Vous êtes sur la page 1sur 6

Les recherches actuelles en sciences de la nutrition et de l'alimentation Vol.

4 ( 3), 203-208 (2016)

Une étude sur la fréquence de la consommation alimentaire et sa relation


avec l'IMC à l'école Les enfants et adolescents
Abha City, Arabie saoudite

Vedavalli Sachithananthan et nAneeS GAD

Ministère de la Santé publique, Collège des sciences médicales appliquées,


Université King Khalid, Abha, Arabie saoudite.

http://dx.doi.org/10.12944/CRNFSJ.4.3.06

(Reçues: 8 Novembre 2016; Acceptées: 06 Décembre, 2016)

Abstrait

Cette étude visait à trouver une relation entre la fréquence de la consommation alimentaire et l'indice de masse corporelle (IMC).
Dans cette étude, 200, écoles adolescentes, 12 - 19 ans ont été choisis au hasard parmi deux écoles qui ont été choisis au hasard parmi les 30
écoles dans la province Abha, Royaume d'Arabie Saoudite. Leur taille, le poids et le tour de taille ont été mesurés. L'activité physique, les
antécédents familiaux d'obésité ou une insuffisance pondérale (maigreur 1 re année) et les profils alimentaires, y compris la fréquence de la
consommation alimentaire ont été recueillies par un processus d'entrevue. Le carré de Pearson Chi a été calculée entre l'IMC et la fréquence de
la consommation alimentaire. L'analyse statistique a révélé que la fréquence de la consommation alimentaire et l'activité physique ne se
rapporte pas à l'IMC. Cependant, l'histoire familiale de l'obésité ou une insuffisance pondérale (p <0,05) avec un IMC significativement lié. En
outre, aucun des sujets de l'étude avaient une obésité centrale basée sur le tour de taille. Cependant 4,5% des sujets étaient basés sur l'IMC
obèses. Des conseils diététiques à des sujets en surpoids et souffrant d'insuffisance pondérale en ce qui concerne l'importance de l'activité
physique dans le maintien de l'IMC normal est de la nécessité de l'heure et est recommandé pour les enfants qui vont de l'école et les
adolescents. En plus de cela, la consommation d'une alimentation équilibrée contribuerait à la prévention des maladies chroniques à long
terme.

Mots clés: profil alimentaire, la fréquence de la consommation alimentaire, l'activité physique,

Maigreur, Maigre, surpoids, obésité.

Introduction L'ingestion d'aliments riches en énergie et en matières grasses,


le manque d'exercice physique et le mode de vie sédentaire sont
Au cours de l'adolescence, plusieurs facteurs physiologiques quelques-unes des principales raisons de la prévalence accrue de surpoids
et sociaux influent sur cette période par une croissance physique accrue et et d'obésité chez les adolescentes. Ces causes conduit à la mort précoce à
des besoins nutritionnels. Cela rend les adolescentes vulnérables aux long terme. Tout programme d'éducation à la santé devrait commencer par
problèmes nutritionnels. Bien que les études dans ce domaine sont rares, il les enfants et les adolescents pour prévenir la morbidité et la mortalité et de
y a augmentation de l'incidence de l'anémie par carence en fer chez tous minimiser l'incidence des maladies chroniques à l'avenir 2.
les groupes socio-économiques. l'apport énergétique inadéquat a conduit à
une insuffisance pondérale dans un plus grand pourcentage de ces filles.
la prévalence de l'obésité a augmenté dans ce groupe d'âge. Cela se
traduira par des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le Une meilleure éducation et de l'âge au mariage
diabète et l'hypertension dans un proche avenir 1. retardé, a exposé les besoins et les problèmes des jeunes filles. Le
bien-être de leur vie et celles de leurs familles sont en raison de
leur santé physique et mentale 3.
204 Sachithananthan & GAD., Curr. Res. Nutr Food Sei Jour., Vol. 4 ( 3), 203-208 (2016)

