Vous êtes sur la page 1sur 3

Définition de la déformation :

La déformation digne par exemple l’allongement relatif d’un corps soumis à une contrainte.

𝜀 = ∆𝑙/𝑙
1
𝜀 = 𝐸 . 𝐹/𝑠 Déformation au sens de contrainte

Définition de la jauge de déformation :

La jauge de déformation est un capteur passif dont la résistance électrique varie avec la déformation
d’une pièce sur laquelle est collé.

Dans le cas générale, une jauge est constitué d’un grille formé par un conducteur filiforme de
résistivité 𝜌 de section A et longeur n.l (n brine de longueur l)

𝑅 = 𝜌. 𝑛. 𝑙/𝐴
R : résistance de conducteur

Le changement de valeur ∆𝑉/𝑉 du a la contraction des matériaux peut-être donné par la formule :
𝜕𝑅 𝜕𝑙
=𝐺
𝑅 𝑙
Tel que :

𝐺 = 1 + 2𝑣 + 𝑐(1 − 2𝑣)
𝑣 : Coefficient de poisson

C : constant de Bridgman

G : facteur de jauge

Design et différente type de la jauge :

La fabrication propose des jauge de différentes tailles et différente forme :

Jauge simple pour l’analyse dans le sens de déformation connue

Des rosettes à deux jauges (sens principale et coefficient de poisson ou mesure de torsion)

Rosette a trois jauges (45° ,120 °) lorsqu’on ignore les directions principales

Précision de la jauge :

On peut facilement mesure les déformations jusqu’à 0.1µm/m.

Les jauges en Constantan sont les plus communes


Montage de la jauge :
Jauge en quatre de pont (en utilise un jauge)
Jauge en demi-pont (on utilise deux jauges)
Jauge en pont complet (on utilise quatre jauges)

Constituant de la jauge :
Le corps d'épreuve : Le corps d'épreuve est la partie qui subira les déformations.
Le support : Le support fait le lien entre le corps d'épreuve et la pièce déformée.
La colle : Elle réalise la liaison entre le support de la jauge et le corps d'épreuve. Elle a
également le rôle d'isolant. La colle est
choisie en fonction du support.
La jauge
Le matériau composant les jauges doit avoir une bonne résistance à la fatigue une aptitude au
soudage et une bonne tenue en température.
Jauge métallique :

Alliage Composition Ρ (µΩ.m) G


Constantan* 55% Cu, 45% Ni 0.49 2.1
Isoélastic 52% Fe, 36% Ni, 8% Cr, 4% (Mn, Mo) 1.12 3.5
Karma 74% Ni, 20% Cr, 3% Al, 3% Fe 1.35 2.1
Nichrome V 80% Ni, 20% Cr 0.98 2.5
Platine-
92% Pt, 8% W 4.1
Tungstène

Facteur de jauge constant sur une grande plage de déformation


• Faible sensibilité à la température dans la plage -30 à 193°C. Le coefficient
d'expansion thermique peut être ajusté afin d'égaler celui du matériau mesuré

Si les jauges ne sont pas compensées en température, un montage en pont à


plusieurs jauges identique permet d’éliminer l’influence de la température sur les
mesures de déformations.

Un capteur à quatre jauges permet d'avoir encore une meilleure précision qu'un capteur à une jauge. Dans la
pratique,
le nombre de jauges est souvent dicté par la géométrie de la pièce.

Vous aimerez peut-être aussi