Vous êtes sur la page 1sur 55

Introduction générale

Il est aujourd’hui constaté de manière générale que les entreprises doivent


communiquer.

Avec la multiplication des échanges d’informations de tous genres et l’évolution


de la concurrence, les entreprises ont plus que jamais besoin de réseaux et de
techniques de communication. D’où la nécessité d’instaurer des supports et des
systèmes de communication efficaces dans les entreprises modernes aussi
bien au niveau n’interne qu’externe.

Longtemps confinées à l’aspect mécanique et généralement tournées vers


l’extérieur, les études sur la communication n’ont guère été satisfaisantes pour
les organisations. Face à un environnement devenu plus complexe, des acteurs
de plus en plus exigeants elle doit, désormais, intégrer la communication
interne dans sa gestion.

La communication interne est une des déclinaisons de la communication


d’entreprise. Elle est la composante d’un système global d’organisation des flux
d’informations et des échanges. Sa particularité réside moins dans les
techniques de communication utilisées que dans la cible visée, soit l’ensemble
des salariés d’une entreprise, et dans les objectifs particuliers qui sont
poursuivis.

Les années 1980 ont vu naitre un engouement, une mode pour la


communication interne. Qu’elles soient privées ou publiques, nationales ou
étrangères les entreprises ont pour priorité « la communication interne ». Si
elles ont saisi que pouvoir se conjugue avec communication, ont-elles compris
la nécessité de penser la communication interne en termes de stratégie et non
d’outils ? On peut s’interroger sur ce point lorsqu’on lit les ouvrages consacrés
à la communication interne.

1
Par ailleurs, nous pouvons dire que la communication interne regroupe
l’ensemble des actions de communication mis en œuvre au sein d’une
entreprise à destination des salariés. La communication interne s’inspire de
plus en plus souvent des techniques de communication marketing. Ainsi, la
définition d’une stratégie de communication interne est très proche de celle qui
est faite pour la stratégie de communication externe.

Dans certaines organisations, elle est du ressort du directeur des ressources


humaines, parce que la politique de communication interne est considérée
comme étant liée davantage à la gestion du personnel qu’à sa simple
information. Dans d’autres organisations, la communication interne est du
ressort du directeur de la communication, car considérée comme s’inscrivant
dans la politique globale de communication, dont la cohérence d’ensemble est
tenue pour primordiale. Il convient encore une fois de souligner que la principale
particularité de la communication interne ne réside pas dans la technique
utilisée mais dans la cible de celle-ci. Il s’agit entre autre de donner à un
employé l’envie et les moyens de bien travailler. L’objectif est de satisfaire le
salarié dans son environnement afin que ce dernier puisse apprécier le travail,
en se sentant bien intégré et en ayant pleinement conscience de sa fonction et
de son rôle au sein de sa structure.

La communication interne devient alors un atout capital dans la compétitivité et


la performance des entreprises. Il convient bien évidemment de communiquer
pour bien gérer ses ressources humaines au sein de l’organisation, mobiliser
ses compétences et obtenir l’adhésion de tout son personnel dans le but de
pouvoir atteindre ses objectifs communs. Il devient intéressant alors de dire que
les équipes qui gagnent sont celles qui prennent plaisir à travailler ensemble.
D’ailleurs, de plus en plus, nous remarquons que les entreprises considèrent
leurs salariés comme étant leurs premiers clients. Ces entreprises perçoivent
leurs salariés comme des consommateurs car à travers eux se reflète l’image
de la société toute entière.

2
Dans les entreprises actuelles, la communication interne doit être le fer de lance
de la gestion des ressources humaines car elle s’inscrit dans le cadre des
facteurs de motivation du personnel.

C'est en considérant de l'importance de cette fonction qu'est la communication


interne que nous avons décidé d'étudier le thème suivant : « l’analyse de la
communication interne dans une société de télécommunication : cas de
Airtel Niger S.A.

Notre travail est structuré en quatre chapitres :

-le premier chapitre théorique

-le deuxième chapitre intitulé cadre méthodologique pratique ;

-le troisième chapitre consacré à la présentation de la structure d’accueil (Airtel


Niger S.A)

-le quatrième chapitre traite de l’analyse et l’interprétation des résultats

3
Chapitre I : Cadre théorique

Le présent chapitre porte sur la revue critique de la littérature, la problématique,


les objectifs et les hypothèses de la recherche, la justification du choix du sujet
et les définitions des concepts-clés.

I.1 Justification du choix du sujet

L'intérêt que je porte pour le choix de ce sujet c'est de comprendre


comment airtel gère sa communication interne et déceler les
défaillances pour pouvoir apporter des pistes de solutions...

I.2 Revue de la littérature

La communication interne est l'ensemble des actions d'information et de


communications réalisées par la hiérarchie, le responsable de la
communication ou des consultants qui mettent en œuvre les principes d'une
politique de communication de l'entreprise.1

Etant donné que notre étude porte sur les différents outils utilisés par Airtel
Niger S.A dans sa communication interne, nous allons nous appesantir sur la
communication interne.

La communication interne constitue une source du savoir et fait l'objet d'un


nombre considérable de publications, dont quelques-unes ont particulièrement
retenu notre attention.

Avec La communication interne au service du Management, PHILIPE DETRIE


ET CATHERINE MESLIN- BROYEZ ont une approche originale qui place la
communication interne au cœur de la nouvelle compétitivité. Pour eux,
l'absence de cohésion interne est flagrante dans le management de
nombreuses organisations. Ces auteurs expliquent cette situation par le fait que
l'entreprise n'est pas une addition de compétences, mais une multiplication des
compétences. Une seule erreur peut donc être préjudiciable à la performance

1
MUCCHEILLI Alex, op.cit.cf.p10

4
de l'entreprise. De ces constats, ils assignent à la communication interne les
rôles suivants : « encourager les comportements d'écoute, faire circuler
l'information, faciliter le travail en commun, promouvoir l'esprit de coopération.
En un mot, développer le sens du collectif »2.

Leurs travaux nous révèlent par ailleurs que la communication interne est
capitale dans une entreprise. Se fondant sur le fait qu'un de ses objectifs est
l'établissement d'un climat de confiance, PHILLIPE DETRIE et CATHERINE
MESLIN- BROYEZ soutiennent que "disposant davantage de possibilités de
dialogue et moins soumis à un système hiérarchique dans leur recherche
d'informations, les salariés sont invités à passer d'une logique d'obéissance à
une logique de responsabilisation et d'autocontrôle"3. Cet état de fait jouera
fortement sur le rendement de l'organisation.

Management et organisations des entreprises de JEAN YVES CAPUL s'inscrit


également dans cette logique. L'ouvrage rassemble un certain nombre
d'analyses. Pour la majorité de ces penseurs, toutes les organisations sont
désormais soumises à de profonds bouleversements. « Sous la pression et les
contraintes de l'environnement, les contenus du travail et les structures de
l'entreprise, les organisations sont appelées à communiquer à l’interne. 4»

ALEX MUCCHIELLI ne dit pas le contraire dans La communication interne : Les


clés d'un renouvellement : Il va même un peu plus loin en dressant un amer
constat des conséquences que le dysfonctionnement de la communication
interne peut engendrer. Il s'agit entre autres des surcharges d'informations à
répercuter, de l'inattention de collaborateurs débordés, de l'inefficacité des
outils d'information interne, de la circulation de rumeurs, de la valse des audits
et des projets inutiles...

2
Opcit, P.120
3
Opcit, P.75
4
Jean Yves Capul (Dir), (1998), Management et organisations des entreprises, cahiers français n° 287, Édition
la Documentation Française, P.27

5
Face à de tels phénomènes, l'auteur estime que les bonnes intentions ne
suffisent pas. Un effort inédit de compréhension s'impose si l'on veut que la
communication interne puisse jouer le rôle grandissant que lui confèrent les
attentes des salariés et les besoins des managers dans les entreprises du XXIe
siècle.

Pour cette raison, ALEX MUCCHIELLI aborde plusieurs points dont entre
autres : l'audit de l'information et de la communication interne, le principe de la
gestion collective des problèmes d'information, l'implication des acteurs. La
multiplicité des dispositifs et des moyens de communication interne. L'existence
d'un cadre de référence et la cohérence du dispositif global de communication
interne. La communication interne comme outil de management. Le principe de
la communication interne comme construction collective des situations...ALEX
MUCCHIELLI en abouti à une nouvelle façon de penser la communication
interne.

JEAN-PIERRE LE GOFF, lui, opte pour les illusions du management. Il révèle


que le management qui ne prend pas en compte les différences d'intérêts ou
d'aspirations et qui par conséquent mettrait tout le monde sur le même plan en
ce qui concerne l'adhésion et l'implication dans le travail, véhiculerait le
fantasme d'une entreprise consensuelle et homogène. Dans son ouvrage, Jean
Pierre le Goff distingue quatre dimensions dans le profil du manager : une
éthique en situation (courage de dire, respect de l'autre, modestie), des qualités
humaines (qualité de la parole et de l'écoute), des savoir-faire (savoir concilier
et négocier, humaniser les relations au travail) et des compétences (capacités
d'analyse et de synthèse, de communication, d'argumentation). Il s'agit en fait
de développer de façon primordiale le goût pour les relations humaines,
l'ouverture d'esprit qui permet de comprendre les réactions des uns et des
autres avant de les juger. L'écoute ici est particulièrement importante.

