Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé de l'Examen de Calcul des Ouvrages

Examen de 1ère session 2014


composante FSI diplôme XXX unité EL6SGCAME3
Licence L3 - Sciences pour l'Ingénieur - Génie civil.
Université Paul Sabatier - Toulouse 3 - 2014 SESSION 1.

Description de la poutre
Une poutre continue sur quatre appuis comporte trois travées identiques de longueur L. Son inertie de exion
est uniforme est notée EI . Le chargement étudié est formé par une force uniforme d'intensité q appliquée sur
la première travée AB . On cherche à établir le diagramme de moment échissant et à calculer les rotations
de la poutre sur appuis.

Figure 0.1  Poutre continue sur 4 appuis.

1 Méthode des déplacements (10 pts)

1. Dénombrer et identier les degrés de liberté


Hypothèses : eets des déformations ε et γ négligeables.
Restent donc 2 DDL : ΩB et ΩC .
2. Écrire les équations de comportement des trois poutres en procédant aux condensations
statiques qui s'imposent le cas échéant
I Equations de comportement de la travée AB

MAB = 4EI 2EI 0



L ωA + L ωB + MAB =0
MBA = 2EI L ωA +
4EI
L ωB
0
+ MBA

où ωA doit être condensée, ωB = ΩB ,MAB


0
= 1
12 qL
2
,MBA
0 1
= − 12 qL2 . Par conséquent :

3EI 1
MBA = ΩB − qL2 (1.1)
L 8

I Equations de comportement de la travée BC

MBC = 4EI 2EI



L ΩB + L ΩC (1.2)
MCB = 2EI
L ΩB +
4EI
L ΩC

I Equations de comportement de la travée CD

MCD = 4EI 2EI



L ωC + L ωD
MDC = 2EIL ωC +
4EI
L ωD =0

où ωD doit être condensé et ωC = ΩC de sorte que :


3EI
MCD = ΩC (1.3)
L

3. Écrire les équations de l'équilibre permettant la détermination des DDL


I Equilibre du noeud B :
MBA + MBC = 0 (1.4)
I Equilibre du noeud C :
MCB + MCD = 0 (1.5)

Ré-écrivons les équations 1.4 et 1.5 sous forme matricielle en tenant compte des relations 1.1, 1.2 et
1.3 :     1
EI 3 + 4 2 Ω
· B = qL2 8
L 2 4+3 ΩC 0
4. Résoudre le système et donner la valeur des DDL
EI où k = B, C alors :
posons Ωk = xk × qL
3

    1
7 2 x
· B = 8
2 7 xC 0
système de déterminant ∆ = 7 × 7 − 2 × 2 = 45 d'où on déduit :
7 −2
xB = et xC =
8 × 45 8 × 45
ainsi :
7 qL3 −2 qL3
ΩB = et ΩC =
8 × 45 EI 8 × 45 EI
5. Calculer les moments échissants sur appuis
I Sur B : MB = MBA = −MBC donc MB = 3EI 1
L ΩB − 8 qL
2

   
2 7 1 1 2 7 1
MB = qL 3× − = qL − 1 = − qL2
8 × 45 8 8 15 15
I Sur C : MC = MCB = −MCD donc MC = − 3EI
L ΩC

−2 1
MC = −3 × qL2 = + qL2
8 × 45 4 × 15
6. Tracer le diagramme du moment échissant
Le moment est parabolique sur la travée AB avec une valeur au milieu égale à 18 qL2 + 21 × − 15
1
qL2 =
8×15 qL ; il est linéaire sur les deux travées suivantes.
11 2

Figure 1.1  Diagramme de moment.

2 Méthode des forces (10 pts)

1. Déterminer le degré d'hyperstaticité h


Poutre sur quatre appuis donc hyperstatique d'ordre h = 2.
2. Choisir les h inconnues parmi les moments sur appui
Les inconnues sont donc MB et MC .
3. Représenter la structure isostatique associée

4. Décomposer en h + 1 chargements

(S) = (Siso ) = (S0 ) + MB (SB ) + MC (SC )


Figure 2.1  Structure isostatique associée.

