Vous êtes sur la page 1sur 7

OFPPT

Office de la Formation Professionnelle


et de la Promotion du Travail

Direction Recherche et Ingénierie de la formation

Examen de fin de formation, Session Juin 2010


Formation initiale et cours du soir

Filière : Technicien spécialisé Gros Œuvres Epreuve : Théorique


Niveau : Technicien spécialisé
Durée : 4heures Barème: /40

1°/L’action d’un technicien spécialisé en Gros Œuvres s’appuie sur la planification des
tâches. Coordonner c’est avant tout prévoir les différentes actions qui aboutissent à livrer, en
temps voulu et dans les meilleures conditions, l’ouvrage dont on a la responsabilité.
- Enumérer les types de tâches élémentaires que vous connaissez
- Enumérer les documents qui sont nécessaires à l’établissement d’un calendrier de
travaux

R1
Les tâches élémentaires peuvent être :
a) Les tâches travaux – qui sont créées à partir des résultats du métré, donc
pour chaque article du métré qui existe dans une unité d’œuvre de
planification, nous pourrons faire correspondre une tâche élémentaire.
b) Les tâches approvisionnement – qui sont créées à partir des tâches travaux
et la valeur de cette tâche est un pourcentage de la valeur de la tâche
complète.
c) Les tâches coordination – qui servent à indiquer sur un planning certaines
étapes comme :
- le début des travaux,
- le contrôle,
- la réception, etc.
Les tâches administratives – comme sont celles pour le Maître d’ouvrage, etc.

2°/Pendant le déroulement de l’acte de construire, sur un chantier on peut trouver plusieurs


participants qui doivent collaborer pour réaliser en bonnes conditions l’ouvrage.
- Citer les principales tâches d’un entrepreneur
- Citer les missions d’un conducteur de travaux
- Quelles sont les étapes de préparation d’un chantier

1/7
R2

 Les principales tâches d’un entrepreneur sont :


- étudier le projet du point de vue des coûts et prix ;
- vérifier l’avant-métré des quantités d’ouvrages ;
- déterminer les prix de vente unitaires HT pour réaliser chaque ouvrage
élémentaire (sous détail de prix) ;
- compléter les cadres des bordereaux des prix ;
- établir les devis quantitatif estimatif prévisionnels ;
- organiser le chantier ;
- rédiger le plan particulier de sécurité et de protection de la santé ;
- proposer un plan d’assurance qualité construction ;
- élaborer les plannings d’exécution des travaux ;
- dessiner les plans d’installations de chantier ;
- commander les matériaux nécessaires ;
- réaliser les ouvrages prévus ;
- gérer le déroulement du chantier ;
- établir le métré des ouvrages réalisés à comparer avec l’avant métré ;
- présenter au maître d’œuvre les projets de décomptes mensuels (PDM), liés aux
situations des travaux ;
- comparer la prévision des prix à leur réalité ;
- établir des statistiques ou des ratios de prix, de quantités d’ouvrage ou de temps
unitaires ;
- modifier la bibliothèque des prix de vente unitaires ;
- Analyser le bilan de fin de chantier ; etc.

le Conducteur de Travaux TP:

- Contrôle la qualité de l’ouvrage exécuté ;


- Assiste aux réunions de chantier ;
- Fait respecter la sécurité ;
- Contrôle la productivité ;
- Coordonne d’autres intervenants ;
- Effectue les bilans de chantier et métrés ;

Quelquefois il :
- implante ou contrôle l’implantation d’ouvrages.

les étapes de préparation d’un chantier sont


- Analyse du projet
- Démarches techniques et administratives
- Choix du mode constructif
- Découpage du chantier
- Positionnement et caractéristiques des grues
- Détermination :
- des charges des grues
- des équipes de travail

2/7
- Plan d’installation de chantier
- Plans
- particuliers de sécurité et de protection de santé
- d’assurance qualité

- Réservation du matériel
- Planning d’exécution
- Budget de chantier
- Commandes
- Lancement des équipes

3°/ L’élaboration d’un planning T.C.E. passe par les phases suivantes : information, analyse
technique et simulation.
Expliquer la phase de l’analyse technique.

