Vous êtes sur la page 1sur 76

Dédicaces

Chaque étape franchie dans la vie est un succès pour l avenir,

Et un jour de réussite est un jour très cher.

A ma chère épouse et mes enfants chéris pour leur affection et encouragement tout au long de cette épreuve.

Pour leur grand amour à mon égard et les encouragements sans cesse

Remerciements

Je tiens tout d abord à remercier toute personne de près ou de loin m ayant apporté un soutien que ce soit moral, financier ou matériel durant cette formation à l ENSET.

Ainsi mes remerciements s adressent en premier lieu au Directeur de l ENSET de Douala à travers son chef de département de génie informatique le Dr NNEME Léandre pour sa disponibilité, ses encouragements qui m ont été d un grand soutien tout au long de cette formation de Master professionnel, et surtout pour la qualité de son enseignement.

Mes remerciements s adressent au Professeur MBIHI Jean, mon encadreur académique qui a très bien accepté malgré ses multiples occupations de donner son soutien et ses conseils dans l accomplissement de cette uvre.

Mes remerciements vont également à l endroit des membres du jury qui

vont consacrer

de leur temps pour évaluer ce rapport en dépit de leurs multiples occupations.

Je tiens également à remercier Mr TASSA YAKUM Eugene, Directeur général de TAMCO SYSTEMS, pour m avoir offert l opportunité de réaliser le projet au sein de son entreprise. Dans la même optique, je remercie M. Saint-Cyr MALITOVO, mon encadreur professionnel pour ses conseils et son professionnalisme qui ont contribués grandement à la bonne réussite de notre stage.

Un grand remerciement à tous les enseignants de l ENSET qui n ont ménagé aucun effort pour nous apporter avec assiduité les connaissances dont nous avions besoin. Et enfin d une manière générale, toute l équipe de TAMCO SYSTEMS ainsi que les membres de tous les services pour leur accueil, leur sympathie et le temps qu ils m ont consacré.

III

tous les services pour leur accueil, leur sympathie et le temps qu ils m ont consacré.
tous les services pour leur accueil, leur sympathie et le temps qu ils m ont consacré.

ENSET-DOUALA 2013-2014

Résumé

Nous avons été chargé dans le cadre de notre stage académique à Tamco Systems de participer à la réalisation d une plateforme numérique de gestion des services à valeurs ajoutées mobiles utilisant une passerelle (Gateway) SMS et un autocommutateur (PABX). La solution à proposer devait allier robustesse et coût optimisé à travers de logiciels libres (GNU). Pour réaliser ce projet, nous avons en début élaboré les documents d initialisation du projet dont la charte et le cahier de charges du projet. Ensuite s est effectué les recherches documentaires pour identifier et évaluer les solutions conformes aux prescriptions. Une fois le choix de la solution adoptée par l entreprise et confirmé par le client, nous avons préparé une planification de réalisation avec les acteurs du projet. La réalisation du projet s est effectuée avec les matériels compatibles en mode test pour faciliter la migration en mode production. Le choix de la solution retenue s est basée sur les logiciels KANNEL et ASTERISK qui sont des solutions libres respectivement pour la passerelle SMS et l autocommutateur. Les deux ensembles ont été fusionnés autour d une application web développée à cet effet pour administrer et réaliser les opérations courantes de l application. Des test unitaires et d intégration ont été effectués pour corriger les anomalies. Une fois achevée, la plateforme a été déployée et interconnectée sur le système de télécommunication des opérateurs. Le système fonctionne actuellement dans des bonnes conditions avec huit (08) numéros courts dédié aux services divers. Ce travail démontre la capacité que nous autre africain pouvons avoir à développer et mettre en pied nos propres solutions à partir des enseignements reçus dans nos écoles et instituts et ne pas toujours faire appel aux ressources externes.

Abstract

We were charged as part of our academic internship at Tamco Systems to participate in the realization of a digital platform for management of mobile value added services using a gateway (Gateway) SMS and branch exchange (PABX). The solution was to offer combine robustness and cost optimized through free software (GNU). For this project, we developed early in the project initialization documents the charter and the specifications of the project. Then is performed literature searches to identify and evaluate the solutions according to instructions. Once the choice of the solution adopted by the company and confirmed by the customer, we have prepared a plan to implement with the project stakeholders. The project was carried out with compatible hardware test mode to facilitate migration in production mode. The choice of the solution was based on ASTERISK Kannel and software that are free solutions, respectively, for the SMS gateway and PBX. Both sets were merged around a web application developed for this purpose to administer and perform common application. Unit and integration testing is carried out to correct the anomalies. Once completed, the platform has been deployed and interconnected to the telecommunications system operators. The system is running in good conditions with eight (08) short codes dedicated to various services. This work demonstrates the capacity we can have another African to develop and build our own solutions from the teachings received in our schools and institutes do not always appeal to external resources.

V

the teachings received in our schools and institutes do not always appeal to external resources. V
the teachings received in our schools and institutes do not always appeal to external resources. V

ENSET-DOUALA 2013-2014

Table des matières

Dédicaces

II

Remerciements

III

Résumé

IV

Abstract

V

Table des matières

VI

Liste des figures

IX

Liste des tableaux

X

Liste des sigles et abréviations

XI

Avant-propos

XIII

Introduction Générale

1

Chapitre 1 Présentation de l entreprise et du contexte du mémoire

2

1 Présentation de l entreprise

3

1.1 Historique et identité

3

1.2 Services et partenaires de Tamco systems

3

1.2.1 Services de Tamco systems

3

1.2.2 Partenaires de tamco systems

5

1.3 Structure fonctionnelle

5

1.4 Organigramme de l entreprise

7

2 Présentation des missions et enjeux

8

2.1 Contexte

8

2.2 Sujet du mémoire

8

2.2.1 Problématique

8

2.2.2 Objectifs

9

2.3

Environnement de travail

10

2.3.1 Le cycle en V

10

2.3.2 Modèle de développement utilisé (Cycle en V)

11

2.4 Tableau récapitulatif des étapes d un projet

12

2.5 Diagramme de Gantt utilisé dans la planification de ce projet

14

2.6 Environnement technique

18

2.7 Déroulement des travaux

18

3 Documents d initialisation du projet

18

3.1 La charte du projet

18

3.2 Le cahier de charge du projet

18

VI

projet 18 3.1 La charte du projet 18 3.2 Le cahier de charge du projet 18
projet 18 3.1 La charte du projet 18 3.2 Le cahier de charge du projet 18

ENSET-DOUALA 2013-2014

4

Solutions disponibles

19

 

4.1 Passerelle sms (sms gateway)

19

4.2 Serveur de communication vocal (IP PBX)

20

4.2.1 Présentation de la solution choisie

20

4.2.2 Domaines d applications

21

4.2.3 Les enjeux et le business model des vas

22

4.2.4 Architectures sva

23

Chapitre 2 Passerelle SMS (Gateway)

24

5

Déploiement de la passerelle sms

25

5.1 Choix de kannel comme passerelle SMS

25

5.2 Principe de fonctionnement

25

5.3 Architecture fonctionnelle de kannel

25

5.4 Description des blocs

26

5.4.1 Le bearerbox

26

5.4.2 Le smsbox

26

5.4.3 Le WAP box

27

5.4.4 Mode de communication entre les blocs

27

5.5

Installation de kannel

28

5.5.1 Moyens utilisés

28

5.5.2 Pré requis

28

5.5.3 Configuration du modem GSM

28

5.5.4 Installation de la passerelle

29

Chapitre 3 Autocommutateur numérique

39

6

Déploiement de la plateforme vocal

40

6.1

Qu est-ce que ASTERISK ?

40

6.1.1 Distribution de ASTERISK

40

6.1.2 Architecture d Astérisk

42

6.2

Installation d Asterisk

42

6.2.1 Installation de Trixbox

43

6.2.2 Configuration d Asterisk

43

6.2.3 Configuration Manuelle (en ligne de commande)

43

6.3

Connexion de d Asterisk avec la plateforme des opérateurs

46

6.3.1 Outil de vérification de la prise en charge de SS7 par Astérisk

47

6.3.2 Test d état des cannaux

48

 

VII

en charge de SS7 par Astérisk 47 6.3.2 Test d état des cannaux 48   VII
en charge de SS7 par Astérisk 47 6.3.2 Test d état des cannaux 48   VII

ENSET-DOUALA 2013-2014

6.3.3

Test d état de la liaison ss7

49

Chapitre 4 : Intégration de la passerelle SMS-Autocommutateur numérique

50

7 Intégration d une plateforme sms et vocale

51

8 Applications utilisant la plateforme audiotex (vocale et sms)

52

8.1

Fonctionnalités de MediaSVA

52

8.1.1

Quelques interfaces de MediaSVA

52

8.2

Fonctionnalités de MediaSMS

55

8.2.1

Quelques interfaces de MediaSMS

56

9 Cout de estimatif de la solution

58

10 Problèmes rencontrés

59

10.1 Version d Asterisk

59

10.2 Téléphones

59

10.3 Signalisation SS7

59

Conclusion générale

60

Bibliographie/sources

61

VIII

Signalisation SS7 59 Conclusion générale 60 Bibliographie/sources 61 VIII ENSET-DOUALA 2013-2014
Signalisation SS7 59 Conclusion générale 60 Bibliographie/sources 61 VIII ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Liste des figures

Figure 1-1 Organigramme de TAMCO SYSTEMS

7

Figure 2-1 Modèle du cycle en V de la gestion de ce projet

11

Tableau 2-2: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

15

Figure 4-1 : Architecture du SVA

23

Figure 5-1 : Architecture de Kannel

25

Figure 5-2 : Architecture fonctionnelle de Kannel

26

Figure 5-3 : Mode de communication entre les blocs de Kannel

27

Figure 6-1 : Architecture d Asterisk

42

Figure 6-2 : Installation des packages de Tixbox

43

Figure 6-3 : Principe de fonctionnement d un dialplan

45

Figure 6-4 : Exemple de déploiement des dialplan avec Visual Dialplan

46

Figure 8-1 : Interface de login de MediaSVA

53

Figure 8-3 : Interface du menu d accueil de MediaSVA

54

Figure 8-4 : Interface du menu d accueil de MediaSVA

55

Figure 8-5 : Interface de login de MediaSMS

56

Figure 8-6 : Gestion de contacts de MediaSMS

57

Figure 8-7 : Gestion des rapports de MediaSMS

58

Tableau 2-1 Etapes de la gestion du projet

X, 14

Tableau

2-4: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

X, 17

Tableau

4-1 Les passerelles SMS (gateway)

X, 19

Tableau

4-2 Les autocommutateurs numériques (PABX)

X, 20

Tableau

4-3 Les domaines d application de la solution

X, 21

Tableau 2-2: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

X, 15

Tableau 2-3: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

X, 16

Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

X, 17

IX

X , 16 Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt X ,
X , 16 Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt X ,

