Vous êtes sur la page 1sur 39

David VIEL – le 30 10 2018

Donner l’impression d’être généreux (bon) et en réalité être foncièrement égoïste (mauvais).

L’intelligence c’est l’art et la manière de paraître ! D’apparaître … (d’être visible) devant Autre(s) que « soi » pour Avoir + et/ou «Mieux ».

C’est l’art de prendre « forme » (« d’être ») de prendre possession (de posséder)

tout en donnant réellement l’impression de « donner »,

« d’apporter »

ou d’être « bon seigneur » (d’être quelqu’un « d’important »,

« d’influent »).

Et lorsque ça « prend »

alors ressentir ! Ça. Le « pouvoir »

ou une « confiance » !

« Assurance »

qui ce qui est au fond !

ne pourrait sinon, Avoir. Ils ne pourraient pas « apprécié » la situation ou ce qui se « passe » (puisque ça doit les renforcer ou leur profiter) ; dans ce sens et/ou cet esprit en un sens, le monde (tout ce qui est) doit leur revenir pour faire ainsi la preuve d’être « unique » ou de le « valoir » (pour ne pas « mourir »).

Très « Malin », « adroit » ou « intéressé »

Être « bien » (égoïste),

ce que les autres ne doivent surtout pas l’être. Pour en avoir + Pour continuer à posséder,

à exploiter

à abuser

ou à le « pouvoir » (à voir le « jour » sans aller se faire voir ! Mais au contraire être « adoré » et/ou « craint ». Pour continuer à jouer à ça ! Au Con).

Ceux qui parlent de partage (… de ne pas être égoïste et/ou une pourriture finie !) sont justement ceux qui le sont (qui sont les mieux lotis et/ou servis). C’est Original !

David VIEL – Le 30 10 2018

Ils parlent … Non pour faire (être concerné par) ce qu’ils disent (sont) mais belle et bien continuer dans le sens, qui leur est devenu « familier » ; « propre » ou « naturel ».

Ils sont là pour renforcer leur « confort » (le propre d’être égoïste ou là concrètement pour leur gueule). Tout en parlant de morale et/ou en la faisant ; en parlant de partage ! D’être RESPONSABLE et/ou « d’éthique » !!

Ceux qui parlent de partage (d’être raisonnable et/ou de ne pas être égoïste) sont justement ceux, qui le sont ! Radins, égoïstes et fiers de leur personne. Non pour le réaliser ça ! Mais belle et bien pouvoir encore + « briller », pouvoir encore + en profiter et/ou s’étendre Dans cet esprit, avec cette intention, là ; celle d’être « divin » ou que la vie puisse réellement être « bien » pour eux (leur revenir).

Ils doivent être « adoré » et/ou « craint » (« proches » des gens) pour le pouvoir et/ou que ça (la vie) leur aille (fasse plaisir).

Le monde a été fait pour eux ; pour ne pas « mourir » pour ne pas « échouer » mais belle et bien « durer ». Là le sentiment se figure ça,

à mort !

Sur quoi alors miser ? Pour être encore là « demain »

pour être encore « sûr » un minimum de soi et/ou de le « valoir » ? Sur quoi reposer, ou compter ? Si penser à l’argent

à la gloire (renommé) ou à la fortune … Au Capital, est mal.

Sur quoi miser, pour ressortir de ce qui serait la « fin » et/ou « grave » ?

David VIEL – Le 30 10 2018

D’être sans rien produire (« faire » de SA vie) ou qui permette concrètement ! D’être « bien », un minimum « sûr » de soi voire de manquer de RIEN (de profiter de la vue) et de manquer de TOUT (d’être pris de haut ou de faire pitié ; de la « peine » celle qu’il faut s’en débarrassé pour être réellement « bien » et/ou pouvoir vraiment profiter de la vie et non s’emmerder avec les « pouilleux »!).

Il est question de pouvoir se fixer ou de ressortir de cet état celui d’être « mort » ou « off » (c’est à dire « arrêté »).

Si vous êtes « arrêtés » (et/ou « mort ») c’est à dire sans le « pouvoir » vous êtes concrètement ! Déprimé et/ou très en colère !! Au « courant » ou « dedans » !

C’est qu’une histoire le permet ! Ça. Pour renforcer le sort (« confort ») de ceux qui ne diront pas non à ça ! Et/ou qui ne seront pas critique à ce sujet puisque ça leur profite … Concrètement ! Ça ainsi leur va, et/ou convient !! Revient ; forcément. Où est honnêtement le « mal » dans ce sens là ?! C’est à dire en ayant cette démarche là !

Ça marche-rait ainsi comme ça, « dehors » et/ou en étant « en vie » ; encore « en forme ». Ce sera-it ça, le sens de la vie (le futur ! Le bien et/ou l’intérêt général … de Tous).

Du moment que le sentiment est encore en pensée, il passe par l’objet condition à son sentiment et/ou à son sujet dans le temps (pour en avoir encore un). Et avoir ainsi encore de l’avenir ! Faire encore de l’effet (impression) ou avoir de quoi ! Mais pour cela il lui faudra se « bouger » et/ou se donner réellement du « mal » ; de la « peine » ! Sinon en faire

David VIEL – Le 30 10 2018

pour que le monde s’occupe de lui (le « bouge »). Alors il va se « bouger » ! Réagir dans ce sens, et cet esprit là. Il (le sentiment) sera ainsi à l’Origine d’une histoire fera des histoires (parler de lui) … Non pour se découvrir ! Mais belle et bien pouvoir se faire « valoir » (se vendre !) ; un nom et/ou de l’argent. Il se vendra ou il fera comme tout le monde c’est à dire qu’il sera là, pour rencontrer la fortune (le « succès ») ou du moins manquer de RIEN (et non de tout). Afin de pouvoir ressortir comme en valant réellement la « peine » (le propre et le fait de se vendre ! Des « Lumières »). Et ça c’est devenu la « mode », ou « ordinaire » ; c’est à la mode et/OU « courant ». Il n’y a honnêtement pas de « mal » ! Au contraire c’est ce qu’il fau-t-drait faire pour être « bien », ou « s’en sortir » (avoir le droit de vivre ; d’être !).

Si une personne sur « terre », ou dans ce « monde », ne se vend pas à ceux qui ont raison, du monde (du « poids ») alors elle se « grillera » ! La « pauvre »

C’est bien l’ombre et/ou ce qui est « passé » (il y a bien une histoire ou eu une interaction) qui permet concrètement de prendre la « main » de tracer sa « route » et/ou de prendre le « dessus » (de la « valeur » et/ou « hauteur » avec le temps). Pour « progresser » et non être sans res-sort-ir c’est à dire éprouver du « mal » ! De là à « chuter », à « disparaître » et/ou à perdre tout « espoir » ; toute « légitimité » (à ne plus concrètement le « pouvoir » ou y « croire » sauf pour se mentir ! Et alors empirer leur cas sans pouvoir le reconnaître ! Forcément !!). Je ne parle pas alors,

David VIEL – Le 30 10 2018

de l’ascendant anormal ! Sans que ça ressorte comme tel ! Pour réellement le « pouvoir », croire en leur histoire ! Ce sera-it l’Histoire !

Tant que le sentiment ne sortira pas de son Je, il sera là pour avoir raison du monde ! Pour plier les choses dans son sens, pour être réellement sans « mal » (sans « mort »

et/ou « off » ; à l’« arrêt »). Il doit faire la preuve d’être « unique » (« écrire l’histoire ») pour ne pas être arrêté dans son sentiment ; car je rappelle qu’il est encore en pensée (ce qui n’est pas RIEN). Pour être ainsi ! Tout sauf « désolé »

« en y arrivant »

mais belle et bien être « sans égal » ! Tout en étant mortel (le « choc » qu’il va Avoir ! Ou l’effet que ça va lui faire, en insistant dans ce sens là). Je n’en parle pas ! Alors, lorsque leur sort (de tout sentiment en pensée) et/ou que leur sentiment d’être « bien », dépens entièrement de ça ; de ce qu’ils ont fait et/ou permis pour être encore « bien » ou là « demain ». Pour encore apprécier leur « situation » (la vue = ce qu’ils ont ou ce qui leur revient !). Si ce qu’ils ont fait ne leur revient pas, ils sont « mort ».

