Vous êtes sur la page 1sur 24

THEME :

ELABORATION DE CAHIER DE CHARGE


POUR UN CSP HYBRIDE

Membre de groupe Encadreu

  FREITAS Hans  
  DONGBE Rodrigue  
  KABORE Serge Dimitri                                                                                   Dr. Yao AZOUMAH  
  MUHIIRWA Bandu léon 
  NSUNFO TIAM Jean Calvin  
 
Etudiants en Master 2 Energie  

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 1


Table des matières
Introduction ....................................................................................................................................
Étude géographique de Kamboisé ..................................................................................................
Critère de justification du choix de l’emplacement de la centrale hydride sur le site de Kamboisé
Les Principes de fonctionnement des capteurs Fresnel ...................................................................
Les principes de fonctionnement d’une centrale solaire à concentration avec un générateur diese
(centrale hydride) ...........................................................................................................................
Description de la centrale Hybride CSP/Diesel .............................................................................
Qu'est-ce que le CSP? ...............................................................................................................
Qu'est-ce que le groupe électrogène........................................................................................
Le Cycle Organique de Rankine. ...............................................................................................
Les principes d’une centrale solaire à miroir plan ...........................................................................
Le champ solaire .........................................................................................................................
La concentration .......................................................................................................................
La réception du rayonnement ...................................................................................................
Le transport et le stockage de la chaleur. .................................................................................
La transformation thermoélectrique de l’énergie récoltée ........................................................
Dimensionnement ..........................................................................................................................
Identification et dimensionnement des composants de la centrale. ................................................
Description du Processus de production Electrique du CSP ..........................................................
Dimensionnement des composants de la centrale CSP. ...............................................................
Généralité. ...............................................................................................................................
Choix du turbo alternateur à cycle organique de Rankine.........................................................
Dimensionnement du champ de capteur Solaire ......................................................................
Choix et dimensionnement du tube absorbeur. ........................................................................
Dimensionnement des conduites de circulation d’eau. .............................................................
Choix et dimensionnement de la tour de Refroidissement ........................................................
Fournisseurs des composants de la centrale CSP ........................................................................
IMPACT ENVIRONNEMENTAL D’UNE CSP (de 40KW) à MIROIR DE FRESNEL .....................................
Conclusion ......................................................................................................................................
Bibliographie ..................................................................................................................................

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 2


Introduction
 
La croissance constante de la consommation d’énergie sous toutes ses formes et les effet
polluants associés, principalement causés par la combustion des énergies fossiles, sont a
de la problématique du développement durable et du soin de l’environnement dans une
discussion pour l’avenir de la planète.

Le secteur de la génération électrique est le premier consommateur d’énergie primaire et


deux tiers de ses sources sont des carburants fossiles. Il est techniquement et économiqu
capable de faire des efforts importants pour réduire les atteintes de l’activité humaine sur
climat et l’environnement. Une des possibilitésest d’accroîtrele taux de production
d’électricité à partir de ressources de type non-fossiles et renouvelables.

part, le processus de libéralisation des marchés électriques, qui a démarré il y a quelques


années,permetle développement d’une offre nouvellepour la productiond’électricité.
Certains producteurs de petite taille ne peuvent pas être raccordés au réseau de transpor
d’électricité,la connexionest alors faite directementau réseau de distribution.Ces
comportements particuliers se sont progressivement développés et sont maintenant défin
sous le nom de Génération Décentralisée.

En effet, dans la plupart des pays en voie de développement les réseaux électriques exist
concernent souvent exclusivement que les grands centres urbains. Les zones rurales sont
souventexclues,entravantainsi leur développement.
D’où la nécessitéd’unegénération
décentralisée en utilisant le système hybride pour subvenir les besoins énergétiques.

Les centrales solaire a concentrations, notamment celle les miroirs de Fresnel de par le co
inférieur des miroirs, sa conception facile et sa durabilité seront sans doute une solution
adéquate pour des pays en voie de développement notamment les pays Africains qui font
parties des régions les plus ensoleillées au monde. La quasi-totalité du continent Africain
trouve dans la ceinture solaire (régions typiques pour les CSP avec rayonnement solaire d
‘Direct Normal Irradiation (DNI)’, d’au moins 2000 kWh/m2/an voir 2800kWh/m2/an pour l
meilleurs sites) voir figure.

