Vous êtes sur la page 1sur 28

DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

74E ANNÉE– NO 22714


2,60 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Trump : un camouflet pour un anniversaire


▶ Le Sénat n’a pu s’enten-
dre, samedi 20 janvier, sur
▶ Les activités de plusieurs
administrations seront
▶ Ce revers, malgré la
majorité républicaine au
▶ « Le Monde » a demandé
à des personnalités de
1 ÉDITORIAL
le vote du budget fédéral, réduites et des centaines Congrès, intervient pour dresser un bilan après un NE PAS JUGER
provoquant la « ferme- de milliers de fonctionnai- Donald Trump le jour an de mandat de Trump CE PRÉSIDENT SUR
ture » partielle (shutdown) res se retrouveront, lundi, même du premier anni- NOS INFORMATIONS – PAGE 2 LES APPARENCES
des services de l’Etat au chômage technique versaire de son investiture DÉBATS – PAGE S 2 4 - 2 5 PAGE 2 7

Défense
BEAUVOIR Macron veut un
modèle d’armée UN ADO
À LANZMANN « cohérent » + UN
« CHÉRI, et « crédible » TÉLÉPHONE
MON AMOUR = DEUX
Six mois après la démis-
PARENTS
ABSOLU »
sion du général Pierre
de Villiers de l’état-major
pour protester contre
DINGUES
des coupes budgétaires,
le chef de l’Etat a tracé,
▶ L’écrivaine a adressé vendredi 19 janvier, lors
112 lettres au cinéaste de ses vœux aux armées,
à partir de 1953 une feuille de route et an-
▶ Empêché de les noncé une sensible aug-
publier en France, mentation des dépenses
Claude Lanzmann consacrées à la défense,
les a vendues à l’univer- qui devraient atteindre
sité américaine Yale 190 milliards d’euros
▶ Il explique au sur l’ensemble de la
« Monde » l’imbroglio durée du quinquennat
juridique PAGE 6
PAGES 1 4 - 1 5

Allemagne
L’addiction
Merkel face des enfants collés

Mars 1967, en Egypte.


aux états d’âme à leur écran peut avoir
de quoi inquiéter
Claude Lanzmann, des sociaux- père et mère.
Quelques astuces
Simone de Beauvoir
et Jean-Paul Sartre. AFP
démocrates pour qu’ils décrochent
PAGE 3

Entretien Brigitte Bardot : Université Automobile UNE ALCHIMIE D’UNE PUISSANCE FOLLE
Toyota va investir ★★★★ PREMIÈRE
« Je me sens animal » Comment vont 400 millions et LE FILM OI ON

être triés
IN FRAN E ET KNM

créer 700 emplois R ENTENT

dans le Nord
les étudiants CAHIER ÉCO – PAGE 3

Parcoursup, la nouvelle
plate-forme d’admission Fiscalité
dans l’enseignement La fin de l’ISF
supérieur qui remplace désespère le monde
APB, est désormais
disponible. Explication des start-up
de son fonctionnement CAHIER ÉCO – PAGE 3
PAGE 9

Migrants
Géopolitique La « circulaire
La Chine, prison Collomb » critiquée
par le Défenseur
des musulmans des droits MÉLANIE THIERRY
BENOÎT MAGIMEL BENJAMIN BIOL AY

ouïgours PAGE 8

Privée de ses droits, cette


Mode
COLLECTION PARTICULIÈRE «LA DOULEUR» MARGUERITE DURAS P.O.L.
minorité est durement Un quotidien D’APRÈS
© S U C C E S S I O N M A R G U E R I T E
DE
D U R A S , R E P R É S E N T É E P A R L E S
PUBLIÉ PAR
E D I T I O N S G A L L I M A R D

UN FILM ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR EMMANUEL F I N K I E L


avec Larmes de combat, qui sort
le 25 janvier, Brigitte Bardot pu-
dans Le Monde, sur sa vie. Elle
raconte que sa carrière de star ne
réprimée par le régime, excentrique
après les attentats terro-
blie ce qu’elle estime être un livre fut qu’un mauvais brouillon et
ristes. Le reportage
à la fashion week LE 24 JANVIER
« testamentaire ». A 83 ans, que sa vie n’a trouvé de sens que
celle qui fut une actrice mythi- dans la défense des animaux. de Brice Pedroletti de Paris o e
que du cinéma français revient, PAGE S 2 2 - 2 3 PAGE S 1 0 - 1 3 PAGE S 2 0 - 2 1
Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

A Washington,
vendredi
19 janvier,
l’horloge devant
l’hémicycle du
Sénat sonne
minuit, heure à
laquelle le
« shutdown » est
entré en vigueur,
faute d’accord
budgétaire
provisoire.
AARON P. BERNSTEIN/AFP

An I de Trump, la paralysie et la discorde


Les désaccords entre le président américain et les élus du Congrès débouchent sur un « shutdown » budgétaire

washington - correspondant tif pour les sans-papiers arrivés qu’une fois que « les démocrates », propos des « Dreamers ». Deux qu’une majorité de personnes in-
enfants aux Etats-Unis et privés qualifiés de « losers », « auront
En mai 2017, jours plus tard, le président avait terrogées incriminaient jusqu’à

D
onald Trump avait en septembre de la protection commencé à payer nos forces ar- M. Trump avait repoussé avec virulence le com- présent plutôt le Parti républicain
prévu de quitter décrétée par l’administration de mées et le personnel de secours ». promis auquel étaient parvenus et le président pour un éventuel
Washington vendredi Barack Obama. L’expiration de Les arguments du camp Trump
vanté les vertus des élus des deux camps au Sénat. blocage, sans épargner totale-
pour pouvoir célébrer cette mesure va survenir au début ont de bonnes chances de porter d’« un bon La polémique qui a enflé des ment les démocrates. L’enquête
le lendemain le premier anniver- du mois de mars. au sein du camp républicain, mais jours durant à la suite de termes de CNN montre que si une écra-
saire de son arrivée à la Maison ils visent aussi à occulter plusieurs
shutdown » pour injurieux prêtés ce jour-là à Do- sante majorité de personnes in-
Blanche en Floride, samedi 20 jan- « Losers » de démocrates faits embarrassants. Aucun prési- « mettre de l’ordre nald Trump à propos de certains terrogées (82 %) souhaite une so-
vier, dans sa résidence luxueuse La porte-parole du président, Sa- dent n’a été auparavant mis en dif- Etats africains – qualifiés de « pays lution pérenne pour les « Drea-
de Mar-a-Lago. Un « dîner de la vic- rah Sanders, a rapidement rejeté la ficulté de cette manière en contrô-
dans ce bazar » de merde », termes que la Maison mers », elle n’en juge pas moins (à
toire Trump », occasion d’une le- responsabilité de cet échec reten- lant les deux chambres du Con- Blanche n’avait initialement pas 56 % contre 34 %) que la priorité
vée de fonds de campagne pour tissant sur les démocrates. Dans grès. Il souligne par ailleurs les li- démentis – a contribué à une crise doit être accordée à la continuité
2020, était au programme. Une un communiqué au ton virulent, mites des capacités de négociateur gument en évoquant à de nom- de confiance à l’orgine du blocage de l’Etat, un souci potentiel pour
impasse au Congrès l’a empêché elle s’en est prise aux sénateurs de dont se targue souvent M. Trump. breuses reprises un « Trump shut- de vendredi. la stratégie de Chuck Schumer.
de quitter la capitale fédérale. A l’opposition, baptisant l’impasse Alors simple citoyen, il avait as- down » découlant selon lui du Au cours des heures précéden- En campant sur une ligne in-
minuit, le président n’a pu que du nom du chef de la minorité dé- suré lors du dernier shutdown, chaos qui prévaut au sein de l’ad- tes, même certains républicains transigeante, la Maison Blanche
méditer sur le présent encom- mocrate, Chuck Schumer (New en 2013, que sa responsabilité de- ministration. « Même quand le ont déploré ouvertement les si- fait le pari qu’un désaveu des dé-
brant délivré par le Sénat : un shut- York). Mme Sanders les a accusé de vait reposer sur le président, qui président semble approuver les gnaux contradictoires émis par la mocrates dans l’opinion les con-
down (« fermeture ») du gouverne- « prendre en otage » les citoyens était alors le démocrate Barack grandes lignes d’un accord, il ne de- Maison Blanche sur l’immigra- traindra à reculer. Un pari compli-
ment fédéral. américains en raison « d’exigences Obama. En mai 2017, sur son mande pas à son parti au Congrès tion. Un ultime tête-à-tête entre qué par la mauvaise image du pré-
Il se traduira à partir de lundi par inconsidérées » concernant des compte Twitter, le président avait de l’accepter », a-t-il assuré. M. Trump et M. Schumer, ven- sident auprès d’une majorité
la mise au chômage technique « immigrants illégaux ». Elle a as- enfin vanté les vertus d’« un bon Le chef de la minorité démo- dredi en milieu de journée, n’a d’Américains. D’autant que si le
sans salaire de plus de 850 000 suré que la Maison Blanche ne rou- shutdown » pour « mettre de l’ordre crate a eu beau jeu de rappeler les pas permis la moindre percée. blocage s’installe dans la durée, il
employés fédéraux considérés vrirait les négociations sur ces dans ce bazar », la mission qu’il ju- propos du président, le 9 janvier, Des sondages publiés par le risque de n’épargner in fine
comme « non essentiels » au fonc- sans-papiers, également connus rait d’accomplir. Au Sénat, Chuck incitant les élus du Congrès à s’en- Washington Post et la chaîne d’in- aucun de ses protagonistes. p
tionnement de l’administration. sous le nom de « Dreamers », Schumer a d’ailleurs repris cet ar- tendre sur une « loi d’amour » à formation CNN ont montré gilles paris
Les activités d’agences fédérales
comme les services fiscaux, ceux
des parcs nationaux, ou la déli-
vrance de passeports, seront ré-
L’impréparation, péché originel de l’administration américaine
duites. En revanche, les services de
sécurité seront relativement épar- la thèse est avancée dans les premiè- Priebus et le porte-parole Sean Spicer, remplaçants ignorants des dossiers et des acquis de travaux préparatoires. Cela
gnés. Les militaires américains res pages de Fire and Fury : Inside the évincés en juillet. Ou encore le conseiller des équilibres internes. a été particulièrement le cas pour les no-
poursuivront leurs opérations Trump White House, le livre de Michael stratégique du président, Stephen Ban- Ils ont été accentués par l’intransi- minations à des postes-clés de l’appareil
mais sans toucher leur solde. Wolff (Robert Laffont, à paraître le 22 fé- non, poussé vers la sortie le mois suivant. geance manifestée à l’égard des anciens judiciaire, à commencer par la Cour su-
Le Parti républicain, dont la ma- vrier) qui a exaspéré le président : Donald Elle est aussi manifeste avec la nomina- des administrations républicaines précé- prême des Etats-Unis. Les candidats pro-
jorité ne tient qu’à un siège au Sé- Trump n’imaginait pas remporter l’élec- tion comme secrétaire d’Etat de Rex dentes, bons connaisseurs de la machine mus par la Maison Blanche ont été en ef-
nat, n’a pu en effet obtenir la majo- tion présidentielle de 2016. Cette thèse a Tillerson, patron d’ExxonMobil, que Do- gouvernementale, écartés pour des pri- fet souvent sélectionnés par des groupes
rité qualifiée nécessaires (60 voix) été repoussée avec force par l’administra- nald Trump ne connaissait pas aupara- ses de position majoritairement hostiles conservateurs comme la Federalist So-
pour l’adoption d’une rallonge tion arrivée au pouvoir il y a un an, mais vant et avec lequel il entretient des rela- à Donald Trump pendant la campagne ciety ou l’Heritage Foundation. La ré-
budgétaire d’un mois déjà votée les indices abondent qui lui donnent de tions délicates. des primaires. Dans le même temps, le forme fiscale favorable aux entreprises
par la Chambre des représentants. la consistance. Au point d’expliquer une nombre de personnes ayant soutenu la et aux hauts revenus, principal succès de
Et ceci, faute d’un accord global sur bonne partie de ses vicissitudes. Remue-ménage sans précédent campagne de M. Trump nommées à des cette première année Trump, a pu égale-
un projet de budget pour l’année Une transition chaotique tout d’abord, Ce remue-ménage permanent est sans postes administratifs et confirmées par ment bénéficier des apports de groupes
fiscale en cours, repoussé depuis marquée par l’éviction du responsable précédent par son ampleur. Selon l’étude le Sénat (« spoils system ») n’a jamais été de pression proches des républicains. Au
septembre. Seuls quatre démocra- qui en était chargé, Chris Christie, gou- publiée vendredi 19 janvier par Kathryn aussi bas, comparé aux trois administra- risque cependant de brouiller le mes-
tes exposés à des réélections diffi- verneur républicain du New Jersey, du Dunn Tenpas, spécialiste de la gouver- tions précédentes. sage populiste et anti-élites porté pen-
ciles cet automne dans des Etats fait de ses mauvaises relations avec le nance à la Brookings Institution, 34 % de L’impréparation a souvent engendré dant la campagne.
remportés par M. Trump en 2016 gendre du président, Jared Kushner. L’im- l’équipe du président a été renouvelée au une précipitation synonyme de fiasco, Cette impréparation a pénalisé les
ont voté en faveur du texte. Mais préparation se manifeste alors par la no- cours de sa première année à la Maison comme les premières moutures du dé- douze premiers mois de Trump alors que
un nombre identique de républi- mination aux plus hautes fonctions de la Blanche. Très loin des 6 % de celle de cret anti-immigration promis pendant ces derniers auraient dû être les plus pro-
cains, hostiles à une troisième ral- Maison Blanche de personnalités qui la Barack Obama ou des 11 % de celle de la campagne présidentielle, bloquées ductifs. Les primaires, puis les élections
longe, s’y est en revanche opposé. quitteront en un temps record. Le con- George W. Bush. Les inconvénients rele- par des juges fédéraux et des cours d’ap- de mi-mandat prévues en novembre,
La majorité des démocrates exi- seiller à la sécurité nationale Michael vés par Kathryn Dinn Tenpas sont nom- pel fédérales, l’ont montré. L’administra- vont en effet réduire le temps utile de la
geaient en échange des voix né- Flynn, débarqué moins d’un mois après breux, comme la perte de temps et tion Trump s’est montrée la plus efficace deuxième année de sa présidence. p
cessaires l’ajout d’un statut défini- son arrivée. Le chef de cabinet Reince d’énergie engendrée par les arrivées de lorsqu’elle a pu bénéficier au contraire g. p. (washington, correspondant)
international | 3
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

En Allemagne, Merkel face aux états d’âme du SPD


Les sociaux-démocrates se prononcent dimanche pour ou contre une nouvelle coalition avec la chancelière

berlin - correspondance LE CONTEXTE

I
l s’appelle Kevin Kühnert, il
est né à Berlin-Ouest quel-
ques mois avant la chute du
Mur. Son discours au con-
INCERTITUDES
grès extraordinaire du Parti L’éventuelle coalition entre
social-démocrate à Bonn, diman- le SPD, la CDU et la CSU
che 21 janvier, pourrait marquer le ne sera pas en place avant
début d’une grande carrière poli- le mois de mars, en cas de vote
tique. Du haut de ses 28 ans, le mi- favorable du congrès extraordi-
litant va tenter ni plus ni moins naire des sociaux-démocrates,
de faire basculer le destin du SPD. dimanche 21 janvier, à Bonn.
Président du mouvement de Les négociations en vue
jeunesse du parti (« les Jusos »), de finaliser l’accord de coalition
qui compte 70 000 membres, doivent encore durer quelques
Kevin Kühnert mène campagne semaines, avant un vote
depuis une semaine contre une des adhérents du SPD.
réédition de la « grande coali- En cas de vote négatif dès
tion ». Autrement dit, il refuse dimanche, la constitution
toute nouvelle alliance gouverne- du gouvernement traînerait
mentale avec les conservateurs encore. Affaiblie par les élections
– l’Union chrétienne-démocrate législatives du 24 septem-
(CDU) d’Angela Merkel et son al- bre 2017, Angela Merkel risque
liée bavaroise, la CSU. alors d’être très contestée dans
Dimanche, 600 délégués du le camp conservateur, mais elle
parti doivent se prononcer sur le pourrait tenter de former un
texte issu des discussions explo- gouvernement minoritaire, avec
ratoires entre les trois forma- ses alliés bavarois de la CSU.
tions, présenté vendredi 12 jan- De nouvelles élections ne sont
vier à Berlin. Ce document doit pas non plus exclues en cas
servir de base à l’élaboration d’un de blocage persistant.
contrat de coalition, qui devien-
drait la feuille de route gouverne-
mentale des quatre prochaines
années. Mais rien n’est joué : au Angela Merkel, au côté de Martin Schulz, après les négociations de coalition, le 12 janvier. JOHN MACDOUGALL/AFP
SPD, le scrutin de dimanche s’an-
nonce serré. Et la notoriété mé-
diatique soudaine acquise par tion, parce qu’on trouve que les Au SPD, le débat sur le fond, soi- sur le même chemin que d’autres Andrea Römmele, professeure
Kevin Kühnert ces derniers jours alternatives sont encore pires »,
« Je ne crois plus gneusement évité pendant la partis frères européens si nous ne de sciences politiques à la Hertie
montre qu’il bénéficie de sou- explique-t-il. Son argument : les que le SPD puisse morne campagne de l’été 2017, travaillons pas plus à notre iden- School of Governance de Berlin.
tiens en interne. électeurs ont voté contre la est brusquement revenu sur le tité. » La référence à la débâcle du L’agacement des Jusos est com-
grande coalition en septem-
se redresser si devant de la scène. Martin Parti socialiste français, au prin- parable à celui des militants du
Suicide politique bre 2017, tout passage en force est on fuit sans cesse Schulz, qui a consacré sa semaine temps 2017, agit comme un puis- Parti libéral-démocrate, le FDP,
Inconnu du grand public il y a en- un suicide politique pour le SPD. à faire la tournée des fédérations sant épouvantail. « Il est impor- souvent jeunes eux aussi, qui ont
core un mois, le président des Les sondages, pour l’instant, lui
vers une grande locales du SPD, s’évertue à énu- tant de montrer que le parti a une préféré refuser de participer au
Jusos a conscience que le SPD vit donnent raison. Le SPD n’est plus coalition » mérer les exigences du parti re- culture politique du débat, qu’on gouvernement plutôt que de
un moment-clé de son histoire. crédité que de 18,5 % des inten- prises par le préaccord de coali- peut le faire sans s’effondrer », a prendre le risque de perdre leur
KEVIN KÜHNERT
Avec aplomb, le jeune militant tions de vote, selon une enquête tion : sur les retraites, la baisse ajouté Mme Mattheis. identité. Cette jeune génération
président du mouvement
fait front contre la direction du d’opinion parue mardi dans Bild. des impôts pour les petits salai- Quelle que soit l’issue du vote de militants a en commun de
de jeunesse du SPD
parti, Martin Schulz en tête, et A seulement quelques encablures res ou encore l’éducation. Rien à de dimanche, le congrès du SPD considérer que le danger le plus
contre le président de la Républi- de l’AfD, qui pointe désormais à faire, l’ancien libraire donne marquera un tournant. Les ten- grand n’est pas la montée en
que, le social-démocrate Franz- 14 %. Et une majorité d’Allemands l’impression de faire son dé- sions actuelles illustrent la lassi- puissance de l’AfD et des idées
Walter Steinmeier, qui a appelé à refuse une nouvelle grande coali- économique de la grande coali- compte de caisse en fin de jour- tude des membres les plus jeunes d’extrême droite, mais l’affadis-
la « responsabilité ». Mais, sur- tion. « Nous cherchons à faire en tion sortante pour confirmer leur née, alors que la maison du parti contre une culture politi- sement du débat démocratique.
tout, Kevin Kühnert fait campa- sorte que le SPD redevienne un pouvoir, se retrouve à jouer les s’écroule. L’essentiel n’est pas là, que imposée par le centrisme et Ce n’est pas un hasard s’ils dé-
gne contre Angela Merkel, cette grand parti populaire », dit-il. services après-vente d’un projet répètent ses opposants. le pragmatisme d’Angela Merkel. fendent tous l’option d’un gou-
chancelière si centriste, avec la- Que Kevin Kühnert soit une des qui ne suscite ni l’enthousiasme Contrairement à l’impression dé- vernement minoritaire, qu’ils ju-
quelle M. Schulz avait promis, au rares figures du SPD à défendre ni l’adhésion des militants. C’est Lassitude des plus jeunes gagée par la campagne, où l’ato- gent plus à même de répondre au
soir de sa défaite électorale le cette ligne en dit long sur l’état du le cas de Heiko Maas, 51 ans, actuel « Il en va de questions fondamen- nie des débats pouvait laisser besoin de renouveau démocrati-
24 septembre, qu’il ne gouverne- parti, en proie au doute et à une ministre de la justice, et d’Andrea tales. La population a besoin d’un croire à des Allemands rassasiés que exprimé par les urnes, après
rait pas. Une victoire du leader crise de leadership sans précé- Nahles, 47 ans, devenue chef du choix entre deux propositions poli- par la prospérité économique et quatre ans de grande coalition.
des Jusos serait un revers terrible dent. Seules la génération la plus groupe SPD au Bundestag en sep- tiques claires. Nous avons vu indifférents à la politique, on as- Celui-ci obligerait le gouverne-
pour les deux dirigeants. jeune et l’aile gauche du parti tembre 2017, après quatre ans au qu’une grande coalition ne le pro- siste actuellement à un réveil des ment, sur chaque réforme, à
Kevin Kühnert incarne un SPD osent prendre le risque de provo- gouvernement. Le comble pour pose pas, mais doit vendre aux clivages partisans. trouver une majorité de circons-
qui refuse de jouer les partenai- quer de nouvelles élections en celle qui a longtemps été prési- électeurs compromis sur compro- « Le style de gouvernement d’An- tance au Bundestag. Il affaiblirait
res raisonnables, et ne voit de sa- désavouant Martin Schulz. dente des bouillonnants Jusos est mis, ce qui renforce l’extrême gela Merkel, fondé sur le consen- de facto le pouvoir de la chance-
lut pour son parti que dans l’op- En quelques mois, c’est comme de devoir défendre un pro- droite », a déclaré Hilde Mattheis, sus et la patience, a été très effi- lière et compliquerait certaines
position et un coup de barre à si l’histoire s’était brusquement gramme pragmatique et sans députée de l’aile gauche du SPD, à cace, mais n’est sans doute plus prises de décisions. L’option est,
gauche. « Je ne crois plus que le accélérée : la génération mon- âme. Mme Nahles met en garde ses la télévision. « Nous sommes face adapté à l’air du temps. On a jusqu’ici, radicalement rejetée
SPD puisse se redresser si on fuit tante des leaders du SPD, qui espé- jeunes camarades contre toute à une décision qui engage notre besoin aujourd’hui de plus de par Angela Merkel. p
sans cesse vers une grande coali- raient capitaliser sur le bon bilan « romantisation » de l’opposition. destin. Elle pourrait nous conduire prises de position claires », estime cécile boutelet

Le duo franco-allemand mezza voce, faute de coalition à Berlin


Les difficultés politiques de Mme Merkel et ses positions sur la zone euro compliquent la relance du projet européen esquissée par M. Macron

C’ est une chancelière fra-


gilisée qui est venue
rendre visite, vendredi
19 janvier, à l’homme fort – et es-
seulé – de l’Europe. Le couple fran-
de Debussy, interprétés par
Daniel Barenboim à la Philhar-
monie. Le récital s’est achevé par
L’Isle joyeuse, une note de gaieté
pour clore une rencontre
Mais, même en cas d’accord des
délégués du SPD, un nouveau
gouvernement ne verra pas le
jour avant la mi-mars. De quoi
retarder encore les projets euro-
apparaître quelques dissonances
– plus proche de la musique
dodécaphonique allemande que
de Debussy – avec les envolées
lyriques de M. Macron dans son
Le chef de l’Etat
et la chancelière
ont insisté sur
vons plutôt qu’être obsessionnels
sur les instruments. »
Lundi, au lendemain du congrès
du SPD, les deux dirigeants publie-
ront une déclaration commune, à
co-allemand a souvent pâti de la franco-allemande qu’on a con- péens du président Macron. discours de la Sorbonne, en
leurs ambitions l’occasion du 55e anniversaire du
faiblesse française, mais il appa- nue plus réjouissante. septembre 2017. Pas un mot sur communes traité de l’Elysée, signé le 22 jan-
raît handicapé désormais par les « Dans un contexte interne très « Ambiguïtés volontaires » le ministre et le Parlement de la vier 1963 par le chancelier Konrad
incertitudes outre-Rhin. La chan- chargé, deux jours avant le vote Le chef de l’Etat et la chancelière zone euro, évoqués par M. Ma-
pour l’Europe Adenauer et le président Charles
celière Angela Merkel a paru fati- du SPD sur la poursuite des négo- ont insisté sur leurs ambitions cron, mais une insistance sur la de Gaulle pour sceller la réconci-
guée lors d’un court point de ciations en vue d’une grande coa- communes pour l’Europe. création d’un fonds monétaire liation entre la France et l’Allema-
presse tenu à l’Elysée, aux côtés lition, la chancelière prend le Mme Merkel a rappelé que la européen, qui suscite de vives que les pays destinataires des in- gne. Le texte commun lancera la
d’Emmanuel Macron, avant un dî- temps de passer une soirée à question européenne avait été réserves à Paris. vestissements fassent des réfor- préparation d’un nouveau traité,
ner de travail et un concert. Dans Paris, signe de l’importance de la « prioritaire » dans les négocia- Le préaccord ouvre la porte à mes structurelles. appelé de ses vœux par M. Macron
son pays, l’attention est focalisée relation bilatérale et de l’engage- tions de coalition. « La chance- un budget de la zone euro, mais « Le document sur les pourpar- lors son discours de la Sorbonne,
sur l’issue du congrès du Parti ment européen du président », se lière a une ambition européenne, en l’encadrant sévèrement. Il lers exploratoires est conçu de telle qui doit être finalisé, selon lui,
social-démocrate (SPD), diman- félicite-t-on à l’Elysée. les dirigeants du SPD ont mani- s’agit de « privilégier une capacité sorte que nous avons laissé de la dans le courant de l’année. Le
che, qui doit se prononcer pour ou « Pour agir en Europe, il est capi- festé une ambition européenne, et budgétaire spécifique pour la sta- marge pour des discussions avec la même jour, l’Assemblée nationale
contre l’accord exploratoire con- tal d’avoir un gouvernement sta- le texte commun en porte une », a bilisation économique, la conver- France afin de trouver une solu- et le Bundestag voteront une réso-
clu voici une semaine avec la CDU ble en Allemagne », s’est rassurée souligné Emmanuel Macron, gence sociale et pour le soutien tion adéquate », a noté vendredi la lution commune dans le même
pour former un gouvernement. Mme Merkel, alors qu’elle n’a tou- même si l’Allemagne donne la aux réformes structurelles (…), qui chancelière, en parlant d’« ambi- sens. M. Macron et Mme Merkel
Heureusement, la musique jours pas composé sa coalition, priorité aux questions migratoi- pourrait être le point de départ guïtés volontaires ». M. Macron a doivent ensuite se retrouver, mer-
adoucit les mœurs. A l’issue de quatre mois après sa victoire étri- res et temporise au sujet de la vers un futur budget d’investisse- lui aussi minimisé ces divergen- credi 24 janvier, au Forum écono-
leur tête-à-tête, la chancelière et quée aux législatives de septem- réforme de la zone euro. ment pour la zone euro ». Autre- ces : « Ce qui doit constamment mique mondial de Davos. p
le président sont allés écouter des bre 2017. Elle s’est dite confiante En réalité, l’accord exploratoire ment dit, l’Allemagne est prête à nous animer, c’est d’être au clair solenn de royer
Préludes, Estampes et Arabesques quant à l’issue du congrès du SPD. entre le SPD et la CDU laisse alimenter ce budget à condition sur les finalités que nous poursui- et alain salles
4 | international 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Russie : la campagne très protégée de Poutine ÉGY PT E


Sissi candidat
à un second mandat
Le président égyptien, Abdel
Fattah Al-Sissi, a annoncé ven-
Le chef du Kremlin vante l’unité nationale, mais reste inaccessible au public dredi 19 janvier à la télévision
publique, dans un discours
retransmis en direct du Caire,
son intention de briguer un
saint-pétersbourg (moscou) - Piskarevskoïe, qui abrite 186 fosses quelques rares étrangers dont Kremlin se présente en tant que second mandat lors de l’élec-
envoyée spéciale communes, le président russe a
Les services Le Monde, a été conviée à se ren- candidat sans étiquette. tion présidentielle prévue en
inauguré dans un décor de neige, de sécurité dre à Kirovsk plusieurs heures à Et Vladimir Poutine sature l’es- mars. Ces dernières semaines,

T
ardive, la campagne de une cinquantaine de kilomètres l’avance et à patienter dans trois pace. Pour la première fois, jeudi plusieurs candidats potentiels
Vladimir Poutine, candi- plus loin, tout près de la ville de
sont partout, petites tentes chauffées dressées soir, il s’est prêté dans la région ont renoncé à se présenter,
dat à sa propre succes- Kirovsk, un nouvel espace d’expo- et chaque par le ministère des situations de Saint-Pétersbourg au tradi- dénonçant des pressions
sion pour un quatrième sition avec reconstitution des ter- d’urgence, avec glacières isother- tionnel bain de l’Epiphanie or- de l’Etat et un scrutin joué
mandat, n’en a pas moins com- ribles combats sur une maquette
déplacement mes militaires pour le casse- thodoxe dans un trou de glace d’avance. – (AFP.)
mencé dans un contexte où de 40 mètres de long et six de pro- est organisé au croûte. C’est d’ici que le « pool » du par une température de – 7 °C. Il
personne ne doute, en Russie, de fondeur. « Nos soldats n’ont jamais Kremlin assistera, avec son et ima- est le héros d’un documentaire R ÉPU BLI QU E TC HÈQU E
sa victoire. Cela limite les dé- reculé, la mort les a surpris alors
millimètre près ges, à l’échange avec les vétérans. diffusé sur la première chaîne na- Andrej Babis perd son
bats de l’opposition à cette seule qu’ils avançaient les armes à la Impossible d’approcher davan- tionale, consacré au monastère immunité parlementaire
interrogation : participer ou non main tournées vers l’ennemi », a-t-il tage le président-candidat, encore de Valaam situé en Carélie, dans Les députés tchèques ont
à l’élection présidentielle du souligné devant quelques vété- de foule n’ont pas leur place. Inac- moins de lui poser une question. le nord-ouest de la Russie, que le levé, vendredi 19 janvier à Pra-
18 mars. Pour le chef du Kremlin, rans bardés de médailles. cessible, Vladimir Poutine arrive La campagne n’est pas populaire, président fréquente assidûment gue, l’immunité parlemen-
l’exercice consiste surtout à faire en hélicoptère et repart de même. elle est bâtie sur un modèle autori- lors des fêtes religieuses. taire du candidat au poste de
passer dans les régions le même Espace saturé Quoique discrets, les services de taire, avec les moyens nécessaires. Dans ce film, réalisé par le premier ministre, le milliar-
message que sur ses affiches : « Un « C’est exactement l’amour pour la sécurité sont partout, les gardes Son budget, plafonné à 400 mil- journaliste Andreï Kondrachov, daire populiste Andrej Babis,
président fort, une Russie forte. » patrie qui caractérise notre peuple, du corps, nombreux, attachés à lions de roubles (5,7 millions récemment nommé porte-pa- inculpé d’avoir profité illici-
Le président s’est rendu, jeudi a enchaîné M. Poutine. Et c’est ce chacun de ses pas. Chaque dépla- d’euros), le maximum autorisé role de sa campagne, le chef du tement de fonds européens.
18 janvier, dans la région de Saint- dont nous devrions nous souvenir cement est calculé, organisé au par la loi, a déjà été collecté, selon Kremlin trace un parallèle en- Le Parlement avait refusé
Pétersbourg, sa ville natale, pour pour de nombreuses années à ve- millimètre. Les détails pratiques les données publiées par la Com- tre la foi orthodoxe et l’idéolo- mardi de voter la confiance
y célébrer le 75e anniversaire de nir, pour toutes les générations fu- ne sont communiqués qu’au der- mission électorale, à partir de gie communiste, « qui ressemble au gouvernement minoritaire
l’opération « Iskra », la brèche tures. Parce que c’est exactement nier moment à un public trié sur le dons fournis pour l’essentiel par beaucoup au christianisme ». de M. Babis. – (AFP.)
ouverte par les forces soviétiques ce sur quoi la Russie a toujours volet, comme aux journalistes. des organisations et des fonda- Lénine dans son mausolée, par
qui devait mettre fin en 1944, compté : le sacrifice de soi, l’amour La poignée de médias autorisés à tions proches du parti au pouvoir exemple, « en quoi cela diffère- BI R MAN I E
après 872 jours de siège, à l’encer- de la patrie, surtout dans les mo- suivre le déplacement, y compris Russie unie – bien que le chef du t-il des reliques des saints pour les Le plan de retour
clement de Leningrad par l’armée ments difficiles et éprouvants aux- orthodoxes et même pour tous des Rohingya jugé
allemande. Les pertes humaines quels notre pays a dû faire face. » les chrétiens ? » L’unité nationale, « malhonnête »
furent colossales – 1,8 million de Des extraits ont été diffusés Kiev accusé de préparer « une guerre » toujours. Des activistes rohingya ont
morts dont un million de civils. d’un film impliquant les nouvel- Mais, tandis que le chef de l’Etat dénoncé, samedi 20 janvier,
Un lieu de douleur, mais aussi les générations, à travers un jeune Sitôt de retour à Moscou après son déplacement à Saint-Péters- louait cette unité, le QG à Saint- le programme de retour
d’héroïsme et de sacrifice qu’aime homme vêtu d’un costume on ne bourg, vendredi 19 janvier, Vladimir Poutine a présidé un conseil Pétersbourg d’Alexeï Navalny, le des Rohingya depuis le Ban-
exalter M. Poutine. Depuis son peut plus contemporain, qui se de sécurité consacré à l’adoption, la veille, en Ukraine d’une loi principal opposant écarté de la gladesh vers la Birmanie,
accession au pouvoir, il y a dix- trouvait jeté dans l’enfer des votée par 280 députés qualifiant d’« occupation temporaire russe » compétition, faisait l’objet d’une estimant qu’il visait à les en-
huit ans, les célébrations de la vic- bombardements d’hier. La « Rus- la situation dans le Donbass, à l’est du territoire ukrainien, théâtre nouvelle descente de police. Une fermer dans des camps
toire sur le régime nazi lors de la sie forte » n’a cependant duré d’un violent conflit entre rebelles prorusses et forces de Kiev perquisition similaire à celles de réfugiés afin de s’emparer
« grande guerre patriotique » ont qu’un court instant. Tout juste depuis 2014. Ce texte pourrait avoir « l’impact le plus négatif sur les subies ces derniers jours dans de leurs terres. Les deux pays
revêtu un lustre particulier. Patrio- Viatcheslav Panfilov, 93 ans, a-t-il perspectives de règlement intra-ukrainien », a souligné le Kremlin une dizaine d’autres locaux de ont convenu du retour en
tisme et unité nationale font par- pu confier quelques souvenirs sur en affirmant qu’il n’y a pas « d’alternative aux accords de Minsk » cet adversaire du Kremlin, qui territoire birman d’environ
tie des fondamentaux du Kremlin. les « conditions horribles » vécues signés en février 2015. « Ce n’est rien de moins que les préparatifs appelle à boycotter la présiden- 750 000 réfugiés musul-
Après une photo solitaire, un alors qu’il était soldat. d’une nouvelle guerre », avait fustigé, jeudi, le ministère des affai- tielle et qui a lancé un appel à mans rohingya chassés
bouquet d’œillets rouges à la Car c’est une campagne ultra-sé- res étrangères russe en mettant en garde contre des « consé- manifester le 28 janvier. p vers le Bangladesh depuis
main, au cimetière mémorial de curisée qui est menée, où les bains quences imprévisibles pour la sécurité et la paix dans le monde. » isabelle mandraud octobre 2016. – (AFP.)

