Vous êtes sur la page 1sur 27

Document d’exploitation des images restituées par les caméras C38 et C39 et extraites de

la Vidéo 4

16.46.26 (C39) : Arrivée de M.A. CASTELAIN sur le lieu du contrôle : il porte son bâton
télescopique de défense (BTD) déployé dans sa main droite.

16.46.32 (C38) : M.A. CASTELAIN est le premier policier à arriver sur les lieux, il porte son
BTD déployé dans sa main droite. T. LUHAKA est en face de lui. La situation est calme, rien
ne justifie que M.A. CASTELAIN arrive avec une arme à la main.
16.46.40 (C38) : M.A. CASTELAIN demande aux individus de se placer derrière le mur, en
dehors du champ de la caméra. Armé de son BTD, il pousse un individu au niveau de
l’épaule. T. LUHAKA n’oppose aucune résistance. A ce sujet, T. LUHAKA a déclaré : « En
fait l’endroit où on se faisait contrôler est un angle mort pour la vidéosurveillance, on le savait
tous (…) » (D158/5)

16.46.43 (C38) : Le groupe d’individus contrôlés est placé en dehors du champ de la caméra
pendant 51 secondes.

2
16.46.44 (C38) : Arrivée d’un véhicule de police dont sortent deux policiers.

16.47.06 (C38) : Arrivée de M. CLEMENT sur le lieu du contrôle.

3
16.47.09 à 16.47.34 (C38) : Tous les protagonistes se trouvent dans la zone hors champ de la
caméra pendant 25 secondes. T. LUHAKA a déclaré qu’à ce moment, l’un des individus,
dénommé Sirou TALL, puis lui-même, avaient subi des violences de la part des policiers.

16.47.35 (C38) : M.A. CASTELAIN réapparait dans le champ de la caméra, en pleine
altercation avec un individu (qui n’est pas T. LUHAKA). Le BTD de M.A. CASTELAIN est
déployé et accroché sur le côté gauche de sa ceinture.

4
16.47.37 (C38) : M.A. CASTELAIN saisit son BTD avec sa main gauche.

16.47.38 (C38) : T. LUHAKA tente de se diriger vers la zone couverte par le champ de la
caméra. A ce sujet, T. LUHAKA a déclaré « Là je me dis qu’il faut que je me déplace car près
du mur il n’y a pas d’images. » (D158/5). M.A. CASTELAIN passe son BTD dans sa main
droite, tandis que plusieurs individus prennent la fuite.

5
16.47.39 (C38) : M.A. CASTELAIN donne un coup de BTD à un individu (qui n’est pas T.
LUHAKA). T. LUHAKA est tenu par M. CLEMENT et T. HOCHART.

16.47.39 (C38) : GAZ n°1 : une salve de gaz lacrymogène est envoyée en direction de T.
LUHAKA qui tente de se protéger le visage en s’éloignant, il est maintenu par le poignet droit
par M. CLEMENT et T. HOCHART.

6
16.47.40 (C38) : M. CLEMENT tient sa gazeuse dans sa main droite comme s’il allait en
faire usage, tout en tenant T. LUHAKA avec sa main gauche. T. LUHAKA tire sa capuche
sur son visage et tente de s’éloigner pour se protéger. M.A. CASTELAIN détourne son
attention du premier individu et se dirige vers T. LUHAKA, T. HOCHART, J. DULIN et M.
CLEMENT.

16.47.42 (C38) : T. HOCHART tente de donner un coup au niveau des jambes de T.
LUHAKA.

7
16.47.42 (C38) : En essayant de donner un coup à T. LUHAKA, T. HOCHART est déséquilibré
et tombe en arrière sur le sol. M. CLEMENT tente de porter un coup de pied sur le bas de
la jambe gauche de T. LUHAKA. M.A. CASTELAIN s’approche de T. LUHAKA, toujours
en tenant son BTD dans sa main droite.

16.47.43 (C38) : COUP n°1 : M. CLEMENT ceinture T. LUHAKA au niveau des épaules
avec son bras droit et lui donne un coup dans le haut du corps avec sa main gauche.

8
16.47.45 (C38) : COUP n°2 : M.A. CASTELAIN donne un coup de BTD au niveau du
buste de T. LUHAKA. M. CLEMENT maintient T. LUHAKA par les épaules.

16.47.46 (C38) COUP n°3 : M.A. CASTELAIN porte un coup de BTD dans le bas du dos
de T. LUHAKA. T. LUHAKA se fait arracher son manteau qui tombe au sol. J. DULIN tient
sa gazeuse dans sa main droite à côté de l’altercation.