Ce dans cette perspective que le 2iE à travers son Laboratoire Énergie Solaire et Économi
d’Énergie (LESEE), veut mettre sur un CSP hydride base sur la technologie des miroirs de
Fresnel sur le site de Kamboisé (situe au Burkina Faso, au nord de Ouagadougou). Notre tr
consiste à élaborer un cahier de charge pour la CSP hydride, spécifiquement à indentifica
des différentes composantes de la centrale et leurs fournisseurs et à leurs dimensionnem
Ensuiteeffectuer une étude approfondie en fonction de l’aspect technico-économique et
environnemental, de centrale hydride.
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 3


 
Fig 1. Source http://eosoeb.larc.nasa

Étude géographique de Kamboisé


  
L’implantation de la centrale solaire pure hydride sur le site de kamboiséK2 nécessite un
étude minutieuse et précise. Le choix de notre emplacement sera basé sur les cinq crinièr
suivantes :

­  L’ensoleillement de la zone (mesure obtenu par la station météo du site K2)


­  La topographie de la zone (sa surface ne doit pas être trop accidentée)
­  La présence d’eau a proximité pour le bon fonctionnement de la centrale
­  Absence des zones d’ombre (arbres, bâtiments, etc.)
­  Sa proximité au réseau de distribution (pour la réduction des pertes d’énergies due
transport).

Critère de justification du choix de l’emplacement de la centrale hydride


sur le site de Kamboisé(K2)
  Ensoleillement

Un ensoleillement
de 1800 kWh/m2/an est le seuil minimumestiménécessaire
pour
implantation d’un CSP. D’après les données de la station météo située sur le site de
Kamboisé, nous notons des ensoleillements moyens journaliers importants de

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 4


4.72 kWh/m².jr et Direct Normal Irradiation (DNI) moyen acceptable. (Voir tableau de
bulletin de relevé de note). Cela nous laisse dire que le site de kamboisé pourrait bien
accueillir en son sein l’implantation d’une centrale solaire à concentration.
Mais néanmoins les données sont celle d’une seule années et il serait importants de m
a bien la collections des données pour avoir un ensoleillement du site sur plusieurs ann

 
Rayonnement Rayonnement Température Ensoleillements
Mois Globale (W/m²) Diffus (W/m²) (°C) HR(%) (kWh/m².jr)
janv-11 451,8 441,0 22,6 21,7 4,52
févr-11 440,6 356,1 28,7 15,6 4,41
mars-11 497,7 330,1 32,7 22,6 4,98
avr-11 499,8 353,9 33,4 26,5 5,00
mai-11 480,9 288,0 32,2 49,7 4,81
juin-11 463,8 304,5 29,7 63,5 4,64
juil-11 443,1 283,7 27,5 73,9 4,43
août-11 407,7 238,1 26,5 79,2 4,08
sept-11 480,7 304,7 27,7 73,6 4,81
oct-10 540,5 581,7 28,3 66,7 5,41
nov-10 472,0 452,1 28,1 41,6 4,72
déc-10 481,2 441,0 24,3 28,4 4,81
Ensoleillement moyen du site de Kamboinsin (kWh/m².jr) 4,72
 
 
  Topographie

Le site de kamboisé en générale a une pente moyenne de faible valeur (environ 0,11%)
globalement dirigé vers l’est. Voir fig 2.

  La présence d’eau à proximité

Ce critère est capital pour l’emplacement de notre centrale sur le site de kamboisé ceci p
assurer le renouvellement de l’eau au niveau notre tour de refroidissement et du réservoi
système.

  Absence des zones d’ombre

Tout comme la présence d’eau à proximité, la centrale sera situé dans un espace totalem
ouvert dépourvu de tout ombre (arbres, bâtiments ect.) ceci enfin d’éliminer tous facteurs
pouvant perturber la rayonnement solaire au niveau de nos capteurs.

  Sa proximité au réseau de distribution

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 5


Il est nécessaire d’étude ce critère ceci enfin de réduire les pertes en énergies due au tran

En somme, la Centrale à concentration solaire, sera située dans une zone du site K2. Elle
occupera une superficie de plus de 4000m², et sera à proximité d’une source d’eau pour l
besoins de refroidissement, de renouvellement du fluide circulant dans le circuit primaire.
C’est une zone situé à une distance moyenne de 100m des logements estudiantins, mais
500m de la station hygrométrique. L’illustration est sur la photographie suivante :

Forage existant

Topographie du sol avec


une pente environ 0.11%

Le choix a été fait en fonction de :

  La proximité du point d’eau, la disponibilité de la réserve en eau


  L’éloignement par rapport au logement estudiantin pour des raisons de sécurité
  L’aplanissement ou topographie du terrain
  L’ensoleillement du milieu

Nous avions voulu porter le choix sur un site proche de la station hygrométrique, mais la
disponibilité du point d’eau poserait une petite complication, du faite que ce point d’eau
proche de site est déjà utilisé pour les besoins en eau des étudiants du site K3. Avec les
récentes constructions, ses capacités ont été plus sollicitées et pour éviter des risques de
contamination qui pourraient survenir il serait judicieux de l’éloigner quitte à dépenser da
transport d’énergie.

