Vous êtes sur la page 1sur 10

Ministère de l’enseignement secondaire,

de la formation technique
et professionnelle,et de la reconversion
et de l’insertion des jeunes

Département de l’enseignement technique Exposé


THEME :
Description des liants hydrocarbonés

Lycée Technique Industriel


Membres du groupe :
Sous la supervision de :
BOKO Mariano
DJISSOU Bénoît M. ADEROROU ODJO Igor
GBOUSOU Jérôme Numéro du
HONVO Romaric
ZOUNDJIEKPON Charles professeur : 95 99 08 55
PLAN

Introduction

I- Clarification conceptuelle
II- Origine des produits noirs
III- Propriétés physiques des liants hydrocarbonés
IV- Principaux liants

Conclusion

Introduction
Encore connus sous le nom de produits noirs, les liants hydrocarbonés
connus depuis l'Antiquité, surtout comme liants (les briques de la tour Babel
étaient hourdées au bitume), constituent des matières de base pour réaliser
divers produits commerciaux intéressants de plus en plus pour la construction,
particulièrement dans le domaine de l'étanchéité et celui de la technique
routière. Nous allons à travers cet exposé apprendre ce qu »est un liant
hydrocarboné, quels sont leurs propriétés et les principaux liants existant.
I- Clarification conceptuelle

- Liant
Matériau ayant la propriété de se solidifier puis de durcir en acquérant des
caractéristiques mécaniques (résistance en compression, en traction,
adhérence). Ce matériau est destiné à lier par collage des éléments inertes tels
que granulats, fibres de bois ou de métal ; dans les peintures, il forme le film.
- Liant hydrocarboné
Liant organique à base de carbures d'hydrogène dont le durcissement est
réversible et fonction de la température. Ex. goudron, bitume.

II- Origine des produits noirs


1- Les produits noirs d’origine naturelle
1.1. Le bitume naturel
Le bitume naturel est issu de la polymérisation du pétrole au contact
d’argiles. Un bitume naturel contient entre 50 et 60 % de bitume pur.
Terminologie :
- produit bitumineux : produit qui contient du bitume.
- produit bitumeux : produit fabriqué avec du bitume.

1.2. L’asphalte
L’asphalte est une roche poreuse argilo-calcaire contenant 6 à 25 % de bitume
pur. Il existe aussi des calcaires asphaltiques et des schistes bitumineux
contenant 8 à 10 % de bitume pur.

2- Les produits noirs d’origine artificielle


Bitumes et " goudrons " sont des liants hydrocarbonés. Ils sont issus de la
distillation du goudron brut ou du pétrole brut.
Schéma de distillation du goudron brut pour obtenir le brai (de goudron) de
houille, communément appelé goudron.

Schéma de distillation du pétrole brut pour obtenir le brai de pétrole,


communément appelé bitume.
Le bitume est le produit le plus lourd issu de la distillation du pétrole. Selon
l’origine du pétrole et le mode d’obtention, on obtient 20 à 30 % en masse de
bitume artificiel.
Ces produits sont, en général, trop visqueux dans leur état naturel, pour
pouvoir être employés directement. Il faut diminuer cette viscosité ou les
liquéfier par différents procédés (chauffage, dissolution dans des solvants
volatils, émulsions dans l'eau), pour pouvoir les utiliser à la place qui leur est
destinée. Il est indispensable que ces traitements n'altèrent pas leurs
caractéristiques essentielles à savoir leur souplesse, plasticité, imperméabilité,
ductilité et adhésivité. De ces caractéristiques dépend l'emploi du liant ainsi que
la méthodologie pour sa mise en œuvre.
III- Propriétés physiques des liants hydrocarbonés
• Souplesse, plasticité d'où leur emploi en chape souple ou en écran étanche,
• une imperméabilité à l'eau et à l'air remarquable d'où leur utilisation comme
revêtement d'étanchéité, de couverture, de cuvelage,
• ductilité, résistance à l'usure ce qui les destinent aux revêtements de
chaussées, de pistes,...à la réalisation de mortiers et de bétons hydrocarbonés
où ils jouent le rôle de liants,
• une adhésivité remarquable et un pouvoir pénétrant offrant ainsi une bonne
tenue à l'eau,
• ils possèdent néanmoins des défauts (faible résistance mécanique, fragilité,
ramollissement à la chaleur) auxquels on remédie par une mise en oeuvre
appropriée.

IV- Principaux liants

1- Les goudrons
a) Les goudrons et brais de houille.
Ils proviennent de la distillation, en vase clos et en atmosphère neutre (non
oxydante), de diverses variétés de charbons et notamment de charbons gras.
On obtient ainsi un sous-produit très important, le goudron brut de houille. Ce
dernier soumis à la distillation pour en retirer des huiles donne un résidu
résineux que l'on appelle le "brai de houille".
Ce brai de houille, plus ou moins plastifié par les huiles qui s'y trouvent, ou
qu'on y ajoute, peut servir soit à la fabrication de bétons goudronneux (brai
mou), soit à la fabrication de goudrons reconstitués, appelés simplement
goudrons, qui sont utilisés en technique routière pour le répandage superficiel
et les imprégnations.
Les goudrons et les brais de houille sont obtenus par distillation du goudron brut
à une température généralement supérieure à 1000°C
b) Le goudron brut
Liquide noir et visqueux, de composition chimique très complexe :mélange de
carbures d'hydrogène (benzols, phénols, anthracène) et de carbone en fines
particules. C'est un sous-produit de la fabrication du gaz d'éclairage ou du coke
métallurgique.
Le goudron brut provient en général de houille distillée à haute température
(1000 < T < 1300 °C); il y a toutefois des goudrons de moyenne température (T =
800 °C) et de basse température (T = 600°C).

c) Le goudron reconstitué ou goudron routier.


