Vous êtes sur la page 1sur 20

TP Mécanique des fluides – Simulation numérique sous STAR CCM+

Ecoulement subsonique autour d’un profil d’aile

Dans ce tutoriel, on désire simuler l’écoulement bidimensionnel, turbulent, incompressible, permanent et subsonique de l’air autour du profil NACA 2412 de longueur de corde L = 1m . On

et un

prendra pour la vitesse de l’air la valeur correspondant à un nombre de Reynolds

nombre de Mach Ma = 0.05 avec pour masse volumique

T = 300K .

3

Re = 3.1 10

6

=

1.2kg m

à la température

K . 3 Re = 3.1 10 6 = 1.2 kg m ◊ à la température

Profil NACA 2412 1

I. Calculs préliminaires

Calculez la célérité du son c :

P = des gaz
P
=
des
gaz

T

c = rT constante = 29g mol ◊
c
=
rT
constante
=
29g mol

1

),

avec = 1.4 , r = R / M

R

=

8.314 J mol

1

K

1

et

l’air

(

pression et la masse volumique. En déduire l’expression de la vitesse de l’air loin du profil :

la température absolue, P et la

la

M

parfait

spécifique

pour

U = Ma c

avec Ma le nombre de Mach.

1 Dans les profils NACA à 4 chiffres, ces derniers décrivent la géométrie du profil. Ils utilisent la longueur de la corde de l'aile comme unité ; la corde est la ligne droite qui joint le bord d'attaque au bord de fuite. Le premier chiffre donne la cambrure du profil en pourcentage de la longueur de la corde. Le second chiffre donne la position de la cambrure maximale en dixième de la corde. Les deux derniers chiffres donnent l’épaisseur maximale du profil en pourcentage de la corde.

1

A partir de l’expression du nombre de Reynolds calculé avec la longueur de corde comme dimension caractéristique, calculez la viscosité dynamique de l’air.

Re =

UL

=

UL

 

Re

II. Travail sous Star CCM+

1. Lancez le logiciel

Démarrer

Programmes

CD-adapco

Star CCM+ for windows

2. Démarrez une nouvelle simulation

File

New Simulation…

En haut à gauche de la fenêtre qui s’ouvre, assurez-vous que la case « serial » dans le cadre « Run mode » est cochée.

Cliquez sur « OK » : une nouvelle fenêtre nommée « Star 1 » s’affiche. Elle contient l’arborescence de travail (nœuds « Continua » et « Tools » pour l’instant).

3. Importation du maillage

File

Import…

Sélectionnez le fichier « naca2412.msh ». Cliquez sur « OK » dans la fenêtre qui s’ouvre. Le modèle à étudier apparaît à l’écran dans une fenêtre nommée « Geometry Scene 1 ». Il s’agit du domaine entourant le profil à étudier.

4. Visualisation et examen du maillage

Sous le nœud « Scenes », déplier l’arborescence pour atteindre le nœud « Scenes Geometry Scene 1 », faites un clic droit dessus et dans le menu qui apparaît, choisissez « Rename…». Changez le nom de ce nœud en « Maillage ».

Sous le nœud « Scenes », déplier l’arborescence pour atteindre le nœud « Scenes

Maillage

Displayers

Geometry 1 ».

Dans la fenêtre des propriétés «Geometry 1 – Properties », activez la case « Mesh ».