Les Principes de fonctionnement des capteurs Fresnel


Collecteurs à miroir de Fresnel est composé des capteurs plans orientés suivants un axe N
Sud mobile de façon à suivre la course du solaire tout en le long de la journée qui concen
le rayonnement solaire vers un tube absorbeur se trouvant en hauteur. Le fluide calopor
s'écoule à travers les récepteurs et se chauffe et/ou se vaporise en circulant dans ce tube
horizontal.L’énergiesolaireest transmiseau fluide caloporteur(eau),il se transforme
progressivement en vapeur. Commetout corps qui s’échauffe,l’absorbeurémet un

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 6


rayonnement sous forme d’infrarouge qui est d’une part absorbé par le vitrage, d’autre p
réfléchi par le film placé sur l’isolant.
Le principeest donccomparable à celui des collecteurs cylindro-paraboliques
mais cette
technologie permet de réduire les coûts grâce à une structure simplifiée et l’utilisation de
miroirs plans.

Avantage :
Les miroirs plans sont plus simples à fabriquer et meilleur marché que les paraboliq
et cylindro-paraboliques
Moins de prise au vent, infrastructure moins importante qu’une centrale à capteurs
cylindro-paraboliques
Inconvénients :
Performancesoptiques inférieuresd’environ30% par rapport aux réflecteurs
paraboliques et cylindro-paraboliques

Les principes de fonctionnement d’une centrale solaire à concentration


avec un générateur diesel (centrale hydride)

Description de la centrale Hybride CSP/Diesel

Qu'est-ce que le CSP?

Les CSP (Centrale Solaire Pure) sont des systèmes de production de chaleur et/ou d'électricité 
utilisant des centaines de miroirs pour concentrer les rayons du soleil vers un tube appelé 
collecteur. Cela permet d’atteindre des températures de fluide caloporteurs allant de 100 à 1000 º 
C. 
Il existe deux grandes familles de collecteurs : 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 7


  1) Les collecteurs simples: il s’agit principalement de collecteurs plats ou munis de tube 
sous vide. Ces systèmes ne permettent d’atteindre que des températures de l’ordre de 
150°C.  
Ces collecteurs sont souvent utilisés pour le chauffage et la production d’eau à faible 
température (90°C­100°C) mais elle pourrait aussi être utilisée pour produire de 
l’électricité à l’aide d’un cycle organique de Rankine (ORC).  
  2) Les collecteurs à concentration : Ces collecteurs sont composés d’un réflecteur asservi 
qui suit le trajet du soleil et un tube contenant le fluide caloporteur. Le principe de 
fonctionnement est assez simple : la lumière est réfléchie par le réflecteur vers le tube qui 
se trouve sur sa focale. Il existe plusieurs types de concentrateurs : 
o  Collecteurs à miroirs cylindro­paraboliques  
o  Collecteurs à miroir de Fresnel  
o  Collecteurs paraboliques  
o  Tour solaire 

Qu'est-ce qu’un groupe électrogène

Un groupe électrogène est un dispositif autonome capable de produire de l'électricité. La plupart


groupes sont constitués d'un moteur thermique qui actionne un alternateur. La puissance d'un gr
électrogène s'exprime en VA (Volt Ampère), kVA (kilo Volt Ampère) ou MVA (méga Volt Ampère) se
la puissance.

Les groupes électrogènes sont utilisés soit dans les zones que le réseau de distribution électrique
dessert pas, soit pour pallier une éventuelle coupure d'alimentation électrique.

Généralité

La centrale électrique à implanter sur le site K2 du 2iE à Kamboisé est une centrale hybride
composée d’un Centrale solaire à concentration (CSP) de type collecteur à miroir de Fresnel deva
produire une puissance de 40 kWe et d’un groupe électrogène Diesel de 100 kVA.

Les deux générateurs sont couplés et permettent 3 trois modes de production électrique :

-  CSP uniquement (Ensoleillement suffisant)


-  Groupe Electrogène uniquement (Absence d’ensoleillement)
-  Groupe Electrogène + CSP (Ensoleillement insuffisant ou forte demande)

Le besoin d’un groupe électrogène qui sera couplé à la centrale thermique solaire (CSP) se justifie
par le fait que la production de la centrale solaire est assujettie à la présence d’ensoleillement. E
cas d’absence ou d’insuffisance d’ensoleillement, la centrale thermique sera incapable de couvrir
besoins électriques. Le groupe électrogène viendra alors en secours pour assurer la continuité du
service. La puissance imposée du groupe électrogène est de 100 KVA. Le groupe et la centrale
solaire sont couplés ensemble à l’aide d’un système de jeux de barre qui permet de choisir le mo
de fonctionnement voulue. Il est envisageable revalorisé les pertes thermiques à l’échappement
groupe pour une utilisation dans le cycle Organique de Rankine afin d’améliorer le rendement
global du système.