ENSET-DOUALA 2013-2014

Liste des tableaux

Tableau 2-1 Etapes de la gestion du projet 16

Tableau 2-1: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

.16

Tableau 2-3: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt .17

Tableau 2-4: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

.18

Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

18

Tableau 4-1 Les passerelles SMS (gateway)

21

Tableau 4-2 Les autocommutateurs numériques (PABX)

22

Ta Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution

23

X

numériques (PABX) 22 Ta Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution 23 X ENSET-DOUALA
numériques (PABX) 22 Ta Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution 23 X ENSET-DOUALA

ENSET-DOUALA 2013-2014

Liste des sigles et abréviations

WASP :

Wireless Application Service Provider

DSI :

Direction des Systèmes d Information

NTIC :

Nouvelles technologies de l'information et de la communication

TI :

Technologie de l information

SMS : Short Message Service Short Message Service

API:

Application Programming Interface

IVR:

Interactive Voice Response

VoIP:

Voice over IP

EB:

Expression de besoin

SBU :

Spécification des Besoins Utilisateur

SAD :

Spécification d Architecture Détaillée

CRM : Customer Relationship Management

SVA:

Service à valeur ajoutée

SMPP :

Short Message Peer -to -Peer

SMTP:

simple Mail Transfer Protocol

XML:

eXtensible Markup Language

SOAP:

Simple Object Access protocol,

CIMD :

Computer Interface Message Distribution

UCP :

Universal Computer Protocol

EMI :

External Machine Interface

MO :

Mobile originated

MT :

Mobile terminated

MMS :

Multimedia Messaging Service

GSM:

Global System for Mobile Communications

SMSC :

Short Message Service Short Message Service Center

SIP :

Session Initial protocol

IAX:

Inter-Asterisk eXchange

SS7:

Signaling System 7

WAP: Wireless Application Protocol

XI

: Inter-Asterisk eXchange SS7 : Signaling System 7 WAP : Wireless Application Protocol XI ENSET-DOUALA 2013-2014
: Inter-Asterisk eXchange SS7 : Signaling System 7 WAP : Wireless Application Protocol XI ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

GNU:

General Public License

POSIX:

Portable Operating System Interface

SGBD :

Système de gestion de base de données

MGCP : Media Gateway Control Protocol

PSTN :

Public switched telephone network

FTP :

File Transfer Protocol

FI:

Financial Institution

HTTP: Hypertext Transfer Protocol

IDPS:

Intrusion Detection and Prevention System

IP:

Internet Protocol

IT:

Information Technology

OS:

Operating System

POIS:

Purchase Order and Invoice tracking System

TCP:

Transmission Control Protocol

URL :

Uniform Resource Locator

XII

tracking System TCP: Transmission Control Protocol URL : Uniform Resource Locator XII ENSET-DOUALA 2013-2014
tracking System TCP: Transmission Control Protocol URL : Uniform Resource Locator XII ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Avant-propos

L Ecole Normale Supérieure d Enseignement Technique de Douala en abrégé ENSET, créé par le décret présidentiel n°93/033, a pour objectif la formation des professeurs d établissements secondaires d enseignement technique, des agents de maîtrise et des cadres opérationnels dès la fin de leurs études. Sa mission principale résulte dans :

La formation des professeurs des lycées et collèges d enseignement technique ;

La recherche fondamentale et appliquée dans divers domaines ; La conception et la réalisation des produits industriels L expertise auprès des administrations nationales, des organisations internationales et des entreprises internationales et nationales. L ENSET de Douala a ouvert de nouvelles formations appelées Cours de Promotion Sociale (CPS) et qui se tiennent en soirée (de 17 h 30 à 21 h 30) en cours de semaine, et le samedi en journée ; ceci pour permettre aux personnes déjà en activité professionnelle de pouvoir poursuivre leurs études tout en continuant de travailler. Ces formations s étalent sur une durée de deux à trois ans dans les filières suivantes :

Réseaux et Télécommunications ; Gestion des projets informatiques (GPI) ; Génie Civil (GCI) ; Gestion des Ressources Humaines (GRH) ; Gestion Technico-commercial (GTC) ; Banque et Micro-finance (BM). Maintenance Après-Vente Automobile Electrotechnique Electronique

Froid et Climatisation

Maintenance des Systèmes informatiques Les diplômes visés par ces Cours de Promotions Sociales sont :

Le B.T.S (Brevet de Technicien Supérieur) : C est un diplôme national qui s obtient à la réussite de l examen national après une préparation de deux ans pour les titulaires du baccalauréat ou tout autre diplôme équivalent ;

XIII

de deux ans pour les titulaires du baccalauréat ou tout autre diplôme équivalent ; XIII ENSET-DOUALA
de deux ans pour les titulaires du baccalauréat ou tout autre diplôme équivalent ; XIII ENSET-DOUALA

ENSET-DOUALA 2013-2014

La Licence Professionnelle : Elle s obtient après un an de préparation pour les titulaires du B.T.S ou tout autre diplôme équivalent ; Le Master professionnel : Il s obtient après deux ans de préparation clôturés par la soutenance d un mémoire de fin de formation pour les titulaires d une licence professionnelle ou tout autre diplôme équivalent.

Une des exigences de la formation au cycle de Master Professionnel est le stage que l étudiant se doit d effectuer en entreprise afin de mettre en pratique les enseignements reçus et ainsi de les compléter.

C est dans cette perspective que nous avons effectué en qualité d étudiant en Gestion des Projets Informatiques un stage académique à TAMCO SYSTEMS sous le parrainage de cette entreprise et de notre établissement, l ENSET de l université de Douala. De ce stage effectué du 08 Juillet au 14 Décembre 2014 au sein de l entreprise TAMCO SYSTEMS, résulte ce mémoire développé sur le thème : «Mise en place d une plate-forme WASP (Wireless Application Service Provider) mobile audiotex».

Notre ambition, toute modeste par ailleurs, est de contribuer à la mise en place d une plateforme WASP sollicitée par le client de TAMCO SYSTEMS.

A l issu de ce travail, notre objectif premier est d apporter une contribution significative à l équipe technique de la DSI (Direction des Systèmes d Information) afin d améliorer et accroitre les revenus dans la fourniture de services.

Pour atteindre nos objectifs, nous avons identifié la solution par le choix des outils adéquats et disponibles à travers la problématique du client. Nous nous sommes documenté sur les outils à utiliser et avons mis en place un environnement expérimental de test pour effectuer les simulations. Les travaux se sont effectués sur un environnement virtuel identique à celle en production pour faciliter le déploiement et le transfert de compétence de nos travaux et résultats au moment opportun.

Toutefois, l uvre humaine n étant point parfaite, nous restons ouverts à toutes les critiques qui pourraient nous permettre d améliorer ces écrits.

XIV

ouverts à toutes les critiques qui pourraient nous permettre d améliorer ces écrits. XIV ENSET-DOUALA 2013-2014
ouverts à toutes les critiques qui pourraient nous permettre d améliorer ces écrits. XIV ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Introduction Générale

Notre stage professionnel, clôturant la formation du Cycle Master en Gestion de projets Informatiques à l ENSET de Douala s est effectué au sein de l entreprise TAMCO SYSTEMS à Douala. Au cours de ce stage qui a débuté le 01 juillet 2014 jusqu à la fin du mois de Décembre 2014, nous avons été convié participer à la mise en place d une plateforme de services à valeurs ajoutées mobile.

Les services à valeurs ajoutées en téléphonie mobile constituent un nouveau secteur en expansion au Cameroun. Suite au taux de pénétration de la téléphonie mobile, ceci développe peu à peu. Pour la réalisation de ce projet, nous avons effectué une étude basée sur un cahier de charges validé par le client. Pour atteindre nos objectifs, nous nous sommes orientés vers les solutions libres « open sources » pour satisfaire la demande du client. Ce projet a permis la mobilisation du département technique de l entreprise.

L objet de ce rapport est de présenter le travail effectué. Dans le premier chapitre nous présentons l entreprise qui nous a accueillis, le contexte du mémoire, les documents d initialisations et les solutions disponibles. Dans le deuxième chapitre nous abordons le déploiement de la passerelle SMS. Le troisième chapitre est consacré au déploiement de l autocommutateur numérique. Nous présentons dans le quatrième chapitre l intégration de la passerelle SMS et l autocommutateur, l application de gestion de la plateforme, le cout estimatif de la solution et les problèmes rencontrés. Nous terminerons notre travail par une conclusion pour clôturer le rapport

1

rencontrés. Nous terminerons notre travail par une conclusion pour clôturer le rapport 1 ENSET-DOUALA 2013-2014
rencontrés. Nous terminerons notre travail par une conclusion pour clôturer le rapport 1 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Chapitre 1 Présentation de l entreprise et du contexte du mémoire

2

Chapitre 1 Présentation de l entreprise et du contexte du mémoire 2 ENSET-DOUALA 2013-2014
Chapitre 1 Présentation de l entreprise et du contexte du mémoire 2 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

1

Présentation de l entreprise

D après Pierre LAUZEL, l entreprise est un groupement humain hiérarchisé qui met en uvre des moyens intellectuels, physiques et financiers pour extraire, transformer, transporter, distribuer des richesses ou produire des services conformément à des objectifs définis par une politique personnelle ou collégiale en faisant intervenir à des degrés divers des profits et des motivations d utilités sociales. Dotée d une personnalité juridique intuitivement liée à son existence, l entreprise en général et TAMCO SYSTEMS en particulier présente dans la suite de ce chapitre, son historique et son identité en section I, ses produits et ses partenaires en section II, et sa structure fonctionnelle en section III.

1.1 Historique et identité

TAMCO SYSTEMS pour « Tassa Management and Consulting SYSTEMS » est une entreprise du secteur tertiaire qui a été créée en 2010 qui développe des services à valeur ajoutée pour les entreprises Entreprise de développement d applications, elle est aussi une firme de consultants qui promeuvent les objectifs de gestion de ses clients. Son activité principale consiste à la mise sur pied des systèmes d information répondant aux besoins de petites, moyennes et grandes entreprises

1.2

Services et partenaires de Tamco systems

1.2.1

Services de Tamco systems

Les services et applications développés par TAMCO SYSTEMS :

CAPASSE Electronic payment System ; Le système de paiement électronique: Il s agit d une interface interactive conçue pour permettre aux entreprises de proposer à leurs contribuables une alternative de paiement électronique. Les options de paiement incluent le versement du paiement par l'intermédiaire d'un vaste réseau d'institutions financières. Ce système de paiement implique des solutions spécifiques dans les cas particuliers suivants:

- Le paiement des factures ; pour le paiement des services publics et d'autres factures mensuelles à travers son réseau d institutions financières ;

- L achat de tickets de voyage ; pour l'achat des billets de voyage à l'un des sites partenaires des institutions financières ;

3

des billets de voyage à l'un des sites partenaires des institutions financières ; 3 ENSET-DOUALA 2013-2014
des billets de voyage à l'un des sites partenaires des institutions financières ; 3 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

- Le paiement des frais de scolarité ; pour le paiement à charge des frais de scolarité pour toutes les institutions d'enseignement qui y participent ;

- L achat de billets d'événement ; pour l'achat des billets d événements culturels et sportifs publics ou privés ;

- Les transferts de fonds ; pour envoyer et recevoir de l'argent grâce au réseau d'établissements financiers indépendants à travers le territoire national camerounais. Le TAMCO WebControl : C est le système personnalisé de TAMCO SYSTEMS pour la conception d applications web qui offre à ses clients une capacité centrée sur des solutions qui les mettront à une position de leaders dans leurs différents domaines. Le WebControl comprend les services tels que le Web Design, le développement web, et l hébergement des sites. POIS (Purchase Order and Invoice tracking System); Le système de bon de commande et de suivi des factures. C est une solution de suivi qui automatise le processus d'approvisionnement, donne à chaque utilisateur un accès en temps réel à l'état ponctuel de chaque demande d'achat par le biais de l'approbation à différents niveaux, de la facture finale et du paiement.