La France veut un accord


d’association entre l’UE et la Palestine
La proposition française suscite la controverse à Bruxelles,
mais cherche à rassurer les Palestiniens face aux décisions de Trump

Réveil Courrier bruxelles - bureau européen Roumanie, Malte et Chypre) l’ont


reconnue comme telle. La Pales-
Etats-Unis comme médiateurs.
« On demandera à Abbas de ne pas

Chaque matin à 7 heures, U n débat agitait la diplo-


matie européenne avant
tine dispose d’un statut d’observa-
teur auprès de l’ONU, dont elle
claquer la porte, et de nous aider à
l’aider », poursuit un diplomate.

le meilleur de la presse étrangère


la visite à Bruxelles, lundi n’est pas officiellement membre. En clair, il s’agirait d’éviter que le
22 janvier, du président palesti- Paris souligne qu’un tel accord a dirigeant palestinien quitte une
nien, Mahmoud Abbas, convié à été conclu avec la République du nouvelle fois Bruxelles avec de
un déjeuner de travail avec les mi- Kosovo, qui n’est pas non plus re- simples promesses et l’assurance,

reveil.courrierinternational.com nistres des affaires étrangères des


Vingt-Huit. Cette rencontre inter-
connu par l’ensemble de la com-
munauté internationale. Et ajoute
un peu vaine, que les Vingt-Huit
continuent de défendre l’idée
vient après la venue dans la capi- qu’aucun obstacle juridique ne d’une solution à deux Etats.
tale belge du premier ministre peut entraver ce qui n’est qu’une D’autant qu’il devrait surtout ré-
israélien, Benjamin Nétanyahou, ébauche puisque la négociation et clamer une augmentation de la
le 11 décembre. l’adoption de telles dispositions contribution de l’UE à l’UNRWA et
La France, soutenue par plu- nécessitent plusieurs années. poser la question d’une reconnais-
sieurs capitales mais pas certaine sance, par l’ensemble de l’UE, de
de convaincre la totalité de ses par- « Ramener Abbas à la raison » l’Etat palestinien. C’est parce
tenaires, espère envoyer un « si- Il n’empêche, la pression exercée qu’une réponse collective sur ce
gnal positif » à M. Abbas en lui pro- par Paris indispose certaines capi- dernier point ne peut pas lui être
mettant la perspective d’un ac- tales. Londres manifeste des réti- apportée, faute d’unité euro-
cord d’association avec l’UE. Une cences, même à l’égard d’une sim- péenne, que Paris a imaginé l’hy-
mesure symbolique alors que les ple déclaration. La Grande-Breta- pothèse d’un accord d’association.
relations entre les Palestiniens et gne pourrait être appuyée par la S’il réclame davantage d’argent,
Washington sont au plus bas : Pologne, la Hongrie ou la Républi- le président se verra surtout rap-
M. Abbas refuse désormais toute que tchèque qui se sont abstenues peler que l’Union octroie chaque
médiation américaine avec Israël, aux Nations unies, le 21 décem- année 300 millions d’euros à
après la reconnaissance unilaté- bre 2017, lors du vote de la résolu- l’Autorité palestinienne, un mon-
rale de Jérusalem par l’administra- tion condamnant la reconnais- tant qu’elle soumet actuellement
DESSIN DE JOEP BERTRAMS, PAYS-BAS

tion Trump comme capitale d’Is- sance par Washington de Jérusa- à un examen pour voir s’il peut
raël, le 6 décembre 2017. Les Etats- lem comme capitale d’Israël. être augmenté mais, surtout, s’il
Unis, en retour, exercent une D’autres pays jugent, en revan- est correctement utilisé.
pression financière : ils ont gelé che, « plus qu’intéressante », selon La volonté de la France de jouer
une partie de leur contribution un diplomate, l’initiative fran- un rôle-clé est confirmée par la
(65 millions de dollars, soit 53 mil- çaise. « Il faut adresser un signal presse israélienne, qui a rapporté
lions d’euros, sur 350) à l’UNRWA, à Abbas pour mieux appuyer nos qu’Aurélien Lechevallier, un con-
l’Office de l’ONU pour les réfugiés demandes ». Parmi celles-ci, la né- seiller d’Emmanuel Macron, avait
palestiniens au Proche Orient. cessité pour l’Autorité palesti- été dépêché auprès de la direction
Les accords d’association régis- nienne d’améliorer sa gestion, palestinienne pour essayer de cal-
sent la coopération entre l’Union d’affirmer son autorité et de « re- mer sa colère. Paris nie agir à la de-
européenne et des pays tiers dans prendre pied » à Gaza. Mais aussi mande de Washington : certaines
différents domaines (le com- de ne pas rompre tous les ponts sources évoquent la nécessité de
merce, la politique, la sécurité, avec Washington, quels que soient « ramener Abbas à la raison » et
etc.). Ils sont, en principe, conclus ses griefs et ses critiques. une « continuité » dans les contacts
avec des Etats, or la Palestine n’en Après la polémique sur le budget noués par M. Macron depuis la vi-
est pas un aux yeux d’une majorité de l’UNRWA et les reproches de site de M. Abbas à Paris, le 22 dé-
de pays membres – dont la France. M. Trump, qui accuse l’Autorité cembre, puis la réception d’une
Neuf d’entre eux seulement palestinienne de refuser la négo- délégation du Fatah, le 5 janvier. p
(Suède, Pologne, République tchè- ciation avec Israël, M. Abbas a jean-pierre stroobants, avec
que, Portugal, Hongrie, Bulgarie, menacé de ne plus reconnaître les piotr smolar (à jérusalem)
FRANCE |5
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Chez LR, à la recherche de la droite modérée


L’aile centriste et libérale peine à trouver sa place au sein des Républicains, sans avoir de piste d’atterrissage ailleurs

S
elon Virginie Calmels, Da- militait au Nouveau Centre. Ce qui Il faut dire que l’initiative tombe passer la main, car il « n’adhère pas des accords programmatiques.
mien Abad a « toujours le lui vaut un brevet de modération, à pic, quelques jours après les an- à la ligne » de M. Wauquiez. Cathe-
Bussereau et « Le tempérament de Laurent Wau-
mot juste ». « De la mesure, attribut très bien coté à la nonces successives d’Alain Juppé, rine Vautrin, une autre ancienne Juppé participent quiez, que je respecte, n’est pas de
en étant ferme sur le fond « Bourse » du rassemblement de la maire de Bordeaux, et de Domini- ministre de Jacques Chirac, partir vers des pentes douces »,
et agréable sur la forme », félicite la « famille » LR – le maire d’Antibes que Bussereau, président de l’As- aujourd’hui présidente du Grand
à une lente souligne plutôt M. Bussereau. Il
première vice-présidente du parti (Alpes-Maritimes), Jean Leonetti, semblée des départements de Reims, se place de son côté « en ré- hémorragie ne croit pas si bien dire. Le prési-
Les Républicains (LR) à propos de un ancien de l’UDF, s’est vu pour sa France, qui se sont placés respecti- serve ». « Je n’ai pas envie d’être dent de la région Auvergne Rhô-
son collègue, troisième vice-prési- part offrir la présidence du conseil vement en « recul » et en « congé » dans l’opposition pour l’opposi-
à LR, du genre ne-Alpes ne compte pas en effet se
dent de LR. Le compliment n’est national, le parlement du parti. de LR. « LR et le Front national dé- tion », a déclaré au journal L’Union qui s’écoule sans « recentrer », assure-t-on dans son
certainement pas étranger au fait clinent parfois les mêmes thèmes, celle qui soutenait Nicolas entourage.
qu’elle entend chez lui un écho de « Le débat va être nourri » avec les mêmes mots, regrette Sarkozy lors de la primaire de la
faire de bruit « L’UMP, quand elle est créée
son propre discours. Le député de En décembre 2017, Mme Calmels a M. Bussereau. Quand on écoute droite, en 2016. Quant au maire de en 2002, Jean-Marie Le Pen fait 17 %
l’Ain plaide pour « une droite plaidé auprès de Laurent Wau- certains des porte-parole, ça dérive Reims, Arnaud Robinet, ancien des voix. En 2017, Marine Le Pen fait
ouverte, humaniste, libérale et quiez pour que M. Abad devienne, vers l’euroscepticisme. » soutien, lui, de Bruno Le Maire, il la fois orphelins, parce que nous 34 %. Le score du FN a doublé en
européenne », quand, de son côté, comme elle, vice-président du Les deux hommes participent à s’apprête également à plier les n’avons plus de leader d’avenir, et quinze ans, ça doit rendre humble,
la première adjointe d’Alain Juppé parti. Elle ne voulait pas se retrou- une lente hémorragie, du genre voiles et attend simplement nous n’avons plus de maison à ha- rappelle un proche du président
à la mairie de Bordeaux défend un ver enfermée dans un tête-à-tête qui s’écoule sans faire de bruit, en qu’émerge « un mouvement de biter », reconnaît le député euro- de LR quand il évoque ce parti qui
« libéralisme populaire », résolu- avec le deuxième vice-président, particulier chez les élus locaux. En droite libéral, humaniste, pro- péen juppéiste Alain Lamassoure, prétendait rassembler la droite et
ment proeuropéen. Guillaume Peltier, un ancien du Bretagne, le conseiller régional et européen » pour le rejoindre. qui a quitté LR en octobre 2017. le centre dans les mêmes murs. La
Jeudi 18 janvier, le premier ac- Front national, figure du virage vice-président de Brest métropole « En réserve », « en congé », « en Dans son esprit, il conviendrait de question de la droite modérée, c’est
cueillait la seconde lors des vœux droitier de LR. Stéphane Roudaut a rendu sa recul » : ces vrais faux départs té- recréer une structure pour revenir de la posture politique. J’attends
de la fédération LR de l’Ain, à Oyon- Devant le millier de sympathi- carte, dénonçant une « dérive vers moignent de la difficulté éprou- à l’ancienne situation où « deux qu’on donne des exemples concrets
nax. L’occasion de « chasser en sants réunis à Oyonnax, jeudi, une droite radicale et conserva- vée par certains représentants de partis de droite », le RPR et l’UDF, de divergences lourdes. » Le di-
meute » – l’expression est de l’ancienne patronne d’Endemol a trice ». L’ancien ministre François la droite modérée à trouver une cohabitaient. Une manière d’es- vorce est en tout cas signé, quelles
M. Abad – et de tenter d’étouffer reconnu que « le débat va être Goulard, à la tête de la fédération piste d’atterrissage. « Nous som- sayer de peser sur LR depuis l’exté- qu’en soient les motivations. p
les critiques sur la « droitisation » nourri » au sein de sa famille politi- LR du Morbihan, a, lui, décidé de mes tous des SDF. Nous sommes à rieur en le contraignant à nouer olivier faye
du parti impulsée par le nouveau que, « peut-être même percutant ».
président de LR, Laurent Wau- Ou plutôt elle l’espère, ce qui serait
quiez, alors que les départs de re- le signe que LR continue à être le
présentants de la droite modérée lieu de rassemblement de la droite
se multiplient. Certes, Damien et du centre, et non pas simple-
Abad, ancien lieutenant de Bruno ment d’une droite « vraiment de
Le Maire, n’hésite pas à se lamen- droite », pour reprendre les mots
ter de cette « laïcité honteuse qui de M. Wauquiez. « On veut que nos
empêche de dire vacances de Noël idées comptent, appuie M. Abad. Il
en hiver » ou à assurer que « ce n’est ne s’agit pas de créer des courants,
pas à la France de s’adapter à l’is- mais il faut démontrer que la droite
lam, c’est à l’islam de s’adapter à la ne marche pas sur une seule jambe,
France ». Mais il fut un temps où qu’on ne bradera pas l’idée euro-
l’homme se faisait surnommer le péenne. » Laurent Wauquiez leur
« centriste de combat », à l’époque aurait donné « carte blanche »
où il était député européen et qu’il dans cette opération.

A Nice, Christian Estrosi


joue la montre
quitter les républicains face à lui, il devancerait, selon
(LR) ou y rester ? A l’inverse de l’IFOP, Eric Ciotti (LR) au pre-
Xavier Bertrand, le maire de mier tour (40 % contre 26 %).
Nice, Christian Estrosi, n’a pas « Cette hypothèse, je ne la pose
tranché. Et ce n’est pas le son- absolument pas, affirme le
dage commandé à l’IFOP par sa député LRM Cédric Roussel,
propre structure politique (Les 45 ans. Notre mouvement, avec
Amis de Christian Estrosi), qui ses 9 000 adhérents dans les
poussera le toujours président Alpes-Maritimes, aura toute sa
de la fédération LR des Alpes- place aux municipales. » Crédité
Maritimes à clarifier sa posi- de 12 % à 15 % des votes,
tion. Un entre-deux soigneuse- M. Roussel voit dans la stratégie
ment entretenu depuis l’échec du maire « un paradoxe total.
de Nicolas Sarkozy à la primaire M. Estrosi joue la carte Macron
de la droite fin 2016, qui lui per- au national, mais il persiste à ne
met notamment de contenir la nouer aucun contact avec les
guerre fratricide avec son rival “marcheurs” dans sa ville. Il n’a
départemental chez LR, Eric pas compris qu’aux législatives,
Ciotti. « Il est trop tôt pour se les Niçois ont envoyé un mes-
prononcer. Il faut laisser à Lau- sage de renouvellement. »
rent Wauquiez le temps de pré-
senter sa stratégie », confirme « Une marque de fébrilité »
l’entourage du maire de Nice. « Le maire fait le pari qu’Emma-
L’étude porte sur la situation nuel Macron ne mettra pas de
politique dans la cinquième candidat face à lui car il se pré-
ville de France à deux ans du sentera comme le meilleur re-
prochain scrutin municipal. Du
4 au 6 décembre 2017, 604 per-
sonnes ont été interrogées. Le
lais local de la politique prési-
dentielle, analyse Olivier Bet-
tati, conseiller régional Ras-
NOUVEAU SUV COMPACT
sondage donne à M. Estrosi un
bel indice de satisfaction (68 %)
semblement Bleu Marine
passé au Centre national des in-
CITROËN C3 AIRCROSS
et teste trois hypothèses de pre- dépendants et paysans. Mais si Plus Spacieux, Plus Modulable
mier tour dont il sort à chaque Estrosi intègre des élus LRM
fois en tête. Mais il montre dans sa liste, il perdra des voix à
#PlusDePossibilités
d’abord qu’une investiture LR droite. » Dénonçant un « son-
resterait la façon la plus efficace dage faussé car il ne prend pas
pour lui de conquérir un troi- en compte la présence de candi- 12 aides à la conduite*♦
sième mandat. Avec cette éti- dats divers droite », M. Bettati
quette, donc sans candidature voit dans l’étude « une marque Volume de coffre jusqu’à 520 L*
Ciotti face à lui, M. Estrosi ré- de fébrilité du maire qui hésite Toit ouvrant vitré panoramique*
colte 47 % des intentions de sur le chemin à emprunter ». 90 combinaisons de personnalisation
vote et relègue sa première ad- M. Ciotti n’a pas commenté le
versaire (la FN Marie-Christine sondage. « Je suis occupé à relire Grip Control avec Hill Assist Descent*
Arnautu) à 30 points. 43 % des Le Lièvre et la Tortue », a-t-il dit Banquette arrière coulissante en 2 parties*
personnes interrogées le voient à Nice-Matin. Autour de lui, on
toujours comme un homme pense que l’aventure de Chris-
« à droite ou très à droite ». tian Estrosi à LR touche à sa fin :
Mais le sondage, qui n’a pas « Avant ou après l’été, il devra re-
testé d’hypothèse de second mettre son mandat de président
tour, souligne aussi que la stra- fédéral en jeu, dans un départe-
tégie de rapprochement avec ment qui a voté à 80 % pour
Emmanuel Macron reste une Wauquiez. » La nomination de * Équipement de série, en option ou non disponible selon les versions. ♦ Dans la limite des stocks disponibles.
piste carrossable. Si, comme il Ciotti à la tête de la commission CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE NOUVEAU CITROËN C3 AIRCROSS : DE 3,7 À
l’a fait aux législatives dans son nationale d’investiture de LR, 5,6 L/100 KM ET DE 96 À 126 G/KM.
ancienne circonscription, pour laquelle il est pressenti,
Christian Estrosi convainc La pourrait accélérer les choses. p
République en marche (LRM) gilles rof (marseille,
de ne pas présenter de candidat correspondance)
6 | france 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Macron s’engage à « consolider les armées »


A Toulon, le chef de l’Etat a donné le cadre de la prochaine loi de programmation militaire pour 2019-2025

toulon - envoyée spéciale VERBATIM

D
ans le discours très so-
lide qu’il a délivré lors


de ses premiers vœux Il nous faut un outil de
aux armées, vendredi défense complet, fort,
19 janvier à Toulon, le président de moderne, puissant, mis en
la République ne leur a pas seule- œuvre par des armées réactives
ment donné leur feuille de route et tournées vers l’avenir. Je veux
pour le quinquennat. Il a souhaité que l’effort consenti par la
montrer qu’il avait acquis une con- nation sur les sept prochaines
naissance profonde de son sujet. années se traduise concrè-
L’heure n’est plus aux coups de tement sur le plan du fonction-
menton, six mois jour pour jour nement courant, sur le plan
après la démission du général de l’entretien, sur le plan
Pierre de Villiers de l’état-major. des moyens. Je ne fais pas ici
« Je suis votre chef ! », avait tancé de promesses intenables, il n’est
Emmanuel Macron après le cour- pas question d’un modèle d’ar-
roux exprimé par le général face à mée chimérique, insoutenable,
une énième coupe budgétaire. Un qui ne s’appuierait que sur
malentendu qu’il veut expédier le format, faisant fi de ce que
aux archives de la défense natio- nous pouvons et devons faire
nale, au nom de « la relation singu- avec nos alliés. Non, je veux ré-
lière », voire de la transcendance générer nos armées, et redonner
qui, selon lui, unit le président de une pleine cohérence au
la Ve République aux armées. « Je modèle, tourné vers l’action
veux avoir ces moments pour vous et la coopération, avec des effets
rencontrer et incarner cette res- visibles à court terme et crédi-
ponsabilité exorbitante que nous bles à long terme.”
avons en partage au service de la
France. Je veux pouvoir vous regar- Emmanuel Macron, à Toulon,
der les yeux dans les yeux et expri- le 19 janvier
mer ce qui est indicible, et nous unit
collectivement », a-t-il déclaré aux
1 500 militaires réunis à bord du pourraient plus naviguer, faute de
porte-hélicoptères Dixmude. double coque.
Le chef des armées a dévoilé les La défense commandera plus de
grands choix qui scanderont, Emmanuel Macron s’est adressé aux armées à bord du porte-hélicoptères « Dixmude », le 19 janvier. CLAUDE PARIS/AP drones de type Reaper. Ainsi que
pour sept ans, entre 2019 et 2025, des moyens toujours plus puis-
la loi de programmation militaire sants de renseignement. Elle aura
(LPM). Le texte sera déposé au Par- Le chantier du « service national » opérations n’a pas de sens. Laisser De quoi écœurer les jeunes re- des moyens d’avenir, « mais en
lement dès son passage en con- Le président de la République s’est engagé, vendredi 19 janvier, une partie de la zone économique crues. Un « plan familles » a été même temps plus de responsabili-
seil des ministres le 8 février. à Toulon, à ne pas lâcher son projet de « service national univer- exclusive française sans sur- lancé par la ministre Florence tés », demande le chef des armées.
sel ». Il sera même « un nouveau chantier » ouvert au cours de veillance faute de patrouilleurs Parly, doté de 300 millions sur le « Chaque dépense sera évaluée à
« Une France forte » l’année 2018. Emmanuel Macron affirme qu’il sera « mené à son en mer, non plus. Il faut aussi que quinquennat : idées et doléances l’aune de son utilité opération-
En 2018, le budget augmente de terme ». Aux armées qui craignent la lourdeur du dispositif – en cette armée rêvée soit « soutena- sont en cours de recensement. nelle ». Le ministère, lui, doit faire
1,8 milliard d’euros, à 34,2 mil- infrastructures et en personnel d’encadrement –, il a précisé : ble ». Un rapport sénatorial avait Deuxième priorité : la moderni- un effort pour avoir un budget
liards. La progression continuera, « Il sera conduit par l’ensemble des ministères concernés, et pas dénoncé en 2012 un « effet Potem- sation. Des matériels pour les- plus « sincère ». Les opérations ex-
1,7 milliard par an jusqu’en 2022 seulement celui des armées. Et il aura un financement ad hoc, qui kine » pour expliquer que tel quels M. Macron dit hériter d’une térieures étaient jusqu’alors cofi-
(soit la promesse d’une dépense ne viendra en rien impacter la loi de programmation militaire en n’était pas le cas. Les récentes opé- « situation critique » vont être rem- nancées par la solidarité ministé-
totale de 190 milliards sur le quin- cours. » La commission de la défense de l’Assemblée nationale rations extérieures ont été me- placés plus vite. C’est le cas des rielle, ce qui provoquait de vives
quennat). Le président évoque un rendra public, le 31 janvier, un rapport d’information sur ce sujet. nées en sacrifiant l’arrière, la for- vieux « VAB » au profit des nou- tensions avec Bercy. Le ministère
saut de « 3 milliards en 2023 », Le candidat Macron avait promis d’instaurer un service universel mation des jeunes pilotes ou l’en- veaux blindés de l’armée de terre en reprendra toute la charge
quand seront engagées les lour- d’un mois, dont le contenu est toujours resté flou. traînement des combattants. Ce du programme Scorpion. Des ravi- en 2020, à hauteur de 1,1 milliard.
des dépenses de renouvellement qui revient à compromettre la tailleurs quinquagénaires qui me- Les industriels sont priés d’être
des armes nucléaires. Le but, a-t-il prochaine guerre du président. nacent de tomber, auxquels succé- plus performants. « L’Etat est aux
déjà assuré, sera que le pays deront des avions multirôles côtés de ses industriels, il l’est pour
consacre 2 % de son PIB à la dé- d’économies prévues par François commencer par étayer les murs « Plan familles » MRTT plus nombreux que prévu. les besoins de nos armées comme
fense en 2025. « Les engagements Hollande. de la maison militaire. « Il s’agit de Première priorité : la vie quoti- Ou encore des patrouilleurs, et des à l’export, mais j’attends [d’eux] la
seront tenus », a-t-il redit. La déci- Les attentats de 2015-2016 ont consolider nos armées et de les dienne des soldats et le fonction- pétroliers de la marine – si les nor- même exigence et le même esprit
sion est prise « d’arrêter la lente poussé l’exécutif à stopper la projeter vers l’avenir. » nement. « Depuis trop longtemps, mes civiles s’appliquaient, ils ne de responsabilité », a lancé le chef
érosion des capacités militaires » chute. Une fois acquis que le bud- Le président a défendu à Toulon en raison de budgets en contrac- de l’Etat dans une charge viru-
du pays. get repartirait à la hausse, tout « de vrais choix ». Peu lisibles sûre- tion, des choix ont été faits de privi- lente. « Nous ne pouvons pas avoir
Emmanuel Macron « veut une l’enjeu était de doser l’effort entre ment du grand public, ils sont légier le format, le nombre des équi- des équipements qui aujourd’hui
France forte (…), fidèle à ses enga- les besoins présentés par l’état- cruciaux : ils visent à sauver ce pements, au détriment du quoti- « L’Etat est ont les taux d’indisponibilité qui
gements au sein de l’Alliance atlan- major et son nouveau chef, le gé- que les responsables militaires dien. Les armées ont serré les sont parfois les nôtres, ce n’est pas
tique et moteur de l’autonomie néral François Lecointre : recou- ont nommé « la cohérence du mo- dents », a noté le président. Les mi-
aux côtés responsable. » La disponibilité des
stratégique européenne ». Son ar- vrer des forces, combler les lacu- dèle d’armée français ». Le pays litaires présents ont apprécié. de ses industriels, hélicoptères n’a pas dépassé 50 %
mée offre une façade indestructi- nes urgentes des équipements, prétend posséder toute la gamme « Nous dégagerons donc des res- en 2016, plongeant à 25 % pour le
ble – dissuasion nucléaire, navires innover pour préparer l’avenir. Il des moyens pour mener une sources pour consolider vos condi-
mais j’attends Tigre, le plus moderne d’entre
et avions de dernière génération, fallait encore que le nouveau pré- guerre en restant indépendant, tions de vie professionnelle. » Le [d’eux] la même eux, qui aura coûté 88 millions
soldats aguerris. Pourtant, elle sident soit convaincu du double depuis ses propres satellites jus- rattrapage semble inatteignable : d’euros de maintenance cette an-
craint de s’effondrer, après dix ans crash qui menace à court terme, qu’à la culture expéditionnaire les casernes sont délabrées, l’équi-
exigence et le née-là. La ministre Florence Parly
de coupes claires que l’on peut celui des ressources humaines et enviée de son armée de terre. pement de base du soldat lacu- même esprit de a lancé une réforme. « J’en attends
ainsi résumer : 54 000 suppres- celui des matériels. C’est fait. Dans ce cadre, dépendre à 90 % naire, l’entraînement au-dessous beaucoup », a prévenu Emmanuel
sions d’emplois décidées par Ni- Dans la loi de programmation mi- des avions ravitailleurs améri- des normes de l’OTAN, l’accompa-
responsabilité » Macron. p
colas Sarkozy, 35 milliards d’euros litaire, M. Macron a décidé de cains pour faire voler les Rafale en gnement des familles insuffisant. EMMANUEL MACRON nathalie guibert

Le président français se voit en pape de la défense européenne


« Il faut utiliser la coopération comme un démultiplicateur de ressources », a fait valoir le chef de l’Etat

E mmanuel Macron se pen-


se-t-il en nouveau pape de
l’Europe de la défense ?
« N’ayez pas peur ! », a-t-il lancé
aux militaires lors de ses vœux
puis que j’ai commandé une coali-
tion », aiment dire les officiers en
citant le maréchal Foch. Par expé-
rience des réticences de leurs par-
tenaires quand il s’agit d’opéra-
lendemain du 35e sommet franco-
britannique, rappel a été fait des
fondamentaux : en matière de dé-
fense, le Royaume-Uni est appelé à
rester un « partenaire essentiel » en
bre 2017 une « initiative euro-
péenne d’intervention » – un ca-
dre pour que des armées volontai-
res insèrent des officiers partenai-
res dans tous leurs services, afin
investissement important pour la
suite : « Je veux que nous nous en-
gagions résolument dans la stabili-
sation, la reconstruction et l’aide
aux populations », a précisé
l’UE a déployé une mission de for-
mation de l’armée malienne. Mais
les soutiens directs – de salutaires
avions de transport espagnols par
exemple – sont restés modestes.
vendredi 19 janvier à Toulon, en tions de guerre. Et parce que les dépit du Brexit, et l’Allemagne est de planifier des opérations de type M. Macron. Toutes choses que D’une façon générale, la France
utilisant la formule du souverain derniers grands programmes in- un « partenaire primordial ». Le évacuation de ressortissants. Il ap- l’Union européenne sait faire et déploie ponctuellement des
pontife Jean Paul II en 1978. La dustriels européens ne sont pas dossier du « futur système de com- pelle aussi à « mettre en pratique la que la France ne peut mener seule. moyens qui participent à la stabi-
France compte sur ses partenaires considérés comme de francs suc- bat aérien », qui doit succéder aux coopération structurée perma- Au Sahel, au-delà du « G5 », les lité de certaines régions au service
européens pour résoudre l’équa- cès – bien que l’avion soit promet- actuels avions de chasse à l’hori- nente » de l’UE, qui doit permettre cinq pays qui tentent de consti- de tous, comme c’est le cas dans le
tion financière à laquelle ses ar- teur, seuls deux exemplaires des zon 2030, pourrait être un bon test des projets à la carte. Mais le prési- tuer une force conjointe antiterro- golfe de Guinée ou en mer de
mées sont confrontées dans la Airbus A400M sur les onze livrés de ce volontarisme tous azimuts : dent a aussi besoin dans l’immé- riste, Paris compte aussi sur des Chine, estime-t-on à Paris. « Il s’agit
prochaine loi de programmation volent dans l’armée de l’air. le projet est franco-britannique, diat de renforts pour les opéra- renforts européens. Le Royaume- d’obtenir en retour la mobilisation
militaire. Il faut utiliser la coopé- mais Paris cherche le moyen d’y tions françaises en cours, qui en- Uni a promis, jeudi 18 janvier, lors accrue de nos partenaires, en parti-
ration comme « un démultiplica- « Gagner la paix » associer Berlin, ce qui ne va pas de trent dans une phase moins coer- du sommet bilatéral de Sand- culier européens, dans le cadre
teur de ressources », a fait valoir le « Certains voient un danger sur la soi tant pour des raisons indus- citive. Objectif : « gagner la paix ». hurst, des hélicoptères lourds, d’une stratégie préventive con-
président de la République à Tou- taille des armées françaises tant trielles que politiques. En Irak et en Syrie, l’allégement mais les militaires français ont es- jointe », estime M. Macron. Des
lon. Emmanuel Macron sait que cette coopération a été présentée Le président appelle les armées à des moyens de la force française péré longtemps un renfort en dro- unités européennes vont être ac-
les militaires y sont réticents. Par comme une espèce de cache-sexe « travailler à l’autonomie stratégi- n’est pas achevé. « Nous adapte- nes de leur allié qui n’est pas venu. cueillies dans les pôles de coopéra-
culture – « J’ai beaucoup moins de la réduction des formats pas- que européenne ». Il a surpris en rons notre dispositif national », a Dès le début de l’intervention tion français en Afrique. p
d’admiration pour Napoléon de- sés », a regretté le chef de l’Etat. Au proposant à la Sorbonne en octo- indiqué le président. Il faudra un « Serval » au Mali en janvier 2013, n. g.
france | 7
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Immigration : la majorité joue la voie médiane


Les députés LRM veulent tirer profit des attaques opposées de la gauche et de la droite pour mieux les neutraliser

H
umanité et fermeté. » « une mise en cause des droits hu- Un argumentaire mis en avant en avril, sur le même modèle que Dans les rangs de LR, certains re-
Emmanuel Macron et mains ». De l’autre, la droite et par les responsables de la majo- le projet de loi antiterroriste. Lui
« Notre grettent d’ailleurs que Laurent
les principaux res- l’extrême droite dénoncent le rité. « En défendant une politique aussi présenté comme un texte pragmatisme Wauquiez « joue la surenchère »
ponsables de la Ma- « laxisme » du projet de loi. « Avec migratoire humaine, tout en fai- sensible, susceptible de diviser le sur l’immigration. « En fonçant
cronie ne cessent de répéter ce Emmanuel Macron, les immigrés sant preuve de fermeté sur l’im- groupe LRM, celui-ci avait finale-
nous permet comme le taureau face au chiffon
diptyque pour résumer le conte- clandestins seront de plus en plus migration illégale, nous occupons ment été voté le 18 octobre 2017 d’apparaître rouge, il tombe dans le piège de
nu du projet de loi asile-immigra- nombreux », met en garde le prési- une position centrale, estime le par le Parlement, au terme d’un Macron, qui veut nous caricatu-
tion, attendu en conseil des mi- dent du parti Les Républicains député de Paris, Pacôme Rupin, débat moins compliqué que pré-
comme des gens rer », déplore un député de droite.
nistres le 21 février. Lors de sa vi- (LR), Laurent Wauquiez. vice-président du groupe LRM. vu à l’Assemblée. raisonnables » Dans ce contexte, le risque pour
site à Calais, le 16 janvier, le chef « C’est un projet de loi totalement Cela nous permet de porter un Accusé par la gauche de « porter la majorité peut moins venir du
PACÔME RUPIN
de l’Etat a de nouveau revendiqué équilibré », rétorque le ministre équilibre entre une droite dans le atteinte aux droits de l’homme » front extérieur, avec l’opposition,
député LRM de Paris
l’ambition d’une politique migra- de l’intérieur, Gérard Collomb, qui “ne rien laisser passer” et une gau- d’un côté et, de l’autre, de porter que d’une fronde interne. Même
toire combinant un « accueil di- viendra présenter son projet de che dans le “laisser passer total”. » un texte « pas à la hauteur » par si une majorité de députés LRM
gne » pour les réfugiés mais aussi loi devant les 312 députés La Ré- « Pour les uns, on est des affreux la droite et l’extrême droite, le semblent prêts à soutenir ce texte,
la « rapidité des procédures » à publique en marche (LRM), mardi laxistes et pour les autres, on est groupe LRM avait su tirer profit quand la majorité a su trouver certains restent critiques. Après la
l’égard de ceux qui ne relèvent pas 23 janvier, lors d’une réunion à quasiment des néo-fascistes… Sans de la radicalité des diverses oppo- une voie de passage entre les criti- charge remarquée de Sonia Krimi,
du droit d’asile. Sur l’immigra- l’Assemblée nationale. Attaqué doute qu’il y a entre les deux la vé- sitions. « Nous étions alors atta- ques de la gauche dénonçant fin décembre 2017, l’ex-PS Jean-
tion, le « en même temps » macro- sur ses deux flancs, le gouverne- rité », observait le chef de file des qués des deux côtés de l’Hémicycle « une atteinte au code du travail » Michel Clément, a exigé le retrait
nien est donc plus que jamais la ment tente de tirer profit du ca- députés LRM, Richard Ferrand, le et notre position apparaissait na- et celles de la droite regrettant de la circulaire organisant le re-
boussole du pouvoir. ractère contradictoire des criti- 14 janvier, sur Europe 1. turellement comme équilibrée », une réforme trop timide en ter- censement des migrants dans
En face, l’opposition charge ques de l’opposition. L’objectif est se souvient la députée LRM des mes de réduction de la dépense l’hébergement d’urgence, sur LCI,
l’exécutif sur deux registres tota- d’incarner une voie médiane, fai- Stratégie déjà suivie Yvelines Yaël Braun-Pivet, qui publique. « A l’Assemblée, LR et LFI le 16 janvier. Avant de prévenir
lement opposés. D’un côté, la te de compromis et de pragma- Même s’il est classé de longue date avait défendu cette réforme en caricaturent leur position pour se qu’il pouvait « aller plus loin » dans
gauche condamne « une politique tisme, afin de dépasser le tradi- comme « inflammable », plusieurs tant que présidente de la com- faire entendre. Face à leur radica- la contestation : « Si un texte va au-
d’une incroyable dureté », selon les tionnel clivage gauche-droite. députés macronistes font le pari mission des lois. lité, notre pragmatisme nous per- delà de mes convictions humanis-
mots de l’ex-candidat socialiste, Avec l’espoir d’incarner une troi- que le texte asile-immigration Une stratégie déjà suivie sur met d’apparaître mécaniquement tes fortes, s’il faut être frondeur
Benoît Hamon, suivie par La sième voie, susceptible de ras- sera adopté à une large majorité plusieurs autres réformes. En comme des gens raisonnables », pour cela, je veux bien l’être. » p
France insoumise (LFI), qui fustige sembler une majorité de Français. lors de son examen au Parlement particulier sur les ordonnances, analyse Pacôme Rupin. alexandre lemarié

Marie Guévenoux,
la juppéiste qui cadre UNE CRÉATION ORIGINALE ¢
les rangs de LRM
La députée de l’Essonne veille à la tenue
du groupe majoritaire sur les textes délicats

PROFIL à Stéphane Séjourné et Jean-Paul


Delevoye, chefs d’orchestre des

Q uand, le 19 décembre 2017,


Sonia Krimi, députée La
République en marche
(LRM), interpelle vive-
ment Gérard Collomb sur son pro-
investitures pour les législatives
d’En marche !, elle est encore sa-
lariée du parti Les Républicains.
Mais elle est en « dispense d’acti-
vité » car elle a quitté la campagne
jet de loi asile-immigration, une de François Fillon lors de sa mise
femme la met immédiatement en en examen. Dans le mouvement
garde en sortant de l’Hémicycle. macroniste, elle est accueillie à
« Les différentes sensibilités doivent bras ouverts et peut même choi-
s’exprimer, mais en interne, sinon sir sa circonscription. On lui pro-
les Français n’y comprennent plus pose Amiens, où elle a grandi, elle
rien », insiste Marie Guévenoux, refuse. « Ça aurait été un vrai pa-
les yeux bleus cachés derrière de rachutage, je n’y ai pas remis les
grandes lunettes rétro. pieds depuis mes 17 ans. » Ce sera
A 41 ans, cette ancienne juppéiste finalement la 9e de l’Essonne.
convertie au macronisme, fait par- Au Palais-Bourbon, Mme Guéve-
tie de ceux qui veillent à resserrer noux applique ce qu’elle a appris à
les rangs de la majorité. En octo- droite. « Faire converger des gens
bre 2017, si le vote de la loi anti- venus d’horizons différents, c’est ce
terroriste s’est déroulé sans ani- qu’on a fait à l’UMP », raconte-t-
croche, ce serait, à en croire cer- elle. « Elle a une capacité à saisir
tains députés, grâce à elle. « On les enjeux et à les anticiper », salue
avait une grosse pression. On avait Gabriel Attal, député venu des
très peur des critiques sur l’amateu- rangs du PS. « C’est quelqu’un à
risme des députés et que le groupe qui on peut donner un dossier
se fracture », se souvient Raphaël compliqué et on sait que ce sera
Gauvain, rapporteur du texte pré- bien géré », abonde Gilles Boyer,
parant la sortie de l’état d’urgence. conseiller d’Edouard Philippe à
Depuis, discrètement, Marie Matignon, qui a travaillé avec elle
Guévenoux monte. En novem- lors de la campagne de M. Juppé.
bre 2017, elle a intégré l’équipe de Sur la loi antiterroriste, elle joue
Christophe Castaner à la tête du les démineuses en multipliant les
mouvement LRM. Elle est aussi cafés avec ses collègues et devient
« dans la shortlist » pour être rap- une fine connaisseuse de l’ADN
porteuse du texte asile-immigra- d’un groupe « consciencieux, qui a
tion selon un pilier du groupe. besoin d’informations précises, et
non de grands discours ». Un col-
« Capacité à saisir les enjeux » lectif sensible aux critiques des op-
La députée est une cadre politique positions « à qui il faut expliquer
aguerrie, qui a œuvré toute sa vie que nos adversaires sont parfois
à l’ombre d’élus de droite. Son par- de mauvaise foi ». Auprès d’eux,
cours va du syndicat étudiant UNI l’élue prêche la bonne foi macro-
à Alain Madelin qu’elle a accom- niste. « Dans ce travail, il faut faire
pagné à Démocratie libérale et preuve de délicatesse et parfois de
comme assistante parlementaire. fermeté, observe Raphaël Gauvain.
Elle rejoint Alain Juppé en 2002 Elle manie parfaitement les deux. »
LE 22 JANVIER, LA SÉRIE POLITIQUE EST DE RETOUR
quand il fonde l’UMP. Mme Guéve- Si Gilles Boyer voit en elle quel-
noux lui voue depuis une fidélité qu’un qui « peut incarner une sen-
sans faille. Il la propulse à la tête sibilité venue de la droite », au sein
des Jeunes populaires, dont elle de la majorité, ses collègues jurent
sera évincée deux ans plus tard qu’elle sait mettre ses convictions
lors de l’arrivée de Nicolas Sarkozy de côté. « Sur cette loi, elle est plu-
à la tête du parti. Elle est chargée tôt sur la ligne du gouvernement,
de trouver des fonds pour soute- mais les parlementaires veulent
nir le maire de Bordeaux en vue de que le texte bouge et elle saura por-
la primaire de la droite fin 2016. ter leur voix », assure le député
DÉCOUVREZ LES 2 SAISONS EN INTÉGRALITÉ VIA L’APPLICATION ≥
L’un de ses collègues de travail LRM Sacha Houlié. Le texte arri-
s’appelle alors Edouard Philippe. vera dans l’Hémicycle au prin- ≥Profitez de l’ensemble des services sur www.mycanal.frdepuis PC/Mac et via l’application myCANAL depuis tablette, smartphone et Xbox 360 et Xbox One et, selon votre formule d’abonnement, téléviseur
connecté à Internet compatible. Limité à une seule connexion à la fois, sauf dans le cadre d’un abonnement à l’offre INTEGRALE ou un abonnement via Apple TV/Android TV (2 connexions simultanées). Sous
Quand, après le premier tour temps. Le travail pour accorder les réserve de disposer d’une connexion Internet haut débit et d’un abonnement à CANAL avec service « multi-écrans ». Programmes disponibles selon écrans. Voir conditions techniques d’accès sur www.mycanal.fr.
de la présidentielle 2017, Marie violons ne fait que commencer. p
Guévenoux propose ses services manon rescan
8 | france 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Drogue dans le métroparisien: vers AetMarseille, Castaner


« l’affection » de Gaudin
une présence policière renforcée
Les fumeurs de crack sont particulièrement présents sur les lignes 4 et 12 C hristophe Castaner s’est arrêté à Marseille vendredi
19 janvier. Un court crochet sur la route d’un déplace-
ment dans le Var puis d’un week-end dans sa ville de
Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). Le délégué général de La
République en marche (LRM) ne venait pas annoncer sa candida-
ture aux élections municipales de Marseille mais inaugurer la