Examinez la structure du maillage en faisant tourner et en zoomant sur le modèle. Les actions de la souris sont pour une simulation en 2d :

La combinaison « bouton gauche + la touche contrôle » permet la rotation du modèle par rapport à un axe perpendiculaire à l’écran

Le bouton droit permet la translation du modèle dans la fenêtre graphique

Le bouton central (ou la molette) permet de zoomer et de dézoomer le modèle

2

Les actions de la souris sont pour une simulation en 3d sont les mêmes sauf pour le bouton gauche :

5. Mise à l’échelle

Le bouton gauche permet de faire tourner le modèle par rapport à la position du curseur de la souris au moment du clic

Le modèle a été crée en millimètres. L’unité par défaut dans Star CCM+ étant le mètre, il faut faire une mise à l’échelle. Pour s’en convaincre, faites :

Mesh

Diagnostics…

Dans la fenêtra qui apparaît cliquez sur « OK ». Dans la fenêtre « Output », vous devriez voir l’extension du domaine de calcul suivante :

devriez voir l’extension du domaine de calcul suivante : Extension du domaine de calcul avant mise

Extension du domaine de calcul avant mise à l’échelle

Pour la mise à l’échelle :

Mesh

Scale Mesh…

Dans la fenêtre qui s’ouvre, mettre la valeur « 0.001 » dans la case « Scale Factor » puis cliquez sur « Apply » puis « Close ».

Appuyez sur l’icône « Reset View » pour recentrer le modèle à l’écran (

Appuyez sur l’icône « Reset View » pour recentrer le modèle à l’écran ( ).

).

6. Création et définition des frontières

Le modèle a été crée comme un tout appelé « wall » par défaut. Il faut le partitionner pour définir l’aile et son environnement.

3

Déplier l’arborescence pour atteindre le nœud « Regions wall ».

Fluid

Boundaries

Faites un clic-droit sur « wall » et sélectionnez « Split by Angle… ».

Dans la fenêtre qui s’ouvre, laissez les options pas défaut, cliquez sur « Apply » puis sur « Close » pour fermer la fenêtre. Deux nouvelles parois « wall 2 », « wall 3 » sont créées.

Faites un clic-droit sur « wall2 » et sélectionnez « Rename… » dans le menu qui s’affiche. Rebaptisez cette partie « Aile ».

Dans l’arborescence, sélectionnez « wall ». Tout en appuyant sur la touche « Ctrl », sélectionnez également « wall 3 ». Faites un clic-droit et dans le menu qui apparaît, choisissez « Combine ». De cette façon, on réunit les deux frontières « wall » et

 

wall 3 » en une seule qui s’appelle « wall ». Comme précédemment, renommez-la en « Ecoulement libre ».

«

Dans la fenêtre des propriétés de cet élément, son type est « Wall » par défaut. Changez-le en « Free Stream ».

Le type de l’élément « Aile » est « wall » par défaut donc il n’y a rien à changer pour lui.

7. Définition du modèle numérique

Déployiez le nœud « Continua

Physics 1 ». Renommez le nœud « Physics 1 » en

«

Aile ».

Déployiez le nœud « Continua

Aile

Models »

Faites un clic-droit sur le nœud « Models » et choisissez « Select models… »

Dans la fenêtre qui s’ouvre, cochez la case « Stationnary » dans le cadre « Motion ». La fenêtre se transforme en conséquence.

Choisissez ensuite « Gas » dans le cadre « Material ».

Choisissez « Coupled Flow » dans le cadre « Flow ».

Choisissez « Ideal Gas » dans le cadre « Equation of State ».

Choisissez « Steady » dans le cadre « Time ».

 

Choisissez « Turbulent » dans le cadre « Viscous Regime ».

Choisissez « k-epsilon Turbulence » dans le cadre « Reynolds-Averaged Turbulence ».

Cliquez sur « Close » et fermez la fenêtre.

 

4

Les différentes options et leurs paramétrages apparaissent alors dans l’arborescence et la fenêtre des propriétés. Le gaz choisi par défaut est l’air. La couleur du nœud « Physics 1 » est passée du gris au bleu ce qui signifie que le modèle numérique choisi a été activé.

8. Ajustement de la viscosité

Afin d’avoir le nombre de Reynolds approprié, il faut changer la valeur de la viscosité dynamique avec la valeur calculée dans la partie préliminaire :

Atteindre le nœud « Continua

Gas Air Material Properties

Dynamic viscosity ». Double-cliquez ensuite sur le nœud « Constant » et dans la fenêtre qui apparaît, ajustez la valeur de la viscosité.