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 8


Le Cycle Organique de Rankine.
La transformation de la puissance thermique en puissance mécanique se fera grâce à une turbine
Cycle Organique de Rankine (ORC). Dans le cycle organique de Rankine on utilise la détente d’un
fluide de travail à grande masse molaire pour produire de l’énergie mécanique dans la turbine. L
détente d’un tel fluide est plus efficace que celle de la vapeur d’eau à petit échelle (La puissance
mécanique relativement faible inférieur 1 MW).

Le champ solaire produit de la vapeur d’eau saturante surchauffée à une température entre 200°
et 250°C. Cette vapeur est envoyée dans un échangeur permettant la vaporisation du fluide de
travail (évaporateur).

Le fluide sous pression qui est vaporisé dans l’évaporateur est injecté dans la turbine. Après une
détente dans la turbine, le fluide traverse un régénérateur pour son pré refroidissement puis un
condenseur où il perd sa chaleur latente en se condensant. Une fois condensé, le fluide de travail
comprimé et passe par le régénérateur, dernière étape du cycle.

L’utilisation d’une turbine à cycle de Rankine est particulièrement intéressante pour le CPS à
implanter Kamboinsé compte tenu du niveau de puissance électrique à produire (40 KWe).

Les principes d’une centrale solaire à miroir plan

Un système solaire thermodynamique ou centrale solaire à concentration est  l’ensemble des 
techniques qui visent à transformer l’énergie rayonnée par le soleil en chaleur à température 
élevée puis celle­ci en énergie mécanique (et ensuite en énergie électrique) à travers un cycle 
thermodynamique avec la meilleure efficacité possible.  
L'installation typique est constituée de trois éléments principaux : le champ solaire, le système 
de transfert de la chaleur et le système de génération électrique. 
  
 

Le champ solaire
Le champ solaire est la partie réceptrice de l'installation : la radiation solaire y est transformée en 
énergie thermique. Sa taille dépend de la puissance désirée et de la température du fluide 
caloporteur en sortie. 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 9


 
La concentration
Elle est assurée par les collecteurs qui  sont des composants de base du champ solaire. On va 
mettre en place des miroirs plan, mobile orienté suivant un axe  Nord­Sud permet de concentré 
les rayonnements solaire le long de la journée sur un tube récepteur fixe. (Pour assurer le 
mouvement de suivi du soleil on va monter les miroirs plans sur dispositif permettant de suivre la 
course du soleil « des tracteurs solaire »).   
 
La réception du rayonnement
Le réception de flux solaire est  assuré par un tube absorbeur fixe situé a environ 7 à 8 mètres de
haut par rapport au miroirDans
plan.ce tube absorbeur circulent de l’eau chauffé jusqu’à
vaporisation complète. A la sortie du tube absorbeur, nous avons de la vapeur saturante et
surchauffé d’une température de l’ordre de 200°C à 250°C qui sera utilisé pour faire fonctionner
une turbine à Cycle Organique de Rankine (ORC).

Le transport et le stockage de la chaleur.


Le transport de la chaleur (vapeur saturante et surchauffé) s’effectue de la sortie du tube récepteur
fixe, aux canaux en acier inox isolé vers la turbine à Cycle Organique de Rankine (ORC).
Le réel problèmepour les CSP est le stockagede chaleur.De façon générale,les différentes 
réalisations classées dans cette filière ont toutes, jusqu’à aujourd’hui, utilisé comme fluide caloporteur (et 
éventuellement calo­stockeur) des huiles de synthèse ou des huiles minérales de différentes provenances 
et de différentes performances. Toutes ces huiles ont en commun les qualités suivantes : 

  état liquide pour toutes les températures utiles, 
  capacité  calorifique  convenable  autorisant  le  stockage  à  chaleur  sensible  dans  de  bonnes 
conditions, 
  viscosité suffisamment faible pour un pompage aisé sous climat chaud. 
Mais dans notre projet, compte tenu du fait qu’on a une centrale hydride, on n’aura pas besoins
faire du stockage de chaleur. En cas de déficience du rendement de production démangé (passag
nuageux, heure d’ensoleillement basse) par CSP, la générateur diésel couplé par un jeu de barre
réseau permet d'assurer une production continue.