9
16.47.46 (C38) : J. DULIN procède à une charge sur T. LUHAKA et le saisit par les épaules.
Il tient toujours sa gazeuse dans la main droite.

16.47.47 (C38) : J. DULIN, qui tient sa gazeuse dans la main droite, et M.A. CASTELAIN
saisissent T. LUHAKA. Le pantalon de T. LUHAKA est baissé. M. CLEMENT, légèrement
à l’écart, tient sa gazeuse dans la main droite.

10
16.47.48 (C38) : COUP n°4 : M.A. CASTELAIN porte un coup à T. LUHAKA avec son
BTD. Ce coup est porté alors que T. LUHAKA est en train de tomber au sol.

16.47.49 (C38) : T. LUHAKA et J. DULIN tombent au sol. T. LUHAKA se retrouve
involontairement au-dessus de J. DULIN. M.A. CASTELAIN est debout, derrière eux, avec
son BTD dans sa main droite. T. HOCHART et M. CLEMENT sont à l’écart.

11
16.47.51 (C38) : COUP n°5 : M.A. CASTELAIN est derrière T. LUHAKA et lui porte un
coup de BTD au niveau de l’épaule. T. LUHAKA a les mains plaquées au sol.

16.47.52 (C38) : GAZ n°2 : une salve de gaz est propulsée de la gazeuse de J. DULIN au
niveau du visage de T. LUHAKA qui est alors totalement aveuglé. COUP n°6 : Au même
moment, M.A. CASTELAIN porte un coup de BTD à T. LUHAKA au niveau de l’épaule.

12
16.47.53 (C38) : GAZ n°3 : Une nouvelle salve de gaz est propulsée de la gazeuse de J.
DULIN vers le visage de T. LUHAKA.

16.47.53 (C38) : Alors que T. LUHAKA reçoit une importante quantité de gaz au visage, M.A.
CASTELAIN, positionné au-dessus de lui, le saisit au niveau du col pour lui tirer la tête
vers l’arrière.

13
16.47.54 (C38) : COUP n°7 : Tout en tirant la tête de T. LUHAKA vers l’arrière, M.A.
CASTELAIN donne un coup de BTD au niveau du crâne de T. LUHAKA (usage
formellement interdit et dangereux du BTD).

16.48.00 (C38) : M.A. CASTELAIN saisit T. LUHAKA pour le contraindre à se relever. T.
LUHAKA, qui semble assommé, prend appui sur le muret.

14
16.48.02 (C38) : COUP n°8 : M.A. CASTELAIN porte un coup de BTD à T. LUHAKA à
l’arrière de la jambe gauche tout en le contraignant à se relever, ce qui est contradictoire.

16.48.03(C38) : COUP n°9 : M.A. CASTELAIN porte un nouveau coup de BTD à T.
LUHAKA, à l’arrière de sa jambe gauche, tout en le maintenant sous son emprise avec son
bras pour le contraindre à se relever. T. LUHAKA est plaqué contre le muret. J. DULIN est à
ses pieds.

15
16.48.05 (C38) : M.A. CASTELAIN tente de porter un coup de BTD à T. LUHAKA qui
est plaqué contre le muret. Le pantalon de T. LUHAKA est toujours baissé en dessous des
fesses.

16.48.11 (C38) : T. HOCHART saisit le bras droit de T. LUHAKA et lui fait une clé de
bras. J. DULIN est toujours aux pieds de T. LUHAKA.

16
16.48.15 (C38) : T. HOCHART maintient le bras de T. LUHAKA dans le dos, et saisit ses
menottes avec sa main gauche. M.A. CASTELAIN ceinture T. LUHAKA.

16.48.16 (C38) : T. LUHAKA libère son bras et se remet en appui contre le muret. T. LUHAKA
a déclaré qu’à ce moment il demandait de manière répétée aux policiers « pourquoi vous faites
ça ? » (D.158/5 et D160/2)

17
16.48.18 (C38) : M.A. CASTELAIN arme son bras pour porter un coup d’estoc vers les
fesses de T. LUHAKA dont le pantalon est baissé au niveau des cuisses. T. HOCHART
essaye en même temps de saisir le coude droit de T. LUHAKA.

16.48.18.569 (C38) : COUP n°10 : M.A. CASTELAIN porte un coup pointé à T. LUHAKA
avec son BTD, qui lui causera un éclatement de la région périanale et une déchirure de 10
centimètres le long du canal anal. T. LUHAKA a déclaré « J’ai senti quelque chose me
pénétrer jusqu’à l’os (…) c’était comme une déchirure » (D160/2). COUP n°11 :
concomitamment, T. HOCHART donne un coup avec son poing droit à T. LUHAKA.