VentePro ; Le système de vente et de gestion des stocks ; C est une application spécialisé de gestion des ventes et de solution d'inventaire. VentePro optimise les processus de ventes et de stocks permettant aux entreprises d'enregistrer et de suivre les matériaux sur la base des quantités et des valeurs. VentePro inclut également une fonction de gestion d'entrepôts. L'objectif est d'améliorer la rotation des stocks, d'optimiser les flux de marchandises, y compris des avantages supplémentaires comme l'amélioration des flux de trésorerie, la visibilité et la prise de décision.

Le système de maintenance des réseaux : C est une solution basée sur l entretien physique et logiciel des réseaux de la clientèle, l offre des services d administration des réseaux d entreprises et la sécurisation des applications web.

4

d administration des réseaux d entreprises et la sécurisation des applications web. 4 ENSET-DOUALA 2013-2014
d administration des réseaux d entreprises et la sécurisation des applications web. 4 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

1.2.2

Partenaires de tamco systems

Les partenaires de TAMCO SYSTEMS sont essentiellement :

- Les Institutions Financières (FI : Financial Institution en anglais) : Ce sont des

établissements financiers qui assurent à une clientèle donnée une large gamme de services financiers. Elles constituent le large réseau d entreprises utilisant le système de paiement développé par la structure ;

- Les entreprises de services publics : Elles agissent pour le système de bon de commande et de suivi de facture ainsi que le réseau du système de paiement de l entreprise;

- Les entreprises privées telles que :

les fournisseurs de services Internet (ISP : Internet Services Provider), les fournisseurs de télévision par câble (pour le système de paiement électronique) ; Les institutions d'enseignement (pour le système de paiement électronique) ; Les agences de voyage (pour le système de paiement électronique) ; Les institutions commerciales (pour le module de vente et gestion de stocks).

1.3 Structure fonctionnelle

TAMCO SYSTEMS a une structure fonctionnelle départementalisée. Elle comprend quatre (04) départements: le Département Technique (DT), le Département Commercial (DC), le Département des Finances (DF) et le Département des Ressources Humaines (RH) ; chacun avec les objectifs généraux suivants :

- Le Département Technique : Son objectif est de contribuer manifestement au processus

primaire aux moyens de l'innovation, de la conception, du développement, de la maintenance des systèmes de technologie de l'information, des solutions et des infrastructures (aussi bien en interne que pour ses clients) ; c est dans ce département que nous avons été affectés.

- Le Département Commercial : Ses objectifs sont d établir la connexion entre l entreprise,

ses clients à travers l utilisation de ses différents systèmes ou applications mis en place ; d'assurer une bonne présentation des produits, leur promotion et leur distribution.

- Le Département Financier : Il comprend la gestion du budget, de la paie, des achats, des

actifs, de la comptabilité ; la gestion des créances, des investissements et des rapports

5

des actifs, de la comptabilité ; la gestion des créances, des investissements et des rapports 5
des actifs, de la comptabilité ; la gestion des créances, des investissements et des rapports 5

ENSET-DOUALA 2013-2014

financiers. A cela s ajoute la gestion et la maintenance des registres financiers en conformité avec les principes comptables généralement reconnus et dans le respect des lois du gouvernement ; le développement et la maintenance de façon efficace et efficiente de la planification financière et des systèmes centraux d'appui afin de soutenir les services d'exploitation dans la réalisation de leurs objectifs de programme. Tout ceci pour assurer la gestion de l'information financière sur une base opportune et significative. - Le département des Ressources Humaines : Son objectif est de recruter et de conserver une main-d' uvre qualifiée et diversifiée pour répondre aux besoins variés de l'organisation, de former et de développer la main-d' uvre vers la performance qui dépasse les attentes de l'industrie.

6

la main-d' uvre vers la performance qui dépasse les attentes de l'industrie. 6 ENSET-DOUALA 2013-2014
la main-d' uvre vers la performance qui dépasse les attentes de l'industrie. 6 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

1.4

Organigramme de l entreprise

L organigramme fonctionnel de l entreprise TAMCO SYSTEMS est représenté par la figure

1.1. Dans cet organigramme présentant l architecture organisationnelle de Tamco Systems,

on distingue quatre directions sous la responsabilité directe du Directeur général et son

assistante. Le responsable technique coordonne les activités des autres départements

techniques et rend compte au directeur technique. Le responsable marketing coordonne les

activités des agents commerciaux et sous la supervision du directeur commercial et

financier

Directeur général Assistance de direction Directeur Directeur des Directeur commercial resources technique et
Directeur
général
Assistance de
direction
Directeur
Directeur des
Directeur
commercial
resources
technique
et financier
humaines
Responsable
technique
responsable
marketing
Techniciens
Service tests
Dévéloppeurs
des systèmes
et contrôle
et designers
et réseaux
qualité
Agents
commerciaux

Figure 1-1 Organigramme de TAMCO SYSTEMS

7

et designers et réseaux qualité Agents commerciaux Figure 1-1 Organigramme de TAMCO SYSTEMS 7 ENSET-DOUALA 2013-2014
et designers et réseaux qualité Agents commerciaux Figure 1-1 Organigramme de TAMCO SYSTEMS 7 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

2

Présentation des missions et enjeux

2.1

Contexte

Tamco Systems est une entreprise Camerounaise qui développe les applications et fournit les services informatiques qu il commercialise. Le développement d applications concerne les progiciels et les applications personnalisées ; tandis que la fourniture de services concerne la mise en place de réseaux informatiques, le support technique et la maintenance des systèmes d informations. D où la nécessité de bâtir et maitriser les solutions qui doivent répondre aux préoccupations des clients et ainsi générer les revenus substantielles pour la croissance.

2.2

Sujet du mémoire

2.2.1

Problématique

Effectuer les jeux et quiz par SMS, effectuer les envois massifs et réception de SMS, développer les API SMS pour les tiers, automatiser l envoi de SMS. Permettre l intégration simple et rapide quel que soit le langage de développement utilisé. Interagir avec un système IVR pour la création et la gestion de services téléphonique complètement automatisés sans opérateur humain. Contrôler différentes boîtes vocales pour plusieurs utilisateurs; authentifier un utilisateur à distance; ajouter une notification (courriel ou autre) pour chaque message reçu; transférer les messages vocaux à un serveur distant (par Internet). Mises à jour en ligne d'informations dynamiques.

Notons que les systèmes IVR peuvent manipuler des données dynamiques qui changent chaque jour, chaque heure. Cela permet la création des services téléphoniques informatifs, par exemple les cours des actions, les dernières nouvelles, la météo, des offres spéciales quotidiennes de magasins

Lecture et exploration de catalogues en ligne : Un IVR peut facilement se connecter aux bases de données et à d'autres points d'émission de données (locaux ou à distance), ainsi nous pouvons facilement fournir des services sur le catalogue (par exemple : la liste des pharmacies de garde, les numéros d urgence des hôpitaux, les postes de polices, les

8

des pharmacies de garde, les numéros d urgence des hôpitaux, les postes de polices, les 8
des pharmacies de garde, les numéros d urgence des hôpitaux, les postes de polices, les 8

ENSET-DOUALA 2013-2014

promotions des magasins et ainsi de suite). Choisissant la catégorie, le coût et de ce dont il a besoin, l'utilisateur peut obtenir des listes et des informations sur tous les articles choisis.

Achats et réservations : Par l'utilisation des bases de données ou d'autres systèmes dynamiques de données, IVR permet la réservation et les services d'achat de marchandises comme la réservation d'un billet de spectacle, l'achat d'un livre ou un DVD. La plateforme sera reliée à un système de de numéros téléphoniques qui se déclinent en trois catégories :

- numéros normaux ; le coût des communications téléphoniques dépend du fournisseur, du secteur et du temps d'appel (ce sont les numéros habituels, maison, bureau);

- numéros verts gratuits ; aucun coût pour l'utilisateur (ces numéros sont souvent ceux de centres d'appel de fournisseurs téléphoniques);

- numéros payants ; le coût d'appel est choisi par le fournisseur et habituellement plus élevé qu'un appel normal; la somme peut dépendre du temps de connexion ou être fixe.

Consultation de compte : Pour une institution financière par exemple, consulter ses comptes à tout moment, effectuer un virement sans se déplacer, consulter à temps réel l état de son compte, voilà qui confère un confort et un gain de temps des plus appréciables.

Notification d'évènements: Les systèmes IVR sont bidirectionnels: ils reçoivent et émettent des appels téléphoniques; en utilisant des appels automatiques et programmés, un système IVR peut annoncer au sujet des événements par téléphone (par exemple : rendez-vous, réunions, dates d'expiration, alarmes dans les cas importants

).

2.2.2 Objectifs

Les objectifs du présent mémoire sont les suivants:

Etude et fonctionnement d une plateforme Audiotex (Voix en SMS) au sein d un réseau télécommunication mobile ; Montrer la grande place qu occupent les logiciels libres dans la mise en place des services à valeurs ajoutées en télécommunications mobiles;

9

libres dans la mise en place des services à valeurs ajoutées en télécommunications mobiles; 9 ENSET-DOUALA
libres dans la mise en place des services à valeurs ajoutées en télécommunications mobiles; 9 ENSET-DOUALA

ENSET-DOUALA 2013-2014

Déploiement d une passerelle SMS (Gateway) Déploiement d un autocommutateur numérique (PABX) Intégration d une plateforme audiotex (SMS et voix) Mise en uvre des services à valeur ajoutées Développer des compétences en application et services à valeurs ajoutées

2.3 Environnement de travail

2.3.1 Le cycle en V

Au sein de TAMCO SYSTEMS, différents acteurs interviennent au cours de la réalisation d un projet : La maitrise d ouvrage (MOA), la maitrise d ouvrage déléguée (MOAD) et la maitrise d uvre (MOE). Ce type de fonctionnement n est pas spécifique à TAMCO SYSTEMS, mais représente plutôt un standard de fonctionnement au sein des grandes entreprises. Ces relations clients/fournisseurs internes permettent un certain formalisme, et contribuent à la qualité d un projet.