Ils doivent garder la main ou conserver l’objet celui qui ne doit pas les quitter mais belle et bien leur revenir

avec le temps (ils se sont donnés du « mal » où ils ont été là !) pour ne pas être « désolé » ou sans res-sort. Pour encore le « pouvoir » ou faire ce lien être-avoir afin de ressortir de ce qui serait alors,

« fini ».

Ça équivaut à une vague

David VIEL – Le 30 10 2018

et ainsi à avoir de quoi « surfer» sur la vague pour être « dessus » (et non « boire la tasse »). Et pour cela (pour en avoir une) le sentiment devra projeter un objet qui captive du monde, afin de pouvoir être au « centre » et/ou surfer la vague (ça lui revient ainsi ! Ou profite). Sinon il devra surfer sur la vague des autres, non pour que ça lui profite mais belle et bien profiter à ceux qui l’ont généré (permis).

Pas de soi, sans ça. Tout sentiment en pensée à une ombre ou une trace (un « passé »). Pour être « au courant » (« dedans »). Pour faire partie de leur « passé » ou alors s’être au contraire, rapproché (être « proche » d’eux) ; c’est à dire encore « présent » (et non être du « passé »).

Ça est l’ombre de leur pas (« bien »). Et ça doit leur plaire, c’est à dire que vous devez leur revenir en étant de fait ! Conquis, neutre ou alors plus là (ne plus en « valoir » la peine ou ressortir en « bien »). Il faut ainsi « se lever » tôt, ou être là pour eux ; et cela sans dépasser une limite sinon ça les dérangera. Voire ils adoreraient c’est à dire qu’ils ne pourraient plus répondre d’eux ou de RIEN. Pour se mette en phase (s’attacher) et ensuite ne plus pouvoir se détacher comme ça ; puisque ça ne se contrôle pas à force de volonté (sauf pour être déphasé).

Impossible d’être Juste et être là pour en profiter (pour renforcer le Capital ou le régime, corps qui a raison du monde).

Dans le temps, il y a forcément de « soi » ; et des autres. Ceux qui doivent rester en « bas » ou sans RIEN, pour continuer à apprécier la situation (à condition que ça, les autres,

David VIEL – Le 30 10 2018

ne leur échappe pas mais belle et bien profite).

Ils ont peur de ça. Tout en sachant que c’est ça qui leur permet de ressortir, de ce qui serait concrètement fini, pour eux !

Pour avoir encore un avenir ou du « poids », il leur faut un objet ; c’est à dire réaliser quelque chose, et ensuite se caler « dessus » pour miser alors, sur quelque chose ! Croire en (« aimer ») quelque chose.

Dans toute croyance il y a un lien (une fréquence) être-avoir. Pas de Je (… de corps mental) c’est à dire d’ « espoir » ou de quoi sans se figurer ça. Ils « cultivent » ainsi ça (espèrent, attendant ça) sans le réaliser au-delà de ce qui serait vraiment « bien » (personnellement parlant) et non « mal ». Ça doit les renforcer et/ou renforcer leur corps mental (culte, culture). Le monde doit leur revenir ou se plier à leur volonté.

Je ne sais pas à quoi ils vont ressembler au final, mais manifestement ils y tiennent ou ça les a.

Du moment qu’il y a un « mouvement », il y a ça Un « centre » de gravité où le sentiment (tout sentiment) pourra se caler « dessus » pour ressortir de ce qui serait la fin pour lui (voire rencontrer le « succès »). Pour être ainsi enfin ! « Normal » ou encore « dedans » ; et non être « rejeté »

David VIEL – Le 30 10 2018

ou à « contre »- courant (tout sauf « naturel »,

« ordinaire » ou foutu … Dépassé, illégitime).

La « forme » change avec le temps (la « vie change » !). Pour ne pas réaliser (faire) la même chose. Non pour le réaliser ça (se découvrir) mais belle et bien être proche du « centre » afin de pouvoir encore le « pouvoir » ou ressortir de ce qui serait la « fin ». Pour être réellement sans « mort » ou risque de perdre

ce qui leur permet concrètement de manquer de RIEN (de faire ce lien à condition d’être « proche » de ce qui est désormais au centre ; la « vie »). Pour rester « sûr » d’eux.

« bien »

ou être encore « bien » (de ce « monde »). Pour être « bien » se « sauver » se « préserver » de ce qui serait « dure ».

Pour ne pas « échouer » ou « mourir » (le « pouvoir » et/ou le « croire » !) il leur faut une histoire

c’est à dire du monde réellement conquis, neutre voire ne plus être là (pour le « pouvoir » et/ou le

« plaisir »).

Pour avoir ainsi, de « poids », de « l’avenir », de la « reconnaissance »

c’est à dire ce qui leur permettra-it de l’être réellement

« célébré » et non « à la rue » !

« Libéré »

de ce qu’ils se permettront pour continuer à croire en leur histoire, (et/ou à le « pouvoir »). Pour continuer à ressortir de ce qui serait concrètement fâcheux (la fin) à leurs sujets. Ce serait leur ôter le « pain » de la bouche ou les couper dans leur élan.

Pour le moment, le monde est dans le mouv (’ement), celui des « Lumières » ; et ainsi d’une histoire qui le permet !! Les gens sont ainsi « dedans » c’est à dire au « courant » (en phase) de ce qu’ils doivent faire pour être « bien » et non « mal » ; vis à vis de ce qui est au « centre » ou de ce qui fixe concrètement le la (la « norme »).

David VIEL – Le 30 10 2018

Pour « préserver » ainsi un mouvement qui ne dira pas non à ça et/ou qui se moque du monde (et c’est peu de le dire). Un mouvement qui se permettra des choses ! Pour ne pas perdre le « nord », et/ou la « boule » (l’esprit). Puisque ce sont les autres, la clef ou la condition à leur « succès » (« réussite »). Si les autres (ça) leur échappe, ils sont « mort ». Des choses se passeront pour être du « passé » (Je n’invente RIEN).

Ce sont bien les autres, qui sont la condition,

à leur sentiment de le « valoir ».

Ils ont une conscience des choses (connexion)

qui leur empêche de le réaliser ça.

Afin de continuer à « s’appartenir »,

à se « comprendre »

et/ou à se « connaître » !

À « s’estimer » !

… À condition que ce qu’ils ont fait (et/ou permis) leur revienne. Et ça ce n’est pas « gagner » ! Malgré l’histoire qui se « passe » et/ou qui est censé prendre pour avoir la main (raison du monde = « gagner »). Si ça ne prend pas, c’est « mort » ! C’en est fini d’eux ! Et je rappelle qu’ils n’ont rien réalisé !! Malgré le monde autour d’eux pour se convaincre du contraire (de juste « commencer » et non d’être déjà « fini »).

Pour continuer à faire des affaires,

à être « brillant »

À le « pouvoir »

à le permettre ça !

Pour ne pas être « à la rue » ou « perdu » (« désolé »). Et ça ils ne le veulent surtout pas !

Ça est « puissant » ça fixe les choses, ça permet des choses (et ce sont les gens qui se le permettent, ça!) fixe les sorts (tout sentiment en pensée). Ça est le « poids »,

David VIEL – Le 30 10 2018

la « valeur » ou l’ombre de leur « réussite ». Pour ressortir,

de ce qui serait « mort » ou sans « s’en sortir ». Pour avoir ainsi du « poids », de l’avenir et/ou un « ressort » (ça ainsi se « passe », ça est « permis » non pour le réaliser mais belle et bien l’Avoir ; le « pouvoir »). Et j’ai eu beaucoup de « mal »

à en faire le tour ;

c’est à dire à l’apprécier et/ou à le saisir (à le découvrir

et à le traverser ;

à en sortir

et ainsi, à en comprendre le sens ;

l’esprit).

Dans ce monde (ce temps, cette « réalité », cette fenêtre et/ou temporalité) Une personne est (sera) là, elle est (sera) « en marche » et non « off » (« à l’arrêt » !)

à condition de faire une chose (que le sentiment projette un objet)

qui rapporte et/ou qui aura raison du monde (qui sera « fondé » et/ou « proche » des gens ; le but de tout objet est le « soi »). Sinon ils sont concrètement « mal » ; « off », « mort » ou sans « s’en sortir » de ce qui aura raison de leur sentiment (leur peau, leur enveloppe mental, leur sentiment d’être « bien »). Pour ressortir de ce qui sera concrètement la fin, dure pour eux. Et cela quel que soit le sujet et/ou leur sentiment à ce sujet.