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 10


 
La transformation thermoélectrique de l’énergie récoltée
Cette transformation se fait le plus souvent de manière tout à fait conventionnelle grâce à une turbine à 
vapeur d’eau couplée à un alternateur. Comme nous avons une puissance de 40 kWe à la sortir de 
l’alternateur, on va utiliser un cycle de Rankine organique.  

Dimensionnement
 
Le dimensionnement de notre centrale consiste a tout d’abord a identification des différents 
composants du système ainsi que leurs fournisseurs diverses. Ceci enfin d’assurer le bon 
fonctionnement de notre système.  

Identification et dimensionnement des composants de la centrale.

Description du Processus de production Electrique du CSP


La centrale CSP à miroir de Fresnel transforme d’énergie thermique capté sur le champ
solaire en énergie mécanique grâce à une turbine à cycle organique de Rankine (ORC). La
puissance mécanique produite par la turbine est transmise à un alternateur qui transform
cette puissancemécaniqueen puissanceElectrique.Les performancesde la centrale
dépendent du bon dimensionnement des composants de la centrale afin de récupérer le
plus d’énergie possible à chaque transformation.

La Partie CSP de la centralecomportetrois circuits de fluide distincts échangeant


uniquement de la chaleur :

  Le circuit de fluide caloporteur transporte la vapeur d’eau produite dans le tube


absorbeur au niveau du champ solaire jusqu’à l’évaporateur de la turbine ORC. Là il
cède sa chaleur au fluide de travail une première fois pour vaporiser ce dernier.
Après cette étape le fluide caloporteur passe par le régénérateur pour préchauffer l
fluide travail venant du condenseur de la machine ORC. Après cette étape la vapeu
d’eau condensée est envoyée dans un réservoir où il sera refoulé à l’aide d’une
pompe dans le tube absorbeur.
  Le circuit de fluide travail transport un fluide frigorigène dont les changements de
phase permet la production de la puissance mécanique au niveau de la turbine. (Vo
description du cycle organique de Rankine)
  Le circuit de fluide de refroidissement transporte de l’eau passant par le condenseu
de la machineà cycle de Rankine pour y récupérer la chaleur latente de
condensationdu fluide de travail.Un fois passédans le condenseur,l’eau est
envoyée dans une tour de refroidissement à eau en circuit pour y être pulvérisé afin

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 11


de libérer la chaleur latente de vaporisation absorbé au condenseur de la machine
ORC.

Sur le circuit de fluide caloporteuril sera installé une récupérateurde chaleur à


l’échappement du groupe Diesel afin de revaloriser la chaleur contenue dans les fumée
d’échappement. Le récupérateur sera placé après la pompe de refoulement dans le circui
de fluide caloporteur. Ainsi en cogénération l’eau condensé contenué dans le réservoir es
réfoulé par la pompe. Elle passe par le récupérateur où elle est préchauffé avant d’être
envoyé dans le tube absorbeur. Quand le groupe ne fonctionnement pas la récupérateur e
shunté grâce à une vanne à trois voies et une clapet anti-retour placé respectivement à
l’entrée et à la sortie du récupérateur. (voir Annexe1).

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 12


Dimensionnement des composants de la centrale CSP.
Généralité.
40CSP
La puissance électrique nette qui devra être produite pour la centrale Kw.est de
La centrale comporte des équipements auxilliaires qui fonctiomment à l’électricité. Il
faudra alors prévoir la part de puissance consommé par ces équipement auxilliaires.
Nous estimons à 7% de la puissance nette produite par la centrale, la part de puissance
consommé par les équipements auxilliaire. Cela nous ramène à une puissance Brute à
produite d’environ 42,8 Kwe.
Choix du turbo alternateur à cycle organique de Rankine
La machine à cycle organique de Rankine constitue le cœur du système. Cela implique
que sont choix influe beaucoup sur les choix de autres composants du circuit. Il est don
le composant qui doit être choisie en premier. La plus part des machines à cycles de
Rankine sont constitué d’une turbine déjà couplé à un alternateur.

Le critère de choix le plus essentiel pour le choix de la machine à cycle de rankine est
puissance nominal électrique produite par le turbo-alternateur. Ainsi dans notre cas
notre choix portera sur une machine ayant une puissance nominal d’environ 48 Kwe.

La machine qui à été indentifier pour être intallé dans notre système est un turbo
alternateur Green Machine Series 4000 de marque Electratherm.

