Vous êtes sur la page 1sur 2

13

LOIS DISCRETES USUELLES

Loi de Bernouilli - Loi Binomiale - Loi Hypergéométrique - Loi géométrique - Loi de Poisson

 Loi de Bernouilli
Modèle : On effectue un tirage dans une urne contenant deux catégories de boules, des
blanches en proportion p ( 0 < p <1), et des noires en proportion q ( p+q =1). Soit X le nombre
de boules blanches :
Notation : XB(1, p) . X est une variable aléatoire de Bernouilli
Définition : X0 , 1 et P(X  x)  p x q1- x
Paramètres : E(X)= p, V(X) = pq et   pq ; mk = p, kIN*
 Loi Binomiale
Modèle : On effectue n tirages avec remise dans une urne contenant deux catégories de
boules, des boules blanches en proportion p ( 0 < p < 1), et des boules noires en proportion q
( p+q=1). Soit X le nombre de boules banches tirées.

Notation : XB(n, p)
Définition : X0, 1, 2, . . . k, ,n et P(X  k)  Ckn p k q n  k k  1, 2, . . ., n
Paramètres : E(X) = np ; V(X)  npq; et   npq
 Loi Hypergéométrique
Modèle : On effectue n tirages sans remise dans une urne contenant deux catégories de
boules, N1 ( N1  0) boules blanches et N2 ( N2  0) boules noires ( N=N1 + N2 ). Soit X le
nombre de boules blanches tirées.
Notation : XH (N,n, p)
C xN C nN x
Définition : X  [max (0, n - N 2 ),..., min (n,N1 ]  IN et P(X  x)  1 2
C nN
N1 N Nn Nn
Paramètres : E(X)  np  n ; où p  1 ; V(X)  npq et   npq
N N N -1 N -1
Nn
est appelé facteur d’exhaustivité.
N 1
Remarque : La loi hypergéométrique H ( N, n, p) peut être " approchée " par la loi Binomiale
N N
B(n, p) lorsque N1+, N2+, 1 et 2 restants finis.
N N
n
En pratique, l'approximation peut se faire lorsque  0,05
N
 Loi géométrique
Modèle : On effectue des tirages avec remise dans une urne contenant deux catégories de
boules, des blanches en proportion p ( 0 <p< 1) et des noires en proportion q. Soit X le
nombre de tirages nécessaires pour obtenir une boule blanche.
Notation : XR(1, p)
Définition : X  1, 2, 3, . . . . , k, . . . et P(X  k)  pq k -1 k
1 q q
Paramètres : E(X)  ; V(X)    (X) 
p p2 p

Programme GPE – Lois Discrètes - Sow Tierno Oumar


14

 Loi de Poisson
Notation : XP()
e- x
Définition : X  0, 1, 2, ...........  IN et P(X  x)  x  IN , avec >0
x!
Paramètres : E(X)  V(X)     (X)  
Remarque : La loi binomiale B(n, p) peut être approchée par la loi de Poisson P(), avec
=np, lorsque n+ , p0 et np restant constant.
Dans la pratique, l'approximation peut se faire lorsque n>50 et p<0,1.
La loi de Poisson est utilisée lorsque l'étude statistique porte sur un phénomène rare.
Exercices
1. 1°) On considère une roue de loterie divisée en six secteurs égaux. Un secteur est rouge,
trois sont bancs et deux sont bleus. Un joueur fait tourner cette roue et regarde la couleur
obtenue. Si elle est rouge il gagne; si elle est blanche il perd; si elle est bleue il doit refaire
tourner la roue. Si à l'issue de cette deuxième épreuve, la couleur obtenue est rouge, le
joueur gagne; si elle est blanche ou bleue il perd. Calculer les probabilités suivantes :
a) Probabilité p1 de gagner dès la première épreuve;
b) Probabilité p2 de gagner à l'issue de la deuxième épreuve;
c) Probabilité p' de gagner la partie.
2°) La roue possède maintenant n secteurs égaux ( n est un nombre entier supérieur ou égal à
quatre); un secteur est rouge, trois sont blancs et les autres bleus. Le principe du jeu reste le
même que précédemment. Si le joueur gagne à la première épreuve il reçoit 600 000 F; s'il
perd à cette première épreuve il verse 200 000F s'il obtient un secteur rouge à la seconde
épreuve il reçoit 400 000F; s'il obtient un secteur blanc il verse 100 000 F et s'il obtient un
secteur bleu, il ne reçoit ni ne verse rien.
On appelle X la variable aléatoire réelle, égale à +A si le joueur a gagné A Francs, à -B s'il a
perdu B Francs.
a) Etablir la loi de probabilité de X en fonction de n.
b) Déterminer, en fonction de n, l'espérance mathématique de X :E(X)
c) Quel doit être le nombre total de secteurs de la roue pour que le jeu soit équitable, c'est - à
dire E(X) = 0?
2. L'oral d'un examen comporte vingt sujets possibles. Le candidat tire trois sujets au hasard;
parmi ces trois sujets il choisit le sujet qu'il désire traiter. Ce candidat a révisé seulement
douze sujets. On considère la variable aléatoire X, nombre de sujets révisés parmi les trois
sujets tirés.
a) Quelle est la loi de probabilité de X?
b) Quelle est la probabilité pour que le candidat obtienne au moins un sujet révisé .

3.Un joueur a une chance sur trois de gagner une partie. Il joue cinq parties. Calculer la
probabilité pour qu'il gagne :
a) trois parties;
b) cinq parties;
c) au plus une partie;
d) au moins deux parties
4. Dans une PME sont employés 6 ouvriers et 5 employés administratifs. Le DG, souhaitant
prendre l'avis de son personnel, interroge 7 personnes choisies au hasard parmi les 11
personnes. Soit X le nombre d'ouvriers interrogés.
a) Quelles sont les valeurs prises par X?
b) Quelle est la loi de probabilité de X ?
c) Calculer la probabilité d'interroger 4 ouvriers.

Programme GPE – Lois Discrètes - Sow Tierno Oumar