Ils ne maîtrisent pas ça (l’avenir ). Et s’ils se « découvrent » s’ils apparaissent, ce sera juste parce qu’il y a un intérêt.

Leur avenir leur sentiment d’être « à l’écoute » d’être « compris »

David VIEL – Le 30 10 2018

dépens de ce qui leur reviendra

(et ainsi de ce qu’ils auront réalisé) ;

à travers l’objet censé « prendre » et/ou absorber les gens. Ce sera ainsi leur avenir, et/ou futur (pas) ; ap-proche.

Ils ne maîtrisent pas encore ça ! l’alpha ou le temps celui qui concentre du monde et que leur sentiment génère, permet, pour être réellement « dedans » (« proche » des gens). Et non être à contre-courant (sans courant et/ou mouvement).

Avoir le contrôle de ça et la maîtrise de soi ; il s’agit concrètement du switch … « On/Off »

« en vie » / « mort » « bien » / « mal » « certitude » / « confusion » là / être diffus 1 / 0 alpha / oméga TOUT / RIEN « up » / « down »

Il y a bien un « courant » un « ordinaire » qui permet de relativiser des choses pour se permettre ainsi des choses afin d’être « apprécié » ou de ressortir de ce qui serait concrètement, dure (difficile).

Il y a bien un « courant » qui fixe (fige) les sentiments

et qui sera concrètement leurs vies (leur impression). Ça est la condition à leurs sentiments

à tout sentiment pour y penser.

Pour ressortir de ce qui va sinon leur « coûter » cher. Ce serait pour eux, la fin ou être sans RIEN.

Ça concentre tout sentiment ; ça est les murs condition pour se fixer

David VIEL – Le 30 10 2018

pour avoir un retour,

ou ressortir de ce qui sera-it sinon la « fin » !

« Grave »,

une « chute », une « perte ». Non pour retrouver ce qui a été perdu, mais belle et bien insister dans un sens, celui censé leur permettre, d’avoir + ou de retrouver ce qui est « passé ».

Ça est « bien » en l’ayant et ça pose concrètement un « problème » en ne l’ayant plus. Raison pour laquelle, que l’objet sur laquelle le sentiment a misé doit lui revenir (ressortir dans le temps) sinon il est MAL (sans res-sort-ir de ce qui lui « coûtera » cher et non lui « rapportera ». Non pour le réaliser ça ! Mais belle et bien renforcer ceux qui ne diront pas non à ça, puisque ça les renforcera dans leur sentiment).

Pour le moment, le sentiment (… tout sentiment) a besoin de passer par l’histoire pour se fixer ; et ainsi s’y retrouver ! Sinon faire parti du « passé » et/ou ne RIEN faire

qui lui permettra-it concrètement de ressortir de ce qui sera-it concrètement,

« prendre l’eau ».

Il sera ainsi face à lui-même (à sa condition) et il réalisera au final, qu’il n’a rien « produit» ou

« fait » de sa vie ;

malgré l’agitation.

Ça ainsi leur échappe avec le temps. Pour ne plus être sensible à ce qui se « passe » pour ne plus être « proche », pour ne plus être à « l’écoute » de RIEN. Pour ne plus se « comprendre » Pour ne plus rien « comprendre » et/ou ne plus « pouvoir » se mettre « dedans » (au diapason). Et alors « réagir » c’est à dire être là concrètement ! Non pour le réaliser ça mais bien que les autres le réalisent (vivent) à leur place (prennent leur place

David VIEL – Le 30 10 2018

et/ou le mauvais rôle). Afin de pouvoir croire en leur histoire et/ou pouvoir se refaire (de pouvoir reprendre du poil de la bête ou le « dessus »). Ou alors que les autres se découvrent ! À leurs places afin de pouvoir en profiter. Pour retrouver la confiance ou l’énergie celle qu’ils n’ont plus. Du fait d’être là pour en « profiter » ; pour être « bien » et non « mal » (… Sans le « savoir » et/ou le « pouvoir » ! Le « valoir »).

Ils n’écoutent pas ! Ils sont là pour renforcer leur sort (pour profiter) et/ou que les gens leur donnent réellement raison (leurs vies). Puisque ce serait ça, le sens de la vie (ce qui serait « normal » ! De faire). C’est comme ça que ça marche-rait et ainsi que ça finira-it ! C’est ça qu’il faudra-it faire, pour être « bien » (faire la preuve de le « valoir ») et non d’être « mal », sans res-sort sans intérêt pour encore, le « pouvoir » (… se le permettre).

Si « tu » prends la main, alors « tu » améliorera ton ordinaire et/ou « tu » auras raison du monde (ce sera-it « normal » et/ou « bien »). «Tu » n’éprouveras plus ainsi de mal ou « tu » n’auras plus de problème de conscience ( = de popularité et/ou d’argent). « Tu » t’en serais sortis

Et pour le réaliser (faire) ça ! Il suffit d’être « brillant ». Il suffit de se donner réellement du « mal » de se creuser la tête (et ainsi de donner de soi) dans ce sens, avec cette intention là. Pour se faire réellement « apprécier » ; c’est à dire un nom et/ou de l’argent. Pour ne plus avoir de problème de « conscience » c’est à dire d’argent ! Pour être réellement « bien » personnellement (« attractif » ; et non être « pauvre » ou faire vraiment de la « peine »). C’est plutôt « bien »-fait et/ou « pensé »!

David VIEL – Le 30 10 2018

Sans réellement le réaliser eux-mêmes. Et ça, c’est le « meilleur » ou le pire !

« Adorer » / « être interdit »

Être « proche » / être « étranger ». C’est seulement une agitation, malgré l’histoire censée « prendre » pour se convaincre du contraire ! Pour continuer à « penser »,

à ressentir,

à ressortir de ce qui ne serait sinon plus « possible » !

Et/ou la « fin » à leur propos (quel qu’il soit d’ailleurs). Ça leur « coûterait » vraiment cher.

Ils ont, ni la maîtrise de « soi » le 1 (l’être) ni le contrôle de ça (le temps) le 0 (pour avoir encore le temps si ça « compte » ou si ça ait raison des gens ; si ce qu’ils se permettent, ne leur échappe pas ! Mais belle et bien profite).

Ils sont là (« en vie ») pour convertir le monde à leur sujet ! Afin de ne pas être « confus » et/ou « perdu» (« off »). Ils ont ainsi un contrôle, non de ça (du temps mais de ce qui va se « passer » dans la limite de leur sujet et ainsi de l’influence qu’ils ont concrètement sur les autres ;

c’est à dire de l’importance et par extension de l’affection prise ! Pour le « pouvoir », ou plier les choses dans ce sens ou avec cet « espoir »,

« attente » là).

Pour continuer à « ressortir » ou à « s’en sortir » c’est à dire à avoir belle et bien raison, de ceux qui seront de fait ! Conquis, neutres ou alors plus là. Pour être « avec » eux (au diapason) ou sinon être « contre » eux. Pour continuer à le « pouvoir » ! À être « bien » ou à être là ! Pour leur plaisir (que ça leur fasse vraiment plaisir). Et ainsi que les autres (que ça avec le temps, ce temps

)

David VIEL – Le 30 10 2018

leur fasse encore + confiance ! Plaisir. Pour encore + le « pouvoir » (Avoir ça ; ça a eu raison autant de … Leurs têtes que de leurs cœurs) Pour croire réellement en leur histoire (en leur « légitimité »). Pour croire (penser) ainsi encore ! En eux. À le « pouvoir » et non ! Ne plus à ne plus le « pouvoir » ! Sauf pour faire la preuve d’être « contre » eux (« opposé ») c’est à dire « ennemi ».

Ça doit les renforcer dans le temps ! Et pour cela il faut bien que le monde que du monde leur revienne et/ou leur ressemble pour le « valoir » (ressortir de ce qui sera-it la fin). Pour que les autres ainsi leur reviennent ! Les louent (les «apprécient » réellement ). Sinon ça va mal se « passer » ou ça va leur « coûte » cher ! C’est à dire que ça ne leur « profitera-it » pas au final malgré tout le « mal » qu’ils se sont donnés pour ça (le « pouvoir »!).

Sans ça, à travers l’histoire censé « prendre » ils sont « mal » ! « Désorientés » ou ils ne « s’en sortent » pas (ou plus). Ça n’est plus « possible ».

