Efficacité des mesures prises : durabilité dans les zones vulnérables a augmenté
La conception détaillée est importante (les zones vulnérables des voiles
Commentaries/Suggestions : sont dans une cavité protégée, pas de mécanisme pour un nettoyage
naturel des sels accumulés)

AIPCR . 78 . 11.15.B - 2005


Case No. 8 - UK - 4

1. Type of Deficiency/Deterioration

Substructure: Crack and Rust reinforcing steel in concrete

2. Structural Information
Name of Bridge: Cefn Brynich Underpass (A40 Trunk Road)
Type of Superstructure: Prestressed beam deck
Type of Deck Slab: Prestressed Concrete
Location of Structure: Mountainous Area
Environmental : Rural inland location, moderate rainfall/temperature regime
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 20 years after completion

Figure 1 - General view

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Cracking to abutment walls, delamination of concrete
Problem Causes: Salt/chloride attack and Poor execution
Comments: Deterioration in vulnerable area, splash zone from carriageway, compounded
by low cover to reinforcement

4. Rehabilitation

Substructure: Surface Repair


Interference to Traffic: Single way traffic control for 8 weeks
Material Used: Polymer modified repair concrete + protective coat of chloride
resistant paint.
Strength after Rehabilitation: Original strength

5. Evaluation of Action Taken


Expected Durability of the Action: 20 years
Development of Deficiencies: No defects apparent after 2 years
Effectiveness of Actions taken: Cause of deterioration still remains (road salt), but durability of
vulnerable area increased
Comments/Suggestions Design detailing is important (vulnerable area of walls is in a
sheltered hollow, no mechanism for natural washing out salt
accumulation).

PIARC . 79 . 11.15.B - 2005


Case N°. 9 - ROYAUME UNI - 5

1. Type de déficience/ Détérioration

Appuis : Rouille dans les armatures et autres (Lectures élevées du potentiel à mi-cellule)

2. Informations structurelles
Nom du pont : Echangeur Est M4 34-34 10 Miskin
Type de tablier : Piles voiles
Emplacement de la structure : Rural
Environnement : Faces des piles adjacentes au trafic à grande vitesse avec des
routes salées pendant les mois d’hiver.
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 22 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Eclatement du béton, partiellement à cause du
manqued’enrobage, mais aussi à cause de dommages dûs aux
chlorures
Causes du problème : Attaque par sels/chlorures
Commentaires : Les dommages dus aux chlorures subis par les armatures se sont
révélés plus faible que prévu.
Les travaux ont cependant augmenté l’épaisseur nominale de
l’enrobage.
4. Réhabilitation

Appuis : Réparation de surface


Perturbation au trafic : Fermeture de trois voies de l’autoroute
Matériaux utilisés : Produits de béton de marque déposée appropriés pour application
par pulvérisation
Résistance après rehabilitation : Résistance initiale

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : 20 ans
Evolution des déficiences : Eclatement ultérieur dans les zones adjacentes
Efficacité des mesures prises : Satisfaisant

AIPCR . 80 . 11.15.B - 2005


Case No. 9 - UK - 5

1. Type of Deficiency/Deterioration

Substructure: Rust in Reinforcing Steel and Other (High Half Cell Potential Readings)

2. Structural Information
Name of Bridge: M4 34-34 10 Miskin Interchange East
Type of Superstructure: Slab wall pier
Location of Structure: Rural
Environmental: Pier faces adjacent to high-speed traffic with roads salted during winter
months.
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 22 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Spalling of concrete, partly due to lack of cover but also some chloride
damage to reinforcement
Problem Causes: Salt/chloride attack
Comments: Chloride damage to reinforcement proved to be less than expected

Work did however increase the nominal depth of cover.

4. Rehabilitation

Substructure: Surface Repair


Interference to Traffic: Lane closures on three lane Motorway
Material Used: Proprietary concrete product suitable for sprayed application

Strength after Rehabilitation: Original strength


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: 20 years
Development of Deficiencies: Further spalling in adjacent areas
Effectiveness of Actions taken: Satisfactory

PIARC . 81 . 11.15.B - 2005


Case N°. 10 - ROYAUME UNI - 6
1. Type de déficience/ Détérioration
Hourdis: Fissures dans le béton (Mauvaise conception – flèche dans la dalle, fissures de cisaillement dans
les rives des coins obtus)
Système d’appareil d’appui: Appuis en caoutchouc laminé complètement défectueux dans les coins obtus
avec extrusion du caoutchouc entre les plaques.
2. Informations structurelles
Nom du pont : Pont de M4 Swansea District Line
Type de tablier : Dalle pleine béton armé (un par chaussée)
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la Zone côtière
structure : Climat humide tempéré. Niveaux de pollution faibles
Environnement : Oui
Anti-verglas utilisé : 30 ans après achèvement
Age de la structure :

Figure 1 - Vue du garde-corps Ouest depuis Figure 2 - Vue rapprochée des travaux de
la ligne ferroviaire du district de Swansea, renforcement
avant renforcement
3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Flèche le long des bords libres des dalles de tablier (approximativement
75mm par rapport à la ligne droite à mi-travée) avec fissures de cisaillement
dans les rives près des coins obtus. Appareils d’appui déteriorés dans les
coins obtus.
Causes du problème : Fissures dues à la traction en sous-face près de la mi-travée
Commentaires : Conception inappropriée – particulièrement concernant les effets dus au
biais
4. Réhabilitation

Hourdis : Etayé en utilisant des arcs en acier ondulé, avec de la mousse de béton pompée pour remplir
l’espace entre les arcs et la sous-face du tablier
Système d’appareil d’appui : Appuis rendus superflus par les mesures de renforcement

AIPCR . 82 . 11.15.B - 2005


Case No. 10 - UK - 6
1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Crack in concrete (Inadequate Design – sag in deck, shear cracks in edge at obtuse corners)

Bearing System: Rubber laminated bearings completely failed in obtuse corners with rubber extruding out
between plates
2. Structural Information
Name of Bridge: M4 Swansea District Line Bridge
Type of Superstructure: Solid reinforced concrete deck slabs (one per carriageway)
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Coastal area

Environmental: Temperate wet climate. Low pollution levels


Deicer Used: Yes
Age of Structure: 30 years after completion

Figure 1 - View on westbound parapet Figure 2 - Close up view of strengthening works


from the Swansea District Railway Line,
before strengthening
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Sag along free edges of deck slabs (approx. 75mm from straight line near
mid span) with shear cracking in edges near obtuse corners. Bearings failed
in obtuse corners.

Problem Causes: Tension cracks in soffits near mid span


Comments: Inadequate design – particularly relating to effects of skew

4. Rehabilitation
Deck Slab: Propped using corrugated steel arch, with foamed concrete pumped to fill between arch and
existing deck soffit
Bearing System: Bearings rendered redundant by strengthening measures

PIARC . 83 . 11.15.B - 2005


Perturbation au trafic : Sur la voie ferrée : Pas de perturbation car seulement deux trains par jour. Tous
les travaux réalisés en possédant approximativement 7 heures par jour
Sur l’autoroute M4 : Accôtements fermés durant les 10 semaine de construction
(déjà en place pour empêcher le surchargement de la rive des dalles de tablier).
Une voie est ouverte dans chaque direction à travers le schéma sauf pour une
fermeture pendant un seul week-end pour le trafic de la voie ouest, pour
l’injection sous la dalle de tablier côté ouest, et pareil pour faire la voie est. Des
routes de déviation sont mises en place dans les deux cas.
Matériaux utilisés :
Résistance après Supérieure à la résistance initiale
réhabilitation : (Raisons: La résistance de calcul initiale était inappropriée. La structure
renforcée a été réanalysée pour vérifier les contraintes dans les zones
d’encorbellement triangulaire de la dalle le long des rives du tablier et a été
trouvée appropriée pour un chargement complet HA et 45 unités du chargement
HB)
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les Réalisé en mesure temporaire car les autorités ferroviaires ne voulaient pas
mesures : accepter la restriction du gabarit comme une solution permanente. Mais il a
été convenu plus tard que les arcs pouvaient rester en place jusqu’à ce
d’autres restriction sur la même ligne soient éliminées.
Ceci veut effectivement dire que la solution peut être considérée comme
permanente.
La section des arcs en acier pourrait avoir besoin de mesures de protection
supplémentaires, mais la galvanisation est prévue pour durér 15 à 20 ans. Le
remplissage de mousse de béton est prévu pour être virtuellement libre de
toute maintenance pour la durée de vie restante du pont.
Evolution des déficiences : Pas de déficiences sérieuses observées à ce jour
Efficacité des mesures La route à été ouverte pour tout trafic, y compris les charges spéciales. Il n’y
prises : avait plus de progression des flèches ou de fissures dues au cisaillement.
Les travaux de renforcement ont été libres de maintenance jusqu’à présent.
6. Autre Photos(s) et/ou Plan(s)

Plan 1 Plan 2

Plan 3 Plan 4

AIPCR . 84 . 11.15.B - 2005


Interference to Traffic: On Railway Line: No disruption as only two trains per day. All work
carried out under possessions of approximately 7 hours per day.
On M4 motorway: Hard shoulders closed throughout 10 week
construction period (already in place to prevent overloading of the edge
of the deck slabs). One lane open in each direction throughout scheme
except for one weekend closure to west-bound traffic to grout up under
the west-bound deck slab, and similarly to do east-bound. Diversion
routes set up in both cases.
Material Used:
Strength after Rehabilitation: More than original strength
(Reasons: Original design strength was inadequate. Strengthened
structure was re-analyzed to check the stresses in the triangular
cantilevering portions of the slabs along the free edges of the deck and
found to be adequate for full HA and 45 units of HB loading)

5. Evaluation of Action Taken


Expected Durability of the Put in as temporary measure as Rail Authority was not willing to accept
Action: restriction to headroom as a permanent solution. However, it was later
agreed that the arch could remain in place until other restrictions on the
same line were removed.
This effectively means that the solution can be regarded as permanent.