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 13


Caractéristique du Green Machine Series 4000

Puissance Electrique Nominal : 30-65 KW à 380-500V/3 phase/50-60


hz
Facteur de puissance : 97%
Type d’alternateur : A induction
Type de Turbine : Turbine à Vis jumellé
Rendment de la Turbine : 75%
Rendement de l’alternateur : 91%
Rendement thermodynamique global : >8% (fonction de
ΔT entre les sources
chaudes et froides)
Fluide de Travail : R245FA (PentaFluoropropane)
Source chaude : Eau chaude à 88-116°C
Températeur de refroidissement : Eau à 4-38°C
Dimensions (largeur x longueur x hauteur) : 198 cm x 244 cm x 226 cm
Poids 2 495-2 950 Kg
Niveau d’emission de CO2 : Zéro
Paramètre de fonctionnement de la Centrale à pour une puissance à 48 Kwe

8%.est de
Le rendement minimal thermodynamique de la Machine ORC

8 Kwel
Pour une puissance de 4 à produire la puissance mécanique produite par le cycle
sera alors égale à:

Pm=48/(0,75*0,91) = 70,33 KW

La puissance thermique à fournir dans le cycle sera alors égale à:

Pth=48/(0,08*0,91*0,75) = 879,13 KWth

110°C. Le
La puissance thermique est fournir par del’eau chaude à une température de
12l/s
débit volumique du fluide caloporteur circulant dans le circuit est
. de

5% de pertes thermique
Pour le dimensionnement de notre système, nous admettrons
globale. Cela nous donne une puissance brute thermique à produire égale à :

Pthg = Pth*(1+0,05) = 879,13*1,05= 923,08 KW th

La variation de température est dans ces conditions sera :

ΔT=
Δ Pthg /(Cp*ṁ)= 923,08/(4,18*12)= 18,40°C
110°C
Pour une température à la sortit tu tube absorbeur de l’eau reviendra dans le
91,6°C
tube absorbeur à une température

Dans ces condiotions de condition de fonctionnement de la machine ORC, la puissance


thermique à retirer au condenseur se donc égal à :

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 14


࢓࢓࢓
,࢓࢓−࢓࢓,࢓࢓=࢓࢓࢓,࢓=࢓࢓−࢓࢓࢓=࢓࢓ ࢓࢓࢓࢓

Paramètre de Fonctionnement du CSP


Puissance Paramètre de
Paramètre de la source chaude
Electrique refroidissement
Temp
Puissance Puissance
KWe Temp(°C) Débit (l/s) source
(KWth) réjetée(KWth)
froide (°C)
48 110 879,13 12 25 808,8

Dimensionnement du champ de capteur Solaire


La ressource solaire.

D’après les données relevées dans la station de météorologie implantée par le LESEE su
le site K2 nous avons les valeurs d’ensoleillement moyen mensuel ci-dessous

Mois GHI(W/m²) DNI(W/m²)


Janvier 451,8 441,0
Février 440,6 356,1
Mars 497,7 330,1
Avril 499,8 353,9
Mai 480,9 288,0
Juin 463,8 304,5
Juillet 443,1 283,7
Août 407,7 238,1
Septembre 480,7 304,7
Octobre 540,5 581,7
Novembre 472,0 452,1
Décembre 481,2 441,0
Moyenne annuelle 471,7 364,6

. Tableau 2 : Valeurs d’ensoleillement mensuel sur site


K2
Choix et dimensionnement des champs de miroir de Fresnel

Le champ de miroir de Fresnel choisi pour la production de la puissance thermique


NOVA-1 du constructeur
nécessaire au fonctionnement de la centrale est le module
NOVATECH.

1 données par le constructeur du


Le rendement optique aux conditions de référence
60,21%.
module est d’environ

1
40 °C températureambiante 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 15


Calculons la surface de miroir à installer pour obtenir la puissance thermique brute

Données :

Pthg= 923,08 KW th

ηopt = 60,21 %

DNI = 364, 6 W/m²

A(m²) = thg
P /( ηopt
η *DNI)
*DNI)⇒⇒A=
A=923,
923,08
08/(0,6021*0,3646)
/(0,6021*0,3646)=4204,88
=4204,88
²
²² m²
mm

A=4204,88
A=4204,88m²

4204,88

Le module NOVA-1 à une surface de réflexion primaire de 513,6 m cela nous permet de
calculer le nombre total de module nécessaire.

Nmodule
N =4204,88
=4204,88
= /513,36
/513,36
=
8,18
=
8,18
modules
modules

Nous ramènerons ce nombre à 8 modules soit une surface totale de réflecteurs de


4108,8 m².

Configuration du champ de réflecteur.

Il existe 4 modes de configuration possible d’installations des modules de réflecteur.

