Vous êtes sur la page 1sur 24

David VIEL – le 01 11 2018

Être humain
ou être là pour devenir « brillant » (« meilleur »)

Ça « structure »
ça « concentre » (ça suit le sentiment en pensée)
afin de pouvoir ressortir avec le temps
voire « monter » !
Et alors ... Vraiment apprécier ce va qui se « passer » (« produire »).

Le sentiment quel qu’il soit, le génère ça ; et responsable de ça.


Soit pour le réaliser
Soit pour le permettre dans l’idée réellement d’être « culte » (« divin » et/ou « puissant »).
Pour être sans « mal » ( … Sans « fin », sans « égal »)
c’est à dire être préservé de ce dont il est « responsable » (de ce qu’il se «chargera »)
pour continuer à croire en son histoire (et/ou à le « pouvoir »).

Le sentiment doit projeter un objet


la personne doit faire une chose qui concentre du monde
afin de pouvoir « s’étendre » ;
afin de pouvoir être, de fait, « partout » chez lui  (une personne « connue » et « reconnue » ;
c’est à dire être une personnalité importante dans l’histoire qui se « passe » ! Qui « prend » !!).
Pour être vraiment « bien » ! « Célèbre » !
C’est ça,
le « pouvoir » 
ou devenir « puissant » (« brillant ») avec le temps (ce temps, celui des « lumières »).
Et je peux garantir que dans ce sens,
ça ne se partage pas,
malgré l’histoire censée prendre !
Vous Avoir …
POUR LE POUVOIR ET NON LE RÉALISER !
Mais ça élève également,
en le réalisant !
Et non en le permettant.
Sauf que le réaliser,
ça ne « paie » pas
ou ça ne permet pas de bien « gagner » sa vie (de renforcer leur sort
et par extension leur Je ;
le propre et le fait de ressortir à mort,
ou de concentrer vraiment !
Du monde sur leur sujet).

Le « vouloir » ça !
Le « bien »
le +
afin de « pouvoir » réellement l’être,
« bien » (sans « égal », « mémorable »)
et ainsi, de pouvoir réellement « apprécier » ce qui va se « passer » (la vue !).

David VIEL – le 01 11 2018


Afin d’être « libéré »,
d’être vraiment « bien » !
« sûr » (« solide »)
et non être sans RIEN (sans le « pouvoir ») ;
c’est à dire dans l’ombre
de ceux qui auront eux le « pouvoir »
le « droit »
et pas les autres !
Le propre et le fait,
d’être réellement conquis, neutres ou alors plus là !
Pour « l’intérêt  général » (de « tous » ! …).
Et en réalité d’une bande de scélérats
qui se paient (la tête) du monde
pour le permettre ça !
Après que leur «pairs »
« maîtres»
et/ou prédécesseurs se soient « chargés » dans le temps (ce temps)
… se soient payés la tête du personnage le plus important ;
celui qui incarnait (représentait) la France,
c’est à dire l’Ordre et/ou la Justice (l’équilibre et non la « liberté »
celle qui est « cher »,
qui est l’identité
… l’adn des « Lumières »).

Je rappelle que ce mouvement des « Lumières »


a tout de même coupé des têtes et « à la pelle »
pour le « pouvoir »
ou pouvoir réellement s’y croire !
Pour entraîner le monde dans ce sens (leur sens !)
et non pour se découvrir
et/ou devenir meilleur !?
Ils ont ainsi pris le « droit » !
Dépassé les bornes (si je peux me le permettre ; si c’est juste de le reconnaître bien évidemment !).

Ils ont dépassés les bornes


afin de pouvoir réaliser (l’analyser) au jour d’aujourd’hui (revenir en arrière).
Avoir de pouvoir réfléchir,
analyser pourquoi !!
Ça s’est « passé » ?!
Et à qui ça profite
au final (au juste !).

Pour le moment ça prend,


les gens adhèrent
et/ou suivent le mouvement (ce mouvement).
Mais je le dis et redis,
ce mouvement n’a que 229 ans !
Et s’il est devenu ordinaire
c’est à coup de « pelle » ...
Ce qui n’est pas rien.
Et ça a été « possible »

David VIEL – le 01 11 2018


pour réaliser quoi ?!
Pour permettre quoi au final !? Ou au juste!!!

Aujourd’hui !
Ce ne sera pas pour le reconnaître ça (… revenir en « arrière ») !
Mais belle et bien continuer à le permettre (perpétuer) !!
Mais pour cela,
il faut du monde,
afin de prendre le « relais »
et ainsi le leur permettre, ça !
À ceux qui ont adhéré à ce mouvement.

Ce mouvement a pris le droit (ce « droit » ! Cette direction)


pour ensuite l’être en « droit » (de fait) !
C’est à dire s’y être « en peu » cru.
C’est son ADN,
et depuis il (ce mouvement) n’a JAMAIS été remis en question !
Il est toujours été en droit (au centre) !!
Ou dépositaire du droit (des vies)
sur cette terre,
ou ce territoire.

C’est comme ça que ce mouvement agit


(c’est comme ça qu’ils sont
et c’est comme ça qu’ils y sont « arrivés »).