Le conscience qu’ils ont d’eux-mêmes (et par extension de leurs « semblables ») passe par l’objet qui doit concrètement « prendre » ou leur revenir (les « enrichir »). Il s’agit concrètement de leur niveau de vie ou de leur train de vie (standing ; l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes. Je rappelle que dans ce monde d’argent à travers le prisme des « Lumières » c’est l’argent qui fait « foi ». Vous pouvez être une pourriture finie, qu’importe ! Du moment d’avoir de l’argent et/ou des « connaissances », ça « passe » !). Et ils se donnent réellement du « mal » pour que ça leur « aille » ! C’est à dire pour avoir du « poids », une « légitimité » ou encore de « l’avenir » (de l’argent, une renommé) pour encore le « pouvoir » sinon ça leur échappe également !

Ils sont « bien » ou ça « passe » à condition de ne pas être « arrêté »

David VIEL – Le 30 10 2018

et/ou « fini » ; « off » (de ne pas se « griller »).

Ils ne seront pas ainsi là ! Pour se découvrir (être honnête) mais belle et bien penser à leur gueule et/ou à leur intérêt ; sinon c’en est « fini » d’eux. Ce sera-it « fini » pour eux !

Puisque le monde et/ou les choses « évoluent » concrètement dans ce sens (dégénèrent ; malgré l’histoire censée « prendre » afin de pouvoir continuer à donner le « change » c’est à dire à absorber les gens, ou à avoir raison des gens … Raison du monde). Ils ont ainsi raison du monde ou entraînent les gens dans leur monde avec une histoire ! Censée leur profiter ou leur donner raison. Pour que ceux qui ont ainsi raison des gens, puissent encore + le « pouvoir » sans aller se faire voir, mais belle et bien être encore + « adoré » et/ou « craint ». Et arrive ainsi à reculer le mot fin ;

à ressortir de ce qui serait concrètement fâcheux à leur sujet (la fin ou « dure » !).

Compter sur l’argent ou la renommé face à ça ; au sens, ou au fait d’être mortel !

Réalisez également, que lorsque c’est la fin c’est jamais ceux

à qui ça a « profité » concrètement

qui le seront (« finis »). Mais belle et bien ceux, qui le leur ont permis qui le seront ! Pour continuer à le « pouvoir » encore + passer pour des gens « responsables » … Pour ce qu’ils ne sont pas ! Mais ils peuvent le « croire » ou se figurer puisque pour le moment les choses leur donnent raison. Puisque pour le moment rien ne les a arrêté mais au contraire que ça leur « profite ». C’est à dire que rien ne s’est passé ou que rien ne s’est opposé à leur « ascension » ; ne ne les a reconnu pour ce qu’ils sont et ce qu’il font ! Se permettent.

David VIEL – Le 30 10 2018

Ils ne le sont pas (« responsable ») mais faut-il encore le réaliser !! Sauf que le réaliser, pourrait leur « coûter » cher ! Ça ne leur « profiterait » pas au final ! Mais belle et bien risque de leur « coûter » très cher !! Pour alors ne pas être là, pour le réaliser.

Là il y a un exemple concret où les gens doivent se sacrifier sur l’autel du monde (du mondialisme c’est à dire de la « classe affaire »). Les gens doivent se saigner pour ceux qui se paient le monde … qui se moquent du monde ! Pour et toujours dans « l’intérêt général » (de tous) ; c’est à dire pour améliorer concrètement leur ordinaire ou train de vie (le niveau de prestations et/ou de « confort », de ceux qui se paient qui se moquent du monde !).

Ils ont une très haute « estime » d’eux-mêmes (une belle prise et/ou emprise). Pour que les autres leur tournent autours (leur profitent) ; les « adore » ou qu’ils soient comme « interdit ». Afin de ravir ceux qui se paient (ainsi) de fait ! Du monde. Et qui peuvent se le permettre, manifestement.

Pas de « soi », sans ça. Il faut ainsi un objet pour le « pouvoir » ; pour commander la foule afin de pouvoir ressortir de ce qui deviendra-it compliqué. Pour être au « centre » (content de leur « sort ») et ensuite tout faire pour ne pas perdre la main. Et non alors être là, pour se découvrir, ou le réaliser ça. Puisque leur condition pour être encore là « demain » ce n’est pas de le réaliser ça, mais au contraire de le nier ou d’en jouer ,

David VIEL – Le 30 10 2018

du fait d’avoir raison rien d’autre réalisé (fait) malgré le monde autours, pour se convaincre du contraire !

Ils ont le « pouvoir » ou raison du monde, Pourquoi alors avoir une conscience ! … Pourquoi se faire « chier » avec les gens ou avec les gens « ordinaires » (les « petites » gens). Pourquoi se compliquer la vie ?! À quoi ça sert d’être responsable, d’être juste ou d’avoir une conscience c’est à dire de se poser des limites ! Lorsque vous avez le monde dans la main ; le « pouvoir » !! Le « droit » et/ou tous les « droits » (il n’y a honnêtement pas de « limites » !!).

Lorsque vous pouvez réellement vous étendre (vous y croire réellement à ce point ; vous appréciez à mort !) sans que personnes ne puissent concrètement vous arrêter ! Puisque ça marche-rait réellement et/ou que ça marche-rait comme ça ! La vie ou dans la vie (ce qu’ils se permettent ; ce qu’ils font et ce qu’ils sont!). Puisque personne ne les, en empêche-rait concrètement ! Au contraire. (en devenant comme ça) Personne se dresse-rait sur leur « chemin » ou pourrait concrètement … les « atteindre », leur « compliquer » la vie.

C’est ça, prendre le « pouvoir », le droit (ce « droit ») et/ou le « dessus ». Pour se faire-valoir (se miroiter ça) pour mal-tourner malgré l’histoire censée « prendre » pour croire le contraire (inverser le sens des valeurs) et/ou justement ! Le « pouvoir » (dans leurs têtes et leurs cœurs … Enfin ce qu’il en reste ! Parce qu’en réalité!!! Je ne suis pas convaincu que ça « prenne » malgré le « mal » qu’ils se donnent pour ça ; le « pouvoir »).

Convertir le monde à son sujet (être au « centre ») … avoir de « l’ambition » ! C’est ça qu’il faudrait faire ou c’est ça, qui vaudrait la peine de vivre ?!

David VIEL – Le 30 10 2018

Faire pour être « bien » !

Et les gens font réellement … Se calent réellement sur ce qui est au « centre » ou ce qui « ressort » en « bien » ! Des choses alors se sont passées pour renforcer le mouvement qui a eu ainsi raison du monde (qui est au « centre ») et/ou qui l’a pu (qui s’en est donné les moyens).

Devoir, se caler « dessus » ou suivre le mouvement ! Qui a eu raison du monde. Et non alors l’avoir réalisé, ça ! Tout en sachant que le réaliser, c’est risquer d’éprouver réellement du « mal »,

ou de se sentir être mis « à l’écart » (« en danger »,

« à l’ouest »

et/ou « largué »).

Ceux qui sont « autours » et/ou « en bas » (en phase, calés sur ce qui est au « centre » ; sur ce qui a pris le « dessus ») sont entrés en contact (en matière) pour faire partie de leurs vies. Pour en profiter !

Ce sera ainsi leur espace-temps, dimension pour être là, où ils « partagent» le même intérêt (la même fréquence) ; le même espace et ainsi temps ! Pour se mettre « dedans » (pour se caler sur ce qui au « centre ») et ainsi le mouvement qui a eu raison du monde (et ainsi d’eux !). Pour l’avoir en pensée (… à l’esprit!) et/ou être en phase ! Calé « dessus » (et impossible de se déphaser comme ça).

Ils suivront ainsi réellement le « mouvement » et/ou les « ordres » ; tout ce qui est au « centre » se « charge » de ce qui lui échappe ! Pour continuer à le « pouvoir » (ou à faire le « job » ; à être « payé »).

Ils seront concrètement aux ordres de ceux qui ont pris le « dessus » ;

« grâce » ou à cause de l’histoire qui s’est « passée ».

David VIEL – Le 30 10 2018

1/0

1 = Suivre, adhérer, adorer (donner raison ; leur temps et l’énergie) 0 = Ils seront comme interdit (arrêter et sans pouvoir être déprimé et/ou être énervé ; sinon ce qui est au « centre » devra s’en « charger » … Régler le « problème » et/ou le « bug »).

Je le dis et redis c’est bête (ou con) ; il y a personnes malgré le monde c’est à dire les histoires censées prendre pour que les gens aient encore un avenir (ou de quoi !). Pour que les gens ne se perdent pas avec le temps.

