Vous êtes sur la page 1sur 148

Photo Michel Gibert, non contractuelle. Plantes en feutrine www.wandschappenwebshop.

com

éditionspéciale 5 990 € *

French Art de Vivre au lieu de 7 390 € (dont 17 € d’éco-participation)

French : Français
Réflexion. Composition d’angle en cuir, design Philippe Bouix.
Dimensions : L. 329/249 x H. 76 x P. 94 cm. Cuir Tendresse, vachette fleur rectifiée, pigmentée. Coutures contrastées. Coussins d’assise mousse
HR bi-densité 40-45 kg/m³. Coussins de dossier mousse 18S. Structure bois massif et multiplis. Suspension sangles élastiques XL entrecroisées.
Piétement métal finition vernis mat anthracite. Existe dans d’autres éléments, canapés droits, fauteuil et pouf. * Prix de lancement TTC
maximum conseillé valable jusqu’au 20/11/2017 en France métropolitaine, hors livraison (tarifs affichés en magasin). Coussins déco en option.
Bibliothèque Trinta, design Fabrice Berrux. Fauteuil Spoutnik, design Sacha Lakic. Tapis Prisme, design Yade. Fabrication européenne.

www.roche-bobois.com
‘‘ En réalité, les connaissances
actuelles de la biologie du
vieillissement écartent fermement
toute idée que la fin de la vie serait
‘‘ Cette semaine dans
génétiquement programmée page 98

OPINIONS LE CAHIER ÉCONOMIE


Christian Makarian, Anne Levade,
Laurent Alexandre, Jacques Attali ________________________________________________________7 Le CAC 40 s’entiche
des grands flics ______________________________ 78
LA SEMAINE EXPRESS Les pirates à l’abordage
La violence, le monstre, les exclusifs, Plantu... __________________14 du sport ________________________________________________ 82
Le roman du Kid président, par Christophe Barbier ____________22 Trump ou l’Amérique
en roue libre ______________________________________ 86
À LA UNE DE L’EXPRESS Déchiffrage __________________________________________ 88
Programmes scolaires : Innovations __________________________________________ 90
arrêtons le n’importe quoi ! 26 La librairie de l’éco ______________________ 92
Français : le chantier prioritaire
 « Lecture : le plus tôt est
le mieux »
DÉCOUVERTE
Histoire : matière radioactive
Demain, tous centenaires ? ____________________________________________________________________ 98
Ecole et entreprise : la dispute

 Le carton des altermanuels CULTURE
 Jean-Michel Blanquer : Michel Bouquet, Michel Fau :
« J’envisage de créer une cellule Tartuffe en majestés__________________________________________________________________________________102
laïcité » Robert Pattinson, beau et bon à la fois __________________________________107
Dans la cuisine des prix littéraires 108
FRANCE
____________________________________________

La librairie de L’Express ________________________________________________________________________112


Scandales sanitaires : les vigies du Web ____________________________________ 52 Le guide des arts et spectacles ______________________________________________________120
Fañch, le prénom qui fâche 58
IDÉES
______________________________________________________________________

La nouvelle folie du muscle ______________________________________________________________________ 60


A-t-on le droit de rire de Jean-Luc Godard ? ______________________124
MONDE Le progrès technologique, multiplicateur d’emplois ______127
CRÉDIT DE UNE : RICHVINTAGE PHOTOGRAPHY/GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

Alain Mérieux : « Etre “pasteurien”, c’est croire


La Russie défie l’Otan ____________________________________________________________________________________ 66 en l’universalité de la médecine » ______________________________________________129
Le roman européen __________________________________________________________________________________________ 72 C’était dans L’Express… Yann de L’Ecotais, 1993 ______________131
Planète express __________________________________________________________________________________________________ 74
Ce numéro, toutes éditions confondues, a été tiré à 373 000 exemplaires.
L’Express : cahier n° 1 (édition générale : 148 pages).
STYLES
Encart central : 4 pages Renault broché sur toute la diffusion.
La Biennale des antiquaires, parfums, mode,
M. GENEL/PICTURETANK - P. KOVARIK/AFP

Déposé : 4 pages Auditorium sur une sélection d’abonnés, Sélect Presse sur une sélection
d’abonnés, enveloppe Alterno sur une sélection d’abonnés.
Jeté : 4 pages Auditorium sur une sélection de kiosques.
montres, restaurants, automobile… __________________________________________132
Les passions de… Zep 146
en ligne
____________________________________________________________________________

L’édition numérique de L’Express et ses suppléments régionaux sont 94 PRIX DE L’ENTREPRENEUR


disponibles sur votre tablette ou votre smartphone. DE L’ANNÉE 2017

5
13
SEPTEMBRE
2017
Julien Vermeulen
- Plumassier -

FNPCA 2017 - la chose & anatome - R.C.S Créteil B 499 796 233
QUAND ON A RÉUSSI,
PLUS PERSONNE NE
NOUS DIT QU’ON S’EST
TROMPÉ DE VOIE.

NOUS AVONS TOUS


UNE BONNE RAISON DE
#CHOISIRLARTISANAT

choisirlartisanat.fr
OPINIONS
AFFAIRES ÉTRANGÈRES, PAR

CHRISTIAN
MAKARIAN
La traversée en solitaire de Macron

L
’affaire a fait grand bruit… au sein d’un semble ignorer que l’on a bétonné le marché du tra-
cercle de 500 personnes. Dans un article vail, blindé le Code du travail, corseté les négociations
du New York Times, au demeurant assez salariales, écrasé les employeurs et les salariés de
peu argumenté, un universitaire de Cam- charges depuis des décennies – avec des résultats
bridge, Christopher Bickerton, s’est livré à calamiteux en termes d’emploi et de compétitivité.
une diatribe d’une rare intensité contre Emmanuel

M
Macron. Pour ce nouveau prophète, pas de doute, le ais une vérité demeure : depuis le début de la
chef de l’Etat « sera un président français raté de campagne outre-Rhin en vue des élections
plus ». « L’ensemble de son projet politique est trop fédérales du 24 septembre, l’Allemagne ne
centré sur sa personnalité » : voilà la critique essen- donne que de faibles signes d’évolution en direction
tielle. Suivent la dénonciation de l’arrogance prési- des positions défendues par Emmanuel Macron.
dentielle, du « vide » au cœur du projet politique, de Droite et gauche confondues (mis à part Sigmar Ga-
l’abus des formules creuses (« une nation start-up »), briel, ex-chef du SPD, très « macroniste »), l’Europe est
du « coup d’Etat social »… Vous avez bien lu, il s’ap- la parente pauvre de cette consultation électorale; les
pelle Bickerton ; pas Mélenchon. thèmes dominants se signalent par l’égoïsme national,
l’absence de toute remise en cause et l’ignorance des

P
our finir, cet enseignant en sciences politiques propositions françaises. Pourtant, le président français
pourfend ce qu’il tient pour l’erreur écono- les a fait connaître – en particulier la semaine dernière,
mique majeure : l’assouplissement du travail à Athènes. Il suggère la nomination d’un ministre des
comme solution au chômage. Dans le cas allemand, où Finances de la zone euro, un budget et un Parlement
une « prolifération de mini-jobs » a pris la place des em- pour la monnaie commune, un gouvernement écono-
plois à plein-temps, comme sur le marché mique européen, des réformes institution-
dérégulé du Royaume-Uni, où sévit une nelles ; il attire l’attention sur les erreurs
faible productivité, des salaires qui stag- La chancelière commises en Europe du Sud et invite à ré-
nent et une inflation du nombre des fléchir sur le problème des excédents com-
contrats de travail de courte durée, les allemande merciaux et sur les bas salaires allemands.
exemples étrangers dont voudrait s’inspi- Si Angela Merkel retrouve son fau-
renverra-t-elle
rer Macron ne sont pas probants. « Est-ce teuil, il y a de fortes chances qu’elle
le futur que veut la France ? » demande l’ascenseur? estime ne pas avoir gagné les élections
l’intellectuel, avant d’ajouter qu’Angela pour « refonder l’Europe » ni pour distri-
Merkel, si elle est reconduite dans ses fonc- buer la prospérité allemande, mais juste-
tions, ne renverra pas l’ascenseur à son partenaire fran- ment pour la conserver bien précieusement. Et si les
çais pour le remercier des sacrifices imposés à son libéraux (FDP) de Christian Lindner se retrouvaient
pays, tant le modèle allemand est éloigné de l’idée d’un en force dans la coalition gouvernementale, la chan-
pilotage européen de l’économie. celière se verrait renforcée dans le maintien d’une
C’est ce genre de propos que déplore Emmanuel hégémonie économique, qui deviendra un mur pour
Macron lorsqu’il stigmatise les intellectuels. Voici Emmanuel Macron (comme ce fut le cas pour ses pré-
ce qu’il dit d’eux, dans un livre tout récent* : « Ils ne décesseurs). C’est là qu’il devra donner la pleine
m’intéressent pas tellement. Ils sont dans les vieux mesure de son talent.
schémas. Ils regardent avec les yeux d’hier le monde * Un personnage de roman,
d’hier. […] » Franchement, Macron a raison; Bickerton par Philippe Besson (Julliard).

7
13
SEPTEMBRE
2017
OPINIONS

L’ENVERS DU DROIT, PAR

ANNE LEVADE
Catalogne : la guerre de sécession
est déclarée !

B
arcelone vient une nouvelle fois de rouvrir dépendance de la Catalogne. Clairement offensive,
les hostilités avec Madrid. En cause, une elle présentait le Parlement de Catalogne comme
loi votée le 6 septembre par le Parlement « dépositaire de la souveraineté » et déclarait son in-
catalan en vue d’organiser un référendum tention de se soustraire à l’autorité des institutions es-
d’autodétermination contraignant sur pagnoles afin de mettre en place, conformément au
l’indépendance de la Catalogne. Le jour même, les mandat du peuple, une République catalane indé-
électeurs étaient convoqués pour le 1er octobre. pendante. Les mêmes causes produisant les mêmes
Si l’annonce n’est pas en soi une surprise, elle effets, le Tribunal constitutionnel espagnol constata
laisse augurer un nouveau bras de fer dont le terme et que cette déclaration était contraire à la Constitution.
l’issue demeurent incertains. En 2012, déjà, au lende-

A
main d’élections régionales qui ne lui donnaient insi remise en contexte, la loi du 6 septembre
qu’une majorité relative, Artur Mas, chef du gouver- pourrait n’être qu’un nouvel épisode du dia-
nement catalan sortant, concluait avec un parti indé- logue de sourds entre institutions catalanes et
pendantiste un accord de gouvernement dont l’objet espagnoles. Pourtant, nombre d’indices semblent an-
principal était l’organisation d’un référendum d’auto- noncer que cette fois il pourrait y avoir escalade. Côté
détermination pendant l’année 2014. Annoncé en dé- catalan, d’abord. D’une part, parce que la loi se réfère
cembre 2013 pour avoir lieu le 9 novembre uniquement au droit à l’autodétermina-
de l’année suivante, ledit référendum fut
l’objet de contestations de la part du gou-
La Constitution tion des peuples consacré par les conven-
tions internationales sans jamais men-
vernement espagnol et déclaré inconstitu- espagnole a tionner la Constitution espagnole ; d’autre
tionnel par le Tribunal constitutionnel es- part, parce qu’a également été adoptée
pagnol dans une décision du 25 mars 2014. pour fondement une « loi de transition » qui a vocation à
Après avoir convoqué les électeurs, Artur l’unité s’appliquer en cas de victoire du oui.
Mas en avait finalement rabattu, décidant Ensuite, côté espagnol, puisque le
que le scrutin du 9 novembre serait non indissoluble gouvernement a annoncé son intention
pas un référendum, mais une simple
de la Nation d’engager des poursuites pénales contre
consultation citoyenne dépourvue d’effet les dirigeants catalans et les parlemen-
contraignant. Devenu sans enjeu, le scru- taires ayant voté ces lois et d’empêcher
tin n’a donné lieu à aucun véritable contrôle et, si 80 % par tous les moyens que le référendum ait lieu.
des votants se sont prononcés en faveur de l’indépen- Les prochaines semaines diront comment se sol-
dance, le taux de participation est demeuré très faible, dera l’épreuve de force. En attendant, nul doute que,
les opposants ayant appelé à l’abstention. constitutionnellement, le gouvernement espagnol est
dans son droit. La Constitution espagnole le dit expres-

L
’affaire aurait pu en rester là, n’était la détermi- sément : elle a pour « fondement l’unité indissoluble
nation des indépendantistes. Vainqueurs des de la Nation » et, si « elle reconnaît et garantit le droit à
élections régionales de septembre 2015, ils re- l’autonomie » des régions, elle n’autorise pas la séces-
lançaient le débat un an jour pour jour après le scrutin sion. Dit autrement, si référendum il devait y avoir,
en adoptant, sous forme de résolution parlementaire, seul le peuple espagnol pourrait accorder l’indépen-
une déclaration sur le lancement du processus d’in- dance à une partie des citoyens qui le composent.

8
13
SEPTEMBRE
2017
HUGOBOSS.COM
HUGO BOSS FRANCE SAS Téléphone + 33 1 44 17 16 70
OPINIONS

DEMAIN SERA VERTIGINEUX, PAR

LAURENT ALEXANDRE
Carlos Tavares doit voyager en première

L
’industrie automobile française est dans une la rentabilité. L’IA exige de géniaux développeurs : lo-
forme éblouissante. Deux grands patrons, giquement, les géants du numérique font une razzia
Carlos Ghosn chez Renault-Nissan et Carlos sur les meilleurs spécialistes. C’est une énorme bar-
Tavares chez Peugeot, ont déroulé une stra- rière à l’entrée pour les entreprises traditionnelles
tégie brillante. Au même moment, l’indus- qui, pour des raisons syndicales, morales ou psycho-
trie allemande a mis un genou à terre à cause de sa ges- logiques, ne peuvent pas payer les meilleurs éléments
tion calamiteuse d’un « Dieselgate » qui, pour l’instant plusieurs millions de dollars par an. La captation des
(mais pour combien de temps?), n’a pas impacté finan- meilleurs ingénieurs du monde, payés à prix d’or, est
cièrement les deux constructeurs tricolores (lire p. 20). le premier facteur clef de succès à l’ère de l’IA.
Au-delà de la claque pour les xénophobes fran-

F
chouillards – Ghosn est d’origine libano-brésilienne ace à cela, le misérabilisme et le contrôle des
et Tavares portugaise –, cette réussite est le résultat coûts ne sont pas des réponses adaptées. Au
de leur vision. Carlos Tavares a montré qu’il était un contraire, il faudra être généreux et flamboyant
aussi grand stratège que Carlos Ghosn, son ancien no 1 pour attirer les meilleurs afin de constituer les im-
chez Renault. Le patron de Peugeot donne l’exemple menses bases de données qui éduquent l’IA. Il existera
au moment où il demande des sacrifices à ses sala- bien sûr quelques managers et ingénieurs masochistes,
riés : il voyage même en seconde classe, ce qui n’est mais ils seront très minoritaires : peu de spécialistes
pas banal pour un patron du CAC 40. de l’IA préféreront des petits salaires et les deux
cents jours de brume des régions où est

M
ais ces sacrifices ne serviront à implanté Peugeot aux énormes paquets
rien s’il ne réussit pas une in- Attirer les meilleurs de stock-options avec, en prime, les trois
croyable transformation cultu- ingénieurs mille trois cents heures de soleil par an de
relle. L’automobile d’aujourd’hui est indi- la Silicon Valley. Faut-il en plus leur faire
viduelle, dotée d’un volant et roule aux du monde, payés penser qu’ils sont condamnés à la seconde
hydrocarbures. Elle devient partagée, au- à prix d’or, est classe, même s’ils arrivent au sommet
tonome et électrique. La valeur écono- de l’entreprise, pendant qu’Elon Musk
mique migre à toute vitesse vers l’intelli- la clef du succès chouchoute ses meilleurs éléments?
gence artificielle (IA) : Intel a racheté la Au moment où l’industrie automobile
start-up Mobileye, spécialisée dans les
à l’ère de l’IA va connaître une mutation aussi violente
équipements pour voitures autonomes, que les télécoms en 2007, lorsque l’iPhone
pour 15 milliards de dollars, soit approximativement la a été dévoilé, il est urgent de changer de mentalité.
valorisation de Peugeot lors de la transaction. Les in- Nokia ne serait pas mort s’il avait réussi à attirer, en
génieurs de Mobileye ont créé autant de valeur en 2007, les stratèges et ingénieurs de la Silicon Valley.
quelques trimestres que les 190 000 salariés de Peu- Mais comment justifier devant les ouvriers les fortunes
geot depuis sa naissance, en 1810, sous Napoléon Ier. et le régime de faveur d’une poignée d’ingénieurs
Dans quinze ans, l’IA représentera 50 % du prix vedettes? Les constructeurs qui trouveront la réponse
d’une voiture. L’auto deviendra une branche de l’in- à cette question seront les survivants de la révolution
dustrie informatique : adieu Sochaux, bonjour Silicon à venir. Si j’étais actionnaire de Peugeot, j’obligerais
Valley ! Or ces deux industries sont radicalement dif- Carlos Tavares à prendre la première classe. Devenir
férentes. Dans l’économie de l’IA, celui qui a les plus un industriel de l’IA quand on est un génial industriel
grosses parts du marché remporte la quasi-totalité de de l’automobile passe aussi par des symboles.

10
13
SEPTEMBRE
2017
PUBLICITÉ

La smart electric drive est la seule


citadine électrique personnalisable.
Vous devez être en phase avec
cette approche !
Oui, parce que la personnalisation est
un vrai moyen pour lutter contre l’ob-
solescence. Quand on achète quelque
chose de façon très spontanée, on peut
très vite s’en lasser, mais si on prend
le temps de choisir, de faire en sorte
que le produit nous plaise vraiment
et qu’on l’a quasiment fait soi-même,
alors on aura du mal à s’en lasser.
On le gardera beaucoup plus longtemps,
sans ressembler à quelqu’un d’autre
et en restant en accord avec soi-même.

Gaëlle Constantini
Équitable et sur mesure
— Avec sa maison de couture éco-responsable, Gaëlle
Constantini prouve que penser “green” et se faire plaisir
vont de pair. Et qu’en choisissant des produits à notre
image, nous pouvons aussi préserver la planète.

Parlez-nous de votre projet ! Comment vos clientes peuvent-


J’ai développé une marque éco-res- elles personnaliser vos pièces ?
ponsable de recyclage de textiles Dans mon atelier, j’ai un stock avec
qui travaille avec des ateliers de réin- beaucoup de couleurs et d’imprimés.
sertion professionnelle. Je récupère Quand on commande une pièce sur
du textile par le biais de partenaires tels le site, on peut choisir la couleur.
qu’Emmaüs, et à partir de ces tissus En fonction de cette couleur, je propose
destinés à la déchetterie, nous recréons à la cliente un panel de tissus différents Qu’avez-vous pensé de l’expérience
des collections pour femme. pour qu’elle puisse choisir ceux qui lui smart electric drive ?
plaisent et dans lesquels elle va se sen- Ce que j’adore avec la smart electric
On associe souvent éco-responsa- tir bien. On peut totalement personnali- drive, c’est de mettre la clé dans
bilité avec contrainte. Vous prouvez ser le vêtement et la cliente peut choisir le contact et de ne rien entendre,
que c’est tout le contraire… un tissu différent pour chaque partie : pas le moindre bruit. Comme je vis à
Il faut que ce soit un plaisir ! On ne poche, ceinture, doublure, etc. Paris, la nuisance sonore est très impor-
peut changer ses habitudes de tante et là, on se retrouve dans une pe-
vie que par amour pour quelque tite bulle de silence. Ça fait du bien.
chose, et quel plus grand amour
que celui pour notre planète ? Pourquoi avez-vous fait le choix
de la mobilité électrique ?
Dans la mode, on peut trouver C’est important d’adopter une voiture
électrique dès aujourd’hui, car je pense
du plaisir à retravailler des que c’est le point de départ d’une
matières qui existent déjà, nouvelle façon de consommer l’éner-
à chiner des textiles anciens, gie. Il faut encore travailler pour rendre
l’électricité plus respectueuse de l’en-
à découvrir de très belles vironnement, mais si on peut éviter de
façons et matières. consommer du pétrole, c’est déjà une
belle avancée vers un monde meilleur.
OPINIONS

PERSPECTIVES, PAR

JACQUES ATTALI

Du bon usage des ouragans

O
ui, c’est une catastrophe, oui, c’est un des matériaux solides et la non-constructibilité de
désastre. Et, pour bien connaître ces îles certaines zones.
et certains de ceux qui y vivent, je sais Ensuite, imposer des assurances obligatoires,
précisément ce que représente ce pour tous les biens et toutes les personnes physiques,
drame : des vies perdues ; des petits ce qui permettra, accessoirement, de faire un recen-
patrimoines disparus ; des bateaux, instruments de sement exact de la population, qui manque cruelle-
travail de pêcheurs, engloutis. ment. Nul ne doit plus pouvoir vivre sur le territoire
Mais on ne peut se contenter de se lamenter, et il français sans être assuré. Et pas seulement par la col-
faut tenter de faire le meilleur usage de cela. Nietz- lectivité, dont la responsabilité doit, dans un monde
sche disait que « ce qui ne tue pas rend plus fort », ce idéal, se limiter à la reconstruction des infrastruc-
qui n’est pas toujours vrai. Schumpeter parle de la tures publiques et à la mise en œuvre de la solidarité
« destruction créatrice », ce qui l’est encore moins. Il prévue par la loi.
n’empêche ; on peut tirer un excellent parti d’un dé- Enfin, agir, sérieusement, sur les causes pro-
sastre à condition de ne pas se contenter de régler les fondes des ouragans : en réduisant massivement les
problèmes d’urgence ni de reconstruire à l’identique. émissions de CO2, en utilisant le moins possible de

P
gaz, de pétrole, de méthane. En suppri-
our cela, il faut, dans un premier mant l’usage des emballages en plas-
temps, prendre conscience des Nul ne doit tique, en imposant le nettoyage de ceux
problèmes que ces ouragans révè- qui asphyxient aujourd’hui les océans, et
lent. D’abord, évidemment, de leur cause plus pouvoir en pratiquant une pêche responsable.

A
profonde : le réchauffement des océans, vivre sur
provoqué par des émissions excessives de u total, si on tire, pour une fois,
CO2 sur toute la planète, par des déchets le territoire les justes conséquences du
plastique non éliminés et aussi, il ne faut français sans désastre, cet ouragan permet-
pas l’oublier, par une pêche excessive. tra de créer des emplois, de faire repartir
Ensuite, de leurs conséquences iné- être assuré la croissance, de faire de ces îles les para-
gales : à côté des résidences et des hôtels dis architecturaux et touristiques qu’elles
de luxe, la pauvreté est immense dans n’ont jamais été vraiment. Et, plus géné-
ces îles ; les gens y sont inégalement victimes des ralement, cela participera de la réorientation de la
tempêtes, selon le lieu et la façon dont leurs maisons production et de la consommation mondiale vers un
ont été construites et s’ils sont, ou non, assurés : les modèle plus positif, c’est-à-dire accueillant pour les
riches sont évidemment mieux couverts que les pau- générations futures.
vres. Plus généralement, ces îles sont des lieux où Cela ne vaut pas seulement pour les Antilles,
l’état de droit est mal respecté, où les trafics se sont mais aussi pour toute cette région, où la mer
multipliés, où les constructions ne respectaient plus est particulièrement chaude, donc sensible aux
aucune règle. ouragans. Et ailleurs, évidemment, y compris en
Dans un second temps, et une fois l’analyse faite, il métropole.
faudra reconstruire mieux qu’avant. Certes, la façon dont les Etats-Unis ont négligé
D’abord, penser autrement le foncier et les de tirer les conséquences des ouragans précédents
permis de construire, pour faire respecter enfin une n’incite pas à l’optimisme. Quoi qu’il en soit, il faut
esthétique conforme à la culture locale et imposer agir : il n’y aura plus beaucoup d’avertissements.

12
13
SEPTEMBRE
2017
C’EST AUSSI
Albi
Aix-en-Provence Alès Alençon Amiens
Aix-les-Bains Ambérieu-en-Bugey Angers Annecy
Annemasse Antony Argentan Argenteuil Armentières Arras Asnières
Aubagne Aulnay-sous-Bois Auray Aurillac Avignon Avranches Bayonne Beauvais
Belfort Bergerac Béthune Béziers Bidart Blagnac Boissy-Saint-Léger Bordeaux
Boulogne-sur-Mer Boulogne-Billancourt Bourg-en-Bresse Bourgoin-Jallieu Brest Brie-Comte-Robert
Brignoles Brive-la-Gaillarde Brumath Bussy-Saint-Georges Caen Cagnes-sur-mer Cahors Calais Cambrai
Cannes Carcassonne Carhaix Castelnaudary Castres Chalon-sur-Saône
Châlons-en-Champagne Cenon Chambray-les-Tours Chantilly Charleville-Mézières Charlieu
Chartres Châtellerault Chauny Chaville Chilly-Mazarin Clichy Chelles Colmar Chambéry
Clermont-de-l'Oise Concarneau Cherbourg Clermont-Ferrand Colombes
Corbeil-Essonnes Coulommiers Dieppe Dijon Dinan Dinard Douai Draguignan

250
Dreux Dunkerque Elne Enghien Epernay Epinal Evreux
Figeac Flers Gap Fontainebleau Franconville
Goussainville Granville Grasse
Grenoble Guérande Hazebrouck
Haguenau Illkirch-Graffenstaden
La Défense Issy-les-Moulineaux
Ivry-sur-Seine La Rochelle Landivisiau
La Rochelle Nord Le Havre La Roche-sur-Yon L'Aigle
Lannion La Teste de Buch Lamballe Laon Laval Lavaur Le Mans
Libourne Lens Le Plessis-Trévise Le Puy-en-Velay Les-Clayes-sous-Bois
Levallois-Perret Limoges Limoux Lisieux Livry-Gargan Lorient Lourdes

agences
Lunéville Lyon-Charpennes Lyon-Saxe Lyon-Vaise Mâcon Maisons-Alfort
Marseille-Castellane Marseille-Saint-Barnabé Martigues Meaux Melun Menton
Mérignac Metz Monistrol Mont-de-Marsan Montauban Montélimar
Montigny-le-Bretonneux Montpellier Montpellier-Lattes Montreuil
Morlaix Mulhouse Nancy Nantes Narbonne Nîmes Nice-Gambetta
Nice-Jean-Médecin Niort Nogent-le-Rotrou
Noisy-le-Grand Obernai Orange Orléans Orthez Pamiers Pantin
Paris1 Paris6 Paris8 Paris10 Paris11 Paris12 Paris13
Paris14 Paris15 Paris17 Paris18 Pau Périgueux
Perpignan Pierrelatte Poissy Poitiers Pont-l'Abbé
Pontault-Combault Pontoise Quimper Rambouillet Reims
Reims-Pommery Rennes Rennes-Sud Rethel Rezé Roanne Rochefort
Rodez Rouen Roubaix Rueil-Malmaison Saint-André-de-Cubzac Saint-Avold
Saint-Brieuc Saint-Denis Saint-Dié-des-Vosges Saintes Saint-Etienne Saint-Germain-en-Laye Saint-Lo
Saint-Malo Saint-Maur-des-Fossés Saint-Nazaire Saint-Paul-lès-Dax Saint-Quentin Saint-Raphaël
Saint-Renan Sarcelles Sarlat Sarrebourg Sarreguemines Sartrouville Saverne Sélestat Sète
Six-Fours-les-Plages Soissons Strasbourg Tarare Tarbes Taverny Thionville
Thonon-les-Bains Toul Toulon Toulouse Tours Troyes Tulle Val-d’Yerres
Valenciennes Vannes Versailles Valence
Villefranche-sur-Saône Vincennes
Verdun

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. Pour tout prêt immobilier, l’emprunteur dispose d’un délai de
La semaineexpress
LA VIOLENCE La politique, un sport dangereux
3

T
rois mois de prison à coups de casque le socialiste individus qui lui ont dérobé
avec sursis et Boris Faure 2 (M’jid El Guerrab son téléphone, sa montre
1 000 euros d’amende. a depuis démissionné et sa Carte bleue. Avaient-ils,
Vincent Debraize, maire de de son parti sans abandonner comme dans les affaires
Champignolles, dans l’Eure, son mandat). A la fin de juillet, précédentes, une motivation
qui avait agressé sur un marché c’est l’agresseur de la députée politique ? L’enquête, ouverte
parisien la candidate LR LREM Laurianne Rossi 3 , pour «?vol avec arme?», le dira.
aux législatives Nathalie frappée à la tempe sur le L’ex-secrétaire d’Etat, lui,

G. VAN DER HASSELT/AFP - CAPTURE D’ÉCRAN YOUTUBE - WIKIPEDIA COMMONS - S. DE SAKUTIN/AFP - SDP
Kosciusko-Morizet 1 , a été marché de Bagneux, qui était n’a pas attendu pour déclarer :
condamné le 7 septembre condamné à un mois de prison «?J’aime beaucoup la politique,
pour « outrage et violence ». ferme. Dernière victime mais cette agression
Quelques jours plus tôt, politique en date : le sénateur me fait réfléchir à arrêter.?»
le député LREM M’jid de l’Essonne Jean-Vincent Avant d’annoncer
El Guerrab était mis Placé 4 , violemment qu’il retirait sa candidature
en examen pour « violences attaqué dans la nuit du 2 au pour les sénatoriales
avec arme » après avoir frappé 3 septembre à Paris par trois du 24 septembre. L. V.

LE COUP DE GUEULE
Le fils de Pablo Escobar contre Narcos
« Le message que fait passer Netflix aux jeunes est terrible » : en tournée
de promotion pour le livre qu’il consacre à son père*, Juan Pablo Escobar,
fils du célèbre trafiquant de drogue colombien, confie tout le mal qu’il
pense de la série Narcos, dont la troisième saison est diffusée par le géant
de la vidéo en streaming. « Mon père y apparaît comme un superhéros.
Je reçois des messages de gamins du monde entier qui croient qu’être
Pablo Escobar avec narcotrafiquant, c’est cool », s’emporte-t-il, rappelant que la cavale
son fils Juan Pablo, au de son père fut « au contraire une descente aux enfers ». A. G.
début des années 1980.
* Pablo Escobar, mon père (Hugo Doc).

14
13
SEPTEMBRE
2017
Saint-Martin, Toute la journée, toute l’actu sur
le 10 septembre.

les exclusifs
LE TRANSFERT DE DARMANIN
Toujours membre des Républicains,
le ministre de l’Action et des Comptes
publics, Gérald Darmanin, envisage
d’adhérer à La République en marche.
Alors que les Constructifs, venus de la

LE MONSTRE
droite et du centre, et plutôt favorables à
la politique d’Emmanuel Macron, veulent
bâtir une fédération, lui semble penser
Irma, l’ouragan
de tous les records ? qu’il n’y a de place, dans la majorité,
Puissance et durée : en croisant que pour le parti du président. E. M.
ces deux critères, Irma est l’ouragan
le plus redoutable jamais enregistré.
LE VÉLO DIVISE ICI OU LÀ le cerveau du putsch
« Une telle intensité d’une telle longévité,
LES MARCHEURS Le nouveau avorté du 15 juillet
c’est du jamais-vu depuis le début
Anne Hidalgo (photo) directeur général 2016, son entourage
de l’ère satellitaire [il y a une cinquantaine devrait bientôt de La République se veut réaliste.
d’années] », explique Etienne Kapikian, recevoir les en marche, Stéphane « Washington ne
prévisionniste à Météo France. S’il est trop 12 députés parisiens Roques, était nous le rendra jamais,
tôt pour dresser le bilan définitif de cette de La République en préalablement en lice concède un diplomate
dépression qui a dévasté plusieurs îles marche. Ceux-ci sont pour un poste turc de haut rang.
des Caraïbes avant de frapper la Floride divisés sur la réduction identique… au sein Je comprends
(40 morts à l’heure où nous bouclons), de la circulation de la fondation de les Américains.
on sait déjà que sa vitesse de déplacement, automobile opérée François Hollande, Gülen est leur agent,
l’une des plus faibles observées, a augmenté par la maire (PS) La France s’engage. et on ne livre pas
ses capacités de destruction. Mais, dans de la capitale. Fin août, Mais la candidature ses agents. » V. H.
l’histoire récente, d’autres ouragans, cyclones Sylvain Maillard, de cet ancien
ou typhons (le nom diffère selon les régions élu des Ier et dirigeant de Médecins TRAITEUR
du monde) lui disputent de tristes records. VIIIe arrondissements, sans frontières ANTIGASPI
Le plus fort : en moyenne, les vents a critiqué le n’avait finalement Pour réduire
du typhon Haiyan, en 2013, aux Philippines, « dogmatisme du plan pas été retenue. E. M. le gaspillage
avaient soufflé à 315 km/h (298 km/h vélo », mais son alimentaire,
pour Irma, malgré des rafales à plus collègue Stanislas L’AGENT GÜLEN la ville de Paris,
de 360 km/h). Mais il a duré moins Guerini (XVIIe et XVIIIe) Si le président Recep en partenariat
refuse « d’ouvrir Tayyip Erdogan avec l’entreprise
longtemps qu’Irma.
une guerre » persiste à réclamer d’insertion La Table
M. BUREAU/AFP - P. ALBOUY/REUTERS - S. SEVI/AFP - ZAMAN DAILY/AFP

Le plus grand : le typhon Tip, en 1979,


avec la socialiste. aux Etats-Unis de Cana, va lancer
en Micronésie, et ses 2 000 kilomètres « Sa méthode est l’extradition du un service de traiteur
de diamètre (contre 1 000 à Irma). trop clivante, mais, prédicateur Fethullah qui travaillera à partir
Le plus long : l’ouragan John, en 1994, au bout du compte, Gülen (photo), qu’il des produits non
dans le Pacifique, a vécu 31 jours. elle a raison. » T. D. considère comme consommés par
Le plus coûteux : l’ouragan Andrew, les habitants, mais
qui a entraîné 25 milliards de dollars toujours comestibles.
de reconstructions après être passé Le local, rue Albert-
sur Miami, en 1992, devrait être détrôné Bayet, dans le XIIIe
par Harvey, qui a deferlé sur le Texas, arrondissement,
fin août, puis sur la Louisiane. est choisi.
Les autorités américaines estiment Le projet devrait
ses dégâts à 100 milliards de dollars. être présenté
Le plus meurtrier : le cyclone de Bhola au Conseil de Paris
a tué 300 000 personnes, en 1970, à la fin du mois
au Bangladesh. E. Me. de septembre. A. L.

15
13
SEPTEMBRE
2017
Toute la journée, toute l’actu sur

les exclusifs La semaineexpress

Kamikaze Le Toulousain Kévin


Chassin, alias Abou Maryam al-
Faransi, mort en Irak en juin 2015.
AFP

Les djihadistes
à la loupe

Q
ui sont-ils ? D’où viennent-ils ?
Pour cerner le profil sociologique
des 1 200 djihadistes français
qui ont pris le chemin de la Syrie
ou de l’Irak, les experts du Centre
d’analyse du terrorisme (CAT), basé
à Paris, passent actuellement au crible
toutes les informations dont ils disposent

LE PLANTU
sur eux : origine sociale et familiale, âge,
niveau d’études, antécédents judiciaires
éventuels, lieux de naissance et
de résidence. « Un travail que les services
de renseignement n’ont pas le temps de
réaliser », souligne Jean-Charles Brisard,
le patron du CAT. Une nouvelle étude
d’ampleur visant à démontrer les ressorts
de la radicalisation violente, qui viendra Christophe Itier,
LE RECASÉ

compléter les résultats de deux autres battu


enquêtes récentes. La première, menée
par l’Unité de coordination de la lutte
mais promu
antiterroriste (Uclat), reconstitue C’est une nomination
la trajectoire des 265 Français morts qui ne faisait pas
sur les terres du groupe Etat islamique. du tout partie des
L’autre, codirigée par Xavier Crettiez, schémas initiaux.
P. HUGUEN/AFP

Dans la plus pure


professeur à Sciences po
tradition des recasages
Saint-Germain-en-Laye, et le sociologue
tels qu’ils existaient
Romain Sèze, s’appuie sur des entretiens
dans l’« ancien
réalisés avec 13 hommes de 25 à 30 ans monde », Christophe Itier a été désigné haut-commissaire
condamnés et incarcérés pour des faits à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale
de terrorisme. ConclusionB: lors du Conseil des ministres du 6 septembre. Pourtant,
les spécialistes qui s’étripent sur la en juin dernier, il est le seul des candidats de La République
question ont tous (un peu) raison, qu’ils en marche à avoir été battu dans l’une des 150 circonscriptions
montrent du doigt le salafisme, pointent que le mouvement avait identifiées comme… imperdables.
la rébellion nihiliste des jeunes ou Dans la 1re circonscription du Nord, Itier a été devancé
privilégient les facteurs psychologiques, de 43 voix par Adrien Quatennens, 27 ans, désormais l’un
socio-économiques et géopolitiques. A. V. des députés les plus médiatiques de La France insoumise. E. M.

16
13
SEPTEMBRE
2017
* Des montres authentiques pour des êtres authentiques
Agence Rio Grande - Photos DR

Oris PA Charles de Gaulle


Edition Limitée
Mouvement aiguille centrale-date automatique
Trotteuse tricolore courbée. Fond gravé
Couronne vissée. Etanche 10 bars /100 m
Limitée à 1890 exemplaires
www.oris.ch
Toute la journée, toute l’actu sur

La semaineexpress

LA DISPARITION
Bergé le généreux
C’est le souvenir d’un « grand monsieur » que garderont
toutes celles et ceux qui ont croisé le chemin de Pierre Bergé,
mort le 8 septembre à 86 ans, à Saint-Rémy-de-Provence.
Attentif, passionné, péremptoire, coléreux, il avait
des engouements tranchés, des dilections aussi indiscutables
que cette sollicitude qui l’a voué à protéger l’héritage
de deux écrivains qu’il admirait, Zola et Cocteau. Il aurait
aimé être un artiste; il a accompagné de son intelligence
prospective l’imagination créatrice de son compagnon, Yves

C. MCNAUGHTON/REUTERS
Saint Laurent, pour qui il a fait ériger deux musées dont
il ne verra pas les inaugurations, l’une à Paris (le 3 octobre),
l’autre à Marrakech (le 19 octobre). Ces deux constructions
abriteront une collection éblouissante de milliers
de vêtements, d’accessoires, de dessins. Le mémorial
de deux existences ardentes et désormais éteintes. A. Lx

LA DISGRÂCE
Haro sur une icône
La pétition a déjà recueilli plus
de 410 000 signatures. Son but : retirer
à Aung San Suu Kyi son prix Nobel,
en raison de sa gestion – désastreuse –
de la crise des Rohingya. Depuis
le 25 août, plus de 300 000 membres
de cette minorité musulmane ont dû
fuir au Bangladesh voisin après des
affrontements avec l’armée birmane.
Bilan estimé : un millier de victimes.
Pourtant, la « Lady » réfute tout

S. DE SAKUTIN
nettoyage ethnique de la part
des militaires birmans et parle même
d’un « iceberg de désinformation ».
Pourquoi ? « Sa marge de liberté est
très étroite, elle ne veut pas froisser

LES CADEAUX
les militaires, dont elle a besoin pour
conduire ses réformes, analyse
un diplomate, à Rangoun. Mais c’est
un jeu dangereux. » En stigmatisant
cette minorité, elle accroît le risque
de radicalisation islamiste : certains Trump gâté par les Saoudiens
combattants rohingya auraient
en effet été formés en Afghanistan et Dénichée par le site Internet The Daily
Beast, la liste des 83 cadeaux offerts
au Pakistan, où des portraits de l’icône
par le royaume saoudien à Donald Trump
birmane sont brûlés dans les rues.
lors de sa visite officielle à Ryad en mai
Et les fondamentalistes qui prospèrent dernier est un inventaire à la Prévert.
au Bangladesh pourraient, un jour, On y trouve un « portrait d’artiste
être tentés de passer la frontière, du président Trump », une panoplie
M. NGAN/AFP

très poreuse, entre les deux pays. C. H. d’épées et de dagues, des robes ornées
de fourrure de tigre et de guépard,
une médaille d’honneur en or avec son
Retrouvez Eric Mettout le mercredi, certificat, une copie de la Constitution koweïtienne (!), une horloge de bureau
sur France Info, dans Les Informés signée Chopard… Pendant la campagne électorale, Donald Trump avait
de Franceinfo , de 20 à 21 heures. accusé Hillary Clinton de recevoir de l’argent de « ces gens [les Saoudiens]
qui tuent et traitent horriblement les femmes » et qui vont devoir « payer
pour les attentats du 11 Septembre ». Il a apparemment changé d’avis. E. Me.

18
13
SEPTEMBRE
2017
Toute la journée, toute l’actu sur

La semaineexpress
Massacre des JO de Munich :

L’HOMMAGE
enfin un mémorial
Jusque-là, seules une sculpture et une plaque
dans le parc olympique de Munich rappelaient
l’assassinat, par le commando palestinien
Septembre noir, de 11 athlètes israéliens
et d’un policier allemand lors des JO de 1972.
Depuis, leurs familles réclamaient un geste
de reconnaissance au Comité international
olympique comme aux autorités de Bavière.
Le premier a répondu l’an dernier, en accueillant,
à Rio, une cérémonie et une statue en hommage
aux défunts. Les secondes ont inauguré,
le 6 septembre, le « mémorial du massacre
de Munich ». Cette carapace circulaire, posée
à l’ombre de la tour du parc olympique, abrite
une vaste salle (photo) où les visiteurs peuvent se
recueillir devant les photos et effets des victimes.
Trou noir « C’est tard, a reconnu Ludwig Spaenle, ministre
Le réalisateur bavarois de la Culture. Mais pas trop tard. » E. Me.
(au c.) de Valérian
ne donnera pas
de suite à son
space opera.

LE FLOP
Le grand blues de Luc Besson
Son rêve d’enfant a viré au cauchemar
d’adulte. En adaptant sur grand écran la BD
Valérian, le cinéaste Luc Besson a pris

LE CHIFFRE
le plus grand pari de sa vie :
un investissement de 180 millions
d’euros, supporté par son studio,
EuropaCorp. Depuis sa sortie en salles,
cette superproduction n’a rapporté

5 milliards
que 175 millions d’euros, bien loin
des 300 millions nécessaires pour la
rentabiliser. L’homme du Grand Bleu boit
la tasse. Devant l’échec aux Etats-Unis
et en Chine – malgré un bon démarrage –,
le courtier Gilbert Dupont envisage,
dans le pire scénario, une perte C’est, en euros, le montant de l’amende qui menace le groupe
de 69,5 millions d’euros, qui affecterait PSA dans le scandale à rebondissements du « Dieselgate ».
tous les partenaires d’EuropaCorp : Après Volkswagen, Renault et Fiat Chrysler, c’est au tour
Orange (12 millions) ou encore BNP Paribas du constructeur sochalien de se faire prendre les mains dans
(10 millions). « Il est prématuré de tirer le moteur par la DGCCRF, le gendarme des fraudes, dont l’enquête,
de telles conclusions. Nous avons soutenu révélée par Le Monde, a poussé le parquet de Paris à ouvrir
D. SMITH/PROD - C. STACHE/AFP

un homme et un projet : celui du premier une instruction judiciaire pour « tromperie aggravée ».
space opera français », explique-t-on au sein Selon la DGCCRF, plus de 1,9 million de véhicules diesel
de la banque. Ce film a déjà coûté sa place de génération Euro 5 – dont les Peugeot 208, 807 et 5008,
au directeur général délégué du studio, et les Citroën C3 et C5 commercialisées entre 2009 et 2015 –
Edouard de Vésinne, faisant plonger auraient ainsi été trafiqués afin qu’ils émettent moins d’oxyde
l’action de 30 % en Bourse. Et disparaître d’azote lors des tests d’homologation qu’en conduite réelle.
les espoirs d’un Valérian 2. E. Pa. Le constructeur nie l’accusation en bloc. E. B.

20
13
SEPTEMBRE
2017
La semaineexpress

KID PRÉSIDENT
LE ROMAN DU
Où Brigitte Macron joue à Madame Irma, avant
que le chef de l’Etat n’aille se faire voir, et surtout
entendre, chez les Grecs. Episode XVII.

A la grecque
4 septembre, 16 h 30 son prédécesseur vient de
Il va, il vient, truffe en l’air prendre la tête. Il bâille. Alors
ou truffe au sol : Nemo furète il se lève pour saisir dans la bi-
dans les fourrés de l’Elysée. bliothèque son volume, édité
Quelques pas en arrière, mains sur papier Pannekoek en 1926,
dans les poches, Bruno Roger- du Retour de Hollande, de Paul
Petit suit le chien du président, Valéry. Il lit les premières
en caressant de ses semelles lignes, quand le poète quitte
le gazon du pouvoir. « Tu vois, Amsterdam par le chemin de
Nemo, c’est simple, la France. fer : « Je quitte la Hollande.
Trois hommes décident de Tout à coup, il me semble que
tout : Emmanuel Macron, le temps commence. Le temps
Alexis Kohler et Ismaël Eme- se met en train ; le train se fait
lien. Puis des dizaines d’autres modèle du temps, dont il
s’agitent pour que ces ordres prend la rigueur et assume
soient exécutés. Enfin, le reste les pouvoirs. Il dévore toutes
du pays obéit. Et moi, je re- choses visibles, agite toutes
garde. Je note. Je veille. Tu t’en choses mentales, attaque
fous, toi, hein ? » Le porte- brutalement de sa masse la
parole de la présidence entre figure de ce monde, envoie au
dans la salle des fêtes et laisse diable buissons, maisons, pro-
le chien s’ébrouer sur le tapis. vinces… » Emmanuel Macron
Puis il regagne son bureau, sourit et ferme les yeux.
idéalement placé au rez-de-
chaussée de l’aile est : le prési- 6 septembre, 11 h 45
dent est au-dessus, la première Sur un plateau d’argent, l’huis-
dame, juste à côté, et tous les sier présente au ministre de
visiteurs qui entrent par la cour la Transition écologique un pa-
officielle passent devant sa pier plié en quatre. Nicolas
fenêtre… En tapant son login Hulot, qui vient de présenter sa
ILLUSTRATIONS : FLORENCE WOJTYCZKA

sur le clavier de l’ordinateur, loi sur la fin des forages pétro-


BRP se dit qu’il ne faudrait pas liers en France, soupire en
qu’on lui colle tous les jours la lisant le poulet : Brigitte Ma-
corvée de promenade canine. cron veut le voir à la sortie du
Conseil. Quand le gouverne-
5 septembre, ment s’éparpille, Hulot se
20 heures dissimule derrière Christophe
Le président Macron parcourt Castaner et Jacqueline Gou-
la note consacrée à la fonda- rault, qui devisent nonchalam-
tion La France s’engage, dont ment. Mais Brigitte est

22
13
SEPTEMBRE
2017
Sur la colline de la Pnyx,
dos à l’Acropole,
Emmanuel Macron parle
de l’Europe, de la Grèce,
de l’Histoire. Et du FMI
L. MARIN/AFP

postée dans le salon des Concision des réponses. 1 h 17 : 7 septembre,


tapisseries. Alors, il se met à le porte-parole se rendort, non 19 heures
quatre pattes, caché par un sans avoir songé qu’être à l’Ely- Sur la colline de la Pnyx, dos à
chariot de l’office chargé de sée développe l’art de recevoir l’Acropole, Emmanuel Macron
vaisselle sale, retourne dans des coups de sonnette. En juin, parle de l’Europe, de la Grèce,
le salon Murat, traverse la salle quand le président, poussé par de l’Histoire. Et du FMI : « Pour
des fêtes et pénètre dans le Brigitte Macron et Ismaël Eme- ma part, je considère que le
jardin. Damned ! Bibi est sur lien, lui proposa d’intégrer le Fonds monétaire international
le perron ! Hulot se faufile cabinet, il refusa. Pourquoi n’avait pas sa place dans les
derrière un oranger en pot, avoir dit oui en août ? affaires européennes. » Entre
plonge dans l’herbe et, d’un les dents, il ajoute : « Prends ça,
roulé-boulé digne d’une « sé- 7 septembre, Pigasse. » Matthieu Pigasse, le
quence action » d’Ushuaïa, 14 heures frère ennemi, l’homme de
atterrit dans les rosiers. Il A peine arrivé en Grèce, Em- Lazard, le strauss-kahnien, qui
commence à ramper… « Nini ! manuel Macron envoie le rêvait d’être président en 2017
Quel enfant vous faites ! » Et même SMS à deux conseillers : et n’a pas renoncé à le devenir
dire qu’il avait prévu de déjeu- est-il critiqué pour avoir main- en 2022.
ner en tête-à-tête avec Brune tenu ce déplacement alors
Poirson… « Nini, il faut que je qu’Irma a ravagé des îles fran- 8 septembre,
vous parle d’Irma. Je ne m’y çaises ? « RAS », répond BRP. 9 heures
connais pas du tout en oura- L’autre, lettré, écrit : « On ne Macron regarde le texte qu’il
gans. » « Plus que vous ne le voit que “le sourire innombra- va lire devant la communauté
croyez, Brigitte… » « J’ai com- ble des vagues marines”. » Le française d’Athènes, préparé
mandé du curry de tofu. Vous Kid président reconnaît le par sa meilleure plume :
allez adorer… » vers 90 du Prométhée enchaîné « Nous sommes périodique-
d'Eschyle, où certains hellé- ment sceptiques et neurasthé-
6 septembre, 23 h 50 nistes voient l’ironie du rire et niques devant ces paroxysmes
PAR Bruno Roger-Petit pose son té- non le réconfort du sourire. Le périphrastiques, cette bouli-
CHRISTOPHE léphone sur la table de nuit et président annonce qu'il se mie des démagogues, ces
BARBIER monte le volume de la sonne- rendra au plus vite sur les lieux hyperboles, ces paradoxes
rie. Comme chaque soir, le pré- du désastre. hypocrites et cyniques qui
A retrouver sident va l’appeler et il s’agit de symbolisent une démocratie
du lundi se réveiller sans coup férir. 7 septembre, 18 h 45 anachronique et chaotique. »
au vendredi Un chiffre. Une somme. Un Un discours composé unique-
à 6 h 50 et
à 7 h 50 sur 7 septembre, 1 h 10 ordre de grandeur. Edouard ment de mots aux racines
Le générique de House of Cards Philippe ne demande que cela grecques… Macron l’a étudié à
résonne dans la chambre de à Bercy, depuis midi : combien l’ENA : un élu hellène l’avait
BRP. Rapidité du décrochage. l’Etat peut-il vite débloquer prononcé devant Valéry Gis-
Précision des questions. « Bilan pour indemniser les victimes card d’Estaing. Macron biffe,
et son édito de la réunion budgétaire ? Ré- d’Irma ? Il veut l’annoncer à ne garde qu’un mot, les « cy-
vidéo sur sumé des sondages ? Humeur 19 heures sur BFM. Mais il niques », puis ajoute « les fai-
des JT ? Web rate estimatif ? n’aura rien : Bercy n’a pas le néants et les extrêmes ».
Punchline de la journée ? » feu vert de l’Elysée. A suivre…

24
13
SEPTEMBRE
2017
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

PROGRAMMES SCOLAIRES

ARRÊTONS
LE
N’IMPORTE
QUOI !
Au cours des dernières
décennies, les modifications
incessantes des programmes
ont fait chuter le niveau
général. Et si on revenait
au bon sens ? par Amandine Hirou

P
our les parents, chaque année réserve
son lot d’émerveillements. Une fois,
c’est la disparition du complément
d’objet direct – si vous ne savez pas
que, désormais, la grammaire s’en-
seigne en primaire par le « prédicat »,
vous n’êtes pas à la page, désolée. Une autre fois, c’est
l’apparition des « EPI » (enseignements pratiques in-
terdisciplinaires), dont la vocation transversale oc-
cupe les collégiens de deux à trois heures par se-
maine, durant lesquelles ils peuvent, par exemple,
répondre à la question existentielle « Gargantua et
Emma Bovary mangeaient-ils équilibré ? » – atelier
combinant lettres et SVT, cité en exemple par un for-
mateur de l’Education nationale. Sans compter les dé-
couvertes parfois déconcertantes que l’on peut faire
en plongeant le nez dans les manuels scolaires de nos
chers bambins – citons notamment « l’expérience
combattante » au programme d’histoire de première :
où l’on étudie non pas les événements de la Seconde
Guerre mondiale (trop banal), mais la façon dont ils
furent vécus par les soldats.
Après tout, pourquoi pas ?, direz-vous. Le
monde change, l’école change, et il ne faudrait pas ac-
cueillir toutes les évolutions avec le soupir ronchon de
ceux qui trouvent toujours que tout allait mieux du
Page 32 Français : le temps du certif’. Sauf que voilà. Avec les années et le
chantier le plus urgent recul, les résultats sont là, et ils sont assez implacables.
Page 38 Lecture : « Le Comment ne pas voir, par exemple, une corrélation
entre la baisse du nombre d’heures consacrées à l’en-
plus tôt est le mieux »
seignement du français et la chute du niveau en gram-
Page 40 Histoire : maire et en orthographe ces dernières décennies ? En
matière radioactive cumulé, ce sont trois, voire quatre années d’apprentis-
sage du français qui se sont évaporées au cours d’une
Page 44 Ecole scolarité lambda, selon le collectif Sauvez les lettres.
et entreprise : Voilà pourquoi un élève de troisième a maintenant le
l’incessante dispute niveau d’un élève de CM2 des années 1970 et 1980 ! Et
voilà pourquoi, aussi, sur le même texte de dictée, un
Page 46 Le carton des
S. GÉRARD/RÉSERVOIR PHOTO

enfant en fin de primaire fait désormais 68 % d’erreurs


manuels alternatifs en plus qu’il y a trente ans.
Page 48 Jean-Michel On ne voudrait pas désespérer la Rue de Grenelle,
mais, en ce qui concerne les mathématiques, ça n’est
Blanquer : « J’envisage
guère plus glorieux. Selon l’enquête internationale
de créer une cellule TIMSS (1) de 2015, les petits Français de CM1, qui
laïcité »
27
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
des élèves de troisième

+68 %
d’erreurs sur une même
dictée en vingt-huit ans. 60 % ne comprennent pas l’anglais
de façon satisfaisante en fin
Testés en CM2 sur les d’année scolaire. Ce chiffre,
mêmes dix lignes, les datant de 2010, montrait une
élèves faisaient aggravation par rapport à celui
10,6 erreurs en moyenne de 2004 (49 %).
en 1987 et 17,8 erreurs
en 2015.