Aile

Models

9. Définition des conditions initiales

On va initialiser le domaine de calcul avec le champ de vitesse dans la direction des x (incidence nulle) dont le module U a été calculé dans la partie préliminaire :

Sous le nœud « Continua

Aile Initial Conditions Velocity », sélectionnez le

nœud « Constant » et changer la valeur « [0.0,0.0] m/s » dans la fenêtre des

propriétés en « [U,0.0] m/s ». On peut également faire un clic droit sur le nœud

« Constant », sélectionnez « Edit… » et changer la valeur de la vitesse initiale.

10. Définition des conditions aux limites

De la même façon, on va assigner le nombre de Mach :

Ouvrir le nœud

Values

« Value » dans la fenêtre des propriétés de « 0.7 » en «0.05 ».

Physics

Mach Number ». Sélectionnez le nœud « Constant » et changez l’option

«Regions

fluid

Boundaries

Ecoulement libre

11. Réglage des paramètres de calculs

Le problème à résoudre est relativement simple. On peut augmenter la rapidité de la convergence du problème en modifiant le nombre de Courant (dans des problèmes plus complexes, augmenter la valeur de ce paramètre peut conduire à la divergence du calcul).

Ouvrez le nœud « Solvers

Coupled Implicit ». Dans la fenêtre des propriétés,

changez la valeur de l’option « Courant Number » de « 5.0 » à « 20 ».

12. Visualisation et initialisation de la solution

On va créer une nouvelle fenêtre graphique pour visualiser le champ de vitesse autour de l’aile.

Faites un clic-droit sur le nœud « Scenes » et dans le menu qui s’ouvre, choisissez

« New Scene » puis « Scalar ». Une nouvelle fenêtre apparaît appelée « Scalar Scene

1 ». Dans cette fenêtre, faites un clic droit sur la barre bleue en bas de la fenêtre

5

appelée « <select Function> » et dans le menu qui s’ouvre, choisissez « Velocity :

Magnitude ».

Sous le nœud « Scenes », renommez le nœud « Scalar Scence 1 » en « Module de la vitesse ».

Ouvrez le nœud « Scenes

Module de la vitesse

Displayers

Scalar 1 » et dans

la fenêtre des propriétés, modifiez la valeur de l’option « Contour Style » de « Filled »

en « Smooth Filled ».

Initialisez la solution en cliquant sur le bouton « Initialize Solution» dans la barre

outils

.
.

13. Tracé des coefficients aérodynamiques

On va tracer l’évolution des coefficients de traînée et de portance en fonction de l’avancement du calcul :

C

x

=

C

y

=

F

x

1/ 2 U

F

y

2

S

1/ 2 U

2

S

pour le coefficient de traînée

pour le coefficient de portance

C

m

=

M

z

1/ 2 U

2

S L

pour le coefficient de moment

On prendra comme grandeurs de référence : = 1.2kg / m , pour la vitesse la valeur

donc la surface de

référence est une surface « par unité d’envergure »).

3

U calculée au début et

S = L = 1m

(on travaille sur un profil 2D

Sélectionnez le nœud « Reports», faites un clic-droit et dans le menu qui s’affiche, sélectionnez « New Report » puis « Force Coefficient ». Un nouveau nœud appelé « Force Coefficient 1 » est crée. Renommez-le en « Coefficient de traînée ». Dans les options de sa fenêtre de propriétés, sélectionnez « Reference Density » et changez sa valeur de « 1.0 kg/m^3 » en « 1.2kg/m^3 ». De même, changez la vitesse de référence de « 1.0 m/s » en « U m/s » et conservez la surface de référence de « 1.0m^2». Sélectionnez « Parts » et choisissez « Aile ». La direction par défaut est « [1.0, 0.0, 0.0] » soit la direction des « x ». On calcule bien le coefficient de traînée. Faites un clic droit sur le nœud « Coefficient de traînée » et dans le menu qui s’ouvre, choisissez « Create Monitor and Plot from Report ». De cette manière, on crée un graphique qui montrera l’évolution du coefficient de traînée en fonction du nombre d’itérations et la valeur numérique du coefficient s’affichera également dans la fenêtre « Output ».