L
a RATP a décidé de ren- pendance rapide. « Le crack a un constaté une présence plus im- permanence de la députée LRM Alexandra Louis. « Je serai de-
forcer la présence des for- effet sur la santé particulièrement
Pour Jérémy portante des usagers dans le main à Draguignan pour les mêmes raisons, et je vous assure que
ces de l’ordre dans le mé- désocialisant », explique Agnès Kahli, conducteur métro, rappelle-t-elle. En 2014, le je ne me présente pas là-bas non plus », s’est-il amusé.
tro parisien, en particulier Cadet-Taïrou, médecin de santé démantèlement du trafic de la Deux jours plus tôt, en titrant « Peut-il briguer Marseille ? », le
sur les lignes 4 et 12, pour lutter publique à l’Observatoire français
de métro, c’est cité Reverdy, dans le 19e, qui était quotidien La Provence avait donné corps à la rumeur qui courait
contre le trafic de drogue. A l’issue des drogues et des toxicomanies « principalement depuis plusieurs années une pla- la ville depuis plusieurs semaines. Celle d’un intérêt supposé
d’une réunion avec les syndicats (OFDT). que importante de vente du crack, du secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement pour
qui avaient appelé les agents de la Même si le profil des usagers
la présence des a aussi été un tournant. » la deuxième ville de France. Christophe Castaner n’a pas tordu
ligne 12 à faire grève pour dénon- tend à se diversifier, ceux pré- toxicomanes sur Dans les souterrains de Paris, un le cou à l’hypothèse. « La question ne se pose pas aujourd’hui, et
cer une présence de plus en plus sents dans le métro se trouvent sentiment de désarroi domine : je ne suis pas là pour ça », a-t-il éludé, avec un sourire. « Qui sait
importante, dans les stations, de essentiellement dans des situa-
les voies » qui « Le GPSR [groupe de protection et si, dans quelques mois, Emmanuel Macron ne lui demandera pas
consommateurs de crack, un dé- tions précaires, vivent souvent gêne le travail de sécurisation des réseaux] fait de partir à la conquête d’un Marseille potentiellement gagnable ?
rivé de la cocaïne, l’opérateur de en squat ou dans la rue. « Le crack juste le coup de force de les déga- Christophe ne lui refuse rien… », souligne un relais local de
transports, la Préfecture de police est arrivé en métropole depuis ger, mais ils redescendent le quart l’ex-porte-parole du gouvernement.
de Paris, la préfecture d’Ile-de- les Antilles et la Guyane à la fin de police de Paris et la RATP ont d’heure d’après, constate un con-
France et le parquet de Paris ont des années 1980, retrace Agnès rappelé que, depuis deux ans, ducteur. Ils sont paumés, tombent LES SOCIALISTES « Observateur attentif »
multiplié les annonces. Cadet-Taïrou. Son marché existe « plus de 400 affaires liées à ce tra- dans la drogue et c’est un cercle in- L’envie de l’intéressé ne semble pas
En premier lieu, les équipes essentiellement en Ile-de-France, fic de stupéfiants ont conduit à fernal. » Depuis décembre 2017, SE SONT ÉTONNÉS DE au rendez-vous. Christophe Castaner
d’agents de sécurité de la RATP et
de policiers de la brigade des ré-
à Paris et en Seine-Saint-Denis. A
l’échelle de la population géné-
l’interpellation de 283 vendeurs et
406 consommateurs ».
quatre associations spécialisées
réalisent quatre maraudes par se-
« L’INTÉRÊT TOUT NOU- connaît bien Marseille. Etudiant, il y a
vécu de belles soirées à jouer à la
seaux franciliens (BRF) seront da- rale, sa consommation est très fai- La consommation de crack maine avec des agents RATP. Elles VEAU DE MARSEILLE moune, le poker alpin – sa passion
vantage présentes sur les lignes ble. » Selon les derniers chiffres dans le métro est un phénomène permettent notamment de pro- d’alors. Plus tard, vice-président du
les plus sensibles et bénéficieront disponibles, 0,6 % des 18 à 64 ans ancien. Mais il s’étend : « Depuis poser « un accompagnement mé- POUR CELUI QUI conseil régional, il a apprécié s’occu-
d’une « présence régulière d’unités
de forces mobiles » dans les sta-
avaient déjà expérimenté cette
drogue en 2014.
environ trois ans, cela explose,
confie un délégué du syndicat
dical et social », explique Isabelle
Roux, de l’association Charonne.
N’Y A JAMAIS HABITÉ » per d’économie et d’aménagement
du territoire auprès du socialiste
tions prioritaires pour sécuriser Dans leur préavis de grève, la Alliance-Police nationale au sein « C’est un problème social avant Michel Vauzelle. Mais, depuis, la cam-
les usagers et le personnel. CGT et SUD-RATP ont dénoncé de la BRF. Il y a quinze ans, ça tout », reconnaît Jérémy Kahli. pagne des régionales 2015 l’a marqué. Tête des listes PS, il a été
La situation dans le métro sera un défaut de « sécurisation » de se passait beaucoup dans le nord contraint de se retirer entre les deux tours et d’appeler à voter
en outre « aussi prise en compte la ligne 12, qui met « en danger de Paris, déjà le 18e et aussi le 19e. « Petites bonbonnes » Christian Estrosi (LR) pour faire échec à la frontiste Marion Maré-
dans le plan stups 2018 piloté les salariés et voyageurs ». D’après Aujourd’hui, toute la ligne 12 est Les vendeurs, principalement ori- chal-Le Pen. De l’épisode, il garde une aversion pour le marigot
par la direction régionale de la Jérémy Kahli, syndicaliste SUD- touchée. » Alors qu’il arrive à la ginaires d’Afrique de l’Ouest, font politique local. Encore aujourd’hui, il ne cache pas que le clienté-
police judiciaire de Paris » pour RATP, quinze conducteurs de la li- station Assemblée nationale, le même constat. « Ce sont plutôt lisme électoral, la brutalité des rapports politiques et l’hypocrisie
démanteler les réseaux. Enfin, gne auraient été agressés en 2017, dans le 7e arrondissement, un des jeunes majeurs sans papiers de « certains élus » l’ont heurté. Une aversion pas étrangère à la
« pour améliorer l’efficacité de ces « souvent parce que quelqu’un s’est conducteur de métro commen- qui vivent dans la misère », rap- célérité avec laquelle il a rejoint l’aventure En marche !. « Je reste
actions », le parquet de Paris va “shooté” et est en plein délire ». Ces te : « C’en est un », opinant du porte le délégué syndical à la BRF. un observateur attentif de cette ville qui mérite qu’on réinvente sa
créer un groupe local de traite- chiffres n’ont pas été confirmés menton en direction d’un hom- L’organisation du trafic de crack vie politique », concède le chef de file LRM. Dans un communiqué
ment de la délinquance « placé par la RATP. Elle reconnaît toute- me, assis sur le quai, la mine fati- demeure assez méconnue, mais cinglant, ses ex-compagnons de la fédération socialiste des Bou-
sous l’autorité du procureur de fois des « difficultés croissantes », guée et semblant saisi de spas- il se tiendrait surtout dans l’en- ches-du-Rhône se sont étonnés cette semaine de « l’intérêt tout
Paris, dont l’objectif sera de traiter « en particulier au nord de la ligne mes. L’OFDT confirme une « aug- ceinte de la gare du Nord, dans le nouveau de Marseille pour celui qui n’y a jamais habité, n’y habite
le problème des stupéfiants dans 12 et de la ligne 4 ». mentation tendancielle et régu- 10e arrondissement. « Il y a entre pas, siège dans les Alpes-de-Haute-Provence et travaille à Paris ».
les transports ». Pour ce conducteur de métro, lière » du marché du crack. « Dans vingt et trente vendeurs depuis « La rumeur d’une candidature à Marseille n’est pas partie de
qui parcourt la ligne 12 depuis les structures de réduction des l’ouverture jusqu’à la fermeture du chez Castaner ou de La République en marche », commente Saïd
Un phénomène qui s’étend six ans, plus que la violence, c’est risques pour les usagers de dro- métro, poursuit le syndicaliste Ahamada, député LRM des quartiers nord. L’élu regarde plutôt
Vendredi 19 janvier, sur la ligne 12 « principalement la présence des gues, en 2008, 22 % d’entre eux policier. Ils conservent la drogue vers la mairie et l’entourage de Jean-Claude Gaudin (LR). Sur le
du métro parisien, qui relie toxicomanes sur les voies » qui avaient consommé de la cocaïne dans leur bouche, sous la forme Vieux-Port, la question de la succession du maire, 78 ans, devient
Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) gêne le travail. « Ils traversent basée. On était à 32 % en 2015. Si de petites bonbonnes emballées chaque jour un peu plus centrale. M. Gaudin répète à qui le croise
à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de- pour aller de quai en quai, font on prend l’Ile-de-France, on passe dans du film plastique. C’est un – le premier ministre, Edouard Philippe, mais aussi quelques élus
Seine), un conducteur de la RATP leurs besoins sur les voies ou ca- de 45 à 51 % », rapporte Agnès moyen de se délester du produit en locaux – que « la solution Castaner serait bonne pour Marseille ».
commentait, désabusé, le « buzz » chent leur dose dans le tunnel », Cadet-Taïrou. l’avalant, en cas d’interpellation. » Véritable sentiment ou façon de calmer les ardeurs de ceux qui,
médiatique du jour : « Ça fait dit-il, obligeant les agents à solli- La plus forte visibilité des Le 9 novembre 2017, Massar D., dans sa famille politique, s’impatientent ? « Je me méfie des
trente ans que je bosse dans le citer des coupures de courant consommateurs, dont témoi- un jeune homme d’une vingtaine marques d’affection, surtout lorsqu’elles arrivent aussi tôt », com-
métro. Les toxicos, ils ont toujours pour éviter une électrocution, ce gnent les agents de la RATP, s’ex- d’années et d’origine sénégalaise, mentait vendredi soir le délégué général des « marcheurs ». p
été là. Et c’est de pire en pire. » qui génère des retards. plique aussi par d’autres facteurs. a été interpellé. Victime d’un arrêt gilles rof (à marseille)
« Drogue. Les zombies du métro », Un autre conducteur, venu de la Le climat hivernal, bien sûr, qui cardiorespiratoire, il est mort
avait titré en « une » le journal Le « réserve » renforcer les effectifs peut les pousser à se réfugier quelques jours plus tard. Une en-
Parisien, montrant deux fumeurs de la ligne 12, ajoute : « Il y a aussi dans le métro. Mais également la quête a été ouverte pour recher-
de crack en photo. ce sentiment que la régie ou l’Etat politique de répression de la dé- cher les causes de la mort. Il avait

26
Drogue peu coûteuse, qui se ne font rien. Il y a des époques où linquance. « Dès 2012, avec la créa- une trentaine de pochons de
présente sous la forme de petits on les chasse à la surface et puis la tion des zones de sécurité priori- crack dans la bouche. p
cailloux et qui peut se fumer ou surface les chasse et les remet dans taires, qui a accru la surveillance julia pascual
s’injecter, elle entraîne une dé- le métro. » Vendredi, la Préfecture policière sur la voie publique, on a et florian reynaud

radiations de l’éducation nationale


Après avoir étudié les casiers judiciaires des agents de l’éducation natio-
nale, 83 infractions ont été relevées, dont 26 pour des infractions sexuel-

Le Défenseur des droits recommande les ont débouché sur des radiations. Cette opération a été décidée par
le gouvernement précédent, après une affaire de pédophilie à Villefon-
taine (Isère). Auparavant, les casiers des agents étaient consultés seule-
ment à l’embauche. Désormais, la loi oblige le procureur de la Républi-

le retrait de la « circulaire Collomb » que à informer l’administration des condamnations de personnels en


contact avec des mineurs, en particulier pour des infractions sexuelles.

Le texte se heurte aux « principes fondateurs de l’hébergement d’urgence » écrit M. Toubon PR I S ON S et de repartir dans l’action », a
Un projet d’accord pour expliqué Christopher Doran-
améliorer la sécurité geville, secrétaire général de

A l’issue d’une analyse


approfondie, le Défen-
seur des droits, Jacques
Toubon, recommande au pre-
mier ministre, Edouard Philippe,
extrayant les sans-papiers et de
voir le statut de chacun clarifié.
Face à des associations très hosti-
les à la mise en œuvre de ce texte,
Emmanuel Macron est monté au
M. Toubon, qui a analysé la cir-
culaire en profondeur, observe,
lui, qu’elle « se heurte aux princi-
pes fondateurs de l’hébergement
d’urgence » en organisant « un
personnes en situation de dé-
tresse, quelles que soient leur
nationalité et leur situation au re-
gard du séjour, et relève du code
de la famille. Ce qui signifie en
des surveillants
Un « projet d’accord » a été
soumis, vendredi 19 janvier,
aux deux syndicats des
surveillants de prison (UFAP-
la CGT-Pénitentiaire. – (AFP.)

MAYOT T E
L’élection de la députée
LRM Ramlati Ali annulée
de retirer la circulaire sur l’hé- créneau pour le défendre, mardi traitement différencié » de ses ré- creux que le Défenseur ne s’op- UNSA et la CGT-Pénitentiaire) Le Conseil constitutionnel
bergement d’urgence, dans une 16 janvier à Calais. sidents en fonction de leur situa- pose en rien à une évaluation des qui participent aux négocia- a annulé, vendredi 19 janvier,
décision rendue vendredi 19 jan- Si Jacques Toubon avait lui- tion administrative. situations des migrants, mais pas tions, et à la ministre de la l’élection de la députée
vier. Cette « circulaire relative à même saisi le ministre de l’inté- dans ces lieux de répit. justice. Il prévoit notamment La République en marche de
l’examen des situations adminis- rieur, Gérard Collomb, d’une de- « Règles de confidentialité » Par ailleurs, et c’est le dernier la création de 1 100 emplois Mayotte Ramlati Ali, estimant
tratives dans l’hébergement d’ur- mande d’explication dès le 13 dé- Le Défenseur des droits relève point relevé par le Défenseur, l’in- de surveillants sur quatre ans la sincérité du scrutin « alté-
gence », rebaptisée « circulaire cembre 2017, il a ensuite été solli- plusieurs points à ses yeux pro- tervention des agents de l’OFII « dont une première tranche rée », « compte tenu du faible
Collomb », suscite un profond cité par une série d’associations blématiques. Ainsi, si le texte du au sein de ces structures est envi- de 100 emplois dès 2018 ». écart de voix » entre elle et
malaise dans le monde associatif, sur ce texte qu’elles estimaient ministère de l’intérieur pose que sagée sans cadre légal, estime Le texte prévoit aussi des me- son opposant, Elad Chakrina
et au-delà, depuis sa publication contraire au principe de l’héber- l’accueil en centre d’héberge- M. Toubon, et « paraît contraire sures pour améliorer la sécu- (Les Républicains), qui avait
le 12 décembre 2017. gement inconditionnel : la Fédé- ment reste « inconditionnel », il aux règles de confidentialité qui rité des gardiens et un régime déposé un recours. Mme Ali
La circulaire en question veut ration des acteurs de la solidarité, ajoute qu’il peut être « différen- s’imposent ». de détention défini pour les était la première femme
réorienter les personnes héber- accompagnée de 26 associations, cié » et doit se concilier avec les Une autre procédure a été inten- « détenus terroristes et radica- députée mahoraise. Elue sous
gées selon leur situation adminis- SOS Racisme et le maire de la com- obligations légales qui incom- tée en parallèle par les associa- lisés ». Un peu plus tôt dans la l’étiquette PS, elle avait en-
trative, et faire sortir de ce dispo- mune de Grande-Synthe (Nord). bent aux personnes étrangères tions auprès du Conseil d’Etat. journée, deux surveillants suite intégré le groupe LRM
sitif les personnes étrangères en Sans réponse à sa lettre du 13 dé- en situation irrégulière sur le ter- L’avocat qui la porte, Me Patrice avaient été agressés au centre de l’Assemblée. Le Conseil
situation irrégulière à l’issue cembre, M. Toubon a relancé la ritoire français. Deux points qui Spinosi, fait une analyse voisine pénitentiaire de Borgo, en constitutionnel a, en revan-
d’une évaluation effectuée par Place Beauvau le 22 décembre cassent de fait cette incondition- de celle de Jacques Toubon. Il a dé- Corse, par un détenu radica- che, rejeté les recours contre
une équipe mobile de repré- avant de finalement recevoir une nalité de principe. posé un recours sur le fait que les lisé. Le projet d’accord doit l’élection de Danièle Obono
sentants de l’Office français de réponse du premier ministre, En second lieu, le Défenseur agents de l’OFII ne sont pas habili- maintenant être examiné (Paris, La France insoumise),
l’immigration et de l’intégra- Edouard Philippe, lui signifiant doute de la pertinence de la tés à intervenir dans les centres par les surveillants. « Soit nos M’jid El Guerrab (Français éta-
tion (OFII) et de la préfecture. que ce texte constituait « un élé- mise en place d’un suivi de l’OFII d’hébergement. L’audience aura bases souhaitent conclure blis hors de France, non ins-
L’objectif est à la fois de désengor- ment d’une politique d’ensemble dans un parc d’hébergement de lieu le 16 février. p l’accord (…), soit elles nous crit) et Jean-Jacques Gaultier
ger le parc d’hébergements en conduite par le gouvernement ». droit commun qui accueille des maryline baumard demandent de ne pas signer (Vosges, LR). – (AFP.)
france | 9
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Comment les universités vont trier les lycéens


Les facs ont dû élaborer en quelques semaines des critères pour départager les dossiers des candidats

Q
uels seront les véri-
tables critères à l’en-
De manière
trée des licences uni- générale,
versitaires ? Alors
que les lycéens peu-
les bulletins
vent, à compter du 22 janvier, des lycéens
commencer à inscrire leurs vœux
d’orientation sur Parcoursup, la
apparaissent
nouvelle plate-forme d’admis- comme un critère
sion dans l’enseignement supé-
rieur, ils sont nombreux – ainsi
incontournable
que leurs parents – à se poser la
question. Voire à s’inquiéter.
En décembre 2017, ils ont pu dé- discours du ministère, des rec-
couvrir les compétences désor- teurs, des présidents d’univer-
mais attendues dans chaque sité… les consignes ne sont pas
discipline : « aptitude à la logique » toujours claires. Ce qui crée une
en droit, « compétences scientifi- « une sacrée pagaille », selon les
ques » en physique, « bon niveau mots employés par plusieurs uni-
rédactionnel » en lettres, etc. Reste versitaires. « Nous recevons par-
maintenant à savoir comment ces fois des informations très contra-
formations vérifieront, en coulis- dictoires, rapporte ainsi Alain Tal-
ses, que les bacheliers possèdent lon, à la tête de la faculté des let-
bien ces « attendus ». tres de Sorbonne université
Car avec la réforme en cours [Paris-Sorbonne et UPMC]. On
d’examen au Parlement, qui mo- nous disait, par exemple, au dé-
difie les règles d’admission à part, qu’on pourrait fixer comme
l’université, toutes les formations critère une fourchette de notes
vont désormais classer l’ensem- dans laquelle le candidat devrait
ble des candidats à partir de leurs se situer. Finalement on nous dit
dossiers. Un classement qui doit que non. »
permettre de les départager, dans
le cas où les capacités d’accueil Prise en compte de la filière
d’une formation sont atteintes, La fac de lettres parisienne – qui
remplaçant ainsi le tirage au sort s’attend à recevoir 40 000 dos-
pratiqué jusque-là. siers ! – a décidé de ne pas faire ap-
Notes, appréciations, lettre de paraître sur Parcoursup le détail
motivation, avis du conseil de des critères qu’elle envisage d’ap-
classe de terminale, activités pliquer pour chacun de ses 56 par-
extrascolaires… Pour effectuer ce cours de formation, afin de se lais-
classement sensible, les universi- ser le temps de les élaborer préci-
taires ont travaillé, en quelques Notes de physique ou de maths permettront d’en trier automati- cat étudiant favorable à la ré- sément. Ils figureront, à terme,
semaines seulement, sur ces cri-
Le ministère de dans les filières scientifiques, quement une grande partie, pour forme, voit se profiler avec an- sur son propre site Internet, avec
tères généraux qu’ils comptent l’enseignement notes de français et d’histoire- ensuite regarder finement un plus goisse. « Une note ne permet pas des conseils précis aux candidats.
utiliser, afin de les faire remonter géographie dans les sciences hu- petit nombre de dossiers. » d’évaluer une compétence », dé- Autre question qui fâche : la fi-
au ministère de l’enseignement
supérieur promet maines et sociales… De manière Quelque 3 millions d’euros sont nonce Jimmy Losfeld, son prési- lière de bac pourra-t-elle avoir un
supérieur dès le 17 janvier. Mais 3 millions d’euros générale, les bulletins des lycéens promis par le ministère pour fi- dent, qui appelle à ce que les ap- impact sur le classement de
selon les disciplines et les univer- apparaissent comme un critère nancer l’examen des dossiers, préciations des enseignants, l’élève ? Plusieurs licences ont fait
sités, les formules envisagées
pour financer incontournable. La raison en est somme qui peut paraître limitée l’avis du conseil de classe, le lettre remonter au ministère, d’après les
pour trier les dossiers à partir de l’examen simple : ils sont facilement quan- au vu de la masse de vœux atten- de motivation… soient aussi pris documents que Le Monde s’est
ces éléments varient fortement. tifiables. « Nous nous attendons, due (les 800 000 candidats pour- en compte. procurés, cette exigence, tel un
des dossiers dans certaines licences, à ront chacun faire dix vœux). De fait, si l’avis du conseil de bac S exigé pour entrer dans une
Affiner la méthode 15 000 vœux de candidats : il va Même dans les filières moins en classe doit lui aussi être large- licence de biologie francilienne.
Ainsi, dans la filière des sciences être impossible d’avoir un examen tension, où un tri automatisé ment utilisé, car il peut être faci- Pourtant, les rectorats répètent
et techniques des activités physi- conférence de doyens. Situation approfondi de chaque dossier, semble moins nécessaire, les no- lement quantifié (les mentions dans de nombreuses académies
ques et sportives (Staps), particu- sans doute exceptionnelle : ce souligne Olivier Oudar, vice-pré- tes auront toutes leur impor- « favorable », « non favorable »… que cela serait totalement interdit.
lièrement sous pression depuis modèle devrait être appliqué de la sident de la commission de la for- tance, d’après les universitaires pouvant être transformées en Néanmoins, si le critère n’est
plusieurs années, le modèle a été même manière dans toutes les mation et de la vie universitaire à contactés par Le Monde. Un scé- nombre de points), la lettre de pas affiché tel quel sur la plate-
pensé depuis plus de six mois. facs du territoire. l’université Paris-XIII. Les notes nario que la FAGE, premier syndi- motivation, de même que les forme Parcoursup, plusieurs for-
Chacune des compétences de- Si les Staps en sont déjà à la for- appréciations des enseignants, mations envisagent tout de
mandées (scientifique, littéraire, mule mathématique et à l’algo- devraient plutôt être examinées même de le prendre en compte.
sportive, engagement associatif) rithme pour classer les futurs can- Un comité scientifique et éthique à la marge, pour départager les « Bien sûr que nous accorderons
sera évaluée sur 30 points, pré- didats, d’autres filières ont pour candidats ex aequo par exemple. plus d’importance à un 15/20 en
voient les doyens de cette disci- l’instant simplement validé les pour chapeauter Parcoursup Il faudra, de toutes façons, « faire maths en terminale S qu’un 15/20
pline, à partir des notes obtenues pièces qui seront prises en compte Le comité scientifique et éthique de la plate-forme Parcoursup attention aux biais de cette lettre, en filière littéraire », confirme
en mathématiques, physique, pour évaluer chaque attendu. sera présidé par l’avocate, ancienne ministre et déontologue de prévient Pierre-Yves Gilles, Yves Bertrand, à la tête de la confé-
français, philosophie ainsi que Ainsi en droit à l’université Paris- l’Assemblée nationale, Noëlle Lenoir. Cette instance avait été président de la Conférence de rence des doyens de sciences. « De
grâce à divers justificatifs d’activi- Descartes, les notes de 1re et termi- créée en septembre 2017 à la suite de la mise en demeure de doyens d’arts, lettres, langues et toute façon, Parcoursup nous per-
tés extrascolaires (BAFA, inscrip- nale en mathématiques, histoire- la Commission nationale de l’informatique et des libertés sur sciences humaines et sociales. met d’extraire la liste des candi-
tion dans un club sportif, attesta- géographie, philosophie, ou en- le manque de transparence de la précédente plate-forme Admis- On n’aura aucune certitude sur dats et celle de leurs caractéristi-
tion d’un niveau sportif, etc.). core sciences économiques et sion post bac (APB). Ce comité regroupera des personnalités qui l’a rédigée : parents, ensei- ques afin d’effectuer le classe-
« Avec l’avis du conseil de classe, sciences sociales, seront utilisées scientifiques variées : chercheurs, sociologues, économistes, etc. gnants, lycéens ». ment », lâche un autre universi-
qu’on transformera aussi en une pour évaluer cette « aptitude à la Il sera chargé de « s’assurer au quotidien du respect par la plate- Dans les facultés, la réflexion se taire, sous-entendant que les
note sur 30 points, cela fera un to- logique » des candidats, ainsi que forme des principes juridiques et éthiques qui la fondent, de véri- poursuit pour affiner la méthode formations auront, dans les faits,
tal sur 150 points qui permettra de le classement de chaque élève fier son bon fonctionnement et d’évaluer son impact pour proposer de classement qui sera appliquée, une grande marge de liberté. p
classer tous les candidats », décrit dans sa classe, et l’avis du conseil des améliorations », avait détaillé la ministre de l’enseignement avec encore de nombreux doutes séverin graveleau
Didier Delignières, à la tête de la de classe. supérieur, Frédérique Vidal, le 14 janvier dans Le JDD. sur ce qui sera autorisé. Entre les et camille stromboni

Le casse-tête de l’entrée en médecine en Ile-de-France


Le nouveau système remet en cause la répartition équitable des bacheliers au niveau francilien

L es nouvelles modalités
d’entrée à l’université com-
pliquent la donne pour l’en-
trée en première année commune
aux études de santé (Paces). En
nement particulier : les candidats
postulaient, par le biais d’un seul
vœu groupé, aux sept universités
d’Ile-de-France. Après les résultats
du bac, le service interacadémi-
taires interrogés, la solution envi-
sagée dans un premier temps par
le ministère de l’enseignement
supérieur consistait à maintenir
cette centralisation à l’échelle de
et des mentions très bien dans les
établissements parisiens. Sans
compter que, avec la suppression
de la priorité accordée aux bache-
liers de l’académie, ces établisse-
tout cas en Ile-de-France. La ques-
tion est très sensible : le 8 juin 2017,
que d’affectation des étudiants en
Paces se chargeait de les répartir
l’Ile-de-France, avec des critères
d’examen des dossiers communs
ments pourraient attirer de bons
candidats issus d’autres régions. Le grand entretien
lors de la première phase d’admis- dans les sept établissements fran- et un classement des candidats au « Un système de régulation entre sur l’actualité du monde
sion sur la plate-forme Admission ciliens, en fonction de leurs préfé- niveau de la région. Mais il aurait les facs franciliennes serait en ré-
post bac (APB), un millier de ly- rences géographiques mais aussi finalement fait marche arrière. In- flexion », confie néanmoins un Ce dimanche à 12h10
céens franciliens qui avaient en prenant soin d’équilibrer le terrogé, le ministère n’a pas sou- doyen de santé. « Mais la réparti-
choisi cette filière avaient été pla- plus équitablement possible les haité s’exprimer sur ce dossier. tion des mentions au bac entre uni-
cés en attente après tirage au sort, mentions au bac, pour ne pas fa- versités n’était de toute façon déjà Avec Françoise Joly (TV5MONDE),
provoquant un tonnerre de réac- voriser telle ou telle université. Fixer ses propres critères pas totalement équitable, car in- Sophie Malibeaux (RFI)
tions indignées. Une telle sélec- Mais comment cette année at- Un système similaire à celui des compatible avec la volonté de res-
et Christophe Ayad (Le Monde)
Photo © Marianne Rosenstiehl

tion étant jugée d’autant plus tendre les résultats du bac pour ré- autres licences pourrait en fait être pecter au mieux les préférences
inadmissible que près des trois partir les candidats alors que les appliqué : chaque université fixe- géographiques des candidats », re- Diffusion sur TV5MONDE, RFI et sur Internationales.fr

quarts des étudiants échouent en lycéens sont désormais invités à rait ses propres critères pour réali- marque Frédéric Dardel, président
fin de première année, à l’issue répondre, au fil de l’eau, à partir ser son classement des candidats. de l’université Paris-Descartes, où en partenariat avec
d’un concours très sélectif. du 22 mai, à l’ensemble des propo- Mais la conséquence prévisible se- la part de bacheliers S mention
Jusqu’en 2017, la Paces franci- sitions qui seront données à leurs rait d’aboutir à une concentration très bien admis dépasse les 50 %. p
lienne bénéficiait d’un fonction- vœux ? Selon plusieurs universi- des meilleurs profils de bacheliers sé. g. et c. st.
10 |
GÉOPOLITIQUE
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Chine
Prison à ciel
ouvert pour
les Ouïgours
au Xinjiang
Dans le nord-ouest de la Chine, les musulmans
ouïgours subissent une répression féroce
au nom de la lutte contre « le séparatisme,
le fondamentalisme et le terrorisme ».
Un traitement auquel la majorité chinoise
de la région se montre indifférente

brice pedroletti
xinjiang (chine) - envoyé spécial
C’est la prime à l’insécurité. He Qing, em-
ployée comme masseuse chez Toudengceng à
la technologie de reconnaissance faciale, le
visage d’un passant ouïgour qui se tient
CONTEXTE

C’
Korla, est venue d’une petite ville du Sichuan, droit comme un « i » ?
est un de ces longs trains il y a trois ans. Elle en a vu se décourager, des Le contenu des smartphones est vérifié
vert foncé venus des villes
de l’intérieur de la Chine.
petites mains comme elle : « Des milliers de dans la rue. Tout lien ou contact avec de la fa-
mille à l’étranger est suspect : les Ouïgours
DEUX ETHNIES
gens sont repartis du Xinjiang, ils avaient cru
Il traverse, à la sortie d’Uru- que c’était un pays de cocagne, dit-elle. Les pe- rencontrés disent tous ne plus garder de MUSULMANES
mqi, un vaste champ d’éo- tits entrepreneurs, les commerçants : ils ont contact étranger sur WeChat, la messagerie Les Ouïgours
liennes, longe les collines vendu, ils laissent plein d’endroits vides. » Cette instantanée chinoise, ni aucune application Issus de peuplements turcs, ils
ravinées qui courent au nord du bassin formé avancée des Han en pays ouïgour, Korla en est de messagerie non chinoise, et encore vivent sur un territoire, aux marches
par le fleuve Tarim, puis file au milieu de plan- le fer de lance. Avec sa base militaire straté- moins un réseau privé virtuel (VPN), outil de de l’Empire chinois, que Pékin
tations d’arbres fruitiers, vers la partie sud de gique et sa compagnie d’Etat qui exploite le contournement de la censure sur Internet. força à entrer dans son giron
la région autonome ouïgoure du Xinjiang. Là champ pétrolifère de Tarim depuis les années à partir de la fin du XVIIIe siècle.
où vit la majeure partie des 10 millions de 1980, c’est la plus grosse agglomération han LES HAN, ÉLITE PRIVILÉGIÉE ET CHOYÉE Ils y sont encore majoritaires
Ouïgours, turcophones et musulmans. Et où après la capitale Urumqi. Aucune limite, loi ou recours possible ne sem- (45 % de la population du Xinjiang),
une explosion de violences, en 2013 et 2014, les Wang Zhen, le général dont on dit qu’il pro- ble pouvoir freiner cette frénésie de contrôle : malgré l’afflux de Chinois han
deux premières années du quinquennat du posa à Mao Zedong d’exterminer les Ouïgours dans un rapport récent, Human Rights Watch (40 %), et parlent leur propre langue.
président Xi Jinping, a conduit à une reprise parce qu’ils ne cessaient de poser des problè- affirme, documents officiels chinois à l’appui,
en main féroce de la région. mes, y possède sa statue. Korla a aussi plu- que des bilans de santé proposés à la popula- Les Hui
Ce monde chinois sur rails qui se déplace le sieurs fois reçu le titre de « ville la plus civili- tion ouïgoure depuis cet été masquent la Minorité « sinisée » habitant princi-
long des 1 475 km de voies entre Urumqi et
Kachgar, aux confins de l’Asie centrale, est
sée » de Chine. Ce petit air de mission civilisa-
trice des minorités est chanté partout au Xin-
UNE PLAQUE compilation systématique de toutes leurs
données biométriques, dont l’ADN.
palement le Ningxia, les Hui conser-
vent leur religion et leur tradition
ultra-sécurisé. On croisera, à un moment, sur jiang : une plaque mentionnant « Wenming MENTIONNANT Les Han qui habitent depuis plus d’une gé- tout en étant assimilés à la société
la route parallèle à la voie ferrée, un convoi jiating » (« foyer civilisé ») est apposée au-des- nération au Xinjiang – enfants des pionniers de l’ethnie majoritaire, les Han,
de pas moins de 35 camions militaires. Une sus de la porte des domiciles ouïgours les « FOYER CIVILISÉ » du bingtuan, des fermes collectives parami- dont ils partagent la langue. Ils sont
autre fois, une division de tanks chargée
sur un train se rangera à côté du nôtre. A la
plus obéissants. Dans la rue, chez les Han,
surtout les nouveaux venus, le mépris de
EST APPOSÉE litaires créées pour défricher de « nouvelles
frontières » (littéralement xinjiang en chi-
le produit de métissages datant des
premiers contacts du monde chinois
gare d’Urumqi, un soldat en faction armé race envers les Ouïgours est souvent beau- AU-DESSUS nois), ou de militaires ou de cadres – ont un avec l’islam au VIIe siècle, quand
d’une mitraillette est perché sur un blindé. coup plus direct. « Des chambres ? On en a. Du rapport ambigu avec cette terre d’adoption marchands arabes ou persans
A Kucha, un mirador, avec des hommes lour- moment que vous n’êtes pas ouïgour ! », nous DE LA PORTE dont ils forment l’élite privilégiée et choyée. se mêlèrent à la population locale.
dement armés, surplombe l’entrée. Il faut, à lance un marchand de sommeil devant la « Toutes ces mesures servent à calmer les mi-
chaque départ, passer trois fois ses bagages gare d’Aksu, une ville plus au sud. DES DOMICILES norités, à les mater », nous dit Liu Hongying,
aux rayons X. Parcourir des chicanes, mon- OUÏGOURS LES une quinquagénaire qui a grandi au Xin-
trer patte blanche au « guichet de vérification UN PROFILAGE ETHNIQUE PERMANENT jiang, et est aujourd’hui patronne d’une
des noms réels », puis, de nouveau, se faire Dans cette Chine faite de statuts à plusieurs PLUS OBÉISSANTS affaire à Kachgar. Cet appel permanent au combat, couplé à la
inspecter à la sortie. vitesses, bien peu s’offusquent que les repré- Parcourir une à une ces villes du pourtour parcimonie d’informations, crée une étrange
A chaque gare, les trains déversent leur sentants des minorités subissent, en raison du désert du Taklamakan, c’est un peu visi- ambiance : à Kucha, dans le quartier poussié-
foule de nouveaux venus ou de colons au de leur origine, un traitement particulier en ter une foire expo pour matériel urbain anti- reux et sale proche de la gare, un matin, les
long cours. D’Ouïgours, très peu. On croise matière de sécurité : au Xinjiang, le profilage terroriste. De grosses barrières anti-voiture- voitures voient l’accès de chaque avenue se
des ouvriers de chantier, des commerçants, ethnique est permanent et assumé. Tous les bélier protègent l’entrée des administra- bloquer à mesure que se dressent des barra-
des ingénieurs des télécoms. Tout ce petit Ouïgours ayant un passeport ont dû le dépo- tions, des écoles, des hôtels, mais aussi des ges de sécurité. Très vite, des bouchons se for-
monde de migrants chinois han qui s’ins- ser auprès des autorités locales depuis fé- marchés, tous ces lieux étant équipés d’ap- ment. Cela durera des heures. La foule sur les
tallent au gré des opportunités, là où les vrier 2017. Lors des contrôles routiers ou pié- pareils de détection à rayons X et de porti- trottoirs est cornaquée à droite, à gauche. On
mène leur quête d’un travail. Un couple de tonniers, on laisse ostensiblement passer ques. Dans l’entrée de chaque boutique, murmure qu’un haut dirigeant est en ville.
l’Anhui, province du Sud-Est, nous dit vivre les Han, mais pas les Ouïgours. Combien de à portée de main, le casque, la fourche anti- Ou une opération antiterroriste en cours. « Ce
à Korla avec sa petite fille âgée de 1 an, car « le fois verrons-nous cette scène de deux poli- attaquant et le gilet de protection – avec qui se passe ? Il vaut mieux ne pas le savoir ! »,
salaire est plus élevé ici ». ciers qui scannent, sur un portable doté de lesquels il faut chaque matin s’exercer. lâche un Ouïgour muni d’un talkie-walkie, un
géopolitique | 11
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

▶▶▶
Hotan (Xinjiang), le 20 mars 2017.
Des Ouïgours sortent de la mosquée
équipée de caméras de surveillance.
THOMAS PETER/REUTERS
étaient seize, tous ouïgours. On était huit. » Un
de ses camarades, un jeune du Sichuan, 17 ans
comme lui, est égorgé à ses côtés. Douze as-
saillants sont tués, quatre arrêtés. Kun en sort
traumatisé. Au terme de son contrat, fin 2014,
il refuse de rempiler. « C’était le chaos, “l’Irak”,
une guerre quotidienne », dit-il. A chaque in-
cident, le bilan officiel est minimisé. « Ils
n’osent pas donner les vrais bilans. Sinon, les
gens auraient peur », explique l’ex-soldat, re-
converti dans les services de renseignement.
Une « guerre contre le terrorisme » est dé-
clenchée en 2014, la énième au Xinjiang
depuis les années 1990, mais la première
sous Xi Jinping. Le président chinois, dont la
tournée au Xinjiang, en avril 2014, est mar-
quée par un attentat à la gare d’Urumqi, ap-
pelle à « élever des murs de cuivre et d’acier, et
des filets du ciel à la terre pour attraper les
terroristes ». Ce sera la feuille de route pour
la mise en cage d’un peuple tout entier.
Un nouveau chef du Parti communiste
chinois pour la région autonome, Chen
Quanguo, un ancien militaire, est nommé à
l’été 2016. Artisan du maillage sécuritaire
mis en place au Tibet à partir de 2011, il entre-
prend au Xinjiang de recruter massivement
des supplétifs policiers : 90 000 nouveaux
postes, en majorité de policiers « assistants »,
ont fait l’objet d’appels à candidature de l’été
2016 à l’été 2017, rapportent les chercheurs
Adrien Zenz et James Leibold, dans une étu-
de parue le 14 mars 2017, « Xinjiang’s Rapidly
Evolving Security State » (« L’évolution ra-
pide de la sécurité d’Etat au Xinjiang ») de la
Jamestown Foundation.
En parallèle, M. Chen facilite l’introduction
des nouvelles technologies de surveillance et
de gestion des données, tels les systèmes de
reconnaissance faciale et de contrôle d’iden-
tité automatique aux checkpoints à l’entrée
des villes. Le Xinjiang devient même un la-
boratoire pour ces technologies en Chine.