Une application pratique en est faite dans le Management des organisations de


DON HELLREGEL, SLOCUM JOHN et RICHARD WOODMAN. Cet ouvrage

6
qui fait une étude critique des différents styles de management, donne à
apprécier l'importance de la communication interpersonnelle dans les
organisations, fait ressortir de grandes techniques de leadership et de
résolutions des conflits...Selon les auteurs, les déplacements qui consistent à
se promener dans les locaux et à bavarder avec les employés donnent aux
dirigeants (managers) une occasion unique de sortir de leur bureau et de
s'entretenir familièrement avec le personnel. Maints dirigeants, constatent-ils,
n'utilisent guère ce mode de communication. A leur avis, ils y trouveraient
cependant une bonne occasion de s'adresser à chacun pour lui parler de son
travail et lui exprimer personnellement les félicitations de rigueur pour un
mariage récent, une naissance, un succès scolaire ou tout autre événement
familial. « En somme, la communication, c'est le vrai métier du manager. Le
travail de celui-ci ne consiste pas à faire de la recherche, admettre un patient
dans un hôpital, programmer des ordinateurs. Un manager fonctionne comme
l'émetteur-récepteur d'une information essentielle aux prises de décisions5 ».

C'est en prenant en compte ces aspects, que MARIE- HELENE WESTPHALEN


a publié Communicator : Le guide de la communication d'entreprise. L'auteur
explique à partir de huit (08) techniques fondamentales comment bâtir une
stratégie de communication. Le Communicator répond aux questions de base :
comment élaborer sa stratégie, quels outils choisir...Il passe au crible les
moyens dont le communicateur interne dispose (intranet, réseaux
didactiques...) « Toute politique de communication part de l'interne pour se
diriger vers l'externe. Elle doit être à la fois homogène et globale6 ».

CLAUDE DUTERME, lui, propose une application des concepts de l'école de


Palo Alto au monde de l'entreprise à travers la communication interne en
entreprise. De L'approche de Palo Alto et l'analyse des organisations, il analyse
ainsi les pratiques actuelles de communication interne en lien avec les théories

5
Don Hellregel, Slocum John et Richard Woodman,(1992),Management des organisations, De Boeck
Université, Bruxelles, P. 10
6
Marie- Hélène Westphalen(1998) Communicator: Le guide de la communication d'entreprise, Éditions
Dunod, 3è édition, Paris, P.59

7
linéaires classiques de la communication qui les fondent. Il développe
également la théorie "orchestrale" de la communication et invite, dans la logique
de l'école de Palo Alto, à une approche de l'entreprise comme système de
communication. La conception de la communication interne en est radicalement
transformée. Cet ouvrage convie à une pratique interactionnelle et systémique
en entreprise, ainsi qu'à explorer de nouvelles pistes pour les relations entre
les acteurs organisationnels (direction, encadrement, personnel). Et que dire
des défis ?

PETER DRUCKER nous en donne la réponse dans ‘‘L'avenir du management’’.


Celui qu'on appelle le père du management moderne y développe une vision
intelligente des défis de l'époque contemporaine pour nourrir les cogitations de
tout décideur. Qu'est-ce que la performance ? Comment améliorer la
productivité ? Quoi utiliser pour bâtir ou mettre en œuvre une stratégie ? Que
devons-nous apporter à l'entreprise dans laquelle nous nous trouvons ?

7
Face aux défis considérables que l'avenir prépare, les organisations et leurs
managers, estime Peter Drucker, ont tendance à traîner les pas. L'avenir du
management se propose donc de leur expliquer que penser et comment faire
pour survivre et réussir demain. « Qu'est-ce que le management ? le cœur de
la société moderne. Ce n'est pas la technique, ce n'est pas l'information, ce
n'est pas la productivité. C'est l'institution en tant qu'organe social produisant
des résultats ».

Pour Peter Drucker, l'actif le plus précieux d'une entreprise au 20è siècle était
son équipement de production. Au 21ème siècle, ce sera ses travailleurs du
savoir et leur productivité. Peter Drucker pense qu'une entreprise n'est pas
seulement une addition de produits et de services. Il s'agit selon lui, avant tout,
d'une société humaine qui génère certaines formes culturelles. Et ceci implique
le renoncement à l'autoritarisme : « Aucun système fondé sur un cloisonnement
rigide qui confie la prise de décisions à la seule classe de « ceux qui savent »

7
Peter Drucker (1999), L'avenir du management, paris, Editions Village Mondial, p.79

8
n'est en mesure de répondre avec rapidité et flexibilité aux exigences du client.
Cela signifie également qu'il faut rompre avec certains types de métaphores
comme les « bras » de l'entreprise. Le service du client fait appel à toutes les
capacités humaines, les bras, la tête, le cœur8 ».

A notre niveau, nous voulons surtout démontrer que la qualité des prestations
de service d'une organisation est en partie tributaire du degré de motivation de
son personnel. Principal facteur de production, le personnel doit donc être la
première cible des actions de communication de l'entreprise pour mieux
s'approprier ses objectifs afin de promouvoir et de défendre ses grandes
causes. Faute de cette démarche, l'entreprise court de nombreux risques de
contre- performances. Aujourd'hui en effet, l'efficacité de l'entreprise ne dépend
pas seulement de sa capacité à produire mais également de son habilité à
communiquer, à établir des relations de confiance avec tous les acteurs dont
dépend son équilibre

A. Objectif de la communication interne

La communication interne a pour objectif, d'accompagner le projet socio-


économique, de mettre en commun un langage, une culture, un ensemble de
valeurs enfin de développer une appartenance à l'entreprise.

Elle crée un langage commun qui permet à chacun d'orienter, et d'adapter son
comportement professionnel.

En style laconique, la communication interne consiste à gérer de manière


optimale le couple demande/offre d'informations dans l'organisation.

Nombreuses sont les entreprises qui choisissent de développer leur


communication interne en créant un journal d'entreprise ou en instaurant un
livret d'accueil. Elles ont également tendance à inverser la réflexion,

8
Opcit, P.90

9
commençant par outils. C'est de ce constat que nous démontrons les différents
outils qu'on peut retrouver dans une entreprise.

B. Les outils de communication interne

Nicole Almedia et Thierry Libaert ont réparti les outils de communication interne
en trois principaux groupes.9

a) Les moyens oraux : l'oral est l'outil de communication interne le plus ancien,
il connait actuellement un profond renouvellement qui le fait apparaître comme
le plus efficace des moyens disponibles. Nous pouvons citer : les réunions
d'informations, les conférences de presse, les visites d'entreprise...

b) Les moyens écrits : les moyens écrits constituent à la fois un des éléments
centraux des difficultés de la communication interne et en même temps un des
facteurs de ses réussites, il s'agit de : note d'information ; tract, lettre du
personnel ; journal d'entreprise ; boîte des idées ; revue de presse ; flash
d'information...

c) Les moyens audio-visuels : il y’a de films d'information diapositives ; bulletin ;


téléphone ; retro projecteurs

C. Différents types de la communication interne

Pour toute organisation la communication interne s'avère nécessaire et même


stratégique. C'est un outil efficace pour améliorer l'efficience de l'organisation,
renforce la cohésion du groupe et stimuler la motivation, l'enthousiasme,
l'efficacité et la capacité d'innovation des salaries. Chaque entreprise a de ce
fait un type de communication propre à elle. On peut citer la « communication
descendante », la « communication ascendante », la « communication
horizontale » et la « Communication verticale ». Chaque type de
communication, correspond à une vision stratégique de l'entreprise.

9 NICOLE ALMEDIA et THIERRY LIBAERT., op.cit, cf. p10

10
-La communication horizontale : elle concerne deux ou trois chefs (agents ou
responsables) de même « échelon hiérarchique dans l'entreprise ». Elle
favorise l'échange de l'information entre les différents acteurs de l'organisation,
elle a pour objectif d'intégrer à la prise de décision et surtout à l'action de
partage de connaissance entres les différents acteurs d'une entreprise.

-La communication verticale : c'est celle qui obéit à la hiérarchie telle


qu'élaborée par l'organigramme. Elle va du chef à son subalterne hiérarchique
et vice-versa.

-la communication ascendante : C'est la communication dite du « bas vers le


haut ». Elle part des salariés pour remonter vers la hiérarchie ou la direction.
Elle peut être provoquée et organisée par les syndicats ou tout autre comité,
comme elle peut être spontanée. La « communication ascendante » permet de
vérifier et de détecter d'éventuelles anomalies en matière de communication
interne dans l'entreprise et faire remonter par la suite à la direction les
réclamations et les attentes des salariés, à travers un dialogue et une écoute
active.

-la communication descendante ou « hiérarchique » s'adresse à l'ensemble des


salariés. Elle part du haut de la pyramide hiérarchique vers les employés et les
ouvriers. C'est la communication du « haut vers le bas ». Elle a pour but de
diffuser les informations réglementaires (règlement intérieur, mesures de
sécurité...), résoudre les conflits internes et informer et expliquer un projet à
l'ensemble du personnel.

Les supports utilisés dans ce type de communication sont le journal interne ou


la lettre interne, les réunions, les notes de service, les panneaux d'affichage, le
serveur Internet, le mail ou le fax...

D. La place de la communication interne dans une entreprise

11
La communication interne ou relation interne est une importante capitale dans
une entreprise, afin de favoriser et promouvoir une bonne image de la société,
le chef à besoin de travailler en parfaite collaboration avec ses subalternes.
Cette tâche n'est aisée que grâce à un outil indispensable.

Elle consent au chef d'avoir une idée de ce que ses agents pensent et disent
de l'entreprise. « C'est un moyen de liaison, une piste bilatérale d'échange de
renseignements. On ne peut parler de communication que lorsque la diffusion
écrite ou orale fonctionne dans ces deux sens »10 déclare Pierre H. Chapert.