+30 %
d’élèves mauvais en
maths en fin de collège.
La part d’élèves de
faible niveau dans cette
matière est passée de
15 % à 19,5 % entre
2008 et 2014. 15 %
d’élèves en difficulté devant un
40 %
des élèves issus de milieux défavorisés
texte complexe à la sortie du
collège. Il s’agit d’élèves
démunis, notamment devant un
sont en difficulté en sciences, mathématiques vocabulaire peu courant. 3 %
et compréhension de l’écrit. Une sont en grande difficulté.
contre-performance tricolore, puisque
la moyenne de l’OCDE est de 34 %.

SOURCES : DEPP, PISA

affichent un score de 488 points tion »… Tables que 80 % des collégiens ger dans leur (fastidieuse) lecture
en mathématiques et de 487 points en ne maîtrisent pas aujourd’hui ! Au pour se convaincre que quelque
sciences, se situent bien en deçà de la final, plusieurs études le démontrent : chose a mal tourné. Prenons ainsi
moyenne européenne (527 en maths, de 20 % à 40 % des élèves n’ont pas un les 386 pages des nouveaux pro-
525 en sciences), et même en deçà de la niveau suffisant en français et en ma- grammes scolaires des cycles 2, 3 et 4.
moyenne internationale (500). Stella thématiques à l’entrée au collège. Ces derniers, issus de la réforme de
Baruk, professeur de mathématiques Alors, bien sûr, tout n’est pas 2015 – pilotée à marche forcée et en
et chercheur en pédagogie, tire la son- la faute des programmes. Les effec- quelques mois seulement par Najat
nette d’alarme : selon elle, l’inquié- tifs, la formation des professeurs, l’in- Vallaud-Belkacem –, regroupent l’en-
tante propagation de cas d’innumé- vestissement personnel des parents… semble des savoirs à acquérir du CP à
risme est trop souvent sous-estimée les facteurs sont nombreux qui la troisième. Une refonte aussi ambi-
par rapport au phénomène d’illet- concourent à l’affaissement du ni- tieuse en si de peu de temps, voilà
trisme. Un problème qui n’a pas veau général. Mais il suffit de consi- une première dans l’histoire de l’Edu-
échappé à Jean-Michel Blanquer, qui dérer les nombreuses et erratiques cation nationale.
préconisait dans son livre, paru en modifications des programmes ces Et au commencement, bien
2014, « la maîtrise des quatre opéra- dernières décennies – chaque minis- sûr, est le jargon. Même expurgés de
tions en CP et la connaissance acquise tre ou presque désirant y mettre son certaines perles de la première mou-
SASHATIGAR/GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

dès le CE1 des tables de multiplica- grain de sel – et, surtout, de se plon- ture – sachez que les élèves n’y « cou-
raient » pas, mais « créaient de la vi-
tesse » ; pas plus qu’ils ne « nageaient

Les nouveaux programmes dans une piscine », puisqu’ils « traver-


saient l’eau en équilibre horizontal

regorgent de la novlangue dont par immersion prolongée de la tête


dans un milieu aquatique profond et

raffolent les pédagogistes standardisé » –, ces nouveaux pro-

28
13
SEPTEMBRE
2017
grammes regorgent tout de même de
la novlangue dont raffolent les péda-
gogistes. Ainsi, toujours en cours de
sport, il est conseillé à l’élève sur le
point de disputer un match d’« adap-
ter son engagement moteur en fonc-
tion de son état physique et du rapport
de force ». Dans la partie consacrée au
français, les experts préconisent des
« activités nombreuses et fréquentes
de résolution de problèmes relatifs

ÊTRE
aux formes verbales, dans les dictées à
visée d’entraînement pour les écrits
du quotidien ». Un sabir « qui accen-

AMOUREUX
tue les malentendus », comme le poin-
tait déjà le sociologue Jean-Pierre Le
Goff (2), en 1999. Et qui, au fil des ans,
n’a cessé de brouiller les cerveaux et
de ramollir la pensée.
Sur le fond, les nouveaux pro-
grammes concentrent à eux seuls
C’EST BIEN,
ÊTRE
beaucoup de critiques adressées à
l’Education nationale depuis quelques
décennies. Disparition de certaines
notions jadis jugées incontournables,
décalage dans le temps des savoirs,
apparition de certains apprentissages
« novateurs » que d’aucuns jugeront
ACCOMPAGNÉ
superflus… L’un des buts affichés de
Najat Vallaud-Belkacem était de lut-
ter contre « l’ennui », à ses yeux le pire
C’EST
MIEUX.
ennemi du collégien. « Comme s’il fal-
lait que l’école devienne une espèce
de théâtre comique où les enfants se
marrent toute la journée ! », s’insurge
le linguiste Alain Bentolila. Selon lui,
la pratique de la méthode de lecture
idéovisuelle, qui a fait des ravages
(voir l’interview du neuroscientifique
Stanislas Dehaene, page 38), répond à
cette illusion du plaisir immédiat.
« On fait croire à l’élève qu’il sait lire
alors que c’est faux. Il lui faut passer
par ce travail de labeur qu’est le code
pour pouvoir, ensuite, éprouver le
plaisir d’avoir appris », poursuit le
professeur, qui milite également pour
la mise en place d’évaluations plus ri-
goureuses et régulières.
On en est encore loin ! Dans les
nouveaux livrets du primaire, la no-
tation lettrée (A, B, C, D) a disparu,
remplacée par des «objectifs d’ap-
prentissage » (non atteints, partiel-
lement atteints, atteints ou
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
dépassés). Autre changement
dans les programmes : ces derniers ne Le nouveau ministre veut
sont plus organisés par années, mais
par cycles de trois ans : cycle 2 (CP, mettre fin au fameux
CE1, CE2), cycle 3 (CM1, CM2,
sixième), cycle 4 (cinquième, qua- “prédicat” en grammaire
trième, troisième). « Avant, les repères
annuels nous permettaient d’acter
précisément les connaissances. Là,
malgré les quelques “repères de pro-
gressivité” indiqués, difficile de s’y re-
trouver », regrette Romain Vignest,
président de l’Association des profes-
seurs de lettres. Cette organisation
suppose aussi une bonne entente et
un dialogue fluide au sein des ensei-
gnants pour que ces derniers évitent

A.-C. POUJOULAT/AFP
répétitions ou impasses. « Pas tou- Interdisciplinarité Croiser
jours facile à appliquer ! Et puis, les enseignements est une idée
lorsque l’un de nous quitte l’établisse- louable en soi, mais cela s’est fait
dans la précipitation.
ment en cours de cycle, comment fait-
on ? », poursuit-il.
Au bazar des nouveaux pro-
grammes s’est ajoutée l’application programmes qui donnent des pistes Dès son arrivée Rue de Grenelle, le
simultanée de la très controversée de « croisements entre enseigne- nouveau ministre Jean-Michel Blan-
réforme du collège… Et notamment ments ». Une idée louable en soi. Pro- quer avait déclaré qu’il ne toucherait
l’apparition des fameux « enseigne- blème : tout s’est fait, une fois de plus, quasiment pas aux programmes éla-
ments pratiques interdisciplinaires » dans la précipitation. C’est ainsi qu’on borés sous le gouvernement précé-
(EPI). L’idée ? Faciliter l’interaction a vu des thèmes grotesques émerger dent. Mais si, pour l’instant, il s’est
entre les différentes disciplines en fai- – nous vous avons déjà parlé plus haut contenté de « détricoter » la réforme
sant travailler les élèves sur un projet du régime sans gluten d’Emma Bo- du collège en assouplissant les EPI, en
commun. Un principe repris dans les vary, nous n’insisterons donc pas. réhabilitant les classes bilangues ou
les langues anciennes, son lifting des
programmes pourrait être plus im-
portant que prévu : abandon de la
Conseil des programmes : Lussault en sursis fameuse notion de prédicat, piqûre
de rappel sur l’importance de la
C ombien de temps tiendra-t-il ? La question agite la Rue de Grenelle,
car il est peu probable que Michel Lussault, nommé à la tête
du Conseil supérieur des programmes par Najat Vallaud-Belkacem,
méthode syllabique et retour à une
approche plus chronologique de la lit-
demeure longtemps à ce poste clef. Très proche de l’ancienne ministre, térature… Le tout ne manquera pas de
cet agrégé de géographie et ancien président d’université, qui a piloté faire hurler ceux que l’on surnomme
la dernière réforme des programmes scolaires, fait figure de dernier les « pédagogistes ». Et pourtant, il
des Mohicans au sein d’un ministère en pleine révolution idéologique. faudrait aller plus loin encore dans la
Clairement, l’arrivée de Jean-Michel Blanquer Rue de Grenelle est
remise à plat. Pour le niveau général,
un mauvais signe pour cette icône des « pédagogistes ». Les deux
hommes se connaissent depuis longtemps et c’est peu dire qu’ils on l’a vu, mais aussi pour la promesse
ne s’apprécient pas : en 2015, quand Lussault a présenté la première républicaine d’ascension sociale par
mouture de ses nouveaux programmes, Jean-Michel Blanquer avait le mérite scolaire. Imagine-t-on que
publiquement appelé à leur « abrogation », les jugeant « jargonneux seuls 2 % des élèves issus des milieux
et précieusement ridicules ». Quelques mois plus tard, tous deux populaires, en France, se classent
étaient invités par le magazine La Vie à une table ronde sur le thème parmi les plus performants (enquête
de l’école, et la tension entre les deux hommes était clairement
Pisa) ? Il y a urgence.
palpable. Tendu, le climat entre ces deux-là risque de devenir
irrespirable quand s’amorcera, en 2018, la réforme du lycée.
A moins que, d’ici là, Michel Lussault ne soit plus à la tête du Conseil (1) Trends in International Mathematics
supérieur des programmes… Anna Topaloff and Science Study.
(2) La Barbarie douce (La Découverte).

30
13
SEPTEMBRE
2017
VOYAGEZ LE CŒUR LÉGER !
 Air France vous accompagne tout au long de votre voyage.
Vous pouvez avoir des informations sur votre porte d’embarquement et votre bagage* à l’arrivée
sur l’application mobile Air France et obtenir une réponse à toutes vos questions
sur nos réseaux sociaux** 7 j/7.
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
ORTHOGRAPHE

FRANÇAIS :
LUI REDONNER
SES LETTRES
DE NOBLESSE
L’expérience, menée il y a deux ans
par le ministère de l’Education na-

LE CHANTIER
tionale pour évaluer l’évolution du
niveau des petits Français en ortho-
graphe, est édifiante : soumis à une
même dictée – un texte d’une di-

LE PLUS URGENT
zaine de lignes –, des élèves de CM2
ont fait en moyenne 17,8 erreurs en
2015, contre 14,3 en 2007 et 10,6 en
1987. Une baisse de niveau qui va de
pair avec le manque de considéra-
DE TOUTES LES BAISSES DE NIVEAU, tion général de notre société pour
l’orthographe.
CELLE CONCERNANT LE FRANÇAIS EST « Il suffit de regarder les copies du
LA PLUS INQUIÉTANTE. CERTAINS bac des élèves pour mesurer l’am-
pleur du désastre ! » renchérit Fanny
ENSEIGNANTS TIRENT LA SONNETTE Capel, présidente du collectif Sauver
D’ALARME, TOUT EN PROPOSANT QUELQUES les lettres, qui dénonce l’extrême
indulgence des correcteurs. Ces der-
PISTES POUR S’EN SORTIR… niers n’ont d’ailleurs pas vraiment le
choix. « En général, lorsqu’il y a moins
de 10 fautes, on nous demande de ne
pas appliquer de sanction. Ensuite, on
compte 1 point en moins toutes les
10 fautes. Dans tous les cas, on a pour
consigne de ne pas enlever plus de
3 points à cause de l’orthographe. »
En ce qui concerne le nouveau brevet
des collèges, mis en place cette année,
l’orthographe ne compte que pour
5 points sur 50 dans l’épreuve de fran-
çais. Celle-ci étant elle-même margi-
nalisée : 50 points, sur un total de
700 points !
Résultat : « Les fautes, aujour-
d’hui, sont partout », souligne Michel
Fayol, auteur de L’Orthographe (PUF).
Dans les rapports de stages d’étu-
diants, les courriers électroniques
échangés en entreprise et même dans
les journaux, qui se débarrassent de
leurs correcteurs. Mais rares sont ceux
qui s’en émeuvent. Au sein même de
l’Education nationale, l’exigence n’est
plus la même. « Les modalités de re-
crutement des enseignants reposaient
M. GENEL/PICTURETANK

autrefois sur leur capacité à écrire sans


erreur. Ce qui est de moins en moins le
cas », poursuit le professeur.
A l’origine de la chute de niveau, la
baisse du nombre d’heures consacrées

32
13
SEPTEMBRE
2017
Le nombre d’heures de cours Nombre d’heures
de français a chuté de 20 % en 40 ans par semaine en 1979…
10 CM2
Nombre d’heures de français cumulées (primaire + collège)
en fonction de l’année d’entrée au CP en primair
primairee 10 CM1
2 77
772
2 au ccollège
ollège
10 CE2
TOTAL 5 3e
394
2 394
1 980
980 2 19
196
6 10 CE1 5 4e
196
2 196
6 5e
19
944
44 10 CP
16
620
20 6 6e
1 5584
84
1 548
548
1 332
332
… et en 2017
6 CM2
6 CM1
6 CE2

SOURCE : LOYS BONOD


7792
92 9 CE1 4,5 3e
7774
74
648
6 48 4 4e
612
61 2 612
61 2 4 5e
9 CP
4,5 6e

11977
977 11987
987 19977
199 22007
007 22017
017 SSource
ource : sauv.net/laviemoderne.net
sauv.net/laviemoderne.net

à l’apprentissage de l’orthographe. certifications parallèles. L’équivalent un peu l’arbre qui cache la forêt. Les
Car il n’y a pas de secret : pour que du “First Certificate” pour l’anglais », vrais problèmes sont ailleurs »,
les règles deviennent des automa- explique Fanny Capel. Bien sûr, tout explique Véronique Marchais, profes-
tismes, il faut s’entraîner, écrire, ré- cela n’est pas gratuit. Résultat : l’or- seur de lettres et membre du collectif
péter encore et encore. Au moment thographe devient de plus en plus un Sauver les lettres. Selon elle, la gram-
de la mise en place des nouveaux marqueur et un déterminant social. maire a commencé à tomber en dés-
programmes, Najat Vallaud-Belka- hérence dès les années 1990. Peu à
cem avait promis de rendre obliga- GRAMMAIRE peu, elle a été reléguée au dernier
toire la dictée quotidienne. Les NE PAS CRAINDRE rang des apprentissages et les pro-
textes sont loin d’être aussi clairs. En LA RIGUEUR grammes, s’ils sont suivis à la lettre,
cycle 2 (du CP au CE2), ils se conten- Lorsqu’on étudie de plus près cette reviennent à inculquer de simples
tent de recommander des « dictées fameuse « dictée étalon » donnée à rudiments aux élèves.
courtes sous une forme variée, prati- des élèves de plusieurs générations, Surtout, l’apparition du fa-
quée de manière rituelle et de moda- on constate que la majorité des fautes meux travail en « séquence », en 1996,
lités récurrentes ». relève de la syntaxe et de la gram- aurait totalement désorganisé la pé-
Pas étonnant, dès lors, que de maire. L’une des confusions les plus dagogie. Les enseignants ne sont plus
nouveaux organismes privés surfent courantes portant, par exemple, sur censés consacrer un cours entier à un
sur les failles de l’Education natio- les terminaisons en « é » ou en « er ». sujet précis et isolé comme « l’ad-
nale. Certains, comme le Projet Vol- Les nouveaux programmes vont-ils verbe » ou « l’adjectif ». Mais on les
taire, proposent des logiciels de per- aider à remonter le niveau ? On se sou- encourage à profiter d’une étude de
fectionnement en orthographe aux vient de la bataille du prédicat, qui texte pour aborder un point précis de
établissements scolaires ou des for- avait fait couler beaucoup d’encre il y grammaire. Toujours selon cette idée
mations privées payantes pour les a un an, mobilisant les défenseurs et de rendre la leçon moins rébarba-
élèves, à partir du CE1, pouvant dé- les détracteurs du complément d’ob- tive… « Mon expérience prouve exac-
boucher à terme sur l’obtention d’un jet direct en CM1 dans un affronte- tement le contraire », affirme Véro-
« certificat ». « Ce sont des sortes de ment digne d’Hernani. « Mais c’est nique Marchais, pour qui cette

33
13
SEPTEMBRE
2017
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

PHOTONONSTOP/AFP
Méthode Comment enseigne-t-on
la lecture aujourd’hui ? Une enquête
de terrain mériterait d’être menée.

démarche nuit à la fluidité de LITTÉRATURE AVOIR regroupés par grands thèmes : regar-
l’étude littéraire : on ajoute aux dif- CONFIANCE EN LA der le monde, inventer des mondes ;
ficultés de compréhension du texte CAPACITÉ D’ANALYSE vivre en société, participer à la so-
celles de la grammaire. Mieux vau- DES ÉLÈVES ciété ; se chercher, se construire ; agir
drait, selon elle, travailler sur des La désorganisation des apprentis- sur le monde. Aux enseignants de
passages très courts et isolés, surtout sages, voilà le véritable talon d’Achille faire rentrer les œuvres de leur choix
pour des élèves ayant déjà des dif- des nouveaux programmes. Ceux de dans l’une de ces cases. Quitte à ré-
ficultés de lecture. Et ne pas avoir 2009 abordaient l’étude des textes duire une œuvre à un seul thème…
peur d’étudier la grammaire pour ce littéraires de façon chronologique et Beaucoup dénoncent, également, une
qu’elle est, c’est-à-dire un « Lego de la donc souvent… logique. « Aujour- « dictature du prêt-à-penser » décré-
langue », métaphorise Véronique d’hui, la présentation est tellement tée par les délégués au supplément
Marchais. confuse que bon nombre de mes d’âme des spécialistes en pédagogie.
Autre constat édifiant à la collègues avouent continuer de s’ap- « On a tendance à dire à l’élève ce qu’il
lecture des nouveaux programmes : puyer sur les anciens programmes », doit penser au lieu de l’inciter à pen-
l’amputation pure et simple de cer- confie Romain Vignest, président de ser par lui-même », regrette Romain
taines conjugaisons ! Ainsi, un élève l’Association des professeurs de let- Vignest. Enfin, l’enseignement de la
de cycle 3 – du CM1 à la sixième – se tres. Ceux du cycle 4 (cinquième-troi- littérature n’échappe pas à cette din-
contentera de connaître la troisième sième), notamment, sont désormais guerie de l’époque qui consiste à
personne du singulier et du pluriel
du passé simple. Raison invoquée :
les autres personnes ne seraient plus Code «Faire
employées à l’oral. « On se plaint que ses gammes», une
les élèves n’arrivent plus à lire Mo- étape indispensable
pour apprendre à
lière ou Corneille, mais, en limitant identifier les mots.
l’accès aux conjugaisons, on les met
dans l’incapacité d’accéder aux
textes », déplore encore Véronique
Marchais. Toujours ce fameux nivel-
lement par le bas.
T. LOUAPRE/DIVERGENCE

34
13
SEPTEMBRE
2017
SHANGHAI ROYALTON TOKYO GINZA

ROMA PIAZZA BOLOGNA

RODEZ CATHÉDRALE

AVIGNON CENTRE PALAIS DES PAPES

BORDEAUX LAC MADRID PLAZA DE ESPANA

NOS HÔTELS CONNISSENT LEUR TERROIR.


Ce n’est pas rien de déguster un vin. Dans tous nos hôtels, en Provence comme en Alsace, et de Saumur à
Mâcon, nos sommeliers sélectionnent leurs vins dans les vignobles et les chais voisins. Avec l’offre Cave &
Saveurs, nos terroirs se dévoilent, de crus d’initiés en cuvées confidentielles.

L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É .
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

Assiduité Pour que les règles


deviennent des automatismes,
pas de secret : il faut s’entraîner.

S. GÉRARD/RÉSERVOIR PHOTO
remettre à l’appro che tats scientifiques, notamment les tra-
« idéovisuelle » consistant à vaux du chercheur Stanislas Dehaene
« photographier » les mots (voir l’interview page 38), pour qu’on le
et à les reconnaître grâce à soupçonne de réactiver la fameuse
leur forme. L’efficacité du guerre entre méthode syllabique et
« code », qui, lui, consiste méthode globale. Sur le terrain, une
à mettre l’accent sur la enquête auprès des enseignants méri-
correspondance entre les terait d’être menée pour savoir ce qui
lettres et les sons, est au- est réellement appliqué aujourd’hui.
DE AGOSTINI/LEEMAGE/AFP

jourd’hui indéniable. Du Il y a urgence lorsqu’on sait qu’en fin


reste, les nouveaux pro- de collège, 15 % des élèves sont en
Discipline La dictée, symbole grammes sont assez expli- difficulté devant un texte complexe
de l’école de Jules Ferry,
n’a pas dit son dernier mot. cites : « Au cours du cycle 2, et 3%, en grande difficulté.
les élèves continuent à pra- Autre chantier destiné à faciliter
tiquer des activités sur le l’apprentissage de la lecture : la divi-
code dont ils ont eu une sion par deux des effectifs de CP et de
mettre sur le même plan tout et première expérience en grande sec- CE1 prévue dans les établissements
n’importe quoi. Extrait de roman, tion. […] Ce sont des “gammes” indis- classés en REP (Réseaux d’éducation
article de journal, page de manga, BD pensables pour parvenir à l’automati- prioritaire) et REP+. « Certains enfants
ou même message publicitaire… tout sation de l’identification des mots. » ont besoin de beaucoup d’entraîne-
est bon pour intéresser l’élève, que Evidemment, la démarche doit aller ment, d’autres moins. Cette solution
l’on tient pour rétif, par essence, à de pair avec une réflexion sur le sens. permettra aux enseignants de mieux
l’exigence de la langue. Elle n’exclut pas non plus la recon- s’adapter à chacun », estime le profes-
naissance de mots entiers (prénoms, seur Michel Fayol. Une étude récem-
LECTURE REVENIR jours de la semaine, « mots outils »…) ment menée sur 1 000 enfants de CP
AU B.A.-BA avant de savoir les déchiffrer. Autres démontre que 20 % de ceux qui maîtri-
Franchement, on croyait la querelle préconisations : faire lire les élèves à sent le plus de mots en connaissent
entre partisans de la méthode sylla- voix haute, mener conjointement une 1 800 à 2 000… contre 180 à 200 mots
bique et tenants de la méthode glo- activité d’écriture, faciliter la compré- pour les 20 % les moins en avance.
bale tranchée depuis longtemps. Et hension des textes grâce à l’enrichis- « Pour pouvoir déchiffrer et donner un
sur le papier, elle l’est ! Dans le cou- sement de leur vocabulaire… sens aux lettres, il faut pouvoir interro-
rant des années 2000, plusieurs Pourtant, le sujet reste émi- ger son dictionnaire mental. Plus celui-
études scientifiques et des confé- nemment sensible. Il suffit que ci est riche, mieux c’est », insiste le lin-
rences de consensus ont souligné Jean-Michel Blanquer insiste sur guiste Alain Bentolila. Voilà pourquoi
l’incongruité – voire la dangerosité l’importance du lien « graphèmes- l’accent devra être mis sur le vocabu-
en termes d’apprentissage – de s’en phonèmes », en se fondant sur les résul- laire dès l’entrée en maternelle. A. H.

36
13
SEPTEMBRE
2017
GOLFE-JUAN
LA VILLA BLEUE

PROMOGIM, SAS au capital de 10 000 000 € RCS Nanterre 308 077 080. Illustration à caractère d’ambiance -
LE BON CHOIX, AU BON ENDROIT
VOUS ÊTES SÛR DE TROUVER LA BONNE ADRESSE, VOUS RENCONTREZ UN INTERLOCUTEUR DÉDIÉ
parmi plus de 100 résidences en France, grâce qui vous accompagne de la recherche de
à des emplacements soigneusement sélectionnés. financement jusqu’à la livraison de votre bien.

VOUS PROFITEZ DU MEILLEUR RAPPORT QUALITÉ-PRIX VOUS BÉNÉFICIEZ DE L’EXPERTISE DU 1ER GROUPE
tout en bénéficiant de prestations de qualité, de promotion immobilière indépendant
à découvrir dans nos appartements témoins. et 100% résidentiel depuis près de 50 ans.

100 ADRESSES PARTOUT EN FRANCE

PROMOGIM.FR
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
L’Express Comme le ministre,

LECTURE : LE PLUS
vous vous dites favorable à la mise
en place d’évaluations en lecture
dès le CP. Ne risque-t-on pas de
mettre les élèves sous pression ?

TÔT EST LE MIEUX


S. D. Il me semble important d’intro-
duire à l’école des outils objectifs
pour mesurer les progrès de chaque
élève tout au long de l’année. L’idée
POUR LE NEUROSCIENTIFIQUE STANISLAS DEHAENE, est que l’on puisse expliquer aux
LA MÉTHODE DITE SYLLABIQUE A FAIT SES PREUVES. parents et aux enseignants : « Au-
jourd’hui (disons en décembre), cet
SURTOUT AUPRÈS DES ÉLÈVES LES MOINS FAVORISÉS. enfant connaît 11 graphèmes, sa vi-
propos recueillis par Amandine Hirou tesse de lecture est de cinq mots par
minute. » Et de pouvoir comparer
avec le reste de la France. Non pas
L’Express En réaffirmant dont les lettres se combinent pour for- pour entraîner l’élève dans une lo-
la supériorité de la méthode mer des sons. Ce principe explique gique de compétition, mais pour per-
syllabique sur la méthode globale, leur efficacité. mettre à l’enseignant de repérer
Jean-Michel Blanquer a relancé d’éventuelles difficultés et de lui don-
le débat autour de la lecture. Que L’Express Pour justifier ner, donc, la possibilité d’appliquer
disent les dernières recherches ? l’apprentissage par la méthode une stratégie d’apprentissage plus
Stanislas Dehaene On connaît par- globale, certains expliquaient adaptée. Dans notre laboratoire, nous
faitement le circuit par lequel passe qu’elle était plus adaptée travaillons actuellement sur des logi-
l’apprentissage de la lecture dans le aux enfants issus des milieux ciels de ce type, que nous allons met-
cerveau. Il assure la connexion entre défavorisés... tre à la disposition des instituteurs.
les aires visuelles – ce que j’appelle S. D. Au contraire ! Elle a surtout nui Ils seront présentés sous forme de
« la boîte aux lettres du cerveau » – et aux enfants de ces milieux. C’est pour jeux pour enfants et non comme des
les aires censées reconnaître les sons eux, qui ne peuvent pas toujours tests possiblement anxiogènes.
du langage. Les études démontrent compter sur un investissement fami-
que plus l’enseignant met l’accent tôt lial, que la mise en place de stratégies L’Express Que répondez-vous
sur ces correspondances entre gra- phoniques adaptées est la plus impor- à ceux qui dénoncent la nouvelle
phèmes (visuels) et phonèmes (audi- tante. Hélas, les enquêtes montrent « dictature » des neurosciences
tifs) – dans l’idéal, dès le premier tri- que beaucoup trop de manuels et et des sciences cognitives
mestre du CP –, plus les enfants d’enseignants consacrent encore du dans l’éducation ?
apprennent à lire rapidement. Les temps à des exercices inspirés par S. D. Quiconque souhaite compren-
résultats sont meilleurs en déchif- l’approche globale : devinettes, exa- dre les apprentissages ne peut désor-
frage, mais aussi en compréhension. men de la forme générale du mot, etc. mais plus ignorer les avancées des
neurosciences. Mais la psy-
L’Express La chologie cognitive et la
correspondance sociologie jouent un rôle
Apprentissage
graphèmes-phonèmes, Stanislas Dehaene encore plus central dans
c’est le principe de la est professeur au l’évaluation des progrès des
méthode syllabique. Collège de France en élèves et des stratégies édu-
Est-elle, donc, psychologie cognitive catives. Bref, je ne crois pas
expérimentale.
la meilleure du tout à l’hégémonie des
des méthodes ? neurosciences, mais plutôt
S. D. Les scientifiques pré- à la nécessaire collabora-
fèrent parler de méthodes tion des différentes disci-
J.-P. GUILLOTEAU/EXPRESS-REA

phoniques. J’insiste sur le plines scientifiques pour


pluriel, car il en existe toute faire avancer tout ce qui a
une panoplie. Elles ont trait à l’éducation.
pour point commun d’être
fondées sur l’enseignement * Auteur de Les Neurones de
systématique de la manière la lecture, Odile Jacob, 2007.

38
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

HISTOIRE :
MATIÈRE
RADIOACTIVERÉGULIÈREMENT, L’ENSEIGNEMENT
DE L’HISTOIRE DONNE LIEU À DE VIOLENTES
QUERELLES. QU’EN EST-IL, CONCRÈTEMENT,
DANS LES PROGRAMMES ? RETOUR SUR
CERTAINES CONTROVERSES RÉCURRENTES.
par Anna Topaloff

A quoi reconnaît-on
une société en
crise existentielle ?
Au nombre de polé-
miques qui rythment
l’enseignement de l’histoire. Et ces
dernières n’ont pas manqué, en
France, au cours des dernières dé-
cennies. Notre pays n’est pas un cas
pour cet adepte du « en même temps-
tisme » de botter en touche et d’éviter
les controverses, comme celle déclen-
chée par Nicolas Sarkozy en 2008 (il
avait alors lancé un débat sur l’ensei-
gnement à l’école des « aspects posi-
tifs de la colonisation »). Attendu au
tournant sur cette question, notam-
ment dans la perspective de la ré-
“LES MANUELS
SCOLAIRES
NE PARLENT PLUS
DES GRANDS
HOMMES”
En 2011, l’historien Dimitri Casali
lance un pavé dans la mare en pu-
bliant son Altermanuel d’histoire de
France, dans lequel il affirme que
isolé : l’Allemagne, les Etats-Unis ou forme du lycée annoncée pour 2018, l’école n’enseigne plus l’histoire de
les pays d’Europe de l’Est, par exem- le président a joué la carte de l’apaise- notre pays à travers les grands
ple, connaissent de vifs débats sur ment, selon les uns… et du « courage, hommes qui l’ont faite. Disparus, Clo-
cette question. Le problème, c’est fuyons ! », selon les autres. vis, Louis XIV et Napoléon ? Dans son
que, chez nous, la moindre petite Reconnaissons une chose : à bureau aux murs couverts de ma-
évolution prend tout de suite des pro- force de tollés fracassants et de dis- nuels scolaires, l’homme étale devant
portions dantesques. Tribunes en- putes psychodramatiques, le débat lui les preuves de ce qu’il dénonce :
flammées dans la presse, clashs télé- est devenu difficilement audible. Au « Regardez vous-même ce manuel de
visuels, fake news relayées avec une point que l’on a de plus en plus de quatrième, édité par Nathan : il y a à
certaine mauvaise foi par les protago- mal à répondre à cette question toute peine quatre pages sur Louis XIV ! Et
nistes des deux camps… Débattre de simple : qu’enseigne-t-on, réelle- seulement deux dans le Magnard
l’histoire, en France, c’est souvent ment, dans les salles de classe à pro- pour les cinquièmes ! C’est bien peu
« choisir son camp ». pos de Vercingétorix, de Louis XVI au regard de l’importance de cette fi-
Emmanuel Macron ne s’y est ou du général de Gaulle ? « Les cours gure de l’histoire de France… Dans les
pas trompé quand, dans son premier ne respectent plus la chronologie ! » anciens manuels, comme le fameux
discours de politique générale, le soupirent les uns. « Les programmes Malet et Isaac de mon enfance, plus
3 juillet dernier, il a précisé que le rôle méprisent l’histoire de l’immigra- de 100 pages y étaient consacrées ! »
des pouvoirs publics n’était pas d’in- tion », assurent les autres. Retour sur C’est un fait : les manuels sco-
terférer dans la fabrication des pro- quelques polémiques qui ont mar- laires d’aujourd’hui accordent très
grammes scolaires… Une façon habile qué les esprits. peu de place à la biographie des

40
13
SEPTEMBRE
2017
Déclin ? Jeanne d’Arc,
Louis XIV, le général de
Gaulle ou Henri IV (de g.
à dr.) : ces grandes
figures du récit national
ne seraient plus assez
mises en exergue dans
les manuels scolaires,
déplorent certains
historiens.

grands hommes. Mais cela ne veut vanche, à la loterie de la méthode le croire : auteur des Historiens de
pas dire, néanmoins, que ces derniers choisie par le professeur. garde, un livre dénonçant l’offensive
ont totalement disparu des salles de du « courant réactionnaire » sur l’en-
classe : à l’heure des nouvelles tech- “LES COURS seignement de l’histoire, il est particu-
nologies, les enseignants ne suivent D’HISTOIRE SONT lièrement chatouilleux sur ces ques-
plus à la lettre le déroulé du manuel. ETHNOCENTRÉS” tions! Hubert Tison, secrétaire général
Ils continuent de s’en servir, bien sûr, Les programmes scolaires s’entête- de l’Association des professeurs d’his-
mais au même titre que d’autres raient-ils à parler de « nos ancêtres les toire et de géographie (APHG), rap-
sources ou documents choisis par Gaulois » en dépit de ce que l’on sait, pelle, lui, avoir longtemps milité pour
leurs soins pour bâtir leur cours. Rap- aujourd’hui, des conséquences de que la conquête coloniale fasse l’objet
pelons que les manuels scolaires l’esclavage, de la colonisation et de d’un chapitre à part. « C’est désormais
n’ont pas force de loi : ils sont fabri- l’immigration sur la société fran- chose faite », se félicite-t-il.
qués par des éditeurs privés à partir çaise ? C’est en partie la thèse défen- Quant au reproche de passer
des programmes officiels qui, eux, due par l’historien Patrick Boucheron sous silence l’apport de strates d’im-
relèvent de la politique publique. Ces dans son livre, paru à l’hiver dernier, migration, qui constituent aussi l’his-
LORIO/IBERFOTO/LEEMAGE/AFP - PHOTO JOSSE/LEEMAGE/AFP - AFP

textes, on les trouve sur Educscol.fr, Histoire mondiale de la France. Pour- toire du pays, il semble également
le portail du ministère. Et, dans le tant, il suffit de jeter un coup d’œil désormais caduc. En 2015, par exem-
document relatif au collège, il est aux programmes scolaires actuels ple, un chapitre sur « la reconstruc-
conseillé noir sur blanc aux ensei- pour comprendre ce qu’une telle affir- tion de la France grâce aux immigrés »
gnants d’entrer dans le programme mation a de réducteur et prendre la a été ajouté au programme de se-
par « les grandes figures ». Des per- mesure de l’évolution qu’a connue conde. Pas suffisant pour l’histo-
sonnages sont expressément cités. l’enseignement de ces thématiques. rienne Laurence De Cock, du collectif
Parmi eux : François Ier, Henri IV et… Sur la colonisation, il y a belle Aggiornamento : « La première mou-
Louis XIV ! Au fond, la critique de Di- lurette que les manuels ne chantent ture de ces programmes allait beau-
mitri Casali à l’égard des manuels plus les louanges du « doux temps des coup plus loin sur cette question, et
scolaires est juste… mais elle ne per- colonies ». Professeur en collège, nous convenait mieux. Mais face à la
met pas d’en conclure que les Christophe Naudin l’assure : « Fran- grogne des réacs, le Conseil supérieur
« grands hommes » ont été zappés des chement, cette question est beaucoup des programmes a reculé », regrette-
cours d’histoire. Elle renvoie, en re- mieux traitée qu’avant. » Et on peut t-elle. Dimitri Casali, lui, trouve

41
13
SEPTEMBRE
2017
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
suffit à s’en convaincre : il y a de
moins en moins de passages écrits
dans les manuels scolaires. Les « do-
cuments » ont pris toute la place. Gra-
vures, photos, cartes, dessins… C’est
un festival d’images en couleurs sous
quelques courtes lignes d’introduc-
tion. De fait, les manuels d’histoire
sont devenus des livres d’exercices
– et non plus des livres qui racontent
l’histoire sous forme de récit.
Cette transformation té-
moigne de l’importance qu’a prise
l’étude de documents dans l’ensei-
gnement de l’histoire au collège et au
lycée. C’est devenu l’alpha et l’oméga
de la matière : un passage obligé, qui

X. TESTELIN/DIVERGENCE
répond à l’idée que l’élève doit
« construire son propre savoir »,
comme le veut l’expression consa-
crée. Pour Dimitri Casali, la générali-
sation de cette pratique pose ques-
Clivant L’enseignement de l’esclavage (ici, le Mémorial de son abolition, à Nantes) divise. tion : « Qu’est-ce que les élèves
peuvent comprendre de documents
s’ils n’ont pas les connaissances pour
qu’on est allé… trop loin : les nou- chronologique ? C’est aller un peu vite les analyser ? C’est prendre le pro-
veaux programmes accordent trop de en besogne. Certes, pour respecter blème à l’envers ! »
place « aux grands thèmes compas- leur chapitrage thématique, les ma- La remarque est légitime. Néan-
sionnels d’aujourd’hui comme le nuels scolaires procèdent à quelques moins, elle ne permet pas d’affirmer
multiculturalisme et l’antiracisme ». vertigineux – et très déroutants ! – que le cours magistral a disparu des
La dispute n’est pas finie. sauts dans le temps. Ainsi, « la guerre salles de cours. Hubert Tison rappelle
de 14-18 est placée trop loin de la fin ainsi que « les collègues alternent
“L’HISTOIRE du XIXe siècle pour que les élèves entre des moments de récit et des
N’EST PLUS comprennent les causes du conflit », séquences d’analyse de documents ».
ENSEIGNÉE relève Hubert Tison. Un point de vue partagé par Chris-
DE FAÇON Mais, depuis 2015, l’esprit des tophe Naudin : « Bien sûr, je “raconte
CHRONOLOGIQUE” programmes scolaires prône bel et l’histoire” aux élèves ! Quand j’ai dé-
Régulièrement, ce reproche revient bien un retour à la chronologie : buté dans le métier, le cours magistral
sur le devant de la scène. A force de « Construire des repères chronolo- avait mauvaise presse, mais je me suis
découper l’histoire en chapitres thé- giques » et « ordonner les faits dans rendu compte que les élèves en
matiques (l’agriculture à travers les une période donnée » apparaît avaient besoin. C’est d’autant plus im-
âges, les dictatures totalitaires…), les comme le premier objectif de l’ensei- portant pour les jeunes d’aujourd’hui,
élèves n’ont plus de repères tempo- gnement de l’histoire au collège. Ce qui ont besoin qu’on casse le rythme
rels. Le débat est né dans les années sont même par ces deux phrases que pour garder leur attention en éveil.
1990, quand les programmes ont dé- s’ouvre le texte officiel. On peut diffi- Sinon, ils zappent. » Un témoignage
laissé la dimension purement linéaire cilement faire plus clair. qui vient rappeler que, bien souvent,
de l’histoire pour la considérer les enseignants exercent leur métier
comme une suite de soubresauts, “L’ÉTUDE de façon plus pragmatique qu’idéolo-
faite d’avancées et de reculades. DE DOCUMENTS gique. Même s’ils sont un peu lassés et
L’idée était d’intégrer l’étude des A REMPLACÉ déboussolés, parfois, par les modes et
mouvements sociaux (par nature non LE RÉCIT” les tables rases qui se succèdent au gré
linéaire) et plus seulement les « On ne raconte plus l’histoire ! » se des ministres occupant la Rue de
grandes dates qui jalonnent les siè- désole Dimitri Casali en jetant un Grenelle. Et si, lors de la prochaine ré-
cles. Est-ce à dire que les cours d’his- regard navré aux manuels scolaires forme des programmes, on commen-
toire ne respectent aucune logique étalés sur son bureau. Un coup d’œil çait par leur demander leur avis ?

42
13
SEPTEMBRE
2017
RCS Nanterre no 801 250 531.

révélez le virtuose
qui est en vous
Pour exprimer vos talents culinaires avec virtuosité, vous pouvez compter sur la technologie De Dietrich
de très haute précision. Grâce à cette maîtrise parfaite, vos mets les plus fins déploieront toutes leurs
saveurs et leurs nuances gustatives, suscitant les émotions culinaires les plus pures et les plus intenses.
dedietrich-electromenager.fr
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

ÉCOLE ET ENTREPRISE :
L’INCESSANTE DISPUTE
TOUT LES OPPOSE : L’UN EST LE PATRON DE VEOLIA,
UN GRAND GROUPE DU CAC 40 ; L’AUTRE EST PHILOSOPHE,
SPÉCIALISTE DE MARX. LEURS ÉCHANGES SUR
L’ENSEIGNEMENT DE L’ÉCONOMIE FURENT HOULEUX.
Propos recueillis par Béatrice Mathieu

L’Express L’idée selon laquelle en charge en fonction de nos besoins,


les Français auraient une mauvaise Antoine Frérot ou voulons nous recevoir des presta-
culture en économie est largement tions proportionnelles à nos cotisa-
répandue. Est-ce un mythe tions ? Cette question n’est pas seule-
ou une réalité ? ment une question économique. Elle
Antoine Frérot Je ne sais pas si les met en jeu un choix de société, qui ne
Français sont mauvais en économie. sépare pas le social de l’économique.
Ce que je remarque, c’est qu’ils entre- A. F. Evidemment, l’économie est
tiennent un rapport avec l’entreprise une science humaine et elle a des
plus conflictuel que leurs voisins interactions fortes avec d’autres dis-
européens. On pourrait en déduire ciplines telles la philosophie, l’an-
que ce désamour s’explique par des thropologie, l’histoire… Mais, devant
connaissances en économie insuf- Président de l’Institut un jeune lycéen qui aborde cette
fisantes. Cette conclusion est trop ra- de l’entreprise matière pour la première fois lors de
pide. Ce qui est vrai, cependant, c’est et PDG de Veolia. son entrée en seconde, il faut peut-
que, pendant leurs études, les Fran- être chercher à la simplifier, à l’incar-
çais ont peu d’expérience pratique de Henri Peña-Ruiz ner davantage, à ne pas vouloir tout
l’entreprise et du fonctionnement réel embrasser…
de l’économie. Comme pour beau-
coup de matières, l’enseignement de L’Express Justement, pensez-
l’économie est trop théorique. vous qu’il y a un problème avec
Henri Peña-Ruiz Ce n’est pas l’en- l’enseignement de l’économie? Lors
treprise que certains Français dénon- de la précédente rentrée scolaire,
É. PIERMONT/AFP - M. ROUGEMEONT/OPALE/LEEMAGE

cent, mais l’injustice du partage des une polémique a éclaté alors


richesses créées. Jamais l’écart entre qu’une refonte des programmes
les revenus du travail et ceux du capi- avait rendu facultative l’étude
tal n’a été aussi élevé. Par ailleurs, il Philosophe et écrivain, du chapitre sur le marché…
faut s’entendre sur ce qu’on appelle maître de conférences H. P.-R. Contrairement ce qu’affirme
l’économie. De quelle façon produit- à l’Institut d’études Antoine Frérot, il n’y a pas de parti
on et répartit-on les richesses ? Dans politiques de Paris. Derniers pris de complexification. Comment
ouvrages parus : Marx
quelle société voulons-nous vivre ? les marchandises sont-elles pro-
quand même (Plon, 2013)
Un exemple avec la protection so- et Dictionnaire amoureux duites, comment circulent-elles et
ciale : voulons-nous cotiser en fonc- de la laïcité (Plon, 2014). comment sont-elles échangées dans
tion de nos ressources, pour être pris la division sociale du travail ? Voilà ce

44
13
SEPTEMBRE
2017
que l’on doit expliquer aux jeunes
gens de telle façon qu’ils compren-
nent la logique même de l’échange
dans toutes les sociétés. Dans les so-
ciétés primitives, le marché n’existait
pas : tout était fondé sur le don et le
contre-don. Faut-il exclure l’étude de
ces sociétés très différentes des nô-
tres ? Je ne le pense pas. Il faut donner
aux jeunes l’accès à un savoir qui soit
délivré des limites du présent. Car le
présent d’aujourd’hui sera le passé de

L. LECARPENTIER/RÉA
demain. Il ne faut pas enseigner en
vue de s’adapter à la réalité du jour, au
dernier cri, il faut donner aux élèves
les fondamentaux. C’est ce qu’on ap-
pelle la culture générale. Ce n’est pas Désaccord Une éducation indépendante, oui, mais pas au même degré selon les débatteurs.
une complexification inutile, mon-
sieur Frérot ! Ces fondements leur
permettront d’avoir des repères déli- n’ont pas les bases théoriques, lors- et l’entreprise. Jusqu’où peut-il
vrés des préjugés de l’heure. La fina- que ces savoirs deviendront obso- aller ? L’école républicaine
lité de l’école républicaine et laïque lètes, ils ne seront pas capables de est-elle un territoire inviolable ?
est éducative. Elle forme à la fois s’autoadapter. Alors, il ne faut pas H. P.-R. L’école est un lieu qui re-
l’homme, le citoyen et le travailleur. venir nous raconter que les forma- quiert une certaine autonomie par
A. F. Je suis d’accord : l’école est là tions courtes calées sur les techniques rapport à la société civile. C’est ce
pour délivrer une culture générale du jour sont la panacée. L’élite diri- qu’affirme le principe de laïcité. Si on
permettant à tout jeune de compren- geante veut cela pour les enfants des laisse entrer dans l’école les intérêts
dre le monde dans lequel il va vivre et autres, mais pas pour les siens ! religieux, politiques, mais aussi éco-
travailler. Et le passé est bigrement A. F. Les esprits les plus acadé- nomiques, c’en est fini du climat de
utile ! En revanche, les entreprises miques ne sont pas les seuls à pouvoir sérénité nécessaire à l’instruction.
peuvent illustrer par des cas concrets développer un savoir et accéder à la On enseigne pour faire des hommes
les notions vues en cours. C’est pour- réussite. Peut-on dire que Gerhard libres, des citoyens éclairés et des tra-
quoi il me paraît essentiel de multi- Schröder, l’ancien chancelier alle- vailleurs compétents. Ce temps d’ins-
plier les occasions de croiser les re- mand, n’est pas cultivé ou qu’il n’a pas truction doit être indépendant de
gards entre le monde de l’entreprise et réussi ? Pourtant, il a reçu une for- toutes les pressions de la société
le monde de l’enseignement. mation par apprentissage ! Pourquoi y civile. Et donc des pressions des
a-t-il de 15 à 20 % de chaque classe entreprises.
L’Express L’enseignement d’âge qui décrochent ? Peut-être est- A. F. Evidemment, l’école doit être
de l’économie serait-il trop ce lié à leur milieu social. Mais je crois indépendante. Mais elle n’est pas iso-
théorique et pas assez pratique ? surtout qu’ils ne se retrouvent pas lée et fermée à double tour. Comme
H. P.-R. Pourquoi les familles les dans l’école de la République que les professeurs emmènent leurs
mieux dotées culturellement et vous décrivez. La diversité des talents élèves assister à une pièce de théâtre
économiquement s’ingénient-elles à et des attentes des jeunes est telle ou à un événement sportif, ils peu-
envoyer leur progéniture dans des qu’il faut pouvoir leur proposer des vent très bien les emmener visiter une
filières de culture générale de façon voies d’épanouissement variées. L’ap- entreprise. Ces échanges sont trop
à ce qu’elles présentent les concours prentissage et l’alternance sont des peu nombreux. Et je vais même vous
des grandes écoles ? Parce que ce qui options éducatives fantastiques, qui dire que ce n’est pas la faute des ensei-
se construit dans l’esprit de l’être hu- doivent être développées dans les gnants !
main avec la culture générale et avec voies professionnelles comme géné- H. P.-R. L’entreprise, ce n’est pas
la théorie, c’est la capacité de s’adap- rales, dans une optique d’excellence, seulement le PDG. Seriez-vous d’ac-
ter soi-même. Avec des formations et avec des passerelles pour pouvoir cord pour que des responsables syn-
courtes soumises aux techniques de changer ou prolonger son parcours. dicaux viennent également expliquer
l’heure, on adapte les élèves à des aux élèves les rapports de pouvoir au
savoirs périssables. On prépare ainsi L’Express On parle beaucoup sein de l’entreprise ?
leur asservissement. En effet, s’ils de rapprochement entre l’école A. F. Bien volontiers…

45
13
SEPTEMBRE
2017
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

LE CARTON DES

RUE DES ARCHIVES/PVDE - ED. DE LA MARTINIÈRE


MANUELS
ALTERNATIFS
CERTAINS EXHUMENT LES BONNES VIEILLES MÉTHODES
DU TEMPS DU CERTIF’, D’AUTRES PROPOSENT « A l’ancienne » La Méthode Boscher (à g.)
UN APPRENTISSSAGE PLUS « DE GAUCHE »… DANS TOUS et son apprentissage traditionnel
de la lecture s’écoule chaque année à plus
LES CAS, CES OUVRAGES « HORS-PISTE » PROSPÈRENT. de 80 000 exemplaires. A dr., l’un des
manuels d’histoire conçus par Dimitri Casali.

C ’est un best-seller que l’on


s’échange sous le manteau.
Alors qu’il ne figure plus
dans la liste des manuels
scolaires homologués par l’Education
nationale depuis des décennies, la
Méthode Boscher continue de se ven-
même appris à lire. La maîtresse
n’était pas très contente, mais, moi,
j’ai vu les progrès de mon fils ! Depuis,
je suis convaincue que les nouvelles
méthodes de lecture sont moins effi-
caces que les traditionnelles. »
La grogne monte chez les
cette année : « Nous y défendons une
approche sociale des sciences écono-
miques, explique la journaliste Hélène
Richard, qui a coordonné l’ouvrage en
collaboration avec des universitaires.
Nous déplorons la place croissante
accordée au modèle néoclassique dans
dre à plus de 80 000 exemplaires par parents face aux multiples réformes les livres scolaires et l’approche mathé-
an ! Ce manuel d’apprentissage de la des programmes scolaires, pas tou- matisée, déconnectée des autres phé-
lecture s’appuie uniquement sur la jours bien comprises. Et, à l’heure des nomènes sociaux qu’on y trouve. »
méthode traditionnelle, qu’on appelle devoirs, ils sont de plus en plus nom- Pour étudier les maths « comme
« syllabique ». Logique, puisqu’à sa breux à faire le job de l’enseignant… à avant » (avec l’apprentissage des qua-
publication, en 1906, la fameuse mé- leur façon. Les éditeurs l’ont bien com- tre opérations dès le CP), les familles se
thode dite « globale » n’avait même pris et surfent sur leur inquiétude en tournent vers les manuels édités par le
pas encore été inventée ! Pourtant, leur proposant des manuels alterna- Grip (Groupe de réflexion interdiscipli-
certains enseignants l’utilisent en- tifs. Et il y en a pour tous les goûts. Les naire sur les programmes), qui vend
core. Il y a quelques années, Rachel nostalgiques de l’enseignement de chaque année 3 000 exemplaires de
Boutonnet racontait, dans son Jour- l’histoire « à l’ancienne » offrent à leurs chacun de ses manuels. « Avec ces mé-
nal d’une institutrice clandestine enfants L’Altermanuel d’histoire de thodes traditionnelles, on a sauvé des
(Ramsay), qu’elle avait arraché la cou- France (Perrin), de Dimitri Casali gamins de l’échec scolaire, se félicite
verture du livre pour ne pas être sanc- (30 000 exemplaires), ou sa nouvelle Pascal Dupré, l’un des fondateurs du
tionnée pour usage d’un ouvrage version du bon vieux Lavisse, datant Grip. On reçoit beaucoup d’appels de
considéré comme ringard, voire af- de la IIIe République (40 000 exem- parents paniqués. On leur conseille de
freusement réac, par son inspecteur plaires), qui font la part belle aux refaire les cours à la maison… mais en
d’académie. Mais, désormais, ce sont grands hommes de la « grande restant discret vis-à-vis de l’ensei-
surtout les parents d’élèves qui se l’ar- France » (Armand Colin). A l’inverse, gnant, car nos méthodes ne sont pas
rachent. A l’image de Clarisse, dont le les parents ancrés à gauche craquent bien vues par l’Education nationale. »
fils est en CP : « Il a eu beaucoup de pour les antimanuels édités par Business de l’angoisse ou vrai
mal à apprendre à lire et, quand j’ai Le Monde diplomatique. Après un besoin, le boom des manuels alterna-
voulu l’aider le soir, à la maison, j’ai premier volume consacré à l’Histoire tifs a, clairement, des effets positifs.
été effarée par le manuel utilisé en (notamment celle des mouvements Mais il a fait au moins une victime :
classe. Je n’y comprenais rien ! J’ai sociaux), qui s’est vendu « au-delà des l’autorité du maître, contestée par des
pris la Méthode Boscher parce que espérances » de leurs auteurs, un parents n’hésitant plus à faire son
c’est le livre avec lequel j’avais moi- Manuel d’économie critique est sorti travail à sa place. A. T.