« ACCÉLÉRER UNE SINISATION CULTURELLE »


La sécurisation du Xinjiang, au nom du com-
bat contre les « trois fléaux » (« séparatisme,
fondamentalisme et terrorisme »), s’est tou-
jours imposée à la dynamique économique et
politique locale. Elle « vise essentiellement à
rendre la région attirante pour les Han et y ac-
célérer une sinisation culturelle », écrit Tom
Cliff dans Oil and Water : Being Han in Xinjiang
(« Le pétrole et l’eau. Etre han au Xinjiang »,
University of Chicago Press, 2016, non traduit),
un livre sur la communauté han de la région
autonome. Aussi, l’actuelle phase de sécurisa-
tion peut-elle paraître paradoxale. Elle est ex-
trême, orwellienne, mais pas toujours efficace
ni professionnelle. Elle se doit de rassurer les
Han, tout en soumettant les Ouïgours.
« La solution ultime au problème du Xinjiang
aux yeux du gouvernement chinois reste l’émi-
gration, comme en Mongolie-Intérieure, où les
membre de la nébuleuse d’agents qu’emploie
l’Etat policier du Xinjiang.
et du marché d’Urumqi (mai 2014, 43 morts
et 90 blessés), qui ont suivi les appels d’Al-
DES MILLIERS perquisitions dans les zones rurales du Sud,
où 90 % des habitants sont ouïgours, et des
Han sont 24 millions et les Mongols plus que
4 millions », explique l’écrivain Wang Lixiong,
Près du bazar, un trentenaire ouïgour, dont Qaida à frapper la Chine, font alors changer DE FAMILLES campagnes d’interdiction du port du hidjab et un des rares intellectuels chinois qui portent
l’un des proches amis a pris dix ans de prison d’échelle la menace terroriste. L’exode de des sessions de prières à domicile. Dans un un regard critique sur les politiques envers
pour « un appel à la prière non autorisé », craint milliers de familles ouïgoures vers la Tur- OUÏGOURES ONT FUI zèle qui frise l’absurde, tout devient hors la les minorités. Les Han représentent de 40 à
d’en dire plus. Un boîtier blanc installé dans sa quie, dont certaines ont ensuite rejoint, en loi : les cours coraniques aux enfants, les bar- 45 % des habitants du Xinjiang, selon que
boutique sert d’enregistreur à la police, assure- Syrie, la filiale ouïgoure d’Al-Qaida, le Parti EN TURQUIE, bes, etc. D’anciennes éditions locales du Coran sont inclus ou non les migrants et les militai-
t-il. Et dehors, les caméras sont omniprésen- islamique du Turkestan (TIP), fait craindre le DONT CERTAINES sont remplacées par une version remaniée. res. Les Ouïgours, 45 %. « Mais il faut des res-
tes. « Leur liberté à eux, elle est grande comme pire aux autorités. « Les années 2012-2014 sont désignées par sources, notamment en eau, précise Wang
ça ! », nous avait-il dit la veille au soir en levant Au Xinjiang même, la spirale de violences de ONT REJOINT les Chinois du Xinjiang comme la rébellion du Lixiong. Or, on entend à nouveau parler du
la main au-dessus de la table du restaurant, en 2013-2014 fit autour de 700 morts, a calculé Xinjiang du Sud », dit Kun, un jeune Chinois vieux projet de détourner l’eau des fleuves tibé-
parlant des Chinois han, avant de la rabaisser l’ONG Uyghur Human Rights Project (UHRP), AL-QAIDA EN SYRIE han originaire de l’ouest de la région. Sa fa- tains pour irriguer le Xinjiang, avec l’idée d’y
sur la nappe. « La nôtre s’arrête ici. » basée aux Etats-Unis, dans un rapport de 2015. mille est au Xinjiang depuis que son grand- faire vivre 200 millions de personnes. »
Or la majeure partie d’entre eux étaient père y est arrivé avec l’Armée rouge. Elle y a Si l’ère Xi Jinping a instauré, en Chine, une
TOUT DEVIENT HORS LA LOI ouïgours (trois fois plus que des Chinois han) connu plusieurs explosions de violence : les glorification de tous les instants du Parti, elle
Certes, la Chine fit, avant l’Europe, l’expé- et sont qualifiés « d’auteurs » des violences par incidents de Ghulja (district de Yining) en 1997, s’est traduite, au Xinjiang, par la détention
rience des camions fous et des attaquants ar- les autorités chinoises. Ce qui incite UHRP à puis les émeutes d’Urumqi en 2009. Kun de milliers de Ouïgours dans des « centres
més de couteaux ou de sabres. Les attaques dénoncer un usage excessif de la force létale s’est engagé en 2013 dans l’armée, à Hotan, la d’éducation politique », où sont martelés les
djihadistes de la place Tiananmen à Pékin (oc- dans plusieurs cas aux circonstances troubles. grande ville du sud du Taklamakan. bienfaits de la gouvernance du Parti.
tobre 2013, 5 morts et 42 blessés), de la gare de C’est l’époque, face à ce que le régime per- Il a subi une attaque, le 22 septembre 2013,
Kunming (mars 2014, 31 morts et 143 blessés) çoit comme une montée de l’intégrisme, des lors d’une patrouille. « C’est allé très vite. Ils lire la suite page 12

Sous couvert de « déradicalisation », des centres de rééducation pour les musulmans ouïgours
le vaste réseau de centres de déten- les toilettes. Chaque matin, il faut faire des centres de Kachgar (ville située à Au Xinjiang, la mission est de « dé- passé quatre mois en centre à la fin de
tion pour « déradicalisation » créé à une marche de type militaire et crier l’ouest du désert du Taklamakan) radicaliser » les Ouïgours soupçonnés 2015 », dit Alim (son nom a été changé),
travers la région autonome ouigoure des slogans. Et si vous êtes vu au cen- jouxte en effet l’hôtel Seman, où lo- d’avoir été influencés par une propa- un autre Ouïgour de Kachgar en at-
du Xinjiang alarme les ONG. Human tre en train de faire une prière ou tout gent de nombreux touristes étrangers gande fondamentaliste sur Internet ou tente de l’asile politique dans un pays
Rights Watch appelle depuis septem- autre acte religieux, on vous envoie de passage. lors de voyages à l’étranger. La presse européen. « On n’a jamais su si c’est
bre 2017 à la libération des milliers directement en prison. » L’apparition de ces centres, dans les chinoise a ainsi rapporté le cas de per- parce que son père avait été arrêté en
d’Ouïgours retenus dans ces lieux, années 2014-2015, intervient à l’épo- sonnes « tentées par les idées extrémis- essayant de quitter la Chine. Ou bien
« non parce qu’ils ont commis un crime, « Comme en Corée du Nord » que du démantèlement, à travers tes » et, depuis, « guéries ». « En fin de parce qu’elle avait regardé un film sur la
mais parce qu’ils sont jugés comme Selon un autre jeune Ouïgour, Abdul- toute la Chine, du système de camps session, des certificats sont distribués spiritualité », ajoute-t-il.
politiquement suspects ». lah (son nom a été changé), réfugié de rééducation qui permettait des dé- aux “étudiants”. Et ils doivent réciter Depuis son départ de Chine en 2016,
Certains sont désignés comme des dans un pays européen après avoir tentions sans procès. Une version que, s’ils voient quelqu’un de leur famille Alim n’a jamais osé donner des nou-
« centres de formation technique » ou quitté précipitamment l’Egypte en 2017, « allégée », les « centres d’éducation se livrer à des pratiques religieuses, ils lui velles à sa vieille mère et à ses deux
de « préparation à une carrière profes- la mission des centres est « d’effrayer politique et légale », fait alors son ap- diront d’arrêter et le dénonceront. Toute enfants, de crainte qu’ils soient tous
sionnelle ». Les Ouïgours, eux, les ap- les gens et de leur inculquer l’idée parition dans les provinces. On y en- personne ayant des proches à l’étranger envoyés en détention. Ce réseau de
pellent des « centres de lavage de cer- que la Chine et le Parti communiste voie par exemple les pétitionnaires risque d’y être envoyée si elle entre centres, disent les témoins, est en
veau ». On peut y être détenu des mois, sont puissants et bienveillants ». « Le chinois suivre des « cours » sur les en contact avec eux », explique Dolkun tout cas en train de prendre des pro-
sans procès, pour « étudier les préten- Xinjiang ressemble de plus en plus à la lois. Dans les régions tibétaines, des Isa, le président du Congrès mondial portions inédites. Le site de la radio
dus signes d’idéologie extrémiste », rap- Corée du Nord », dit-il. « Au Xinjiang, « centres d’éducation patriotique » ouïgour, l’organisation politique de la américaine Radio Free Asia rapporte
porte un jeune Ouïgour qui y fut dé- les gens savent tous que ces centres servent à détenir les moines de mo- diaspora en exil. même dans un article du 3 janvier un
tenu en 2016 et a fui le pays. « Il y a des existent. Ce n’est pas un secret, et nastères « rebelles » pour des sessions Les prétextes à un séjour en centre trop-plein de détenus à Korla. p
dispositifs de surveillance, même dans on sait où ils sont », poursuit-il. L’un de dénonciation du dalaï-lama. sont très vagues. « Mon ex-femme a b. pe. (pékin, correspondant)
12 | géopolitique 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

▶▶▶

L’ISLAM SOUS LA COUPE


DE PÉKIN
RUSSIE

KAZAKHSTAN
Kazakhs

Karamay
MONGOLIE
Kuitun Shihezi
KIRGHIZISTAN
n

Urumqi
ha

S Marché d’Urumqi,mai 2014


Kirghiz Tian Aksu Ouïgours Institut islamique Place
Kachgar de Chine Tiananmen Shenyang
TADJI. Korla oct. 2013
XINJIANG
Désert Association CORÉE
PAKISTAN d u Ta k la m a k an GANSU D és ert d e G obi islamique DU NORD
de Chine
Hotan 6,6 % Yinchuan Pékin
Ouïgours China-Arab 1,8 %
States Expo CORÉE JAPON
Shijiazhuang
QINGHAI Wuzhong DU SUD
Hui
17,5 % Xining
Haidong NINGXIA
CHINE Linxia
Lanzhou Xian
Zhengzhou

Grande HENAN
mosquée 1 % Yangzhou
Hi Ti b et Mosquée du Crâne
ma
lay
a Hangzhou
NÉPAL Mosquée du Phoenix
Chongqing
Mer de Chine
BHOUTAN orientale

INDE Quanzhou
BANGLADESH Mosquée
Kunming Gare de Kunming de la Licorne
mars 2014 TAÏWAN
YUNNAN
Guangzhou (Canton)
1,5 % Mosquée du Souvenir
HONGKONG
BIRMANIE VIETNAM MACAO

LAOS
Golfe du Bengale LES ORIGINES
PHILIPPINES Dès le VIIe siècle,
500 km Mer de Chine le prophète Mahomet envoie des
méridionale
THAÏLANDE émissaires via le port de Guangzhou.
La première délégation officielle est
reçue en 651 par les Tang, à Xian.
Dans le sillage des marchands
arabo-perses, les premières
CAMBODGE communautés musulmanes
s’établissent sur la côte
L’ISLAM, UNE PRÉSENCE et le long de la route
de la soie.
ANCIENNE, ENCADRÉE PAR LE POUVOIR
Présence de minorités ethniques
Hui de confession musulmane LES OUÏGOURS, MUSULMANS
Anciennes routes de la soie terrestres TURCOPHONES, PERÇUS PAR PÉKIN
Mosquées fondées par les compagnons
COMME UNE MENACE INTERNE
LES HUI, MUSULMANS SINISÉS,
du prophète Mahomet, envoyés en Chine Région autonome ouïgoure du Xinjiang :
au VIIe siècle ATOUT POUR PÉKIN DANS SES RELATIONS les Ouïgours représentent 45 %
Autres mosquées anciennes AVEC LES PAYS ISLAMIQUES de la population
Association islamique de Chine, créée Région autonome hui du Ningxia : les Hui xxx Principales villes à majorité ouïgoure
en 1953. Elle compte plus de 400 branches représentent 36 % de la population xxx Villes colonisées par les Chinois han
locales et forme les imams Préfecture autonome hui, surnommée Pétrole et ressources minières
« officiels » (ahong) « la petite Mecque de Chine »
Trains à grande vitesse et autoroute
Institut islamique de Chine, GANsU Autres provinces où la minorité pour désenclaver et maîtriser la région
où sont formés les « religieux patriotes » musulmane hui est présente
Principaux corridors économiques
Instituts islamiques régionaux, créés (en % de la population)
des « nouvelles routes de la soie »,
à partir de 1980 Pôle régional de production lancées par Xi Jinping
et d'exportation de produits islamiques
Attentats terroristes djihadistes attribués
Principaux parcs industriels halal à des Ouïgours
China-Arab States Expo, coopération Principale zone des violences
économique sino-arabe (3e édition intercommunautaires en 2013 et 2014,
en 2017, 47 pays et régions participants) qualifiées de « terroristes » par Pékin

Cartographie Eugénie Dumas et Francesca Fattori

Sources E. Allès, « La mosquée chinoise : support d’identités et de modernités », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 2009 ; Min J., « The Present Situation and Characteristics
of Contemporary Islam in China », JISMOR, 2010 ; L. Butler, « Mosques and Islamic Identities in China », Middle East Institute, 2015 ; F. Dubé, « Les musulmans hui : fer de lance de l’industrie halal en Chine »,
Les Cahiers de l’islam, 2014 ; Pew Research Center ; Al Jazeera Center for Studies, 2015 ; Uyghur Human Rights Project ; « Atlas des civilisations », La Vie/Le Monde, 2015 ; AFP ; China Daily ; Le Monde

suite de la page 11 contrôle : souhaiter une longue vie au pré-


sident Xi Jinping au début de leur prêche,
DES CENTAINES Ablimit (un pseudonyme), entrepreneur
ouïgour d’une grande ville du Sud. « Ils l’ont
secrètes, dont nul ne connaît le but ni les con-
séquences. Un ami policier l’a informé que le
Quant aux mosquées, elles doivent afficher rapporte un Ouïgour de Kachgar. D’OUÏGOURS condamné à sept ans de prison pour trouble à nom de l’épouse d’Ablimit y est inscrit, à côté
leur subordination à la foi communiste : le Le Xinjiang de Xi Jinping a bien été pacifié : l’ordre public. Avec, comme motif, le fait de re- d’une date, peut-être le jour d’une conver-
drapeau rouge y flotte, elles sont recouvertes très peu d’incidents sont répertoriés depuis PARTIS ÉTUDIER venir d’Egypte. Quand il y était parti, c’était sation avec des amis à l’étranger. « Ils se sont
d’instructions politiques et sont tenues d’ar-
borer bien haut la banderole « Aimons le Parti,
2016. Mais l’Etat chinois y a instillé une peur
permanente, au gré de mesures punitives et
À LA GRANDE normal, il n’y avait rien de mal à apprendre
l’arabe pour préparer l’université Al-Azhar.
attaqués à la religion, aux intellectuels, aux
gens qui reviennent de l’étranger. Aujourd’hui,
aimons le pays ! » – les mosquées de la région d’arrestations arbitraires. Ainsi, des centai- UNIVERSITÉ Aujourd’hui, poursuit Ablimit, tout le monde tout le monde est visé. Même des policiers et
autonome hui du Ningxia, où vivent d’autres nes d’étudiants ouïgours partis étudier en se retrouve à porter ce chapeau, “être parti en des cadres se retrouvent sur la liste noire. Ils
Chinois musulmans, sont astreintes au plus Egypte, à la grande université islamique Al- AL-AZHAR DU CAIRE Egypte”. Qu’a-t-il fait ? Rien, juste étudier. On ne peuvent pas le croire. On parlait avant
neutre « Aimons la religion, aimons le pays ». Azhar du Caire, furent emprisonnés à leur se croirait sous la Révolution culturelle. » d’Ouïgours “prochinois”. Mais c’est fini, pour-
Dans la surenchère de démonstrations d’allé- retour en Chine en 2017 après des procès FURENT Ablimit joue depuis quatre mois de ses re- suit-il, il n’y en a plus. Les choses sont cassées,
geance à Xi Jinping qui a marqué le 19e congrès sommaires. « Mon petit frère est rentré en EMPRISONNÉS lations et verse des pots-de-vin : son frère cela ne se répare plus. » « Ce qui se passe est
du PCC, en octobre 2017, une instruction avril. Des policiers chinois en Egypte l’avaient aurait, sinon, été condamné à « quinze ans ». une honte, soupire-t-il. Nous, les Ouïgours,
semble même avoir fait son chemin auprès menacé en prévenant que nous, la famille, À LEUR RETOUR L’Etat policier au Xinjiang s’emploie sans sommes oubliés par le reste du monde. » p
des imams ouïgours, qui exercent sous étroit on aurait des problèmes », confie, à Urumqi, cesse, explique-t-il, à établir des listes noires, brice pedroletti
géopolitique | 13
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Le Ningxia,
vitrine pour
le monde
arabe

A vec son Golden Palace, reproduction


gigantesque d’une mosquée arabe, et
son tout nouveau musée, le Parc de la
culture hui, à Yinchuan, capitale de la Région
autonome hui du Ningxia, est une étape obli-
gée pour les délégations du Proche-Orient
accueillies dans cette province longtemps
pauvre et enclavée du centre de la Chine. Le
parc fut d’abord destiné aux hordes de tou-
ristes chinois venues y goûter un parfum des
Mille et Une Nuits. Une extension actuel-
lement en chantier présentera des mosquées
hui traditionnelles, décorées comme des
A la sortie de la mosquée, temples chinois, pour honorer « les caracté-
à Yinchuan, capitale ristiques chinoises de l’islam local », nous dit
de la Région autonome hui l’un de ses responsables.
du Ningxia, le 18 juillet 2015. Avec ses quelque 2,4 millions de musul-
XINHUA/NEWS PICTURES mans hui, le Ningxia a été investi d’une nou-
velle mission dans la grande offensive di-
plomatique globale du président Xi Jinping :
faciliter les échanges avec le monde arabe et

Les Hui, musulmans chinois y promouvoir l’image d’une Chine ouverte


et magnanime.
Pour sa première visite officielle dans le
monde arabe, en janvier 2016, le président

modèles et patriotes
Xi Jinping a, lors d’un discours phare devant
la Ligue arabe, jeté les jalons d’une coopéra-
tion ambitieuse, allant de l’innovation tech-
nologique au combat antiterroriste. Or, le
Ningxia est bien plus « présentable » vis-à-
Dans le Ningxia, la minorité a opté pour une « sinisation » vis de ces interlocuteurs que la Région auto-
nome ouïgoure du Xinjiang, où les nom-
qui lui permet une liberté de culte sous surveillance breuses restrictions à la pratique de l’islam
ont très mauvaise presse en Turquie, mais
aussi dans les pays arabes.
Cette coopération sino-arabe élargie pré-
brice pedroletti chinois, Zhongmu wang, a ainsi été fermé chinoise qui diffuse des portraits de petits voit des échanges de personnalités religieu-
wuzhong (ningxia, chine) - envoyé spécial fin 2016 car des zélateurs laïques du Parti entrepreneurs ayant réussi en affaires. ses, d’étudiants, mais aussi l’invitation, en
communiste chinois y décelaient des opi- Aucun incident terroriste n’a jamais été Chine, de 1 500 membres de partis politi-

L’
on accède à la mosquée Xizhaizi nions un peu trop tranchées. Sous sur- répertorié officiellement chez les Hui. Les ques du monde arabe. Plusieurs dizaines
par un portail bariolé de style veillance étroite, les deux grandes mino- quelques foyers de salafisme hui, identifiés d’entre eux ont été accueillis au Ningxia
chinois, aux toits recourbés. rités musulmanes de Chine, les Hui et les ces dernières années, n’ont poussé les dans les mois qui ont suivi le discours de
Dans la cour, un fin minaret Ouïgours, ont un destin qu’ont façonné autorités à agir que parce que des Ouïgours M. Xi. « Les locaux n’ont pas trouvé ces visi-
carrelé de blanc dresse dans la lumière des facteurs historiques, politiques et en auraient subi l’influence – comme à teurs du Proche-Orient étranges, mais ont
chaude d’une fin d’après-midi son crois- géographiques très distincts. Lanzhou (province du Gansu), où un imam ressenti une connexion avec eux, se rassem-
sant solitaire, entre une enseigne pour té- Les Hui sont le produit de métissages salafiste hui, Ma Jun, fut détenu en 2015 par blant autour d’eux et prenant même des
léphone portable et un de ces bulbes arabi- anciens, datant des premiers contacts du les autorités du Xinjiang au prétexte que selfies. Nombre de Hui considèrent qu’ils sont
sants dont sont décorés les centres com- monde chinois avec l’islam au VIIe siècle, ses prêches faisaient des adeptes chez eux. des descendants de marchands arabes venus
merciaux. Il y a, vous dit-on avec fierté, quand négociants, savants et diplomates Si les Hui se félicitent des dérogations en Chine à partir du VIIe siècle », écrivait le
160 mosquées à Wuzhong, deuxième ville arabes ou persans se mêlèrent à la popula- dont ils semblent bénéficier pour bonne quotidien chinois Global Times, dans un ar-
de la région autonome hui du Ningxia, sise tion locale. Mais rien d’autre que la reli- conduite dans la pratique de l’islam, ticle un brin paternaliste relatant la visite
dans ce couloir fertile et venteux que le gion et les traditions ne les distingue des celle-ci n’en est pas moins contrôlée de l’in- d’un village hui par une délégation.
fleuve Jaune irrigue au sud du désert de Chinois han, l’ethnie majoritaire en Chine, térieur et policée. Car l’emprise de l’Etat-
Gobi. Les Hui, minorité chinoise musul- dont ils partagent la langue (le mandarin parti et de sa propagande s’est accrue sous Toutes les calottes brodées du monde
mane de 10,5 millions d’individus répartis ou des dialectes locaux). Ils vivent en com- l’administration Xi Jinping. L’économie est certes le fer de lance de cette
à travers plusieurs provinces de l’ouest et munauté dans les campagnes et les villes Dirigeant moderniste et rouge, M. Xi s’est offensive de charme : le Ningxia organise
du centre de la Chine, représentent plus du de l’intérieur du pays. « Nous sommes sini- révélé plus ouvert que ses prédécesseurs depuis 2013 une « foire-expo » Chine-Etats
tiers de la population du Ningxia. sés, nous nous habillons comme les Chinois, « EN TANT QUE au rôle des religions dans la société et à arabes, biennale qui draine des ache-
L’imam de la mosquée Xizhaizi est Ma nos mosquées ont l’apparence extérieure MUSULMAN, JE SUIS l’ancrage moral qu’elles procurent. Mais il teurs moyen-orientaux soucieux d’impor-
Zejun, 39 ans et la barbichette naissante. Il de temples. Les Hui ont pendant très long- a posé comme condition que celles-ci, et ter des produits alimentaires halal ou des
nous reçoit dans son bureau, juste avant temps eu très peu de contacts avec le monde TRÈS HEUREUX en particulier celles « d’importation étran- biens fabriqués selon les critères islamiques
l’heure de la prière. L’imam Ma a étudié arabe, cela n’a repris que depuis ces trente gère » comme l’islam et le christianisme, – comme les calottes musulmanes, dont la
deux ans en Syrie, en 2008 et 2009. Comme dernières années », explique Ma Ping, EN CHINE. JE SUIS soient « sinisées » et « patriotiques » – ce Chine est l’un des premiers exportateurs
tous les imams du Ningxia, il a obtenu un
certificat d’Etat pour pouvoir exercer. Une
chercheur émérite de l’Académie de scien-
ces sociales du Ningxia. Les rébellions
RECONNAISSANT qui implique, en Chine, une loyauté abso-
lue au Parti communiste. Une réglementa-
mondiaux. « Nos clients apprécient le fait
que les calottes soient confectionnées par des
fraction de son salaire, environ 400 yuans hui n’en furent pas moins nombreuses à AUSSI BIEN ENVERS tion en vigueur depuis 2013 oblige les lieux ouvrières musulmanes qui ont pris soin de se
(50 euros), est payée par le gouvernement, travers l’histoire chinoise. de culte à promouvoir dans leur enceinte laver les mains », explique Yang Shigu, un di-
le reste par les donations. Ne se sent-il pas Les Ouïgours, eux, occupent un terri- DIEU QU’ENVERS toutes sortes de codes de conduite, de lois recteur de l’usine Wantini, qui offre à peu
trop encadré ? « En tant que musulman, je
suis très heureux en Chine. Je suis reconnais-
toire rattaché tardivement à l’empire chi-
nois et qui se constitua un temps en ré-
NOS DIRIGEANTS » et de principes – bref, la parole du parti. près tous les types de calottes brodées du
monde. Ses ouvrières hui portent le foulard,
sant aussi bien envers Dieu qu’envers nos di- publiques indépendantes du Turkestan MA ZEJUN « Aimons le pays, aimons la religion » et un espace pour la prière est aménagé
rigeants », s’empresse-t-il de répondre, non oriental avant la formation de la Républi- imam de la mosquée Au Ningxia, ces instructions sont suivies dans un coin de l’usine.
sans évoquer spontanément plus mal lotis que populaire. Ils y sont encore majoritai- Xizhaizi, à Wuzhong avec zèle. La devise « Ai guo, ai jiao » Traversé pendant des siècles par des cara-
que lui, c’est-à-dire l’autre grande mino- res, malgré l’afflux de Chinois han, parlent (« Aimons le pays, aimons la religion ») est vanes de marchands reliant la Chine au reste
rité musulmane de Chine, les Ouïgours. leur propre langue et sont ethniquement omniprésente. Elle trône en lettres dorées du monde, le Ningxia se veut une étape natu-
« Je ne comprends pas les musulmans du turcs. Mais ils subissent une répression dans la cour du très officiel Institut d’études relle du projet des « nouvelles routes de la
Xinjiang ! », lâche-t-il, en désignant la ré- féroce au nom de la lutte contre le « sépa- islamiques de Yinchuan. « Le Prophète ne soie » de Xi Jinping. Une ligne de train à
gion autonome où vivent, aux confins de ratisme, le fondamentalisme et le terro- dit-il pas qu’un bon musulman doit aimer grande vitesse va bientôt relier l’aéroport de
l’Asie centrale, les 10 millions d’Ouïgours. risme », qui s’accompagne de restrictions son pays ? », réagit un de ses diplômés. Yinchuan aux autres capitales provinciales.
mal vécues à la pratique de l’islam. Dans la mosquée de Najiahu, dont le site La compagnie aérienne Emirates y propose
Opinions un peu trop tranchées Lors de sa visite au Ningxia, en juil- est vieux de 530 ans, des affiches vantent le depuis 2016 une ligne directe avec Dubaï.
Partout dans les mosquées de Wuzhong let 2016, le président Xi Jinping s’est osten- planning familial de Mao Zedong sur les Très méfiante vis-à-vis de toute contagion
ou de Yinchuan, la capitale du Ningxia, on siblement rendu dans une mosquée de murs de la salle de cours coranique de Yang islamiste extérieure, la Chine a autorisé à
fait grand cas de la différence entre les Yinchuan, pour y délivrer le message Na, la nu ahong (femme imam) qui y ensei- Wuzhong, deuxième ville du Ningxia mais
musulmans tranquilles et pacifiques que d’harmonie ethnique cher au parti, mais gne le Coran aux femmes des campagnes première ville pour sa proportion de musul-
seraient les Hui, et leurs turbulents coreli- surtout de vigilance contre « les infiltra- environnantes. Et à Wuzhong, dans l’en- mans, le financement d’une mosquée par
gionnaires tout à l’ouest de l’ancienne tions illégales [de l’étranger] par le biais de ceinte de la mosquée de l’imam Ma Zejun, la très officielle Fondation Cheikh Zayed
route des caravanes. « Ici, les femmes se la religion ». « Il a insisté sur l’importance une pancarte liste les « valeurs fondamen- des Emirats arabes unis. Enfin, alors que
couvrent d’un hidjab si elles le veulent. Alors d’aimer le pays et d’aimer la religion », nous tales du socialisme » non loin de posters les jeunes Ouïgours sont privés de passe-
qu’au Xinjiang elles peuvent être arrêtées. dit Ma Jidong, l’un des responsables de la verts déroulant les hadiths du Prophète. port, les Hui, eux, sont incités à apprendre
Tout ça parce qu’il y a là-bas des terroristes ! mosquée Xincheng, celle qui justement ac- Une bannière tendue au-dessus de la salle l’arabe. « C’est un des meilleurs débouchés à
Ici, c’est très calme », lance Yue Yedong, un cueillit Xi Jinping. Des photos de son pas- des ablutions loue « l’énergie positive » qu’il l’Institut d’études islamiques de Yinchuan :
sexagénaire coiffé d’une calotte blanche sage ornent les murs de la salle de cours y a à « vénérer un maître et œuvrer pour le nous pouvons facilement trouver un travail
venu assister à la prière dans une autre coranique. « Et nous devons, poursuit le bien du peuple, au nom de l’harmonie so- comme interprète chinois-arabe », déclare
mosquée de Wuzhong. gestionnaire, lire le Coran et puis aussi le ciale, la civilisation et le progrès ». Une ma- Hai Jun, qui, pour son premier emploi, a
Car à l’heure des conflits confessionnels [manuel d’enrichissement] zhifujing, qui nière de rappeler qu’au Ningxia la shahada, travaillé pour une entreprise chinoise basée
au Proche-Orient et des ravages du djiha- enseigne aux gens comment s’enrichir et vi- la profession de foi islamique – « Il n’y a en Arabie saoudite. p
disme, la Chine ne prend aucun risque. Le vre une vie meilleure ! » Zhifujing est aussi de Dieu que Dieu » –, doit rester compatible b. pe. (yinchuan,
principal forum en ligne des musulmans un programme de la télévision centrale avec le communisme chinois. p envoyé spécial)
14 |
CULTURE
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

D R O I T S D ’A U T E U R

Beauvoir : l’exil
américain des
lettres à Lanzmann
Le cinéaste, qui a eu une liaison avec
l’écrivaine, cède à l’université Yale
les 112 lettres qu’elle lui a envoyées, faute
d’être autorisé à les publier en France
même, des Lettres à Sartre, en 1990. Comme
ENTRETIEN je le raconte dans Le Lièvre de Patagonie, j’y

L
étais farouchement opposé. Beaucoup de ces
a bibliothèque Beinecke de livres lettres parlaient, sans masquer leurs noms,
rares et de manuscrits de l’uni- de gens encore vivants. Dans mon livre,
versité Yale (New Haven, Connec- j’ajoutais ceci : « Pour cette seule raison, le
ticut) vient de se porter acqué- “Castor”, je le sais, ne les aurait jamais ren-
reuse, par l’intermédiaire de dues publiques elle-même, n’aurait jamais
Christie’s, de 112 lettres que permis qu’on le fît. Je le sais parce qu’elle me l’a
Simone de Beauvoir a écrites et adressées à dit, parce qu’elle l’a écrit dans son introduc-
Claude Lanzmann à partir de 1953. Des let- tion aux lettres de Sartre publiées par elle
tres d’amour qui témoignent de la relation en 1983, parce que j’ai partagé sa vie. Même s’il
qu’ont entretenue la philosophe et le ci- lui arrivait d’en penser du mal, la simple idée
néaste, et que ce dernier avait jusqu’ici de blesser ses intimes lui était insupportable. »
conservées. Il s’explique sur cette décision, Découvrant la publication de ces lettres,
regrettant que la fille de Simone de Beauvoir, j’avais fait part de mon indignation à Sylvie
Sylvie Le Bon de Beauvoir, s’oppose à leur Le Bon de Beauvoir. Il faut bien comprendre
publication en France. que la plus grande partie de cette correspon-
dance concerne la jeunesse de Sartre et du
Pourquoi n’avoir pas publié ces 112 lettres « Castor ». Tous les deux venaient d’être re-
chez Gallimard, l’éditeur de votre livre çus à Normale Sup dans les meilleurs rangs,
« Le Lièvre de Patagonie » ? et une de leur grande joie était de tout se dire
J’aurais à coup sûr préféré les faire publier en déchirant à belles dents leurs plus pro-
par mon éditeur habituel, à savoir Gallimard, ches. Mais ils ne les déchiraient que pour
mais cela s’est avéré impossible. En effet, se- eux. Ce n’était pas du tout destiné à être
lon la loi française, les lettres appartiennent connu. A fortiori à être publié. Un exemple :
à ceux ou celles qui les écrivent, mais jamais Beauvoir n’aurait jamais accepté que sa mère
à leurs destinataires, à qui elles sont adres- apprenne quelque chose d’hostile venant de
sées. Dès lors, la situation était la suivante : sa fille. Elle était infiniment respectueuse de
même si je demandais à Gallimard de pu- sa mère tout en ne se faisant aucune illusion
blier ces lettres, la maison d’édition n’avait sur elle. En clair, Beauvoir n’aurait jamais ac-
pas d’autre choix que de refuser de le faire. cepté que soient publiées des lettres qui la (Paris 14e) où nous avons vécu, le « Castor » et publiées, c’était une correspondance qui ne
critiquent. Il en allait de même pour des moi, huit années durant. Même chose en ce regardait que deux personnes : Beauvoir et
Pour quelle raison ? amis très intimes. Sylvie Le Bon n’a pas qui concerne la passerelle Simone-de-Beau- moi. Personne d’autre.
Sylvie Le Bon de Beauvoir, la fille adoptive voulu entendre mes objections, ajoutant « SELON LA LOI voir, qui enjambe la Seine : je n’en ai appris
de Simone de Beauvoir, détient les droits avoir fait ce qu’elle jugeait bon et utile d’être l’existence que bien après son inauguration. Pourquoi avoir changé d’avis ?
moraux de l’œuvre littéraire de sa mère. fait et que cela ne me regardait pas. Nous FRANÇAISE, Je me suis aperçu au fil du temps que Sylvie
Etant opposée à la publication de ces lettres,
elle a contraint Gallimard à renoncer à leur
nous sommes donc brouillés. LES LETTRES N’y avait-il donc pas moyen de
convaincre Sylvie Le Bon de Beauvoir ?
Le Bon de Beauvoir faisait publier tout ce
qu’elle possédait de Simone de Beauvoir, ab-
publication. Avant d’expliquer les raisons de Pourquoi, étant donné ce que vous dites APPARTIENNENT Elle s’est dans un premier temps opposée à solument tout, sauf, justement, cette corres-
ce refus, je voudrais souligner un paradoxe : des « Lettres à Sartre », faudrait-il la publication de trois lettres du « Castor » pondance entre Beauvoir et moi.
Beauvoir m’avait demandé d’être le parrain réserver un sort différent aux lettres À CEUX OU CELLES dans un ouvrage qui m’était consacré
lorsqu’elle a adopté Sylvie Le Bon. Sartre
m’avait demandé la même chose lors de
à Lanzmann ?
Tout simplement parce que, dans ces let-
QUI LES ÉCRIVENT, (Claude Lanzmann. Un voyant dans le siècle,
Gallimard, 2017). Par la suite, elle a fait savoir
Le risque était donc que vous mouriez
sans que jamais personne n’ait connais-
l’adoption d’Arlette Elkaïm en 1964. Je n’avais tres, Beauvoir ne dit de mal de personne ! MAIS JAMAIS à Gallimard qu’aucune de ces lettres ne se- sance de cette correspondance.
évidemment aucune raison de refuser. J’ajoute autre chose, d’importance : Sylvie Le rait publiée. Absolument.
Bon ne souhaite pas seulement s’opposer à À LEURS
Pourquoi Sylvie Le Bon de Beauvoir la publication de ma correspondance avec Raison pour laquelle vous avez décidé Où sont les lettres que vous avez écrites
s’oppose-t-elle à la publication de Simone de Beauvoir. Elle souhaite purement DESTINATAIRES, de vendre ces lettres à Yale ? à Simone de Beauvoir ? Peut-on les lire ?
ces lettres, alors qu’elle a fait publier les et simplement m’éliminer de l’existence de À QUI ELLES SONT Pendant des années, je n’ai pas pensé une Je pense que c’est Sylvie Le Bon qui les dé-
lettres de Simone de Beauvoir à Sartre, à Simone de Beauvoir. C’est la seule façon, seconde à publier cette correspondance. Il tient. Pour ma part, je n’en ai gardé aucune
Nelson Algren et à Jacques-Laurent Bost ? pense-t-elle, de me rendre inoffensif. ADRESSÉES » m’a fallu beaucoup de temps avant de me ré- copie. A mon avis, elles ne sont pas d’une
Bien que j’aie été à son égard un homme de Deux exemples de ce que j’affirme : je n’ai soudre à la simple pensée de me séparer de grande beauté littéraire. Par ailleurs, j’aime-
bonne volonté, elle en est venue à me haïr. pas été prévenu, ni, a fortiori, convié au ces lettres auxquelles je tenais tant. Je ne suis rais revenir un instant sur les lettres à Algren
Pour comprendre les raisons de cette haine, dévoilement d’une plaque apposée au bas pas un thésauriseur, ça ne m’intéresse pas. Je et rappeler combien il était si peu content
il faut remonter à la publication, par elle- de l’immeuble de la rue Victor-Schœlcher n’avais pas l’idée que ces lettres puissent être de la publication réitérée de cette corres-
pondance qu’il s’est brouillé ensuite avec
Simone de Beauvoir.
La pièce manquante dans la correspondance du « Castor » Ces lettres à Algren sont pourtant
extraordinaires…
du vaste puzzle de la vie épistolaire – et explications de Claude Lanzmann. Empêché en temps (soixante-dix ans après la mort de l’auteur, Certes, mais, croyez-moi, la correspon-
amoureuse – de Simone de Beauvoir, c’est la pièce France, ce dernier vient de vendre ces lettres à la l’œuvre tombe dans le domaine public). Contraire- dance entre Simone de Beauvoir et un cer-
manquante. Cent douze lettres au total, à l’écriture bibliothèque Beinecke de l’université Yale. Qu’ad- ment au droit patrimonial, le droit moral de tain Lanzmann l’est encore davantage ! [rires]
si reconnaissable, toutes adressées à Claude Lanz- viendra-t-il ensuite ? Nul ne le sait, même si l’on l’auteur n’est pas cessible : l’auteur ne peut pas y re-
mann. Que l’auteure du Deuxième Sexe ait eu une peut imaginer que les nombreux spécialistes de noncer, il n’est pas limité dans le temps. Il consiste Venons-en à ces lettres que vous seul, et
longue relation amoureuse avec le réalisateur de Beauvoir et de Lanzmann travaillant dans cette en quatre types de prérogatives : le droit à la pater- pour cause, avez pu lire. De quoi Simone
Shoah, cela n’était un secret pour personne. Ni Si- prestigieuse université américaine auront à cœur nité de l’œuvre (le nom de l’auteur doit toujours de Beauvoir vous parlait-elle ?
mone de Beauvoir ni Claude Lanzmann, qui en de décrypter ces lettres et, éventuellement, plus être cité) ; le droit à l’intégrité de l’œuvre (on ne peut Elle racontait tout, ainsi qu’elle le faisait
parle longuement dans Le Lièvre de Patagonie (Gal- tard, de les publier. A condition, bien sûr, d’en avoir pas détruire une œuvre, la modifier, même si on est avec tout le monde. Les discussions avec
limard, 2009), ne l’ont jamais caché. En revanche, le droit, tant il est vrai qu’aux Etats-Unis, la recon- propriétaire du support matériel de celle-ci) ; le Sartre, les balades avec Sartre, les voyages
on ignorait l’existence d’une correspondance entre naissance du droit moral est variable selon les Etats. droit de divulgation : l’auteur ou ses ayants droit avec Sartre… Elle ne cachait rien, elle disait
ces deux personnalités. Au soir de sa vie, Claude sont les seuls à décider si une œuvre peut être di- tout. Et, comme elle savait que lorsqu’elle
Lanzmann, 92 ans, aurait aimé voir ces lettres pu- Deux types de droits distincts vulguée au public, même s’ils ne sont plus proprié- partait loin, en voyage, cela risquait de me
bliées. Cela ne lui sera pas possible. Sylvie Le Bon de La loi française sur le droit d’auteur, elle, distingue taires du support matériel de l’œuvre ; et enfin le peiner un peu, elle me réconfortait.
Beauvoir, la fille adoptive et, à ce titre, l’exécutrice entre la propriété matérielle du support de l’œuvre droit de retrait : un auteur peut décider que son
testamentaire de l’écrivaine, s’y oppose. (la toile en tant qu’objet, un manuscrit…) et la pro- œuvre ne sera plus montrée (dans ce cas, il peut Sartre était-il jaloux de cette relation ?
Pourquoi réserver un tel sort à ces lettres, alors priété immatérielle, qui porte sur l’œuvre elle- être condamné à indemniser le propriétaire du Non, pas du tout. D’ailleurs, je ne l’étais pas,
que furent publiées, apparemment sans la moindre même (ce qui est représenté sur la toile, le texte du support matériel de l’œuvre). moi non plus, de lui. Quand ils partaient
réticence, les correspondances que Simone de manuscrit). C’est cette propriété immatérielle que Le droit moral étant perpétuel, à la mort de tous les deux en voyage pour longtemps, ils
Beauvoir eut avec d’autres hommes, Jean-Paul Sar- l’on appelle le droit d’auteur. l’auteur, il est transmis aux héritiers ou à des exécu- étaient vis-à-vis de moi d’une loyauté formi-
tre évidemment, mais aussi Nelson Algren et Jac- Celui-ci, lui-même, est décomposé en deux types teurs testamentaires, qui assurent sa protection et dable. Ainsi, une année, alors qu’ils étaient
ques-Laurent Bost ? Sylvie Le Bon de Beauvoir de droits distincts : le droit patrimonial et le droit conservent le pouvoir d’empêcher toute utilisation partis pour l’Europe centrale – le voyage clas-
n’ayant pas donné suite à notre demande d’en- moral. Le droit patrimonial appartient à l’auteur de susceptible de porter atteinte à l’œuvre. p sique des vacances d’été –, j’ai eu un accident
tretien, nous nous contenterons pour l’heure des l’œuvre, puis à ses ayants droit. Il est limité dans le f. no. de voiture dans le sud-ouest de la France,
culture | 15
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Strasbourg, creuset européen


pour un monde nouveau
Quatre expositions racontent les avancées modernes
de la capitale alsacienne à la fin du XIXe siècle

PATRIMOINE Mille objets tifs, instruments scientifiques…


des très riches collections de

U ne traversée des cinq


décennies qui, à la fin
du XIXe et au début du
XXe siècle, propulsèrent Stras-
bourg à la pointe des avant-gar-
et documents
dialoguent
dans un savant
l’université. En effet, dès 1872, le
Reich lance la construction d’une
université modèle au sein de
laquelle recherche et enseigne-
ment cohabitent. Une sorte de
des artistiques, scientifiques, so-
brouhaha campus idéal dont certains rê-
ciales, architecturales en Europe : vent en France.
c’est ce que propose « Laboratoire expositions, racontent ces années Le Palais de l’université dispose
d’Europe, Strasbourg 1880-1930 », d’innovation. Pour renaître, Stras- d’un jardin botanique et d’un ob-
une série de quatre expo- bourg misa sur la culture – arts servatoire. Pour chaque discipline,
sitions présentées au Musée d’art plastiques, musique, théâtre, pho- un institut est créé, doté de labora-
moderne et contemporain tos, littérature, sciences et techni- toires et d’un musée, où sont étu-
(Mamcs), au Palais Rohan, au ques… – et attira les artistes, écri- diées les collections – de zoologie,
Musée zoologique et au Ciné-Bal vains, musiciens, savants et intel- anatomie, minéralogie, sciences
de l’Aubette, à Strasbourg. lectuels du monde entier. Cela lui de la vie et de la Terre, égyptolo-
En 1870, après la capitulation de vaudra douze prix Nobel. gie… « Il s’agit de soutenir l’élabora-
la France à Sedan face aux Alle- tion d’une connaissance univer-
mands, l’Alsace-Lorraine an- Parti pris interactif selle de la nature dans toute sa di-
nexée, Strasbourg devient capi- Au Mamcs, sur 3 000 m2, mille ob- versité », notent les commissaires.
tale du Reichsland et la vitrine jets et documents dialoguent Les canons de l’esthétique antique
moderniste du nouveau pouvoir, dans un savant brouhaha orches- sont illustrés par 1 600 plâtres,
qui s’en donnera les moyens. tré par les deux commissaires : copies des plus fameuses sculptu-
Faire ressurgir ces années d’inno- « On voulait une exposition d’his- res du monde ancien et moderne,
vations progressistes demeura toire et d’art pluridisciplinaire », de la Victoire de Samothrace au
longtemps inconcevable pour souligne Joëlle Pijaudier-Cabot. La Penseur de Rodin.
la population stigmatisée par les remarquable scénographie du La masse de documents compi-
années nazies. Roland Ries, maire Studio Adeline Rispal utilise l’es- lés pendant les quatre ans de pré-
(PS) de Strasbourg, européen pace dans un parti pris interac- paration ont donné naissance au
convaincu, travaillait à la récon- tif avec le public, petits et grands. Dictionnaire culturel de Stras-
ciliation depuis vingt ans. En Le fil conducteur court en frise au bourg 1880-1930, sous la direction
avril 2017, il a inauguré le tram sommet des cimaises avec les de Roland Recht et Jean-Claude Ri-
transfrontalier reliant les deux ri- photos des personnages-clés de chez (Presse universitaires de
ves du Rhin. En juin 2017, Stras- l’époque, dont on retrouve les por- Strasbourg, 2017). Conçu, avec
bourg a reçu le label « Patrimoine traits sur des écrans vidéo, et sur 150 spécialistes, comme une bi-
mondial » de l’Unesco, pour son les grandes planches thématiques bliothèque portative, l’ouvrage
quartier de la Neustadt, la Nou- à la disposition des visiteurs, qui brosse le portrait d’une Europe
velle Ville, quartier de 500 hecta- sont invités à s’installer autour de naissante, comme l’illustre avec
res arborés, bâti par le Reich. Il vastes tables de bois brut dispo- brio cet événement muséal, met-
restait à rappeler les avancées sées au centre des salles. tant en scène le creuset où s’élabo-
ambitieuses de Strasbourg nées Sur les murs, des affiches colo- rait un monde nouveau. p
de ce mariage forcé. rées claquent, rappelant que l’art florence evin
Joëlle Pijaudier-Cabot, conser- graphique engagé est une spécia-
Claude Lanzmann et Simone de Beauvoir, vatrice en chef du Patrimoine, lité locale. Dans les vitrines, des Laboratoire d’Europe, Strasbourg
à Paris, vers 1975. COLLECTION PARTICULIÈRE directrice des Musées de la ville de cabinets de curiosités, autour 1880-1930, jusqu’au dimanche
Strasbourg, et Roland Recht, desquels on tourne, sont exposés 25 février, au Mamcs,
professeur honoraire au Collège les spécimens naturalistes, piè- à Strasbourg. Tous les jours sauf
de France, co-commissaires des ces mécaniques, objets décora- le lundi. Pass Expos, de 10 à 15 €.