Richard Doin et Daniel Lamarre renchérissent sur cette idée en disant « sans
une entreprise soucieuse de son image, on trouvera d'abord une volonté de la
haute direction de rallier ses employés à ses objectifs de les intégrer aux prises
de décisions de les consulter périodiquement et de leur donner constamment le
vrai heur »11

De ce qui précède, nous pouvons dire que la communication interne occupe


une place de choix dans la gestion et l'organisation de l'entreprise.

I.3 Problématique

Notre étude se rapporte à « l’analyse de la communication interne d'une société


de télécommunication : Cas de Airtel Niger ».

«La communication est au confluent de toute existence » souligne l'école de


Palo Alto12. Cela signifie que la communication constitue un élément du
système social dans la mesure où elle joue un rôle qui contribue à l'existence
de ce système. C'est ce que Norbert Wiener appelle la cybernétique13.

10 PIERRE H. CHAPERT., op.cit, cf., p8


11
Richard Doin et Daniel Lamarre., Les relations publique une nouvelle force de la l'entreprise moderne, les éditions de l'homme,
SD, ST

12
EKAMBO, D., introduction à l'information et à la communication. Cours inédit de 2emegraduat, Kinshasa, IFASIC, 2010-
2011.

13
NORBERT, W., cité par MUJINGA. Psychologie du travail. Cours inédit de 2emelicence. RP.ISTI 12
En effet, pour une entreprise, « communiquer c'est construire son capital
image ». Mais il faut qu'elle communique bien pour dialoguer avec ses publics
interne et externe. Lorsque l'information est donnée à chaque employé pour lui
permettre d'avoir des éléments de jugement et d'appréhension des objectifs et
des buts économiques et sociaux que l'entreprise poursuit, l'entreprise doit bien
communiquer pour s'attacher une image positive à la fois riche et cohérente.

Les décideurs, qu'ils soient des entreprises publiques ou privées, des petites et
moyennes ou de grandes entreprises, créent notamment des services de
communication dans le but de maintenir ou accroître leur compétitivité et pour
favoriser l'innovation dans leurs organisations.

De toutes les communications qui peuvent exister au sein d'une entreprise. La


communication interne occupe une place importante dans le sens où elle met
l'accent sur le climat d'harmonie entre les différents membres de l'entreprise. Et
comme le souligne Jean Baudouin : « l'entreprise doit avant toute chose
entreprendre la communication interne, le personnel étant les premiers porteurs
de l'image ».

Eu égard à cette situation, notre recherche est d'examiner l’état de santé et


l’apport de la communication interne au sein d'une société de
télécommunication. Cette question d'ordre générale se pose alors : Comment
est la communication interne utilisée au sein de Airtel Niger ?

De cette question d’ordre générale, découlent celles d’ordre spécifiques à


savoir :

-comment est organisée la structure qui s'occupe de communication interne ?

-en d'autres termes, quels outils de communication interne elle utilise ?

-que peut-on dire de la communication interne de Airtel Niger ?

I.4 Hypothèses de travail

13
Les hypothèses de la recherche comprennent une hypothèse principale et deux
(2) hypothèses spécifiques.

I.4.1. Hypothèse principale

Notre hypothèse principale est la suivante : les moyens de communication


interne par Airtel Niger S.A permettent de véhiculer les valeurs de
l’organisation.

I.4.2. Hypothèses spécifiques

Les hypothèses spécifiques sont les suivantes :

-hypothèse spécifique 1 : les réunions sont des moyens favorisant


l’implication des agents au service de Airtel Niger S.A ;

-hypothèse spécifique 2 : l’importance qu’accorde Airtel Niger par rapport à


certains objectifs fondamentaux entrant dans la cadre de ses activités, a une
influence sur la perception qu’ont les agents par rapport à airtel Niger.

I.5. Objectifs

Les objectifs de l'étude s'articulent autour d'un objectif général et deux (2)
objectifs spécifiques.

I.5.1. Objectif principal

L'objectif principal de l'étude est de contribuer à l’amélioration de la


communication interne de Airtel Niger S.A.

I.5.2. Objectifs spécifiques

Comme objectifs spécifiques, nous allons :

-analyser la communication interne (types, moyens et outils) de Airtel Niger S.A


en faisant ressortir les faiblesses et les forces ;

14
-faire des recommandations en fonction des faiblesses constatées.

I.6 Définition des concepts clés

Nous allons définir et d'expliquer les termes utilisés dans le cadre de l’étude.

-communication : selon L. DEMONT, A. KEMPF, M. RAPIDEL et C.


SCBETTA (2005), la communication est l’ensemble des actions visant à
transmettre des messages à différents publics (cibles) dans le but de modifier
leurs niveaux de connaissances, leurs attitudes ou leur comportement.

-communication interne : selon le glossaire-marketing, la communication


interne est l’ensemble des actions de la communication d’échange
d’information mis en œuvre au sein d’une entreprise. Bien qu’elle soit l’une des
déclinaisons de la communication d’entreprise. Elle prône un ensemble de
principes d’action et de pratiques visant à harmoniser le climat institutionnel.

Au sens large « la communication est la transmission de message, les


émotions, déclenche les attitudes et 'influence une conduite. Elle est l'art de
transmettre l'information, les idées et les attitudes d'une personne à une
autre »7(*).

Plusieurs auteurs ont défini le concept « communication » de diverses


manières selon leurs écoles et selon l'objet de leurs études.

Etymologiquement, parlant le mot « communication » est issu du latin


« communicare » qui signifie partager, mettre en commun, rendre commun ou
être en relation avec. « C'est un échange (verbal) entre un sujet parlant qui
produit un énoncé destiné à un autre sujet parlant ou à un interlocuteur dont il
sollicite l'écoute et ou une réponse explicite »14

Charles Cooley, dans son ouvrage intitulé « social organisation » (1909) défini
la communication comme étant un « mécanisme par lequel les relations

14
EDURN, E., Le rôle de la communication de masse,paris, éd, internationale, US, p.20 cité par LUZOLO

15
humaines existent et se développent et que sans la communication, l'esprit
humain ne peut se développer entant que nature humain véritable ».

Pour Jacques durant « la communication peut être échange qui peut s'effectue
entre deux personnes. cet échange peut être de nature verbal au non verbal,
comme les gestes, les mimiques, les regards »15

La communication est également sous-entendue comme « un rendez-vous du


donner et du recevoir, c'est-à-dire donner aux autres les informations que vous
détenez et recevoir d'eux celles qu'ils ont »16

Dans ce sens, communiquer signifie « entre en contact verbal avec autrui,


cependant, une communication peut aussi être un échange des messages par
écrit entre deux ou plusieurs interlocuteurs »17

Société : d’après le site web http://www.droit-finances.commentçamarche.net


et aux termes de l’article 1832 du code civil, une société peut se définir comme
un acte juridique par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent par un
contrat d’affecter à une entreprise commune des biens (somme d’argent,
voitures, immeubles) ou leur industrie (compétences) en vue de partager le
bénéfice ou de profiter de l’économie qui pourra en résulter

-télécommunications : selon l’encyclopédie Wikipédia, le terme « les


télécommunications » sont définies comme la transmission à distance
d’informations avec des moyens à base d’électronique et d’informatique.

Chapitre II : Cadre Méthodologique Pratique

15 LUKUNKU, V., Introduction à la linguistique générale, cours inédit de G1, Kinshasa, IFASIC, 2009-2010, p.31.
DURANT, J., Les formes de la communication, paris, éd, Dumont communication, 1981, p.9
16 MBELOLO YA MPIKA., expression orale et écrite, cours inédit, IFASIC, 2009-2010.
17 LUKUNKU V., op.cit.

16
Il sera question dans ce chapitre de délimiter notre champ d’étude puis de
définir les outils qui seront utilisés afin de mener à bien notre recherche sur la
communication interne de Airtel Niger.

Les obstacles à la réalisation de ce document seront tout de même évoqués.

II.1 Cadre de l’étude

Afin de mener à bon port notre étude sur le recrutement, nous avons choisi
comme cadre d’étude Airtel Niger, une filiale du Groupe Bharti, Société
d’établissement et d’exploitation de réseaux et de services de
télécommunications sise à Talladjé, Niamey (Niger). Il y’aura plus de détail dans
le chapitre III qui va suivre, intitulé présentation générale Niamey (Niger).

II.2 Population cible

REZSOHAZY18 rejoignant en cela plusieurs auteurs, affirme à juste titre que :


« toute démarche scientifique procède fatalement par un découpage de la
réalité. Il n'est pas possible d'étudier tout à la fois ou à partir d'un fait étudié, de
parcourir tous les éléments jusqu'aux extrêmes limites et jusqu'au début des
temps » Alors, la recherche est faite dans un cadre spatio-temporel bien défini
afin de limiter la probabilité d'aboutir à des résultats épars et biaisés.

Ce travail d’étude portant sur la communication interne se limite dans un temps


et un espace bien déterminé c'est-à-dire la période donnée pour cette
investigation et Airtel Niger.

En effet, notre population cible concerne l’ensemble des agents de Airtel Niger
résident à Niamey.

II.3 Types d’étude

18
REZSOHAZY, R., Théorie et Critique des faits sociaux, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1971, pages 24.

17
La méthode d'échantillonnage utilisée dans le cadre de cette étude est celle
dite de convenance (une méthode non probabiliste) qui repose sur une
constitution arbitraire et intuitive de l'échantillon. Il a été alors impossible
d'utiliser une méthode probabiliste parce que aucune base de sondage c'est-à-
dire aucune liste de la population à partir de laquelle l'échantillon sera tiré n'est
disponible.

La taille de l'échantillon a été limitée à cinquante (50) individus à cause de la


non disponibilité d'une base de sondage et aussi compte tenu des contraintes
de temps, de défaut de moyens financiers et de la dispersion des clients.

Les réponses aux questions posées à cette population semblent raisonnables


pour confirmer ou infirmer les hypothèses initialement formulées.