Un capitaliste
et/ou mondialiste
sans même le réaliser ...
SA vie,
son « bien »
son « estime »
ou sa conscience d’exister,
appartient aux « Lumières ».
Il sera ainsi là (en vie)
pour « y arriver »
c’est à dire pour rencontrer le « succès » (celui qui est permis par les « Lumières ») ;
ou alors être là pour être « proche » de ceux qui le sont, « célèbre » ...
C’est à dire ceux qui connaissent réellement le « succès » ! Le « Paradis » sur terre.
Pour se sentir réellement « bien »
voire « fort » ! En droit (ce « droit »).
C’est à dire sentir une « force »
une « légitimité »
qui provient de ce mouvement.
Et alors avoir adhéré,
aux «Lumières » ;
le « défendre » ce mouvement !
Forcément,
puisque c’est désormais la condition à leur sentiment d’être « bien ».
Leur sentiment d’être « bien »,
de se « connaître »

David VIEL – le 01 11 2018


d’être partout chez eux (que c’est leur monde).

Leur sentiment d’être « bien »


et/ou de « s’appartenir »
dépens de ce mouvement !
Il faut ainsi qu’il (ce mouvement) résiste au temps (aux choses)
et/ou qu’il soit encore là « demain ».
Et ils donneront leur temps et leur énergie (vies)
pour continuer à croire en leur histoire
ou à soutenir ce qui a raison d’eux !

Et alors pareil,
être là pour prendre réellement le droit (de la « valeur »,
de la « hauteur » !).
Et avoir alors un ascendant anormal
ou le monde entre leurs mains.
Pour être au « courant »
de ce qu’ils devront faire (se « charger »)
pour garder la main
ou le « pouvoir » (c’est à dire le « droit »).
Non pour être ouvert (juste)
mais belle et bien être intéressé
ou là pour tout contrôler.
Pour rester au « centre »
c’est à dire être réellement « adoré »
et/ou  « craint » ;
« sûr » !
Et non commencé à douter ;
après tout le mal
que le sentiment s’est donné pour « y arriver » (… Et que leur « maître »,
que leur « pair » se sont donnés)
pour être « bien » (au « centre » ou à leur « place » !) ;
ce serait vraiment « bête »
et/ou « dommage » que ça leur échappe ...

Le sentiment se donnera ainsi réellement du mal


pour ne pas être « en retard »  (« décevoir ») 
pour continuer à suivre le mouvement (ce mouvement) ;
c’est à dire à ne pas être sans le « pouvoir »,
sans « reconnaissance » ...
Et non ainsi pouvoir le réaliser ça !
Puisqu’ils ne sont pas là,
pour ça !!

Avec les « lumières »


la condition pour être « bien »
pour être encore là « demain » !
C’est de se vendre (d’adhérer,
de suivre ce mouvement)
et non de le réaliser ça.
Car le réaliser

David VIEL – le 01 11 2018


ce serait !
Pour leur ôter le droit (l’envie) ;
ou devrai-je dire,
le reprendre.

Dans ce monde (d’argent)


sans «emploi » (se vendre)
le sentiment sera sans pouvoir ressortir de ce qui sera, sa fin.
Il se sentira vraiment « bête »
ou il sera bien « embêté » (sans avenir, sans emploi) ;
il éprouvera réellement du « mal »,
et ce ne sera pas pour le réaliser ça !
Mais belle et bien qu’une histoire ait raison de lui.
Ça équivaut à de la prison ferme
voire à la peine capitale (ça l’achèvera).

Avant ! Mettre les gens sciemment dans la misère !


Pour prendre le droit (… ce « droit »)
ça n’était pas possible (une personne ne se le serait pas permis … Ça !).
Aujourd’hui,
c’est « normal »
ou « possible ».
Afin de pouvoir posséder les gens
ou jouer à ça (avec des vies) 
pour se croire « fort » (sans l’être !) ;
et/ou se croire réellement tout « permis ».

Et ça « marche » à tous les coups.


Mettez les gens (ceux dont vous êtes « responsable »
et/ou dont vous avez la  « charge »)
dans la merde
et ils vont vous manger dans la main (forcément ... !).

Et c’est ça qui est « permis »


pour « monter »
c’est à dire avoir une « confiance » (un « confort »)
qu’ils n’auraient pas, sinon ;
pour se payer réellement (la tête) du monde.
Pour que ceux qui sont encore « en vie » (… dans ce monde ou mouvement)
sans faire partie de ce mouvement
éprouvent réellement du « mal »
et/ou que ça leur « coûte » cher.

Pour faire partie de ce mouvement (de ce monde)


il ne faut pas avoir d’état d’âme
ou de conscience (être réellement mauvais ou prêt à tout).
Et tout cela pour le « pouvoir » !
ou la suggestion d’un « pouvoir » (celui qui a été pris il y a 229 ans).

Sans suivre ce mouvement


c’est la « fin » !!! Ou « mort ».

David VIEL – le 01 11 2018


Le propre et le fait d’être sans ressort ;
puisque ce qui l’a
ou ce qui est dépositaire du « droit »,
l’a pris, le droit ! Ce « droit ».

Un fils peut prendre la place du père.


Il peut prendre le droit (ce « droit », cette direction)
mais ça lui fera une belle jambe.
Non pour le réaliser,
mais belle et bien se le permettre,
dans l’idée de « grandir »
ou d’en avoir le droit (ce « droit »).
Et il passe en fait,
ainsi en mal-faisant !
À côté de lui-même
ou de ce qu’il n’a pas réalisé
mais belle et bien permis !

Ça impressionne,
ça écrase
ça prend
ou ça a raison de « soi ».
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien se faire posséder (Avoir).
Malgré l’histoire censée prendre,
pour justement le « pouvoir »,
ou le plaisir ;
le permettre ça !

