Vous êtes sur la page 1sur 2

TS - Cours C2 www.pichegru.

net 25 septembre 2018

C2 : Cinétique et catalyse
Sommaire Rappels
Durée de réaction
Oxydo-réduction
Réactions rapides, réactions lentes
Temps de demi-réaction Une réaction d’oxydo-réduction est un échange d’électrons entre un
Évolution d’une quantité de matière au cours du temps oxydant (entité qui capte un ou plusieurs électrons) et un réducteur (entité
Rappels qui cède un ou plusieurs électrons).
Facteurs cinétiques Un oxydant est associé à un réducteur dans un couple rédox (présenté dans
Température l’ordre oxydant / réducteur). Exemples : O2/H2O, MnO4–/Mn2+ ou encore
Concentration des réactifs Fe2+/Fe.
Solvant Une demi-équation électronique permet de passer d’une forme à l’autre, par
Catalyse échange d’électrons. On peut ajouter de l’eau et des ions H+ d’un côté ou de
Catalyseur l’autre pour pouvoir l’équilibrer. En milieu basique, on peut ajouter des ions
Catalyse homogène hydroxyde HO– d’un côté ou de l’autre, à la place des ions H+.
Catalyse hétérogène Sa forme générale est :
Catalyse enzymatique
Ox + ne– (+H2O et/ou H+ ou HO–) = Réd (+H2O et/ou H+ ou HO–)
O2/H2O : O2 + 2H+ + 2e– = 2H2O
MnO4–/Mn2+ : MnO4– + 5e– + 8H+ = Mn2+ + 4 H2O
Fe2+/Fe : Fe2+ + 2e– = Fe
Durée de réaction
L’équation-bilan d’une réaction d’oxydo-réduction, entre l’oxydant d’un
couple 1 et le réducteur d’un couple 2, ne doit pas faire apparaître
Déterminer un temps de demi-réaction.
d’électrons. Il faut donc multiplier les demi-équations rédox des deux entités
par un nombre tel que le nombre d’électrons donnés par le réducteur soit
Réactions rapides, réactions lentes égal au nombre d’électron acceptés par l’oxydant.

Un système chimique, s’il n’est pas stable, évolue de son état initial vers son  Oxydation du fer par l’ion permanganate :
état d’équilibre, comme nous l’avons vu au chapitre C1. MnO4– + 5e– + 8H+ → Mn2+ + 4H2O (×2)
Fe2+ + 2e–  Fe (×5)
Cette évolution prend un certain temps, appelé durée de réaction. La demi-équation associée à l’ion MnO4– se fait de la gauche vers la droite,
Une réaction est dite rapide si, à l’œil nu, elle paraît terminé dès que les car cet ion est un réactif. La demi-équation associée au fer se fait de la droite
réactifs entre en contact (réaction acido-basique, par exemple). Sinon, elle vers la gauche car le fer est un réactif. En multipliant par les nombres
est dite lente (combustion d’une feuille de papier, oxydation du fer par le O2 indiqués en bleu les deux demi-équations, on arrive à 10 e– cédés par le fer
de l’air, etc). et 10 e– acceptés par l’ion MnO4–. L’équation-bilan est donc :
2MnO4– + 10e– + 16H+ + 5Fe → 2Mn2+ + 8H2O + 5Fe2+ + 10e–
Temps de demi-réaction Soit, après simplification :
Définition : Le temps de demi-réaction est la durée pour laquelle 2MnO4– + 16H+ + 5Fe → 2Mn2+ + 8H2O + 5Fe2+
l’avancement x de cette réaction a atteint la moitié de sa valeur finale xf.
.Exercice 2. Équation-bilan d’oxydo-réduction
Avancement
xf Loi des gaz parfaits
Un gaz qui n’est pas soumis à une pression trop importante obéit à la « loi
des gaz parfaits ». Cette loi donne une relation entre sa pression P (en pascal
Pa) de ce gaz, le volume V (en m3) qu’il occupe, sa température T (en kelvin
xf /2 K) et sa quantité de matière n (en mol). Comme vous l’avez déjà vu, cette loi
est indépendant de la nature chimique du gaz.
Loi des gaz parfaits : P·V = n·R·T
R est appelée constante des gaz parfaits et vaut 8,314 J·mol-1·K-1.
temps
t½ On peut donc suivre l’évolution d’une réaction chimique par mesure du
volume de gaz qu’elle dégage, si un gaz est produit au cours de cette réaction.
Cette valeur est plus commode à déterminer et à utiliser que la durée de
réaction (voir l’allure de la courbe : il est difficile de déterminer exactement .Exercice 3. Réaction du calcaire avec un acide
quand x a atteint sa valeur finale).
Déterminer graphiquement t½ (animation)
 t½ n’est pas moitié de la durée de réaction !!! Il vous sera demandé
plusieurs fois au cours de l’année la définition du temps de demi-réaction.
Facteurs cinétiques
Connaissez-la par cœur !
TP C2 : Durée d’une réaction chimique
Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques
Évolution d’une quantité de matière au cours du temps paramètres influençant l’évolution temporelle d’une réaction chimique :
L’avancement de réaction n’est pas une grandeur que l’on peut déterminer concentration, température, solvant.
directement par l’expérience. Seules les quantités de matière de produits
et/ou de réactifs peuvent être déterminées. Problématique : Quelle est l’influence de la température et de la
concentration des réactifs sur la vitesse d’une réaction ?
Les quantités de matières de réactifs et de produits sont, évidemment, liées
à l’avancement de réaction. Au niveau microscopique, une réaction entre deux entités chimiques se fait
lorsqu’elles :
 Il faut savoir faire un tableau d’avancement pour pouvoir trouver cette
relation ! • se rencontrent (choc)