46
13
SEPTEMBRE
2017
Plus loin ensemble,
où que vous soyez.
Des éQuipes d’experts implantées dans 37 paYs
Avec l’acquisition de Pioneer Investments, nous
renforçons notre présence en Europe, en Asie Pacifique,
au Moyen-Orient et sur le continent américain. Nous
travaillons ensemble étroitement et vous faisons
bénéficier de notre large présence à l’international
ainsi que d’une connaissance approfondie des
conditions de marché locales, afin que vos besoins
d’investissement soient mieux compris, où que vous
soyez. Parce que c’est ce que vous attendez d’un
partenaire de confiance. Allons plus loin ensemble.

amundi.com
(1) Source : chiff res proforma combinés d’Amundi et Pioneer Investments à fin décembre 2016, donnés à titre indicatif exclusivement ; soumis à modification sans
préavis. Amundi Asset Management, Société Anonyme au capital de 1 086 262 605 € - Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF n° GP 04000036 -
Siège social : 90, boulevard Pasteur, 75015 Paris, France - 437 574 452 RCS Paris - amundi.com - Août 2017. |
À L A U N E D E L’ E X P R E S S

« J’ENVISAGE DE CRÉER
UNE CELLULE LAÏCITÉ »
IL NE S’ÉTAIT JAMAIS PRONONCÉ SUR LE SUJET. LE MINISTRE
DE L’ÉDUCATION PROPOSE DE FORMER UNE ÉQUIPE POUR AIDER
LES PROFESSEURS À FAIRE RESPECTER CE PRINCIPE. EXCLUSIF.
Propos recueillis par Amandine Hirou et Corinne Lhaïk

48
13
SEPTEMBRE
2017
Pragmatique Jean-Michel L’Express Souhaitez-vous revenir de manière simple et transparente, en
Blanquer revendique à une approche plus chronologique, veillant à ne jamais opposer écono-
une démarche « mesurée »
et sans « effets de zigzag ». en particulier en histoire ? mie et sciences sociales. Ces deux
J.-M. B. En histoire, comme dans clefs de lecture sont absolument in-
toutes les autres disciplines, nous de- dissociables et indispensables pour
vons avoir une pédagogie explicite, comprendre notre société actuelle.
structurée et progressive. Je veillerai Nous devons dépasser le traditionnel
à ce que ces principes soient appli- combat idéologique de façon à pou-
qués. On parle souvent de l’histoire, voir aborder cette question de ma-
mais le problème est plus patent en nière apaisée.
littérature. La façon dont on aborde
aujourd’hui notre patrimoine litté- L’Express En mathématiques,
raire au collège, par grandes idées un veillerez-vous, comme vous le
peu conceptuelles et non plus par suggérez dans votre livre L’Ecole
courants et époques spécifiques, doit de la vie, à la maîtrise des quatre
être repensée. Les allers-retours in- opérations dès le CP ?
cessants dans le temps créent de la J.-M. B. L’une de mes grandes
confusion, laquelle est aggravée par convictions est qu’il est primordial de
les lacunes qui peuvent exister en vo- développer une mémoire de travail
cabulaire et en grammaire. Dans ce très tôt. Comme le démontrent les tra-
cas précis, oui, nous devons revenir à vaux de recherche en sciences cogni-
une approche plus chronologique. tives, sur lesquels on doit s’appuyer, la
Mais, encore une fois, il ne s’agit pas plasticité du cerveau est particulière-
de faire table rase du passé, ni de tout ment forte dans les premières années
bousculer. La refonte radicale des de la vie, beaucoup moins ensuite.
programmes opérée il y a trois ans Certains savoirs, s’ils ne sont pas bien
avait donné lieu à des résultats miti- ancrés dès le départ, ne seront pas
gés. Notre méthode à nous sera plus bien maîtrisés dans le futur. Le plus
pragmatique et mesurée. grand service que l’on peut rendre aux
enfants est donc de les aider à acqué-
L’Express En grammaire, rir ces automatismes cognitifs très
allez-vous maintenir la notion jeunes. Un très bon exemple est donc,
de prédicat, source de vives effectivement, la maîtrise des quatre
polémiques ? opérations au CP et au CE1.
J.-M. B. Non. L’apprentissage de la
J. SAGET/AFP

grammaire de phrase est essentiel. L’Express N’est-ce pas trop


C’est elle qui permet aux enfants d’en- difficile pour un enfant de 6 ans ?
trer dans les textes, de les compren- J.-M. B. Je m’insurge contre cette
dre, mais aussi d’acquérir une ortho- fausse bienveillance qui consiste à
L’Express Vous voulez revoir les graphe de qualité et un langage retarder sans arrêt les apprentissages !
programmes scolaires « à la marge ». structuré. Ce sont ces grands prin- Je pourrais céder à la facilité en ne
Pourquoi seulement « à la marge »? cipes qui doivent nous guider. Cela parlant que de ce qui a l’apparence de
Jean-Michel Blanquer Lorsque je passe, notamment, par une vision la modernité. Ce n’est pas mon style.
suis arrivé à la tête de ce ministère, j’ai simple et efficace de ce qu’est un com- Si l’on veut vraiment être généreux, si
tout de suite annoncé que je voulais plément d’objet direct ou un complé- l’on veut vraiment le progrès social, si
éviter les effets de zigzag. Il n’est donc ment d’objet indirect. Voilà pourquoi l’on veut vraiment lutter contre les
pas question de modifier la loi et les le prédicat, notion inutilement com- inégalités, alors il faut aider tous les
textes des programmes brusquement. plexe, a vocation à disparaître. enfants, et a fortiori les plus fragiles, à
Mais cela ne veut pas dire que les pro- maîtriser les fondamentaux liés au
grammes ne doivent pas évoluer. L’Express Souhaitez-vous vocabulaire, à la lecture ou au calcul.
Nous sommes attentifs aux retours de également modifier l’approche de Tout cela n’est évidemment pas
terrain, à la façon dont la dernière l’enseignement de l’économie ? contraire à une vision épanouissante
réforme est vécue par les professeurs J.-M. B. Toutes les enquêtes inter- de l’école primaire. Cela va de pair
et les élèves pour pouvoir faire les nationales démontrent nos lacunes avec, notamment, une éducation ar-
ajustements qui s’imposent. en la matière. Mais cela doit se faire tistique et culturelle renforcée.

49
13
SEPTEMBRE
2017
À L A U N E D E L’ E X P R E S S
Je suis convaincu qu’il est tout à qu’ils sont libres de le définir. Et pour
fait possible de cultiver une atmo- ce faire, personne ne doit se sentir
sphère d’effort et en même temps de obligé de croire ou de ne pas croire. Il
plaisir à l’école. ne faut admettre aucun phénomène
de prosélytisme ni aucune pression.
L’Express On a beaucoup ironisé Notre système juridique est bien fait.
sur le langage abscons des La loi de 2004 [sur l’interdiction du
programmes. Allez-vous mettre port de signes religieux à l’école] est
un terme à ces aberrations ? simple et claire. Pour le coup, voilà un
J.-M. B. La qualité du langage de texte écrit dans un langage net et pré-
l’Education nationale est un signal cis ! Notre but doit être de l’appliquer.
donné aux élèves et au-delà à l’en- Quand il y a des provocations – elles
semble de la société. Nous devons y peuvent venir du fondamentalisme
être très attentifs. Il faut maintenir islamiste, mais aussi d’ailleurs –,
une certaine tenue et une certaine quand on constate une pression pour
simplicité de notre langue, première mettre la République sur la défensive,
brique de tout notre système éducatif. pour ne pas respecter nos règles, c’est
C’est aussi vrai dans notre vie admi- l’ensemble de l’institution qui doit
nistrative et dans les normes que nous réagir. Ce que demande le principal
édictons. Nous devons en produire de Marseille, c’est que l’institution
moins et éviter tout jargon. Je me suis soit un soutien.
engagé à diminuer le nombre de cir-
culaires et les directeurs de cette mai- L’Express Dans les cas qu’il cite,
son le savent. Je leur ai demandé elle ne l’est pas…
d’écrire de manière simple et précise. J.-M. B. En effet, mais désormais, ce
Et j’y veille au quotidien en n’accep- sera le cas. Sur ce sujet, comme sur
tant de signer que ce qui correspond à d’autres, je ne veux pas mettre les pro-
cette exigence. blèmes sous le tapis. Je ne veux pas
faire comme si des choses qui existent
L’Express Comment n’existaient pas. Quand on fait cela, calement, l’ensemble de l’institution
réagissez-vous au livre de Bernard on crée du dysfonctionnement. se mobilisera. Ce que je souhaite, c’est
Ravet, principal de collège à Comme le disait Camus : « Mal nom- que sur un tel sujet des problèmes
Marseille (1), qui raconte comment mer les choses, c’est ajouter au mal- identiques trouvent une réponse iden-
l’islamisme grignote peu à peu heur du monde. » Cette phrase, je la tique sur l’ensemble du territoire. C’est
certains collèges ? fais mienne. Donc il faut établir un aussi une question d’égalité devant la
J.-M. B. Ce livre ne m’a pas complè- diagnostic juste et apporter une aide. République. C’est pour cela que j’envi-
tement surpris. Je sais bien qu’il y a sage de créer une cellule laïcité au sein
certaines dérives, sur certains de nos L’Express Concrètement, du ministère de l’Education nationale
territoires, avec un impact sur cer- comment allez-vous procéder ? pour répondre à tous les cas qui se pré-
tains de nos établissements. Ces J.-M. B. Aucun professeur ne doit se sentent via les rectorats. Concrète-
dérives, la République et l’école doi- sentir seul. Il doit pouvoir signaler ces ment, il s’agirait d’une petite équipe
vent les regarder en face. Nous devons situations à son chef d’établissement, constituée de juristes, d’experts disci-
réaffirmer le projet républicain, qui se il doit exister une unité des adultes au plinaires qui viendraient en appui aux
résume à ces quatre mots : liberté, sein de l’établissement pour regarder écoles et aux établissements pour
égalité, fraternité, laïcité. Par ce en face ce type de phénomène et y réa- aider les communautés éducatives à
contrat social, la France dit et fait gir de façon appropriée. Mais si une trouver les meilleures solutions afin
quelque chose de magnifique, qui ré- certaine impuissance se manifeste lo- que les valeurs de la République
sonne dans le monde. Par ailleurs, on
ne doit pas nier le besoin de métaphy-
sique de l’homme. Notre laïcité n’ex-
clut pas la question du sens. D’où « Il est possible de cultiver une
l’importance de l’enseignement de la
philosophie et du fait religieux. Il y a atmosphère d’effort et en même
un sens à toutes les vies humaines. La
République apprend à ses enfants temps de plaisir à l’école »
50
13
SEPTEMBRE
2017
Mémoire de travail

A. BENOIST/BSIP/AFP
« Le plus grand service que l’on
peut rendre aux enfants est de les
aider à acquérir des automatismes
cognitifs très jeunes. »

soient pleinement respectées et soient une promesse d’Emmanuel Macron ? d’être incompris d’une partie de la po-
au centre de l’école. J.-M. B. Il s’agit là encore de faire res- pulation française : selon un récent
pecter les règles et le droit. L’usage des sondage (institut Yougov, baromètre
L’Express Vous espérez aussi téléphones est interdit en classe. Avec de septembre réalisé pour le HuffPost
un effet dissuasif ? les principaux, les professeurs et les et CNews), chacune des mesures de la
J.-M. B. J’espère que la plupart des parents, nous devons trouver le moyen rentrée recueille entre 65 % et 85 %
problèmes pourront se régler dans de protéger nos élèves de la dispersion d’opinions favorables. Je sais aussi
l’établissement. Avec l’appui de son occasionnée par les écrans et les télé- que les professeurs attendaient une
responsable. Dans le passé, l’institu- phones. En Conseil des ministres, approche pragmatique qui les res-
tion n’a peut-être pas envoyé les bons nous déposons nos portables dans des pecte et qui est la mienne.
messages et vous pouvez légitime- casiers avant de nous réunir. Il me
ment avoir l’impression que la doc- semble que cela est faisable pour tout L’Express Vous-même, étiez-vous
trine dominante, c’est : « Pas de vagues. » groupe humain, y compris une classe. bon élève ?
Ce n’est pas la mienne, je l’ai dit aux J.-M. B. Je l’ai été à l’école primaire.
chefs d’établissement que j’ai rencon- L’Express La droite vous couvre J’ai beaucoup aimé l’école primaire,
trés. Il y aura donc un effet psycholo- d’éloges, n’est-ce pas gênant ? les rédactions, l’histoire et la géogra-
gique pour l’ensemble des acteurs du J.-M. B. Bien sûr que non. Une par- phie, le calcul mental. J’étais moins
système. Puis un effet technique, au tie des parlementaires de gauche me bon au collège et au lycée. Cette expé-
cas par cas. Je n’ai pas de baguette ma- disent trouver un intérêt à ce que je rience m’a permis de réfléchir à ce que
gique pour régler ces sujets. Je n’ignore fais et ce n’est pas gênant non plus. Et pouvait être le dynamisme pédago-
pas l’ampleur sociétale du phéno- plusieurs personnalités de gauche gique, l’importance de susciter la mo-
mène. Mais, au moins, mettons-nous soutiennent mes mesures parce qu’ils tivation par le savoir, ce qui est possi-
en situation de le combattre. savent qu’elles sont à la recherche de ble chez les adolescents, mais réclame
l’intérêt de l’élève. Tous ceux qui font de la passion et du savoir-faire.
L’Express Comment allez-vous un tableau caricatural des mesures (1) Principal de collège ou imam de la
supprimer les portables au collège, que j’ai prises prennent le risque République ? (Kero)

51
13
SEPTEMBRE
2017
FRANCE

SCANDALES
SANITAIRES
CES VIGIES
VENUES DU WEB
52
00
MOIS
0000
Désormais mobilisés sur Internet, les patients
réagissent et bousculent les autorités
de surveillance, qui peinent à s’adapter.
par Stéphanie Benz, avec Emilie Tôn

Relais Présidente-fondatrice

V
de l’association française des
malades de la thyroïde, ertiges, nausées, dre. De leur côté, le ministère de la
Chantal L’Hoir a appellé ses
adhérents à signer la pétition douleurs… A la fin Santé et l’Agence nationale de sécu-
en ligne demandant le retour de juin, Mymi Doi- rité du médicament (ANSM) sem-
de l’ancienne formule net a commencé à blent ballotés par les crises, peinant à
du Levothyrox. ressentir des symp- les prévenir, puis à empêcher leur em-
tômes pour le moins ballement. Au pays du Mediator et du
désagréables. Pour en savoir plus, sang contaminé, qu’un tel constat soit
cette patiente traitée par Levothyrox encore d’actualité donne le tournis…
depuis quinze ans se tourne vers sa « Problème de communication »
pharmacienne : « Quand je lui ai dit entre les autorités, les médecins et les
que je soupçonnais la nouvelle for- patients, a plaidé Agnès Buzyn à pro-
mule du médicament, que je com- pos du Levothyrox. Lors du change-
mençais tout juste à prendre, d’être à ment de « recette » du médicament,
l’origine de ces troubles, elle m’a re- l’agence avait pourtant adressé
gardée comme une extraterrestre. J’ai 100 000 lettres d’appel à la vigilance
appelé le fabricant, Merck, mais on aux professionnels de santé et préparé
m’a répondu que je devais m’habi- des informations pour le grand public
tuer », soupire-t-elle. Cette auteure de avec les deux associations de malades
livres pour enfants partage alors ses de la thyroïde. Manifestement insuffi-
difficultés sur Facebook : « J’ai reçu sant… Comment aller plus loin, quand
des dizaines de messages relatant les seuls 20 000 médecins ont à ce jour
mêmes effets », raconte Mymi Doinet. jugé utile de s’abonner aux alertes
De nombreux patients ayant eu le e-mail de l’ANSM ? Une commission
même réflexe, la mobilisation sur In- va plancher sur le sujet, mais peut-être
ternet a gonflé tout l’été, et l’appel au suffirait-il de rouvrir un rapport de
retour à l’ancienne formule du médi- 2013 où, en réponse aux mêmes inter-
cament, lancé en juin, a recueilli à ce rogations, il était proposé de créer un
jour plus de 250 000 signatures. De vaste portail professionnel à destina-
quoi obliger la ministre de la Santé, tion des médecins : « Ils s’y connecte-
Agnès Buzyn, à se saisir du sujet. raient, car toutes les informations
Pétitions en ligne et forums sur les utiles à leur métier s’y trouveraient,
réseaux sociaux seraient-ils devenus dont les alertes sur les médicaments »,
les nouveaux gendarmes sanitaires ? rappelle un de ses auteurs, le Pr Ber-
Une question provocante, et pour- nard Bégaud.
tant… Que des patients touchés par Mais pourquoi, dans cette af-
les effets secondaires d’un médica- faire comme dans d’autres, l’agence
ment s’organisent et médiatisent leur du médicament n’a-t-elle pas vu la
action n’a rien de nouveau. Mais les crise arriver ? A chaque fois, en effet,
S. LAGOUTTE/M.Y.O.P. POUR L’EXPRESS

possibilités offertes par Internet don- la mobilisation des patients sur le


nent à ce phénomène une ampleur Web était bien antérieure à l’éclate-
inédite. Coup sur coup, en moins d’un ment des affaires dans les médias.
an, c’est par ce biais que les victimes Lanceuse d’alerte dans l’affaire de la
de l’implant de stérilisation Essure, Dépakine, un antiépileptique à l’ori-
du stérilet Mirena, du vaccin Menin- gine de lourds handicaps chez les en-
gitec, de la codéine et maintenant du fants exposés in utero à la molécule,
Levothyrox ont réussi à se faire enten- Marine Martin avait créé un

53
13
SEPTEMBRE
2017
FRANCE
groupe Facebook dès 2011, puis 2011 – peuvent y dé-
« pour rassembler plus largement et clarer les effets secondaires
organiser la mobilisation », et a com- d’un médicament. Des spé-
mencé très tôt à interpeller politiques cialistes enquêtent et
et journalistes sur Twitter. Les transmettent les informa-
femmes souffrant d’effets secondaires tions au niveau national,
à la suite de la pose du dispositif de où elles sont analysées.
stérilisation Essure avaient créé un Mais la sous-déclaration
groupe Facebook dès 2015, et lancé est massive : de 80 % à 90 %
une pétition dès février 2016. « Il y a des événements indésira-
visiblement un problème de veille », bles ne seraient pas rappor-

S. LAGOUTTE/M.Y.O.P. POUR L’EXPRESS


regrette Alain-Michel Ceretti, repré- tés. C’est pourquoi le mi-
sentant des patients au conseil de sur- nistère a ouvert en début

51 400
veillance de l’ANSM. De fait, l’agence d’année une plateforme de
ne consacre qu’un poste à temps plein déclaration en ligne (signa-
et un mi-temps à la surveillance des lement-sante.gouv.fr). Sa-
SIGNATURES EN LIGNE
réseaux sociaux et des pétitions en CONTRE LA VENTE LIBRE turée depuis quelques jours
ligne ! « L’analyse de ces signaux ne DE LA CODÉINE par les notifications liées
peut pas être l’alpha et l’oméga de la au Levothyrox (9 000 à ce
politique de santé, il faut faire un tri, Décisive Suite à l’overdose de sa fille, Christelle jour selon le ministère), elle
tempère son directeur général, Domi- Cado a lancé une pétition qui a poussé à la mise est aussi très critiquée en
nique Martin. Mais dans notre pro- sous ordonnance de ce médicament. interne par les experts des
chain budget, les effectifs qui y sont CRPV. « Les déclarations
dédiés vont augmenter et nous avons des patients sont souvent
créé une cellule de traitement des si- n’avaient donc pas pris contact avec incomplètes et peu utilisables. A mi-
tuations à risque élevé, afin de repérer ce qui était encore un tout petit nima, le questionnaire est à repenser.
et de gérer très tôt les crises poten- groupe de patients… Sans oublier que cette nouvelle
tielles. » De quoi mieux prendre en Aujourd’hui, en tout cas, la source de signalement a été mise en
compte la parole des patients ? Beau- première source d’alerte de l’agence place alors que nos moyens dimi-
coup a été fait en la matière ces sur les effets indésirables de tel ou tel nuent », regrette le responsable d’un
dernières années, mais dans le cas médicament est le réseau des 31 cen- CRPV.
d’Essure, par exemple, les autorités tres régionaux de pharmacovigilance Juste après son lancement, cette
avaient déjà mis le dispositif sous sur- (CRPV). Les professionnels de santé, plateforme avait pourtant prouvé son
veillance renforcée depuis fin 2014, et les laboratoires et les patients – de- utilité. « Les déclarations d’effets indé-
sirables liés au stérilet Mirena ont aug-
menté sur le portail. Dès que nous
l’avons constaté, nous avons pris
Les anti-vaccins à l’assaut du Web contact avec les patientes », rappelle
Dominique Martin. Cela a été d’autant
S i certains se servent d’Internet
pour lancer des alertes
sanitaires, d’autres ont compris
opposition à l’homosexualité,
à l’avortement et… aux vaccins,
multiplie, lui, les pétitions à ce
plus simple qu’un groupe Facebook
existait déjà. « Je voyais de plus en plus
qu’il était un puissant vecteur sujet sur Internet. La dernière, de femmes se plaindre d’effets indési-
de communication. La galaxie contre la décision de la ministre rables via les réseaux sociaux, sans
antivaccins, par exemple, fait de la Santé, Agnès Buzyn, de qu’il ne se passe rien du côté des auto-
un usage intensif des réseaux rendre obligatoires 11 vaccins
rités, raconte Marie-Pierre Le Boiteux,
sociaux. Sur Facebook, le groupe pour les enfants dès l’an prochain,
« Info vaccin Prevenar », dont a déjà recueilli plus de présidente de l’association Stérilet vi-
l’injection provoquerait des 650 000 signatures. Sur le même gilance hormones. Dès la création du
troubles autistiques, compte thème, celle de la « République groupe, nous avons donc incité les
ainsi près de 50 000 membres. des vaccins », une organisation femmes qui nous contactaient à faire
L’Institut pour la protection aux pratiques très complotistes, des déclarations de pharmacovigi-
de la santé naturelle, dirigé en comptabilise 430 000, celle lance, pour attirer l’attention de
par le sulfureux professeur Henri du magazine Alternative santé,
l’agence. » Le message a bien été reçu
Joyeux, radié de l’Ordre des 75 000. Un mouvement qui risque
médecins et connu pour son de s’amplifier à l’automne. E. T. – même si, à nouveau, les premiers
« signaux faibles » étaient apparus sur
Internet bien en amont…

54
13
SEPTEMBRE
2017
Emerige, SAS au capital de 3.292.800 euros, RCS de Paris 350 439 543 - Siège social 17-19 rue Michel Le Comte 75003 Paris - Illustration à caractère d’ambiance.
Asylum - Architectes : B&B Architectes et Franklin Azzi Architecture. Document non contractuel – - 09/17.

PARIS 7

QUI CONCENTRE
D’HABITER UN LIEU

PIED-À-TERRE - DUPLEX - LOFT


UNE OPPORTUNITÉ RARE

LE MEILLEUR DE PARIS

PARIS7-EMERIGE.COM 01 45 50 30 30
ESPACE DE VENTE : 14 boulevard Raspail – Paris 7e
FRANCE
Ne serait-il pas, dès lors, pos- base d’alertes rapportées à
sible d’utiliser la masse d’informa- l’étranger ou du ciblage de
tions laissées par les patients sur le produits sensibles) peuvent
Net pour repérer la survenue d’effets aussi permettre de repérer
indésirables beaucoup plus tôt, de très en amont des diffi-
façon automatisée, grâce au « big cultés potentielles.
data » et à l’intelligence artificielle ? Mais, quelle que
Toutes les agences sanitaires de la soit l’efficacité du dispositif
planète se posent la question. En de surveillance, il faut en-
France, l’ANSM finance plusieurs suite que les décisions
études d’équipes universitaires à ce adéquates suivent en cas
sujet : « Pour l’instant, cela semble de problème avéré. Cela n’a

78000
efficace pour identifier des médica- pas toujours été le cas,

P. BASTIEN/DIVERGENCE
ments détournés de leur usage. En comme l’a encore montré
revanche, c’est moins concluant pour récemment la triste affaire
SIGNATURES EN LIGNE
le repérage précoce d’effets secon- de la codéine. Pauline, la
CONTRE LES IMPLANTS
daires », constate Dominique Martin. ESSURE fille de Christelle Cado, est
Pour l’instant… « Les recherches décédée le 2 mai dernier
avancent un peu partout dans le Opiniâtre Marielle Klein a créé l’association d’une overdose après s’être
monde, cela finira par devenir opéra- Resist, née d’une page Facebook, pour les droguée avec cette molé-
tionnel », assure Stéphane Schück, le victimes de ces implants de stérilisation. cule, alors en vente libre en
fondateur d’une start-up spécialisée pharmacie. Les autorités
dans ce domaine. sanitaires savaient pour-
Pour éviter les crises, identi- type en France », déplore Alain Astier, tant depuis longtemps que ce médica-
fier des signaux d’alerte ne suffit pas. de l’Académie de pharmacie. C’est en ment était détourné de son usage par
Il faut aussi que les pouvoirs publics effet seulement depuis trois ans que des adolescents. « Le sujet était déjà
puissent répondre aux interrogations l’Agence du médicament a réellement revenu plusieurs fois à l’ordre du jour
des patients : les effets secondaires commencé à mener ce type de tra- des comités d’experts de l’agence,
dénoncés sont-ils fréquents ? Sont-ils vaux. Et celle-ci serait bien plus effi- sans qu’une décision soit prise », dé-
réellement dus au produit incriminé cace si les très nombreuses bases de couvre alors cette mère de famille en
– surtout quand le décalage est im- données existantes dans l’Hexagone parcourant les comptes rendus des
portant entre le ressenti des patients étaient regroupées et coordonnées au réunions, en ligne sur le site de
et l’avis des experts, qui évoquent, sein d’un même dispositif – un rap- l’ANSM. En interne, en effet, la ré-
eux, un « effet nocebo » ? « C’est ahu- port a d’ailleurs été commandé par le ponse à apporter (interdiction aux
rissant que les études nécessaires précédent gouvernement à ce sujet. Il mineurs, fin de la vente libre, simple
n’aient pas été lancées au moment de s’agit là d’un point essentiel pour alerte aux pharmaciens…) faisait
la mise sur le marché de la nouvelle améliorer la sécurité des médica- débat. Un autre adolescent, au moins,
formule du Levothyrox, sachant qu’il ments, car ces études (menées sur la était pourtant décédé et des intoxica-
s’agit d’un des médica- tions avaient été rappor-
ments les plus prescrits en tées, mais, contrairement à

1220
France, ou à minima quand Christelle Cado, les parents
les associations ont com- concernés n’avaient pas
mencé à faire part de leurs monté de page Facebook,
MEMBRES DU GROUPE
inquiétudes, bien avant ni lancé de pétition, encore
FACEBOOK
l’emballement du dossier », DES VICTIMES moins alerté la presse.
regrette un spécialiste des DE LA DÉPAKINE « Certains d’entre nous
crises sanitaires. Des ques- étaient très inquiets, rap-
tions qui relèvent de la porte un des experts ayant
pharmaco-épidémiologie, suivi le dossier. L’action
c’est-à-dire du suivi en vie de cette maman a poussé à
M. BUREAU/AFP

réelle des médicaments et la fin de la vente sans or-


de leurs effets secondaires donnance. » Les lanceurs
grâce à l’analyse de bases d’alerte n’ont malheureuse-
de données. « On manque Combative Marine Martin a initié la première class action en ment pas fini de faire parler
terriblement d’études de ce France, à l’encontre de Sanofi dans l’affaire de la Dépakine. d’eux.

56
13
SEPTEMBRE
2017
FRANCE
«Douce Frãce »
Le petit Fañch et ses
parents, Lydia et Jean-
Christophe Bernard.
U n groupe de soutien sur Fa-
cebook, une pétition en
ligne, des parlementaires
mobilisés pour sa cause et
même un procès ! Quatre mois à
peine après sa naissance, le petit
Fañch – ou Fanch ?, c’est tout l’objet
de la discorde – pense surtout à dor-
mir et à manger, mais autour de lui,
c’est la frénésie.
La raison de cette agitation ? L’or-
thographe de son prénom donc, ou
plus exactement la présence sur le n
d’une petite vague appelée « tilde ».
Voilà des semaines que cette dernière
sème la zizanie, notamment entre le
procureur de la République (défavora-
ble à son emploi) et la mairie de Quim-
per (qui la soutient). La dispute s’est
même frayé un chemin jusque devant
la justice, le tribunal de grande ins-
tance de la ville devant rendre son avis
le 13 septembre. Probablement un
refus : selon une circulaire de 2014,
BOIZET/ALPACA/ANDIA POUR L’EXPRESS
ce signe « diacritique » (qui distingue)
n’existe pas dans la langue française,
contrairement au tréma ou à la cé-
dille. Une affaire qui indigne la fa-
mille et relance une dispute très
française : quelle part de diversité
culturelle peut-on accepter sans me-
nacer l’unité nationale ?
L’histoire commence le 11 mai.

Fañch,
Ce jour-là, Lydia Bernard donne
naissance, à Quimper, à un enfant de
50 centimètres et de 3,5 kilogrammes.
Pour le prénommer, les parents, atta-
chés à la culture bretonne, puisent

le prénom
dans le répertoire celte : ce sera Fañch,
l’équivalent de François. « C’était le
prénom d’usage de mon arrière-
grand-père maternel, et il s’écrit avec
un tilde, car, sans lui, la prononciation

qui fâche
change », souligne Jean-Christophe,
le papa, qui n’imagine pas à l’époque
que cela puisse poser le moindre
problème. A tort. Quelques heures
plus tard, la mairie de Quimper lui té-
léphone : « Votre demande est rejetée.
Vous avez cinq jours pour effectuer
Une famille se bat contre l’Etat pour donner un autre choix. »
à son fils un prénom comprenant un ñ. Une affaire Sur le moment, Lydia et Jean-
Christophe sont effondrés. « Pour nous,
qui en dit long sur une dispute bien française. notre enfant s’appelait déjà Fañch.
par Michel Feltin-Palas C’est ainsi que nous nous adressions

58
13
SEPTEMBRE
2017
à lui et nous avions envoyé
300 textos pour en informer Une défaite juridique glophone, obligeait les Québé-
cois à écrire Hélène « Helene »
notre famille et nos amis. »
Très vite, cependant, ils déci- peut, à terme, sous prétexte que l’anglais ne
connaît pas les accents ? »
dent de contre-attaquer en
publiant un communiqué de se transformer Plus étonnant encore : ce
débat a donné l’idée au prési-
presse. Avec un succès inat-
tendu. Internet s’enflamme. en victoire politique dent du Conseil culturel de
Bretagne de se plonger dans
Les quotidiens régionaux pla- les textes anciens. Et Bernez
cent le sujet en Une. Des élus affi- se reprennent et décident de considé- Rouz y a retrouvé une vérité oubliée :
chent leur soutien. Le tilde, visible- rer ce jugement comme une première non seulement le tilde est attesté en
ment, a fait tilt. Alertée, la mairie de étape. Car ils en sont convaincus : une breton, mais… il existe aussi dans la
Quimper décide de traiter l’affaire en défaite juridique peut, à terme, se langue française ! « Ce signe figure
urgence et, dès le lundi 15, accepte le transformer en victoire politique. notamment dans le Thresor de la
prénom malgré le refus initial de son Aussi sont-ils décidés à faire appel. langue françoyse, de Jean Nicot, pu-
service d’état civil. « Il s’agit d’un Avec un but avoué, que résume Lena blié en 1606, précise-t-il. Il était
choix politique, argumente Isabelle Louarn, vice-présidente (régionaliste) largement utilisé à la Cour, comme
Le Bal (MoDem), la première ad- du conseil régional de Bretagne : en témoigne un édit de 1567, où
jointe. La graphie de Fañch n’est pas « Nous voulons utiliser le cas du petit Charles IX se présente comme « roy
seulement un détail technique : c’est Fañch pour faire évoluer les textes. » de Frãce ». Mieux encore : le fameux
un combat culturel pour le respect de Derrière eux, toute la mouvance article 111 de l’ordonnance de Villers-
la diversité. » régionaliste fourbit déjà ses argu- Cotterêts, qui impose le français dans
Dans la famille Bernard, on ments. « La loi est claire, mais est-elle les actes de justice, comprend lui-
croit alors le problème définitivement juste ? interroge Fulup Jakez, direc- même trois tildes. » Ce n’est en fait
résolu, et l’on passe à autre chose. teur de l’Office public de la langue bre- qu’à partir du XVIIIe siècle que la petite
Jusqu’au 5 juillet, quand elle est tonne. Je ne le pense pas. D’abord, je vague tombera en désuétude. Des
convoquée au tribunal. Les parents le rappelle, le breton n’est pas une informations confirmées par l’Aca-
s’attendent à une simple entrevue langue étrangère, mais une des démie française.
pour officialiser l’accord de la mairie langues de France. Il serait donc légi- Ce n’est pas la première fois,
de Quimper… Ils vont tomber de haut. time que l’Etat français admette dans en tout cas, que ce sujet agite la Bre-
Face à eux, le ministère public dé- son état civil les lettres de toutes les tagne où, pendant longtemps, tous
roule un argumentaire implacable, langues parlées sur son territoire, les prénoms régionaux étaient pure-
que résume pour L’Express le procu- comme cela se passe à l’étranger. Que ment et simplement interdits. « Il
reur de la République de Quimper, dirait-on si le Canada, à majorité an- fallut notamment le combat de la
Thierry Lescouarc’h. « L’article 2 de la famille Le Goarnig, dans les années
Constitution et une loi de 1794 pré- 1950 et 1960, pour faire évoluer la
voient respectivement que la langue situation. Les parents, dont les en-
de la République est le français et que Aña, non. fants s’appelaient Garlonn, Diweza,
les actes publics doivent être écrits en
français. De plus, saisie dans un cas si-
Euthanasia, oui. Gwenn ou Maiwenn, engagèrent un
bras de fer avec l’Etat, qui alla jusqu’à
milaire par les parents catalans d’un
petit Martí (avec un accent aigu), la S i l’Etat français se montre
intransigeant avec
les prénoms comprenant
les priver de leurs allocations fami-
liales », rappelle le sociologue Bap-
Cour européenne des droits de tiste Coulmont. La procédure durera
l’homme a donné raison à la France, un signe non utilisé quinze ans, avant que la Cour euro-
aujourd’hui dans l’alphabet
qui avait refusé cette graphie. Enfin, péenne de justice ne leur donne rai-
français, comme Fañch,
une circulaire de 2014 précise que les Aña ou Martí, il peut faire son. Cet arrêt conduira l’Etat à faire
seuls signes diacritiques admis par preuve d’une grande preuve d’une certaine tolérance dès
l’état civil sont ceux autorisés par la tolérance face aux choix les années 1960 et à consacrer la
langue française. Dès lors que le tilde des parents. Selon L’Anti- liberté pleine et entière des parents
n’en fait pas partie, j’en conclus que le Guide des prénoms (First), dans une loi de 1993. Avec pour seules
prénom Fañch ne peut être accepté. » Merdive, Euthanasia, limites l’intérêt de l’enfant et… le res-
Sur le moment, Lydia et Jean- Huterin, Beltrich-Blessing pect des signes diacritiques de la
ou Lola-Poupoune n’ont pas
Christophe sont abasourdis. Eux sont été contestés par la Justice. langue française. Une dernière digue
venus sans avocat et n’ont pas la moin- que les parents du petit Fañch espè-
dre notion de droit. Mais, très vite, ils rent aujourd’hui faire tomber.

59
13
SEPTEMBRE
2017
FRANCE

Influenceurs Deux figures de femme puissante,


la sportive Kaisafit et la star du mouvement fitspo,
Kayla Itsines, autour du militaire Douglas Valette.
Leur vitrine ? Instagram.

La nouvelle folie
du muscle
Triceps saillants, abdos au scalpel et mollets hypergalbés sont
leurs canons de beauté... voire leur obsession. Plongée chez les adeptes,
de plus en plus nombreux, du fitness à haute dose.
par Clara Wright

I l est 7 h 15 du matin, les rideaux


métalliques des devantures
des boutiques parisiennes sont
encore tous baissés, sauf un.
Celui de cette luxueuse salle de sport
parisienne où une quinzaine de lève-
tôt (dont quatre femmes) écoutent
reconverti en coach sportif détailler le
déroulé de la séance du jour. Haltéro-
philie, rameur, lancers de ballon
lourd… Inventé aux Etats-Unis dans
les années 1970, le CrossFit est un
sport qui s’inspire de la préparation
physique des militaires. En France, le
« boxes », est passé d’une seule en
2011… à 354 aujourd’hui.
Une musique pop électro résonne.
Les clients se positionnent dans la
box. En première ligne, Elodie Baudin
s’entraîne aux squats sous le regard
du coach. 1,68 mètre et 65 kilos, elle a
avec attention un ancien militaire nombre de salles affiliées, appelées déjà soulevé une charge de 100 kilos.

60
13
SEPTEMBRE
2017
« Personne ne me bougera d’ici, pas
même le train. »
Dans le monde du fitness, le ré-
seau social Instagram, véritable vi-
trine des corps, joue un rôle central.
Avant, la tendance « thinspo » valori-
sait les silhouettes minces et, très
vite, maigres. Mais, aujourd’hui, c’est

CAPTURE FACEBOOK - CAPTURE ÉCRAN INSTAGRAM DV - CAPTURE ÉCRAN INSTAGRAM


le hashtag « fitspo », pour « inspira-
tion fitness », qui a la cote. Les images
de personnes se musclant en souriant
inondent les téléphones. Parmi elles,
les publications de Louise Aubery,
19 ans, déjà suivie par plus de
70 000 abonnés sur Instagram.
Exigeante, Louise a com-
mencé le fitness pour « combler un
vide » : après avoir réussi le concours
d’entrée d’une grande école pari-
sienne, elle se met au défi de venir à
bout du programme sportif d’une des
stars du mouvement fitspo, Kayla
Itsines. « Avec le recul, je me rends
compte que j’étais comme aveuglée
par elle et que je prêchais sa vérité, pas
la mienne », se souvient Louise. A
l’époque, elle était satisfaite du résul-
Pourquoi ? Pour la « force », la « puis- nos sociétés. C’est la fin des cultures tat : 1,67 mètre, 47 kilos. Mais son re-
sance ». La jeune femme aime consta- de classe, avec, en parallèle, une gard change au gré de ses pérégrina-
ter qu’elle « [peut] soulever » des extraordinaire marchandisation du tions sur Instagram. « Les gens que tu
poids, « et le faire 100 fois ». Elle vient corps ». Désormais, c’est « à chaque suis déterminent ton idéal physique.
s’entraîner chaque matin avant d’aller individu de se mettre au monde ». Moi, au début, c’était le physique
travailler et pousse jusqu’à quatre Parmi ces aspirations : la figu- de Kayla. » Puis l’étudiante se met
séances de renforcement musculaire re de la femme forte. Sur les réseaux à suivre d’autres comptes comme
le week-end. « Quand j’étais petite, sociaux, Elodie aime regarder les « Beth_fitnessUK, une femme super-
j’étais très boulotte », confie-t-elle. publications de Kaisafit, une sportive fine devenue supermusclée », et ses
Elodie se met à l’équitation, au judo, américaine qui appartient au groupe « goals [objectifs] ont changé » Quand
au tennis… pour perdre du poids. des influenceurs en ligne. « Elle est on la rencontre, en mai, la jeune
C’est une adolescente svelte qui pose critiquée car elle est très musclée, femme sort tout juste de dix semaines
ses valises et ses 56 kilos à Paris en mais elle dit qu’elle est davantage que de prise de masse. Elle pèse alors « à
2012. Loin du foyer de ses parents, elle son corps. » Sur Instagram, cette peu près… 55,46 kilos ». Elle veut trans-
choisit la musculation comme nou- grande blonde dévoile des bras, des former son surplus de graisse en mus-
veau mode de vie. cuisses et des mollets aux muscles cle grâce à un entraînement intense.
Les moins de 30 ans, comme saillants. Elle pose, les poings sur les Louise promeut son nouveau
Elodie, auraient particulièrement hanches, un pied de part et d’autre mode de vie en publiant des photos
besoin de « ressentir un pouvoir de d’un rail de voie ferrée, l’air de dire : dévoilant l’évolution de son corps.
contrôle sur leur corps », ex- Comme ce montage Insta-
plique le sociologue David
Le Breton, auteur d’essais sur Les images de jeunes gram qui la montre à 47 kilos
et à 57 kilos. Une légende
l’adolescence et le rapport au
corps dans nos sociétés (1). qui se musclent révèle son état d’esprit :
« VOUS ÊTES TELLEMENT

en souriant inondent
Pourquoi eux ? Ils sont nés PLUS QUE VOTRE POIDS !
pendant ou après « les années Avant, mon objectif était vrai-

les téléphones
1990, qui marquent le début ment d’être MINCE. Genre
de l’individualisation dans SUPER MINCE. C’était

61
13
SEPTEMBRE
2017
FRANCE
vraiment mon idéal de beauté. Suiveuse Louise Aubery : « Les gens que
Et je ne dis pas que c’est le pro- tu suis déterminent ton idéal physique.
blème. Mais si c’est votre cas, Moi, au début, c’était celui de Kayla. »
demandez-vous pourquoi. »
Derrière ce désir d’épais-
sissement musclé, David Le Breton temps, une ambiance dans la salle
voit toujours le besoin d’éliminer la où ils sont heureux. Ce n’est pas une
graisse, perçue comme « impure », aliénation », confirme David Le Bre-
mais aussi « d’être plus agile pour ton. Mais une pratique trop poussée

CAPTURE ÉCRAN INSTAGRAM


agir sur le monde ». A la salle, Louise peut révéler des souffrances.
a redéfini son territoire. « Ça a changé Comme dans le cas de l’ad-
mon rapport avec les hommes. Je diction, cette « envie irrépressible de
peux me dépasser davantage que pratiquer un sport malgré les dom-
certains hommes qui s’entraînent, mages que cela peut entraîner »,
porter du lourd. » définit Fabien Peyrou, médecin
Des muscles et des hommes. addictologue, responsable du Centre
Dans l’imaginaire collectif, la salle d’accompagnement et de prévention
de musculation est en effet perçue de musculation exigent un change- pour les sportifs (CAPS), au CHU de
comme un espace masculin, habité ment d’alimentation. Au menu du ré- Bordeaux. Cette envie s’explique
par des tonnes d’influenceurs. « Ar- gime hyperprotéiné de Douglas : huit notamment par le plaisir ressenti dû
nold Schwarzenegger, Ulisses, Simeon œufs au petit déjeuner, 100 grammes à la sécrétion d’hormones pendant
Panda… mais aussi Tibo Inshape en de flocons d’avoine et une banane. l’exercice physique. Mais pas que.
France », liste Douglas Valette. A A 10 heures, une autre banane et une « Ces personnes veulent montrer
25 ans, Douglas ressemble à une icône poignée d’amandes. A midi, deux qu’elles peuvent modifier leur corps
du fitness. A l’école primaire, c’était gros blancs de poulet, du riz et une dans des délais limités », observe
un bagarreur, un ami de poids. Lui se compote. Avant l’entraînement, en- Aude-Sophie Cagnet, psychologue
souvient de l’angoisse de rester « ron- core une poignée d’amandes. Après, spécialiste de la dépendance, mem-
douillard ». « J’aime pas décevoir. Je un shaker de protéines. Pour le dîner, bre du comité d’experts de SOS addic-
veux toujours bien faire. Je me disais, du riz, des haricots verts et de la tions. Mais les plus accros finissent
si t’es gros, tu vas être catégorisé viande. Quand Douglas fait des par vivre leur pratique sportive
comme quelqu’un de renfermé sur écarts, il culpabilise. Dans le monde comme une « obligation ». Le signal
soi-même, qui se rabat sur la bouffe. » du muscle, cette pratique dérogatoire est « l’addiction au mouvement : ne
Adolescent, Douglas fait de la a été conceptualisée : les cheat meals pas pouvoir passer une journée sans
salle son terrain de jeu favori. Il voit (les plats de triche). Louise, qui son sport ». Les dommages sont phy-
vite son dos prendre de l’ampleur. affirme ne pas ressentir le besoin de siques, telle l’aggravation des bles-
« Toutes les personnes qui vont te dire « tricher », déteste cette notion. sures ; sociaux, tel l’isolement.
qu’elles ne font pas de la musculation Chaque semaine, la jeune femme Pourtant, cette addiction est
pour l’esthétisme sont des men- prévoit ses menus à l’avance. d’abord « un moyen que la personne
teuses. Tu veux faire de la muscula- Pour Louise, bien dans ses bas- trouve pour s’adapter au stress dans
tion pour te renforcer, mais aussi kets, aucune frustration ne découle- la société, être efficace, rester dans le
pour te plaire dans le miroir », estime rait de cette routine alimentaire or- coup, dans la compétition », relève
celui qui pèse aujourd’hui 93 kilos donnée qui, combinée au fitness, la Aude-Sophie Cagnet. La pathologie
pour 1,90 mètre. Lui aussi met en fait se sentir robuste et la maintient est difficilement détectable dans une
ligne des photos attestant ses progrès. en bonne santé. « Des femmes et des société où on valorise le sport. Méla-
« On est tout entier dans l’appa- hommes s’épanouissent dans leur nie, étudiante dans le supérieur et
rence. Notre corps façonne notre démarche, trouvent un emploi du qui préfère rester anonyme, en a fait
identité », explique David les frais. Après une rupture
Le Breton. Dans la bouche de
Douglas, cette idée d’« auto- Les programmes de douloureuse et le décès d’un
proche, elle se réfugie dans le
création au monde » se tra-
duit par de la fascination : musculation exigent fitness ; personne ne se rend
compte de son mal-être. Pen-

un changement
« Le corps est une machine dant deux mois, elle côtoie les
extraordinaire. » machines tous les soirs. « En

d’alimentation
Une machine qui a besoin pleine fuite en avant », elle
d’être nourrie. Les programmes mange compulsivement,

62
13
SEPTEMBRE
2017
En harmonie avec votre vie
FRANCE
mais passe pour une bonne
vivante qui se régule. « Il y a un côté
vicieux dans le sport. Quand tu fais
une crise de boulimie, tu te sens mal
physiquement, tu regrettes. La
musculation, tu te sens bien après,
car tu renvoies une image de fille
parfaite. » Une rencontre va l’aider à
sortir de son isolement. « J’ai accepté
de troquer une séance de muscu
contre un apéro. »
Bien sûr, le sport a « beaucoup de

G. BRELOER/AP/SIPA
vertus », rappelle le Dr Peyrou, qui
tient à souligner que « le manque
d’activité physique est le gros pro-
blème des pays développés », alors
que les études pour quantifier CrossFit Un sport inspiré de la préparation physique des militaires. Ici, Pit Ressler.
l’addiction au sport ne seraient pas
« robustes », car ne s’appuieraient pas
toutes sur les mêmes critères. « Je nouvel idéal, une fois encore incarné négative qui engendrerait de graves
pense qu’il faut être humble parce par le muscle : celui de la performance. préjudices. Selon la 9e édition du
qu’on est loin de tout savoir sur cette Montre au poignet pour mesurer baromètre de la perception des
addiction. » sa vitesse, Inès Goëller trépigne. La discriminations dans l’emploi (2),
Etudiant en ostéopathie, Ber- Francilienne de 22 ans a enfin le droit réalisé par le Défenseur des droits et
trand Guinot en a entendu parler : s’il de courir de nouveau. 30 avril : une l’Organisation internationale du tra-
veille à ne pas tomber dedans en date marquée en rouge dans son vail, l’obésité et le surpoids sont des
continuant le piano, il reconnaît agenda, qui l’aide à programmer sa facteurs discriminants, particulière-
« être sur un fil ». Depuis cinq ans, il semaine entre son travail d’hôtesse, ment au moment du recrutement, et
fait vivre à son corps de grandes ses cours en ligne, le fitness, la nata- surtout pour les femmes.
transformations. Il est descendu tion, le vélo et la course. En octobre, A côté d’Elodie, dans la box de
jusqu’à 64 kilos pour 1,82 mètre. elle s’est blessée. « Même si j’avais CrossFit, François Spagnol réalise
Désormais, il recherche le muscle, lui mal, je persistais. Un jour, je n’ai plus ses mouvements avec enthousias-
aussi. « Je peux avoir des grands pu avancer. » Désormais, elle peut de me. Trois matins par semaine, ce
moments de fatigue et je vais quand nouveau s’élancer. Au programme : jeune salarié de cabinet d’audit vient
même au sport. Grâce à mes cours, je trois triathlons cet été et un Half s’« éclater ». « C’est important d’être
connais les techniques de récupéra- Ironman l’année prochaine. « J’aime en forme au travail : je me sens plus
tion physique. Côté mental, j’essaie me fixer des objectifs qui me parais- productif. Sinon, je me dis que j’suis
de me contenter d’améliorer le score sent insurmontables. » qu’un gros dans mon canap’. » Après
de la veille. » Jusqu’où ? « Je ne sais Insurmontables surtout pour la séance, l’homme de 23 ans dé-
pas vraiment si j’arriverai à voir l’as- celle qui se décrit comme une laisse son maillot jaune criard pour
pect visuel changer. » « ancienne grosse ». « On cherche à revêtir un costard. Elodie, elle, panse
Douglas connaît cet aveuglement. culpabiliser les gens en surpoids », ses paumes avec de la crème où le
C’est celui de la salle de musculation, dénonce David Le Breton. « Il y a qua- frottement des barres d’haltéro-
malgré ses miroirs XXL, ou peut-être rante ans, c’était des bons vivants. philie a fait apparaître des cloques :
à cause d’eux. « La muscu, c’est un Aujourd’hui, ce sont des gens qui « Pas pratique pour serrer la main
milieu frustrant. » Quand il partait n’ont aucune volonté. » Une image aux clients. »
en vacances, il avait besoin

Une image négative


de savoir qu’une salle se situait (1) Anthropologie du corps
à proximité. Pour sa dose d’en- et modernité, par
David Le Breton. Presses
dorphines, et pour pousser un
peu plus loin encore. Jusqu’à des gens en surpoids universitaires de France, 2008.
(2) Etude réalisée auprès

qui engendrerait
la caserne. Désormais engagé d’un échantillon
dans l’armée, Douglas a mis de 998 demandeurs d’emploi

de graves préjudices
de côté la quête esthétique âgés de 18 à 65 ans
pour celle de la résistance. Un et publiée en février 2016.

64
13
SEPTEMBRE
2017
Nos innovations sont là
où vous ne les attendez pas
www.bosch.fr
Notre quotidien, c’est d’améliorer sans cesse le vôtre. Rendre votre
quotidien plus confortable et plus sûr : voilà ce qui motive Bosch à innover
chaque jour dans des secteurs tels que la mobilité, l’industrie, les biens de
consommation, les énergies et le bâtiment. Avec plus de 6 milliards d’euros investis,
les 55 800 ingénieurs Bosch construisent jour après jour un avenir plus durable.
MONDE
Parade Défilé du corps
des cadets de la marine
sur la place Rouge,
à Moscou, le 9 mai,
pour commémorer
la capitulation allemande
de 1945. L’armée
est l’instrument majeur
de la politique
de puissance
de Vladimir Poutine.
LA RUSSIE
DÉFIE L’OTAN
Alors que les relations entre Moscou et l’Alliance atlantique sont plus
difficiles que jamais depuis la fin de la guerre froide, l’armée russe
masse des soldats aux portes de l’Europe à des fins d’exercices.
par Romain Rosso, avec Alla Chevelkina

T
oute ressemblance avec des situations réelles n’est ni fortuite ni invo-
lontaire. Il était une fois la Veïchnoria. Cette « république séparatiste »,
soutenue par la Vesbaria et la Loubinia, serait sur le point d’infiltrer des
« groupes extrémistes » dans l’enclave russe de Kaliningrad et en Biélo-
russie « afin d’organiser des actes terroristes ». Pour les en déloger, Mos-
cou et Minsk déploient actuellement des milliers de soldats lourdement
armés aux portes de l’Europe… Tel est le scénario imaginé par l’état-major russe dans le
cadre de l’exercice Zapad 2017 (« Ouest », en russe), qui se déroule du 14 au 20 septembre.
Sauf que ces Etats fictifs ressemblent à s’y méprendre aux pays Baltes et à la Pologne…
Ces nations peuvent avoir des raisons de s’inquiéter que des forces armées se massent
à leurs frontières à des fins d’exercices – c’est ainsi que la Russie est entrée en Géorgie
en 2008 et a annexé la Crimée en 2014 –, même si les internautes biélorusses ont tourné
Y. KOTCHEKOV/REUTERS

en dérision ces jeux de guerre, en dotant la Veïchnoria d’un drapeau, d’un hymne et
d’une histoire factice, écrite sur une fausse page Wikipédia. Sur de pseudo-comptes
Twitter, ils clament fièrement leur soutien à cette république qu’ils rêvent démocratique
et sans chômage – alors que la Biélorussie est dirigée d’une main de fer par Alexandre
Loukachenko et satellisée par la Russie.
MONDE Chefs Vladimir Poutine et son
homologue biélorusse, Alexandre
Mer
Loukachenko (à g.), en 2013. Baltique ESTONIE
Du côté occidental, RUSSIE
en revanche, l’heure n’est pas à LETTONIE
la plaisanterie. Car les effectifs LITUANIE
Kaliningrad
déployés, eux, sont bien
concrets, bien que leur nombre

RIA NOVOSTI/REUTERS
reste un mystère. Officielle- Zones de POLOGNE BIÉLORUSSIE
manœuvres
ment, selon Moscou, 12 700 mi- Pays hors
litaires (7 200 Biélorusses et de l’Otan
Otan
5 500 Russes) doivent participer Pays
UKRAINE
à ces manœuvres, tandis que prorusse
Minsk a évoqué le chiffre de Manœuvres
Une dizaine de navires
13 800 soldats. Des unités du mi- de la flotte de la Baltique
nistère de l’Intérieur, de la garde devraient être mobilisés
nationale et du FSB (les services dans le cadre de Zapad 2017.
de renseignement russes) y par-
ticiperont. Aucun expert ne peut
dire si des unités spécialisées
dans les cyberattaques seront de
la partie – elles relèvent du
secret-défense. Selon le minis-
tère lituanien de la Défense,
cependant, ces manœuvres
pourraient mobiliser jusqu’à
100 000 hommes – ce qui ferait
d’elles potentiellement l’un des
exercices les plus importants de
l’après-guerre froide.
Cette bataille de chiffres
A. DRUZHININ/RIA NOVOSTI/REUTERS

est loin d’être neutre : le Docu-


ment de Vienne de l’Organisa-
tion pour la sécurité et la coopé-
ration en Europe (OSCE) oblige,
en effet, ses membres à inviter
des observateurs étrangers au-
delà de 13 000 hommes dé-
ployés. « La Russie peut tricher
en décomposant l’exercice en
plusieurs manœuvres », note un ex- évaluer ce qui relève de la gesticula- Quoi qu’il en soit, le défi lancé à
pert de l’Otan. A la fin d’août, le secré- tion et des effets militaires recher- l’Occident se révèle déjà payant. « Tout
taire général de l’Alliance atlantique, chés », note un spécialiste du rensei- exercice militaire russe de grande am-
Jens Stoltenberg, a ainsi appelé la gnement. La Lituanie, par exemple, pleur aux frontières de l’Europe est un
Russie à respecter ses obligations de craint que ces mouvements ne ca- événement politique majeur, même si
transparence en vertu de cet accord. mouflent un stationnement perma- les intentions sont bénignes, souligne
Trois spécialistes seront ainsi pré- nent de troupes sur le flanc oriental de Bruno Tertrais, directeur adjoint de la
sents, mais au cours d’une seule jour- l’Alliance. L’opération pourrait jouer le Fondation pour la recherche straté-
née destinée aux « visiteurs de haut rôle de « cheval de Troie », a abondé le gique. Le fait qu’on en parle depuis six
rang ». Les Biélorusses, eux, ont invité général Ben Hodges, patron des mois en Europe, qu’il inquiète les pays
des représentants de sept pays (dont troupes américaines en Europe, lais- Baltes et qu’il force l’Otan à examiner
l’Ukraine et les Baltes) pour une durée sant entendre que les Russes pour- sa posture de réaction produit des
de cinq jours sur les sept prévus. raient ensuite laisser des hommes et effets bénéfiques pour la Russie, avant
Il n’en reste pas moins que l’Otan des équipements sur place en Biélo- même que l’exercice n’ait commencé.
comme les armées occidentales vont russie. Mais Loukachenko, dont les re- Cela va dans le sens recherché par
déployer tous leurs capteurs pendant lations avec le président russe, Vladi- Moscou : impressionner et intimider
l’exercice, mais aussi après celui-ci. mir Poutine, sont plutôt tendues ces – non seulement les pays étrangers,
« Il faudra un peu de temps pour temps-ci, n’en voudrait pas. mais aussi la population russe. »

68
13
SEPTEMBRE
2017
Démonstration de force
Officiellement, moins de
13000 militaires seront déployés
cette année – comme ici, en 2013.
Mais la Lituanie estime
que les effectifs réels pourraient
atteindre 100000 hommes.