La réalisation des projets informatiques à Tamco Sytems suit le modèle du cycle en V. Ceci est une amélioration du modèle en cascade qui permet en cas d'anomalie, de limiter un retour aux étapes précédentes.

10

en cascade qui permet en cas d'anomalie, de limiter un retour aux étapes précédentes. 10 ENSET-DOUALA
en cascade qui permet en cas d'anomalie, de limiter un retour aux étapes précédentes. 10 ENSET-DOUALA

ENSET-DOUALA 2013-2014

2.3.2

Modèle de développement utilisé (Cycle en V)

Dans le modèle du cycle de développement en V de la figure 2-1, on limite un retour aux

étapes précédentes en cas d anomalie. Les phases de la partie montante doivent renvoyer

de l'information sur les phases en vis-à-vis lorsque des défauts sont détectés afin d'améliorer

le logiciel

défauts sont détectés afin d'améliorer le logiciel Figure 2-1 Modèle du cycle en V de la

Figure 2-1 Modèle du cycle en V de la gestion de ce projet De plus, le cycle en V de la figure 2-1 met en évidence la nécessité d'anticiper et de

préparer, lors des étapes descendantes, les "attendus" des futures étapes montantes. Ainsi

les attendus des tests de validation sont définis lors des spécifications, les attendus des tests

unitaires sont définis lors de la conception, et ainsi de suite. Les attendus correspondent la

plupart du temps à des documents spécifiques,

- EB : Expression de Besoin

- SBU : Spécification des Besoins Utilisateur

- SAD : Spécification d Architecture Détaillée

Ce découpage en phase et la rédaction de tous ces documents constituent une part

importante du processus qualité des projets au sein de Tamco Systems. Un descriptif détaillé

du contenu de chaque phase se trouve en ci-dessous.

11

de Tamco Systems. Un descriptif détaillé du contenu de chaque phase se trouve en ci-dessous. 11
de Tamco Systems. Un descriptif détaillé du contenu de chaque phase se trouve en ci-dessous. 11

ENSET-DOUALA 2013-2014

2.4

Tableau récapitulatif des étapes d un projet

Le tableau 2-1 présente les différentes phases opérationnelles qui nous ont guidés dans la réalisation de ce projet.

Étape

Objet

Pré étude

Cette étape a pour but d étudier la faisabilité d un besoin émergeant d une MOA et de l aider à stabiliser ses exigences.

Analyse du besoin utilisateur

Recueillir, préciser et évaluer les besoins des utilisateurs. Répondre à la question « De quoi s agit-il ? ». Valider la faisabilité et les impacts des solutions étudiées. Formaliser ces informations dans le document « Spécification des Besoins Utilisateurs » de façon à disposer d une référence d exigences stable entre MOE et Client

Conception SI

Identifier les processus et systèmes fonctionnels et techniques impactés par le besoin. Spécifier l architecture générale cible du système informatique.

Spécification du ST

Répondre aux questions : « Que fait le système et quand le fait-il ? » (et non pas « Comment le fait-il ? ») Élaborer une référence fonctionnelle pour le Système Technique dans le document « Spécification Technique des Besoins Système »

Architecture du ST

Répondre à la question « Comment fait le système technique pour réaliser la mission qui lui est confiée ? ». Identifier les interfaces internes Ventiler les exigences système (BS) et les exigences d interfaces externes vers les différents articles et opérations manuelles Formaliser ces réponses dans le document « Spécification de l Architecture du Système ».

Spécification du

Pour chaque composant logiciel (SCI) du ST, répondre aux questions : « Que fait le logiciel et quand le fait-il ? » (et non pas « Comment le fait-il ? »).

Logiciel

Spécifier les fonctionnalités du composant logiciel, son architecture et ses interfaces.

Architecture du

Répondre à la question « Comment fait le logiciel pour réaliser la mission qui lui est confiée ? ». Fournir la structure interne du logiciel correspondant à la « Spécification Technique des Besoins Logiciel ». Ventiler les exigences logicielles (BL) et les exigences d interfaces (interne, voire externes) vers les différents composants Valider les choix d architecture effectués en phase d étude.

Logiciel

composants Valider les choix d architecture effectués en phase d étude. Logiciel 12 ENSET-DOUALA 2013-2014
composants Valider les choix d architecture effectués en phase d étude. Logiciel 12 ENSET-DOUALA 2013-2014
composants Valider les choix d architecture effectués en phase d étude. Logiciel 12 ENSET-DOUALA 2013-2014

Conception détaillée

Élaborer une conception détaillée pour chaque composant logiciel identifié dans la « Spécification de l Architecture du Logiciel ». Garantir que toutes les exigences techniques et fonctionnelles attribuées aux composants logiciels sont prises en compte. Réaliser la documentation technique nécessaire au codage des composants.

Codage

Traduire le résultat de la Conception Détaillée du Logiciel sous forme de programmes avec les outils de développement choisis et dans le respect des normes et standards définis sur le projet.

Tests unitaires

Vérifier que chaque unité logicielle est conforme à la conception détaillée.

Intégration logicielle

Assembler les unités logicielles et les composants logiciels de façon à constituer un SCI tel que spécifié. Vérifier que l architecture du logiciel est conforme à la « Spécification de l Architecture du Logiciel » et à la « Spécification Détaillée du Logiciel ».

Qualification logicielle (QL)

Vérifier la conformité aux besoins logiciels et le respect des interfaces internes au ST en mode bouchonné, décrits dans la « Spécification Technique de Besoin représentatif de l utilisation opérationnelle du logiciel. Qualifier le SCI sur les aspects liés à sa structure, à son comportement aux limites,

Intégration du système technique

Obtenir le ST attendu par l intégration des articles logiciel (SCI), matériel (HCI) et opérations manuelles. Vérifier le respect des interfaces internes et l architecture système du produit conformément au document de « Spécification de l Architecture Système ».

13

du produit conformément au document de « Spécification de l Architecture Système ». 13 ENSET-DOUALA 2013-2014
du produit conformément au document de « Spécification de l Architecture Système ». 13 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Qualification système technique

Vérifier la conformité du ST aux besoins système décrits dans la « Spécification Technique de Besoin Système » et le respect des interfaces externes à l aide de tests de qualification passés dans un environnement représentatif de l utilisation opérationnelle du logiciel. d Intégration dans le SI (IS SI). Qualifier le système technique sur les aspects liés à sa robustesse, à sa performance, à son endurance

Intégration au SI

Intégrer les ST qualifiés dans l architecture globale du SI conformément au document de « Spécification d Intégration du Système d Information». Vérifier le respect des interfaces externes des ST et l architecture système du SI dans un environnement de test « iso production ».

Vérification d Aptitude au Bon Fonctionnement (VABF)

Vérifier que le ST répond au besoin spécifié dans la SBU, sur un environnement représentatif de l environnement de l utilisateur final.

Vérification d Aptitude à la Bonne Exploitation (VABE)

Vérifier que le produit est industrialisable (réponses aux exigences générales de supervision, automatisation, métrologie, sauvegarde) et exploitable (réponses aux exigences d'exploitabilité permettant de répondre au niveau de service demandé), qu il répond aux exigences spécifiées dans la grille d exploitabilité

Mise en

Installer le produit en environnement de production et s assurer qu il est exploitable.

Production

MEP

 

Vérification du

Observer, sur une durée donnée, le fonctionnement du système, le service rendu aux utilisateurs en environnement de production. Constater, avant contractualisation avec le client, les seuils d atteintes des indicateurs définis dans le contrat de service.

Service (VSR)

Tableau 2-1 Etapes de la gestion du projet

2.5 Diagramme de Gantt utilisé dans la planification de ce projet

Le diagramme de Gantt du tableau 2-2 présente le chronogramme qui a été utilisé dans la

planification de notre projet. Il décrit séquentiellement les tâches, la durée et les ressources

utilisées.

14

notre projet. Il décrit séquentiellement les tâches, la durée et les ressources utilisées. 14 ENSET-DOUALA 2013-2014
notre projet. Il décrit séquentiellement les tâches, la durée et les ressources utilisées. 14 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Tableau 2-2: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt Suite du diagramme de

Tableau 2-2: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

Suite du diagramme de Gantt utilisé dans la planification du projet

Le diagramme de Gantt de la figure 2-4 présente la suite du diagramme de la figure 2-3.

15

projet Le diagramme de Gantt de la figure 2-4 présente la suite du diagramme de la
projet Le diagramme de Gantt de la figure 2-4 présente la suite du diagramme de la

ENSET-DOUALA 2013-2014

Tableau 2-3: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt Suite du diagramme de

Tableau 2-3: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

Suite du diagramme de Gantt du tableau2-3 utilisé dans la planification du projet

Tout comme le diagramme du tableau 2-3, le diagramme de Gantt de la figure 2-5 présente la suite du diagramme du tableau 2-4.

16

2-3, le diagramme de Gantt de la figure 2-5 présente la suite du diagramme du tableau
2-3, le diagramme de Gantt de la figure 2-5 présente la suite du diagramme du tableau

ENSET-DOUALA 2013-2014

Tableau 2-4: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt Suite et fin du

Tableau 2-4: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

Suite et fin du diagramme du tableau 2-4 utilisé dans la planification du projet

Tout également comme le diagramme du tableau2-4, le diagramme de Gantt du tableau 2-5 présente la suite et la fin du diagramme de la figure 2-4.

présente la suite et la fin du diagramme de la figure 2-4. Tableau 2-5: Planification du

Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt

17

de la figure 2-4. Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt 17
de la figure 2-4. Tableau 2-5: Planification du projet à l'aide du diagramme de Gantt 17

ENSET-DOUALA 2013-2014

2.6

Environnement technique

Système d'exploitation

Au sein de Tamco Systems l environnement du système d exploitation est hétérogène et

variant de Windows, linux, MacOS, Android.

CRM

Pour le suivie des tâches et la gestion de la relation client une application CRM appelée

Vtiger est utilisé pour la circonstance.

2.7 Déroulement des travaux

Afin d atteindre notre objectif dans la réalisation de ce projet, nous avons subdivisé le travail

à

faire en plusieurs sections essentielles à savoir :

 

documents d initialisation du projet;

solutions disponibles et la solution adoptée;

les enjeux et le business model dans les SVA mobiles

la mise en place de plateforme SMS (passerelle SMS) ;

la mise en place de la plateforme vocale (Sous Astérisk) ;

l intégration de la plateforme audiotex (SMS et la plateforme vocale) ; le développement des applications utilisant la plateforme audiotex (Vocale et

 

SMS) ;

3

Documents d initialisation du projet

3.1 La charte du projet

Dans le cadre de ce projet, nous avons en prélude élaboré la charte du projet qui est le premier document technique dans un projet qui doit être validé par le client. Ce document comprend entre autre : le périmètre du projet, le nom.

