Vous êtes sur la page 1sur 8

OFPPT

Office de la Formation Professionnelle


et de la Promotion du Travail

Direction Recherche et Ingénierie de la Formation

Examen de fin de formation, Session Juin 2011


Formation initiale et cours du soir

Filière : Technicien Dessinateur de Bâtiment Epreuve : Théorique


Niveau : Technicien
Durée : 4 heures Barème : …/40

1°Dans un projet de construction, le métré est un document administratif établit par


le métreur sur des feuilles spéciales, suivant les trois périodes de réalisation (avant,
pendant et après l’exécution des travaux).
a) Quels sont les prés requis que doit avoir un apprenti métreur pour pouvoir établir un
métré
Un apprenti métreur doit posséder des connaissances techniques en matière de construction
soit :
- connaissance approfondie en technologie générale en matière de construction
- avoir les notions de base en mathématiques
- avoir les notions de base en dessin d’architecture et de béton armé
- maîtriser la lecture des plans
- être capable d’estimer quantitativement et qualitativement une construction tout en faisant
preuve de vigilance et ayant un esprit méthodique et d’analyse.

b) Définir les actes de métré suivants :


 Etat de situation
Sont des métrés de travaux exécutés et des relevés d’approvisionnement effectués sur le
chantier à une date déterminée.
Ils sont le plus souvent établis pour justifier les demandes d’acomptes mensuelles présentées
par les entreprises
 Attachement
C’est le constat des travaux ou des prestations qui doivent être cachés, invisibles ou
difficilement accessibles, (des côtes de fond de fouilles, des reprises de travaux en sous œuvres,
approvisionnement réalisé à pied d’œuvre ou démolitions etc).
Les attachements sont pris, à partir des consultations faites sur le chantier, au fur et à mesure de
l’avancement des travaux, sous formes suivantes :
Ecrit : lorsqu’ils ne comportent que du texte.
Figurés : lorsqu’ils sont accompagnés de dessins ou croquis représentant les
Les attachements revêtent une très grande importance dans l’établissement des métrés, pour cela
ils doivent être signés contradictoirement avec l’entreprise, le maître d’ouvrages, le maître
Page 1/8
d’œuvres et le bureau d’études techniques.

2°Un adjuvant est un additif ajouté aux bétons ou aux mortiers à l’état frais ou durci
a) Donner la définition des adjuvants
Sont des produits, (poudre ou liquide) ajoutés au béton, au mortier ou au ciment en vue de
changer on l'améliorer une ou plusieurs de leurs propriétés.
En effet, ces additifs , peuvent changer considérablement la caractéristiques du béton plastique
et du béton durci.

b) Quels sont les rôles des :


 Hydrofuges
Sont des poudres ou des liquides qui conférant aux bétons et mortiers, des propriétés anti-
mouillantes, s'opposant ainsi à la pénétration de l'eau dans les pores. Ils sont à base de sels minéraux
et de savons ou d'albuminoïde ou de protéines.
Les hydrofuges de masse, lorsqu'ils possèdent des propretés plastifiantes ou lorsqu'ils sont associés à
des plastifiants, conduisent également à une augmentation de la compacité et par conséquent à une
diminution des perméabilités à l'eau.
Certains hydrofuges peuvent provoquer une baisse sensible de la résistance du béton, ou une
augmentation de retrait.

 Accélérateurs de prise
Les adjuvants accélérateurs de prise peuvent être employés avantageusement dans plusieurs
cas, par exemple, vouloir réduire la durée de mûrissement d'un béton soit pour permettre
l'enlèvement des coffrages plus tôt, soit pour accélérer la mise en service de la structure. Une autre
utilisation très courante est pour le bétonnage d'hiver où l'emploi d'un tel adjuvant permet de contre
carrer partiellement le ralentissement de la réaction d'hydratation occasionné partiellement les bases
températures. Le chlorure de calcium est l'adjuvant de ce type le plus couramment utilisé,
habituellement dans des concentrations de 0,5 à 2 % de la masse du ciment. Toutefois, le chlorure de
calcium augmente les risques de corrosion de l'acier d'armature et de la précontrainte en raison de la
sensibilité de l'acier dur. Ainsi, les agents accélérateurs de prise provoquent souvent une
augmentation du retrait et des risques de fissuration du béton.