Sur le plan intérieur, Pou-


tine a construit sa légitimité en Une simulation indépendant. Zapad 2017
intervient après l’annexion de
défendant la Russie face à des
adversaires extérieurs. La mo- d’isolement la Crimée. Pour la première
fois, l’exercice prévoit ouver-
dernisation de son outil de dé-
fense est l’instrument de cette des pays Baltes tement une confrontation
avec l’Otan. La Russie veut
politique. Toutes les armées
effectuent des manœuvres du reste de l’Europe ? montrer qu’elle est prête à y
faire face. »
– qui privilégient souvent les Tandis que le minis-
états-majors. Le ministère de la sa proximité directe avec l’Europe. tère russe de la Défense parle d’exer-
Défense russe, lui, organise des activi- « En 2013, la Russie a prétendu qu’il cices « purement défensifs » contre
tés qui tournent à la démonstration s’agissait de lutter contre le terrorisme, des « ennemis imaginaires », le chef de
de force, réunissant plusieurs di- mais, dans les faits, l’exercice visait l’armée biélorusse n’a pas caché, en
zaines de milliers de soldats. Elles ont déjà l’Otan, avance Kalev Stoicescu, effet, que le scénario envisageait une
lieu alternativement dans les quatre chercheur au Centre international tentative de déstabilisation d’une « co-
régions militaires du pays : Vostok pour la défense et la sécurité à Tallinn alition de pays de l’Ouest », en citant
(Est) 2014, Centre 2015, Kavkaz (Cau- (Estonie). On ne combat pas des petits explicitement la Pologne, la Lituanie
I. ZAREMBO/RIA NOVOSTI/AFP

case) 2016 et Zapad 2017. groupes terroristes avec les bombar- et la Lettonie. « La manœuvre prévoit
Planifié tous les quatre ans depuis diers stratégiques et des chars lourds. » le renforcement de la région de Kali-
2009 – le premier remonte à 1999, Cette année, les belligérants prennent ningrad, des rotations aéronavales en
après l’intervention de l’Otan contre la moins de précautions. « Nous sommes mer Baltique et l’avancée d’une armée
Serbie lors de la guerre du Kosovo –, dans une nouvelle guerre froide, sou- blindée en Biélorussie, décrypte un
Zapad est le plus sensible, en raison de ligne Alexander Golts, un expert russe expert de l’Otan. Cela ressemble

69
13
SEPTEMBRE
2017
MONDE Soutien En janvier, les Etats-Unis
ont envoyé 3 500 soldats
en Pologne, un pays qui se sent
menacé (ici, à Zagan).
beaucoup à une simulation
d’isolement des pays Baltes du reste
de l’Europe ! Vu de Russie, le temps
semble venu de tester la solidité du
dispositif allié à leur égard. »
Depuis la crise ukrainienne, on as-
siste à une militarisation croissante de
cette partie du monde. A la demande
de ses membres voisins de la Russie,
qui se sentent menacés, l’Alliance at-
lantique renforce peu à peu son flanc
oriental. Des avions de chasse assurent
la police du ciel, et quatre bataillons
multinationaux d’environ 1 000 sol-
dats ont été déployés cette année dans
chacun des pays Baltes et en Pologne.
N. DOBRYSZYCKA/AFP

En prévision de Zapad 2017, les Etats-

Le retour
des blindés Unis, qui disposent de 3500 soldats en place du nucléaire a été réduite dans la
Pologne depuis janvier, ont envoyé doctrine officielle et dans les exercices.
S elon les observateurs,
parmi lesquels l’expert
russe indépendant Alexander
sept avions chasseurs bombardiers
F-35 de plus et près de 600 parachu-
C’est sans doute parce que les Russes
ont modernisé leur armée, désormais
Golts, la 1re armée blindée de tistes. A peine élu, Donald Trump avait plus efficace. Ce qui rend le recours au
la Garde devrait être engagée émis des doutes sur le soutien améri- nucléaire moins nécessaire ».
lors de l’exercice Zapad 2017. cain en cas d’agression d’un pays Balte Cette année, Zapad doit officielle-
Cette division d’élite, – ce qui avait choqué les membres de ment mobiliser près de 70 avions et
composée de diverses unités, l’Alliance. Le président des Etats-Unis hélicoptères, 680 véhicules de combat,
notamment de chars lourds, a, depuis, corrigé le tir. dont 250 chars, ainsi que 200 pièces
est une résurrection. Elle a
été créée lors de la bataille
De son côté, la Russie a ins- d’artillerie et une dizaine de navires de
de Stalingrad, en juillet 1942, tallé, en 2016, dans son enclave milita- la flotte de la Baltique. Les risques d’in-
entre les forces soviétiques risée de Kaliningrad, située entre la cidents sont réels. Des provocations
et celles du IIIe Reich. Pologne et la Lituanie, des missiles sont aussi possibles. A la fin d’août, les
Durant la guerre froide, Iskander, dont on sait qu’ils peuvent pilotes de l’Alliance ont intercepté à
elle a participé à l’occupation porter des ogives nucléaires. L’exercice quatre reprises des aéronefs russes ap-
de l’Allemagne de l’Est, puis, prévoit-il aussi d’effectuer des simula- prochant les pays Baltes, dont un bom-
en 1968, à l’invasion de la
tions de frappes nucléaires, comme en bardier et sept avions de chasse. En
Tchécoslovaquie qui mit fin
au Printemps de Prague, 2009? En 2013, un autre exercice avait 2016, des marins américains de l’USS
avant d’être dissoute après pris la Suède pour cible. « A l’époque, Donald Cook ont publié sur YouTube
la chute de l’URSS. Reformée cela avait beaucoup inquiété l’Alliance, des vidéos de chasseurs russes survo-
en 2014 par un Vladimir qui avait perçu et qualifié cet acte lant à très basse altitude leur navire,
Poutine en quête de puissance, comme agressif, rappelle le général comme s’ils simulaient une attaque…
elle sera prochainement Jean-Paul Paloméros, alors patron du Après des années marquées par les
équipée du nouveau char T-14
commandement allié chargé de la guerres irrégulières, assiste-t-on au
Armata, présenté comme
« révolutionnaire » par transformation au sein de l’Otan. La retour des affrontements convention-
la Défense russe. Selon le Russie s’en était défendue. Conformé- nels, bloc contre bloc ? La prochaine
New York Times, au moins ment aux traités en vigueur, l’emploi « revue stratégique » de la France, sous
deux bataillons de cette d’armements nucléaires à des fins tac- la direction du député européen
armée pourraient participer tiques a été éliminé de la doctrine de Arnaud Danjean, document qui sera
aux manœuvres en l’Alliance. » Le chercheur Bruno Ter- remis à Emmanuel Macron au début
Biélorussie. Tout un symbole…
trais constate, néanmoins, que, « au d’octobre, devra, notamment, répon-
cours des quinze dernières années, la dre à cette question.

70
13
SEPTEMBRE
2017
DES MÉDECINS AGRÉÉS
24H/24 SUR INTERNET
7J/7 PAR TÉLÉPHONE
OFFERT
POUR TOUTE ADHÉSION
À UN CONTRAT SANTÉ
*

agence.
* Voir conditions et limitations en

eovi-mcd.fr
Eovi-Mcd mutuelle - Siège social : 173 rue de Bercy - CS 31802 - 75584 Paris Cedex 12. Mutuelle soumise aux
dispositions du livre II du Code de la mutualité. N° Siren 317 442 176. Document non contractuel
Crédit photo : GettyImages - DC-1709-LEXPRESS-202x267 Vous n'êtes pas un numéro
MONDE

Le roman européen
Une pléiade d’historiens et d’intellectuels, originaires du monde entier,
ont participé à la rédaction d’Europa, notre histoire.
Un voyage fascinant à travers les mémoires du continent.
par Anne Vidalie

L es amoureux de l’Europe
dévoreront les 1390 pages
d’Europa, notre histoire,
le livre passionnant que
publient Les Arènes. Cette
œuvre ambitieuse, à laquelle se sont
attelés pendant trois ans 109 histo-
riens et intellectuels du monde entier,
explore notre héritage à travers les
et les combats qui l’ont façonné, ainsi
que les liens de notre continent avec
le monde. Un fascinant voyage à tra-
vers les mémoires, avec leurs ombres
et leurs lumières, pour « savoir qui
nous sommes, d’où nous venons et où
nous allons ». Entretien avec deux des
chevilles ouvrières du projet, l’histo-
rien allemand Jakob Vogel et l’éditrice
L’Express Votre livre,
Europa, notre histoire, se veut-il
un antidote à la fermeture
des frontières et des esprits qui
menace le continent ?
Hélène de Virieu Les livres d’his-
toire sont un baume pour les an-
goisses du présent. Ils donnent de la
perspective à ce que nous vivons, et
événements, les mythes, les figures Hélène de Virieu. c’est rassurant. Ils nous fournissent

Quête Si le traité de Maastricht


M. VAN HOORN/AFP

reste abstrait, Europa se veut


une exploration subjective
« de tout ce qui fait nos vies ».

72
13
SEPTEMBRE
2017
également des repères pour nous a raconté la pseudo-révolution scienti- contre les migrants par le groupus-
situer par rapport aux sujets fique moderne. a mesure que l’europe cule Génération identitaire, issu de la
d’aujourd’hui. Qu’on soit pro ou déclinait sur le plan international, mouvance d’extrême droite. elle nous
anti-européen, l’histoire de l’europe elle s’est vengée en se présentant place face au débat essentiel sur la na-
et de tout ce que nous partageons, comme l’inventrice de la science ture de l’europe : est-elle une forte-
cela existe. reconnaître et raconter moderne. ce discours, construit par resse qui doit se défendre ? ou est-elle
cet héritage permet de le dominer et des historiens européens, a été ré- ouverte, intrinsèquement liée au reste
de le dépasser. cupéré par les américains dans le du monde ?
Jakob Vogel avec le Brexit, nos amis contexte de la guerre froide : la science
britanniques ont choisi de se retirer de l’ouest contre celle de l’est. L’Express A ce propos, le « grand
de l’union européenne – tout en insis- remplacement », cette théorie
tant sur le fait qu’ils sont vraiment L’Express L’islam, d’une substitution insidieuse
européens. d’ailleurs, la première vous le rappelez, est une vieille de la population européenne par
offre de traduction que nous avons connaissance de l’Europe, des immigrés originaires d’Afrique,
reçue vient d’une maison d’édition où il est arrivé en 711 dans est présenté par Johann Chapoutot,
anglaise… il est utile de remonter le les bagages des conquérants dans votre livre, comme l’avatar
temps, de revenir à la constitution du arabes. Pourquoi avons- moderne du fantasme de
discours sur l’europe, au moyen age nous étouffé cette mémoire-là ? la décadence qui taraude les
ou aux temps modernes, pour cerner H. de V. l’histoire de l’islam en euro- Européens depuis l’Empire romain.
la richesse de notre passé commun. pe est occultée, niée sur fond de ter- H. de V. c’est en cela qu’Europa est
et il est utile, également, de se rap- rorisme. mais il est intéressant de un livre apaisant. tout ce que nous
peler d’où viennent nos divisions, constater la curiosité qu’il a soulevée vivons, tout ce que nous pensons, a
aujourd’hui très enracinées. à travers les époques, comme le déjà été vécu ou pensé ! les euro-
raconte l’historien franco-américain péens en ont vu de toutes les cou-
L’Express Ce travail John tolan. les moines, dès le moyen leurs au fil des siècles. ce qui est vrai-
sur les mémoires age, ont commenté le coran, dans ment nouveau, c’est la paix, sur un
peut-il guider les Européens lequel ils percevaient une religion continent où on s’est entre-déchirés
vers un avenir commun ? potentiellement concurrente à la leur. pendant des siècles.
H. de V. tel n’est pas notre but. l’his- ensuite, mahomet a été très admiré J. V. il est instructif de regarder de
toire de l’europe ne se réduit pas à par certains penseurs des lumières. quelle façon des thèses, comme celle
celle de l’union européenne. cette par napoléon aussi, qui le voyait de la décadence, ont été débattues et
dernière est l’objet d’un article assez comme un grand conquérant, un libé- discutées à l’époque. cela fournit des
ironique intitulé « Bruxelles ou la sor- ral, doublé d’un grand législateur. arguments pour nourrir le débat. pour
tie de l’histoire », de Bo stråth, profes- l’approche de l’histoire par le biais combattre les idées fausses, aussi.
seur d’histoire à l’université de hel- des mémoires montre comment, à
sinki (Finlande). il montre comment quelques décennies ou siècles de L’Express Pensez-vous, comme
cette ville est devenue le symbole de différence, la perception des sujets Fernand Braudel, qu’« il n’y a pas
la technostructure et de la dérégula- change radicalement… d’histoire de l’Europe,
tion néolibérale rejetée par nombre J. V. la présence de l’islam en eu- il n’y a qu’une histoire du monde » ?
d’européens. nous n’avons pas voulu rope est très visible architecturale- J. V. non, il existe une histoire de
édifier un panthéon intangible de ment dans les Balkans, ou dans le sud l’europe, mais il faut placer ce récit
l’histoire européenne. Europa est une de l’espagne, avec des mosquées qui dans un contexte global et, de ce point
quête, sur les traces d’un héritage que datent du moyen age. et rappelez- de vue, Braudel a raison. Voilà pour-
nous essayons de pister dans tous les vous que napoléonn iii voyait dans quoi nous avons voulu que notre livre
domaines. on y parle de tout ce qui l’algérie non pas une simple colonie, explore les liens reliant notre conti-
fait nos vies : amour, littérature, poli- mais un royaume arabe dont il était nent au reste du monde.
tique, guerre et paix, lutte des classes, l’empereur… notre livre remet en
capitalisme, etc. ce n’est pas la vision cause la façon dont l’histoire a parfois
morose de l’europe réduite à l’union tenté d’édifier des frontières trop
européenne. c’est un roman ! nettes entre l’europe et l’islam. nous EUROPA,
J. V. la notion de quête est impor- voulons au contraire montrer la poro- NOTRE HISTOIRE
sous la direction
tante. Europa est une exploration sité des marges de notre continent.
d’Étienne François
subjective des mémoires. regardez c’est essentiel pour la définition de et thomas serrier.
l’article absolument fascinant sur la l’identité européenne. prenez l’opéra- les arènes,
manière dont l’histoire des sciences tion « Défend Europe », lancée cet été 1 390 p., 39 €.

73
13
SEPTEMBRE
2017
Planèteexpress
VENEZUELA

Quand Maduro partira


D
es tractations secrètes afin de pousser Nicolas arguer que le madurisme est justement l’aboutisse-
Maduro vers la sortie seraient en cours entre ment logique du chavisme). Le second : il n’y a pas
le Vatican et Cuba, selon le quotidien argentin d’alternative au chavisme, car l’opposition est non dé-
Clarin, généralement bien renseigné sur les activités mocratique, désorganisée, inapte à gouverner.
du pape. L’hypothèse n’a rien d’improbable, tant En France, la ligne visant à discréditer simultané-
La Havane, acteur politique clef en Amérique latine ment Nicolas Maduro et son opposition a été dévelop-
(en particulier au Venezuela), joue habituellement pée, depuis peu et à des degrés divers, par Dominique
avec plusieurs coups d’avance sur la scène diploma- de Villepin (sur France Inter, le 5 septembre), Temir
tique du continent. Porras, professeur à Sciences po et ex-
Au cas où la position de Nicolas ministre congédié par Maduro en 2013
Maduro deviendrait intenable, Cuba (dans Le Monde du 3-4 septembre) et,
pourrait en effet offrir l’asile à son pour ce qui concerne l’opposition, par
partenaire vénézuélien et à ses prin- Jean-Luc Mélenchon, qui la qualifie
cipaux collaborateurs, tout en se pré- d’extrême droite contre toute évi-
sentant comme un pacificateur de la dence. Vainqueur des législatives de
crise vénézuélienne. Mais à une 2015, l’opposition n’a au contraire
condition : qu’un éventuel nouveau jamais pu gouverner en raison d’un
gouvernement à Caracas continue à blocage par le pouvoir judiciaire, lui-
M. BELLO/REUTERS

lui fournir gratuitement la dose quo- même aux ordres de l’exécutif.


tidienne de pétrole dont l’économie Quant à ses différents leaders
cubaine a un besoin vital. (Leopoldo Lopez, Henrique Capriles,
L’idée serait de sacrifier Maduro Maria Corina Machado, Antonio Le-
pour revenir au « chavisme originel » Voie de sortie L’homme fort de dezma, etc.), ils font tous l’objet d’un
avec la mise en place d’un nouveau Caracas, bientôt exfiltré vers Cuba ? harcèlement judiciaire qui les a
dirigeant, bolivarien plus présenta- conduits en résidence surveillée, en
ble. Cuba ne perdrait rien au change. Coïncidence ou prison ou en exil. Dans le meilleur des cas, des procé-
pas, une petite musique commence à se faire enten- dures leur interdisent de se présenter à des élections.
dre ici et là, sur la base de deux éléments de langage On comprend mieux pourquoi l’éventuel successeur
plutôt spécieux. Le premier : il ne faut pas confondre de l’actuel président a toutes les chances d’être un
madurisme et chavisme (quoiqu’on puisse aussi bien produit du maduro-chavisme. Axel Gyldén

Pays-Bas Russie
QUATUOR PARENTAL POUTINE ET SA RETRAITE
Pionniers de la légalisation du mariage gay, Diffusées par l’opposant Alexeï Navalny
les Pays-Bas envisagent désormais d’autoriser à la fin d’août, les vues aériennes
la meervoudig ouderschap, ou parenté multiple. de la « datcha secrète » et insulaire
Selon le texte élaboré par une commission où séjournerait parfois Vladimir Poutine
gouvernementale et avalisé par plusieurs rencontrent depuis lors un succès viral.
partis majeurs, un enfant pourrait avoir Equipée notamment d’une piscine intérieure,
jusqu’à quatre parents légaux. Un écueil la villa Segren a été bâtie sur une petite
toutefois : l’hostilité de l’Union chrétienne, île proche de la frontière finlandaise,
membre de la coalition quadripartite et sur un terrain appartenant à l’homme
qui a émergé des législatives de mars dernier. d’affaires Sergueï Rudnov, fils d’un ami
Grandeurs et servitudes du ménage à quatre… du maître du Kremlin.

74
13
SEPTEMBRE
2017
«Un prix défiant toute concurrence, in-dis-cu-table» (Pointure) - «Rapport qualité-prix imbattable» (Capital)

NOS BOUTIQUES SHOP ONLINE


PARIS 4° 35, bd Henri IV - PARIS 6° 116, bd St Germain - PARIS 7° 39, bd Raspail - PARIS 8° 11, rue La Boétie WWW.BEXLEY.COM
PARIS 8° 76/78, av. des Champs Elysées - PARIS 8° 4, rue Chauveau Lagarde - PARIS 17° Palais des Congrès - Leader depuis 1996 -
LYO N 1 ° 2 0 , r u e L a n t e r n e - LYO N 2 ° 4 , r u e C h i l d e b e r t - LYO N 6 ° 5 1 , c o u r s Fr a n k l i n R o o s e v e l t
MARSEILLE 6° 32, rue Montgrand - AIX-EN-PROVENCE 25, rue Thiers (Ouverture prévue Mai 2017) Chaussures, Prêt-à-porter, Accessoires
BRUXELLES Galerie de la Porte Louise - ANNECY 7, rue Sommeiller
LE CAHIER

ÉCONOMIE
L’HISTOIRE DE LA SEMAINE

( … ) 80 % des responsables Titre


Divergence
histoire
sûreté du CAC 40 sortent sur
européenne
trois lignes
des rangs de la police, du

A
renseignement ou de l’armée. à venir
Et pas du petit lieutenant, lors qu’Emmanuel Macron plaidait
récemment au pied de l’Acropole, à
non, rien que du gradé, Athènes, pour davantage d’intégration
du très gradé ( … ) en Europe, Volkswagen reprenait les
discussions avec ses salariés portugais après deux se-
LE CAC 40 S’ENTICHE DES GRANDS FLICS maines de conflit. Une affaire passée inaperçue en
PAGE 78
France, mais qui illustre un des maux de la construc-
tion européenne : la difficile convergence entre Etats,
notamment sur les questions sociales. Sur le papier,
le projet du constructeur allemand était bien ficelé.
( … ) Cette année, plus L’usine Autoeuropa située à Palmela, au sud de Lis-
de 1 million de visiteurs bonne – à l’origine un des plus gros investissements
étrangers au Portugal – devait voir sa production
uniques en moyenne se sont grimper de 85000 véhicules, en 2016, à 240000 l’an
rendus chaque mois au moins prochain. Pour cela, la direction avait négocié un ac-
une fois sur un site pirate ( … ) cord avec une commission de salariés portant sur une
augmentation des salaires de 16 % en échange du pas-
LES PIRATES À L’ABORDAGE DU SPORT sage de la semaine de travail à six jours consécutifs,
PAGE 82
dont le samedi. Un accord rejeté à la fin d’août par les
trois quarts des ouvriers. Face à cette contestation
surprise, le constructeur automobile n’a pas manqué
de faire remarquer que le site de Palmela représentait
à lui seul 0,8 % du PIB du pays et 3 % des exportations
( … ) Aujourd’hui, les relations portugaises. Si Volkswagen a décidé d’installer les
entre Trump et le Congrès lignes de production de son nouveau SUV, le T-Roc,
au Portugal, c’est bien en raison de l’extrême faiblesse
sont si détestables que la
des coûts salariaux. Le coût horaire total de la main-
probabilité d’un blocage de d’œuvre y atteint 13,70 euros, contre 33 en Allemagne,
la politique économique est 35,60 en France, ou 39,20 en Belgique, d’après Euro-
P. KOVARIK/AFP - GETTY IMAGES -

prise très au sérieux ( … ) stat. Mais on peut trouver toujours moins cher ailleurs
sur le continent : 8,60 euros de l’heure en Pologne,
TRUMP OU L’AMÉRIQUE EN ROUE LIBRE 5,50 en Roumanie… Une divergence persistante qui
E. VIDAL/REUTERS

PAGE 86 mine le projet européen. Béatrice Mathieu

e
e ÉCONOMIE

Le CAC 40 s’entiche
des grands flics
Ils ont fait toute leur carrière dans la police ou l’armée. Aujourd’hui,
les sociétés leur font des ponts d’or pour qu’ils assurent leur sécurité.
Rencontre avec ces grands fauves du privé.
par Emmanuel Botta

T rois années d’occupa-


tion par les milices du
groupe Etat islamique
(EI) et des mois d’âpres
combats pour repren-
dre le contrôle de Mossoul laissent la
deuxième ville d’Irak en grande
partie détruite. La seule remise en
Les dernières nominations
parlent d’elles-mêmesN: Christophe
Gomart, le patron du renseignement
militaire, a rejoint en mai dernier
Unibail-Rodamco, leader européen
de l’immobilier commercial ; Denis
Favier, l’ex-directeur général des gen-
darmes, a été recruté par Total en
bordel parisien et que j’ai dû faire libé-
rer en pleine nuit en m’assurant au-
près de mes anciens collègues que l’af-
faire ne s’ébruiterait pas…N», raconte,
hilare, un ancien policier reconverti
dans le privé. Mais, à partir des années
1970, la bagatelle a laissé place au
grand banditisme. «NL’enlèvement, en

P. KOVARIK/AFP
état des infrastructures de base 2016 ; Gilles Leclair, ancien chef de 1978, du baron Empain, PDG du
– eau, électricité, routes, écoles, l’unité de coordination de la lutte an- groupe Empain-Schneider [futur
hôpitaux… – devrait coûter 700 mil- titerroriste, a atterri chez Air France Schneider Electric], puis l’assassinat
lions de dollars, selon une première en 2014 ; Jean-Louis Fiamenghi, du patron de Renault, Georges Besse,
estimation de l’ONU. ex-directeur de cabinet du préfet de en 1986, ont constitué un premier
Un marché gigantesque qui ai- police de Paris, et ancien patron du virage pour les entreprises, qui ont
guise l’appétit des plus importantes Raid, a été embauché par Veolia en commencé à recruter des profils plus
entreprises de la planète. «NNombre 2012… Si nos champions hexagonaux capésN», raconte Alain Bauer.
de sociétés françaises se préparent à s’arrachent ces grands fauves, c’est L’explosion de la contrefaçon et la
répondre aux appels d’offres de l’Etat que les risques pla- montée de la crimi-
irakien qui devraient tomber dans nant sur les grandes nalité économique
les prochaines semaines et font déjà entreprises – terro- Terrorisme, ont constitué un
plancher leurs directeurs sûreté pour risme, attaques infor- attaques deuxième virag e,
jauger le niveau de risques pour leurs matiques, espion- informatiques… dans les années 1990,
employés », indique Alain Bauer, cri- nage industriel… – Les risques sont auquel il faut désor-
minologue et ancien M. Sécurité de n’ont jamais été aussi nombreux mais ajouter le risque
Nicolas Sarkozy. Une responsabilité nombreux et élevés. terroriste et la cyber-
particulièrement lourde alors que le Certes, l’embauche criminalité. Signe de
groupe Etat islamique, acculé, mul- d’anciens agents de la force publique l’évolution du métier : tous ou presque
tiplie les attentats. Mais ces cerbères par le secteur privé ne date pas d’au- sont désormais directement rattachés
en chef ont de la bouteille. «N80 % des jourd’hui, mais leur profil et leurs au PDG et disposent d’une équipe et
responsables sûreté du CAC 40 sor- missions ont radicalement changé. d’un budget propres, certains sié-
tent des rangs de la police, du rensei- Pendant longtemps, on se payait un geant même au comité exécutif.
gnement ou de l’arméeN », précise commissaire de police pour faire sau- Ces «N pouletsN » de haut vol
Alain Juillet, président du Club des ter les amendes des cadres et s’assurer n’ont pas besoin de polir leur CV pour
directeurs de sécurité des entreprises que les incartades du grand patron se se faire recruter. Leur profil est rare et
(CDSE), lui-même ancien du rensei- régleraient dans le feutré. «NJe me sou- leur nom connu de tous. D’autant
gnement. Et pas du petit lieutenant, viens d’un PDG qui s’était fait embar- qu’ils ont souvent eu des rapports
non, rien que du gradé, du très gradé. quer lors d’une descente dans un étroits avec les plus grandes boîtes

78
13
SEPTEMBRE
2017
JEAN-LOUIS FIAMENGHI
LA FORCE TRANQUILLE
• 66 ans
• Carrière : ancien patron du Raid
et directeur de cabinet du préfet de
police de Paris.
• Fait d’armes : a fait partie
du commando qui a abattu
Jacques Mesrine (1979).
quand ils portaient l’uniforme. « En payer… et ne voient pas comment s’en • Poste actuel : directeur de la sûreté
du groupe Veolia.
tant que chef du Raid, vous avez af- sortir avec 75 % de leur dernier sa-
faire à quantité de sociétés françaises laire », souligne Christophe Rouget,
basées à l’étranger, notamment pour commandant de police et porte-pa-
“crash-tester” leurs systèmes anti- role du Syndicat des cadres de la sécu- droite. Il s’est vu offrir un enterrement
intrusion », raconte ainsi Jean-Louis rité intérieure (SCSI). Difficile dans de première classe avec une mutation
Fiamenghi. Autant de rencontres qui ces conditions de résister aux sirènes à l’IGPN (Inspection générale de la po-
permettent à nos grands flics de se du privé, où un directeur sécurité lice nationale), surnommé le « cime-
faire un solide carnet d’adresses. Et, touche autour de 12000 euros net par tière des éléphants ». « Je trouvais que
avec un âge de départ en retraite oscil- mois, sans compter les primes, soit un 47 ans, c’était un peu jeune pour un
lant entre 55 et 60 ans, aussi bien dans salaire de 30 à 40 % supérieur à ce enterrement, j’ai décidé de me mettre
la police que dans la gendarmerie, ils qu’il gagnait en fin de carrière. en disponibilité. » Malgré sa réaffecta-
sont nombreux à envisager une se- Pour certains, le choix du tion in extremis au poste de n° 2 de la
conde vie professionnelle. « Retraite, pantouflage se fait un peu contraint et Police aux frontières, Amaury de Hau-
pour moi cela sonne comme repli : pas forcé. C’est le cas de l’ancien patron du teclocque a rejoint le géant français de
le genre de la maison », assène, l’œil Raid, Amaury de Hauteclocque. Si l’assurance Covéa à la rentrée 2013.
pétillant, Charles Pellegrini, une force celui qui a dirigé en mars 2012 l’assaut Notre homme fait d’ailleurs figure
de la nature aux mains comme des contre l’appartement du terroriste d’exception puisqu’il y occupe le
battoirs qui a dirigé l’Office central de Mohamed Merah, à Toulouse, a rac- poste de directeur des affaires so-
répression du banditisme (OCRB) et croché armes et carte tricolore à seu- ciales. Son job? Favoriser les synergies
continue, à 78 ans, de piloter sa so- lement 47 ans, c’est qu’il s’est retrouvé entre les trois marques du groupe,
ciété de conseil en analyse de risques. dans le viseur du ministre de l’Inté- GMF, MAAF et MMA. «  J’ai eu la
« D’autant que la plupart ont encore rieur de l’époque, Manuel Valls, à chance de faire partie des plus presti-
des enfants à charge, une maison à cause de ses accointances avec la gieux services de la police, je ne

79
13
SEPTEMBRE
2017
ÉCONOMIE
me voyais pas poursuivre en fai- Louis Fiamenghi, le regard dans le chez Air France. «LSe retrouver au ni-
sant de la sûreté dans le privé, et ce vague. Même son de cloche chez son veau des petits jeunes de 35 ans sortis
poste me permet de valoriser d’autres successeur à la tête du Raid, Amaury de Polytechnique qui pensent tout
compétencesL: capacité de décision à de Hauteclocque. «LBien sûr que cela savoir, on ne va pas se mentir, c’est un
chaud et management d’une équipe fait bizarre, maisL on ne construit peu compliqué au débutL», confie un
sous tensionL», détaille l’ancien grand rien sur la nostalgie, j’ai tourné la patron sécurité qui a fréquenté tous
flic. Comme tous les hauts fonction- page.L» Circulez, y a rien à voir… les étages de la maison poulaga.
naires empruntant la passerelle pu- Nos anciens gradés n’ont de toute Et il leur faut rapidement se
blic-privé, son dossier est passé de- façon guère le temps de verser dans la mettre au niveau, car jamais les en-
vant la commission de déontologie. mélancolie. Le choc des cultures est treprises n’ont été autant mena-
Une pure formalitéL : les refus sont du genre rugueux : non seulement il cées.LPour les terroristes, elles sont
rarissimes. faut s’habituer aux us et coutumes de des maillons faibles, notamment
Qu’il soit mûrement réfléchi, la planète entreprise, mais il faut aussi leurs filiales à l’étranger. Or, depuis
ou subi, le moment de rendre son en apprendre la novlangue. Car grand l’attentat de Karachi, au Pakistan, qui
arme de service s’apparente pour la flic ou pas grand flic, dans leur nouvel a coûté la vie à 11 employés français
plupart à une petite mort. Fini les univers, nos gaillards sont des bleus! de Naval Group (ex-DCNS) et a vu
puissantes montées d’adrénaline, le «LQuand j’étais préfet, j’avais plusieurs l’industriel condamné car il avait
regard des hommes prêts à en dé- secrétaires, deux chauffeurs… alors minimisé les risques encourus par
coudre, les confrontations avec les oui, quand on arrive dans le privé, il ses salariés, les entreprises savent
plus grands voyous, et le sentiment faut enlever sa casaque, faire preuve qu’elles seront poursuivies si leur sé-
d’écrire – un peu – l’histoire. Pas du d’humilité et s’immerger à 100 %L», curité s’avère défaillante. Autant dire
genre à verser dans l’introspection, reconnaît Gilles Leclair, aujourd’hui qu’Ange Mancini s’est pris quelques
la plupart préfèrent éluder le bonnes suées lorsqu’il supervisait le
sujet. « Ce que l’on regrette projet titanesque lancé par son boss,
finalement, c’est le temps de Bernard Squarcini, Vincent Bolloré, en AfriqueL : une
la jeunesse, pas les postes que ancien patron boucle ferroviaire de plus de 2 700 ki-
l’on a occupésL», lâche Jean- de la DCRI, en 2010. lomètres reliant la Côte d’Ivoire au
Togo et passant par le Burkina Faso,
le Niger et le Bénin, bloqué depuis
plus d’un an à cause de procès avec
P. WOJAZER/REUTERS

Le « Squale » des concurrents s’estimant lésés.


dans les filets «L Sur les 145 kilomètres de voies
construites au Niger, on a dû faire
de la justice appel aux gendarmes pour qu’ils sur-
veillent en permanence le chantier »,
T rafic d’influence, recel
de violation du secret
de l’instruction, faux en écriture
parisienne — aujourd’hui patron
de la sécurité du groupe Accor —,
des informations confidentielles
indique ainsi l’ancien coordinateur
national du renseignement.
publique, détournement sur une procédure qui opposait Autre sujet brûlant de préoc-
de fonds publics : difficile alors Hermès et LVMH. cupation : la cybercriminalité. Le KO
de croire, quand on en lit l’énoncé, « Un délit qui peut être puni infligé en juin dernier à des milliers
que la mise en examen rendue de dix ans d’emprisonnement et d’ordinateurs par la double cyberat-
publique en septembre 2016 d’une amende de 1 million taque massive aurait coûté des
concerne l’un des plus grands flics d’euros », souligne Marc Segonds,
centaines de millions d’euros à des
de France, Bernard Squarcini, professeur de droit pénal.
ancien patron de la Direction Cette affaire relance le débat sur multinationales comme Saint-
centrale du renseignement les anciens grands flics que Gobain, Reckitt ou encore Mondelez.
intérieur (DCRI). L’ex-préfet qui a s’arracheraient les boîtes du «L Le challenge, c’est de parvenir à
monté, en 2013, une société de CAC 40 pour avoir un accès direct faire adhérer tous les salariés à votre
conseil en sécurité, Kyrnos conseil, au pouvoir et aux informations politique de sécurité, car ils consti-
est notamment soupçonné de sensibles les concernant. tuent autant de portes d’entrée po-
s’être servi de son réseau dans Pour nombre de ses anciens
tentielles pour les hackersL», souligne
la police au profit de ses clients, collègues, derrière celui que l’on
en particulier LVMH. Bernard surnomme parfois « le Squale », Nicolas Brengues, directeur sûreté de
Squarcini aurait ainsi obtenu c’est Nicolas Sarkozy, dont il a été l’Imprimerie nationale et ancien lieu-
de Christian Flaesch, à l’époque longtemps le « M. Sécurité », tenant-colonel de l’armée de terre.
directeur de la police judiciaire qui est visé. De nouveaux risques qui vien-
nent s’ajouter aux missions plus clas-

80
13
SEPTEMBRE
2017
AIR FRANCE/SDP - B. GUAY/AFP - C. MORIN/IP3/MAXPPP
DENIS FAVIER
LE PÉTROLEUR
• 58 ans
ANGE MANCINI
LE « M. AFRIQUE »
• Carrière : ex-chef du GIGN
et directeur général
• 73 ans de la gendarmerie nationale. GILLES LECLAIR
• Carrière : premier chef du Raid, • Fait d’armes : à la tête du GIGN, L’AVIATEUR
ancien préfet de la Martinique il libère les otages du vol AF 8969
• 63 ans
et coordonnateur national
du renseignement.
à l’aéroport de Marseille (1994).
• Poste actuel : directeur de la sûreté • Carrière : chef de l’unité de
coordination de la lutte antiterroriste
• Fait d’armes : arrestation du groupe
terroriste Action directe (1987).
du groupe Total. et préfet délégué de la zone sud
de Marseille.
• Poste actuel : conseiller Afrique
auprès de Vincent Bolloré, le PDG • Fait d’armes : vingt-neuf mois
comme coordonnateur de la sécurité
du groupe éponyme. Autant­de­dossiers­sur­lesquels
en Corse.
nos­grands­flics­sont,­logiquement,
amenés­à­côtoyer­leurs­ex-collègues. • Poste actuel : directeur
de la sécurité d’Air France.
«  Et­ le­ fait­ d’être­ un­ ancien­ haut
siques­ de­ nos­ experts­ en­ sécurité, gradé­de­la­police­facilite­énormé-
comme­ la­ protection­ contre­ les ment­les­échanges­avec­les­services
­attaques­d’influence.­Un­doux­nom de­l’Etat car­on­connaît­les­gens­et ­ nnées.­« Et­on­ne­grimpe­pas­tout
a
pour­parler­de­campagnes­de­diffa- les­procédures »,­admet­Jean-Louis en­haut­de­la­hiérarchie­sans­se­faire
mation­orchestrées­par­les­concur- F
­ iamenghi.­De­fait,­en­embauchant quelques­ennemis­qui­seront­ravis
rents.­« En­pleins­pourparlers­entre ces­profils­atypiques,­les­boîtes­pri- de­vous­savonner­la­planche »,­ob-
Naval­ Group­ et­ le­ gouvernement vées­se­paient­aussi­un­réseau.­Rien serve­Alain­Juillet.­Bernard­Squar-
a
­ ustralien­ pour­ l’achat­ de­ 12 sous- d’illégal­à­cela.­Mais­cette­proximité cini,­l’ancien­patron­du­renseigne-
­marins,­des­officines­ont­fait­circuler peut­laisser­à­penser­que­nos­jeunes ment­intérieur,­mis­notamment­en
des­ rumeurs­ sur­ la retraités­de­la­fonc- examen­ pour­ trafic­ d’influence
sécurité­ défaillante tion­ publique­ font (voir l’encadré page 80), peut­ en
des­ bâtiments­ fran- “Les liens entre régulièrement­appel ­témoigner.
çais,­ laissant­ même directeurs sûreté à­leurs­anciens­frères Il­ est­ encore­ trop­ tôt­ pour
entendre­ que­ leurs et services de d’armes­pour­aller­à préjuger­de­sa­culpabilité­ou­de­son
manuels­d’utilisation l’Etat sont amenés la­ « tricoche »  :­ en innocence,­mais,­ce­qui­est­certain,
étaient­déjà­en­vente clair,­ payer­ pour c’est­que­la­frontière­entre­lobbying
à se resserrer”
sur­le­marché­noir », ­o btenir­ cer taine s et­trafic­d’influence­est­aujourd’hui
raconte­ ainsi­ Alain ­informations­ confi- des­plus­floues.­Or,­avec­les­JO­pari-
Juillet.­La­France­parviendra­néan- dentielles.­Une­pratique­aussi­vieille siens­de­2024­en­vue,­les­liens­entre
moins,­ en­ avril 2016,­ à­ signer­ ce que­la­police.­ les­directeurs­sûreté­et­les­services
contrat­ historique­ de­ 34 milliards Mais,­avec­l’informatisation­de de­l’Etat­sont­amenés­à­se­resserrer
d’euros­ au­ nez­ et­ à­ la­ barbe­ de­ ses tous­les­services,­le­moindre­coup pour­assurer­une­sécurité­maximale
concurrents­allemands­et­japonais. d’œil­sur­un­fichier­sensible­laisse aux­visiteurs.­Ce­qui,­pour­éviter­tout
Charge­aux­responsables­sûreté­d’en- des­traces.­Les­cas­de­« tricocheurs » soupçon­ de­ connivence,­ passera
quêter­ensuite­pour­retrouver­le­com- pris­en­flagrant­délit­se­sont­d’ail- ­forcément­par­une­clarification­des
manditaire­et­le­traîner­en­justice. leurs­ multipliés­ ces­ dernières ­règles­du­jeu.

81
13
SEPTEMBRE
2017
e ÉCONOMIE

Les pirates à
l’abordage du sport
Plus d’un millier de sites Web retransmettent gratuitement,
et en toute illégalité, des matchs en direct. Les chaînes de télévision
payantes et les ligues professionnelles organisent la riposte.
par Emmanuel Paquette

C anal +, c’est fini ! Ju-


lien*, la quarantaine,
fan de football, a résilié
son abonnement à la
chaîne cryptée il y a
plus d’un an. Ce cadre parisien suit
désormais les matchs retransmis gra-
tuitement sur Internet par des sites
pirates. Il est loin d’être le seul à dé-
entourage, beaucoup de personnes
font comme moi et regardent les évé-
nements sportifs sur Internet sans
payer », souligne-t-il.
Le 26 août, le jeune homme s’est
levé en plein milieu de la nuit pour
assister sur un site pirate au « Money
Fight », le combat de boxe opposant
Floyd Mayweather à Conor McGregor,
combat remporté en 10 rounds par
l’Américain contre l’Irlandais. Le hic ?
Ces sites, très souvent gratuits, ne
disposent pas des droits pour diffuser
ces événements et se rémunèrent de
diverses façons, soit par la publicité,
souvent très envahissante, soit en
apportant des nouveaux clients à des
services de paris en ligne. « Certains
tourner les yeux de la petite lucarne en direct de Las Vegas (Nevada). Il sites vous poussent à ouvrir un
pour les plonger dans la Toile. Max*, n’a pas été le seul à s’inviter à cette compte en contrepartie de l’accès à
informaticien et supporter du PSG, grand-messe planétaire. La société des matchs, précise Alain Ghanime,
visionne sur une page Facebook les néerlandaise Irdeto a ainsi repéré, dirigeant de Trident Media Guard
rencontres de son équipe préférée ce soir-là, près de 3 millions d’inter- (TMG), une société spécialisée dans
avec 5 000 autres « amis », inscrits nautes connectés à 239 retransmis- la lutte contre le piratage sur Internet.
comme lui, avec lesquels il échange sions illégales de cet affrontement. A chaque nouveau client, ils touchent
ses commentaires. Laurent*, lui, étu- Il suffisait de rendre visite à certains entre 50 et 100 euros. »
diant en journalisme de 23 ans, estime sites ou à des pages de réseaux D’autres encore proposent un
ne pas avoir les moyens de souscrire sociaux, comme YouTube, Twitch abonnement payant, avec un cata-

GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO - J.-F. MONIER/AFP - GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO


plusieurs forfaits afin d’accéder à ou Facebook, sur lequel jusqu’à logue plus riche et exhaustif que celui
toutes les compétitions. « Dans mon 500 000 internautes ont regardé le d’une télévision payante. C’est le cas
de Sportflix, nom ins-
piré de celui de Netflix,
Des spectateurs de tous âges issus de la classe moyenne l’acteur hégémonique
dans les séries TV et
Profils socio-professionnels Tranches d’âge Revenus (annuels) par foyer films. Très attendue,
CSP +
CSP 225-34
5-34 ans Moins de De 2277 000 à cette création d’une so-
34 % 26 % 335-49
5-49 ans 2277 000 eur
euros
os 54 000 eur euros
os
42 %
ciété mexicaine promet-
28 %
47 % tait la diffusion à partir
du 30 août de toutes
les compétitions du
42 % monde, tous sports
Etudiants
Etudiants CCSP
SP - 50-64 ans Plus de confondus, moyennant
eett retraités
retraités AAutres
utres 25 % 54 000 eur
euros
os un abonnement démar-
24 % 21 % 11 %
SSource
ource : Médiamétrie.
Médiamétrie. SSource
ource : Médiamétrie
Médiamétrie.. SSource
ource : Médiamétrie.
Médiamétrie.
rant à 19,90 dollars par

82
13
SEPTEMBRE
2017
LES 3 SPORTS
LES PLUS
PIRATÉS

Tendance
Cette année,
en France,
plus de 1 million
de visiteurs uniques
se sont rendus chaque mois sur
un site de streaming illégal.

audiences. Mais cette stratégie de métrie a observé que, lors du dernier


l’autruche s’est révélée inefficace. match du PSG contre le FC Barcelone,
« Récemment, ce type d’usage a pris en mars dernier, 330 000 internautes
une certaine ampleur, souligne Fré- avaient visionné la rencontre gratui-
mois. Mais, sous la pression de la déric Delacroix, délégué général de tement, soit l’équivalent de 22 % des
chaîne Fox Sports et après l’ouverture l’Association de lutte contre la pira- abonnés à Canal + ce soir-là. Consti-
au Mexique d’une enquête pour viola- terie audiovisuelle (Alpa). Même si tuée à 70 % d’hommes, principale-
tion de la propriété intellectuelle, le le sport ne rentre pas directement ment intéressée par le football, le
site a fermé l’accès à ses pages Face- dans le cadre de nos attributions de rugby et les courses automobiles
book ou Twitter et a reporté son lance- protection des œuvres cinématogra- (formule 1), cette population compte
ment sine die. Seul un message sibyl- phiques et audiovisuelles, nous nous plus d’un tiers de cadres sup. L’âge
lin reste aujourd’hui visible sur la page intéressons à la question. Il s’agit des fraudeurs ? La majorité d’entre
d’accueil : « La plateforme doit passer d’un acte de contrefaçon, une diffu- eux a entre 25 et 64 ans. « Le prix
par toutes les procédures nécessaires sion sans autorisation, en détournant n’est donc pas le principal facteur.
afin de s’assurer de la meilleure qualité les flux d’images sur la Toile. Des La raison essentielle tient à une offre
pour les retransmissions sportives. » internautes parviennent à contourner légale trop diluée en France. Pour
Pour les grands groupes de les mesures de protection techniques suivre la Ligue des champions, la
médias, plus question de détourner servant à crypter les images. » Ligue 1 et la Ligue 2, un téléspectateur
les yeux face à cette tendance qui Jusqu’ici peu visible, l’impact de ce doit s’abonner à Canal +, beIN et SFR.
commence à inquiéter tous les acteurs hold-up télévisuel commence à ap- Cela fait beaucoup », estime Lloyd
du sport-business. Question de vie paraître sur les radars des mesures Mullender, responsable études et
ou de mort. Jusqu’ici, les chaînes évi- d’audience. Cette année, plus de 1 mil- clientèle pour Médiamétrie.
taient soigneusement d’aborder ce lion de visiteurs uniques en moyenne L’enjeu devient d’autant plus im-
sujet par crainte de faire de la publicité se sont rendus chaque mois au moins portant pour les chaînes qu’elles su-
à ces sites et d’accroître ainsi leurs une fois sur un site pirate. Média- bissent déjà le piratage des séries

83
13
SEPTEMBRE
2017
ÉCONOMIE
et des films. Offrir des matchs ce qui lui a valu une nouvelle condam- des boîtiers Kodi reliés aux téléviseurs
en direct et en exclusivité permettait nation en décembre 2016. De son côté, de salon. Grâce à certains logiciels, il
de s’attirer, mais aussi de fidéliser, l’Association de lutte contre la piraterie est possible de modifier ces boxes et
des abonnés sans craindre Internet. audiovisuelle (Alpa) prévoit de nou- d’accéder à de nombreux contenus
Et de justifier les sommes folles mises velles opérations prochainement. piratés, dont des matchs en direct re-
sur la table pour décrocher la retrans- « Nous envisageons transmis par plusieurs
mission de certains grands événe- des actions judiciaires chaînes à péage », ex-
ments. Les droits TV de la Ligue 1 sont pour lutter contre « Il nous faut plique Pauline Blassel,
ainsi passés de 608 millions d’euros cette forme de contre- trente minutes secrétaire générale
par saison à 748,5 millions pour la façon », ajoute Frédé- pour faire cesser déléguée de la Hadopi.
période 2016-2020; ceux du Top 14 ric Delacroix. Le com- une retransmission Reste un redoutable
de rugby de 355 à 388 millions d’euros bat s’avère plus ardu illégale » écueil technique :
pour la période 2019-2023. Mais, si le que dans d’autres do- contrairement aux
piratage devient massif, l’équation fi- maines. Déjà, la Haute studios de production
nancière va devenir compliquée à ré- Autorité de protection des œuvres sur avec les sites de téléchargement de
soudre pour les diffuseurs incapables Internet, la Hadopi, ne surveille pas films ou de séries, les ligues spor-
de rentabiliser de tels investissements. le streaming (transmission en flux tives ou les télévisions ont peu de
« Il faudra trouver une parade. L’évo- continu), car il ne figure pas dans les temps pour réagir.
lution des technologies et des usages missions que lui a fixées la loi. « Nous Elles doivent bloquer le flux
nous imposent de nous pencher sur suivons tout de même de très près cet d’images pendant la retransmission
ce phénomène », juge Alain Weill, di- usage, et plus particulièrement celui d’une rencontre ou d’une course. Afin
recteur général des activités de retrouver les resquilleurs dans les
médias d’Altice [NDLR : pro- méandres d’Internet, les diffuseurs
priétaire de L’Express]. Le peuvent « marquer » ou « tatouer » nu-
groupe a payé 120 millions mériquement leurs contenus afin de
par an les droits de retrans- les repérer et tenter de faire cesser
mission des matchs de la l’émetteur en s’attaquant à ses diffé-
Premier League (Angleterre) rents prestataires techniques et tarir
et 350 millions d’euros pour ses sources de financement. Car un
la Ligue des champions et site doit, en effet, offrir une bonne
la Ligue Europa. Il y a un Cote Le rugby, qualité d’image, sans interruption, s’il
an, Yousef al-Obaidly, pré- toujours plus cher, souhaite attirer de nombreux inter-
sident du groupe qatarien et plus piraté… nautes et doit donc s’appuyer sur plu-
beIN Sports en France, re- sieurs partenaires pour exister. « Il
connaissait que les pirates nous faut près de trente minutes pour
faisaient perdre des « centaines de LES 3 SITES intervenir et faire cesser la retrans-
millions par an » au secteur de la LES PLUS mission, sauf si le service est hébergé
télévision payante. FRÉQUENTÉS dans un pays exotique, comme le
Une bien mauvaise nouvelle Panama », souligne Alain Ghanime,
aussi pour la Ligue de football pro- de TMG. La lutte se déroule en plu-
fessionnel (LFP) française, à la veille LiveTV sieurs rounds. En Allemagne, Sky
de lancer son appel d’offres pour les Plusieurs ligues et chaînes Deutschland et La ligue de foot
sportives ont demandé son
droits sur la période 2020-2024. Com- viennent de s’attaquer à Stream4u.
déréférencement à Google.
ment empêcher les pirates de gâcher Une « opération Casper », menée en
la fête, surtout après l’arrivée de l’at- avril par Europol avec les autorités
taquant brésilien Neymar au PSG
pour la somme record de 222 millions
Batmanstream espagnoles et bulgares, a abouti au
démantèlement d’une organisation
L’une des plateformes
d’euros ? La LFP s’est déjà attaquée de streaming sportif les plus distribuant plus de 1 000 chaînes
au site Rojadirecta, en 2015, et a ob- populaires du monde. payantes sans accord avec les groupes
F. GOODAL/GETTY IMAGES/AFP

tenu gain de cause devant les tribu- de médias. Le sport est un divertisse-
naux. Mais la société hispanique a
fait appel de cette décision : elle estime
Rojadirecta ment, mais, avec de tels enjeux finan-
ciers, pas question pour les cham-
Le site espagnol a été visé par
être un simple hébergeur de liens et des plaintes de la Ligue de pions du business de jouer les specta-
non pas un éditeur. Voilà pourquoi le foot professionnel française. teurs. Sauf à rester sur la touche.
site a continué de proposer des matchs, * Les prénoms ont été modifiés.

84
13
SEPTEMBRE
2017
RÉDUIRE
SA CONSOMMATION
D’ALCOOL DIMINUE
LE RISQUE DE CANCERS.
FRANCHEMENT,
C’EST PAS
LA MER À BOIRE.

