Vous êtes sur la page 1sur 259
Marguerite Morin La pédagogie Montessori en Mee tele eee ce | 1c Te t mS 3 p— eetattiioe eg \a(elt (3 a l’école publique BS Sommaire Introduction... «.scinig ee La pédagogie Montessori 4 travers le temps Qui était Maria Montessori ?.... Les grands principes de la pédagogie de Maria Montessori... 9 Les neurosciences et la pédagogie de Maria Montessori..... 17 La préparation Mettre en place la pédagogie Montessori dans sa classe : pourquoi et comment ? 22 Informersesicollesties.Aiw.0. oo. Wlniasa h enewenee seen 30 Infor MIRSREGEEUI, co... ss. nachna ae eee ar ese Bu Cin) eateries llatSetr.-1-t. eet earied OREM eat aree Se vererareaeren 34 Adapter somemploi dui temps... o.02). semua a: ghost @3B Acheter le matériel.............. Po eee as tetera | S'entrainer a présenter les activités... .. see Tae say Informer les parents .........0..0 00 cece eye eos Vil La mise en place concréte AGENCE Tg AiG ABSE wale rtes rete shegereoert oie of aveale)s pe = Sie asaya ea Accdelllir les 6levese ttc. cnese eve cvemce ss os aanenheiun as Etresdispanibles-+/ a MeMMer an arehets cle We eianey a Modifier son attitude. . Expliquer les régles de la classe............ 2.0. cece eee Faire les premiéres présentations d’activités............0008 Suivre les éléves : observer et évaluer ..... 0.0.0... eee eee Les programmes et la pédagogie Montessori Les attendus de fin de grande section et les activités Montessori. . Programmation annuelle des activités 00.0... .00ceece eee Exemple de programmation (séquence et séances)......... Vill Les fiches pratiques des activités Montessori Roeanibuleti ce prscemrm a aacsa eaten ce ener ko rieacrt ae at 154 Vivre ensemble Les exercices préalables 00.0... 06cccveeeveeeeeeeneeeaes 160 EY Explorer le monde Vie pratique .....0....ccceee epee sree aM, 167 £ Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Développement sensoriel.......... 00006 c cece cee e eee 184 EX Explorer le monde Botanique, géographie, zoologie et sciences ............... 204 (3 Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Mathématiques. .... u) Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Langage et graphisme .. EJ Agir, s'exprimer, comprendre a travers les activités artistiques ene eaten a event eee te eee ... 239 >) Asin: s'exprimer, comprendre a travers les activités physiques Motricté.... cases. -snseefersecensanessatunusaansnn 245 GConcluslon.csusri aceaniorn nt iMindemniy iveten Saecee av Re yl Bibliographic . Sitographie. . DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES EN LIGNE? + Notice d'explication des documents + Fiche de besoins pour faire le point + Frises chronologiques des activi + La construction du nombre : | séquence et 9 séances + Le langage :5 séquences S * Feuille de présentation des activités pour une journée + Tableau de suivi des présentations réalisées aux éléves Tableau de suivi des présentations des lettres et digrammes rugueux = Tableau de suivi des pochettes de lecture vertes + Tableau de suivi de la comptine numérique + Evaluation : symboles et quantités + Evaluation : Symboles et quantités (barres rouge et bleu) * Fiche d'observation de 'atsem + Exemple d'un « jour type » dans un cahier journal *Vidéos des activités Montessori dans la classe de Marguerite Morin 2. Les explications pour les télécharger sont en p.4. Introduction ir pédagogie de Maria Montessori divise souvent. lly a les inconditionnels et les scep- iques. Pourtant, il s'agit souvent de préjugés. Certains pensent que la pédagogie de Maria Montessori se résume a une accumulation d'outils magiques, autres que enfant est libre de faire ce quil veut et peut devenir un tyran, d'autres encore que lindividuali- sation des apprentissages va a 'encontre de la socialisation... Cet ouvrage, issu de ma pratique de classe, a pour objectif dexpliciter les fondements de la pédagogie de Maria Montessori, sa convergence avec les récentes découvertes en neurosciences, mais, surtout, de faire le lien entre la « pédagogie Montessori » et les programmes scolaires. En effet, il est temps d'arréter d'opposer les principes de Maria Montessori avec ceux de I'Education nationale, car