Vous êtes sur la page 1sur 1

dictature doit être comprise comme une fatalité.

me de l'histoire et à la volonté de réalisation de


Arvor fiai politique... leur on
Il est illusoire de croire que les jeunes pourraient dira qu'il y a des pays réfractaires à l'esprit
s'organiser dans un autre système politique, par de s
d'organisation, et que les jeunes de ces pays sont
interventions extérieures (éducation pré-régime n-
indifférents aux intérêts de la nation. Nous répondrons
taire, éducation patriotique, etc.). Seuls l'intérêt et la
que la faute appartient moins aux déficiences
participation intense pourraient lier les jeunes à une
psychologiques qu'à l'insuffisance irrémédiable du
forme politique stable. Leur fanatisation est possible
système. Cette dernière explique le marasme des
seulement dans la mystique d'un effort collectif de la
j eunes ; du reste, si, même dans une dictature, ils
nation. Les jeunes ne peuvent être fanatisés que par
persistaient à végéter, il faudrait trouver un gourdin
la volonté de transfigurer l'histoire, dans le culte irra-
pour les aider à reprendre leurs esprits...
tionnel d'un saut messianique. Le mouvement des
La dictature a le culte de la force. Un pays
jeunes doit être caractérisé par un aspect semi-mili-
engourdi ne peut être dégourdi que par la force.
taire et par l'ardeur messianique.
Selon les apologistes de la démocratie, la liberté serait
Pourquoi seuls les jeunes en uniforme sont-ils la un état de passivité, de marasme et d'indifférence. Si
garantie de grandes réalisations, et pourquoi l'aspect
les jeunes voient les choses de la même façon, cette
semi-militaire est-il nécessaire ?
liberté doit être détruite.
Il est impossible de concevoir un mouvement vif
Tous les jeunes doivent être secoués et ranimés. La
et cohérent sans des aspects extérieurs analogues. La
dictature — pas celle imposée, mais celle qui naît — doit
camaraderie naît dans un décor très peu varié, dans
assurer non seulement un encadrement matériel, mais
une totale sobriété. Les jeunes en uniforme sont
aussi un encadrement moral. L'effort des jeunes et le
l'image de la puissance et de la volonté de puissance.
processus d'organisation doivent sensibiliser la volonté
Leur affinité intime avec le système dictatorial les lie
de puissance de la nation. Le sens plus profond de la
étroitement à la vie de l'État. La démocratie a cultivé
missiôn des jeunes y réside. Leur ardeur messianique
seulement les tendances centrifuges des jeunes.
doit être l'expression de la quête du destin.
La militarisation partielle exprime le désir de
liquider le refuge dans une vie privée qui a atomisé Traduit du roumain par Liliana Nicorescu.
Paru dans Vrernea, 7 octobre 1934
les jeunes, à tel point qu'ils devinrent indifférents au
144 145
•)