Vous êtes sur la page 1sur 3

I.

ETUDE THEORIQUE :

1) But :
Etudier les échanges de chaleurs entre 2 corps maintenus à des températures
différentes (filament d’une ampoule et le milieu ambiant) ensuite vérifier la loi de
variation de la puissance rayonnée en fonction de la température du corps: c’est la
vérification directe de la loi de Stéphan.

2) Corps noir et loi de Stéphan :


Le corps noir n’est qu’un concept théorique : c’est un corps qui absorbe tout le
rayonnement qui lui parvient sans qu’il ait réflexion ou dissipation soit comme un
corps qui émet à chaque température la plus grande quantité de rayonnement
thermique sur toutes les longueurs d’onde.
On utilise le corps noir comme une référence à laquelle on compare les
caractéristiques du rayonnement des autres corps. Un corps noir en équilibre avec le
milieu qui l’entoure émet et reçoit par unité de surface une puissance P avec :

T
4
P= où T : température absolue du corps.
0


8 2 4
0
: constante de Boltzman ( = 5,67. 10 W.m .k )

Lorsque le corps noir et le rayonnement qui l’entoure n’ont pas la même température,
les puissances émises et reçues ne sont plus égales et on peut calculer la puissance
nette :

Pnet = Pémise – Pabsorbér

 .T T r 
4

 T  T r
4 4 4
Pnet = =
0 0 0

Où T : temp du corps Tr : temp du rayonnement


II. ETUDE EXPERIMENTALE :
La majorité de la puissance est émise par le rayonnement seulement une faible
quantité est émise à travers le filament vers l’extérieur

P = Pc + Pr avec Pc = A . (T – Ta)
Pr = B . T T a 
4 4

 

 Le montage :

altermostat 40 W
V ampoule
110 V

 Mesures :

P=U.I

R0 =67.7  donc on peut calculer R/R0

I (A) 0 0.06 0.06 0.08 0.08 0.09 0.1 0.1 0.11


U (V) 2.47 15.15 15.12 25.7 26.36 31.62 38.62 40.4 50.7
0.12 0.12 0.13 0.13 0.14 0.15 0.15 0.16 0.16
56.7 63.3 69 74.5 80.2 80.9 92.7 98.7 104.3

On dégage R : R=U/I

R/R0 3.72 3.91 4.75 4.86 5.19 6.33 6.55 6.98


T (K) 850 890 1040 1090 1140 1340 1380 1470
7.79 7.84 8.46 8.47 9.12 9.15 9.56 9.62
1600 1620 1750 1765 1840 1840 1850 1932

 Calcul de la puissance dissipée totale : Ptotal = Pc + Pr = U . I

 Calcul de la conductivité thermique A :

A basse température : Pr << Pc  P =Pc = A . (T – T0) = U . I

Prenons deux valeurs de T :


U = 5V  I = 0.01 A  P = 0.05 W (T=600 K)
U = 3V  I = 0.002 A  P = 0.006 W (T=400 K)
 A =
P 2
=
6.10
3
= 4.72 . 10
5
 Amoy =
T T
1

2 0
127
4 5
1,5.10  4,72.10
2
4
= 1.972. 10 W/K

une fois A et Pc déterminés on déduit facilement Pr. on trace Pr = f (logT)

  R .. d

2
d .   
5 0
 . d . L avec d = 10
 4
2
soit S1 = m R =
0 0

2 0

soit :  0
5,65.10 .m
8
à 300 K.

  = 9410,87

A=  .S=  .  A = R.  d
0 2

 4...d
.d.L  L= =
..d
0

R .d 0

 .4 .
0

AN: L = 0.31 m
5 5
S= .6.10 .0,31 = 5,84 . 10 m²

 . S   = 5,67 . 108 W / m² . 4
B=
K

III. Conclusion:
Les valeurs peuvent être différentes à cause des erreurs dans le calcul de L car on a
mesuré des dimensions microscopiques.
Nous avons pu dans ce TP vérifier la constante de Boltzman malgré l’erreur.