une grande partie des demandes institutionnelles peuvent étre atteintes en mettant en place cette pédagogie, tout en permettant le développement le plus harmonieux possible de l'enfant. La pédagogie Montessori, c'est avant tout un regard spécifique sur enfant. Celui-ci est considéré avec toutes ses potentialités, avec le pari que chacun peut se développer et apprendre si on lui offre environnement et les outils adéquats. Ainsi la cél&bre phrase que Maria Montessori a adaptée de Montaigne « Llenfant n'est pas un vase que l'on remplit mais une source que l'on laisse jaillir» prend tout son sens, lorsque l'enseignant parvient 4 avoir une confiance sans faille dans les capacités de enfant se construire en évoluant dans un environnement adapté a ses besoins et lorsque la classe devient le cadre qui permet cet ¢panouissement dans une ambiance sereine. « Lenfant n'est pas un vase que l'on remplit mais une source que Yon laisse jallir. » Maria Montessori Le changement d'attitude de l'enseignant est a la base de la personnalisation des apprentissages qui est au coeur de la pédagogie Montessori. Votre cheminement passera par des temps de préparation du matériel, mais aussi par un changement de posture qui entrainera inévitablement des doutes et des interrogations qui ne doivent pas étre confondus avec un sentiment d'incompétence, mais doivent étre vécus comme une étape de votre métamorphose. Vous ne pourrez pas toujours tout contréler ! ‘Comprendre l'approche de la pédagogie Montessori, en vous appuyant sur les régles de présentation et les principes du travail avec le matériel et l'environnement, vous aidera a tracer votre propre sillon. Cet ouvrage a pour but de vous donner les clés d’une mise en place réfléchie et d'un changement de posture progressif. II sera aussi la pour vous rassurer et vous accompagner. [> Le chapitre | retrace le parcours de Maria Montessori et la construction de sa pédagogie a travers ses observations et expérimentations. Nous verrons également. comment les neurosciences confirment les intuitions de Maria Montessori et remettent cette pédagogie sur le devant de la sc&ne éducative. BB Le chapitre 2 présente les principes et la méthodologie Montessori afin de com prendre comment vous préparer & présenter des activités, quel matériel acheter et comment le temps de classe peut étre aménagé.I insiste sur importance de bien com muniquer autour de vous sur votre choix pédagogique : vos collegues, votre Inspecteur; votre atsem et, bien sr, les parents. [Be Le chapitre 3 explicite le fonctionnement concret d'une classe Montessori dans une école publique. C'est aussi occasion de réfléchir & comment accueilir les enfants, leur expliquer les nouvelles régles de la classe et de quelle maniére réaliser le suivi et évaluation des éléves, [B> Le chapitre 4 présente, de maniére claire et concise, le paralléle entre les attendus des programmes de |'Education nationale et les activités Montessori. Il vous aidera éga- lement a construire votre programmation annuelle des activité BB> Le chapitre 5 est un ensemble de fiches pratiques, classées par thématiques, qui présentent de maniére synthétique un panel activités Montessori A la fin de l'ouvrage, vous trouverez une bibliographie et une sitographie incontour nables pour approfondir le sujet et se lancer dans l'aventure Montessori Je vous propose également des documents de travail dont je me sers au quotidien dans ma classe pour organiser, suivre mes éléves et préparer les présentations d'activités. Ils sont tous disponibles en téléchargement gratuit sur le site wwwesf-scienceshumaines.r (voir p. 4 pour plus de précisions). Ce livre pourra @tre lu chronologiquement pour entrer petit 4 petit dans ce nouveau point de vue éducationnel, ou en allant directement dans le vif du sujet avec les chapitres 4 et 5 sur la mise en place dans la classe. Dans tous les cas, gardez a l'esprit que lessentiel des programmes de |'Education nationale de 2015 et de la pédagogie Montessori met en ceuvre un prin- Cipe simple : toujours porter un regard bienveillant sur enfant, un regard qui invite A engager I'énergie nécessaire ses propres apprentissages et 4 son