Steel arch section may need further protection measures, but


galvanizing is expected to last 15 to 20 years. Foamed concrete infill
expected to be virtually maintenance free for remaining design life of the
bridge.
Development of Deficiencies: No serious deficiencies noted to date.
Effectiveness of Actions taken: Road has been reopened to full traffic, including abnormal loads. There
has been no further progression of the sag or shear cracks. The
strengthening works have been maintenance free to date.
6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Drawing 1 Drawing 2

Drawing 3

Drawing 4

PIARC . 85 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 11 - ROYAUME UNI - 7

1. Type de déficience/ Détérioration


Hourdis : Fissures dans le béton du hourdis, rouille dans les armatures actives et passives et capacité de
chargement d’exploitation réduite de 3T,
Egalement corrosion des armatures et carbonatation jusqu’à une profondeur de 25 mm
2. Informations structurelles
Nom du pont : Milford Rd/Rl Dinas
Type de tablier : 2 Travées, Dalle pleine, biais de 49°
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Zone urbaine
Environnement : 75m du rivage (Marin)
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 59 ans après achèvement (Construit en 1937)

Figure 1 - Vue d’ensemble


3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : 1. Eclatement et corrosion des armatures sur l’intrados de la dalle
2. Nombreuses fissures dans l’intrados de la dalle.
3. Fuite et coloration au niveau de l’interface culée/tablier.
4. Capacité de chargement d’exploitation inappropriée (3t)
Causes du problème : Attaque par sels/Chlorures et Carbonatation
Commentaires : Des tests in-situ du béton limités lors des inspections principales fournissent
des données utiles.
La capacité de chargement d’exploitation réduite (estimée) n’est pas toujours
accompagnée par des signes associés de désordre structurel.
4. Réhabilitation
Hourdis : Recouvrement et étanchéité
Dalle de couverture en béton armé et intrados de la dalle renforcé avec r-f supplémentaire et béton projeté.
Appuis : Injection d’époxy
Injection de résine dans les fissures des piles et culées
Perturbation au trafic : Fonctionnement à voie unique durant les travaux
Matériaux utilisés : Des produits de marque déposée adaptés pour des applications par
projection; étanchéité projetée, injection de résine et béton armé coulé
en place
Résistance après réhabilitation : Supérieure à la résistance initiale (Raisons si applicable: augmentation
du chargement à appliquer)

AIPCR . 86 . 11.15.B - 2005


Case No. 11 - UK - 7

1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Crack in deck slab concrete, Rust in reinforcing steel/PC steel, and Reduced live load capacity
of 3T,
Also corrosion to reinforcement & carbonation to a depth of 25 mm
2. Structural Information
Name of Bridge: Milford Rd/Rl Dinas
Type of Superstructure: 2 Spans, Solid slab, 49° Skew
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Urban Area
Environmental: 75m from waterfront (Marine)
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 59 years after completion (Constructed 1937)

Figure 1 - General view


3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: 1. Spalling and corroding reinforcement on soffit.
2. Numerous cracks in slab soffit.
3. Seepage and staining at abutment/deck interface.
4. Inadequate live load capacity (3t)
Problem Causes: Salt/chloride attack, and Carbonation
Comments: Limited in-situ testing of concrete at Principal Inspections provides useful data.

Reduced live load capacity (assessed) is not always accompanied by


associated signs of structural distress.
4. Rehabilitation
Deck Slab: Overlaying and Waterproofing
Reinforced concrete overslab, also soffit strengthened with additional r-f and sprayed concrete.
Substructure: Epoxy Injection
Resin injection of cracks in piers and abutments
Interference to Traffic: Single way working during works
Material Used: Proprietary product suited to spray application; sprayed waterproofing; resin
injection and in-situ reinforced concrete

Strength after Rehabilitation: More than original strength (Reasons if applicable: Increased loading to be
applied )

PIARC . 87 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 30 ans
Evolution des déficiences : Fuite d’eau au sommet des culées détectée ; va probablement
contribuer à la contamination des culées par les chlorures.
Efficacité des mesures prises : Les exigences principales du plan ont été efficaces, mais il y a un
problème de maintenance en cours en connexion avec la fuite
d’eau.

6. Autres Informations
Recommandations
1. Le pont devait être réparé pour obtenir la classification estimée de chargement d’exploitation de 40 T et
réduire le risque de corrosion des armatures durant les prochaines années.
2. Une dalle de couverture en béton devait être connectée avec la dalle existante pour obtenir la continuité
sur le support.
3. Le béton carbonaté doit être éliminé de l’intrados de la dalle, les armatures nettoyées, et un nouvel
enrobage de béton appliqué. A ce stade, les armatures devraient être traitées pour empêcher la
corrosion due à l’attaque par les chlorures.
4. Une nouvelle poutre de rive renforcée devait être fournie pour porter convenablement les gaines de
service dans le trottoir.
5. Le garde-corps est inapproprié et devait être remplacé par un de type P2.

Référence

1. Rapport d’estimation / Inspection Principale 1991 – Veryard & Partners


2. Rapport d’Inspection Principale 1999 – Pembrokeshire County Council
3. Dossier de santé & sécurité pour les travaux de renforcement – Veryard & Partners
4. Inspections Générales 1984,1986,1988 – Dyfed County Council

AIPCR . 88 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: 30 years
Development of Deficiencies: Water seepage at top of abutments is on going and is likely to
contribute to chloride contamination of the abutments.
Effectiveness of Actions taken: The main requirements of the scheme were effective however there is
an on-going maintenance issue connected with the water seepage.

6. Other Information
Recommendations
1. The bridge shall be repaired to achieve the 40 T Assessment Live Load classification and to reduce the
risk of reinforcement corrosion over the next few years.
2. A concrete over slab should be dowelled to the existing slab to achieve the continuity over the support.

3. The carbonated concrete must be removed from the soffit, the reinforcement cleaned, and a new cover
concrete applied. At this stage, the reinforcement should be treated to prevent corrosion due to chloride
attack.
4. A new reinforced edge beam should be provided to suitably carry the service ducts in the footway.

5. The parapet is inadequate and should be replaced with a P2 type.

Reference
1. Assessment report / Principal Inspection 1991 – Veryard & Partners
2. Principal Inspection Report 1999 – Pembrokeshire County Council
3. Health & safety File for Strengthening Works – Veryard & Partners
4. General Inspections 1984,1986,1988 – Dyfed County Council

PIARC . 89 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 12 - ROYAUME UNI - 8

1. Type de déficience/ Détérioration


Hourdis : Fissures dans le béton et rouille dans les armatures actives et passives
Appuis : Fissures dans le béton et rouille dans les armatures passives
Système d’appareils d’appui : Pont Intégral, Pas d’appareils d’appui
Joint de dilatation : Pas de joints
2. Informations structurelles
Nom du pont : A470 Bontnewydd, Ffestiniog
Type de tablier : Tablier en béton armé avec culée incorporée
Type de hourdis : Poutre et dalle enn béton armé
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Région à haute pluviométrie, susceptible de neige et de gel en hiver
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 70 ans après achèvement c-à-d quand les travaux ont été effectués en
1994.

Figure 1 - Vue d’ensemble

Figure 2 - Vue en élévation montrant le


garde-corps en maçonnerie
3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Suivant l’évaluation du pont en 1991, dans le cadre de programme
d’évaluation et de renforcement, il a été trouvé qu’il ne peut porter de
charge que jusqu’à 17 tonnes.
Causes du problème : Surchargé
Commentaires : Le gunitage initial (projection du béton) a remédié à plusieurs
problèmes, c-à-d fissuration et éclatement

AIPCR . 90 . 11.15.B - 2005


Case No. 12 - UK - 8

1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Crack in concrete and Rust in reinforcing steel/PC steel
Substructure: Crack in concrete and Rust in reinforcing steel
Bearing System: Integral bridge, no bearings
Expansion Joint: No joints
2. Structural Information
Name of Bridge: A470 Bontnewydd, Ffestiniog
Type of Superstructure: Integral reinforced concrete deck and abutments
Type of Deck Slab: Reinforced concrete beam and slab
Location of Structure: Mountainous Area
Environmental: Area of high rainfall, susceptible to snow and frost in winter.
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 70 years after completion i.e. when works were undertaken in 1994.

Figure 1 - General view

Figure 2 - View along the up-stream


elevation showing masonry clad parapets
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Following the assessment of the bridge in 1991, as part of the Assessment and
Strengthening programme, it was found to be only capable of carrying loads up
to 17 tonnes.
Problem Causes: Over Loaded
Comment: The initial guniting (concrete spraying) covered up many problems, i.e. cracking
and spalling.

PIARC . 91 . 11.15.B - 2005


4. Réhabilitation

Hourdis : Recouvrement, réparation de surface, étanchéité, et autres (des armatures supplémentaires ont été
fournies à la base de la poutre et un gunitage appliqué au niveau de la base des poutres, tandis que le
tablier a été renforcé en appliquant une couche de béton armé supplémentaire d’épaisseur 100 mm. Le
tablier a été ensuite étanché.
Des nouveaux garde-corps avec un noyau en béton armé et des faces couvertes avec un revêtement en
ardoise ont été également construits
Appuis : Gunitage
Perturbation au trafic : Les perturbations au trafic ont été maintenues à un minimum par l’utilisation
d’un système de support temporaire sous le tablier.
Un trafic à sens unique a été maintenu durant le contrat en utilisant des feux
de signalisation temporaires.
Matériaux utilisés : Gunitage (béton projecté), béton, armatures et ardoises.
Résistance après Supérieure à la résistance initiale (raisons: capacité augmentée jusqu’à 40
réhabilitation : tonnes.)
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : Durée de vie de conception de 120 ans, des produits de marque
deposée préensachés et de haute qualité appropriée aux applications
par projection ont été utilisés
Evolution des déficiences : Vérifier minutieusement l’état du béton projeté et des aciers après 20
ans
Efficacité des mesures prises : Quelques fuites d’eau à travers le béton projeté au niveau des culées
6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 3 - Armatures des poutres


transversales après élimination du béton Figure 4 - Lessivage à travers la poutre gunitée

AIPCR . 92 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation

Deck Slab: Overlaying, Surface repair, Waterproofing, and Other (Additional steel reinforcement was provided
at the base of the beams and gunite applied to the beam bases, whilst the deck was strengthened by applying
an additional 100 mm thick layer of reinforced concrete. The deck was then waterproofed.

New parapets with an r.c core and faced with slate cladding were also constructed.)

