Vous êtes sur la page 1sur 10

DB 3 / EXP / FORM

FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

ECOULEMENT DES FLUIDES - HYDRODYNAMIQUE


1 Régime d’écoulement
Le mouvement d’un fluide est déterminé lorsqu’on connaît les trajectoires de ces particules ainsi que la vitesse et la
pression de chacun de ces points.
La trajectoire d’une particule est la courbe qu’ elle décrit au cours de son mouvement

1.1-Expérience de Reynolds

Colorant

Qe Ecoulement Laminaire / Régime Lamimaire


eau

Colorant

Qe
eau Ecoulement Turbulent / Régime Turbulent

Lors de l’écoulement d’ un fluide dans une conduite, REYNOLDS mais en évidence 2 REGIMES
D’ECOULEMENT

1.1.1 Ecoulement laminaire, lamellaire ou visqueux

L’ écoulement est laminaire lorsque les molécules du liquide se déplacent parallélement à la conduite , c’
est un écoulement régulier, sans turbulence, le filet de colorant se maintient pratiquement rectiligne le long
de la conduite, ceci tant que la vitesse reste faible

1.1.2 Ecoulement turbulent ou tourbillonnaire

Cet écoulement est caractérisé par un mouvement désordonné des molécules du fluide, on constate des
tourbillons, des turbulences. Le filet de colorant se déforme immédiatement et diffuse de façon
désordonné le long de la conduite ceci tant que la vitesse reste élevée

Lorsque l’augmentation de la vitesse moyenne est progressive, le passage du régime laminaire au régime
turbulent se produit brusquement. La vitesse à laquelle se produit cette variation de régime est dite :
vitesse critique Vc

Si l’augmentation de vitesse du fluide n’est pas progressive, le passage du régime laminaire au régime
turbulent ne sera pas net et on définit de ce fait :

- Vitesse critique inférieure : Vci au dessous de laquelle l’ écoulement est laminaire


- Vitesse critique supérieure : Vcs au dessus de laquelle l’ écoulement est turbulent

Ecoulement laminaire Ecoulement turbulent

Vitesse progressive Vc

Ecoulement laminaire Ecoulement turbulent

Vitesse non progressive Vci Vc

1.2 Nombre de Reynolds

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

Déduit de résultats expérimentaux, Reynolds a montré que la vitesse moyenne Vm est liée au diamètre de la
conduite D, à la viscosité dynamique  du fluide et à la masse volumique  du fluide par le rapport

Vm = Re .  Re = Vm . D .  Re = Nombre de Reynolds
D .  
1.2.1 Unité du Nombre de Reynolds

Re = Vm . D .  Re = L T–1 . L . M L-3 Re = Nombre sans dimensions


 M L-1 T-1

Pour un fluide déterminé (  ), (  ) et pour une conduite de diamètre donné ( D ), à chaque valeur de la vitesse
moyenne Vm correspond 1 nombres de Reynolds
On aura ainsi :

- A la vitesse critique inférieure Vci Re = 2100

- A la vitesse critique supérieure Vcs Re = 3000

Re < 2100 l’ écoulement est laminaire

Re > 3000 l’ écoulement est turbulent

2100 < Re > 3000 écoulement de transition, on dit que l’ écoulement est troublé

Ecoulement laminaire Vci Vcs Ecoulement turbulent

Re < 2100 Re = 2100 Ecoulement Re = 3000


troublé

1. 3 Exemples de calcul du nombre de Reynolds

1.3.1 Montrer que l’ écoulement de l’ eau à 1 vitesse de 10 cm / s dans une conduite de 10 cm de diamètre
est de même nature que l’ écoulement de l’ eau à 100 cm / s dans une conduite de 1 cm de diamètre

1ér cas : Re = V1 . D1 .  1 /  1
pour l’ eau  1 = 1 10-3 Kg / m.s Re = ( 0,1 m / s . 0,1 m . 1000 kg / m3 ) / 1 10-3 Kg / m.s
Re = 10 000 écoulement turbulent

2éme cas : Re = V2 . D2 .  2 /  2
pour l’ eau  2 = 1 10-3 Kg / m.s Re = ( 1 m / s . 0,01 m . 1000 kg / m3 ) / 1 10-3 Kg / m.s
Re = 10 000 écoulement turbulent
Les nombres de Reynolds sont identiques, les écoulements sont identiques