à Villeneuve-sur-Lot, très exactement. Ap- attention particulière. Au premier plan de


prenant cela, Sartre et Beauvoir ont immé-
diatement interrompu leur voyage et sont
venus me rejoindre. Nous avons attendu
mes soucis et angoisses, il y a ces 112 lettres…

Pourquoi avoir choisi l’université Yale


Au Centre Pompidou, un accueillant
là-bas, tous les trois, des semaines entières,
le temps que je guérisse, et nous sommes
ensuite partis nous balader.
et pas une autre université, américaine
ou européenne ?
Je connais bien cette université. Quand
biotope pour toutes sortes de nations
Nous ne formions pas pour autant un trio, Shoah est sorti aux Etats-Unis, Shoshana Fel- La manifestation interdisciplinaire Hors pistes propose
cela aussi je l’ai raconté dans Le Lièvre de man, qui enseignait et travaillait à Yale, a
Patagonie. J’avais ma propre relation avec écrit un extraordinaire article intitulé « A un laboratoire artistique aux allures de village global
Sartre, ô combien importante pour moi. l’âge du témoignage », que l’on peut lire dans
J’ajoute que ma sœur, Evelyne Rey, a, elle Au sujet de Shoah, un livre coordonné par
aussi, joué un rôle important dans cette Michel Deguy (Belin, 1990). A plusieurs re-
histoire. Sartre en était tombé éperdu-
ment amoureux le soir où il l’avait vue jouer
prises, j’ai participé là-bas à des séminaires
et à des master class de cinéma. Beauvoir,
FESTIVAL botaniste Emanuele Coccia, ré-
flexion sur le vivre-ensemble à
débat. « Il ne s’agit pas de décou-
vrir une vérité de la nation, c’est
Huis clos à la Comédie-Caumartin. Parmi
ses partenaires, il y avait ma première
femme, Judith Magre…

Revenons-en à Yale. Pourquoi cette vente ?


elle aussi, s’était rendue à plusieurs reprises
à Yale. C’était donc le choix le plus évident,
même s’il y en avait d’autres.

Dans l’accord passé avec Yale, vous êtes-


E ntre la montée des thèses
identitaires et un contexte
d’impérieux défis mon-
diaux (réchauffement climatique,
épuisement des ressources, mou-
l’exemple des plantes, ou Le Cham-
pignon de la fin du monde. Sur les
possibilités de vivre dans les rui-
nes du capitalisme [La Décou-
verte, 2017], d’Anna Tsing, qui suit
une occasion de s’interroger en-
semble sur ses diverses dimen-
sions, réelles, imaginaires et à
imaginer », désamorce Géraldine
Gomez. Camille Louis précise :
J’ai 92 ans. Et pour moi demeure une évi- vous entendus sur une prochaine publi- vements migratoires), la notion le parcours d’un mystérieux cham- « Le propos n’est absolument pas
dence insupportable : « Trop tard. » Trop tard cation de ces lettres aux Etats-Unis ? de nation est tiraillée de toutes pignon qui ne pousse que dans de dire que la nation est un grand
est désormais le leitmotiv de ma vie. Il est trop Non, nous n’en avons pas encore parlé. Mais parts. Le festival Hors pistes du les forêts détruites », explique Gé- mensonge illusoire et maléfique.
tard pour à peu près tous les problèmes ou je compte bien le faire prochainement. p Centre Pompidou, manifestation raldine Gomez, programmatrice Simplement que c’est une des
questions dont je pensais qu’ils se régleraient propos recueillis par interdisciplinaire qui met chaque de la manifestation. modalités de construction collec-
d’eux-mêmes, auxquels je ne prêtais pas une franck nouchi année un thème d’actualité en ré- tive et qu’elle a une histoire. Ce qui
sonance avec les champs de l’art Chemins de traverse nous intéresse, c’est de question-
et de la pensée, a choisi de l’explo- Qui dit jardin de l’ambassade dit ner ce schéma et de rouvrir tou-
VERBATIM rer au sein d’un dispositif qui
prend des airs de village global.
ambassade : une « Ambassade de
la Méta-Nation », pilotée par le
tes les formes de mémoire qui
ont été mises en marge du récit of-
Un coup d’œil depuis le hall collectif WOS, l’agence des hypo- ficiel national. »
dans l’atrium du niveau – 1, où le thèses, ouvre sur des imaginaires Du côté de « Notre place », où
Cet extrait provient d’une lettre de Simone de Beauvoir adressée à Claude Lanzmann en 1953, festival prend ses quartiers pour méta-nationaux et des images Ruedi et Vera Baur présenteront
alors qu’elle séjournait à l’hôtel Doelen, à Amsterdam. quinze jours, donne une idée de extra-nationales, à travers trois le projet Civic City, qui traite des
sa topographie. On surplombe un films d’artistes qui abordent le de- reconquêtes des places publiques,


(…) Chéri, mon amour absolu, mon enfant adoré, il n’y a pas de mots pour te dire mon amour. « Jardin de l’ambassade » tout ce venir des « First Nations » et des on peut faire une pause à l’herbo-
Je suis encore trop près de toi pour les mots. J’ai ta tête sur mon épaule, tes yeux avec leur qu’il y a de plus hospitalier. Les vi- peuples aborigènes. A côté s’ouvre risterie de Tiphaine Calmettes,
regard qui n’en finit pas, et leurs larmes. Tu es beau, je t’aime à mort. Je suis encore toute [illisible]. siteurs de Beaubourg sont en un grand espace aux allures de sorte de salon de thé sur les
Je ne me sens ni arrivée ni partie, je ne sais pas où je suis, je ne suis nulle part. En tout cas, pas loin effet invités à collaborer à sa com- classe d’école : il s’agit d’une « Uni- « savoirs sauvages ». Des chemins
de toi, ça, c’est impossible. Je ne sais pas comment le dire : je n’ai pas encore réussi à être séparée position en apportant une plante vers-cité », dont la mission est de traverse mèneront le visiteur à
de toi. Je sais que ça m’arrivera ce soir, ou demain, quand je serai tout à fait réveillée et que aux jardiniers-paysagistes du col- d’« ouvrir l’épaisseur conceptuelle des « lectures électriques » du cor-
le temps se mettra de nouveau à couler. Depuis hier, je suis vraiment hors du temps, je te parle, lectif Balto, qui en prendront soin et politique des différents projets pus bibliographique du festival, à
je te parle, je te couvre de baisers, j’ai ton visage et ta voix comme si je venais juste de fermer pendant la durée du festival, non présentés », précise la philosophe passer à la loupe les non-dits de
les yeux à côté de toi, toute prête à les rouvrir dans cinq minutes. Mon amour, je ne savais pas que sans avoir collecté l’histoire qui Camille Louis, associée à cette la nation à travers la philatélie
ça pouvait être comme ça l’amour. Sartre, je l’ai aimé, certes, mais sans vraie réciprocité ; et sans relie les gens à ce végétal. 13e édition de Hors pistes. Des in- en compagnie de l’historien Phi-
que nos corps y soient pour rien. Algren, ça m’a bouleversée qu’il m’aime et moi je l’ai beaucoup Des noms de plantes ont égale- terventions d’historiens, d’écri- lippe Artières, ou à revisiter l’uto-
aimé aussi ; mais surtout à travers l’amour qu’il avait pour moi, et sans vraie intimité et sans ment été donnés à chaque jour- vains, d’anthropologues, de carto- pie des archives photographiques
jamais lui être donnée au-dedans de moi. Oui, mon enfant chéri, tu es mon premier amour absolu, née de l’événement, qui s’égrè- graphes, de philosophes, d’artistes d’Albert Kahn avec Adrien Genou-
celui qu’on ne connaît qu’une fois ou jamais. Je ne pensais pas prononcer jamais ce mot qui nera comme un herbier. Pour- et de visiteurs rythmeront chaque det et Patrick Boucheron. p
me vient si naturellement devant toi : je t’adore. Cet élan, mon amour, de tout moi vers tout de toi : quoi ce biais des plantes ? « Le mo- journée. Les murs collecteront les emmanuelle jardonnet
je t’adore, corps et âme, de tout mon corps et de toute mon âme. Et chaque fois qu’il y a quelque tif des plantes a traversé plusieurs traces de ces échanges.
chose de neuf en toi, c’est une nouvelle adoration. Mon petit, mon petit, ne sois pas triste. Tu es publications importantes récem- Le fait d’évoquer des « fictions » Hors pistes, « La nation
mon destin, mon éternité, ma vie, ma joie, le sel et la lumière de la terre. Je me jette dans tes bras ment, comme La Vie des plantes de la nation au sein même d’une et ses fictions », jusqu’au 4 février
et j’y reste sans fin. Je suis ta femme, à jamais.” [Rivages, 2016], du philosophe et institution nationale peut faire au Centre Pompidou, Paris 4e.
16 | culture 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

A L B U M S
F RAN CO FAGI OLI
Haendel Arias
Extraits d’Oreste, Serse, Rinaldo, Imeneo,
Il pastor fido, Rodelinda, Regina dei Longobardi,
Giulio Cesare in Egitto, Ariodante, Partenope
Franco Fagioli (contre-ténor), Il Pomo d’Oro,
Zefira Valova (violon et direction).
En devenant le premier contre-ténor à
signer avec le label Deutsche Grammo-
phon, Franco Fagioli est entré dans l’His-
toire. Il y restera avec ce nouveau récital consacré à Haendel, où

S É L E C T I O N
le gosier véloce du roi de la vocalise sur trois octaves ne le cède
en rien à l’interprète féru d’une musicalité embrassant avec le
même bonheur tous les registres expressifs. Pas moins de neuf
opéras en italien sont abordés par l’Argentin, avec la complicité
de l’ensemble Il Pomo d’Oro, dirigé par la violoniste Zefira Va-
lova. Entre virtuosité fiévreuse (Agitato da fiere tempeste
d’Oreste) et sereine élégie (le Serse du fameux Ombra mai fu),
Fagioli déploie un art qui force l’admiration : une incroyable
longueur de souffle, une richesse exceptionnelle du legato, une
palette étourdissante de couleurs et de nuances, sans oublier la
maîtrise des ornements comme dans le « Cara sposa, amante
cara » de Rinaldo. Le « Broadway baroque » d’Haendel – Fagioli
dixit – a trouvé son Fred Astaire vocal. p marie-aude roux
1 CD Deutsche Grammophon/Universal Music.

DAVI D LI VELY
I Got Rhythm
Avec ce programme époustouflant, David
Lively – pianiste français d’origine améri-
caine – semble réaliser, à 68 ans, un rêve
de gosse, consistant moins à honorer ses
ancêtres qu’à enchaîner sans modération
les plaisirs d’un interprète surdoué.
Vingt-huit pièces made in USA, 28 états
de la musique – souvent d’essence popu-
Les membres de Shame, dans le quartier londonien de Brixton, en août 2017. HOLLY WHITAKER laire – fédérés par le rythme. Pas d’antagonisme Nord-Sud dans
cette géographie étoilée mais une polarité ragtime-blues inves-
tie par des compositeurs tels que Scott Joplin, Aaron Copland,
Samuel Barber ou William Bolcom. Une touche latino aussi,

Le jeune rock viscéral de Shame avec Louis Moreau Gottschalk (Souvenir de Porto Rico), et une
adrénaline de base-ball avec Charles Ives (Some Southpaw Pit-
ching). Si la colonne vertébrale de cet « Homo americanus » est
figurée par une douzaine de mélodies signées George Gershwin
(dont celle qui fournit le titre de l’album), sa nature d’Iron Man
Le groupe londonien publie un premier album, « Songs of Praise », est attestée par les exigences virtuoses de William Albright
(Hoedown) et d’Elliott Carter (Caténaires). p pierre gervasoni
qui tient les promesses de ses étourdissants concerts 1 CD La Musica/Harmonia Mundi.

C HI C K COR EA & ST EVE GAD D BAN D


Chinese Butterfly
MUSIQUE A peine descendus du vieux van
rouge dans lequel ils sillonnent à
« Le rock est mort chaîné. « Mon père m’a appris à re-
mettre en question les autorités et
Au début des années 1970, le batteur Steve
Gadd avait fait partie, brièvement, du

I
l y a un an tout juste, on res- nouveau l’Europe, après une pre- et a ressuscité à dénoncer l’hypocrisie dès que groupe Return to Forever, mené par le cla-
sortait ébouriffé d’un con- mière tournée américaine, les An- cinquante fois, c’est possible », ajoute-t-il. viériste Chick Corea. La formation était
cert de Shame donné dans glais (20 ans de moyenne d’âge) ne Fiers d’un héritage parental très alors dans une période de fusion du jazz
un petit club de Groningue, désunissent pas le gang pour ré- c’est une histoire marqué à gauche, ces enfants de la et du rock avec un apport des musiques
la ville du nord des Pays-Bas où se pondre aux questions, ce 1er dé- de cycle » classe moyenne du sud de Lon- brésiliennes, avant que l’emphase
tient, chaque année à la mi-jan- cembre 2017, au bar de la salle pari- dres revendiquent aussi l’in- virtuose ne prenne le pas avec Al di Meola
vier, le festival Eurosonic, fré- sienne du Point Ephémère, où ils EDDIE GREEN fluence d’une « seconde famille », à la guitare, Stanley Clarke à la basse et Lenny White à la batterie.
quenté par une nuée de program- donneront le soir même un con- guitariste de Shame celle du Queen’s Head, le pub de Corea et Gadd se sont depuis retrouvés à diverses occasions. Les
mateurs venus repérer de nou- cert, à nouveau étourdissant. Si, Brixton qui, entre 2015 et 2016, a voici à nouveau ensemble, avec Chinese Butterfly, double album
veaux talents. A portée de pos- sur scène, le quintette s’ébroue en servi gratuitement de local de ré- qui pourrait rappeler ce premier Return to Forever, léger, mélo-
tillons et d’éclaboussures de mode Angry Young Men, la com- multiples références à l’excitation pétition et de premiers concerts à dique, sans trop d’envols et pyrotechnies musicales. Avec eux, le
bières, le public avait communié plicité de ces rockeurs, plus chéru- qui agitait la scène d’outre-Man- ces garçons, alors à peine majeurs. guitariste et chanteur Lionel Loueke, le saxophoniste et flûtiste
avec ces cinq gamins de Brixton bins que voyous, s’affiche autre- che à la fin des années 1970. Le pa- « Ce lieu a été crucial pour le déve- Steve Wilson, le bassiste Carlitos del Puerto et le percussionniste
électrisés par une foi débordante ment dans la bonne humeur. nache combatif du Clash, des Ruts loppement de notre identité musi- Luisito Quintero. Trois longs thèmes, sur le deuxième CD, abor-
en l’urgence punk et la vitalité ré- ou des Nord-Irlandais des Stiff cale et de notre approche du dent des envies d’improvisations plus marquées. L’ensemble,
générée des guitares. Explosivité et lyrisme Little Fingers (« un des groupes les monde », expliquent-ils. par la fluidité des développements, son alliance d’acoustique et
Les Londoniens avaient beau Stakhanovistes de la performance plus courageux de l’époque », dixit d’électrique, est des plus réussis. p sylvain siclier
n’avoir publié que deux singles, live, Shame a tout de même Charlie Steen), les illuminations Innocence perdue 2 CD Concord Music Group/Universal Music.
leur frénésie marquait les esprits trouvé dix jours, en avril 2017, acides de The Fall, le groove mar- Provocateurs excentriques et ré-
et faisait grimper leur cote. Au pour enregistrer son premier al- tial de Gang of Four renaissent ici novateurs radicaux de la scène in- L’ALBA
point de passer sur la route l’essen- bum, Songs of Praise (sorti le comme si cette fougue millési- die rock londonienne, Fat White A Parulluccia
tiel de l’année 2017. « Près de 12 janvier). Produit par un duo de mée était la meilleure garante Family y avait établi son QG. Du chant corse. A voix nue (parfois) ou drapé de couleurs instru-
140 concerts ! 47 festivals ! A se de- réalisateurs, Dan Foat et Nathan d’une cure de jouvence pour une « Comme Larry Love, le chanteur mentales (cordes et vents). Collectif de la Balagne (Haute-Corse),
mander si notre agent veut notre Boddy, jusque-là repérés dans scène rock britannique en quête d’Alabama 3, ou d’anciens musi- créé en 2004, L’Alba avait enregistré deux albums, sans les com-
peau ! », s’esclaffe Charlie Steen, le l’électro, ce coup d’essai tient ses de pertinence depuis le milieu des ciens des Stiff Little Fingers, les Fat mercialiser, avant celui-ci, dans lequel il invite la chanteuse ita-
chanteur à la bouille de cockney promesses. Loin de se contenter années 2000 (et l’avènement des White font partie de ces habitués lienne Enza Pagliara (de l’ensemble féminin Assurd). Au-delà de
espiègle. « On a parfois l’impres- de rage passéiste, les dix chansons Arctic Monkeys). du Queen’s Head qui nous ont fait la qualité vocale et de la finesse des arrangements, on appréciera
sion de vivre dans un décalage ho- s’enrichissent d’une ampleur so- « Le rock est mort et a ressuscité partager leur expérience de la vie également la diversité des inspirations de ces musiciens chan-
raire permanent », renchérit le bas- nore aiguisant l’explosivité du cinquante fois, c’est une histoire de artistique et de l’industrie musi- teurs, grâce à la traduction des chansons, disponible sur le site
siste Josh Finerty. « Tous ces mois groupe, autant que d’un lyrisme cycle », veut croire le guitariste Ed- cale », témoigne Charlie Steen. du groupe L-alba.com. Entre une lumineuse paghjella, quintes-
ont été un grand mélange d’émo- capable de narrations entêtantes. die Green. Après dix ans de pop Plus enrichissantes que la fré- sence de la polyphonie corse, et une ballade mélancolique (Sap-
tions, d’erreurs et de leçons », philo- Un tranchant contemporain qui stars fabriquées par des émissions quentation de leurs camarades de pra Fatellu) soulignée d’un trait d’accordéon romantique (le
sophe le guitariste Eddie Green. ne gomme pas pour autant de de télé, les gens s’intéressent à nou- classe, celle de ces aînés ayant sou- musicien malgache Régis Gizavo, mort en juillet 2017), l’Alba
veau à quelque chose de plus viscé- vent flirté avec les drogues dures glisse un souffle d’érotisme (Dolce senu). p patrick labesse
ral. » Charlie Steen abonde : « A nos et l’autodestruction aurait pu lais- 1 CD L’Alba/Ma Case/Absilone.
concerts, on trouve aussi bien des ser des traces plus délétères. « Ils
lycéens qui se bourrent la gueule à étaient très protecteurs et tenaient
la vodka avant de se planter devant cela loin de nous, se souvient le
la scène, que des quinquas qui re- guitariste Sean Coyle-Smith. De
trouvent avec nous ce qu’ils ont toute façon, ce genre de trips ne N AZAN I N POUYAN D EH
G A L E R I E

adoré dans leur jeunesse. » colle pas à l’univers de Shame. » Galerie Vincent Sator
Pas un hasard si tous les mem- Revendu depuis par Simon Tic- Jusqu’ici, la peinture de Nazanin Pouyandeh surprenait par sa
bres de Shame ont découvert le ker, le Queen’s Head est devenu dextérité figurative, son inventivité onirique, l’étrangeté de
rock à travers les différentes stra- « un gastro pub snobinard ». La pe- scènes où postures et situations ne se laissaient pas interpréter.
tes des discothèques parentales, tite bande l’évoque avec nostalgie Elle montre cette fois deux grandes toiles dans lesquelles la part
avant d’en creuser les généalogies et reconnaissance, tout en déplo- de l’histoire est plus clairement visible. Dans l’une, un groupe
en enfants d’Internet. Mais pour- rant l’embourgeoisement général de femmes semble en persécuter une qui ne sait comment se
-F.POEF 5ÏMÏSBNB
quoi ce coup de foudre particulier d’une capitale qui, selon eux, défendre de ces furies. Elles sont très coquettement habillées,
pour la génération punk et post- n’autorise plus désormais ce type mais la scène se déroule dans un paysage de ruines urbaines
punk ? « Je me rappelle avoir fait à d’aventure. Leur album, disent-ils, qui évoque aussitôt les images d’Alep. Dans l’autre, un groupe
l’école un exposé sur le punk à l’âge s’est autant nourri de ces folles an- féminin, drapé de noir ou de bleu, armé de javelots, attaque une
de 9 ans ! », raconte le batteur, nées de formation que du constat géante nue. La campagne brûle au loin et des corneilles passent
Charlie Forbes. « Cette musique est d’une innocence perdue. « C’est un en rafales. Ces visions entre cauchemar et allégorie sont accom-
jouée avec une passion et une hon- drôle de truc de passer aussi vite de pagnées d’œuvres plus petites où l’on voit la représentation pic-
nêteté qui n’ont pas vieilli », insiste l’adolescence à la vie de groupe turale des corps et des visages se faire et se défaire comme pour
son confrère chanteur. « Je trouve professionnel… » p rappeler qu’il n’y a là que fictions et faux-semblants, visions et
en plus que la noirceur et l’égoïsme stéphane davet leurres. D’autres encore, nées d’un séjour au Bénin et souvenirs
de l’Angleterre d’aujourd’hui res- de son enfance en Iran, sont d’une remarquable acuité dans ce
semblent à ceux du début des an- Songs of Praise, de Shame qu’elles suggèrent des relations entre cultures africaine et ira-
nées Thatcher », souligne aussi cet (Dead Oceans/PIAS). nienne d’autrefois et culture globalisée d’aujourd’hui. La pein-
adversaire du Brexit, dont le père, En concert le 23 avril, à Paris, ture de Pouyandeh devient de plus en plus dense et pro-
James Steen, a été plusieurs an- à La Maroquinerie ; le 17 mai, fonde. p philippe dagen
nées rédacteur en chef de feue à Bordeaux, à la Rock School Ruines et plaisirs, de Nazanin Pouyandeh. Galerie Vincent Sator,
l’institution satirique Punch, équi- Barbey ; le 20 mai, à Lille, 8, passage des Gravilliers, Paris 3e. Tél. : 01-42-78-04 84.
valent britannique du Canard en- à L’Aéronef. Du mardi au samedi, de 14 heures à 19 heures. Jusqu’au 3 mars.
culture | 17
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Daniil Trifonov, pianiste phénomène


A la Philharmonie de Paris, le jeune Russe confirme qu’il est un des artistes les plus doués de sa génération

CLASSIQUE dence pour l’arrière-petit-fils de


constructeurs d’accordéons, dont

L’
auditorium de la Phil- la grand-mère était chef de chœur.
harmonie de Paris est Avec une mère enseignant la théo-
tellement plein ce rie musicale et un père composi-
15 janvier qu’il a fallu teur (« d’abord de punk rock quand
disposer une centaine de chaises il était jeune, puis de musique
en fond de plateau pour que tout le sérieuse aujourd’hui », confiait Tri-
public puisse assister au récital du fonov en 2012 à Libération), ne pas
pianiste Daniil Trifonov. A 26 ans, devenir musicien est tout simple-
ce phénomène du clavier, né le ment inenvisageable. « A 5 ans,
5 mars 1991 à Nijni-Novgorod et je me suis mis à jouer sur le syn-
formé à la célèbre Académie Gnes- thétiseur de mon père et à compo-
sine, l’école pour enfants prodiges ser. Ayant compris que j’avais
de Moscou, s’est fait une belle l’oreille absolue, il m’a mis au
place au soleil. Il ne lui a pas suffi piano », ajoute-t-il.
de remporter, en 2010 et 2011, alors
qu’il était encore étudiant de Ser- Une pureté inconcevable
gei Babayan au Cleveland Institute La deuxième partie du concert
of Music, le concours Chopin consacrera la célèbre Sonate pour
de Varsovie (troisième prix), le piano n° 2 op. 35. Quatre mouve-
concours Rubinstein de Tel-Aviv ments rebattus, ici révolutionnés
(premier prix) et le prestigieux par l’espace-temps Trifonov. Une
concours Tchaïkovski de Moscou. urgence dynamique incroyable,
En 2013, il a signé un contrat d’ex- une pureté inconcevable : comme
clusivité chez Deutsche Gram- si le compositeur romantique
mophon : le disque The Carnegie infusait à rebours les musiques
Recital lui a valu d’emblée une no- qu’il suscitera chez d’autres. Y a-
mination aux Grammy Awards, t-il encore un clavier ? Difficile à
tandis que le double album dire tant le son semble ne se lais-
Transcendental, dédié au Liszt vir- ser capter par le piano médium
tuose, recevait le Prix ECHO Klas- que dans le seul but de se matéria-
sik 2017. Une année faste puis- liser. La fameuse « Marche » funè-
qu’en octobre paraissait aussi bre, prise dans un continuum im-
Chopin Evocations mettant en mi- placable, ne sourcillera pas d’un
roir l’influence du compositeur iota lorsque le « Trio » central, a
sur cinq de ses homologues, tout priori plus léger et chantant,
en faisant la part belle au « maître refusera d’alléger le poids d’un
modèle » (les deux concertos pour Daniil Trifonov sur la scène de la Philharmonie de Paris, le lundi 15 janvier. CHARLES D’HÉROUVILLE immuable tragique. L’éclair du
piano avec le Mahler Chamber presto arrivera avec la foudre, ful-
Orchestra sous la direction de gurante illumination rimbal-
Mikhaïl Pletnev). C’est ce double Avec Trifonov, le terme de flui- Inutile de dire que, chez Trifo- revivre, pas à pas, la pensée du dienne que Trifonov fait apparaî-
album que l’artiste russe joue ce dité est un mot grossier tant le
Le pianiste se nov, la notion de volonté, et, a compositeur. Quand le thème re- tre et disparaître comme par ma-
15 janvier dans une version évi- toucher semble évoquer l’écume, contente d’être fortiori, d’effort, n’existe pas. Nul viendra à la toute fin de l’œuvre, gie, au point qu’on doutera l’avoir
demment condensée. cette « espuma » apportée par animal au guet ou course d’élan après avoir subi des transmuta- réellement entendue. En 2011,
Ferran Adria à la cuisine molé-
une formidable guerrière : penché à quasi-angle tions élaborées à partir de ses l’immense Martha Argerich, jurée
Original et inventif culaire. Inventif sans intention, machine à jouer. droit sur le piano, le pianiste se propres cellules-souches, son au concours Chopin, avait confié
Il y a chez Trifonov quelque chose original comme par inadver- contente d’être une formidable poids et sa couleur auront muté : au Financial Times : Trifonov
de presque furtif. Le jeune tance, Trifonov joue avec l’alam-
Il n’aborde pas machine à jouer. Il n’aborde pas sous les doigts de Trifonov, l’en- « possède tout et plus encore. Ce
homme svelte et barbu, s’il ne bic de la mémoire, distillant le le clavier, le clavier. Il l’accompagne. Et veloppe de Chopin aura donné qu’il fait avec ses mains est techni-
portait la queue-de-pie, pourrait substrat chopinien du Prélude Tchaïkovski n’a sans doute ja- naissance à l’âme d’un alien quement incroyable. Je n’ai jamais
tout aussi bien être celui qui vient n° 7 op. 28 au sein d’une polypho-
il l’accompagne mais osé rêver ce glissé irréel qui nommé Rachmaninov. rien entendu de semblable. » p
réparer votre chaudière à gaz. nie anguleuse, à la fois austère et palme doucement le « Un poco di Tant de maturité chez un être si marie-aude roux
Daniil Trifonov est là pour faire le hautement évocatrice. Le rêveur Chopin » extrait des 18 Pièces jeune pourrait sembler mons-
job. Cela commence très fort avec et bref « Chopin » extrait du Car- ger op. 73, révélera en lui l’intelli- pour piano op. 22. Avant l’en- trueux si le Russe ne s’aban- Chopin Evocations. 2 CD
les Variations sur un thème de naval schumannien qui suit don- gence du grand architecte, avant tracte, Rachmaninov et ses Varia- donnait à la musique avec autant Deutsche Grammophon.
Chopin de Federico Mompou nera l’impression d’une solitude la courte halte du poétique Noc- tions sur un thème de Chopin (la de sereine concentration. Jusque Concert Brahms, avec Natalie
(1893-1987), compositeur catalan nimbée d’une plénitude dont Tri- turne (« Hommage à John Field ») sombre marche funèbre du Pré- dans les saluts rapides, inclinés en Dessay, Laurent Naouri, Philippe
ramené depuis peu sur le devant fonov se garde de déranger les li- de Samuel Barber, lequel, malgré lude n° 20 de l’op. 28) montreront courbettes sèches, avant de rega- Cassard. Le 23 janvier, à 20 h 30.
de la scène par des artistes comme gnes polyphoniques. L’Etude la dédicace à l’inventeur du noc- à quel point le Russe se laisse gner les coulisses dans le tempo de Philharmonie de Paris, 19e.
Arcadi Volodos (un CD sorti (« Hommage à Chopin ») d’Ed- turne avant Chopin, reste obsédé conduire par la musique, comme la musique, l’idée d’un sourire aux Tél. : 01-44-84-44-84. De 10 € à 70 €.
en 2013 chez Sony Classical). vard Grieg, extraite des Stemnin- par la geste chopinienne. si ce voyant avait le don de faire lèvres. Sans doute celui d’une évi- Philharmoniedeparis.fr

Jean-Claude Gallotta met une tigresse Danser, résister. Une minute


L I V R E

de danse par jour


Danser une minute chaque jour dans n’im-
porte quel lieu et en toutes saisons pen-

dans son moteur dant mille et un jours consécutifs est le


pari affolant tenu par la danseuse et choré-
graphe Nadia Vadori-Gauthier. Depuis le
Le chorégraphe présente « My Ladies Rock », un show au ton très féministe 14 janvier 2015, cette performeuse, égale-
ment chercheuse au sein du Corps collec-
L E

tif, laboratoire artistique et groupe de per-


formance, s’est jetée au milieu de la foule, aux pieds des CRS,
DANSE My Ladies Rock, il ressort sa disco-
graphie rock pour un nouvel opus
Sur scène, ils sont Gallotta en connaît un rayon et
s’en amuse. Beaucoup de duos
dans les rues, les gares et les jardins, sous une fontaine ou dans
une piscine, la nuit, le jour, pour y exécuter sa Minute de danse

L e tourbillon de la vie donne dédié aux voix féminines. onze danseurs, donc qui jouent la carte dansée du par jour. Filmée, cette virgule chorégraphique était postée dans
le vertige à Jean-Claude Au menu de cette balade dans le femmes rock en la caressant dans le sens du la foulée, quasiment sans montage, sur Vimeo, Tumblr et le
Gallotta. Les émotions qui répertoire de celles qui ne se- sexe. Manque peut-être dans cet compte Facebook de la chorégraphe.
se tamponnent, les désirs qui se raient « que des égéries aux yeux et hommes, élan bondissant un tremblement, L’idée s’impose à elle au lendemain de l’attentat contre Charlie
chevauchent ont toujours fait énamourés, des icônes secrètes ou à mordre une angoisse, que le rock électrise. Hebdo. Nadia Vadori-Gauthier décide de s’assigner « une ac-
cavaler plus vite que la musique des muses manipulatrices » si Cette inquiétude existentielle tion quotidienne, petite mais réelle et répétée, qui œuvre pour
le chorégraphe à la silhouette elles n’avaient pas sauté les bar- à l’hameçon rock est présente dans la bande-son de une poésie en acte, en [se] mettant réellement en jeu, seule ou
sautillante. Et c’est la danse, sa rières de sécurité, les grands My Ladies Rock. Le texte, écrit par en relation à d’autres », comme elle le relate dans le livre Dan-
danse nerveuse, instable, qu’il noms de Brenda Lee, Marianne Claude-Henri Buffard et Gallotta, ser, résister, conçu sous sa direction. Avec cette performance
somme de rattraper le manège Faithfull, Siouxsie and the le spectacle. Quelques-unes ont pu est dit par le chorégraphe. S’il qui table sur le hasard et la rencontre, qu’il s’agisse d’un han-
infernal pour rester vivant. Banshees, Aretha Franklin, Nina toutefois se libérer de la chape de n’est pas présent sur scène dicapé sur son fauteuil, d’un joggeur ou d’une personne âgée
La tension intime de Gallotta, fi- Hagen se succèdent. plomb du machisme, telle Wanda comme pour My Rock, il fait néan- dans sa maison de retraite, Nadia Vadori-Gauthier fait de la
gure de la scène chorégraphique Jackson, la pionnière, qualifiée à moins circuler son attachement danse l’étincelle d’un moment magique.
depuis le début des années 1980, Elan bondissant ses débuts de tigresse fiévreuse ou viscéral au rock « qui lui a permis, Dans le livre, largement illustré de photos de ces minutes
explique que son taux de fraî- Après My Rock, très masculin, de succube en délire. » adolescent, de répondre à cette égrenées pendant près de trois ans, elle a rassemblé un panel
cheur n’ait jamais chuté. Amou- Gallotta désirait « requalifier l’ap- Et lorsqu’on met une tigresse question : “Quoi faire de ma vie ?” » d’analyses et de témoignages de chercheurs et universitaires
reux de la musique pop bien avant port des femmes dans cette musi- dans son moteur… La playlist tur- . Quant à la cause des femmes, elle comme Eric Bonnet, Roland Huesca ou Flore Garcin-Marrou,
qu’elle soit à la mode sur les pla- que ». Comme dans le premier vo- bine à fond tant l’impulsion de ces irradie dans cet opus féministe. qui prolongent, en les questionnant, ses actions poétiques et
teaux contemporains, il met en let, il la joue simple, très show voix inoxydables opère au quart Jean-Claude Gallotta est artiste as- politiques. Avec Marie-Luce Liberge, la danseuse évoque la
scène des comédies musicales clippé. Il enchaîne les tubes en de seconde. Sur scène, ils sont socié au Théâtre du Rond-Point, à part d’absurdité téméraire et clownesque de ces minutes de
comme La Légende de Roméo et présentant leurs auteures, tandis onze danseurs, femmes et hom- Paris, depuis 2016. p danse, tandis qu’en complicité avec Barbara Glowczewski, spé-
Juliette (1991) ou celle de Don Juan que des projections d’images mes, à mordre à l’hameçon rock. rosita boisseau cialiste des Aborigènes, la performeuse pointe la visibilité et
(1992). Depuis 2004, il repique ré- d’archives donnent vie à ses com- Ils foncent, ils adorent, ils s’écla- l’invisibilité de ses intrusions inopinées dans un environne-
gulièrement à la veine variété et mentaires aussi documentés que tent. En solo, trios, en tête-à-tête My Ladies Rock, de Jean-Claude ment urbain. « Je ne cherche pas la performance, ne veux pas me
rock. L’Homme à la tête de chou, à personnels. « Plusieurs d’entre el- uniquement féminin ou mascu- Gallotta. Théâtre du Rond-Point, soumettre au spectaculaire, ajoute-t-elle. Je désire juste me glis-
partir de l’album de Serge Gains- les se sont heurtées à la porte fer- lin, ils trament toutes les configu- à Paris. Jusqu’au 4 février, 18 h 30. ser dans les interstices du banal pour faire sourdre un peu de
bourg dans la version d’Alain Bas- mée qui menait les hommes à la rations possibles dans un intense Tél. : 01-44-95-98-21. De 14 à 38 €. poésie. Je me sens un peu comme un sismographe dans un envi-
hung, My Rock (2015), Volver (2016) reconnaissance et à la notoriété, va-et-vient. Courses excitées, por- En tournée : 8 mars, Neuilly ; ronnement dont je capte les échos. » p r. bu
avec Olivia Ruiz, n’ont pas étanché et sont tombées dans l’oubli, pré- tés qui volent, au jeu d’agrip- 9 mars, Maisons-Alfort ; 10 mars, « Danser, résister. Une minute de danse par jour »,
sa soif d’émotions urgentes. Avec cise Gallotta en voix off pendant pe-moi si tu peux, la gestuelle de Argenteuil. de Nadia Vadori-Gauthier. Editions Textuel, 192 pages, 35 euros.
18 | télévisions DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018
0123

« Baron noir », plus VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
sombre que jamais
La deuxième saison de la série
plonge avec délice dans les D IM AN CH E 21 JAN VIE R
arrière-cuisines de la République TF1
21.00 Dos au mur
Thriller d’Asger-Leth
(EU., 2011, 115 min).
CANAL+ noir » déguisé en grand marion- France 2
LUNDI 22 – 21 H 05 nettiste qui, dans l’ombre, tire les 20.55 Contagion
SÉRIE ficelles du jeu politique dans l’at- Thriller de Steven Soderbergh
tente de son procès. Pour « sauver (EU, 2011, 110 min).