Se le permettre
et par la même occasion
le permettre également, à ceux !
Qui ont cette influence là (le « dessus »)
pour avoir encore + le « droit » (être encore + dépositaire du « droit »
ou faire cet effet là).
Pour avoir encore + le « droit »
et non « moins ».
Et ainsi avoir encore la main
le « pouvoir » (le droit ;
ce « droit ») ;
c’est à dire «l’assurance » qu’ils n’auraient plus sinon !
En perdant la main
ou leur « pouvoir » (ce « droit »).

Et pour ne pas la perdre (la main ou le « pouvior »)


pour ne pas être sans « moyens »
il leur faut une histoire ;
pour ça (le permettre ça !).
Ça devient ainsi « légal »
et/ou « possible » (ils prennent ainsi encore + le droit ; ce « droit »)
sinon c’en serait fini de leur sentiment !

David VIEL – le 01 11 2018


Dans ce sens,
ce n’est pas la confiance qui règne
mais la peur ;
le préjugé
et/ou l’orgueil.
Pour le «contrôle » !
Pour le « pouvoir »,
pour être « sûr » de l’Autre (des autres).
Et ce monde, le permet ça !
De contrôler les masses (de générer une masse, servile)
de contrôler ce qu’une personne pense (est)
pour avoir ça (le droit ; ce « droit »)
ou pouvoir tout contrôler.
Pour en être « sûr »
et non « douter » (« chuter »).
Et ainsi être réellement là,
pour prendre le « droit »
(celui qui a été « pris »
il y a quelques 229 ans).

Et pour l’être en « droit » (« légitime » dans ce monde)


il leur faudra se « lever » tôt
il faudra réellement se donner du « mal »
non pour être naturel (honnête, juste)
mais belle et bien se vendre
pour avoir peut-être ...
Une chance un jour de « briller » !!
De « s’en sortir ».
Ils deviennent ainsi intéressés
ou comme ça
pour se caler
ou renforcer ce qui les concentre
ou sur ce qui est devenu leurs vies (« ordinaire »).
Pour être ainsi réellement « bien »
et non « mal ».

Et il leur faut une histoire


pour le cristalliser
ou le permettre, ça.

En suivant le mouvement,
ils arrivent à être « sûr » ! D’eux.
Ou à ne plus avoir peur
non du fait de l’avoir réalisé ça
mais permis !
Le propre et le fait d’être sans état d’âmes
de posséder,
de balader
d’abattre
pour ne pas déplaire à ce qui les a déjà.

David VIEL – le 01 11 2018


Pour avoir ainsi, ce qu’ils veulent (ce qu’ils permettent).
Le « pouvoir » (ce « pouvoir »).
Pour prendre de la « valeur »,
pour prendre de la « hauteur »
c’est à dire ne pas perdre ce qui doit forcément leur revenir !
Sinon c’en est fini de leur sentiment !
Impression d’être « bien »
et/ou de le « valoir » (d’être en « droit » !).

S’ils ne peuvent plus aller dans ce sens là (penser à ça dans ce sens !)


ce serait la « fin » de leurs vies ;
et/ou la « chute »(ça ne leur profiterait pas ou plus,
mais coûterait).
Si le monde ne va pas dans ce sens,
ça leur « gâcherait » l’existence (il n’y aurait plus pour eux,
aucun intérêt !!!!).

Tout contrôler,
pour en être « sûr » !
Pour être « sûr »,
de ne pas perdre la « main » (« échouer »).
Après l’avoir pris
ou s’en être donné les moyens.
Pour continuer à avoir le « dessus »
ou de l’avenir !
À condition que ça (les autres !)
ne leur échappe pas
mais belle et bien reste dans leur monde (ombre) ;
le monde
condition à leur sujet
sinon ceux qui se sont fait à cette idée (que la vie, est comme ça !)
disparaîtraient.

S’ils font la leçon ...


Et/ou lorsqu’ils se montrent,
c’est juste pour ça !
Le « pouvoir »,
le plaisir de la vue !
Car ils « grandiront »,
ou ils prendront réellement de la « hauteur ».
Pour le « pouvoir ! (le plaisir que ça fait).
Malgré l’histoire,
celle que les gens devront gober
pour que ça puisse « passer »
et/ou encore « marcher » (et ainsi que ce soit encore « permis »
et/ou « possible »).

Il s’agit d’une mentalité de merde ;


et les gens sont censés continuer à adhérer
aux « Lumières »
et/ou à ce mouvement ;

David VIEL – le 01 11 2018


dans l’idée d’être « libre »
et en réalité permettre,
à ce qui les aura,
de se payer leurs têtes au final ;
et non alors,
que ça se paiera au final ! L’avoir réalisé !

Ne pas voir le mal,


ne veut pas dire qu’il n’existe pas.
Mais belle et bien que les uns auront une influence (… il y a une histoire pour ça)
qui permettra ! De mettre réellement les autres au pas (au « garde-à-vous »).
Le propre et le fait d’être conquis, neutres ou plus là !! D’être aux « ordres » (et ainsi, avoir les
commandes ; saisi ça).
Le propre et le fait de faire réellement de l’effet et/ou impression
afin d’être « reconnu » (« légitime ») dans leur attribution ou affectation (Fonction).
Et ainsi ne pas être là !
pour le reconnaître ça !
Pour grandir,
pour apprendre
ou le réaliser ça,
mais belle et bien être là !
Pour encore + le « pouvoir »
et/ou le permettre ;
puisque c’est tellement «bon » (« divin »).
Surtout après tout le « mal »
qu’ils se sont donnés
et qu’ils se donneront
pour « y arriver » jusque là !
Pour être également sans « égal »
ou également le « pouvoir » !
(en « profiter »).

