Vous êtes sur la page 1sur 46

IX - Les pompes

Par définition, une pompe est un dispositif permettant d’augmenter la pression


et/ou le débit d’un liquide. Lorsque le fluide transporté est un gaz, il est plus correct
de parler de ventilateur, de compresseur ou de soufflante.

LIQUIDE

Pompe centrifuge Pompe péristaltique Pompe à vis

GAZ

Soufflante Compresseur Ventilateur


1
IX - Les pompes
Il existe deux grandes familles de pompes :
• les pompes volumétriques
• les pompes rotodynamiques
Dans les premières, l’accroissement de l’énergie du fluide est obtenu en faisant
varier le volume d’une « capacité ».
Dans les secondes, l’accroissement de l’énergie du fluide est réalisé grâce à
une pièce en rotation appelée la roue, le rotor ou l’hélice.
Exercice : de quel type sont les pompes ci-dessous ?

2
IX - Les pompes
Classification des pompes volumétriques

Les pompes volumétriques sont généralement plus chères que les pompes rotodynamiques
mais il existe des emplois pour lesquels leur utilisation s’impose :

• liquides très visqueux (génie pétrolier, basses températures…),


• dosages instantanés précis (médical),
• liquides « susceptibles » (produits alimentaires, cosmétiques…),
• très faibles débits et hautes pressions (Karcher, découpage…).

On distingue généralement :
• les pompes rotatives, constituées par une pièce mobile animée d’un mouvement
de rotation autour d’un axe,
• les pompes alternatives où la pièce mobile est animée d’un mouvement alternatif.

3
IX - Les pompes
Pompes volumétriques rotatives

À rotor hélicoïdal À vis


À lobes

À palettes 4
À engrenages péristaltiques
IX - Les pompes
Pompes volumétriques alternatives

À membrane À pistons

5
IX - Les pompes
Pompes volumétriques
Compte-tenu de leur fonctionnement, les pompes volumétriques ne refoulent du liquide
que pendant une partie de cycle et, en conséquence, le débit du fluide n'est pas
constant dans le temps mais pulsé.
La régularité du débit peut être obtenue par une pompe double effet (les deux faces du
piston travaillent) ou à deux têtes ou par une pompe multi-têtes. Pour éviter les
pulsations, la conduite de refoulement peut être équipée d'une capacité anti-pulsatoire
encore appelée anti-bélier.

6
IX - Les pompes
Pompes volumétriques - avantages et inconvénients

7
IX - Les pompes
Pompes volumétriques - plage d’utilisation

8
IX - Les pompes
Classification des pompes rotodynamiques
Parmi les pompes rotodynamiques, on distingue 3 familles selon la direction moyenne
de l’écoulement.

Si la direction générale de l’écoulement est parallèle à l’axe de


rotation de la machine, on dit que la turbomachine est axiale.

Si la direction générale de l’écoulement est perpendiculaire à


l’axe de rotation de la machine, on dit que la turbomachine
est radiale.

Il existe des turbomachines dans lesquelles la direction


générale de l’écoulement a une composante axiale et un
composante radiale. On parle alors de turbomachine mixte.
9
IX - Les pompes
Pompes centrifuges – description générale

Conduite de refoulement aubes, pales ou ailettes

Canal mobile

Arbre

Volute

Conduite d’aspiration

ouïe

Rotor ou roue Stator (diffuseur)

Canal fixe
10
IX - Les pompes
Pompes centrifuges – transfert de l’énergie
Etape 1 : le rotor donne un travail au fluide par l’intermédiaire des aubes

Augmentation de l’énergie cinétique du fluide

Etape 2 : le fluide est ralenti dans le diffuseur (stator)

Transformation de l’énergie cinétique du fluide en énergie de pression

Etape 3 : le fluide est encore ralenti puis évacué dans la volute

Transformation de l’énergie cinétique résiduelle du fluide en énergie de pression

11
IX - Les pompes
Pompes centrifuges – transfert de l’énergie

12
IX - Les pompes
Pompes centrifuges – types de rotor

Rotor ouvert Rotor fermé Rotor simple inspiration Rotor double inspiration

13
IX - Les pompes
Pompes centrifuges multi-étages

• même débit que dans une pompe mono étage


• chaque étage apporte une élévation de pression supplémentaire

14
IX - Les pompes
Notion de rendement

• La pompe fonctionne grâce à un moteur qui l’actionne et qui apporte


une puissance Pa qu’on appelle la puissance à l’arbre.