II.4 Techniques et outils d’investigation

Ce travail, censé être plus tard considéré comme une ébauche des recherches
qui enrichiraient la science et surtout le domaine de la communication interne,
nécessite une démarche scientifique rigoureuse et claire. Afin de mener à bien
l'élucidation des hypothèses, à entrer profondément dans le vif du sujet et y
percevoir la nécessité d’une bonne communication interne.

Ainsi, en tant qu'instruments scientifiques servant à collecter les données dans


une recherche, les techniques choisies minutieusement citées plus bas
serviront à étayer de manière rationnelle les informations relatives à ce sujet
d'étude afin de le vêtir d'une véracité dans la preuve des hypothèses.

Trois techniques particulières seront utilisées notamment :

-des entretiens avec les principales instances impliquées dans la


communication interne ;

-le questionnaire ;

18
-et enfin, de l'analyse documentaire.

II.4.1. La recherche documentaire

La recherche documentaire a portée sur plusieurs aspects de la communication


en général et sur la communication interne en particulier. Elle a constitué la
première étape de notre étude et nous a permis de mieux appréhender le sujet
étudié. Le souci de mener convenablement la présente recherche nous a
conduit à visiter plusieurs sources de documentations (bibliothèque en ligne du
CESAG et de DIGISCHOOL et autres, des documents internes à Airtel Niger…)
où nous avons consultés des œuvres, des magazines, des rapports et des
mémoires. La recherche sur l’internet nous a aussi été d’un apport capital.
Certains sites nous ont permis d’avoir une masse d’informations
complémentaires en rapport avec notre sujet (y compris l’intranet de
l’entreprise).

II.4.2. Les entretiens

En plus de nos questionnaires (annexe), nous avons associé un guide


d’entretien pour le Directeur Marketing et Communication.

Nous avons privilégié le contact direct afin d’avoir des informations plus claires
sur l’analyse de la communication interne d’Airtel Niger.

II.4.3. Le questionnaire (annexe)

Le questionnaire était destiné à réunir les informations nécessaires à la


description du processus de communication et de circulation de l’information à
l’interne entre les collaborateurs de Airtel Niger.

Le questionnaire administré était destiné à l’ensemble des employés afin d’avoir


des informations avec toutes les parties vues que le problème de confidentialité
se pose à chaque niveau, alors les unes et les autres se complètent.

19
II.5 Méthodes d’analyse des données

Après la phase de recueil des informations, vient la phase de traitement. C’est


essentiellement les guides d’entretien qui ont fait l’objet de traitement véritable.
C’est l’opération qui consiste à traiter l’information recueillie. Celle-ci a été
journalière. Cependant, nous avons utilisé le logiciel SPSS dans sa version 23
pour traduire en tableau les informations recueillies.

II.6 Difficultés rencontrées

Cette étude comme tout travail de recherche comporte des difficultés et les
limites qui ne manquerons pas d’avoir une incidence sur les résultats. Ce sont
entre autres :

-la difficulté à soumettre notre questionnaire dû aux différents protocoles à


respecter ;

-l’utilisation pour la première fois du logiciel SPSS qui n’a pas été aisée dans la
saisie et le traitement des données.

Chapitre III : Présentation d’Airtel Niger et son environnement marketing

20
Dans ce chapitre, il a été question de l’historique, des objectifs et missions, de
réalisations et perspectives, de la structure organisationnelle, de
l’environnement marketing et enfin de produits et services offerts par Airtel.

III.1 Historique

L’histoire de Celtel est inséparable de celle de son fondateur, le Dr Mohammed


Ibrahim, surnommé "Dr Mo" par ses collaborateurs. Ingénieur d’origine
soudanaise, Mo Ibrahim est, au début des années quatre-vingt, directeur
technique chez CELLNET, au Royaume-Uni.

En 1998, Dr MO renoue avec le continent de son enfance et crée MSI cellular


investments, communément appelé Celtel société financière basée à
Amsterdam, qui se consacre au développement de réseaux GSM en Afrique.
Son réseau couvre 30% de la population africaine. A partir du 1er août 2008,
Celtel devient Zain. Le changement de marque, souligne-t-on, a commencé
avec l’achat de Celtel par Zain en 2005. On est passé de ‘‘Celtel à vous la
parole’’ à ‘‘Celtel La Vie en Mieux’’ pour aboutir à ‘‘Zain un monde merveilleux’’
en 2008.

Depuis juin 2010 Celtel Niger est devenue une filiale du groupe Bharti dont le
siège est à New-Delhi. Le groupe Bharti à travers sa marque Airtel est l'un des
principaux opérateurs de télécommunications sur les marchés émergents avec
des opérations dans 18 pays à travers l'Asie et l'Afrique avec plus de cent
quatre-vingt million 180 000 000 de clients dans ses opérations, L’acquisition
par Bharti des opérations africaines de Zain concerne 15 pays avec une base
clientèle de plus de 42 millions de personnes.

La population totale couverte s'élève à plus de quatre cent cinquante millions


450 000 000 de personnes avec un taux de pénétration avoisinant les 32
%. D’après les analystes d’Airtel Cette opération effectuée au niveau de la
maison-mère est une prise de contrôle indirect qui n’affecte en rien la répartition
du capital social de Celtel Niger SA et n’entraîne aucune modification dans la

21
répartition du capital social qui est d’un milliards cinq cent millions (1 500
000 000) de francs CFA du titulaire de la Licence « CELTEL NIGER SA » qui
reste détenue à 90 % par MSI Niger qui est devenue Celtel Niger Holding BV.

III.2 Objectifs

Ce sont :

-L’objectif global de Airtel est d’être d’ici 2020 la marque la plus appréciée du
quotidien des africains. La volonté d’Airtel Niger est d’offrir des produits et
services adaptés aux besoins, aux attentes et aux exigences de tout un chacun
en tenant compte du maintien de la réputation d’Airtel Niger et de tout le groupe
Bharti Airtel comme une société transparente le meilleur de sa catégorie qui
agit avec intégrité et ne fonde ses décisions que sur les considérations
commerciales objectives.

-Les valeurs de Airtel sont : donner aux gens des possibilités, être flexible,
concret, être ouvert et humbles et créer un impact positif. L’engagement envers
le client est la liberté de faire toujours plus et penser autrement pour offrir plus.
Airtel fait en sorte que chaque nigérien, quel que soit l’endroit où il se trouve,
vive concrètement la promesse d’Airtel de rendre la vie en mieux. C’est ainsi
qu’Airtel agit régulièrement en faveur des groupes sociaux les plus défavorisés
et plus particulièrement dans le domaine de l’éducation car Airtel sommes
persuadés que l’éducation est le moteur du développement d’une Nation. On
peut compter à son actif :

-Le programme Imani ;

-L’école de Kandari ;

-L’école de Bouza ;

-Etc.

22
III.3 Missions

Dans une vie pleine de défis, la mission d’Airtel est de proposer des solutions
pertinentes et innovantes qui aident les consommateurs à surmonter leurs
challenges quotidiens en leur donnant la liberté de faire à ce qu’ils veulent.
Nous nous impliquons également dans la vie sociale des nigériens. Ainsi, plus
de 230 emplois directs et près de 5 000 emplois indirects ont été créés à travers
différents chantiers et surtout, grâce à un vaste réseau de distribution unique
au Niger.

III.4 Organisation Structurelle

Airtel Niger S.A mène ses activités grâce à son organigramme et ses moyens
de fonctionnement. Elle est dirigée par un directeur général (D.G) qui est orienté
et contrôlé par un Président du Conseil d’Administration (P.C.A). Les directions
sont les suivantes :

-Direction des opérations ;

-Direction de marketing ;

-Direction des ventes ;

-Direction Airtel Business ;

-Direction des affaires financières ;

-Direction des ressources humaines ;

-Direction de service clientèle

-Direction des achats ;

-Direction Airtel Money ;

-Direction juridique ;

23
-Direction Tower Co ;

-Direction de l’informatique.

III.4.1 Le Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration est composé de sept (7) membres avec à sa tête


un président. Ce conseil est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en
toute circonstance au nom de la société. Il délibère sur :

-les programmes d’actions annuelles et pluriannuelles pour la mise en


conformité avec les missions et orientations de la société ainsi que les budgets ;

-les états financiers, les rapports d’activités et l’affectation des résultats ;

-les prises de participation financière, les cessions d’immeuble, les prêts et


emprunts, et les emplois.

III.4.2 La Direction Générale

La Direction Générale s'occupe de la gestion de la société. La mission qui lui -


est assignée est la mise en œuvre de la politique générale et de l'orientation
définit par le Conseil d'Administration auquel elle rend compte. Le Directeur
Général détient par délégation les pouvoirs les plus étendus pour agir au nom
et pour le compte de la société.

III.4.3 La Direction Administrative et Financière

La Direction Administrative et Financière s’occupe de la gestion quotidienne


des activités administratives, financières, ainsi que la sauvegarde du patrimoine
de la société. Elle définit les stratégies financières et administratives à court et
à long terme et apporte un appui financier aux autres directions.

III.4.4 La Direction des Opérations

24
La Direction des Opérations a pour fonctions de définir les réseaux et les plates
formes de technologie stratégique et évalue l’impact bénéfique de business sur
l’adaptation des technologies

III.4.5 La Direction des Ressources Humaines

Elle a pour fonction d’attirer, identifier, développer, et engager les employés


dans le but d’avoir les personnes qu’il faut à la place qu’il faut et autant qu’il faut
afin de fournir les résultats attendus par la société. Elle administre les
processus des ressources humaines (recrutement, gestion des salaires,
mobilité interne, engagement interne, ou désengagement, mobilité
internationale) et analyse les statistiques des employés, gère les budgets, les
salaires, et les données des employés. A cet effet, il gère les dossiers du
personnel et rédige les actes. Il établit les états de salaires, les états de
cotisations sociales, et prépare les ordres de paiements. Ce service se charge
également de veiller au respect et la législation du travail et assure les relations
entre les inspections et les tribunaux du travail, la caisse nationale de sécurité
sociale (CNSS), les services fiscaux, les délégués du personnel, et les
syndicats.