L'adolescence est une période critique de croissance et de de la consommation alimentaire des sujets et leur relation avec l'indice
développement, donc une bonne nutrition est essentielle. Au cours de de masse corporelle (IMC).
l'adolescence, la nécessité pour la plupart des nutriments tels que l'énergie,

protéines, vitamines et minéraux augmente. Comme l'appétit est également Matériaux et méthodes
susceptible d'augmenter, il est important que les choix alimentaires sont faites

avec soin. Il peut être tentant à ce moment d'augmenter la consommation Deux cents sujets féminins sélectionnés pour l'étude
d'aliments de collation et les fast-foods qui sont riches en matières grasses, sucre (12-19 ans) ont été par échantillonnage au hasard des deux
et sel 4. écoles dans la province Abha, qui ont été choisis au hasard de
30 écoles dans la même province. Taille, poids, (calcul de l'IMC)
et le tour de taille ont été mesurées en utilisant un équipement
Une bonne nutrition favorise la croissance et le développement standard. circonférence BMI et des déchets ont été calculés en
optimal des enfants. Une alimentation saine aide à prévenir le cholestérol et utilisant les formules suivantes:
l'hypertension artérielle et contribue à réduire le risque de développer des
maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et
le diabète 5 Une alimentation saine contribue à réduire son risque de IMC = Poids en kg / taille² en mètres 7
développer l'obésité, l'ostéoporose, la carence en fer, et la carie dentaire Le tour de taille = facteur de risque pour les femmes
(cavités) (5, 6). Une saine alimentation est associée à un risque réduit pour si elle est supérieure à 88cm 8.

de nombreuses maladies, dont plusieurs des principales causes de décès:


les maladies cardiaques, le cancer, accident vasculaire cérébral et de Maigreur Grade 1 est par ailleurs décrit comme une
diabète 5. insuffisance pondérale avec un IMC inférieur à 18,5 kg / m². (OMS définit
les qualités minceur 1, 2, et 3 comme BMI inférieur à 18,5, 17 et 16) 8

Une alimentation saine dans l'enfance et de l'adolescence est importante


pour la croissance et le développement et peut prévenir les problèmes de
santé tels que l'obésité, les caries dentaires, la carence en fer, et L'IMC DETAI ls des parents et grands-parents des sujets
l'ostéoporose 5, 6. ont été obtenus à partir des sujets au cours du processus d'entrevue.
Détails sur l'activité physique (activité physique a été évaluée en fonction
Dans ce contexte une tentative a été faite dans cette de 30 minutes de marche par jour) et le nombre de repas et de la
étude pour comprendre la fréquence consommation, ont été recueillies au cours de l'entrevue. Un
questionnaire de fréquence alimentaire a été encadrée et validée pour
recueillir des détails sur la fréquence de la consommation alimentaire
Tableau 1: nombre total de repas / jour
des sujets. Ici, la restauration rapide a été inclus pour signifier des
des sujets d'étude
pizzas, des hamburgers, des chips, des frites et cokes, etc. Les données
ont été recueillies après le consentement éclairé des sujets de l'étude et
non. des repas nombre de sujets Pourcentage
l'approbation du comité d'éthique de l'Université King Khalid. Les
données recueillies ont été chargées sur le logiciel SPSS 17 et l'analyse
<3 27 13,5
en utilisant des statistiques descriptives telles que Chi a été calculé
3 133 66,5
carré.
>3 40 20.0
Total 200 100,0

Tableau 2: Lieu de petit-déjeuner


Tableau 3: Apport de la restauration rapide
des sujets d'étude
par les sujets d'étude

Lieu de nombre de Pour cent


Entrée de nombre de Pour cent
déjeuner sujets
Fast food sujets

Accueil 114 57,0


Oui 105 52,0
école cafetaria 73 36,5
Non 95 48,0
Restaurant 13 6.5
Total 200 100,0
Total 200 100,0
Sachithananthan & GAD., Curr. Res. Nutr Food Sei Jour., Vol. 4 ( 3), 203-208 (2016) 205

Résultats et discussion cafétéria de l'école. Seulement 6,5% des sujets avaient leur petit-déjeuner dans

un restaurant.

