Vous êtes sur la page 1sur 38
Appareil locomoteur Introduction
Appareil locomoteur
Introduction

Dr S.BENZAOUI; Pr A.C. NOUAR

Service MPR HFF CHU BLIDA

Année universitaire 2014-2015

Plan: I/-Introduction II/-Rappel anatomique III/-Interrogatoire III-A/-Douleurs des membres III-B/-Douleurs vertébrales
Plan:
Plan:

I/-Introduction

II/-Rappel anatomique

III/-Interrogatoire

III-A/-Douleurs des membres

III-B/-Douleurs vertébrales IV/- Examen physique

III-A/-Douleurs des membres III-B/-Douleurs vertébrales IV/- Examen physique V/-Examens complémentaires VI/-Conclusion

V/-Examens complémentaires

VI/-Conclusion

 I/-Introduction: - L’appareil locomoteur est l’ensemble Système osseux  Système articulaire  Système

I/-Introduction:
I/-Introduction:

-L’appareil locomoteur est l’ensemble

Système osseux

- L’appareil locomoteur est l’ensemble Système osseux  Système articulaire  Système musculaire  Sous

Système articulaire

Système musculaire

Sous la dépendance du système nerveux

Nécessitant le système vasculaire comme élément nourricier.

- L’appareil locomoteur peut être scindé en deux systèmes topographiques:  Un système axial :

-L’appareil locomoteur peut être scindé en

deux systèmes topographiques:

Un système axial : crâne ; tronc :

sternum, côtes rachis cervical, thoracique

crâne ; tronc : sternum, côtes rachis cervical, thoracique (dorsal), lombaire, sacré ; sacro-iliaques ; 

(dorsal), lombaire, sacré ; sacro-iliaques ;

Un système périphérique : ceintures scapulaire (épaules) et pelvienne (hanches), membres. La topographie des atteintes peut orienter le diagnostic étiologique,

 La sémiologie clinique, sémantiquement l’étude des « signes », est l’outil fondamental de la

La sémiologie clinique, sémantiquement l’étude des « signes », est l’outil fondamental de la compétence médicale.

», est l’outil fondamental de la compétence médicale.  La sémiologie est la première étape indispensable

La sémiologie est la première étape indispensable de tout raisonnement

médical.

Douleur aiguë et douleur chronique La douleur aigue: d’installation récente (moins de trois mois), peut

Douleur aiguë et douleur chronique

La douleur aigue: d’installation récente (moins de

trois mois), peut être considérée comme un signal

d’alarme utile. Elle déclenche une démarche

diagnostique qui permettra de préciser l’origine

somatique ou non de la douleur.

de préciser l’origine somatique ou non de la douleur. Une douleur chronique : par définition dépasse

Une douleur chronique :par définition dépasse

trois mois. Elle est considérée comme inutile et

destructrice, souvent plurifactorielle, susceptible

d’entraîner une dépression nécessitant, à l’inverse de la douleur aiguë, une approche

pluridimensionnelle somatique, psychique et sociale.

Douleur par excès de nociception et douleur neuropathique Une douleur par excès de nociception est

Douleur par excès de nociception et douleur neuropathique

Une douleur par excès de nociception est le

mécanisme le plus couramment rencontré dans

la majorité des douleurs aiguës, voire même

chroniques (traumatiques, infectieuses,

dégénératives, rhumatismales chroniques et

cancers). L’horaire est plutôt mécanique, peut

être inflammatoire.

est plutôt mécanique, peut être inflammatoire. Une douleur neuropathique (auparavant dénommée douleur de

Une douleur neuropathique (auparavant

dénommée douleur de désafférentation) résulte

d’une compression d’un tronc ou d’une racine, ou

d’un plexus nerveux ; exemple : une sciatique par

hernie discale, un syndrome canalaire ou une

tumeur compressive.