Sont reconstitués à partir de brais et d'huiles épurées de différentes viscosités
afin de fluidifier le liant et le rendre facilement utilisable par un chauffage
approprié. Ces huiles sont destinées à faciliter la mise en oeuvre et à offrir la
souplesse, la cohésion et l'adhérence au liant et pour que ce dernier ne ressue
pas par temps chaud et ne devient pas cassant et fragile par temps froid.
En fait, il y a deux catégories de goudrons :
- les goudrons à vieillissement normal, dénommés A,B,C,D et Een allant du
plus fluide au plus visqueux,
- les goudrons à vieillissement lent, appelés goudrons T.R.S.
Les goudrons les plus fluides sont utilisés pour l'imperméabilisation par
imprégnation; puis viennent les goudrons destinés aux épandages superficiels
par période normale; des goudrons plus visqueux sont utilisés pour épandage
superficiel par temps chaud ou pour les enrobages (enduits d'usure pour
chaussée à forte circulation). Les goudrons les plus visqueux sont uniquement
destinés aux enrobages d’agrégats destinés à être agglomérés par compactage
sur le chantier routier.

2- Les bitumes
a) Bitume routier
Un bitume routier (paving bitumen en anglais) est un bitume utilisé pour
l’enrobage des granulats destinés à la construction et l'entretien des routes et
des structures assimilées.

Épandage de matériaux bitumineux


On distingue trois groupes de classes pour les bitumes routiers :
 bitumes durs de pénétrabilité comprise entre 20 et 330 dixièmes de mm ;
 bitumes semi-durs de pénétrabilité comprise entre 250 et 900 dixièmes de
mm ;
 bitumes mous spécifiés par leur viscosité cinématique à 60 °C.
b) Bitume fluidifié
Un bitume fluidifié (« cutback bitumen » en anglais), autrefois usuellement
appelé « cut-back », est un bitume dont la viscosité a été réduite par l'ajout d'un
diluant plus ou moins volatil.
Sur le plan international, on distingue souvent les bitumes fluidifiés par leur
vitesse de séchage, elle-même fonction du fluidifiant (essence, kérosène ou
gazole) :
- lente (SC, de l’anglais slow-curing)1 ;
- moyenne (MC, medium-curing) ;
- rapide (RC, rapid-curing).

c) Bitume fluxé
Un bitume fluxé (« fluxed bitumen » en anglais, « fluxed asphalt » en américain)
est un bitume dont la viscosité a été réduite par l'ajout d'une huile de fluxage.
Les produits fluxants ont pour fonction de ramollir le bitume pendant son
stockage et sa mise en œuvre, puis par évaporation d’assurer une remontée en
consistance du produit final. À l’heure actuelle, la majorité des fluxants utilisés
sont issus de la chimie de la houille (origine carbochimique) ou de la distillation
du pétrole (origine pétrochimique). Ils comportent de grandes quantités de
composés organiques volatils qui s’évaporent dans l’atmosphère1.

d) Bitume modifié
Les bitumes modifiés sont des liants bitumineux dont les propriétés ont été
modifiées par l'emploi d'un agent chimique, qui, introduit dans le bitume de
base, en modifie la structure chimique et les propriétés physiques et
mécaniques. Ils sont utilisés dans le domaine de la route.
Ils sont préparés avant emploi dans une unité spécialisée. Les agents chimiques
comprennent le caoutchouc naturel, les polymères synthétiques, le soufre et
certains composés organométalliques.

e) Emulsion de bitume
Les émulsions routières de bitume fabriquées et distribuées par un grand
nombre d'entreprises spécialisées dans la technique routière sont
des émulsions directes constituées par du bitume émulsifié dans l'eau à l'aide
d'un savon. C'est Jacques Bellanger (1894 - 1969) qui inventa le procédé
d'émulsion à froid et produisit les premiers enrobés à froid d'émulsion de
bitume.
Une émulsion est plus précisément un système hétérogène à deux ou plusieurs
phases liquides qui normalement ne se mélangent pas. Elle est constituée par
une phase liquide continue et au moins une deuxième phase liquide, dispersée
dans la première sous forme de fines gouttelettes1. Une émulsion de bitume est
ainsi une dispersion de bitume dans l'eau, phase continue du système.
Le mélange reste stable grâce à un troisième ingrédient appelé émulsifiant ou
agent tensioactif. Le bitume utilisé, ou liant bitumineux, peut être un bitume
pur ou un bitume modifié. Certaines substances macromoléculaires sont
également ajoutées pour modifier certaines propriétés intrinsèques du liant de
base. Chaque ajout a pour but d'adapter l'émulsion de bitume aux exigences de
la technique mise en œuvre, des contraintes dues au trafic, et des données
climatiques locales.
Conclusion
Somme toute, goudron et bitume sont des liants que l’on dit
"hydrocarbonés" car constitués essentiellement par des molécules composées
de carbone et d’hydrogène. Ce sont des sous-produits de la carbochimie et de la
chimie du pétrole. Le goudron provient de la distillation de la houille. Le bitume
provient de la distillation du pétrole. Ils se présente sous forme d’un solide
visqueux de couleur noire. Leurs propriétés d’adhérence, de plasticité et aussi
de ductilité , se montrent particulièrement intéressantes pour créer des
couches de roulement à la fois souples, résistantes et imperméables.

Vous aimerez peut-être aussi