L
e pari était risqué. Après le la République », menacée par France 3
succès de la première sai- l’extrême droite et le terrorisme 20.55 Maigret
son de Baron noir, les religieux, il va entraîner Amélie Série. (GB, 2016, 95 min).
deux scénaristes, Eric Ben- Dorendeu (intrigante Anna Mou- Canal+
zekri et Jean-Baptiste Delafon, re- glalis) – première femme élue pré- 21.00 Football : Lyon-PSG.
lèvent le défi d’un deuxième opus. sidente de la République – dans 21e journée de la Ligue 1. En direct.
Celui-ci se révèle, une nouvelle une périlleuse stratégie d’allian- France 5
fois, très pertinent. En huit épiso- ces qui va provoquer une grave 20.55 Terrines,
des, ils ont réussi à mêler habile- crise institutionnelle. de l’art ou du cochon
ment fiction et réalité politique, François Morel interprète Michel Vidal, figure de la gauche de la gauche. PROD. Documentaire d’Elise Richard
les deux se télescopant de manière Casting impeccable (Fr., 2018, 50 min).
spectaculaire. Dans leur tâche, ils Imaginé en janvier 2016, dans Arte
ont été aidés par une étonnante une France post-Charlie et post- scénario. « Tous les matins, en ar- à son instinct dialectique et à son renierait pas. Pascal Elbé joue un 20.55 Total Recall
année électorale qui a bouleversé Bataclan, le scénario a été réécrit rivant dans la salle d’écriture, nous intelligence politique. Les mots centriste aux traits de François Film de science-fiction de
les codes politiques, avec le nau- et remanié maintes fois, notam- n’avions aucune idée de ce qui sont sa seule arme pour lutter Bayrou et Patrick Mille, ici prési- Paul Verhoeven (EU., 1990, 110 min).
frage des grands partis, les scanda- ment avec l’entrée en scène d’Em- allait se passer », se souvient Erik contre la crise politique et per- dent du Front national, est le ver- M6
les en tout genre, les trahisons et la manuel Macron dans la course à Benzekri, longtemps militant du sonnelle qu’il traverse. Une crise sant masculin de Marine Le Pen. 21.00 Capital
mise à la retraite de toute une la présidentielle. « Au début, nous PS aux côtés de Julien Dray et de où « l’ancien meurt et le nouveau « Notre série n’est pas cynique, ce Magazine présenté
génération de dirigeants. n’avons jamais cru à son succès, et Jean-Luc Mélenchon, et qui sait ne peut pas naître », comme l’écri- sont nos personnages qui le sont. par Bastien Cadéac.
Du pain bénit pour les deux nous avons écrit en conséquence », pertinemment que la vie politi- vait le philosophe italien Antonio Et s’il n’y a plus de politique, il n’y a
auteurs, qui poursuivent leur expliquent les deux auteurs. que « est plus violente dans la réa- Gramsci dans ses Cahiers de que de la barbarie », dit Eric
plongée dans les coulisses nau- Mais, la confusion s’est installée lité que dans la fiction ». prison (1929-1935), ajoutant que Benzekri qui, avec Jean-Baptiste LUN D I 22 JAN VIE R
séabondes, les secrets de palais et petit à petit, avec la percée de Forts de ce constat, les scénaris- « pendant cet inter-règne, on ob- Delafon, a déjà commencé l’écri- TF1
les jeux de pouvoir du Parti socia- l’ancien conseiller de François tes ont travaillé sur les personna- serve les phénomènes morbides ture de la troisième saison. p 21.00 Sam
liste. Un PS dont la survie ne tient Hollande, puis le renoncement ges, particulièrement celui de les plus variés ». daniel psenny Série créée par Claire Lemaréchal
qu’à Philippe Rickwaert (Kad de ce dernier et, enfin, l’élection Philippe Rickwaert, figure politi- Le casting de cette deuxième et Stéphanie Tchou-Cotta. Avec
Merad, au sommet de son art), de François Fillon et de Benoît que « à l’ancienne », sorte de petit saison est impeccable. François Baron noir, de Ziad Doueiri. Natacha Lindinger (Fr., 2017, S2,
ex-député de Dunkerque tout Hamon aux primaires de la droite Tony Soprano vivant perpétuel- Morel incarne Michel Vidal, Avec Kad Merad, Anna Mouglalis, ép. 5 et 6/6).
juste sorti de prison pour une af- et de la gauche. Un séisme politi- lement dans l’urgence. Perdant figure de la gauche de la gauche Hugo Becker, Pascal Elbé France 2
faire de corruption. Un « baron que qui a changé les plans du magnifique, il ne survit que grâce que Jean-Luc Mélenchon ne (Fr, 2017, 8 × 52 min). 21.00 Unité 42
Série créée par Annie Carels,
Charlotte Joulia, Julie Bertrand,
Guy Goossens (Bel., 2017, S1,
ép. 4 à 6/10).

Philip K. Dick, retour vers le passé France 3


20.55 Thalassa
De la baie du Mont-Saint-Michel
Les nouvelles de l’écrivain américain sont portées à l’écran dans une adaptation trop sage, voire datée aux îles Anglo-Normandes
Magazine présenté
par Fanny Agostini.
Canal+
AMAZON PRIME VIDEO L’anthologie Philip K. Dick’s Elec- l’attirance, mais aussi la mons- lui de la chaîne anglaise Chan- Sans échapper à cet aspect daté, 21.05 Baron noir
À LA DEMANDE tric Dreams, composée de dix épi- truosité humaine ? Quel statut nel 4, pour produire Philip K. défraîchi, deux épisodes allient Série créée par Eric Benzekri
SÉRIE sodes indépendants les uns des pour le rêve ou la réalité virtuelle ? Dick’s Electric Dreams. Sans mé- avec bonheur réflexion et émo- et Jean-Baptiste Delafon (Fr., 2017,
autres, puise ses références dans Et, surtout, qu’est-ce que le réel ? goter sur les moyens. Entre Bri- tion (Human Is et Impossible S2, ép. 1 et 2/8).

P eut-être le titre de cette sé-


rie, Philip K. Dick’s Electric
Dreams, vous en rappelle-
t-il un autre. Celui d’un roman de
science-fiction, Les androïdes rê-
la centaine de nouvelles écrites
par l’auteur. Sous la gouverne
de deux showrunners de talent,
Ronald D. Moore (Battlestar Ga-
lactica) et Michael Dinner (Justi-
Soit dix contes qui jouent de l’an-
ticipation ou du fantastique, dans
le présent comme dans le futur.

Sentiment de « déjà-vu »
tanniques et Américains, le géné-
rique compte un nombre impres-
sionnant de producteurs exécu-
tifs, de scénaristes et d’acteurs
de renom. Pour autant, l’ensem-
Planet), The Commuter, écrit par
Jack Thorne, s’avérant le plus
réussi de tous. p
martine delahaye
France 5
20.50 La Femme tranquille
Téléfilm de Thierry Binisti
(Fr., 2008, 100 min).
Arte
vent-ils de moutons électriques ?, fied), liberté totale a été laissée Netflix ayant raflé, en 2016, la ble rappelle cette expression que Philip K. Dick’s Electric Dreams, 20.50 Showgirls
écrit en 1966 par ce même Philip aux scénaristes de chaque épi- meilleure anthologie de science- les Américains utilisent en fran- série créée par Ronald D. Moore Drame de Paul Verhoeven
K. Dick. Un livre que Ridley Scott sode de s’inspirer – et de s’éloi- fiction créée à ce jour, la série çais dans le texte : un sentiment et Michael Dinner. Avec Bryan (EU/Fr., 1995, 125 min).
métamorphosa en film, Blade gner – de nouvelles qui s’interro- britannique Black Mirror, sa pla- de « déjà-vu ». Acteurs, décors, Cranston, Steve Buscemi, Sidse M6
Runner, sorti en 1982, l’année de gent avant tout sur ce que signifie te-forme concurrente, Amazon, mise en scène, rien ne pèche, Babett Knudsen (GB et EU, 2017, 21.00 L’amour est dans le pré
la mort de l’écrivain américain. être (un) humain. Qu’est-ce que a puisé au même savoir-faire, ce- mais rien ne frappe. 10 × 48 min). Télé-réalité.

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Ne cherchez pas, vous ne trouverez Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 018
PAR PHILIPPE DUPUIS
pas d’éclaircissement. II. Les rats ne
sont pas les derniers à le quitter. Tou-
N°18-018 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
jours dans l’opposition. III. Ville aux 6 4 3 2 7 5 9 1 8
Abonnements par téléphone : de France 3289
bulles d’or. Canton de la Mayenne. 7 5 2 8 9 1 6 3 4 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Possessif. IV. Toujours en opposition 9 1 8 6 4 3 7 2 5 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I elles aussi. Règles plates. V. Dé- 5 6 3 7 9 1 8 6 5 4 2 abojournalpapier@lemonde.fr.
2 8 1 4 5 7 3 6 9 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
monstratif. Manière de voir le pro-
II blème. VI. Ailes européennes. En réa-
8 9 1 4 6 5 9 3 2 8 7 1 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
5 2 6 7 1 9 4 8 3
lité. Répété dans les pleurs et dans la 1 9 4 3 6 8 2 5 7 Par courrier électronique :
III
joie. VII. Montées comme des pierres.
2 8 3 7 5 2 4 1 9 6 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Médiateur : mediateur@lemonde.fr
Dieu rayonnant. VIII. Pour le charpen- 9 1 3 4
IV Expert Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
tier et le sculpteur. Pompât à la Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V
source. Paresse sous les tropiques. 1
grille avec des chiffres
8 5 Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
IX. Protégée par les huiles. Relet de allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI perle. X. Ofre de bons moyens pour 7 4 1 3 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
garder la forme et la santé. être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII VERTICALEMENT
1 4 3 2 6 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII
1. N’a jamais fait avancer le problème. 6 5 7 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
2. Reste en dessous de la moyenne. Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
Suivit à distance. 3. Brassèrent beau- n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
coup d’air. 4. Grecque. Peut être ren-
X versé d’un seul coup. Personnel pour Europe : la rébellion viendra de l’Est • Macron : après la France, Sous licence exclusive à Courrier international
Décembre 2017–février 2018 ● 8,50 € (France métropolitaine)
l’Europe • Bye-bye, la City • Amérique latine : stop à la corruption

les proches. 5. Bien réléchir avant de • La course au streaming • Le nucléaire ne séduit plus • Environnement :
la Chine se réveille • Cannabis repetita • Poutine se cherche

Que nous réserve


un successeur • Espace : viser la Lune • Les invités : John McCain,
Alexeï Navalny, Graça Machel, Richard Branson, Yuriko Koike…

se lancer. 6. Troisième ils de Jacob. Le monde en Présidente :

SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 017

HORIZONTALEMENT I. Lèche-vitrine. II. Omoplate. Dax. III. Ubu. Lierai.


A fait entrer les illes au lycée. 7. Sa
gorge facilite l’enroulement. A res-
pecter pour éviter de mauvaises ren-
2018 l’année qui vient ?
Toutes les réponses dans
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
contres. 8. Symbole épiscopal. Beau
IV. Roides. Elorg (grole). V. Dunes. Abêtie. VI. Ires. INRA. Da. VII. NB. Ial-
bavard emplumé. 9. Quitte le Jura
Le Monde en 2018 L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
ta. Gai. VIII. Géorgienne. IX. Uns. Io. Toron. X. Etalonnement. 93290 Tremblay-en-France
pour le Rhône. Quitta les lieux. Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Lourdingue. 2. Embourbent. 3. Couine. Osa. 4. HP. 10. Chez les braves. Droit pour tracer. Montpellier (« Midi Libre »)

Désir. 5. Elles. Agio. 6. Vais. Ilion. 7. Ite. Ante. 8. Térébrante. 9. Aléa. Interjection. 11. Le papa de Noé. Ar- Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
CHEZ VOTRE MARCHAND Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
ménienne hier, turque aujourd’hui. M 04224 - 64H - F: 8,50 E - RD

Nom. 10. Idiot. Gère. 11. Na. Rida. On. 12. Exigeaient. 3’:HIKOMC=YU]ZUZ:?a@a@q@e@p;" En partenariat
avec
DE JOURNAUX durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
12. Permet de retrouver sa forme. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
Tarifs 01/01/18 Tél. : 01 57 28 38 52

Bonnes Adresses
1 parution Professionnels Particuliers
Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC
Reproduction interdite

JAMES le couturier de l’homme


   
    
  
     
"

"
Le prêt-à-porter à votre mesure
         


%% 
%% %
  
         NELS
CESSATION

  
  

EX CEPTION ASIN     #    !!  


 
 PRIX UT LE MAG D’ACTIVITÉ
SUR TO
 $  "     

LIQUIDATION D’HIVER
Du mardi au vendredi de 14 h 30 à 19 heures,
Samedi de 10 h 30 à 13 heures et de 14 h 30 à 19 heures
53, rue d’Avron - 75020 PARIS - Tél. : 01.43.73.21.03

ANTIQUITéS

ACHÈTE
Mobilier de toutes époques ACHAT AU DESSUS
Pianos et billards anciens
DE VOS ESTIMATIONS
Manteaux de fourrure
Sacs à main de marque ET EXPERTISES
Foulards et vêtements de marque
« ArT D’ASie » :
Briquets Dupont, Cartier ...
Bijoux or, argent, fantaisies Chine, JAPon
Cuivres et étains anciens eT Moyen-orienT

      ( ,,, ) !
       && #,   -)
Argenterie & Ménagères
      !  !    ! 06.07.55.42.30 0 0  0+ 0  %'%   ,  ,) ! # # ),)
Bibelots de vitrine & divers
%( "*   +' ,  $$ , ,       &&0 ,#$   $
Tableaux, gravures & lithos...
 "* '"# ,  $ ,)  P. MORCOS 0 *  0 *  %'%   #)   $ ,  )
Livres, photos & papiers anciens
        eXPerT Cne
  !$ ##$ )$ #$$$  )# ) ,/
Sculptures et vases chinois
 
!     ! """  
# )!#  ),)$ $ #$$$ $,# ...")!!#"#
Bouddhas, coraux, Jades ✶ Porcelaines et Bronzes
Tapis et tapisseries
✶ Cristal de roche
Trophées de chasse
ACHÈTE VINS SéJOURS BIJOUX ✶ Corail et ivoires Anc.


Pendules et horlogeries
LINGUISTIQUES
PERRONO-BIJOUX Vieux vins et champagnes ✶ Jade blanc et couleurs
-------------- ✶ Cornes et Laques   

 
Maison Charles Heitzmann
✶ Peintures et Tissus anc.
Anciens. occasions argenteries.
01.40.89.01.77
Brillants. Pierres précieuses.
DÉPLACEMENT ET ESTIMATION ✶ Manuscrits et estampes
Création & transformation GRATUITS SUR TOUTE LA FRANCE
VENTES FONDS
ACHETE CHER Séjours Linguistiques réparations. Achats ventes. Paiement comptant immédiat
DEPLACEMENT
DE COMMERCE
VINS ET CHAMPAGNES en immersion - enfants, echanges sélectionné par le guide PARIS – PROVINCE APPARTEMENTS
charlesheitzmann@free.fr * UNIVERSITE/BAC (7e) * Vente fonds de commerce
Adolescents, etudiants, Prépas, PAriS PAS Cher www.antiquaire-heitzmann.fr morcospatrick@orange.fr 64 m2 traversant, 4e asc., travx salon de coiffure
Tout millésimes même abimés PARIS 6E Surface 70 m2 (sous-sol et jardin),
-------------- cave, box possib.- 1.050.000 €
Adultes et Professionnels Paris 13e (proche place d’italie),
SPIRITUEUX OPÉRA : angle bd des Italiens
Programmes intensifs - Méthodes LIVRES * GRENELLE/ST SIMON (7e) *
Charmante coppté, 4e ét., 82 m2
25.000 €.
PAieMenT iMMÉDiAT 4, rue de la Chaussée d’Antin Cause départ à l’étranger.
d’enseignement personnalisées - Parfait état - 1.350.000 € Tél. : 06 52 24 50 90.
Tél : 01 47 70 83 61 ACHÈTE LIVRES ANCIENS LIBRAIRE ACHÈTE
06.28.71.37.00 DE VALEUR : voyages, sciences,
Services de presse, livres modernes,
Tous niveaux. Anglais - Allemand - ÉTOILE : 37, avenue Victor Hugo littérature, etc., et livres XXe * FURSTENBERG/JACOB *
contact@jacqueslacombe.vin
illustrés : Miro, Chagall, Dali, essais, beaux-arts, livres anciens, * S/la pl. ST SULPICE* Appt d’angle 80 m2 ACHATS
espagnol. Tél : 01 45 01 67 88 Foujita, Matisse, etc. Pléiades, successions. ravissant 100 m2-85 Carrez 2 chambres - 1.900.000 €
Tél. : 06 80 06 54 24 L’IMMOBILIER 100%
www.jacqueslacombe.vin Tél. : 01 53 59 44 44 ouverts les lundis hubert.hoppenot@orange.fr 06 80 43 82 70 séj. 2 chbres, 3° dernier ét.
* RUE JACOB * ENTRE PARTICULIERS
- 1.768.000 € -
imm. XViiie, 126 m2, 2e ss asc Acheteurs Français et européens
recherch. tous types de biens


parf. état, 3,45 m hSP, s/cour
* SUR LE LUXEMBOURG * serv., poss park. - 2.600.000 € entre particuliers. LMO
   elégant 126 m2, 5° asc. Balc.
Prestations rafinées * BARBET DE JOUY (7e) *
0 800 141 160
Service & appel gratuits
VUE EXTRAORDINAIRE 165 m2 dernier ét., terrasse
asc., bel imm. - 3.950.000 €
Tél. 01.45.44.45 
   
  

 
 * RASPAIL (7e) *     

 



$ 
 !#
 !

"

  * JARDIN LUXEMBOURG * Superbe 380 m2 d’angle, parf.
   
imm. moderne 8e ét., studio 33 m2 état, ét. élevé asc - 6.560.000 €
   

!
  
 
%     ss vis à vis, vue monuments
balc, bon état, cave - 610.000 €
FEAU ST GERMAIN
01 44 07 30 00.
     

      
MAZEL IMMO - 06 07 13 87 27. www.feau-immobilier.fr

    
 
    
     , !@J.! 644!3!4FA , 88NN , CHNCC @@A !!L 5

   

8BG 

   
 0! 3?644!  2   
  I 
9!44F G 36.A 96I@  I 2.!I ! HH)5N :9@.L ! J!4F! !4 1.6A>I!;
A6.F  2?#A  2?       B 06I@ADB
63 

@"463 

   =       =  
 
  
=       
<
 ! ! 
@!AA! 

6! 96AF2 

+#>I! 4.@!  2?6@@! ! 2 6."F" ".F@.! I  62.F" 



 @F! 4.@!  @F! 2!I! .A AF!@@ ,3.2 
6IA @"A!@J! ! 2 96AA..2.F" 96I@ 46A 96@F!I@A ! A!@J.@ J6F@! @!AA!

    

 

?!9F! ! @!!J6.@ !A 6'@!A I 
L9.@! &.4  F! !F A.*4FI@! 62.*F6.@!A

?!9F! ! @!!J6.@ !A 6'@!A !A 9@F!4.@!A I 
6F!M 2!A G !@4.!@A +.'@!A

ÝÞ
&.*I@4F I J!@A6 "2< 
! J6F@! @F! 

  
 
    
 
 
     

   
     

.A64 .4.J.I!22! 4F!@9+64!  6I. 464 "97F +!M 2! *@.!4DI!.2 "97F


  (0%/0?.*/?*9B .*/?*9
.*/?*9B  

  
-3.1/8-&   
130?;4;*<<";0*<<<:0%%0?
76(.# 69/3 ";0*<<

.-6&7# !1//&08 7& )6-49&08  


 



:&98 8607)'6&6
.5/77%&


 /'6-!-0& 
.&7 -0'*.-8'7 +1//&7,)&//&7 
 

33!I2! 6/F! IL 2!FF@!A  F< A9".&.>I!


 '697.&/
 

 
 #
   

       

08&608-10.
 *))" ,#*

.*.6! 63.4F.J! 622!F.J! A2.!@ 2! K!!1,!4


) *, ' "+(
 
 &%*( %&
 

1.-8-49&

&" " % &" ! ('&"   "&!           , $N   -   , B(N8G   , )GG $58 $(N  @.A , 9.F2 ! 8H) C8N G)$BN< '@! @"A!@J"!
IL 46IJ!IL 644"A !F J22! !4 @4! 3"F@6962.F.4! 0IA>I?I G8D8HDHN8$< 4 992.F.64 !A @F.2!A G$ G5 !F )N ! 2 26. 4%6@3F.>I! !F .!@F"A
!  !#!% I C 04J.!@ 85B$ J6IA .A96A!M ?I4 @6.F ?#A ! @!F.&.F.64 !F ! @.F.64 !A .4%6@3F.64A J6IA 64!@44F !4 J6IA @!AA4F  46F@! A.#*!<
20 | styles 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

PARIS | HOMMES AUTOMNE-HIVER 2018-2019

basic instinct
En réinventant les pièces les plus basiques,
les créateurs avant-gardistes ont proposé
à la fashion week de Paris une nouvelle
vision du vestiaire masculin.
Pour un quotidien excentrique

MODE Godzilla signés de l’artiste Shimoda


Masakatsu.

U
ne fashion week masculine Puis arrivent les hommes en blanc ou
est presque un oxymore : d’un pastels pâles, en vestes et pantalons aux
côté, la réalité du vestiaire des textures 3D savantes. La mystérieuse Ja-
hommes souvent constitué ponaise a baptisé sa collection « White
de basiques, et de l’autre, l’exercice du dé- shock, inner rebel » (choc blanc, rebelle in-
filé appelle un certain sens du spectacle. térieur) ; symboliquement, elle a comme
Mais, à Paris, les créateurs particulière- lavé son vestiaire des vies passées et des
ment inventifs se donnent pour mission crises existentielles. Sa mise en scène fan-
de réconcilier fonction et création. tasque et hypnotique ferait presque
Junya Watanabe, pour atteindre cet oublier qu’il y a là, aussi, un vrai vestiaire
équilibre, s’appuie sur son obsession du décalé mais portable sous les masques. La
détail et de la justesse technique. Intègre dramaturgie est au service de ces vête-
et perfectionniste, il collabore avec des ments qu’elle éclipse mais nourrit en
spécialistes du vêtement utilitaire ou même temps. Dotée d’un vrai talent
quotidien (Canada Goose, The North d’équilibriste, Rei Kawakubo est la reine
Face, New Balance, Carhartt, Levi’s…), incontestée des jeux de faux-semblants. p
mais aussi des labels plus pointus comme carine bizet
Filson ou Karrimor (spécialistes de vête-
ments et de chaussures de randonnée).
De cela, il tire un vestiaire urbain où des
éléments comme les bandes réfléchis-
santes deviennent des décorations gra-
phiques. Les vestes transformables en
sacs (parfaits dans chacun de ces états)
sont l’aboutissement ultime de cette phi-
losophie transfigurant le quotidien dans
une garde-robe désirable et pratique.
Chez Maison Margiela, John Galliano
signe sa toute première collection hom-
mes. Son talent virtuose pour la coupe
tailleur à l’anglaise sert ici d’ossature à la
bizarrerie conceptuelle qui distingue la
marque. Le designer utilise aussi bien le
tweed Harris ou la flanelle que le caout-
chouc pour couper des trenchs, des cos-
tumes ou des manteaux dont certaines
parties semblent décortiquées pour
mieux révéler une architecture fausse-
ment incomplète. Les pièces les plus
classiques y gagnent un charme expres-
sionniste, produit d’une imagination
toujours aussi iconoclaste.
Rick Owens non plus ne fait jamais
rien comme tout le monde. Son esthéti-
que brutaliste, futuriste et post-punk
continue de produire des merveilles à
porter, reflets d’un monde conflictuel et
absurde. Baptisée « Sisyphe », sa collec-
tion dénonce l’éternel recommence-
ment des cycles et les dichotomies qui en
résultent. La théorie est assez complexe ;
dans la pratique, les mannequins déam-
bulent enveloppés dans des capes et
manteaux cocons parfaits ou des pièces
au bord du chaos, ajourées et décom-
posées, à peine retenues par des laniè-
res et des chaînes. Malgré un spectacle
toujours proche de l’apocalypse, le sens
du vêtement et une esthétique très claire Comme des Garçons Homme Plus. FRANÇOIS MORI/AP Alexander McQueen. MICHEL EULER/AP
finissent par triompher.
Chez Acne Studios aussi, Jonny Johans-
son a une façon singulière et créative
d’observer le monde pour en tirer des vê-
tements. Cette saison, la griffe suédoise
propose une collection inspirée par des
dessins de mode réalisés par des enfants.
Les nouveaux C ostume/sportswear/streetwear : autre-
fois, les limites des différents types de
vestiaire masculin étaient claires. Le
Il y a beaucoup de délicatesse aussi chez Dries
Van Noten. Le créateur belge s’amuse à mélan-
ger les effets a priori peu compatibles : tailo-

romantiques
Le résultat est édifiant. Face aux coupes XXIe siècle s’est chargé de les effacer et, ring, tartan anglais et punk, imprimés papier
faussement naïves et aux couleurs étran- aujourd’hui, les registres se mélangent dans la marbré sur des parkas sport ou des chemises,
ges tout droit sorties d’une boîte de rue comme sur les podiums. La mode mascu- dentelle anglaise sur des pantalons blancs, che-
Crayola, on comprend à quel point la li- line s’enrichit de nuances ; celle de l’hiver mises post-western à franges, vestes brodées
berté qu’ont les enfants est une source in- 2018-2019 défend même une forme de roman- vieil or, denim brut clouté, sweat-shirts à motif
finie de créativité – donnant ici naissance tisme parfois sombre mais toujours équilibré. surréaliste. Tout cohabite pourtant avec beau-
à un vestiaire décalé mais inspirant. Spleen urbain pour Valentino, épopée C’est sur fond de new wave faussement sau- coup de poésie et raconte comme un journal les
L’univers de Rei Kawakubo de Comme tillante que défilent les hommes Valentino. mille états d’âme d’un jeune homme moderne.
des Garçons Homme Plus est lui aussi romanesque d’Haider Ackermann, Ils sont jeunes, ont parfois l’œil cerné de khôl. La sensibilité nomade d’Haider Ackermann
très libre. Cette saison, la créatrice a invitation au voyage chez Alexander Ils portent de grands pardessus noirs ou s’exprime mieux que jamais cette saison. Dans
donné rendez-vous sur la scène en bleu nuit, piqués de clous à l’ourlet et aux ses manteaux de soie brodés sous influence
travaux du théâtre du Châtelet. De la McQueen… La mode masculine épaules, associent cape et baskets, le dos de japonaise, ses costumes en velours de soie aux
pénombre émergent des hommes en de l’hiver 2018-2019 revendique leurs manteaux est incrusté de motifs dra- nuances de Canaletto, les pantalons de draps
bermudas et vestes en patchworks faus- gons raffinés. A l’éclat d’asphalte des toiles de laine roulés à l’ourlet et les toiles kaki fausse-
sement inachevés, couverts d’imprimés aussi une sensibilité nuancée techniques de leurs blousons matelassés ré- ment fatiguées se lit une épopée romanesque
(bande dessinée, pois, camouflage, etc.), pondent quelques notes de couleurs (citron, irrésistible qui traverse des paysages rêveurs.
les visages abrités par des têtes de di- ciel) annonçant une éclaircie dans ce spleen Le créateur dessine également les collec-
nosaures en tissu, lointains cousins de urbain toujours élégant. tions de Berluti. Le bottier racheté par LVMH
styles | 21
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Kim Jones, un dernier défilé Vuitton et puis s’en va


moins médiatisé que Nicolas Ghesquière, qui
dessine la ligne femme, Kim Jones a pourtant
inventé la mode masculine Louis Vuitton, avec
un style mêlant cool anglais, esprit streetwear
et pur luxe. Arrivé en 2011 chez Louis Vuitton,
le designer appartient à la génération dorée des
années 1990 britanniques, celles d’Alexander
McQueen.
Né dans le quartier londonien d’Hammersmith,
il est diplômé de la plus célèbre des écoles de
mode : Central Saint Martins dont il est sorti
en 2002. John Galliano achète alors pratique-
Off-White
ment toute sa collection de fin d’études, et sera,
avec Alexander McQueen, un parrain idéal,
ou l’irrésistible
prouvant au passage l’importance de la solida-
rité au sein de la communauté créative anglaise.
ascension
Kim Jones fonde ensuite sa propre marque et
multiplie les collaborations avec des labels aussi
de Virgil Abloh
divers que Uniqlo ou Mulberry. De 2008 à 2011, il
est aussi directeur artistique du tailleur anglais
Dunhill avant d’être appelé chez Louis Vuitton. c’est le label que les jeunes
Son enfance nomade (au Kenya, en Equateur, de tous horizons admirent, celui
en Tanzanie ou au Botswana) en fait un pas- que les branchés convoitent : Off-
sionné de voyage, naturellement en phase avec White est un phénomène sur le
la culture du malletier Vuitton. marché du style. Pour les non-ini-
Kim Jones, entouré de Naomi Campbell et de Kate Moss, lors du final du défilé Vuitton. tiés, ses pièces peuvent se repérer
L’œil brillant d’émotion FRANÇOIS MORI/AP grâce au logo, sorte de hiérogly-
Outre son talent, Kim Jones a mis sa culture et phe à quatre flèches formant un
son réseau personnel au service de la maison. Le carré ou au tag en plastique rouge
designer, qui vit entre Londres et Paris, collec- a conclu avec panache ses sept années qu’il y a Le designer a conclu son show en famille, avec sur les accessoires.
tionne aussi bien l’art contemporain que les piè- passées. Son vestiaire est une histoire d’hybri- Kate Moss et Naomi Campbell en imperméables Derrière ces signes de recon-
ces de mode (ses modèles Vivienne Westwood dations : des styles, des cultures, des références. glacés à logo Louis Vuitton qui ont fait lever le naissance se cache Virgil Abloh,
période punk sont les plus rares de l’histoire) ou High-tech, tailoring classique et sportswear fu- public. Kim Jones est venu saluer avec elles, l’œil un Américain de 37 ans venu de
les baskets. Kate Moss, David Beckham ou Naomi sionnent dans des silhouettes d’explorateurs brillant d’émotion. Une chose est sûre : la mode a Chicago. Diplômé en architecture,
Campbell comptent parmi ses proches de tou- modernes. Manteaux en vigogne, imperméables besoin de cette vision riche et inventive, et la DJ, directeur artistique, designer
jours, tout comme les frères Chapman, artistes techniques voilés d’organza imprimé, mouton suite de ses projets est attendue avec impatience. de meubles, il a aussi été le bras
anglais ultracotés qui ont cosigné avec lui des retourné et python métallisé, jeux avec le logo La maison Vuitton a remis à plus tard l’an- droit de l’énergumène Kanye West,
lignes d’accessoires à succès pour Louis Vuitton. LV et maille cachemire à manches amovibles, nonce de son successeur mais les spéculations une étape forcément formatrice.
En 2017, la collaboration orchestrée avec Supreme, shorts en soie à motif cratères (des images lunai- fusent quant à son prochain poste. Alors qu’il a Fin 2013, il sort de l’ombre en
la marque venue du monde du skate, a été res du Kenya vu d’hélicoptère), parka à coutures été longtemps attendu chez Versace, en Italie, créant Off-White, qui n’est pas une
l’événement de l’année, provoquant émeutes et contre-collées de cuir, boots mi-chaussures de aux côtés de Donatella Versace, les nouvelles énième marque de sweatshirts
trafics en tout genre. marche mi-bottes de cow-boy (une réussite com- rumeurs les plus persistantes l’annoncent, à do- pour fan de hip-hop. Elle ne se
Aujourd’hui, la mode hommes de Vuitton ras- plètement contre-intuitive)… Il y a comme une micile, à Londres et chez Burberry. Un casting nourrit pas que de streetwear, elle
semble un public de fans, notamment en Asie évidence dans ces superpositions, un équilibre alléchant. p récupère aussi et détourne les co-
(marché-clé pour le luxe européen) et Kim Jones luxueux, sans maniérisme. c. bi. des du vestiaire classique – mascu-
lin et féminin – et arrose le tout à
la sauce nineties.
La collection, présentée mer-
credi 17 janvier, ne fait pas excep-
tion. Baptisée « Business Casual »,
elle témoigne d’une grande dex-
térité à fusionner la garde-robe
d’un employé de bureau avec des
pièces d’un quotidien à la fois fa-
milier et insolite. On ressort de là
avec une drôle d’envie d’acheter
un manteau de banquier rouge
hémoglobine, une chemise in-
crustée d’un tag « Beastie Boys »
ou un pantalon façon jogging im-
peccablement coupé, couvert de
logos urbains. On pense autant à
Raf Simons (que le créateur ad-
mire) qu’aux jeunes que l’on croise
chaque jour dans la rue.

Des collaborations à succès


Virgil Abloh pratique une mode
qui recontextualise des pièces et
des codes déjà existants dans
une époque où il ne semble plus
y avoir grand-chose à inventer.
Sur ce point, Off-White rejoint
Vetements, la marque hyperhype
pratiquant l’ironie (en réactuali-
sant par exemple les codes vesti-
mentaires les plus ringards). Une
démarche parfois controversée.
Off-White n’échappe pas à ce type
de polémique, mais il serait injuste
de réduire la griffe à cela. Le créa-
teur est un fin stratège et marke-
teur, sa mode désirable n’est ja-
mais littérale, elle est pleine de
trouvailles, et son registre s’enri-
Haider Ackermann. NOWFASHION Valentino. PATRICK KOVARIK/AFP Off-White. FRANÇOIS GUILLOT/AFP chit à chaque collection.
En marge d’Off-White, ses colla-
borations à succès avec Nike sur
des lignes capsules de baskets
n’ont fait que renforcer son statut
se tourne depuis 2012 vers la culture tailleur les plis des manteaux à maxi-poignets, la Chez Alexander McQueen, la sensible Sarah de star. Virgil Abloh a la réputa-
et le prêt-à-porter masculin de luxe. Haider chemise de soie sous un gilet de velours, ils Burton donne la vedette à l’esprit anglais, sans tion d’avoir les chevilles qui en-
Ackermann y injecte subtilement son sens des s’enveloppent de noir mais aussi de rose ten- clichés. Dans sa collection cohabitent princes flent, mais pour les chasseurs de
couleurs et une poésie qui assouplissent les li- dre, de velours froissés jaune et bleu passés. punk, aristocrates en balade dans les High- têtes du milieu, il a un profil de
gnes business du vestiaire de la maison. Sa col- Dans cette romance hors du temps mais capti- lands et « pony kids » irlandais (les jeunes des rêve, raccord avec l’époque. Multi-
lection hiver a quelque chose de très cinéma- vante, il y a aussi une sensualité qui affleure banlieues défavorisées de Dublin prenant tâche, talentueux, capable de ven-
tographique. Dans son décor de velours rose quand se dévoile le corps sous l’étoffe ; car soin de leurs chevaux, une singularité sociale dre non seulement des produits,
aube se croisent imperméables en cuir tabac c’est bien une mode pour les vivants, pas un dont le grand photographe Perry Ogden a fait mais tout un style de vie (la ten-
ou en veau velours vert émeraude, pantalons exercice de mausolée. un magnifique livre). Costumes rayés rouge et dance marketing du moment), il
cigarette bleu faïence et parkas couleur fusain, La poésie urbaine de Yohji Yamamoto ré- noir hérités de la tradition tailleur de Savile s’est constitué un solide fan-club
mouton retourné olive, costume en cache- sonne parfaitement avec cette sensibilité am- Row, maxi-mailles mohair à losanges, gros chez le public jeune et informé
mire rosé ou en drap gris pâle. Une interpréta- biante. Ses longues silhouettes noires et ma- blousons en mouton retourné aux gris « roche que le luxe cherche à séduire.
tion sensible, personnelle et moderne d’un tes aux effets usés révèlent au fil des pas des balayée par la pluie glaciale des Highlands », En 2017, la rumeur l’annonçait
univers classique qui gagne en profondeur. dessins comme à la craie, les grands manteaux broderies cachemire effilochées, chemises en tête de liste pour succéder à
De monde intérieur, il est toujours question en cuir vieilli ou en drap aux textures délavées blanches aux délicats ajours, manteaux-pei- Riccardo Tisci chez Givenchy. On
chez Ann Demeulemeester, où Sébastien croisent des mailles XXL suturées de cuir ou gnoirs et ensembles pyjama du soir en bro- murmure désormais qu’il pourrait
Meunier met en scène une bande de jeunes de grandes parkas à pressions. Toiles d’arai- card rebrodé de jais : parfaitement maîtrisé, le remplacer Kim Jones chez Louis
poètes comme échappés du Voilier de William gnées, portraits du designer et calligraphie ja- vêtement est une invitation au voyage et pos- Vuitton. Vu le grand jeu de chaises
Blake (un poème sur le passage entre la vie et ponaise aux géométries rouge sang ponc- sède un supplément d’âme qui devrait être musicales de la mode en 2018, rien
la mort). Le pantalon rentré dans des bottes tuent ce vestiaire singulier fait pour émouvoir obligatoire dans la mode. p n’est impossible. p
cavalières, la taille sanglée de cuir pour retenir autant que pour habiller. c. bi. c. bi.
22 | entretien 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

B rigitte Bardot, 83 ans, publie le 25 jan-


vier Larmes de combat, un livre « testa-
mentaire » portant ses convictions
pour la défense des animaux. Retirée dans sa
maison de Saint-Tropez, mais toujours très ac-
tive à la tête de sa fondation, qui emploie plus
d’une centaine de salariés à Paris et mobilise
des milliers de bénévoles, l’actrice la plus my-
thique du cinéma français s’est confiée au
Monde sur ce qui fut le grand combat de sa vie.

Je ne serais pas arrivée là si…


Si je n’avais pas pris conscience de la souf-
france qu’endurent les animaux sur terre, et
n’avais pas brusquement arrêté le cinéma
pour m’occuper d’eux. Fini la futilité et ce
monde de faux-semblants qui m’avait ren-
due si malheureuse pendant toutes ces an-
nées. Stop ! Certains ont cru à un caprice,
d’autres m’ont prise pour une cinglée. Je
m’en foutais. Ma décision était irréversible. A
38 ans, j’ai tout quitté pour les animaux. C’est
la plus belle décision de ma vie.

De quand date ce lien avec les animaux ?


Depuis toujours je pense. Je me sens « ani-
mal ». Et je rejette l’espèce humaine. Elle m’a
toujours fait peur. C’est une espèce arrogante
et sanguinaire qui m’a fait beaucoup de mal.
J’étais toute petite lorsque j’ai vu le film Blan-
che-Neige, les yeux émerveillés, je crois que ce
rêve n’a cessé de me porter. Vivre dans une pe-
tite maison, au milieu d’une multitude d’ani-
maux… Au fond, c’est un peu ce que je fais.

Mais vous rappelez-vous d’un moment


charnière ? D’un point de bascule dans
votre deuxième vie ?
Oui. Le dernier film que j’ai tourné s’appelait
L’Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot
Trousse-Chemise. L’action se passait au Moyen
Age, il y avait des cavalcades, des duels sur la
place d’un village. Et parmi les figurants, une Brigitte
vieille dame avec sa chèvre. J’allais les voir dès Bardot,
que j’avais une pause. Mais la dame me dit un en 2016.
jour : « J’espère que le film sera terminé diman- DR
che. C’est la communion de mon petit-fils, on
fera un grand méchoui avec la chèvre. » J’ai été
horrifiée ! Et j’ai immédiatement acheté la
chèvre. Je suis rentrée avec elle dans mon hô-
tel 4 étoiles. Ce fut le déclic. Adieu le cinéma.

Vous l’avez pourtant aimé…


Non ! Jamais ! Ce n’est que superficialité et
frivolité. Tout y est faux. Les décors, les situa-
tions, les sentiments, et la plupart des gens.

Brigitte Bardot « Sans les


Sans parler de ce nombrilisme qui fait croire
aux acteurs qu’ils sont le centre du monde ! Je
déteste le culte de la personnalité. Il fallait
que mon imprésario me botte le cul pour que
j’aille aux premières de film et dans les cock-
tails. J’en avais horreur. La simple lecture d’un

animaux, je me serais suicidée »


scénario m’angoissait, et pendant la ving-
taine d’années où j’ai enchaîné les films,
j’avais le ventre noué et je développais un
herpès au début de chaque tournage. Avec
toujours ce même sentiment de vacuité.