Douleur d’horaire inflammatoire et douleur mécanique Une douleur inflammatoire: peut être considérée comme une

Douleur d’horaire inflammatoire et douleur

mécanique

Une douleur inflammatoire: peut être

considérée comme une douleur nocturne (mais

une douleur nocturne peut être aussi d’origine

mécanique, par exemple chez les

lombalgiques). Une douleur d’horaire

inflammatoire est une douleur qui s’installe en

deuxième partie de la nuit, qui est responsable

d’un dérouillage d’une durée prolongée le matin

et qui tend à s’estomper dans la journée.

le matin et qui tend à s’estomper dans la journée. Une douleur mécanique: en revanche, s’installe

Une douleur mécanique: en revanche, s’installe

surtout en position debout, assise ou lors des

mouvements ou de la station prolongée : elle

entrave l’activité diurne.

II/-Rappel anatomique:  Le système appendiculaire est constituée des quatre membres ( supérieurs et inférieurs);
II/-Rappel anatomique:
II/-Rappel anatomique:

Le système appendiculaire est constituée des quatre

membres ( supérieurs et inférieurs);

des quatre membres ( supérieurs et inférieurs);  Les membres supérieurs travaillent en suspension et

Les membres supérieurs travaillent en suspension et permettent l’orientation de la main dans les différents plans de l’espace.

Les membres inférieurs permettent la station debout et

la marche

Ils sont constitués essentiellement d’un ensemble d’os

longs et courts, reliés les uns aux autres par des

Articulations.

Membres inférieurs Les membres inférieurs sont formés de six parties ou régions principales : La

Membres inférieurs

Membres inférieurs Les membres inférieurs sont formés de six parties ou régions principales : La partie

Les membres inférieurs sont formés de

six parties ou régions principales :

La partie glutéale située entre le bassin

et la cuisse.

La région fémorale, située entre la hanche

et le genou.

La région du genou, située entre la cuisse

et la jambe.

La région crurale (la jambe), située entre

le genou et la cheville.

La région talocrurale, située entre le pied

et la jambe. La partie inférieure s'appelle la région du pied.

La région talocrurale, située entre le pied et la jambe. La partie inférieure s'appelle la région
Membres supérieurs Les membres supérieurs sont les deux membres reliés au tronc par le biais
Membres supérieurs
Membres supérieurs

Les membres supérieurs sont les deux membres

reliés au tronc par le biais des ceintures

les deux membres reliés au tronc par le biais des ceintures scapulaires. Les membres supérieurs sont

scapulaires. Les membres supérieurs sont chacun constitués

de trois segments : le bras, l’avant-bras et la

Main.

scapulaires. Les membres supérieurs sont chacun constitués de trois segments : le bras, l’avant -bras et
III/-Interrogatoire: -Permet le recueil des signes fonctionnels -Le maitre symptôme étant la douleur -Préciser ses
III/-Interrogatoire:
III/-Interrogatoire:

-Permet le recueil des signes fonctionnels -Le maitre symptôme étant la douleur -Préciser ses caractères sémiologiques:

la douleur -Préciser ses caractères sémiologiques: Mode de début Siège, irradiation Intensité (EVA) Horaire

Mode de début

Siège, irradiation

Intensité (EVA)

Horaire (mécanique ou inflammatoire)

Facteurs déclenchants

Facteurs calmants

Signes accompagnateurs

-Les autres signes fonctionnels:  La limitation des mouvements articulaires  Un épanchement articulaire

-Les autres signes fonctionnels:

La limitation des mouvements articulaires Un épanchement articulaire (gonflement articulaire)

Une déformation des membres ou une

articulaire)  Une déformation des membres ou une déformation vertébrale  Une sensation de faiblesse

déformation vertébrale

Une sensation de faiblesse musculaire

Une sensation de dérobement (instabilité

articulaire)

