Vous êtes sur la page 1sur 4

Voici les questions envoyées par la cellule

Investigation de Radio France à Sophia Chikirou, puis


la réponse que son avocat, David Marais, nous a
transmise.

Questions envoyées par la cellule Investigation de Radio France à


Sophia Chikirou :

Madame,

D’après nos informations, la présidente de la SDPLM (Le Média), Mme Stéphanie Hammou, a déposé
la semaine dernière deux plaintes contre X auprès du procureur de la République de Paris.

Ces plaintes font suite à la disparition de matériel, de documents et de deux formules de chèques qui
se trouvaient dans le bureau que vous occupiez lorsque vous étiez la présidente de la SDPLM et qui
était fermé à clef. Les actuels dirigeants semblent considérer que ces disparitions sont le fait de vols,
d’où leur plainte contre X. Ceci dit, dans la mesure où l’un des chèques pourrait avoir été destiné à
votre société Mediascop et parce que ce bureau était le vôtre, je souhaite vous adresser certaines
questions dans le souci de pouvoir intégrer à mes publications vos éventuelles explications.

- D’après nos informations, une intrusion sans effraction a été constatée dans les locaux du Média, le
28 juillet 2018, en début d’après-midi. Vous êtes-vous rendue dans les locaux du Média ce jour-là ?
Sinon avez-vous mandaté quelqu’un pour le faire ?

- Etes-vous à l’origine de la disparition de matériel (notamment du tampon de l’entreprise et d’un


pied de caméra) et de deux chèques dans les locaux du Média ?

- Comment avez-vous vidé votre bureau au Média et récupéré vos biens personnels ?

- D’après mes informations, une caméra de type Sony FS7 aurait également disparu après le 28 juillet
dans les locaux du Média. Cette caméra appartient à l’association l’Ere du Peuple qui affirme l’avoir
louée à votre société Mediascop, qui elle-même l’aurait louée au Média si j’en crois la facture n°
2018-010-LeMedia-Missions que vous avez établie le 13 juillet 2018. Le président de l’Ere du peuple,
à qui nous avons posé la question, ne semble pas savoir où se trouve actuellement cette caméra.
Mediascop a-t-il récupéré cette caméra ? Si oui, comment ?

- Parmi les documents qui auraient disparu figurent deux chèques issus du chéquier Crédit du Nord
de la SDPLM.

La souche du chèque n°80000191 comporte les mentions « 67 146,58 euros », « Mediascop », «


13/07/2018 ». Ces mentions semblent correspondre à la facture évoquée plus haut.

Etes-vous l’auteure de ces mentions et du chèque en question ?


Si oui, quand l'avez-vous rédigé ? Avez-vous tenté d’encaisser ce chèque ? Y-a-t-il un lien entre la
rédaction de ce chèque et les ordres de virement de votre part envoyés au banquier de la SDPLM
pour le règlement de cette facture ?

- Estimez-vous toujours que la SDPLM vous doive le règlement de cette facture ? Si oui, avez-vous
intenté une action en justice ?

- D’après nos informations, à plusieurs reprises, les dirigeants de la SDPLM ou de l’association


actionnaire vous ont demandé de remettre les clefs et moyens d’accès en votre possession, et ce
alors même que vous étiez révoquée de votre mandat de présidente. Vous semblez ne pas avoir
répondu favorablement. Pourquoi ?

Réponse envoyée par l’avocat de Sophia Chikirou, David Marais


Messieurs,

Je reviens vers vous dans la continuité de vos mails.

Je tiens sincèrement à vous avertir que ces plaintes sont une tentative de manipulation puisqu'elles
interviennent après que ma cliente ait saisi le tribunal de commerce pour demander le paiement de
sa facture.