R3 :
La phase de l’analyse technique
 Décomposer le projet en tâches d’importance équivalente. Chaque tâche ne doit concerner
qu’un seul intervenant (équipe spécialisée, sous-traitant) et se rapporter à un travail facilement
identifiable sur le chantier.
 Choisir les techniques d’exécution avec les corps d'état concernés, les modes opératoires et
évaluer les durées d’exécution.
 Etablir la chronologie d’exécution des tâches compte tenu de leurs contraintes
relationnelles et de la logique d’enclenchement.
Nota: L'analyse technique du lot Gros Œuvre n'est pas développée ici car elle fera l'objet
d'une étude détaillée ultérieurement.

4°/ D’après le décret des Marchés publiques, les types de marchés au Maroc, selon le mode
d’exécution sont : Marchés-cadre, Les marchés reconductibles, Marchés à tranches
conditionnelles, Marchés allotis. Expliquer les Marchés reconductibles
R4 :
Les marchés reconductibles
Il peut être passé des marchés dits « marchés reconductibles » lorsque les quantités peuvent
être déterminées à l’avance par le maître d’ouvrage et présentent un caractère prévisible,
répétitif et permanent.
Les marchés reconductibles doivent déterminer notamment les spécifications, la consistance,
les modalités d'exécution et le prix des prestations susceptibles d'être réalisées au cours d'une
période n'excédant pas une année budgétaire en cours et dans la limite des crédits de paiement
disponibles.
Les marchés reconductibles doivent indiquer la durée pour laquelle ils sont conclus. Ces
marchés comportent une clause de tacite reconduction, sans toutefois que la durée totale de
chaque marché puisse excéder trois années.
La non reconduction du marché reconductible est prise à l’initiative de l’une des deux parties
au marché moyennant un préavis dont les conditions sont fixées par le marché.
Pendant la durée du marché reconductible, les quantités des prestations à exécuter et leur délai
d'exécution sont précisés pour chaque commande par le maître d'ouvrage en fonction des
besoins à satisfaire.
Toutefois, si ces marchés le prévoient expressément, et à la date fixée dans le marché, chacune
des parties contractantes aura la faculté de demander qu'il soit procédé à une révision des
3/7
conditions du marché et de le dénoncer au cas où un accord n'interviendrait pas sur cette
révision.

5°/Ecrire les facteurs qui peuvent provoquer des écarts du budget matériaux.
R5 : Les écarts peuvent être dus à l’un ou plusieurs des facteurs suivants :
- Gaspillage, surdosage, surqualité ;
- Mauvaise exécution ;
- Mauvaise qualité des fournitures (beaucoup de déchets) ;
- Vol, détournement, casse importante ;
- Absence de contrôle ;
- Modification des plans ;
- Quantité mise en œuvre supérieure au budget ;
- Coefficient de perte du budget mal évalué.

6°/L’architecte ou l’ingénieur civil établit le plan de terrassement indispensable à


l’entrepreneur.
Citez les principales indications que doit comporter ce plan ?

R6
Les dimensions générales de l’ouvrage tels que :
- Les dimensions des fouilles
- Les niveaux du terrain naturel :TN
- Les niveaux des fonds des fouilles :FF
- Les niveaux des sous sols : SS
- L’altitude du rez servant de référence  0.00
- Les limites de la propriété
L’indication éventuelle des courbes de niveaux ,de canalisation existantes ,niveau

7°/ Définir les termes suivants concernant un granulat naturel ?


a. Masse volumique absolue ;
b. Masse volumique apparente ;
c. Teneur en eau ;

R7 : Définir les termes suivants concernant un granulat naturel ?

a-Masse volumique apparente ;C’est la masse d’un corps par unité de volume apparent en
état naturel,
b-Masse volumique absolue ; C'est la masse d’un corps par unité de volume absolu de
matière pleine (volume de matière seule, pores à l'intérieur des grains exclus)
c. Teneur en eau ; la teneur en eau est le rapport du poids d'eau au poids des grains
d'un échantillon de sol ou de matériau donné. L’essai en laboratoire permet de
déterminer la quantité d'eau dans un Matériaux donné.

4/7
8°/Calculer le cheminement suivant et déterminer l’altitude du repère R2 ?