Une perte de fonction

Un traumatisme

Douleurs des membres Douleur articulaire Douleur Douleur rapportée osseuse Douleurs des membres Douleur Douleur
Douleurs des membres
Douleur
articulaire
Douleur
Douleur
rapportée
osseuse
Douleurs des
membres
Douleur
Douleur

neurologique

vasculaire

Les douleurs des membres • Sans signes Douleur articulaire physiques associées: arthralgie • Avec signes
Les douleurs des membres
Les douleurs des membres

Sans signes

Douleur

articulaire

physiques

associées:

arthralgie

Avec signes

physiques

d’inflammation:

arthrite

Les douleurs des membres • Fractures • Infection osseuse • Tumeur osseuse Douleur osseuse

Les douleurs des membres

• Fractures • Infection osseuse • Tumeur osseuse
• Fractures
• Infection osseuse
• Tumeur osseuse

Douleur

osseuse

Les douleurs des membres
Les douleurs des membres

Douleur

neurologique

Les douleurs des membres Douleur neurologique ou névralgie • Atteinte d’un tronc nerveux dont la topographie

ou névralgie

• Atteinte d’un tronc nerveux dont la topographie correspond à la distribution sensitive de ce
• Atteinte d’un tronc
nerveux dont la
topographie
correspond à la
distribution sensitive
de ce nerf

Douleur

radiculaire

• Sciatique L5 ou S1
• Sciatique L5 ou S1
Les douleurs des membres • claudication intermittente Douleur vasculaire de l’artérite oblitérante des membres
Les douleurs des membres
Les douleurs des membres

claudication

intermittente

Douleur

vasculaire

de l’artérite

oblitérante des

membres

inférieurs

Phlébite des

membres

inférieurs

Artérite oblitérante des membres inférieurs D’origine artérielle A type de crampe sans contracture
Artérite oblitérante
des membres
inférieurs
D’origine
artérielle
A type de
crampe sans
contracture
musculaire
Apparait à la
marche

Disparait au repos

Phlébite des membres inférieurs D’origine veineuse A La phase de début crampe, lourdeur , provoquée
Phlébite des
membres
inférieurs
D’origine
veineuse
A La phase de début
crampe, lourdeur ,
provoquée par la
palpation
A la phase d’ état:
membre déformé:
œdème , chaleur
Les douleurs des membres • IDM • Angine de poitrine Douleur rapportée
Les douleurs des membres
Les douleurs des membres
• IDM • Angine de poitrine
• IDM
• Angine de
poitrine

Douleur

rapportée

IV/- Examen physique Les étapes: La démarche Examen des membres et du rachis
IV/- Examen physique
IV/- Examen physique

Les étapes:

IV/- Examen physique Les étapes: La démarche Examen des membres et du rachis

La démarche

Examen des membres et du rachis

La démarche Les A l’état démarches normal pathologiques Régulière Boiterie ou claudication Rythmée
La démarche
Les
A l’état
démarches
normal
pathologiques
Régulière
Boiterie ou
claudication
Rythmée
Atteinte
neurologique
Souple
Boiterie due à une douleur • Diminution de la période d’appui du coté atteint La

Boiterie due à

une douleur

Diminution de la période d’appui du

coté atteint

La boiterie

Boiterie due à un

raccourcissement

d’un membre

Soit à une réduction de la

mobilité d'une

articulation par

anomalie de la capsule, des ligaments ou

des tendons

Démarche pathologique au cours des atteintes neurologiques Démarche ataxique • Par atteinte de la sensibilité

Démarche pathologique au cours

des atteintes neurologiques
des atteintes neurologiques

Démarche

ataxique

Par atteinte de la

sensibilité profonde

Par atteinte

cérébelleuse

Démarche

ébrieuse

profonde • Par atteinte cérébelleuse Démarche ébrieuse Steppage • Unilatéral • Bilatéral

Steppage

Unilatéral

Bilatéral

Examen des membres Recherche des déformations Mensurations des membres Etude des articulations

Examen des membres

Recherche

des

déformations

Mensurations

des membres

Etude des

articulations

Examen des membres Recherche des déformations Déformations post- traumatiques Déformations post- traumatiques
Examen des membres
Examen des membres