Substructure: Guniting
Interference to Traffic: Disturbances to traffic were kept to a minimum by the use of a temporary
support system below the deck.
One way traffic was maintained throughout the contract by using temporary
traffic lights.
Material Used: Gunite (sprayed concrete), concrete, steel reinforcement and slate.
Strength after More than original strength (Reasons: capacity increased to 40 tonnes.)
Rehabilitation:
5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: Design life of 120 years, top quality prebagged proprietary product
suitable for spray application used throughout

Development of Deficiencies: Check spray applied concrete and steel condition thoroughly after 20
years
Effectiveness of Actions taken: Some water seepage through spray applied concrete at abutments
6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 3 - Steel in transverse beams


after concrete removal Figure 4 - Leaching through the gunited beam

PIARC . 93 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 13 - ROYAUME UNI - 9

1. Type de déficience/ Détérioration

Poutre : Le tablier du pont a été évalué comme étant en-dessous des normes et ayant besoin d’être renforcé
Système d’appareil d’appui : Des raidisseurs d’appuis sont nécessaires dans le cadre des travaux de
renforcement
2. Informations structurelles
Nom du pont : Passage supérieur de Mount Road (Structure Ref. No: A55 420)
Type de tablier : Passage supérieur à poutre en I à trois travées avec hourdis en béton armé
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Rural
Environnement : Très sévère (conformément aux BS 5400:Pt4:Table1)
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 31 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Pas de détérioration identifiée. La structure a été évaluée pour s’assurer de
sa capacité de charge portante.
Causes du problème : La capacité s’est révélée sous-standard.
Commentaires : Potentiel de détérioration excessive due à la capacité de charge portante
sous-standard
4. Réhabilitation

Poutre: Raidisseurs d’âme soudés avec croisillons d’angle boulonnés


Perturbation au trafic : Fermeture périodique des voies 1 et 2 dans chacune des directions est et ouest.
Matériaux utilisés : Croisillons d’angle en acier avec des raidisseurs d’âme en tôle acier
Résistance après Supérieure à la résistance initiale
réhabilitation :

Figure 1 - ‘Raidisseurs de semelle sur les appareils d’appui’ montrant l’arrangement


des raidisseurs de réparation pour la semelle inférieure au-dessus des appareils d’appui

AIPCR . 94 . 11.15.B - 2005


Case No. 13 - UK - 9

1. Type of Deficiency/Deterioration

Girder: Bridge Superstructure Assessed as being sub-standard and in need of strengthening


Bearing System: Bearing stiffeners required as part of the strengthening Works

2. Structural Information
Name of Bridge: Mount Road Overbridge (Structure Ref. No: A55 420)
Type of Superstructure: Three span plate girder overbridge with reinforced concrete deck
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Rural
Environmental: Very severe (in accordance with BS 5400:Pt4:Table1)
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 31 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: No deterioration identified. The structure has been assessed to ascertain its load
carrying capacity.
Problem Causes: The capacity was found to be sub-standard.
Comments: Potential for excessive deterioration due to the sub-standard load carrying
capacity
4. Rehabilitation

Girder: Welded web stiffeners with bolted angle cross bracing


Interference to Traffic: Periodic closure of lanes 1 and 2 in both the eastbound and westbound directions
Material Used: Steel angle cross bracing with plate steel web stiffeners
Strength after More than original strength
Rehabilitation:

Figure 1 - Flange stiffeners at bearings shows remedial stiffener arrangement


to bottom flange over bearing

PIARC . 95 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 15 ans
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises :

6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 2 - Elevation du Mount Road - Elevation est

Figure 3 - Travaux 2 du Mount Road - Travaux de peinture de réparation


à mi-travée suivant les opérations de soudure

AIPCR . 96 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: 15 years
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken:
6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 2 - ‘Mount Road Elevation’ eastern elevation

Figure 3 - ‘Mount Road Works 2’ mid-span remedial painting work


following welding operation

PIARC . 97 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 14 - ROYAUME UNI - 10

1. Type de déficience/détérioration

Hourdis: Des gaines de précontrainte évidées

2. Informations structurelles
Nom du pont : A465 - Pont de New Usk
Type de tablier : 3 travées continues, béton coulé en place avec précontrainte par post-
tension
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Rural
Environnement : Sels anti-verglas en hiver
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 39 ans après achèvement

3. Déficience/détérioration
Nature de la détérioration : Vides dans les gaines de câbles avec corrosion partielle des câbles en acier
Causes du problème : Mauvaise exécution
Commentaires :

4. Réhabilitation

Hourdis : Réinjection des vides et re-imperméabilisation

Perturbation au trafic : Feux de trafic temporaire pour la fermeture des voies


Matériaux utilisés : Coulis au ciment
Résistance après Résistance initiale
réhabilitation :
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les 80 ans – Durée de vie de conception restante du pont
mesures :
Evolution des déficiences : Aucune détérioration supplémentaire détectée
Efficacité des mesures prises :

Référence
1. Rapport spécial d’inspection daté Janvier 1995 et addenda daté mai 1996
2. Rapport principal d’inspection daté février 1999

AIPCR . 98 . 11.15.B - 2005


Case No. 14 - UK - 10

1. Type of Deficiency/Deterioration

Deck Slab: Voided Post-tensioned Ducts

2. Structural Information
Name of Bridge: A465 New Usk Bridge
Type of Superstructure: 3-span continuous in situ concrete with post-tensioning

Type of Deck Slab: Reinforced concrete


Location of Structure: Rural
Environmental: De-icing salts in winter
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 39 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Voids in the cable ducts with partial corrosion of the steel cables
Problem Causes: Poor execution
Comments:

4. Rehabilitation

Deck Slab: Re-grouting of voids and re-waterproofing

Interference to Traffic: Temporary traffic lights for lane closures


Material Used: Cementitious grout
Strength after Rehabilitation: Original strength

5. Evaluation of Action Taken


Expected Durability of the Action: 80 years - remaining design life of bridge

Development of Deficiencies: No further deterioration detected


Effectiveness of Actions taken:

Reference
1. Special Inspection Report dated January 1995 and Addendum dated May 1996
2. Principal Inspection Report dated February 1999

PIARC . 99 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 15 - SUISSE

1. Type de déficience/ Détérioration

Poutre : grandes teneurs en chlorures


Appuis : piles et voiles des culées avec grandes teneurs en chlorures
Système d’appareil d’appui : corrosion sévère sur 90% des appuis sous les poutres externes
Joint de dilatation : corrosion sévère

2. Informations structurelles

Nom du pont : Viaduc de Wassnerwald


Type de tablier : 4 poutres précontraintes préfabriquées en T et hourdis coulés en place
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Situé dans les Alpes suisses avec des changements saisonniers intensifs. La
structure est sujette à de larges différences de température, au gel et exposé
aux sels anti-verglas.
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 32 ans après achèvement

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : A cause de l’imperméabilisation défectueuse, des fuites dans les drains et
dans les joints de construction, les eaux de surface contenant des chlorures
se sont infiltrées dans la partie inférieure du hourdis. De là, l’eau s’est
répandue à la partie inférieure des poutres jusqu’aux appuis, sur les piles et
les voiles des culées. Ceci a conduit à des teneurs en chlorures, dans les
zones d’appui des deux poutres longitudinales extérieures et dans les zones
sous-jacentes des piles, de 1 à 2.5 % (par rapport à la masse du ciment) aux
profondeurs de la précontrainte et des armatures passives. Des effets actifs
de la corrosion sont visibles sur les armatures.
Causes du problème : Attaque par sels/Chlorures, Gel/Dégel, Carbonatation, et autres (conception
structurelle et matériaux inappropriés, défauts d’exécution, charge importante
de trafic, sels de déverglaçage)
Commentaires : Solution préfabriquée ancienne économique à abandonner, dimensions de
béton y compris enrobage de béton à augmenter, nombre de joints à réduire.

Figure 1 - Corrosion sur la pile Figure 2 - Corrosion sur la pile sous les appuis
sous les appuis des poutres des poutres
AIPCR . 100 . 11.15.B - 2005
Case No. 15 - Switzerland

1. Type of Deficiency/Deterioration

Girder: High chloride values


Substructure: Piers and abutment walls with high chloride values
Bearing System: Severe corrosion over 90% of the bearings under the external girders
Expansion Joint: Severe corrosion

2. Structural Information
Name of Bridge: Wassnerwald viaduct
Type of Superstructure: 4 precast prestressed T-beams and cast in-situ deck slab
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Mountainous area
Environmental: Located in the Swiss Alps with intensive seasonal changes.
The structure is subjected to large temperature differences, to frost and exposed to
deicing salt.
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 32 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: As a result of defective waterproofing as well as leaking drains and construction
joints, surface water containing chloride has penetrated to the underside of the
deck slab. From there the water spreads to the bottom of the girders as far as the
supports, and over the piers and abutment walls. This led to chloride values in the
support areas of the two external longitudinal girders and the underlying piers
zones of from 1 to 2.5 % (with respect to the mass of cement) at depths of
prestressing and reinforcement. Active corrosion effects are visible on the
reinforcement.

Problem Causes: Salt/chloride attack, freeze/thaw, carbonation, and other (Inadequate structural
design and materials, execution flaws, high traffic load, deicing salts)
Comments: Cheap precast solution of the past to be abandoned, concrete dimensions included
concrete cover to be increased, number of joints to be reduced.

Figure 1 - Corrosion at the pier Figure 2 - Corrosion at the pier


underneath the girder bearing underneath the girder bearings

PIARC . 101 . 11.15.B - 2005


4. Réhabilitation

Remplacement complet de la structure


• Démolition du tablier par découpage à travers la dalle entre les poutres principales et son élimination
• Construction d’un nouveau tablier avec des joints de dilatation uniquement au niveau des culées.
• Rassemblement et enlèvement des eaux de surface au moyen d’un drainage longitudinal continu.
Poutre : Démontage et enlèvement des poutres
Appuis :
(1) Culées :
• Créer une accessibilité et réhabilitation locale
• Démolition des culées existantes vers le bas jusqu’au niveau des nouvelles culées
• Bétonnage des nouvelles structures de culées accessibles
• Réhabilitation locale des voiles des culées existantes
(2) Piles :
• Remplacement des chevêtres des piles, réhabilitation locale des futs des piles:
• Démolition des chevêtres des piles existantes au dessus des futs des piles
• Bétonnage des nouveaux appuis et installation de nouveaux appareils d’appui remplaçables
• Réhabilitation locale des futs des piles
(3) Système d’appareil d’appui : remplacement par de nouveaux appareils d’appui
Perturbation au trafic : La planification des mesures de réhabilitation est influencée par la régulation
du trafic pendant la période de construction. Les conditions suivantes ont aidé
à atteindre la décision de remplace le tablier :
• durant les travaux de construction entre février et novembre, une voie de
trafic unique doit être assurée.
• durant les mois d’hiver entre novembre et février, les travaux de
construction sont arrêtés. Deux voies de trafic doivent être maintenues.
• le trafic sur les autoroutes nationales limitrophes ne doit si possible pas être
affecté défavorablement par les travaux de construction
Matériaux utilisés : Structure mixte : poutres en acier et hourdis en béton
Résistance après Supérieure à la résistance initiale (raison : nouveau règlement)
réhabilitation :

