Vous êtes sur la page 1sur 3

Dossier Complémentaire

Le marché des changes

LE MARCHE DES CHANGES

Le marché des changes est le lieu de rencontre des offres et des demandes des
monnaies convertibles.
Il existe des monnaies totalement convertibles (dollar, euro, livre,…) et des monnaies
partiellement convertibles (change fixe). Il existe aussi des monnaies supranationales :
l’Ecu et les DTS.

I. Les participants

1. La clientèle privée : les entreprises et les ménages


2. Les institutions financières : les banques commerciales, les banques
d’investissement, les filiales financières des grands groupes industriels, les
investisseurs institutionnels.
3. Les courtiers (brokers) : sont seulement des intermédiaires.
4. Les banques centrales

II. Les comportements de base

1. La couverture = hedging

La détermination de la position de change


• Les positions ouvertes
Une position est longue ou créditrice si les créances sont supérieures aux engagements
sur une devise. Le risque est de voir se dévaloriser la devise.
Une position est courte ou débitrice si les créances sont inférieures aux engagements
sur une devise. Le risque est de voir de revaloriser la devise.
• Les positions fermées
Une position est fermée si les créances sont égales aux engagements sur une devise.

La couverture d’une position consiste à transformer une position ouverte en position


fermée. L’inconvénient majeur en est le coût.

2. La spéculation

La spéculation est la prise délibérée d’une position ouverte déterminée par la


différence entre le taux du jour et le taux prévu à une échéance avec prise de risque.
La spéculation rend le marché liquide. En effet, les spéculateurs permettent d’acheter
et de vendre à contre-courant des personnes qui se protègent contre un risque.

3. L’arbitrage

Un arbitragiste dégage un bénéfice en tirant partie des anomalies du marché. Il n’y a


pas de risque majeur car toute monnaie achetée est simultanément revendue mais pas
sur le même marché. L’arbitrage assure l’homogénéité des marchés en modifiant les
anomalies. Mais les progrès de l’information et des communications réduisent les
possibilités d’arbitrage.

Page 1 sur 3
Dossier Complémentaire
Le marché des changes

III. Le marché des changes au comptant = spot

Il est ouvert en continu grâce au décalage horaire.

1. Les cotations

La cotation au certain et la cotation à l’incertain


La cotation au certain est la cotation d’une unité de monnaie nationale en devise :
1 € = 1,12 $
La cotation à l’incertain est la cotation d’une unité de monnaie étrangère en monnaie
nationale : 1$ = 0,90 €

Le cours acheteur et le cours vendeur


Le cours acheteur = bid rate est le cours le plus bas
Le cours vendeur = ask rate est le cours le plus élevé.
Le deuxième chiffre après la virgule est appelé la figure. Pour simplifier les
communications, seuls les troisième et quatrième chiffres après la virgule sont donnés.
Attention : on se situe du côté de la banque pas du client.

Les cotations croisées et les cotations directes


Les cotations directes sont celles que donne le marché en $
Les cotations croisées sont des cotations entre deux devises dont aucune n’est le $.

Calcul d’un cours vendeur d’une banque


Si le client d’une banque souhaite obtenir des yens contre des euros, la banque doit
vendre ses euros contre des dollars et revendre ses dollars pour obtenir des yens sur le
marché interbancaire. Il doit donc proposer un taux vendeur de yen à son client.

EUR/USD : 0,9010 0,9030


USD/JPY : 121,30 121,60
1€ = 0,9010$ = 0,9010 x 121,30 yens = 109,29 yens
1 yen = 1/ 109,29 € = 0,009149
donc 100 yens = 0,9149 € C’est le cours vendeur de la banque.

Calcul d’un cours acheteur d’une banque


Même raisonnement mais cette fois le client veut des euros contre des yens.
100 yens = 0,9107 € C’est le cours acheteur de la banque.

IV. Le marché des changes à terme = forward

1. Définition

Il s’agit d’opérations dont les modalités sont conclues aujourd’hui (montant et cours)
mais dont le dénouement est décalé à l’échéance du terme.

2. L’expression des cours à terme

Une monnaie est en report lorsqu’elle est cotée plus chère à terme qu’au comptant.
Une monnaie est en déport lorsqu’elle est cotée plus chère au comptant qu’à terme.
Si une monnaie A est en déport par rapport à une monnaie B, alors la monnaie B est en
report par rapport à la monnaie A.

Page 2 sur 3
Dossier Complémentaire
Le marché des changes

3. Le dénouement d’une opération de change à terme

- L’annulation : correspond à une opération de même montant, de même


échéance mais en sens inverse.
- La levée anticipée : avancement de l’échéance.
- La prorogation : report de l’échéance.

V. Les options de change

1. Définition

L’option de change est un contrat par lequel l’acheteur acquiert sur le vendeur le droit
mais non l’obligation de lui acheter, dans le cas d’un call, ou de lui vendre, dans le cas
d’un put, une quantité de devises à un prix d’exercice donné à une date donnée
(option européenne) ou avant une date donnée (option américaine). L’acheteur paie
alors une prime.

 Le sous-jacent : soit une devise au comptant, soit un contrat futur sur devise.
 Le sens de l’option : call = option d’achat, put = option de vente.
 Le type de marché : soit marché organisé, soit marché de gré à gré.
 Le dénouement : soit abandon, soit vente de l’option, soit exercice du droit.

2. La valeur des options de change

 La valeur intrinsèque représente le profit que réaliserait l’acheteur s’il


exerçait immédiatement son droit.
 La valeur spéculative représente le prix des avantages particuliers liés à
la détention d’une option ou le prix de l’incertitude subit par le
vendeur.

3. Le cours du marché

Le cours du marché = taux spot pour les options américaines


Le cours du marché = taux forward pour les options européennes

4. Les stratégies de base

En cas de position longue, on craint une hausse des cours, on achète un CALL
En cas de position courte, on craint une baisse des cours, on achète un PUT

Page 3 sur 3