6

Sous le nœud « Plots », le graphique du coefficient de traînée s’appelle par défaut « Coefficient de traînée Plot ». Renommez-le en « Coefficient de traînée ».

Double-cliquez sur ce nœud pour faire apparaître le graphique.

Recommencez l’opération avec le coefficient de portance qui est dirigé dans la direction des « y », créez également un graphe, renommez-le correctement et affichez-le.

Recommencez l’opération avec le coefficient de moment qui est dirigé dans la direction des « z ». On calculera le moment par rapport à un axe situé à une distance égale à 25% de la corde à partir du point d’attaque. Créez également un graphe, renommez-le correctement et affichez-le.

On va enfin créer un graphe pour le coefficient de pression :

C

p

=

P

P

1/ 2

U

2

Faites un clic droit sur le nœud « Plots » et choisissez « New Plot » puis « XY Plot » dans les menus qui s’affichent. Un nouveau nœud appelé « XY Plot 1 » est crée. Renommez-le en « Coefficient de pression ».

Dans la fenêtre des propriétés de ce nœud, sélectionnez l’option « Parts » et choisissez l’élément « Fluid : Aile ».

Sélectionnez le nœud « Plots

Coefficient de pression

Y Types

Y Types 1

Scalar » et sélectionnez « Pressure Coefficient » dans la fenêtre des propriétés.

Il reste à changer les valeurs de référence pour le calcul de ce coefficient :

Ouvrez le nœud « Tools

Field Functions

Pressure Coefficient » et changez les

valeurs de la masse volumique et de la vitesse de référence comme précédemment.

On représente par convention le coefficient de pression avec l’axe des « Y » renversé.

Pour cela, sélectionnez le nœud « Plots

fenêtre des propriétés, éditez l’option « Axis orientation » et dans la fenêtre qui apparaît, choisissez le repère avec l’axe des « y » vers le bas puis cliquez sur « OK ».

Coefficient de pression

Axes ». Dans la

le repère avec l’axe des « y » vers le bas puis cliquez sur « OK

7

14.

Lancez le calcul

14. Lancez le calcul Pour lancer le calcul, cliquez sur l’icône « Run (Cltr+R) » (

Pour lancer le calcul, cliquez sur l’icône « Run (Cltr+R) » ( ). Après quelques secondes, une nouvelle fenêtre montrant l’évolution des résidus apparaît à l’écran. Si tout se passe bien, les résidus doivent décroître et se stabiliser vers 10 -2 . On peut

décroître et se stabiliser vers 10 - 2 . On peut alors arrêter le calcul qui

alors arrêter le calcul qui a convergé en appuyant sur l’icône « Stop Iterating» ( ).

Le nombre d’itérations par défaut est de 1000. Si le calcul n’a pas encore convergé au bout de ces 1000 itérations, il faut augmenter ce nombre en modifiant la valeur du

Maximum Steps ». On considère que la convergence est

nœud « Stopping Criteria

atteinte lorsque les résidus sont suffisamment réduits.

Calculs convergés 500
Calculs convergés
500

Historique des résidus

Dans l’exemple de la figure ci-dessus, les calculs ont convergé au bout d’environ 500 itérations. Ce nombre d’itérations peut varier en fonction des paramètres du calcul comme l’angle d’incidence de l’aile.