Ils ont encore ! Rien réalisé malgré le fait d’être « heureux » ; d’être « bien » et/ou « brillant » selon eux. Et en réalité être calé sur ce qui est au « centre » ou les « concentre » ! Concerne ! Pour ne pas être « malheureux » (étranger à ce qui se « passe » ou être sans rien réaliser ! Faire En fait ! Et de fait).

Il faut saisir ça, afin de pouvoir se déplacer dans l’espace et le temps c’est à dire le Voir et/ou le pouvoir sans passer par l’objet ou le monde (le permettre ! Se le permettre ou devenir comme ça ; intéressé et/ou « puissant » pour ne pas être « inintéressé » ou impuissant). Mais un sentiment en pensée ira dans ce sens. Et alors penser à une chose, qu’ils pourra-it Avoir pour ne pas être déprimé ou en colère (« à l’arrêt »). C’est à dire être sans res-sort-ir, de ce qui va devenir concrètement compliqué à son sujet (pour perdre l’esprit et/ou mal finir).

Une personne, elle ne le voit pas ça ! Elle le génère et/ou permet. Pour être au « courant »

David VIEL – Le 30 10 2018

De ce qui est pour elle

« naturel »,

« familier »

ou « propre ». Elle est comme ça (elle ne peut rien faire contre ça!). Elle est ainsi, ce qu’elle est et ainsi ce qu’elle fait (permet).

Il est question de ça ! De ce dont elle est « capable » ; de son « entendement » et par extension de sa « limite ».

Elle sera ainsi limitée par l’objet qui la définira en tant que personne ; qui la reliera aux choses. C’est à dire qui « l’éclairera » pour être « bien » ou lui permettre de « sauver » la mise (SA vie ; d’être toujours « bien » en l’état ou en l’espèce). Elle cherchera ainsi ça (les emmerdes) ! Elle voudra adorer ça ou réellement aimer SA vie (à mort !). Pour lui permettre ainsi de rêver SA vie ou d’avoir une vie qui sorte réellement de l’ordinaire (dans le sens et le fait, de pouvoir réellement sortir personnellement de l’ordinaire). Afin de pouvoir réellement s’acheter, tout ce qu’elle aura envie ou tout ce qu’elle veut (pour ne pas « mourir » dans sa tête et ainsi dans son cœur). Pour continuer à le « vouloir » pour continuer à le « pouvoir ». Et alors, renforcer ce mouvement et/ou dépendre des «Lumières » (appartenir aux «Lumières »). Pour être réellement « bien » c’est à dire être là pour bien « gagner » sa vie et/ou le plaisir ! Afin de pouvoir en « profiter » et non que ça la concerne tout en étant sur « terre » (ou « mortel »). Et le mal qu’elle se donnera ce ne sera pas pour le réaliser ça ou s’éclairer à ce sujet, mais belle et bien être là, pour avoir la « pêche » et/ou raison du monde.

Pour être ainsi personnellement « bien » ; vraiment une « bonne »,

David VIEL – Le 30 10 2018

une « belle » personne. Et non risquer d’éprouver du « mal » (SA vie ou son sentiment d’être « bien ») ou d’avoir à se « plaindre » (personnellement parlant). Et pourquoi pas !! Avoir + ! Avoir « mieux » ! Car honnêtement, ça serait vraiment « bien » ou ça ferait du « bien » (« chaud » au cœur). Ça, serait bien-venu (« inespéré ») et non ainsi, mal-venu ! Ça serait inespéré (« passerait ») pour être concrètement « adoré » et/ou au « centre » (du monde). Ils se donnent ainsi réellement ! Ou honnêtement du « mal » pour ça (dans ce sens et/ou cette intention là) sans même le réaliser (le voir) pour réellement le « pouvoir » (le permettre).

Il y a eu une conversion, avec le temps.

Plus un sentiment renforcera son sort, réalisera son souhait (ou son vœu) moins il le réalisera ça pour dépendre de l’univers qui lui sera propre ; pour que ce ne soit pas déjà fini à son sujet (la « fin » et/ou « grave ») ; mais belle et bien qu’un « début ».

Dès que ça échappe à Tout sentiment en pensée, des choses alors se passent ; pour être concrètement du « passé » (dépassé) ; ou ne plus être là (c’est un fait ! … Je n’invente rien).

Prenez l’exemple d’un couple. Vous êtes en couple Si l’Autre n’est plus là, c’est qu’il vous a échappé. Et si vous étiez en couple, c’est à dire en phase avec (… amoureux et/ou si vous vous étiez lié) bah il va falloir changer d’axe, d’horizon (vous faire une raison ou vous déplacer dans l’espace et le temps). Le propre et le fait de changer d’objet ou de vous déphaser (détacher) ! Et je peux vous garantir

David VIEL – Le 30 10 2018

que vous allez en baver ! Bien déguster. Vous aviez miser concrètement sur une personne, pour être « bien » ou encore là «demain » (« sûr » de vous ; ce « demain » !). Pour ressortir de ce qui serait sinon fâcheux à votre sujet (de ce qui fait, fera-it « chier ») c’est à dire qui sera-it concrètement la « fin » (après vous êtes fait à l’idée ! Ou at-taché). Vous aviez ainsi miser sur ça, sur quelque chose que vous avez vu ou sur ce que votre sentiment a concrètement permis (reconnu). Pour avoir un res-sort ou ressortir de ce qui serait concrètement, la fin de votre personne (corps mental). Le fait de ne pas du tout faire impression (envie).

C’était ainsi ça qui était ressorti avec le temps, pour être « bien » et non « mal » (selon vous ; votre sujet). C’était la condition ! À votre sujet pour être encore là (ancré) avec le temps et dans le temps Vous vous étiez ainsi attaché, lié ou fait à l’idée ! Donc si ce qui doit vous revenir ou être encore là « demain » (ce « demain ») sinon vous êtes mal ou vous ne pouvez plus rien garantir. C’était l’objet condition à votre sujet, dans le temps (du fait de vous êtes fixé et/ou attaché !). Donc si ça ne vous revient pas dans le temps où si ça n’est pas là « demain » (dans ce « demain » ; « futur ») alors ça vous échappe ou ça ne vous revient pas ! Vous n’êtes plus là demain, ou alors c’en est fini pour votre sentiment ; qui est encore en pensée (c’est la «fin » et/ou la « merde »!). Et il faudra ainsi vous en remettre (vous « détacher » ou vous défaire de ce qui avait eu raison de vous, et/ou qui avez réellement conquis ; ça avez pour vous de l’importance et votre affection) et/ou changer d’objet. Ou alors vous devrez vous « battre » pour que l’Autre (ça) vous revienne ! Pour avoir ainsi les mots, pour vous « refaire »

David VIEL – Le 30 10 2018

c’est à dire avoir raison de l’Autre (d’une personne ou d’un sentiment, en pensée !). Pour ne plus avoir « mal » pour ne plus « douter » mais belle et bien être « sûr » de vous ! Pour revenir ou ressortir de ce qui vous étiez « pénible ». Vous l’aurez ainsi dans la main

et/ou conquis. Il (le sentiment) sera à vous (… à votre sentiment encore en pensée. Pour renforcer votre Je et non alors en sortir ou pouvoir honnêtement le réaliser ça ! Puisque votre sentiment d’être « bien » de vous « connaître » en dépens !). Pour ressortir de ce qui « coûterait » cher ou de ce qui ferait « mal » ! Qui sera concrètement votre « fin » (« dure »). Il vous faudra ainsi avoir raison de l’Autre ! Pour être à nouveau « bien », en « forme »

à condition de l’Avoir (de le « pouvoir »).

Il vous faudra réellement vous montrer convaincant ! Puisque c’est l’Autre qui a concrètement votre énergie (cœur). C’est ainsi l’Autre qui est concrètement l’objet condition à votre sujet (avenir) ! Pour être encore là et non « mort » (« arrêté »). Vous vous étiez ainsi réellement habitué ou fait à l’idée (ça améliorait réellement votre ordinaire ou vous aviez réellement le sentiment d’exister ; de « vivre »). Et ça vous avez plu (sans réellement ! En fait et de fait ! L’avoir réellement apprécié). C’était devenu ainsi votre vie (évident, un fait entendu) ; c’était ordinaire, acquis, fait, et/ou c’était plié pour vous (ou selon vous !).