18
16 :48 :19 (C39) : T. LUHAKA pivote en s’effondrant sous le coup de la douleur.
T. LUHAKA situera sa douleur à 9 ou 10 sur 10, en précisant qu’il a crié de douleur. Il a
déclaré : « j’ai été comme dans les vapes : ils continuaient à me frapper mais je ne sentais plus
les coups, j’étais comme concentré sur ma douleur au niveau des fesses » (D160/2).

16 :48 :21 (C39) : T. LUHAKA est inerte, au sol contre le muret, allongé sur le dos. M.A.
CASTELAIN est penché sur lui devant lui avec son BTD dans la main droite. Personne ne porte
secours à T. LUHAKA.

19
16 :48 :25 (C38) : T. LUHAKA ne fait preuve d’aucune résistance COUP n°12 : M.A.
CASTELAIN lui porte une nouvelle fois un violent coup pointé avec son BTD.

16.48.26 (C38) : M.A. CASTELAIN et T. HOCHART se placent entre le muret et T. LUHAKA
afin de le retourner en le faisant rouler au sol.

20
16.48.39 (C38) : T. LUHAKA est retourné sur le ventre, le visage contre le sol. Alors que T.
LUHAKA est blessé et qu’il n’oppose aucune résistance, M.A. CASTELAIN pose son
genou sur sa tête et écrase son visage contre le bitume. T. HOCHART procède au menottage
de T. LUHAKA.

16 48.47 (C38) : M.A. CASTELAIN retourne T. LUHAKA pour qu’il soit couché sur le ventre.
T. LUHAKA est inerte et n’oppose aucune résistance.

21
16.48.51 (C38) : M.A. CASTELAIN place T. LUHAKA dans une position allongée sur le
ventre, menotté dans le dos.

16.50.20 (C38) : COUP n°13 : M.A. CASTELAIN donne un coup au visage de T. LUHAKA

22
16.50.36 (C38) : COUP n°14 : J. DULIN pousse brutalement la tête de T. LUHAKA vers
le muret alors que ce dernier est inerte et a les mains menottées dans le dos. La tête de T.
LUHAKA vient heurter violemment le muret.

16.50.57 (C38) : Quelques secondes après ce coup, T. LUHAKA est relevé par M.A.
CASTELAIN et tiré vers l’arrière.

23
16.51.07 (C38) : T. LUHAKA, alors menotté, est emmené de nouveau derrière le mur qui est
hors du champ de la caméra par Marc-Antoine CASTELAIN.

16.51.09 (C38) : M.A. CASTELAIN prend appui sur sa jambe gauche : cela montre une action
de sa part sur la personne de T. LUHAKA.

24
Vidéo 4 : M.A. CASTELAIN, J. DULIN, M. CLEMENT et T. HOCHART entourent T.
LUHAKA qui est grièvement blessé (plaie périanale et déchirure anale d’une profondeur
de 10 centimètres). T. LUHAKA a les mains menottées dans le dos, il est placé contre le mur.

Vidéo 4 : M.A. CASTELAIN, J. DULIN, T. HOCHART et M. CLEMENT se mettent tous
en action contre T. LUHAKA afin de le faire chuter au sol.

25
Vidéo 4 : les policiers saisissent les jambes de T. LUHAKA et le font violemment chuter au
sol, tout en lui maintenant les jambes vers le haut. J. DULIN et MA CASTELAIN sont en appui
sur T. LUHAKA : on distingue des gestes vifs de la part des policiers.

Vidéo 4 : M.A. CASTELAIN et T. HOCHART maintiennent les jambes de T. LUHAKA
en l’air pendant plusieurs secondes, en le trainant à même le sol, alors que T. LUHAKA a
signifié sa douleur et que l’on perçoit une tâche de sang sur son caleçon.

26
16.51.54 (C38) : Un témoin, M. FARES, interpelle les policiers. M.A. CASTELAIN sort de
la zone hors du champ de la caméra et s’adresse à lui. Ce témoin a déclaré que lorsque
T. LUHAKA était derrière le mur, « les policiers continuaient encore à lui donner des coups
de pied et à le gazer » (D289).

16.53.26 (C38) : T. LUHAKA réapparait dans le champ de la caméra, il est emmené par
T. HOCHART et M.A. CASTELAIN vers les marches qui mènent au véhicule, où il a déclaré
avoir subi de nouvelles violences.

27

Centres d'intérêt liés