15. Post-traitement : calcul des coefficients aérodynamiques

Avec les réglages qui ont été choisis, la valeur du coefficient de traînée doit être affichée dans la fenêtre « Output ». On peut également évaluer sa valeur de la façon suivante :

Faites un clic droit sur le nœud « Reports Coefficient de traînée » et dans le menu qui s’affiche, choisissez « Run Report ». un nouvel onglet nommé « Coefficient de traînée Report » est crée dans la fenêtre « Output » où sont indiqués toutes les

8

informations relatives au coefficient de traînée comme dans la figure ci-dessous. On peut évidemment faire la même chose avec le coefficient de portance et de moment

la même chose avec le coefficient de portance et de moment Exemple de résultats du calcul

Exemple de résultats du calcul des coefficients aérodynamiques

16. Post-traitement : affichage du coefficient de pression

On doit obtenir le graphique ci-dessous.

de pression On doit obtenir le graphique ci-dessous. Coefficient de pression pour i=0° On peut exporter

Coefficient de pression pour i=0°

On peut exporter les valeurs des graphiques en faisant un clic-doit dans la fenêtre graphique et en choisissant « Export » dans le menu qui s’affiche.

17. Post-traitement : visualisation des lignes de courant

Commencez par créer une nouvelle scène comme précédemment. Au lieu de choisir « Vectors », choisissez « Geometry » pour le type de nouvelle scène. Un nouveau nœud appelé « Geometry Scene 1 » est crée. Renommez-le en « Lignes de courant ».

Ouvrez le nœud « Scenes

Lignes de courant

Displayers

Geometry 1 ». Dans

la fenêtre des propriétés, cochez la case « Outline » et décochez la case « Surface ».

9

Faites ensuite un clic-droit sur le nœud « Derived Parts » puis choisissez « New Part » puis « Streamline… ». Une nouvelle fenêtre s’ouvre. Laissez les champs « Input Parts » et « Vector Field » inchangés. Par contre, modifiez le champ « Seed Mode » de « Part Seed » en « Line Seed ». La fenêtre se modifie et de nouvelles cases apparaissent pour donner les coordonnées des points extrêmes de la ligne d’où vont partir les lignes de courant. Pour « Point 1 », entrez les coordonnées « X=-1 », « Y=1 » et « Z= 0 ». Pour le point 2, prenez « X=-1 », « Y=-1 » et « Z= 0 ». Augmenter la résolution à « 200 ». Cliquez sur le bouton « Create » puis sur « Close ». Les lignes de courant apparaissent dans la fenêtre graphique.

Dans la fenêtre graphique « Lignes de courant », faites un clic-droit sur la barre bleue et choisissez de colorier les lignes de courant avec le module des vitesses « Velocity :

Magnitude ».

avec le module des vitesses « Velocity : Magnitude ». Lignes de courant autour du profil

Lignes de courant autour du profil

18. Post-traitement : Visualisation des vecteurs-vitesse

Créez une nouvelle scène pour représenter les vecteurs vitesses en faisant un clic- droit sur « Scenes » puis dans le menu qui apparaît, choisissez « New Scene» puis « Vector ». Un nouveau nœud « Vector Scene 1 » apparaît dans l’arborescence. Renommez-le en « Vecteurs vitesse ». Zoomez autour de l’aile.

Ouvrez le nœud « Scenes

Vecteurs vitesse

Displayers

Vector 1

Relative

Length ». Dans la fenêtre des propriétés, changez la valeur de l’option « Glyph Length % » à une valeur de l’ordre de « 0.05 ». On doit obtenir un champ de vitesse comme sur la figure ci-dessous.

