Vous êtes sur la page 1sur 4

LYCEE PILOTE BOURGUIBA Date : 21-10-2009

-Tunis- Durée : 2 heures


Classes : 4éM2
DEVOIR DE CONTROLE
(1er Trimestre) Ref : 4é-DC-2008-2009

FERCHIOU

CHIMIE

Exercice 1 (4 points)

On réalise l’oxydation des ions iodures I- par l’eau oxygénée H2O2 en milieu acide selon
la réaction totale :
a I- + b H2O2 + c H3O+ d.I2 + e.H2O.
Le mélange initial est formé seulement par n0(H3O ), n0(H2O2 ) et n0(I- ).
+

1) Dresser le tableau d’avancement de la réaction en fonction de l’avancement x ,n0(H3O+ ),


n0(H2O2 ) et n0(I- ),a ,b ,c ,d et e.

2) On donne sur la figure suivante les courbes représentants l'évolution des quantités de
matière des réactifs, en fonction de l'avancement x de la réaction.
n en (mol)

0,6

n(H3O+)

n (I-)
0,2

0,1 n(H2O2)
x en (mol)

0
0 0,1 0,2 0,3

3) Déterminer à partir du graphe :


a- Les quantités de matière initiales des réactifs.
b- Les coefficients stœchiométriques a,b et c. Déduire d et e.
c- L’avancement maximal xmax . Déduire le réactif limitant.

4) Déterminer la composition finale du mélange.

5) Sachant qu’on a utilisé v1=500 mL d’iodure de potassium, v2=500 mL d’eau oxygénée et


v3 =100 mL d’acide sulfurique, Déterminer les concentrations des ions iodures et de l’eau
oxygénée.
a- Dans les solutions initiales.
b- Dans le mélange initial.

1/4
Exercice 2 (3 points )
On se propose d’étudier la cinétique de la réaction d’oxydation des ions iodures I - par les
ions peroxodisulfate S2O82-.On réalise à l’origine de dates t = 0s un mélange d’une
solution (S1) d’iodure de potassium KI de volume V1 = 30 mL et de concentration C1, avec
une solution (S2) de peroxodisulfate de potassium K2S2O8 de volume V2 = 30mL et de
concentration C2 = 0,05 mol.L-1.
L’équation bilan de la réaction qui se produit dans le mélange est la suivante.

2I- + S2O82-  I2 + 2 SO4 2-

Un dosage à l’aide d’une solution de thiosulfate de potassium permet de déterminer la


quantité de diiode formée à chaque instant, ce qui permet de tracer la courbe ci-dessous
représentant la variation de la concentration du diiode dans le mélange au cours de la
réaction.

[I2] en mmol.L-1

16

15

14

13

12

11

10

1
t en (s)
0
0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 5000 5500

1) Dresser un tableau d’avancement de la réaction.


2) Montrer que S2O82- est un réactif en excès.
3) Donner la définition de la vitesse instantanée de la réaction. Déterminer sa valeur à la date
t=2000s.
4) Déterminer le temps de demi-réaction t1/2 et déduire la composition molaire du mélange à
cet instant.

2/4
PHYSIQUE

Exercice 1 (8 points) K
1 2
On réalise un circuit électrique formé par : R1
Un générateur de tension continue de force
A
électromotrice E. i
E R2
Deux résistors de résistance R1 et R2=2.k. C
Un condensateur de capacité C.
Un interrupteur K.
L’ensemble est monté suivant le schéma ci- M
dessous.
1°) Indiquer les connexions nécessaires avec un
oscilloscope pour pouvoir visualiser les variations de la tension uAM=uc aux bornes du
condensateur.
2°)
a- En respectant les conventions d’orientations indiquées sur le schéma, établir
l’équation différentielle vérifiée par uc lorsque l’interrupteur est placé sur la
position1.
t
-
1
b- Montrer que cette équation admet pour solution uc =A(1-e ) pour des valeurs
particulières A et  que l’on exprimera en fonction de R1,C et E.
c- Une interface reliée à un ordinateur a permis de tracer la courbe suivante
représentant les variations de la tension uc en fonction du temps. Déterminer les
valeurs de E et de .

uc en V

12

10

t en (s)
0
0 0,5 1 1,5 2

3) On bascule maintenant l’interrupteur K (duc)


sur la position 2 puis on trace la courbe de dt uc
duc 0
la fonction ( ) en fonction de la tension 0 2 4 6 8 10
dt
-2
uc , on obtient la courbe suivante :
-4
a- Déterminer à partir de la courbe
duc
l’expression de ( ) en fonction de uc. -6
dt
-8

-10

3/4
b- En appliquant la loi des mailles établir l’équation différentielle vérifiée par la tension
uc(t).

c- En déduire la valeur de la constante de temps 2.


d- Déterminer les valeurs de R1 et de C.

4) Déterminer la valeur de l’énergie dissipée par effet joule dans le conducteur ohmique
après ‘2‘(s) de la fermeture de l’interrupteur sur la position 2.

Exercice 2 (5 points)

On considère un circuit comprenant un générateur de basse fréquence, un conducteur


ohmique de résistance R = 1k et un condensateur de capacité C=10-7F.
On donne sur la figure suivante le signal visualisé à l’oscilloscope aux bornes du
générateur.
i
R
6V

GBF 0 T
C

On désire visualiser à l’oscilloscope simultanément, la tension aux bornes du


condensateur sur la voie A et la tension aux bornes du conducteur ohmique sur la voie B.

1) Représenter sur le montage électrique les branchements nécessaires qui


permettent de visualiser ces deux tensions à l’oscilloscope.

2) Quel doit être la valeur limite NL de la fréquence du générateur pour qu’on ne


puisse observer que le régime transitoire.

3) Représenter pour cette valeur de fréquence l’oscillogramme visualisé sur la voie B.


On se limitera à une période.

4) On fixe la valeur de la fréquence à N=2NL.

a. Représenter l’aspect de l’oscillogramme visualisé, sur la voie A en précisant les


coordonnées des points particuliers.
b. Déterminer la valeur de l’énergie dissipée par effet joule pendant la décharge
du condensateur.

-Fin du sujet -

4/4