C’est leur « adn ».

Cela revient
a tirer la couverture sur soi
sans aller se faire voir !
Et surtout sans que ceux qui se le permettent ça,
ne voient pas, honnêtement !
Où est le mal.
Mais trouver ça,
au contraire
« juste »
et/ou « légitime ».
Ça « paierait » ainsi ... Réellement ! Et non alors … Que ça se paiera !!!!

Le mal ainsi « paierait ».


Le mal serait « bien » (« juste »).
Il n’y aurait honnêtement pas de conséquences
ou prenant le droit (ce « droit ») ;
ou en allant dans ce sens (en ayant cette intention là).

David VIEL – le 01 11 2018


Ils donnent ainsi raison (leurs vies, corps) à ça ;
sans même le voir
et/ou le réaliser (puisque ça les dépasse
et ainsi les a).
Et ils ne le réaliseront puisque ça leur coûterait vraiment cher !
Tout le « bien » qu’ils pensent d’eux-mêmes
dépens de ça ;
de ce qu’ils permettent
de ce qu’ils se permettent
non pour l’être (en fait et de fait) en droit !
Mais belle et bien l’avoir encore pris,
et ainsi, encore la main (le droit, ce « droit ») ;
et/ou raison du monde.
Pour continuer à « préserver » leurs vies
c’est à dire la conscience qu’ils ont d’eux-mêmes
et/ou du « bien » ;
ce qu’ils pensent d’eux-mêmes (de leurs vies
et/ou de leur corps mental).

C’est ça,
qui concentre
qui permet d’être sur « terre ».
C’est ça qui permet de se concentrer
d’être concerné,
au « courant »
et/ou « dedans ».

C’est ça,
qui permet d’être (d’entrer) en contact (en matière ; d’apparaître !).
- Soit pour le réaliser ça (se découvrir sous un autre jour et non celui de le « pouvoir » et/ou d’être
en « droit » !)
- Soit être là pour réellement le « pouvoir » (s’y croire)
et/ou pouvoir avoir raison des autres,
avec le temps  (arriver à se faire-valoir sans aller se voir !!!).
Les autres deviendront ainsi du « passé »
et/ou seront « dépassé » ;
c’est à dire qu’ils seront réellement conquis, neutres ou réellement (de fait) plus là !
Pour être ainsi vraiment « bien ».

Les autres seront de fait,


dans l’ombre de celui ou de celle,
de ceux ou de celles
qui se figurent réellement une « réussite » ;
que c’est comme ça,
que ça « marche-rait »
ou qu’il faudra-it faire (être !).
Pour « grandir »
pour « s’appartenir » avec le temps (ce temps)
pour se « rapprocher »,
pour se « comprendre »,

David VIEL – le 01 11 2018


se « connaître »
et/ou « marquer » des points (frapper les esprits !).
Ce serait ça,
le sens de la vie
ou ce serait comme ça,
que ça «marche-rait » ;
ou du moins c’est comme ça que le sentiment l’a réalisé !
Pris.
Ils ont été « éduquée » ou « frappée» par ça … Dans ce sens.
Je rappelle que ça est devenu pour eux « ordinaire », « normal » et/ou « courant ».
Ce qui n’est pas faux en un sens !
Et ainsi être là (« en vie »)
pour rester « en phase »
avec ce qui les a converti (eu) ;
ou avec ce qui leur est devenu ainsi « normal » de faire !
« Naturel » de reconnaître !

Se faire un nom
et/ou de l’argent …
«Monter » !
Se faire-valoir (se vendre aux « Lumières ») !
Ou alors être sans avenir ;
c’est à dire risquer sacrément de détoner
avec ceux qui « percent »
ou qui « y arrive » … Eux ! (… à leur « place »! Ça leur fera cet effet).
Non pour le réaliser ça
mais bien qu’une histoire ait aurait de leur sentiment,
pour ne plus être là concrètement !
Et alors renforcer le mouvement,
qui a eu raison d’eux (fin de l’histoire ou de leur histoire ; « parcours »).

Je rappelle,
que du fait que ça est vécu,
il s’agit,
du « poids » du monde
ou du sens,
celui qui a encore raison des gens !
Ce qui n’est pas RIEN.
Et au lieu de le réaliser ça,
ils vont au contraire le permettre (se le permettre)
afin d’avoir +
TOUT
et non -
RIEN.

« Gagner »
être le ou la « meilleur-e » !
ou alors «Perdre » !
«Échouer »
se sentir vraiment « bête » !
… C’est à dire sans avenir

David VIEL – le 01 11 2018


sans « reconnaissance »
sans « retour » (« récompense » celle qui provient des « Lumières » ; de ce mouvement!)
et/ou « pouvoir » (le « pouvoir »).
Du fait qu’un mouvement l’a pris ;
à la main !
Et donc sans adhérer ou suivre le mouvement (ce mouvement des « Lumières »)
ça va vite devenir compliqué
à leur sujet,
pour être concrètement déphasé ;
vis à vis de ceux qui se sont fait à l’idée
qui sont au courant de ce qu’il faut faire (devenir)
pour être « bien » (« ordinaire »).
Pour faire partie de ce monde,
c’est à dire le renforcer.