1.3.2 Calculer la vitesse d’ écoulement de l’ eau qui donnera un régime troublé dans un tube de 1/10 mm de
si le régime est troublé 2100 < RE > 3000
Re = V . D .  /  Vci = ( Re .  ) /  . D Vci = ( 2100 . 1 10-3 ) / 1000 . 1 10-4
Vci = 21 m / s
Vcs = ( Re .  ) /  . D Vcs = ( 3000 . 1 10-3 ) / 1000 . 1 10-4
Vcs = 30 m / s

1.3.3 Calculer le nombre de Reynolds correspondant à l’écoulement d’un brut de masse volumique
 = 0,8 k g / dm3, de viscosité  = 5 10-3 Pl ( Poiseuille ) dans une conduite de 4’’pour un débit de 25 m3 /
h

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

Débit volume Qv = S . V V = Qv / S = 4 Qv /  . D2
Re = V . D .  /  Re = 4 Qv . D .  Re = ( 4 Qv  ) /  D 
 D2 

Qv = 25 m3 / h Qv = 6,94 m3 / s Re = ( 4 . 6,94 . 800 ) / 3,14 . 0,102 . 5 10-3


Re = 13 900 / écoulement turbulent

1.3.4 Calculer le débit d’eau dans une conduite de diamètre 12’’ donnant un nombre de Reynolds de
Re = 3000
Re = V . D .  /  V = Qv / S = 4 Qv /  . D2

Re = ( 4 Qv  ) /  D  Qv = (  Re D  ) / 4 
Qv = ( 3,14 . 3000 . 0,3948 . 1 10-3 ) / 4 . 1000
Qv = 7,2 . 10-4 m3 / s

1. 4 Formules pratiques pour le calcul du nombre de Reynolds

Débit volume Qv = S . V en m3 / s

Débit masse Qm =  . Qv en Kg / s

Re = V . D .  /  Re = 4 Qv .  Re = 4 Qm
 D   D 

Viscosité dynamique – symbole  en Kg / m . s ou Poiseuille

Viscosité cinétique – symbole  en m2 / s


Relation entre les 2 viscosités  =  /  =  . 

Re = 4 Qv Re = 4 Qm
 D   D  
1.5 Utilisation de l’abaque pour la détermination du nombre de Reynolds

Si la viscosité est donnée en unité de viscosité absolue ou dynamique ( Pl, Po, Cpo ) on utilise l’échelle 2’

Si la viscosité est donnée en unité de viscosité cinématique ( m2 / s, St., cSt. ) on utilise l’échelle 6

Quand on utilise l’ abaque il faut connaître :

- la viscosité relative ou cinématique  en cSt ou m2 / s échelle 6


ou on l’a détermine en connaissant la masse volumique  aux cds échelle 2 et la viscosité absolue ou
dynamique  échelle 2’
– le débit volume Qv aux cds échelle 3
ou on le détermine en connaissant Qm échelle 1 et la masse volumique  aux cds échelle 2
– le diamètre de la conduite D en mm ou la section de la conduite S en cm2 échelle 4
On détermine la vitesse V en m / s échelle 5
Avec V en m / s échelle 5 et  en cSt ou m2 / s échelle 6 on détermine 1 point échelle 7
Avec point échelle 7 et diamètre intérieur de la conduite D échelle 8 on détermine le nombre de
Reynolds échelle 9

1.6-Notion de Diamétre Hydraulique

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

On appelle diamétre hydraulique ( Dh ) ou diamètre équivalent, le diamètre D du tuyau rond imaginaire qui
produirait à la même vitesse d’ écoulement, la même perte de charge par métre de longueur de la conduite
considérée.

Dh = 4 fois la section ( S )
périmétre mouillé ( P )

Exemple : pour une conduite cylindrique Dh = 4 . S / P = 4 . (  D2 / 4 ) /  D Dh = D

1.7-Distribution des vitesse

Quel que soit le régime d’écoulement laminaire ou turbulent, la vitesse dans la conduite n’est pas la
même en différents points de la conduite

1.7.1 Ecoulement laminaire

V moyenne = 0,5 . V maxi 1 / 6 du Diamétre

Vitesse V V efficace

V maxi

1.7.2 Ecoulement turbulent

V moyenne = 0,8 . V maxi 0,11 du Diamétre

Vitesse V V efficace

V maxi

2- Notion de Viscosité

2.1 Définition de la viscosité

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

Le mouvement d’ un fluide se produit sous l’ influence de forces extérieures dûes à la pesanteur ou à des
forces de pression.
Dans le cas de l’ écoulement de fluides réels interviennent :
 les forces de frottement interne dûes à la viscosité du fluide
 les forces de frottement entre le fluide et la paroi

La viscosité peut être définie comme étant la résistance qu ‘offre le fluide aux déplacement de ces
particules les unes aux autres.