III.4.6 La Direction marketing

La Direction marketing a pour mission de gérer la marque et met en place la


stratégie de développement des produits et services afin d’atteindre les
objectifs spécifiques et globales de l’entreprise.

Elle s’engage aussi dans la recherche et planification systématique de prix des


produits et coût des services.

III.4.7 La Direction des Ventes

25
La Direction des Ventes a pour mission de définir les grandes lignes de ventes,
de distribution, de recrutement des nouveaux clients et la gestion des valeurs
dans les opérations locales.

III.4.8 La Direction d’Airtel Money

La direction Airtel Money a été créée tout récemment pour s’occuper de tout ce
qui concerne AIRTEL MONEY. La direction Airtel Money était auparavant reliée
avec la direction des ventes.

III.4.9 Direction Juridique

Il est en charge de la gestion de tous les aspects juridiques dans les contrats
avec les partenaires dans les services fournis à la clientèle.

Il intervient aussi pour gérer les différents juridiques qui peuvent subvenir entre
Airtel et un de ses partenaires (société civil, fournisseurs, clients, Etats du Niger
et autres opérateurs)

III.4.10 Direction Informatique

Le département IT (Informatique en Anglais) est en charge du support


technique pour les services fournis aux abonnés mais aussi pour les clients
interne.

-Pour les services d’Airtel

L’IT met en place toute les infrastructures informatiques nécessaires au


développement de nouveaux de nouveaux services mais aussi à leur
maintenance. Cela va au système pour gérer les codes courts à celui qui gère
les EVD (Shap Shap)

-Pour les clients internes

26
L’IT fournis aussi aux employés d’Airtel les équipements nécessaires et les
supports techniques pour effectuer leurs tâches quotidiennes et ainsi fournir les
meilleurs services aux clients.

Ce support va de l’acquisition de matériels informatiques haut de gamme) un


service de maintenance réseau et informatique pouvant couvrir le besoin de
plus de 300 agents par jour.

-Les partenaires

Pour atteindre ses objectifs, l’IT dispose de plusieurs partenaires de renom :


IBM, COMVIVA, MARISON, ISON.

III.4.11 La Direction Tower Co (EATON TOWER)

Il est en charge du déploiement, de l’utilisation des pylônes d’Airtel mais aussi


de la location de pylône pour et/ou avec les autres opérateurs.

Cette direction est en relation avec des partenaires externes pour l’installation
des pylônes et la sécurité des sites.

III.4.12 La Direction du Service Clientèle

Elle a été créée pour assurer la satisfaction clientèle à travers les points de
contact, elle est également responsable du call center, traite toutes les plaintes
du Trade au niveau du terrain mais aussi à travers le Back Office.

III.4.13 La Direction Airtel Business

Elle a été créée récemment pour assurer le contact et gérer les comptes de
toutes les sociétés, concernant surtout les flottes. Elle a aussi pour objectifs de
développer et de découvrir d’autres opportunités d’affaires pour la société.

III.4.14 La Direction des Achats

27
Comme son nom l’indique, la Direction des Achats s’occupe de tous les achats
de la société avec ses partenaires notamment les opérateurs économiques, la
douane, les transitaires, etc.

III.5 Les ressources

Une organisation ne peut atteindre les objectifs qu’elle s’est assignée, si elle ne
dispose pas des moyens de fonctionnement importants lui permettant de faire
face à ses besoins.

Ces ressources se présentent généralement sous trois (3) formes : les


ressources humaines ; les ressources financières ; les ressources matérielles.

III.5.1 Les ressources humaines

Airtel Niger S.A emploie actuellement deux cents trente (230) agents toutes
catégories confondues. Cet effectif est en progression à cause du
développement des activités de la société et la création des nouvelles agences.
Le tableau 2 ci- dessous présente l’effectif du personnel d’Airtel Niger S.A en
2012 :

Tableau 1 : Répartition des agents par type de contrat.

Catégories Nombres
Salariés permanents 209
Salariés occasionnels ou saisonniers 21
Total 230

Source : Direction des ressources humaines

III.5.2 Ressources financières

28
Airtel Niger S.A dispose d’un capital d’un milliard cinq cents million
(1 500 000 000) de franc CFA. Le tableau ci-dessous nous indique le chiffre
d’affaire d’Airtel Niger.

Tableau N°2 : Chiffre d’affaires d’Airtel Niger de 2001 à 2012

Année Montant Pourcentage Pourcentage


2001 409 294 701 6%
2002 3 080 391 299 8% 65%
2003 5 279 638 543 9% 71%
2004 10 501 845 904 12% 99%
2005 18 652 192 180 10% 78%
2006 29 304 684 583 9% 57%
2007 40 922 489 797 8% 40%
2008 52 706 699 614 8% 29%
2009 67 389 401 731 8% 28%
2010 71 065 401 936 6% 5%
2011 75 980 786 625 6% 7%
2012 90 830 761 285 6% 20%

Source : livre blanc 2013

Sur ce plan, on peut alors dire que la société est en mesure de remplir ses
engagements vis-à-vis de ses partenaires.

III.5.3 Ressources matérielles

Pour assurer le bon fonctionnement des activités, la société dispose de moyens


matériels suivant :

-le matériel de transport

29
Le matériel de transport est utilisé pour l’acheminement des marchandises et
de la force de vente dans les différents kiosques de la capitale, ainsi que
d’autres missions relevant de l’activité de la société.

-Le matériel informatique

Airtel NIGER S.A dispose de trois cents soixante (360) ordinateurs et d’un
nombre de matériel s’y rattachant tels que les imprimantes, les onduleurs, les
scanneurs…répartis dans les différents services et les différentes régions du
pays.

Source : Livre blanc : 2014

III.6 Environnement Marketing

Dans cette partie nous allons présenter les différents types d’environnement de
la société Airtel Niger :il s’agit du micro et du macro environnement ;

III.6.1 Le microenvironnement

Le micro environnement se compose de :

6.1.1 La concurrence

La téléphonie fixe au Niger est essentiellement gérée par la société Nigérienne


de Télécommunication SONITEL sur toute l’étendue du territoire national.

L’ouverture de la concurrence dans le secteur de la télécommunication en


2001, au Niger, a permis d’attribuer trois licences à des opérateurs de
téléphonie mobile à savoir Airtel, SahelCom (devenu Niger Télécoms après la
fusion avec la SONITEL) et Moov. Jusqu’à 2006 la téléphonie mobile reste
embryonnaire. Les trois opérateurs totalisent 500.000 abonnés soit un taux de
pénétration de 3,45% en fin décembre 2006 selon l’ARM. L’évolution du secteur
de téléphonie mobile au Niger a permis l’octroi d’une quatrième licence à
Orange en 2008.

30
-Moov – Niger

MOOV Niger est une filiale du groupe ETISALAT déjà présente au Gabon,
Burkina Faso, Togo, Bénin, Cote D’ivoire, République Centrafricaine. MOOV a
débuté ses activités au Niger en janvier 2004.

-Niger Télécoms

Niger Telecom est une société publique de télécommunications nigérienne


créée le 28 septembre 2016 par la fusion des deux société étatiques
nigériennes de télécommunications SONITEL (voix et internet par la téléphonie
fixe) et Sahelcom (voix et internet par la téléphonie mobile). Face aux résultats
toujours déficitaires des 2 entreprises, l'Etat nigérien a annoncé en 2015 leur
fusion, qui s'est concrétisée le 28 septembre 2016. Sahelcom et Sonitel sont
deux entreprises nigériennes de télécommunications qui ont été nationalisées
en 2012 suite à leurs difficultés financières.

Ces difficultés perdurant, l'Etat nigérien a pris la décision de les fusionner en


une seule entité appelée Niger Telecom. La nouvelle entreprise est dotée d'un
capital de 23,5 milliards de francs CFA (soit 35 millions d'euros)1.

Le docteur Abdou Harouna a été nommé directeur général de Niger Telecom


le 3 décembre 20162.

(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Niger_Telecom)

-Orange NIGER

Dernier entrant sur le marché mobile, Orange Niger est le second opérateur du
pays avec une part de marché mobile de 29,5 % (source : estimation Orange).

La date de lancement officiel du réseau Orange Niger était le 30 Juin 2008.


Cette position est demeurée inchangée en dépit de la naissance de l’opérateur
public Niger Télécoms résultant du rapprochement de Sonitel et Sahelcom à la

31
fin de l’année 2016. À fin 2016, Orange Niger comptait 1,6 million de clients
mobile actifs avec un taux de couverture de 82 % de la population. Premier
opérateur à avoir lancé la 3G dès 2011, Orange Niger est par ailleurs le leader
de l’Internet mobile haut débit.

L’activité commerciale d’Orange Niger s’appuie sur un réseau de distribution


directe composé de 10 boutiques, auquel s’ajoute une distribution indirecte
composée de 28 distributeurs et de plus de 22 mille points de vente répartis
dans tout le pays.

III.6.1.2. Les fournisseurs

Airtel Niger SA soustraite avec un certain nombre d’entreprises qui sont :

-Convivia technologie pour la conception de pilonne ;

-Soni Erickson : pour la conception des logiciels et comptes pour le personnel ;

-IBM : pour le suivi et création des comptes ;

-AT Business et Proximity : assure le recrutement des agents de Shop Airtel


corporate et freelance Airtel money ;

-Ison BPO : assure le recrutement des agents du centre d’appel et le Back


Office.