10

Vecteurs vitesse autour du profil 19. Calcul du « y + » Les valeurs de

Vecteurs vitesse autour du profil

19. Calcul du « y + »

Les valeurs de « y + » dépendent fortement du maillage au voisinage immédiat des parois et du nombre de Reynolds. Elles permettent d’estimer la précision avec laquelle les contraintes pariétales sont calculées. Elles doivent être soit très petites (de l’ordre de 1) soit de l’ordre de 30 ou supérieures à cette valeur. Si elles sont en dehors de ces valeurs, il est indispensable de modifier le maillage. L’équation pour le calcul de « y + » est :

y

+ =

y

0
0

où « y » est la distance entre la paroi et le centre d’une maille, la masse volumique et 0

la contrainte pariétale. Vous allez tracer l’évolution de « y + » sur la paroi de l’aile :

Faites un clic-droit sur le nœud « Plots » puis choisissez « New XY Plot ». Un nouveau nœud appelé « XY Plot 1 » est crée. Renommez-le en « Y+».

Ouvrez le nœud « Plots

Y+ » et dans la fenêtre des propriétés, choisissez l’élément

« Aile » pour l’option « Parts ».

Ouvrez le nœud « Plots Y+ Y Types Y Type 1 Scalar » et dans la fenêtre des propriétés, ajustez la valeur de l’option « Scalar » en « Wall Y+ ». Dans la fenêtre graphique s’affiche l’évolution de « y+ » sur tout le profil. Les valeurs affichées sont conformes aux préconisations ce qui confirme que le maillage en proche paroi est satisfaisant pour ce calcul.

11

20. Sauvegarde File Save As… Evolution de « y + » sur le profil Nommez

20. Sauvegarde

File

Save As…

Evolution de « y + » sur le profil

Nommez votre simulation avec un nom explicite comme « naca2412_i=0.sim ».

21. Calcul avec un angle d’incidence non nul

On va donner une incidence positive i = 2à l’aile. Il est équivalent de donner à l’écoulement un angle i = 2tout en laissant le profil horizontal. Cela peut se faire en effectuant un changement de repère dont la matrice de passage est :

cos

i

sin

i

sin

cos

i

i

Ouvrez le nœud « Tools » et faites un clic-droit sur le nœud « Coordinate Systems ». Dans le menu qui s’affiche, choisissez « New… » puis « Cartesian ». Une nouvelle fenêtre apparaît. Laissez les valeurs des cases « X », « Y » et « Z » sous « Origin » inchangées. Par contre, sous « X Direction », changez la valeur de « X » par cos 2° soit « 0.999391 ». De même, changez la valeur de « Y » en sin 2° soit « 0.0348995 ». Pour la case « Z », laissez-la à zéro. Cliquez ensuite sur le bouton « Renormalize » ce qui a pour effet de compléter automatiquement les cases « X », « Y » et « Z » sous « Y Direction » de sorte que ces nouveaux axes se croisent à angle droit. Pour valider, cliquez sur le bouton « Create » en bas puis sur « Close ». Sous le nœud « Coordinate Systems », un nouveau nœud appelé « Cartesian 1 » est ajouté correspondant à notre nouveau repère décalé de 2°. Renommez ce nœud en « i=2° ».

12

Retournez au nœud « Continua

fenêtre des propriétés de ce nœud, l’option « Coordinate System » est sur

« Laboratory » par défaut. Changez ce réglage en « i=2° ».

Initial Conditions Velocity ». Dans la

Aile

Après avoir modifié les conditions initiales, on va changer les conditions aux limites :

Ouvrez le nœud « Regions Fluid Boundaries Ecoulement libre Physics Values ». Cliquez sur le nœud « Flow Direction » et dans sa fenêtre des propriétés, changez la valeur de « Coordinate Systems » de « Laboratory » en « i=2° ».

Enregistrer cette nouvelle simulation, par exemple « naca2412_i=2.sim ». Attention de ne pas écraser le fichier de calcul précédent !

Dans le menu du haut, faire Solution solution.

Clear Solution… Cela efface l’ancienne

Cliquez ensuite sur le bouton d’initialisation (

Cliquez ensuite sur le bouton d’initialisation ( ) et relancez le calcul.

) et relancez le calcul.