• Sans perte, dans l’idéal, cette puissance serait entièrement cédée au fluide. On pourrait
Hth telle que :
théoriquement élever le fluide de la hauteur
Pa = qv ρ gH th
• En réalité, à cause des pertes, le fluide ne récupère qu’une fraction ηg de cette
puissance à l’arbre. On l’appelle la puissance réelle ou utile Pu.

• L’eau ne s’élève que de la même fraction ηg de la hauteur théorique. On l’appelle


la hauteur manométrique ou la charge utile ou la charge réelle Hu.

• On appelle cette fraction ηg le rendement global :

Pu H u
ηg = =
Pa H th
15
IX - Les pompes
Notion de rendement

Pertes par frottements


Pertes par frottements visqueux (turbulence)

Pf
Pa Axe
Volute Puissance hydraulique
Puissance mécanique Roulements Pm=Paηmec Pu transmise au fluide
apportée par le moteur Aubages
Paliers Pu=Pm-Pf = ηhydPm
Rendement mécanique ηmec Rendement hydraulique ηhyd

Avec la puissance Pu récupérée, on peut théoriquement élever le fluide sur une hauteur H
avec un débit qm tels que: P =q g H= η P u m hyd m

Le rendement hydraulique est donc : ηhyd = qm g H = Pu


Pm Pm

La puissance motrice pour une pompe rotative Pm se calcule à l’aide de la relation d’Euler

ηglobal =ηhyd ×ηmec


16
IX - Les pompes
Notion de rendement - pertes par fuites

• Entre la roue et la partie fixe, il y a un débit de fluide que l’on réduit au maximum
par un système de garniture.
q fuites
• Le long de l’arbre, il peut également y avoir des pertes de fluide.
Ces pertes sont caractérisées par le rendement volumétrique

Débit du fluide
qui traverse les aubes

qv
ηv =
qv + q fuites

Débit total du fluide


dans la machine

ηglobal =ηhyd ×ηmec ×ηv


17
IX - Les pompes
Caractéristique Charge-Débit

Charge maximale H
Hmax

Hvf
Charge vanne fermée

ω Constante débit maximal

qv
qv(Hmax) qv(H=0)=qvmax
18
IX - Les pompes
Caractéristique Rendement-Débit

ηg

Les pompes sont conçues pour fonctionner


ηgmax autour de leur rendement maximal.
Cela correspond à un débit qui est
inférieur au débit correspondant à
la charge maximale.

qv(ηgmax) ≠ qv(Hmax)

ω Constante On appelle régime nominal le régime


correspondant aux valeurs de la charge, de la
puissance et du débit déterminées à ηgmax
qv
qv(ηgmax)
19
19
IX - Les pompes
Caractéristique Puissance-Débit

Pmax
P = qv ρ gH th
ω Constante
qv(ηgmax) ≠ qv(Hmax) ≠ qv(Pmax)
Pvf

qv
qv(Pmax)
20
20
IX - Les pompes

ηmax

Hn
Pn

qn

21
IX - Les pompes

22
IX - Les pompes

23
IX - Les pompes
Equation caractéristique d’un circuit

p1 V12 p2 V22
+ z1 + + H pompe = + z2 + + Σ∆H pertes
ρg 2g ρg 2g

V1 = V 2 ≈ 0

p2 − p1
H pompe = + ( z2 − z1 ) + Σ∆H pertes
ρg
(Hauteur manométrique totale)
24
IX - Les pompes
Equation caractéristique d’un circuit

p2 − p1
H pompe = + ( z2 − z1 ) + Σ∆H pertes
ρg
Les pertes de charges dans le circuit sont :
Pertes de charge singulières
2 2
LU U
∆H pertes =λ + ξ
D 2g 2g
Pertes de charge régulières

∆H pertes ∝ qv2
2
∆H pertes ∝ U soit

p2 − p1
H pompe = + ( z2 − z1 ) + Cqv2
ρg
25
IX - Les pompes
Equation caractéristique d’un circuit
p2 − p1
H pompe = + ( z2 − z1 ) + Cqv2
ρg
p2 − p1
H pompe = + z2 − z1 + Cqv2
ρg
η

∆H pertes ∝ Cqv2

p2 − p1
+
ρg

26
qv
IX - Les pompes
Pompes en série
Le groupement en série est caractérisé par le même débit total traversant les 2
machines. Si les deux pompes sont strictement identiques, la courbe
caractéristique de l’ensemble s’obtient en faisant la somme des ordonnées (des
charges) des 2 courbes caractéristiques pour une abscisse (ou un débit) donnée.

