Vous êtes sur la page 1sur 1

UNIVERSITÉ

LIBRE Comité organisateur Argument


DE BRUXELLES
Daniel Vander Gucht (ULB) & Éric Van Essche (ULB) Directeurs du
GRESAC/Groupe de recherche en sociologie des arts et des cultures Comme toutes les grandes villes européennes, Bruxelles est touchée
(Faculté de philosophie et sciences sociales) depuis des années par une vague d’interventions artistiques en
COLLOQUE INTERNATIONAL Christine Schaut (ULB et à l’Université Saint-Louis)
marge des institutions traditionnellement à la manœuvre pour la
gestion de la culture dans l’espace public. Du Street Art aux arts
Coordinatrice de SASHA/architecture et sciences humaines (Faculté
De la subversion à la
performatifs, nombre de pratiques créatives ponctuent désormais
d'architecture La Cambre Horta)
l’espace et le temps des usagers de la ville. Réalisées à l’origine dans
Chloé Deligne (FRS-FNRS) la clandestinité et en toute illégalité, leurs auteurs ont gagné
subvention Coordinatrice du LIEU/Laboratoire interdisciplinaire en études urbaines
(MSH/Maison des sciences humaines)
d’abord en reconnaissance auprès des citoyens puis des institutions
–monde de l’art, autorités publiques, marché privé.
l’art urbain entre pratique illégale et
Comité scientifique
commande publique à l’âge du capitalisme culturel Cette évolution génère des situations inédites qu’il est intéressant
Éric Van Essche (Faculté d’architecture La Cambre Horta et Faculté de d’étudier tant du point de vue de l’esthétique (élargissement du
philosophie et sciences sociales) corpus de l’art dans l’espace public) que de la sociologie (reconnais-
Faculté d’Architecture La Cambre Horta Co-directeur du GRESAC sance de la valeur des œuvres par les citoyens), de la politique
(19 place E. Flagey B-1050 Bruxelles) Julie Bawin (Faculté de Philosophie et Lettres ULiège et UNamur) (valorisation de l’émergence ou canalisation des forces rebelles), du
Présidente du Groupe de contact FNRS « Musées et art contemporain » management culturel (utilisation à des fins de « city marketing ») ou
Jean-Louis Genard (Faculté d’Architecture La Cambre Horta) de l’économie (intégration au marché et à la publicité commerciale).
Membre du conseil d’administration de BSI/Brussels Studies Institute Plus largement, le contexte est celui de la ville créative et des
imaginaires urbains à l’ère du Capitalisme tardif, particulièrement à
l’endroit d’une tension entre une approche soit libertaire, soit
Conseillers
entrepreneuriale de la culture.
Pauline de La Boulaye, historienne, auteur et commissaire d’exposition
indépendante
Adrien Grimmeau, Directeur de l’ISELP/Institut supérieur pour l’étude du Du point de vue des mandataires publics, comment trouver le juste
langage plastique équilibre entre le devoir de garantir ordre et propreté dans la Cité et
la nécessité de rester à l’écoute du progrès de la société et particu-
Coordination lièrement de l’évolution des enjeux esthétiques urbains ? Du point
de vue des créateurs, comment cumuler une volonté de contestation
Laurine Biver, Alexine Delens, Émilie Garcia-Guillen, Najlaa Laarissi,
du système avec le désir d’une reconnaissance par le public et les
Valérie Petre et Éric Van Essche
institutions, au risque de se voir associés à des missions de type
Enseignant, assistante, diplômée et étudiantes du Master en gestion socio-économique (dynamiser la vie de quartier) ou touristique
culturelle et du Master en Histoire de l’art ULB (augmenter l’attractivité de la ville) ?

L’étude de ces situations émergentes se fera d’une part en les


replaçant dans le cadre plus général de l’art dans l’espace public et
de la « ville créative », pour prendre du recul, dépasser les
polémiques, tirer des enseignements voire énoncer des prévisions
quant à l’évolution du terrain. D’autre part, on abordera ces
différents enjeux dans l’esprit des Cultural Studies par le décloison-
nement des points de vue exprimés (esthétiques, politiques,
sociologique et entrepreneurial) de même que des formes d’expres-
l’art urbain entre pratique illégale et sion (conférence, récit, table-ronde et projection).

PROGRAMME et DÉTAILS commande publique

Cliché Valérie PETRE

MERCREDI 28 NOVEMBRE 2018 VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018 Partenariats financiers


18h30 : conférence inaugurale 9h30 : la question sociologique Commission Culture & Communication (Faculté d’Architecture
Une autre ville créative est possible! Programme 101 % : une passerelle entre des mondes en transition (Cathe-
e La Cambre-Horta)
Boris GRÉSILLON & Charles AMBRASINO rine GROSJEAN) Commission Recherche (Faculté d’Architecture La
Ceci n’est pas une pipe : langage et réalité de l’art urbain (Nicolas Cambre-Horta)
JEUDI 29 NOVEMBRE 2018 MENSCH) Faculté de Philosophie et Sciences sociales
Récits d’expériences artistiques et culturelles (Vincent GLOWINSKY/Bo- GRESAC/Groupe de recherche en sociologie des arts et des
9h30 : la question esthétique
nom, Hans EELENS/ Contrat de quartier Marolles, Denis MEYERS, cultures
Bref panorama de l’art urbain à Bruxelles (Adrien GRIMMEAU)
Julien PILOY/Propaganza) FRS-FNRS/Fonds national de la recherche scientifique
De « l’art bâtard » à l’art urbain: une esthétique policée (Christophe
Débat MSH/Maison des sciences humaines
GENIN)
Récits d’expériences artistiques et culturelles (Pierre FRISON/Dyna- 14h30 : la question culturelle
mic’Art, Olivier BINAMÉ/OLI-B, Simon RAKET/Lezarts urbains) Visit.brussels et la culture urbaine (Philippe Op de BEECK)
Débat Regard sur la mise en récit de la régénération urbaine par le Street Art
14h30 : la question politique (Clotilde KULMANN)
Récits d’expériences artistiques et culturelles (Raphaël CRUYT/MIMA, Alice
L’art urbain, un outil qui démocratise la culture (Emmanuel ANGELI)
VAN DEN ABEELE/Alice Gallery, Emmanuelle DEJAIFFE/URBNexpo,
Co-habiter : un art politique (Pauline de La BOULAYE)
Guillaume DESMARETS/Farm Prod, Björn VAN POUCK/Crystal Ship)
Récits d’expériences artistiques et culturelles (JAUNE/Jaune art,
Débat
GRESAC
Charles W. Hargrove Jr./Kool Koor, Noémie TANT/Costik + LE MUR
Brussels, Xurxo DURAN SINERIO) 19h : projection finale
Débat Tour Paris 13 (FR 2016 75’) + conversation entre le réalisateur Thomas
LALLIER et Paul ARDENNE