Figure 3 - Culée reconstruite Figure 4 - Nouveau chevêtre et tablier

AIPCR . 102 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation

Complete replacement of the superstructure


• Demolition of the superstructure by cutting through the deck between the main beams and their removal
• Construction of a new superstructure with expansion joints only at the abutments
• Collection and removal of the surface water by means of a continuous longitudinal drainage.
Girder: Dismantling and removal of the girders
Substructure:
(1) Abutments
• Creating accessibility and local rehabilitation
• Demolition of the existing abutments down to the bottom of the new abutment level
• Concreting of the new accessible abutment structures
• Local rehabilitation of the walls of the existing abutments
(2) Piers
• Replacement of the tops of the piers, local rehabilitation of the pier shafts :
• Demolition of the existing pier caps above the pier shafts
• Concreting of new supports and installation of new replaceable bearings
• Local rehabilitation of the existing pier shafts
(3) Bearing System: Exchange to New Bearing
Interference to Traffic: The planning of rehabilitation measures is influenced by the regulation of traffic
during the construction period. The following conditions helped reaching the
decision to replace the superstructure:
• During the construction work between February and November single lane
traffic has to be guaranteed.
• During the winter months between November and February the construction
work is stopped. Two-lane traffic has to be maintained.
• The traffic on the adjoining national highway should if possible not be
adversely affected by the construction work.
Material Used: Composite steel girders and concrete deck slab
Strength after More than original strength (Reason: New standards)
Rehabilitation:

Figure 3 - Reconstructed abutment

Figure 4 - New pier cap and superstructure

PIARC . 103 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : Les équipements endommagés ont été remplacés ou réhabilités
respectivement pour une durée de vie sans intervention de 25 ans.
La structure principale a été réhabilitée pour une durée de vie sans
intervention de 50 ans. Si un élément de la structure principale est
remplacé alors une durée de vie totale de 75 ans s’applique.
Evolution des déficiences : Aucune
Efficacité des mesures prises : Pleinement satisfaisant

6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 5 - Section transversale Figure 6 - Vue d'ensemble du pont en construction


avant remplacement du tablier Autoroute nationale à Wassnerwald en 1971

Fig. 7 Nouveau tablier: construction mixte

Figure 8 - Pont existant avec pont auxiliaire Figure 9 - Vue du chantier de construction
et grue portante
Référence
1) Peter Kropf, Werner Bachmann, Klaus Dubler : Réhabilitation du Viaduc de Wassnerwald à travers un
remplacement sélectif. Schweizer Ingenieur + Architekt 18/1999
AIPCR . 104 . 11.15.B - 2005
5. Evaluation of action taken
Expected durability of the action: The damaged equipment has to be replaced or rehabilitated respectively
for an intervention free service life of 25 years.
The main structure has to be rehabilitated for an intervention free service
life of 50 years. If a component of the main structure gets replaced then
the total service life of 75 years applies.
Development of deficiencies: None
Effectiveness of actions taken: Fully satisfactory

6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 5 - Cross section Figure 6 - Overview of the bridge under


prior to replacement of the superstructure construction National highway at Wassnerwald
in 1971

Figure 7 - New superstructure: composite construction

Figure 9 - View of construction site


Figure 8 - Existing bridge with auxiliary bridge
and portal crane
Reference
1) Peter Kropf, Werner Bachmann, Klaus Dubler: Réhabilitation du Viaduc de Wassnerwald à travers un
remplacement sélectif. Schweizer Ingenieur + Architekt 18/1999

PIARC . 105 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 16 - MEXIQUE

1. Type de déficience/ Détérioration

Poutre : Fissures dans le béton


Appuis : Fissures dans le béton, rouille dans les armatures, Autres (haute humidité, perte de béton)

2. Informations structurelles
Nom du pont : NOVILLERO
Type de tablier : Hourdis sur poutres en béton
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Zone côtière
Environnement : Haute humidité et projections d’eau (le pont se trouve près de la côte)
Anti-verglas utilisé : Non
Age de la structure : 26 ans après achèvement

Figure 1 - Vue d’ensemble


3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Attaque par sels/chlorures, carbonatation, surchargement, mauvaise
exécution
Causes du problème : Augmentation constante de la rouille dans les armatures faisant des tests
Commentaires : du béton et acier

Figure 2-3 - Pile détériorée

AIPCR . 106 . 11.15.B - 2005


Case No. 16 - MEXICO

1. Type of Deficiency/Deterioration
Girder: Crack in concrete
Substructure: Crack in concrete, Rust in reinforcing steel, Other (high humidity, loss of concrete)

2. Structural Information
Name of Bridge: NOVILLERO
Type of Superstructure: Slab over concrete beams
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Coastal area
Environmental: High humidity and splash (The bridge is located close to the coast)
Deicer Used: No
Age of Structure: 26 years after completion

Figure 1 - General View


3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Salt/chloride attack, Carbonation, Overloaded, Poor execution

Problem Causes: Steady growth of rust in reinforcing steel making concrete and steel test
Comments:

Figure 2-3 - Deteriorated pier

PIARC . 107 . 11.15.B - 2005


4. Réhabilitation

Hourdis : injection d’époxy


Poutre : injection d’époxy
Perturbation au trafic : Pas d’interférence
Matériaux utilisés : Epoxy, Armatures passives, béton
Résistance après réhabilitation : Supérieure à la résistance initiale
(raison : les charges d’exploitation sont plus importante que dans le
passé)

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : 10 ans
Evolution des déficiences : Il n’y a pas de déficience
Efficacité des mesures prises : Efficace

Référence
1) Manuel des utilisateurs du SIPUMEX. SCT- Direction danoise des routes. Mexique. 1994

AIPCR . 108 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation

Deck Slab: Epoxy Injection


Girder: Epoxy Injection
Interference to Traffic: No interference
Material Used: Epoxy, Reinforcing steel, concrete
Strength after Rehabilitation: More than original strength
(Reason: Live loads are greater than that in the past)

5. Evaluation of Action Taken


Expected Durability of the Action: 10 years
Development of Deficiencies: There is no deficiency
Effectiveness of Actions taken: Effective

Reference
1) Users Manual of SIPUMEX. SCT- Danish Road Directorate. Mexico. 1994

PIARC . 109 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 17 - ITALIE - 1
1. Type de déficience/détérioration

Poutre : rouille dans les armatures actives et passives dans la poutre


2. Informations structurelles
Nom du pont : Viaducs de Alteta, Ortaglia e Ginepro – Autoroute A1
Type de tablier : Poutres simplement appuyées en béton précontraint avec câbles de
précontrainte glissants partiellement ancrés dans les dalles
Type de hourdis : Béton précontraint
Emplacement de la structure : Région montagneuse
Environnement : Climat à hivers pluvieux avec fréquentes chutes de neige et une
température oscillant fréquemment autour de 0°C.
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 60 ans après achèvement
3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Fissures et taches humides dans poutre à l’intrados en correspondance
avec les gaines, gaines exposées et oxydées, câble corrodés avec des fils
cassés ou perdus
Causes du problème : Gel/Dégel
Commentaires : Eviter les structures avec câbles ancrés dans les dalles
4. Réhabilitation
Hourdis : Etanchéité
Poutre : Câble de précontrainte extérieure rectiligne supplémentaire non adhérent, avec une légère
excentricité ; les câbles de précontrainte (quelques barres Ø 40 mm par poutre) ont été ancrées presque aux
extrémités de la poutre en utilisant des entretoises précontraintes supplémentaires fixées au tablier.

Figure 1 - Détail des extrémités des entretoises Figure 2 - Détails des extensomètres
Avec ancrages et câbles de précontrainte électriques fixés aux câbles de
précontrainte
Perturbation au trafic : Uniquement pour des opérations de revêtement et étanchéité
successive de la dalle
Matériaux utilisés : Barres d’armatures avec Rak= 1050 MPa. Conglomérat de ciment
rhéoplastique avec un liant pré-mélangé à retrait réglé R’bk= 50 Mpa
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale

AIPCR . 110 . 11.15.B - 2005


Case No. 17 - ITALY - 1
1. Type of Deficiency/Deterioration

Girder : Rust in reinforcing steel/PC steel in girder


2. Structural Information
Name of Bridge: Alteta, Ortaglia e Ginepro Viaducts- Motorway A1
Type of Superstructure: Simply supported beams in prestressed reinforced concrete with sliding
tendons partially anchored in slabs
Type of Deck Slab: Prestressed concrete
Location of Structure: Mountainous area
Environmental: Rainy winter climate with frequent snowfalls and with temperature frequently
oscillate around 0°C.
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 60 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Cracks and intrados beam slurry in correspondance with the sheaths,
uncovered and oxidised sheaths, corroded cables with broken or frayed wires

Problem Causes: Freeze/thaw


Comment: Avoid structures with cables anchored in slabs
4. Rehabilitation
Deck Slab: Waterproofing
Girder: Not adherent external and additional rectilinear cable prestressing with a slight eccentricity; the
tendons (a couple of Ø 40 mm bars per girder) were anchored almost at the extremes of the girder using
additional pre-stressed crossbeams fixed to the deck.

Figure 1 - Detail of extremities of cross-beams Figure 2 - Details of electric extensimeters


with anchored and tendons fixed to pre-stressed tendons

Interference to Traffic: Only for laying operations and successive waterproofing of the slab
Material Used: Steel bars with Rak= 1050 MPa. Rheoplastic cement conglomerate with
a shrinkage-adjusted premixed binder R’bk= 50 MPa
Strength after rehabilitation: Original strength

PIARC . 111 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 25 ans
Evolution des déficiences : Aucune pour les parties sujettes aux travaux de réhabilitation
Efficacité des mesures prises : Vérifiée
6. Autre Photos(s) et/ou Plan(s)

Figure 3 - Détails avec une section transversale de la poutre d’ancrage


et les câbles de précontrainte non-adhérents

AIPCR . 112 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected durability of the action: 25 years
Development of deficiencies: None for part subject to rehabilitation work
Effectiveness of actions taken: Verified
6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 3 - Details with a cross-section of the anchorage beam and non-adhering tendons

PIARC . 113 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 18 - ITALIE - 2

1. Type de déficience/détérioration
Hourdis : fissures dans le béton du tablier
2. Informations structurelles
Nom du pont : Viaduc FIACCHIGNANON - ANAS - Route Nationale - S.S. 3 Flaminia
- Umbria
Type de tablier : Pont à poutre en T en béton précontraint avec post-tension
Type de hourdis : Prédalles préfabriquées avec bétonnage final en place
Emplacement de la structure : Région montagneuse
Environnement : Trafic journalier de 20000 véhicules. Pile H=90/80 m
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 30 ans après achèvement

3. Déficience/détérioration
Nature de la détérioration : Fissures longitudinales et transversales avec rupture des prédalles
préfabriquées observées 25 ans après achèvement.
Causes du problème : Mauvaise connexion entre les dalles et les poutres en T
Commentaires : Augmentation d’intensité et de fréquence des charges