développement, un regard positif qui le soutienne dans ses activités. Il ‘agit, dans cet ouvrage, de siinspirer et de mettre en place les dispositifs issus de la pédagogie Montessori, de la communauté scientifique et de la pédagogle traditionnelle de |'Education nationale Léécole n'est pas la pour maintenir des inégalités, mais bien pour favoriser émancipation de ['étre humain, riche de savoir et de confiance en lui. Attention, si le style de ce manuscrit est assez prescriptif, ce n'est pas dans le but de don- ner des lecons, mais plutét de mettre en garde le lecteur sur la nécessité de n’omettre aucun des éléments fondamentaux qui interagissent dans la pédagogie Montessori : la posture de l'enseignant, la préparation de l'environnement, le mélange des ages, obser- vation et la régulation de leurs activités. Car 'objectif, au quotidien dans la classe, est de parvenir 8 créer les conditions optimales pour l'activité intellectuelle de l'enfant par l'environnement préparé et les solicitations tant de l'adulte que des autres enfants de la classe. Mais c'est aussi de fédérer le groupe autour de valeurs et d'une culture commune par la littérature, les arts et le sport. C'est alors qu’émergera une microsociété respon- sable et coopérative dans laquelle chacun trouvera la place de son épanouissement. Ine vous reste plus qu’ vous lancer dans cette belle aventure quiest la mise en place de la pédagogie de Maria Montessori au sein de I'école maternelle et dans le respect des programmes et des attendus institutionnels. Et si in fine, vous étes capable de respecter la dignité de chaque enfant en participant a la construction des citoyens de demain, alors vous ferez réellement « le plus beau métier du monde » ! Bienvenue dans le monde de la personalisation des apprentissages, du vivre et du faire ensemble. Bonne lecture et belles découvertes ! Une partie de fa classe OOM SUR... Code couleurs pour les domaines entre I’Education nationale et la pédagogie Montessori Afin de vous aider 4 mieux circuler entre les attentes de l'Education nationale et les domaines développés dans la pédagogie Montessori, un code couleurs a été mis en place. II se retrouve principalement dans les tableaux du chapitre 4 ainsi que dans les fiches et schémas du chapitre 5, @ Vie pratique © Langage et graphisme @ véecppemen senor eo ) Botanique, géographie, zoologie et sciences @ Motricité ea Mathématiques DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES EN LIGNE? Pour vous lancer dans la mise en place de la pédagogie Montessori, je vous propose les outils de travail dont je me sers au quotidien, avec une notice d'explication, a télécharger gratuitement sur le site de éditeur ESF Science humaines. |.Aller sur la page du livre La pédagogie Montessori en maternelle : hitp:f/esf-scienceshumaines fr/accueil/286-la-pedagogie-montessori-en-maternelle.htm| 2. Sur la page de ouvrage, cliquer sur « Contenus complémentaires » 3. Indiquer le code :eSfmonT0617 4,Télécharger les documents qui vous intéressent La liste des documents complémentaires est disponible p. X. 3,Tous ces documents sont & usage personnel uniquement. Leur reproduction et leur dfusion sont stric- ‘tement interdites. La pédagogie Montessori a travers le temps Qui était Maria Montessori ? Les grands principes de la pédagogie de Maria Montessori Les neurosciences et la pédagogie de Maria Montessori Bj = 5 | acs Qui était Maria Montessor comprendre comment Maria Montessori voit l'enfant, commengons par une pré- Q: était Maria Montessori et quels sont ses apports pédagogiques ? Afin de sentation de ce qui constitue lessentiel de ses nombreux écrits! Maria Montessori naft en 1870 en Italie et déc&de en 1952 aux Pays-Bas. Premiére femme médecin dans son pays, elle congoit sa pédagogie a partir d'une observation scientifique de l'enfant, c'est-a-dire détachée de tout préjugé et de toute attente prédé- finie. Sa vision de l'éducation est un accompagnement de l'adulte pour aider au déve- loppement psychique et intellectuel de l'enfant. L’éducation n'est donc pas seulement persue comme une transmission de savoir, mais aussi comme la révélation du potentiel de tout €tre humain en