3°/Quelle est l’utilité de l’élaboration d’un plan de coffrage d’un plancher haut ? Expliquer la
méthode à suivre pour réaliser ce plan ?

Les plans de coffrage de plancher haut servent à définir les ouvrages en béton d'un bâtiment
(poteaux, voiles, poutres, planchers, etc.) sans enduit ni revêtement (surfaces brutes) en vue de leur
exécution.

Méthode
a/ On dessine les éléments porteurs verticaux du plancher (murs, poteaux, etc.) coupés sous le

Page 2/8
plancher ( en passant dans les ouvertures ), donc dessinés en traits forts et hachurés (murs maçonnés)
ou pochés (mur, poteau en béton armé).

b/ On dessine le plancher considéré fini (mais brut) en vue de dessous, donc on trace en traits moyens
toutes les arêtes vues (poutres, linteaux, bords de dalle, trémies, etc.)

c/ Les trémies (ouvertures dans les dalles ) sont visualisées soit :

Traits fins en diagonale Trémie pochée

d/ Faire les coupes nécessaires à la parfaite définition de tous les éléments et des niveaux du plancher
(Toutes ces coupes sont faites en dehors des noeuds d'assemblage).

4°/Par mode de fonctionnement d’un élément porteur appartenant à l’ossature d’un bâtiment, il
faut entendre le rôle principal pour lequel cet élément est conçu.
a) Qu’entendez-vous par élément porteur.
Sont des éléments en béton armé qui supportent les charges et les surcharges d’une structure afin
d’assurer sa résistance, sa stabilité et sa durabilité.Ils servent de chaînages horizontaux (dalles et
poutres) et verticaux (voiles et poteaux).

b) Affecter à chacun des modes de fonctionnement récapitulés dans le tableau


ci-après, l’élément ou les éléments porteurs correspondants

Mode de fonctionnement Elément ou Eléments porteurs


Compression simple Poteau
Flexion simple Poutre, dalle, semelle
Flambage poteau

5°/a) Qu’appelle-t-on le polygone à six (6) côtés de même longueur et six (6)
angles au sommet de 120°
b) Comment procède-t-on pour construire exactement ce polygone

a- Le polygone à 6 côtés de même longueur et 6 angles au sommet de 120°


s’appelle Hexagone régulier.
b- On procède-à la construction de ce polygone

Page 3/8
Tracer un cercle de centre O et de rayon
OA.

Reporter la longueur OA sur le cercle à


partir de A.

Le polygone obtenu est un hexagone


régulier, inscrit dans le cercle.

6°/ Pour un granulat :


a- expliquer
 la masse volumique apparente ;
 la masse volumique absolue ;
 la compacité ;
b- calculer la compacité d’un granulat dont la masse volumique apparente est de
1,750 kg/dm3 et la roche d’origine (calcaire) a une masse volumique absolue de 2,700
kg/dm3.

a-
La masse volumique apparente correspond à la masse d’un mètre cube de matériau mis en oeuvre
sans tassement excessif.
La masse volumique absolue correspond à la masse d’un mètre cube de matériau, déduction faite de
tous les vides extérieurs et intérieurs.
La compacité est le rapport du volume occupé par la matière solide sur le volume total ;
c’est -dire le volume absolu sur le volume apparent : ceci se traduit par le rapport de la masse
volumique apparente à la masse volumique absolue.
massevolumiqueapparente
b- C= massevolumiqueabsolue
1.750
C= = 0.648
2.700

7°/Soit à déterminer les armatures longitudinales et transversales d’une poutre à section rectangulaire (20
x 50), sollicitée par un moment ultime Mu = 108 000N.m, un moment de et service Mser = 56 370 N.m et
un effort tranchant Vu = 10 000 N
On donne :
Page 4/8
 Béton........................................fc28=20 Mpa
 Acier longitudinal....................FeE400 type1
 Acier transversal......................FeE235
 Fissuration préjudiciable
 Avec reprise de bétonnage
 La portée de la poutre est 6.40 m
 Enrobages inférieur et supérieur = 5 cm

1. Déterminer les sections d’armatures en travée à l’E.L.U et à l’E.L.S.


2. Déterminer la section d’armature sur appuis à l’E.L.U.
3. Faîtes la répartition des armatures transversales et représenter la poutre avec sa coupe
transversale tout en respectant les dispositions constructives.