Configuration Longueur Largeur du Débit Commentaire


Commentaire
C
du champ champ
1 string de 8 359,4 m 16,56 m 12 l/S  Longueur du champ
modules en série très important.
 Sensibilité à la pente
 Perte thermique dans
le tube de retour
importante

2 strings de 4 179,2 m 38,12 m 6 l/s  Longueur du champ


modules en série dans par assez important
string  Sensibilité à la pente du
terrain

4 strings de 2 89,6 m 81,24 m 3 l/s par  Bonne répartition


modules en série string spatial des modules
 Correction de
• 100 °C température de fluide entrant 
• 270 °C températurede fluide sortant 
• 278 KW de puissance thermique produite 
• 900 W/m² direct normal radiation  
• 30 ° au zénith 
 
• 10 ° à l’azimut

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 16


répartition des débits
et perte de charge.

8 strings de 1 44,8 m 167,48m 1,5 l/s  Déséquilibre de


module par pression dans les tubes
String absorbeur
 Largeur trop important

La configuration de 4 string de 2 modules en série est la configuration la mieux adapter


pour notre central. Cette configuration offre une meilleure occupation du terrain. En
plus il n’est pas nécessaire d’effectuer trop de travaux de nivellement pour
l’implantation des modules.

Choix et dimensionnement du tube absorbeur.

SCHOTT PTR 70
Le tube absorbeur retenue pour le projet est le tube absorbeur . Le tube
95 % et d’une
est composé d’un tube absorbeur est acier avec une absorptance de
émissivité de moins10%
de . Le Diamètre de ce tube est70 de
mm. Le tube d’acier est
125mm
enveloppé dans un tube de verre à vide de de diamètre extérieur. Le coefficient
96%
de transmission du tube de verre est de
. Pour notre projet il faut une longueur
360 m
totale de tube absorbeur d’environ

Estimation des pertes thermique dans le tube absorbeur.

Les pertes au niveau du tube absorbeur sont d’essentiellement des pertes par
rayonnement. Pour estimer ces pertes nous avons estimons l’émissivité du tube
absorbeur à 10%. La température ambiant est d’environ estimé est d’environ 35°C la
température moyenne du fluide dans le tube égale à Tm = (110-93,6) = 101,8 °C.

4 – Tam4)
Pray(W/m)= ε*σ*S*(Tm

Pray= 0,01*5.670 ×-810 4-308,15


*0,07*3,14*(374,95 4)=13,40 W/m

Pray= 13,40 W/m

La puissance total perdu par rayonnement dans le tube absorbeur est estimé à

Ptray=390*13,40= 5226,7 soit


W environ0,63% de la puissance global thermique

Dimensionnement des conduites de circulation d’eau.

A la sortie du tube absorbeur l’eau chaude suivra des conduites en acier inoxydable pou
rejoindre la machine ORC et ensuite revenir au tube absorbeur. Le diamètre de tube de
circulation d’eau est70mm
de . La longueur total de tube pour l’installation est estimé
àLa conductivité thermique de l’acier est de 44 W/m K
Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 17
Choix et dimensionnement de la tour de Refroidissement

808,17
Puissance à extraire à l’absorbeur = KW

25°C
Température d’eau de refroidissement =

Le condenseur de la machine ORC de notre centrale condense le fluide de travail issu d


la détente dans la turbine. Pour condenser le fluide de travail il faut lui retirer sa chaleu
latente de vaporisation. Cela implique un rejet de puissance thermique dans le
condenseur qui doit être dissipé dans le milieu extérieur. Pour réaliser cette action nous
avons décidé d’utilisé un système de refroidissement à eau. Cela consiste à faire passe
de l’eau dans le condenseur à un débit approprié. Cette eau sera refroidie dans une tou
de refroidissement. Il en existe de deux types essentiellement :

  Les tours ouvertes


  Les tours fermées

Avantages Inconvénients
Tour   Plus efficace   Risque de corrosion
ouverte   Moins encombrant   Introduction de grain de sable et
  Moins chère poussière.

Tour Fermé   Pas de corrosion   Plus encombrant


  Protéger contre la   Faible efficacité relative
poussière   Cout relativement élevé

Pour le choix de notre tour de refroidissement, nous optons pour une tour ouvert plus
performante et relativement moins chère. Pour la protection contre les poussières et la
corrosion il suffit d’utilisé des conduites en plastiques et de protéger les équipements
sensibles (pompe, Echangeur) à la présence d’impuretés dans l’eau de refroidissement
en installant des crépines et des filtres.

KT 800 MULTI. La puissance nominale de


Nous choisissons la tour de refroidissement
1015
refroidissement de cette tour est de KW. Le débit nominal d’eau de la tour de
3
refroidissement est de 175m
/h.