les habitudes alimentaires des sujets d'étude

La majorité des sujets avaient au moins 3 repas par Tout aliment facilement et rapidement préparé et transformé,
jour (66,5%), suivi de 20% qui avait plus de 3 repas par jour. Un servi dans des snack-bars et restaurants comme un repas rapide ou être
plus petit pour cent des sujets de l'étude avaient moins de 3 enlevé est appelé comme fast-food 9. Ainsi, la restauration rapide peut
repas par jour (13,5%). inclure des pizzas, des hamburgers, des chips, des frites, du coke, etc. La
majorité des sujets (52%) ate fast food, alors que 48% ne l'a pas.
consommation fréquente de la restauration rapide conduira à une
La majorité des sujets avaient leur petit-déjeuner à la alimentation déséquilibrée et aura des effets néfastes sur le poids corporel
maison (57%), suivie par 36,5% des sujets de l'étude qui ont eu sain et bien-être.
leur petit déjeuner dans la

Tableau 4: Fréquence de la consommation alimentaire par les sujets d'étude

Produit alimentaire tous les jours de la semaine 3-4 fois par mois jamais
(%) fois (%) semaine (%) (%) (%)

Pain 88,0 9.5 2.0 - 0,5


Des légumes 61,0 34,5 4.0 - 0,5
Fruits 61,5 31,0 4.5 2.0 1.0
Lait 70,5 19,0 6.0 2.0 2,5
La viande, le poisson et les œufs 40,5 24,0 10.0 16,0 9.5
Bonbons 44,5 32,0 11.0 9.5 3.0
sucs 68,5 21,0 5.5 4.5 0,5
Fast food 35,5 28,5 17,5 14,5 4.0

Tableau 5: profil anthropométrique des sujets d'étude

n Minimum Maximum Moyenne Std. déviation

poids (kg) 200 38.00 98,00 58,4405 11,01744


Hauteur (cm) 200 139,00 187,00 157.5200 7,34502
Le tour de taille (cm) 146 48.00 66,00 35,7534 6,61267

Tableau 6: Antécédents familiaux de l'obésité / (grade faible Fréquence de la consommation alimentaire par les sujets d'étude

épaisseur 1- <18,5 IMC-poids insuffisant)

des sujets d'étude la place de Pearson Chi (fréquence de la consommation


alimentaire vs IMC) - Non significatif

anthropométrique Nombre de Pourcentage


Critères sujets D'après le tableau ci-dessus, il est évident que la majorité des

sujets d'étude a consommé du pain quotidien (88%), les légumes et les fruits

L'obésité (> 30 IMC) 43 21.5 tous les jours (61% et 61,5% respectivement), la restauration rapide quotidienne

Maigreur Grade 1 42 21,0 (35,5%), la viande, le poisson et les œufs par jour, ( 40,5%), des bonbons par

(<18,5 IMC-poids insuffisant) Pas jour (44,5%) et de jus par jour (68,5%). Il est intéressant de noter que près de

l'obésité ou la maigreur 115 57,5


Total 200 100,0 9,5% des sujets ne consomment de la viande, le poisson et les œufs.
206 Sachithananthan & GAD., Curr. Res. Nutr Food Sei Jour., Vol. 4 ( 3), 203-208 (2016)

Fig. 1: Antécédents familiaux de l'obésité et la maigreur (grade 1


<18,5 IMC-sous-pondération) des sujets d'étude

Fig. 2: l'IMC des sujets d'étude


Sachithananthan & GAD., Curr. Res. Nutr Food Sei Jour., Vol. 4 ( 3), 203-208 (2016) 207

discussion
Tableau 7: l'IMC des sujets d'étude

A partir des résultats ci-dessus, il est évident que la


IMC La fréquence Pour cent
majorité des sujets de l'étude étaient de poids normal, puis de 4,5%
qui étaient obèses. Lorsque Khi a été calculée entre l'IMC et les
insuffisance pondérale 16 8.0
antécédents familiaux d'obésité ou une insuffisance pondérale (grade
Poids normal 125 62,5
faible épaisseur 1 est <18,5 IMC) était significatif à p <0,05. Le tour de
en surpoids 50 25,0
taille est à l'intérieur du point de coupure de moins de 88 cm pour les
Obèse' 9 4.5
femmes 8, montrant l'absence de l'obésité centrale. Corrélations et Chi
Total 200 100,0
carré dessiné entre l'IMC (indice de masse corporelle) et l'activité
physique ne sont pas significatifs. Bien qu'un effet significatif n'a pas

profil anthropométrique des sujets d'étude été observé entre l'activité physique et l'IMC, l'importance de l'activité