Pour le calcul des coefficients aérodynamiques, on prendra garde au changement de repère. Par exemple pour le calcul du coefficient de portance (nœud « Reports Coefficient de portance »), il faudra penser à changer la valeur de l’option « Direction » dans sa fenêtre des propriétés de la valeur « [0.0, 1.0, 0.0] » en « [-0.0348995, 0.999391, 0]. Idem pour le coefficient de traînée.

III. Travail complémentaire

Calculez les coefficients de portance, de traînée et de moment pour plusieurs incidences. Exploitez les résultats de vos simulations pour en faire ressortir le maximum d’informations. On peut par exemple estimer la valeur de l’incidence pour laquelle le profil cesse d’être portant, l’angle de décrochage, tracer des polaires, estimer la finesse du profil…

Comparez vos résultats avec les résultats expérimentaux donnés en annexe.

Utilisez le logiciel Xfoil et comparer ses résultats avec les résultats obtenus.

13

IV. Annexes

Utilisation du logiciel XFoil

Ce petit outil, développé au MIT, permet de traiter rapidement les écoulements autour de profils. Il est actuellement très utilisé par les modélistes et dans le monde du vol à voile et du parapente. Il n’est dédié qu’aux calculs de problèmes d’aérodynamique autour d’ailes et n’est utilisable que dans la gamme des bas nombres de Mach (Ma<0.8). Il est téléchargeable sur le site : http://web.mit.edu/drela/Public/web/xfoil/

Ce programme n’a pas d’interface graphique et se pilote par lignes de commandes. Dans ce guide sont présentées quelques unes des principales commandes. Reportez-vous à la documentation pour plus d’informations.

Copiez le répertoire contenant Xfoil dans un espace de travail personnel où vous avez des droits en écriture.

Lancez le logiciel avec l’exécutable « Xfoil.exe » se trouvant dans le dossier « bin ». Une fenêtre DOS s’ouvre avec une invite de commande « XFOIL C> ».

Pour charger le profil, tapez « NACA 2412 ».

Pour visualiser le profil, il faut entrer en mode GDES (Geometric Design). Tapez donc « GDES ». Une fenêtre graphique doit normalement s’ouvrir où s’affiche le profil et diverses informations. L’invite de commande change en « .GDES C> »

L’invite de commande change en « .GDES C> » Quelques commandes utiles en mode GDES :

Quelques commandes utiles en mode GDES :

PLOT : Permet de redessiner le graphe

TSET : Permet de définir l'épaisseur et la cambrure maxi

HIGH : Permet de définir le point d'épaisseur et de cambrure maxi

UNIT : Normalise la corde (à l'unité)

DERO : Positionne la corde horizontalement

GSET : Défait les modifications

14

EXEC : Valide les modifications

Pour revenir en mode « XFOIL C », tapez simplement sur la touche « Enter »

Les profils ont parfois très peu de points et leur analyse sous XFoil pose problème. Pour lisser le profil et augmenter le nombre de points de définition, faire la manipulation suivante : sous le menu général, faire « PANE », puis « GDES », « GSET », « EXEC ». Autre possibilité, si le profil présente des irrégularités, faire un « GDES », puis « CADD », puis 4 fois <enter>, puis « EXEC » (ou GSET si ce n'est pas satisfaisant).

Pour éviter de refaire cette manipulation la prochaine fois, tapez « SAVE » et dans l’invite, tapez un nouveau nom pour le profil comme par exemple « naca_2412_smooth.txt ».

Passez en mode calcul avec la commande « OPER ». L’invite de commande devient « OPERi C> » correspondant à une simulation de fluide non visqueux (OPERi = inviscid). Pour nos applications, il faut passer en mode visqueux. Tapez « VISC » et entrez le nombre de Reynolds comme vous l’avez déterminé dans la partie préliminaire (l’invite de commande devient OPERv).