Ces plaintes font également montre d'un véritable opportunisme puisqu'il ne vous aura pas échappé
qu'elles sont déposées à un moment où ma cliente a été interrogée dans le cadre de la procédure
concernant les comptes de campagne de la présidentielle et qu'elles essayent donc de profiter de ce
que la presse a déjà tenté de donner une mauvaise image de MEDIASCOP habillée pour l'occasion en
"sur factureur". Image sur laquelle certains médias semblent d'ailleurs revenir après - comme je le
leur avais conseillé lors de la conférence de presse - consultation de professionnels du métier
(https://www.arretsurimages.net/articles/tarifs-chikirou-plutot-raisonnables-pour-une-
presidentielle), travail que malheureusement MEDIAPART ou RADIO FRANCE n'ont pas fait...

Au-delà de cela, ces plaintes sont complètement absurdes et je vous suggère de demander vivement
les éléments de preuve de ces affirmations à vos "interlocuteurs", en effet vous vous
apercevrez alors que :

- sur une éventuelle éviction le 24 juillet de la présidence du Média, cette information qui vous a été
donnée est un mensonge éhonté : Madame CHIKIROU n'a été révoquée que le 27 juillet 2018 à 17h
par...SMS de Monsieur MILLER ; celui-ci a par la suite admis avoir anti-daté la décision de révocation
au 24.07...Éléments dont nous avons la preuve (M. Miller écrit beaucoup...) ;

- sur le vol, Madame CHIKIROU n'a absolument aucune connaissance de ce qu'un vol - c'est à dire au
sens de la loi : la prise d'objets par une personne qui n'en est pas la propriétaire au détriment de ce
légitime propriétaire - de biens appartenant au Média aurait pu être commis cet été ; de plus,
pourquoi est-il dénoncé plus de 3 mois après les prétendus faits ? et pourquoi alors que de
nombreux échanges ont été effectués entre MEDIASCOP et la SDPLM depuis juillet 2018 ce prétendu
"vol" - dont on semble accuser aujourd'hui ma cliente - n'a t'il jamais été évoqué ? Là encore, je ne
peux que vous suggérer de vérifier que quelque chose a bien été volé au sein du Média...
En tout état de cause, vol réel ou non, ma cliente ne voit pas de rapport avec elle.

- concernant les chèques : le chéquier de la société SDPLM était en possession de la seule Madame
HAMMOU qui remettait les chèques es qualité de responsable de la gestion comptable de la SDPLM
- y compris ceux à destination de MEDIASCOP - à Madame CHIKIROU. Nous avons de nombreux
échanges de mails prouvant ce fonctionnement très clair. Plus précisément :

i) concernant le chèque de 64.119 euros TTC, ce chèque a été remis par Madame HAMMOU et a été
inscrit par elle dans le grand livre journal de la société(toujours es qualité de responsable de la
gestion comptable de la SDPLM), là encore nous en avons la preuve ; ce chèque a été encaissé et
payé et n'a jamais fait l'objet d'une quelconque opposition bancaire ou contestation judiciaire ; il ne
peut donc être intelligemment dit qu'il a été "soustrait" à Madame HAMMOU puisque ce paiement a
été enregistré en comptabilité par cette même Madame HAMMOU...(vous mettriez en comptabilité
comme dette payée 64.000 euros qu'on vous aurait détournés en vous "volant" un chèque ?) ;

ii) concernant le chèque de 67.146 euros TTC : le 12.07.18 l'association le MEDIA donnait son accord
sur le paiement de la facture de MEDIASCOP correspondant à la période janvier/juillet 2018 ; le
lendemain, 13.07.18 Madame HAMMOU remettait un chèque de ce montant à Madame CHIKIROU :
nous avons la preuve de cette décision et de cette remise volontaire (avec le tampon et la signature)
; vous en avez d'ailleurs également la preuve : si la souche du carnet de chèques a été remplie n'est
ce pas parce que le prélèvement de ce chèque est tout ce qu'il y a d'officiel ? ; vous trouverez
également en PJ la retranscription d'un message téléphonique de Madame HAMMOU du 24 juillet
2018 (matin) invitant Madame CHIKIROU à déposer ce chèque ; toutefois, contrairement à ce qui a
été dit ce chèque n'a pas été remis à l'encaissement ; Elle aurait sans doute dû le faire puisqu'elle
était limogée le 27.07 à 17h et qu'à partir de ce moment là (le 28.07), le paiement de sa facture par
virement a été bloqué par la nouvelle direction du Media sans aucun fondement juridique et alors
que les membres fondateurs avaient plusieurs fois reconnus, y compris publiquement, que cette
facture était due : et en effet, l'ensemble des prestations facturées ont été effectuées de manière
incontestable ;