Vous avez tout de même eu de belles


rencontres et des moments de plaisir !
Bien sûr que la vie d’artiste m’a valu des mo-
ments intenses. Mais c’était dans le privé. Ja- JE NE SERAIS PAS ARRIVÉE LÀ SI… « Le Monde » interroge une personnalité avec, pour
mais dans « l’officiel ». On s’est tellement mo-
qué de moi à mes débuts ! On a dit que j’étais point de départ, un moment décisif pour la suite de sa vie. Cette semaine,
une ravissante idiote, que je parlais mal, que je
jouais comme un pied. Si vous saviez le mé- « BB » raconte le traumatisme de ses années cinéma, son antipathie pour le
pris auquel j’ai été confrontée, parallèlement
d’ailleurs à une adoration sans limite. Cela genre humain et le réconfort qu’elle a trouvé dans le combat de sa fondation
m’a blessée. C’était si injuste ! J’ai un principe
de vie : quand on entreprend quelque chose, il
faut le faire bien, et jusqu’au bout. Je l’ai appli-
qué au cinéma. Je n’ai rien fait en dilettante.
Combien de grandes actrices ont connu une coiffure ridicule, j’étais réellement disgra- Une enfance pleine de doutes
Avez-vous eu le sentiment de n’être pas fin tragique ? Lorsque j’ai quitté le cinéma, au cieuse. Je me souviens de m’être longuement et de questionnements…
reconnue à votre juste valeur ? printemps 1973, j’ai espéré trouver la paix. examinée dans une glace, un jour, et de m’être De doutes abyssaux et de questionnements
En effet. La reconnaissance n’est venue Impossible. Je ne peux toujours pas m’instal- dit : « Bon, moi qui rêvais d’être belle, c’est raté ; sans fin. Je me rappelle avoir demandé un
qu’après. Longtemps après ! Bien sûr, j’avais le ler sur une terrasse, faire des courses ou je suis moche, il vaut mieux que je l’accepte. » jour à papa qui m’accompagnait à l’école :
statut de star : bien payée, célébrée sur les ta- déambuler sur le port. Il suffit qu’un connard Ce sentiment m’a poursuivie toute ma vie. « Pourquoi je vis ? » Il a répondu : « Pour faire
pis rouges, dotée de belles voitures, de coif- se pointe avec un téléphone, et hop ! Photo ! Je mon bonheur ! » J’avais 10 ans, mais la ques-
feurs, de maquilleuses, tout le fourbi. Mais ne le supporte plus. Du coup, je ne sors même Le regard de vos parents n’était-il pas tion m’a hantée toute ma vie. Qui suis-je ?
tout était fou et faux. Et je me suis pris pêle- plus au restaurant où Bernard, mon mari qui rassurant ? Quel est le sens de ma vie ? A une époque, je
mêle dans la figure mesquineries et gestes me comprend si bien, voudrait parfois m’em- Ah non ! Mes parents ne me donnaient pas sais que j’ai symbolisé l’image de la frivolité.
d’adoration sans mesure, mensonges, humi- mener. Je ne veux pas voir les gens. Moi qui confiance en moi. Je voyais qu’ils n’étaient pas Mais je ne m’amusais pas. Le fond n’était que
liations, salissures. C’était la contrepartie de étais déjà d’une nature si timide… fiers et j’avais un sentiment d’abandon, de so- gravité. Ce sont les animaux qui m’ont sauvée.
la lumière qu’on braquait sur moi. Cette lu- litude, souvent même de désespoir. Vous vou-
mière que certains envient et qui a failli me Vraiment ? Même très jeune, vous lez une anecdote révélatrice du climat fami- Sauvée de quoi ?
tuer. Car je suis vite devenue une proie pour donniez l’impression d’être lial ? Un jour que je chahutais en riant avec ma Sans eux je me serais suicidée. Ma vie ne
journalistes et paparazzi. Ils étaient partout, d’une assurance à toute épreuve… sœur, nous avons fait tomber une potiche chi- me plaisait pas. Ces mondanités auxquelles
je n’avais plus de refuge. C’était une horreur. J’ai pris sur moi pour m’imposer. Je préférais noise qui s’est brisée. Ma mère a été folle de j’étais conviée m’apparaissaient grotesques
Et c’était effrayant. La traque. Avec ce que cela dominer qu’être dominée. Mais je n’ai jamais rage. Elle a décrété qu’à partir de ce jour-là, et surtout inutiles. Dénuée de but, la vie est
implique : le stress, l’angoisse, la dépendance été sûre de moi. Jamais été certaine de plaire. nous devrions lui dire « vous » ainsi qu’à papa, insupportable. Car elle est injuste et cruelle.
aux somnifères. La perte de l’envie de vivre. Enfant, j’étais convaincue d’être très laide. car nous n’étions plus ses filles mais des étran- La vouer aux animaux a tout changé. Eux ne
gères. L’effet a été immédiat. Un doute terri- m’ont jamais déçue. Ils donnent leur cœur et
Vous citez souvent Mme de Staël… Mais les photos montrent une enfant fiant s’est emparé de moi. Je ne savais plus si leur confiance sans jamais les reprendre. Ils
« La gloire est le deuil éclatant du bonheur. » ravissante ! j’étais chez moi. C’est ce qui explique que, dès ne possèdent rien d’autre que leur vie et être
Oui, personne ne sait à quel point la célébrité Non, je vous assure. A un moment, j’ai que j’ai été plus grande, j’ai eu besoin d’acheter à leur contact oblige à se concentrer sur l’es-
est toxique et destructrice. C’est un poison. porté des lunettes, un appareil dentaire, une de vraies maisons, chaleureuses, bien à moi. sentiel : l’amour. Ils m’ont soudain donné un
entretien | 23
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

1934 1956 1963 1973 1986


Naissance à Paris « Et Dieu… créa « Le Mépris » de Met fin à sa carrière Création de la Fonda-
la femme » Jean-Luc Godard au cinéma pour se tion Brigitte Bardot
de Roger Vadim consacrer aux animaux

but. J’étais là pour les défendre et pas pour


aller me faire bronzer sur un yacht ou une
paperasserie administrative. Un ami m’a
« Ma première vie que tant de femmes subissent les violences de

a été comme
présenté Charles Pasqua, alors ministre de vrais salopards. Me concernant, laissez-moi
plage des Seychelles avec un milliardaire. l’intérieur, qui m’a expliqué qu’une fonda- citer une nouvelle fois Mme de Staël : « Plus je
tion avait une force de frappe bien supé- connais les hommes, plus j’aime les chiens. »
Ça va cinq minutes… rieure. Encore fallait-il réunir un capital de
Même pas ! Ça va trois secondes quand on
est jeune. Mais ça ne donne aucune raison de
se tenir droite, aucun ressort pour affronter
la vie. Non seulement les animaux ont donné
3 millions de francs, que je n’avais pas. J’ai
donc organisé la vente aux enchères de tout
ce que je possédais de valeur : les bijoux of-
ferts par Gunter Sachs, les meubles prove-
un brouillon, Vous conservez une amitié avec Delon…
Alain, c’est un animal. Sauvage et solitaire.
Notre amitié est tardive, mais puissante. On
se comprend au moindre mot. Il est en
un sens à ma vie, mais ils m’ont aussi permis
de vieillir sereinement. Sans paniquer devant
mes rides et ma dégradation physique. Je
nant de mes parents, ma guitare et ma robe
de mariée avec Vadim, la première Marianne
à mon effigie… J’ai ainsi vu s’envoler des mor-
la deuxième est un homme ce que je suis en femme. Je lui ai dit
récemment : on est les deux derniers mo-
numents historiques du XXe siècle encore
m’en fous ! Mes animaux me voient vieille, et
ça ne les gêne pas !

Beaucoup d’actrices ont recours à la chi-


ceaux de vie et un peu de mon âme. Mais j’ai
réuni mes 3 millions ! Et en 1988, naissait ma
fondation, dont Liliane Sujanszky, qui avait
quitté la SPA, a pris la direction. Puis, dans un
accomplissement. vivants ! Et c’est vrai que nous incarnons le
cinéma qui a fait rêver des générations. Mais
c’est fini. Il n’y a pas de nouveau Delon parmi
les nouveaux acteurs français. Barbus, chau-
rurgie pour stopper la course du temps…
Je trouve ça triste à mourir. Un visage, c’est
toute une histoire. On peut se faire tirer tout
deuxième temps, pour qu’elle soit reconnue
d’utilité publique et puisse se porter partie
civile dans tous les procès, j’ai donné La Ma-
Car je sais pourquoi ves, mal fringués… On se demande où sont
passés les gènes de la beauté !

je suis sur Terre »


ce qu’on veut, sauf le cœur et l’âme qui sont drague à la fondation. A ce moment-là, j’étais Nous n’avons pas évoqué vos amours…
lestés du poids de notre vie. Un visage privé devenue guerrière ! Je n’ai vécu que par amour.
de ses rides est donc en total contraste avec
ce qu’on porte à l’intérieur. L’ensemble sonne En mission ? Mais aucun n’a pu vous rendre heureuse…
faux ! La jeunesse est belle parce qu’elle est Oui. C’est exactement ça : en mission. Une Sauf celui des animaux. Avant, j’ai butiné
vraie. La fausse jeunesse est hideuse. mission confiée par très haut. Par l’au-delà. propositions concrètes pour réduire la souf- car je cherchais toujours plus intense, plus
Par une force, une puissance indéfinissable, france animale. Mais j’ai aussi sollicité Mélen- absolu. Je cherchais l’extraordinaire. Le tiède
Claquer la porte du cinéma ne vous offrait qui confère un sens à nos vies. Ma première chon en le félicitant d’être végétarien et d’avoir ne m’intéresse pas.
pas une voie toute tracée dans la défense vie a été comme un brouillon, la deuxième un projet contre les abattoirs. Si demain un
des bêtes. Comment avez-vous fait ? est un accomplissement. Car je sais pourquoi communiste reprend les propositions de Mais vous avez aimé…
Je ne savais pas comment m’y prendre ! J’ai je suis sur terre. Et pourquoi j’ai bénéficié ma fondation, j’applaudis et je vote. Mais je Sami Frey, Jean-Louis Trintignant… Et
commencé par faire des stages à la SPA, fré- d’une protection merveilleuse. Sans quoi je n’accorderai plus mon soutien à personne ! Gainsbourg, bien sûr.
quenter des refuges, sauver un maximum n’aurais jamais survécu à mes désespoirs ni à
d’animaux, profiter de ma notoriété pour dé- mes suicides. Il y avait un dessein. C’est assez Vos propos fustigeant l’abattage rituel N’aspiriez-vous pas à la maternité ?
noncer les scandales. Mais mon combat le mystique, hein ? Mais je le suis. Et je décris des animaux, notamment lors de la fête Je ne voulais pas donner naissance à un être
plus symbolique a été celui pour les bébés mon engagement comme un sacerdoce. de l’Aïd-el-Kébir, vous ont valu plusieurs humain supplémentaire. J’estime qu’il y en a
phoques en 1977. Là, j’ai vraiment risqué ma condamnations pour incitation à la trop sur terre. Et ils me font peur.
vie. En toute conscience. J’avais même fait un Avec l’idée de sacrifice ? haine raciale…
testament, à 42 ans, tant affluaient les mena- Oui. Car je donne tout. Mon énergie, ma Je reste horrifiée par cette pratique ! Cha- Pourtant, vous avez donné naissance
ces de mort. Je me suis rendue au Canada en santé, mon temps, ma vie. Aujourd’hui, elle que année, quand le calendrier m’indique à un petit garçon en 1960…
prenant un petit avion et un hélico. L’accueil a ne vaut peut-être plus très cher, parce que l’arrivée de l’Aïd et sa cohorte d’égorgements, Oui, dans des circonstances cauchemar-
été odieux. J’ai été moquée, ridiculisée, insul- je suis vieille. Mais plus jeune, je l’aurais je suis malade. Je ne supporte pas cette desques. Traquée par des hordes de papa-
tée. Mais cette photo où je serre dans mes bras offerte à ma cause sans aucun regret. C’est le cruauté ni l’agonie des bêtes qui se débat- razzi qui encerclaient mon domicile et ont
sur la banquise un petit blanchon, que les choix d’un destin altruiste. On s’oublie to- tent, épouvantées, en se vidant de leur sang. gâché irrémédiablement ce moment. Ce fut
chasseurs cherchaient à dépecer vivant pour talement. Les petits bobos du quotidien ou Ça n’a rien de raciste. Je me fiche bien de la un traumatisme. J’étais trop jeune, trop
en extraire le pelage, a fait le tour du monde et mes problèmes de hanche ne pèsent rien religion ou de l’origine de ceux qui prati- épiée, trop instable, totalement à la dérive,
ancré mon combat. Giscard a fait interdire face à ce qu’endurent les animaux. quent cette barbarie. Je n’exige même pas affolée par la vie. Affolée… Je ne pouvais pas
l’importation de fourrures de blanchons en l’interdiction du rituel religieux. Je demande m’occuper de ce petit être.
France. L’Union européenne a suivi, en 1983. Pour vous, la cause animale est-elle simplement l’étourdissement préalable de
Mais il m’a fallu me battre encore trente ans une cause humaniste ? l’animal, comme le permet l’électronarcose, Avez-vous néanmoins réussi à nouer
pour qu’un règlement européen interdise Evidemment ! Sur terre, il y a des êtres ani- afin qu’il ne souffre pas au moment de la sai- un lien avec lui ?
l’importation et le commerce des produits maux et des êtres humains. Le mot « être » gnée. Je l’ai expliqué en larmes, en 2004, au Nicolas a aujourd’hui 57 ans et il est mer-
issus des phoques. Ça valait le coup, non ? vaut pour les deux catégories. Et les premiers recteur et au grand mufti de la Mosquée de veilleux. Il s’est forgé tout seul une vie, en
350 000 vies sont épargnées chaque année ! méritent respect et compassion de la part Paris. Ils en ont accepté le principe. Il ne res- Norvège, et il a réussi. Il adore les enfants,
des seconds. Ils ont une autre manière d’ex- tait plus qu’à légiférer. Sarkozy m’a alors fait s’occupe énormément de sa famille, et de
Ce qui est incroyable, c’est que Marguerite primer leur intelligence ou leur souffrance, mille promesses. Rien n’a bougé ! Notre pays moi aussi par la même occasion. Je me sens
Yourcenar vous avait écrit, neuf ans plus mais ils sont aussi légitimes que les seconds. laïque est l’un des derniers Etats européens à même un peu la fille de mon fils, alors que
tôt, en vous demandant d’utiliser votre Au nom de quoi les humains, qui continuent permettre l’égorgement rituel des animaux je suis arrière-grand-mère ! Mais à l’époque,
notoriété pour condamner ce massacre… de proliférer en se prenant pour Dieu, s’arro- en toute conscience. C’est écœurant. comment vous dire, je ne savais pas faire.
Et je ne le savais pas ! Sa lettre datée du geraient-ils le droit de vie ou de mort sur J’avais peur des bébés. Je n’avais pas…
24 février 1968 ne m’était jamais parvenue ! les autres ? Le droit d’en faire leurs esclaves Votre fondation n’a cessé de croître et est
N’est-ce pas inouï ? ou de les jeter comme des Kleenex ? Moi je désormais présente sur tous les terrains, L’instinct maternel ?
place l’animal au même rang qu’un enfant, au service d’une multitude d’espèces… Oui. Je crois aujourd’hui que cela s’ap-
Elle a donc cru que c’était elle qui vous sans défense, sans paroles. Les secourir de- C’est ce dont je suis la plus fière. On mène prend. Mais à l’époque, ce fut une douleur.
avait incitée à aller sur la banquise… vrait être un devoir. Les martyriser est une des combats sur tous les continents. On Je ne le ressentais pas et je ne comprenais pas
Oui. Elle pensait même que j’avais mis du abomination. Les chasseurs sont des lâches ! porte la voix des animaux auprès des instan- pourquoi, alors que je l’avais avec les ani-
temps à réagir ! Mais j’ai une histoire mer- ces nationales et internationales. On tente de maux. Je me suis fait ramasser pour avoir
veilleuse avec Marguerite Yourcenar. Figurez- Vous avez souvent guerroyé contre eux… protéger les espèces, d’éviter des massacres. osé l’avouer.
vous que lorsqu’elle a été élue à l’Académie Je les déteste. Un jour, au cours d’une battue Et on continue de sauver le maximum d’ani-
française, en 1980, on lui a demandé qui elle près de ma maison, un sanglier passe devant maux en France. J’ai même racheté un jour Comment voyez-vous l’avenir de votre
aimerait rencontrer. « Brigitte Bardot », a-t-elle chez moi et je lui ouvre le portail. Un chasseur toutes les bêtes d’un zoo qui dépérissaient. fondation ?
répondu. Alors on m’a téléphoné à La Madra- me lance : « Je le veux, celui-là ! » Je réponds : Mais comment faire plus ? Pendant que nous Elle perdurera ! Le combat insufflé est telle-
gue : « Marguerite Yourcenar voudrait vous « Non, il est chez moi. » Et je n’ouvre pas. Le parlons toutes les deux, des millions d’ani- ment supérieur à ma vie ! J’ai pris des dispo-
voir. » Je ne la connaissais pas, je me suis dit type me dit : « J’ai deux cartouches. Ou vous ¶ maux sont égorgés dans les abattoirs de sitions pour que la place que j’ai occupée soit
que c’était encore une de ces mondanités à la me laissez rentrer, ou il y en a une pour vous et « Larmes de combat », France. Trois millions par jour ! Vous enten- reprise avec intelligence, puissance et com-
con que je fuyais, et j’ai décliné l’invitation à une pour lui. » Je dis : « Alors tirez ! » Mais j’ai écrit avec Anne-Cécile dez ? Et je ne vous parle pas des trafics opérés passion. Laurence Parisot [présidente du Me-
Paris. Et puis quelque temps après, un soir de aussi été menacée par des bouchers parce Huprelle (Plon, 264 pages, par les animaleries, du gazage des volailles ou def de 2005 à 2013] a, je pense, toutes ces qua-
tempête, tandis que je rentrais toute crottée de qu’à la télévision, j’avais imploré les gens de 16,90 €), sort le 25 janvier. du gavage des oies. Le foie gras est une mala- lités. Il faut encore qu’elle fasse ses preuves.
ma petite ferme vers La Madrague, entourée ne plus manger de viande de cheval et que la Les droits d’auteur de ce die dont les cons se régalent ! Alors je conti- Quant à La Madrague, elle deviendra un mu-
de mes chiens, mon gardien m’a appelée : « Il y consommation avait baissé de 30 %. Je veux livre seront reversés à la nue de me battre et de m’exprimer avec mes sée. Moyennant 2 ou 3 euros, qui alimente-
a une dame, au portail, qui voudrait vous voir. » qu’on abolisse l’hippophagie avant ma mort ! Fondation Brigitte Bardot tripes. Ma célébrité m’a ouvert des portes. ront les caisses de la fondation, le public
Une visite ? Sous cette pluie et alors qu’il fait Comme je veux qu’on interdise la chasse à Mais elle ne suffit pas. Voyez, j’ai échoué dans pourra visiter ma maison qui sera laissée
nuit ? Qui est-ce ? « Elle a dit : Mme Yourcenar. » courre, ce plaisir sadique pratiqué par des la plupart des grands combats. dans son jus. J’assume le côté « lieu de pèleri-
Eh bien nous avons passé un moment extra- idiots friqués et une aristocratie décadente ! nage ». Car je serai enterrée dans le jardin. J’ai
ordinaire ! Je l’ai fait entrer, aussi trempée et Hélas, les politiques ont un portefeuille et un Les disparitions successives de Jeanne choisi un petit coin, proche de la mer, qui a
crottée que moi, on s’est réchauffées devant fichier d’électeurs à la place du cœur. Moreau et de Mireille Darc vous ont, été entériné par les autorités.
un bon feu de cheminée, avec un petit coup de je crois, beaucoup marquée…
champagne. Et on a parlé, parlé, parlé, comme Tous ? Vous ont-ils tous déçue ? Ce fut un choc. Je les estimais toutes les Cela vous rassure-t-il ?
si on se connaissait depuis toujours. Tous ! Même Nicolas Hulot en qui j’avais deux, et, franchement, elles avaient une au- Je ne suis pas pressée ! Mais je préfère re-
mis tant d’espoir et dont la première déci- tre envergure que les actrices actuelles – les poser là plutôt que dans le cimetière de
Avez-vous gardé un lien ? sion de ministre a été d’autoriser l’abattage pauvres chéries – que je trouve moches, mal Saint-Tropez où une foule de connards ris-
Mais oui ! Nous avons entretenu une cor- de 40 loups. Cela m’a plongée dans une dé- coiffées, mal habillées, sans aucune élégance, queraient d’abîmer la tombe de mes parents
respondance jusqu’à la fin de sa vie. Elle tresse indicible… Je lui ai écrit en le traitant et qui ne font pas rêver. Heureusement qu’il et de mes grands-parents. Je veux qu’on leur
m’avait dit qu’elle m’enverrait des livres, en de tous les noms. Du coup, il m’a téléphoné reste Catherine Deneuve, toujours magnifi- foute la paix !
précisant : « Il y en a qui sont très barbants ! un soir à La Madrague, m’expliquant qu’il que. Dommage qu’elle porte de la fourrure !
Mais je veillerai à vous en choisir de char- n’avait pas eu le choix, que la décision avait Pour moi, cela équivaut à porter un charnier Dans « Larmes de combat », que vous dites
mants que vous allez très bien comprendre. été prise avant son arrivée, bla-bla. J’ai dit : sur les épaules. être votre dernier livre, vous écrivez :
Surtout ne lisez pas Les Mémoires d’Hadrien. « C’est dégueulasse Nicolas. On ne fait pas de « Ma mort donnera un sens à ma vie »…
C’est trop compliqué, vous n’aimerez pas. » compromis. On démissionne ! » Vous sentez-vous solidaire de toutes ces Vous savez bien que c’est à sa mort qu’on re-
C’est vrai, les trucs trop intellectuels, ça m’en- actrices qui, de Meryl Streep à Angelina connaît l’importance d’un personnage. Re-
nuie, et elle l’admettait parfaitement. Elle Récusez-vous cette étiquette Jolie, ont décidé de dénoncer les violences gardez Johnny Hallyday ! Je crois donc que ce
m’a notamment envoyé Le Temps, ce grand de « frontiste » qui a entaché votre image ? et la goujaterie du monde du cinéma ? n’est qu’à ma mort, hélas, qu’on reconnaîtra
sculpteur. Superbe. Je juge les politiques à l’aune de ce qu’ils pro- Mae West disait : « Je suis perdue de réputa- que j’ai été une pionnière. Et qu’en abandon-
posent pour la cause animale. C’est aussi sim- tion et je m’en fiche éperdument depuis tou- nant son statut de star internationale pour
Comment la Fondation Brigitte Bardot ple que ça. Et j’ai donc navigué. J’ai soutenu jours. » Je trouve, moi, que les actrices d’Hol- les animaux, la Française la plus connue du
s’est-elle faite ? Giscard, qui a été super ; Chirac, puis Jospin lywood sont aujourd’hui, en grande partie, monde a mené, de tout son cœur, de toutes
J’ai d’abord eu une petite structure associa- contre Chirac, puis Sarko. J’ai eu un espoir in- des hypocrites ! Leur seul mérite, c’est d’avoir ses forces, un extraordinaire combat. p
tive, très artisanale. Mais j’étais noyée dans la sensé quand le Front national a fait des éveillé les consciences. Car il est inadmissible propos recueillis par annick cojean
24 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

L’A M É R I Q U E D E T R U M P, U N A N A P R È S

Trump jouit
encore du soutien
des républicains
Denis Lacorne, spécialiste des Etats-Unis, estime que le véritable test,
pour le président américain, aura lieu aux élections de mi-mandat, en
novembre 2018, qui pourraient voir les démocrates gagner le Congrès

Par DENIS LACORNE musulman. Le troisième tient à la nature même


du fédéralisme : les Etats peuvent faire obstacle
aux décisions du centre. Le cas de la Californie est

E lu en 2016 pour quatre ans à la présidence


des Etats-Unis, Donald Trump, s’il devait
être réélu en 2020, resterait au pouvoir
jusqu’en 2024. Est-il vraisemblable qu’un leader
qui, de l’avis de ceux qui l’ont côtoyé, est irasci-
à cet égard exemplaire. Les normes de la politique
environnementale du Golden State sont nette-
ment plus exigeantes que celles du gouverne-
ment fédéral. Sa politique d’« Etat sanctuaire », in-
terdisant toute collaboration entre la police lo-
ble, infantile, raciste, narcissique à l’extrême, cale et la police des frontières à propos des sans-
incapable de concentration, peu informé de papiers, fait obstacle aux politiques d’expulsion
l’état du monde, insultant à l’égard des femmes, programmées pas le gouvernement fédéral.
des Afro-Américains, des Haïtiens, des musul- La possibilité récemment envisagée de déclarer
mans, des Latinos, de ses subordonnés, des mé- les impôts locaux comme des « dons faits à l’Etat
dias, reste si longtemps au sommet de l’Etat fé- de Californie », pour court-circuiter une loi fédé-
déral ? Quelles sont les chances d’une telle lon- rale interdisant la déduction des impôts locaux
gévité ? Quelle crédibilité faut-il accorder à ceux de l’impôt fédéral, témoigne de l’ingénuité des
qui prédisent sa chute prochaine et s’attendent politiques fiscales des Etats fédérés et de leur ca-
tantôt à une démission forcée, comme celle de pacité de résistance au pouvoir du centre.
Nixon après la crise du Watergate, tantôt à une
démission soudaine précipitée par l’application L’IMPEACHMENT, UNE OPÉRATION DÉLICATE
de la quatrième clause du 25e amendement, pré- Admettons que les démocrates l’emportent à la
voyant, à la demande du vice-président et de la Chambre des représentants lors des élections de
majorité des ministres, le départ d’un président novembre 2018. Il est très probable qu’ils lance-
« incapable d’assumer les pouvoirs et devoirs ront une procédure de destitution contre Donald
de sa charge » et son remplacement immédiat Trump, même si l’opération est délicate, car elle
par le vice-président en exercice ? comprend deux étapes : le vote par la Chambre
Les élections de novembre 2018 seront décisi-
ves pour l’avenir de l’administration Trump.
L’impopularité du président, l’effritement de sa
base électorale, la multiplication de propos in-
des représentants d’articles d’accusation à la
majorité simple, suivi d’un procès au Sénat,
transformé en tribunal, qui doit se prononcer sur
la destitution du président à la majorité des deux
« Un président d’une
sultants augurent mal de l’avenir du Grand Old
Party. Le parti du président est presque toujours
perdant lors des élections de mi-mandat, et il
tiers des présents. L’impeachment du président
pourrait être fondé, en partie, sur de sérieuses
accusations résultant de l’enquête menée par le
extraordinaire faiblesse »
suffirait aux démocrates de l’emporter dans conseiller spécial Robert Mueller à propos d’une
24 circonscriptions pour obtenir la majorité des collusion possible entre M. Trump et des interlo-
sièges à la Chambre des représentants. Le cuteurs russes. Dans ce dernier cas, on peut ima- Pour Samuel Goldman, professeur de science
contrôle du Sénat (renouvelé pour un tiers) se giner que les démocrates (et peut-être quelques
jouera à quelques sièges près. C’est sans doute républicains) voteraient en faveur d’articles d’ac-
politique à l’université George Washington, Trump reste-t-il un républicain
pourquoi les élus sortants ont été si réticents à cusation dénonçant, par exemple, le crime d’en- Donald Trump n’a pas accompli grand-chose, au sens traditionnel ?
critiquer les propos racistes du président, de trave à la justice, lié à différentes tentatives de Non. Je crois au contraire qu’il
peur de heurter une base électorale populiste bloquer l’enquête du FBI. Le vote d’articles de
mais il dispose d’un socle d’électeurs solide doit son succès électoral à l’es-
qui reste farouchement fidèle à son « génie ». La mise en accusation ne garantirait aucunement soufflement du discours conser-
plupart des participants à la réunion infamante une destitution par le Sénat, comme Bill Clinton vateur : les clichés sur la liberté et
où M. Trump dénonça Haïti et d’autres nations en fit l’heureuse expérience en 1999. Sans une la responsabilité personnelle, qui
africaines comme des « pays de merde » préten-
dirent ne rien avoir entendu, pour protéger leur
écrasante majorité sénatoriale, les démocrates
n’aboutiront à rien, et les républicains auront
ENTRETIEN exemple Richard Nixon au mo-
ment du Watergate, ou Herbert
se traduisent par la réduction des
aides sociales, la baisse des im-
président et leur avenir électoral. Les quelques
critiques ouvertement exprimées provenaient
de sénateurs qui n’envisageaient pas de se repré-
senter, comme celui de l’Arizona, Jeff Flake, ou
dont le mandat n’était pas renouvelable en 2018,
beau jeu de dénoncer l’acharnement politico-ju-
ridique de leurs adversaires. Quant à la procédure
de démission prévue par le 25e amendement, elle
est trop nouvelle, trop dépendante du bon vou-
loir du vice-président, pour être réellement mise
S amuel Goldman est pro-
fesseur de science politi-
que à l’université George-
Washington (Washington DC), il
dirige le Loeb Institute for Reli-
Hoover aux premiers temps de la
Grande Dépression, avaient la
même proportion d’électeurs qui
les soutenaient. Ainsi, à moins de
révélations véritablement fracas-
pôts pour les plus riches, et la
poursuite d’une politique étran-
gère hautement intervention-
niste. Donald Trump a fait campa-
gne contre toutes ces choses, par-
comme dans le cas de John McCain. en œuvre. Il est difficile d’imaginer que Mike gious Freedom et les pages litté- santes, il semble très peu probable ticulièrement contre la guerre en
Pence, parfait béni-oui-oui de la Maison Blanche, raires de la revue conservatrice que Trump voit sa base s’éroder. Irak. En termes de politique inté-
NI NÉRON NI CALIGULA puisse agir contre la volonté de son maître. Modern Age. rieure, Trump s’était opposé à une
Comme le leader charismatique dans la sociolo- Mais la gauche américaine aurait tort de diabo- A votre avis, Donald Trump politique de l’offre. Toutefois, sa
gie wébérienne, M. Trump est admiré pour son liser Donald Trump à outrance. M. Trump est un Qu’avez-vous pensé de est-il un président fort ou réforme fiscale, très avantageuse
caractère hors norme, son franc-parler (lire sa pragmatique, capable de modération quand il le la première année de Donald faible ? pour les plus riches, aurait aussi
grossièreté), sa dénonciation des pharisiens (les faut, et même prêt à négocier des compromis Trump au pouvoir ? Il est un président d’une fai- bien pu être conduite par Mitt
élites du Parti républicain), son étonnante réus- avec les démocrates sur des sujets qui fâchent, Au moment de son entrée en blesse extraordinaire. L’histoire Romney, candidat à la présiden-
site malgré d’insurmontables obstacles. Il est comme le sort des « Dreamers », ces quelque fonctions, j’ai cru qu’il saurait de l’année qui vient de s’écouler tielle de 2012, s’il avait été élu.
aussi perçu par les plus fanatiques de ses parti- 800 000 jeunes Latinos qui ont accompagné mieux se faire aimer. Tradition- est celle de son incapacité à pour- Mais en tant que candidat, Trump
sans comme le croisé en chef d’une Amérique leurs parents sans-papiers aux Etats-Unis, il y a nellement, les présidents attei- voir son administration en per- paraissait prêt à en finir avec l’or-
blanche et chrétienne, purifiée de toute in- vingt ou trente ans. Le succès de M. Trump est dû gnent un sommet de popularité sonnel, à fixer ses priorités poli- thodoxie du Parti républicain.
fluence étrangère ou régénérée par l’afflux de à une conjoncture économique favorable et à peu après leur arrivée à la Maison tiques. En conséquence, le prési-
« vrais » blancs, comme par exemple « des Norvé- une capacité hors norme à démontrer qu’il tient Blanche et les sondages leur res- dent n’a pas réussi à faire grand- Il doit donc composer avec
giens ». Son suprémacisme rappelle à beaucoup parole, sans nécessairement réussir. Sa tentative tent favorables au cours de leur chose. D’une certaine manière, il les idées qui font consensus
d’égards les thèses défendues en 1916 par Madi- de démanteler l’Obamacare a échoué pour première année au pouvoir. Mais a gouverné comme un républi- au sein du Parti républicain ?
son Grant, auteur de The Passing of the Great l’essentiel, son projet de construction d’un mur M. Trump n’a pas connu d’état cain conventionnel, moins par in- Oui. Il découvre en effet comme
Race, un ouvrage célèbre sur la « disparition de la infranchissable de 3 000 kilomètres entre les de grâce. La proportion des élec- clination ou stratégie que parce tous les autres présidents, bien
grande race » des Européens d’origine saxonne Etats-Unis et le Mexique relève de l’utopie, sa teurs qui se disent satisfaits de son qu’il n’a pas d’objectifs précis. Il a que le choc soit sans doute plus
ou nordique, et le danger de la mixité raciale. Sa grande réforme des infrastructures n’a pas travail oscille entre 35 % et 45 %. donc dû s’en remettre aux idées grand pour lui, parce qu’il ne
réticence à critiquer les membres de l’alt-right encore vu le jour. Mais la réforme fiscale annon- De tels scores étaient cependant républicaines et à une équipe for- connaît rien à l’art de gouverner,
lors des émeutes de Charlottesville ou à prendre cée a été votée, sans qu’on ait encore saisi à prévisibles, puisqu’ils correspon- mée de républicains, sans opérer qu’il y a une grande différence
ses distances vis-à-vis de David Duke, l’ancien quel point elle creusait les inégalités sociales. dent à ceux enregistrés au cours la rupture qu’il souhaitait. entre faire campagne et exercer
« Grand Wizard » du Ku Klux Klan qui lui offrit Sauf cas de force majeure, une maladie catastro- de la campagne présidentielle. le pouvoir. Même si vous êtes
son soutien lors des élections de 2016, est révéla- phique par exemple, tout indique que M. Trump Les Américains se partagent tou- le président, dire quelque chose
trice d’une tendance à l’extrémisme. terminera son mandat présidentiel et qu’il se jours en trois blocs. Le premier ne suffit pas pour que cela ait
Voudrait-il se comporter comme un Néron ou représentera en 2020. Sera-t-il alors réélu ? tiers apprécie vraiment Trump, « LORSQUE force de loi. Il aurait fallu un pré-
un Caligula, M. Trump aurait le plus grand mal à
réussir à cause de trois obstacles indépendants de
Peut-être, mais seulement si les démocrates lui
facilitent la tâche en nommant un candidat trop
le deuxième l’a en aversion et le
troisième se tient au centre, entre
LES PARTISANS sident bien plus structuré pour
opérer une réelle rupture avec le
sa volonté. Le premier est qu’aucune réforme ma- marqué à gauche, comme Bernie Sanders, Keith ces deux pôles. Trump s’est donc DE TRUMP DISENT consensus à droite.
jeure ne peut être votée au Sénat sans une super- Ellison ou Elizabeth Warren. L’archaïsme du montré incapable de gagner les
majorité de 60 voix, pour surmonter l’obstacle de collège électoral pourrait lui permettre de l’em- faveurs de ceux qui ne le soute- QU’ILS LE TROUVENT Néanmoins, il ne démord pas
l’obstruction parlementaire. Or les républicains
ne disposent aujourd’hui que de 51 sièges au Sé-
porter, comme en 2016, avec une minorité des
suffrages populaires. p
naient pas déjà au cours de la
campagne. Il s’en tient à ce qu’il
HONNÊTE, OU FRANC, de son franc-parler et continue
de s’exprimer avec vulgarité…
nat, contre 49 pour les démocrates. Le deuxième appelle sa « base ». ILS NE DISENT PAS Encore une fois, il est utile de
est l’existence d’un contre-pouvoir judiciaire revenir à cette division de l’opi-
qui ne cesse de bloquer certaines initiatives pré- ¶ Cette base semble donc solide… QU’ILS CROIENT nion publique américaine en
sidentielles, à commencer par la proposition Denis Lacorne est directeur de recherche Ce qui est moins surprenant trois groupes. Une large majorité
d’interdire l’entrée aux Etats-Unis à tout ressor- au CERI-Sciences Po. Il a écrit « Les Frontières qu’on ne pourrait le croire. Les pré- QUE CE QU’IL DIT d’Américains, et une majorité
tissant originaire d’un pays majoritairement de la tolérance » (Gallimard, 2016) sidents les moins populaires, par EST JUSTE » d’électeurs républicains, désap-
débats & analyses | 25
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Lemkin et Karski, consciences de l’humanité


Le livre des milliers de civils belges tués et de maisons détruites –,
quatre-vingt-treize intellectuels et artistes allemands si-
gnèrent un « appel au monde civilisé » qui niait ces atroci-

R
ares sont ceux qui, dès 1941, ont su percevoir tés. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, en particulier, la
l’ampleur et la nature spécifique de l’extermina- propagande, qui insiste alors sur la « barbarie allemande »,
tion des juifs au sein des crimes de la seconde va jusqu’à affirmer que les soldats ont coupé les mains des
guerre mondiale. Parmi eux, deux Polonais : le bébés belges. Cette mythification des atrocités convaincra
juriste juif Raphael Lemkin (1900-1959) et le résistant ca- par la suite de nombreux Américains et Britanniques qu’ils
tholique Jan Karski (1914-2000). L’historienne Annette avaient été abusés. En 1942, beaucoup pensent ainsi que les
Becker a croisé les parcours de ces deux « messagers du dé- rapports sur l’extermination des juifs sont très exagérés.
sastre », qui ont eu pour point commun de se heurter à un
mur d’incompréhension et de rejet. Raphael Lemkin À L’ORIGINE DU CONCEPT DE « GÉNOCIDE »
prend la route de l’exode dès la reddition de son pays. Des Dès lors, comment les messagers du désastre ont-ils fait
pays baltes, il rejoint la Suède, puis les Etats-Unis. Con- pour qu’on les croie ? Raphael Lemkin est convaincu qu’il
vaincu que le peuple juif est en train de « disparaître de la faut un mot nouveau pour désigner « ce crime sans nom ».
Terre », il envoie un mémorandum au président Roose- Lui qui a relevé très tôt que les Arméniens avaient été victi-
velt, dont il croit qu’il manque d’informations. De sim- mes, en 1915, d’une politique d’extermination comparable
MESSAGERS ples conseillers lui répondent des semaines plus tard forge, en 1943, le concept de « génocide ». Ce barbarisme, qui
DU DÉSASTRE qu’il faut prendre patience. Mortifié que Roosevelt ne associe le mot grec ancien genos (le collectif visé ou peuple)
d’Annette Becker, perçoive l’urgence de la situation, il en conclut que les Al- et le mot latin occidere (signifiant tuer), fait d’abord l’objet
Fayard, 288 pages, liés sont en train de se rendre complices indirectement de vives critiques. « Nous voilà enrichis d’un monstre »,
niers se contentent de lire une 20,90 euros du crime contre le peuple juif. peut-on lire dans l’éditorial du Monde du 11 décembre 1945.
déclaration où chaque mot a Le résistant catholique Jan Karski voit, lui, de ses propres Le juriste français Eugène Aroneanu estime pour sa part
été pesé puis soupesé. Face à tant yeux l’anéantissement du monde de Lemkin. A l’été 1942, il qu’il est « trop étroit pour embrasser l’ensemble des crimes
de circonspection, Trump peut se rend avec une étoile jaune dans le ghetto de Varsovie, où contre l’humanité ». Non retenu comme chef d’accusation
paraître très rafraîchissant. il est témoin du sort qui est réservé aux juifs. « Ils étaient en- et de condamnation au tribunal de Nuremberg, le concept
core vivants, mais à part la peau qui les recouvrait, les yeux, de génocide sera finalement adopté par l’ONU en 1948.
Que devraient faire les la voix, il n’y avait plus rien d’humain dans ces formes palpi- Henry Wallace, qui fut vice-président des Etats-Unis de
conservateurs pour reconquérir tantes », écrit-il dans ses récits. Après avoir endossé en 1941 à 1945, disait de Lemkin qu’il était doué d’une « com-
les électeurs séduits par Trump ? fraude l’uniforme d’un supplétif ukrainien des nazis, pétence extrême dans un champ très compliqué ». Cette re-
Les conservateurs doivent ap- Karski se rend à Izbica, puis à Wolkowysk, le village d’en- marque pourrait aussi s’appliquer à Annette Becker, dont
prendre de Trump et de ses par- fance de Lemkin. Là, il voit, sent et entend les cris et la mort l’impressionnante recherche repose sur un ample corpus
tisans. Ils doivent réfléchir aux d’êtres humains entassés dans des wagons où l’on a versé de textes retrouvés dans les fonds d’archives publics et pri-
raisons pour lesquelles leur dis- de la chaux vive. Lui aussi envoie un mémorandum à Roo- vés britanniques, américains, français, israéliens et polo-
cours ne convainc plus, notam- sevelt, dans lequel il l’avertit qu’« une politique bestiale d’ex- nais. L’historienne cite Karski et Lemkin, mais aussi
ment en matière de politique termination » est « commise de sang-froid ». Réfugié aux d’autres messagers du désastre, tels les écrivains Arthur
étrangère. La guerre en Irak a eu Etats-Unis fin 1942, il rencontre le président américain. Koestler, George Orwell ou Franz Werfel. Elle inscrit son
un effet dévastateur et a ruiné la Roosevelt, qui a déjà lu des dizaines de rapports sur le sujet, travail dans les pas de Karski et Lemkin, rappelant que les
crédibilité du Parti républicain se montre plus préoccupé par l’économie de la Pologne. Il hommes continuent de perpétrer des génocides et de les
et de l’intelligentsia conserva- fait remettre à Karski une liste de personnalités juives à nier. Si les Arméniens exigent la reconnaissance du géno-
trice. Pour les électeurs qui ont rencontrer. Nombre d’entre elles refuseront simplement cide de 1915, l’Etat turc campe toujours sur sa position né-
voté pour Donald Trump, il ne de le croire, tel Felix Frankfurter, juge à la Cour suprême. gationniste. L’ouvrage se conclut chez les Tutsi du Rwanda,
faut plus jamais s’engager dans Spécialiste de la première guerre mondiale, Annette Bec- qui, dans l’indifférence générale, furent victimes d’un gé-
ce type d’intervention. A mon ker montre que l’impossibilité à appréhender l’extermina- nocide en 1994. Et l’historienne d’affirmer qu’aujourd’hui
avis, rien de ce qu’il a fait jusqu’à tion des juifs trouve ses racines au moment de l’invasion encore, les hommes restent incapables de voir ce qu’ils
présent n’est aussi dangereux et de la Belgique par l’armée allemande, en août 1914. A la voient. On ne saurait lui donner tort. p
corrupteur que la guerre en Irak. suite des atrocités commises par les troupes du IIe Reich – antoine flandrin
« S’IL PEUT ÉVITER S’il peut éviter d’ici à 2020 d’enga-
D’ICI À 2020 ger le pays dans un conflit majeur
à l’étranger, le pays pourra lui en
D’ENGAGER LE PAYS être reconnaissant.