40 % des cancers pourraient être évités


L’alcool est le deuxième facteur de risque de cancers.
Limitez votre consommation. Retrouvez nos conseils experts sur e-cancer.fr

MINISTÈRE
DES SOLIDARITÉS
ET DE LA SANTÉ
e ÉCONOMIE

Trump ou l’Amérique
en roue libre
Outre-Atlantique, la croissance se maintient et le taux de chômage
est au plus bas… Une performance qui ne doit rien
au nouveau président, dont la politique économique est au point mort.
par Béatrice Mathieu

I l y a des rentrées plus difficiles


que d’autres. Pour Donald
Trump, élu sur l’air du « vous
allez voir ce que vous allez
voir  », l’automne s’annonce
chaotique. Et peut-être même décisif
pour le reste de son mandat.
Aux provocations militaires du
leader nord-coréen, Kim Jong-un,
monnaie américaine, qui avait salué
l’élection du milliardaire l’hiver der-
nier, a perdu un peu plus de 10 % de sa
valeur face à l’euro depuis le mois de
mars. « Malgré l’accentuation des ten-
sions géopolitiques, le billet vert n’a
pas retrouvé son rôle de valeur refuge,
ce qui traduit bien l’affaiblissement de
la présidence américaine  », décor-
de politique économique sont restées
lettre morte. Dur à avaler pour le mil-
liardaire-businessman, qui voulait
tout renverser.
Son grand programme d’investis-
sement en infrastructures ? Rien.
La réforme de l’Obamacare, pro-
mise aux ultralibéraux ? Enterrée,
malgré quatre textes successifs pré-
s’ajoute une contestation croissante au tique l’économiste Jean-Pierre Petit. sentés au printemps au Congrès.
sein de son propre camp qui rend la « Le bilan Trump ? Nul, il n’a rien Le démantèlement de la loi
mise en musique de son programme fait  », résume, sévère, James Gal- Dodd-Frank et la grande vague de
économique, notamment, de plus en braith, professeur d’économie à déréglementation financière offerte
plus difficile. Dernier exemple en l’université d’Austin (Texas). Neuf aux banquiers de Wall Street ? Un
date : l’adoption au forceps du budget mois après avoir posé ses dossiers vague projet a bien été écrit, mais il
pour 2018. Un accord donné du bout sur le bureau Ovale, Trump, « king n’a toujours pas été voté.
des lèvres par une partie des républi- de l’immobilier  », s’est métamor- La révolution fiscale qui devait
cains et des démo- phosé en roi fai- faire de Trump le digne successeur de
crates uniquement néant. L’administra- Reagan ? Toujours dans les limbes.
pour débloquer les En réalité, tion américaine est « Le programme fiscal de Trump
aides d’urgence après la reprise a déjà totalement désorga- tient sur une feuille A4 bourrée d’ap-
le passage du cyclone des cheveux nisée : un quart seu- proximations et d’erreurs compta-
Harvey. « Aujourd’hui, blancs et lement des postes de blesI», souligne Denis Ferrand, direc-
les relations entre le souffle court hauts fonctionnaires teur des études économiques de
Trump et le Congrès ont été pourvus. A la COE-Rexecode. Alors que, durant la
sont si détestables même époque, lors campagne, le candidat républicain
que la probabilité d’un blocage de la de son premier mandat, Obama en avait promis de diminuer le taux de
politique économique est prise très au avait nommé plus des deux tiers… l’impôt sur les sociétés de 33 % à 15 %,
sérieux », confie un banquier français « Le degré d’impréparation de l’ad- ce dernier ne devrait redescendre
installé à New York. De fait, le prési- ministration Trump est sidérant », qu’à 25 %, voire 20 % au mieux.
dent américain s’est révélé incapable s’inquiète Nicholas Dungan, cher- «IUn deuxième échec après celui
de faire avancer la moindre réforme cheur à l’Atlantic Council et direc- de l’Obamacare sur un sujet aussi sym-
sur le plan économique. teur de recherche à l’Iris. bolique que celui de la réforme fiscale
Symbole de cette paralysie, le dol- Surtout, une grande partie des serait un vrai coup durI», commente
lar dévisse depuis le printemps. La promesses de campagne en matière Olivier Piton, un avocat fiscaliste

86
13
SEPTEMBRE
2017
La croissance résiste…
PIB, en rythme annualisé
3,2
3,2 3
1er trime
trimestre
stre 2e trimestre
trimestre
22015
015 22017
017

1,2

0,5
0,5

… mais le dollar plonge


Cours de l’euro en dollar

0,94
0,94
Novembre
No vembre
22016
016

Septembre
Septembre
22017
017
0,83
0,83

É. VIDAL/REUTERS
Source Macrobond.

Paradoxe L’économie américaine continue d’avancer comme un poulet sans tête, alors
même que la baisse du billet vert trahit l’affaiblissement du chef de l’Etat. les promoteurs ont réduit la voilure,
alors que les ventes de logements
neufs ont dégringolé de plus de 9 %
en juillet. Pas très étonnant, alors que
installé à New York. Quant aux reloca- veux blancs et le souffle court. Depuis les prix du mètre carré dans le neuf
lisations promises aux ouvriers dés- la sortie officielle de récession, à l’été sont aujourd’hui de 25 % supérieurs
hérités de la Rust Belt, la vieille région 2009, la croissance moyenne améri- au précédent pic de 2007, juste avant
industrielle du nord-est du pays, les caine a atteint 2,2 % seulement l’éclatement de la bulle.
projets annoncés sont bien maigres. chaque année, contre un peu plus de Imperturbable, Wall Street cara-
Certes, le géant taïwanais 4 % par an lors des précédentes coleJ: l’indice Dow Jones de la Bourse
Foxconn, sous-traitant d’Apple, a phases de reprise. Quant au chô- de New York a gagné 15 % depuis le
promis d’investir 10 milliards de dol- mage, il a beau être tombé à un plus début de l’année. Et même les tweets
lars dans une usine flambant neuve à bas historique (4,4 %), les salaires ne rageurs de Trump n’émeuvent plus les
Milwaukee (Wisconsin), créant au frémissent pas. «  Et pour cause. traders. En décembre dernier, lorsque
passage près de 3 000 emplois. Mais Quand on recalcule les chiffres en y le président nouvellement élu avait
cet investissement est conditionné à incluant toutes les personnes qui ne dénoncé le coût prohibitif des avions
des aides publiques qui pourraient travaillent que quelques heures par de combat F-35 de Lockheed Martin,
atteindre, elles aussi, des milliards semaine, le taux grimpe facilement à l’action de l’avionneur avait dévissé.
de dollars. Pas très rentable comme 9 %, pas très loin des niveaux euro- Dernièrement, il a bien attaqué leJprix
interventionnisme économique… péens », assure James Galbraith. trop élevé des médicaments après que
Paradoxe de la situation, l’écono- «JSurtout, l’immobilier, qui avait le président de Merck, le géant de la
mie américaine continue d’avancer précipité la grande récession de 2008, pharmacie, a claqué la porte de son
comme un poulet sans tête. Au prin- montre des signes de fatigueJ», ajoute conseil économique. Le titre de l’en-
temps, la croissance s’est hissée à Daniel Silver, un économiste de JP treprise n’a pas bougé d’un cent.
3 %, son meilleur résultat en deux Morgan à New York. Les panneaux Comme quoi, même sur le plan
ans. Une performance à relativiser. «Jon sale » fleurissent de nouveau sur économique, Donald Trump paraît
En réalité, la reprise a déjà des che- les perrons des pavillons de banlieue, démonétisé.

87
13
SEPTEMBRE
2017
e ÉCONOMIE
D É C H I F F R A G E

Très chère rentrée

L a rentrée, c’est salé Un poste de dépense non négligeable pour l’Etat


pour tout le monde. Montant total de l’allocation de rentrée scolaire, en milliards d’euros
Et même pour l’Etat,
pour qui le poste de
2* 2,8 millions
de ffamilles
amilles
l’allocation de rentrée scolaire 11,92
,92
ont touché l’allocation
(ARS), qui ne coûtait « que »
de rentrée scolaire
1,4 milliard d’euros en 2008, cette année
pèse aujourd’hui 2 milliards 1,42
1,42
d’euros, soit l’équivalent de 1,43
1,43
l’impôt sur le revenu de près
de 685 000 foyers fiscaux,
estime l’association
Contribuables associés.
Difficile de crier à la gabegie :
cette aide soulage 2,8 millions
de familles qui voient chaque
année leurs frais de rentrée
augmenter. En moyenne, ces 22008
008 22009
009 22010
010 22011
011 22012
012 22013
013 22014
014 22015
015 22016
016 22017
017
derniers ont encore progressé (*) Es
Estimation
timation
de 0,78 % en 2017, calcule
la Confédération syndicale Plus d’un smic pour les étudiants
des familles. Certains niveaux
d’études – comme le CP – Coût de la rentrée, en euros
occasionnent peu de frais. 2 40
403
3€ Étudiants
Étudiants
Mais pour un élève inscrit en
seconde professionnelle, par 704
704 € Seconde
Seconde bac pr
proo indus
industriel
triel
exemple, l’addition dépasse 612
612 € Première
Première S
STI
TI
700 euros. Presque deux fois
le coût d’une seconde 423
423€ Seconde
Seconde génér
générale
ale
générale. La palme de la 353
353€ Sixième
rentrée la plus chère revient
évidemment aux étudiants : 150 € CP
1 403 euros en moyenne, soit
l’équivalent d’un smic ! Dans
ce cas précis, c’est la hausse Loyers et mutuelles plombent les budgets, surtout à Paris
des mutuelles et des loyers
qui plombe l’addition, Dépenses des étudiants pour la rentrée, en euros
notamment à Paris, Province Ile de France 634,6
634,6
où la location mensuelle 465,9
465,9
d’un studio coûte 828 euros Tendance 2017/2016
par mois, selon les derniers 286,3
286,3 302,7
302,7
pointages effectués par le site 184 184
54,81
54,81 54
54,81
,81 93,16
93,16 105,2
105,2
Location-etudiant.fr. « La loi
sur l’encadrement des loyers
ne semble pas produire
les effets souhaités », dénonce
Téléphone Transports
Transports Droits
Droits Complémentaire
Complémentaire LLoyer
oyer
Brice Boullet, président et Int
et Internet
ernet d’inscription
d’inscription ssanté
anté (mensuel)
(mensuel)
du site. Et la baisse mensuelle (mensuel) SSources
ources : CNAF
CNAF,, CConfédération
onfédération ssyndicale
yndicale de
dess ffamilles,
amilles, FFage,
age, CContribuables
ontribuables eett as
associés.
sociés.
de 5 euros des APL n’arrange
ART PRESSE

guère ce tableau. S. J.

88
13
SEPTEMBRE
2017
L’interviewexpert
LE TOP LE FLOP BENOÎT
L’Etat se rattrape Lego ROUYER
sur Engie prend l’eau Directeur des affaires
Cours d’Engie Variation annuelle du chiffre d’affaires, économiques au Centre
en euros en % national interprofessionnel
114,41
4,41 de l’économie laitière

“En Allemagne,
12,7
12,7 le prix du beurre
12,2
12,23
3
a doublé en un an”
L’Express Pourquoi le cours du beurre
a-t-il doublé en un an ?
La consommation de beurre a progressé
de 7 % dans le monde en quatre ans,
grâce à sa réhabilitation par les
scientifiques et au développement
-5
5,1
,1 de nouveaux marchés, notamment
2 jan
janvier
vier 22017
017 6 sseptembre
eptembre 22017
017 1er ssem.
em. 22014
014 1er ssem.
em. 22017
017 en Asie. Il existe aussi des explications
SSource
ource : Macr
Macrobond.
obond. SSource
ource : LLego.
ego.
conjoncturelles : depuis 2016,

L C
’Etat a mieux choisi son moment oup d’arrêt. Après une décennie la production laitière diminue en France,
pour se séparer d’une partie de croissance ininterrompue, à cause de la crise de 2014, qui a
de sa participation dans Engie. le numéro 2 mondial du jouet affiche détourné certains éleveurs de cette
En janvier dernier, il avait vendu 3,7 % une baisse de 5 % de son chiffre filière, et de conditions météorologiques
de l’énergéticien pour 1 milliard d’euros. d’affaires sur le premier semestre 2017, qui ont pénalisé les récoltes fourragères.
Grâce à la remontée du cours, après une année 2016 qui avait déjà vu L’Express Justement, les cours du lait
l’opération du 5 septembre, portant ses ventes s’essouffler. Le géant danois n’ont progressé que de 15 % en un an…
sur 4,5 % du capital, lui a permis va supprimer 8 % de ses effectifs Seuls 20 % du lait collecté en France
d’empocher 1,53 milliard d’euros. dans le monde. servent à fabriquer du beurre, les 80 %
restants permettent de produire d’autres
LE CLASSEMENT produits laitiers (yaourts, fromages…)
dont les prix ont moins augmenté que
ceux du beurre. Le prix perçu par les
Les loyers n’ont pas attendu Macron pour baisser éleveurs résulte de la péréquation des
Baisse des loyers dans les villes de plus de 100 000 habitants de janvier à août 2017,
par rapport à la même période en 2016 (en %). valorisations de ces différents produits,
sachant que certains d’entre eux, comme
–33,60
,60 %
la poudre de lait écrémé, affichent depuis
RRennes ennes
–33,50
,50 %
plusieurs mois des niveaux très bas.
LLee Ha Havre
vre
L’Express La hausse ne touche que les
Marseille
Mar seille – 2,
2,70
70 %
VVilleurbanne
illeurbanne – 1,80 % prix du beurre industriel. Pourquoi ?
Grenoble
Gr enoble – 1,80 % Le prix du beurre figurant dans les contrats
Angerss
Anger – 1,
1,40
40 % entre laiteries et industriels
BBordeaux
ordeaux –00,80
,80 % de l’agroalimentaire est passé en moyenne
RReims
eims –0 ,60 %
0,60 de 2500 à 6800 euros la tonne, entre
PParis
aris –0 ,60 %
0,60 avril 2016 et septembre 2017. Dans les
SSaint-Etienne
aint-Etienne –0 ,50 %
0,50 supermarchés français, la plaquette de
Nantes
Nant es –00,50
,50 % beurre n’a progressé que de 5 % en un an.
TToulon
oulon –00,10
,10 % Cela s’explique par la fréquence des
SSource
ource : Clameur
Clameur..
négociations avec la grande distribution
qui, en règle générale, n’ont lieu qu’une fois
L ’appel de Macron aux propriétaires afin qu’ils diminuent leurs loyers de 5 euros
pour compenser la baisse de l’APL semble bien inutile : ils se sont déjà effondrés
de janvier à août 2017 (par rapport à la même période en 2016) dans les villes
par an pour les produits vendus sous
marque nationale. En Allemagne, le marché
est plus réactif : la plaquette de 250 g est
de plus de 100 000 habitants – hormis Lyon, Nîmes et Lille. Une tendance lourde,
qui s’explique notamment par le nombre croissant de locataires décidés à acheter, passée de 1,05 à 2 euros en un an.
laissant les bailleurs face à une demande moins solvable. Propos recueillis par Julie de la Brosse

Données économiques fournies par , plateforme de recherche économique et financière.


SDP

89
13
SEPTEMBRE
2017
e ÉCONOMIE
I N N O V A T I O N S

Son idée lumineuse :


éclairer… sans électricité
Glowee développe
une lumière « propre » grâce
à la bioluminescence, une
réaction chimique développée
par les lucioles et les organismes
marins des profondeurs.
par Emmanuelle Pesez

L e monde animal nous


éclaire… Au sens propre.
C’est ce que la start-up
Glowee est en train de
prouver. L’aventure com-
mence en 2013. Sandra Rey et trois co-
pains de l’école de design Strate rem-
portent le concours ArtScience ayant
pour thème la biologie synthétique.
GLOWEE
LA LUMIÈRE MARINE
Alors qu’ils regardent un documen- • Date de création : 2014.
taire, ils découvrent que plus de 90 % • 1,7 million d’euros
levés en trois ans. Fiat lux ! Les néons de la ville, version bio,

des espèces marines vivant dans les ou quand des bactéries font des nuits blanches…
15 salariés.
profondeurs ont la faculté de pro-
duire de la lumière. Et... Fiat lux !
Pourquoi ne pas utiliser des bacté- Après de nombreux tests en labo- ou de la Nuit blanche à Paris, et elle
ries auxquelles on grefferait un gène ratoire, la start-up de 15 salariés, dont travaille sur l’éclairage de la ville
de bioluminescence ? Avantage de un tiers de scientifiques, a réussi à d’Arpajon, dans l’Essonne.
cette réaction chimique  : elle ne cultiver des bactéries de calamars Sélectionnée par la prestigieuse
consomme aucune électricité, n’émet génétiquement modifiées dans un MIT Technology Review parmi les
que très peu de pollution lumineuse milieu adapté, où elles sont nourries innovateurs de moins de 35 ans les
et encore moins de CO2. Glowee (de et se multiplient seules rapidement. plus prometteurs de la planète, San-
glow, lueur en anglais) est né. Elles sont ensuite encapsulées, à l’état dra Rey a déjà levé 1,7 million d’euros
Sandra Rey lance finalement liquide ou de gel, dans des coques or- depuis la création de l’entreprise, il y
seule la start-up, en 2014, avec pour ganiques transparentes et hermé- a trois ans. Elle a également remporté
ambition de révolutionner l’éclairage tiques, de différentes tailles selon la le grand prix de l’innovation de la
urbain (19 % de la consommation durée et l’intensité de lumière vou- Ville de Paris, ainsi que deux prix
d’électricité dans le monde) et de lues. Pas besoin de raccordement. pour l’illumination d’une rue de
limiter son impact environnemental La solution a déjà été utilisée Dijon. Elle a enfin été approchée par
(5 % des émissions de gaz à effet de pour éclairer des vitrines de magasin des entreprises aux Etats-Unis, au
serre). Une technologie qui peut aussi sous forme de stickers. Glowee a Canada, en Australie, en Asie et
être utilisée pour éclairer les façades imaginé des installations éphé- même en Amérique du Sud. Nul
GLOWEE/SDP

de bâtiments, les chantiers ou les mères, qui ont été dévoilées lors doute que Glowee continuera long-
souterrains… d’événements pour Adidas et LVMH temps d’éclairer nos lanternes.

90
13
SEPTEMBRE
2017
BONNES POURQUOI
IDÉES ÇA MARCHE
E = MC2 POUR
LES GEEKS
NumWorks réinvente
Les caves à vin Frio
la calculatrice. Inspirée
du smartphone, sa calculette
est censée simplifier
l’apprentissage
des mathématiques.
Six applications sont
accessibles dans le menu
principal, sans passer
par des chemins compliqués.
Entièrement open source,
elle peut être modifiée et
améliorée par les utilisateurs.

À BONNE ÉCOLE
Voilà comment s’y

B
retrouver dans la jungle
de l’orientation. oire (avec modération) peut conserver debout des
La plateforme Diplomeo, un petit coup – de vin –, bouteilles déjà entamées.
qui s’adresse c’est agréable. Plus en- Des prix pour
aux lycéens, étudiants, core s’il est conservé à tempéra- toutes les bourses
chômeurs et salariés
ture idéale. Leader européen Attention, déflation  : le prix
en quête de formation,
aiguille l’internaute en du marché de la cave à vin avec moyen d’une cave à vin est
fonction de son profil (ville un chiffre d’affaires de 44 mil- passé de 1 200 euros en 2007 à
d’étude, projet professionnel...). lions d’euros en 2016 et 50 % de 400 euros aujourd’hui pour les
Il peut sélectionner part de marché en France, Frio produits d’entrée de gamme.
et comparer jusqu’à poursuit sa marche en avant. Mais les gastronomes qui
cinq formations et échanger Avec 100 000 caves à vin ven- prennent soin de leurs grands
directement avec les
dues l’année dernière, son PDG, crus peuvent investir beau-
établissements partenaires.
Richard Guillorel, a pour ambi- coup plus. Le modèle le plus
DES SERRURES tion d’être dans le top 3 mondial cher pour une cave de prestige
SANS CLEF des spécialistes des produits peut aller jusqu’à 3 000 euros.
On a tous un jour perdu autour du vin d’ici à 2019. Une grande
nos clefs. Somfy Keys Une gamme capacité d’adaptation
est une application sur pour tous les goûts Frio réalise 30 % de son chiffre
smartphone qui, associée
Implanté près du Mans, à Ar- d’affaires à l’export dans près
à une serrure connectée,
permet de commander nage, depuis 1995, Frio re- de 52 états (Afrique du Sud,
l’ouverture de son domicile et groupe trois marques : la Som- Inde, Chili, Russie, Liban…) et
de créer des accès temporaires melière, Climadiff et Avintage, s’apprête à conquérir la Chine
pour des visiteurs. qui alimentent aussi bien le et le Japon. Le groupe calibre
marché des professionnels que ses produits en fonction des
POUR BRILLER EN VILLE celui des particuliers. Le cata- des goûts, voire des lubies
Envie de parfaire votre
logue propose plus de 100 mo- des consommateurs. Aux Etats-
culture ? Artips est
une plateforme qui fait dèles, allant de la cave à vin Unis, des clients exigeaient des
découvrir, en une minute de service à celle de vieillisse- armoires que l’on peut ouvrir
seulement, et au rythme ment, ou les encastrables dans de l’intérieur au cas où ils s’y
WIKIPEDIA COMMONS - SDP

de trois fois par la cuisine pour un stockage trouveraient enfermés, ou avec


semaine, l’histoire de de 8 à 325 bouteilles. La société des vitres à l’épreuve des
l’art à travers des a élaboré un modèle qui balles… Frio l’a fait. E. P.
anecdotes sur des chefs-
d’œuvre célèbres.

91
13
SEPTEMBRE
2017
e ÉCONOMIE
L A L I B R A I R I E D E L’ É C O Chaque vendredi
à 21 heures sur
PAR EMMANUEL LECHYPRE

Vive le travail !
Des révolutions — sociologiques, technologiques — aboutissent
à la naissance d’un nouveau statut des travailleurs : le libertariat.

V oilà un livre qui permet de reprendre de


l’altitude sur un sujet trop souvent traité
au ras des pâquerettes : le travail. Certes,
les cinq ordonnances qui vont réformer le
Code du travail sont désormais connues,
et elles vont réellement faciliter la vie de milliers de
petites entreprises. Mais ces réformes ne sont-elles
pas celles qu’il aurait fallu faire il y a vingt ans ? en
quoi répondent-elles aux nouvelles problématiques
condamné pour son exploitation ultime des travail-
leurs, le salariat a été ensuite domestiqué pour devenir
au milieu du xxe siècle le parangon d’une société pros-
père et stable, incarnation de l’avènement d’une classe
moyenne. la substitution d’un rapport contractuel (le
salariat) à un statut imposé de naissance représente un
élément essentiel de la libération du travail : la subor-
dination consentie remplace la condition servile. ( … )

de l’emploi – disparition de l’unité de temps et de lieu


du travail, « mobiquité », « blurring » (effacement de Le « blurring », mal du XXIe siècle
la frontière entre travail et vie privée), intelligence Comment aujourd’hui identifier et mesurer le travail ?
artificielle, relâchement des liens entre travail et em- Devenant de moins en moins manuel, le travail est
ploi, travail et revenu – qui délitent le salariat ? après plus facilement déconnecté d’un espace et d’un
une brillante présentation de la relation complexe temps bien précis. Quand un ingénieur réfléchit sous
entre liberté et travail, Denis pennel trace les contours sa douche à une nouvelle solution, est-ce du travail ?
de ce que pourrait être le statut des travailleurs du Quand un publicitaire à une idée au cours de son
xxie siècle : le libertariat. Utopique? sans doute. stimu- sommeil cela doit-il être considéré comme du travail ?
lant ? assurément. il est devenu nécessaire d’avoir une vision plus holis-
tique du travail qui ne se cantonne plus à des heures
Extraits de bureau dans un endroit précis.
Les conséquences de ce déphasage du travail
Le déclin de l’empire salarial, avec le temps et l’espace sont multiples et toutes ne
vestige des sociétés hiérarchiques sont pas positives : difficulté à se déconnecter, enva-
il n’y a pas plus de fin de l’Histoire que de fin hissement de la vie professionnelle sur la sphère pri-
d’évolution de la contractualisation de la relation de vée, intensification et densification du travail. Un tra-
travail. De tout temps, la relation de travail s’est calée vail omniprésent et sans fin s’est immiscé dans nos
sur le mode de production dominant de son vies avec pour complice les nouveaux ou-
époque; esclavage (les citoyens romains ou tils de communication informatique et la
grecs n’étaient pas censés travailler ma- dématérialisation des tâches. Frontières
nuellement), servage au Moyen age (qui entre vie privée et sphère professionnelle
transforme le travailleur en être humain), s’estompent, une porosité croissante s’in-
féodalisme à partir du xive siècle, travail in- sinue entre les deux conduisant à ce que
dépendant jusqu’au xixe siècle puis généra- les anglo-saxons appellent le phénomène
lisation du salariat, au xxe siècle, à tout le de « blurring ».
moins dans les pays développés. Cette évo- Concrètement, le défi qui s’impose
lution a aussi été vécue comme une libéra- aujourd’hui est de réconcilier le meilleur
tion progressive de l’homme par rapport à du salariat (protection sociale, stabilité)
son labeur. Ce qui est vrai pour le passage TRAVAIL, LA SOIF avec le meilleur de l’âge d’or de l’artisanat
du servage au travail indépendant, mais DE LIBERTÉ (redevenir acteur de sa vie pro-
par Dennis pennel.
plus ambigu en ce qui concerne le salariat : eyrolles, fessionnelle). le plein emploi est
réservé à l’origine à la lie de la société et 263 p., 18 €. mort, vive le plein travail !

92
13
SEPTEMBRE
2017
VOUS INVITE

CONFÉRENCES ET ECHANGES
UN ÉVÈNEMENT 100% PATRIMOINE

À AMIENS
JEUDI 12 OCTOBRE 2017
TOUT SAVOIR POUR GÉRER AU MIEUX
VOTRE ARGENT AUJOURD’HUI
Sur une demi-journée, de 14h15 à 19h, venez
écouter les conseils de professionnels sur les thèmes
de la gestion de patrimoine, de la Bourse, de
l’assurance-vie, etc. Avant et après les conférences,
vous pourrez échanger en direct avec les professionnels
présents autour d’un verre.

Un après-midi animé par Jean-François Filliatre

INSCRIPTION EN LIGNE SUR votreargent.fr/evenements


PAR TÉLÉPHONE AU 01 75 55 42 66
OU PAR EMAIL À inscriptionamiens@votreargent.fr
PRIX DE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNƒE 2017

LE TOP
DES ENTREPRISES QUI COMPTENT
Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année décerné par EY est l’occasion d’identifier
les entreprises françaises les plus performantes du moment. Un classement qui
concerne aussi les start-up au dynamisme remarquable. par Renaud Richebé

C
omme chaque année, le immobilier, BTP, transport, conseil en Nature dont les produits Jardin Bio et
Prix de l'Entrepreneur de éco-aménagement ou en cybersécu- Ekibio vous ont peut-être déjà nourris.
l'Année permet d'établir rité, industrie pharmaceutique, etc., Vincent Tabary, dont les laboratoires
un classement national de la modeste PME (18 salariés pour cosmétiques Filorga connaissent une
des entreprises les plus Canadell, exploitant du bois pour les croissance remarquable, à l'internatio-
rentables et prometteuses. Au regard métiers du vin) à l'ETI (2 144 salariés nal notamment. Ou le franco-tunisien
d'une présence très marquée dans chez Sodebo, produits traiteur frais en Mehdi Houas (Talan, conseil en tran-
l'espace entrepreneurial français, les libre-service, 5 738 chez Plastivaloire, sition numérique), un temps ministre
start-up font l'objet d'un classement
particulier. Ces deux « tops » per-

neurs et start-up éligibles aux prix ré-


gionaux, les lauréats pouvant ensuite
prétendre au prix national.

Cependant, ces classements ne pré-


sument pas des décisions des jurys
régionaux et national. Lesquels jugent,
selon leur sensibilité, la personnalité
du dirigeant, l'évolution de l'entreprise,

de croissance, y compris à l'interna-


tional, ses engagements sociétal et
environnemental, etc. Ainsi, Frédéric
Jousset (Webhelp), président du jury
Entrepreneur Ile-de-France, annonce
s'attacher à trois critères pour établir Soirée de remise des prix nationaux, Salle Pleyel à Paris en 2016 © EY
son choix, « la taille de l'entreprise, le
fournisseur de composants plas- du Commerce et du Tourisme tunisien
l'entrepreneur, sa vision ». tiques). La quasi-totalité des grandes dans le gouvernement d'union natio-
villes est représentée, mais des en- nale de l'après-Ben Ali.
treprises revendiquent leur ruralité.
Quant aux dirigeants… Des têtes d'af- Quant à la parité… Une (bien trop)
Pour ce qui concerne le Top des faible représentation féminine. Mais
entrepreneurs, la palette d'activités des l'Olympique lyonnais (football, loisirs la présence de Sylvie Casenave-Péré
sociétés sélectionnées est d'une rare (Posson Packaging, emballages car-
diversité. Energie, cosmétique, alimen- (Compagnie Biodiversité, alimentation ton), une de ces dirigeantes capables
tation, médias, systèmes d'information, et cosmétiques bio), fondateur de Léa de révolutionner le management, de

PAGES RÉALISÉES PAR


construire une étonnante « usine idéale » via Evaneos et souhaiterez un bel avenir aux vélos
un projet collaboratif impliquant tous les électriques de Moustache Bikes.
salariés et de capter l'attention de centaines
d'entrepreneurs lors des journées Bpifrance Si EY a repéré cette année 213 start-up de 2 à
Inno Génération (BIG 2015).
de fonds substantielles depuis leur naissance
(jusqu'à 69 M€), leur réussite, leur progression,

dirigeantes). On y constate une forte majori- lesquelles atteindront, comme Webhelp après
té de sociétés liées au Web (logiciels, conseil, dix sept ans d'existence, 1 milliard de CA et
SI, services, ingénierie…). Moins de diversité, 35 000 collaborateurs dans le monde.
beaucoup de virtuel. Et peu de concret, mais de
l'originalité. « Nous jugeons la capacité de ces
entreprises à changer un usage dans un sec-
teur », résume Thierry Petit (Showroomprive.
com), président du jury Start-up Ile-de-France.
Plus que de rupture, parlons de créativité,

aimerez donc Algaia, qui exploite l'algue brune


pour l'agronutrition, la pharmacie et la cosmé-
tique. Vous applaudirez Rythm qui vous aide à
retrouver le sommeil, ou Percko qui aimerait
soulager votre mal de dos. Vous savourerez
Bagelstein, dont le concept vous a peut-être
attiré hier midi. Vous relèverez Le Slip Français
et apprécierez Une Petite Mousse qui écoule de Jacques-Antoine Granjon, créateur et P-D.G de vente-privee.
com, élu Entrepreneur de l'Année en 2016 © studio.phenix
la bière en e-commerce. Vous voyagerez avec

DES PARTENAIRES…
Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année est organisé par EY, en partenariat avec HSBC France,
Verlingue, courtier en assurances, et Steelcase, leader mondial de l’aménagement tertiaire,
avec le soutien de Bpifrance, et le soutien média de L’Express et de Widoobiz.

… ET DES REMISES DE PRIX


• Pour connaître les lauréats dans les sept régions, rendez-vous sur notre plateforme Web,
en fonction du calendrier des cérémonies de remise des prix. En septembre : Ile-de-France
le 14, Ouest le 19, Grand Sud le 21, Paca le 26, Auvergne Rhône-Alpes le 27. En octobre :
Est le 2, Nord le 5.
• Le palmarès national sera dévoilé le 17 octobre à la salle Pleyel à Paris. Les prix décernés…
Catégorie « Entrepreneurs » : Prix de l’Entrepreneur de l'Année, Prix de l’Entreprise familiale.
Catégorie « Start-up » : Prix de la start-up de l’année.
Hors catégorie : Prix de l’Engagement sociétal.

http://lentreprise.lexpress.fr/entrepreneurdelannee/

PAGES RÉALISÉES PAR


PRIX DE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNÉE 2017

LE TOP DES ENTREPRENEURS

1 PROMAN EXPANSION Intérim et RH Manosque (04) 1 406 245 >3 % 69 % 14 % 1 209 R. Gomez


2 GROUPE ADEQUAT Service de recrutement d'intérimaires Lyon (69) 732 656 5,4 % 68 % 0,3 % 894 J.M. Brun
3 PLASTIVALOIRE Fournisseurs de composants en plastique Langeais (37) 582 838 8% 47,7 % 42 % 5 738 P. Findeling
Fabrication et commercialisation de produits Saint Georges-De- P.Brochard&B.Mer-
4 SODEBO 400 000 > 3% 16 % 2% 2 144
traiteur frais en libre-service Montaigu (85) cier&M-L.Gouraud

5 OVH Infrastructures digitales Roubaix (59) 320 000 > 3% 70 % >25 % 1 434 O. Klaba
6 COMPAGNIE BIODIVERSITÉ Produits alimentaires et cosmétiques bio Perigny (17) 298 174 14 % 146 % 9% 1 042 C. Kloboukoff
7 GROUPE GA Promoteur/Constructeur Toulouse (31) 243 019 5,1 % 84 % 1% 454 S. Matty
8 OLYMPIQUE LYONNAIS Secteur du divertissement et des médias Decines-Charpieu (69) 218 107 12,4 % 58,5 % 0% 353 J.M. Aulas
BASTIDE LE CONFORT Prestations de services & vente de dispositifs
9 Caissargues (30) 191 850 8% 44 % 5% 1 522 V. Bastide
MÉDICAL médicaux (Soins et Maintien A Domicile)
10 EMERIGE Promotion immobilière Paris (75) 164 702 11,7 % 77,8 % 0% 134 L. Dumas

11 MINAFIN SAS Chimie fine Dunkerque (59) 161 000 > 3% 47,7 % 90,1% 750 F. Gauchet

12 GRANDIR SAS Service de crèches privées Clichy (92) 160 331 10,5 % 60 % 0% 3 004 J.E. Rodocanachi
13 TALAN Conseil en transition numérique Paris (75) 158 382 8,8 % 143,3 % 15,9 % 1 454 M. Houas
14 LP PROMOTION Promotion Immobilière Toulouse (31) 133 711 10,5 % 157,8 % 0% 97 P. Aoun
15 SEMIN SAS Matériaux de construction Kedange-Sur-Canner (57) 126 771 > 3% 22 % 23 % 510 P. Semin
16 GROUPE TEBER AVENIR Construction de maisons individuelles Valence (26) 125 000 3,4 % 115 % 0% 461 D. Teber
17 GEL GROUPE Fournisseur de services RH innovants Saint André-de-Corcy (01) 121 473 4% 364 % 22 % 3 458 G. de Lajarte
18 ACORUS Service en batiment, rénovation et réhabilitation Croissy-Beaubourg (77) 117 807 4,1 % 164,2 % 0% 714 P. Benquet
19 TGL GROUP Construction et promotion immobilière Lyon (69) 112 258 5,6 % 28 % 0% 291 T. Glories
20 PROXIS Traitement d'eau, parfumerie, actifs pharmaceutiques Levallois-Perret (92) 111 000 7,2 % 38,8 % 71,2 % 430 A. Moor
21 SEPRO GROUP Robotique pour presses d'injection plastique La Roche-Sur-Yon (85) 104 000 13 % 58 % 79 % 380 J.M. Renaudeau
22 FILORGA INITIATIVES SAS Laboratoire cosmétique Paris (75) 101 777 8,1 % 208,2 % 57,6 % 252 D. Tabary
23 GROUPE PARLYM Ingenierie industrielle Marseille (13) 89 933 6% 27 % 60 % 502 O. Tahon et J. Charrier
24 SEPTEO Edition de logiciels Perols (34) 89 717 20 % 41 % 7% 754 P. Riviere
25 PRÊT À PARTIR Agences de voyages, Transports & Bois Gondreville (54) 86 476 8% 30,6 % 0% 860 F. Piot
EUROPEENNE DE Conseil et gestion externalisée des achats et des
26 Paris (75) 84 296 9% 446 % 6% 89 M. Gufflet
PROMOTION SAS charges de l'entreprise
27 LGM Conseil en ingénierie de haute technologie Paris (75) 81 700 10,3 % 25,8 % 2,9 % 866 M. Monteillard
HOPITAUX PRIVÉS DU Saint Martin-Les-Bou-
28 Etablissement de santé 78 580 > 3% 69,2 % 0% 950 O. Verriez
LITTORAL logne (62)
29 ALPHYR Interim et Recrutement Paris (75) 78 031 4% 230,3 % 0% 16 434 A. Pham

LES CRITÈRES
• Le capital de l’entreprise n’est pas détenu à plus de 50 % par un groupe.
• Le dirigeant est actionnaire à hauteur de 10 % au minimum (directement ou indirectement).
• L’entreprise affiche une croissance cumulée sur les quatre derniers exercices d’au moins 20% pour un chiffre
d’affaires (CA) entre 10 M€ et 100 M€, ou d’au moins 15 % pour un CA supérieur à 100 M€ .
• Sa rentabilité est d’au moins 3 % sur le dernier exercice.

PAGES RÉALISÉES PAR


LE TOP DES START-UP

1 WIKO Constructeur de smartphones Marseille (13) 2011 331 561 215 NC M. Assadourian & L. Dahan
2 REMADE GROUP Reconditionnement de smartphones Poilley (50) 2011 131 137 382 22 000 M. Millet
3 INOP'S Conseil digital Paris (75) 2009 35 608 27 700 L. Levy
4 CROSSCALL SA Constructeur de smartphones et de mobiles outdoor Aix-en-Provence (13) 2009 29 789 84 4 500 C. Vidal
5 ARKOLIA ENERGIES Energies renouvelables Mudaison (34) 2009 23 000 49 NC J.S. Bessiere et L. Bonhomme
6 MOUSTACHE BIKES Fabrication de cycles électriques Golbey (88) 2011 20 466 35 NC G. Sand et E. Antonot
7 OGURY Mobile advertising, Mobile Analytics Paris (75) 2014 18 350 105 18 512 J. Canzoneri
8 ADIKTEEV Plateforme de marketing Paris (75) 2012 17 500 71 1 662 X. Mariani
9 SUBLIME SKINZ Ad-technologie Paris (75) 2012 15 915 68 3 810 M. Rouanet
10 SUCCESS 4 MOBILE SAS Publicité mobile Paris (75) 2011 15 619 110 5 000 C. Collet
11 ADYOULIKE Technologie publicitaire Paris (75) 2011 13 843 63 2 750 J. Verdier
12 KLANIK Conseil en ingénierie Marseille (13) 2011 13 835 176 NC J. Guedj
13 CONSERTO Conseil en ingénierie informatique Saint-Herblain (44) 2013 13 659 221 NC G. Avenard
T.Jalinier, G.Debelmas,
14 SOCCER PARK - LE FIVE Centres de loisirs sportifs Cannes (06) 2010 11 497 79 14 900
J.Vieville
15 ZOOMALIA Animalerie en ligne Seignosse (40) 2009 11 454 48 2 100 P.A. Thollet
16 METSYS Service Informatique (ESN) Boulogne-Billancourt (92) 2011 10 902 92 NC L. Cayatte
17 DOMAINES PIERRE CHAVIN Production et négoce en vins Béziers (34) 2010 10 792 13 NC M. Boulachin
18 BAGELSTEIN (ABEIL) Restauration rapide Strasbourg (67) 2011 10 301 71 7 487 T. Veil
19 WEMANITY Transformation agile et digitale Paris (75) 2013 10 287 104 5 000 J.C. Conticello
Saint-Jean-De-Vedas R et G. Varobieff
20 REPAR'STORES Service de réparation de volets roulants et de stores 2009 9 587 33 NC
(34) et Y.Guichard
21 AMANCE Accueil des jeunes enfants Paris (75) 2010 9 264 42 NC T. Desandre
22 GO CONCEPT Conseil en innovation technologique Prévessin-Moëns (01) 2011 7 830 94 NC P. Chapalain et X. Badina
Conception, fabrication et distribution de sous-vêtements,
23 LE SLIP FRANÇAIS Paris (75) 2011 7 814 34 NC G. Gibault
de maillots de bain et d'accessoires made in France
CONSTRUCTION CONCEPT
24 BTP / matériaux de construction Leulinghem (62) 2011 7 342 32 500 A. Hermier
LITTORAL
25 LITTLE BIG CONNECTION Plateforme de gestion de prestations intellectuelles Levallois-Perret (92) 2010 7 200 25 1 000 J. Clouet
26 MAILJET SAS Traitement de données et activités connexes Paris (75) 2010 6 946 63 14 700 A. Renard
27 EBS ISOLATION SAS Conseil en gestion énergétique Castres (81) 2014 6 928 28 NC E. Barthes
28 DELAIR-TECH S.A.S Solution de traitement des données Labège (31) 2011 6 869 69 25 000 M. De Lagarde
29 MISTERFLY Agence de voyages en ligne Paris (75) 2015 6 650 68 25 000 N. Brumelot

LES CRITÈRES
• L’entreprise existe depuis moins de huit ans.
• Le CA est d’au moins 1 M€ sur le dernier exercice, ou l’entreprise a effectué
une levée de fonds du même montant depuis sa création.
• Le(s) dirigeant(s) est(sont) actionnaire(s) à hauteur de 10 % au minimum (directement ou indirectement).
• Le capital de l’entreprise n’est pas détenu à plus de 50 % par un groupe.

PAGES RÉALISÉES PAR


DÉCOUVERTE

DEMAIN, TOUS
CENTENAIRES ?
Les délires des transhumanistes promettent que l’homme vivra
mille ans… Mais jusqu’à quel âge le corps humain, sans être
manipulé, peut-il physiologiquement rester en bonne santé ?
Le débat continue de diviser les scientifiques.
par Stéphanie Benz

A
vec 122 ans, 5 mois maximal au décès avait commencé
et 14 jours, le re- à stagner autour de 115 ans à partir
cord de longévité de 1995 […] et avait même légèrement
appartient toujours diminué depuis ». Le cas de Jeanne
à Jeanne Calment. Calment resterait, selon eux, une sim-
La prouesse de cette ple exception, et les chances qu’un
Française à la résistance et à l’énergie être humain puisse dépasser les 125 ans
exceptionnelles, qui s’était mise à l’es- seraient très faibles, voire inexistantes.
crime à l’âge de 85 ans et circulait à Une analyse qui avait aussitôt fait
vélo à 100 ans passés, marque-t-elle la bondir nombre de leurs collègues – au
limite supérieure de la durée de la vie point que Nature a fini par publier au
humaine ? Vingt ans après son décès, début de l’été les critiques de cinq
cette question fascinante continue de autres équipes de scientifiques, issus
diviser le petit monde des démo- de grands centres de recherche alle-
graphes et des biologistes spécialistes mand, néerlandais, danois, écossais
du vieillissement. et québécois. Les chercheurs new-
Tout récemment, des statisticiens yorkais s’étant défendus pied à pied,
des universités de Tilbourg et de le débat a pris depuis un tour plus
Rotterdam, aux Pays-Bas, ont relancé violent, à coups d’interviews rava-
le débat en décrétant que l’horizon geuses dans la presse internationale…
indépassable de notre espèce s’établis- Loin des délires transhuma-
sait aux alentours de 115 ans. Des nistes de certains milliardaires de la
conclusions qui rejoignent celles de Silicon Valley, ces scientifiques ne
chercheurs américains publiées en prétendent pourtant pas que les
octobre dernier dans la prestigieuse hommes pourraient vivre trois cents
revue scientifique Nature. Après avoir ou mille ans, voire atteindre l’immor-
décortiqué les données démogra- talité. Ils estiment, en revanche, qu’il
H. HANSCHKE/DPA/AFP

phiques d’une quarantaine de pays, est aujourd’hui impossible de savoir


leurs trois auteurs, des généticiens de jusqu’où les limites de la longévité
l’Albert Einstein College of Medicine pourraient être repoussées : « Les don-
de New York, constataient que « l’âge nées actuelles ne permettent pas
Espérance de vie à la naissance (en France) 811 ans
8

68 ans

38
38 ans 44 ans

1816-1826
1816-1826 19
1910-1919
10-1919 1950-1959
1950-1959 22010-2015
010-2015
SSource
ource : Human Mor
Mortality
tality Dat
Database
abase

Johanna Quaas (Allemagne).


Ici, en 2012, à 87 ans.
Un prodige.
DÉCOUVERTE
d’affirmer que personne
ne survivra au-delà de 115 ans
dans le futur », insistent-ils.
Selon eux, si les progrès sem-
blent effectivement devenus
moins rapides, cela ne signifie
pas pour autant qu’ils vont
s’arrêter. « L’augmentation ré-
gulière de l’espérance de vie et
de la longévité […] montre à
quel point le vieillissement
humain est malléable », écrit
ainsi le Pr Thomas Kirkwood,
de l’université de Copenhague.
De fait, dans les an-
nées 1980, les scientifiques
pensaient encore que le chiffre
de 100 ans était la limite ul- Jeanne Calment (France) L’être humain qui a Violet Brown (Jamaïque). Actuelle doyenne
vécu le plus longtemps. Elle est restée dans de l’humanité, elle est née le 10 mars 1900.
time du corps humain. « En sa maison jusqu’à son 110e anniversaire. Ici, en Très croyante, elle explique sa longévité par
réalité, les connaissances ac- 1995, à 120 ans. Elle est décédée le 4 août 1997. son amour du Christ. Ici, en 2017.
tuelles de la biologie du vieil-
lissement écartent fermement
toute idée que la fin de la vie
serait génétiquement programmée », « Avec l’amélioration continue des fréquent au décès (pour les femmes)
précise le Pr Kirkwood dans son étude. conditions de vie, les personnes arri- est à présent de 90 ans, soit dix ans de
Notre inévitable décrépitude vien- vant aujourd’hui à des âges élevés (80- plus que dans les années 1980. Sans
drait plutôt d’une accumulation de 90 ans) se trouvent en moyenne en parler des « supercentenaires » (plus
dommages dans nos cellules et nos or- meilleure santé que leurs prédéces- de 110 ans), de moins en moins rares
ganes qui, au fil du temps et des défail- seurs au même âge il y a seulement (voir l’encadré ci-contre). « Mécanique-
lances de nos mécanismes internes de cinq ou dix ans », constate le démo- ment, cela augmente les chances de
réparation, conduirait à la mort. Ce graphe français Jean-Marie Robine. voir certains individus repousser en-
processus tient bien plus à notre envi- Pour cet expert, les limites devraient core les limites de la longévité, car les
ronnement, à nos modes de vie et, donc continuer à reculer, et le mouve- personnes atteignant les âges les plus
dans une moindre mesure, aux pro- ment serait déjà enclenché : les statis- élevés en bonne santé déclinent sou-
grès de la médecine qu’à nos gènes. tiques montrent que l’âge le plus vent plus lentement », souligne le
chercheur. Simplement, ces change-
ments sont très progressifs : selon ses
observations, l’âge maximal au décès
Toujours plus de supercentenaires augmente en moyenne d’un an tous
les dix ans. « Il faut donc une cinquan-

C ’est en 1965 que, pour


la première fois,
un Français (ou plus exactement
démographique. Et combien
sont encore vivants ?
Etonnamment, l’Insee ne donne
taine d’années de recul pour voir réel-
lement se dessiner une tendance »,
conclut le démographe.
une Française) a soufflé pas accès à cette information.
Jusqu’où ces évolutions peuvent-
110 bougies. Depuis, le nombre Pour le savoir, les démographes
de « supercentenaires », s’appuient donc sur elles conduire l’espèce humaine ? Nul
autrement dit des personnes une poignée de passionnés ne peut, de fait, le dire aujourd’hui.
ayant atteint ou passé l’âge qui compulsent la presse locale Mais s’il y a bien un point sur lequel
canonique de 110 ans, augmente et les registres de naissance. les spécialistes s’accordent, c’est que
G. GOBET/AFP - R. SIMPSON/AP/SIPA

régulièrement. D’après les Selon Laurent Toussaint, l’un de l’âge auquel on bascule dans la vieil-
données de l’Insee, compulsées ces traqueurs de centenaires, lesse et la maladie peut, lui, encore
par le chercheur Jean-Marie nous compterions, en ce moment, être repoussé – notamment en France.
Robine, 205 Français (aujourd’hui 30 « supercentenaires ». Tous sont
décédés) ont déjà appartenu des femmes, et la plus âgée vient « Chez nous, l’espérance de vie à
à cette nouvelle catégorie tout juste de fêter ses 114 ans. 65 ans est de vingt ans, dont dix en
moyenne en situation de dépendance.
En Scandinavie, cette période de perte

100
13
SEPTEMBRE
2017
tats. Au début de l’année der-
nière, des chercheurs de la
prestigieuse Mayo Clinic aux
Etats-Unis ont montré que,
leurs cellules vieillissantes
(celles qui ont cessé de se divi-
ser, également appelées « sé-
nescentes ») ayant été élimi-
nées, des souris rajeunissaient
littéralement et battaient des
records de longévité. « Aux
Etats-Unis, Google, mais aussi
d’autres start-up cherchent à
présent des molécules capa-
bles d’éliminer chez l’homme
ces cellules entrées en sénes-
cence, dont la quantité aug-
Masazou Nonaka (Japon). L’homme le plus Roger Auvin. Le doyen des Français est né le mente avec le vieillissement »,
âgé du monde (talonné de près par 20 mars 1908. Il vit à Limalonges (Deux-Sèvres)
un Espagnol et un autre Japonais) est né Son prédécesseur, Georges Massard (110 ans), explique Oliver Bischof, spé-
le 25 juillet 1905 sur l’île de Hokkaido. est mort en novembre 2016. cialiste du sujet à l’Institut
Pasteur de Paris.
Source : GerontoloGy reSearch Group (au 13 Septembre 2017).
A court terme, la voie de re-
cherche la plus prometteuse
d’autonomie est seulement de deux à ment cellulaire. « Notre manière de porte toutefois sur les effets d’une res-
trois ans. Cela montre qu’il existe des vivre peut avoir un effet sur eux […]. triction calorique : les scientifiques sa-
marges de manœuvre », souligne le Nous pouvons donc empêcher nos té- vent depuis les années 1930 qu’alléger
Pr Patrick Berche, directeur de l’Insti- lomères – et nos cellules – de vieillir de 30 à 40 % l’assiette d’animaux de la-
tut Pasteur de Lille, qui est en train de prématurément », rappelle dans son boratoire, et ce dès leur plus jeune âge,
créer un vaste centre d’expertise dédié dernier livre le Dr Elizabeth Black- rallonge leur durée de vie. « Mais le
à la longévité. Au-delà des recherches burn, Prix Nobel de médecine en mécanisme biologique demeure en-
scientifiques sur les maladies liées au 2009 pour avoir découvert ces mar- core méconnu. Il est donc inutile de se
vieillissement (cancer, diabète, patho- queurs biologiques. mettre au régime en espérant vivre
logies cardio-vasculaires ou neuro- Serait-il possible d’aller plus plus longtemps, d’autant qu’une telle
dégénératives), l’accent y sera mis sur loin, en modifiant ces mécanismes diète a un impact négatif sur la fécon-
la prévention. « En aidant la popu- afin de ralentir encore le tic-tac de dité », avertit Hugo Aguilaniu, direc-
lation à adopter une meilleure hy- l’horloge de la vie ? Pas forcément. De teur de recherche au CNRS. D’où l’idée
giène de vie, avec, notamment, une récents essais ont montré que modi- de trouver des molécules qui mime-
bonne alimentation, moins de séden- fier les télomères de souris avait favo- raient chez l’homme l’effet de cette
tarité, moins de tabagisme ou encore risé l’apparition de… cancers. Mais restriction, sans ses conséquences dé-
un bon sommeil, il serait certaine- dans d’autres domaines, les re- létères. Une candidate semble déjà
ment possible de reculer le seuil de la cherches donnent de meilleurs résul- identifiée : la metformine, un médica-
perte d’autonomie jusqu’à l’âge de ment qui modifie le métabolisme du
95 ans », estime le médecin. sucre, déjà utilisé contre le diabète de
Ces mesures de bon sens dimi- Pour en savoir plus type 2. « Les médecins ont montré que
nuent le risque de voir apparaître des L’homme qui vivra 200 ans des malades traités ainsi vivaient plus
capture d’écran the 110 club - y. bonnet/afp

maladies liées à l’âge. « Mais, au-delà, est-il déjà né ? longtemps que des non-diabétiques.
on sait désormais qu’elles agissent par florence Solari. Un essai clinique a été lancé aux Etats-
aussi directement sur les mécanismes le pommier, 128 p., 7,90 €. Unis pour tester ses propriétés sur le
biologiques du vieillissement », sou- Nouvelles Frontières vieillissement. Et ce n’est qu’un début,
ligne Florence Solari, chercheuse à de la longévité car d’autres molécules sont à l’étude »,
par philippe Siou.
l’Inserm. C’est particulièrement vrai ed. léo Scheer, 228 p., 18 €. assure Hugo Aguilaniu. Si ces re-
pour les télomères, ces minuscules Longue Vie ! cherches finissaient par porter leurs
morceaux d’ADN à l’extrémité des par christophe de Jaeger. fruits, l’humanité serait alors confron-
chromosomes, qui jouent un rôle télémaque, 224 p., 17 €. tée à une autre question : que faire de
essentiel dans le rythme du vieillisse- ces années de vie en plus?

101
13
SEPTEMBRE
2017
C U LT U R E
Eblouissants
Michel Bouquet (Orgon),
Nicole Calfan (Elmire)
et Michel Fau (Tartuffe),
dans des costumes
signés Christian Lacroix.

C’est l’événement théâtral de la rentrée.


La pièce de Molière, colorée de baroque,
est jouée par un duo magique de comédiens.
L’Express a assisté aux répétitions.

