Vous êtes sur la page 1sur 1

10 JEUDI 8 NOVEMBRE 2018 LA RÉPUBLIQUE DU CENTRE

Élargissement de l’A 10
CARRIÈRES ■ Sur le chantier, plusieurs professions sont mobilisées afin de réaliser les aménagements prévus

L’A10, carrefour des métiers


Ils sont nombreux à se suc-
céder sur le terrain et vien- è QUESTION À
nent souvent d’horizons di-
vers. Explication des princi- STÉPHANE
paux métiers. HABRARD

C
chef de projet chez
oordinateurs VINCI,
compagnons, maître VINCI Autoroutes
d’œuvre, hommes en
jaune… tous les profils se Pourquoi
croisent et œuvrent dans appelle-t-on
un seul et même but : me­ les ouvriers
ner à bien ces travaux et du chantier des
faire de l’autoroute A 10 « compagnons » ?
un axe pratique, moderne « C’est un terme qui
et aux normes. vient du Moyen Âge. Les

1
Le coordinateur sécurité compagnons étaient
et protection santé. Il va assimilés à ceux qui
faire en sorte d’être le bâtissaient des
référent pour les entrepri­ cathédrales. Proche de
ses en matière de sécurité. l’artisanat, le métier se
Il coordonne les équipes, transmettait de
les observe et fait remon­ génération en
ter à VINCI Autoroutes la génération, il fallait
moindre défaillance en
l’apprendre sur le
terme de sécur ité. « Sa
terrain. C’est un terme
présence est réglementai­
aujourd’hui repris sur les
re », souligne Stéphane
Habrard, chef de projet chantiers pour désigner
chez VINCI Autoroutes. les ouvriers, toutes
« Sur ce chantier, nous COMPÉTENCES. Si leur mission reste commune, soit élargir l’A 10, beaucoup de compagnons interviendront à tour de rôle, chacun spécialités
avons engagé un précep­ spécialiste dans son domaine. CRÉDITS GUILLAUME SOUVANT/VINCI AUTOROUTES confondues. »
teur sécurité en plus du

3 4
coordinateur. » en amont concernant les Le terrassier. Il est ce­ teuses, crée des platefor­ « Contrairement aux spé­ L’ouvragiste. C'est un

2
Le coordinateur envi- mesures environnementa­ lui qui manipule la ter­ mes, des bassins… « Ils métier issu du secteur
ronnement. Il travaille cialistes de la chaussée, du bâtiment, il travaille le
de concert avec l’éco­ les. Il contrôle également re, celui qui va œuvrer à sont, en général, plutôt à
ceux qui font la voirie au béton. C’est lui qui cons­
logue référent. Il vérifie si ces mesures sont bien l’élargissement, notam­ côté de l’autoroute », pré­ truit les ouvrages d’art
que tout soit bien respecté appliquées sur le chantier. ment. Il conduit des pelle­ cise Stéphane Habrard. quotidien. » dans les chantiers. ■

■ Quelles seront les entreprises du chantier ?


Plusieurs étapes vont rythmer le chantier de Tous ces opérateurs seront basés à Ormes et
Maître d’ouvrage ou d’œuvre ?
l’A 10. Ces étapes génèrent différents appels feront appel à des entreprises locales en NE PAS CONFONDRE ■ Dans le cas de
d’offres, remportés par des entreprises soutien. l’élargissement de l’A 10, le maître
distinctes selon les spécialités de chacune. « L’appel d’offres pour l’aménagement du d’ouvrage, c’est VINCI Autoroutes.
« Nous faisons des appels d’offres européens nouvel échangeur de l’A 71 est en cours et C’est le donneur d’ordre, le
qui mettent en avant la sécurité, le confort celui pour l’élargissement en tant que tel sera financeur et l’exploitant. Il est
des usagers et notre fonctionnement bientôt mis en route », précise Stéphane responsable vis­à­vis de l’État et
général », explique Stéphane Habrard. « Il Habrard. « On attend, pour cette étape endosse toute cette responsabilité
faut que les entreprises partagent nos points importante, de grosses entreprises, une pour mener à bien ce chantier. Le
technicité importante. Il faudra à la fois maître d’œuvre, lui, c’est
de vue et nos manières de faire. » connaître le terrain et avoir l’expérience de
Colas a, d’ores et déjà, été choisi pour assurer l’architecte, le garant technique,
gros chantiers. » Le dernier appel d’offres
la construction du parking de covoiturage. sera dédié au paysage, ultime étape de la l’ingénieur, à qui le maître
Quant à la construction des ponts, qui transformation. « Nous choisirons sans doute d’ouvrage a donné un cahier des
constituera la première partie du chantier, les une entreprise locale », poursuit Stéphane charges précis afin de concevoir son
travaux reviennent à Bouygues travaux. Habrard. projet.

