Vous êtes sur la page 1sur 21

Electromagnétisme

Chapitre V :

Equations de
Maxwell

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 42


Equations de Maxwell
La théorie de l’électromagnétisme est régie par 4 équations appelées
Equations de Maxwell.

I-Equations de Maxwell:
On distingue deux familles d’équations :
1- Equations de structure (pas d’intervention des sources (ρ, j ) ):

Nom de l’équation Forme locale Forme intégrale

Equation de Maxwell
flux
Equation de Maxwell
Faraday

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 43


Equations de Maxwell

1- Equations reliant le champ (E, B) aux sources (ρ, j ) :

Nom de l’équation Forme locale Forme intégrale

Equation de Maxwell
Gauss
Equation de Maxwell
Ampère
Remarque : La dernière équation, en régime stationnaire est :

En régime variable le champ magnétique se crée par la variation du champ

électrique d’où l’ajout de dans le membre droit de l’équation.

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 44


Equations de Maxwell
II- Résolution des équations de Maxwell:
1- Equations de poisson en A et V:

Le potentiel ( V , A ), est associé


au champ ( E, B ) par :

La définition du couple ( V , A ) n’est pas unique.

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 45


Equations de Maxwell
En adoptant la condition : dite jauge de Lorentz, on obtient:

Equation de Poisson en A.

avec :

Equation de Poisson en V. Vitesse de la lumière


dans le vide.

Analogie entre les deux équations :

2- Résolution :

* En régime stationnaire : , et .

jauge de Coulomb, les équations seront :

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 46


Equations de Maxwell

La solution des équations est :

et

* En régime variable :
On admet que :

et

: temps nécessaire pour aller de P à M avec la vitesse de la lumière C.

Le champ ( E, B ) en M à l’instant t dépend de la source à l’instant t-tp. C’est


le phénomène de propagation.

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 47


Equations de Maxwell
III- Approximation des régimes quasi-stationnaire (ARQS):
1- ARQS:
Dans le cadre de l’ARQS l’évolution dans le temps des sources est lente c.-à-d :
la durée caractéristique de l’évolution T >> (durée de propagation). D’où
l’approximation :

En régime sinusoïdale : PM << C . T = λ : longueur d’onde dans le vide.


L’ARQS est donc valable si les distances sont faibles devant la longueur d’onde.

Exemples : * Circuits électroniques de dimension < 1m. L’ARQS si 1m << C/f


c.-à-d. : f << 300 MHz.

* Circuits électriques (Réseau ONE par exp f = 50 Hz). L’ARQS


est vérifiée si PM << C/f = 6000 Km.
48
Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI
Equations de Maxwell
2- Milieu conducteur dans le cadre de l’ARQS:

Les équations de Maxwell se simplifient si on se place dans le cadre de l’ARQS.

On aura : * Loi d’Ohm : est vérifiée. ( :Conductivité)

* ρ ≈ 0 dans le conducteur.
* || jD || << || j || avec : courant de déplacement.

courant de conduction

a-) Application 1 : Courants de Foucault

Soit un matériau conducteur (par exp le fer) de forme cylindrique et plongé


dans un champ B variable uniforme (B=Bm cos(ωt) ez).

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 49


Equations de Maxwell
Z

r M B=Bm cos(ωt) ez
L

Champ électrique E induit :

B variable Existence d’un champ E ( )

Le plan (P) passant par M et contient l’axe (OZ) est un plan de symétrie de B
donc c’est un plan d’antisymétrie de courant donc plan d’antisymétrie pour
E (car j // E d’après loi d’ohm) E(M) (P) E(M) // eθ
Invariance E(M,t) = E(r,t) eθ

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 50


Equations de Maxwell

C ) le cercle de rayon r et d’axe (oz)


avec (C

Or donc :

rayon r
a

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 51


Equations de Maxwell
* Calcul de la puissance :
Puissance instantanée :

et

Puissance Moyenne :

P = < P(t) > =

On définit la puissance volumique :

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 52


Equations de Maxwell
Procédé pratique pour diminuer la puissance perdue:

On feuillette le cylindre précédent en n barreaux identiques de rayons r.

La densité est égale à : c.-à-d. que la densité est divisée par n


de même pour la puissance total.

Exemple : Soit une pièce massive qui dissipe 1 KW. Si on subdivise en 100
feuilles, la nouvelle puissance dissipée est 1 KW / 100 = 10 W.

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 53


Equations de Maxwell

Plaques d’un transformateur Chauffage par un solénoïde

b-) Application 2 : Effet de peau

Considérons un conducteur traversé par un courant sinusoïdale de pulsation ω.


La densité j est portée par ey et dépend seulement de t et z.

Déterminons jm(z) et φ(z) :

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 54


Equations de Maxwell

On utilise la méthode complexe, on pose:

Avec : l’amplitude complexe.

On obtient :

C.-à-d. :

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 55


Equations de Maxwell

Equation caractéristique :

On pose : donc :

La solution est :

A doit être nulle ( car )

La solution finale :

Donc:

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 56


Equations de Maxwell

: épaisseur de peau

f=ω/2π

Exemple du cuivre : = 5,9 106 (SI)


f=50 Hz = 3cm
f=1 KHz = 6,75 mm
f=10 MHz = 67 µm

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 57


Equations de Maxwell
IV- Bilan énergétique (Régime variable quelconque):
1- Vecteur de Poynting :

On a : 1 et 2

On multiplie scalairement 1 par B et 2 par E :

3 et 4

4 __ 3

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 58


Equations de Maxwell

On obtient alors : «
l’équation LOCALE de conservation de
l’énergie électromagnétique »

Avec :

Densité volumique d’énergie


* électromagnétique.

Vecteur de poynting.
*

Densité de puissance fournie par ( E, B ) aux charges.


*
Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI
59
Equations de Maxwell
2- Forme intégrale du bilan énergétique:
Soit (Σ) une surface fermée qui délimite un volume (V) où règne un champ (E,B)
Effectuons un bilan énergétique entre t et t+dt:

L’énergie électromagnétique contenue dans (Σ)


à l’instant t est:

et on sait que:

et :

Donc:

Variation de l’énergie Puissance fournie aux Puissance échangée avec


emmagasinée dans (V) charges (Effet Joule) l’éxtérieur

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 60


Equations de Maxwell
3- Formule de calcul de la capacité et l’inductance propre:
a) Capacité C:
L’énergie emmagasinée dans un condensateur (C) est :

D’autre part :

D’ où C est tel que :

b) Inductance propre L:
L’énergie emmagasinée dans un circuit d’inductance propre L est :

D’ où L est tel que :

Exemple : Retrouvons Lu par unité de longueur pour un solénoïde infini (n, R, l).
avec n : nombre de spires par unité de longueur. ( ).

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 61


Equations de Maxwell
Exercice:

Année universitaire : 2013/2014 KHADIRI-RACHIDI 62