Le sentiment quel qu’il soit,


est « mort » ou il n’ira pas « loin » !
Sans se caler,
sur ce qui les «concentre » (« a »)
sur ce qui est au « centre » (sur ce qui est devenu « ordinaire » d’être et de faire).
Sinon être réellement sans le « pouvoir » (puisque ce mouvement a pris, le « droit »! Et il se
renforcera tant que ça aura raison des gens).
Pour être ainsi dans un monde,
qui le permettra (louera, fera)
ça !
Sans voir le mal,
le réaliser ou être critique,
mais au contraire
belle et bien voir un intérêt (le louer)
pour le « pouvoir » !
Et que ça leur plaise encore + (l’être et le faire ;
l’être en « droit »,
et le permettre ça !).
Afin de pouvoir être réellement « bien »
c’est à dire « partout » chez eux
et/ou sans « limites » (sans « égale »).

Prendre le « pouvoir »
sans en réaliser le sens ou la porté (dimension)
n’est pas une bonne idée ...
malgré l’at-trait ;
c’est à dire l’idée,
celle qui leur traversera déjà la tête
pour prendre de « soi » ;
pour l’avoir à l’esprit.
C’est à dire le « pouvoir » également !
Pouvoir également « monter »
et/ou en avoir également le « droit » (en valoir également la « peine »).
Pour ainsi le prendre le droit (ce « droit » ; devenir pareil !).
Se le permettre ! Le permettre ça !!
Et tout cela,

David VIEL – le 01 11 2018


sans voir le mal
mais belle et bien un intérêt !
Le propre
et le fait,
Des «Lumières ».

Ceux qui ont pris le droit


+ ceux !
Qui ont pris le relais
sans voir le mal,
mais belle et bien,
pris également le droit (cette direction ! Se l’être permis !)
ne seront pas là
pour remettre ça (« l’ordre »)
en question !
Mais belle et bien le perpétuer
et/ou « transmettre » ce qui a eu raison de leur sentiment (et par extension de leur personne).
Puisque ça a eu raison de leur sentiment (ça raisonne et résonne ainsi en eux ; ça trouve écho aussi
bien dans leur tête que leur cœur).
Et ils ont été « choisi »
dans ce sens (il y a un profil type
afin de pouvoir « préserver » ce mouvement dans le temps).

Ils sont censés ne pas « boire la tasse » !


C’est à dire être encore là « demain ».

Ont-il réellement conscience de leur « héritage » (de cette héritage ! Que défendent-ils au fond ou
au juste ! Honnêtement … !!).
Ont-ils conscience à quoi ils tiennent ? Ils jouent !
Et/ou ce que leur sentiment (corps mental)
a besoin concrètement ! De faire pour continuer à croire en son histoire.
Pour continuer à faire le lien (ce lien)
ou continuer à ressortir de ce qui serait pour eux,
la fin (vraiment « dure »
ou « difficile » à accepter ;
à reconnaître sans se fracturer
ou se fendre en deux).
Ont-ils seulement conscience de ce en quoi !
Et à quoi ils tiennent ?!
Et/ou de ce qu’ils se permettent ?!
De ce qu’ils sont,
et font !?
Sans voir le mal à ça (forcément du fait d’avoir pris le droit ; ce « droit » … Être « monté »!)
mais trouver réellement un sens,
ou un intérêt à ça !
Pour alors se le permette,
encore + forcément !
Ou ne pas être là,
pour le reconnaître ça !
Puisque leur sentiment d’être « bien » (d’être « là » ;
de se «  connaître » … D’avoir « grandi », d’avoir « appris »)

David VIEL – le 01 11 2018


en dépens.

Ils ressortent
ou interagissent avec du monde
toujours dans le même esprit,
celui qui a eu raison d’eux
ou qui les a conquis.

Ils n’ont rien fait


rien réalité,
malgré leur sentiment à ce sujet !
Ils l’ont seulement permis ça !!
Ou ils ont pris le relais
de ce qu’ils ne mesurent pas en fait !
Et qui les dépassent en réalité.

Ils sont juste là pour transmettre le « témoin » ;


c’est à dire pour avoir encore raison du monde
ou ne pas perdre la main (ne pas « merder »).
Après avoir coupé des têtes (au sens propres !) pour ça ;
le « pouvoir ».
Je rappelle que malgré la « légende »
c’est un mouvement bourgeois,
qui a pris le droit (ce « droit » !) ;
pour le « pouvoir »
pour le plaisir
et/ou que le monde leur aille (leur revienne) ;
c’est à dire que le monde soit à leur image (non leur égal mais belle et bien qu’ils leur reviennent
ou qu’ils soient en « dessous ». Pour continuer à profiter de la vue ou à avoir réellement le
sentiment d’être « monté » ou d’être au « dessus » des autres).

Et vous êtes « dedans »,


non au « courant »
puisque c’est encore vos oignons
ou votre monde ;
pour être ainsi « dedans » (ça vous collera à la peau
et/ou suivra).
Dans le sens d’avoir encore une « chance »
et non de risquer de vous « griller ».
Et ça,
inconsciemment vous le ressentez
non pour le réaliser
mais belle et bien le permettre !
Vous faire Avoir,
ou renforcer ceux qui aura raison de vous
(ceux qui seront au centre
et/ou « loués» ;
contant de leur « sort » !).