III.6.1.3. Les distributeurs

La chaine de distribution à Airtel Niger se présente comme suit :

-distributeurs agrées directement rattachés à la Direction des Ventes, ils sont


ravitaillés par l’équipe de vente de Airtel. Tous les vendeurs sont susceptibles
d’être des Distributeurs Agrées, conditionné par l’apport d’un chiffre d’affaire
déterminé par Airtel selon la zone dont le vendeur exerce et pendant une

32
période de six mois. Le Distributeur Agrée bénéficie d’une commission de sept
(7) pourcent sur son chiffre d’affaire ;

-les agents motorisés rattachés aux Distributeurs Agrées assurent le


ravitaillement des points de ventes (PDV). Ils ont une commission de six (6)
pourcent en général offert par les distributeurs agrées ;

-les points de ventes (PDV) assurent la distribution aux clients finaux. Ils ont
une commission de cinq (5) pourcent offert par l’agent motorisé.

III.6.1.4. Les clients

Airtel dans le but de mieux servir ses clients et de les fidéliser a subdivisé son
portefeuille client en cinq segment qui sont :

-le segment des Mass : cette catégorie, regroupe les nouveaux clients ayant
moins de trois mois sur le réseau et les abonnés anciens abonnés qui
consomme moins de mille cinq cent (1500) le mois ;

-le segment des YOUTH ou TRIBE (jeune) : ce segment regroupe les scolaires.
Conscient de la fragilité de leurs revenus Airtel leurs propose des offres à tarif
bas ;

-le segment des Small and Medium Business (SMB) ou petite entreprise : est
un segment dédié aux abonnés appartenant à une entreprise d’un (1) à dix (10)
personnes ;

-le segment des Corporates ou Entreprises, dédié aux entreprises de plus de


dix personnes. Généralement utilise la flotte ;

-le segment des High Value Consumer : c’est le segment le plus important
d’Airtel, ils représentent dix pourcent des Abonnés mais font quatre-vingt
pourcent du chiffre d’affaire d’Airtel.

III.6.1.5. Les médias

33
La communication est capitale dans une entreprise. Airtel a choisi de sous-
traiter avec une agence de communication, un groupe appelé Ocean Ogilvy
deuxièmement au rang mondial.

Il utilise un certain nombre de media de masse tel que les télévisions (l’office
des radiotélévisions du Niger, canal 3 …), les radios, (Dounia, canal 3…) la
presse écrite (Sahel Dimanche, canard déchainé...) les affiches, et aussi le hors
media sponsoring mécénat etc…

III.6.2 Le macro-environnement

Bien qu’indirecte, le macro-environnement produit des effets réels sur


l’entreprise.

III.6.2.1 Environnement démographique19

Le Niger connaît une croissance démographique rapide qui pose d’importants


défis dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, de la santé, de
l’éducation, de l’emploi, de l’habitat, etc.

En 2017, la population du Niger est estimée à 21 795 540 d'habitants contre 3


millions en 1960 et d’une densité passée de 13,5 hab./km2 à 95 habitants/km²
aujourd’hui. Au début des années 1960, la population nigérienne augmentait de
100 000 personnes par an. Elle a augmenté aujourd'hui de sept cents trois mille
cinquante (703 065) personnes en cette année 2017. Cette croissance
démographique qui est aujourd’hui de plus en plus élevée, va se poursuivre du
fait de l'extrême jeunesse de la population. Le pays possède le taux de
fécondité le plus élevé au monde avec 6,76 enfants par femme en moyenne
avec un taux de croissance qui est passé de 3,3% à près de 4,2%. En 2015,
une personne sur deux a moins de 15 ans. Présentement, La population
actuelle masculine est 50,3% et féminine de 49,7%. Le nombre de naissance

19
http://countrymetersinfo/fr/Niger/. Consulté le 27/11/2017 à 01h06

34
cette année est de 878 036 naissances, de 169 328 décès, de près de 5644
migrations nettes.

Ce qui engendre le rehaussement du taux de consommation alimentaire d’une


ville à une autre. En effet, cet accroissement augmente les besoins avec
l’apparition nouveaux segments et l’élargissement des marchés de produits
alimentaires, ce qui va de pair avec les objectifs de l’entreprise à travers la
recherche de part de marché.

III.6.2.2 Environnement économique

Le Niger est un pays d'Afrique subsaharienne dont l’économie repose avant


tout sur l'agriculture, qui représente 50 % du PIB. L’environnement économie
est caractérisé par le pouvoir d’achat faible des populations sur l’ensemble du
pays. L’industrie y est peu représentée, l’extraction et le traitement des minerais
d’uranium constituant sa principale source de revenu. Le pays connait un taux
de croissance moyen significatif sur les 10 dernières années, mais il reste l'un
des plus pauvres du monde avec un PIB de 2 $ par jour par habitant. Source :
INS (2015)

La croissance économique dépend surtout de l’évolution de l’activité agricole,


qui reste très différenciée en raison de la variabilité de la pluviométrie. Le PIB
du Niger estimé à 1,402 milliards de francs CFA en 2002, en augmentation de
9,7% par rapport au niveau de 1 278 milliards de francs CFA en 2001 est passé
à 1850 milliards de francs CFA en 2006. Tous ces facteurs ont un impact
énorme sur l’activité commerciale des entreprises, par conséquent les
dirigeants doivent en tenir compte dans l’élaboration de leur politique
marketing.

III.6.2.3 L’environnement socio-culturel

Une évolution de style de vie de Nigérien constaté ces dernières années peut
affecter le rendement de beaucoup d’entreprise qui n’innove pas. Les

35
entreprises doivent procéder chaque année à une étude de comportement pour
déceler les services adaptés aux goûts de leurs clients.

III.6.2.4 L’environnement réglementaire

Au Niger, c’est en 1999 que les dispositions légales suivantes ont été prises
dont l’ordonnance n° 99 – 45 portant réglementation des télécommunications
et l’ordonnance n° 99 – 44 portant création, organisation et fonctionnement de
l’autorité de régulation multisectorielle pour l’introduction du GSM et l’ouverture
à la concurrence dans le domaine des télécommunications.

Source : ARTP 2014.

III.6.2.5 L’environnement technologique

Toutes les sociétés de téléphonie mobile au Niger utilisent le GSM (global


system for mobile communication). La norme GSM autorise un débit maximal
de 9,6 kbps, ce qui permet de transmettre la voix ainsi que des données
numériques de faible volume, par exemple des messages textes (SMS, pour
Short Message Service) ou des messages multimédias (MMS, pour MultiMedia
Message Service). Depuis 2009 Airtel utilise une nouvelle norme de téléphonie
mobile, le GPRS/EDGE. Il s’agit d’une technologie développée pour répondre
aux exigences de qualité, de facturation et de transmission de l’information. De
plus, Airtel a signé en Octobre en 2001, un protocole d’accord avec ARTP sur
l’exploitation de la technologie 3G (troisième génération) et celle de la 4G en
2018.

La 4G désigne une norme technologique de téléphonie mobile bien plus rapide


que l’EDGE. Elle offre une connexion internet nomade et très rapide par rapport
à son prédécesseur la 3G.

36
Chapitre IV : Analyse et interprétation des résultats

Dans ce chapitre nous allons présenter les résultats issus de l’entretien avec
le responsable de l’agence, les résultats de notre enquête, la vérification de
nos hypothèses, nos remarques et suggestions

IV.1 Présentation des résultats

37
Ci-dessous sont consignés sous formes de questions-réponses et tableaux, les
résultats issus de l’entretien avec le responsable marketing de Airtel Niger et
des réponses obtenus auprès des agents d’Airtel Niger.

IV.1.1 Présentation de l’étude qualitative (Guide d’entretien)

Les réponses issues de l’entretien avec le responsable marketing de Airtel


Niger se présentent de la manière suivante :

Question 1 : quels sont les outils utilisés pour communiquer au sein d’Airtel
Niger en direction des salariés ?

Réponse : Les outils utilisés pour communiquer au sein d’Airtel Niger en


direction des salariés

Question 2 : quels sont les messages véhiculés en direction des salariés


d’Airtel Niger ?

Réponse : les messages véhiculés en direction des salariés d’Airtel Niger


concernent les produits et services (nouveautés, tarifs, avantages, etc…) et des
modifications au sein de la société.

Question 3 : qui s’occupe de la communication interne d’Airtel Niger ?

Réponse : La personne chargée de la communication interne d’Airtel Niger est


le Directeur Marketing et Communication.

Question 4 : comment jugez-vous l’efficacité du fonctionnement des outils de


la communication interne d’Airtel Niger ?

Réponse : Je trouve que le fonctionnement de des outils de la communication


interne d’Airtel Niger est plutôt optimal.

Question 5 : quels sont les objectifs visés par Airtel Niger à travers cette
communication interne ?

38
Réponse : les objectifs visés par Airtel Niger à travers cette communication
interne sont de :

-véhiculer l’information en temps réel entre les salariés et la hiérarchie vice


versa ;

-véhiculer les valeurs de la société.

Question 6 : quels sont les outils de la communication interne que les salariés
d’Airtel Niger consultent régulièrement ?

Réponse : Les outils de la communication interne que les salariés utilisent


régulièrement sont :

-l’intranet, le téléphone fixe et mobile

IV.1.2 Présentation de l’étude quantitative (enquête)

C’est le lieu pour nous de présenter les résultats, les analyses et les
interprétations des données dans le but de formuler des remarques et
suggestions.

Tableau N°1 : Quels sont les moyens de communication interne que vous
utilisez à Airtel Niger ?