Recherche des déformations

Déformations

post-

traumatiques

Déformations

post-

traumatiques

(fracture mal

traité)

Les autres

déformations

post- traumatiques Déformations post- traumatiques (fracture mal traité) Les autres déformations
post- traumatiques Déformations post- traumatiques (fracture mal traité) Les autres déformations
Inspection
Inspection

Déformation post-traumatique

Attitude caractéristique

Dessault aux MS

Allongé avec raccourcissement

et RE aux MI

Palpation

Œdème

Douleur exquise provoquée

Ne pas mobiliser

Le reste de

l’examen

Rechercher les signes de choc

Déformation «en crosse»
Déformation
«en crosse»

Déformation post-traumatique ancienne

en cas de fracture mal traitée
en cas de fracture mal traitée

À convexité antéro-externe dans

certaines fractures du fémur

À convexité antéro-interne dans

les fractures de jambes

Déformation en

« recurvatum »

Déformation en varus Déviation anormale du membre vers la ligne médiane Les autres déformations Déformation
Déformation en varus Déviation anormale du membre vers la ligne médiane Les autres déformations Déformation

Déformation en varus

Déviation

anormale du

membre vers

la ligne

médiane

varus Déviation anormale du membre vers la ligne médiane Les autres déformations Déformation en valgus

Les autres déformations

Déformation en valgus

Déformation

Déformation

Déviation

anormale du

membre à l’opposé de la ligne médiane

en équin

Le pied pointe vers le

en talus

Le pied pointe vers le

bas

haut

Déformation en pied bot congénital ou acquis

Le pied pointe vers le en talus Le pied pointe vers le bas haut Déformation en
Le pied pointe vers le en talus Le pied pointe vers le bas haut Déformation en
Mensurations globales MS en position d'extension complète du coude, depuis l'acromion jusqu'à
Mensurations
globales
MS en position d'extension
complète du coude, depuis
l'acromion jusqu'à l'extrémité de
l'apophyse cubitale
MI en position d'extension
complète de la hanche et du genou,
de l'épine iliaque antérieure et
supérieure jusqu'à la malléole
interne
Examen des membres: Les mensurations
Examen des membres: Les
mensurations

Périmètre des

membres

MS: olécrane

comme repère fixe

MI: rotule

comme repère fixe

Examen des articulations  Cours examen des articulations
Examen des articulations
Examen des articulations

Cours examen des articulations

Examen des articulations  Cours examen des articulations
V/-Examens complémentaires • En 1 ère intention: Radiographies F+P, comparatifs Bilan radiologique • Etudier:
V/-Examens complémentaires
• En 1 ère intention: Radiographies F+P,
comparatifs
Bilan
radiologique
• Etudier: interligne articulaire,
épiphyses osseuses, architecture
osseuse
• Bilan de première intention
Bilan
biologique
• En fonction du diagnostic
suspecté
Sémiologie radiologique comparative
Sémiologie radiologique
comparative
Examen du rachis  Cours sémiologie du squelette axial
Examen du rachis
Examen du rachis

Cours sémiologie du squelette axial

Examen du rachis  Cours sémiologie du squelette axial
Conclusion  En pathologie ostéoarticulaire , l’interrogatoire doit être minutieux;  L’examen physique doit
Conclusion
Conclusion

En pathologie ostéoarticulaire , l’interrogatoire doit être minutieux;

ostéoarticulaire , l’interrogatoire doit être minutieux;  L’examen physique doit toujours être complet

L’examen physique doit toujours être complet

Bibliographie  Henry Gray(1918) Anatomy of the Human Body (See "Livre" section below); planches:1231;1239.
Bibliographie
Bibliographie

Henry Gray(1918) Anatomy of the Human Body (See "Livre" section

below); planches:1231;1239. Précis de sémiologie.

Anatomy of the Human Body (See "Livre" section below); planches:1231;1239.  Précis de sémiologie.