MICHEL BOUQUET, MICHEL FAU

TARTUFFE
EN
MAJESTÉS PAR ÉRIC LIBIOT
PHOTOS : MARCEL HARTMANN
C U LT U R E

P
rologue. L’œil est vif, le été l’élève de Bouquet au conserva- de Tartuffe. «CLe chemin est long du
regard piquant, les joues toire ; aujourd’hui, il le dirige. projet à la choseC», glisse Dorine dans
un peu creusées, la barbe L’Express a pu assister aux répéti- un à-propos très politique. Michel Fau
naissante – sur scène, ce tions et au premier filage de cette est dans la salle, jean et chemise colo-
sera finalement un bouc pièce de Molière. Un magnifique cau- rée à grands carreaux, attentif au jeu
taillé de près. Michel Bouquet, 91 ans. chemar fellinien servi par une langue des comédiens. Le baroque se nour-
Oui, 91 ans. Et l’envie débordante de âpre et majestueuse. Dernière chose rissant d’oxymores, à trois semaines
remonter sur les planches. «  C’est avant de commencer : si Michel Bou- du lever de rideau, les choses se rè-
peut-être ma dernière pièceC», dit-il quet a joué 820 fois (!) Le roi se meurt, glent scène par scène dans une sorte
comme s’il parlait de la d’Ionesco, partout en de félicité laborieuse. «CRien d’inquié-
pluie et du beau temps. Un magnifique France, il n’a jamais fait le tantC», souligne Fau.
Difficile pourtant d’ima- Tartuffe, si ce n’est juste Christine Murillo tempère joli-
cauchemar
giner le théâtre sans cet après guerre, à une occa- ment ses alexandrins, Alexandre Ruby
fellinien servi par
homme. Ce Tartuffe s’af- sion, pour la télé, dans le expulse les siens. «CTu dois être perdu
fiche ainsi comme l’un
une langue âpre (petit) rôle de Damis. comme Nicholson dans le labyrinthe
des événements de la
et majestueuse Aujourd’hui, il est Orgon, de Shining », lui lance Michel Fau, qui
rentrée, mais aussi parce père de famille et fils aime les références au cinéma – Fran-
qu’il réunit deux artistes à la geste sin- colérique, abusé par un Tartuffe çoise Rosay dans Le Grand Jeu ou Paul
gulière. Michel Bouquet, l’ascète, qui maquillé à l’eau bénite, parfumé à Meurisse dans Le Monocle noir seront
se fond dans les mots, et Michel Fau, l’encens et bouffé par le désir charnel. ainsi convoqués. Le décor figure l’in-
le baroque, ici acteur et metteur en térieur d’une église fantasmée vue par
scène, qui aime la flamboyance, les Acte I un objectif anamorphosé. L’autel, par
excès du désir et le fouet de la souf- Mercredi 23 août. Sur scène, Dorine, exemple, se transforme en table de
france. Ils ont en commun la passion la servante, et Damis, le fils d’Orgon. repas, devenue, elle, lieu de la concu-
du jeu et du théâtre et leur duo se L’une calme les ardeurs de l’autre, piscence de Tartuffe pour Elmire, la
mêle d’attention et de respect. Fau a exaspéré par l’attitude de son père et femme d’Orgon. Le sacré et le trivial,

Flamboyants Aurélien Gabrielli (Valère), Christine Murillo (Dorine) et Justine Bachelet (Mariane).

104
13
SEPTEMBRE
2017
la foi et la chair en un même mouve-
ment. « Tartuffe est une pièce terrible
dans laquelle Molière provoque Dieu
et met en cause la vanité de l’Eglise,
explique Michel Fau. Il s’y mêle le
grotesque et le tragique.E»
Michel Bouquet arrive et s’installe
dans les premiers rangs, le texte à la
main. Sur scène, c’est maintenant au
tour de Michel Fau de jouer, qu’on
découvre torse nu, en pleine flagella-
tion. Il revêt ensuite un plastron en
forme de camisole et demande à Do-
rine de couvrir «Ece sein [qu’il ne sau-
rait] voirE». Vers aussi célèbre que la
mort du petit chat. Nicole Calfan, for-
midable et inquiétante Elmire, monte
sur scène pour la confrontation entre
elle et Fau. Ça bute sur le texte. De la
salle, Michel Bouquet souffle les
alexandrins. Puis se retrouve sur les
planches à la fin de la répétition pour
s’adresser à Michel Fau. «ETrès beau.
C’est la délicatesse du diable. Pas be-
soin d’en faire plus.E» Lorsque Michel
Bouquet parle, tout le monde se tait.
Le comédien a un mot pour chacun et
connaît chaque personnage. Parlant
d’Orgon, il ditE: «EOn le croit méchant,
il est con.E» Repartie immédiate d’un
Fau amuséE: «EC’est bien pour ça que je
vous ai pris pour le rôle.E»

Acte II Sage Michel Bouquet, à propos d’Orgon : « On le croit méchant, il est con.».
Mardi 29 août. Les deux Michel sont
sur scène. FauE: «EC’est un peu labo-
rieux, mais c’est en progrès.E» Bou- «ECe texte, c’est les montagnes russes. le désir et le sacré. Pour l’avoir beau-
quetE: «EOn va la faire autant de fois On passe de la tragédie à la fantaisie à coup travaillée, en cours ou sur scène,
qu’il faut.E» Et vingt fois sur le métier une vitesse incroyable, parfois dans je suis toujours étonné, et encore
ils remettent l’ouvrage (c’est du Nico- un même alexandrin. Pour un acteur, aujourd’hui, par la façon dont Mo-
las Boileau, pas du Molière). Début de c’est terrible.E» lière, à partir d’un texte très écrit,
semaine, météo peu aimable, fin de Lorsqu’il parle de Molière et de parvient à laisser s’exprimer l’instinct
mois difficile… La journée avance à Tartuffe, il est aussi intarissable des comédiens. » « Ah ! Qu’en termes
tâtons et au forceps. «EJe qu’un enfant qui vient de galants ces choses-là sont mises ! »
vais me faire engueuler “Ce texte, c’est naître. Babillage, excita- (Le Misanthrope, de Molière).
par le metteur en scène si les montagnes tion, étonnement, yeux
je ne sais pas mieux mon russes. Pour écarquillés, ton interro- Acte III
texteE », pousse un Fau un acteur, gateur, regard surpris, Lundi 4 septembre. Premier filage en
soudainement schizo. c’est terrible” sourire fasciné, voix in- costumes. Tension dans la salle. Agi-
Avant de déclarer en quiétante. «E C’est sûre- tation en coulisse. Les couturières
forme d’explication finaleE: «ELe génie ment la pièce de Molière la plus indis- s’affairent et piquent ici et là. Ah oui,
fait ce qu’il peut.E» Ce qui semble aller pensable à voir, car elle révèle à les costumes  : signés Christian La-
à tout le monde puisque chacun peut chacun l’indicible. Et ses propres croix, avec qui Michel Fau a passé des
prendre cet éclat de voix pour lui. secrets. Il joue avec le diable et avec heures à parler « dentelles et rubans ».
Michel Bouquet arrondit les anglesE: Dieu, avec l’effroi et la drôlerie, avec C’est sans doute le mot « magnifique »

105
13
SEPTEMBRE
2017
Métamorphose Dans sa loge du théâtre de la Porte-Saint-Martin, le caméléon Michel Fau devient Tartuffe.

qui leur va le mieux. Sincèrement. Tartuffe et j’ai accepté à la seule «MIl est de faux dévots ainsi
Surtout, chaque personnage est condition qu’il joue orgon.M» La vie que de faux braves :
habillé en une saveur singulière. est simple, parfois. Et comme on ne voit pas qu’où
Eclectique et pertinent, donc homo- 17 heures. Le rideau se lève. La mu- l’honneur les conduit
gène finalement. orgon est en noir, sique, signée delalande et Charpen- Les vrais braves soient ceux
costume sobre, Tartuffe, drapé de tier, princes du baroque, s’élève vers qui font beaucoup de bruit,
rouge, Elmire semble sortir d’un les cintres des cieux du théâtre de la Les bons et vrais dévots, qu’on doit
tableau de Frida Kahlo, Porte-Saint-Martin. Les suivre à la trace,
Cléante est en habit royal “J’aime l’opéra, personnages sont figés à Ne sont pas ceux aussi qui font
et perruque attenante, le théâtre leur place, encadrés cha- tant de grimace.
dorine, en robe colorée de boulevard, cun par une lumière qui Hé quoi ? Vous ne ferez nulle
de baba Yaga russe… Les le lyrisme les éclaire un à un. Ta- distinction
décors, signés Emmanuel et le burlesque” bleau saisissant d’un rêve Entre l’hypocrisie et la dévotion ?
Charles, et les lumières, qui ne cessera de noircir. Vous les voulez traiter d’un semblable
imaginées par Joël Fabing, forment Il y a quelque temps, le texte chahutait langage,
avec les costumes un trio magique, dans la bouche des comédiens. au- Et rendre même honneur
volontairement marqué. Comme un jourd’hui, c’est quasi parfait, et demain au masque qu’au visage ;
coin dans la porte de la bienséance sera un autre jour encore meilleur. Egaler l’artifice à la sincérité,
doucereuse. « J’aime l’opéra, le théâtre Confondre l’apparence avec la vérité,
de boulevard, le lyrisme et le bur- Epilogue Estimer le fantôme autant
lesque, pointe Michel Fau. Tartuffe, Si l’on peut dire car il s’agit là d’un que la personne,
c’est Dom Juan en plus travaillé, la extrait de la scène V de l’acte I, entre Et la fausse monnaie à l’égal
langue de Molière y est dure et com- Cléante et orgon. Le premier veut dire de la bonne ?M»
pliquée, qui mêle le discours reli- au second qu’il se trompe à soutenir et Fin (ou presque).
gieux et amoureux. Michel bouquet, adorer Tartuffe. où il sera démontré
qui sait allier le grotesque et le ici qu’un texte joué pour la première TARTUFFE
tragique, y fait merveille. C’est un fois dans sa version actuelle en 1669 dE MoLIèrE. THéâTrE dE La
comédien intouchable car il ose tout. semble trouver écho en ces temps PorTE-SaINT-MarTIN (ParIS, Xe).
C’est lui qui m’a poussé à monter troublés. N’est pas Molière qui veut. À ParTIr du 15 SEPTEMbrE.

106
13
SEPTEMBRE
2017
J’ai discuté jusqu’à 4 heures du matin
avec des gens formidables, plus in-
téressés par le cinéma que par les sel-
fies. » Cette seule phrase suffit à dézin-
guer les a priori. Renseignements pris,
c’est lui, après avoir remarqué un sim-
ple cliché du très indépendant Mad
Love in New York, qui a pilonné de
mails les frères Safdie pour travailler
avec eux. C’est lui, après avoir vu
White Material, de Claire Denis, qui a
contacté la réalisatrice, avec qui il
tourne actuellement High Life, un film
de science-fiction, au côté de Juliette
Binoche. Robert Pattinson est un ciné-
phile pur et dur, auquel le statut de
star importe peu. « Etre connu n’est

C. TRIBALLEAU/AFP
pas déplaisant, car cela permet à des
Statut « Mon métier,
ce n’est pas vedette, projets comme Good Time d’être mis
mais acteur. » en lumière. Ça s’arrête là. Mon métier,
ce n’est pas vedette, mais acteur. »
Facile de sortir la carte de l’hu-
Pâlot mais adulé dans Twilight, Robert Pattinson milité quand, au dernier Festival de
se révèle impressionnant dans Good Time. Ovationné Deauville, qui lui rendait hommage
(déjà ?!), des centaines de fans hurlent
à Cannes, honoré à Deauville, l’acteur mérite le détour.
son nom, encore ensorcelés par une

BEAU ET BON
tripotée de Twilight qui lui ont rap-
porté 12 millions de dollars. « D’abord,
ce n’est pas autant, corrige-t-il. Ensuite,

À LA FOIS
le succès offre une liberté, par exemple
celle de refuser des blockbusters.  »
Evidemment, il ne dira pas lesquels.
Mais force est de constater que sa
PAR CHRISTOPHE CARRIÈRE filmographie est composée en majeure

O
partie de films d’auteur dignes d’inté-
rêt : Life, d’Anton Corbijn, The Lost City
of Z, de James Gray… Les faits parlent
n plaide coupable. le prix d’interprétation. Le jury lui pour lui. Du coup, on le reconsidère
Héros de la saga Twi- préférera finalement Joaquin Phoe- très sérieusement quand il déclare son
light, où il affola (et nix, n’empêche. Dans son rôle de loser admiration pour Mon roi, de Maïwenn,
affole encore) la pla- «  attachiant  », braqueur raté attifé son envie d’être dirigé par Olivier As-
nète (pré)pubère en comme un as de pique, sayas, ou sa passion pour
vampire romantique, Robert Pattin- peau et cheveux gras, il a Michel Houellebecq…
Sa filmographie
son n’avait alors pas plus d’intérêt à électrisé tout le monde. dont il cite un extrait de
est composée
nos yeux qu’une porte. Même lorsque Un coup de foudre. ses poèmes (tiré du Sens
David Cronenberg l’engage dans Un bonheur n’ar- en majeure partie du combat) avec un accent
Cosmopolis ou Maps to the Stars, on le rivant jamais seul, le jeune
de films d’auteur à couper au couteau mais
trouve toujours fade. Et le voilà pi- Londonien de 31 ans se ré- dignes d’intérêt dans le texteG : «G Nous
quant, savoureux, goûteux, en deux vèle un gars sympathique. avons traversé fatigues et
mots très bon, dans Good Time, de Installé sur la terrasse d’un palace can- désirs sans retrouver le goût des rêves
Joshua et Ben Safdie, comédie noire nois, la mine défaite et le poil hirsute, de l’enfance.G» S’il ne dit pas la suite
new-yorkaise présentée et plébiscitée il a le sourire du chenapan qui a fait le – «GIl n’y a plus grand-chose au fond de
au Festival de Cannes. Le lendemain mur la nuit précédente. « Je n’en ai pas nos sourires, nous sommes prisonniers
de la projection, on lui prédit, quand eu besoin, le club se trouve sur le toit de notre transparenceG» –, c’est qu’il ne
on ne le lui souhaite pas sincèrement, de l’hôtel, avoue-t-il, très décontracté. se sent pas concerné. Il a bien raison.

107
13
SEPTEMBRE
2017
C U LT U R E
Alors que tombent les premières listes
des auteurs sélectionnés, décryptage du modus operandi
des jurys, des lectures de l’été au vote automnal.

DANS LA CUISINE
DES PRIX
LITTÉRAIRES
PAR MARIANNE PAYOT

A l’heure du déjeuner, en
ces lundi 4 et mardi
5 septembre, Saint-
Germain-des-Prés sus-
pend son volJ: les jurés
Renaudot et Goncourt livrent leurs
premières listes. Rebelote, courant
septembre, avec les sélections de
leurs confrères du Médicis, du Fe-
Daoud ? Enquête auprès d’un cénacle
dont certains membres ne connais-
sent pas de trêve estivale.
« J’ai encore passé tout mon été à
lire, chez moi, à Aix-en-Provence,
s’exclame la jurée Goncourt Paule
Constant. J’ai reçu 280 livres, en ai lu
entre 80 et 100. Et, croyez-moi, dans le
lot, il y en a des exécrables.J» A chacun
mina et de l’Interallié, les acadé- sa comptabilité. «J Un livre par jour
miciens français fermant le bal le dans mon île d’OléronJ», note Josyane
28 septembre. Tous les impétrants ne Savigneau, du Femina. Même tempo
ILLUSTRATION : LUCAS HARARI/ILLUSTRISSIMO

toucheront pas le gros lot, bien sûr, du côté de Frédéric Beigbeder, mem-
mais ils auront gagné l’occasion, pré- bre du Renaudot, réfugié à GuétharyJ:
cieuse, d’émerger de la jungle de la «J60 livres, et c’est rien par rapport à la
rentrée littéraire. Et leurs éditeurs masse.J » Deux livres par jour pour
d’engranger des ventes et quelques Christine Jordis, du Femina, qui pro-
milliers d’euros, appréciables en cette fite (!) de ses séjours à Venise et en
année électorale néfaste Bourgogne pour avaler la
pour la littérature. Ce cer- “Sur 280 livres, rentrée. «JJ’en ai emporté
cle vertueux enclenché j’en ai lu entre 60, lu 40, signale le prési-
(attention renforcée des 80 et 100. Et, dent du Goncourt, Ber-
libraires et de la presse), croyez-moi, il y en nard Pivot, et j’ai fait du Reste qu’il faut opérer des choix.
il faut faire vite, car, après a des exécrables” rattrapage à mon retour à En général, les jurés commencent
les deuxièmes et troi- Paris, le 15 août, en regar- par des auteurs qu’ils suivent, puis
sièmes listes du mois d’octobre, les dant ceux pour lesquels la presse ou piochent dans telle ou telle théma-
feux de la rampe s’éteignent rapide- mes confrères du Goncourt s’enflam- tique, selon leurs goûts. Pour Chantal
ment. Comment les jurys établissent- maient. » Le 10e couvert de chez Thomas (Femina), ce sont les rapports
ils leurs premières sélections ? Com- Drouant, Pierre Assouline, s’active lui mère-fille, pour Patrick Grainville
bien de livres, parmi les 390 romans aussi jusqu’à la dernière minute. Avec (Médicis), les familles névrotiques.
français et 191 romans étrangers, les un avantage certainJ: il est l’un des « Et je suis bien servi, dit-il en riant.
jurés ont-ils lu ? Comment en sont-ils rares, avec Virginie Despentes et Eric- Pour le reste, il y a les infos d’éditeurs
arrivés à plébisciter Alice Zeniter, Emmanuel Schmitt, à lire en version et les enthousiasmes des camarades
Monica Sabolo ou Olivier Guez et à numérique. Pas besoin d’entasser les qui filtrent dès juin, mais, en gros, c’est
dédaigner Eric Reinhardt ou Kamel livres dans les valises qui débordent. un système empirique et aléatoire.JIl

108
13
SEPTEMBRE
2017
est vrai que nous avons moins de pres- mi-raisin, Jean-Christophe Rufin, de titres. » Où l’on apprend que Philippe
sion qu’au Goncourt ou au Renaudot. » l’Académie française. Claudel a dégainé le premier, à la fin
La plupart des jurés se passent des Seuls les Goncourt ont mis en de juin, que Virginie Despentes et
coups de fil pour se faire part de leurs place un système sophistiqué de Eric-Emmanuel Schmitt, en bons
découvertes. Frédéric Beigbeder télé- notes de lecture. Explication de Marie élèves, écrivent des critiques bien
phone à Jérôme Garcin et à Patrick Dabadie, la secrétaire : «  Bernard troussées et pleines d’esprit, que
Besson ; Christine Jordis, à Evelyne Pivot en a instauré le principe, afin Patrick Rambaud est irrésistible.
Bloch-Dano et à Josyane Savigneau ; que les discussions ne tournent pas Paule Constant, amusée, décrypte
Josyane, à Danièle Sallenave ; Franz- en rond. Chaque juré m’envoie par l’exercice : « Lorsque vous ne partagez
Olivier Giesbert, à tous ses copains du courriel pendant l’été ses notes de pas le choix d’Untel, il faut surtout
Renaudot… « Nous, quand on s’appelle, lecture, qui vont de quelques lignes commencer par une révérence,
c’est pour parler des sièges vacants plus à trois feuillets. Je les transfère à “comme l’a si bien dit…” Et si un livre
que de nos lectures », signale, mi-figue, tous les membres et répertorie les vous tient à cœur, il ne faut pas

109
13
SEPTEMBRE
2017
C U LT U R E
être trop élogieux, mais astu- de Roblès, Patrick Deville, Michel volontiers des coups de chapeauG :
cieux : vous êtes face à des personnes Le Bris… En revanche, on notera le «GOn se dit : “Tel auteur est gentil, on
rompues à la lecture et à l’écriture. » peu d’engouement pour des auteurs ne va pas le décourager”, mais il risque
Confidentielles, ces notes, très libres, phares comme Sorj Chalandon, Eric de vite disparaître.GD’autant que de
sont versées dans les archives. Reinhardt ou Kamel Daoud. nouveaux livres peuvent surgir en oc-
De l’avis de tous, cette rentrée Arrive le jour J, celui du vote. Là tobre. » Et des romans du printemps
est très ouverte. «  Il va y avoir des encore, le Goncourt se distingue par sa peuvent apparaître sur la première
dispersions, remarque Bernard Pivot. rationalitéG: pour ne pas avantager tel liste, comme celui de Mahi Binebine…
Nous ne sommes pas dans l’année des ou tel juré, l’ordre des intervenants est L’académie Goncourt, elle, refuse tout
Bienveillantes ou de La Carte et le ter- tiré au sort. Chacun décline nouveau titre sur sa
ritoire, qui s’imposaient. » Plus sévère, oralement de huit à dix “Je pense qu’il deuxième liste. Quant à
Frédéric Beigbeder qualifie cette ren- titres, et les romans ayant faut récompenser l’Académie française,
trée de « moyenne », évoquant tout de obtenu la majorité sont sé- des écrivains elle n’établit qu’une
même quelques bonheurs de lecture, lectionnés. Puis les votes se et non pas seule liste. Décryptage
entre La Disparition de Josef Mengele, succèdent, afin de complé- un seul bon livre“ de Dominique Bona,
d’Olivier Guez, Summer, de Monica ter la liste d’une quinzaine membre de la commis-
Sabolo, et Frappe-toi le cœur, d’Amélie d’ouvrages, celle qui fera foi pour le sion roman, qui compte une dizaine
Nothomb. Ici ou là, des noms surgis- Goncourt des lycéens. Tirage au sort d’académiciens : «GChacun arrive avec
sentG: Alice Zeniter, tout juste primée excepté, la plupart des jurys procè- trois ou quatre livres en tête, pas plus.
par les libraires de Nancy et Le Monde, dent de la même manière. Mais les Au terme de nos débats est établie une
en a emballé beaucoup, de Franz- stratégies peuvent différer. «GAvant, ra- liste de trois noms, qui seront présen-
Olivier Giesbert à Patrick Grainville ; conte Josyane Savigneau, je mettais tés à l’ensemble des académiciens par
Véronique Olmi, Brigitte Giraud et des livres que je voulais saluer et non ceux qui les ont défendus avec le plus
Kaouther Adimi ont enchanté quelques pas couronner. Et ils ont eu le prix ! On de ferveur. Si l’avocat est brillant, il
dames du Femina; Josyane Savigneau ne m’y reprendra plus.G De manière peut emporter la mise.G» Précision de
rameute pour Yannick Haenel, Rufin générale, je pense qu’il faut récom- Jean-Christophe RufinG: «GMichel Déon,
est tombé sous le charme de Miguel penser des écrivains et non pas un très organisé, avait un poids considéra-
Bonnefoy ; Giesbert est fidèle à Phi- seul bon livre. Mais c’est un débat sans ble. C’est moins vrai avec notre doyen
lippe Jaenada, Jean-Noël Pancrazi, du fin. » Franz-Olivier Giesbert, lui, livre d’aujourd’hui, Jean d’Ormesson.G»
Renaudot, apprécie Olivier Guez C’est lors des deuxièmes listes,
et Jean-Luc Coatalem, Pierre s s quand il faut éliminer des noms, que
ination ination
Assouline défend Monica Sabolo, 6 nom 5 nom les choses s’enveniment. Du Femina
Eric Vuillard et Alexis Ragou- au Médicis, ça s’étripe sec. Le Renau-
gneau. Sont aussi évoqués Fran- dot n’est pas en reste. «GMoi, je suis un
çois-Henri Désérable, Richard Mil- petit lapin, j’essaie de me faufiler entre
let, Yves Bichet, Jean-Marie Blas les grands fauves », rigole Jean-Noël
Pancrazi. Les grands fauves se nom-
ment Giesbert, Beigbeder et Besson.
«GIl m’a fallu apprendre à aller au com-
A l’honneur bat, confie Dominique Bona, la seule
Après publication des différentes 3 nominations : Gaëlle Nohant, femme du Renaudot. Il y a de belles
listes de prix*, voici les auteurs pour Légende d’un dormeur bagarres, mais finalement on s’en sort
les plus remarqués. éveillé (Héloïse d’Ormesson) ; toujours avec l’humour, et on oublie
6 nominations : Alice Zeniter Véronique Olmi, pour Bakhita les coups de gueule.G» Frédéric Mitter-
(photo), pour L’art de perdre (Albin Michel) ; Kaouther Adimi, rand, membre du Médicis, n’a pas le
A. DI CROLLALANZA/FLAMMARION - J. SAGET/AFP

(Flammarion). pour Nos richesses (Seuil). cœur, lui, à batailler. Il pleure la dis-
5 nominations : François-Henri 2 nominations : parition d’Emmanuèle Bernheim, qui
Désérable (photo), pour Un certain Brigitte Giraud, Chantal Thomas, avait un «G rôle apaisantG », dit-il, au
M. Piekielny (Gallimard). Jakuta Alikavazovic, Lola Lafon,
sein de son jury et était, en outre, sou-
4 nominations : Monica Sabolo, Anne et Claire Berest, Miguel
pour Summer (JC Lattès) ; Bonnefoy, Patrick Deville, vent du même avis que lui. Quant aux
Philippe Jaenada, pour La Serpe Frédéric Verger, Sorj Chalandon Goncourt, ils devraient être tout en
(Julliard) ; Olivier Guez, et Charif Majdalani. mesure lorsqu’ils délivreront leur
pour La Disparition * Goncourt, Renaudot, Libraires de Nancy, la deuxième liste, le 11 octobre, en direct
de Josef Menguele (Grasset). Fnac, Landerneau, Le Monde, France Inter-JDD. de la Foire du livre de Francfort. Sous
les feux de la rampe internationaux.

110
13
SEPTEMBRE
2017
RÉSERVEZ VOS PLACES
LeMonde.fr/festival

JULIETTE BINOCHE
AURÉLIE DUPONT
CHRISTIAN DE PORTZAMPARC
KEVIN MAYER
FRANÇOISE NYSSEN
CHRISTIAN BOLTANSKI
MARJANE SATRAPI - KEN ROBINSON
LEILA SLIMANI - LAWRENCE LESSIG
ISABELLE AUTISSIER - RÉGIS DEBRAY
PATRICK COHEN - RUTH ELKRIEF
LAURENT VAN DER STOCKT - YANN LECUN
KATHARINE VINER - DAVID PUJADAS
JEAN-DOMINIQUE SENARD - STÉPHANE GUILLON
JUDITH CHEMLA - BÉA JOHNSON

22-25 Palais Garnier - Opéra Bastille


Théâtre des Bouffes du Nord
SEPTEMBRE 2017
4 E
É D I T I O N Cinéma Gaumont Opéra

Partenaire billetterie :
C U LT U R E
LA ROMANS

LIBRAIRIE
DE
L’EXPRESS
LA DISTANCE
QUI NOUS SÉPARE
par renato Cisneros,
trad. de l’espagnol (pérou)
par serge Mestre. Christian
Bourgois, 320 p., 23 €.
LE CHOIX DE MAZARINE PINGEOT  Le meilleur résumé
RÉCIT de La distance qui nous
sépare, c’est l’auteur qui nous
L’avocate Antigone l’offre dès la deuxième page :
« Ce roman parle de mon
Ça commence par des précautions père, le général de division
morales  : parler d’une femme syrienne, de l’armée du pérou luis
Razan Zaitouneh, opposante au régime, Federico Cisneros Vizquerra,
archiviste de ses crimes, héroïne d’une ré- surnommé el gaucho. »
Cet homme aurait pu devenir
sistance juridique, jusqu’à l’épiphanie d’une
« un magicien comme
révolution qui s’abîme en calvaire, parler d’une Mandrake » ; il choisit une
femme qui a disparu un 9 décembre 2013, enlevée UNE PARTIE ROUGE carrière militaire, montant
par des intégristes musulmans et dont les écrits par Maggie nelson, les échelons jusqu’à devenir
résonnent encore de leur lucidité, dresser le por- trad. de l’anglais (états- ministre et assumer
trait d’une avocate laïque aux côtés des familles de unis) par Julia deCk. bien des formes de répression
prisonniers, qu’ils soient frères musulmans ou ed. du sous-sol, 224 p., 20 €. et fréquenter des individus
communistes, d’une femme qui a choisi la clandes-  Devenue poète comme pinochet. Mais
tinité, refusé les honneurs, quand on est occiden- parce qu’elle ne voulait renato Cisneros, son fils,
tale et qu’on n’a jamais mis les pieds en Syrie, est- pas «Mraconter d’histoiresM» l’a toujours vu comme
ce possible, est-ce acceptable, est-ce légitime? (de son point de vue, un père aimant et érudit. il
L’enquête de Justine Augier, qui vit au Liban, les histoires «Mpeuvent nous s’est donc lancé dans l’écriture
où affluent les réfugiés, mêle ces interrogations aider à vivre, mais elles nous de ce « roman d’autofiction »
piègent également, et sont cherchant à éclairer les zones
éthiques à la fascination revendiquée pour cette
à la source d’énormes d’ombre de son géniteur.
Antigone moderne. Au-delà du portrait, c’est la souffrancesM»), Maggie nelson au-delà du portrait tout en
Syrie qui surgit, avant et pendant la révolution, à s’entête à traquer du sens nuances d’el gaucho, l’auteur
travers les voix des uns et des autres, qu’elle tisse dans l’âpreté rugueuse livre un pan de l’histoire
comme la toile trouée, nécessairement trouée, du réel. en 2004, plongée de l’amérique du sud et,
d’une guerre inimaginable. Inimaginable malgré dans l’écriture d’un recueil l’air de rien, une réflexion sur
les images, malgré Internet, malgré Hamza al- de poésie sur l’assassinat l’amour filial, parfois tiraillé
Khatib, 13 ans, torturé à mort, malgré les sous-sols de sa tante dans le Michigan, entre bien des sentiments. B. L.
des prisons que certains survivants peuvent dé- elle apprend l’arrestation
crire. Inimaginable pour celui qui ne l’a pas vécue. d’un nouveau suspect, MON PÈRE, MA MÈRE
Pourtant, l’écriture est là, qui ouvre des voies. trente-six ans après les faits. ET SHEILA
Razan n’a jamais voulu quitter son pays, elle dans cette reconstitution par eriC roMand.

a attendu l’aube d’une Syrie nouvelle, tout en du procès où s’entremêlent stoCk, 112 p., 14,50 €.
prévoyant la montée d’un islamisme radical, elle chronique familiale  Des séquences
et journal, elle rend compte brèves, sans effets de
qui connaissait si bien cette population pauvre
de ses états d’âme, confrontée manches. eric romand, né
des provinces, où les femmes déjà portaient le à une société obsédée par en 1964, écrit à l’os pour dire
niqab. Elle y a pourtant disparu, laissant derrière la violence qui enserre le corps une jeunesse à Villeurbanne
elle la trace d’une espérance et la possibilité que des femmes. Méticuleuse, dans les années 1960-1970,
ce mot, liberté, supplante la peur. profondément féministe entre r12 (de la famille) et
Alors oui, écrire sur Razan s’avère nécessaire. et tout en retenue, elle part peugeot 504 (du grand-père).
chercher la « partie rouge », la mère a la main verte et
DE L’ARDEUR. HISTOIRE DE RAZAN cet espace infini, impossible, le père, la main baladeuse et
ZAITOUNEH, AVOCATE SYRIENNE tendu entre ce qui apparaît, le coude haut. ambiance guy
par Justine augier. aCtes sud, 320 p., 21,80 €. ce qui devrait être lux, drucker, danièle gilbert
 et ce qui est. Fascinant. E. Le. et disputes parentales. eric,

112
13
SEPTEMBRE
2017
lui, se réfugie auprès de ses LE LIVRE QUI S’ÉCOUTE
45-tours, tubes de sheila
et corps de garçon en tête,
sous le «sregard glacials»
du paternel. Pas de drame
extraordinaire dans cette
famille du peuple, juste
un divorce et les classiques
réflexions «santitantousess»
et anti-Arabes. Eric Romand
voulait être architecte,
il sera coiffeur. Et écrivain,
comme l’atteste ce premier
roman plein de tact
et de pudeur, qui, sur un ton
fort différent de celui
d’Edouard Louis mais tout
aussi juste et sensible, montre
combien il était compliqué

SDP
de vivre sa différence
dans la France d’hier. M. P.
Le son en images
RÉVEILLER LES LIONS
PAR AyELET GunDAR-GosHEn,
TRAD. DE L’HéBREu PAR
LAuREnCE sEnDRowICz.
L e 21snovembre 1877, Thomas Edi-
son annonce la création du pre-
mier appareil capable d’enregistrer
chines vintage. Ce voyage sur les
ondes musicales révèle à quel point
les différentes révolutions (acous-
PREssEs DE LA CITé, et de restituer un sons : le phono- tique, électrique, magnétique et nu-
414 P., 22,50 €. graphe. Aux cylindres en cire sui- mérique) ont débridé l’imagination
 Née en 1982 à Tel- vront les disques plats du gramo- des artistes (durée d’enregistrement
Aviv et révélation des lettres
israéliennes avec Une nuit, phone d’Emile Berliner – «sLa plus plus longue, utilisation du multi-
Markovitch, sublime saga merveilleuse invention du siècles», pistes, home studio,setc.) et profon-
aux accents historiques selon une publicité de 1905. Plus dément modifié notre manière de
(10/18), Ayelet Gundar- tard, le walkman, le CD, le DAT, consommer la musique (le morceau
Goshen passe haut la main l’iPod, le MP3, le streaming… Puisant isolé et la playlist supplantant le
le cap du deuxième roman. dans les archives de la maison EMI, concept d’album). Reste un para-
En changeant de cap : Terry Burrows présente plus d’un doxes: la question de la qualité du
Réveiller les lions aborde
siècle de découvertes technolo- son, moteur de toutes ces inventions
de front la situation
des migrants africains giques dans le domaine de l’enregis- importe peu aujourd’hui pour la
en Israël. Mais pas que. on se trement sonore qui ont transformé majorité des gens. J. B.
croirait même dans un thriller, l’écoute de la musique. Cette riche
LA FABRIQUE DU SON.
tant le suspense s’invite histoire illustrée, au carrefour de la LA PREMIÈRE HISTOIRE VISUELLE
dans cette « bien sombre science, de l’art et du commerce, ne DE L’ENREGISTREMENT SONORE
histoire » qui bouleverse s’adresse pas seulement à une niche PAR TERRy BuRRows.
la vie d’Ethan Green, 41 ans, d’audiophiles fétichistes de ma- TExTuEL, 352 P., 49 €. 
neurochirurgien à la vie
rangée auprès de son épouse,
flic, et de leurs deux petits
garçons. Jusqu’à cette nuit
où, au volant de son 4 x 4, TIENS FERME d’un scénario sur la vie
il prend la fuite après avoir TA COURONNE de Melville obsédé à l’idée
causé accidentellement PAR yAnnICk HAEnEL. de rencontrer Cimino, seul
la mort d’un clandestin GALLIMARD. 352 P., 20 €. cinéaste capable à ses yeux
érythréen. or sa veuve, la  Pierre Ponson d’en réaliser l’adaptation.
« très belle » sirkitt, a tout vu du Terrail est un écrivain C’est compter sans un
et le fait chanter : en échange oublié, «spères» de Rocambole, dalmatien, une concierge
de son silence, Ethan devra adepte d’intrigues à plusieurs méfiante, un producteur
soigner d’autres clandestins. queues et à plusieurs têtes. bonne pâte, deux hommes
secrètement, dans un hangar La lecture de ses romans Melville (le romancier), de main moustachus. Etc.
désaffecté. C’est le début pousse à applaudir Cimino (le cinéaste), Huppert Le récit part dans tous les
d’une double vie intenable, l’imagination de l’auteur (l’actrice), et Apocalypse Now sens au gré des vagues tel un
au contact de laissés-pour- autant qu’à bayer. yannick (le film). Le roman pourrait harponneur à la recherche
compte. un roman puissant, Haenel signe avec Tiens aligner 200 pages de plus de sa baleine blanche.
dérangeant – traduit ferme ta couronne un roman ou en avoir 50 de moins. un roman sur la nécessité
formidablement – qui ne rocambolesque hardi Le héros de Haenel des chimères face à la dureté
s’oublie pas de sitôt. D. P. et fatigant qui convoque est un écrivain, auteur du monde, donc. E. L.

On aime… …un peu …beaucoup …passionnément …à la folie …pas du tout 113
C U L T U R E LA LIBRAIRIE DE L’EXPRESS
POUR/CONTRE

HERRERA HERNANDEZ/ISTOCK
Le nouveau livre d’Eric-Emmanuel Schmitt a divisé la rédaction.
Marianne Payot Evidemment, il Luftwaffe qui aurait abattu l’avion noisette », « il ne pipait mot »…
y a plus jazzy que le thème chris- de Saint-Exupéry (avec une fillette Les filles ont des « lèvres pul-
tique du pardon, évidemment, exaspérante qui lui demande in- peuses » et le vieux berger a « la
l’ultrapopulaire Eric-Emmanuel lassablement : « Dessine-moi un peau boucanée par le soleil ». Et
Schmitt n’est guère en vogue au avion »…). Et partout l’amour et quand l’auteur s’essaie à l’audace,
sein du germano-gra- le pardon triomphent. on a droit à des : « Moïsette ruait
tin, mais je ne boude Amen! dans les brancards de la culpabi-
pas mon plaisir devant M. P. Mais quelle mau- lité » ou « L’avocat voltigeait dans
ces quatre nouvelles vaise foi ! Sans vouloir les sphères de la rhétorique. » On
qui déclinent avec gé- pinailler, le banquier ne pourra pas en dire autant
nérosité notre pain n’est pas amoureux de la d’Eric-Emmanuel Schmitt…
quotidien, soit l’amour, bergère, dotée de la sim- M. P. Merci pour la vieille fille de
la haine, la jalousie, plicité des bienheu- province… et arrêtons ce jeu des
l’envie, la vengeance, la reuses, mais attaché ex- petites phrases. Conviens, tout de
culpabilité. D’autant cessivement à leur fils, même, qu’à l’heure où certains
que, en bon drama- trop longtemps renié; la dénoncent le trop-plein d’exofic-
turge, l’auteur de La Nuit de feu, mère de la jeune violée ne veut pas tions ou d’autofictions, Schmitt
qui a confessé sa foi chrétienne, adopter le tueur, mais l’entraîner fait preuve d’une belle imagina-
joue avec la notion de pardon à dans l’enfer du sentiment de tion et qu’il sait raconter des his-
coups de retournements mali- culpabilité; et le pilote de la Luft- toires qui parlent à tout le monde
cieux et de chutes astucieuses. waffe illustre l’aveuglement de ces tout en ayant du sens.
Jérôme Dupuis Au fond, la cou- hommes, au remords trop tardif, J. D. Oui, on brasse les grandes
verture kitschissime du livre, avec qui croyaient combattre pour leur questions – la filiation, le pardon,
son gros papillon bleu, son ciel pays et non pour Hitler. Si l’on peut le suicide – à coups de symboles
étoilé et son désert, annonce la reprocher à Schmitt quelques lour- aussi légers que le bombardier à
couleur : bons sentiments et deurs ici ou là, inutile de grossir le croix gammée de l’ex-nazi repenti.
grosses ficelles. Eric-Emmanuel trait. C’est facile et mensonger. Et pas une once d’humour en plus
Schmitt n’a peur de rien : au gré de J. D. Mais le pire est ailleurs. Ce de 300 pages. Comme le dit un
ses nouvelles, on va donc croiser recueil est écrit comme un roman personnage : « Quel mélo ! »
un richissime banquier décou- pour vieilles filles de province
vrant l’amour avec une bergère dé- sous la iiie République. il est LA VENGEANCE DU PARDON
pAR ÉRiC-EMMAnuEL SCHMitt.
ficiente mentale (bien sûr…), une truffé d’expressions toutes faites
ALbin MiCHEL, 336 p., 21,50 €.
mère qui prétend adopter le serial- un peu désuètes. Ce ne sont que :
killer qui a violé et égorgé sa fille « Son cœur battait la chamade », Marianne Payot 
(très crédible), le pilote de la « Elle dardait sur lui ses yeux Jérôme Dupuis 

114
13
SEPTEMBRE
2017
ROMANS LE LIVRE À LA PLUME ET AU CRAYON

UNE FILLE
DANS LA JUNGLE
PAr dELPhiNE CoULiN.
grAssEt, 240 P., 18 €.

PAJAK/SDP
 Calais,
293 kilomètres de Paris
et 33 des rives britanniques.
Alors, lorsque la jungle est
démantelée, une poignée Lisez Pajak !
de migrants s’accrochent
à leur rêve londonien.
Parmi eux, six ados, véritable
troupe en guenilles, qui
Q uelle entreprise folle ! Alors que
la rentrée littéraire nous offre ses
premiers soubresauts saisonniers,
comme toujours, ils sont noirs, un
peu figés comme d’incertains instan-
tanés d’enfance. Mais c’est évidem-
se terrent dans la boue,
Frédéric Pajak, impavide, trace sa ment la superposition des deux qui
le froid et la faim. il y a Milad,
le chef, et son petit frère, voie, double plume à la main – l’une font de ces manifestes des œuvres
échappés du péril taliban, préposée au dessin, l’autre à l’écri- uniques. Pour ceux qui voudraient en
hawa, éthiopienne promise ture. Nous en sommes déjà au savoir plus sur Frédéric Pajak, né en
à un mariage inique, Elira, sixième tome de son Manifeste incer- 1955, les éditions Noir sur Blanc
la trop belle Albanaise, Ali tain, juxtaposition de gravures dures (grâce leur soit rendue !) proposent un
et ibrahim. dans un décor et de textes mélancoliques, et la livre d’entretiens illustré avec le des-
de fin du monde, la débrouille magie opère toujours. Cette fois-ci, sinateur. L’occasion de découvrir son
chevillée au corps, ils
Pajak délaisse ses «UmonographiesU» parcours chaotique – il a vécu à Los
reconstituent un semblant
d’humanité, déjouent les d’écrivains et de philosophes (Nietz- Angeles et à Pékin – et sa passion
manœuvres des racketteurs sche, Pound, Breton…) pour sa veine pour la presse. Une grande œuvre se
albanais ou soudanais, autobiographiqueU: mort brutale du dessine sous nos yeux. J. D.
«UgardiensU» des parkings, père, éducation égoïste de la mère MANIFESTE INCERTAIN (T. VI).
affrontent le clan des privilégiant toujours ses plaisirs, sou- BLESSURES
Egyptiens. sorte de « club venirs de jeunesse… Le style est sim- PAr FrédériC PAjAk.
des cinq » projeté dans un ple et déchirant. Quant aux dessins, Noir sUr BLANC, 144UP., 23U€. 
film catastrophe, cette bande
de déshérités du monde
bataille avec toute la vitalité
et l’espérance de leurs jeunes
années. En écrivain et cinéaste de la réaction des proches jean-François Bizot était
avertie (Voir du pays, jusqu’à la thérapie, le récit un personnage « bigger than
17 filles), delphine Coulin suit les étapes de la mue. life ». dix ans après sa mort,
investit l’imaginaire L’écriture est sensible, une biographie bien faite
de ces têtes brûlées et effectue percutante, limpide. Mais raconte le destin de ce tycoon,
de vibrants travellings avec le récit, trop rapide, manque chantre de la contre-culture,
sa plume. L’engagement parfois de complexité. E. Le. puis de la branchitude
à son meilleur. M. P. eighties. on découvre
notamment l’origine des
POINT CARDINAL – très réussie –, on comprend BIO fonds qui ont financé Actuel
PAr LéoNor dE rECoNdo. que la femme est l’homme, – la famille Bizot comptait
sABiNE WEsPiEsEr, que Mathilde est Laurent. L’INCLASSABLE parmi les plus grosses
232 P., 20 €. Après l’éveil à un amour PAr MAriNA BELLot Et fortunes françaises de l’après-
 Il y a cette paire lesbien au début du siècle BAPtistE EtChEgArAy. guerre. Et pour revivre les
de bas couleur chair qui dernier (Amours, 2015), FAyArd, 260 P., 19 €. excès de cette folle entreprise
descend le long de jambes Léonor de recondo poursuit  Héritier de presse, on pourra lire
épaisses. Et puis cette son exploration aux marges de milliardaire et lecteur en complément L’Aventure
perruque, enfouie dans sa des identités sexuelles avec de Marx, ancien journaliste d’Actuel telle que je l’ai vécue,
pochette et bientôt planquée ce coming out transgenre. à L’Express et fondateur de Patrick Van Eersel (Albin
au fond du sac de sport. sous nos yeux, un père d’Actuel, amateur de Michel). Que les années 1980
dès la scène d’ouverture de famille va devenir femme. vodka et de world music, paraissent loin, soudain ! J. D.

115
13
SEPTEMBRE
2017
C U L T U R E LA LIBRAIRIE DE L’EXPRESS
une vie sans histoires dans des charges accablantes. Se saisissant du fait divers
POCHES la famille d’accueil où elle Le corps démembré est comme d’un fait historique
a été placée avec sa sœur retrouvé après plusieurs et social, il éclaire
jumelle. L’enquête s’oriente mois de recherches. Dans une société tout entière :
rapidement vers un marginal un livre magistral, l’historien violences subies par
de la région, arrêté Ivan Jablonka raconte la vie les femmes, évolution
deux jours plus tard avec et la mort de la jeune fille. de la justice, fonctionnement
du pouvoir politique,
protection de l’enfance,
LE POLAR QUI A DE LA POIGNE rôle des médias…
Radiographie de la France
PARIS UNDERGROUND périurbaine et invisible
PAR AnToInE BESSE. des années 2010,
PARIgRAMME, 128 P., 9,90 €. son ouvrage est à la fois
 Un comble que un fascinant essai, une
d’éditer ces «u120 lieux hors étude de sciences sociales
normes pour esprits libresu», et un tour de force
alors que l’underground littéraire. E. Le.
est censé représenter tout
ce qui n’est pas reconnu
dans les médias… Reste
que ce petit guide recèle
des trésors pour ceux qui
veulent sortir des sentiers
battus. Squats d’artistes,

ISTOCK
usines ou lycées désaffectés
reconvertis en galeries
éphémères ou happenings.
Bienvenue dans un monde
parallèle, niché le plus
Place aux femmes ! HISTOIRE DU LION
PERSONNE
souvent dans le nord PAR STéPhAnE AuDEguy.
de Paris ou en proche
banlieue. A cette incursion
chez les collectifs de tout
E lena Piacentini ne déroge pas à cette ten-
dance lourde du polar : après sept romans
consacrés aux enquêtes de son commissaire
PoInTS, 168 P., 6,50 €.
 Son nom est
Personne, mais il n’a rien
poil, on ajoutera quelques Leoni, elle intronise une héroïne à poigne, à voir avec un fameux
bonnes adresses de libraires Mathilde Sénéchal, 38uans, capitaine à la DIPJ western-spaghetti.
et disquaires alternatifs, de Lille. Cheveux coupés ras, silhouette longi- Ce formidable personnage
une pincée de salles de est un lion ayant bel
ligne, « efficace, redoutable, inflexible, impa-
concerts avant-gardistes, et bien existé. né au Sénégal
une lampée de bars décalés tiente », on la surnomme Robocop ou la Reine en 1786, il est élevé par
et de clubs de l’extrême, sans des neiges. La voilà au taquet après la mort de un petit garçon, avant d’être
oublier les quelques lieux Chloé Dussart, retrouvée à son domicile une recueilli par le directeur
ésotériques ou érotiques balle dans la tête, tandis que son nourrisson de la Compagnie royale.
qui nourrissent les mystères de 3umois a disparu. Elle venait de se séparer Puis le fauve est expédié
de Paris. A ne pas de son mari, que tout accable malgré ses pro- en France et finit ses jours
trop ébruiter… M. P. testations. à la ménagerie royale
de versailles. Distingué
Mais un ex-flic, retiré en Ariège, fait le
notamment par le prix
rapprochement avec une affaire survenue Wepler et le prix 30 Millions
vingt ans auparavant à Toulouse, et propose d’amis, Histoire du lion
ses services. La donne change… Sans révolu- Personne vaut pour
tionner le genre, la romancière le renouvelle sa manière de combiner
par une écriture qui sort nettement du lot – un le récit animalier naïf (il y a
vrai style, quoi –, tout en animant avec réa- des pages magnifiques sur
lisme son équipe de policiers forts en gueule. l’amitié entre Personne et un
petit chien nommé hercule),
LAËTITIA OU LA FIN
Les dialogues sont au poil – excellent, l’inter- le roman historique (l’avant-
DES HOMMES rogatoire du suspect –, les psychologies, fissu- et l’après-Révolution
PAR IvAn JABLonkA. rées comme on aime. Pas besoin d’aller cher- française) et le conte
PoInTS, 456 P., 8,20 €. cher plus loin qu’un fait divers quand le talent philosophique. Cette réussite
 Dans la nuit tient la barre. D. P. doit beaucoup à la limpidité
du 18 au 19 janvier 2011, du style de Stéphane
COMME DE LONGS ÉCHOS
Laëtitia Perrais, 18 ans, Audeguy – qui vient de faire
PAR ELEnA PIACEnTInI. FLEuvE noIR, 288uP., 19,90u€.
disparaît à quelques mètres paraître un beau récit,

de chez elle, près de Pornic Une mère (Seuil), sur la mort
(Loire-Atlantique). de celle qui lui a donné
Elle est serveuse et mène la vie. B. L.

116
13
SEPTEMBRE
2017
DAVID LAGERCRANTZ
On y (re)trouve ce qui fera

MILLÉNIUM
le succès d’un des patrons
du polarD: récit serré, souci
documentaire, dialogues

5
efficaces, suspense, beaux
personnages. Sans être au
même niveau que Thomas
Harris (Le Silence des agneaux) LA FILLE QUI RENDAIT
LE POÈTE
dans l’analyse des noirceurs
criminelles, Connelly COUP POUR COUP
par MiCHaeL COnneLLy, redonne du souffle à un genre
TraD. De L’angLaiS (ÉTaTS-UniS) (flic et serial killer) qui
par Jean eSCH. Le Livre en manquait cruellement.
De pOCHe, 768 p., 9,10 €. Quelque temps plus tard il
 Michael Connelly publiera Créance de sang,
n’en était qu’à ses débuts. avec Terry McCaleb, et L’Envol
Trois aventures de Harry des anges, avec Harry Bosch.
Bosch étaient déjà parues La carrière du romancier
en France, dont l’excellente était lancée. Depuis, malgré
Blonde en béton, mais quelques ralentissements
l’homme n’avait pas encore (le déplorable A genoux),
décroché le pompon. et puis Michael Connelly assure le
boumD: Le Poète, un des boulot. Merci, Monsieur. E. L.
meilleurs polars de l’année
(1997, en France), de la
décennie, etc. Jack Mcevoy, Guide réalisé par Eric Libiot,
journaliste, et rachel Walling, avec Julien Bordier, Jérôme Dupuis,
du FBi, poursuivent un serial Estelle Lenartowicz,Baptiste Liger,
killer surnommé le poète. Marianne Payot et Delphine Peras.

Palmarès Le top 15
des meilleures ventes de polars
N° Titre Auteur (Editeur)
1 Quand sort la recluse Fred Vargas (Flammarion)
2 Un appartement à Paris Guillaume Musso (XO)
3 Au fond de l'eau Paula Hawkins (Sonatine)
4 Sharko Franck Thilliez (Fleuve noir)
5 Conspiration Eric Giacometti et Jacques Ravenne (Lattès)
6 Agatha Raisin enquête (t. VI). Vacances tous risques
M.C. Beaton (Albin Michel)
7 Agatha Raisin enquête (t. V). Pour le meilleur et pour le pire
M.C. Beaton (Albin Michel)
8 Agatha Raisin enquête (t. I). La quiche fatale
M.C. Beaton (Albin Michel)
9 Le Tricycle rouge Vincent Hauuy (Hugo)
10 Jusqu'à l'impensable Michael Connelly (Calmann-Levy)
11 La Daronne Hannelore Cayre (Métailié Noir)
12 Nuit Bernard Minier (XO)
13 Hôtel du Grand Cerf Franz Bartelt (Seuil)
14 Agatha Raisin enquête (t. II). Remède de cheval
M.C. Beaton (Albin Michel)
15 Agatha Raisin enquête (t. III). Pas de pot pour la jardinière
“Vise leur point faible.
M.C. Beaton (Albin Michel)
Retrouvez le palmarès le mercredi avec Yves Calvi, dans Laissez-vous tenter,
à 9 heures, sur RTL. Réalisé par Tite-Live, du 12 juin au 3 septembre 2017,
Sois un guerrier.”
à partir de 800 points de vente, librairies, grandes surfaces spécialisées
et sites Internet. Lisbeth Salander

actes noirs
En partenariat avec :

ACTES SUD
C U L T U R E LA LIBR

Palmarès Les meilleures


B ien sûr, c’est la rentrée littéraire et le Gon-
court a livré sa première sélection, mais les
Français plébiscitent aussi un certain nombre
d’essais, qui s’interrogent sur le pays et le
monde d’aujourd’hui : Emmanuel Todd brosse
une vaste fresque modestement intitulée Où en
sommes-nous ? Une esquisse de l’histoire hu-
maine, l’occasion, entre mille analyses démo-
graphiques et culturelles, de revenir sur son
concept de « catholique zombie », qui avait fait
couler beaucoup d’encre après l’attentat contre
Charlie Hebdo. De son côté, Régis Debray dit dé-
celer un moment « néoprotestant » en France
avec l’avènement d’Emmanuel Macron. L’islam
n’est pas en reste : le spectaculaire récit d’un
principal de collèges marseillais, Bernard
Ravet, dont L’Express avait publié les bonnes
feuilles, fait une entrée remarquée en neuvième
place de notre classement, opportunément
porté par la rentrée scolaire.

JÉRUSALEM
PAR ALAN MOORE.
Qui a dit que les gros livres
faisaient peur aux lecteurs ?
Jérusalem, d’Alan Moore,
plus de 1 200 pages au compteur,
fait une entrée fracassante dans
notre classement. Le célèbre
scénariste de bandes dessinées
(From Hell, Watchmen…) y explore
les méandres de sa ville anglaise de Northampton,
mêlant autobiographie et fantastique. Traduit
par Claro, édité par les éditions Inculte,
Jérusalem a tout pour devenir un livre culte.

NOTRE-DRAME DE PARIS
PAR AIRY ROUTIER
ET NADIA LE BRUN.
Un bon sujet, un bon titre,
un bon lancement via le Figaro
Magazine et voilà cette enquête
sur Anne Hidalgo propulsée
vers les sommets, avec
4 000 exemplaires vendus
en quelques jours. Sécurité,
circulation, logement, rapports avec Macron,
l’ouvrage balaie tous les sujets, sur un ton souvent
critique envers la maire de Paris, laquelle a refusé
de rencontrer les deux auteurs. J. D.

