Vous êtes sur la page 1sur 4

Prière pour

les enfants en danger


Ce guide de prière pour les enfants en danger nous invite à placer l’enfant au milieu de nous. Chaque section pré-
sente un enfant qui a souffert d’une manière ou d’une autre et nous encourage à prier. Les situations et les sujets
de prière concernent les enfants partout dans le monde, en particulier dans les pays en développement. Le week-
end annuel de prière en faveur des enfants en danger (5-6 juin 2010) organisé par le réseau Viva est une bonne
occasion de nous souvenir des enfants et de les placer « au milieu de nous » !

L’enfant au milieu de nous


qui a besoin d’une famille
Imaginez la scène suivante : l’enfant en face de nous a
deux ans. Elle a de moins en moins de cheveux et tout son
corps porte des égratignures. Elle sait déjà qu’en se grattant et
en s’arrachant les cheveux elle obtient l’attention qu’elle veut
avoir de la part du membre du personnel qui est de perma-
nence auprès des 7 jeunes enfants à côté d’elle. Que
devrions-nous faire ?

Prière
• Prions pour les enfants qui vivent dans des orphelinats ou d’autres institutions
sociales dans notre pays.
• Prions pour les nombreuses personnes qui agissent avec compassion face aux
besoins des enfants dans les orphelinats et autres ministères chrétiens auprès
des enfants dans le monde entier. (Quand il n’y a pas de famille d’accueil c’est
souvent la seule possibilité.)
• Prions pour les ministères, les organisations et les Eglises qui aident les enfants
à trouver une famille.
• Prions pour que la société réponde aux besoins des enfants qui ont besoin
d’être pris en charge et pour que la priorité soit donnée au fait d’aider les
enfants à trouver un foyer et une famille.
1
Imaginez la scène suivante : l’enfant en face de nous
a été sévèrement battu par son père ivre. A cause de son
visage endurci il fait bien plus que ses 12 ans. Il vous
regarde avec ses yeux enflés. Que devrions-nous
faire ?

L’enfant au milieu de nous


qui souffre de la violence
Prière
• Prions pour les enfants qui souffrent d’abus physiques ou
verbaux de la part de leurs parents ou d’autres adultes.
Prions pour que ces adultes changent leur manière d’agir.
• Prions pour que les parents apprennent comment exer-
cer la discipline envers leurs enfants sans user de violence
à leur égard.
• Prions pour que les familles et les communautés prennent
davantage de temps pour enseigner les enfants (à l’inté-
rieur de leur communauté et au-delà), prier pour eux,
jouer avec eux, être une source de bénédiction pour eux.
• Prions pour que les gouvernements reconnaissent l’im-
portance de la cellule familiale, qu’ils honorent le mariage
et qu’ils promeuvent des législations qui protègent les
familles et les aident à rester unies.

Imaginez la scène suivante : l’enfant en face de nous est


une petite fille. Elle n’a guère plus de 9 ou 10 ans. Elle n’est pas
capable de lire le bout de papier déchiré qu’elle tient dans ses
mains. Si elle était capable de le lire, elle serait surprise de savoir
que ses parents l’ont envoyé en ville avec l’espoir d’un futur
meilleur. Elle a trouvé des petits jobs pour lui permettre de
gagner sa vie. Que devrions-nous faire ?

L’enfant au milieu de nous


qui n’a pas accès à l’éducation
Prière
• Prions pour les enfants qui ne peuvent pas aller à l’école en raison de handicaps
physiques ou mentaux.
• Prions pour les enfants qui vivent dans des familles très pauvres et ne peuvent pas
se payer l’uniforme scolaire, des chaussures ou les livres – ce qui fait qu’ils sont
exclus de l’école.
• Prions pour les enfants qui travaillent pendant la journée et ne peuvent pas aller à
l’école parce qu’ils doivent gagner de l’argent pour se nourrir ainsi que leur famille.
• Prions pour les nombreuses associations qui agissent pour le développement et
l’éducation des enfants – en particulier celles qui le font en accord avec des prin-
cipes bibliques.
• Prions pour que les gouvernements tiennent leurs promesses d’assurer l’éducation
primaire pour tous les enfants.
2
Imaginez la scène suivante  : l’enfant en face de nous ressemble à un
amas de vêtements en lambeaux, à peine capable de lever la tête. Elle a l’air
d’avoir environ 4 ans et nous sommes donc surpris d’apprendre qu’elle en a 7.
Sa peau est sèche et d’un jaune terne. Elle n’a jamais bénéficié d’un repas com-
plet et ne sait pas ce que ça fait de ne pas avoir faim. Que devrions-nous
faire ?