Figure 1 - fracture longitudinale Figure 2 - Exposition de la fracture


et transversale
4. Réhabilitation

Hourdis : recouvrement
Hydrodémolition superficielle des éléments préfabriqués existants de la dalle; coulage final d’un béton
rheoplastique avec des armatures intégrées, connecté avec des tiges verticales à la poutre principale
Remplacement de la dalle préfabriquée par un nouveau béton coulé en place
Perturbation au trafic : Oui
Matériaux utilisés : Béton et acier
Résistance après réhabilitation : Supérieur à la résistance initiale
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : 10 ans
Evolution des déficiences : Pas de développement de nouvelles fissures
Efficacité des mesures prises : Verifiée

AIPCR . 114 . 11.15.B - 2005


Case No. 18 - ITALY - 2

1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Crack in Concrete Deck
2. Structural Information
Name of Bridge: FIACCHIGNANO Viaduct - ANAS - National Road - S.S. 3 Flaminia - Umbria

Type of Superstructure: PC T- beam bridge with post-tensioning


Type of Deck Slab: Pre-cast slab elements with final concrete casting
Location of Structure: Hilly Area
Environmental: 20,000 daily vehicles traffic. Piers H=90/80 m
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 30 years after completion
3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Lengthwise and crosswise cracks with collapse of pre-cast slab elements
observed 25 years after completion.
Problem Causes: Poor connections between slabs and T- beams
Comments: Increasing intensity and frequency of loads

Figure 1 - Cross and longititudinal fracture Figure 2 - Exposing the fracture


4. Rehabilitation

Deck Slab: Overlaying


Superficial hydro-demolition of existing pre-cast slab elements; final rheoplastic concrete casting with
integrated reinforced bar, connected with vertical rods to the main girders.
Deteriorated pre-cast slab replacement by new in situ-executed concrete castings
Interference to Traffic: Yes
Material Used: Concrete and steel
Strength after Action: More than original strength
5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: 10 years
Development of Deficiencies: No development of new cracks
Effectiveness of Actions taken: Verified

PIARC . 115 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 19 - ITALIE- 3

1. Type de déficience/ Détérioration


Hourdis : Fissures dans le béton et rouille dans les armatures actives et
passives
Poutre : Fissures dans le béton et rouille dans les armatures actives et
passives
Appuis : Rouille dans les armatures
Système d’appareil d’appui : Support des appareils d’appui
Joint de dilatation : Fuite
2. Informations structurelles
Nom du pont : CURVONE, Società Italiana Traforo del Gran San Bernardo, Aosta -
Italie
Type de tablier : Poutres simplement appuyées
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Région montagneuse
Environnement : Beaucoup d’humidité, vent fort et neige en hiver. Le pont est situé en
haute montagne (alt. 1600 m au-dessus de la mer), 4-5 mois avec
température inférieure ou égale à 0°C.
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 40 ans après achèvement

Figure 1 - Vue d’ensemble du pont

1043

53 900 90

228 228 228 228

912

170 110 446 110 170

1006

Figure 2 - Section transversale du tablier

AIPCR . 116 . 11.15.B - 2005


Case No. 19 - ITALY- 3

1. Type of Deficiency/Deterioration
Deck Slab: Crack in concrete and Rust in reinforcing steel/PC steel

Girder: Crack in concrete and Rust in reinforcing steel/PC steel

Substructure: Rust in reinforcing steel


Bearing System: Bearing support
Expansion Joint: Leakage
2. Structural Information
Name of Bridge: CURVONE, Società Italiana Traforo del Gran San Bernardo, Aosta -Italy

Type of Superstructure: Simply supported beams


Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Mountainous area
Environmental : Much humidity, strong winds and snow in winter. The bridge is located on
high mountain (alt. 1600 m over sea), 4-5 months temperature below or
around 0°C.
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 40 years after completion

Figure 1 - Overview of the Bridge

1043

53 900 90

228 228 228 228

912

170 110 446 110 170

1006

Figure 2 - Cross-section of deck

PIARC . 117 . 11.15.B - 2005


3. Déficience/détérioration
Nature de la détérioration : Fissures, armatures exposées et corrodées, délavage du béton, fuite
Causes du problème
Commentaires : Attaque par sels/chlorures et Gel/Dégel
1) La détérioration du béton est principalement due au grand nombre de
cycles de température (+/-30°C) et à la grande quantité de sels utilisés
pendant les saisons d’automne et d’hiver.
2) De nombreux joints ne sont pas imperméabilisés.

Figure 3 - Détail des détériorations


4. Réhabilitation

Hourdis : recouvrement, étanchéité, et autres (Hydrodémolition du béton et reconstruction avec une


épaisseur plus importante; Application de systèmes d’ancrage mécanique et chimique entre le nouveau
et l’ancien béton)
Poutre : Réparation de surface et injection d’époxy
Tablier : Réparation de surface
Système d’appareil d’appui : Sablage/repeinture et remplacement par de nouveaux appareils d’appui
Joints de dilatation: Remplacement par de nouveaux joints de dilatation et Autres (réduction du
déplacement du joint 10 contre 100 pour l’original, et nouvelle configuration statique avec dalles
continues)
Perturbation au trafic : Réduction des voies à une pendant la durée des travaux
Matériaux utilisés : Béton armé à retrait compensé, coulis thixotropique, peinture
polyuréthane élastique
Résistance après réhabilitation : Supérieure à la résistance initiale

5. Evaluation des mesures prises


Durabilité prévue pour les mesures : 10 ans pour les travaux de protection de surface, 20 ou plus
pour des travaux de renforcement
Evolution des déficiences : Indéfinissable
Efficacité des mesures prises : Haut niveau de protection du tablier et des structures sous le
tablier

AIPCR . 118 . 11.15.B - 2005


3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Cracks, discovered and corroded reinforcement, washing away of concrete,
leakage
Problem Causes Salt/chloride attack and Freeze/thaw
Comments: 1)The deterioration of the concrete is mostly due to the high number of
temperature cycle (+/-30°C) and the large amounts of salt used during
autumn and winter season.
2) Many joints on the structure are not waterproofed.

Figure 3 - Detail of deterioration


4. Rehabilitation
Deck Slab: Overlaying, waterproofing, and other (hydro-demolition of concrete and reconstruction with a
greater thickness; Application of anchorage system, both mechanical and chemical between new and
old concrete)
Girder: Surface repair and epoxy injection
Substructure: Surface repair
Bearing system: Sand blasting/repaint and exchange to new bearing
Expansion joint: Exchange to new expansion joints and other (reduction of joint displacement 10 vs. 100
original and new static configuration with continuous slabs)

Interference to traffic: Reduction of the lanes to one during the work time
Material used: Shrinkage-compensated reinforced concrete, thixotropic grout,
elastic polyurethane painting
Strength after rehabilitation: More than original strength

5. Evaluation of Action Taken


Expected durability of the action: 10 years for surface protection work, 20 or more for strengthening
work
Development of deficiencies: Indefinable
Effectiveness of actions taken: High level of protection of deck and under deck structure

PIARC . 119 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 20 - ITALIE - 4
1. Type de déficience/ Détérioration
Poutre : Fissures dans le béton, rouille dans les armatures actives et passives,
Perte d’adhérence entre le béton et les armatures
Appuis : Fissures dans le béton et rouille dans les armatures passives
Système d’appareil d’appui : Nécessité de remplacer

2. Informations structurelles
Nom du pont : Viaduc ZEMOLA – Autoroute TORINO-SAVONA
Type de tablier : Cadres et poutres simplement appuyées (GERBER)
Type de hourdis :
Emplacement de la structure : Zone montagneuse
Environnement : Région pluvieuse et neigeuse
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure : 50 ans après achèvement

Figure 1 - Plan structurel

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Détérioration importante du béton avec une corrosion considérable des
armatures
Causes du problème : Attaque par sels/chlorures, gel/dégel, attaque par sulfates, et carbonatation
Commentaires :
4. Réhabilitation
Hourdis : Restauration à effectuer après le dédoublement de la chaussée en construction
Poutre : Réparation de surface, injection d’époxy, Imperméabilisation, et autre (vérinage avec des armatures
supplémentaires)
Appuis : Imperméabilisation et autres (vérinage et enveloppement avec FRP)
Système d’appareil d’appui : remplacement par de nouveaux appareils d’appui
Joints de dilatation : à installer après le dédoublement de la chaussée
Perturbation au trafic : Aucune
Matériaux utilisés : Armatures – mortier rhéoplastique - béton à retrait compensé – fibres de
carbone - Peintures polymérique.
Résistance après réhabilitation :

AIPCR . 120 . 11.15.B - 2005


Case No. 20 - ITALY - 4
1. Type of Deficiency/Deterioration
Girder: Crack in concrete, rust in reinforcing steel/PC steel,
Loss of bond between concrete and reinforcing bar
Substructure: Crack in concrete and rust in reinforcing steel
Bearing System: Need to exchange

2. Structural Information
Name of Bridge: ZEMOLA Viaduct - Motorway TORINO-SAVONA
Type of Superstructure: Framed and simple supported beams (GERBER)
Type of Deck Slab:
Location of Structure: Mountainous area
Environmental: Raining and snowing area
Deicer Used: Yes
Age of Structure: 50 years after completion

Figure 1 - Structural layout


3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Extensive deterioration of concrete with considerable corrosion of reinforcing bars
Problem Causes: Salt/chloride attack, freeze/thaw, sulfate attack, and carbonation
Comments:

4. Rehabilitation

Deck Slab: restoration to be carried out after the doubling of the carriageway under construction
Girder: surface repair, epoxy injection, waterproofing, and other (jacketing with additional steel reinforcing)
Substructure: Waterproofing and Other (jacketing and wrapping with FRP)
Bearing System: exchange to new bearing
Expansion Joint: to be installed after the doubling of the carriageway

Interference to Traffic: None


Material Used : Reinforcing bars - rheoplastic mortar-compensated shrinkage concrete-
Carbon fibers- polymeric paints
Strength after Rehabilitation:

PIARC . 121 . 11.15.B - 2005


Figure 2 - Section transversale de la poutre Figure 3 - Armatures supplémentaires de la poutre
renforcée
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures :
Evolution des déficiences : Le pont a été vérifié comme étant amélioré
Efficacité des mesures prises :
6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 4 - Vue d’ensemble du tablier réhabilité

Référence
1) Congrès Aicap ’99: Le développement du béton armé et précontraint en Italie et les leçons de ce siècle – Turin
(Italy) -Auteurs : V.Chiarella - R.Gigli - R.Marnetto - P.Corrado

AIPCR . 122 . 11.15.B - 2005


Figure 2 - Cross-section
of reinforced beam
Figure 3 - Additional beam reinforcement
5. Evaluation of Action Taken
Expected durability of the action:
Development of deficiencies: Bridge has been verified as upgraded
Effectiveness of actions taken:

6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 4 - Comprehensive view of the rehabilitated deck

Reference
1) Aicap ’99 Congress: the development of reinforced and prestressed concrete in Italy and this century’s
lessons – Turin (Italy) -Authores: V.Chiarella - R.Gigli - R.Marnetto - P.Corrado