La viscosité d’ un fluide est dûe à la cohésion de ses molécules, résistance au déplacement de ces
derniéres – frottements intermoléculaires

( exemple de l’œuf cru et l’œuf cuit que l’on fait rouler sur une table. Si pendant qu’ils roulent on touche avec
le doigt juste le temps nécessaire pour immobiliser la coquille :
- l’œuf cru repart car il est remis en mouvement par le fluide intérieur qui lui n’est pas arrêté
- l’œuf dur ne repart pas )

2.2 Loi de NEWTON

V F

S V
e

Plaque fixe

La loi de Newton met en évidence la résistance du fluide au déplacement de la plaque qui caractérise la
viscosité dynamique du fluide.

On peut supposer dans un premier temps :


- que la vitesse V sera proportionnelle à la force F
- que la vitesse V sera proportionnelle à l’ épaisseur e

On peut supposer dans un second temps que :


- que la vitesse V sera inversement proportionnelle à la surface S de la plaque
- que la vitesse V sera inversement proportionnelle à la viscosité dynamique  du fluide

V = F.e F = force appliquée à la plaque mobile en Newton ( N )


S . e = épaisseur de la couche fluide en ( m )
S = surface de la plaque mobile en ( m2 / s )
V = vitesse de la plaque mobile en ( m / s )
 = viscosité dynamique ou absolue ou tout simplement viscosité du fluide

2.3 Répartition des vitesses

V F ( plaque mobile )

e
Plaque fixe

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

e1

V3 V1 = ( F / S  ) . e1 < V2 = ( F / S  ) . e2 < V3 = ( F / S  ) .
e3
V2
V1

2.4 Unités de viscosité absolue

De l’équation de Newton V = F.e on tire  = F.e


S .  S.V

Unités  = N . m = N. s
m2 . m / s m2

équation aux dimensions  = ( M L T-2 ) . T  = M . L-1 . T-1


L2
 = Kg / m . s

Dans le système SI, l’unité de viscosité absolue à reçu le nom de – POISEUILLE [ Pl ]

1 Pl = 1 Kg / 1m . 1s

Dans le système CGS, la viscosité absolue à reçu le nom de – POISE [ Po ]

1 Po = 1 g / 1 cm . 1s sous multiple – Centi POISE [ cPo ] avec 1 cPo = 1 / 100 Po

2.4 Relation entre ses unités

1 Pl = 1 kg / 1 m . 1s = 1000 g / 100 cm . 1s = ( 1000 / 100 1 ) . g / cm . s


= 10 = 1 Po

1 Kg / m . s = 1 Pl = 10 Po

2.5 Viscosité cinématique -  ( nu )

Dans de nombreux cas, on est conduit à faire intervenir le rapport de la viscosité absolue ou dynamique -  par la
masse volumique -  du fluide à la même température

 =  /  viscosité cinématique

unités :  = M . L-1 . T-1  = M . L-3  = M . L-1 . T-1  = L2 . T-1


M . L-3 –2  = m2 / s

L’UNITE de viscosité cinématique dans le système SI conserve les unités définies – m2 /s

Dans le système CGS, l’unité de viscosité cinématique à reçu le nom de – STOKES - [ St ]

1 St = 1 cm2 / 1s 1 St = 1. 10-4 m2 / 1 s 1 St = 10-4 . m2 / s

1 . m2 / s = 10.4 St

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

sous multiples : le centi Stokes [ cSt ] 1 cSt. = 1 / 100 St. 1cSt. = 10-6 m2 / s

2.6 La Fluidité ( inverse de la Viscosité )

Fluidité = ( phi ) [  ]

avec  = 1/   = M . L-1 . T-1 1 /  = M-1 . L . T  = m.s


Kg

Il n’y a pas d’unités légales de fluidité dans le système SI


Dans le symptôme CGS, la fluidité se mesure en – Rhé ( du grec = je coule )

3 Différentes mesures normalisées de viscosité

3.1 Principe général de la mesure

On mesure le temps d’écoulement d’un volume de liquide bien déterminé au travers d’un orifice ( ajustable )
calibré