3.2 Le cahier de charge du projet

A la suite de la charte du projet que nous avons élaboré nous avons également élaboré le

cahier de charge du projet qui résumait les spécifications du projet. Tout comme le document précédent, celui-ci a fait l objet d une validation par le client.

18

comme le document précédent, celui-ci a fait l objet d une validation par le client. 18
comme le document précédent, celui-ci a fait l objet d une validation par le client. 18

ENSET-DOUALA 2013-2014

4

Solutions disponibles

4.1 Passerelle sms (sms gateway)

Le tableau 4-1 est un tableau comparatif obtenu à travers les recherches effectuées. Il présente plusieurs types de passerelles les unes différentes des autres par les fonctionnalités diverses.

Nom du logiciel (progiciel

Clickatell

Envaya

Kannel

Frontline

Drupal sms

sms

sms

framework

Protocoles

(HTTP/S,

Applet

(HTTP/

Aplet mobile

(HTTP/ SMPP,

REST, SMPP,

Android

SMPP,

SMTP)

SMTP, XML,

SMTP,

SOAP, FTP,

CIMD,

COM

UCP :EMI

Object)

, SEMA)

hébergement

Windows

Android

Linux

Windows,

Linux

Linux, Mac

Type de message

MO, MT,

MO, MT,

MO, MT,

MO, MT,

MO, MT,

MMS

MMS

MMS

MMS

Volume

Volume
Volume
Volume
Volume
Volume

connectivité

Modem

Modem

Modem

Modem

Modem GSM,

GSM,

GSM,

GSM,

GSM,

SMSC

SMSC

SMSC

SMSC

Management

Management
Management
Management
Management
Management

(Interface

monitoring)

 

licence

licence
licence
licence
licence
licence

opensource

(gratuit)

     

Documentation

Documentation
Documentation
Documentation
Documentation
Documentation

complète

Tableau 4-1 Les passerelles SMS (gateway)

19

      Documentation complète Tableau 4-1 Les passerelles SMS (gateway) 19 ENSET-DOUALA 2013-2014
      Documentation complète Tableau 4-1 Les passerelles SMS (gateway) 19 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

4.2

Serveur de communication vocal (IP PBX)

Le tableau 4-2 est également un tableau comparatif obtenu à travers les recherches effectuées sur les solutions d autocommutateurs numériques. Il présente plusieurs types de logiciels les unes différentes des autres par les environnements et fonctionnalités diverses.

Nom du logiciel (progiciel Bayonne Asterisk Sipx, Ser Yate IPBX Open source Protocoles SIP SIP,
Nom du logiciel
(progiciel
Bayonne
Asterisk
Sipx,
Ser
Yate
IPBX Open source
Protocoles
SIP
SIP, IAX,
supportés
H323
MGCP,
SIP
SIP
SIP
H323,
TDM,SCCP
SS7
Plateforme
Windows,
hébergement
Linux,
Linux
Windows,
Linux
Linux
Solaris, AIX,
Linux,
HP/UX
Utilisation de SIP et RTP
Compatibilité Softphone
freeware
maquette
Interface ISDN
Interface SS7
Numérotation à 4
chiffres
Documentation
complète

Tableau 4-2 Les autocommutateurs numériques (PABX)

4.2.1 Présentation de la solution choisie

Après avoir évalué les points forts et les points faibles des solutions que nous avons

identifiées et évaluées, le choix a porté sur une plateforme audiotext basée sous Kannel et

Astérisk. Les fonctionnalités attendues ci-dessous répondent aux attentes du cahier de

charge en mettant l accent sur une solution ouverte « open sources » qui offriront les

services ci-dessous :

- Service d envoi et réception des messages SMS,

- Services sur Numéro court (Short Code ou Short ID),

20

envoi et réception des messages SMS, - Services sur Numéro court (Short Code ou Short ID),
envoi et réception des messages SMS, - Services sur Numéro court (Short Code ou Short ID),

ENSET-DOUALA 2013-2014

- Service pull (le client envoie un SMS pour demander une information qui lui est envoyé

par SMS) ,

- Service push ou sur abonnement (le client active un service en envoyant un code à un

numéro en vue de recevoir un ou plusieurs informations (Actualités, prévisions météo,

info pharmacie, etc.),

- Service par Mot-clé (Un mot-clé est une suite de caractères qui, avec un numéro court,

service « chat ».

- Support d application VOIP, call center, IVR

- Configuration et management par page interface Web

- Contrôle des appels

- Transfert d appel

- Conférence

- Appel multi postes

4.2.2 Domaines d applications

Le tableau 4-3 présente bien les domaines variés d application de cette plateforme audiotex.

Il englobe plusieurs secteurs d activités partant de l événementiel, aux entreprises et

banques en passant par le commerce et les réseaux sociaux.

 

Evènementiel

Alertes et infos

Commerce

Réseaux

entreprise

tendances

utiles

sociaux

- Sonnerie

- Foot/alertes

-

Mobile

-

Recherche

-

Information à

- Images

- Astrologie

banking

- publicité

travers un

- Images

- Info

-

Assurances

 

numéro court

SMS

animées

banque/alertes

 

-

SMS de pub

- Jeux et quiz

- Infos avions

Intégration du module SMS dans les applications métiers

-

- infos examen

 

- Versets et

- Astrologie

-

Mobile

-

Astrologie

-

Centre d appel

Chants religieux

- Infos pharmacies

banking

   

IVR

Musique à la demande

-

Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution

21

IVR Musique à la demande - Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution 21
IVR Musique à la demande - Tableau 4-3 Les domaines d application de la solution 21

ENSET-DOUALA 2013-2014

4.2.3

Les enjeux et le business model des vas

L innovation technologique, la créativité, les réseaux sociaux, l amélioration des terminaux mobiles sont quelques peu les facteurs qui ont boosté l émergence de nouveaux services. Ceci a entrainé l entrée en jeux de plusieurs autres nouveaux types acteurs dans le domaine des télécommunications. C est ainsi que trouvera des acteurs spécialisés dans la fourniture de contenus variés utilisant plusieurs technologies.

Fournisseur de contenus

- Contenu/portail/agrégateurs/développeurs

- Droit d auteur sur contenu des parties tiers

- Compagnie de média locaux Technologie actives

Numéro court Plateforme partenaires Plateforme texte /data

Utilisateur final Serveur Plateforme dédiée (contenus) utilisateur final

Plateforme vocale

Utilisateur serveur (IVR) contenu utilisateur final

22

utilisateur final Plateforme vocale Utilisateur serveur (IVR) contenu utilisateur final 22 ENSET-DOUALA 2013-2014
utilisateur final Plateforme vocale Utilisateur serveur (IVR) contenu utilisateur final 22 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

4.2.4

Architectures sva

La figure 4-1 présente une architecture globale dans les services à valeurs ajoutés. Elle illustre précisément la position occupée par chaque acteur et la circulation des flux d informations entre les différentes parties prenantes.

d informations entre les différentes parties prenantes. Figure 4-1 : Architecture du SVA 23 ENSET-DOUALA 2013-2014

Figure 4-1 : Architecture du SVA

23

d informations entre les différentes parties prenantes. Figure 4-1 : Architecture du SVA 23 ENSET-DOUALA 2013-2014
d informations entre les différentes parties prenantes. Figure 4-1 : Architecture du SVA 23 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Chapitre 2 Passerelle SMS (Gateway)

24

Chapitre 2 Passerelle SMS (Gateway) 24 ENSET-DOUALA 2013-2014
Chapitre 2 Passerelle SMS (Gateway) 24 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

5

Déploiement de la passerelle sms

5.1 Choix de kannel comme passerelle SMS

Kannel est un logiciel Open Source très utilisé comme passerelle SMS et WAP. Utilisée comme passerelle SMS il permet d envoyer et de recevoir des SMS d un réseau GSM et les transmettre à un autre réseau (informatique) et vice versa. Il supporte plusieurs types de connectivité (SMSC et GSM). Grace à sa robustesse, il est abondamment utilisé pour la mise en place des services à valeurs ajoutés dans les télécommunications mobile

à valeurs ajoutés dans les télécommunications mobile Figure 5-1 : Architecture de Kannel 5.2 Principe de

Figure 5-1 : Architecture de Kannel

5.2 Principe de fonctionnement

La passerelle possède trois modules ; chacune ne pouvant communiquer qu avec un type d équipement et de protocole spécifique :

- Les centres SMS (SMSC), utilisant divers protocoles.

- Les serveurs HTTP, pour les contenus WAP et SMS.

- Les terminaux WAP, implémentant la pile de protocole WAP. Ce dernier ne fait l objet de notre préoccupation.

5.3 Architecture fonctionnelle de kannel

L'architecture fonctionnelle de Kannel présente trois principaux modules appelés encore « box ». L intégration de ces trois blocs caractérise une stabilité sans pareil. Les modules ainsi identifiés sont :

le Bearerbox; le SMS box;

le WAP box.

25

sans pareil. Les modules ainsi identifiés sont : le Bearerbox; le SMS box; le WAP box.
sans pareil. Les modules ainsi identifiés sont : le Bearerbox; le SMS box; le WAP box.

ENSET-DOUALA 2013-2014

Figure 5-2 : Architecture fonctionnelle de Kannel 5.4 Description des blocs 5.4.1 Le bearerbox Le

Figure 5-2 : Architecture fonctionnelle de Kannel

5.4

Description des blocs

5.4.1

Le bearerbox

Le bearerbox est l'interface entre le réseau de téléphonie mobile et les autres compartiments du serveur. Pour les autres blocs, Il joue le rôle de routeur. En effet, c'est lui qui reçoit les SMS provenant d'un réseau mobile et se charge de les transmettre au bloc approprié. Au fur et à mesure que les autres blocs se connectent et se déconnectent au bearerbox, ce dernier met à jour dynamiquement la liste des blocs en ligne. Mis à part la réception de messages entrants, le bearerbox reçoit aussi tous les messages sortants et les adapte au format du réseau auquel il S interconnecte

5.4.2 Le smsbox

La conception d'un SMS box est simple. Un SMS box reçoit un SMS à partir du bearerbox, l'analyse afin d'en extraire les mots-clés et les paramètres s'il y'a lieu. En fonction du mot clé, le serveur renvoie la réponse au client ; réponse qui peut être un texte statique, le résultat de l'exécution d'une action associée. Dans le cas où le service SMS configuré dans le fichier renvoie à un URL, le smsbox peut récupérer les données contenues et les envoyer au bearerbox qui à son tour les renvoie au client via le SMSC de l'opérateur de téléphonie mobile. Le smsbox peut également réceptionner les SMS, provenant d`ordinateurs d'un réseau informatique tel que l'intranet ou l'Internet. En effet, les messages reçus au format HTTP sont convertis en messages de type SMS pour être accessibles aux terminaux GSM.

26

au format HTTP sont convertis en messages de type SMS pour être accessibles aux terminaux GSM.
au format HTTP sont convertis en messages de type SMS pour être accessibles aux terminaux GSM.