chacun. Sa vision nouvelle et révolutionnaire, pour 'époque, prend en compte la globalité de llenfant en s'opposant a une vision « adulto-morphiste » de ce dernier: Maria Montessori stengage activement pour l'enfant et pour la défense de ses droits. Elle a ceuvré toute sa vie pour éclairer les adultes sur les potentialités considérables de Tenfant, en commencant 4 mettre en place les bases de la confiance en soi, du déve- loppement intellectue! et humain de l'enfant, futur citoyen du monde. Cest a partir de ces bases que l'on construit des adultes équilibrés qui feront la société de demain. La volonté de Maria Montessori est de batir une société de paix. La jeune femme commence sa car rire de médecin en s'occupant den- fants « défcients intellectuels » avec pour objectif de les « rééduquer » et de les « civiliser ». Elle s'intéresse alors aux travaux de Jean Itard et d'Edouard Seguin’. « N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsquils seront grands. Alors, apprenons-leur a s’adapter’. » ‘Maria Montessori | Toutes les citations de Maria Montessori sont issues de Maria Montessori sa vie, son ceuwe dEdwing Mortimer ‘Staons, Enfant, Education pour un monde nouveau, Pédagogie scientifique, Esprit absorbant de lenfant, Edu ‘cation et a paix, Les Etapes de Education et Psycho géométre de Maria MoNTEssoni. Les références completes sont dans la bibliographie en fin 'ouvrage. 2. Jean ltard était un éducateur de sourds-muets ; Cest surtout lui qui adopta et fit travaller Victor, enfant SsiNagé de TAvejron dane e-Aim dé Francs Trufallt Lefont sounege deer histore, Edouard Senin, d= ciple de Jean ttard, poursuivi ses travaux et stest occupé des déficients mentaux lis ont concu beaucoup de matériel spécifique, 3. Maria Mowresson, La Décowerte de lenfant. Pédogogie scientifique, tome |, Desclée De Brouwer, 2016 (1958). Car Cest cela le combat de Maria Montessori : respecter et faire respecter la dignité de chaque enfant. Durant deux ans (1899-1901), Maria Montessori dirige une école d'état d’éducation pour les enfants en grande difficulté. A force d'observations, d/analyses, diintuitions et d'expérimentations, elle met en place une pédagogie spécifique, empruntée pour une large part a ftard, mais inventée également a partir de ses propres observa- tions. Les résultats sont fulgurants. Trés vite, Maria Montessori a | leur indépendance dans un monde Fintuition que sa méthode basée | civilisé, retrouvant ainsi leur dignité sur le développement sensoriel et | d’étre humain’. » kinesthésique de l'enfant peut ser- vir tous les enfants. «Je fus, pendant des années, obsédée par ce qu'il fallait faire pour permettre 4 ces malheureux de se réintégrer dans la société, de conquérir leur place et ‘Maria Montessori Maria Montessori approfondit alors ses recherches en philosophie et en psychologie, Elle devient professeur & l'université de Rome en anthropologie. Elle donne des confé- rences oU elle insiste systématiquement sur deux points :« Le devoir du maitre est d'aider, rion de juger ; le véritable travail mental n’épuise pas, il nourrit Pesprit’.» En 1907, on lui demande de s'occuper d'enfants trés pauvres, mais « normaux », dans une banlieue de Rome a San Lorenzo. Elle équipe « la classe », quelle appelle « maison des enfants », de meubles adaptés 4 |a taille des enfants et de matériel spé- Gifique quelle avait soit repris d'tard et Seguin, soit créé et utilisé avec les enfants déficients (voir « Agencer la classe », p. 60 et tout le chapitre 5). Elle va alors décou- wrir les « trésors » que recéle le psychisme de enfant lorsque celui-ci évolue dans un environnement favorable : une grande concentration mentale, un besoin de répétition-assimilation, amour de Fordre, le travail sans souffrance, le besoin de calme et de silence, la capacité de prendre l'autre en compte, la puissance de la motivation, le sens de la dignité... Cest ainsi quelle va élaborer un dispositif (liberté de choix, bienveillance plutét que sanction...) ol tout sera mis en ceuvre pour permetire a l'enfant d'étre en lien avec sa motivation intrins&que’. «Tandis qu'on admirait mes débiles, je cherchais ce qui powrait entraver les enfants sains