Produit Réactif limitant • se heurtent avec suffisament d’énergie pour qu’elles puissent intéragir
nf ni et se transformer (choc efficace)
Réaction et chocs
nf /2 ni /2
Température
t½ temps t½ temps Plus la température est élevée, plus le mouvement des entités chimique est
rapide, et donc plus les chocs entre elles sont nombreux et violents. Ceci rend
.Exercice 1. Quantité de matière et t½ la réaction plus rapide.
Facteur cinétique : température

-1-
TS - Cours C2 www.pichegru.net 25 septembre 2018
1
Concentration des réactifs La réaction CO + O2 → CO2 est catalysée par le palladium à l’état solide
2
Dans une solution, plus les réactifs sont concentrés, plus la probabilité (Pd). Les réactifs sont à l’état gazeux et le catalyseur est à l’état solide. C’est
qu’ils se rencontrent est grande et donc plus il y a de chocs entre eux. Ceci donc une catalyse hétérogène.
rend également la réaction plus rapide.
Facteur cinétique : concentration des réactifs Catalyse enzymatique
Les enzymes sont des protéines (c’est-à-dire des chaînes d’acides aminés).
Solvant Ce sont des catalyseurs biologiques dont l’action repose, entre autres, sur
La nature du solvant peut avoir une influence sur la vitesse d’une réaction. leur structure spatiale.
Ce phénomène est plus complexe à comprendre. réactifs
site actif
.Exercice 4. Cinétique et facteurs cinétiques

Catalyse
Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence le rôle enzyme
d’un catalyseur. produit
Extraire et exploiter des informations sur la catalyse, notamment en milieu
biologique et dans le domaine industriel, pour en dégager l’intérêt.

Catalyseur
Un catalyseur est une espèce chimique ou un ion augmentant la vitesse How Enzyme works
d’une réaction donnée mais dont la quantité à l’état initial est égale à la La conformation d’une protéine dépend du pH (voir chapitre C1) et de la
quantité à l’état final. Il n’apparaît pas dans l’équation-bilan. température du milieu dans lequel elle se trouve. C’est pourquoi ces
• Un catalyseur ne fournit pas d’énergie. Il ne permet donc pas de réaliser catalyses sont très sensibles à ces deux facteurs.
une réaction qui nécessite de l’énergie. La catalyse enzymatique est très efficace, sélective (elle ne favorise qu’un
 Électrolyse de l’eau seul type de réaction) et se déroulent dans des conditions dites « douces »
Pour transformer l’eau en H2 et O2, selon la réaction d’équation-bilan H2O → (pH voisin de 7, température de l’ordre de 20 à 40 °C). Elle intéresse
H2 + 1/2O2, un apport d’énergie est nécessaire. Cet apport se fait sous forme beaucoup les chimistes car elles permettent des réactions sans utilisation de
d’énergie électrique dans un électrolyseur. Aucun catalyseur ne permet de solvants nocifs et nécessitant peu d’apport d’énergie.
réaliser cette réaction sans apport d’énergie.  Synthèse de l’ammoniac NH3 par l’industrie chimique
• Un catalyseur peut être sélectif, c’est-à-dire favoriser une réaction plutôt Procédé Haber (1913) toujours utilisé aujourd’hui.
qu’une autre à partir du ou des mêmes réactifs. N2(g) + 3H2(g)  2NH3(g)
 Déshydratation et déshydrogénation de l’éthanol Cette réaction se fait à 500-600 °C sous une pression de 200 atm !
La réaction CH3–CH2–OH → CH2=CH2 + H2O (déshydratation) est catalysée
par l’alumine Al2O3.  Synthèse de l’ammoniac NH3 en milieu biologique
La réaction CH3–CH2–OH → CH3–CHO + H2 (déshydrogénation) est catalysée Certaines espèces de bactéries et d'algues cyanophycées sont capables de
par le cuivre métallique. fixer le diazote de l’air (processus de réduction enzymatique de N2 en NH3.
Cette réaction, dont le mécanisme est extrêmement complexe, se fait à une
Ainsi, à partir du même réactif mais en choisissant un catalyseur différent, pression de 0,2 à 1,0 atm de N2 et une température de 30−35 °C. Appréciez
on peut orienter la réaction vers un produit plutôt qu’un autre. la différence !
• Dans le cas d’une réaction équilibrée (non totale), un catalyseur permet .Exercice 5 Catalyse hétérogène
d’atteindre l’équilibre plus rapidement (modification de la cinétique de la
réaction), mais pas de modifier l’état d’équilibre du système chimique. .Exercice 6 . Acide lactique et médecine animale

Taux d’avancement (%) .Exercice 7 . L’uréase, un catalyseur enzymatique

catalysée
66

non catalysée

Taux d’avancement d’une réaction équilibrée (estérification d’un alcool


primaire) avec et sans catalyseur (ion H3O+)

Catalyse homogène
Une catalyse est dite homogène si le catalyseur et les réactifs sont dans la
même phase (en solution, gazeux, etc).
 Décomposition du péroxyde d’hydrogène
Le péroxyde d’hydrogène H2O2 se décompose spontanément en H2O et O2.
Cette réaction se déroule en solution aqueuse et est lente. Elle est catalysée
par les ions Fe3+(aq). Le réactif (H2O2) et le catalyseur sont dans le même état
physique (aqueux). Il s’agit donc d’une catalyse homogène.

Catalyse hétérogène
Un catalyse est dite hétérogène si le catalyseur et les réactifs se trouvent dans
des phases différentes (le plus souvent, le catalyseur est en phase solide et
les réactifs en phase aqueuse ou gazeuse).
 Catalyseur de pot d’échappement
Les gaz d’échappement des moteurs à combustion contiennent, entre autres
gaz, du monoxyde de carbone CO.

-2-