Vous êtes sur la page 1sur 10

ETABLISSEMENT

1-
ph iqu es D’UN AVANT-METRE
g ra
c es
Piè
REGLES DE BASE
1.1 Examen des pièces graphiques des ouvrages
Il est indispensable avant de commencer tout avant - métré de
procéder aux opérations suivantes :

Étudier des plans et coupes de l’ouvrage pour se « mettre dans


l’esprit » ses formes et envisager déjà les décompositions en
ouvrages élémentaires.

Contrôler des cotes portées sur les plans pour détecter toute
erreur ou omission (par exemple vérifier les cotes globales en
totalisant les cotes partielles).

H. FREITAS
1- t io
i
n REGLES DE BASE
po s
é com
D

1.2 Décomposition de l’avant métré


L’avant métré comprend autant qu’il d’articles qu’il existe de prix
différents à appliquer. Les articles sont regroupées par corps d’état
et sont calculés dans l’ordre chronologique des travaux.
Exemples : les terrassements seront détaillés en descendant
pour les fouilles.
Pour les parties d’un ouvrage en béton, les calculs
seront effectués de bas en haut.

N. B. Il est important pour éviter les omissions et faciliter la


compréhension de suivre une démarche logique et rigoureuse
dans la rédaction de l’avant-metré.

H. FREITAS
1- e REGLES DE BASE
ur ag
M es

1.3 Manière de mesurer

L’évaluation des diverses quantités se fait à partir des cotes


figurant sur les dessins.
Il est parfois nécessaire de rechercher des dimensions
complémentaires ; ceci sera fait souvent par addition ou
soustraction, et non en mesurant à la règle sur la plan.

Lors du calcul d’une quantité d’ouvrage, la décomposition devra


toujours être faite de façon à supprimer les causes d’erreurs ou
d’omissions. Il faut donc procéder avec ordre et méthode,
par exemple en tournant toujours dans le même sens ou en
repérant aux crayons de couleurs les quantités déjà calculées.

H. FREITAS
1- e REGLES DE BASE
ur ag
M es

1.3 Manière de mesurer (suite)

Il est bon d’inscrire les mesures dans l’ordre :

Plan horizontal : longueur x largeur x profondeur (ou hauteur)


Plan vertical : longueur x hauteur x épaisseur

Longueurs, largeurs et hauteurs apparaissent généralement de


la façon suivante sur les plans :
Longueurs : lignes horizontales des vues en plan ou
des élévations
Largeurs : lignes verticales des vues en plan ou lignes
horizontales des coupes et des vues de côté
Hauteurs : lignes verticales des coupes et des vues de côté.

H. FREITAS
1- e REGLES DE BASE
ur ag
M es

1.3 Manière de mesurer (suite)

Remarque:
Dimensions, hors œuvre (H.O) et dans œuvre (D.O)

Dimension HO : elle est prise d’un parement extérieur


à un autre parement extérieur
Dimension DO : elle est prise d’un parement intérieur
à un autre parement intérieur.
HO
La longueur de la rigole ci-contre n’est pas B
AB + BD + DC + CA A

DO
Mais : 2 (HO + DO)
C D
H. FREITAS
PRESENTATION
2- DE L’AVANT-METRE
Les calculs sont présentés sous forme de tableaux, en
remplissant un cadre type en fonction du cas étudié.

Le modèle ci-dessous peut-être utilisé pour un grand nombre


de projet de construction.

H. FREITAS
PRESENTATION
DE L’AVANT-METRE
2- - Commentaire du tableau de métré-

Les numéros correspondent à ceux des prix ou suivent un ordre


continu
L’indication des ouvrages précise les parties qui font l’objet
du calcul.
Le nombre de parties contient un coefficient multiplicateur ou
réducteur pouvant correspondre par exemple au nombre de
parties semblables de la quantité calculée.
Les dimensions donnent les mesures servant aux calculs :
longueurs, largeurs, épaisseurs ou hauteurs.
Les surfaces, cubes ou poids donnent les résultats intermédiaires
et définitifs correspondant aux divers calculs.
Les observations permettent de représenter des croquis
explicitant les calculs.
On y effectue également des calculs auxiliaires (cotes
manquantes, longueurs développés…)
H. FREITAS
CONSEILS PRATIQUES
2- Dans un tableau de métré,

• Les multiplications sont présentées horizontalement : le produit


de toutes les quantités, inscrites sur la même ligne, est porté
dans une des colonnes correspondant aux résultats.
• Les additions et soustractions sont effectuées verticalement,
dans une même colonne, en disposant les nombres les uns en
dessous des autres.
Un trait horizontal est tiré en dessous des quantités à additionner,
ou à retrancher, et le résultat est inscrit, soit au dessous, soit en
regard, dans la colonne suivante.

• La nature des ouvrages correspondants à un résultat définitif est


rappelée en regard dans la colonne désignation.

• Les quantités, obtenues dans les colonnes des résultats et réuti-


lisées par la suite, doivent être signalées par un indice. Ce repérage
permet de reporter les quantités déjà calculées lorsque d’autres
calculs reprennent ces valeurs.
H. FREITAS
CONSEILS PRATIQUES
2- te )
i
(su • L’unité sera toujours précisée pour les résultats définitifs

• Dans un premier temps l’avant-métré peut être rédigé au crayon.


Ce procédé permet de modifier parfois la disposition des opéra-
tions pour conserver la netteté et la clarté de la présentation.

• Les divisions se posent sous forme fractionnaire.

• Certaines abréviations peuvent être employées :


HO : hors œuvre DO : dans œuvre
H : hauteur L : longueur l : largeur
épr : épaisseur prof : profondeur
Coeft : coefficient id : identique
ens : ensemble (résultat addition)
reste (résultat soustraction)

H. FREITAS
3- UNITES
ET PRECISION DES RESULTATS

Evaluation Symbole d’unité Précision Exemples

Pièce - unité U Nombre entier Robinets - portes

Longueur ml 2 décimales (cm) Canalisation – larmiers

Surface m² 2 décimales (dm²) Coffrages - enduits

Volume m³ 3 décimales (dm³) Fouilles – BA

Poids kg 3 décimales (g) Armatures –profilés CM

H. FREITAS