Internet et l’économie de l’indignation


Un deuxième enjeu d’impor-
DANS UN CONFLIT tance est l’immigration. Je n’y
MAJEUR suis pas opposé comme certains
des partisans du président, mais
À L’ÉTRANGER, il faut aussi reconnaître que des
contrôles plus stricts sont néces-
LE PAYS POURRA saires. C’est ce que la majorité des
LUI EN ÊTRE Américains pensent. Les démo-
crates et les républicains sont éga-
Analyse gnaient, de fait, comme « un nouvel épisode » de violence
gratuite de la part des forces de l’ordre.
RECONNAISSANT » lement d’accord sur ce sujet, sans
olivier clairouin
Même chose avec l’affaire Keaton Jones. Le 9 décem-
parvenir à s’entendre. La colère bre 2017, ce jeune Américain apparaît en pleurs dans une
Responsable du pôle vidéo
qu’expriment les électeurs pro- vidéo, affirmant être devenu une cible à l’école. De nom-

F
Trump vient du fait qu’ils ont breux médias récupèrent ces images – susceptibles de faire
prouve les Tweet de Donald l’impression que rien ne change. acebook a tout fait ces dernières années pour réagir le public – et les mettent en perspective avec le fléau,
Trump et souhaite qu’il arrête de attirer les médias. Mise en avant des contenus bien réel, du harcèlement scolaire. Las, il s’agissait d’un cas
communiquer de cette manière. Comment les milieux vidéo, subventions massives pour produire typique de « canard au milkshake » : l’histoire émouvante
Son style non conventionnel dé- conservateurs chrétiens des Facebook Live (vidéos en direct), « Instant en cache une moins rose – le comportement du garçon
plaît largement. Mais ses parti- réagissent-ils à la présidence Articles » (un format spécial réservé aux mé- n’était pas exemplaire, et des clichés de sa mère posant
sans adorent ce type de propos. de Trump, particulièrement dias)… L’objectif est de donner à l’utilisateur près d’un drapeau confédéré ont très vite ressurgi.
Et c’est un élément central de ce les évangéliques ? tout ce dont il peut avoir besoin, dont des contenus d’ac- Deuxième danger suscité par cette économie de l’indi-
qui fait sa popularité auprès Ce que l’on appelait la « majo- tualité, pour qu’il ne quitte jamais la plateforme. Le résultat gnation : l’aplatissement de la hiérarchie de l’information.
d’eux. Trump aurait dit que ses rité morale » est en train de pren- est qu’en France, plus d’un tiers des personnes s’informent Ainsi, la mort du lion Cecil, tué par un braconnier, finit par
commentaires sur le Nigeria et dre conscience du fait qu’elle désormais en priorité sur les réseaux sociaux, et particuliè- occulter les maux du Zimbabwe. Et la dernière saillie du
Haïti [qu’il aurait qualifiés de forme aujourd’hui une minorité. rement sur Facebook. Ce qui a un impact très concret sur la chef de l’Etat américain occupe autant les esprits que l’éva-
« pays de merde »] plairaient à sa Au moment où ce mouvement manière dont les rédactions produisent leurs contenus. sion fiscale massive de multinationales. En privilégiant
base. Il avait sans doute raison. prend son essor à la fin des an- Prenons l’exemple de la vidéo : interviews face caméra, l’indignation comme moyen d’expression, on finit par ne
Mais la question est : pourquoi nées 1970, une majorité d’Améri- DÈS LORS images fortes dans les trois premières secondes, phrases plus être en mesure de discerner l’anecdote de l’essentiel.
cela leur plaît-il autant ?
Je crois que deux facteurs sont
cains était toujours pratiquante.
Mais ce n’est plus vrai. Durant la
QU’UNE courtes incrustées directement dans l’image, animations
à gogo… Codifié par les médias dont la stratégie économi- LE FÉMINISME ET L’ÉCOLOGIE FONT BEAUCOUP RÉAGIR
en jeu. Le premier tient au fait que campagne électorale, des études THÉMATIQUE que repose entièrement sur les réseaux sociaux, comme Enfin, on peut à terme porter préjudice aux causes dont
Trump se présente comme un ont démontré que les Américains NowThis ou Brut, ce modèle a depuis été imité par l’inté- on pensait se faire l’écho. Bien avant l’arrivée des réseaux
combattant acharné prêt à outre- qui se disaient évangéliques, DEVIENT gralité des médias en ligne. Parce que leur morphologie sociaux, des thématiques, relayées massivement par les
passer les normes existantes.
Pour ses électeurs, cette indiffé-
mais qui fréquentaient très peu,
voire pas du tout, l’église étaient
TENDANCE s’est adaptée aux contraintes du réseau social, ces conte-
nus sont incontestablement plus « efficaces » que leurs
médias parce qu’elles suscitaient l’intérêt du public, pou-
vaient se voir infliger un « retour de bâton » (backlash).
rence est libératrice. Ils trouvent de farouches partisans de Trump. ET INFUSE DANS prédécesseurs pour capter l’attention de l’internaute. Mais Théorisé par la journaliste américaine Susan Faludi, ce
rafraîchissant son discours que Ceux qui étaient plus pratiquants ils relèvent d’une nouvelle logique qui vise en priorité à concept s’applique à l’origine à la lutte pour l’égalité hom-
l’on peut dire nationaliste, voire étaient plus critiques à l’égard du LE DISCOURS être « aimés », commentés et partagés directement sur la mes-femmes. Après avoir mis en avant dans les an-
raciste, sans qu’ils ne soient né- candidat républicain. plateforme, davantage qu’à être lus sur un site tiers. nées 1970 l’image de la working girl forte et indépendante,
cessairement tous d’accord avec Le passage d’une majorité à une MÉDIATIQUE Or rien ne provoque mieux cet effet que l’indignation. et voyant que les avancées sociales ne rendaient pas auto-
lui. Néanmoins, son ton les libère minorité morale entraîne deux GÉNÉRAL, Comme le relève Molly Crockett, professeure en psycholo- matiquement les femmes plus heureuses, la presse a, se-
de normes langagières que réactions. La première est incar- gie à l’université Yale, l’indignation est le carburant de ces lon Susan Faludi, « retouché l’image d’une femme accom-
Trump associe de manière réduc- née par Jerry Falwell Jr, le fils du ELLE RISQUE réseaux sociaux, qui « exacerbent la façon dont on [l’]ex- plie et déclaré : “Vous voyez, elle est malheureuse. Cela doit
trice à la rectitude politique. pasteur baptiste créateur du prime, en gonflant les stimuli déclencheurs, en réduisant son être parce que les femmes sont trop libérées.” »
Pour un journaliste, un profes- mouvement de la « majorité mo- UN RETOUR coût et en amplifiant les bénéfices personnels que l’on en Or aujourd’hui, le féminisme et aussi l’écologie sont des
seur d’université, un homme po-
litique, il n’est pas difficile de
rale », qui revêt l’autorité de son
père. Pour lui, cette minorité
DE BÂTON tire ». En clair, s’indigner en ligne, c’est flatter son ego en
collectionnant les « like » et les cœurs. Pour les producteurs
thèmes de plus en plus traités, parce qu’ils font réagir. On
peut retenir un enseignement de l’analyse de Susan Fa-
s’exprimer sans offenser qui que morale a besoin d’un défenseur, de contenus, le plus infaillible est donc de parler de ce qui ludi : dès lors qu’une thématique infuse dans le discours
ce soit, parce que vous maîtrisez d’un champion. Il soutient donc peut énerver le lecteur : les clichés sexistes dans les pubs, médiatique général, il existe un risque de voir apparaître
ces codes. Mais si vous n’êtes pas Trump non parce qu’il est croyant, les inepties de Donald Trump, un montage larmoyant un backlash. Certes, choquer a toujours fait partie des ar-
aussi à l’aise avec ce vocabulaire, mais parce qu’il va protéger montrant les militants écologistes assassinés en 2017… mes à disposition des médias pour attirer l’attention sur
il est beaucoup plus difficile de cette frange vulnérable. L’autre Ce phénomène peut conduire à une forme de surenchère un sujet. La photo du petit Aylan Kurdi, par exemple, a per-
vous exprimer. Lorsque les parti- stratégie, adoptée par l’influent continue et avoir au moins trois conséquences. La pre- mis de sensibiliser l’opinion au sort des migrants. Pousser
sans de Trump disent qu’ils le essayiste et blogueur Rod Dreher mière est de faire des raccourcis. C’est ce que décrivent Sa- à l’indignation, c’est libérer le discours. Mais le risque est
trouvent honnête, ou franc, ils et des intellectuels chrétiens de rah Sobieraj et Jeffrey M. Berry dans leur ouvrage que cette « technique » devienne systématique. Comme
ne disent pas qu’ils croient que la jeune génération, consiste à The Outrage Industry (Oxford University Press, 2014, non l’explique le philosophe Laurent de Sutter, interrogé par
ce qu’il dit est juste, mais qu’il dit ne plus investir le débat politi- traduit). Les auteurs prennent l’exemple d’une vidéo mon- France Culture : « L’indignation est devenue le seul mode
ce qu’il pense. Et il y a un fort que afin de vivre en accord avec trant un policier arrosant des manifestants de bombe au d’expression que l’on se donne (…) sans que l’on réalise par là
contraste entre ce type d’honnê- leur foi en se coupant du reste poivre, en 2011. Malgré les zones d’ombre du contexte, un la nécessité de redescendre sur terre et de faire suivre ce
teté et la retenue avec laquelle de la société. p certain nombre de médias ont très vite comparé cette sé- scandale d’une action quelle qu’elle soit. » p
s’expriment généralement les propos recueillis par quence avec des épisodes passés de violence policière.
responsables politiques. Ces der- marc-olivier bherer Et poussé les spectateurs à s’indigner de ce qu’ils dési- clairouin@lemonde.fr
26 | carnet 0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018

Paris. Brigitte Delecour Leblond, Jean Rey, Voilà dix ans nous quittait le
son épouse, son époux,
Yveline Kerjean, Fanny, Jean-Baptiste Rey et Mathilde docteur Marie GIRAUD,
/H &DUQHW Henri Segelstein, sa ille, Brasseur, médecin assistante des Hôpitaux,
en vente David, son ils et sa belle-ille, gériatre spécialisée
Laurence Aubry,
son gendre, en médecine physique et réadaptation
actuellement Marie Françoise Aubry, Maximilien et Ladislas Rey,
! !" # Alice, à l’hôpital du Bon Secours, Paris 14e.
Joël et Françoise Kerjean, ses petits-enfants,
sa petite-ille
!   Luc et Sylvie Kerjean, Et tous ses proches, Caroline et Rémy Salmon, Le ilm « Le Rire de Ma Mère » sorti
K En kiosque "   Catherine et Jacques Sart Isabelle et Denis Gliksman, sur les écrans cette semaine nous invite
Et ses amis, ont la tristesse d’annoncer le décès de Michel Rey et Paula Passos à penser à elle.
0123
!
 de Oliveira,

  !     $ Laurent LEBLOND,
ÉDITION 2018

ont la tristesse de faire part du décès de ses chéris


H O R S - S É R I E

LE BILAN Hommage
▶ GÉOPOLITIQUE

!  ! journaliste. et leurs enfants et petits-enfants,


▶ ENVIRONNEMENT
▶ ÉCONOMIE

DU MONDE
!  
 Guy DUPRÉ, Thomas Berthier,
Le directeur,
+ ATLAS DE 198 PAYS

oficier La cérémonie funéraire aura lieu son neveu, La présidente


+ 16 PAGES : L ’ A N N É E EN P H O T O S

le mercredi 24 janvier 2018, à 15 h 30, Pierre Rey,


dans l’ordre des Arts et des Lettres, au crématorium du cimetière du Père- du conseil d’administration
    Grand Prix de Littérature son beau-frère, de la Casa de Velázquez,
Lachaise, Paris 20e. Ses amies, ses amis
de l’Institut de France, Le président

! !     Et toute sa famille, du conseil artistique
delecourbrigitte@gmail.com
! !  survenu le 17 janvier 2018, à Paris de la Casa de Velázquez,
ont l’infinie tristesse de faire part
Jean-Philippe, Pierre, François de la disparition de rendent hommage à
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  La cérémonie religieuse aura lieu et leurs familles,
Hors-série      le mardi 23 janvier, à 10 h 30, en l’église
     des Blancs-Manteaux, Paris 4 e et sera ont la douleur de faire part du décès Arnaud d’HAUTERIVES,
suivie de l’inhumation au cimetière du Françoise REY,
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU de leur père,
HORS-SÉRIE
ÉRIE
Montparnasse, Paris 14e. née MARY,
Jean MAILLARD ancienne interne des Hôpitaux de Paris, décédé le 4 janvier 2018.
(X 45), checheur à l’Inserm,
AU CARNET DU «MONDE» Cet avis tient lieu de faire-part.
Titeuf grande lectrice de Proust, Curieux du monde et des autres, son
25 ans et
toutes ses dents survenu le 16 janvier 2018. œuvre comme sa vie auront été marquées
Naissance Annette, par les voyages et les rencontres.
son épouse, La cérémonie religieuse aura lieu à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.
Marie Véronique, Antoine, le mercredi 24 janvier, à 11 heures, Membre artiste de la 35e promotion
Ariane MONOD SARRAUT, de la Casa de Velázquez - Académie de
Philippe SARRAUT, Marie-Françoise et François, en l’église de Louveciennes. Elle repose au cimetière d’Argentière, France, à Madrid, il a toujours maintenu
ont la joie d’annoncer la naissance Jean-Louis et Florence, loin des bruits de la ville, seulement bercée un lien particulier et une grande
Serge Tisseron: « Titeuf nous oblige à voir la vérité en face. »

de leur petite-ille, ses enfants, Laurence Manolakakis, du chant des oiseaux et de la musique bienveillance à l’égard de notre institution,
Marianne, Laure, Vincent, sa ille, des anges. siégeant au conseil d’administration et au
Hors-série Anne-Claire, Marie-Charlotte,
Annaé, Vladimir Demoule, conseil artistique de l’établissement.
Bertrand, Camille, son petit-ils, Une messe en sa mémoire sera célébrée
Aude, Virginie, Pauline, ultérieurement en l’église Saint-Louis- La Casa de Velázquez s’associe
le 11 janvier 2018, à Bayonne, ont la tristesse de faire part du décès de aux hommages qui lui sont rendus,
ses petits-enfants, en-l’île, Paris 4e.
Romain, Julie, Manon, Sophie, en témoignage de l’admiration et du
chez
Mathilde, Alexis, Clémence, Eugène MANOLAKAKIS, « An die ferme Geliebte ».
respect ininis que nous portons à l’artiste,
Amaya SARRAUT architecte DPLG, à l’homme et à l’ami.
Aurore, Valentine,
et Stéphane MAVET. ses arrière-petits-enfants, 42, quai Henri-IV,
survenu le 17 janvier 2018, Nous nous associons à la peine de sa
Les familles Fourgoux, Chateauvieux à l’âge de quatre-vingt-treize ans. 75004 Paris. famille et de ses proches et leur adressons
108, avenue de la République, et Senchou, nos plus sincères condoléances.
75011 Paris. Une cérémonie civile aura lieu
Cahier spécial Villa Chokoan, ont la douleur de faire part du rappel à la chambre funéraire des Pompes
Remerciements
Le Crime de
Rue du Docteur-Vidal, à Dieu de Funèbres de Grammont, à Montpellier, Communications diverses
Sylviane et Pierre-Henri Derycke,
l’Orient-Express

64100 Bayonne. le jeudi 25 janvier, à 10 h 30.


le film

Pierre Heitmüller,
Hors-série Jean Claude FOURGOUX, Alain, Françoise, Marianne et Ian
Décès avocat honoraire, Mme de Maussion de Favières, et leurs enfants,
née Nawal Saour,
Collections Eliane Cler,
sa sœur,
le 18 janvier 2018,
dans sa quatre-vingt-quinzième année.
son épouse,

Sylvie et Rodolphe Thuret,


très touchés par les marques de sympathie
et d’amitié qui leur ont été témoignées lors
Jérôme et Jean-Marie Cler du décès de Plateforme
Une messe sera célébrée le mercredi Sabine et Ayssar Arida, de la création architecturale
PINK FLOYD LA COLLECTION
REMASTERISÉE
et leurs familles,
24 janvier, à 10 h 30, en l’église Notre-
Florence et Jad Courbage,
ses illes et leurs époux, Claire DERYCKE, Duos et Débats,
Dame-de-la-Compassion, place du
ont la tristesse de faire part du décès de saison 1-2018
Général-Koenig, Paris 17e. Paul, Jean, Inès, Aya, Iris, Mia, Chloé, remercient sincèrement toute la famille, Soirée-débat inaugurale
Janine BEAUMONT, ses petits-enfants, les nombreux amis qui l’ont entourée Bas Smets, Bruxelles versus
L’ALBUM N°1 Il sera inhumé au cimetière de pendant de longs mois et tous ceux qui se Duncan Lewis, Bordeaux
9,99€ Gallargues-le-Montueux, auprès de ont la tristesse de faire part du décès de sont associés à leur peine par leur présence, Modération : Kaye Geipel
SEULEMENT
le 13 janvier 2018,
à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Jacques Ghislain leurs prières, leurs messages de soutien,
Guite. Jeudi 25 janvier 2018, à 19 heures,
de MAUSSION de FAVIÈRES, leurs dons, leurs envois de fleurs ou de djset et cocktail à 21 heures
Un moment de recueillement est prévu ancien élève plantes, et les assurent de leur profonde
7-9, boulevard Flandrin,
le 22 janvier, à 10 h 30, au salon mortuaire de l’Ecole normale supérieure reconnaissance.
75116 Paris.
de l’hôpital Cochin, avant l’inhumation de la rue d’Ulm, Les RDV métropolitains
chevalier de l’ordre national du Mérite, M. et Mme Derycke, Villeurbanne, l’extension du quartier
au cimetière de Montmartre, Paris 18 e, croix de la Valeur militaire,
Pierrette Guyomarc’h, née Dutot, 127, avenue de Versailles, des gratte-ciel des années 1930
à 12 heures. oficier avec Richard Llung, Nicolas Michelin,
Actuellement en kiosque, son épouse, 75016 Paris.
l’album n° 1 Armelle Guyomarc’h, dans l’ordre des Palmes académiques, Anne-Sophie Clémençon
DARK SIDE OF THE MOON Raymond Césaire, Maud et Thibau t Guyomarc ’h-
le 18 janvier 2018, à Paris, Mme Paule-Marie Duhet, Mercredi 24 janvier 2018, à 19 heures.
son mari, Rodallec,
dans sa quatre-vingt-dixième année. sa mère,
Jean-Marc et María Mercedes, ses enfants, Entrée libre - Inscription
Carla et Mathieu Pénigault,
Bénédicte et Christian Maitre, Quentin, Arthur et Morgane, La cérémonie religieuse sera célébrée citedelarchitecture.fr
ses enfants
Bertrand et Claire, ses petits-enfants le mardi 23 janvier, à 10 h 30, en la Et la famille,
ses enfants, et derniers rayons de soleil, chapelle du cimetière du Père-Lachaise,
Matthieu, Quentin, Mathilde, Clémence, Sa famille, Paris 20e.
profondément touchés des marques de
Ludovic, Benjamin, Côme et Bertille, Ses amis,
Le musée idéal
sympathie que vous leur avez témoignées,
ses petits-enfants, Mme Hubert Pesle, lors du décès de
ont le chagrin de faire part du décès de Mme Aydes Pesle,
M. Maurice Bonnet,
ont la tristesse de faire part du décès de Pol GUYOMARC’H, leurs enfants et petits-enfants,
M. Olivier PÉNIGAULT,
journaliste économique,
Claudie CESAIRE, CFJ (promotion 1963), Les enfants vous remercient de vous être associés
Journée d’étude,
née MARDON, de Jean et Dominique de Ménil à leur grande peine par votre présence,
30 janvier 2018,
BOTTICELLI survenu le 15 janvier 2018. et leurs familles, vos messages, vos pensées et vos prières. de 9 heures à 17 heures
Habité par la grâce
survenu le 15 janvier 2018, Les enfants
de Daniel et Monique Auriau « Les choix européens
dans sa quatre-vingt-sixième année. Une cérémonie aura lieu le vendredi et leurs familles, Anniversaire de décès
Dès jeudi 18 janvier, 26 janvier, à 11 heures, au crématorium de Pierre Mendès-France :
Les enfants Une histoire pour mieux comprendre
le volume n° 9 La messe sera célébrée le mercredi du cimetière du Père-Lachaise, en la salle de Dominique et Suzanne Rougier Ses enfants,
et des atouts pour d’autres lendemains »
BOTTICELLI HABITÉ PAR LA GRÂCE 23 janvier, à 14 h 30, en l’église Saint- Bigot, 71, rue des Rondeaux, Paris 20e. et leurs familles, Ses petits-enfants
Pierre-du-Gros-Caillou, 92, rue Saint- Ses amis et collègues d’Artservice Et ses amis, Centre de conférences
La famille remercie le professeur Tiret International, Pierre-Mendès-France,
Dominique, Paris 7e.
et le professeur André et leurs équipes ont une pensée particulière pour ministère de l’Economie,
de l’hôpital Saint-Antoine. ont la tristesse de faire part du décès de 139, rue de Bercy, Paris 12e,
L’incinération se déroulera
Bénédicte PESLE, Maurice WINCKELMULLER,
le lendemain, dans l’intimité familiale, 28, boulevard Saint-Jacques, 9 h 30 - 12 heures :
au cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e. chevalier de la Légion d’honneur, « Approches historiques »,
75014 Paris. chevalier décédé le 21 janvier 2016.
Gerard Bossuat, Elisabeth Du Réau,
pierrette_guyomarch@hotmail.com dans l’ordre des Arts et des Lettres, Sylvain Schirmann.
29, avenue Bosquet, Il sera à tout jamais dans nos cœurs. 14 heures - 16 heures :
75007 Paris. Dieu a rappelé à Lui survenu à Paris, le 17 janvier 2018, « De PMF
dans sa quatre-vingt-onzième année. aux problématiques actuelles » :
Souvenirs Table-ronde animée
Guy LAURENT,
Les obsèques seront célébrées par Emmanuel Laurentin,
Jean CHARDON chevalier de la Légion d’honneur,
le mercredi 24 janvier, à 10 h 30, Il y a cinq ans, le 22 janvier 2013, Bernard Cazeneuve, Catherine Lalumière,
médecin néphrologue, en l’église Notre-Dame-des-Champs, Jean Louis Bourlanges, Jenny Ralik.
n’ouvrira plus le Monde, dont il a été fondateur du Centre de rein artiiciel 91, boulevard du Montparnasse, Paris 6e, Robert BONNAUD, Conclusion :
un idèle lecteur depuis 1945. de Tassin, suivies de la crémation, dans l’intimité, historien et militant anticolonialiste, Robert Frank.
fondateur à 16 heures, au crématorium du Val-de-
de la Société francophone de dialyse, Bièvre, à Arcueil (Val-de-Marne). Programme sur www.mendes-france.fr
Né le 9 septembre 1922, à Pîtres (Eure), nous quittait.
Dès jeudi 18 janvier, fondateur de la Smad, Inscription obligatoire
parisien depuis le 16 décembre 1942, conseiller municipal L’urne sera inhumée le jeudi 25 janvier, avant le 26 janvier 2018
le CD n° 12 Frédéric et Irène,
il s’est éteint le 14 janvier 2018. de Tassin-la-Demi-Lune, à 10 h 30, dans le caveau de famille, contact@mendes-france.fr
BETWEEN THE BUTTONS au cimetière du Montparnasse, Paris 14e. ses enfants, ou IPMF,
Selon sa volonté, l’inhumation a eu lieu survenu le 17 janvier 2018, Ada, Elia et Norma, 60, rue des Francs-Bourgeois,
Nos services dans la stricte intimité familiale, le jeudi
18 janvier, au cimetière de Chamigny
à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Sylvie Hubac,
présidente du Festival d’Automne à Paris,
ses petits-enfants. 75003 Paris.

De la part de Emmanuel Demarcy-Mota,


Lecteurs (Seine-et-Marne).
directeur général  # #   $    
Béatrice, Et l’équipe du Festival d’Automne  !# $   #    #$   $  # $-* )1-*
K Abonnements Jeanine, née Leroy (†), son épouse, à Paris
  #$ $      #$ $   $  #   $   #  )%" #$!$
son épouse, Suzon Chamussy,
  #$    # - )$##)
  #   $
  ! # !  #! )#$* $.$
Isabelle, sa belle-mère, ont l’immense tristesse d’annoncer   #$ ! #!    # !'' )$-**) !0* !") #$, $'(-#
sa ille avec son époux, Nino, Dominique Chamussy, le décès de ))) ##!$#- )# !#) ! )-)
www.lemonde.fr/abojournal   # #   )) $-),$* !# )$# 1!.
-"##
Laurent, Xavier et Anne France Chamussy,
son ils avec sa compagne, Florence, Olivier et Paule Chamussy, Bénédicte PESLE  #   $ $ !'' &-) ! 2 $/* 
K Boutique du Monde (1927-2018),
 #   $# ! -))# )*,# **$!

www.lemonde.fr/boutique Simon, Matthias et Lucie, Raphaëlle et Bertrand Brun,   #$ $ $ %# $  $ !!* .#
$,
ses beaux-frères et belles-sœurs,
  #$ $ %# $ $ -!# )$ $-),
ses petits-enfants. survenu le 17 janvier 2018.  #$     ! % ! #! #  ! ""#-! .# $
K Le Carnet du Monde Ses neveux et nièces,  # # $-0
Ses petits-neveux et petites-nièces. Aux côtés de Michel Guy dès la création   #$ #!#$ )* ',$$)$-
Tél. : 01-57-28-28-28 « Aimer les gens, chercher la vérité, #  $!* "#2
vouloir la justice. » du Festival d’Automne à Paris en 1972,   !'# '#
La cérémonie religieuse sera célébrée elle a accompagné Merce Cunningham,  #$ )# $-
le mardi 23 janvier, à 14 h 30, en l’église John Cage, Trisha Brown, Lucinda Childs,  #     $  $ )-), $!-0
3, villa Monceau, Sainte-Blandine, cours Charlemagne, Robert Wilson et de nombreux autres  #        # )*,# ,
75017 Paris. Lyon 2e. artistes tout au long de sa vie. !  !$ %   # $-*  ')*#, *,# )#$ .')*#,
0123
DIMANCHE 21 - LUNDI 22 JANVIER 2018 0123 | 27

L’AIR DU TEMPS | CHRONIQUE NE PAS JUGER


DONALD TRUMP
par b e noît hop q uin

SUR LES Un responsable qui entretient un rapport soit-il : une réforme fiscale, une vague de
Toubib APPARENCES
torturé aux faits et qui attaque la presse
avec des accents d’autocrate. Le comman-
dérégulation, des nominations massives
de juges fédéraux en place pour les décen-

or not toubib dant en chef de la plus puissante armée au


monde qui manie l’insulte publique sans le
moindre filtre.
nies à venir. Et puis, malgré une impopu-
larité sans précédent après douze mois
de pouvoir, il est à la tête d’une économie
Une administration aussi peu conven- florissante, et cette bonne santé sera peut-
tionnelle ne peut que désorienter, aux être portée un jour à son seul crédit,

I LE MÉDECIN
l fait bon vivre à Boran-sur- Etats-Unis comme partout dans le monde, alors qu’il est partagé aujourd’hui avec un
Oise. « C’est un charmant vil- au risque d’exposer les détracteurs du pré- prédécesseur qu’il exècre, Barack Obama.
lage, calme et dynamique de DE CAMPAGNE sident à un péril insidieux : le déni. Un pro- Certes, des ombres persistent dans ce ta-
2 200 habitants. Situé dans le cès en illégitimité resurgit en effet réguliè- bleau. L’enquête « russe » tout d’abord,
parc naturel régional Oise Pays-de- EST UNE ESPÈCE rement, au travers de débats de comptoir consacrée aux interférences avec la campa-
France, [il] offre un cadre de vie EN VOIE sur la santé mentale de Donald Trump, gne électorale de 2016 prêtées à la Russie
idéal pour les amoureux de la
nature et de la campagne, à quel-
ques kilomètres seulement de la ré-
gion parisienne. » Château-Thierry
semble bien agréable aussi : « Son
DE DISPARITION

rurales meurent. Le médecin de


D onald Trump ne pouvait imaginer
pire anniversaire. Un an après son
arrivée à la Maison Blanche, ce n’est
pas dans sa luxueuse propriété de Mar-a-
Lago, en Floride, qu’il a célébré l’événement,
l’éventualité d’un impeachment ou l’appli-
cation du vingt-cinquième amendement
de la Constitution, qui dispose que le pré-
sident peut être remplacé par son vice-pré-
sident lorsqu’il se trouve dans l’incapacité
par le renseignement américain. Conduite
par un procureur spécial dont l’intégrité est
à toute épreuve, Robert Mueller, elle n’en fi-
nit pas de hanter la Maison Blanche en met-
tant en cause l’entourage direct du prési-
environnement fortement boisé, campagne est une espèce en voie comme il l’avait prévu, mais du bureau d’exercer ses fonctions. dent. La volonté de Donald Trump, ensuite,
ses vignobles de Champagne clas- de disparition. Exit « ce bon doc- Ovale, pour tenter de trouver une solution à Ce déni occulte le fait qu’une élection pré- de soumettre les équilibres incertains du
sés au patrimoine mondial de teur », philanthrope à la Balzac, la paralysie de l’administration américaine. sidentielle n’est pas un relevé d’aptitudes monde à des crash-tests permanents, que
l’Unesco et la vallée de la Marne lui notable de province versé dans la En effet, faute de compromis sur le budget mais bien une compétition démocratique ce soit sur la lutte contre le réchauffement
confèrent un caractère particu- politique, savant qui se partageait entre républicains et démocrates au Con- que le magnat de l’immobilier a remportée, climatique, le commerce international, le
lier et atypique de “ville à la cam- avec le curé la guérison des corps grès, l’Etat se retrouve, samedi 20 janvier, à même s’il n’a pas obtenu la majorité des suf- dossier israélo-palestinien ou encore l’ac-
pagne” qui invite à la promenade et des âmes, brave homme qui court d’argent, obligeant la première puis- frages exprimés. Elu pour quatre ans, doté cord nucléaire conclu avec l’Iran.
et à la détente. » semait le bien et les panacées. sance mondiale à fonctionner au ralenti. d’une « excellente » santé, selon le médecin Autant de dossiers qui imposent de pren-
Et que dire de Saint-Philibert, sur Tout cela n’est pas si vieux, pour- Ce shutdown illustre jusqu’à la caricature de la Maison Blanche, Donald Trump a déjà dre en compte Donald Trump pour ce qu’il
le littoral du Morbihan ? « Pour les tant. Dans sa biographie et hymne le fonctionnement chaotique de la prési- en ligne de mire sa réélection en 2020. fait autant que pour ce qu’il est. C’est à
amoureux de la mer, le secteur offre à l’humanité, Médecin de campa- dence de M. Trump. Depuis douze mois, il Le déni empêche surtout de voir que, en cette aune qu’il doit être jugé, plus que
une multitude d’activités nautiques gne, une vie (Calmann-Lévy, 2014), est engagé dans une campagne électorale dépit du tumulte qui entoure son exercice sur le tapage soulevé par les messages
et de loisirs. » Attirante pour Georges Vieilledent raconte en- perpétuelle qui préfère exciter sa base plu- singulier du pouvoir, ce président dispose matutinaux intempestifs qu’il publie sur
d’autres raisons, Novillars, près de core cela : un sacerdoce consenti tôt que représenter le plus grand nombre. déjà d’un début de bilan, aussi poussif son réseau social préféré. p
Besançon : « Une vie associative dy- avec bonheur au bon air du pla-
namique ponctue le calendrier de teau de la Margeride. « Il faut bien
nombreuses manifestations très le reconnaître : ma profession n’est
fréquentées et appréciées. » plus attractive, écrit pourtant
Diplômés de la faculté de méde- l’auteur. C’est une vie de sacri-

PINK FLOYD
cine, comme on vous envie ! Où fice, d’engagement. La satisfaction
vous siérait-il d’exercer votre beau qu’on en tire n’est pas monéti-
métier, de poser votre mallette, de sable. » Et, prenant les accents de
jouer du stéthoscope et du tensio-
mètre ? Car, femmes et hommes
Jean Ferrat dans La Montagne,
d’avouer : « Les jeunes rêvent de
LA COLLECTION
de l’art, ces petites annonces, fa- pouvoir prendre des vacances à REMASTERISÉE
çon danse du ventre, repérées au Majorque ou Miami, d’offrir une
hasard d’Internet sont pour vous. belle maison à leurs enfants, de
Elles viennent de municipalités passer des week-ends auprès d’eux
qui rêvent d’un pas de deux avec et des nuits complètes au lit. » De
vous, d’entrelacs à la manière des fait, il n’y a rien de plus normal
serpents du caducée. que de vouloir vivre sa vie.
Ces bucoliques retapes ne sont Les réfractaires exciperont à rai-
qu’un florilège au milieu de mil- son que les déserts médicaux sont
liers d’autres. Elles émargent à une des déserts tout court, où les servi-
rubrique vilainement contagieuse ces publics, les commerces dispa-
par les temps qui courent : recher- raissent. Le serment d’Hippocrate
che médecin généraliste désespé- ne stipule nulle part l’obligation
rément. Puisque ces mots doux d’aimer les pâquerettes et la chlo-
sont bien des appels au secours, rophylle. On n’est plus au temps
des SOS de populations en dé- où le docteur Parpalaid vantait à
tresse, des bouteilles à la mer nu- son successeur Knock les paysa-
mérique face à une pénurie dra- ges et l’absence de tentations à
matique. Tant trouver un médecin Saint-Maurice : « Pas une seule dis-
actuellement tient du miracle ou traction coûteuse. »
de la question vitale. Toubib or not « Plus il y a de soignants, plus on
toubib, là est la question. soigne », affirmait la députée L’ALBUM N°1 : 9,99€
(LRM) de l’Eure Séverine Gipson, SEULEMENT
Le plus souvent, rien n’y fait dans une réplique que n’aurait pas
Chacun ses arguments. En Breta- reniée Knock. On peut pousser le
gne, les habitants de Landudec ont raisonnement plus loin : « Moins il
fait un clip humoristique, ceux de y a de soignants, moins on soigne. »
Plouguin (Finistère) se sont pho- Cela vaut-il en effet de faire 50 km
tographiés derrière une bande- et de lire un vieux Paris Match
role d’accueil, ceux de Matignon pendant des heures dans une salle
(Côtes-d’Armor) – car même Mati- d’attente pour un coup de froid ?
gnon est dans la dèche – ont Cela vaut-il d’engorger les urgen-
planté des panneaux à toutes les ces pour une poussée de boutons ?
entrées. Ambrault (Indre) a fait sa Autant rester au lit avec son auto-
promotion dans 300 facultés fran- médication. N’est-ce pas, au final,
çaises. Moussy-le-Neuf (Seine-et- autant d’économies pour la Sécu ?
Marne) a choisi son époque et Le- Les mesures incitatives des gou-
boncoin pour son offre d’emploi. vernements depuis vingt ans, les
Des communes promettent un ac- embauches de médecins rou-
cueil digne du Camp du drap d’or : mains ou autres, les lourds efforts
un cabinet flambant neuf, un loge- financiers consentis par les collec-
ment de fonction, une exonéra- tivités locales, pas plus que les rou-
tion fiscale, voire un emploi sala- coulades des maires à l’adresse
rié et le rêve des 35 heures plutôt des impétrants, n’ont freiné la
que des journées à rallonge. désaffection. Les nouvelles aides
Le plus souvent, rien n’y fait. Car prévues par la ministre de la santé
les statistiques sont aussi implaca- auront-elles plus de chances ? On
bles qu’une mauvaise grippe : le réservera le diagnostic.
nombre de médecins généralistes Une proposition de loi discutée le
s’effondre et un quart d’entre eux 18 janvier à l’Assemblée nationale
ont plus de 60 ans. De cette crise envisageait une potion plus sévère.
démographique, de cette épidé- Afin d’atténuer le déséquilibre
mie de départs à la retraite, les cen- géographique, ce texte de la Nou-
tres urbains souffrent, les zones velle Gauche souhaitait interdire
l’installation de nouveaux méde-
cins dans les zones déjà pourvues
LES DÉSERTS plus que la moyenne, comme la
Côte d’Azur qui aurait des docs en
MÉDICAUX SONT stock. Il s’agissait d’appliquer le
DES DÉSERTS principe « une arrivée pour un dé-
part », sous peine de ne pas être
TOUT COURT, conventionné. Cette ordonnance
revient régulièrement dans le dé-
OÙ LES SERVICES bat public et est tout aussi réguliè-
rement retoquée, au nom de la li-
PUBLICS, bre installation. Dans cette France
EN VENTE ACTUELLEMENT CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
LES COMMERCES que fuient les praticiens, il ne reste
aux malades qu’un seul remède :
DISPARAISSENT être patients. p

Tirage du Monde daté samedi 20 janvier : 219 951 exemplaires