Entrez le nombre de Mach en tapant « MACH r » où r est la valeur du nombre de Mach calculée.

Par défaut, le nombre d'itérations pour le calcul de la solution en mode visqueux est de 10. Si vous avez une machine un minimum puissante, entrez un nombre supérieur (100 par exemple) avec la commande « ITER ». Activez aussi l'affichage de la grille (plus pratique) avec la commande « GRID ».

Ces paramètres peuvent être sauvegardés au niveau du menu principal avec la commande « WDEF ».

Pour calculer l’écoulement pour une incidence , tapez « ALFA valeur alphanumérique de l’angle d’incidence en degré

» où

est la

Dans la fenêtre graphique s’affiche l’évolution du coefficient de pression en fonction de la position. La ligne jaune correspond à l’extrados et la bleue à l’intrados. Si vous modifiez la taille de la fenêtre graphique, tapez « CPX » pour refaire un tracé propre. Les traits en pointillés correspondent à la solution non visqueuse (fluide parfait). Sont également indiqués les valeurs des coefficients de portance, de traînée et de moment.

Pour trouver la répartition des pressions non pas pour une incidence donnée mais pour un coefficient de portance donné, tapez « CL r » avec « r » la valeur du coefficient de portance considéré. On peut par exemple trouver l’angle d’incidence correspondant à une portance nulle en tapant « CL 0 »

15

Pour

connaître

les

valeurs

extrêmales

du

coefficient

de

pression,

tapez

«

CPMN ».

 

Pour

faire

une

sauvegarde

des

valeurs

du

coefficient

de

pression,

tapez

« CPWR » et entrez un nom de fichier adapté.

tapez « CPWR » et entrez un nom de fichier adapté. Pour afficher la répartition de
Pour afficher la répartition de la pression sous forme de vecteurs, tapez « CPV ».
Pour afficher la répartition de la pression sous forme de vecteurs, tapez « CPV ».
Pour sauvegarder l’image, tapez la commande « HARDCOPY ». L’image est sauvée
sous le nom « plot.ps » (fichier postscript).
Pour revenir en mode courbe, tapez « CPX ».

Pour calculer une polaire, Il faut lancer les calculs pour un grand nombre d'angles différents. Pour cela, entrez en mode accumulation en tapant « PACC ». L’invite de commande devient « OPERva ». Donnez un nom au fichier qui va contenir les valeurs calculées, par exemple « naca2412_polaire.txt ». Ignorez la seconde demande de nom de fichier (polar dump file name) en tapant directement sur « Enter ».

Pour calculer une polaire tapez la commande « ASEQ 1 2

de l’angle de départ, 2 celle de l’angle de fin et

par exemple « ASEQ -4.0 20.0 0.5 » pour calculer tous les coefficients entre -4° et 20°

avec un pas de 0.5°.

l’incrément de l’angle. On tapera

» où 1 est la valeur

16

Une fois les calculs terminés, arrêtez l'accumulation avec la commande « PACC ». Le prompt

Une fois les calculs terminés, arrêtez l'accumulation avec la commande « PACC ». Le prompt redevient « OPERv ». Pour afficher la polaire, entrez « PPLO ».

Pour quitter XFoil, tapez « QUIT ».

17

Coordonnées du profil NACA 2412

Coordonnées du profil NACA 2412 18

18

Coefficients de portance C L du profil NACA 2412 en fonction de l’angle d’incidence *

Coefficients de portance C L du profil NACA 2412 en fonction de l’angle d’incidence * 19

19

Coefficients de traînée C d et de moment C m,c/4 du profil NACA 2412 en fonction du coefficient de portance C L

profil NACA 2412 en fonction du coefficient de portance C L * Source : Experimental studies

* Source : Experimental studies of flow separation of three airflois at low speeds, NASA Contractor Report N°3530, EJ Rodgers, HC Seetharam et WH Wentz Jr, 1982.

20