Être naturel,
ou être là

David VIEL – le 01 11 2018


pour devenir une personnalité importante dans l’histoire qui se « passe » ;
ça « prend ».
Ça se « passe » … Afin de ressentir une importance
que le sentiment ne pourrait pas sinon, Avoir.

Se découvrir,
être naturelle,
ou alors être là pour être « brillant » ;
pour être « admirable » (pour être « admiré » et/ou « craint ») ;
« puissant ».

Venir en paix
ou être là pour faire des histoires !
Pour le « pouvoir » !!
Pour le plaisir d’en faire ...

Dès qu’ils (tout sentiment en pensée) ont le job


ils ont réellement le sentiment d’avoir, le droit (ce « droit »
c’est à dire d’avoir « gagné » ; que c’est acquis).
Et ils le prennent réellement ! Le droit (ce « droit »).
Non pour réaliser qu’ils dépassent en fait, les bornes
voire ne pas être à leur « place »
mais belle et bien prendre le droit ! (être vraiment LOURD).
Afin de renforcer leur « sort »,
leur sentiment d’être « bien » !
Sans l’être tant que cela ! Et c’est peu de le dire.
Pour encore + prendre le droit (s’y croire) ;
le propre et le fait de sacrifier du monde
sur leur autel (pour renforcer leur sentiment d’être » bien »
et/ou d’être réellement « à leur place » ! Si ça « prend »).
Non pour le réaliser ça (forcément)
mais belle le nier
ou en jouer ! Car leur « valeur »,
leur « mérite »
leur « estime »
ou leur sentiment de le « valoir » (avenir),
en dépens !
Pour continuer ainsi à le « pouvoir » (si ça « prend »)
pour continuer à ne pas perdre leur « place » (« espoir »)
et/ou leur « écoute » ! « Équilibre » mental.
C’est à dire Leur « valeur »
et/ou leur « tête » (c’est à dire la face).
Et arriver à un moment !
ou à un point,
c’est tellement « divin »
et/ou « royal »
qu’il n’y a honnêtement,
plus de mal !
C’est à dire d’âme (de sens
et/ou de raison d’être).
Pendant que ceux qui se le permettent ça !

David VIEL – le 01 11 2018


En verront un !
Pour continuer à le « pouvoir »
et/ou à se le permettre !
Sinon c’est la « chute »
ou la « fin » pour eux (mais c’est tellement « bien »
que ça serait « impossible » ; dans ce sens là !!).

Ils sont là,


pour être « bien »
et cela sans risque de connaître de « fin » (les autres doivent forcément leur revenir ou les suivre du
fait d’avoir la main ou raison du monde ; cette influence là ! C’est à dire que leur sentiment est à
l’Origine d’une histoire pour que les autres, ceux qu’ils ont rencontrés soient réellement conquis,
neutres ou vraiment plus là ! « Passé » et/ou « dépassé »!!!).
Pour rester contant d’eux
fier de leur personne
c’est à dire au centre de l’histoire,
celle qui prend
pour continuer à profiter de la vue
(à être « bien » ;
« divin »,
sans l’être !
Au fond,
au juste
et/ou au final).

L’élysée,
le parlement,
c’est comme un « sanctuaire »
pour ceux qui passent par là
Ils se sentent comme « intronisés »,
comme « investit ».
Ils ressentent ça,
le « pouvoir ».
Ils ressentent ça,
par leur « parcours »
et/ou « réussite » (ils se font vivre ça !).
Ils deviennent ainsi (selon eux) dépositaire du « droit » ;
en cette terre,
de France (voire du monde ;
en fonction du mouvement
que le sentiment aura « accédé»
« adhéré»
c’est à dire renforcé
et/ou permis !).

Sauf qu’ils oublient !


Une chose essentielle,
dans leur histoire
et/ou « ascension » ...
C’est que sans ça,
la reconnaissance,

David VIEL – le 01 11 2018


c’est en réalité,
prendre le droit
et non être en droit !
Légitime ;
malgré l’histoire qu’ils ont permis,
et qui est censée prendre
ou leur profiter au final.

Même si ceux qui sont dans leur ombre


du fait d’être du « passé »
et non « monté » ...
Ne peuvent pas le réaliser ça !
Du fait d’être (de fait !)
soient conquis, neutres ou alors vraiment plus là !
Ça ne change rien à ce qui se passera (pour ne plus le « pouvoir » ;
la vie en un sens,
reprendra le droit
ou son cours normal).

Pour ne plus ainsi se sentir « bien ».


Pour ne plus être ainsi à leur « place »
« légitime » ou … « bien » (et pourtant ! Ils sont « sûr » du contraire ;
de se « connaître »
et/ou de « connaître » ça.).
Ils ont été juste « là »
pour prendre le droit (ce « droit ») ;
pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir,
que ça doit faire ! Être.

Quel que soit l’objet,


pour ressortir de ce qui serait la « fin »,
« fini »,
il y un sens,
à saisir
pour faire le job !
Et non se servir des autres,
pour le plaisir,
ou jouer un rôle
c’est à dire paraître « fort »
et/ou « bien » (se défendre d’être à leur « place ») ;
sans l’être au fond,
si bien que ça (sauf en continuant à avoir raison du monde
et/ou cette influence là ! Non pour être critique à ce sujet !
Puisque ça revient à voir un intérêt en ça.
Et non alors avoir un problème de conscience,
ou un cas de conscience, avec ça. Au contraire).