ENSET-DOUALA 2013-2014

5.4.3

Le WAP box

Nous ne développerons pas assez cette partie. Nous retiendrons de ce bloc, qu'il met en place le protocole WAP (Wireless Application Protocol) ; Protocole qui récupère les requêtes issues des mobiles supportant le WAP, puis les traduit en requêtes compréhensibles par les serveurs HTTP et vice versa. Notons qu il n est possible de mettre en place qu un seul bearerbox tandis qu il est possible de disposer de plusieurs wapbox et de smsbox. Disposer de plusieurs wapbox et smsbox peut s avérer bénéfique surtout lorsque la charge est très importante. Dans ce cas le bearerbox maintient une connexion avec différents wapbox et smsbox grâce à un système de « battement de c ur (semblable au ping) »

5.4.4 Mode de communication entre les blocs

Les données sont échangées entre le bearerbox et les wapbox, smsbox à travers le protocole TCP /IP. TCP /IP est un protocole adapté très souvent pour une utilisation en réseaux étendus (comme Internet), et son incorporation dans la procédure de communication des différents blocs de Kannel, signifie que ces blocs peuvent être déployés sur des ordinateurs aussi distants que possible, si nécessaire. Les performances en termes de risque de crash sont plus optimisées lorsque ces blocs sont déployés sur des machines différentes. Rappelons aussi, que de façon permanente, les différents blocs, échangent à intervalles réguliers des messages de signalisations.

à intervalles réguliers des messages de signalisations. Figure 5-3 : Mode de communication entre les blocs

Figure 5-3 : Mode de communication entre les blocs de Kannel

27

des messages de signalisations. Figure 5-3 : Mode de communication entre les blocs de Kannel 27
des messages de signalisations. Figure 5-3 : Mode de communication entre les blocs de Kannel 27

ENSET-DOUALA 2013-2014

5.5

Installation de kannel

5.5.1

Moyens utilisés Serveur HP Proliant DL 380 2U Rackable

Les moyens utilisés pour l'implémentation de Kannel sont à la fois matériels et logiciels. En

effet, l'environnement Linux, la documentation sur le serveur Kannel, les notions sur la pile

de protocole TCP/IP (HTTP) nous ont été indispensables. « Trixbox » est la distribution de

Linux que nous avons retenu pour notre travail. C'est après l'avoir installé avec les

paquetages nécessaires, sur un serveur test que nous migrons sur le serveur de production

Modem GSM Nokia GSM 32

Afin de nous assurer que le serveur Kannel sera fonctionnel, et capable d être opérationnel

avec les SMSC des opérateurs mobiles, nous avons utilisés un modem de GSM de type

NOKIA comme SMSC virtuel pour les tests. A l issue des tests concluants, nous avons

effectués la migration en production.

5.5.2 Pré requis

Kannel exige l'environnement de logiciel suivant :

- Compilateur et bibliothèques de C (Le toolchain du GCC du GNU est recommandé)

- La bibliothèque de Gnome XML (connue sous le nom de gnome-xml et libxml), version 2.2.5

ou plus nouveau. Voir http://xmlsoft.org/xml.html.

- La bibliothèque libxml2-dev et libxml2.

- GNU MAKE.

- Une implémentation de thread POSIX (pthread.h).

- GNU Bison

5.5.3 Configuration du modem GSM

Détection du modem dans le système:

# wvdialconf /etc/wvdial.conf Found a modem on **/dev/ttyUSB0**

L outil Minicom pour configure le modem

28

/etc/wvdial.conf Found a modem on **/dev/ttyUSB0** L outil Minicom pour configure le modem 28 ENSET-DOUALA 2013-2014
/etc/wvdial.conf Found a modem on **/dev/ttyUSB0** L outil Minicom pour configure le modem 28 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Avant de configurer les services qui vont communiquer avec le modem, nous allons tout d abord nous rassurer que celui-ci peut envoyer et recevoir les SMS à travers un outil appelé « minicom » qui est un programme pour paramétrer les ports séries.

# yum install minicom

# minicom

Dans le terminal de ce programme nous contrôlons le modem en utilisant les commandes AT ci-dessous.

Etapes pour insérer le code PIN de la puce GSM.

AT+CPIN=XXXX

OK

AT+CPIN?

+CPIN: READY

OK

Vérification si le SMS Center est configuré:

AT+CSCA? +CSCA: "+237XXXXXXXXX",145 OK

Lorsque qu il n est pas bien configuré, nous le faisons avec:

AT+CSCA="+237XXXXXXXXX"

OK

Etapes pour l envoi de message test :

AT+CMGF=1

OK

AT+CMGS="+237XXXXXXXXX"

> ceci est un message test.

> (CTRL-Z) +CMGS: XX OK

5.5.4 Installation de la passerelle

source

Le code source de Kannel est disponible pour le téléchargement en plusieurs formats sur le

site http://www.kannel.org/download.shtml.

Nous avons choisi de télécharger la dernière version : gateway-1.4.3.tar.gz

# wget http://www.kannel.org/download/1.4.3/gateway-1.4.3.tar.gz

# tar zxvf gateway-1.4.3.tar.gz -C /usr/local/src/

# cd /usr/local/src/gateway-1.4.3/

# mkdir -p /etc/kannel

29

-C /usr/local/src/ # cd /usr/local/src/gateway-1.4.3/ # mkdir -p /etc/kannel 29 ENSET-DOUALA 2013-2014
-C /usr/local/src/ # cd /usr/local/src/gateway-1.4.3/ # mkdir -p /etc/kannel 29 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

30

30 ENSET-DOUALA 2013-2014
30 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Compilation de kannel

Pendant la compilation, nous utilisons la base de données Mysql comme SGBD. Se

positionner dans le répertoire ou est décompressée kannel et lancer les commandes:

./configure --prefix=/etc/kannel --enable-start-stop-daemon --with-mysql --

with-mysql-dir= /var/lib/mysql

1. --prefix=/etc/kannel Compile en services (démarrage-arrêt démarrage).

1. --enable-start-stop-daemon Compile en services (démarrage-arrêt démarrage).

2. --with-mysql Active le support des librairies MySQL et DLR.

3. --with-mysql-dir= Chemin pour atteindre la librairie MySQL et les entête des fichiers

DIR.

Installation

Make

Make install

Création de la base de données de stockage des

Script Création de la base de données (DLR)

CREATE TABLE IF NOT EXISTS `dlr` ( `smsc` varchar(40) default NULL, `ts` varchar(40) default NULL, `destination` varchar(40) default NULL, `source` varchar(40) default NULL, `service` varchar(40) default NULL, `url` varchar(255) default NULL, `status` int(11) default NULL, `boxc` varchar(40) default NULL, `mask` int(11) default NULL, `dateHeure` timestamp NOT NULL default CURRENT_TIMESTAMP

) ; CREATE TABLE IF NOT EXISTS `entrer` ( `date` varchar(50) default NULL, `msg` varchar(350) default NULL, `source` varchar(20) default NULL, `destination` varchar(20) default NULL

) ;

À travers la série de commandes ci-dessus, nous avons installé kannel à partir du site, créer la base de données DLR et maintenant nous créons le lien symbolique à partir de répertoire /etc/kannel.conf vers /etc/kannel/kannel.conf afin de permettre l exécution des services à travers le fichier de configuration.

31

afin de permettre l exécution des services à travers le fichier de configuration. 31 ENSET-DOUALA 2013-2014
afin de permettre l exécution des services à travers le fichier de configuration. 31 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

# mkdir /etc/kannel/

# ln -s /etc/kannel.conf /etc/kannel/kannel.conf

Fichier de configuration

Le fichier de configuration kannel.conf comporte les paramètres liés à l environnement test avec modem NOKIA 32 que nous avons effectué et qui se présente ci-dessous :

#CORE group = core admin-port = 13000 admin-password = #PASSWORD status-password = #PASSWORD log-file = "/var/log/kannel/kannel.log" log-level = 0 access-log = "/var/log/kannel/access.log" smsbox-port = 13001 store-type = file store-location = "/var/log/kannel/kannel.store"*

#SMSC MODEM GSM group = smsc smsc = at connect-allow-ip = 127.0.0.1 port = 13013 host = "localhost" smsc-id = NOKIA modemtype = NOKIA device = /dev/ttyUSB0 speed = 9600 sms-center = "+2376XXXXXXXX" my-number = "+237XXXXXXXX" pin = XXXX

group = modems id = NOKIA name = NOKIA detect-string = "nokia" init-string = "AT+CNMI=2,1,0,0,0;+CMEE=1"

#SMSBOX SETUP group = smsbox bearerbox-host = 127.0.0.1 bearerbox-port = 130X01 sendsms-port = 13131 sendsms-chars = "0123456789+" global-sender = 00237XXXXXXXX log-file = "/var/log/kannel/smsbox.log" log-level = 0 access-log = "/var/log/kannel/access.log"

#SEND-SMS USERS group = sendsms-user username = #USERNAME password = #PASSWORD

32

#SEND-SMS USERS group = sendsms-user username = #USERNAME password = #PASSWORD 32 ENSET-DOUALA 2013-2014
#SEND-SMS USERS group = sendsms-user username = #USERNAME password = #PASSWORD 32 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

user-allow-ip = "\*.\*.\*.\*"

#SMS SERVICE group = sms-service keyword = default accept-x-kannel-headers = true #accepted-smsc = NOKIA accepted-smsc = at2 max-messages = 0 assume-plain-text = true catch-all = true

get-url = "http://localhost/application/index.php?app=call&cat=gateway&plugin=k annel&access=geturl&t=%t&q=%q&a=%a"

Une fois le matériel configuré, nous pouvons executer le démarrage de kannel à par les deux commandes ci-dessous dans deux terminaux différents:

Premier terminal

# bearerbox kannel.conf

Second terminal

# smsbox kannel.conf

Une fois le service kannel démarré, nous pouvons vérifier le statut fonctionnel et s assurer que les deux services ont bien démarrés par les commandes.