et heureux des écoles ordinaires qui, dans les tests d'intelligence, ne dépassaient pas mes malheureux éléves?. » ‘Maria Montessori ‘4. Edwing Mortimer Sranonc, Maria Montessori sa vie, son ceuvre, Desclée De Brouwer, 201 | 5. bid, 6 ibid, 7. Ibid S A = Ey 3 a 5 €4 =F ‘bo @ or abe os A partir de toutes ces découvertes, Maria Montessori va mettre en place les fonde- ments de ce qui va devenir la « pédagogie Montessori » et permettre a l'enfant d'aug- menter son champ des possibles. Sa renom- mée devient rapidement internationale. Contrainte & lexil lorsque le gouvernement fasciste comprend le caractére « subversif » de sa pédagogie, Maria Montessori forme des éducateurs depuis les Etats-Unis, Espagne, Inde, les Pays-Bas. Crest alors que de nombreuses écoles ouvrent dans le monde, portées par des éducateurs formés par Maria Montessori ou ses proches. Depuis, le mouvement Montessori est resté actif dans le monde entier ainsi qu’en France. Paradoxalement, alors que cette pédagogie est de plus en plus piébiscitée et reconnue, elle est peu présente dans |'Education natio- nale. Mais les choses changent, et de plus en plus dlenseignants de I'école publique sy inté- ressent comme un moyen privilégié pour par- venir a l'acquisition des compétences atten- dues par les programmes. La vie en groupe * . : . * . ¢ Poecene . ‘ e « . . Véducation Pour Maria Montessori, on est humain par son entrée dans la culture. Et la société a le devoir déduquer. L’école est une institution publique qui doit réduire les inégalités et transmettre des savoirs. C’est pourquoi Venseignant doit créer les conditions de la réflexion des éléves, mais aussi promouvoir une culture commune. En mettant en place la pédagogie Montessori dans les classes, tout en gardant certains champs disciplinaires en fonctionnement traditionnel, vous permettez a chaque enfant d'acquérir les conditions de son émancipation.Vous appliquez ainsi la fameuse formule que Maria Montessori met dans la bouche de chaque enfant : « Aide-moi 6 faire tout seul. » Les grands principes de la pédagogie de Maria Montessori E s'appuyant sur ses connaissances en médecine, en psychologie, en philosophie et en utilisant toutes les recherches et expérimentations faites avant elle et, surtout, en observant les enfants, Maria Montessori met au jour des étapes de développement communes & chaque enfant. eerteaacueee nea Pour Maria Montessori, qui raisonne comme une biologiste, la diffrence fondamentale entre l'enfant et 'adulte est que l'enfant est perpétuellement en croissance et en méta- morphose, tandis que l'adulte est stabilisé. En 1938, aprés avoir observé que lenfant ne grandit pas de facon linéaire, elle met en lumidre quatre grands moments de développement de lindividu de 0 a 24 ans, chacun durant six ans. Des périodes de grands changements physiques et psychiques alternent avec des périodes de consolidation. BB Entre 0 et 6 ans, individu commence a se construire UI découvre et « absorbe » son environnement (Maria Montessori parle de |'« esprit absorbant » de l'enfant). Tout peut étre apprentissage. Plus spécifiquement entre 0 et 3 ans, Maria Montessori parle d'« esprit absorbant inconscient ». « Auparavant, rien n’existe. On part de zéro, [...] A partir de rien, enfant va, gréce & des potentialités secrétes, créer quelque chose....® » « Auparavant, rien n'existe. On part de zéro. [...] A partir de rien, Venfant va, grace 4 des potentialités secretes, créer quelque chose...? » Lenfant est, en effet, un explora- teur insatiable md par le désir de se construire et d’évoluer. lI 2 besoin de ladute, mais porte en lui les moyens de son propre développement. Lintelligence et le développement de l'enfant fonctionnent « naturellement » sans contrainte, si environnement éducatif est bien construit. Pour preuve, 'énorme travail quill accomplit spontanément au cours de ses ‘Maria Montessori 8. Maria Monresson in Edwing Mortimer Stanton, op. cit. 9.tbid ae 33 trois premigres années de vie. II développe, seul, au prix diintenses efforts, la capacité de marcher Il apprend sa langue maternelle, sans instruction formelle et sans leffort conscient et fastidieux que doit produire un