Avant Arrière

Points dh Altitude
Di (m) Z (gr) Dh (m) Dz Di (m) Z (gr) Dh (m) Dz (m) (m)
(m)

R1 52,361 95,3695 157,635

1 72,362 98,2674 83,368 101,3628

2 68,361 107,3629 75,320 94,3974

3 61,359 103,3674 63,254 112,3695

4 91,346 95,3621 90,162 104,3642

5 73,201 99,3268 65,365 97,3625

6 64,306 113,0265 21,329 98,3221

R2 59,998 99,3256

Avec :

- Di (m) : Distance suivant la pente en mètre


- Z (gr) : Angle Vertical en grade
- Dh (m) : Distance horizontale en mètre
- Dz (m) : Dénivelée en mètre
- Dh : Distance horizontale

5/7
R8 :

Avant Arrière

Points dh Altitude
Di (m) Z (gr) Dh (m) Dz Di (m) Z (gr) Dh (m) Dz (m) (m)
(m)

R1 52,361 95,3695 52,223 3,81 157,635

1 72,362 98,2674 72,335 1,97 83,368 101,3628 83,349 -1,78 1,84 159,475

2 68,361 107,3629 67,904 -7,89 75,320 94,3974 75,029 6,62 6,11 165,585

3 61,359 103,3674 61,273 -3,24 63,254 112,3695 62,064 -12,21 9,86 175,445

4 91,346 95,3621 91,104 6,65 90,162 104,3642 89,950 -6,18 -18,86 156,585

5 73,201 99,3268 73,197 0,77 65,365 97,3625 65,309 2,71 -6,95 149,635

6 64,306 113,0265 62,964 -13,07 21,329 98,3221 21,322 0,56 15,78 165,415

R2 59,998 99,3256 59,995 0,64 -0,08 165,335

9°/Un poteau en béton armé a une section hexagonale de coté a=15cm. Sa longueur de flambement
est évaluée à 3.50m. Il doit supporter un effort normal de compression
Nu= 0.77MN
Les données :
 Matériaux :
Béton fc28= 25Mpa
Acier FeE400
 Enrobage des aciers : c=2cm
 Plus de la moitié des charges est appliquée après 90 jours.

Travail demandé
1) Déterminer en fonction de a :
a) L’aire B de la section du poteau.
b) La section réduite de béton Br.
c) Les moments d’inertie par rapport aux axes centraux principaux xx’ et yy’.
d) Le rayon de giration minimal de la section du poteau.
2) Calculer les armatures longitudinales du poteau.
3) Calculer les armatures transversales du poteau ainsi que leur espacement.
4) Représenter schématiquement une coupe transversale du poteau avec un ferraillage
complet en respectant les dispositions constructives.

6/7
R9

Données :
Bâtiment A Etage 1 Unité Temps Charge
Tâches élémentaires de la grue (U) unitaire Quantité horaire
(TU) (h)
Eléments porteurs verticaux :
Voiles banchés
Banches à compas (le colis) U 0,11 32 3,52
Angle U 0,11 6 0,66
Lest de stabilité U 0,04 8 0,32
Mannequin U 0,06 15 0,90
Approvisionnement d’armatures (un colis pour 10 m2) Ens 0,06 21 1,26
Approvisionnement de béton à la benne (1 m3) m3 0,12 40 4,80
Poteaux
Coffrage métallique Ens 0,10 4 0,40
Cage d’armature U 0,10 4 0,40
Approvisionnement de béton à la benne (1 m3) m3 0,40 1 0,40
Maçonnerie
Approvisionnement de blocs de béton manufacturés Palette 0,10 30 3,00
Approvisionnement de bacs de béton mortier (0,3 m3) U 0,07 16 1,12
Approvisionnement de linteaux préfabriqués Palette 0,10 1 0,10
Prévention
Déplacement d’un platelage de trémie U 0,50 4 2,00
Approvisionnement en lisse, sous-lisses et potelets de Colis(1) 0,06 8 0,48
garde corps
Déchargement de camions
Palette de blocs de béton manufacturés Camion 0,20 30 6,00
Eléments préfabriqués Camion 0,40 1 0,40
Total 25.76
Aléa et temps improductif 15% 3.86
Gène et attente dues aux interférences de flèches 10% 2.58
Temps total d’occupation de la grue 32.20
Nombre de jours moyens (7,8h/j) nécessaires à la réalisation du niveau étudié 4.13= 4
1 GRUE POUR 4 JOURS POUR 1 NIVEAU

7/7