fe 3.5
l = E  l = 3.5  1000  l = 0.8 l ( 1 – 0.4 l )
s s l

Réponses

1. Les armatures principales en travée :

A l’E.L.U
MU = 0.108 MN.m
u = 0.235 < l = 0.392
u < l  aciers tendus
 = 0.34
Z = 0.3888m
Ast = 7.98 cm²
Amin ≥ 0.23 ft 28/ fe bd
Amin ≥ 0.23 x 1.8/ 400 x 0.2 x 0.45
Amin ≥ 0.93 cm²
Ast > Amin donc on adopte Ast

A l’E.L.S
bc = 0.6 fc28= 0.6x20 = 12 MPa
st = inf (2/3fe ; 110 √ ft28 ) = inf ( 266.67 ; 186.67) = 186.67 MPa
 = (15x12)/ ( 15x12 + 186.67) = 0.49
y1 = .d = 0.49 x0.45 = 0.22
Page 5/8
Z = 0.45(1 – 0.49/3 ) = 0.3765m
Mrsb = ½ by1bcZ = 1/2x0.2x0.22x12x0.3765 = 0.099 MN.m
Mrsb = 0.099 MN.m
Mser = 0.05637 MN.m < 0.099 MN.m  Aciers tendus
Aser = Mser / Z x st = 0.05637 / 0.3765 x 186.67 = 8.02 cm²
Etat déterminant: E.L.S ( Au < Aser ) Aser = 8.02 cm² 4 HA16

2. Armatures de chapeaux

MU = 0.15x 0.108 = 0.0162 MN.m


 = 0.035 < 0.186
α = 0.0445
Z = 0.442 m
As = 1.05 cm² Soit 2HA10 (1.57 cm²)
As > Amin donc on adopte As

3. Répartition des armatures transversales

Vu = 10-2 MN
V
τu = u = 10-2/(0.2x0.45) = 0.11 MPa
b.d

- fissuration préjudiciable  u   u = min 0.15 fc28 ; 4 Mpa


1.5
2HA8
τu = min 0.15(20) = 2 ; 4 Mpa
1.5
τu = 2 MPa cad HA6
50
τu < τu c’est bon
t ≤ 0.8 cm on prend  t = 6 mm
4HA16
Stmax  min ( 0.9d ; 0.40m ; At .fe ) = min (0.405 ; 0.4 ; 0.167) 20
0.4 b.

St max < 0.167m pour T6

St  0.9. At .fe = 0.9 (0.57.10-4) 235 = 0.47 m


s .b (u – 0.3ft 28k) 1.15 .0.2 ( 0.11 )
St > Stmax d’où St = 16 cm à distance constante

Page 6/8
8°/Soit la vue on plan d’un palier d’étage.
On veut mettre un enduit sur la totalité des murs de ce palier pour cela on vous demande de
calculer la surface totale de ces murs en m²,y compris les tableaux des portes sachant que :

 la hauteur des murs est de 2.80m


 la hauteur des portes est 2.20
 largeur des murs est 20cm
 Toutes les ouvertures sur le dessin sont des portes

Page 7/8
b
d

a
c

Réponse :
Calculons d’abord les parties a, b, c et d (voir figure)
a= 3.07 m
b=1.33m
c= 2.56-0.90=1.66m
d= 3.77m
Longueur total du palier = 36.52 m
Surface totale des murs :
36.52 x2.80= 102.25 m²
Surface totale des tableaux verticaux des portes
10 x (0.2 x2.20)= 4.40 m²
Surface totale des tableaux horizontaux des portes
0.2(1.5 +1.20+0.9+0.8+1.50)= 1.18 m²
La surface totale est
102.25 m² +4.40 m²+1.18 m²=107.83 m²
Barème de notation
1°/a-…………………../2pts b-..………………../2pts
2°/a-…………………../2pt b-..………………../2pt
3°/……………………../3pts
4°/a-…………………../2pt b-..………………../2pts
5°/a-…………………../1pt b-..………………../2pts
6°/a-…………………../3 pts b-..………………../2pts
7°/1-…………………../4pts 2-..………………../3pts
3-………………….. /4pt
8°/……..…………….../6pts
Page 8/8

Vous aimerez peut-être aussi