PIARC . 123 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 21 - JAPON - 1

1. Type de déficience/détérioration

Hourdis : Fissures dans le béton


Appuis : Fissures dans le béton, armatures passives détériorées

2. Informations structurelles
Nom du pont : Pont sur l’autoroute Hanshin
Type de tablier : Pont à poutre en I avec hourdis en béton armé.
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Zone urbaine
Environnement :
Anti-verglas utilisé : Oui
Age de la structure :

3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Fissures, baisse de la résistance du béton et du module élastique due
aux fissures
Causes du problème : Alkali-Silicate Reaction (ASR)
Commentaires : Le pont a été construit durant la période de non-régulation pour les
agrégats réactifs
4. Réhabilitation
Injection d’époxy, Imperméabilisation, Rapiéçage avec des plaques en acier

Critères d’état de santé relatifs


* Du gel est observé et la longueur totale des fissures est supérieure à 100 m
* Du gel est observé et l’expansion totale est supérieure à 0.1%
Perturbation au trafic : Oui
Matériaux utilisés : Plaque en acier
Résistance après réhabilitation : Supérieure à la résistance initiale

Figure 1 - Piles du pont recouvertes Figure 2 - Chemises en acier


par des plaques en acier

AIPCR . 124 . 11.15.B - 2005


Case No. 21 - JAPAN - 1

1. Type of Deficiency/Deterioration

Deck slab: Crack in concrete


Substructures: Crack in concrete, deteriorated reinforcing steel

2. Structural Information
Name of Bridge: Bridge in Hanshin expressway
Type of Superstructure: Plate girder bridge with reinforced concrete deck slab
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Urban area
Environmental:
Deicer Used: Yes
Age of Structure:

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Cracks, declined concrete strength and elastic modulus due to cracks

Problem Causes: Alkali-Silicate Reaction (ASR)


Comments: The bridge is constructed during the period of no regulation for alkali-silicate
aggregate.
4. Rehabilitation
Epoxy injection, waterproofing, patching with steel plates

Related criteria of health condition:


* Gel is observed and total length of cracks is longer than 100m
* Gel is observed and total expansion is more than 0.1%
Interference to Traffic: Yes
Material Used: Steel plate
Strength after Rehabilitation: More than original strength

Figure 1 - Bridge piers covered with steel plates Figure 2 - Steel covers

PIARC . 125 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures : Le pont est inspecté d’une manière continue
Evolution des déficiences : Ne peut être observé
Efficacité des mesures prises : Difficile d’évaluer la réhabilitation pour l’alcali-réaction

6. Autre Photo(s) et/ou Plan(s)

Figure 3 - Disposition des plaques en acier pour une pile

AIPCR . 126 . 11.15.B - 2005


5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action: The bridge is continuously inspected
Development of Deficiencies: Cannot be observed
Effectiveness of Actions taken: Difficult to evaluate on rehabilitation for ASR

6. Other Picture(s) and/or Drawing(s)

Figure 3 - Steel plate arrangement for a pier

PIARC . 127 . 11.15.B - 2005


Cas N°. 22 - JAPON - 2

1. Type de déficience/détérioration

Pont dalle élégie : fissures dans le béton / rouille dans les armatures

2. Informations structurelles
Nom du pont : Viaduc du Narutake
Type de tablier : Pont dalle en béton armé
Type de hourdis : Béton armé
Emplacement de la structure : Zone côtière
Environnement : Doux
Anti-verglas utilisé : Non
Age de la structure : 30 ans après achèvement
3. Déficience/ Détérioration
Nature de la détérioration : Fissures dues à la rouille dans les armatures à la surface inférieure de la
dalle élégie
Causes du problème : Attaque par sels/chlorures/Mauvais drainage/Mauvaise exécution
Commentaires : (insuffisance d’enrobage)

119 000
17 000 34 000 17 000 17 000 17 000 17 000

Deteriorated
Deteriorated part
part

Figure 1 - Vue en élévation

Figure 2 - Partie détériorée Figure 3 - Fissures dans la partie détériorée

Figure 4 - Partie détériorée près de la culée Figure 5 - Partie réhabilitée après achèvement
AIPCR . 128 . 11.15.B - 2005
Case No. 22 - JAPAN - 2

1. Type of Deficiency/Deterioration

Hollow Slab Bridge: Crack in concrete/Rust in reinforcing steel

2. Structural Information
Name of Bridge: Narutake Viaduct
Type of Superstructure: Reinforced concrete slab bridge
Type of Deck Slab: Reinforced concrete
Location of Structure: Coastal area
Environmental: Mild
Deicer Used: No
Age of Structure: 30 years after completion

3. Deficiency/Deterioration
Nature of Deterioration: Cracks due to rust in reinforcement in bottom surface of the hollow slab bridge
Problem Causes: Salt/chloride attack /Poor drainage/Poor execution (lack of concrete cover)
Comments:

119 000
17 000 34 000 17 000 17 000 17 000 17 000

Deteriorated
Deteriorated part
part

Figure 1 - Elevation

Figure 2 - Deteriorated part Figure 3 - Cracks in deteriorated part

Figure 4 - Deteriorated part near abutment Figure 5 - Rehabilitated part after completion

PIARC . 129 . 11.15.B - 2005


4. Réhabilitation
Enlèvement du béton détérioré par hydrodémolition et remplacement par un nouveau mortier polymère coulé
en place
Les armatures sont traitées avec un inhibiteur de rouille
Perturbation au trafic : Non
Matériaux utilisés : Mortier polymère
Résistance après réhabilitation : Résistance initiale

Figure 6 - Hydrodémolition Figure 7 - Après hydrodémolition

Figure 8 - Traitement des armatures Figure 9 - Recouvrement avec du mortier


avec de l’inhibiteur de rouille polymère
5. Evaluation des mesures prises
Durabilité prévue pour les mesures :
Evolution des déficiences :
Efficacité des mesures prises :

AIPCR . 130 . 11.15.B - 2005


4. Rehabilitation
Removal of deteriorated concrete by water jetting and replaced with new cast-in-place polymer mortar
Reinforcement is treated with rust inhibitor.

Interference to Traffic: No
Material Used: Polymer mortar
Strength after Rehabilitation: Original strength

Figure 6 - Water jetting Figure 7 - After water jetting

Figure 8 - Treatment of reinforcement Figure 9 - Recovering with polymer mortar


with rust inhibitor
5. Evaluation of Action Taken
Expected Durability of the Action:
Development of Deficiencies:
Effectiveness of Actions taken:

PIARC . 131 . 11.15.B - 2005


V.3. Perturbations au trafic durant les travaux de réhabilitation
En ce qui concerne les perturbations du trafic durant les travaux de réhabilitation, la
plupart des cas montrent qu’ils sont classés de la manière suivante:

Perturbations du trafic Eléments du pont


1) Fermeture totale Travaux sur la de dalle du tablier
2) Fermeture partielle des voies Dalle du tablier
(par exemple 5m, accotement seulement etc.)
3) Trafic à sens unique contrôlé par l’usage de feux de signalisation Tablier, appuis
temporaire
4) Trafic à double sens maintenu avec réduction de la vitesse limite
5) Presque pas de perturbations à l’exception de travaux limités Pile, appuis, poutre

Nous avons reçu la réponse suivante de la Suisse :

• La planification des mesures de réhabilitation est influencée par la régulation du


trafic durant la période de construction. Les conditions suivantes ont aidé à prendre
la décision de remplacer le tablier:
• Pendant les travaux de construction entre février et novembre, un trafic à une seule
voie doit être assuré.
• Pendant les mois d’hiver entre novembre et février, les travaux de construction sont
interrompus. Un trafic à deux voies doit être maintenu.
• Si possible, le trafic sur l’autoroute nationale adjacente ne doit pas être
défavorablement affecté par les travaux de construction.

V.4. Recherche et développement nécessaires

D’après l’enquête, les recherches et développements suivants sont considérés comme


nécessaires.

1) Inspection

• Amélioration des méthodes d’inspection et augmentation de l’efficacité des


inspections particulièrement pour les ponts en béton précontraint, comme
l’inspection des câbles intérieurs dans les gaines en acier.
JAPON, ROYAUME-UNI
• Demi-cellule, tests de teneur en chlorures et profondeur de carbonatation lors des
inspections principales de la sous-face de la dalle.
ROYAUME UNI
• Méthode d’inspection de la progression des fissures en utilisant une caméra vidéo
CCD télécommandée installée sur un rail ou un robot d’inspection filo-guidé au lieu
d’une passerelle d’inspection, et systèmes d’évaluation des conditions utilisant une
caméra de télévision haute définition
JAPON

2) Investigation

• Système de surveillance régulier, y compris des déficiences géométriques et


fissures d’effort tranchant
ROYAUME-UNI
• Meilleures méthodes d’évaluation d’éventuelles étendues des dommages aux
armatures dus aux chlorures ROYAUME-UNI
AIPCR . 132 . 11.15.B - 2005
V.3. Interference to Traffic during Rehabilitation Work
Regarding the interference to traffic during the rehabilitation work, most cases
show that they are categorised as follows:
Interference to traffic Bridge component
1) Complete closure deck slab work
2) Partial lane closure deck slab
(for example 5m, hard shoulder only etc.)
3) Single way traffic control by using temporary traffic light deck slab, substructure

4) Dual-direction traffic was maintained with speed limit reduction


5) Almost no interference except limited work. pier, substructure, girder

We received the following response from Switzerland:

• The planning of rehabilitation measures is influenced by the regulation of


traffic during the construction period. The following conditions helped reaching
the decision to replace the superstructure
• During the construction work between February and November single lane
traffic has to be guaranteed.
• During winter months between November and February the construction work
is stopped. Two-lane traffic has to be maintained.
• The traffic on the adjoining national highway should if possible not be
adversely affected by the construction work.

V.4. Necessary research and development


According to the questionnaire survey, the following research and development
are considered to be necessary.

