Vous êtes sur la page 1sur 6

LES SYSTEMES AUTOMATISES

Description d’un système automatisé


Définition :
Un système est dit automatisé lorsqu’il exécute le même cycle
de travail.
Description :
On peut distinguer trois parties dans un système automatisé.
- La Partie Commande. P.C.
- ‘L interface.
- La Partie Opérative. P.O.

a – La Partie Commande : PC
Elle permet à l’opérateur d’établir le programme qui
commande l’automate. La partie Commande reçoit les consignes
d’un opérateur. Elle adresse des ordres à la partie opérative.
Inversement la PC reçoit des comptes rendus de la partie
opérative et envoie des signaux à l’opérateur.

b – L’interface :
Elle relie la PO et la PC. C’est un système de traduction
d’informations entre la Partie Commande PC et la Partie
Opérative PO.

c – La Partie Opérative : PO
Il s’agit de la partie qui effectue le travail. C’est elle qui
reçoit les ordres de la Partie Commande (P.C.). Dans la PO c’est
les actionneurs (des vérins ou des moteurs) qui exécutent les
ordres reçus.
ORDRES

CONSIGNES

OPERATEUR PC Interface PO

SIGNAUX COMPTE -RENDU


Le but de l automatisme :
- Effectuer une production qualitative. (Pas d’erreur humaine :
Zéro défaut.)
- Effectuer une production quantitative. (On peut solliciter un
système automatisé 24h/24h)
- Supprimer les tâches ou actions physiques peu ou pas
gratifiantes pour l’homme.
- Pouvoir accéder : A des milieux de travail hostiles. (chimique,
nucléaires …) ou des sites inaccessibles à l’homme (mer,
espace).

Exemple de systèmes automatisés :


Barrière de parking.
Centre de lavage de véhicules
Feux tricolores
Distributeur de billets.
Les états du système dans la partie opérative :
Les capteurs permettent de détecter les états du système, savoir si un
cycle de travail est en cours ou par exemple si le cycle est terminé. Il
existe différente sorte de capteur :

A /Capteur logique :
Ces capteurs contrairement aux capteurs analogiques ne
distinguent que DEUX ETATS .
Il détecte ou il ne détecte pas.
Détection avec un contact :
C’est un capteur qui entre en contact physique avec l’élément à
détecter :
 Inconvénient : c’est un capteur qui s’use au fur et à mesure des
contacts.
Détection sans contact :
Le détecteur ne touche pas l’élément à détecter, il n’y a donc pas
usure, cependant le réglage du capteur est plus complexe .
Cellule photo électrique :Un faisceau est émis entre un émetteur
et un récepteur. Lorsque l’objet passe dans le faisceau celui-ci émet
un signal.

B /Capteur analogique :
C’est le reflet d’une grandeur physique. Une valeur électrique
suit l’évolution d’une grandeur physique.
Exemple :La jauge à essence.

Définition :

Système automatisé : un système est dit automatisé s’il exécute


toujours le même cycle de travail après avoir reçu les consignes d’un
opérateur.

Opérateur : Personne qui contrôle l’ensemble du système automatisé.

Capteurs : ce sont des éléments de la partie opérative capable de


détecter un phénomène physique dans son environnement
(température, présence d’un objet…) et d’en rendre compte à la partie
commande sous forme d’un signal électrique.

Actionneur : ce sont des éléments de la partie opérative utilisant


l’énergie électrique pour produire un phénomène physique (chaleur,
déplacement…)
GRAFCET : Notion de base

Définition :

Le GRAFCET ( GRAphe de Commande Etapes Transitions) est un


diagramme fonctionnel dont le but est de décrire graphiquement, les
différents comportements de l’évolution d’un automatisme séquentiel.

Premier exemple ; une poinçonneuse automatique.

Considérons la poinçonneuse en sa position de repos (position haute).


Capteurs

L’opérateur donnant l’information « marche » par appui sur le bouton


poussoir « BP » . Cela provoque automatiquement la descente du
poinçon jusqu’à la position basse suivie de sa remontée jusqu’à la
position haute,

ON DIT QUE LA POINCONNEUSE A DECRIT UN CYCLE.

Cette machine possède 3 comportements différents :


La poinçonneuse est au repos (1)
Le poinçon descend (2)
Le poinçon remonte
(3)

Chaque comportement est appelé ETAPE.


Le passage d’une étape à une autre est appelé TRANSITION.

Donc le passage de l’état 1 à l’état 2 (de repos à la descente du


poinçon) s’effectue si :
On appui sur le Bouton Poussoir (BP) ET le poinçon est en position
haute.

Ces deux informations constituent la condition de transition de l’étape


1 à l’étape 2 :
Cette condition est appelée RECEPTIVITE associé à la transition.

Un GRAPHCET est donc composé d’ ACTIONS, de TRANSITIONS


et de RECEPTIVITES.

C est ce que l on appelle le GRAPHCET :