# ps aux | grep kannel

kannel 9611 1.9 0.1 750424 6684? Sl 13:14 2:37 /usr/sbin/bearerbox /etc/kannel.conf

kannel 9636 0.0 0.1 674228 4676? Sl 13:14 0:00 /usr/sbin/smsbox /etc/kannel.conf

Syntaxe d envoi d un SMS via l URL se présente ci-dessous

http://localhost:13013/cgi-

bin/sendsms?username=utilisateur&password=motdepasse&to=0123456&text=message test

33

bin/sendsms?username=utilisateur&password=motdepasse&to=0123456&text=message test 33 ENSET-DOUALA 2013-2014
bin/sendsms?username=utilisateur&password=motdepasse&to=0123456&text=message test 33 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Connexion de la passerelle avec les opérateurs mobiles

La phase de test s est effectuée avec succès avec le modem NOKIA 32 que nous avons utilisé

en test. L étape suivante consiste à raccorder la passerelle avec les SMSC des opérateurs

mobiles de la place avec qui le client a noué les accords de partenariat à cet effet. Pour ce

faire nous avons effectué les modifications dans le fichier de configuration de kannel pour

répondre à cette préoccupation. Les lignes ajoutées dans le fichier sont les suivantes :

#---------Liaison pour OPERATEUR 1----------------- group = smsc smsc = smpp smsc-id = MTN #allowed-smsc-id = OPERATEUR1 host = XXX.XXX.XXX.XXX port = XXXX #transceiver-mode = true receive-port = XXXX smsc-username = "username" smsc-password = mot_de_passe system-type = "SMPP" interface-version = "34" address-range = "8068" #source-addr-autodetect = true source-addr-ton = 1 source-addr-npi = 1 #bind-addr-ton = 0 #bind-addr-npi = 0 #msg-id-type = 0x01 #alt-charset = 1 #alt-addr-charset = GSM #alt-charset = "ASCII" #msg-id-type = 0x00 #alt-charset = "HPROMAN8" alt-charset = "ISO-8859-15" allowed-prefix = "23767"

#---------Liaison pour OPERATEUR 2----------------- group = smsc smsc = smpp smsc-id = OPERATEUR2 #allowed-smsc-id = OPERATEUR2 host = XXX.XXX.XXX.XXX port = XXXX receive-port = XXXX smsc-username = "username" smsc-password = motdepasse system-type = "SMPP" interface-version = "34"

34

smsc-password = motdepasse system-type = "SMPP" interface-version = "34" 34 ENSET-DOUALA 2013-2014
smsc-password = motdepasse system-type = "SMPP" interface-version = "34" 34 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

address-range = "8068" #source-addr-autodetect = true source-addr-ton = 1 source-addr-npi = 1 #bind-addr-ton = 0 #bind-addr-npi = 0 #msg-id-type = 0x01 #alt-charset = 1 #alt-addr-charset = GSM #alt-charset = "ASCII" #msg-id-type = 0x00 #alt-charset = "HPROMAN8" alt-charset = "ISO-8859-15" allowed-prefix = "23769"

Configuration de groupe de services (sms-service)

Le groupe de service est utilisé pour récupérer les messages lorsqu on met en place un

concept. kannel offre la possibilité de créer autant de services ; il suffit de créer à cet effet

un groupe-service, définir le ou les mots clés et préciser la page php qui va interagir lorsque

le SMS arrive dans la passerelle. Le group-services se présente ci-dessous :

#-------MESSAGE MO SMS provenant de OPERATEUR1------------

group = sms-service accepted-smsc = OPERATEUR1 #accept-x-kannel-headers = true keyword=default #keyword-regex = .* omit-empty = true catch-all = true concatenation = true max-messages = 0 get-url = "http://localhost:/chemin/incomming.php?phone=%p&msg=%a&da te=%t&dest=%P"

#-------MESSAGE MO SMS provenant de OPERATEUR2------------ group = sms-service accepted-smsc = OPERATEUR2 accept-x-kannel-headers = true keyword=default #keyword-regex = .* #omit-empty = true catch-all = true concatenation = true max-messages = 0

35

#keyword-regex = .* #omit-empty = true catch-all = true concatenation = true max-messages = 0 35
#keyword-regex = .* #omit-empty = true catch-all = true concatenation = true max-messages = 0 35

ENSET-DOUALA 2013-2014

get-url = "http://localhost:/chemin/incomming.php?phone=%p&msg=%a&da te=%t&dest=%P"

Le %p représente le numéro de téléphone de l expéditeur

Le %r représente le texte qui se trouve dans le message sans le mot clé

Le %b représente le texte en binaire

Le %t représente l heure et la date d envoi du message

Le %i représente le type de SMSC auquel est rattachée la passerelle

Le %k représente le mot clé du service

Quelques paramètres pour les services dans Kannel

Paramètres Description

%s représente les caractères encodés au niveau de l URL. Par exemple le «+ » devant le

numéro de téléphone devient %2B

%S

se comporte comme le %s

%a

représente tout le contenu du message

%T

représente le temps où le message à été envoyé sous format UNIX Timestamp

%p représente le numéro de téléphone du destinataire

%q

transforme le 00 devant l indicatif du numéro de téléphone de l expéditeur en +

%Q

se comporte comme le %q mais s applique sur le numéro du destinataire

%I représente l ID du sms

%d

représente l accusé de réception

%R

représente le contenu de tout l URL

%n

représente l utilisateur de Kannel qui envoi le message à travers l URL

%f donne le nombre de sms que le SMSC à envoyé au niveau du modem GSM.

Cette valeur est utilisée que si on utilise un modem GSM.

Fichier incomming.php

<?php /* GATEWAY OF RECEIVING INCOMING SMS. phone=%p&msg=%a&date=%t&dest=%P

36

<?php /* GATEWAY OF RECEIVING INCOMING SMS. phone=%p&msg=%a&date=%t&dest=%P 36 ENSET-DOUALA 2013-2014
<?php /* GATEWAY OF RECEIVING INCOMING SMS. phone=%p&msg=%a&date=%t&dest=%P 36 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

*/

$SMS_shortNumber=$_REQUEST['dest']; $SMS_date=$_REQUEST['date']." ".date("H:i:s"); $SMS_phone=$_REQUEST['phone']; $SMS_msg=$_REQUEST['msg']; //////////////////////////// include(" /config/config.php"); //////////////////////////// if(!empty($SMS_shortNumber))

{

$ID=getValue('SELECT count(convert(id, unsigned)) FROM smsc_inbound'); if(empty($ID) or $ID==0)

{

 

$ID=1;

}

else

{

 

$ID+=1;

}

////////////////////////////////////////////// $QSL1="INSERT INTO smsc_inbound ". "(id,idservice,sender,sms,short_number,date_reception) ". " VALUES(".

"'".addslashes($ID)."','A104','".(addslashes($SMS_phone))."',".

"'".addslashes($SMS_msg)."','".addslashes($SMS_shortNumber)."','".addsla shes($SMS_date)."'". ")"; ////////////////////////////////////////////// $RST = mysql_query($QSL1); /*if($RST){echo("OK");}

else{echo("NO".$RST.$QSL1);}*/

$keyWord=strtolower($SMS_msg);

if($keyWord=='c1')

{ $RETURN_MSG="VOTRE VOTE A ETE PRIS EN COMPTE. NOUS VOUS

REMERCIE";

}

if($keyWord=='c2')

{ $RETURN_MSG="BRAVO! VOUS ETES SUPER";}

if($keyWord=='c3')

37

{ $RETURN_MSG="BRAVO! VOUS ETES SUPER";} if($keyWord=='c3') 37 ENSET-DOUALA 2013-2014
{ $RETURN_MSG="BRAVO! VOUS ETES SUPER";} if($keyWord=='c3') 37 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

{ $RETURN_MSG="VOTRE COTE D'ACCESS EST ".date('YmdU');}

if($keyWord=='c4')

}

////////////////////////////////////////////// $QSL1="INSERT INTO smsc_inbound ". "(id,idservice,sender,sms,short_number,date_reception) ". " VALUES(".

"'".addslashes($ID)."','A104','".(addslashes($SMS_phone))."',".

"'".addslashes($SMS_msg)."','".addslashes($SMS_shortNumber)."','".addsla shes($SMS_date)."'". ")"; ////////////////////////////////////////////// $RST = mysql_query($QSL1); /*if($RST){echo("OK");}

else{echo("NO".$RST.$QSL1);}*/

$keyWord=strtolower($SMS_msg);

if($keyWord=='c1')

{ $RETURN_MSG="VOTRE VOTE A ETE PRIS EN COMPTE. NOUS VOUS

REMERCIE";

}

if($keyWord=='c2')

{ $RETURN_MSG="VOTRE VOITURE PORTERA LE NUMERO LT".date('y')."S".date('s');}

//--------------------------

$SMSHOST=getValue('SELECT nameEN FROM smsc_setting WHERE

id="5"');

//--------------------------

$HOST_URL="http://".$SMSHOST

.":13013/cgi-bin/sendsms?username=mediafone&password=mediafone"

."&coding=2&charset=ISO-8859-1&dlr-

mask=19&from=".$SMS_shortNumber

."&to=".$SMS_phone."&text=".urlencode(($RETURN_MSG));

//////////////////////////////////////

$content=file_get_contents($HOST_URL);

}

?>

38

////////////////////////////////////// $content=file_get_contents($HOST_URL); } ?> 38 ENSET-DOUALA 2013-2014
////////////////////////////////////// $content=file_get_contents($HOST_URL); } ?> 38 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

Chapitre 3 Autocommutateur numérique

39

Chapitre 3 Autocommutateur numérique 39 ENSET-DOUALA 2013-2014
Chapitre 3 Autocommutateur numérique 39 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

6

Déploiement de la plateforme vocal

La plateforme est bâtie autour d Asterisk qui fait office d autocommutateur numérique

(PABX) régulièrement très utilisé dans la voix surIP (VOIP).

6.1 Qu est-ce que ASTERISK ?

Astérisk est un logiciel qui fait office de central téléphonique numérique, développé par

Mark spencer dans les années 1999. Il est multi protocole, avec les connectivités sur

plusieurs type d interfaces matérielles (TDM, ISDN, E1/T1/J1). Il est modulaire et utilise des

extensions (Dialplan Cripting, AGI, Manager API) pour fonctionner. Il a été initialement

développé pour GNU/Linux, mais aujourd hui se développe sous d autres systèmes

d exploitation. La société Digium crée toujours par Mark Spencer supporte de

développement à travers les périphériques matériels et utilise la méthode de « dual-

licensing » (GPL, et Licence propriétaire) pour la distribution.

6.1.1 Distribution de ASTERISK

La distribution de Astérisk est effectuée sous plusieurs package (.deb, .epm, .tar.gz) sur le

site officiel http://www.astérisk.org. Il est également disponiles dans les package

d installation automatique comme « AstériskNOW, Trixbox, Elastix, PBXinaflash ».

Pour notre système vocal nous avons opté pour le package automatique Trixbox dans sa

version stable 2.8.0. Cette version dispose des composants LAM préconfigurés ci-dessous :

Astérisk, Mysql, Apache. Le sous-système est composé de trois modules interdépendants

nécessaires au fonctionnement optimum d Astérisk (Channel, Dialplan, Applications).

6.1.1.1 La structure de Channel La structure des canaux (Channel) d Asterisk se compose des protocoles tel que

(SIP, IAX, SS7) qu il utilise pour constituer la couche de communication avec les divers composants matériels et les sous couches logicielles pour fournir le service approprié.

VOIP

-

SIP (Configuration dans sip.conf)

-

IAX

-

MGCP

-

H.323

-

SS7(Confifuration dans ss7.conf)

PSTN

40

- IAX - MGCP - H.323 - SS7(Confifuration dans ss7.conf) PSTN 40 ENSET-DOUALA 2013-2014
- IAX - MGCP - H.323 - SS7(Confifuration dans ss7.conf) PSTN 40 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

- Zaptel/Dahdhi (Dahdhi.conf)

- MISDN Spéciaux

- Alsa

- OSS

6.1.1.2 La structure de Dialplan

Le dialplan qui est un plan de numérotation permet de router et rediriger les

communications à travers les extensions au sein de l autocommutateur.