Effectifs Fréquences (%)


Tableau d’affichage 50 100,0
Les conférences de presse 1 4,5
Le circulaire 1 4,5
Les Notes de service 50 100,0
Réunions d'informations 50 100,0
Visites d'entreprise 1 4,5
Internet 1 4,5
Téléphone fixe 50 100,0

39
Téléphone mobile 50 100,0
Séminaires 50 100,0
Intranet 50 100,0
Boite à idées 50 100,0
Notes d'information 50 100,0
Tract 1 4,5
Lettres du personnel 1 4,5
Journal d'entreprise 1 4,5
Revue de presse 1 4,5
Flash d'information 1 4,5
Lettres d'information 50 100,0
Compte rendu des réunions 1 4,5
Fax 1 4,5
SMS 1 4,5

Source : notre enquête, juillet 2018


Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées affirment que les moyens utilisés sont le tableau d’affichage, les
notes de services, les réunions d’informations, le téléphone fixe et mobile, les
séminaires d’information, l’intranet, la boite à idées, les notes d’information et
les lettres d’information.

Tableau N°2 : Quels sont les moyens par lesquels vous souhaiterez être
informé par Airtel Niger ?

Effectifs Fréquences (%)


Tableau d’affichage 50 100,0
Les conférences de presse 1 2,0
Le circulaire 1 2,0
Les Notes de service 50 100,0
Réunions d'informations 50 100,0
Visites d'entreprise 1 2,0
Internet 1 2,0
Téléphone fixe 50 100,0

40
Téléphone mobile 50 100,0
Séminaires 1 2,0
Intranet 50 100,0
Boite à idées 10 20,0
Notes d'information 50 100,0
Tract 1 2,0
Lettres du personnel 1 2,0
Journal d'entreprise 1 2,0
Revue de presse 1 2,0
Flash d'information 1 2,0
Lettres d'information 10 20,0
Compte rendu des réunions 1 2,0
Fax 1 2,0
SMS 1 2,0

Source : notre enquête, juillet 2018


Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées souhaiteraient être informés par le tableau d’affichage, les notes de
services, les réunions d’informations, le téléphone fixe et mobile, les séminaires
d’information, l’intranet, la boite à idées, les notes d’information et les lettres
d’information.

Tableau N°3 : Êtes-vous bien informé au sein de votre direction ?

Effectifs Fréquences (%)


Oui 50 100,0
Non 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018
Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées affirment qu’ils sont bien informés au sein de leur direction.

41
Tableau N°4 : En cas de conflits entre l’administration et le personnel, la
solution est-elle recherchée par négociation entre les deux parties ?
Effectifs Fréquences (%)
Oui 50 100,0
Non 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018
Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées affirment qu’en cas de conflits entre l’administration et le personnel,
la solution est-elle recherchée par négociation entre les deux parties

Tableau N°5 : Pensez-vous que la circulation de l’information est :

Effectifs Fréquences (%)


Très bonne 44 88,0
Moyenne 1 2,0
Ne se prononce pas 0 0,0
Bonne 5 10,0
Pas bonne 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 92% des personnes interrogées pensent que


la circulation de l’information est très bonne, 2M pensent qu’elle est moyenne
et 10% pensent qu’elle est bonne.

sTableau N°6 : L’information vous parvient-elle à temps ?

Effectifs Fréquences (%)


A temps 46 92,0
En retard 0 0,0
Ne se prononce pas 2 4,0
Pas du tout à temps 2 4,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

42
Commentaire : dans ce tableau, 92% des personnes interrogées affirment que
l’information leur parvient à temps, 4% ne se prononcent pas et 4% affirment
que l’information ne leur parvient pas du tout à temps.

Tableau N°7 : Selon vous l’information est -elle adaptée à vos besoins ?

Effectifs Fréquences (%)


Oui 46 92,0
Pas du tout 0 0,0
Plus ou moins 4 8,0
Ne se prononce pas 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 92% des personnes interrogées affirment que


l’information est adaptée à leurs besoins. Toutefois 8% que l’information qu’ils
reçoivent est plus ou moins adapté à leurs besoins,

Tableau N°8 : Dans quel domaine souhaitez-vous être informé


régulièrement ?

Effectifs Fréquences (%)


La vie de l’entreprise 1 2,0
Les activités de l’entreprise 1 2,0
Les activités des autres
1 2,0
directions
Les produits et services de
20 40,0
l’entreprise
Les activités sociales 12 24,0
Ne se prononce pas 15 30,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 2% des personnes interrogées souhaitent


être régulièrement informés sur la vie de l’entreprise, 2% souhaitent être
régulièrement informés sur les activités de l’entreprise, 2% souhaitent être
régulièrement informés sur les activités des autres directions, 40% souhaitent
être régulièrement informés sur les produits et services de l’entreprise, 24%
souhaitent être régulièrement informés sur les activités sociales tandis que 30%
ne se prononcent pas.

43
Tableau N°9 : Les collaborateurs de ma direction se rencontrent pour
partager les informations concernant la direction :
Effectifs Fréquences (%)
Au moins une fois par semaine 50 100,0
Au moins d’une fois par an 0 0,0
Au moins d’une fois par
0 0,0
semestre
Au moins d’une fois par
0 0,0
trimestre
Ne se prononce pas 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018
Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées affirment que les collaborateurs de sa direction se rencontrent au
moins une fois par semaine pour partager les informations concernant la
direction.

Tableau N°10 : Eprouvez-vous des problèmes d’accès à l’information


(remontée, circulation, feed back) ?

Effectifs Fréquences (%)


Oui 0 0,0
Non 48 96,0
De temps en temps 2 4,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 98% des personnes interrogées affirment


qu’elles n’éprouvent pas de problèmes d’accès à l’information. Toutefois, 4%
affirment en éprouver de temps en temps.

Tableau N°11A : En ce qui concerne votre travail, estimez-vous : Disposer


des informations nécessaires pour accomplir votre travail ?

Effectifs Fréquences (%)


Oui 45 90,0
Non 0 0,0
De temps en temps 5 10,0
Total 50 100,0

44
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 90% des personnes interrogées affirment


disposer des informations nécessaires pour accomplir votre travail. Toutefois
10% objectent qu’elles reçoivent que de temps en temps, les informations
nécessaires pour accomplir votre travail

Tableau N°11B : En ce qui concerne votre travail, estimez-vous : être


suffisamment informé (e) sur vos objectifs de travail ?

Effectifs Fréquences (%)


Oui 45 90,0
Non 0 0,0
De temps en temps 5 10,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 90% des personnes interrogées affirment être


suffisamment informées sur leurs objectifs de travail. Toutefois 10% objectent
qu’elles sont informées de temps en temps sur leurs objectifs de travail.

Tableau N°12 : Quel est le degré d’importance qu’Airtel Niger accorde à


chacun de ces objectifs ci-après ?
Rubliques Elevé Moyen Faible
Eff. Fréq. Eff. Fréq. Eff. Fréq.
1. Répondre aux besoins d’informations 50 100,0 0 0,0 0 0,0
des agents
2. Impliquer les agents 50 100,0 0 0,0 0 0,0
3. Expliquer l’entreprise et ses finalités 50 100,0 0 0,0 0 0,0
4. Améliorer / respecter les conditions de 50 100,0 0 0,0 0 0,0
travail, d’hygiène et de sécurité au travail
5. Décloisonner 0 0 50 100,0

45
6. Aider la hiérarchie à faire circuler 50 100,0 0 0,0 0 0,0
l’information
7. Créer un climat de confiance et 50 100,0 0 0,0 0 0,0
d’épanouissement au sein de l’équipe
8. Favoriser la cohésion et renforcer 50 100,0 0 0,0 0 0,0
l’esprit d’équipe
9. Proposer les agents à des 0 0,0 50 100,0 0 0,0
changements organisationnels
10. Créer une identité d’entreprise, une 50 100,0 0 0,0 0 0,0
culture commune
Source : notre enquête, juillet 2018
Commentaire : dans ce tableau, la totalité soit 100% des personnes
interrogées affirment qu’Airtel Niger accorde une importance élevée en ce qui
concerne le fait de répondre aux besoins d’informations des agents, d’impliquer
les agents, de leur expliquer l’entreprise et ses finalités, d’améliorer, respecter
les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité au travail de ces derniers,
d’aider la hiérarchie à faire circuler l’information, de créer un climat de confiance
et d’épanouissement au sein de l’équipe, de favoriser la cohésion et renforcer
l’esprit d’équipe et de créer une identité d’entreprise, une culture commune.
Toutefois 100% des personnes affirment qu’Airtel Niger accorde une
importance moyenne en ce qui concerne le décloisonnement et le fait de
Proposer les agents à des changements organisationnels.

Tableau N°13 : Sexe des enquêtés

Effectifs Fréquences (%)


Masculin 35 70,0
Féminin 15 30,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 70% des personnes interrogées sont de


sexe masculin et 30% de sexe féminin.

46
Tableau N°14 : Ancienneté dans le poste des enquêtés

Effectifs Fréquences (%)


Moins de 1 an 10 20,0
1 à 5 ans 35 70,0
Plus de 5 ans 5 10,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 80% des personnes interrogées ont une


ancienneté de moins d’un an, 70M ont une ancienneté comprise entre 1 à 5 ans
et 10% ont une ancienneté de plus de 5 ans.

Tableau N°15 : Statuts hiérarchiques des enquêtés

Effectifs Fréquences (%)


Cadre supérieur 1 2,0
Cadre moyen 3 6,0
Auxiliaire 2 4,0
Agent d'exécution 44 88,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

Commentaire : dans ce tableau, 2% des personnes interrogées sont des


cadres supérieurs, 6% des cadres moyens, 4% des auxiliaires et 88% des
agents d’exécution.