Ça, ce n’est pas aimer (apporter de la matière et de la lumière) ça s’appelle retenir, posséder, et profiter dans l’idée d’aimer ! De « grandir » et en réalité mal-tourner ou prendre le droit ! Ce « droit ». Pour être en « droit » !! Le prendre !

Afin de continuer à croire en leur histoire (et/ou à le « pouvoir » !!)

à être « bien » (sans l’être !)

David VIEL – Le 30 10 2018

et non « mal » (sauf en ayant plus raison du monde et/ou la main).

Un sentiment, tout sentiment en pensée, n’a pas idée, de la puissance de ça. Bien qu’il en a déjà un aperçu en ayant raison du monde et/ou la main (et ainsi ! En la perdant).

Considérez la « puissance » ou le « pouvoir » (la perspective d’avenir ….) en faisant une chose, qui ferait que vous seriez réellement au « centre » ; que vous auriez réellement raison du monde ; de tout le monde sur terre (c’est à dire raison de l’ensemble des énergies manifestées dans la densité ; sur « terre »). Que tout le monde sur « terre » vous revienne ! Et c’est ça, malgré les histoires qui sont censées « prendre » qui se « passent » ; … C’est ça qui se « passe » ! Ils sont là pour la « coupe », pour la « paie » et/ou la « gloire ». Pour se faire « plaisir » ou que ça leur « profite » au final ! Ils ne sont pas là (« en vie ») ils ne se donnent pas du « mal » pour RIEN ! Mais belle et bien pour ça ! Le « pouvoir ». Pour que ça leur « rapporte » et non que ça leur « coûte ». Ça, les fait ainsi« marcher » ou « commande » ; « a ».

Ça (les autres) doit ainsi leur donner raison (les renforcer) avec le temps (ça, c’est « normal »). Pour être « bien » personnellement ! et non « mal » (« à la rue »). Ils vont se faire piéger être pris par leur propre piège ou par ce qu’ils génèrent sans même le réaliser (… le comble de l’ironie ! Ou de l’histoire, de leurs vies ; envies).

Tant que l’idéologie des «Lumières » ne sera pas analysée (décortiquée) c’est à dire du « passé » ! Ça sera alors ! Encore « possible » ;

David VIEL – Le 30 10 2018

une raison d’être. Ça se « passera » encore ! Ça sera encore au « centre », « enseigné » et/ou « permis ».

Ce sera ce qu’aura à l’esprit Ce sera ce que fera « naturellement » une personne (tout sentiment) qui prendra conscience de son sujet dans le temps (ce temps!) ; qui prendra conscience de SA vie (qui naîtra, qui apparaîtra, qui prendra forme dans ce monde ! D’argent et/ou ce m o n o p o l y grandeur nature). Un monde dans lequel leur sentiment « gravite », ou « évolue » !

C’est là, où en est le monde au jour d’aujourd’hui ! Où ils en « sont » concrètement et/ou où en est leur sentiment … De tout sentiment encore en pensée (dans ce monde puisque ça n’a pas été encore réalité et ainsi que c’est encore « permis » ; « enseigné ») vis à vis de ça (de ce qu’ils ne réalisent pas au-delà de ce qui est « bien » en ayant encore raison du monde, ou être la fin en se « loupant »).

Il s’agit en un sens, du « poids » du monde (c’est à dire du sens, au fait d’être mortel et/ou sur « terre » ; là en « vrai »).

Les « autres » doivent forcément les « suivre », leur revenir sinon c’en est fini d’eux.

Entre ça et « soi » il y a une histoire pour avoir encore conscience de « soi » ou ressortir de ce qui sera-it la « fin » (« grave », la « chute »).

Ils ont été « élus » (« appréciés »). Ils ont été « élevés » (« cultivés ») dans cet esprit (ou cette perspective) là. Pour que ça leur soit « possible » (cet esprit ou cette idéologie a été transmis-e). C’est ainsi dans leur « nature »

David VIEL – Le 30 10 2018

ou devenu « naturel » pour eux (dans leur tête et leur cœur … La vie c’est ça ! Ils se sont à l’idée donc leur sentiment d’être « bien » dépens de l’univers qui leur est propre, cher ou qui doit continuer à ressortir dans le temps, sinon c’en est fini d’eux après avoir été si « bien » ! S’être donné tout ce « mal », pour être « bien » et non « à la rue » ; décevoir leur « parents » ou ceux qui a fait, qu’ils sont là, ou qu’ils en sont là !).

Ils ne sont pas concernés (touchés) par les mesures qu’ils votent (permettent). Comment peuvent-ils le réaliser ça !

Ils ne sont pas concernés (touchés) par les mesures qu’ils prennent (se permettent !) afin de pouvoir encore + croire en leur histoire (le « pouvoir ») ou se couper du monde (de leur base ; de ce qui leur permet de s’y croire à mort !). Dans l’idée d’être « proche ». Pour et dans ! L’« l’intérêt général » (sans que cela les touche personnellement ou que ça les concerne !!!!! Sauf en « bien »). Il n’y a pas ainsi honnêtement de « mal » ! Pour eux !! Puisque ça ne leur « coûte » pas mais « rapporte » !!

Considérez l’estime qu’ils ont d’eux-même !!

Il y a eux, et les autres. Et honnêtement je ne pensais pas que le raciste du « pauvre » existait. C’est à dire de ceux, qui empêche-raient concrètement le « monde » de tourner rond ou de leur rapporter +. Pour être encore + « heureux » encore + « riche » ou entre Gens « bien » (« estimable » ; qui sont sortis personnellement de l’ordinaire, qui ont de « l’avenir » qui sont « l’avenir et/ou qui ont le « droit ».

David VIEL – Le 30 10 2018

Qui « porte » le monde ou qui le permettent ça ! Qui sont « responsable » de ça pour continuer à croire en leur histoire et/ou à le « pouvoir ») Afin d’être ainsi réellement au « top » ! Pour qu’il y ait ainsi un monde réellement sans « pauvres». Mais dans le sens que vous l’entendez ! mais belle et bien qui les arrange !! Et/ou qui leur ferait réellement plaisir (qui les « rassurerait »). C’est à dire un monde sans preuve de leur crime (de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font ; permettent). Pour ne plus être « dérangé» par des « pauvres » ou ceux qui n’arrangent pas au final leurs affaires ! Qui les dérangent dans leur course à la « réussite » (et/ou folie).

Pour un monde « meilleur » et/ou « paradisiaque » (« libéré » de ce qu’ils génèrent pour réellement croire en leur histoire et/ou le « pouvoir » !). Un monde « libéré » des parasites c’est à dire des gens qui ne « savent » rien, qui sont RIEN ! Qui leur sont « inférieurs » et/ou qu’ils leur doivent TOUT (leurs vies doit leur revenir). Sinon ça ne « marche-rait » pas ou plus et alors devoir forcément « s’en charger » (« s’en occuper »).

Considérez cette mentalité celle censée être vos « leaders », « managers » et/ou vos « responsables » ! Voire être vos « parents » ! Ceux que vous êtes censé suivre aveuglement ! Pour ne pas avoir conscience d’être une merde finie !

Ceux censés vous «éclairer » ou être là pour vous ! Pour votre « bien » … Et en réalité être là pour leur profiter, ou vous apprendre la vie ! Comment ça « marche-rait » ! Pour prendre réellement de la « hauteur » c’est à dire avoir raison de vous (de votre sentiment en pensée) ; autant votre énergie que votre temps. Pour vous pompez l’air sans rien pouvoir changer, à ce qui se « passera »

David VIEL – Le 30 10 2018

pour votre « bien » et/ou « salut » puisque c’est comme ça, que ça « marche-rait » !

Donnez-leur votre vie (raison) ! Faite leur confiance ! Ne vous inquiétez pas ils s’occupent de tout et/ou ils pensent réellement à tout. «Ils » sont là pour vous ! Ou pour ça ; vous Avoir pour leur « bonheur » ou leur « bien » (ne pas leur vouloir du « mal ») puisque vous êtes là, pour leur « bien » ou leur revenir.

Vous êtes censé les croire et/ou adhérer. Car ce sont vos « ancêtres », vos « élus » (ou vos « élites ») ; il est question de la « république » c’est à dire de respecter « l’ordre » (de respect pour eux, ou pour ceux qui ont pris les « Lumières » pour modèle ; qui se font à l’idée, au « monde »). Pour donner ainsi raison ; votre vie à ce qui est au « centre » ! À ce que vous devez donner raison ; Votre vie ! Pour que des gens aient ainsi une importance (perspective d’avenir) qu’ils n’auraient pas sinon ! Sans ça ; ce qui s’est « passé » Ce qui se « passe » et ce qui se « passera » pour que ce soit encore « possible » !

et/ou « réel » (vécu, un fait bien

Pour réellement le « pouvoir », « sceller » leur sort ou réellement « croire » en leur histoire (le « pouvoir »).