Contextes

Routage des appels

- Groupes d extensions

- Gestion des autorisations

Ex : appels internationaux

- Un appel entrant arrive dans un contexte de ni

Con guré dans le channel

Zaptel : context=pstn-incoming Compte SIP : context=sip-incoming

Extensions

o exten => extension,priority,application

extension : numéro appelé ou extension spéciale priority : ordre d’exécution, `a la Basic application: application à exécuter

6.1.1.3 Applications

L autocommutateur numérique Astérisk possède des facultés extraordinaires

d interagir avec les autres applications externes.

Oéprations effectuées dans le dialplan

o

Nombre applications 161 incluses avec astérisk

exemples

VoiceMail()

System()

Playback()

41

o Nombre applications 161 incluses avec astérisk exemples VoiceMail() System() Playback() 41 ENSET-DOUALA 2013-2014
o Nombre applications 161 incluses avec astérisk exemples VoiceMail() System() Playback() 41 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

MP3Player()

Dial()

Hangup()

Answer()

6.1.2 Architecture d Astérisk

Le schéma de la figure 6-1 présente les principaux composants et blocs qui

compose Astérisk.

les principaux composants et blocs qui compose Astérisk. Figure 6-1 : Architecture d Asterisk 6.2 Installation

Figure 6-1 : Architecture d Asterisk

6.2 Installation d Asterisk

L installation d Astérisk s effectue à travers l installation de Trixbox qui installe à la suite de linux (Centos) un serveur web Apache, un serveur de base de données Mysql, et le langage de programmation PHP. Trixbox après installation donne une interface appelée AGI (Asterisk Gateway Interface) qui permet de manipuler les éléments d Astérisk. On y trouve en autre :

Scripts éxécute pa Astérisk

CGI de la téléphonie

(AGI() EAGI() DeadAGI() FastAGI() Bibliothèque disponibles pour Python, Ruby

Perl, PHO,

42

(AGI() EAGI() DeadAGI() FastAGI() Bibliothèque disponibles pour Python, Ruby Perl, PHO, 42 ENSET-DOUALA 2013-2014
(AGI() EAGI() DeadAGI() FastAGI() Bibliothèque disponibles pour Python, Ruby Perl, PHO, 42 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

6.2.1

Installation de Trixbox

Il nous a été nécessaire de récupérer la source de trixbox sur le site officiel. Site :

http://sourceforge.net/sourceforge/asteriskathome/trixbox-2.8.iso

L'installation est guidée en respectant les spécifications matérielles nécessaires (CPU, Disque dur, mémoire, carte réseau). La figure 6-2 présente un aperçu du déroulement de

l installation.

présente un aperçu du déroulement de l installation. Figure 6-2 : Installation des packages de Tixbox

Figure 6-2 : Installation des packages de Tixbox

6.2.2 Configuration d Asterisk

6.2.3 Configuration Manuelle (en ligne de commande)

Les différents fichiers de configuration d'Asterisk se trouvent dans le dossier /etc/asterisk :

Extensions.conf : Le dialplan ce qui gère les appels. Sip.conf : Les comptes utilisateurs y sont inscrits.( protocole SIP ) Iax.conf : Les comptes utilisateurs y sont inscrits ( protocole IAX) Voicemail.conf : Configuration des boites vocales.

43

y sont inscrits ( protocole IAX) Voicemail.conf : Configuration des boites vocales. 43 ENSET-DOUALA 2013-2014
y sont inscrits ( protocole IAX) Voicemail.conf : Configuration des boites vocales. 43 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

6.2.3.1

Création des comptes utilisateurs :

Il faut éditez le fichier sip.conf et y ajoutez tous les utilisateurs avec comme syntaxe :

[general] ; configuration globale

port=5060; port d'écoute du protocole SIP ; Début de configuration des clients

[paul] ; Nom de connection du client username=paul;_ nom d'utilisateur secret=moncodeSecret;_ mot de passe du compte type= friend;_ type de compte associé. host=dynamic;_ définition du mode d'attribution d'IP nat=yes ;_ activation du NAT context=interne;_ permet de relayer vers les règles de

;routage dans extensions.conf

callerid=Dupond et dupond <101>;_ Identité de l'appelant et numéro d'extension

6.2.3.2 Exemple concret d'un fichier sip.conf:

[general] ; configuration globale port=5060 ; ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;;;;;;USER;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; [jean]

username=jean

secret=101

type= friend host=dynamic nat=yes context=ext-bmp callerid=Jean Nahon <101>

Il existe trois types de comptes dans Asterisk :

- : Compte permettant uniquement d'appeler

peer

- : Compte permettant d'être appeler uniquement : Compte permettant d'appeler et d'être appeler

user

- friend

44

appeler uniquement : Compte permettant d'appeler et d'être appeler user - friend 44 ENSET-DOUALA 2013-2014
appeler uniquement : Compte permettant d'appeler et d'être appeler user - friend 44 ENSET-DOUALA 2013-2014

ENSET-DOUALA 2013-2014

6.2.3.3 Création du DialPlan :

Principe de fonctionnement :

La figure 6-3 présente le principe de fonctionnement d un plan de numérotation. Lorsqu un client appelle dans l autocommutateur, il se connecte d'abord à Asterisk. Asterisk regarde dans un premier temps le context du client qui appelle, ensuite il regarde le n° d'extension appelé et son « context ». Puis va voir dans le fichier /etc/asterisk/extensions.conf si le n° appelé est bien disponible depuis le context de l'appelant. Il va ensuite voir au context approprié et exécute ce qui est prévu pour l extension appelé.

et exécute ce qui est prévu pour l extension appelé. Figure 6-3 : Principe de fonctionnement

Figure 6-3 : Principe de fonctionnement d un dialplan

45

est prévu pour l extension appelé. Figure 6-3 : Principe de fonctionnement d un dialplan 45
est prévu pour l extension appelé. Figure 6-3 : Principe de fonctionnement d un dialplan 45

ENSET-DOUALA 2013-2014

6.2.3.4 Outil de création du DialPlan

Pour notre déploiement nous avons utilisé Visual dialplan comme illustrée à la figure 6-4, qui est un outil très puissant, destiné aux utilisateurs avancés Asterisk. C est une innovante plateforme de modélisation visuelle qui fournit un moyen facile, pratique et naturel pour créer, valider et déployer Asterisk. Cet outil permet de modifier aisément le fichier extension.conf

outil permet de modifier aisément le fichier extension.conf Figure 6-4 : Exemple de déploiement des dialplan

Figure 6-4 : Exemple de déploiement des dialplan avec Visual Dialplan

Le fichier extensions.conf

Ce fichier est un peu plus compliqué, il regroupe les « context ». Ce sont les règles qui définissent les actions d Asterisk en fonction des appels. Pour chaque utilisateur il faut définir un contexte, afin que les appels lui soient correctement redirigés ; les règles doivent être dans son "context". Pour les règles devant être appliquées, à tous les utilisateurs il faut placer ces règles dans la rubrique « general ».

6.3 Connexion de d Asterisk avec la plateforme des opérateurs

Notre serveur est relié aux infrastructures des opérateurs mobiles par les interfaces WAN E1. Le serveur dispose de deux carte E1 (TE 120P) de chez Digium ; offrant ainsi 60 canaux voix en simultanée. La signalisation utilisée ici est SS7. L utilisation de cette signalisation nous oblige à effectuer les configurations sur Astérisk, principalement en ajoutant dans asterisk la librairie Libss7 et à créer les fichiers system.conf, chan_dahdi.conf qui vont prendre en charge la connectivité chez les opérateurs. Avec cette configuration la plateforme sera accessible via le réseau mobile des opérateurs à travers les numéros courts de 4 chiffres. Le

46

via le réseau mobile des opérateurs à travers les numéros courts de 4 chiffres. Le 46
via le réseau mobile des opérateurs à travers les numéros courts de 4 chiffres. Le 46

ENSET-DOUALA 2013-2014

client aura ainsi la latitude d effectuer les routages au besoin des utilisations. La mise en

place d une liaison SS7 sur le territoire national nécessite l obtention du « point code

sémaphore » à l agence de régulation (ART).

Les fichiers de configuration se présentent comme suit :

Fichier /etc/dahdi/system.conf

span=1,1,0,ccs,hdb3,crc4

bchan=2-31

echocanceller=mg2,2-31

mtp2=1

Fichier /etc/dahdi/chan_dahd.conf

context=incoming

signalling=ss7

transfer=yes canpark=yes cancallforward=yes callreturn=yes echocancel=yes echocancelwhenbridged=yes

group=1

callgroup=1

pickupgroup=1

ss7type = itu linkset = 1 pointcode = 200 adjpointcode = 1304 defaultdpc = 200 cicbeginswith = 1 channel = 1-15,17-31

sigchan=16

pointcode et adjpointcode sont les données nécessaires pour connecter notre serveur sur le switch des opérateurs.

Cicbeginswith : canal de début

sigchan=16 : canal de signalisation

6.3.1 Outil de vérification de la prise en charge de SS7 par Astérisk

La commande dahdi en ligne de commande permet de vérifier que la signalisation SS7 fonctionne avec les canaux de communisations dédiées. Un exemple de commande et la sortie obtenue :

47

avec les canaux de communisations dédiées. Un exemple de commande et la sortie obtenue : 47
avec les canaux de communisations dédiées. Un exemple de commande et la sortie obtenue : 47

ENSET-DOUALA 2013-2014

dahdi_cfg -vvvv:

DAHDI Tools Version - 2.7.0-rc1

DAHDI Version: 2.7.0-rc1 Echo Canceller(s): HWEC Configuration ======================

Channel map:

Channel 01: E1 Kewlstart (Default) (Echo Canceler: mg2) (Slaves: 01) Channel 02: E1 Kewlstart (Default) (Echo Canceler: mg2) (Slaves: 02) Channel 03: E1 Kewlstart (Default) (Echo Canceler: mg2) (Slaves: 03) Channel 04: E1 Kewlstart (Default) (Echo Canceler: mg2) (Slaves: 04)

4 channels to configure. Setting echocan for channel 1 to mg2 Setting echocan for channel 2 to mg2 Setting echocan for channel 3 to mg2 Setting echocan for channel 4 to mg2

6.3.2 Test d état des cannaux

L état de fonctionnement des canaux est également réalisé en ligne de commande dans l exemple présentée par :ss7 show cics 1 avec les sorties obtenues.

ast-deg1-1*CLI> ss7 show cics 1

CIC

DPC DAHDI

STATE

BLOCKING

2

3

2

Idle

3

3

3

Idle

4

3

4

Idle

5

3

5

Idle

6

3

6

Idle

7

3

7

Idle

8

3

8

Idle

9

3

9

Idle

10