Retrouvez le palmarès le mercredi à 9 heures


avec Yves Calvi, dans Laissez-vous tenter, sur RTL,
et Les livres ont la parole, une émission
animée par Bernard Lehut,
le dimanche, à 7 h 40.
AIRIE DE L’EXPRESS Gallimard
présente

ventes de livres en France


Cla Nbr
N° Titre Auteur (Editeur) précss. sem e de
éde aine
nt s
FICTIONS
1 ➙ Frappe-toi le cœur Amélie Nothomb (Albin Michel) 1 2
2 ➚ Ils vont tuer Robert Kennedy Marc Dugain (Gallimard) 3 3
3 ➚ Underground Railroad Colson Whitehead (Albin Michel) 5 2
4 ➘ La Tresse Laetitia Colombani (Grasset) 2 17
5 ➚ Le Jour d’avant Sorj Chalandon (Grasset) 7 3 ASCENSION
6 ➲ La Vengeance du pardon – 1
Eric-Emmanuel Schmitt (Albin Michel)

Photo F. Mantovani © Gallimard


7 ➲ Jérusalem Alan Moore (Inculte) – 1
8 ➘ Quand sort la recluse Fred Vargas (Flammarion) 4 18
9 ➚ La Disparition de Josef Mengele Olivier Guez (Grasset) 12 3
10 ➘ L’Amie prodigieuse (t. III). Celle qui fuit 6 36
et celle qui reste Elena Ferrante (Gallimard)
11 ➚ L’Art de perdre Alice Zeniter (Flammarion) 14 2
12 ➚ Les Bourgeois Alice Ferney (Actes Sud) 15 3
13 ➚ Souvenirs de la marée basse Chantal Thomas (Seuil) 20 3
14 ➲ Summer Monica Sabolo (JC Lattès) – 1
15 ➚ Mercy, Mary, Patty Lola Lafon (Actes Sud)
16 ➘ Vernon Subutex (t. III) Virginie Despentes (Grasset)
17 2
8 15 RENTRÉE LIT TÉRAIRE
17 ➘ Le jour où les lions mangeront de la salade verte 13 14
Raphaëlle Giordano (Eyrolles)
18 ➘ Zabor ou les psaumes Kamel Daoud (Actes Sud) 16 3 VINCENT

DELECROIX
19 ➘ La Chambre des époux Eric Reinhardt (Gallimard) 10 3
20 ➘ La Beauté des jours Claudie Gallay (Actes Sud) 9 3
ESSAIS-DOCUMENTS
1 ➙ La Vie secrète des arbres Peter Wohlleben (Les Arènes) 1 27 Ascension
2 ➲ Notre-Drame de Paris – 1 ROMAN
Airy Routier et Nadia Le Brun (Albin Michel)
3 ➘ La Fontaine. Une école buissonnière 2 3
Erik Orsenna (Stock/France Inter)
4 ➙ Sapiens. Une brève histoire de l’humanité 4 72
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
5 ➚ C’était mieux avant ! Michel Serres (Le Pommier) 6 2
6 ➲ Où en sommes-nous ? Une esquisse – 1
de l’histoire humaine Emmanuel Todd (Seuil)
7 ➲ Le Nouveau Pouvoir Régis Debray (Cerf) – 1
8 ➘ Le Charme discret de l’intestin Giulia Enders (Actes Sud) 5 123 « Un écrivain a été choisi, par erreur, pour
9 ➲ Principal de collège ou imam de la République ? – 1 faire partie d’une mission de la Nasa en
Bernard Ravet (Kero)
10 ➘ Agir et penser comme un chat 8 12 compagnie d’un drôle d’équipage.
Stéphane Garnier (L’Opportun) Un intarissable récit, tout en glissements,
11 ➚ Votre cerveau est extraordinaire Fabien Olicard (First) 12 16 coq-à-l’âne et digressions, qui s’inspire
12 ➲ Utopies réalistes Rutger Bregman (Seuil) – 1
13 ➘ Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre 7 24
autant du Tristram Shandy de Laurence
Fabrice Midal (Flammarion/Versilio) Sterne que des mises en abymes de Borges.
14 ➙ Jours barbares William Finnegan (Editions du Sous-sol) 14 14 Le tout pimenté par un humour et un sens
15 ➘ Sur les chemins noirs Sylvain Tesson (Gallimard) 10 34 du dialogue que ne renieraient pas les frères
16 ➘ Libérez votre cerveau ! Idriss Aberkane (Robert Laffont) 9 24
17 ➲ Les Aristocrates rebelles – 1 Marx au meilleur de leur forme. »
Gonzague Saint Bris (Les Arènes) Alain Dreyfus, Le Magazine Littéraire
18 ➘ Votre cerveau Michel Cymes et Patrice Romedenne (Stock) 3 11
19 ➲ Soyez une légende Tibo Inshape (Michel Lafon) – 1
20 ➘ Trois minutes à méditer Christophe André (L’Iconoclaste) 11 31

Retrouvez tous les chiffres de l’édition sur www.edistat.com


Réalisé par Tite-Live, du 28 août au 3 septembre 2017, à partir de 800 points
de vente, librairies, grandes surfaces spécialisées et sites Internet.

gallimard.fr I facebook.com/gallimard
C U LT U R E
LE
GUIDE DES

ARP SÉLECTION
ARTS ET NOS ANNÉES FOLLES
d’André Téchiné.

SPECTACLES
Avec Pierre delAdonchAmPs,
céline sAlleTTe… 1 h 43.
 C’est une (vraie)
histoire étonnante que
raconte André TéchinéW: Paul,
marié et soldat de la Grande
LE CHOIX CINÉ D’ÉRIC LIBIOT Guerre, déserte et devient
suzanne. ce fait divers a
CINÉMA
A sout de bouffle d’abord été un livre historique
de Fabrice virgili (Payot),
puis une Bd (delcourt),
Les faits sont là. Le Redoutable, cri avant de devenir un film écrit

INTERNATIONAL FRANCE
d’amour et d’humeur à Godard, est par Téchiné et cédric Anger.
adapté du récit d’Anne Wiazemsky, UNIVERSAL PICTURES
il y avait là matière à plonger
Un an après. En 1967, le cinéaste et la dans les méandres d’une
comédienne, en couple et amoureux, psychologie singulière tout
tournent La Chinoise, film mal reçu alors en peignant l’époque des
que Godard est au faîte de sa gloire ; s’ensuit Années folles. las, Téchiné
pour lui une crise artistique, existentielle, per- BARRY SEAL : et Anger ont compliqué
sonnelle, politique, etc. AMERICAN TRAFFIC le scénario en mêlant réalité
de douG limAn. et spectacleW: la vie de Paul,
L’effet est là. Michel Hazanavicius, aux com-
Avec Tom cruise, d’un côté, la représentation
mandes de ce Redoutable (titre métaphorique sArAh WriGhT… 1 h 55. de sa vie sur scène, de l’autre.
d’un sous-marin triomphant nageant en eaux  Doug liman Parce que le récit joue des
troubles, périscope dehors mais planqué der- est un cinéaste prolifique. allers-retours d’une façon
rière les rochers et potentiellement ensablé), est Quelques mois après la sortie trop abrupte, on n’est nulle
un formidable conteur qui manie avec brio les du minimaliste The Wall, part. et sûrement pas proche
ficelles de la mise en scène et le poil à gratter de le revoici avec Barry Seal : de Pierre, dont on ne saisit
l’ironie respectueuse. Hazanavicius connaît son American Traffic. soit jamais la transformation
manuel godardien par cœur et en feuillette les l’histoire (vraie) d’un pilote identitaire ; il passe de l’idée
pages jusqu’à imiter la signature et les tics du de louisiane travaillant à la pratique d’un claquement
réalisateur. Il n’est d’ailleurs pas besoin d’être à la fois pour la ciA de doigt, là où on imaginait
« godardo-compatible » pour s’amuser de ses et les cartels de la drogue réticences et hésitations.
effets, tant ils paraissent rentrés dans les dans l’Amérique le film n’avance que par la
mœurs. Le réalisateur d’OSS 117 rend hommage des années 1980. seule volonté des scénaristes.
A l’écran, le trépidant dommage pour céline
autant qu’il se moque, ce qui ne manque pas
aventurier a les traits sallette, parfaite. E. L.
d’agacer les gardiens critiques du temple, de Tom cruise. Alors,
aujourd’hui bien poussiéreux voire abîmé par oui, l’acteur (55 ans tout
tant de cirage étalé n’importe comment et par de même) fait le boulot
quantité outrancière. Secouer les mythes est et le fait bien. l’époque
toujours une entreprise salutaire. L’ermite de est reconstituée avec de
Rolle, en Suisse, devrait apprécier. A moins qu’il belles cadillac et de
soit devenu mite. nombreux succès Fm.
Les fées sont là. Qui se sont penchées sur le c’est plaisant, mais est-ce
BAC FILMS

berceau de Louis Garrel, ci-devant troublant bien original ? hélas, non.


Godard, qu’il regarde et qu’il distancie ; acteur l’impression d’avoir déjà vu
magnifique et redoutable qui trouve enfin un cette histoire à maintes LES GRANDS ESPRITS
rôle comique à sa mesure (oui, le film est drôle), reprises se fait sentir. d’olivier AyAche-vidAl.
l’ascension, la gloire puis Avec denis PodAlydès,
lui qui enchaînait de l’ombrageux alors qu’il est
la chute. un schéma vieux ABdoulAye diAllo… 1 h 46.
évidemment burlesque. Un burlesque poétique. comme le monde qui ne fait  Voilà un sujet
Comme Buster Keaton. Qui n’apparaît jamais ici. plus mouche. cette histoire, d’actualité. le premier film
LE REDOUTABLE si édifiante soit-elle, d’olivier Ayache-vidal tombe
de michel hAzAnAvicius. 1 h 47.  ne dépasse jamais la ligne à point nommé en cette
tracée dès le départ. A. L. F. période de rentrée scolaire

120
13
SEPTEMBRE
2017
et parlera à un grand nombre si le scénario n’évite de fond d’un (pseudo) thriller

PARAMOUNT PICTURES FRANCE


d’enseignants. surtout ceux pas certains clichés et pêche dans lequel un couple, lui,
travaillant en réseau par quelques maladresses, écrivain (Javier Bardem, en
d’éducation prioritaire (reP). on y perçoit une certaine roue libre), elle, aux fourneaux
une réalité que découvre émotion qui rend l’ensemble et enceinte (Jennifer
François Foucault, assez touchant. en outre, lawrence, qui crie beaucoup),
professeur de lettres le rythme est au rendez-vous. est perturbé par l’arrivée
à henri-iv, interprété par Bon point. A. L. F. d’un autre couple. on pense
denis Podalydès. A la suite à un démarquage
de plusieurs quiproquos, MOTHER ! tout et n’importe quoiW: de Rosemary Baby, mais
cet intellectuel parisien de dArren AronoFsKy. The Fountain (gloubi-boulga finalement non, le film vire
est catapulté dans un collège Avec JAvier BArdem, métaphysique), The Wrestler au grand fourre-tout sur le
de banlieue. Tous ses repères JenniFer lAWrence… 1 h 55. (beau portrait rédempteur), sens de la vie, de la mort, de
vont être bouleversés. sur le  Darren Aronofsky Black Swan (thriller normé), l’amour et des vaches. Tout
papier, l’histoire ne rassure est-il définitivement perdu Noé (saga inondée) et est possible dans cette histoire,
pas : le choc des cultures, pour la cause (du cinéma)W? maintenant ce Mother ! donc rien n’est tenu. reste
l’éveil au savoir, le happy en tout cas, le jeune espoir qui semble mélanger tous la mise en scène, toujours
end… on voit déjà les grosses du tournant du siècle, révélé les ingrédients : apocalypse, impressionnante, notamment
ficelles propres au « film avec les étonnants Pi et cain et Abel, dieu et diable, dans les deux grandes
d’enseignement ». Requiem for a Dream, alterne pierre philosophale, en toile scènes de chaos. mais, non,
cela ne suffit pas. E. L.

LE FILM QUI A BON GENRE

TWENTIETH CENTURY FOX


MARY
de mArc WeBB.
Avec chris evAns,
mcKennA GrAce… 1 h 41.
 Quand le réalisateur
de Spider-Man rencontre
AD VITAM

le héros de Captain America,


qu’est-ce qu’ils se racontent ?
en aucun cas une histoire

Drôle de drame où il s’agit de sauver


le monde. Plutôt quelque
chose d’intimiste, sans effets

C eci n’est pas une comédie


mais presque, mâtinée d’une
intrigue un peu émouvante, un
pour accentuer un réalisme ultra-
urbain, et des comédiens étonnants,
au premier rang desquels robert
spéciaux ni violence,
où il s’agit pour un oncle
d’élever seul sa nièce – la mère
brin policière et même un poil Pattinson, qu’on n’attendait pas là, s’est suicidée, le père
est aux abonnés absents.
scorsesienne – côté After Hours. Bref, pathétique épatant. ensuite, parce la garde n’a pas vraiment été
un mélange des genres pour une qu’il y a ce qu’on raconteW: au-delà du validée légalement, et c’est
savoureuse chronique de la loose périple nocturne propice à des situa- pourquoi la gamine, bien que
avec robert Pattinson (voir aussi tions brindezingues, hilarantes ou surdouée, doit intégrer une
page 107) en braqueur pied nickelé, tragiques, les frères safdie décryp- énième école sans se faire
fermement décidé à sortir de prison tent l’envers des déboires de pauvres remarquer, ce qui n’est
son frère un peu simplet. Pour cela, il bougres dont la télé exploite les pas chose facile vu qu’en
primaire elle fait de tête
doit payer une caution et n’a qu’une méfaits sans jamais se soucier de la
des multiplications
nuit pour trouver la somme… seule question qui vailleW: comment à dix chiffres. et puis voilà
comme lui, le film manque un peu en sont-ils arrivés là ? Good Time est la grand-mère qui vient
de souffle sur la fin, mais tout ce qui un brillant élément de réponse. C. Ca. réclamer sa petite-fille, au
précède, mazette ! que c’est bon ! GOOD TIME grand désarroi du tonton…
d’abord, parce qu’il y a une mise en de JoshuA eT Benny sAFdie. le scénario se déroule ainsi,
scène à la fois nerveuse et élégante, Avec roBerT PATTinson, Benny sAFdie… prévisible, convenu, mais
pourvue d’une image au grain épais 1 h 39.  aux ressorts malgré tout
efficaces. Assez pour être
ému, même. on n’aurait
pas cru, mais si. C. Ca.

121
13
SEPTEMBRE
2017
C U L T U R E ARTS ET SPECTACLES
TÉLÉ LE DOCU DE LA SEMAINE
NARCOS, SAISON 3
ACtuELLEMENt SuR NEtFLix.
 Attention, publicité
mensongère. Sur les affiches
de la troisième saison
de Narcos figure le visage de

LE MINH TRUONG/DOUG NIVEN COLLECTION/SDP


Wagner Moura, le comédien
qui incarne pablo Escobar
dans la série. Eh bien non.
A la fin de la deuxième
saison, Escobar est tué,
et il ne revient pas.
place, désormais, à ses
successeursL: les hommes
du cartel de Cali, qui avait
prêté main-forte aux
Américains pour faire
tomber le trafiquant.
Les cartes sont redistribuées,
mais la formule reste Au cœur des ténèbres
la mêmeL: méchants hauts
en couleur, scènes d’actions
à gogo, restitution historique
correcte… Et, surtout,
S igné par les réalisateurs Ken
Burns et Lynn Novick, ce docu-
mentaire datant de 2007 sur la
passé pour que la haine et la ran-
cœur éprouvées par ses acteurs
cèdent la place au récit et à la ré-
pour la première fois, guerre américaine au Vietnam s’ins- flexion. A ces témoignages boulever-
les créateurs mettent crit dans la lignée des travaux histo- sants se mêlent des archives améri-
en scène un protagoniste
riques de référence, à l’instar de De caines et d’autres issues d’une
attachant. Ainsi, le suspense
des 7 premiers épisodes vus Nuremberg à Nuremberg, de Frédé- agence de presse vietnamienne,
(sur les 10 à voir) est bien ric Rossif, ou de Yougoslavie : suicide pour donner un contrepoint social
plus palpitant que celui d’une nation européenne, de Brian et politique essentiel. En filigrane,
des saisons précédentes. Lapping. D’abord, les chiffres im- Ken Burns et Lynn Novick montrent
En d’autres termes, Narcos pressionnentL : dix ans de travail, comment cette guerre a provoqué la
sans Escobar, c’est toujours pour dix-huit heures de film. La ver- scission, toujours d’actualité, de deux
de la bonne. I. H.-L. sion diffusée sur Arte est réduite à Amériques irréconciliables (gauche-
neuf heures; elle n’en reste pas moins droite, patriotes-humanistes, monde
COMPLÉMENT D’ENQUÊTE
93 : L’INDISPENSABLE colossale et passionnante. C’est la ouvrier-élite). Seul réconfortL : la
INDUSTRIE DU SHIT toute première fois que la parole est bande-son, démentielle, est à la hau-
jEuDi 14 SEptEMBRE, 23 h 05, donnée à tous les protagonistes du teur de la gravité des événements.
FRANCE 2. conflitL : Nord et Sud-Vietnamiens, I. H.-L.
 D’après le parquet civils et militaires, témoins, journa- VIETNAM
de Bobigny, en Seine-Saint- listes, activistes anti-guerre et déser- MARDi 19, MERCREDi 20, jEuDi
Denis, le chiffre d’affaires teurs… Suffisamment de temps a 21 SEptEMBRE. 20 h 50, ARtE. 
lié au trafic de cannabis
avoisine le milliard d’euros.
En trente ans, cette activité
marginale est devenue
vitale pour l’économie du
département. Cette enquête En 37 minutes, le décor est MUSIQUE chaleureuse, laissant
de terrain, menée par planté, les témoins anonymes, la porte grande ouverte
le journaliste Raphaël interviewés, les autorités LOVE WHAT SURVIVES aux instruments acoustiques
tresanini, vise à montrer locales, interrogées. DE MouNt KiMBiE (WARp). sans oublier d’expérimenter
comment, dans ces quartiers, Et une question s’impose : LE 25 NoVEMBRE Au tRiANoN, en toute liberté. il est difficile
le deal s’est substitué à pôle au lieu d’interdire le trafic pARiS (xViiiE). de ranger ce troisième album
emploi, avec son code de cannabis, ne serait-il  Le duo formé dans une catégorieL: la transe
du travail, ses objectifs, pas plus utile de le réguler, par les Anglais Kai Campos africaine de SP12 Beat,
sa déontologie, sa hiérarchie afin d’en empêcher toutes et Dominic Maker suit le krautrock de Delta, le songe
et ses horaires… une activité les dérives malsaines ? une lumineuse trajectoire. synthétique de T.A.M.E.D
banale, en somme. il est urgent d’y songer. I. H.-L. Sa carrière, entamée en 2010 ou le piano dérangé de Poison
sous l’étiquette électro définissent plus un paysage
post-dubstep avec un premier qu’une ligne d’horizon.
Retrouvez chaque vendredi la chronique d’Eric Libiot album (Crooks & Lovers), De plus en plus ouvertes
dans l’émission Grand bien vous fasse ! s’oriente désormais vers aux voix – rageuse, chez leur
sur France Inter, de 10 à 11 heures. une pop gracieuse, tonique, compatriote et complice

122
13
SEPTEMBRE
2017
King Krule, mutine chez avant de recruter pour hypnotiques les relient
Micachu, stratosphérique ses escapades hors de blur constamment à l’Afrique,
chez James blake –, l’architecte rythmique comme sur Woro Dance,
les compositions de l’afrobeat (mélange de jazz, course haletante à travers
en expansion de Mount de funk et de polyrythmies la brousse. En arrimant
Kimbie s’élèvent vers africaines, conceptualisé les deux continents, Allen
des sommets. J. B. par Fela Kuti). A 77 ans, fort réinsuffle surtout au jazz
de cette nouvelle notoriété, un sens du mystère
Tony Allen s’offre un premier et de la danse. B. B.
album sur le prestigieux une esthétique américaine
label blue note, en compagnie sixties, celle de Charles
de jeunes jazzmen français. Mingus notamment, SCÈNE
les cuivres lorgnent vers mais Allen et ses baguettes
COSI FAN TUTTE
DE MozArT.
LE FESTIVAL QUI BOUGE
MISE En SCènE D’AnnE
TErESA DE KEErSMAEKEr.
DU 12 SEpTEMbrE AU 21 oCTobrE
HITCHHIKER AU pAlAIS gArnIEr (pArIS IXE).
DE nEIl YoUng (WArnEr).  Oubliez les
 La nuit du 11 août costumes à fanfreluches
1976, aux studios Indigo et les décors fastueux
de Malibu, en Californie. à la Tiepolo. pour son nouveau
neil Young enregistre seul Cosi fan tutte, l’opéra de
à la guitare acoustique et au paris ose le dépouillement :
piano 10 chansons d’un trait, un plateau blanc, vide,

S. PEPER/SDP
s’accordant juste une pause marqué au sol d’un réseau
pour tirer sur un joint, sniffer de lignes de forces, borné
un rail de coke ou boire par des panneaux latéraux
une bière, comme il l’a qui aident à la projection
raconté dans ses mémoires.
parmi ces titres, Pocahontas,
Au bout du fil vocale. Sur scène, on a tenté
de mêler l’opéra et la danse.

C
Powderfinger, Ride My Llama omme le cirque et le théâtre de rue, il y a Cette expérience aurait
qui figureront, repris avec pu tourner au pensum.
une quinzaine d’années, la «W marion-
son groupe Crazy horse, Mais, miracle !, Anne Teresa
sur le mythique album netteW» devient un art de plus en populaire. De Keersmaeker rend Mozart
Rust Never Sleeps, en 1979. Témoin les 150 000 spectateurs venus en 2016 à sa pureté. A l’occasion,
les autres morceaux seront à Charleville-Mézières (Ardennes) pour le les chanteurs se font
égrenés plus tard, Hitchhiker festival mondial des théâtres de marionnettes, danseurs, et donnent à ce
trouvant tardivement le plus important… au monde. 400 représen- Cosi fan tutte une vérité,
une place sur Le Noise tations en 10 jours pour cette 19e édition et une aisance, une allégresse
en 2010. près de quarante des artistes venus de 25 pays différents qui physiques jamais vues.
ans plus tard, neil Young a l’œuvre retrouve cet
décidé de sortir officiellement
manient le fil, les objets, s’illustrent dans le équilibre si fragile entre
sa performance nocturne, bunraku ou la marionnette portée… le tragique et la farce,
dévoilant en prime Il y en a pour tous les âges, tous les goûts et et philippe Jordan, dans
deux magnifiques morceaux toutes les couleurs, mais on peut signaler Coco la fosse du palais garnier,
inédits, Hawaii et Give me Chanel, de Ulrike Quade et Jo Strømgren, qui ose une direction sensuelle.
Strengh. Hitchhiker possède mettent en scène la créatrice de mode dans un Créée la saison dernière,
le charme d’une belle spectacle onirique, présenté pour la première cette réussite revient
voiture qui aurait longtemps pour une série de
fois en France, interrogeant la façon dont un
traîné au garage. Un neil 15 représentations. B. D.
Young au sommet de son corps (de mannequin) devient marionnette.
songwriting et, il faut le dire, Très beau. Egalement, L’Institut Benjamenta,
passablement défoncé. J. B. vu en Avignon en 2016, qui plonge dans les
coulisses d’une école de domestiques. Trou-
A. VAN AERSCHOT/SDP

THE SOURCE blant. A noter que les grands textes, contes


DE TonY AllEn ou romans – Les Trois Sœurs, Don Quichotte,
(blUE noTE/UnIvErSAl) Moby Dick, Le Mahabarata, Carmen… – inspi-
 En soixante ans rent toujours autant les artistes. E. L.
de carrière, le batteur
nigérian Tony Allen aura FESTIVAL MONDIAL
fait se trémousser un certain DES THÉÂTRES DE MARIONNETTES Guide réalisé par Eric Libiot, avec
nombre de bassins, parfois DU 16 AU 24 SEpTEMbrE. ChArlEvIllE-MézIèrES Christophe Barbier, Julien Bordier,
célèbres. « Tony Allen really (ArDEnnES).  Bertrand Bouard, Bertrand
got me dancing », déclamait Dermoncourt, Christophe Carrière,
ainsi Damon Albarn, Igor Hansen-Løve et Antoine Le Fur.

123
13
SEPTEMBRE
2017
IDÉES
A-t-on le droit de rire
de Jean-Luc Godard ?
Le réalisateur Michel Hazanavicius, qui égratigne brillamment le mythe
Godard dans Le Redoutable, et Serge Toubiana, président d’Unifrance,
évoquent la figure de la nouvelle vague. Joute tonique.
Propos recueillis par Christophe Carrière

L’Express Après avoir fait situationnistes et de Guy Debord


grincer quelques dents en mai que de Godard. Je sais et je com-
dernier au Festival de Cannes, prends que cet homme a ouvert
Le Redoutable sort sur les des portes et des espaces de li-
écrans. Dites-nous sincèrement : berté. Il y a un avant et un après-
l’irrévérence envers Jean-Luc Godard. Néanmoins, je n’ai pas
Godard est-elle autorisée ? vis-à-vis de lui un rapport d’ado-
Serge Toubiana Bien sûr que ration ou de vénération. Tant
l’on peut toucher à Jean-Luc Go- qu’il reste dans le champ du
Serge Toubiana Michel Hazanavicius
dard ! D’ailleurs, Le Redoutable cinéma traditionnel, jusqu’à
« Godard a changé « Il y a un avant
m’a plu, même si j’ai quelques ré- ma vie de cinéphile et un après Godard, La Chinoise, il a cette volonté de
serves – mais j’y reviendrai. Le avec Pierrot mais je n’ai pas de séduire le spectateur, et c’est for-
projet est avant tout l’adaptation le fou. » rapport d’adoration. » midable. Après, sa période acti-
d’Un  an après, le « roman » viste, quand il rejoint le groupe
d’Anne Wiazemsky. Cette période dont elle s’empare, Dziga Vertov, me laisse sur le carreau – malgré d’évi-
en 1967 et 1968, je l’ai vécue comme spectateur. J’étais dentes fulgurances. J’admire néanmoins sa démarche
à Avignon lors de cette fameuse projection de La Chi- qui, à mon sens, se comprend mieux à l’aune des
noise, durant le Festival. J’avais 18 ans, j’habitais Gre- codes de l’art contemporain. Ce sont des objets filmés
noble, et Godard avait changé ma vie de cinéphile deux posés le long d’une route dans le cadre de la recherche
ans auparavant avec Pierrot le fou. Et tandis que, au mi- d’un artiste. Et cela ne peut que forcer le respect.
lieu des années 1970, il s’installait dans ma ville pour S. T. Aujourd’hui, seul survivant avec Agnès Varda de
ses expériences vidéo et sa longue traversée du désert, la nouvelle vague, Godard s’est retranché du monde. Il
je montais à Paris prendre la direction des Cahiers du fait des films, mais n’est plus dans le champ du visible.
cinéma, tentant de sortir de ma période maoïste. Et les Tout le contraire de ce que tu racontes, où on voit un
deux premiers cinéastes que j’ai interviewés avec Serge Godard en prise avec son époque.
Daney sont François Truffaut et Jean-Luc Godard, jus- M. H. D’abord, je parle d’événements qui se sont
tement. Cela pour dire que j’ai, vis-à-vis de ce dernier, déroulés il y a cinquante ans – le temps nécessaire
une dette symbolique éternelle. C’est grâce à lui que j’ai pour digérer tout épisode historique : il a fallu un
T. SAMSON/AFP - F. G. DURAND/AFP

aimé le cinéma moderne. Il est l’un des cinq artistes du demi-siècle pour qu’un président français reconnaisse
XXe siècle à avoir bouleversé son art. les méfaits du gouvernement vichyste, pour qu’on
Michel Hazanavicius Toi, à 18 ans, c’est Godard et parle honnêtement de la guerre d’Algérie, etc. On peut
Truffaut. Moi, quand j’ai 18 ans, c’est les Clash, les donc aujourd’hui revenir sur Mai 68 et l’engagement
Blues Brothers, le ZAZ [les réalisateurs d’Y a-t-il un maoïste sans s’enfermer dans un esprit de sérieux qui,
pilote dans l’avion ?]. J’ai grandi avec le slogan Kill jusqu’à présent, paralysait tout le monde. Ensuite, le
your idols, et je me sens beaucoup plus proche des premier à avoir fait de Godard un personnage de

124
13
SEPTEMBRE
2017
fiction, c’est lui-même. De la même ma- M. H. Je raconte un homme
nière que Gainsbourg a inventé qui, avec son premier film,
Gainsbarre. Il sait bien qu’il a tout A bout de souffle, bouleverse
dépassé, qu’il ne peut pas être le cinéma. Sept ans après, il
l’homme sur qui on greffe autant réalise un long-métrage
de fantasmes. Aux yeux des au- sur des révolutionnaires,
tres, il est devenu une créature, et ça tombe à plat. Indiffé-
une icône pop. Ce doit être épui- rence générale. Comment récupé-
sant à vivre. Car c’est avant tout un rer cette idée de révolution ? Et puis
homme comme chacun de nous, arrive Mai 68. Il entre alors dans un
qui tombe amoureux. Et non seule- processus radical : si la révolution, c’est
ment Anne Wiazemsky a écrit « roman » détruire au napalm tout ce qui existe pour
sur la couverture de son livre, mais j’adopte reconstruire par-dessus, il décide, parce qu’il ne
en plus un précepte godardien manque pas de courage, de commencer par se dé-
par excellence : je m’autorise Primé A la Mostra truire lui-même. Mais pour la femme qu’il aime, c’est
de Venise, en 1983,
tout et je ne m’interdis rien. insupportable. Le type qu’elle a épousé s’atomise sous
Godard reçoit
S. T. Je ne te reproche pas le lion d’or pour ses yeux. La fin d’une histoire d’amour, c’est quand
d’en avoir fait un personnage Prénom Carmen. l’autre change. Mais, en règle générale, cela se fait in-
de fiction, mais je m’interroge consciemment et sur la longueur. Godard, lui, le fait
sur le fondement de ta démarche, toi qui tournes des sciemment et rapidement. Par la même occasion, il
films populaires. En l’occurrence, qu’est-ce qui te fait s’éloigne du champ du cinéma traditionnel et ne
penser que tout le monde peut se retrouver dans ce gi- considère plus le public comme un paramètre à pren-
sement fictionnel ? Par exemple, je connais très bien dre en compte.
tous les personnages secondaires de ton film, Michèle S. T. Je me souviens de ses conférences de presse
Rosier, Michel Cournot, Jean-Pierre Gorin…, mais la qu’il transformait en spectacles. Aux Cahiers du ci-
plupart des spectateurs ne sont pas dans mon cas, et néma, on publiait in extenso ses propos où il y avait
je ne suis pas sûr que ça les intéresse. certes des incohérences, mais on avait face à nous un
M. H. Sauf que tu es le pire spectateur que je puisse poète qui s’interrogeait à voix haute sur son art, tirant
avoir, car tu vois ces personnages sous le prisme de la évidemment au bazooka sur tout le monde en général
réalité. Or, mon film est une fiction et, comme tu l’as et sur ses anciens copains en particulier…
dit justement, un film populaire. Je pars d’un prin- M. H. De base, c’est quelqu’un qui a toujours refusé
cipe : la seule personne que le public connaisse, c’est de jouer le jeu. On pourrait le résumer à cette facette.
Godard. Les autres me servent, comme dans n’im- Dans le langage cinématographique, et dans la com-
porte quel scénario classique : des personnages se- munication. A toujours créer des situations décalées,
condaires chargés de révéler diverses facettes du rôle que ce soit au journal télévisé, dont il remet en ques-
principal. J’aurai effectivement pu écrire une scène tion toute la structure éditoriale et visuelle, ou aux Cé-
où on apprenait que Michèle Rozier était styliste, que sars, où il vient sur scène avec son pardessus sur le
Michel Cournot était un homme à femmes, etc. Mais bras, une manière de dire « je ne reste pas », mais éga-
ce n’est pas le propos. Le Redoutable est avant tout lement : « Je ne le laisse pas sur mon siège, car on
une histoire d’amour, avec un couple miroir entouré pourrait me le voler, et je ne vous fais pas confiance. »
d’amis. Je ne cherche pas à reproduire la réalité, mais S. T. Mais ces « mises en scène » entérinent le per-
à évoquer une vérité, même infime, autour du person- sonnage, qui a toutefois beaucoup d’humanité.
nage de Godard. Souvenez-vous de l’année où il est nommé aux Cé-
S. T. Là où je te fais crédit, c’est que tu prends en consi- sars pour Sauve qui peut (la vie). Il a en face Maurice
dération un artiste qui, à 35 ans, vit une crise morale et Pialat pour Loulou, Claude Sautet pour Un mauvais
un questionnement politique profonds. Il a déjà signé fils, Alain Resnais pour Mon oncle d’Amérique et
quatre chefs-d’œuvre qui ont influencé les cinéastes François Truffaut pour Le Dernier Métro. Soit cinq
du monde entier. Mais, à mastodontes du cinéma
M. MENCARINI/LEEMAGE/AFP

partir de La Chinoise, il est français. Truffaut rafle


en panne. Autour de lui, « Il est devenu une tout. Dix césars. Godard
on insiste pour qu’il conti- créature, une icône pop. est dans la salle. On voit
nue de faire ce qu’il a déjà
fait, et on l’insulte parce
Ce doit être épuisant qu’il est déçu. Il a tou-
jours été très jaloux des
qu’il refuse. à vivre » Michel Hazanavicius autres cinéastes. Il

125
13
SEPTEMBRE
2017
IDÉES
 ne supportait pas la rivalité, artistiquement et
sentimentalement.
figure sacrée, et que le réalisateur d’OSS 117 ose l’abor-
der par le biais de l’intime est une hérésie. Comme si
M. H. Ce Godard des années 1980 est un peu étrange. Louis de Funès pissait sur la chapelle Sixtine.
Les vedettes défilent pour tourner avec lui, il revient S. T. Le pire est que je connais ces gens qui sont dans
sans revenir… C’est l’époque où on commence à dire la vénération, et ils ont tort, car le type est plus mar-
ouvertement qu’il n’est pas sympathique. Mais il n’a ja- rant que ça. D’abord, il déteste les groupies et il en a
mais cherché à l’être ! C’est pourquoi je le montre crucifié plus d’une. Ensuite, plus que quiconque de
pontifiant, un peu hautain dans Le Redoutable. Si son époque, Godard est le signifiant du cinéma.
je mets en scène un biopic de Michel Drucker et M. H. Le signifiant du cinéma d’auteur.
que j’en fais un mec pas sympa, je trahis le désir S. T. Non ! Du cinéma, point. Il a aussi été
du personnage. Et rendre Godard sympathique populaire, regarde les stars
aurait été à l’encontre du bonhomme. Lui- qu’il a dirigées !
même sait très bien qu’en voulant changer M. H. Non, c’est le signifiant d’un
l’angle de vue du public il se rend anti- certain cinéma. C’est le totem d’une
pathique. élite, et, au regard de ses adorateurs,
S. T. Pour l’avoir vu plu- mon sacrilège est de l’avoir basculé
sieurs fois à Rolle (Suisse), dans le champ du cinéma populaire.
où il nous remerciait toujours Je suis persuadé que pendant le
sincèrement d’être venus, je sais Festival de Cannes au moins une
qu’il est aimable. vingtaine de journalistes l’ont ap-
M. H. Je ne dis pas qu’il ne l’est pas, pelé pour recueillir son avis, ou
je dis qu’il ne cherche pas à l’être. au moins une phrase un peu
S. T. C’est surtout un grand ro- acide dont il a le secret. Et du
mantique. Ce qui induit un être seul, fait qu’il ne leur donne pas satisfaction,
un peu malheureux. Après, j’ai rencontré je me suis senti, par défaut, protégé. Car, s’il
beaucoup de metteurs en scène admirables qui l’avait voulu, il aurait suffi d’un bon mot de sa part
étaient beaucoup moins charmants que lui. pour déclencher l’ouverture de la chasse. Note qu’il n’a
Tu crois que Maurice Pialat ou pas vu le film, bien que je lui aie proposé à plusieurs re-
Robert Bresson étaient sympa- Le Redoutable prises de le lui montrer. Je n’ai pas eu de réponse.
thiques ? (ici, Louis Garrel) « est S. T. Le Godard que tu filmes est mort aujourd’hui.
avant tout une histoire
M. H. Je ne dis pas que tu en Et tu trouveras peu de gens qui accepteront qu’on leur
d’amour », afffirme
fais partie, mais, chez les go- Serge Hazanavicius. rappelle en images qu’une partie de leur vie est finie.
dardiens purs et durs, il y a un M. H. Tu dis qu’il est invisible, mais c’est faux ! Il y a
refus dogmatique d’accoler tout attribut négatif à leur trois ans, on lui remet un oscar d’honneur ; l’année
idole. Evoque avec eux son problème avec les Juifs, ils dernière, affiche du Festival de Cannes : Le Mépris ;
se braquent immédiatement : « Godard n’a pas de cette année, mon film, plus celui d’Agnès Varda,
problème avec les Juifs ! » [Entre autres dérapages Visages, Villages, où il brille par son absence… Et tu ne
ambigus, le réalisateur a superposé dans Ici et ail- crois pas qu’il est systématiquement sollicité pour
leurs (1974) les images du Premier ministre israélien présider des festivals ?
Golda Meir et d’Adolf Hitler, et il a déclaré à propos S. T. Je ne le crois pas. Qui oserait le mettre prési-
des Juifs qui, selon lui, auraient sauvé Israël en mou- dent de jury ? Il serait capable de ne donner aucun
rant dans les camps : « Au fond, il y a eu 6 millions de prix ! Il s’est retiré des radars, il est fatigué, a eu des
kamikazes. »] problèmes de santé… Son vrai souci, c’est faire
S. T. C’est vrai qu’il n’est pas clair sur ce sujet. encore des films. Un jour, il disparaîtra, et on revisi-
M. H. Je suis bien d’accord, et il me paraissait tera tous ses longs-métrages. Il n’est peut-être pas
inconcevable de ne pas sympathique, mais l’œu-
l’évoquer dans Le Redou- vre est là.
LES COMPAGNONS DU CINÉMA/SDP

table, même si c’est à


travers une scène de
« Un jour, on revisitera M. H. A moins qu’il ne
meure jamais, histoire de
comédie. Mais pour une tous ses longs-métrages. ne pas jouer le jeu jusqu’au
poignée de critiques (ils Il n’est peut-être pas bout.
sont très minoritaires),
c’est blasphématoire.
sympathique, mais LE REDOUTABLE
DE MICHEL HAZANAVICIUS.
Pour eux, Godard est une l’œuvre est là » Serge Toubiana EN SALLES.

126
13
SEPTEMBRE
2017
Le progrès technologique,
multiplicateur d’emplois
L’économiste et chroniqueur à L’Express Nicolas Bouzou* publie
une ode au travail. A lire en cette rentrée « transformatrice ». Extraits.

L es débats sur la fin du travail sont domi-


nés par l’irrationalité. Commentateurs
et politiques annoncent, l’air pénétré,
une ère de raréfaction du travail. Ils en
tirent des propositions radi-
cales comme le revenu universel, fondées
sur leurs seules intuitions. Ils envisa-
gent la fin du travail comme une
malédiction venue d’ailleurs,
programme informatique est déjà capable de générer
des centaines de dessins différents en quelques
heures – alors qu’un humain a besoin de plusieurs
jours pour une seule itération ? Les esprits tourmentés
par la fin du travail ont été confortés par une étude de
2013 menée par deux chercheurs d’Ox-
ford [Carl Frey et Michael Osborne],
selon laquelle 47 % des emplois
(aux Etats-Unis) seront automa-
c’est-à-dire du monde techno- tisés à l’horizon 2034. Récem-
logique. Le Dr Frankenstein ment, le directeur de la Banque
n’est jamais loin. L’homme mondiale, Jim Yong Kim,
craint toujours que l’innova- affirmait que les deux tiers
tion ne se venge. Mais le tra- des emplois pourraient être détruits
vail et l’emploi ne sont pas des à cause de l’automatisation des
réalités transcendantes qui tâches, surtout dans les pays les plus
s’imposent à nous. Le travail est récemment industrialisés comme la
profondément humain : les ani- Chine, la Thaïlande ou l’Ethiopie. Au-
maux ne travaillent pas. Ils vivent, jourd’hui, un outil en ligne développé par la
cherchent de la nourriture, jouent, dor- BBC permet à chacun d’estimer en un clic la probabi-
ment, mais ils ne construisent pas un monde dif- lité de voir son métier disparaître. Les auteurs de
férent de la nature. l’étude de l’université d’Oxford remar-
Travailler est le propre de la Pour Nicolas Bouzou, la « machine quent que, traditionnellement, l’in-
ne s’impose pas à nous :
condition humaine et c’est pourquoi nous rétroagissons avec elle ». formatisation faisait disparaître les
le travail évolue avec nous, participe métiers routiniers qui étaient facile-
de notre Histoire avec un grand H. Nous seuls tra- ment programmables et reproductibles par un ordina-
vaillons et fabriquons des objets, robots, ordinateurs, teur ou un robot. C’était le sens de ce que les écono-
intelligence artificielle, qui vont nous accompagner mistes appelaient le « progrès technique biaisé ».
dans notre tâche de bâtisseurs. Ce capital modifie en Ce progrès augmentait la demande de travail qua-
retour notre façon de travailler, mais la machine ne lifié et diminuait la demande de travail non qualifié.
s’impose pas à nous : nous rétroagissons avec elle. Mais les évolutions technologiques récentes comme
C’est ce qui explique que le travail se transforme au l’intelligence artificielle conjuguées à une accumula-
fil du temps. tion de données sans précédent (le Big Data) permet-
Cette transformation s’accélère au cours des tent d’automatiser des métiers moins routiniers, ceux
vagues d’innovation telle que celle que nous connais- qui sont occupés par les « classes moyennes ». Ainsi,
sons depuis une quinzaine d’années, et qui durera la plupart des emplois de conducteurs d’engins, de
encore autant de temps. L’effroi nous saisit devant des manutentionnaires, de responsables administratifs
situations individuelles : enfants, amis, voisins. seraient appelés à disparaître d’ici à une décennie ou
Que deviendra le conducteur de car ou de camion deux. Ce ne sont plus simplement les emplois d’« en
J. WITT/SIPA/SDP

lorsque des véhicules sans chauffeur sillonneront les bas » qui souffrent, mais aussi ceux du milieu, voire
routes pour transporter des hommes et des marchan- du haut. L’étude d’Oxford est de grande qualité et elle
dises ? Que feront l’architecte et le designer quand un est souvent citée dans la presse.

127
13
SEPTEMBRE
2017
IDÉES
 ses résultats doivent néanmoins être
interprétés avec précaution pour deux raisons. En pre-
des allumeurs de réverbères. il n’existe plus de
fabricants de machines à écrire. ce phénomène
mier lieu, l’étude ne traite que du versant « destruc- constitue le cœur de la théorie schumpétérienne de
teur » de la destruction créatrice. a l’extrême limite, la destruction créatrice.
100 % des métiers existants pourraient expirer en dix l’Histoire nous montre que la
ans sans que le chômage n’augmente. il grande majorité des emplois ne
suffirait pour cela que l’économie soitt sont que partiellement auto-
capable de recréer autant d’emplois que le nom- matisables. a ce titre, plu-
bre de ceux qui ont disparu. Evidemment, sieurs travaux sont venus
cet exercice de pensée est théorique, mais nuancer les conclusions de
il est important de comprendre qu’en Frey et osborne. ainsi, une
soi la disparition des emplois ne étude du McKinsey Global ins-
pose pas de problème macro- titute portant sur 46 pays et re-
économique. présentant 80 % de la force de
les entreprises françaises travail mondiale a trouvé que
détruisent environ 10 000 em- moins de 5 % des emplois étaient
plois par jour. Quand le chô- susceptibles d’être entièrement
mage augmente, c’est qu’elles automatisés et qu’environ 60 %
en créent un peu moins de comprenaient 30 % de tâches auto-
10 000, un peu plus quand le matisables.
chômage baisse. diminuer les Quand un métier est totale-
destructions d’emplois est contre- ment automatisé, c’est-à-dire
productif. la politique économique quand un individu est remplacé
doit libérer les créations et non en- par une machine, le nombre d’emplois
traver les destructions. comme le dans la profession diminue mécani-
Robotisation « L’Histoire nous
répètent les économistes du tra- quement : on ne croise plus guère dans
montre que la grande majorité
vail, la destruction des emplois des emplois ne sont que nos villes de poinçonneurs ni de lavan-
constitue un signe de bonne santé partiellement automatisables. » dières. En revanche, lorsque seule une
économique et de progrès. partie des tâches l’est, l’emploi peut di-

L
minuer ou augmenter. dans l’Histoire, ce second cas
a deuxième limite de l’étude de Frey et de figure s’est avéré le plus courant. l’introduction du
osborne tient à la confusion entre tâches et métier à tisser au xixe siècle a multiplié le nombre de
métiers. la technologie peut avoir trois consé- tisserands. le mécanisme économique à l’œuvre est
quences sur le travail : le suivant : l’automatisation de certaines tâches en-
– elle peut se substituer en totalité à un emploi parce traîne des gains de productivité qui permettent de
qu’elle l’automatise mais ce phénomène est rare. ce baisser les prix, par exemple des vêtements. dans le
n’est pas parce qu’un métier est automatisable qu’il cas, le plus habituel, où la demande est « élastique au
est automatisé. un seul métier a totalement disparu prix » (c’est-à-dire que la baisse des prix entraîne une
de cette façon aux Etats-unis depuis les années 1950 : augmentation de la demande), la technologie permet
celui de liftier. il convient donc de relativiser cette d’attirer de nouveaux consommateurs et l’activité se
peur de la disparition totale des métiers dans le trou développe, ce qui génère l’ouverture de nouvelles
noir de l’automatisation ; usines, de nouveaux magasins.
– elle peut faire disparaître des tâches à l’intérieur le raisonnement qui précède peut sembler théo-
d’un métier qui survit : les secrétaires ne font plus de rique. Mais je fais appel à la raison de mes lecteurs,
sténographie mais organisent des agendas, accueil- pas à leurs passions tristes. les approximations sur le
lent des clients et s’occupent de l’administration déclin, les impressions d’effondrement, c’est ailleurs
générale des organisations. on les appelle de plus en qu’il faudra aller les chercher ! ici, on rassemble des
plus des office managers. les concierges n’ouvrent données, on réfléchit et on travaille pour penser
plus la porte des immeubles mais veillent à entretenir l’avenir.
un « climat » de vie agréable, ce qu’aucune technolo- * Directeur et fondateur d’Astérès
gie ne fera jamais ;
ISTOCKPHOTO

– elle peut faire disparaître un produit et les métiers LE TRAVAIL EST L’AVENIR DE L’HOMME
qui lui sont associés. l’automobile à moteur a tué les par Nicolas bouzou.
métiers liés aux fiacres et l’électricité a signé le trépas Ed. dE l’obsErvatoirE, 208 p., 17 €.

128
13
SEPTEMBRE
2017
« Etre “pasteurien”, c’est croire
en l’universalité de la médecine »
Alain Mérieux, président de la fondation familiale, créée en 1967, prône
un engagement pour la santé au service des pays du Sud… et de l’Hexagone.
Propos recueillis par Valérie Lion

L’Express Avec votre fondation, vous plaidez pour continuons à soutenir son activité pour éviter l’obso-
une diplomatie de la santé. Qu’entendez-vous par là? lescence technologique et scientifique. Il s’agit d’un
Alain Mérieux Notre fondation est une des rares en partenariat de long terme. Entrer en relation avec un
France dédiées à la santé et reconnues d’utilité pu- pays par la médecine préventive permet de
blique. Elle avait, dès l’origine, une dou- tisser des liens durables et profonds. On né-
ble vocation : la vaccinologie contre les glige l’importance culturelle et politique, au
grandes épidémies et le dialogue Nord- sens noble du terme, de ces actions
Sud. A l’époque, dans le monde pharma- sanitaires, alors que les Chinois, avec
ceutique, personne ne parlait de la Chine, leur gouvernement, et les Américains,
ni de l’Inde, ni de l’Afrique : or, par nos ac- avec la Fondation Gates et Usaid, en font une
tivités de vaccins [NDLR : vendues en priorité. On l’a vu en 2014 avec la crise Ebola, ils
1994 à Rhône-Poulenc], nous savions ont pris le leadership, alors que nous, Français,
que 7 naissances sur 8 avaient lieu bénéficions d’une antériorité et d’une histoire
dans ces pays. La science était dans dans la santé, avec les instituts Pasteur, et dans
le Nord, mais les besoins étaient – déjà – l’humanitaire, avec Médecins sans frontières.
dans le Sud. Nous travaillons aujourd’hui
à 80 % avec des pays liés à la France et à L’Express Oui, mais en face la Fondation
la francophonie : Haïti, le Mali, le Gates affiche 40 milliards de dollars…
Bénin, le Sénégal, le Liban, la Tunisie, Alain Mérieux « La France n’est pas A. M. Nous ne sommes pas si mal pla-
le Cambodge, le Laos, bientôt le inactive, mais la France se tait. » cés! La France est à l’origine d’Unitaid,
Maroc… Nous collaborons avec l’Insti- une organisation financée grâce à une
tut de recherche pour le développement, l’Inserm, taxe sur les billets d’avion, elle est le deuxième partici-
l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, le ser- pant au Global Fund, qui lutte contre le sida, la tuber-
vice santé des armées, les instituts Pasteur et nos am- culose et la malaria. La France n’est pas inactive, mais
bassades. Nous sommes tous solidaires et voulons que la France se tait. C’est dommage. Nous souhaitons tous
les pouvoirs publics prennent conscience de l’impor- travailler sous la bannière tricolore. D’autant que les
tance de ce que nous faisons. Nos actions valorisent moyens du gouvernement faiblissent, et que nous, les
l’image scientifique, médicale et humaine de notre partenaires privés, sommes en mesure d’agir. S’occu-
pays et constituent aussi une formidable porte d’entrée per de la médecine préventive dans les pays du Sud,
pour l’économie française à l’étranger. c’est non seulement faire œuvre utile pour eux mais
aussi pour la France. Car la bataille contre les épidé-
L’Express Qu’apportez-vous sur le terrain ? mies est une bataille mondiale. En protégeant les pays
A. M. Le diagnostic, notre spécialité, est fondamental qui nous sont proches géographiquement ou culturel-
pour la santé publique. Nous implantons dans ces pays lement, on se protège nous-mêmes.
des laboratoires de biologie clinique capables de tra-
vailler sur les germes pathogènes tels que la tubercu- L’Express Comment faire face à la recrudescence
lose, en pleine recrudescence. Nous bâtissons le labo- des épidémies ?
ratoire, fournissons le matériel, formons le personnel, A. M. Déjà, en étant lucide : on sous-estime trop sou-
puis nous donnons le laboratoire au pays, après l’avoir vent la menace infectieuse, par ethnocentrisme et

SDP

intégré à un réseau international à travers lequel nous court-termisme. Chaque année, 17 millions de

129
13
SEPTEMBRE
2017
IDÉES
 personnes succombent à une maladie infec-
tieuse, essentiellement dans des pays à faible
y a la guerre, au Pakistan, parce
que les extrémistes religieux s’at-
revenu. Dès qu’il y a une guerre, il n’y a plus taquent aux équipes de vaccina-
de vaccination : le choléra réapparaît ainsi tion, et au Nigeria, à cause de Boko
aujourd’hui au Yémen. Les conflits susci- Haram. Mêmes causes, mêmes
tent aussi de nouveaux mouvements mi- conséquences : sans sécurité, pas de
gratoires, tout comme les changements santé. Ensuite, indépendamment du
climatiques. Le tourisme se développe. volet médical (diagnostic, soins, mé-
Hommes et animaux voyagent presque dicaments, vaccins), il est indispensa-
sans limites. Le moustique tigre, particu- ble de gérer le problème de l’eau et de
lièrement bien armé puisqu’il porte trois la nutrition. En Haïti, nous avions
virus (la dengue, Zika et le chikungunya), re- installé très vite une fabrique de
monte actuellement vers Paris. Nous fai- chlore au sein de l’hôpital. Les victimes
sons aussi face à un autre défi : la résis- doivent boire une eau saine,
17 millions C’est le nombre de morts
tance de plus en plus forte aux antibiotiques. par an dûs à une maladie infectieuse. sinon les soins ne servent à rien.
Pensez qu’en 1963, en France, on fermait les Enfin, dans ces situations d’ur-
sanatoriums. Aujourd’hui, la tuberculose est la pre- gence, l’éducation ne doit pas être négligée. Nous avons
mière pathologie mondiale, qui frappe avec des appliqué cette approche globale au Kurdistan irakien,
souches ultrarésistantes aux antibiotiques, par exem- où nous avons bâti en moins de dix-huit mois des loge-
ple dans les pays de l’Est. Dans les années 1970, l’indus- ments, une école et un centre médico-hospitalier.
trie pharmaceutique a déposé les armes sur l’antibio-
thérapie et les vaccins, pensant que les maladies L’Express Pourquoi n’y a-t-il pas en France
infectieuses étaient éradiquées. C’était une erreur. de fondation privée aussi puissante que la Gates ?
A. M. Notre pays n’abrite pas de fortunes aussi éle-
L’Express Que pensez-vous de la décision vées. Avec un budget annuel de 24-25 millions d’euros,
française de réintroduire huit vaccins obligatoires ? dont la moitié est d’origine familiale, la Fondation Mé-
A. M. C’est une bonne décision! On a baissé la garde rieux est probablement l’une des mieux dotées. En-
sur les vaccins et on a vu réapparaître la rougeole et la suite, il faut savoir qu’une fondation d’utilité publique,
coqueluche. Il faut rester très vigilant, c’est une bataille en France, doit avoir un représentant de l’Etat à son
qui ne sera jamais terminée. La polémique en France conseil, ce qui peut susciter une certaine appréhen-
sur les vaccins a été favorisée par la désastreuse gestion sion. Enfin, c’est un sujet très personnel : pour ma part,
de la grippe H1N1 et par les cas d’effets secondaires une telle fondation représente un moyen de continuer
supposés des vaccins contre l’hépatite B ou le papillo- à faire vivre l’esprit de la famille, elle porte le message
mavirus, etc. Or, en biologie, la sécurité totale n’existe cher à ceux d’entre nous qui ne sont plus là.
pas. Et qu’observons-nous aujourd’hui? Le triomphe
de l’individualisme sur l’intérêt de la communauté. L’Express Un appel à la philanthropie comme
C’est une aberration d’arriver au rejet de la vaccination, le « giving pledge » de Warren Buffet
qui a prouvé son efficacité, par exemple pour faire dis- et Bill Gates aurait-il pu fonctionner en France ?
paraître la poliomyélite ou le tétanos en France. Mais, A. M. Je suis surpris de voir tant de générosité chez
ailleurs dans le monde, on meurt encore du tétanos! les gens simples et si peu chez les plus fortunés. Notre
monde glorifie la réussite matérielle. La première
L’Express Vous avez développé une approche dite chose qu’on vous demande, c’est : « Vous pesez com-
de « santé globale ». De quoi s’agit-il ? bien ? » J’ai envie de répondre : « beaucoup trop ! »
A. M. C’est une leçon que nous avons tirée de notre ex- Mais je ne suis pas là pour faire du prosélytisme.
périence en Haïti, lors du tremblement de terre de
2010. Un camp spontané de 1 800 personnes s’était L’Express Vous vous dites plus « pasteurien » que
formé au pied de l’hôpital. En quelques jours, des n’importe qui. Que recouvre ce terme pour vous ?
voyous s’en étaient emparés. Les personnels de l’hôpi- A. M. C’est d’abord une notion d’universalité de la mé-
tal ne pouvaient pas travailler. Il a fallu les former pour decine : quelle que soit la religion, la nationalité d’un
qu’ils puissent chasser ces mafieux et accomplir correc- individu, on le soigne. C’est ensuite une philosophie de
K. KATOMBE/REUTERS

tement leur mission. Quand la sécurité physique du la prévention : vaccinez, vaccinez, il en restera toujours
personnel soignant et des patients n’est pas garantie, quelque chose. Les maladies infectieuses sont sans
vous ne pouvez rien faire. La preuve, la poliomyélite re- frontières. Enfin, comme les bactéries, c’est s’adapter
vient aujourd’hui dans trois pays : en Syrie, parce qu’il à un environnement qu’on ne contrôle pas!