Entendu).

Le Capital, c’est la « république » ( = les « Lumières ») Qui le permet (génère ça, ce temps). Par extension, tout ceux qui se sont fait à cette idée, et/ou à cet esprit (à cette idéologie)

David VIEL – Le 30 10 2018

ils ne voient honnêtement pas où est le « mal » (au contraire) ! Puisqu’il y a concrètement un intérêt. C’est leur horizon (futur) ou leur « terre » (ils se sont fait à l’idée). C’est le moyen pour eux (pour leur personne encore « en vie » ou leur sentiment encore en pensée) de faire ce lien (être-avoir) ; pour continuer à faire « connaissance » dans ce sens, ou cet esprit (forme) là ! Pour continuer à faire des affaires voire « fortune ». Pour ressortir dans ce sens ! Tout leur sentiment de le « valoir », d’être « bien », de se « connaître », d’être dans le « vrai » (sur « terre ») d’être « bien » … En dépens ! Pour ressortir de ce qui serait la fin pour eux (de ce qui leur « coûterait » ! Cher).

Leur « valeur » (peau ou enveloppe mental) l’« estime » qu’ils ont d’eux-mêmes (leurs vies, leur avenir) en dépens.

Ils demandent aux gens de se « serrer la ceinture » ! D’être « exemplaire » ! JUSTE !!! Ou de ne pas être « égoïste ». Les gens doivent « partager » se saigner, se sacrifier (s’ouvrir au monde

c’est à dire au mondialisme

Pour montrer à leur « responsables» voire à leurs « proches » c’est à dire à ceux qui ont raison d’eux (du monde) ! Qu’ils sont des « braves » gens ; qu’ils sont réellement « responsables »

et/ou « raisonnables » ! Pendant qu’eux, sont et font tout le contraire.

)

Deux poids, deux mesures.

Après je ne sais pas s’ils croient honnêtement en leur mensonge (ou à leur propre bobard). Parce qu’arrivée à un point, ou arrivée à un «stade » Pour que ça puisse vraiment « passer » il faut y réellement croire !

David VIEL – Le 30 10 2018

Le Vouloir.

Ça s’appelle forcer les choses (le destin) ; et non alors être là ! pour grandir ou mûrir (réfléchir ; pour apprendre sur ça et par extension, sur soi). Et non alors être là ! Pour être responsable, pour être digne de confiance tout en continuant à prétendre le contraire ou à demander la confiance. Tout en demandant aux autres de l’être (responsable à leurs places ! De tout supporter sans déprimer et/ou s’énerver sinon risquer «gros »). Pour que ça puisse ainsi « passer » (se « passer ») ; l’impensable. Ou permettre à ce qui est concrètement illégitime ! de paraître légitime, c’est à dire d’être « bien » sans l’être pour autant tant que ça. Mais entre-temps ça sera vécu du fait que ça n’a pas été réalité (arrêté, stoppé à temps).

Ils ne sont pas là pour se découvrir (être honnête) mais belle et bien pourrir, ou (se) bouffer l’existence.

Ils ressortent comme étant mature et/ou mûr (sage) du fait de demander aux gens de partager (ça fait « bien » !). Ils demandent aux gens de partager et/ou de se serrez la ceinture ! Pour que certains puissent se la dé-serrer ! Encore + S’entendre encore + se rapprocher encore +. C’est à dire s’étendre ou se lâcher encore + pour Avoir + ou du +

Ces gens là, ne font pas ce qu’ils disent, ne sont pas ce qu’ils prétendent En revanche, ils sont belle et bien là, pour le « pouvoir » ! Et/ou pour le plaisir !

David VIEL – Le 30 10 2018

Pour se payer du monde et/ou se moquer du monde !

Ils ne sont pas honnête dans leur démarche ! Ils sont là pour abuser, pour piller et/ou prendre.

Ils sont là pour leur plaisir ou dans leur intérêt. Pour que ça ainsi leur plaise et/ou revienne (profite). Sans que cela ressorte comme tel ! Pour que ça puisse encore « passer » (se « passer » et ainsi que ce soit encore « possible » ; « permis » = « enseigné »).

Ils font des lois et la morale ! Pour que les gens deviennent « responsables » (« partagent »). Pendant que ceux qui le votent (permettent) ça, améliorent concrètement leur sort et/ou « confort » (leur standing, leur niveau et/ou train de vie).

Plus c’est gonflé, mieux ça « passe »

« Mieux » c’est ! (selon la « légende » … Ou ce qui devra-it « prendre »).

Vous prenez un « responsable »,

quel qu’il soit dans ce monde ! D’argent (où l’argent est roi)

… Et ce sera,

« faite ce que je dits

et pas ce que je faits ; permets ! ». Et surtout ne vous avisez pas ! À remettre en question l’ordre (les ordres) c’est à dire vos « responsables » en question ou à franchir cette « limite » ! Car ils vont devoir alors, prendre les mesures qui s’imposeront ! À eux et/ou qui leur viendront forcément à l’esprit pour continuer à croire en leur histoire

ou à se faire « marcher » (à le « pouvoir ») ; à s’occuper concrètement de vous ! Pour vous remettre les idées en place ou vous remettre concrètement à votre place

… Sur le « droit » chemin ».

Ils vont se « charger » de vous !

David VIEL – Le 30 10 2018

C’est « obligé », « forcé » et/ou mécanique puisque ça n’est pas saisi, et que ça ne va pas dans le sens, qui les ont conquis.

Ça « marche-rait » ainsi comme ça ! La vie. Ce serait ainsi ça, le sens de la vie (« normal »).

Pour comprendre ainsi comment ça « marche » ! Où est concrètement votre « intérêt » (« place »). Et je peux vous assurez, que vous allez vous « écraser » répondre à l’appel (aux ordres) ou vous exécutez … C’est à dire suivre le « mouvement » des Lumières et/ou rentrer dans le rang !

Un sentiment en pensée, c’est seulement un pixel, dans le tableau qui ressort, pour être dedans (au « courant ») ! Et non risquer ainsi SA vie et/ou de déborder ; c’est à dire de sortir du cadre condition à son sujet (avenir). Pour ne pas être sans cadre (ordre) sans cadres (désordonné) c’est à dire sans perspective d’avenir (de monde autours de lui ; être sans res-sort).

Je rappelle que l’Ordre que tout ordre (formation et/ou que toute organisation !) dépend de ça.

Il y a ainsi ça, un « pouvoir » qui fixe le « norme » ou qui concentre concrètement des sentiments encore en pensée (des personnes encore « en vie »). Pour se mettre « dedans » se caler « dessus » (ou se mettre au diapason). Une fois avoir « adhéré » la personne ou le sentiment en pensée, ne devra pas déborder ! Et encore mois sortir du cadre ou du champ des « possibles » (des choses « possibles » ; « connues »). Sauf pour être dans de « beau drap » ou être concrètement sans cadre (ou limite) puisque ce n’est pas « possible »,

David VIEL – Le 30 10 2018

« connu » c’est à dire maîtriser.

Il y a un « pouvoir » un « centre » de gravité qui détermine les rôles (les affectations). Et devoir ensuite se caler, c’est à dire suivre les ordres (ou le « mouvement) sinon risquer d’être recadrer ou d’éprouver du « mal » ; d’attirer l’attention de déranger ou d’être étranger à ce qui se « passe » (est censé « prendre »). Le propre et le fait, de se mettre du monde à dos ! Que vous aurez réellement ça sur le dos et/ou du « mal ». Pour risquer concrètement ! Votre avenir (« peau » ; de sortir des limites du possible). Pour risquer réellement de déranger ou de réellement vous mettre du monde à dos. Par extension risquer, de vous mettre à dos ceux qui ont raison du monde (c’est à dire la « main » et/ou le « droit » ; le « bras long »). Non pour le réaliser ça ! Mais belle et bien vous y faire et/ou suivre le mouvement pour manquer de rien. Pour être « malin » et non « fada ».