adulte pour maftriser une langue étrangare, Pour Maria Montessori, le petit enfant va engranger inconsciemment un nombre consi- dérable de données sans que l'adulte s'en apercoive. De 3 a 6 ans, 'enfant a un « esprit absorbant conscient ». || mémorise, pense, expéri- mente, trie, classe, et cela en associant activité psychique et manuelle. Progressivement, il devient un @tre social en entrant en interaction avec les autres. Be A partir de 6 ans, l'enfant est construit intérieurement UI scouvre plus largement aux autres et au monde, Il a une soif de découvertes et un grand besoin de justice et de vérité. En paralléle, il construit une pensée abstraite basée en partie sur sa capacité a imaginer ce qui n'est pas directement perceptible par les sens, C’est une période de développement social et moral. Lenfant a alors besoin de travailler en groupe, et il faudra, en classe, privilégier les interactions avec les autres pour favoriser les situations d'apprentissage Bm De 128 18 ans, c'est adolescence, le troisitme moment de développement Cest la véritable naissance de l'étre social. ¥adolescent nest plus seulement un individu, mais un membre de la société humaine. II se bat pour ses convictions et veut changer le monde. Un grand changement physique s'opére, accompagné de grands changements psychiques qui rappellent le développement de enfant entre 0 et 6 ans. > Entre 18 et 24 ans, advient la maturité Crest la fin de la croissance et l'entrée dans la vie « active ». Le jeune adulte consolide ses acquis il se connait et identifie précisément ses forces et ses faiblesses. Il va pouvoir trou- ver une place dans la société et sy épanouir Gz Maria Montessori et observation de Penfant Methodique, Maria Montessori s'est appuyée sur l'expérience et 'observation afin de dégager des principes pédagogiques fondés sur une « loi intérieure de développement » commune & chaque enfant entre 0 et 24 ans. * . ° . . woes Etre fer de soi 10 Les périodes sensibles En faisant le parallale avec les découvertes du biologiste Hugo de Vries"? sur les che- nilles, Maria Montessori met au jour \'idée quil existe des périodes propices 4 certaines phases de développement de l'enfant. Ces périodes dites sensibles sont transitoires, et leur moment précis peut varier d'un enfant & l'autre. Ce sont des « sensibilités » qui poussent l'enfant a se concenirer sur une partie de son environnement parce quil a besoin de ces acquis pour son développement. I va ainsi identifier ce qui va laider a se construire. Cette acquisition se fait alors pour lui naturellement et sans que ce lui scit pénible. Lorsqu’elle sera maitrisée, il passera a autre chose. ll est donc important pour un enseignant d’ob- server attentivement l'enfant, afin d'essayer de connattre dans quelle période sensible il se trouve pour saisir cette opportunité d'appren- tissage « naturel ». « La qualité fondanertl pour le parent ou '’éducateur aibUs Maveidebrepen a ‘Maria Montessori Maria Montessori répertorie cing périodes sensibles différentes, [B> La période sensible du langage Cette période a, en général, lieu de 0 a 6 ans. Sans aucun effort conscient, l'enfant apprend la langue quil entend, et ce, bien avant d'en comprendre précisé- ment le sens. Le langage est la base de la vie sociale, il se déve- loppe en plusieurs phases : enfant lapprend c'abord spontanément en « baignant » dans les sons de sa langue maternelle, puis il se met parler et, enfin, a écrire et a lire. Pour aider enfant lors de cette période sensible, ladulte doit toujours utiliser le mot précis et juste, donner le vocabulaire approprié et interagir avec enfant, sans oublier de le rassurer, de I'encourager et de le sécuriser: BB La période sensible du mouvement Cette période est particuliérement active de la naissance 4 5 ans. Llenfant construit son intelligence par le mouvement, car celui-ci est le lien entre soi et un environnement rempli de découvertes. Plus 'enfant est jeune, plus les mouvements sont « grands », mal « ciblés » ; plus il grandit et plus il précise ses gestes, Pour favoriser le raffinement des 10, Hugo De Vives, The Mutation Theory, The Open Court Publishing Company, 1910. 5 3 3 La péday