130
13
SEPTEMBRE
2017
C ’ É T A I T D A N S L’ E X P R E S S
LE 4 NOVEMBRE 1993

L’éditorialiste déplorait déjà après le traité de Maastricht


que les Européens aient oublié les raisons politiques qu’ils avaient
eues de s’unir, dans les années 1950. D’où la crise.

L’identité de l’Europe par Yann de l’Ecotais

S euls des objectifs essentiels, vitaux


même, imposent aux acteurs de l’His-
toire – particulièrement les peuples –
la détermination qui permet de sur-
monter les difficultés et les
sacrifices. Ainsi en va-t-il de la cons-
truction communautaire, qui, aux
termes du traité de Maastricht,
prend aujourd’hui le nom, symbo-
n’ont plus éprouvé le même besoin de renforcer sans
cesse leurs liens. Ils ont au contraire privilégié, sous
l’influence des Etats-Unis, peu soucieux de
voir émerger une nouvelle puissance contes-
tant leurs intérêts, la généralisation des pré-
férences qu’ils s’accordaient entre eux.
Cependant, cette banalisation du projet
entraînait partout une évolution considé-
rable des esprits. Au-delà de la libre circu-
lique, d’Union européenne. lation des hommes, des marchandises et
Quand la Communauté vit le jour, des capitaux, quel sens conservait l’Europe ?
la Seconde Guerre mondiale n’était Faire l’Europe ? Oui, mais pour quoi ? Ne
pas terminée depuis bien longtemps. s’agissait-il pas, au fond, d’un horizon
Un Rideau de fer était tombé entre les intermédiaire et stérile entre la mondia-
deux parties du continent. Le traité de lisation des économies et la régiona-
Rome fut donc, d’abord, l’expression lisation des cultures ?
d’une volonté : celle de rendre impossible C’est parce qu’elles sont inca-
tout conflit entre les nations de l’Europe de l’Ouest ; pables de répondre ensemble à cette question
il marqua aussi la détermination de ces mêmes na- qu’aujourd’hui les nations européennes piétinent,
tions à résister au bloc communiste. Trente-cinq ans c’est-à-dire reculent. Débarrassés – et nul ne le
ont passé depuis, soit une période beaucoup plus regrettera – des menaces les plus graves, les Euro-
longue que celle qui sépara la chute du nazisme de la péens ne nourrissent aucun projet pour temps de
création du Marché commun. Et, durant ces décen- paix. La monnaie unique, encore fort éloignée, n’in-
nies, les ressorts qui tendaient l’ambition des fonda- duit aucune ambition de civilisation. Les Etats de la
teurs s’affaissèrent de façon progressive. Parce que Communauté ont-ils quelque chose à proposer à
plus personne ne songeait, au sein de la Commu- leurs propres habitants et au reste du monde, dans
nauté, à déclarer la guerre à son voisin. Parce que, au l’ordre de la justice, du développement, de la paix,
soulagement général également, la menace commu- de la démocratie, de l’éthique ?

L
niste, que les Etats-Unis d’ailleurs avaient prise en
charge, cessait à la fin des années 1980. a réponse, évidemment, est négative. Dans

A
ces conditions, quand se lèvent les vents mau-
insi la Communauté devait-elle s’enfoncer, vais de la crise économique, le repli devient
sans très bien s’en rendre compte, dans le un réflexe presque naturel. Faut-il alors attendre que,
confort matériel qu’assurait la croissance renouant avec la peur – celle d’un chômage exacerbé,
économique. Et cette croissance allait en quelque celle de conflits à nos frontières –, les pays européens
sorte devenir le moteur unique de l’intégration euro- cherchent de nouveau dans l’Union la voie du salut ?
P. MATSAS/OPALE/LEEMAGE

péenne, l’objectif politique disparaissant au fur et à Peut-être. Mais ils ne pourront pas, de toute façon, y
mesure que s’estompait la peur. En perdant de vue le parvenir s’ils refusent de donner un contenu politique
grand dessein des années 1950, les Six, puis les Neuf, à leur intégration. Celui d’une Europe assumant son
puis les Douze, comme tranquillisés sur leur sort, identité propre – si elle estime en mériter une.

131
13
SEPTEMBRE
2017
Styles

U
L’événenement parisien incontournable n vent de jeunesse
souffle sur la Biennale
pour les amateurs de mobilier ancien des antiquaires, repab-

revient plus riche et select que jamais. tisée « Biennale Paris »

GALERIE BARBIER-MUELLER/STUDIO FERRAZZINI BOUCHET - A. TABOR/GALERIE KENT/SDP


et désormais annuelle.

La BiennaLe
Pour Mathias Ary Jan, qui assure
désormais la présidence du Syndicat
national des antiquaires (SNA), chargé
d’organiser l’événement, cette 29e édi-
tion marque l’ambition d’un grand

des antiquaires
rayonnement international. « L’an-
nualisation de la Biennale est perti-
nente sur le plan commercial, mais
aussi dans le domaine de la communi-
cation. Nous avons voulu créer une

fait peau neuve


nouvelle dynamique, le monde de l’art
a aujourd’hui un réel besoin de nou-
veauté. Créer un événement annuel
permet d’occuper l’espace médiatique
et est nécessaire pour concurrencer
les grands salons internationaux. »
Une ère inédite, donc, résolument

132
13
SEPTEMBRE
2017
PAR CLAIRE BEGHIN

par sa fille Monique Mueller, son


beau-fils Jean-Paul Barbier-Mueller,
ses trois fils ainsi que sa petite-fille,
elle raconte l’histoire de quatre géné-
rations de passionnés d’art de toutes
les époques, qui ont, au fil des décen-
nies, constitué l’une des plus grandes
collections au monde. Cent trente de
ces objets seront exposés sous la nef du
Grand Palais, accompagnés d’un beau
livre, édité en partenariat avec les édi-
tions Glénat, premier tome d’une série
que les organisateurs de la Biennale
entendent rendre incontournable :
Design Table Forme libre, chaque année, une grande exposition
par Charlotte Perriand (1960). sera accompagnée de son livre. Des
casques japonais du XVIIe siècle aux
œuvres de Jeff Koons, en passant par
ticulièrement exigeants, notamment des pièces de monnaies de l’Empire
en ce qui concerne le vetting (examen russe et une édition originale de
des œuvres exposées), auquel aucun L’Ecole des femmes de Molière, cette
exposant n’a le droit de participer. Si exposition place le collectionneur au
la démarche semble évidente, c’est centre d’un événement où il est valo-
pourtant une première dans l’histoire risé au même titre que les exposants.
de la Biennale. « Ces nouveaux stan- Parmi ceux-ci, un tiers environ
dards me semblaient extrêmement sont conviés pour la première fois,
importants, justifie Mathias Ary Jan. telles la galerie Cahn International,
Trésors Tabouret Pour travailler dans la transparence, basée à Bâle et spécialisée dans l’ar-
royal, Cameroun la commission d’admission des œu- chéologie, ou la prestigieuse Whitford
(XIXe siècle), et plat
vres (CAO) doit être totalement indé- Fine Art de Londres, tournée vers
en céramique d’Iznik,
pendante. » Ainsi, cette commission, l’abstraction de l’après-guerre et le pop
Turquie (vers 1550).
présidée par Christopher Forbes (pré- art. Mathias Ary Jan a également tenu
moderne, puisque portée sur la valo- sident de l’American Friends of the à mettre en avant des talents promet-
risation du collectionneur, et un pari Louvre et de l’International Council of teurs. « Le SNA a vocation à soutenir
sur les jeunes marchands qui feront le the Louvre), compte cette année six les nouvelles générations. Leurs gale-
paysage artistique de demain. Avec la membres du SNA, ainsi que huit per- ries ont toutes leur place à la Bien-
création d’un comité d’honneur, pa- sonnalités indépendantes issues du nale. Je pense notamment à la galerie
tronné par le cheikh Hamad Bin Ab- monde de l’art, comme le décorateur Plektron de Zurich ou à Kent Antiques
dullah al-Thani, collectionneur d’art, Jacques Garcia ou l’homme d’affaires Limited, ouverte par un jeune londo-
la Biennale Paris tient également à Alain-Dominique Perrin. Ils sont nien. Le talentueux marchand pari-
mettre en lumière la confiance et le épaulés par le laboratoire ArtAnalysis, sien Nicolas Bourriaud, spécialisé
soutien sans faille que les grands chargé d’apporter son expertise scien- dans la sculpture des XIXe et XXe siècles,
amateurs d’art, au même titre que les tifique, notamment quant à la data- sera également présent. » Dans un
professionnels, continuent de lui ap- tion des objets. Une démarche qui souci d’équité, le SNA a choisi de mo-
M. CLÉRIN/LAFFANOUR GALERIE DOWNTOWN, PARIS

porter. Rendez-vous sous la somp- propulse la Biennale au rang des sa- difier la scénographie de l’espace du
tueuse nef du Grand Palais, du 11 au lons le plus exigeants au monde. Grand Palais, en supprimant le salon
17 septembre. C’est l’événement de cette 29e édi- d’honneur, anciennement situé à
Afin de marquer son arrivée à tion : la Biennale Paris exposera une l’étage, et en réduisant l’allée centrale,
la présidence du SNA, Mathias Ary partie des œuvres possédées par la désormais de la même largeur que les
Jan place la Biennale Paris sous le famille Barbier-Mueller, dont le musée autres. Une façon de faire dialoguer les
signe de la transparence. Pour préve- genevois célèbre ses 40 ans cette générations, les différentes formes
nir les éventuels problèmes de faux année. En 1907, Josef Mueller débute d’art représentées et les acteurs de la
qui ont marqué l’édition précédente, ce qui constituera la toute première Biennale, qui marque son entrée dans
il a imposé de nouveaux critères par- collection d’arts premiers. Poursuivie une ère résolument progressiste.

133
13
SEPTEMBRE
2017
Stylesparfums

Notes de
nent des notes simulant ces effets.
Des histoires d’eau au masculin que
les marques prennent très au sérieux,
ne s’écartant jamais totalement de ce

FraÎcheur
diktat viril. Ce qui ne les empêche pas
de peaufiner leur composition.
L’imaginaire du sniffeur amateur
feuillette un carnet de voyage aux
destinations séduisantes : l’Islande et
Flattant les instincts olfactifs virils, les nouvelles ses torrents légendaires, les côtes
océanes aux plages de sable léchées
fragrances portent vers des rivages balayés par l’écume, le goût du sel sur la peau
bronzée, le bois flotté échoué sur le
par la brise. Elles sont salées, frissonnantes, rocher, jusqu’à l’idée d’un breuvage
minérales... et attirantes. fort et enivrant noyé dans les glaçons.
A ce propos, il est amusant de
faire un parallèle avec les arômes et

L
goûts recherchés dans les boissons al-
coolisées. Citons, par exemple, la fa-
’homme contemporain ne procurant sans doute inconsciem- meuse « minéralité » attribuée à cer-
peut s’empêcher d’aspirer ment une forme de confiance en soi tains vins blancs du nord de la Loire.
à une certaine fraîcheur de bon aloi, d’assurance d’haleine Comment les amateurs la décrivent-
qui signifie pour lui la pro- nette, de simple camaraderie et de ils ? « Arômes de pierre à fusil, de silex,
preté. Il aime se vaporiser zéro-faute de goût. La preuve : dans effet salé salivant et impression de
de fragrances diffusant l’odeur de le top 10 des fragrances masculines sucer un caillou. Un caractère qui
l’eau, des vagues et de la douche. les plus vendues chez Sephora.com, donne une pureté aromatique et une
C’est son penchant hygiéniste, au moins six d’entre elles contien- droiture au vin », décrit Remi Loisel

De g. à dr. : Naviguer sur


un boutre le long des côtes
d’Oman : Oud minérale,
Tom Ford, 196 € les 50 ml.
Prendre un bain de minuit
sur la corniche de Monaco :
Montblanc Legend Night,
Mont Blanc, 64 € les 50 ml.
Sécher le corps mouillé
dans le jardin d’une bastide :
Gentleman Givenchy,
Givenchy, 65 € les 50 ml.
Frissonner sous une cascade en
Islande : L’Eau majeure d’Issey,
Issey Miyake, 60 € les 50 ml.
Respirer les embruns doux
et chauds : Un air de Bretagne,
L’Artisan Parfumeur, 130 €
les 100 ml. Aligner les longueurs
en Méditerranée : Cologna Pura,
Acqua di Parma, 79 € les 50 ml.
PHOTOS : SDP

Se noyer dans une piscine


à bulles : Pure XS, Paco
Rabanne, 66 € les 50 ml.

134
13
SEPTEMBRE
2017
PAR MONIQUE LE DOLÉDEC

dans son Petit Guide du vin. Ne se- impressions métalliques et élec- Les molécules
raient-ce pas les qualités recherchées triques de la lumière bleue, et l’encens à sensations
aujourd’hui par les parfumeurs pour naturel évoque la pierre, aux marches
séduire nos narines et magnifier les des églises… Il ne suffit pas de juxta-  Dihydromircénol :
odeur de chemise blanche,
pectoraux ? Cependant, difficile d’ex- poser des ingrédients pour élaborer de linge propre,
traire l’odeur de l’eau, même salée, ou un beau parfum : chaque « nez » met de déodorant (Drakkar Noir,
celles de la pierre ou du métal… Com- en œuvre son savoir-faire, développe CK One, Cool Water…).
ment s’y prend-on pour concocter de la singularité pour mieux se définir.  Floralozone ou florazone :
tels effets ? Depuis Drakkar Noir, en Le parfumeur Aurélien Gui- odeur d’ozone et de pétale
1982, Cool Water, en 1988, et Hugo chard, auteur avec Fabrice Pellegrin transparent, mélange d’air,
(Boss), en 1995, les parfums masculins du dernier Eau Majeure d’Issey d’oxygène et d’embruns.
contiennent tous peu ou prou une (Miyake), explique : « Les notes ac-  Calone : la note aqueuse
molécule de synthèse appelée le dihy- tuelles sont verticales, froides, lumi- du melon souvent utilisé
dromircénol (voir l’encadré), « un neuses, mais elles deviennent intéres- pour reproduire
grand rafraîchisseur », reconnaît Eli- santes par contrastes avec les autres. l’odeur de l’eau de mer,
celle qui ouvre les narines
sabeth Care, de la société Nose About, On les assouplit avec des bois (vétiver,
et fait s’ébrouer
« proche de la lavande et des notes cèdre), de la vanille et de l’ambroxan. les surfeurs.
aromatiques, cette substance était, au Ici, j’ai ajouté une goutte d’absolue
 Salicylate de benzyle :
départ, utilisée dans les adoucissants immortelle, cette plante qui pousse odeur de plage et d’ambre
textiles. D’où l’impression de propre dans le sable, pour faire le lien avec solaire, du bord de mer
qu’elle procure ». En bons soldats, les l’odeur de l’eau et du sel, et l’ensemble ensoleillé et du sable
notes de calone et d’hélional procu- prend tout son sens. » D’autres iront sur la serviette.
rent, quant à elles, des impressions de chercher le piquant des épices, la dou-  Aldéhydes : vaste famille
brouillard brumisé, de couleur bleu ceur de la lavande ou le sucré du miel. de notes qui peuvent
glacier. Egalement dans l’armée L’harmonie des contraires. Le prin- évoquer le métal,
de la fraîcheur virile, les florazone ou cipe du yin et du yang appliqué au la laque, le savon,
le pamplemousse amer, etc.
floralozone se rapprochent des parfum.

135
13
SEPTEMBRE
2017
Stylesmode PAR GINO DELMAS

prospéré en déclinant le cachemire


dans toutes les couleurs de l’arc-en-
ciel, « de la tradition à la mode ». Il est
aujourd’hui distillé dans près de
90 adresses dans le monde. Depuis
2000, sa griffe propose des collections
complètes qui incarnent le chic italien.
Le virage décisif intervient en
1985, quand Brunello Cucinelli inves-

MAURICE HAAS - SDP


tit le bourg médiéval de Solomeo, en
Ombrie, à mi-chemin entre Florence
et Rome. Habité par l’ambition de
« réveiller le génie endormi » du lieu,

L’exception
il le restaure et construit une vraie
cité : une académie où l’on en-
seigne la philosophie, l’archi-
tecture, la spiritualité ; une
école des métiers où de jeunes

Cucinelli
apprentis s’initient à l’artisa-
nat de la maille ; un théâtre…
Le patron choie aussi ses
700 employés avec un salaire plus
élevé que la moyenne ou encore une
cantine gratuite. « La valeur écono-
mique est inexistante sans la valeur
humaine », résume ce sexagénaire

L
es PDG humanistes sont plu- référence du jury à l’expression grisonnant qui se voit plus « gardien »
tôt rares dans le domaine du ancienne d’« honorable marchand ». que « propriétaire ». Il explique cet
prêt-à-porter. Brunello Cuci- Créée il y a presque quarante engagement en évoquant ses origines
nelli (en médaillon) fait bien partie du ans, la marque qui porte son nom allie et les difficultés de son père et de son
nombre. Alors qu’il rejoignait en juin une croissance fiable et une voilure frère ouvriers. Aujourd’hui, sa recette
dernier Mikhaïl Gorbatchev et l’éco- sociale unique. En des temps où la est étudiée à la fois dans les universités
nomiste Edmund Phelps parmi les communication pourrait faire passer d’économie et les écoles de mode.
lauréats du prestigieux prix écono- pour un bon Samaritain un financier Pour devenir un jour la norme dans
mique de l’institut Kiel, l’entrepre- sans foi ni loi, la légende Cucinelli l’industrie de l’habillement ? Il y croit
neur italien se disait ému par la s’accompagne de faits. Son label a dur comme fer.

Camel sans filtre


Avec ses accents cuivrés
et son clin d’œil au cuir,
elle est l’une des couleurs
phares des collections
d’hiver. Initialement plutôt
BCBG sur un loden ou sur
une écharpe, cette nuance
Surchemise camouflage, Woolrich, 570 €,
chaude inspire les créateurs
et se décline en total look www.woolrich.eu.
(Loewe ou Acne), au détour Porte-cartes en cuir Baranil, Laperruque, 95 €,
d’une veste en velours laperruque.co.
(Officine générale) ou dans Derbys en veau velours, Fairmount, 165 €,
www.fairmount.fr.
SDP

ce triumvirat de saison.

136
13
SEPTEMBRE
2017
Stylestourisme PAR SYLVIE WOLF

SiSley et la
vie de château

M.-P. MOREL/SDP
Démodé,
70, rue de Grenelle,

P
lus qu’aucun autre impression- menés tambour battant par la nouvelle Paris (VIIe),
niste, Alfred Sisley s’est consacré propriétaire, Hélène Martel-Massignac. 09-83-78-05-65.
corps et âme à la peinture de pay- Posée au milieu d’un parc de 10 hectares
sage dans le sillage de Corot, de l’Ecole de avec piscine considéré comme l’un des
Barbizon et de John Constable. Singu- plus beaux arboretums de la région, cette Subtilement déco
lière à bien des égards, une exposition, à maison a retrouvé de sa superbe sans Marie-France Cohen incarne
depuis les années 1970
Aix-en-Provence, présente l’ensemble de avoir perdu ni son âme ni son raffine-
l’élégance française. Après
la carrière du peintre au travers d’une ment. Dans l’enfilade de salons, les pa- avoir créé Bonpoint,
soixantaine de toiles – dont certaines iné- piers chinois dialoguent avec les cuirs de l’enseigne de mode enfantine
dites – et met en exergue l’acuité de son Gênes ou les gypseries et, dans les cham- fondée avec son mari,
regard capable de capter les effets de la bres, l’esprit provençal résonne tout en Bernard, puis distillé sa
lumière dansant sur l’eau, l’éclat du soleil subtilité. Ici, pas de télévision, pour rester fantaisie chez Merci, concept
d’hiver et le mouvement des arbres sous en osmose avec la nature environnante, store aussi fondé par elle,
voici qu’elle se lance dans
le vent. L’occasion de revisiter l’œuvre de et un hammam dans les caves voûtées,
une nouvelle aventure
cet artiste majeur qui n’avait pas été ex- une salle de relaxation et une salle de baptisée Démodé. Une
posé en France depuis 2002. L’occasion, gym. Massages à la demande, domaines collection exigeante d’objets
aussi, de passer un week-end bucolique viticoles à visiter et découverte du par- pour la maison – initiée avec
dans une retraite de charme : le château cours de sculptures du château Lacoste à Stéphanie Cohen, sa belle-
de Fonscolombe. Magistralement restau- proximité. fille, et leur amie Elysa
rée, cette demeure du xvIIIe siècle, classée Masliah – qui reprend les
motifs de fleurs fanées du
monument historique, vient de rouvrir
peintre Gaël Davrinche.
ses grilles après dix-huit mois de travaux « Nous avions envie de faire
partager notre amour de la
simplicité, de la singularité
TATE IMAGES/SDP

et du raffinement et de
retrouver une certaine
exigence artistique dans
l’univers de la décoration »,
L’hôtel Château de explique Marie-France, qui
Fonscolombe, route lance une série de coussins,
de Saint-Canadet, d’assiettes, de bougies et
Le Puy-Sainte-Réparade de papeterie déclinée dans
(Bouches-du-Rhône), une jolie palette de coloris
et de matières. Toutes
04-42-21-13-13.
les créations sont vendues
Chambres à partir sur le site (www.demode.fr)
de 195 euros. et mises en scène avec
L’expo Sisley
G. GARDETTE/SDP

beaucoup de goût dans


l’impressionniste. un pop up de poche situé
www.caumont- dans le VIIe arrondissement
centredart.com parisien. S. W.

137
13
SEPTEMBRE
2017
Stylesmontres PAR VINCENT DAVEAU

Analogie
La culture
à l’honneur
Pour sa 26e édition,
le prix Montblanc des
arts et de la culture

numérique
sera remis à Bernar
Venet, sculpteur
français et fondateur,
en 2014, de la Venet
Foundation, une
propriété dans le Sud
de la France comprenant
un parc de sculptures
qui forme une
collection unique.

H
abitée par un esprit pionnier, Mont- Nouveau style
blanc a su très tôt s’imposer dans l’enseigne Montblanc
les arts de l’écriture. Cultivant des champs-Elysées
depuis plus d’un siècle une tradition a récemment fait peau
d’innovation, cette maison d’origine neuve. Son concept
allemande a choisi, il y a tout juste de boutique, dont
vingt ans, de défricher l’univers le design est signé noé
Duchaufour-lawrance,
horloger pour contribuer, par
s’inscrit désormais
son approche dynamique, à la dans le cycle de
rédaction de quelques-unes des modernité que l’on
grandes pages du métier. Cette retrouve dans les
montre connectée, ici proposée dernières collections.
en titane grade 5, est la somme Nomade urbain
d’une alchimie réussie, où tradition Pour répondre aux
et modernité fusionnent pour donner attentes des amateurs
naissance à une référence de nouvelle de maroquinerie,
génération. Véritable interprétation nu- Montblanc propose,
mérique de haute horlogerie, cette pièce pour la première fois,
la collection 1926
intemporelle de 46 millimètres de dia-
Montblanc Heritage,
mètre, au style vintage et mue par les tech- une élégante ligne
nologies les plus avancées, présente une d’articles entièrement
glace légèrement bombée pour procurer confectionnés en cuir
à son porteur la sensation d’avoir une à tannage végétal,
vraie montre au poignet. Classique d’ap- dont chaque pièce
parence, cette merveille emporte un cœur est travaillée selon
Montblanc Summit la tradition toscane
électronique optimal, cadencé par un
Titane : réf. 117 55 pour obtenir une belle
processeur Snapdragon Wear 2100, de patine marron foncé.
Qualcomm Technologies, qui travaille  Boîtier en titane grade 5.
 Glace saphir.
avec le système d’exploitation Android  Processeur Snapdragon
Wear 2.0, de Google. Efficace et rapide, Wear 2100, de Qualcomm
cette création résistant aux projections Technologies.
d’eau dispose d’un écran tactile à haute  Android Wear 2.0, de Google.
définition. Mais aussi de 4 Go de mémoire  Fonctions : moniteur
lui permettant de mettre en œuvre des de fréquence cardiaque,
microphone, baromètre.
fonctions connectées autorisant d’inté-
 Bracelet interchangeable
grer une multitude de fonctionnalités per- disponible en cuir de veau noir.
sonnalisables, avec ou sans smartphone,
MonTBlAnc

 Prix : 990 €.
en plus des applications préinstallées  Tél. : 01-53-43-48-00.
pour entretenir sa forme physique.  www.montblanc.fr

138
13
SEPTEMBRE
2017
Stylesdesign

Tous en
Scène
S
ouvenez-vous, le lit était en cui- bert Carpentier, qui pour un De Funès,
vre, Alexandre le Bienheureux, un Granier-Deferre ou un Grangier.
alias Philippe Noiret, y trônait, se L’activité n’est plus rentable,
régalant d’un saucisson accroché à explique, le cœur serré, Dominique
une drôle de machine ou soufflant Crouzier, directrice et l’âme des lieux
dans un tuba. Ce lit de la paresse depuis quarante ans, les budgets se ré-
joyeuse est l’un des 50 000 objets qui duisent, les tournages se font à l’étran-
vont être mis aux enchères lors de la li- ger, on paie les têtes d’affiche au détri-
quidation pour cessation d’activités de ment des décors, qui sont achetés sur
la société Locatema. Le plus célèbre Le bon coin ou chez Emmaüs, on pré-
des loueurs de mobilier pour le cinéma fère les gros plans sur les acteurs aux Journées d’exposition publique.
ferme boutique ou plutôt son entrepôt travellings découvrant un univers. Et 21, 22 et 23 septembre.
qui s’était installé, déjà réduit, à Auber- pourtant les objets font vivre les per- Vente. 27, 28 et 29 septembre.
villiers, en 2015. Plus qu’un immense sonnages. » Clap de fin donc. Si cer- Locatema, 45, avenue Victor-Hugo,
bric-à-brac de meubles, tapis, lampes, taines pièces sont bien identifiées – la bâtiment 215B, Aubervilliers.
tableaux, bibelots, luminaires, malles, cuisine en Formica de Léon, de Luc
téléphones qui vont passer sous le Besson, les fauteuils de La Vérité si je
marteau d’Alexandre Millon, c’est un mens, de Thomas Gilou –, impossible
moment de l’histoire du cinéma qui d’étiqueter toutes les autres en
disparaît. Un long moment. Cinquante fonction de leur film, mais, assure
ans pendant lesquels tous les assem- Dominique Crouzier, « la personne
bliers vinrent chercher leur décor, qui qui achètera un objet emportera,
pour les séries Navarro, Julie Lescaut, à coup sûr, un morceau du cinéma
Fantomas, les shows de Maritie et Gil- français ». Isabelle Maury

PROD DB@FILMS DE LA COLOMBE-LES PRODUCTIONS


DE LA GUÉVILLE-MADELEINE FILMS/DR - COURTESY

C’est le pompon ! puissants pour des tapis, De tous ses voyages, elle a
Est-ce sa double passion couvre lits, rideaux, jetés de gardé le goût du bazar et
MILLON/SDP - DE PAZZI/SDP - F. LUCANO/SDP

pour le tissage et l’art canapés, coussins, tentures propose dans le même temps
contemporain qui rend ou poufs qui viennent de petits objets, accroches
sa sélection de textiles du Maghreb, de Turquie en laiton, fleurs séchées,
irrésistible ? En tout cas, et d’Inde. Elle achète elle- lampes et miroirs. C’est
Corinne Marchetti a vu juste même, «comme pour une encore une adresse secrète,
et beau pour la boutique collection de tableaux», des on y court. I. M.
qu’elle vient d’ouvrir à Paris pièces vintage et fait aussi
après avoir proposé des lieux produire des tissus qui Pompon Bazar, 15 rue du Château
éphémères. Que de la belle twistent avec grâce culture d’eau, Paris (Xe) du lundi au
matière et des motifs ancestrale et modernité. samedi, de 11à 19heures.

139
13
SEPTEMBRE
2017
Stylesrestos
Le jeune Adrien Ferrand attaque
fort dans son bistrot
contemporain de l’Est parisien.

Ferré par
Ferrand
Le chef (à g.) et sa brigade,
derrière le comptoir de la cuisine ouverte.

a
peine a-t-on quitté tout pour réussir. C’est un perfection- qu’il doive tout à son porte-bonheur :
l’auberge champêtre de niste qui se pose beaucoup de ques- l’anguille. Sa traduction anglaise– eels –
Mathieu Ravinel, 23 ans, tions », nous affirmait Ledeuil la veille s’affiche sur la devanture bleue et ses
dans l’Hérault (voir de notre visite. On ne saurait mieux chairs tendres se faufilent dans une
L’Express no 3453) qu’on dire… En ouvrant le 14 juillet dernier assiette qu’il a composée, comme un
se retrouve à la table furieusement dans un Xe branché pris de langueur grand, à l’époque de ZeGKitchen Gale-
urbaine d’Adrien Ferrand, 25 ans. estivale, le jeune chef était persuadé de rie. De petits tronçons de poisson
A 700 kilomètres de distance, ces deux faire un four. Le lendemain soir, ses légèrement fumés, des nuages de
minots en tablier ont un point com- 42 couverts et ses trois tables sur le beurre noisette et des éclats de noi-
mun : ils ont été biberonnés par Wil- trottoir étaient pris d’assaut ! sette pour la rondeur, une touche de
liam Ledeuil, le grand manitou de La déco dans le ton et les bonnes réglisse pour la douceur épicée, des
Ze Kitchen Galerie, à Paris. Ce dernier manières du directeur de salle, Félix pousses d’oxalis et de la pomme verte
s’impose décidément comme un Guy LeGLouarn, y sont pour quelque chose. pour la fraîcheur. C’est drôlement bon,
Roux du milieu toqué, capable de cer- Le talent lumineux du garçon en et le chenin tendu et salin du ligérien
ner ses recrues jusque dans les méan- tablier, regonflé d’énergie dans sa François Chidaine (cuvée les Argiles,
dres de leur psychologie. « Adrien a cuisine ouverte, fait le reste. A moins 8 € le verre) fait joliment grimper le

Le thon du pays Basque, marmelade de Les crevettes de Sicile, légumes Le millefeuille à la crème légère
tomate et sauce ponzu (soja et agrumes). croquants et bisque safranée. vanillée, confiture d’abricot.

140
13
SEPTEMBRE
2017
PAR FRANÇOIS-RÉGIS GAUDRY

Goûté et approuvé

Cuisine cajun Néobistrot


Two Stories  Le Grand Bain 
La « reine du cheese cake » ? Entre les néobistrots et
L’étiquette agace un peu Rachel les nouveaux comptoirs à manger,
Moeller. Non contente de livrer la rue Dénoyez sort enfin la tête
son gâteau signature dans mille de l’eau. Avec ses comparses
adresses à Paris, la pâtissière Edouard Lax et Alexandre Janssens,
Eels  américaine a lancé son deli Edward Delling-Williams, ancien
 27, rue d’Hauteville, – Rachel’s – dans le haut Marais chef du Passage (Paris XIe),
Paris (Xe), en 2014 et monte aujourd’hui plonge dans le grand bassin
 01-42-28-80-20. une ambassade de Lousiane sur (plafond poutré, murs bétonnés
 www.restaurant-eels.com les bords du canal Saint-Martin. et sol carrelé). Autour de l’îlot
 Menus déjeuner : Le pari est audacieux, dans central, c’est un petit bain
25 et 29 €. un pays qui ignore superbement de foule. On joue des coudes
Menu découverte : 56 € la cuisine de son ancienne colonie. avant de les lever grâce
(+ 28 € avec les accords La jeune chef le réussit haut à une flopée de pépites nature
mets-vins). la main. Au rez-de-chaussée, justement tarifées : bordeaux
Carte : 60 €. un coffee shop débitant de copieux du Château Massereau (38 €),
 Fermé dimanche et lundi. gumbo yaya (saucisse fumée, beaujolais de Rémi Dufaitre
gombos et poulet sur riz, sauce (23 €). Derrière la cuisine vitrée
épicée) et jambalaya (paella se dressent des assiettes
tout dans les aigus. Les gamberi rossi, de Lousiane). A l’étage, une vaste à partager habilement assemblées,
salle à manger dans le style histoire de mettre l’eau
des crevettes en provenance de Sicile,
New Orleans avec vue sur le canal, à la bouche. Une bonite soyeuse
font du naturisme dans un jardin de ventilos au plafond et bar à joue avec l’acidité du cassis
légumes al dente baigné d’une bisque bourbons, où le chef Ryan Pearson et le végétal de la dulse, le bulot
safranée où s’ébrouent quelques éclats cisèle des assiettes ambitieuses barbote avec du bacon, des radis
cinglants de pamplemousse. Le chef et contemporaines, fouettées et du cresson, et les arancini
de salle vous encourage à aspirer une de twists cajuns. Un plat à retenir : (boules de riz panées et frites)
tête de crevette. Paf ! C’est une claque le maque choux, un traditionnel sont garnis d’escargots. Mais là où
ragoût de maïs escortant le bar l’assiette surnage, c’est lorsqu’elle
marine étourdissante !
sauvage en croûte de brioche. navigue sur les classiques :
Les fruits d’été s’invitent dans les La France a mis son grain de sel de délicieuses panisses (frites
desserts, et personne ne s’en plaint : dans les marmites de Lousiane à la farine de pois chiche) font
les mirabelles, les quetsches et les pendant près d’un siècle. Il était trempette dans une mayonnaise
reines-claudes rôties se badigeonnent temps que la cuisine cajun revienne au gingembre, et la sole servie sur
de crème mélilot (une plante de la sur les traces de ses ancêtres… l’arête entière est loin de tomber
Pour le meilleur ! F.-R. G. à plat. Le dimanche, la maison
famille des légumineuses), la confi-
Two Stories, 72, quai de Jemmapes, organise un excellent Sunday
ture d’abricot s’incruste dans le mille-
Paris (Xe), 01-53-16-17-88. Po Boy Café : roast, clin d’œil au maillot anglais
feuille vanille. Frissons, fraîcheur et 20-25 €. Nola Restaurant (à l’étage), du chef. Charles Patin O’Coohoon
facilité d’exécution, William Ledeuil menus 65 € (végétarien) et 85 €. 14, rue Dénoyez, Paris (XXe).
avait raison : Adrien Ferrand a tout Carte : 60 €. Brunch le week-end. 09-83-02-72-02. Assiettes de 3 à 12 €.
F.-R. g.

pour réussir. Fermé lundi et mardi. Le soir seulement et le dimanche midi.

J’aime… …un peu …beaucoup …passionnément …à la folie …pas du tout 141
Stylesauto
Malgré un contexte médiatique et politique
difficile pour l’industrie automobile
allemande, le Salon de Francfort s’ouvre
cette semaine sur une démonstration
de force des constructeurs d’outre-Rhin.

FrancFort
2017
Le salon Chrysler se sont fait porter pâles. Et
pourtant, Mercedes-Benz, BMW et le
groupe Volkswagen affichent plus
que jamais une santé insolente et

des paradoxes
des profits confortables. N’en dé-
plaise à leurs détracteurs, il n’est
donc pas question pour eux de faire
acte de contrition dans ce qui, plus
que jamais, constitue « leur » salon.
Dans la traditionnelle cathédrale

J
de métal et de verre qui lui est entiè-
amais la grand-messe auto- est rompu. Pendant l’été, des articles rement consacrée, Mercedes-Benz
mobile allemande, qui se tient de presse accusant les grands groupes assène deux créations flamboyantes.
du 12 au 24 septembre, n’a dû d’avoir constitué un cartel ont encore Orné d’un interminable capot et de
affronter un climat aussi trou- attisé la polémique. Comme si cela ne roues monumentales, le sculptural
blé. Depuis la révélation du suffisait pas, de nombreux construc- cabriolet Maybach 6 ne déparerait
scandale sur les moteurs Diesel tru- teurs étrangers ont fait l’impasse sur pas dans une œuvre de Tex Avery.
qués, le consensus national entourant la 67e édition d’un rendez-vous autre- Long de 5,70 mètres pour seulement
l’industrie automobile, exportatrice fois immanquable. Nissan, Infiniti, deux places, il pourrait même faire PHOTOS SDP
et pourvoyeuse de juteux bénéfices, Peugeot, Volvo et le groupe Fiat crier au loup s’il n’était électrique.

Luxe, performance et… commun des mortels

Opel Grandland X SUV compact. Kia Stonic Crossover coréen. Ferrari Portofino Voluptueux cabriolet.

142
13
SEPTEMBRE
2017
PAR CAMILLE PINET

Le commun des mortels n’est ce-


pendant pas tout à fait ignoré à Franc-
fort. Le segment le plus représenté est
celui des crossovers, qui est en passe
de frôler le surpeuplement tant le
nombre de concurrents est nom-
breux. On n’en compte pas moins de
dix nouveaux au salon, dont trois
proposés par des marques du groupe
Volkswagen : le T-Roc, le Skoda
Karoq et le Seat Arona, qui font face à
deux coréens aux dents longues : le
Kia Stonic et le Hyundai Kona.
Dans cet univers germanocentré,
les Français trouvent tout de même
leur place. Si PSA apparaît discret,
L’Etoile Le Maybach 6,
sculptural cabriolet c’est qu’il possède désormais son pro-
long de 5,70 mètres, pre cheval de Troie : la marque Opel,
digne d’un Tex Avery. qu’il vient de racheter et qui lance le
Grandland X, un SUV compact étroi-
tement dérivé du Peugeot 3008. Le
groupe Renault dévoile quant à lui la
Ses quatre moteurs placés dans les rie. Pour l’alibi vert, il faut se rendre deuxième génération de Dacia Dus-
roues développent tout de même la chez sa filiale Mini, qui expose un ter. Très proche de son prédécesseur,
bagatelle de 750 chevaux ! Rien d’éco- concept électrique annonçant une celui qui fut en son temps le modèle
logique dans le deuxième véhicule de nouvelle version prévue pour 2019. le plus vendu du groupe français
rêve de l’Etoile. Baptisé AMG Project Chez Audi, enfin, le luxe est égale- adopte paradoxalement la stratégie
One, il s’agit d’une « hypercar » dotée ment une valeur sûre : la principale qui a si bien réussi à Volkswagen : le
d’un V10 de… 1 000 chevaux, étroite- vedette du stand est la limousine A8, changement dans la continuité.
ment dérivé de la formule 1. Cette qui met en œuvre un niveau supplé- Si les nouveautés ne man-
extravagante sportive sera bel et bien mentaire de conduite autonome et se quent pas à Francfort, on reste sur sa
produite à 300 exemplaires, réservés lance à corps perdu dans la suren- faim en ce qui concerne les moto-
pour la plupart à des milliardaires du chère d’équipements. risations alternatives. Dévoilée le
Nouveau Monde déjà prêts à dégainer Dans cette débauche de per- 6 septembre, la nouvelle génération
leur chéquier. formance et de luxe, les construc- de Nissan Leaf, la voiture électrique
Sur les 10000 mètres carrés de son teurs étrangers n’ont guère la voix au la plus vendue du monde, n’a pas fait
stand, BMW n’est pas en reste. Aux chapitre, sauf, bien sûr, la marque la le déplacement en Allemagne. Et si
côtés de la berline survitaminée M5 de plus adulée de la planète. Ferrari, qui les concepts électriques sont nom-
600 chevaux trône un concept de célèbre ses 70 ans, dévoile un volup- breux, les réalisations concrètes sont
roadster sportif, le Z4, et la nouvelle tueux cabriolet au nom évocateur : beaucoup plus rares. Il ne suffit pas
génération de X3, le SUV compact Portofino, du nom du port le plus d’un scandale pour révolutionner le
luxueux le plus vendu de sa catégo- huppé de la côte ligure. marché automobile !

BMW M5 Berline survitaminée. Seat Arona Crossover allemand. BMW Z4 Roadster sportif.

143
Lumineux L’hôtel Cotton House, 13
SEPTEMBRE
sur l’île Moustique. 2017
jeux
Mots croisés Sudoku
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

1 1 1 2
2 2
6
3 3

4 4 5 4 6 1
5 5
9 4
6 6

7 7 4
8 8
3 4 5 8
9 9

10 10 5 8 3 1 7
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 8 2 6
Horizontalement 2 9
1. Tra
avail au corps. 2. Au parfum de tomates. Donner du lustre.
3. Version écourtée d’un sport. Aller très vite. 4. Sans interven- Remplissez la grille avavec des chiffres de 671 823 495
295 471 863
tion humaine . 5. Œufs du chef. Construction pour mineurs. 1 à 9 afin que, dans chaque ligne, chaque 834 956 217
colonne et chaque bloc de 3 cases par 3, 723 549 681
6. Amoureux éconduit. Fait voir un spectre. A cessé de rumi- 519 368 742
il y ait tous les chiffres de 1 à 9. 468 712 539
ner. 7. Parla peut-être trop. Façon de se présenter. 8. Mettre à
357 184 926
plat. Ensemble de pay ys. 9. Bien familier. Bassin pour plon- 986 237 154
S
Solution
olution du numéro 3453
142 695 378
geurs. Mot qui en entraîne un autre. 10. Ils font un test. Ferme- paru le 06 septembre 2017

ture pour réparation. Société éditrice : Groupe L’Express Les informations requises sont nécessaires au Groupe
SA de 47 150 040 € L’Express pour la mise en place de leur abonnement.
Siège social : 29, rue de Châteaudun, 75009 Paris. Elles pourront être cédées à des organismes extérieurs
RCS Paris 552 018 681 sauf opposition par courrier adressé au Groupe
Tél. : 01-75-55-10-00 L’Express à l’adresse postale ci-dessus.
Ver
e ticalement CPPAP n° 0318 c 82839
ISSN n° 0014-5270
Service diffuseurs n° vert : 0 805 01 4000
Principal actionnaire : SFR Presse.
1. Sont bons pour le son. Vieille machine à tricoter. 2. Gardienne Président-directeur général : Alain Weill.
Imprimé en France (Printed in France) : Maury
imprimeur SA (45330 Malesherbes). Service de l’AFP et
Directeurs généraux délégués : d’AP. Accords spéciaux avec New York Times, Los
de la paix. Poisson volant. 3. Sur la Rance. Porte voix. 4. Cité François Dieulesaint, Guillaume Dubois. Angeles Times et Washington Post. Copyright 2004 SA
Groupe L’Express. Sauf dans les cas où elle est autorisée
Conseiller éditorial : Christophe Barbier.
engloutie. Appelé à servir. 5. On en tire du sucre. 6. Entré dans Directeur de la publication : Guillaume Dubois. expressément par la loi et les conventions inter-
nationales, toute reproduction, totale ou partielle,
La rédaction et toute l’équipe de L’Express sont à du présent numéro est interdite et constituerait une
le rouge. Sur un pli. 7. Il croit au croissant. Robes de Cache - retrouver en ligne sur www.lexpress.fr/contacts
contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants
du Code pénal. Droits réservés ADAGP pour les
œuvres de ses membres. L’Express est membre actif
mire. 8. Limitées au coin. Dupé. 9. Met SERVICE ABONNEMENTS
Pour nous contacter
de l’ARPP et s’engage à suivre ses avis. Il s’efforce de lui-
même d’éliminer de ses colonnes la publicité
De France : 01-55-56-71-04
fin aux mets fins. Résultat d’une divi- Fax : 01-55-56-70-91
mensongère, fallacieuse ou trompeuse. Si cependant
ses lecteurs avaient des réclamations à formuler, il leur
De l’étranger : (33-1) 55-56-71-04 recommande d’écrire, pour les annonces classées, au
sion. 10. Pourvus en eau. 11. A déclarer Fax : (33-1) 55-56-70-91
Espace Abonnements : www.lexpress.fr
journal et, pour la publicité commerciale, à l’ARPP
(Autorité de régulation professionnelle de la publicité),
Adresse e-mail : abonnements@lexpress.fr 23, rue Auguste-Vacquerie F-75116 Paris.
sans délai. Ne doit pas perdre l’esprit. Adresse postale : L’Express, service abonnements,
4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
12. Elle prend les choses de haut. Qui Tarifs abonnement
1 an, 52 numéros : 104 € (TVA 2,10 %).
Union du Nord et Suisse : 145,60 €.
ne peut plus penser. Autres pays européens : 153,40 €.
Solution du numéro 3453
Solution Afrique : 137,80 €. Etats-Unis : 156 €.
paru le 06 septembre 2017 Amérique (hors Etats-Unis), Asie, Océanie, TOM : 182 €.
Boutique abonnés : www.lexpress.fr/boutique
Conformément à la Loi informatique et libertés
du 6 janvier 1978, les abonnés disposent d’un droit
d’accès et de rectification des informations qu’ils ont
transmises, en adressant un courrier au service

Plus de jeux avec


diffusion de L’Express à l’adresse postale ci-dessus.

l'application gratuite
Sport Cérébral ! Abonnez-vous au 01 55 56 71 04
®

sportcerebral.fr

144
13
SEPTEMBRE
2017
ZOOM
WONDERBOX ÎLE DE MINORQUE
À LA RECHERCHE DU CADEAU PARFAIT ? UNE ÎLE ECOLO
Alors misez tout sur ce prestigieux coffret Minorque est située dans
WONDERBOX « Wonder Moments » et ses l’Archipel des Baléares. Déclarée
4 370 activités ou séjours, à vivre seul ou en Réserve de la Biosphère
duo. Profitez d’une depuis 1993, l’île protège un
nuit dans une environnement naturel vierge
maison d’hôtes et dispose de paysages
normande et son joli majoritairement bucoliques et
jardin anglais, d’une verdoyants. Mais ce qui retient
dégustation de avant tout l’attention à Minorque,
plats authentiques ce sont ses plages de sable
préparés par un blanc et les calanques et criques aux eaux turquoise. Punta Prima, Cala Mitjana
Chef thaïlandais ou ou encore Cala Tortuga restent des étapes incontournables pour découvrir le
d’une session de littoral de Minorque. Plus d’informations sur les sites : www.menorca.es
pilotage au volant
d’une Ferrari F430…
Offrez un condensé
de bonheur ! Coffret WONDERBOX PRESTIGE TIFFANY&CO
59,90 €. Séjour authentique, dîner romantique,
shooting photo, modelage en duo-croisière sur BACK IN BLACK
un bateau… wonderbox.fr Tiffany & Co. présente sa toute dernière création
horlogère, la Tiffany CT60™ en acier noir. Ce modèle
est le reflet de 170 années de tradition et d’artisanat
horloger. Cette nouvelle montre, inspirée par l’énergie
CHAMPAGNE PHILIPPONNAT émanant des rues new-yorkaises, est composée d’un
boîtier avec un traitement DLC (Diamond Like Carbon)
ROSÉS DE CARACTÈRE et d’un bracelet en nylon NATO. Restant fidèle à son
ET D’EXPRESSION héritage horloger et joaillier, la Tiffany CT60™ est à
Depuis plus de cinq la fois complexe par son design tout en apportant
siècles, la famille Philip- une touche de modernité. Marqué par des lignes nettes et épurées, le design
ponnat s’illustre sur les de cette nouvelle montre est l’harmonie parfaite entre le savoir-faire suisse et

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.


terroirs de Mareuil-sur- Ay, le style sportswear. tiffany.fr
berceau des grands pinots
de la Champagne, autour
de vins à l’identité reven-
diquée. Les rosés maison HIRCUS
ne dérogent pas à la règle
et sont fiers de s’afficher CHRISTMAS IS COMING
autour de menus carnas- Créé à Paris en 2014, Hircus rend hommage
siers. Les cuvées rosées à l’une des plus belles matières du monde,
Royale Réserve, 1522 et le cachemire, en proposant des pulls au
mythique Clos des Goisses design tendance, aux couleurs trendy et
s’épanouissent à merveille à un prix accessible. A travers une varié-
autour de pâté en croute té de styles, de coupes, de couleurs et
ou autre charcuterie, mais sans concession sur la qualité et l’authenticité de sa collection,
aussi sur des viandes saignantes juste saisies Hircus dynamise le marché du cachemire. Retrouvez cette saison la collection
au grill. philipponnat.com de «christmas jumpers» avec le pull flocon 100% cachemire. www.hircus.fr

PAGE RÉALISÉE PAR LE SERVICE COMMERCIAL DE L’EXPRESS


Passionsde... PAR DELPHINE PERAS

BD
Zep ? » A partir de là, j’ai perdu une
 Titeuf (t. XV).
A fond le slip ! (Glénat). part de mon identité puisqu’on ne m’a
plus appelé autrement.
On vous en prive,
comment réagissez-vous ?
Je deviens nerveux, au bout d’un mo-
ment. Dessiner est pour moi une
forme de déversoir. J’ai tout le temps
des idées d’histoires, de scénarios.
Si je ne peux pas les consigner, je dois
les garder en mémoire. Or la mienne
est très mauvaise. Ne pas pouvoir les
tester sur un carnet, ça m’obstrue la
tête. J’en ai des insomnies. Heureuse-
ment, il y a toujours un calepin sur
ma table de chevet. Sinon, je ne me
rendors pas.
Avez-vous une passion
inavouable ?
Le chocolat aux noisettes, j’adore ça.
Une passion qui remonte à mon en-
fance, du temps où ma grand-mère

Zep
m’en offrait quand j’avais une bonne
note à l’école. Mais vu que j’ai un tem-
pérament d’accro, je peux en manger
des quantités phénoménales sans res-
sentir de satiété. Pour mon trentième
F. STUCIN/PASCO POUR L’EXPRESS

anniversaire, un confiseur de Genève,


fan de Titeuf, m’a fait livrer 30 kilos de
chocolat par camion après avoir lu
que j’aimais ça. C’était comme un rêve
éveillé. Mais j’en ai trop mangé, je n’en
pouvais plus. Je ne devrais peut-être
pas vous en parler, car je vais bientôt
avoir 50 ans : si on me refait le coup,
Le père de Titeuf renoue avec son jeune héros, j’y laisserai ma peau !
La passion que vous auriez
créé il y a vingt-cinq ans. Très réussi, son nouvel bien aimé avoir ?
album est déjà en tête des meilleures ventes. Le sport, justement, ça m’éviterait les
problèmes de poids. J’en fais un peu,
par nécessité, comme tous les dessi-
L’Express Votre plus davantage qu’une exposition au Lou- nateurs pliés en deux sur leur table.
grande passion ? vre. C’était la preuve que j’étais de- Mais j’ai clairement déçu les espoirs
Zep Le dessin, depuis que je suis venu dessinateur. Je suis ainsi passé de mon père, grand sportif, qui aurait
tout jeune. Je lisais beaucoup de BD, de la passion à la vocation. adoré que je le devienne également…
comme tout le monde chez moi, et je Que vous a-t-elle coûté ? Une passion que vous
dessinais tout le temps. Vers l’âge de Mon vrai nom, Philippe Chappuis! Il a ne comprenez pas chez les autres ?
4 ans, j’ai portraituré mon oncle avec disparu au profit du pseudo Zep. En Regarder le tennis à la télé. Pour moi,
sa moustache et ses lunettes, rien fait, c’était le titre d’un journal qu’on ça relève de la torture tellement c’est
d’extraordinaire. Mais mes parents se faisait au collège, en hommage à Led répétitif ! Idem pour le golf : les aficio-
sont extasiés : « C’est vraiment ton- Zeppelin, notre groupe favori. Un jour, nados me semblent presque un sujet
ton Guy ! » Et ils ont affiché mon des- j’avais dessiné une caricature du direc- de recherche scientifique. Peut-être
sin – de la taille d’un Post-it – dans la teur de l’école, avec une tête de morse ont-ils une hormone en plus ? Même
cuisine, le lieu le plus prestigieux de et des grandes dents. Il m’a convoqué dans les émissions de téléachat, il se
l’appartement. Pour moi, ça valait dans son bureau : « Alors c’est vous, passe plus de choses…

146
13
SEPTEMBRE
2017
CE QUI SE PASSE
DANS LE MONDE
SE PASSE
EN TEMPS RÉEL SUR
VOTRE SMARTPHONE.

À LA VITESSE GRAND V
DE QUALCOMM.
Qualcomm a créé la technologie qui permet à votre smartphone de faire tout ce que
vous aimez. Vitesses de téléchargement, vidéo, reconnaissance vocale, batterie longue
durée à rechargement rapide, sécurité, GPS… Rien ne pourrait fonctionner comme vous
voulez sans que Qualcomm ne l’ait inventé.

qualcomm.fr/weinvent

Toutes les raisons d’aimer votre smartphone.

© 2017 Qualcomm Technologies, Inc. Tous droits réservés. Qualcomm est une marque déposée de Qualcomm Incorporated, enregistrée aux Etats-Unis et dans d’autres pays.

Vous aimerez peut-être aussi