1) Inspection

• Improvement of inspection methods and enhancement of inspection efficiency


especially for prestressed concrete bridges, such as inspection of internal
tendons in steel duct
JAPAN, UNITED KINGDOM
• Half cell, chloride content and depth of carbonation testing at principal
inspections on slab soffit
UNITED KINGDOM
• Method of inspecting crack growth by using a remote-controlled CCD video
camera installed on a rail- or wire-guided inspection robot instead of an
inspection catwalk, and condition evaluation systems using a high-definition
television camera.
JAPAN

2) Investigation

• Regular monitoring system including geometric deficiencies and shear cracks


UNITED KINGDOM
• Better assessment method of possible extent of chloride damage to
reinforcement
UNITED KINGDOM

PIARC . 133 . 11.15.B - 2005


• Méthode de mesure permettant d’évaluer le rapport eau/ciment du béton existant
pour que la durabilité du béton puisse être déterminée
JAPON
• Méthode de mesure simple et précise de l’enrobage du béton
JAPON
• Méthodes d’inspection non-destructive précises et normalisation de ces méthodes
JAPON

3) Réhabilitation et renforcement

Matériaux

• Matériaux de protection pour structures en béton comme des mortiers à haute


performance ITALIE
• Matériaux améliorés (béton et armatures) pour les zones sensibles à l’attaque par
les sels ROYAUME-UNI
• Etudier éventuellement la durée du gunitage (béton projeté) ROYAUME-UNI

Protection contre la corrosion

• Peinture de surface pour protéger contre la pénétration des sels ROYAUME-UNI


• Aspects corrosion pour les systèmes de précontrainte SUISSE
a. différences des effets de la corrosion entre les câbles de post-tension et les fils
de pré-tension,
b. comportement à la corrosion des aciers de précontrainte si la pénétration
additionnelle de chlorures est arrêtée,
c. effet de l’élimination électrochimique des chlorures sur les aciers de
précontrainte par pré-tension (Fragilité induite par l’hydrogène),
d. influence de la décontamination électrochimique sur la durabilité des éléments
de structure (développement de la corrosion) ;
• Protection cathodique MEXIQUE, JAPON
• Les défis dans l’application de la protection cathodique comprennent la
détermination du type d’anode à utiliser et l’évaluation de la durabilité.

Hydrodémolition

Développement de méthodes d’un meilleur rapport coût/efficacité, SUEDE, JAPON

Protection contre la pénétration de l’eau

• protection par application de peinture sur la surface ITALIE


• Système étanches pour les déplacements des joints

Précontrainte extérieure

• Renforcement par précontrainte extérieure MEXIQUE, SUISSE


• Renforcement par précontrainte extérieure avec des câbles non métalliques
JAPON

Joints de dilatation

• Meilleure performance/durabilité des joints de dilatation ROYAUME-UNI


AIPCR . 134 . 11.15.B - 2005
• Measurement method which enables evaluation of the water/cement ratio of
existing concrete so that the durability of concrete can be determined
JAPAN
• Simple and accurate measurement method of concrete cover
JAPAN
• Accurate non-destructive inspection methods and standardization of those
methods JAPAN

3) Rehabilitation and strengthening Material

• Protection material for concrete structure such as high performance mortar


ITALY
• Improved materials (concrete and reinforcement) for areas vulnerable to salt
attack UNITED KINGDOM
• Possible research into the duration of gunite (a sprayed concrete) UNITED
KINGDOM

Corrosion protection

• Surface painting to prevent salt penetration UNITED KINGDOM


• Corrosion aspects for prestressing systems SWITZERLAND
o Difference of corrosion effects between post-tensioning cables and pre-
tensioning wires
o Corrosion behaviour of prestressing steel if the addition of chloride is
stopped
o Effect of electro-chemical removal of chloride to pre-tensioning steel
(hydrogen-induced brittleness)
o Influence of electro-chemical decontamination on the durability of the
structural component (corrosion development)
• Cathodic protection MEXICO, JAPAN
• Challenges in applying cathodic protection include the determination of the
type of anode to be used and the evaluation of durability.

Water jetting

Development of more cost-efficient methods SWEDEN, JAPAN

Waterproofing

• Surface painting waterproofing ITALY


• Waterproof system for joint displacement

External prestressing

• Strengthening by external prestressing MEXICO, SWITZERLAND


• Strengthening by external prestressing with non-metal tendon JAPAN

Expansion joint

• Improved performance/durability of expansion joints UNITED KINGDOM

PIARC . 135 . 11.15.B - 2005


V.5. Commentaires sur les résultats de l’enquête

• les résultats de l’enquête sur les actions de réhabilitation des ponts en béton
indiquent qu’il y a divers types de méthodes de réhabilitation. Les principales
méthodes de réhabilitation citées dans cette étude incluent la réparation de surface,
l’injection d’époxy, le recouvrement, l’étanchéité et le remplacement partiel. La
réhabilitation par précontrainte extérieure a aussi été mentionnée. L’hydrodémolition
pour éliminer le béton endommagé a été également citée ;
• il parait difficile d’attribuer les causes de détérioration à un facteur particulier, même
si la qualité du béton est l’un des facteurs majeurs. Nombre de causes peuvent
s’influencer l’une l’autre pour augmenter les désordres via des mécanismes
compliqués ;
• parmi tous les éléments, la dalle du tablier semble être le plus vulnérable parce
qu’elle supporte directement les charges des roues, et parce qu’elle est soumise à
l’action des sels de déverglaçage ;
• une détection précoce des désordres, particulièrement la corrosion cachée semble
être le plus important. Quand une fuite a été détectée ou est soupçonnée, une
inspection spéciale doit être faite. Les désordres internes peuvent être sévères
même si les désordres apparents en surface sont mineurs ;
• la recherche et le développement de méthodologies de prévention semblent avoir la
plus haute priorité. En plus, des efforts sont nécessaires pour continuer à améliorer
les méthodes de réhabilitation, en particulier pour les désordres dus aux sels.

AIPCR . 136 . 11.15.B - 2005


V.5. Comments on survey results
• The results of the survey on rehabilitation actions of concrete bridges indicate
that there are various types of rehabilitation methods. Principal rehabilitation
methods reported in this study include surface repair, epoxy injection,
overlaying, waterproofing and partial replacement. Rehabilitation using
external prestressing was also reported for rehabilitation of prestressing steel.
The use of water jetting to remove damaged concrete was also introduced;
• it seems difficult to assign the cause of deterioration to one particular factor,
although quality of concrete is one of the major factors. A number of causes
can influence each other to increase the damage through complicated
mechanism;
• among all members, deck slab seems the most vulnerable because it directly
supports the wheel loads, and because it is subjected to deicing salt;

• early detection of defects, especially hidden corrosion seems the most


important. When leakage has been detected or is suspected, a special
inspection should be made. Internal damage may be severe even if surface
damage is minor;
• the research and development of prevention methodologies seems to have the
highest priority. Also efforts are needed to continue to improve rehabilitation
methods, especially for salt damages.

PIARC . 137 . 11.15.B - 2005


VI. RÉCAPITULATIF -
MESURES DE RÉHABILITATION
Les résultats de l’enquête sont récapitulés dans le tableau 6.1.

Tableau 6.1 - Récapitulatif des résultats de l’enquête


Problème -
Cas N° Membre Dommage Mesures de réhabilitation
Causes
1 Poutre Eclatement de la partie Attaque par Remplacement de l’ancienne
DK-1 inférieure de la poutre latérale sels/Chlorures poutre latérale préfabriquée par
préfabriquée. Gel/Dégel une poutre latérale coulée en
Corrosion des boulons des Mauvais place
ancrages soutenant la poutre drainage
latérale.
Délamination
2 Poutre Eclatement de la partie Attaque par Remplacement de l’ancienne
DK-2 inférieure de la poutre latérale sels/Chlorures poutre latérale préfabriquée par
préfabriquée Gel/Dégel une poutre latérale coulée en
Corrosion des boulons des Mauvais place
ancrages soutenant la poutre drainage Protection de l’ensemble de
latérale. l’ouvrage. Etanchéité du pont
Délamination entier
étanchéité défectueuse
3 Pile Fissures dans le béton Attaque par Déchargement de la pile,
Norvège Corrosion des armatures dans la sels/Chlorures élimination de la couche
zone d’éclaboussures d’enrobage en béton par
hydrodémolition, mise en place
de nouvelles armatures et
remplacement de la couche
d’enrobage en béton
4 Dalle du Fuite à travers la membrane Attaque par Elimination sélective du béton
Suède Tablier étanche sels/Chlorures dégradé par hydrodémolition
Gel/Dégel
Fuite due au Nouveau coulage du béton avec
vieillissement protection contre l’eau
5 Appuis et Forte déformation de la face du Attaque par Remplacement du béton
RU- 1 fondation béton et fissuration sels/Chlorures dégradé, coulage de béton
6 Joint de Rupture des joints en Détérioration Remplacement du joint de
RU- 2 dilatation caoutchouc (Fin de durée de dilatation par un nouveau joint
Perte de boulons et plaques de service)
recouvrement
7 Dalle du Fissuration et déformation par la Attaque par Réparation de surface
RU-3 Tablier rouille dans le demi-joint de la sels/Chlorures transformation en travée
travée centrale isostatique et continue sans demi-joint
Appuis et des appuis et fondations au Réparation de surface
fondation niveau des supports d’extrémité
Joint de Rupture du joint de dilatation en Détérioration Remplacement par un nouveau
dilatation caoutchouc
et
appareils
d’appui
8 Appuis et Fissures et corrosion des Attaque par Réparation de surface avec du
RU -4 fondation armatures dans le béton sels/Chlorures béton de polymère et couche de
Délamination Mauvaise protection avec peinture
exécution résistante aux chlorures

AIPCR . 138 . 11.15.B - 2005


VI. SUMMARY -
REHABILITATION ACTIONS
The survey results are summarized in Table 6.1.

Table 6.1 - Summary of the survey results


Case No. Member Damage Problem Causes Rehabilitation Action
1 Girder Spalling on lower part of Salt/chloride Replacement of old
DK-1 prefabricated edge beam attack, prefabricated edge beam with in-
Freeze/thaw situ cast edge beam
Corrosion of anchorage bolts Poor drainage
holding edge beam

Delamination
2 Girder Spalling on lower part of Salt/chloride Replacement of old
DK-2 prefabricated edge beam attack prefabricated edge beam with
Freeze/thaw cast-in-place concrete
Corrosion of anchorage bolts Poor drainage
holding edge beam Waterproofing of whole bridge

Delamination
Defective waterproofing
3 Pier Crack in concrete Salt/chloride Unloading of the pier, removal of
Norway Corrosion of reinforcement in attack cover concrete with water-jet,
splash zone insert of new reinforcement and
replacement of the cover
concrete
4 Deck slab Leakage through the water- Salt/chloride Selective removal of
Sweden proof membrane attack, deteriorated concrete by water-
Freeze/thaw jetting
Leakage due to New concrete cast with water-
age proofing
5 Substructure Severe straining of concrete Salt/chloride Replacement of affected
UK- 1 face and cracking attack concrete, Concrete casting
6 Ex. Joint Breakdown of joint rubber Deterioration Replacement of expansion joint
UK- 2 Loss of bolts and cover (end of service to new one
plates life)
7 Deck slab Cracking and rust staining in Salt/chloride Surface repair
UK-3 half joint at drop-in center attack Converted to continuous span
span and of substructure at without half-joint
Substructure end supports Surface repair
Ex. Joint Breakdown of rubber Deterioration Exchange to new one
Bearing expansion joint
8 Substructure Crack and rust in reinforcing Salt/chloride Surface repair with polymer
UK-4 steel in concrete attack concrete and protective coat of
Delamination Poor execution chloride resistant paint