Tableau N°16 : Situation matrimoniale des enquêtés

Effectifs Fréquences (%)


Célibataire 40 80,0
Marié (e) 8 16,0
Divorcé (e) 2 4,0
Veuf (ve) 0 0,0
Total 50 100,0
Source : notre enquête, juillet 2018

47
Commentaire : dans ce tableau, 80% des personnes interrogées sont
célibataires, 16% sont mariées et 4% sont divorcées.

IV.3 Vérification des hypothèses

Nous essayerons de vérifier et valider les hypothèses que nous avons émises
précédemment.

I.4.2. Hypothèses spécifiques

Les hypothèses spécifiques sont les suivantes :

-hypothèse spécifique 1 : les réunions sont des moyens favorisant


l’implication des agents au service de Airtel Niger S.A ;

Selon le tableau N°1, 80% des personnes interrogées affirment qu’Airtel Niger
utilise les réunions comme moyens de communication interne.

Selon le tableau N°2, 85% des personnes interrogées affirment qu’ils


souhaiteraient être informés par Airtel Niger par le biais des réunions.

Selon le tableau N°9, 100% des personnes interrogées affirment se réunir au


moins une fois par semaine pour partager les informations concernant leur
direction.

D’après les résultats, nous voyons que les réunions sont des excellents
moyens d’impliquer les agents dans les décisions de l’entreprise. Elles
permettent à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice dans le souci de pérenniser
le fonctionnement interne de la société.

De ce fait, nous pouvons déduire que l’hypothèse spécifique 1 est vérifiée et


validée.

48
-hypothèse spécifique 2 : l’importance qu’accorde Airtel Niger par rapport à
certains objectifs fondamentaux entrant dans la cadre de ses activités, a une
influence sur la perception qu’ont les agents par rapport à airtel Niger.

Selon le tableau N°13, la totalité soit 100% des personnes interrogées affirment
qu’Airtel Niger accorde une importance élevée en ce qui concerne le fait de
répondre aux besoins d’informations des agents, d’impliquer les agents, de leur
expliquer l’entreprise et ses finalités, d’améliorer, respecter les conditions de
travail, d’hygiène et de sécurité au travail de ces derniers, d’aider la hiérarchie
à faire circuler l’information, de créer un climat de confiance et
d’épanouissement au sein de l’équipe, de favoriser la cohésion et renforcer
l’esprit d’équipe et de créer une identité d’entreprise, une culture commune.

D’après ces résultats nous pouvons affirmer qu’Airtel accorde une importance
élevée à ces objectifs, qui ont une influence significative sur son fonctionnement
et sur le rendement de ses agents.

De là, nous pouvons déduire que l’hypothèse spécifique 2 est vérifiée et


validée.

Les deux hypothèses H1 et H2 étant vérifiées, nous amène à affirmer que notre
l’hypothèse générale selon laquelle « les moyens de communication interne
par Airtel Niger S.A permettent de véhiculer les valeurs de l’organisation
» est vérifiée et validée.

IV.4 Remarques et suggestions

IV.4.1 Remarques

49
Les remarques portent sur les forces et les faiblesses constatés lors de notre
étude.

IV.4.1.1 Forces

Comme forces, nous pouvons noter :

-une forte utilisation des outils modernes de la communication interne ;

-une utilisation régulière des outils de la communication interne mis à la


disposition des employés due à un flux important d’informations véhiculées à
l’endroit des agents ;

-une bonne circulation de l’information ;

-la variété de l’information diffusée en direction du personnel notamment les


informations sur les produits, les nouvelles fonctionnalités, etc ;

-le fonctionnement des outils de la communication interne juge optimal par la


responsable marketing ;

-la rapidité dans le partage des informations ;

-le bonne circulation des informations entre agents ;

-un bon fonctionnement des moyens de communication interne employés par


Airtel Niger ;

-une bonne appréciation par le personnel des outils de communications


internes employés ;

-utilisation fréquente du téléphone pour communiquer entre agents et


employeurs ou entre agents eux-mêmes ;

-la présentation des rapports (journaliers, hebdomadaire, mensuel, trimestriel)


à temps prévu.

50
IV.4.1.2 Faiblesses

Comme faiblesses, nous pouvons noter :

-quelques problèmes de connexion occasionnelles au niveau du serveur du


réseau intranet ;

-une insuffisance de la formation des agents sur la transmission de l’information


à l’interne ;

IV.4.2 Suggestions

Suite aux faiblesses constatées, nous suggérons à Airtel Niger de :

-recycler les agents de l’agence pour que l’usage des Techniques de


l’Information et de la Communication soit bien maitrisé ;

-mettre à jour ces technologies car elles évoluent du jour au jour ;

-pallier au problème de connexion en faisant des contrôles réguliers ;

Conclusion générale

Notre étude a porté sur « l’analyse de la communication interne de Airtel Niger.


L’objectif de cette étude est de contribuer à améliorer la communication interne
de Airtel Niger en déterminant son état de santé. A partir de cet objectif
quelques objectifs ont découlés qui sont de :

51
-analyser la communication interne (types, moyens et outils) de Airtel Niger S.A
en faisant ressortir les faiblesses et les forces ;

-faire des recommandations en fonction des faiblesses constatées.

Pour disposer des données nécessaires à la réalisation de cette étude, nous


avions couplé l’étude documentaire et l’enquête sur le terrain (guide d’entretien,
questionnaire).

Au niveau pratique, un questionnaire et un guide d’entretien ont été élaborés


pour le recueil d’informations nécessaires à l’élaboration de notre mémoire. Au
sortir de notre étude, il en ressort que la communication interne a connu une
évolution ascendante.

Il ressort de cette étude qu’au niveau de Airtel Niger, l’usage des moyens de
communication favorise le lien entre l’agent et la structure.

L’étude que nous avons effectuée nous a permis de constater que la


communication interne est au rang de la locomotive au sein des entreprises. La
mise en route de ce travail obéit à un seul objectif prégnant : fournir les outils
de compréhensions, d’analyse de communication interne comme outil de
gestion des Ressources Humaines.

Dans une situation autre, nous estimons pour notre part que la communication
interne devrait donner à tous l’impression d’acteurs contribuant ainsi à
l’édification et à la bonne marche de l’entreprise (sa vitalité, son efficacité et son
adaptabilité).

Nous pouvons donc nous permettre de dire que la participation et l’amélioration


de la performance de l’organisation passent par un ancrage de la
communication interne au cœur du management de l’entreprise, un modèle de
management participatif, une structure et des outils basiques de
communication interne.

52
Cette étude nous a aussi permis également de faire ressortir les forces et les
faiblesses de la communication interne au sein de Airtel Niger.

Cependant, il serait utile que Airtel Niger prenne en compte nos suggestions
dont l'application améliorerait ses performances en matière de communication
interne.

Bibliographie

I. Ouvrages

1. 14Peter Drucker (1999), L'avenir du management, paris, Editions Village


Mondial, p.79

53
2. BOYER, N., Equilibry, Le Vade-Mecum Du Drh, éd. Management, 1999
3. Dictionnaire encarta junior 2009, consulté le 22 juillet 2012 à 13h30
4. Don Hellregel, Slocum John et Richard Woodman,(1992),Management des
organisations, De Boeck Université, Bruxelles, P. 10
5. DURAN T,J., Les Formes De La Communication, paris,éd, Dumont
communication, , 1981
6. Jean Yves Capul (Dir), (1998), Management et organisations des
entreprises, cahiers français n° 287, Édition la Documentation Française, P.27
7. Marie- Hélène Westphalen(1998) Communicator: Le guide de la
communication d'entreprise, Éditions Dunod, 3è édition, Paris, P.59
8. MOREL, P, H, Pratique de relation de presse (2eme édition), Paris,
Dunod, 2001
9. MUCCHEILLI A., Les Sciences De L'information Et De La
Communication, Paris, 3eEd, Hachette, 2001
10. NICOLE ALMEDIA et THIERRY LIBAERT., La Communication
Interne D'entreprise, Paris, 3eme éd Dunod, 2002
11. Opcit, P.120
12. Opcit, P.75
13. Opcit, P.90
14. PIERRE H. CHAPERT., Communication et Relation Publique, les
éd. Commerce Montréal, 1979
15. Regouby.C.la communication globale, comment construire l'image
de l'entreprise, paris, Hachette, 1992.
16. RICHARD DOIN DANIEL LAMARRE., Les Relations Publiques
Une Nouvelle Force De La L'entreprise Moderne, les éditions de
l'homme, SD, ST
17. WILLET, G., la Communication Modéliste Une Introduction Aux
Concepts, Aux Modèles Et Aux Théories Ottawa, éd. Renouveau
pédagogique, 1992

II. Rapport et mémoires consultés


-Rapport de stage de Mlle ISSIAKA HAMIDOU MAIGA Falila « Stage effectué

54
à la Société de Gestion et d'intermédiation », , BTS d’Etat, IIM, 2015 ;

-Rapport de stage de Mme AMADOU YAYE MANOU Fati « Stage effectué à


Proxyméo-CRM », BTS d’Etat, IPHEC, 2014 ;

-Rapport de stage de Mme ABDOURAHAMANE NOMA Rachida « Stage


effectué à Orange Niger », BTS d’Etat, IIM, 2015 ;

-Rapport de stage de Mme ADAMOU SOUNNA Inayatou « communication


interne au sein d’une agence de presse : cas de L’EVENEMENT », Licence
Professionnelle en Communication-Marketing, IIM, 2016.

III. Sites web


http.y/www.aooale.fr
http://www.wikipedia.ora
http://www.diaischool.ora
http://www.memoireonline.com
http://www.iunior.senat.fr:/article concours.org

55