Vous êtes sur la page 1sur 2
NOUVEAU PROGRAMME ITEM 41 HEMORRAGIE GENITALE CHEZ LA FEMME - Diagnostiquer une hémorragie génitale chez

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 41

HEMORRAGIE GENITALE CHEZ LA FEMME

- Diagnostiquer une hémorragie génitale chez la femme.

Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

-

Zéros

HEMORRAGIE GENITALE

1. Introduction :

- Symptôme fréquent aux étiologies nombreuses

- Origine utérine, vaginale ou vulvaire

- Toute anomalie des règles est une grossesse jusqu’à preuve du contraire

2. Diagnostic :

 

-

Age situant la période de vie génitale

-

Antécédents personnels et familiaux

 

-

Antécédents gynécologique :

Cycle menstruel : Age des premières règles

Anamnèse

 

Régularité du cycle Date des dernières règles Date du dernier frottis cervico-vaginal

-

Hémorragie :

Spontanée/provoquée

 

Méno/métrorragies Signes associés : douleurs, nausées, leucorrhées…

-

Prise de traitement : Pilule œstro-progestative Traitement hormonal substitutif Aspirine, AVK

 

-

Général : température, TA, FC

 

- Signes d’anémie

 

-

Palpation abdomino-pelvienne

 

Clinique

-

Examen gynécologique : Spéculum : Origine des saignements Aspect du col Sauf chez la femme vierge Toucher vaginal et toucher rectal Examen bilatéral et comparatif des seins

   

-

NFS

-

Groupage ABO Rhésus RAI

 

Biologie

-

TP-TCA

 

-

Recherche d’une maladie de Willebrand si contexte évocateur

Paraclinique

TSH si signes d’hypothyroïdie - hCG

-

 

-

Par voie sus-pubienne et endo-vaginale

 

Echographie

-

Utérus : Taille, structure Epaisseur de l’endomètre

pelvienne

 

-

Ovaires : tumeur…

 

-

Hystéroscopie ou selon orientation clinique

 

Autres

-

IRM : utérus polymyomateux ou adénomyose

 

-

Biopsie utérine : systématique après 45 ans

3. Etiologies des hémorragies génitales :

3.1. Hémorragies génitales en période pubertaire :

 

-

Cause la plus fréquente : immaturité du système nerveux central

Causes

-

Irrégularité des sécrétions de gonadotrophines (LH+++)

fonctionnelles

-

Métrorragies causées par une anovulation : hyperœstrogénie relative

-

Ménorragies causées par la fluctuation des sécrétions hormonales

   

GEU

- hCG + écho

 

Causes

-

Vulvo-vaginite : corps étranger ++

infectieuses

-

Cervicite

Causes

 

-

Infection utéro-annexielle (salpingite)

organiques

 

Causes

-

Pathologies de l’hémostase

générales

-

Hypothyroïdie

 

-

Corps étranger vaginal

 

Autres

-

Plaie de l’hymen

 

-

Lésion cervicale : plaie, polype

NOUVEAU PROGRAMME 3.2. Hémorragie génitale en période d’activité génitale :   - Cf. item 19

NOUVEAU PROGRAMME

3.2. Hémorragie génitale en période d’activité génitale :

 

-

Cf. item 19

Causes

-

Premier trimestre : grossesse extra-utérine

gravidiques

-

Troisième trimestre : Hématome rétro-placentaire Placenta prævia

Causes

-

Déséquilibre hormonal

 

fonctionnelles

- Diagnostic d’élimination

   

Vulvo-

-

Lésion traumatique, corps étranger

vaginales

-

Endométriose vaginale : rare

 

- Cancer du col de l’utérus jusqu’à preuve du contraire

 

Cervicales

-

Polype accouché par le col

 

-

Lésion traumatique

-

Endométriose cervicale : rare

 

-

Fibrome : sous-muqueux ou interstitiel

 

Endo-

-

Hyperplasie de l’endomètre : hyperœstrogénie relative

utérines

-

Cancer de l’endomètre

Causes

 

-

Polype endométrial

organiques

-

Adénomyose = endométriose du myomètre

Ovariennes

-

Tumeur ovarienne sécrétante : tumeur stromale ou germinale

Infectieuses

-

Vulvo-vaginite, cervicite

-

Infection utéro-annexielle : endométrite, salpingite

 

Iatrogènes

-

Contraception

 

-

Traitement anticoagulant

 

Générales

-

Anomalies de l’hémostase

 

-

Hypothyroïdie

3.3. Hémorragie génitale post-ménopausique :

   

Vulvo-

-

Vaginite sénile par atrophie muqueuse

vaginales

-

Cancer de la vulve ou du vagin

 

-

Lésion traumatique, corps étranger

 

-

Cancer du col de l’utérus

 

Cervicales

-

Polype accouché par le col

 

-

Lésion traumatique

Causes

 

- Cancer de l’endomètre jusqu’à preuve du contraire

organiques

 

Endo-

-

Polype endométrial

utérines

-

Sarcome utérin : rare et de mauvais pronostic

 

-

Les fibromes involuent et ne sont pas en cause

 

Tubaires

-

Cancer de la trompe : rarissime

Ovariennes

-

Tumeur ovarienne sécrétante

Infectieuses

-

Cervicite et vulvo-vaginite favorisées par l’acidité vaginale

Iatrogènes

-

THS mal équilibré

-

Traitement anticoagulant

Causes

-

Atrophie de l’endomètre par carence oestrogénique

fonctionnelles

Hyperplasie de l’endomètre par hyperœstrogénie relative en période péri- ménopausique

-

4. Prise en charge thérapeutique des causes fonctionnelles :

 

-

Traitement symptomatique au moment des règles :

Péri-

Anti-fibrinolytique : acide tranexamique Exacyl ® pendant 5 jours +/- AINS

pubertaire

-

Traitement spécifique :

Rééquilibration de l’équilibre oestrogénique Progestatif en 2 nde partie de cycle

 

-

Traitement spécifique de la cause retrouvée

Activité

-

Traitement symptomatique : idem péri-pubertaire

génitale

-

En cas d’échec :DIU à la progestérone Destruction thermique de l’endomètre ou par résection

-

En dernier lieu : hystérectomie

Ménopause

-

Eliminer une cause organique

-

Arrêt ou rééquilibration du traitement hormonal substitutif