Ça ainsi leur échappe,


avec le temps.
Pour ne plus être si « bien » que ça (si juste, si honnête).

David VIEL – le 01 11 2018


Et tout cela (ce mal)
c’est seulement pour le plaisir que ça doit faire !
De « monter » !
Et cela sans risque de connaître de « fin » (de perdre leurs « biens »
et/ou la main).
Afin de pouvoir ainsi,
réellement se raconter des histoires,
de là à être sans risque
de perdre,
ce qui devra forcément leur revenir,
au final
ou à la fin !
… Dans ce qu’ils se permettent (l’histoire qu’ils se racontent pour être encore « là » ;
celle qui doit « prendre » !!)
et/ou de ce que leur sentiment se figurent à mort
pour ne pas perdre « espoir »
« couler »
ou être à « découvert » (sans RIEN).

Dès qu’ils accèdent


à l’élysée
et/ou au parlement (que ça « s’institue »)
ils se sentent réellement « investit » d’une mission !
Ou être en « droit » ...
Non pour le réaliser ça (être juste, être à leur place
ou le saisir ça ! Être digne de confiance)
mais belle et bien prendre le droit
ou être là pour le « pouvoir » (le plaisir).
Pour en profiter !
Comme si ça (les autres)
leur revenaient de « droit » (de fait !) ;
du fait d’avoir eu la « place »
le « job »
ou vu de la « lumière » ;
c’est à dire le «bien » dans le mal (leur reflet)
et ainsi un intérêt ! Ça les a eu.

Le propre et le fait,
de s’y être cru.
D’être là !
Pour le « pouvoir » !
Plaisir.

Dans toutes choses,


il y a un sens ;
c’est à dire ça
pour être « dedans »
ou au « courant » ;
« là » et pas autre part.

Ça doit leur être naturel

David VIEL – le 01 11 2018


non pour le réaliser,
mais belle et bien avoir raison du monde ;
afin de pouvoir enfin ! Sortir personnellement de l’ordinaire
dans l’idée d’être sans « mort » (« éternel » 
et en réalité se « sauver » de ce que leur sentiment permet !!!!
Pour continuer à le « pouvoir » !
Et/ou à croire réellement en leur histoire ;
sinon ça leur échappe,
avec les conséquence que ça implique !).

Ils doivent le réaliser ça !


Et non être là pour le « pouvoir » (ou plaisir) ;
comme si c’était un « droit » !
Et si ça le devenait …
alors le mal « paie-rait » !
Pour ne pas grandir
pour ne pas apprendre
dans l’idée ! De devenir des figures importantes ...
dans l’histoire alors qui se « passe »
afin de pouvoir réellement croire en leur histoire ;
et/ou réellement le « pouvoir » ! (s’y croire à « mort »).

Je rappelle que ça concentre le sentiment (quel qu’il soit !)


sur son sujet
pour ressortir de ce qui lui ferait sinon « mal » (du « mal », du « tort ») ;
le temps d’une vie
et que ça (les autres)
« prenne » !
Et non que ça lui échappe
ou que ça se retourne contre lui !
Mais belle et bien que ça (les autres)
paie (le propre de se payer la tête, du monde,
ou de se moquer du monde sans même le réaliser !!! Et ainsi pouvoir le reconnaître).
Pour que ça « paie » !
Ou que ça lui revienne (sinon ça n’en vaudra-it pas la « peine ») ;
« profite » !

Impossible de dire Je,


sans ça.
Donc
- soit ça
avec le temps
leur « profitera »
pour « monter » !
Et/ou sortir personnellement de l’ordinaire
- soit ils éprouveront réellement du mal.
Non pour le réaliser ça
et/ou le traverser
mais belle et bien profiter (revenir) à un mouvement,
qui sera là pour ça ;
pour décrocher la « timbale »

David VIEL – le 01 11 2018


et/ou pour « gagner » à la fin !
De ce qu’il permettra (se permettra)
pour être réellement « bien »
ou « sûr » de lui.
Afin de pouvoir continuer à se faire « marcher »
ou à croire réellement en leur « Lumière »
(à le « pouvoir »).

Il (le sentiment) a intérêt à connaître,


à se découvrir,
ou à se réaliser !
Sinon le plus dure pour lui,
sera la « chute ».
Non pour le réaliser ça !
Se révéler,
se découvrir ...
Mais belle et bien devenir mauvais
ou pareil à ce que d’autres,
se sont permis
pour pareil,
le « pouvoir ».

Et ne pas pouvoir le dire,


le réaliser,
puisque le réaliser
leur ferait perdre la main ;
ils perdraient leur « place »,
leur « valeur »,
leur « estime » ;
c’en serait « fini » d’eux.
Ils se « grilleraient ».
Et je rappelle,
qu’ils n’ont rien d’autre réalisé
et/ou fait !
Malgré l’histoire censée « prendre ».
Pour avoir raison de vous
et/ou vous « conquérir ».

Il s’agit du monde
ou du sens au fait,
d’être « en vie » !
Pour ne pas être « mort »
mais belle et bien « brillant » !
Pour être ainsi réellement sans « mort » !
Sans « égale »
ou « préservé »
de ce que tout sentiment se permettra dans ce sens !
Pour être encore en pensée ! Le penser.
Et non commencer à perdre « espoir »
c’est à dire à « douter »
ou « perdre » la main (à ne plus être « à la hauteur »,

David VIEL – le 01 11 2018


ou là « demain » ; ce « demain » !).