PIARC . 139 . 11.15.B - 2005


9 Pile Voile Corrosion des armatures Insuffisance de Réparation de surface par du
UK-5 l’enrobage du béton projeté
béton
Attaques par
chlorures
10 Tablier Fissures dans le béton et Conception Mise en place d’une contre
RU -6 corrosion des armatures inappropriée voûte constituée d’une buse
Flèche le long du bord libre du concernant métallique et remplissage en
hourdis l’effet du pont en béton expansif entre la voûte et
biais la sous-face existante du tablier
Appareils Rupture dans les appuis à Installation d’appuis renforcés
d’appui couche de coutchouc
11 Tablier Eclatement et corrosion des Attaque par Extrados et Intrados renforcés
RU -7 armatures passives et actives sels/chlorures avec armatures passives
Capacité de chargement Carbonatation additionnelles et béton projeté
inappropriée Imperméabilisation
Appuis et Fuite Injection d’Epoxy
fondation
12 Tablier Fissures et corrosion des Surchargement Recouvrement, réparation de
RU -8 armatures passives et actives surface, imperméabilisation
Armatures supplémentaires pour
la base de la poutre
Appuis et Fissures et corrosion des Gunitage (béton projeté)
fondation armatures
13 Poutre Dégradation excessive Capacité Raidisseur d’âmes soudés avec
RU -9 potentielle portante un contreventement transversal
inférieure aux incliné boulonné
standards Raidisseurs sur appui
14 Dalle du Vide dans les gaines de Mauvaise Ré-injection des vides et
RU -10 Tablier précontrainte avec corrosion exécution réfection de l’étanchéité
partielle des câbles
15 Poutre Etanchéité défectueuse et fuite Attaque par Remplacement complet du
Suisse avec haute teneur de chlorure sels/chlorures tablier avec un nouveau ayant
Gel/Dégel des joints de dilatation
Carbonatation Nouveau de système de
Conception et drainage
Appuis et matériaux Réhabilitation locale des
fondation inappropriés piles/culées
Appareils Charge de trafic Remplacement du système
d’appui élevée d’appareil d’appuis
16 Dalle du Fissures dans le béton Attaque par Injection d’Epoxy
Mexique Tablier sels/chlorures
Appuis et Fissures dans le béton, Carbonatation Injection d’Epoxy
fondation Corrosion des armatures Surchargement
Mauvaise
exécution
17 Hourdis Corrosion des armatures Gel/Dégel Réfection de l’étanchéité
Italie-1 passives et actives Câbles de Précontrainte
Poutre Corrosion des armatures Extérieure
passives et actives
18 Dalle du Fissures dans le béton, Rupture Mauvaise Démolition de la dalle par
Italie -2 Tablier connexion entre hydrodémolition
les dalles et les
poutres en T

AIPCR . 140 . 11.15.B - 2005


9 Slab wall pier Rust in reinforcing steel Lack of concrete Surface repair by sprayed
UK-5 cover concrete
Chloride attack

10 Deck Crack in concrete and rust in Inadequate Corrugated steel arch support
UK-6 reinforcing steel design related to with foamed concrete fill
Sag along free edge of deck the effect of between arch and existing deck
slab skewed bridge soffit
Bearing Failure of rubber laminated Installation of strengthened
bearings bearings

11 Deck Spalling and rust in reinforcing Salt/chloride Overlaying and soffit


UK-7 steel/PC steel attack strengthened with additional
Inadequate load capacity Carbonation reinforcement and sprayed
concrete
Waterproofing
Substructure Seepage and staining Epoxy injection
12 Deck slab Crack and rust in reinforcing Overloading Overlaying, surface repair,
UK-8 steel/PC steel waterproofing
Additional reinforcement to
beam base
Substructure Crack and rust in Guniting (sprayed concrete)
reinforcement
13 Girder Potential excessive Sub-standard Welded web stiffeners with
UK-9 deterioration load carrying bolted angle cross bracing
capacity Stiffners at bearing

14 Deck slab Voids in the cable ducts with Poor execution Re-grouting of voids and
UK-10 partial corrosion of steel cable re-waterproofing

15 Girder Defective waterproofing and Salt/chloride Complete replacement of


Switzer leakage with high chloride attack superstructure
-land value Freeze/thaw with new one having expansion
Carbonation joints only at abutments
Inadequate New drainage system
Substructure design Local rehabilitation of
and materials abutments/piers
Bearings High traffic load Replacement of bearing system

16 Deck slab Crack in concrete Salt/chloride Epoxy injection


Mexico Substructure Crack in concrete, attack Epoxy injection
Rust in reinforcement Carbonation
Overloaded
Poor execution
17 Deck slab Rust in reinforcing steel/PC Freeze/thaw Waterproofing
Italy-1 Girder steel External prestressing tendons
Rust in reinforcing steel/PC
steel
18 Deck slab Crack in concrete, Fracture Poor connection Replacement of slab by water
Italy-2 between slabs jetting, Overlaying,
and T-beams

PIARC . 141 . 11.15.B - 2005


19 Hourdis Fissures et armatures corrodées Attaque par Recouvrement, Etanchéité, et
Italie -3 sels/chlorures, autres
Poutre Fissures et armatures corrodées Gel/Dégel Réparation de surface, injection
d’époxy
Appuis et Réparation de surface
fondation
Joint de Fuite Remplacement par un nouveau
dilatation joint, réduction du déplacement,
nouvelle configuration
20 Poutre Dégradation importante du Attaque par Réparation de surface, injection
Italie -4 béton avec corrosion sels/chlorure, d’époxy, étanchéité, et
considérable des aciers Gel/Dégel, armatures additionnelles
Appuis et Attaque Etanchéité, chemisage et
fondation sulfatique, renforcement par FRP
Carbonatation
Appareil Fonction insuffisante Remplacement de l’appareil
d’appui d’appui
21 Tablier Fissures dans le béton Alcali-réaction Injection d’Epoxy, Etanchéité
Japon-1 Piles Fissures dans le béton, Renforcement par tôles collées
corrosion des armatures
22 Dalle du Fissures dans le béton / Attaque par Remplacement du béton
Japon-2 tablier corrosion des armatures sels/chlorures, détérioré par hydrodémolition et
Mauvais nouveau mortier polymère coulé
drainage, en place
Mauvaise
exécution
(défaut
d’enrobage)

RÉFÉRENCES
[1] “Gestion, Maintenance et Renforcement des structures en béton (Maintenance,
Opération et utilisation)” Projet du Rapport technique Avril 2000, COMMISSION 10,
FIP
[2] “Technologies des Diagnostics du béton 2002,”Institut du Béton du Japon (en
langue japonaise)
[3] “Rapports sur les travaux de réparation du béton” Journal de Nikkei Construction,
Nikkei Business Publications. Inc, Avril 30, 2002.

AIPCR . 142 . 11.15.B - 2005


19 Deck slab Cracks and corroded Salt/chloride Overlaying, water proofing, and
Italy-3 reinforcement attack, others
Girder Cracks and corroded Freeze/thaw Surface repair, Epoxy injection
reinforcement
Substructure Surface repair
Ex. joint Leakage Exchange to new one, reduction
of
displacement, new configuration
20 Girder Extensive deterioration of Salt/chloride Surface repair, epoxy injection,
Italy-4 concrete with considerable attack water-
corrosion of re- bars Freeze/thaw, proofing, and additional
Sulfate attack, reinforcement
Substructure Carbonation Waterproofing, Jacketing and
wrapping
with FRP
Bearing Insufficient function Exchange to new one
21 Deck Crack in concrete Alkali-silicate Epoxy Injection, Waterproofing
Japan-1 Piers Crack in concrete, rust in Reaction Patching with steel plates
reinforcement
22 Deck slab Crack in concrete/Rust in Salt/chloride Replacement of deteriorated
Japan-2 reinforcing steel attack, concrete by
Poor drainage, water jetting with new cast-in-
Poor execution place
(lack of cover) polymer mortar

REFERENCES
[1] “Management, Maintenance and Strengthening of Concrete Structures
(Maintenance, Operation and Use)” Technical Report Draft April 2000,
COMMISSION 10, FIP
[2] “Technologies of Concrete Diagnosis 2002,” Japan Concrete Institute (in
Japanese language)
[3] “Reports on Concrete Repair Work,” Journal of Nikkei Construction, Nikkei
Business Publications. Inc, April 30, 2002.

*
Underlines items are detailed in the following pages.

PIARC . 143 . 11.15.B - 2005


ETUDE SUR LES ACTIONS DE REHABILITATION DES PONTS EN BETON / STUDY ON REHABILITATION ACTIONS ON CONCRETE BRIDGES

Il est essentiel d’appliquer des méthodes de réhabilitation adéquates quand


des dommages ou des défauts sont révélés par inspection. Comme les
structures de ponts souffrent de diverses sortes de détérioration et
dommages, de nombreuses méthodes de réhabilitation et renforcement ont
été développées. L’objet de ce sous-thème est de fournir aux ingénieurs
ouvrages d’art des exemples pratiques et instructifs de ces méthodes. Le
groupe de travail a collecté des informations techniques sur des méthodes
efficaces pour réhabiliter différents types de ponts. Le présent rapport
concerne : les principaux types de dommages et défauts dans les
composants des ponts en béton, ainsi que leurs causes ; les actions
générales de réhabilitation ; les pratiques courantes pour une réhabilitation
efficace des ponts. Les dommages causés par des événements
accidentels, tels que séismes, collision et feu, sont traités par des
méthodes complètement différentes et n'ont donc pas été inclus dans le
cadre de ce travail.

It is essential to apply adequate rehabilitation methods when damage or


deficiency is revealed by inspection. Since bridge structures suffer various
kinds of deterioration and damages, many kinds of rehabilitation and
strengthening methods have been developed. The objective of this sub-
topic is to provide bridge engineers with practical, informative examples of
these methods. The working group accumulated technical information on
effective ways of rehabilitating various types of bridges. This report covers:
principal types of damage and defects in concrete bridge components, as
well as their causes; general rehabilitation actions; current practice for
effective bridge rehabilitation. Damages caused by accidental events such
as earthquake, collision and fire are managed in completely different ways
and so were not covered in this work.

AIPCR - ASSOCIATION MONDIALE DE LA ROUTE


La Grande Arche - Paroi Nord
92055 LA DEFENSE Cedex - FRANCE
Fax : +33 1 49 00 02 02 E-mail : piarc@wanadoo.fr
http://www.piarc.org
PIARC - WORLD ROAD ASSOCIATION
11.15.B

ISBN : 2-84060-180-X