À partir du tableau V, il est évident que le poids moyen, la physique dans le maintien IMC normal de poids ne peut pas être

taille et le tour de taille des sujets de l'étude étaient 58,4 kg, exclue. En outre, aucune relation significative existait entre la

respectivement 157.5cm et 35.8cm. Il est intéressant de noter que la fréquence de la consommation alimentaire et l'IMC, bien que la

circonférence de la taille des sujets de l'étude se situait entre 48cm à majorité des sujets ont consommé du pain, des légumes, des fruits,

66cm, ce qui est en dessous du point de coupure de 88cm pour les du lait et des produits, des bonbons et les fast-foods par jour.

femmes 8. De ce qui précède, nous pouvons conclure qu'aucun des


sujets avaient une obésité centrale.

Antécédents familiaux de l'obésité vs groupe IMC Chi carré - Conclusion


p <0,05
Cette étude met en lumière le fait que les antécédents familiaux

D'après le tableau ci-dessus, il est évident qu'une majorité d'obésité ou d'insuffisance pondérale (grade faible épaisseur

importante des familles des sujets d'étude (57,5%) étaient ni obèses, ni 1) vs.BMI était significative (p <0,05). Aussi l'absence d'obésité centrale a été

un poids insuffisant. Seulement observée chez les sujets. . La fréquence de la consommation alimentaire ne

21,5% et 21% des familles étaient significativement obèses ou une insuffisance concerne pas de manière significative à l'IMC. Il n'y avait pas de relation

pondérale. Chi carré était significative à p <0,05 lorsque les antécédents significative entre l'IMC et l'activité physique. Nous pouvons conclure par la

familiaux d'obésité, insuffisance pondérale (maigreur) vs l'IMC a été étudié. présente que la participation était héréditaire importante dans le maintien de

l'IMC des sujets de l'étude que la fréquence de la consommation alimentaire.

L'éducation nutritionnelle pour améliorer l'activité physique, surtout quand il y

Il ressort du tableau VII que la majorité des sujets a une histoire de l'hérédité de l'obésité ou une insuffisance pondérale dans la

étaient de poids normal (62,5%), suivi de 25% qui étaient en famille est recommandée pour les sujets en surpoids, obèses et souffrant

surpoids, 8% qui souffraient d'insuffisance pondérale et 4,5% qui d'insuffisance pondérale.

étaient obèses.

Les références

1. American Dietetic Association. la gestion de la nutrition de Bureau régional MENA, Amman, (1985).
grossesse chez les adolescentes: papier de support 4. http://daa.asn.au/for-the-public/smart-eatingfor-you/nutrition-a-/adolescent-nutriti
technique. J Am Diet Assoc; Disponible en ligne, consulté le 24/02/2016
89, pp. 105-9 (1989).
2. Abdulrahman 0. Musaiger, Santé et profil nutritionnel 5. Dietary Guidelines Rapport du Comité consultatif des
pour les adolescentes dans les pays du CCG à Bahreïn Dietary Guidelines Comité consultatif sur les ines
Bulletin médical, alimentaires pour les Américains, Guidel 2010, au
20 ( 3) (1998). Secrétaire de l'Agriculture et le secrétaire de la Santé et
3. UNICEF. Fille de l'adolescence, l'occasion perdue.
208 Sachithananthan & GAD., Curr. Res. Nutr Food Sei Jour., Vol. 4 ( 3), 203-208 (2016)

Services à la personne. Washington, DC: Département IMC. Disponible en ligne à www.cdc.gov/healthy poids /
américain de l'Agriculture; 2010. Disponible en ligne, évaluation / IMC / adult_BMI.
consulté le 24/02/2016 8. QUI. état physique: l'utilisation et l'interprétation de
6. CDC. Recommandations pour prévenir et combattre la l'anthropométrie Genève: OMS, 1995 [PubMed]
carence en fer aux États-Unis. MMWR 1998; Vol.47,
pp.1-29. 9. http: /www.merriam-webster.com/dictionary/ fast-food.
7. Centres pour le Contrôle et la Prévention des catastrophes - Disponible en ligne, consulté le 12/07/2016.

Vous aimerez peut-être aussi