Qv 27
IX - Les pompes
Pompes en série
Si les pompes ont des caractéristiques différentes, il peut y avoir
des problèmes.

H 1 2

P1+ P2 Débit total maximal à ne pas dépasser pour


que la mise en série soit bénéfique

P1
P2 Equation caractéristique du circuit

H2>0

Qv
P1 est néfaste au système. Elle consomme
H1<0 de l’énergie et diminue la charge utile.
28
IX - Les pompes
Pompes en parallèles
Le groupement en parallèle est caractérisé par la même charge totale. Si les deux
pompes sont strictement identiques, la courbe caractéristique de l’ensemble s’obtient
en faisant la somme des abscisses (ou des débits) des 2 courbes caractéristiques pour
une ordonnée (ou charge) donnée.

Qv
29
IX - Les pompes
Pompes en parallèles
Si les pompes ont des caractéristiques différentes, il peut y avoir des problèmes.

1
H
2

Equation caractéristique du circuit

Charge totale maximale à ne pas dépasser


pour que la mise en parallèle soit bénéfique

P1+ P2

P2
P1

Qv2<0 Qv1>0 Qv
P1 déverse une partie de son débit dans P2 qui fonctionne à débit négatif. Il
faudrait prévoir un clapet anti retour pour empêcher ce fonctionnement.
30
IX - Les pompes
Coefficients de similitude ou de Rateau

gH
µ=
ω 2 R2

η
P
τ=
ρω 3 R5
µ0

τ0

η0
qv
δ=
δ0 ω R3
31
IX - Les pompes
Coefficients de similitude ou de Rateau

gH
µ= Pouvoir manométrique ou coefficient de pression
ω 2 R2
qv
δ= Coefficient de débit
ω R3

δµ P
τ= = Coefficient de puissance
ηh ρω R
3 5

ηh rendement

32
IX - Les pompes
Application au tracé des caractéristiques

Connaissant la caractéristique H=f(qv) à la vitesse de rotation ω0, est-il possible la connaître à


une autre vitesse de rotation ω1?

(ω0 R0 )2 H 0
µ0 = µ1 → =
(ω1 R1 ) 2
H1
H Iso µ ω1R1 2 ω
Iso δ H1 = H 0 ( ) = H 0 ( 1 )2
Iso η ω0 R0 ω0
ω0 Iso τ
ω1
0
H0
qv 0 qv1
1 δ 0 = δ1 → =
H1 ω0 R03 ω1R13
ω1R1 ω
qv qv1 = qv 0 = qv 0 1
qv1 qv0 ω0 R0 ω0

33
IX - Les pompes
Vitesse spécifique en fonction de la charge et du débit

qv qv
δ= → R =
3

ωR 3
ωδ
3/2
gH gH  gH 
µ = 2 2 → R = 2 → R = 2 
2 3

ω R ω µ ω µ 

ω qv
3/ 2
qv  gH  δ
= 2  → = = ωs
ωδ  ω µ  µ 3/ 4
( gH ) 3/ 4

ω qv ωS N qv Vitesse spécifique
ωs = Ns = =
( gH )3/4 2π ( gH )3/ 4 Sans dimension !!

On évalue ωs ou Ns au point de fonctionnement correspondant au rendement maximum


34
IX - Les pompes
Autres expressions pour les vitesse spécifiques

Alors que seules les vitesses spécifiques adimensionnelles devraient être utilisées, on
trouve encore fréquemment dans la littérature et surtout dans l’industrie l’usage de
vitesses spécifiques dimensionnelles. Leur utilisation est source d’erreurs puisque leurs
valeurs dépendent du système d’unités employé et que les confusions sont possibles. On
trouve ainsi :

N P
N s′ = Nombre de Camerer (en tr/min)
H 5/ 4

N qv
N s′′ = Nombre de Brauer (en tr/min)
H 3/ 4
N est la vitesse de rotation en tr/min
P la puissance en kW ou en CV (1CV=736W)
H est la charge en m ou en ft
qv est le débit en m3/s ou en GPM
35
IX - Les pompes
Vitesse spécifique

36
IX - Les pompes
Vitesse spécifique
ω qv
ωs =
( gH )3/4
0,05 0,10 0,20 0,50 1 2 5 10 20
ωs
Turbine Pelton Turbines Francis Kaplan
(Simple jet) lentes rapides
Turbine Pelton
(multijet)
pompes pompes pompes
centrifuges mixtes axiales
Ventilateurs et
compresseurs radiaux
Ventilateurs et
compresseurs axiaux
Turbines à action Turbine axiales à vapeur
(injection partielle) et à gaz (injection totale)
37
IX - Les pompes
Rayon ou diamètre spécifique en fonction de la charge et du débit

2
qv q
δ= → ω 2
= v

ω R3 δ 2 R6
gH gH
µ= 2 2 → ω = 2
2

ω R Rµ

qv2 gH µ1/ 4 R( gH )1/ 4


= 2 → = = RS
δ R
2 6
Rµ δ qv

R( gH )1/ 4
RS = Rayon spécifique
qv Sans dimension !!