Figure 2.2  Décomposition en 3 chargements.

5. Par l'écriture du principe des puissances virtuelles dans le champ de déplacement réel
appliqué à des structures virtuelles isostatiques judicieusement choisies, obtenir un sys-
tème d'équations permettant de déterminer les inconnues hyperstatiques.
I P P V ∗ appliqué à (SB ) dans {u} réel :
ˆ
Pe∗ =0 et Pi∗ =− (MB ) (χ) dx

avec
(M ) 1
(χ) = = [(M0 ) + MB (MB ) + MC (MC )]
EI EI
comme Pe∗ + Pi∗ = 0 il vient :
ˆ ˆ ˆ
MB
2
(MB ) dx + MC (MB ) (MC ) dx = − (MB ) (M0 ) dx (2.1)

et, de même : ˆ ˆ ˆ
MB (MB ) (MC ) dx + MC
2
(MC ) dx = − (MC ) (M0 ) dx (2.2)

Calcul des intégrales de Mohr :


ˆ
2 1 2 2L
(MB ) dx = 2 × L × 1 × =
2 3 3
de même : ˆ
2 2L
(MB ) dx =
3
D'autre part : ˆ
1 1 L
(MB ) (MC ) dx = L×1× =
2 3 6
Ensuite : ˆ
2 qL2 1 qL3
(MB ) (M0 ) dx = L× × =
3 8 2 24
et, enn : ˆ
(MC ) (M0 ) dx = 0
D'où le système d'équations :  3
2L L
3 MB + 6 MC = − qL
24
L 2L
6 MB + 3 MC =0
6. Résoudre et déduire la valeur des moments sur appuis.
D'après les équations précédentes, on voit que MB = −4MC et donc :
qL2
 
2 1 1
× −4 + MC = − qL2 ⇒ MC = +
3 6 24 4 × 15
| {z }
− 52

et :
qL2
MB = −
15
qui sont les résultats obtenus par l'autre méthode.
7. Tracer le diagramme du moment échissant
voir le digramme de la question 6 de la partie 1.
8. Indiquer comment calculer la rotation ΩB sur l'appui B , poser le calcul et l'exécuter.
On considère la structure virtuelle isostatique (S ∗ ) ci-dessous.

Figure 2.3  Structure isostatique virtuelle utilisée pour le calcul de la rotation sur l'appui B.
Appliquons le P P V ∗ à cette structure dans le champ de déplacement réel. Alors :
Pi∗ = 1 × ΩB = ΩB

et ˆ
Pe∗ = − (M ∗ ) (χ) dx

comme Pe∗ + Pi∗ = 0 il vient :


ˆ
1
ΩB = (M ∗ ) ((M0 ) + MB (MB ) + MC (MC )) dx
EI
soit : ˆ ˆ ˆ 
1
ΩB = (M ∗ ) (M0 ) dx + MB (M ∗ ) (MB ) dx + MC (M ∗ ) (MC ) dx
EI
Déterminons les diérentes intégrales de Mohr :
ˆ
2 qL2 1 qL3
(M ∗ ) (M0 ) dx = L × =
3 8 2 24
ˆ
1 2 L
(M ∗ ) (MB ) dx = L × =
2 3 3
ˆ
(M ∗ ) (MC ) dx = 0

De cela on déduit :
qL3 qL2 1 qL3 7 qL3
   
1 L 1 1
ΩB = − × = − =+
EI 24 15 3 3 EI 8 15 8 × 45 EI
résultat déjà établi au Ÿ.4 de la partie 1.

Université de Toulouse - UPS FSI - E.Ringot - calcul des ouvrages L3 - 2014 SESSION 1.