L’enfant au milieu de
qui
souffre
de la faim
ou de la
Prière gouvernements progresse afin
d’améliorer la distribution de
morts et de souffrances dues
à des maladies non traitées
des moyens nouveaux et créa-
tifs afin d’aider les commu-
• Prions pour que nous ayons secours, de nourriture et de parce que chacun se sera nautés pauvres.
davantage de bonté et d’amour ressources. Qu’ainsi les vrais engagé à prêter attention aux • Prions que beaucoup se tour-
pour ceux qui vivent dans la besoins des pauvres soient besoins des pauvres et de ceux nent vers Dieu dans la foi et
pauvreté. satisfaits. qui souffrent de la faim. expérimentent une interven-
• Prions pour que l’action des • Prions pour qu’il y ait moins de • Prions pour que l’on trouve tion surnaturelle de sa part.

Discussion en groupe :
Imaginez la situation suivante : vous accueillez dans votre famille
quelqu’un qui n’a jamais vécu dans une famille aimante.

Qu’est-ce qui aiderait cette personne à se sentir accueillie ? Comment vous


sentiriez-vous vous-même ? Quelles difficultés pourriez-vous rencontrer ?
Qu’est-ce que vous aimeriez partager avec cette personne ?

Ecrivez une lettre à un enfant qui pourrait venir et rejoindre votre famille
pour l’accueillir et lui parler de
votre famille.
Pensée :
Nous ne sommes pas tous capables d’adopter
ou d’accueillir un enfant chez nous, mais cet
exercice peut nous aider à prier pour des enfants qui
ont besoin que l’on prenne soin d’eux et de nous
demander en quoi notre famille pourrait être un
exemple pour un enfant qui n’a pas un foyer sûr ou
aimant.

3
Imaginez la scène suivante  : l’enfant en face de
nous est assis timidement avec quelques uns de ses plus
jeunes frères et sœurs qui essaient de grimper sur ses
genoux. A ses pieds, il y a un bébé qui rampe. L’enfant l’at-
trape par le bras et l’aide à se tenir sur ses pieds. Ce
qu’on exige de ce garçon de 13 ans peut se lire dans la
fatigue de son regard. L’année dernière il a perdu tous ses
parents plus âgés à cause du VIH / sida. Que devrions-
nous faire ?

L’enfant au milieu de nous


affecté par la perte
Prière et le deuil
• Prions pour qu’il y ait davantage de familles dans les Eglises locales qui acceptent
d’accueillir des orphelins du sida dans leur foyer ou qui acceptent de les aider.
• Prions pour les enfants qui finissent par devenir chefs de famille, afin qu’ils reçoi-
vent le soutien, la formation et l’encouragement dont ils ont besoin.
• Prions pour les associations et les initiatives qui sensibilisent aux questions liées
au VIH / sida.
• Prions pour qu’il y ait davantage de gouvernements qui suivent l’exemple de
l’Ouganda en aidant à faire en sorte que toutes les femmes enceintes aient accès
à la thérapie antirétrovirale dans le but d’éviter que les enfants ne soient infectés.
• Prions pour le renforcement des mariages et des relations familiales qui encoura-
gent un engagement envers un seul partenaire sexuel pour la vie et qui évitent
ainsi la propagation du VIH.
• Prions pour les enfants qui font l’expérience du deuil et de la perte dans d’autres
situations (guerre, maladie, catastrophe naturelle…).

Discussion en groupe :
Pensez à toutes les manières dont nos mains peuvent bénir les autres.
Dessinez une très grande main et écrivez ou dessinez (avec une seule et même
couleur) des choses qui montrent ce que nos mains peuvent faire pour bénir les
autres. Choisissez une autre couleur pour écrire ou dessiner le genre de choses
que nos mains peuvent faire pour rendre les autres tristes. Passez du temps en
prière afin que Dieu nous donne l’occasion de
bénir quelqu’un avec nos mains cette
semaine. Priez spécialement pour que
les enfants bénéficient de mains Pensée :
aimantes et protectrices qui vont
les bénir et non leur faire du mal.
Sommes-nous souvent une
bénédiction pour des personnes
en dehors du cercle de notre
famille ?

Compassion Suisse
Rue Galilée 3
1400 Yverdon-les-Bains Source : Viva Network
Tél. 0800 784 773 © photos : reproduites avec
info@compassion.ch - www.compassion.ch l’autorisation de Viva Network
Libérer les enfants de la pauvreté au nom de Jésus
4