Tant que le sentiment ne l’aura pas réalisé ça


il sera en pensée (là pour ça)
pour ne pas perdre SA vie ;
pour ne pas « boire la tasse » (« couler »)
mais belle et bien être « là »,
pour avoir raison du monde,
la main
ou le « droit » (être au « centre » ;
« décoré »).

Entre ça
et « soi » (quel que soit le Je)
il y a une histoire !
c’est à dire ça à réaliser 
ou à traverser.

Je rappelle que ça fixe le sentiment,


sur ce qui sera sa vie (cristallisé, reconnu, fait, permis !)
pour être encore « là » ! Demain ! Ce « demain ».
Et pas autre part.
Pour ne pas « mourir » de sa personne (Je)
et/ou perdre l’esprit (« espoir »).

Non pour le réaliser ça


être naturel,
mais belle et bien encore se le figurer ça !
Encore se le permettre ça !
Pour que les autres
soient encore au « rendez-vous » !
Ou dans leur « ombre » (« sillage ») ;
c’est à dire conquis, neutres ou alors ne plus être là (dans le sens qu’ils sont ! Dans leur ombre
c’est à dire du « passé », « dépassé »)
sinon c’en est fini d’eux (de leur sentiment d’être « culte »,
d’être «  bien  »
et/ou «  d’exister »).

Être naturel avec le temps


ou être là, pour être réellement « célébré » ;
pour être vraiment « brillant » (pour sortir vraiment personnellement de l’ordinaire
et/ou rêver SA vie).
Pour renforcer son corps mental !
Et non alors être là pour en sortir ;
et/ou le réaliser ça (mais belle et bien être là,
pour le permettre ça !
Puisque leur sentiment d’être « bien »
de se « connaître »,
en dépendra).

Le temps d’une vie

David VIEL – le 01 11 2018


ou de dire Je,
il y a une conversion
ou un changement d’état ;
pour
- soit le réaliser ça
- soit le nier
et/ou en jouer !
Pour avoir réellement une vie d’enfer !
Pour sortir réellement personnellement de l’ordinaire (ressortir comme en valant la « peine » ; le
propre et le fait de se vendre!!!).
Je ne parle pas alors du monde,
entre les mains de celui,
de celle,
de ceux,
de celles,
qui se figurent ça à « mort » (être « monté »
et non être « à la rue »).

D’où leur provient


leur sentiment de se « connaître » !
D’y être « arrivé » !
Et pas vous !!
D’où leur vient,
ce sentiment de le « pouvoir »
d’être « responsable »
et non d’être sans « avenir » !
Sans « ressort »
ou sans ressortir de ce qui pourrait leur « coûter » cher.

Le droit c’est vous,


qui le permettez !
Et c’est ça,
que vous n’avez plus
ou qui vous a été pris ! Volé.

Ça est l’ombre,
de vos pas ;
c’est à dire les autres
ou ce qui est autours
en bas
et/ou derrière vous.
C’est à dire ce qui est diffus, passé (le pôle +)
vis à vis de ce qui est concret (présent)
ou le pôle -
c’est à dire ce qui ressort réellement en « bien » ;
Et ainsi qui est « totem » !
C’est à dire l’objet
qui concentre (a) le sentiment (voire le monde).
Et qui sera ainsi la limite à son sujet (à tout sujet)
à ne pas dépasser
sinon le monde condition à son sentiment,

David VIEL – le 01 11 2018


va disparaître ;
le sujet va se fracturer
ou s’effondrer (et par extension le monde
va se fracturer,
ou s’effondrer).
Et tout cela sans réellement le réaliser (se connaître !)
du fait d’un côté
être réellement là pour le « pouvoir »
pour se faire-valoir
et de l’autre,
être là pour se faire avoir ;
sans que cela ressorte comme tel
car tel est l’enjeu
dans ce jeu de dupe
et/ou à la con !
Celui des « Lumières »
afin d’être « solaire »
et non « lunaire ».

Faits-toi un nom
Faits-toi de l’argent …
Donnes-toi du « mal » dans ce sens !
Suit le mouvement (ce mouvement)
sinon tu vas l’être réellement, « mal » (ou « à la rue »).
Ce « mal »
celui que d’autres ont besoin,
afin de pouvoir « monter » ! (se figurer ça).
Pour ne pas être selon eux,
sans le « pouvoir »
sans ressort,
ou ressortir de ce qu’ils permettent,
se permettent !
Sans même le réaliser !
Puisque ça les dépasse (a)
malgré l’histoire censée prendre !
Pour croire (penser) le contraire.
Malgré l’histoire qui leur est devenu « familier »,
« ordinaire » (« propre », « personnel » ; c’est devenu leur sujet avec le temps !).
Obtenir ça des autres,
afin de continuer à croire en leur histoire ;
à le « pouvoir »
ou à le « croire » ! Permettre ça !
Et ainsi à en être encore là !

Ça continue ainsi à prendre


or ça aurait dû être réalisé !
Et ça depuis longtemps.

Soit le mouvement des «Lumières » est encore là « demain » !


Pour dénaturer les choses
soit le monde le réalise

David VIEL – le 01 11 2018


pour reprendre leurs esprits,
et/ou leur vies en main ;
se défaire de ce qui a trop duré.

David VIEL – le 01 11 2018