Calculons la variation de température de l’eau de refroidissement

ΔT= Pr/(Cp*ṁ
eau)= 808,8 /(4,18*40,6) =4,76°C

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 18


Fournisseurs des composants de la centrale CSP

composants Fournisseurs
Module de miroir de Fresnel NOVATECH SOLAR (Allemagne)
Tube récepteur fixe SCHOTT (Allemagne)
Tour de refroidissement MULTI (Allemagne)
Pompe suppresseur GRUNDFOS (France)
Echangeur de chaleur /
Machine à ORC ELECTRATHERME (USA)
Cannaux acier inox POUCHARD (France)
Générateur dièsiel 100 kVA GERSET (France)

IMPACT ENVIRONNEMENTAL D’UNE CSP (de 40KW) à MIROIR DE


FRESNEL
L'impactenvironnemental constitueaujourd'huiun critèrede choiximportantdans la
Sélection de technologies concurrentes. Compte tenu du fait de l’absence de déplacem
de population, de la semi-déserté du site, d’absence de risque de contamination des na
d’eau environnante, nous pouvonsdire que la présenteconstructionn’affectepas
grandement l’environnement. Cependantdes travauxde mouvementde terre, le
transport des câbles électriques
pourraitpousserà une légère destruction du couvert
végétal. Les opérations d’entretien à savoir, débroussaillement, exploitation de la ligne
aussi des risques de destructions du couvert végétal.
Nous avons aussi l’impact de la combustion de diesel sur la qualité de l’air locale, mais
notons que cet impact est minime car le générateur diésel devrait emmètre moins de C
dans la nature vue qu’un systèmede récupérationde la chaleurau niveaude
l’échappement permet non seulement à améliorer l’efficacité du système mais aussi d’
façon indirecte a réduire le taux de polluants.
Néanmoins la réduction des gaz à effet de serre procurer par l’utilisation du solaire, la
réduction de laconsommation électrique du sitekamboinsin,
de l’utilisation d’énergie
propre, l’inscription du projet dans le cadre du développement durable, la création d’un
d’intérêt touristique du faite de l’innovation et de la première du projet sont des avanta
assez pertinents pour concevoir une telle technologie.

 
 
 
 
 
 
 
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 19


Conclusion

En définitif sur notre travail, nous constatons que la ressource solaire est abondante en
Afrique qui reste paradoxalement pauvresur plusieursplans et surtoutsur le plan
énergétique.
La raréfaction des ressources énergétiques fossiles et de la demande sans cesse croissa
en énergie obligent les uns et les autres à se tourner vers des nouvelles sources d’éner
dites Renouvelables tels que les centrales solaires à concentration. Etant donné que les
énergiesfossilespossèdentun rendementconsiderableen produisantde l’énergie
secondaire,d’où la nécessitéd’utiliserun systèmehybridepour répondreà besoins
énergétique.

Il est donc aujourd’hui impératif de réfléchir sur ces nouvelles technologies pour pouvoi
réduire considérablement les coûts d’investissements et permettre ainsi une appropriat
de ce type de technologie aussi bien par les pays du Nord que par ceux du Sud. Il s’agir
d’une option réalisteet prometteusequi mérited’être soutenuepar les principaux
organismes de recherche et les Etats africains qui doivent maîtriser la demande énergé
du continent, l’efficacité énergétique, évaluer les impacts environnementaux des projet
énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre à la source et enfin la
maitrise de la géopolitique mondiale de l’énergie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 20


Bibliographie

Dr. Yao AZOUMAH, cours Solaire Thermique, Master 2 au 2iE, 2009/2010 

Cours sur les centrales solaires à concentration, Université de Liège Faculté des sciences appliquées 

Pr. Yézoumah COULIBALY. LES CYCLES ET MACHINES A VAPEUR D’EAU cours photocopié, 
2008­2009. 

Energies renouvelables : Le Maroc apprécié pour son savoir faire, 
http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=125546 
 
Quoilin Sylvain, les centrales solaires à concentration, SQ70925, mai 2007, www.labothap.ulg.ac.be. 

www.solitem.de

http://www.dlr.de/ET/ff_rinne.htm

http://www.ag-solar.de/de/themen/projekt.asp

www.fabrikderzukunft.at)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 21


ANNEXE 1

 
 
 
 

 
Schémas du système CSP 
 
 
 
 
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 22


ANNEXE 2 : Caractéristique du Module NOVA-1
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 23


 
ANNEXE 3 : Corrélation de calcul du rendement optique des miroirs
 
 

  

Avant-projet sommaire d’une Centrale Hybride CPS/Diesel Page 24