Chaque prestation facturée peut-être démontrée et reste due.

En réalité, la seule à avoir effectué des démarches dénonçant les turpitudes de l’actuelle direction de
la SDPLM est ma cliente : dès le 1er août, elle écrivait à la banque Crédit du Nord après avoir
découvert des documents qui portaient une imitation de sa signature, puis en assignant le Média
pour le paiement des prestations effectuées par Mediascop sur la base d’un devis datant du mois
d’octobre 2017, enfin en écrivant un courrier mettant en garde Miller and co contre leur intention de
provoquer une liquidation frauduleuse de la SDPLM pour échapper à la justice.

Il nous semble d'ailleurs aujourd'hui intéressant de voir si toutes les sociétés des fondateurs - qui je
le rappelle ont facturé et encaissé parfois sans que ma cliente (Présidente à l’époque) ne soit même
informée, pour plusieurs dizaines de milliers d'euros le Média - ont été aussi scrupuleuses...

Nous allons donc porter plainte pour dénonciation calomnieuse et abus de confiance contre les
sociétés CASA (Madame HAMMOU), STORY CIRCUS (MM POULAIN ET JACQUET) et SIMPLEMENT
(Monsieur MILLER) afin que soit vérifié l'ensemble de la comptabilité du Média et pas seulement la
relation Le Média/MEDIASCOP.

En définitive, il me semble donc - si vous souhaitez récupérer une image d'indépendance et


d'impartialité qui vous a manqué dans le dossier des comptes de campagne - que vous devriez rester
de la plus grande prudence dans ce dossier dont le but est évidemment de tenter de faire pression -
par médias et institution judiciaire interposés - sur le Tribunal de commerce, de ne pas payer la
société MEDIASCOP et peut-être, l'avenir nous le dira, de cacher certaines turpitudes que d'autres,
moins scrupuleux que MEDIASCOP, pourraient avoir commises.

Il s'agit sans doute certainement également de justifier une future mise en liquidation du Média en
accusant Madame CHIKIROU de tous les maux ; il semblerait d'ailleurs qu'à cette fin l'association le
MEDIA ne verse plus un centime à la SDPLM, ce que d'aucun pourrait assimiler à une liquidation
frauduleuse...

Plutôt que de se laisser manipuler dans la continuation d'un "CHIKIROU bashing" qui sert ici des
intérêts privés et interfère avec une procédure devant le Tribunal de commerce, je ne saurais que
trop vous recommander de faire un véritable travail de fond en réclamant la totalité des factures de
Média afin d'en vérifier la réalité et les bénéficiaires et de vous intéresser aux finances de
l’association LE MEDIA au moment du dépôt de bilan quasi annoncé de la SDPLM...

Je vous rappelle encore que la seule à réclamer, avec de nombreux Socios, un audit des comptes est
ma cliente.

Toutefois, je n'ai que peu d'espoirs que vous ayez la volonté de faire une véritable enquête et non
une enième attaque uniquement à charge contre ma cliente tant vos questions semblent le fruit
d'une commande : j'en veux pour preuve que Monsieur TRONCHET, également en service clairement
commandé, pose les mêmes questions que les vôtres...au mot près...dans un magnifique copié/collé
des questions envoyées sans aucun doute par l'auteur de cette "commande" (Monsieur MILLER ?) ;

L'espoir faisant vivre, je vous transmets tout de même les éléments annoncés.

VBD

David MARAIS