« Faire un chantier comme si c’était la première fois »


Pierre-Gaspard Delaporte, Il réceptionne les ouvra­ entre 1988 et 1990, la créa­ vaux », une équipe perma­ dards de qualité auxquels
de la société Egis Villes et ges, confie une garantie tion d’une troisième voie nente qui m’aide au quoti­ les exploitants peuvent
transports, est le maître par la suite. Le maître de chaque côté. Mais pour dien sur le chantier. s’attendre.
d’œuvre du chantier. d’œuvre a une relation la quatrième voie, ils sont ■ En quoi cet ouvrage est-il L’innovation, c’est aussi
■ Quelle est votre mission, avec les coordinateurs du trop petits. Il existe innovant ? dans la façon de concevoir
sur un chantier comme celui- chantier, notamment pour d’autres solutions pour L’autoroute est un pro­ avec des maquettes, tou­
ci ? Le maître d’œuvre est l’aspect environnemental créer une quatrième voie duit qui existe depuis jours plus performantes,
celui qui a l’intelligence et la sécurité. Il représente en gardant les ponts exis­ longtemps sur le plan en 3D, ce qui nous permet
du projet, celui qui l’ima­ aussi, de fait, la maîtrise tants mais cela coûte tout fonctionnel. Depuis des de voir à quoi le chantier
gine, le matérialise. Il fait d’ouvrage, soit l’entreprise aussi cher que de recons­ années, les gens ont les va ressembler avant de
des plans et les transmet à qui commande ces tra­ truire en mieux et en neuf. mêmes besoins, les mê­ commencer. ■
ceux qui vaux. ■ Avez-vous déjà réalisé un mes attentes envers ce


exécutent. ■ En quoi ce chantier est-il chantier d’une telle am- type d’axe routier. Pour la
■ INFO PLUS
L’expé­ Ensuite,
après la
complexe ? C’est en effet
un écosystème complexe
pleur ?
Un chantier, c’est tou­
construction de l’autorou­
te, en revanche, on em­
rience est conception,
il doit con­
car il y a beaucoup de
voies routières, de voies
jours quelque chose que
l’on fait comme si c’était
ploie des matér iaux un
peu plus innovants qu’il y
Egis Villes et transports.
C’est un groupe d’ingénie-
essentielle tinuer à vé­
rifier que
ferroviaires aux abords,
qui traversent l’autoroute.
la première fois. L’expé­
rience compte beaucoup
a quelques années. On fait
des enrobés qui polluent
rie, spécialiste des conces-
sions d’autoroute. La socié-
dans ce type les compa­ En 1973, quand l’autorou­ car ça nous aide à gérer moins, on insère mieux les té conçoit des
gnons du te a été construite, les des situations délicates. ouvrages dans l’environ­ infrastructures, de la phase
de chantier chantier ponts enjambant l’A 10 On a des exper ts dans nement. Notre ambition de conseil à la réalisation
font ce qu’il étaient suffisamment lar­ tous les domaines, en plus première, c’est d’être en du projet.
avait prévu. ges pour entreprendre, de la « division des tra­ conformité avec les stan­