Le réaliser ça, leur ferez perdre la tête du fait d’être dans le « pouvoir ». Et le reconnaître ça leur ferez également de la « peine » et/ou perdre la main. Or la vue est tellement « bien » ! En ayant la main, et/ou les « moyens » ; raison du monde ( … le « dessus ») !!

Lorsque ceux qui apprennent le « partage » ! Ne partagent pas ! Pour le « pouvoir », pour leur plaisir et/ou croire réellement en leur histoire. Le « pouvoir » … Ça alors ne « passe » pas !

Et si ça « passe » ! Alors ça ne se « passera » pas !

David VIEL – Le 30 10 2018

Dans et pour l’intérêt général (de tous), mais bien de quelques uns ! Malgré l’histoire censée « prendre », pour justement le « pouvoir » (avoir + le droit et/ou ce « droit »). Mal-tourner (avoir réellement une mauvaise influence) malgré l’attraction (l’agitation) et/ou l’histoire censée « prendre » !

Pour continuer à croire le « pouvoir » (que c’est « possible » ; que ça, est « normal », que ça, est

« juste »).

Pour continuer à le « pouvoir » ! ou à croire (penser) réellement que leur histoire est « juste » et/ou « légitime » (à le « valoir »). Tout leur sentiment d’être « bien » (de se « connaître ») dépens de ce qu’ils ne considèrent même pas !

« Trôner » (se figure ça

et mal tourner, au final (ou au juste !). Mais le « mal » qu’ils se donnent (ce qu’ils se permettent) est censée leur donner le « change » (leur profiter, les ravir au final). Ça est censé leur donner le sourire, c’est à dire leur donner raison (le monde sur un plateau) ; et non les raisonner.

)

Si ça, était facile, à saisir, ça se saurait depuis longtemps ! Et donc, ça ne serait plus possible. Sans que cela soit interdit, puisque ça aurait été réalisé ! Or tel n’est pas le cas puisque c’est encore l’argent qui fait « foi ». C’est l’idéologie des «Lumières » ou le Capitalisme concrètement, qui est le maître-étalon, le maître-du-jeu et/ou qui pose le la ! les conditions ( = qui fait la « leçon »).

Il y a bien un objet (un « réveil ») pour se « réveiller » pour se mettre « dedans » ou sortir du « sommeil (de cet état). Puis un autre, objet (une raison d’être,

David VIEL – Le 30 10 2018

une perspective pour être avec et/ou dedans ; l’Avoir). Pour sortir du lit et/ou se mettre « en-train » (se « lever ») ! Il faut un objet, ça !

Raison pour laquelle que ça prendra forme, que ressortira (se « passera ») non pour le réaliser ! Mais belle et bien l’Avoir et/ou le « pouvoir » (dans ce sens et cet esprit là). Pour ça ait toujours ! Raison de « soi » ou en être encore là ! Sauf en le réalisant (et/ou traversant) ; sauf que ça ne « paie » pas mais que ça « coûte » voire ça « tue ». Ça ainsi ne fait pas plaisir, alors pourquoi ! Le réaliser ! Vaut mieux, le permettre pour que ce soit réellement « bien » et non « mal ». Et ainsi que ça, ait raison du monde ou que ça ressorte comme en valant la « peine » (que ça leur fasse réellement cet effet là ! Ça ainsi les a eu ; fin de leur histoire, malgré le « mal » qu’ils se donnent, pour avoir raison du monde ou être encore là « demain » ; le « pouvoir »).

Tout en considérant que ça, peut être, TOUT et RIEN.

Et là il n’est pas encore question ! De sortir de lit de « mort ».

Quel est le moteur du sentiment, pour être en pensée ; pour se motiver, pour se lancer ou se mettre en « jambe » ; voir un intérêt (le « bien »). Pour ressortir de ce qui serez sinon,

David VIEL – Le 30 10 2018

la fin ou être sans rien « re-produire » (« faire »). Le propre et le fait d’être encore « endormi » (« mort ») malgré le temps qui « passe ». Et ainsi ne plus être là ! Avec le temps ; du fait de ne pas s’être « levé » (élevé) en fait ! Et de fait.

Il y a le temps d’une vie, pour réaliser ce qui n’existe pas encore ! Pour ceux qui essaient de se convaincre ! D’une « réussite » Sans que ça en soit une ! En réalité.

Pour continuer à se concentrer sur ce qui leur profite. Pour continuer à se convaincre d’exister, d’avoir une importance (une liberté) qu’ils n’ont pas ! En réalité. Ou de pouvoir continuer à « progresser » ! Personnellement. Pour être réellement « bien », et ne pas l’être tant que cela ! Mais tant que ça « prend », ils peuvent encore le croire ; jouer à ça et/ou avec ça). Pour le faire !

Tant que ça « prend » et/ou « mord » il n’y a honnêtement pas de « mal » ou de limite à leurs sentiments ; le temps d’une vie (d’un corps) dans la limite de leur sujet et/ou de l’objet qui « prendra » (… qui aura raison du monde). Et ainsi ne pas avoir honnêtement ! Conscience de ça ! Ou avoir eu cette démarche ! Tout en ayant été « en vie » ou avoir été là pour ça (pour le réaliser ça ; mais manifestement ça leur a échappé ou ça leur est passé au dessus de la tête). Malgré l’histoire qu’ils ont en tête, et dans le « cœur », pour croire le contraire, pour le « pouvoir » et/ou le plaisir. Pour que ça continue à leur plaise ou à leur faire plaisir.

Être là pour se découvrir

David VIEL – Le 30 10 2018

ou être là pour posséder (exploiter, profiter) ! Dans l’idée d’une « coupe », d’être « responsable » d’une « félicité » d’être « à féliciter » et en réalité être là pour le « pouvoir ». Pour être « préservé » de ce qu’ils devront se « charger » (s’occuper, se permettre !) pour ne pas perdre la main (« espoir ») ; tout ce qu’ils auraient fait, permis ! Ne voudraient plus sinon, rien dire. Leurs vies n’auraient plus aucun sens.

Se découvrir, ou être là pour être «mémorable », pour être « immortalisé » ;

« immortel » (« préservé »

de ce qu’ils devront se « charger » et/ou « faire » dans ce sens ! Cette intention là !! Pour ne pas « chuter », pour ne pas perdre au « change », pour ne pas « échouer » et/ou laisser « tomber »).

L’idéologie des « Lumières » (le capitalisme)

a eu raison du monde.

Ça va donc faire mal pour changer le monde (l’ordinaire ou ça ; cet état de fait). Et ceux qui ont la main (à savoir le Capital) changent concrètement le monde (les choses), pour renforcer leur « pouvoir » ; leur « ordre » et/ou « emprise ».

Ils ne sont pas là pour le réaliser ça, mais belle et bien le permettre ! Encore +

Ils ne sont pas devenus meilleur avec le temps (malgré l’histoire censée « prendre ») mais belle et bien plus intéressés (ils sont mauvais malgré les apparences qui apparemment « prennent » encore ! Qui le leur permettent d’être « bien », sans l’être tant que cela (mais tant que ça « prend », où est honnêtement le « mal »?!).

Il suffit de voir l’état du monde, pour comprendre comment ça va finir.

David VIEL – Le 30 10 2018

Ceux qui l’ont permis ça, ne se sont pas fait arrêtés ! Ils sont encore ! Là ; au « centre » du monde (au « pouvoir »). Et/ou « en tête ». C’est encore ce profil qui ressort comme étant « bien », « l’élite » ou le « mieux » pour les gens ! C’est encore cet esprit là ! qui ressort en « bien » et/ou qui a encore raison du monde (qui commande ; qui décide et/ou qui a le dernier mot).

Je peux vous garantir, que ceux qui ressortent comme étant vos « responsables » ne le reconnaîtront pas ça ! Car tout leur sentiment d’être « bien », de le « valoir » (d’être en « haut » concrètement et non en « bas ») en dépens. C’est concrètement ce monde d’argent, qui leur permet d’avoir une « assurance » une « confiance » qu’ils n’auraient pas sinon. Sans ce monde d’argent, ils ont une « assurance », une « confiance », qu’ils ne pourraient pas, Avoir !

Ils ne sont pas là pour changer les choses, mais belle et bien les renforcer. Afin de sauver la face (de jouer réellement avec la vie, les nerfs des gens) pour renforcer (sauver) un mouvement, qui a ruiné le monde ; sans qu’ils aient été inquiétés et ainsi avoir été arrêté !

David VIEL – Le 30 10 2018