DS = 2 RS Diamètre spécifique
38
IX - Les pompes
Exercice d’application

Réponses : 1) ∆P2=2430 Pa, qv2=1.458m3/s


2) Ωs=1,25 Ventilateur hélico-centrifuge

39
IX - Les pompes
Rayon ou diamètre spécifique en fonction de la charge et de la puissance

Exercice :
1) exprimez la vitesse spécifique en fonction de la charge, de la vitesse de
rotation et de la puissance.
2) Exprimez le rayon spécifique en fonction de la charge, du rayon et de la puissance.

Réponses:

ω P/ρ RS =
R( gH )3/ 4
ωs =
( gH )5/ 4 P/ρ

40
IX - Les pompes
Diagramme de Cordier
Cordier a rassemblé sur un même graphique les couples de valeurs (ωS,DS) pour un grand
nombre de machines industrielles. Les points se regroupent sans trop de dispersion autour
d’une courbe unique connue sous le nom de diagramme de Cordier. Cette courbe constitue
une référence pour le fonctionnement optimal des turbomachines.
D( gH )1/ 4
DS =
qv

ω qv
ωS =
( gH )3/ 4 41
IX - Les pompes
Diagramme de Cordier
ω qv
ωs =
( gH )3/ 4

R( gH )1/ 4
RS = 42
qv
IX - Les pompes
Formules pour retrouver les performances d’une pompe lorsque
la taille du rotor et/ou la vitesse de rotation changent

Changement du rayon Changement de vitesse Changement vitesse


à vitesse constante à rayon constant et rayon

R2 3 ω2 R2 3 ω2
q2 = q1 ( ) q2 = q1 ( ) q2 = q1 ( ) × ( )
R1 ω1 R1 ω1

R2 2 ω2 2 R2 ω2 2
H 2 = H1 ( ) H 2 = H1 ( ) H 2 = H1 ( × )
R1 ω1 R1 ω1

R2 5 ω2 3 R2 5 ω2 3
P2 = P1 ( ) P2 = P1 ( ) P2 = P1 ( ) × ( )
R1 ω1 R1 ω1
43
IX - Les pompes
Exercice N°1
On souhaite pomper de l’eau d’un grand réservoir à un autre placé 3m plus haut. Le
diamètre de la conduite est de 15cm et sa longueur totale est de 61m. Les coefficients de
pertes de charge sont estimés comme :

• ζe=0,5 pour l’entrée de la conduite,


• ζc=1,5 pour le coude à 90°,
• ζs=1,0 pour la sortie de la conduite,
• λ=0,02 pour les pertes de charge régulières.

Les performances de la pompe sont données dans la figure jointe.


1) Déterminez la valeur du débit circulant dans ce circuit.
2) En déduire la hauteur nette ainsi que le rendement global. Cette pompe est-elle adaptée ?
3) Calculez la puissance sur l’arbre moteur

44
IX - Les pompes

Exercice N°2
Un ventilateur centrifuge opère avec les caractéristiques suivantes :

• Qv1=4,25 m3/s
• ω1=1750 tr/min
• H1=153 mm CE

On désire construire un ventilateur plus grand, ayant la même charge nette, le


même rendement mais avec une vitesse de rotation ω2 = 1440 tr/min. En
supposant que l'on peut négliger l'influence du nombre de Reynolds, quel sera le
débit volumique dans le grand ventilateur ? Quel est le facteur d’échelle entre les
2 machines ?

45
IX - Les pompes
Exercice N°3
La figure ci-dessous représente l'installation générale d'une turbine hydraulique pour une
hauteur de chute faible H = 11 m, traversée par un débit Q = 110 m3/s.
1) Déterminer l‘énergie cédée par chaque m3 d'eau traversant la turbine.
2) Si la turbine a un rendement global de 90%, déterminez la puissance cédée par la
turbine à la génératrice électrique.
3) La génératrice électrique est un alternateur de type synchrone à 32 paires de pôles qui
délivre un courant de fréquence 50 Hz. De quel type de turbine s'agit-il?
4) Donnez une estimation de la taille de cette turbine.

46