3.1.1 Normes européennes – Degré ENGLER


Caractéristiques :
Longueur de l’ajutage : 20 mm
Diamétre de l’ajutage : 2,8 à 2,9 mm conique
Volume de liquide nécessaire : 240 cm3
Volume de liquide dont on chronométre l’ écoulement : 200 cm3
Relation entre la viscosité cinématique en STOKES et le Temps T / le résultat de la mesure est le rapport du
temps d’écoulement de l’échantillon à la température désirée, au temps d’écoulement du même volume d’
eau à 20°C - étendue de mesure 0,028 à 3,8 St.
-  = 10-6 [ 7,31 E – ( 6,31 / E ) ]  = 10-6 .  [ 7,31 E – ( 6,31 / E ) ]
3.1.2 Normes anglaises – Secondes REDWOOD
Caractéristiques : 1 2
Longueur de l’ajutage : 10 mm 50 mm
Diamétre de l’ajutage : 1,62 mm 3,8 mm
Volume de liquide nécessaire : 140 cm3 140 cm3
Volume de liquide dont on chronométre l’écoulement : 50 cm3 50 cm3
Relation entre la viscosité cinématique en STOKES et le Temps T en secondes
 = 0,0026 t - ( 1,72 / t ) t < 34s  = 0,027 t - ( 20 / t ) t > 100s

3.1.3 Normes américaines – Secondes SAYBOLT


Caractéristiques : 1 2
Longueur de l’ajutage : 12,25 mm 12,25 mm
Diamétre de l’ajutage : 1,765 mm 3,15 mm
Volume de liquide nécessaire : 70 cm3 70 cm3
Volume de liquide dont on chronométre l’écoulement : 60 cm3 60 cm3
Relation entre la viscosité cinématique en STOKES et le Temps T en secondes
 = 0,0022 t - ( 1,8 / t ) t < 70 s  = 0,021 t t > 17 s

4-Types de viscosimétres

4.1 Viscosimétre pour liquide transparent

Tube de remplissage

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

Repéres ( volume calibré )

Tube capillaire

Sens d’ écoulement

4.2 Viscosimétre pour liquide opaque

Tube de
remplissage

Repére

Sens
d’ écoulement

5- Influence de P et T sur la viscosité

Pour les liquides, on considére généralement la viscosité cinématique [  ], laquelle est fonction de la température
mais pratiquement indépendante de la pression

Pour les gaz, on considére généralement la viscosité dynamique [  ], laquelle, dans des limites étroites de
température varie linéairement avec celle – ci de quelques micropoiseuilles

5.1 Comportement de la viscosité d’ un fluide en fonction de la pression

 = F.e  =  / 
S.V

Vincent Brault
DB 3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

- pour les liquides e est indépendante de la pression


 est indépendante de la pression
 et  indépendantes de la pression

- pour les gaz loi de Mariotte P0. V0 = P1 .V1 = cste V1 = P0 . V0 / P1


si la pression augmente, la vitesse V diminue car le libre parcourt moyen d’ une molécule
diminue, chocs intermoléculaires plus fréquents, résistance au déplacement
 augmente si P augmente ( la diminution de la vitesse V , l’ emporte sur la diminution de e )

loi de Mariotteo / 1 = Po / P1 1 = P1 o / Po
si P augmente  augmente  =  /  diminue
l’ augmentation de la masse volumique  du gaz l’ emporte sur l’ augmentation de 
 diminue si P augmente

5.2 Comportement de la viscosité d’ un fluide en fonction de la température

 = F.e  =  / 
S.V
- pour les liquides e augmente si T augmente
V augmente si T augmente ( l’ augmentation de V l’ emporte celle de e )

la variation de  est négligeable si T augmente, la diminution  l’ emporte

 et  diminue si T augmente

- pour les gaz loi de Charles P0 / T0 = P1 / T1 P1 = T1 . P0 / T0


à volume constant, si la T augmente P augmente, libre parcourt moyen d’ 1
molécule
diminue, chocs intermoléculaires plus fréquents d’ ou résistance au déplacement
 augmente si T augmente

loi de Gay-Lussac 1 / o = To / T1 1 = o To / T1
si T augmente  diminue  =  /  augmente
l’ augmentation de la masse volumique  du gaz l’ emporte sur l’ augmentation de 
 augmente si T augmente

Vincent Brault
Vincent Brault